La valeur dans la fœtoprotéine alpha du sang

Share Tweet Pin it

L'alpha-foetoprotéine (AFP) est un composé de protéines dans le sang d'un embryon humain. Après la naissance, ce lien est déjà absent, chez les femmes comme chez les hommes. Si le test sanguin de recherche de l'AFP révèle la présence de composés protéiques dans le sang d'un adulte, cela peut indiquer la présence d'un cancer.

D'une autre manière, cette protéine est appelée marqueur de maladie ou marqueur onko. Afin de déterminer la quantité d'alpha fétoprotéine ou AFP, il est nécessaire de prélever un échantillon de biomatériau (sang) dans une veine. Il peut y avoir beaucoup de marqueurs. Ils sont déterminés en prenant des tests pour déterminer les hormones et diverses enzymes, dont l’un est un dosage AFP.

Quels sont les marqueurs tumoraux

Tous les marqueurs tumoraux peuvent être identifiés dans le groupe des composés protéiques et des dérivés de protéines. Classiquement, ils peuvent être divisés en deux grands groupes:

  • Marqueurs tumoraux apparaissant dans une tumeur particulière;
  • Les marqueurs tumoraux, qui peuvent être un indicateur du processus de croissance de la tumeur en général;

Le niveau d'alpha fétoprotéines est particulièrement bien diagnostiqué. Ceci est le marqueur le plus commun. Il vous permet de déterminer avec précision le cancer du foie et d’autres formes de néoplasmes.

Aujourd'hui, le test AFP est la principale méthode utilisée pour diagnostiquer le cancer. Une interprétation correcte des résultats de l’étude aide à déterminer la maladie même au stade initial. Le stade auquel une tumeur est détectée est très important. Plus tôt une tumeur est détectée, plus une personne a de chances de survivre.

La définition des marqueurs dans le sang est nécessaire non seulement pour le diagnostic des maladies. Ces études de laboratoire ont pour but d'évaluer l'efficacité de la thérapie. L'analyse aide notamment à déterminer l'apparition de métastases.

Analyse normale

Le taux normal chez les hommes est compris entre 0,5 et 5,5 Me / ml. Le même taux chez les femmes non enceintes. Il existe deux types d’analyses pour déterminer un marqueur tumoral:

Le taux variera en fonction du type d'analyse. Par conséquent, il est nécessaire de clarifier au bureau du médecin comment les recherches en laboratoire ont été menées. Chez les femmes enceintes, le taux est beaucoup plus élevé, en particulier aux derniers stades de la grossesse. À la 32e semaine, les niveaux de fœtoprotéines commencent à diminuer.

L'analyse est assignée dans le cas de:

  • Si on soupçonne un cancer du foie
  • Si le traitement du cancer est effectué
  • Si la détection précoce des malformations fœtales est nécessaire
  • Lors du suivi de l'état de développement fœtal pendant la grossesse

Il est particulièrement important de mener des études de laboratoire sur ces composés protéiques au cours de la période de procréation.

Cela laissera du temps pour identifier les vices du futur enfant.

Les fonctions de protection de la protéine bloquent les effets néfastes de l’immunité de la mère sur le fœtus. Attribuez la définition après 5 semaines, lorsque le fœtus commence son développement indépendant. La teneur en protéines du sang de la mère augmente proportionnellement à celle des protéines dans le sang du fœtus. La valeur la plus élevée est observée à la semaine 32. Après cela, le niveau du marqueur tumoral diminue.

Si le niveau AFP est élevé

Qu'est-ce que cela signifie si le taux de PFA dans le sang est élevé? Peut-être que le test sanguin pour les alpha fœtoprotéines a légèrement augmenté. Ensuite, c'est certainement un signe de maladie du foie. Le plus souvent, cette maladie n'est pas oncologique. Maladies dans lesquelles l'analyse de la PFA est augmentée:

  • Hépatoblastome et carcinome du foie
  • Tumeurs dans les ovaires et les testicules
  • Carcinome épidermoïde de l'œsophage
  • Cancer du sein
  • Cancer du pancréas
  • Autres maladies causant des métastases au foie

Si le niveau n'est pas très élevé, cela signifie que le foie est affecté de maladies non d'origine cancéreuse:

  • Différents types d'hépatite
  • Cirrhose à n'importe quel stade
  • Insuffisance rénale

Les tests AFP peuvent être utilisés pour identifier les tumeurs bénignes et leurs stades. Que sont les tumeurs bénignes? C'est une pathologie des tissus avec un ralentissement de leur développement. Très souvent, la définition de telles tumeurs est compliquée par leur petite taille. Par conséquent, l'analyse de la protéine alpha peut révéler les pathologies suivantes:

  • Hépatite grasse
  • Adénome du foie et hyperplasie
  • Cholécystite
  • Maladie biliaire
  • Formations kystiques dans le foie et le système urinaire

Dans tous les cas, seul un médecin spécialiste peut déchiffrer le résultat de l’étude. Généralement, le diagnostic est réalisé en association avec d'autres études biochimiques du sang du patient. Après avoir reçu des données sur plusieurs indicateurs, le médecin sera en mesure d’établir le diagnostic avec précision.

Une forte hausse du niveau de l’AFP peut être un phénomène temporaire. Cela s'explique par les raisons suivantes:

  • Période post-traumatique durant laquelle se produit la régénération du tissu hépatique
  • Utilisation à long terme de médicaments métabolisés par les hépatocytes
  • Exacerbations du foie et de la vésicule biliaire

Les maladies ci-dessus ne sont diagnostiquées avec un bond en avant qu'en l'absence de grossesse chez les femmes. Le patient doit être sûr de ce facteur.

Pourquoi prescrire une analyse enceinte

Une diminution des protéines pendant la grossesse peut indiquer des processus très graves:

  • Le stade initial du syndrome de Down chez le fœtus
  • Retard de développement du fœtus et apparition de défauts
  • Risque de fausse couche
  • "Faux" grossesse
  • Dérapage de la bulle
  • Mort foetale

Pendant la grossesse, la détermination des protéines est effectuée dans un complexe d'autres procédures. Le diagnostic a lieu dans le cadre du dépistage prénatal. Ceci est une étude obligatoire dans la période de gestation. Il aide à diagnostiquer le développement de pathologies fœtales à un stade précoce.

Comment passer l'analyse

Avant de faire un don de sang pour analyse, vous devez vous préparer. Cette formation aidera à obtenir le résultat le plus précis possible. Parce que, dans une étude aussi sérieuse, il est important de prendre en compte tout écart, et la marge d'erreur est très réduite.

La collection de biomatériau est faite à partir de la veine du patient. Par conséquent, cette procédure est effectuée le matin lorsque la concentration de substances biochimiques dans le sang est particulièrement élevée. Il est extrêmement important de comprendre que la consommation d’aliments et de boissons peut affecter la composition qualitative en oligo-éléments.

Directement le jour du prélèvement, jetez le repas du matin.

Environ 1-2 jours avant l'analyse, il est recommandé d'abandonner l'utilisation de produits ayant des effets néfastes sur le foie. Ceci est la nourriture frite, en particulier les viandes grasses. Essayez d'éliminer les aliments riches en huiles. Ils contiennent beaucoup de graisses lourdes qui se déposent dans le foie. Les aliments épicés ont un effet négatif sur le travail de tout le tractus gastro-intestinal.

Devrait également limiter la consommation de liquides, y compris d'eau. Ivre avant le volume d'analyse ne doit pas dépasser 500 millilitres. La violation de cette recommandation peut entraîner une augmentation du volume sanguin. Ainsi, l’indice protéique sera sous-évalué.

Presque tous les médicaments peuvent affecter la qualité des tests de laboratoire. Il est très important d’exclure la consommation de tous les médicaments au moins une semaine avant la date prévue de collecte du biomatériau. Bien entendu, cette règle ne s'applique pas aux médicaments essentiels au patient.

Les médecins recommandent d'abandonner l'activité physique. Au cours de sports actifs, le corps produit un certain nombre d’oligo-éléments qui interfèrent avec le diagnostic correct. Boire de l'alcool et fumer du tabac peuvent complètement changer les résultats d'une étude. Cela peut considérablement compliquer le processus de diagnostic.

Habituellement, un certain nombre d'études sur les marqueurs tumoraux ont pour objectif de voir l'évolution de la maladie au fil du temps. Les accompagnements complémentaires sont des méthodes de diagnostic instrumentales: échographie et rayons X.

Alpha-fœtoprotéine (AFP): normes et signification

L'AFP a été découverte en 1944, mais en tant que marqueur tumoral, l'Alpha-fœtoprotéine n'a été qualifiée que 20 ans plus tard. Par ses propriétés et sa structure, l’AFP est proche de l’albumine sérique. Dans l'embryon, l'AFP remplit une fonction de transport. Selon la concentration élevée d'alpha-foetoprotéine dans le sérum sanguin d'un adulte, il est possible de juger de la présence de tumeurs malignes chez l'homme.

Qu'est-ce que le test sanguin pour AFP

La principale valeur du marqueur alpha-foetoprotéine est le diagnostic, le suivi de l'évolution et le traitement du carcinome hépatocellulaire primitif (RCC) et des tumeurs des cellules germinales. En outre, le taux d'alpha-fœtoprotéine est étudié pour le diagnostic de malformations fœtales (anomalies du tube neural et de la paroi abdominale, syndrome de Down), ainsi que pour la surveillance du fœtus pendant la grossesse.

Alors, de quoi s'agit-il - Alpha-foetoprotéine, et quelles devraient être ses valeurs normales? L'AFP est une glycoprotéine d'un poids moléculaire d'environ 70 kDa. Au cours du développement fœtal, il se forme principalement dans le sac vitellin, le foie et en petites quantités dans le tractus gastro-intestinal du fœtus. Alpha-foetoprotéine microhétérogène: à partir d'anticorps monoclonaux, de 3 à 7 types différents (épitopes) d'AFP sont détectés. C'est la principale protéine du plasma sanguin fœtal, semblable à l'albumine 6 et remplissant ses fonctions au stade embryonnaire du développement. En pénétrant dans le liquide amniotique à partir du système circulatoire du fœtus, l’AFP surmonte la barrière placentaire et pénètre dans le sang de la mère. À mesure que la durée de la grossesse augmente, la concentration en AFP dans le sérum du fœtus et de la mère augmente.

L'AFP est détectée dans le sérum du fœtus à partir de la 4ème semaine de grossesse. La concentration maximale d'AFP dans le sérum de la mère est atteinte entre la 32ème et la 36ème semaine de grossesse et diminue à la norme dès la fin de la première année de vie de l'enfant.

L'AFP est l'un des antigènes oncofœtaux formés lors du développement fœtal et n'est normalement pas détecté pendant la période postnatale.

Matériel biologique - sérum (plasma) de sang.

Méthodes de recherche - ELISA, RIA, IHG.

Vous apprendrez ensuite ce que signifie AFP dans un test sanguin.

Analyse de l'alpha-fœtoprotéine chez la femme enceinte: la norme par semaine

La dynamique de la concentration en alpha-foetoprotéine chez les femmes ayant une grossesse physiologique, dont la connaissance est importante pour le diagnostic des maladies associées à la formation du fœtus, est indiquée dans le tableau.

Tableau "La norme de la concentration en alpha-foetoprotéine dans le test sanguin pendant la grossesse"

Âge gestationnel
semaines

Valeur moyenne, UI / ml

Limites de tolérance, UI / ml

Durée de la grossesse, semaines

Valeur moyenne, UI / ml

Limites de tolérance, UI / ml

En se concentrant sur la comparaison d'intervalles d'étude plus longs (4 à 6 semaines), la dynamique de la norme Alfa-foetoprotéine pendant la grossesse par semaine est la suivante:

  • 4-8 semaines - moins de 7,0 UI / ml;
  • 9-14 semaines - moins de 30,0 UI / ml;
  • 15-21 semaines - 30,0-140 UI / ml;
  • 22-28 semaines - 50,0-270 UI / ml;
  • 29-37 semaines - 65,0 à 350 UI / ml;
  • 38-41 semaines - 35,0-250 UI / ml;
  • 42 semaines - 32,5-105 UI / ml.

Pendant la grossesse, le taux d'alpha-foetoprotéine dans le liquide amniotique est le suivant:

  • 15 semaines - 13,3 UI / ml;
  • 16 semaines - 14,5 UI / ml;
  • 17 semaines - 11,8 UI / ml;
  • 18 semaines - 9,8 UI / ml;
  • 19 semaines - 8,7 UI / ml;
  • 20 semaines - 6,6 UI / ml.

Une augmentation de la concentration de PFA est observée chez les enfants dans les premiers mois de la vie.

En parlant de ce que signifie l'analyse AFP, vous devez avoir une idée de ses valeurs normales et limites.

Indicateurs de l'alpha-foetoprotéine dans le test sanguin:

  • chez les enfants immédiatement après la naissance - 33 000 à 100 000 UI / ml;
  • le premier jour de la vie de l'enfant, le taux d'alpha-fœtoprotéine est inférieur à 100 UI / ml;
  • chez l'adulte - moins de 7 à 8 UI / ml.

Selon certains auteurs, 97% des représentants d'une population adulte pratiquement en bonne santé ont une teneur en AFP dans le sérum inférieure à 7 UI / ml, 100% en ont moins de 12 UI / ml.

Ce qui suit décrit ce que l’on entend par le taux de PFA dans le cancer.

Alpha-foetoprotéine pour les tumeurs malignes

Une augmentation significative de la concentration en AFP dans le sérum (plasma) du sang est observée dans les tumeurs malignes, y compris dans les tumeurs primitives du cancer du sein et les cellules germinales.

Au cours du RCC primaire, la formation accrue de AFP est réalisée dans les hépatocytes (hépatoblastes persistants). Ceci conduit à une augmentation de la concentration en AFP dans le sérum.

Selon plusieurs études, la sensibilité diagnostique du test permettant de déterminer la PFA dans les mesures de dépistage de la CRP dans les groupes à risque individuels est de 39 à 97% et la spécificité diagnostique de 76 à 95%. Des concentrations élevées d'AFP 26 dans le sérum (dépassant 350 UI / ml) sont considérées comme un diagnostic de CRP primitif prouvé dans la pratique. Toutefois, selon les recommandations récentes concernant le diagnostic et le traitement des maladies oncologiques du système hépatobiliaire, elles ne se retrouvent que chez 18% des patients et 46% des patients. avec la CRP, le taux sérique de PFA ne dépasse pas 16 UI / ml. L'augmentation de la concentration de PFA chez les patients présentant une insuffisance hépatique chronique a une grande valeur diagnostique. En tant que limite inférieure de la concentration d'un marqueur de cette maladie, une concentration d'AFP d'environ 60 UI / ml peut être envisagée. Il n'y a pas de corrélation claire entre les taux de PFA dans le sérum, la taille, la nature de la croissance, le stade et le degré de malignité de la CRP primaire.

L'identification des résultats de l'alpha-fœtoprotéine ainsi que l'échographie font partie des mesures de dépistage primaires du dépistage précoce de la CRP dans les groupes à risque (chez les patients atteints de cirrhose d'étiologies diverses (biliaire primitive, hépatites virales B et C, hépatites alcooliques, stéatose non alcoolique, etc.) et porteurs AgHBs).

Un taux élevé de PFA est également déterminé chez les patients atteints de cancer des voies biliaires intrahépatiques, de lésions métastatiques du foie causées par des tumeurs malignes du sein, du poumon, du côlon et du rectum. Toutefois, la concentration de PFA chez ces patients dépasse rarement 80 UI / ml et presque jamais - 400 UI / ml. La plupart de ces patients présentent un taux très élevé d'antigène embryonnaire (ACE) du cancer, ce qui permet de déterminer simultanément l'AFP et l'ACE, ce qui permet de différencier ce type de pathologie du cancer primitif du foie.

Des taux sériques élevés de PFA sont observés dans les tératomes du sac vitellin, de l'ovaire et chez 50% des patients ne présentant pas de séminome des testicules. Le taux de AFP dans le sérum est en corrélation avec la taille de la tumeur en croissance et l'efficacité du traitement.

Considérant que l’AFP est un marqueur tumoral, sa combinaison au CEA est utilisée comme test de diagnostic du cancer du sein.

Un taux élevé de PFA dans les maladies bénignes est généralement temporaire et se situe dans la plage des concentrations alpha-fœtoprotéiques basses de la plage de concentration pathologique (dépassant très rarement 400 UI / ml). Dans le même temps, il est important de noter que ces patients présentant une PFA-positive ont une probabilité accrue de RCC, ce qui aggrave le pronostic de la maladie.

Le taux de PFA peut être augmenté chez les patients atteints de diabète sucré, ainsi que dans tout processus de régénération du foie.

Chez les patients présentant une hépatite virale aiguë, le niveau maximum de concentration sérique en AFP est généralement observé dans la phase de régénération 10 jours plus tard. après augmentation de l'activité des aminotransférases (AJIT et ACT) dans le sérum, ce qui caractérise la phase de nécrose. Les concentrations de marqueur tumoral alpha-feprotein (AFP) sont normalisées après 6-10 semaines. Des concentrations élevées du marqueur tumoral (en règle générale, des composants inférieurs à 300 UI / ml et dépassant rarement 500 UI / ml) sont détectées dans les cas d'hépatite alcoolique et de cirrhose du foie.

Chez les patients atteints de cirrhose, une augmentation constante et marquée de l'activité de la gamma-glutamyltransférase, de la glutamate déshydrogénase, de la phosphatase alcaline, de l'ACT ou une augmentation de l'alpha globuline sérique doivent être considérées comme une indication du contrôle du taux de PFA afin de détecter le plus tôt possible la CRR primaire. En combinaison avec une augmentation marquée du taux de PFA, ces changements sont beaucoup plus probables pour la CRP primaire que pour une exacerbation aiguë de la cirrhose avec cholestase concomitante. La détermination de la PFA dans le sérum des patients atteints de cirrhose du foie doit être effectuée deux fois par an.

Pour identifier certaines malformations congénitales du fœtus, telles que des anomalies du tube neural et de la paroi abdominale ou des anomalies chromosomiques, il est souvent nécessaire de déterminer la concentration en AFP dans le sérum sanguin des femmes enceintes. Un taux anormalement bas de PFA après la 10e semaine de grossesse peut être considéré comme un signe du syndrome de Down. L’affirmation d’une diminution du taux de PFA est utilisée pour prédire la menace de mort fœtale en cas de poursuite pathologique de la grossesse avec dysfonctionnement chronique du placenta.

Le test de la PFA dans le liquide amniotique est également important pour surveiller la période prénatale. En règle générale, l'établissement d'un taux de PFA significativement élevé (grossesse unique) peut indiquer la présence de maladies héréditaires chez le fœtus: spina bifida, anencéphalie, atrésie de l'œsophage.

Une diminution de la concentration sérique en AFP après le retrait ou le traitement de la tumeur est un signe pronostique favorable.

Analyse des protéines alpha

Dans le sang de chaque personne, de nombreux éléments constitutifs sont responsables de fonctions spécifiques. Outre les globules rouges bien connus, les leucocytes et les plaquettes (qui doivent toujours conserver leur équilibre numérique), il contient également des hormones, des protéines et d'autres composants. Tous ont des normes concernant leur niveau, et une augmentation ou une diminution de celui-ci sera le signe de certains écarts. Le sujet d'aujourd'hui sera sur l'AFP. Vous apprendrez ce que c'est, quelle est sa nature d'origine, les normes de contenu admissibles et les causes de déviations dans l'analyse.

Que signifie cette abréviation de trois lettres AFP? Derrière elle se cache la fœtoprotéine alpha, qui est une protéine. Sa valeur croissante dans le sang est enregistrée chez les femmes enceintes et chez les personnes atteintes de certaines maladies, notamment les maladies oncologiques.

Dans des conditions naturelles, une augmentation de l'indice de PFA est notée chez les filles pendant la grossesse, car cette protéine est synthétisée dans les tissus fœtaux et est extrêmement importante pour le bébé.

Le test sanguin pour alpha-foetoprotéine est indiqué:

  • Diagnostiquer et contrôler le traitement et son efficacité au stade primaire du cancer du foie;
  • Diagnostiquer et contrôler le traitement et son efficacité dans les tumeurs des cellules germinales;
  • Patients présentant un risque élevé de cancer du foie;
  • Les patients avec un diagnostic de cirrhose du foie, pour suivre le développement du processus pathologique et prévenir la malignité des cellules de l'organe;
  • Pendant la grossesse, pour la détection précoce des malformations fœtales;
  • Surveiller l'état du fœtus pendant son développement.

Taux d'analyse

La protéine alpha (également appelée AFP) est toujours présente dans le sang d'une personne adulte en bonne santé. Le taux chez les hommes et les femmes en dehors de la grossesse peut aller jusqu'à 10 (ng / ml). Il existe une unité de mesure supplémentaire - UI / ml, et dans ce cas, l'indicateur normal chute à 8.

Une augmentation de la PFA est le plus souvent un signe de maladies tumorales, telles que:

  • Cancer primitif du foie (il s'agit d'un hépatoblastome ou cancer hépatocellulaire);
  • Cancer des ovaires ou des testicules.

Une augmentation du niveau alpha de la fœtoprotéine peut également indiquer:

  • Métastases hépatiques;
  • Carcinome bronchogène;
  • Cancer du sein;
  • Cancer de l'estomac;
  • Cancer du côlon;
  • Cancer du pancréas.

Si l'augmentation de la protéine AFP était temporaire, elle pourrait alors être le signe d'une maladie bénigne, telle qu'une hépatose adipeuse, un adénome ou des kystes du foie, une hyperplasie nodulaire du foie, une cholécystite, une cholélithiase ou le résultat d'une régénération active du foie, nécessaire pour la restauration de l'organe en raison d'effets antiviraux et antiviraux. drogues.

Test de grossesse

L'alpha foetoprotéine est une protéine germinale spécifique, ce qui signifie qu'elle est produite par les cellules du sac vitellin ou le foie fœtal. Sa valeur est très importante car, pour un organisme non formé, l’AFP est:

  • Moyens de transport des protéines et des graisses du corps de la mère, nécessaires à la croissance et au développement de l'enfant à naître;
  • Une protéine qui synthétise un surfactant qui enveloppe les alvéoles des poumons afin que le bébé puisse respirer après la naissance.
  • Le mécanisme de protection du fœtus contre les effets négatifs des hormones maternelles (œstrogènes);
  • Un élément qui aide à maintenir une pression artérielle normale dans les vaisseaux du fœtus, lui permettant de vivre dans l’utérus et de se développer correctement.

Mais la fonction la plus importante de la protéine alpha se manifeste lorsque le système immunitaire de la mère commence à rejeter le germe, car il s’agit d’un corps étranger. L'AFP aide le fœtus à se calmer et à réduire l'immunosuppression naturelle de l'organisme maternel, prévenant ainsi les fausses couches spontanées.

Dans les conditions de vie modernes, les bébés naissent très souvent avec un développement anormal et des mutations génétiques dans le corps. Les meilleurs scientifiques du monde ont travaillé avec succès sur cette question en proposant des méthodes prénatales de diagnostic prénatal, permettant même au stade initial de la grossesse d’identifier des pathologies et d’empêcher la naissance d’enfants handicapés, qui continueront à se tourmenter et à harceler leurs proches.

Pour la première fois, une telle analyse a été présentée à une fille au cours du premier trimestre. Il est préférable de le réaliser à la dixième et onzième semaine. La précision des résultats, si elle est correctement effectuée, est supérieure à 90%, mais la précision de l'analyse est toujours confirmée par ultrasons, analyse de l'hCG, amniocentèse, etc.

Plus strictement référence à l'analyse de la PFA dans des situations où:

  • L'enfant a été conçu par des parents de sang;
  • La femme a déjà eu un enfant avec un vice ou une pathologie héréditaire;
  • La première grossesse n’est survenue qu’après 35 ans;
  • Le corps de la femme était affecté négativement par du poison, des radiations ou d’autres facteurs physiques;
  • Il y a déjà eu des cas de mortinatalité ou de fausse couche dans ce couple;
  • La paire était auparavant considérée comme stérile;
  • La femme a été traitée avec des médicaments puissants peu de temps avant ou après la fécondation;
  • L'un des parents a une mutation génétique ou une pathologie héréditaire;
  • L'examen radiographique a été effectué à un stade précoce de la grossesse.

Le sang pour l'analyse des protéines alpha est prélevé dans une veine, dix millilitres suffisent. Pour que les résultats ne soient pas faux, peu avant que la procédure ne commence à s'y préparer. Dans les deux semaines qui suivent, il est nécessaire d'arrêter de prendre tout médicament, car la présence de leurs composants dans le sang peut fausser le résultat. 24 heures avant l'analyse, vous devez suivre un régime léger et non gras, excluant les aliments frits, salés et épicés, ainsi que les boissons alcoolisées. Au cours des dernières 48 heures, vous devez maintenir un calme émotionnel et une paix corporelle. Vous ne pouvez pas effectuer de travaux durs, d'éducation physique et même de nettoyage général. Le dîner avant le jour de l'analyse ne devrait pas être plus tard que neuf heures du soir. Vous venez au laboratoire l'estomac vide, il est permis d'utiliser de l'eau pure et pure, mais pas plus d'un verre.

La norme de PFA pendant la grossesse par semaine est donnée dans le tableau:

Oncomarqueur AFP - décodage, taux et ce que montre la fœtoprotéine alpha

Les marqueurs tumoraux sont des molécules spécifiques produites directement par des cellules tumorales ou des cellules normales en réponse à la croissance d'un néoplasme malin. Ces substances peuvent être détectées dans le sang ou l'urine de personnes atteintes de cancer. Leur détection en temps opportun nous permet d'évaluer l'étendue du processus pathologique à l'aide d'études de dépistage complexes, ainsi que de suivre la dynamique de la maladie pendant le traitement.

Oncomarker afp - de quoi s'agit-il et que montre

L'alpha-fœtoprotéine (afp) est une protéine à deux composants (glycoprotéine) dont la partie peptidique est liée à plusieurs groupes d'oligosaccharides. Il est synthétisé dans le sac biliaire, le foie et l'épithélium intestinal de l'embryon au cours de l'ontogenèse. Le poids moléculaire atteint 70 000. Oui, et le temps de désintégration varie de 5 à 7 jours. Il joue un rôle important pour le fœtus, remplissant une fonction similaire à celle de l'albumine adulte:

  • transport de molécules;
  • surveiller l'influence des œstrogènes maternels sur le développement des embryons;
  • protection contre les effets négatifs de l'immunité des femmes sur le fœtus.

Cette protéine est nécessaire au développement de la cancérogenèse à part entière de l'enfant et sa valeur doit correspondre strictement à l'âge estimé du fœtus à partir du jour de la conception. Les indicateurs de pointe de la teneur en protéines du fœtus sont enregistrés à la 13e semaine et commencent à augmenter chez la mère à partir de la 10e semaine, pour atteindre un maximum entre 30 et 32 ​​semaines. Au cours de la première année de vie d’un enfant, la taille des glycopeptides est proche de zéro, ce qui est typique chez les adultes.

En gynécologie, les anomalies du développement fœtal, ainsi que les mutations chromosomiques, sont évaluées par le niveau d'afp, associé à des indicateurs d'hCG et d'œstriol. Lors du diagnostic, il est nécessaire de prendre en compte la période de grossesse le plus précisément possible, car cet indicateur varie considérablement selon les différentes périodes de la grossesse.

AFP pour un adulte

Cet indicateur est l’un des critères de diagnostic du cancer des glandes mammaires, du foie et du pancréas. Cependant, un écart par rapport à la norme d'au moins un des indicateurs est insuffisant pour poser un diagnostic de cancer, mais il constitue une raison suffisante pour effectuer un diagnostic à grande échelle du patient.

Chez un adulte en bonne santé, cette glycoprotéine doit être détectée à l'état de traces ou être complètement absente. Une légère augmentation du taux de PFA indique des processus pathologiques dans certains organes et des écarts importants par rapport à la norme indiquent le développement d'un cancer.

Dans le contexte du cancer du foie ou d'autres organes, les cellules mutantes acquièrent des propriétés similaires à celles des cellules embryonnaires. En conséquence, ils commencent à synthétiser des peptides caractéristiques des stades précoces de la cancérogenèse, notamment l'alpha-fétoprotéine. Ce fait a permis de faire référence aux marqueurs tumoraux du pancréas, du foie et des glandes mammaires.

La corrélation entre la taille du néoplasme, la gravité de la pathologie et le degré de malignité tumorale et le niveau d'affin dans le sang humain n'a pas été établie. Par conséquent, pour établir ces indicateurs, des tests de laboratoire supplémentaires sont nécessaires. Et dans le cas d'une pathologie maligne progressive des organes génitaux, y compris les glandes mammaires, c'est l'ampleur de cet indicateur qui permet d'évaluer les chances de récupération et de survie du patient.

Indicateurs évalués à l'aide de l'analyse AFP

Ce type de diagnostic est prescrit par un médecin afin de:

  • diagnostics prénatals complexes pour l'identification de pathologies chez le fœtus au cours de l'ontogenèse: mutations chromosomiques, anomalies de la formation du tube neural ou de l'anencéphalie - sous-développement ou absence totale d'hémisphères cérébraux;
  • contrôle de la grossesse;
  • diagnostic de cancer du foie;
  • diagnostic du cancer du pancréas;
  • détection de tumeurs malignes du testicule chez l'homme;
  • diagnostic d'autres maladies oncologiques dans les tumeurs de bas grade;
  • déterminer la propagation des métastases dans tout le corps;
  • analyse de l'efficacité des tactiques choisies pour le traitement des maladies oncologiques et surveillance de leur apparition.

Comment se préparer à un test sanguin pour le marqueur tumoral afp?

La fiabilité des résultats dépend non seulement de l’exactitude des analyses de laboratoire, mais également de la préparation de la personne au don de sang. Les principales recommandations avant la délivrance du biomatériau pour identifier les marqueurs tumoraux du cancer du foie, du pancréas et des glandes laitières:

  • 24 heures éliminent complètement du régime les boissons alcoolisées, les plats gras et fumés;
  • rester debout au moins 4 heures après le dernier repas;
  • limiter le stress physique et émotionnel pendant 30 minutes;
  • ne pas fumer en 30 minutes;
  • Ne prenez pas de médicaments contenant des vitamines B pendant 8 heures.

Afp oncomarker - décodage et taux

Important: cette information n’est pas suffisante pour un diagnostic définitif, l’interprétation des résultats doit être effectuée exclusivement par le médecin traitant.

Il est inacceptable de déchiffrer indépendamment les résultats de l'analyse à des fins d'autodiagnostic et de choix de méthodes de traitement. Le diagnostic final est établi par le médecin sur la base d'un examen approfondi du patient, qui comprend la collecte des antécédents généraux, des données de diagnostic en laboratoire et des examens de dépistage supplémentaires.

La durée de l'étude sur le marqueur alpha-foetoprotéine (afp) varie de 1 à 3 jours, sans compter le jour de la prise du biomatériau. Cependant, la période d'étude dans les cliniques privées ne dépasse pas 1 jour.

Le tableau présente les valeurs normales (de référence) de la taille de ce glycopeptide, qui est établie à l’aide du dosage immunoenzymatique chimiluminescent en phase solide.

Paul

Valeurs de la norme, UI / ml

Les unités de mesure standard sont UI / ml, mais dans certains laboratoires, ng / ml est utilisé. Pour effectuer la conversion des unités de mesure, il faut utiliser la formule suivante: 1 ng / ml * 0, 83 = IU / ml.

Important: les valeurs de référence peuvent varier en fonction de la méthode de recherche. Ainsi, la norme pour le marqueur tumoral alpha-foetoprotéine installé sur l’analyseur Cobas 8000 Roche Diagnostics pour les hommes et les femmes de plus de 1 an est inférieure à 5,8 UI / ml.

Augmentation de la concentration en AFP

Si le marqueur tumoral est élevé chez les personnes non enceintes, les pathologies suivantes peuvent être assumées:

  • cancer du foie - dans plus de 90% des cas;
  • pathologie du cancer dans les testicules;
  • métastases malignes - dans 10% des cas;
  • tumeurs tumorales d'autres organes: glandes pancréatiques ou mammaires, poumons ou intestins;
  • oncologie dans l'embryon;
  • exacerbation de l'hépatite chronique (augmentation à court terme de la valeur de cet indicateur dans le sang);
  • cirrhose biliaire;
  • des anomalies dans le fonctionnement du foie dans le contexte d'abus d'alcool;
  • lésion mécanique ou chirurgicale du foie;
  • Syndrome de Viscott-Aldrich.

Si le niveau de cet indicateur est élevé chez une femme enceinte, alors nous pouvons supposer:

  • anomalies dans l'onglet du tube neural de l'enfant - plus de 85 cas;
  • des mutations dans le développement des organes urinaires chez le fœtus - absence de rein, maladie polykystique ou obstruction des canaux urinaires;
  • absence ou obstruction complète à la suite de la fusion de l'œsophage ou de l'intestin de l'embryon;
  • risque accru de fausse couche;
  • état pathologique du placenta;
  • formation osseuse imparfaite ("maladie du cristal").

Faible aff

La raison de la baisse significative peut être:

  • mutations chromosomiques chez le fœtus: syndrome de Down, Edwards ou Patau;
  • avortement manqué ayant entraîné la mort du fœtus;
  • croissance pathologique des villosités choriales remplies de liquide. Dans ce cas, l'embryon ne se développe pas;
  • un excès important de poids corporel normal chez une femme enceinte (obésité).

Important: dans le cas d’une diminution significative de la valeur de l’alpha-fétoprotéine lors du traitement de pathologies cancéreuses, cela indique le choix correct de la tactique de traitement et son efficacité; caractérisé par un pronostic favorable.

Dans le même temps, une augmentation répétée indique la pénétration de métastases dans les organes voisins ou la récurrence d'une anomalie cancéreuse.

Il est à noter que l'administration de médicaments à base d'anticorps monoclonaux influe largement sur la fiabilité des résultats. De plus, le diabète chez une femme enceinte peut entraîner une diminution significative de ce marqueur dans le sang.

Indications pour l'analyse des marqueurs tumoraux du foie

L'analyse des marqueurs tumoraux du foie et d'autres organes est recommandée pour prendre des personnes dans les catégories suivantes:

  • séropositif et statut d'hépatite;
  • pathologies du foie (cirrhose, activité enzymatique insuffisante);
  • détection de néoplasmes d'organes sous la menace de métastases;
  • en cours de chimiothérapie;
  • qui ont terminé un traitement pour les maladies oncologiques afin d’en évaluer l’efficacité;
  • les personnes après le retrait des tumeurs cancéreuses pour prévenir les récidives;
  • femmes enceintes de 14 à 22 semaines.

Les principaux marqueurs de cancer chez les hommes de plus de 40 ans, en plus de l'analyse de l'alpha-fétoprotéine, comprennent également des antigènes du cancer:

  • CA 72-4 - établissement d'un cancer gastrique, ainsi que de tumeurs malignes et bénignes des testicules;
  • CA 19-9 - identification des cellules tumorales du pancréas et métastases aux organes adjacents.

En plus des marqueurs tumoraux pour le foie, le sein et le pancréas, il est également conseillé aux femmes de rechercher les antigènes CA-125. La valeur de cet indicateur permet d’évaluer la présence de cancer de l’ovaire, ainsi que de surveiller l’efficacité de certaines méthodes de traitement et l’établissement de rechutes.

En résumé, il convient de souligner les principaux points importants:

  • pour diagnostiquer de manière fiable la présence d'anomalies dans l'embryon, il est nécessaire de connaître le plus tôt possible la durée de la grossesse. Basé sur une étude au niveau de l'alpha-fœtoprotéine, il n'est pas approprié de se prononcer sur la présence d'une pathologie. En cas d'écarts importants par rapport à la norme chez une femme enceinte, il est nécessaire de procéder à des études de dépistage à grande échelle utilisant des méthodes supplémentaires de diagnostic en laboratoire et par ultrasons.
  • L’augmentation de la concentration de ce marqueur chez une femme enceinte dans le contexte d’indicateurs normaux d’autres méthodes de diagnostic peut indiquer une menace de fausse couche, une naissance prématurée ou une non-viabilité fœtale;
  • Ce marqueur n'est pas utilisé pour les études à grande échelle d'un grand nombre de personnes sur la présence de pathologies cancéreuses;
  • chez celles qui ne sont pas enceintes, la déviation de cet indicateur par rapport à la norme est un signe du développement du processus pathologique des organes internes. Cependant, cela ne suffit pas pour un diagnostic définitif. Des diagnostics supplémentaires sont requis. La détection précoce du cancer peut atteindre les pronostics les plus favorables lors de l’élaboration d’un schéma adéquat de traitement du patient.

Matériel préparé
Microbiologiste Martynovich Yu.I.

Qu'est-ce que l'analyse alpha-foetoprotéine? Comment et quand prendre?

Une personne qui teste l'AFP peut demander: «Qu'est-ce que l'analyse alpha-foetoprotéine? L'ignorance d'informations de base à ce sujet amène souvent une personne à douter de la nécessité de la prendre. En fait, il n'y a rien de mal avec l'alpha-fétoprotéine. Plus précisément, ce n'est pas effrayant quand c'est normal.

Le fait est que la fœtoprotéine est utilisée pour diagnostiquer le cancer et déterminer les risques génétiques de développement fœtal. Par conséquent, avant de donner du sang, il est conseillé de se familiariser avec des informations plus détaillées sur ce sujet.

Quels sont les marqueurs tumoraux et comment la fétoprotéine

Un grand groupe de marqueurs tumoraux de composés protéiques et dérivés de protéines est divisé en deux plus petits. Ce sont des groupes qui incluent oncomarkers:

  • apparaissant avec une certaine tumeur;
  • survenant au cours du processus de développement de la tumeur.

Le marqueur tumoral le plus commun et le mieux diagnostiqué - l'alpha-fœtoprotéine. Avec elle, il est facile de détecter des tumeurs malignes dans le corps humain, telles que le cancer du foie.

Le dosage de l'alpha-fœtoprotéine est actuellement la principale méthode utilisée pour détecter le cancer. Vous pouvez détecter la présence de la maladie même au stade initial, si vous déchiffrez correctement le résultat. Cela dépend beaucoup, car plus une tumeur est détectée tôt, plus elle a de chances de s'en débarrasser.

La valeur du marqueur alpha-fœtoprotéine est utilisée pour diagnostiquer certaines maladies et évaluer l'efficacité du traitement produit: apparition de métastases, etc.

Qu'est-ce que l'alpha-foetoprotéine?

La protéine AFP, également connue comme marqueur de maladies, appartient au groupe des onco-marqueurs.

L'alpha-foetoprotéine (Alpha foetoprotéine, Afp) est une protéine formée à partir des tissus de l'embryon. Une grande quantité de cette substance est observée chez les enfants. Et chez un adulte, au contraire, c'est insignifiant. Cela est dû au fait que l'enfant se développe et que la fœtoprotéine remplit plusieurs fonctions: protection des tissus de l'embryon, transfert de substances, hormones.

Avec le CEA et la bêta-globuline trophoblastique, la fétaprotéine est incluse dans le groupe des antigènes. C'est-à-dire que le corps les perçoit comme une substance étrangère, en particulier lorsque le niveau d'antigènes s'écarte de la norme.

Alpha-foetoprotéine (AFP): pendant la grossesse et en tant que marqueur, fréquence sanguine et anomalies

Pour le diagnostic de diverses maladies, des dizaines de paramètres sanguins sont à l'étude, ce qui permet d'identifier le mal-être dans le corps non seulement chez l'adulte et l'enfant, mais également au stade du développement fœtal chez le fœtus. L’un de ces marqueurs est l’AFP, dont le niveau augmente avec les défauts de développement. En outre, l'AFP reflète la présence de certaines tumeurs.

Pour la première fois, des scientifiques américains ont découvert la protéine alpha-fœtoprotéine dans le sérum d'embryons et d'adultes au cours de la première moitié du siècle dernier. Il a été nommé alpha-foetoprotéine parce qu'il était spécifique aux embryons.

Des études plus détaillées ont été menées par des biochimistes russes de la seconde moitié du XXe siècle. En analysant la croissance tumorale, il a été établi la présence d’AFP dans le sérum de patients atteints d’un cancer du foie, ce qui a permis de l’attribuer en 1964 à des marqueurs tumoraux de cet organe. Il est également devenu évident que l’alpha-fétoprotéine se forme pendant la grossesse et qu’elle se manifeste normalement à certaines concentrations. Ces études constituaient une avancée majeure en biochimie et ont été consignées dans le registre des découvertes de l'URSS.

Le professeur Tatarinov Yu.S. a proposé un test de sérum AFP, qui reste à ce jour le seul dans le diagnostic du carcinome hépatocellulaire.

Aujourd'hui, les futures mères sont très intéressées et souhaitent connaître cet indicateur, car sa concentration peut parler de pathologie grave et de troubles du développement du fœtus. Essayons de comprendre ce qu'est l'AFP et comment interpréter les résultats de la recherche.

Propriétés et valeur de l'AFP pour le corps

L'alpha-fœtoprotéine est une protéine spéciale formée par les tissus de l'embryon (sac vitellin, cellules intestinales, hépatocytes). Chez l'adulte, on ne trouve que des traces dans le sang et chez le fœtus, la concentration en AFP est importante, ce qui est dû aux fonctions qu'ils remplissent. Dans un organisme en développement, l’AFP est semblable à l’albumine adulte; elle lie et transporte diverses substances, des hormones, protège les tissus du futur bébé du système immunitaire de la mère.

Une capacité importante de l’AFP est la liaison des acides gras polyinsaturés. Ces composants sont nécessaires à la construction des membranes cellulaires, synthèse des substances biologiquement actives des prostaglandines, mais ils ne sont pas formés ni par les tissus de l’embryon ni dans le corps de la mère, mais sont alimentés en nourriture par l’extérieur; leur acheminement au bon endroit dépend donc uniquement de protéines porteuses spécifiques.

Ayant une influence importante sur la croissance de l'embryon, la PFA doit être présente dans la quantité requise en fonction de l'âge gestationnel. Aux premiers stades du développement fœtal, la PFA est synthétisée par le corps jaune de l'ovaire de la mère et, à la treizième semaine de grossesse, sa concentration dans le sang et le liquide amniotique devient importante.

Après la ponte du foie et des intestins du bébé, ses cellules produisent elles-mêmes l'AFP pour leurs propres besoins, mais des quantités importantes pénètrent dans le placenta et dans le sang de la mère. Ainsi, au troisième trimestre de la gestation, à 30-32 semaines, l'AFP devient maximale chez la femme enceinte.

À la naissance de l'enfant, son corps commence à produire de l'albumine, qui assume la fonction de protéine fœtale, et la concentration en AFP diminue progressivement au cours de la première année de vie. Chez l'adulte, normalement, seules des traces de PFA peuvent être trouvées et son augmentation indique une pathologie grave.

AFP - un marqueur qui est déterminé non seulement pendant la grossesse, mais également dans les pathologies des organes internes

La définition de la PFA est utilisée comme l'un des indicateurs de dépistage du déroulement normal de la grossesse, qui varie en fonction des différentes anomalies du développement, anomalies, syndromes congénitaux. Immédiatement, il convient de noter que le résultat n'indique pas toujours avec précision la présence ou l'absence de pathologie. Par conséquent, l'évaluation de ses oscillations doit être réalisée conjointement avec d'autres études.

Chez l'adulte, une augmentation peu nette de l'alpha-fœtoprotéine indique généralement une violation du foie (cirrhose, hépatite), un excès significatif de la norme indiquant des tumeurs malignes. Les cellules cancéreuses présentant un degré élevé de malignité peuvent acquérir non seulement une ressemblance externe avec un embryon, mais également des caractéristiques de fonctionnement. Un titre élevé d'AFP est associé à des tumeurs mal différenciées et embryonnaires du foie, des ovaires et de la prostate.

Ni le stade tumoral, ni sa taille ni son taux de croissance n’affectent le degré d’augmentation de la PFA, c’est-à-dire que les tumeurs agressives peuvent être accompagnées d’une augmentation moins significative de la quantité de cette protéine que les carcinomes plus différenciés. Cependant, il a été prouvé qu'environ la moitié des patients atteints d'un cancer du foie avaient une augmentation de la PFA même 1 à 3 mois avant l'apparition des symptômes tumoraux, ce qui permet d'utiliser cette analyse comme dépistage chez les individus prédisposés.

Quand il est nécessaire de déterminer la PFA et comment cela se fait

Les principales indications permettant de déterminer le taux de PFA dans le sérum sont les suivantes:

  • Pathologie prénatale présumée: maladies chromosomiques, troubles du développement du cerveau, défauts d'autres organes.
  • Exclusion du carcinome hépatocellulaire et diagnostic des métastases d'autres types de cancer du foie.
  • Exclusion de tumeurs génitales (tératomes, germina, cancers peu différenciés).
  • Surveiller l'efficacité du traitement anticancéreux avant et après.

La définition de l'alpha-foetoprotéine est réalisée dans les maladies du foie (cirrhose, hépatite), lorsque le risque de développer un cancer est élevé. Chez de tels patients, une analyse peut aider à la détection précoce d’une tumeur. Il convient de noter que, de manière générale, ce test ne convient pas au dépistage des tumeurs pour cause de non-spécificité et qu'il n'est donc effectué que si certains types de cancer sont suspectés.

Pendant la grossesse, le test de la PFA est indiqué comme une étude de dépistage conduite pendant la période d'augmentation chez une femme - entre 15 et 21 semaines. Si, au début de la grossesse, la patiente avait subi une amniocentèse ou une biopsie des villosités choriales, elle devait également contrôler le niveau de PFA.

Les indications absolues pour la définition de la PFA chez une femme enceinte sont les suivantes:

  1. Mariage de sang;
  2. La présence de maladies génétiquement déterminées de la part des parents et des parents proches;
  3. Enfants existant déjà dans la famille avec des anomalies génétiques;
  4. Première naissance après 35 ans;
  5. Acceptation de médicaments toxiques ou examen aux rayons X de la future mère au début de la grossesse.

Préparation à l'analyse

Déterminer la concentration de la préparation AFP est extrêmement simple. Avant l'étude prévue, vous avez besoin de:

  • Refuser de prendre des drogues pendant 10 à 14 jours;
  • À la veille de l’analyse, ne consommez pas d’aliments gras, frits et salés, ne buvez pas d’alcool, le dernier repas n’est pas plus tard que neuf heures du soir;
  • Pendant quelques jours, limitez vos efforts physiques, y compris la levée de poids;
  • Le matin, faites une analyse l'estomac vide, mais vous ne pouvez pas boire plus d'un verre d'eau;
  • Les fumeurs ne doivent pas fumer au moins une demi-heure avant l'analyse.

Le matin, environ 10 ml de sang veineux sont prélevés sur le patient. Le dosage des protéines est effectué à l'aide de la méthode ELISA. Le résultat peut dépendre de certains facteurs sur lesquels le spécialiste et le patient doivent être informés:

  1. L'introduction d'anticorps monoclonaux et de fortes doses de biotine modifient le niveau de la protéine détectée;
  2. Les représentants de la protéine fœtale de race négroïde sont plus nombreux que la moyenne, les Mongoloïdes, mais
  3. Le diabète sucré insulino-dépendant chez la future mère entraîne une diminution de la PFA.

Dans le cas d'une femme enceinte, certaines règles doivent être strictement observées. Vous devez donc déterminer avec précision la durée de la grossesse et le taux de PFA valables pendant cette période. Des déviations de la norme en l'absence d'autres signes de pathologie chez le fœtus peuvent ne pas être un signe exact d'un défaut, c'est-à-dire que des résultats faux positifs ou faux négatifs sont possibles. Par ailleurs, des fluctuations protéiques au-delà des valeurs normales indiquent un risque accru de pathologie - accouchement prématuré, hypotrophie fœtale, etc.

Norme ou pathologie?

La concentration en alpha-foetoprotéine dans le sang dépend de l'âge, du sexe et de la grossesse de la femme. Chez les bébés de moins d'un an, il est supérieur à celui des adultes, mais diminue progressivement. Chez les filles, il est supérieur à celui des garçons. Ce n'est qu'après un an que la concentration est fixée aux mêmes valeurs pour les deux sexes. Chez l'adulte, sa quantité ne doit pas dépasser les traces, sinon il s'agira d'une pathologie. Les futures mères font exception, mais même leur croissance en PFA doit rester dans certaines limites.

Pendant la grossesse, la PFA augmente en fonction de la période de gestation. Au premier trimestre, sa concentration peut atteindre 15 unités internationales par millilitre de sang, puis augmente progressivement pour atteindre sa valeur maximale au bout de la semaine 32 - 100-250 UI.

Tableau: Normes AFP pendant la grossesse par semaine

Chez les femmes non enceintes, ce taux de PFA est considéré comme normal:

  • Garçons nouveau-nés (jusqu'à 1 mois) - 0,5 à 13600 UI / ml;
  • Filles nouveau-nées - 0,5 à 15740 UI / ml;
  • Enfants jusqu'à un an: garçons - jusqu'à 23,5 UI / ml, filles jusqu'à 64,3 UI / ml;
  • Après un an, chez les enfants adultes et les femmes non enceintes, le taux est le même: pas plus de 6,67 UI / ml.

graphique du taux de PFA en fonction de l'augmentation et de diverses maladies

Il est à noter que le taux peut dépendre de la méthode de détermination des protéines dans le sérum. L'utilisation de certains analyseurs automatiques donne à penser que les valeurs normales d'AFP sont inférieures à la normale, ce qui est généralement notifié au technicien de laboratoire et au médecin traitant.

Si l'AFP n'est pas normal...

Une AFP sanguine élevée indique une pathologie possible, telle que:

  1. Tumeurs - carcinome hépatocellulaire, tumeurs germinales des testicules, tératomes, lésions métastatiques du foie et de certains cancers (estomac, poumons, glande mammaire);
  2. Pathologie hépatique non néoplasique - cirrhose, inflammation, dommages causés par l'alcool, interventions chirurgicales antérieures sur le foie (résection du lobe, par exemple);
  3. Troubles de l'hémostase et de l'immunité (déficits immunitaires congénitaux, ataxie-télangiectasie);
  4. Pathologie en obstétrique - anomalies du développement, menace d'accouchement prématuré, grossesse multiple.

Chez les femmes enceintes, la PFA est évaluée sur la base de la durée de la grossesse et des données d’autres études (échographie, amniocentèse). S'il y a des signes de pathologie à l'échographie, la probabilité que l'AFP soit également modifiée est élevée. Dans le même temps, une augmentation isolée de cette protéine n'est pas encore une cause de panique, car le décodage de l'analyse doit être effectué en conjonction avec d'autres résultats de l'examen de la future mère.

Il y a des cas où une femme a ignoré l'AFP élevée et a refusé des procédures telles que l'amniocentèse ou l'étude des villosités choriales, puis un bébé en bonne santé est né. Par contre, certains défauts peuvent ne pas causer de fluctuations dans cet indicateur. Dans tous les cas, l’étude AFP est incluse dans le programme de dépistage pendant la grossesse, elle doit donc être déterminée d’une manière ou d’une autre et ensuite, que faire: la femme décide avec le médecin de la clinique prénatale.

Un taux élevé de PFA, associé à de graves anomalies prouvées par échographie, nécessite souvent l'interruption de la grossesse car le fœtus peut décéder avant la naissance ou naître non viable. En raison du manque de spécificité et d'une relation clairement établie entre le nombre de PFA et de défauts de développement, seul cet indicateur ne peut être à l'origine de conclusions. Ainsi, on observe une augmentation de la PFA et des anomalies du tube neural chez seulement 10% des femmes enceintes, le reste des femmes donnant naissance à des enfants en bonne santé.

Ainsi, l’AFP peut être un indicateur important et même l’un des premiers signes de pathologie, mais ne doit en aucun cas être le seul, elle doit toujours être complétée par d’autres études.

En obstétrique, un test sanguin de recherche de la PFA peut indiquer indirectement des malformations du fœtus telles que:

  • Déviations du système nerveux - manque de cerveau, division vertébrale, hydrocéphalie;
  • Malformations du système urinaire - aplasie polykystique du rein;
  • Hernie ombilicale, défauts de la paroi abdominale antérieure;
  • Violation de la formation osseuse, ostéodysplasie;
  • Tératome intra-utérin.

Signe de trouble peut être non seulement augmenter, mais aussi une diminution du niveau de PFA, qui est observée lorsque:

  1. Pathologie chromosomique - syndrome de Down, Edwards, Patau;
  2. Mort fœtale intra-utérine;
  3. La présence d'obésité chez la femme enceinte;
  4. Violation de la formation du placenta - cloquage.

Sur la base des manifestations possibles énumérées des modifications du niveau de la PFA, il devient clair que l’augmentation et la diminution de celle-ci doivent constituer un motif d’attention particulière pour le patient et nécessitent un examen plus approfondi.

Lorsque le taux d'alpha-fœtoprotéine fluctue chez les hommes et les femmes non enceintes, le médecin soupçonne d'abord un cancer et une pathologie du foie. Il procède donc à des examens complémentaires: test sanguin pour les marqueurs tumoraux, enzymes hépatiques, échographie de la cavité abdominale, consultations de spécialistes restreints (urologue, oncologue, hépatologue).

Lors de la confirmation du fait de la croissance tumorale, la surveillance du taux d'AFP prend un sens différent: une diminution de son nombre indique l'efficacité du traitement et une augmentation de l'évolution et de la possibilité de métastases du cancer.

Les possibilités d'utilisation de l'AFP

L'attention portée à la PFA doit non seulement servir de marqueur pour diverses maladies, mais aussi de la possibilité de l'utiliser comme agent thérapeutique. Il est connu que l’alpha-fœtoprotéine augmente la formation de fibroblastes dans le tissu conjonctif, stimule l’apoptose (destruction programmée de cellules altérées), empêche la liaison des particules virales aux lymphocytes et les auto-anticorps aux cellules du corps.

Appliquer AFP en tant que médicament pour:

  • Le diabète;
  • Pathologie auto-immune (thyroïdite, arthrite, myasthénie, cardiopathie rhumatismale, etc.);
  • Asthme bronchique;
  • Myome de l'utérus;
  • Infections urogénitales;
  • La thrombose;
  • Sclérose en plaques;
  • Lésions ulcéreuses de l'intestin.

En outre, il est à noter que les médicaments AFP peuvent améliorer la puissance, ainsi qu'un effet positif sur la peau, ils sont donc utilisés en cosmétologie.

L'alfétine est un exemple de médicament à base d'alpha-foetoprotéine, mis au point par des scientifiques russes, qui a passé avec succès les essais cliniques et qui a déjà été enregistré en tant qu'agent thérapeutique. Il a un bon effet immunomodulateur, réduit l'activité des réactions auto-immunes, aide au traitement du cancer, tandis que la dose de médicaments de chimiothérapie peut être réduite.

Alfétine à base d’AFP fœtale (fœtale), obtenue à partir de sérum pour avortement. La préparation sèche diluée est injectée dans le muscle ou par voie intraveineuse, à la fois au cours du traitement et pour la prévention de nombreuses maladies.

L'alpha-fœtoprotéine est un indicateur important de l'état de santé. Par conséquent, lorsqu'un médecin voit la nécessité d'une analyse, vous ne devez pas refuser. Si les concentrations de protéines diffèrent de la norme, ce n'est pas un motif de panique, car sa quantité peut parler non seulement de défauts du fœtus ou de tumeurs malignes, mais également de processus inflammatoires et de formations complètement bénignes.

Avec la détermination opportune du fait que la PFA change, l’arsenal du spécialiste comportera non seulement des méthodes d’examen supplémentaires de haute précision, mais également toutes sortes de traitements pour de nombreuses maladies. L'utilisation de médicaments à base d'AFP rend plus efficace le traitement d'un grand nombre de maladies et donne l'espoir d'un traitement curatif à de nombreux patients.


Articles Connexes Hépatite