Test sanguin pour AFP (analyse alpha-foetoprotéine)

Share Tweet Pin it

L'alpha-fœtoprotéine (AFP) est une substance protéique synthétisée dans les cellules et les tissus du foie du tractus gastro-intestinal en développement du fœtus en développement. C'est le précurseur de l'albumine.

L'AFP est l'un des tous premiers marqueurs tumoraux identifiés et confirmés.

Quand est-ce que AFP Assay est assigné?

AFP est utilisé pour:

  • diagnostic de cancer du foie (hépatoblastome et cancer hépatocellulaire);
  • surveillance dynamique du traitement de la pathologie oncologique;
  • le traitement des tumeurs provenant de cellules germinales embryonnaires;
  • détection précoce des malformations fœtales;
  • surveiller un bébé en développement pendant sa grossesse.

Fais attention: La raison de l'augmentation de la PFA dans le sang des adultes n'a pas encore été clarifiée. Les études de la Bibliothèque nationale de médecine n'ont pas permis de déterminer la participation de ce marqueur tumoral à une fonction quelconque de l'organisme.

Les valeurs d'analyse sont utilisées dans le complexe de diagnostic pour examiner les femmes enceintes. Cela vous permet de suspecter des défauts dans le développement intra-utérin du futur enfant.

L'analyse est également utilisée chez les patients suspectés de processus oncologiques dans le foie et les glandes génitales masculines. Le cancer du testicule entraîne une augmentation du contenu en PFA dans 60 à 70% des cas de pathologie existante, en particulier aux stades avancés de métastases existantes.

Analyse de la PFA pendant la grossesse: normes et écarts

La fonction principale de la protéine alpha est protectrice. C'est lui qui empêche l'influence agressive de l'immunité de la femme enceinte sur l'organisme en développement de l'enfant. Le marqueur protéique est impliqué dans la prévention de la réaction de rejet immunitaire. L'AFP assure également une fonction de transport dans le corps du fœtus, réalisant le transport de l'oxygène.

La principale source de sécrétion de ce marqueur est le corps jaune, situé dans les tissus de l'ovaire. Après 5 semaines de grossesse existante, le corps en formation de l'enfant commence à libérer lui-même l'AFP.

La teneur en alpha-foetoprotéine augmente simultanément dans le sang du fœtus et dans le sang de sa mère. La valeur diagnostique est de 12 à 16 semaines de grossesse. La valeur la plus élevée de PFA est caractéristique pour 32 à 34 semaines de grossesse, puis une lente diminution de la valeur se produit.

Après la naissance d'un enfant et la réalisation d'un an de sa vie, l'indicateur de la PFA atteint les chiffres de l'âge adulte. Diverses techniques déterminent différentes normes, qui doivent être prises en compte lors du déchiffrement des valeurs.

Pour plus d'informations sur l'importance d'évaluer le niveau de PFA pendant la grossesse et de déchiffrer l'analyse des femmes enceintes, vous pouvez visionner cette vidéo:

Standards physiologiques du contenu de l'AFP

Les paramètres physiologiques de l’AFP retrouvés dans le sang vont de 10 ng / ml à 8 UI / ml.

Pour recalculer les résultats de ng / ml en UI / ml, la formule est utilisée:

UI / ml * 1,21 = ng / ml;

En cas de conversion inverse des valeurs, la formule est appliquée:

ng / ml * 0,83 = UI / ml.

Pour normaliser l'indicateur et analyser les écarts, la valeur de MoM (multiples de la médiane) a été introduite ou l'indicateur de multiplicité médiane - la valeur moyenne de la valeur du marqueur caractéristique d'une certaine période de la norme (par ordre croissant).

MoM vous permet de comparer les valeurs des analyses effectuées pendant la grossesse à différentes périodes, ainsi que d'utiliser les données de différents laboratoires.

Normalement, le niveau de AFP est compris entre 0,5 et 2,5 MoM.

Les données obtenues peuvent varier en fonction des méthodes biochimiques utilisées.

Il y a deux façons de déterminer:

Pour la recherche est utilisé:

  • la partie liquide du sang est du plasma ou du sérum;
  • fluide situé entre les feuilles de la plèvre (pleurale);
  • ascitique (pris dans la cavité abdominale);
  • contenu kystique;
  • la bile;
  • fluide situé dans l'utérus (amniotique).

Quelques caractéristiques de l'analyse AFP

L'étude doit être appliquée à plusieurs reprises pour observer le processus au fil du temps. La définition de l'AFP doit être combinée à l'analyse du contenu d'autres marqueurs tumoraux.

Important: l’alpha-fœtoprotéine doit être administrée dans un seul laboratoire et selon une méthode.

Il ne faut jamais oublier que la présence de valeurs de PFA élevées ne peut constituer un moyen indépendant de diagnostiquer une éventuelle tumeur maligne. Pour cela, des méthodes fiables et vérifiables sont utilisées. Le marqueur tumoral ne doit alerter que le médecin qui, si nécessaire, vous prescrira une tomodensitométrie, une IRM, une échographie et un examen histologique du patient.

Quelles conditions pathologiques sont accompagnées d'une augmentation du taux de PFA

Les indicateurs AFP ont augmenté lorsque:

  • tumeurs malignes du foie, de la vésicule biliaire et des conduits;
  • tumeurs du tissu pancréatique;
  • cancer de l'estomac, gros intestin;
  • processus malins dans les tissus du système broncho-pulmonaire;
  • dans le cancer des glandes génitales des hommes et des femmes (testicules et ovaires);
  • métastases de tumeurs à d'autres organes.

Augmentation de la PFA donnant des processus non oncologiques:

  • changements hépatiques cirrhotiques;
  • hépatite infectieuse aiguë, latente (cachée) et chronique;
  • alcoolisme chronique de stade II, dans lequel la fonction hépatique est gravement altérée;
  • dans les maladies chroniques du système biliaire, conduisant au développement du syndrome d'insuffisance hépatique chronique.

L'augmentation de la PFA dans la pratique obstétricale et gynécologique est un critère important pour le développement de maladies.

Le niveau de PFA a augmenté avec:

  • grossesse multiple;
  • processus nécrotiques du tissu hépatique chez un enfant en développement (sous l'influence de maladies virales);
  • malformations fœtales conduisant à la formation d'anencéphalie (absence des grands hémisphères, tissus mous de la tête et des os), défauts (fentes) de la colonne vertébrale, apparitions de hernie ombilicale, insuffisance rénale de l'enfant, formation de muscles imparfait et aponévroses de la paroi abdominale du fœtus en développement;
  • autres variantes de troubles pathologiques du développement.

Raisons de la baisse du niveau de la PFA

Dans certaines maladies, il est possible de réduire la teneur en alpha-fœtoprotéine. Les processus pathologiques chez une femme enceinte conduisent à cette condition. La réduction de l'arrière-plan AFP peut survenir lorsque:

  • le développement du syndrome de Down chez un enfant;
  • défauts de développement;
  • mort fœtale;
  • faire une fausse couche;
  • "Faux" grossesse;
  • cloquage (prolifération en forme de bulle de villosités chorioniques);

S'il vous plaît noter: pendant la grossesse, la PFA est définie comme une méthode supplémentaire lors du dépistage prénatal, nécessairement dans le contexte des procédures de diagnostic principales.

Lotin Alexander, examinateur médical

12.071 vues totales, 3 vues aujourd'hui

Alpha-foetoprotéine (AFP): pendant la grossesse et en tant que marqueur, fréquence sanguine et anomalies

Pour le diagnostic de diverses maladies, des dizaines de paramètres sanguins sont à l'étude, ce qui permet d'identifier le mal-être dans le corps non seulement chez l'adulte et l'enfant, mais également au stade du développement fœtal chez le fœtus. L’un de ces marqueurs est l’AFP, dont le niveau augmente avec les défauts de développement. En outre, l'AFP reflète la présence de certaines tumeurs.

Pour la première fois, des scientifiques américains ont découvert la protéine alpha-fœtoprotéine dans le sérum d'embryons et d'adultes au cours de la première moitié du siècle dernier. Il a été nommé alpha-foetoprotéine parce qu'il était spécifique aux embryons.

Des études plus détaillées ont été menées par des biochimistes russes de la seconde moitié du XXe siècle. En analysant la croissance tumorale, il a été établi la présence d’AFP dans le sérum de patients atteints d’un cancer du foie, ce qui a permis de l’attribuer en 1964 à des marqueurs tumoraux de cet organe. Il est également devenu évident que l’alpha-fétoprotéine se forme pendant la grossesse et qu’elle se manifeste normalement à certaines concentrations. Ces études constituaient une avancée majeure en biochimie et ont été consignées dans le registre des découvertes de l'URSS.

Le professeur Tatarinov Yu.S. a proposé un test de sérum AFP, qui reste à ce jour le seul dans le diagnostic du carcinome hépatocellulaire.

Aujourd'hui, les futures mères sont très intéressées et souhaitent connaître cet indicateur, car sa concentration peut parler de pathologie grave et de troubles du développement du fœtus. Essayons de comprendre ce qu'est l'AFP et comment interpréter les résultats de la recherche.

Propriétés et valeur de l'AFP pour le corps

L'alpha-fœtoprotéine est une protéine spéciale formée par les tissus de l'embryon (sac vitellin, cellules intestinales, hépatocytes). Chez l'adulte, on ne trouve que des traces dans le sang et chez le fœtus, la concentration en AFP est importante, ce qui est dû aux fonctions qu'ils remplissent. Dans un organisme en développement, l’AFP est semblable à l’albumine adulte; elle lie et transporte diverses substances, des hormones, protège les tissus du futur bébé du système immunitaire de la mère.

Une capacité importante de l’AFP est la liaison des acides gras polyinsaturés. Ces composants sont nécessaires à la construction des membranes cellulaires, synthèse des substances biologiquement actives des prostaglandines, mais ils ne sont pas formés ni par les tissus de l’embryon ni dans le corps de la mère, mais sont alimentés en nourriture par l’extérieur; leur acheminement au bon endroit dépend donc uniquement de protéines porteuses spécifiques.

Ayant une influence importante sur la croissance de l'embryon, la PFA doit être présente dans la quantité requise en fonction de l'âge gestationnel. Aux premiers stades du développement fœtal, la PFA est synthétisée par le corps jaune de l'ovaire de la mère et, à la treizième semaine de grossesse, sa concentration dans le sang et le liquide amniotique devient importante.

Après la ponte du foie et des intestins du bébé, ses cellules produisent elles-mêmes l'AFP pour leurs propres besoins, mais des quantités importantes pénètrent dans le placenta et dans le sang de la mère. Ainsi, au troisième trimestre de la gestation, à 30-32 semaines, l'AFP devient maximale chez la femme enceinte.

À la naissance de l'enfant, son corps commence à produire de l'albumine, qui assume la fonction de protéine fœtale, et la concentration en AFP diminue progressivement au cours de la première année de vie. Chez l'adulte, normalement, seules des traces de PFA peuvent être trouvées et son augmentation indique une pathologie grave.

AFP - un marqueur qui est déterminé non seulement pendant la grossesse, mais également dans les pathologies des organes internes

La définition de la PFA est utilisée comme l'un des indicateurs de dépistage du déroulement normal de la grossesse, qui varie en fonction des différentes anomalies du développement, anomalies, syndromes congénitaux. Immédiatement, il convient de noter que le résultat n'indique pas toujours avec précision la présence ou l'absence de pathologie. Par conséquent, l'évaluation de ses oscillations doit être réalisée conjointement avec d'autres études.

Chez l'adulte, une augmentation peu nette de l'alpha-fœtoprotéine indique généralement une violation du foie (cirrhose, hépatite), un excès significatif de la norme indiquant des tumeurs malignes. Les cellules cancéreuses présentant un degré élevé de malignité peuvent acquérir non seulement une ressemblance externe avec un embryon, mais également des caractéristiques de fonctionnement. Un titre élevé d'AFP est associé à des tumeurs mal différenciées et embryonnaires du foie, des ovaires et de la prostate.

Ni le stade tumoral, ni sa taille ni son taux de croissance n’affectent le degré d’augmentation de la PFA, c’est-à-dire que les tumeurs agressives peuvent être accompagnées d’une augmentation moins significative de la quantité de cette protéine que les carcinomes plus différenciés. Cependant, il a été prouvé qu'environ la moitié des patients atteints d'un cancer du foie avaient une augmentation de la PFA même 1 à 3 mois avant l'apparition des symptômes tumoraux, ce qui permet d'utiliser cette analyse comme dépistage chez les individus prédisposés.

Quand il est nécessaire de déterminer la PFA et comment cela se fait

Les principales indications permettant de déterminer le taux de PFA dans le sérum sont les suivantes:

  • Pathologie prénatale présumée: maladies chromosomiques, troubles du développement du cerveau, défauts d'autres organes.
  • Exclusion du carcinome hépatocellulaire et diagnostic des métastases d'autres types de cancer du foie.
  • Exclusion de tumeurs génitales (tératomes, germina, cancers peu différenciés).
  • Surveiller l'efficacité du traitement anticancéreux avant et après.

La définition de l'alpha-foetoprotéine est réalisée dans les maladies du foie (cirrhose, hépatite), lorsque le risque de développer un cancer est élevé. Chez de tels patients, une analyse peut aider à la détection précoce d’une tumeur. Il convient de noter que, de manière générale, ce test ne convient pas au dépistage des tumeurs pour cause de non-spécificité et qu'il n'est donc effectué que si certains types de cancer sont suspectés.

Pendant la grossesse, le test de la PFA est indiqué comme une étude de dépistage conduite pendant la période d'augmentation chez une femme - entre 15 et 21 semaines. Si, au début de la grossesse, la patiente avait subi une amniocentèse ou une biopsie des villosités choriales, elle devait également contrôler le niveau de PFA.

Les indications absolues pour la définition de la PFA chez une femme enceinte sont les suivantes:

  1. Mariage de sang;
  2. La présence de maladies génétiquement déterminées de la part des parents et des parents proches;
  3. Enfants existant déjà dans la famille avec des anomalies génétiques;
  4. Première naissance après 35 ans;
  5. Acceptation de médicaments toxiques ou examen aux rayons X de la future mère au début de la grossesse.

Préparation à l'analyse

Déterminer la concentration de la préparation AFP est extrêmement simple. Avant l'étude prévue, vous avez besoin de:

  • Refuser de prendre des drogues pendant 10 à 14 jours;
  • À la veille de l’analyse, ne consommez pas d’aliments gras, frits et salés, ne buvez pas d’alcool, le dernier repas n’est pas plus tard que neuf heures du soir;
  • Pendant quelques jours, limitez vos efforts physiques, y compris la levée de poids;
  • Le matin, faites une analyse l'estomac vide, mais vous ne pouvez pas boire plus d'un verre d'eau;
  • Les fumeurs ne doivent pas fumer au moins une demi-heure avant l'analyse.

Le matin, environ 10 ml de sang veineux sont prélevés sur le patient. Le dosage des protéines est effectué à l'aide de la méthode ELISA. Le résultat peut dépendre de certains facteurs sur lesquels le spécialiste et le patient doivent être informés:

  1. L'introduction d'anticorps monoclonaux et de fortes doses de biotine modifient le niveau de la protéine détectée;
  2. Les représentants de la protéine fœtale de race négroïde sont plus nombreux que la moyenne, les Mongoloïdes, mais
  3. Le diabète sucré insulino-dépendant chez la future mère entraîne une diminution de la PFA.

Dans le cas d'une femme enceinte, certaines règles doivent être strictement observées. Vous devez donc déterminer avec précision la durée de la grossesse et le taux de PFA valables pendant cette période. Des déviations de la norme en l'absence d'autres signes de pathologie chez le fœtus peuvent ne pas être un signe exact d'un défaut, c'est-à-dire que des résultats faux positifs ou faux négatifs sont possibles. Par ailleurs, des fluctuations protéiques au-delà des valeurs normales indiquent un risque accru de pathologie - accouchement prématuré, hypotrophie fœtale, etc.

Norme ou pathologie?

La concentration en alpha-foetoprotéine dans le sang dépend de l'âge, du sexe et de la grossesse de la femme. Chez les bébés de moins d'un an, il est supérieur à celui des adultes, mais diminue progressivement. Chez les filles, il est supérieur à celui des garçons. Ce n'est qu'après un an que la concentration est fixée aux mêmes valeurs pour les deux sexes. Chez l'adulte, sa quantité ne doit pas dépasser les traces, sinon il s'agira d'une pathologie. Les futures mères font exception, mais même leur croissance en PFA doit rester dans certaines limites.

Pendant la grossesse, la PFA augmente en fonction de la période de gestation. Au premier trimestre, sa concentration peut atteindre 15 unités internationales par millilitre de sang, puis augmente progressivement pour atteindre sa valeur maximale au bout de la semaine 32 - 100-250 UI.

Tableau: Normes AFP pendant la grossesse par semaine

Chez les femmes non enceintes, ce taux de PFA est considéré comme normal:

  • Garçons nouveau-nés (jusqu'à 1 mois) - 0,5 à 13600 UI / ml;
  • Filles nouveau-nées - 0,5 à 15740 UI / ml;
  • Enfants jusqu'à un an: garçons - jusqu'à 23,5 UI / ml, filles jusqu'à 64,3 UI / ml;
  • Après un an, chez les enfants adultes et les femmes non enceintes, le taux est le même: pas plus de 6,67 UI / ml.

graphique du taux de PFA en fonction de l'augmentation et de diverses maladies

Il est à noter que le taux peut dépendre de la méthode de détermination des protéines dans le sérum. L'utilisation de certains analyseurs automatiques donne à penser que les valeurs normales d'AFP sont inférieures à la normale, ce qui est généralement notifié au technicien de laboratoire et au médecin traitant.

Si l'AFP n'est pas normal...

Une AFP sanguine élevée indique une pathologie possible, telle que:

  1. Tumeurs - carcinome hépatocellulaire, tumeurs germinales des testicules, tératomes, lésions métastatiques du foie et de certains cancers (estomac, poumons, glande mammaire);
  2. Pathologie hépatique non néoplasique - cirrhose, inflammation, dommages causés par l'alcool, interventions chirurgicales antérieures sur le foie (résection du lobe, par exemple);
  3. Troubles de l'hémostase et de l'immunité (déficits immunitaires congénitaux, ataxie-télangiectasie);
  4. Pathologie en obstétrique - anomalies du développement, menace d'accouchement prématuré, grossesse multiple.

Chez les femmes enceintes, la PFA est évaluée sur la base de la durée de la grossesse et des données d’autres études (échographie, amniocentèse). S'il y a des signes de pathologie à l'échographie, la probabilité que l'AFP soit également modifiée est élevée. Dans le même temps, une augmentation isolée de cette protéine n'est pas encore une cause de panique, car le décodage de l'analyse doit être effectué en conjonction avec d'autres résultats de l'examen de la future mère.

Il y a des cas où une femme a ignoré l'AFP élevée et a refusé des procédures telles que l'amniocentèse ou l'étude des villosités choriales, puis un bébé en bonne santé est né. Par contre, certains défauts peuvent ne pas causer de fluctuations dans cet indicateur. Dans tous les cas, l’étude AFP est incluse dans le programme de dépistage pendant la grossesse, elle doit donc être déterminée d’une manière ou d’une autre et ensuite, que faire: la femme décide avec le médecin de la clinique prénatale.

Un taux élevé de PFA, associé à de graves anomalies prouvées par échographie, nécessite souvent l'interruption de la grossesse car le fœtus peut décéder avant la naissance ou naître non viable. En raison du manque de spécificité et d'une relation clairement établie entre le nombre de PFA et de défauts de développement, seul cet indicateur ne peut être à l'origine de conclusions. Ainsi, on observe une augmentation de la PFA et des anomalies du tube neural chez seulement 10% des femmes enceintes, le reste des femmes donnant naissance à des enfants en bonne santé.

Ainsi, l’AFP peut être un indicateur important et même l’un des premiers signes de pathologie, mais ne doit en aucun cas être le seul, elle doit toujours être complétée par d’autres études.

En obstétrique, un test sanguin de recherche de la PFA peut indiquer indirectement des malformations du fœtus telles que:

  • Déviations du système nerveux - manque de cerveau, division vertébrale, hydrocéphalie;
  • Malformations du système urinaire - aplasie polykystique du rein;
  • Hernie ombilicale, défauts de la paroi abdominale antérieure;
  • Violation de la formation osseuse, ostéodysplasie;
  • Tératome intra-utérin.

Signe de trouble peut être non seulement augmenter, mais aussi une diminution du niveau de PFA, qui est observée lorsque:

  1. Pathologie chromosomique - syndrome de Down, Edwards, Patau;
  2. Mort fœtale intra-utérine;
  3. La présence d'obésité chez la femme enceinte;
  4. Violation de la formation du placenta - cloquage.

Sur la base des manifestations possibles énumérées des modifications du niveau de la PFA, il devient clair que l’augmentation et la diminution de celle-ci doivent constituer un motif d’attention particulière pour le patient et nécessitent un examen plus approfondi.

Lorsque le taux d'alpha-fœtoprotéine fluctue chez les hommes et les femmes non enceintes, le médecin soupçonne d'abord un cancer et une pathologie du foie. Il procède donc à des examens complémentaires: test sanguin pour les marqueurs tumoraux, enzymes hépatiques, échographie de la cavité abdominale, consultations de spécialistes restreints (urologue, oncologue, hépatologue).

Lors de la confirmation du fait de la croissance tumorale, la surveillance du taux d'AFP prend un sens différent: une diminution de son nombre indique l'efficacité du traitement et une augmentation de l'évolution et de la possibilité de métastases du cancer.

Les possibilités d'utilisation de l'AFP

L'attention portée à la PFA doit non seulement servir de marqueur pour diverses maladies, mais aussi de la possibilité de l'utiliser comme agent thérapeutique. Il est connu que l’alpha-fœtoprotéine augmente la formation de fibroblastes dans le tissu conjonctif, stimule l’apoptose (destruction programmée de cellules altérées), empêche la liaison des particules virales aux lymphocytes et les auto-anticorps aux cellules du corps.

Appliquer AFP en tant que médicament pour:

  • Le diabète;
  • Pathologie auto-immune (thyroïdite, arthrite, myasthénie, cardiopathie rhumatismale, etc.);
  • Asthme bronchique;
  • Myome de l'utérus;
  • Infections urogénitales;
  • La thrombose;
  • Sclérose en plaques;
  • Lésions ulcéreuses de l'intestin.

En outre, il est à noter que les médicaments AFP peuvent améliorer la puissance, ainsi qu'un effet positif sur la peau, ils sont donc utilisés en cosmétologie.

L'alfétine est un exemple de médicament à base d'alpha-foetoprotéine, mis au point par des scientifiques russes, qui a passé avec succès les essais cliniques et qui a déjà été enregistré en tant qu'agent thérapeutique. Il a un bon effet immunomodulateur, réduit l'activité des réactions auto-immunes, aide au traitement du cancer, tandis que la dose de médicaments de chimiothérapie peut être réduite.

Alfétine à base d’AFP fœtale (fœtale), obtenue à partir de sérum pour avortement. La préparation sèche diluée est injectée dans le muscle ou par voie intraveineuse, à la fois au cours du traitement et pour la prévention de nombreuses maladies.

L'alpha-fœtoprotéine est un indicateur important de l'état de santé. Par conséquent, lorsqu'un médecin voit la nécessité d'une analyse, vous ne devez pas refuser. Si les concentrations de protéines diffèrent de la norme, ce n'est pas un motif de panique, car sa quantité peut parler non seulement de défauts du fœtus ou de tumeurs malignes, mais également de processus inflammatoires et de formations complètement bénignes.

Avec la détermination opportune du fait que la PFA change, l’arsenal du spécialiste comportera non seulement des méthodes d’examen supplémentaires de haute précision, mais également toutes sortes de traitements pour de nombreuses maladies. L'utilisation de médicaments à base d'AFP rend plus efficace le traitement d'un grand nombre de maladies et donne l'espoir d'un traitement curatif à de nombreux patients.

La valeur dans la fœtoprotéine alpha du sang

L'alpha-foetoprotéine (AFP) est un composé de protéines dans le sang d'un embryon humain. Après la naissance, ce lien est déjà absent, chez les femmes comme chez les hommes. Si le test sanguin de recherche de l'AFP révèle la présence de composés protéiques dans le sang d'un adulte, cela peut indiquer la présence d'un cancer.

D'une autre manière, cette protéine est appelée marqueur de maladie ou marqueur onko. Afin de déterminer la quantité d'alpha fétoprotéine ou AFP, il est nécessaire de prélever un échantillon de biomatériau (sang) dans une veine. Il peut y avoir beaucoup de marqueurs. Ils sont déterminés en prenant des tests pour déterminer les hormones et diverses enzymes, dont l’un est un dosage AFP.

Quels sont les marqueurs tumoraux

Tous les marqueurs tumoraux peuvent être identifiés dans le groupe des composés protéiques et des dérivés de protéines. Classiquement, ils peuvent être divisés en deux grands groupes:

  • Marqueurs tumoraux apparaissant dans une tumeur particulière;
  • Les marqueurs tumoraux, qui peuvent être un indicateur du processus de croissance de la tumeur en général;

Le niveau d'alpha fétoprotéines est particulièrement bien diagnostiqué. Ceci est le marqueur le plus commun. Il vous permet de déterminer avec précision le cancer du foie et d’autres formes de néoplasmes.

Aujourd'hui, le test AFP est la principale méthode utilisée pour diagnostiquer le cancer. Une interprétation correcte des résultats de l’étude aide à déterminer la maladie même au stade initial. Le stade auquel une tumeur est détectée est très important. Plus tôt une tumeur est détectée, plus une personne a de chances de survivre.

La définition des marqueurs dans le sang est nécessaire non seulement pour le diagnostic des maladies. Ces études de laboratoire ont pour but d'évaluer l'efficacité de la thérapie. L'analyse aide notamment à déterminer l'apparition de métastases.

Analyse normale

Le taux normal chez les hommes est compris entre 0,5 et 5,5 Me / ml. Le même taux chez les femmes non enceintes. Il existe deux types d’analyses pour déterminer un marqueur tumoral:

Le taux variera en fonction du type d'analyse. Par conséquent, il est nécessaire de clarifier au bureau du médecin comment les recherches en laboratoire ont été menées. Chez les femmes enceintes, le taux est beaucoup plus élevé, en particulier aux derniers stades de la grossesse. À la 32e semaine, les niveaux de fœtoprotéines commencent à diminuer.

L'analyse est assignée dans le cas de:

  • Si on soupçonne un cancer du foie
  • Si le traitement du cancer est effectué
  • Si la détection précoce des malformations fœtales est nécessaire
  • Lors du suivi de l'état de développement fœtal pendant la grossesse

Il est particulièrement important de mener des études de laboratoire sur ces composés protéiques au cours de la période de procréation.

Cela laissera du temps pour identifier les vices du futur enfant.

Les fonctions de protection de la protéine bloquent les effets néfastes de l’immunité de la mère sur le fœtus. Attribuez la définition après 5 semaines, lorsque le fœtus commence son développement indépendant. La teneur en protéines du sang de la mère augmente proportionnellement à celle des protéines dans le sang du fœtus. La valeur la plus élevée est observée à la semaine 32. Après cela, le niveau du marqueur tumoral diminue.

Si le niveau AFP est élevé

Qu'est-ce que cela signifie si le taux de PFA dans le sang est élevé? Peut-être que le test sanguin pour les alpha fœtoprotéines a légèrement augmenté. Ensuite, c'est certainement un signe de maladie du foie. Le plus souvent, cette maladie n'est pas oncologique. Maladies dans lesquelles l'analyse de la PFA est augmentée:

  • Hépatoblastome et carcinome du foie
  • Tumeurs dans les ovaires et les testicules
  • Carcinome épidermoïde de l'œsophage
  • Cancer du sein
  • Cancer du pancréas
  • Autres maladies causant des métastases au foie

Si le niveau n'est pas très élevé, cela signifie que le foie est affecté de maladies non d'origine cancéreuse:

  • Différents types d'hépatite
  • Cirrhose à n'importe quel stade
  • Insuffisance rénale

Les tests AFP peuvent être utilisés pour identifier les tumeurs bénignes et leurs stades. Que sont les tumeurs bénignes? C'est une pathologie des tissus avec un ralentissement de leur développement. Très souvent, la définition de telles tumeurs est compliquée par leur petite taille. Par conséquent, l'analyse de la protéine alpha peut révéler les pathologies suivantes:

  • Hépatite grasse
  • Adénome du foie et hyperplasie
  • Cholécystite
  • Maladie biliaire
  • Formations kystiques dans le foie et le système urinaire

Dans tous les cas, seul un médecin spécialiste peut déchiffrer le résultat de l’étude. Généralement, le diagnostic est réalisé en association avec d'autres études biochimiques du sang du patient. Après avoir reçu des données sur plusieurs indicateurs, le médecin sera en mesure d’établir le diagnostic avec précision.

Une forte hausse du niveau de l’AFP peut être un phénomène temporaire. Cela s'explique par les raisons suivantes:

  • Période post-traumatique durant laquelle se produit la régénération du tissu hépatique
  • Utilisation à long terme de médicaments métabolisés par les hépatocytes
  • Exacerbations du foie et de la vésicule biliaire

Les maladies ci-dessus ne sont diagnostiquées avec un bond en avant qu'en l'absence de grossesse chez les femmes. Le patient doit être sûr de ce facteur.

Pourquoi prescrire une analyse enceinte

Une diminution des protéines pendant la grossesse peut indiquer des processus très graves:

  • Le stade initial du syndrome de Down chez le fœtus
  • Retard de développement du fœtus et apparition de défauts
  • Risque de fausse couche
  • "Faux" grossesse
  • Dérapage de la bulle
  • Mort foetale

Pendant la grossesse, la détermination des protéines est effectuée dans un complexe d'autres procédures. Le diagnostic a lieu dans le cadre du dépistage prénatal. Ceci est une étude obligatoire dans la période de gestation. Il aide à diagnostiquer le développement de pathologies fœtales à un stade précoce.

Comment passer l'analyse

Avant de faire un don de sang pour analyse, vous devez vous préparer. Cette formation aidera à obtenir le résultat le plus précis possible. Parce que, dans une étude aussi sérieuse, il est important de prendre en compte tout écart, et la marge d'erreur est très réduite.

La collection de biomatériau est faite à partir de la veine du patient. Par conséquent, cette procédure est effectuée le matin lorsque la concentration de substances biochimiques dans le sang est particulièrement élevée. Il est extrêmement important de comprendre que la consommation d’aliments et de boissons peut affecter la composition qualitative en oligo-éléments.

Directement le jour du prélèvement, jetez le repas du matin.

Environ 1-2 jours avant l'analyse, il est recommandé d'abandonner l'utilisation de produits ayant des effets néfastes sur le foie. Ceci est la nourriture frite, en particulier les viandes grasses. Essayez d'éliminer les aliments riches en huiles. Ils contiennent beaucoup de graisses lourdes qui se déposent dans le foie. Les aliments épicés ont un effet négatif sur le travail de tout le tractus gastro-intestinal.

Devrait également limiter la consommation de liquides, y compris d'eau. Ivre avant le volume d'analyse ne doit pas dépasser 500 millilitres. La violation de cette recommandation peut entraîner une augmentation du volume sanguin. Ainsi, l’indice protéique sera sous-évalué.

Presque tous les médicaments peuvent affecter la qualité des tests de laboratoire. Il est très important d’exclure la consommation de tous les médicaments au moins une semaine avant la date prévue de collecte du biomatériau. Bien entendu, cette règle ne s'applique pas aux médicaments essentiels au patient.

Les médecins recommandent d'abandonner l'activité physique. Au cours de sports actifs, le corps produit un certain nombre d’oligo-éléments qui interfèrent avec le diagnostic correct. Boire de l'alcool et fumer du tabac peuvent complètement changer les résultats d'une étude. Cela peut considérablement compliquer le processus de diagnostic.

Habituellement, un certain nombre d'études sur les marqueurs tumoraux ont pour objectif de voir l'évolution de la maladie au fil du temps. Les accompagnements complémentaires sont des méthodes de diagnostic instrumentales: échographie et rayons X.

Pourquoi l'alpha fétoprotéine peut être plus que la norme?

Le contenu

Quand l'alpha fétoprotéine peut-elle être plus que la normale? L'AFP (alpha-foetoprotéine ou, comme il est parfois écrit, alpha foetoprotéine ou alpha-foetoprotéine) est une protéine produite par le foie et les organes digestifs de l'embryon. Ses indicateurs dépassent la norme en violation du développement de l'enfant à naître. L'utilisation d'un test sanguin pour l'AFP peut déterminer la présence de tumeurs. Le taux d'alpha-foetoprotéine a un certain taux et des déviations indiquent le développement de pathologies.

Indicateurs AFP

Les indicateurs reconnus comme la norme dépendront de l'âge et du sexe. Chez les femmes, ces paramètres changent également pendant la grossesse. À l’âge d’un an, les indices diminueront et, une fois ce groupe d’âge atteint, ils seront égaux en représentants de différents sexes. Quelle est la norme de la PFA chez les personnes en bonne santé?

Ces indicateurs devraient être les suivants:

  1. Nourrissons de moins de 1 mois: 13 600 UI.
  2. Bébés de moins de un mois - 15740 UI.
  3. Garçons jusqu'à un an - 23,5 UI.
  4. Filles jusqu'à un an - 64,3 UI.

Au bout d’un an, le taux de PFA devient le même pour tous, sauf pour les femmes enceintes. Ce ne devrait pas être plus de 6,67 UI.

Au moment de la grossesse, les indicateurs de PFA varieront en fonction de la durée de l'enfant. Au début du terme, ces chiffres seront égaux à 15 UI et pourront atteindre 100 à 250 UI au second semestre.

Indicateurs normaux de la PFA chez la femme enceinte:

  1. Du début du trimestre à 12 semaines - moins de 15 UI.
  2. De 13 à 15 semaines - de 15 à 60 UI.
  3. De 15 à 19 semaines - de 15 à 95 UI.
  4. De 20 à 24 semaines - de 27 à 125 UI.
  5. De 25 à 27 semaines - de 52 à 140 UI.
  6. De 28 à 30 semaines - de 67 à 150 UI.
  7. De 31 à 32 semaines - de 100 à 250 UI.

Augmentation du niveau AFP

Que peut menacer une personne avec des niveaux accrus de PFA dans le corps?

Cela signifie que le processus pathologique commence à se développer, à savoir:

  1. Le développement du cancer. Cela peut être des dommages au foie, aux testicules, aux ovaires, au sein, aux poumons, à l'estomac.
  2. Le développement du processus inflammatoire dans le foie.
  3. Immunité réduite, homéostasie altérée du corps. Et cela peut aussi être une pathologie congénitale.
  4. La menace d'une fausse couche de grossesse ou de naissance prématurée, ainsi que le port de plusieurs embryons.

Chez les futures mamans, une estimation du taux de PFA est liée à l'âge gestationnel. Si l'indicateur est au-dessus de la norme, des études supplémentaires révéleront une pathologie dans le développement du fœtus.

Mais il ne faut pas se fâcher quand on reçoit de mauvais résultats d'analyse, il est nécessaire d'établir un diagnostic sur un examen complet. Certaines femmes ne font pas attention aux niveaux élevés de cette protéine et ne font pas de tests supplémentaires. Et après avoir accouché, il s'avère que le bébé est complètement en bonne santé.

Chez les femmes enceintes, un taux élevé de PFA peut indiquer les maladies suivantes:

  • l'hydrocéphalie;
  • altération du développement du système nerveux central;
  • le spina bifida;
  • pathologies dans le développement des reins;
  • formation de hernie;
  • formation anormale de la paroi abdominale antérieure;
  • mauvaise formation osseuse;
  • développement d'une tumeur intra-utérine.

Non seulement l'AFP est élevé, mais ses faibles valeurs sont dangereuses pour la santé. Dans tous les cas, il est nécessaire d'identifier la cause de ce phénomène afin d'éviter les complications.

Comment se déroule l'analyse?

Pour l’analyse de l’AFP, il faut des indications.

  1. Troubles dans le développement du fœtus, même s’il s’agit d’une hypothèse.
  2. Identifier le type de cancer.
  3. Pour diagnostiquer l'oncologie génitale.
  4. Vérifier le bon choix de traitement du cancer.
  5. Cette étude est obligatoire pour les maladies du foie.
  6. Dans la période de procréation, un test de dépistage de la PFA est inclus dans l'ensemble des analyses - il est effectué en milieu de grossesse, après environ 15 semaines et jusqu'à 21 semaines.

La vérification de la performance de ce type de protéine est obligatoire dans certains cas:

  • mariage avec un parent de sang;
  • maladies génétiques complexes chez les plus proches parents;
  • la présence d'enfants ayant une déficience intellectuelle qui peuvent être hérités;
  • concevoir un enfant après 35 ans;
  • utilisation de substances toxiques enceintes;
  • Examen aux rayons X par une femme après la conception d'un enfant.

Pour cela, vous avez besoin de:

  1. Ne prenez pas de drogue pendant 2 semaines avant le jour de l'étude.
  2. Il est recommandé de suivre un régime et de ne pas prendre d'alcool.
  3. Ne pas manger le matin.
  4. Pendant trois jours, abandonner l'effort physique.
  5. Avant de prendre le matériel à des fins de recherche le matin, vous pouvez boire un verre d'eau.
  6. Une heure avant le test, ne fumez pas.

Le sang sera prélevé dans une veine. Le volume est d'environ 10 millilitres. Pour obtenir le résultat de l'utilisation de la méthode ELISA.

Le résultat de l'analyse peut être affecté par:

  • la quantité d'anticorps et de biotine utilisée;
  • doit tenir compte de la race du patient. Chez les représentants de la race négroïde, la quantité de protéine étudiée est légèrement inférieure aux valeurs normales normales. Pour les Mongoloïdes, ces chiffres seront plus bas;
  • le diabète sucré avec dépendance à l'insuline réduit les taux de protéines.

Par conséquent, lors de l'analyse de la PFA, il ne faut pas ignorer les recommandations d'un spécialiste. En outre, lors d’une enquête sur une femme enceinte, le moment est un facteur très important car les données changent en fonction de l’âge de l’embryon.

L'alpha-fœtoprotéine peut être utilisée en tant qu'agent thérapeutique, si nous parlons de pathologies telles que:

  • le diabète;
  • maladies auto-immunes;
  • l'asthme;
  • fibromes utérins;
  • infections génitales;
  • la sclérose en plaques;
  • ulcères dans les intestins;
  • thrombose

Norme alpha-foetoprotéine (tableau). Alpha-foetoprotéine augmentée ou diminuée - qu'est-ce que cela signifie?

L'alpha-foetoprotéine (AFP) est une protéine synthétisée dans le foie du fœtus. Ici, il joue le même rôle que l'albumine chez une personne ordinaire - protège le fœtus des effets négatifs de l'œstrogène, transporte les nutriments et bloque les effets du système immunitaire du corps de la mère. Habituellement, le niveau de cette protéine est à mi-hauteur chez le nouveau-né, mais après 10 à 12 mois, il atteint la norme correspondant aux indicateurs d'un adulte. L'alpha-fœtoprotéine a la capacité de traverser la barrière placentaire et de pénétrer dans le corps d'une femme enceinte. Son niveau augmente donc pendant la grossesse, ce qui est tout à fait normal.

Dans le corps d'un adulte, l'alpha-foetoprotéine est un marqueur tumoral - une augmentation significative du niveau indique le développement d'une tumeur maligne.

Alpha-fœtoprotéine dans le sang. Interprétation du résultat (tableau)

Le test de dépistage de la PFA est effectué tout en observant le déroulement de la grossesse, afin de permettre la détection rapide de la pathologie du développement du fœtus et d’autres troubles possibles. En règle générale, cette analyse est effectuée au cours du deuxième trimestre de la grossesse, à 15-20 semaines, dans la composition du soi-disant triple test qui vérifie le taux d'alpha-fétoprotéine, d'estriol et de gonadotrophine chorionique dans le corps d'une femme. Si des anomalies sont détectées, des examens supplémentaires sont programmés pour en déterminer la cause. En soi, l'écart par rapport à la norme des indicateurs du niveau d'alpha-fœtoprotéine n'est pas un marqueur absolu de la pathologie du développement fœtal.

Quant à la personne normale, saine et non chargée, son alpha-fœtoprotéine est soit totalement absente, soit en petites quantités. Le test de l'AFP est désigné en cas de suspicion de présence de tumeurs malignes.

Alpha-foetoprotéine dans le sang d'une personne en bonne santé:

Si l'alpha fétoprotéine est élevée, qu'est-ce que cela signifie?

Une légère augmentation de la concentration d'alpha-fœtoprotéine dans le sang d'un adulte peut parler de certains processus pathologiques survenant dans le foie. S'il y a une forte augmentation, alors ce phénomène est un signe du développement d'une tumeur maligne - dans le foie ou dans les glandes sexuelles. Le fait est que ces tumeurs, par leurs propriétés, ressemblent au tissu embryonnaire: elles synthétisent des protéines caractéristiques du fœtus aux premiers stades de son développement. C’est pourquoi le test de la PFA est si important: il vous permet de détecter et de diagnostiquer le cancer du foie ou des gonades presque avec une certitude absolue aux premiers stades, plusieurs mois avant l’apparition des premiers signes de cette maladie.

Maladies dans lesquelles il existe une augmentation du niveau d'alpha-fœtoprotéine:

  • hépatoblastome du foie,
  • carcinome hépatocellulaire du foie,
  • néoplasmes foetaux ovariens chez la femme et testicules chez l’homme,
  • carcinome épidermoïde de l'œsophage,
  • autres tumeurs malignes qui ont des métastases au foie.

L’augmentation du taux d’alpha-fœtoprotéine jusqu’à 10 MeU / ml est considérée comme insignifiante et, en règle générale, parle de maladies du foie non liées à l’oncologie - hépatite virale, cirrhose.

Dans les cancers des voies biliaires et de la vésicule biliaire, le taux d'alpha-fœtoprotéine est utilisé comme marqueur tumoral supplémentaire. Après le retrait d'une tumeur maligne, le niveau d'alpha-fœtoprotéine peut rester élevé pendant un certain temps et seulement quelques semaines plus tard, avec un traitement réussi, le taux requis est atteint. Si le taux d'alpha-fœtoprotéine dans le sang n'a pas diminué ou s'il ne va pas assez vite, cela indique la présence d'une tumeur résiduelle ou de métastases.

Le niveau d'alpha-foetoprotéine vous permet de surveiller l'efficacité du traitement pendant la radio ou la chimiothérapie. Dans le cas d'une augmentation lente, on peut dire que ces méthodes se sont révélées inefficaces.

Chez les femmes enceintes, un excès du niveau d'alpha-foetoprotéine de la norme requise peut indiquer un développement pathologique du fœtus ou une menace d'avortement. Mais ce n'est que dans les cas où le taux est dépassé de manière significative - de 2 à 3 fois. Une telle anomalie laisse à penser:

  • anacéphalie chez le fœtus,
  • pathologie dans le développement des reins,
  • atrésie de l'œsophage ou des intestins
  • syndrome de détresse fœtale,
  • non-union de la paroi abdominale antérieure du fœtus,
  • hernie crânienne,
  • avortement raté et mort fœtale.

Mais il y a des exceptions agréables. Ainsi, l'excès de la norme normale d'alpha-foetoprotéine peut indiquer une grossesse multiple ou une taille importante du fœtus.

Si l'alpha fétoprotéine est réduite, qu'est-ce que cela signifie?

Si l'alpha-fœtoprotéine n'est pas dans le sang d'une personne ordinaire - c'est parfaitement normal, alors vous êtes en bonne santé. Réduire le niveau à la normale et moins après le retrait de la tumeur indique un traitement réussi.

Une autre chose est pendant la grossesse. La réduction du taux d'alpha-foetoprotéine indique généralement les pathologies suivantes du développement du fœtus:

  • Le syndrome de Down,
  • dérapage des bulles,
  • la trisomie 18,
  • mort fœtale et menace de fausse couche.

Cependant, ce phénomène peut également être dû à un âge gestationnel mal défini.

Oncomarqueur AFP - décodage, taux et ce que montre la fœtoprotéine alpha

Les marqueurs tumoraux sont des molécules spécifiques produites directement par des cellules tumorales ou des cellules normales en réponse à la croissance d'un néoplasme malin. Ces substances peuvent être détectées dans le sang ou l'urine de personnes atteintes de cancer. Leur détection en temps opportun nous permet d'évaluer l'étendue du processus pathologique à l'aide d'études de dépistage complexes, ainsi que de suivre la dynamique de la maladie pendant le traitement.

Oncomarker afp - de quoi s'agit-il et que montre

L'alpha-fœtoprotéine (afp) est une protéine à deux composants (glycoprotéine) dont la partie peptidique est liée à plusieurs groupes d'oligosaccharides. Il est synthétisé dans le sac biliaire, le foie et l'épithélium intestinal de l'embryon au cours de l'ontogenèse. Le poids moléculaire atteint 70 000. Oui, et le temps de désintégration varie de 5 à 7 jours. Il joue un rôle important pour le fœtus, remplissant une fonction similaire à celle de l'albumine adulte:

  • transport de molécules;
  • surveiller l'influence des œstrogènes maternels sur le développement des embryons;
  • protection contre les effets négatifs de l'immunité des femmes sur le fœtus.

Cette protéine est nécessaire au développement de la cancérogenèse à part entière de l'enfant et sa valeur doit correspondre strictement à l'âge estimé du fœtus à partir du jour de la conception. Les indicateurs de pointe de la teneur en protéines du fœtus sont enregistrés à la 13e semaine et commencent à augmenter chez la mère à partir de la 10e semaine, pour atteindre un maximum entre 30 et 32 ​​semaines. Au cours de la première année de vie d’un enfant, la taille des glycopeptides est proche de zéro, ce qui est typique chez les adultes.

En gynécologie, les anomalies du développement fœtal, ainsi que les mutations chromosomiques, sont évaluées par le niveau d'afp, associé à des indicateurs d'hCG et d'œstriol. Lors du diagnostic, il est nécessaire de prendre en compte la période de grossesse le plus précisément possible, car cet indicateur varie considérablement selon les différentes périodes de la grossesse.

AFP pour un adulte

Cet indicateur est l’un des critères de diagnostic du cancer des glandes mammaires, du foie et du pancréas. Cependant, un écart par rapport à la norme d'au moins un des indicateurs est insuffisant pour poser un diagnostic de cancer, mais il constitue une raison suffisante pour effectuer un diagnostic à grande échelle du patient.

Chez un adulte en bonne santé, cette glycoprotéine doit être détectée à l'état de traces ou être complètement absente. Une légère augmentation du taux de PFA indique des processus pathologiques dans certains organes et des écarts importants par rapport à la norme indiquent le développement d'un cancer.

Dans le contexte du cancer du foie ou d'autres organes, les cellules mutantes acquièrent des propriétés similaires à celles des cellules embryonnaires. En conséquence, ils commencent à synthétiser des peptides caractéristiques des stades précoces de la cancérogenèse, notamment l'alpha-fétoprotéine. Ce fait a permis de faire référence aux marqueurs tumoraux du pancréas, du foie et des glandes mammaires.

La corrélation entre la taille du néoplasme, la gravité de la pathologie et le degré de malignité tumorale et le niveau d'affin dans le sang humain n'a pas été établie. Par conséquent, pour établir ces indicateurs, des tests de laboratoire supplémentaires sont nécessaires. Et dans le cas d'une pathologie maligne progressive des organes génitaux, y compris les glandes mammaires, c'est l'ampleur de cet indicateur qui permet d'évaluer les chances de récupération et de survie du patient.

Indicateurs évalués à l'aide de l'analyse AFP

Ce type de diagnostic est prescrit par un médecin afin de:

  • diagnostics prénatals complexes pour l'identification de pathologies chez le fœtus au cours de l'ontogenèse: mutations chromosomiques, anomalies de la formation du tube neural ou de l'anencéphalie - sous-développement ou absence totale d'hémisphères cérébraux;
  • contrôle de la grossesse;
  • diagnostic de cancer du foie;
  • diagnostic du cancer du pancréas;
  • détection de tumeurs malignes du testicule chez l'homme;
  • diagnostic d'autres maladies oncologiques dans les tumeurs de bas grade;
  • déterminer la propagation des métastases dans tout le corps;
  • analyse de l'efficacité des tactiques choisies pour le traitement des maladies oncologiques et surveillance de leur apparition.

Comment se préparer à un test sanguin pour le marqueur tumoral afp?

La fiabilité des résultats dépend non seulement de l’exactitude des analyses de laboratoire, mais également de la préparation de la personne au don de sang. Les principales recommandations avant la délivrance du biomatériau pour identifier les marqueurs tumoraux du cancer du foie, du pancréas et des glandes laitières:

  • 24 heures éliminent complètement du régime les boissons alcoolisées, les plats gras et fumés;
  • rester debout au moins 4 heures après le dernier repas;
  • limiter le stress physique et émotionnel pendant 30 minutes;
  • ne pas fumer en 30 minutes;
  • Ne prenez pas de médicaments contenant des vitamines B pendant 8 heures.

Afp oncomarker - décodage et taux

Important: cette information n’est pas suffisante pour un diagnostic définitif, l’interprétation des résultats doit être effectuée exclusivement par le médecin traitant.

Il est inacceptable de déchiffrer indépendamment les résultats de l'analyse à des fins d'autodiagnostic et de choix de méthodes de traitement. Le diagnostic final est établi par le médecin sur la base d'un examen approfondi du patient, qui comprend la collecte des antécédents généraux, des données de diagnostic en laboratoire et des examens de dépistage supplémentaires.

La durée de l'étude sur le marqueur alpha-foetoprotéine (afp) varie de 1 à 3 jours, sans compter le jour de la prise du biomatériau. Cependant, la période d'étude dans les cliniques privées ne dépasse pas 1 jour.

Le tableau présente les valeurs normales (de référence) de la taille de ce glycopeptide, qui est établie à l’aide du dosage immunoenzymatique chimiluminescent en phase solide.

Paul

Valeurs de la norme, UI / ml

Les unités de mesure standard sont UI / ml, mais dans certains laboratoires, ng / ml est utilisé. Pour effectuer la conversion des unités de mesure, il faut utiliser la formule suivante: 1 ng / ml * 0, 83 = IU / ml.

Important: les valeurs de référence peuvent varier en fonction de la méthode de recherche. Ainsi, la norme pour le marqueur tumoral alpha-foetoprotéine installé sur l’analyseur Cobas 8000 Roche Diagnostics pour les hommes et les femmes de plus de 1 an est inférieure à 5,8 UI / ml.

Augmentation de la concentration en AFP

Si le marqueur tumoral est élevé chez les personnes non enceintes, les pathologies suivantes peuvent être assumées:

  • cancer du foie - dans plus de 90% des cas;
  • pathologie du cancer dans les testicules;
  • métastases malignes - dans 10% des cas;
  • tumeurs tumorales d'autres organes: glandes pancréatiques ou mammaires, poumons ou intestins;
  • oncologie dans l'embryon;
  • exacerbation de l'hépatite chronique (augmentation à court terme de la valeur de cet indicateur dans le sang);
  • cirrhose biliaire;
  • des anomalies dans le fonctionnement du foie dans le contexte d'abus d'alcool;
  • lésion mécanique ou chirurgicale du foie;
  • Syndrome de Viscott-Aldrich.

Si le niveau de cet indicateur est élevé chez une femme enceinte, alors nous pouvons supposer:

  • anomalies dans l'onglet du tube neural de l'enfant - plus de 85 cas;
  • des mutations dans le développement des organes urinaires chez le fœtus - absence de rein, maladie polykystique ou obstruction des canaux urinaires;
  • absence ou obstruction complète à la suite de la fusion de l'œsophage ou de l'intestin de l'embryon;
  • risque accru de fausse couche;
  • état pathologique du placenta;
  • formation osseuse imparfaite ("maladie du cristal").

Faible aff

La raison de la baisse significative peut être:

  • mutations chromosomiques chez le fœtus: syndrome de Down, Edwards ou Patau;
  • avortement manqué ayant entraîné la mort du fœtus;
  • croissance pathologique des villosités choriales remplies de liquide. Dans ce cas, l'embryon ne se développe pas;
  • un excès important de poids corporel normal chez une femme enceinte (obésité).

Important: dans le cas d’une diminution significative de la valeur de l’alpha-fétoprotéine lors du traitement de pathologies cancéreuses, cela indique le choix correct de la tactique de traitement et son efficacité; caractérisé par un pronostic favorable.

Dans le même temps, une augmentation répétée indique la pénétration de métastases dans les organes voisins ou la récurrence d'une anomalie cancéreuse.

Il est à noter que l'administration de médicaments à base d'anticorps monoclonaux influe largement sur la fiabilité des résultats. De plus, le diabète chez une femme enceinte peut entraîner une diminution significative de ce marqueur dans le sang.

Indications pour l'analyse des marqueurs tumoraux du foie

L'analyse des marqueurs tumoraux du foie et d'autres organes est recommandée pour prendre des personnes dans les catégories suivantes:

  • séropositif et statut d'hépatite;
  • pathologies du foie (cirrhose, activité enzymatique insuffisante);
  • détection de néoplasmes d'organes sous la menace de métastases;
  • en cours de chimiothérapie;
  • qui ont terminé un traitement pour les maladies oncologiques afin d’en évaluer l’efficacité;
  • les personnes après le retrait des tumeurs cancéreuses pour prévenir les récidives;
  • femmes enceintes de 14 à 22 semaines.

Les principaux marqueurs de cancer chez les hommes de plus de 40 ans, en plus de l'analyse de l'alpha-fétoprotéine, comprennent également des antigènes du cancer:

  • CA 72-4 - établissement d'un cancer gastrique, ainsi que de tumeurs malignes et bénignes des testicules;
  • CA 19-9 - identification des cellules tumorales du pancréas et métastases aux organes adjacents.

En plus des marqueurs tumoraux pour le foie, le sein et le pancréas, il est également conseillé aux femmes de rechercher les antigènes CA-125. La valeur de cet indicateur permet d’évaluer la présence de cancer de l’ovaire, ainsi que de surveiller l’efficacité de certaines méthodes de traitement et l’établissement de rechutes.

En résumé, il convient de souligner les principaux points importants:

  • pour diagnostiquer de manière fiable la présence d'anomalies dans l'embryon, il est nécessaire de connaître le plus tôt possible la durée de la grossesse. Basé sur une étude au niveau de l'alpha-fœtoprotéine, il n'est pas approprié de se prononcer sur la présence d'une pathologie. En cas d'écarts importants par rapport à la norme chez une femme enceinte, il est nécessaire de procéder à des études de dépistage à grande échelle utilisant des méthodes supplémentaires de diagnostic en laboratoire et par ultrasons.
  • L’augmentation de la concentration de ce marqueur chez une femme enceinte dans le contexte d’indicateurs normaux d’autres méthodes de diagnostic peut indiquer une menace de fausse couche, une naissance prématurée ou une non-viabilité fœtale;
  • Ce marqueur n'est pas utilisé pour les études à grande échelle d'un grand nombre de personnes sur la présence de pathologies cancéreuses;
  • chez celles qui ne sont pas enceintes, la déviation de cet indicateur par rapport à la norme est un signe du développement du processus pathologique des organes internes. Cependant, cela ne suffit pas pour un diagnostic définitif. Des diagnostics supplémentaires sont requis. La détection précoce du cancer peut atteindre les pronostics les plus favorables lors de l’élaboration d’un schéma adéquat de traitement du patient.

Matériel préparé
Microbiologiste Martynovich Yu.I.


Articles Connexes Hépatite