Forum sur l'hépatite

Share Tweet Pin it

Partage des connaissances, communication et soutien pour les personnes atteintes d'hépatite

"Le cours de la récupération"

Modérateur: Gudvin

"Le cours de la récupération"

Message _Swallows__Lad 23 déc. 2014 10:20

18 ans
Début HTP 12.12.14g. Algeron 110 / Ribovirin 1000 "North Star"
Le premier coup est GESTURE! Agissez au début quand c'était 5 heures après l'injection. Secouer n'est pas enfantin. Tout le corps était douloureux, toutes les articulations, le bas du dos, le cou. C'était douloureux de bouger mes yeux de la pression. Senti comment le coeur fonctionne! Oui oui! J'ai senti la contraction du muscle cardiaque, le claquement de la valve. La température a augmenté à 38,9. Je voulais dormir mais je ne pouvais pas. Et ainsi "kolbasilo" pendant 5 heures, puis s'est endormi. Le lendemain, la température est de 36 à 37,8, mais sans tremblement.
La deuxième injection 19.12.14g. Vashche sans dos presque un jour, puis la température a augmenté à 37,7 La nuit, se réveiller parfois dormait tout mouillé.
Je mets les vendredis, samedi, dimanche, la nourriture ne monte pas, je me force à force.
Je bois des vitamines du groupe B. Je mange du sarrasin, de la viande, des légumes et du fromage cottage.

Algeron en route pour la récupération


Ce site fournit des informations sur le médicament "Algeron" aux spécialistes ayant une formation médicale supérieure ou secondaire. Si vous n'êtes pas un spécialiste spécifié, nous vous recommandons de quitter cette ressource. Sinon, BIOCAD n'est pas responsable des éventuelles conséquences négatives résultant de l'utilisation indépendante des informations du site, sans consultation préalable d'un spécialiste et / ou d'un médecin traitant.

Algeron (INN: ceteginterferon alfa-2b) est un médicament innovant de la société BIOCAD, un interféron alpha pégylé, destiné au traitement de l'hépatite virale chronique C, y compris chez les patients infectés par le VIH-1.

Une thérapie par interféron réussie nécessite le respect d'un certain nombre de règles et nous sommes prêts à vous accompagner sur la voie de la guérison.

Dans le cadre du programme "Cours de récupération", vous serez aidés par des spécialistes des moyens de thérapie confortable.

La tâche principale du service d’aide aux patients est de guider le patient dans un flux considérable d’informations sur le médicament, ses possibilités d’acquisition, des services supplémentaires pour le patient et d’autres recommandations.

Appelez la Hotline 8 800 2002 142 si:

1) si vous souhaitez clarifier des informations sur les conditions d'achat;
2) si vous voulez savoir où et comment acheter le médicament au meilleur prix,
3) si vous souhaitez vous inscrire sur le portail "Course of Recovery"
4) si vous souhaitez laisser une demande d’appel à un spécialiste des moyens de thérapie confortable

La tâche de nos employés est de vous fournir le soutien nécessaire lorsque vous en avez besoin, de vous aider et de vous préparer à d'éventuelles difficultés lors du passage.
traitement de l'hépatite C

© 2011 - 2018
Tous les droits sur les matériaux du site
appartenir à la société "BIOKAD"

Les informations sur ce site ne doivent pas être utilisées pour l'autodiagnostic ni pour le traitement et ne peuvent se substituer à une consultation à temps plein avec un médecin.

Algeron

Description au 30 juillet 2014

  • Nom latin: Algeron
  • Code ATX: L03AB
  • Ingrédient actif: interféron alfa-2b (Cepeginterferon alfa-2b) pégylé
  • Fabricant: JSC “BIOCAD”, Russie

La composition

Algeron est disponible en solution sous-cutanée. Un millilitre de celui-ci contient 200 µg de l'ingrédient actif, qui est l'interféron alpha-2b pégylé, et des excipients:

  • acétate de sodium trihydraté (2 617 mg);
  • acide acétique glacial à pH 5,0;
  • chlorure de sodium (8 mg);
  • Polysorbate 80 (0,05 mg);
  • édétate disodique dihydraté (0,056 mg);
  • eau pour préparations injectables (jusqu'à 1 ml).

Formulaire de décharge

Solution claire pour les injections sous-cutanées sans couleur ou avec une teinte légèrement jaunâtre.

Algeron est disponible en trois formats:

  • une seringue chacun;
  • quatre seringues;
  • une seule unité "trois paquets de quatre seringues".

Action pharmacologique

L'utilisation d'Algeron procure des effets immunostimulants et antiviraux. Le mécanisme d'action du médicament, ainsi que les effets biologiques et cliniques de son utilisation, sont déterminés par l'activité de son interféron pégylé alpha-2b (peg-IFN alpha-2b), formé par la combinaison d'une structure polymère (polyéthylèneglycol (PEG)), dont le poids moléculaire est 20 kDa) avec une molécule d'interféron alpha-2b.

L’IFN alpha-2b est obtenu par la méthode de biosynthèse utilisant la technologie de l’ADN recombinant, c’est-à-dire une séquence d’ADN humain créée artificiellement, dont certaines parties peuvent être synthétisées chimiquement par réaction en chaîne de la polymérase. Il est également produit par la souche Escherichia coli d'Escherichia coli, dans laquelle un gène d'interféron humain est introduit à l'aide de méthodes de génie génétique.

  • immunomodulateur;
  • antiviral;
  • action anti-proliférative.

Son efficacité contre les virus est due à sa capacité à se lier à des récepteurs cellulaires spécifiques. Le résultat de ce processus est le lancement d'un mécanisme complexe de certaines réactions intracellulaires, à la suite duquel le génome du virus et la production de protéines virales sont supprimés. L'effet immunomodulateur de l'IFN alpha-2b s'exprime en renforçant les propriétés protectrices du système immunitaire de l'organisme. L’action interféron vise à:

  • augmentation de la cytotoxicité des tueurs de T et d'autres tueurs naturels;
  • augmentation de l'activité phagocytaire des macrophages;
  • différenciation des cellules T auxiliaires;
  • protection des cellules T contre la mort cellulaire programmée (apoptose).

Les effets immunomodulateurs chez ceux traités par Algeron sont également dus au fait que l'interféron a la capacité d'influencer la production d'un certain nombre de cytokines (par exemple, les interleukines ou l'interféron gamma).

Pharmacodynamique et pharmacocinétique

Les préparations contenant le peg-IFN alpha-2b en tant que composant actif provoquent une augmentation de la concentration de protéines effectrices, notamment la néoptérine sérique, ainsi que la 2’5'-oligoadénylate synthétase. Après une administration unique de la solution injectable d’Algeron à un groupe de volontaires, ils ont montré une augmentation dose-dépendante des concentrations sériques de néoptérine dans le sérum. L'augmentation maximale de cet indicateur a été observée 48 heures après l'injection. L’introduction du médicament en une dose hebdomadaire unique, égale à 1,5 mg par 1 kg de poids du patient, garantit le maintien dans le sérum des patients atteints d’hépatite C, une concentration constamment élevée de néoptérine.

Lors des expériences in vitro, l’activité antivirale de l’IFN alpha-2b non modifié a été notée. Des études ont confirmé que, suite à la pégylation de la molécule d’IFN alpha-2b:

  • son absorption à partir du site d'injection ralentit;
  • le volume de distribution augmente;
  • la clairance est considérablement réduite (ce qui provoque à son tour une augmentation de plus de 10 fois de la durée de la demi-vie terminale de peg-IFN alpha-2b par rapport au type IFN alpha-2b non modifié).

La période de retrait d'Algeron du corps dépasse 153 heures, soit environ 6,5 jours. Suite à l'administration sous-cutanée du médicament une fois par semaine à des patients sous traitement pour l'hépatite C, une augmentation progressive de la concentration d'Algeron dose-dépendante jusqu'à la huitième semaine a été observée, après quoi son cumul n'a pas été noté.

Chez les patients insuffisants rénaux, la relation entre la pharmacocinétique d'Algeron et les indicateurs de clairance de la créatinine n'a pas été fixée. Les indicateurs de la concentration maximale en peg-IFN alpha-2b, de sa demi-vie et de l'ASC ont augmenté proportionnellement à la gravité de l'insuffisance rénale. Si les patients présentant une insuffisance rénale grave ou modérément altérée ont des effets indésirables, une surveillance médicale étroite et un ajustement de la posologie dans le sens de la réduction sont recommandés.

Avec une fonction hépatique anormale chez les patients souffrant d'hépatite de type B ou C, ainsi que de cirrhose du foie, les paramètres pharmacocinétiques d'Algeron restent inchangés par rapport aux personnes en bonne santé. Ne pas utiliser le médicament chez les patients présentant un dysfonctionnement hépatique prononcé, car pour ce groupe, la pharmacocinétique de peg-IFN alpha-2b n’a pas été étudiée.

Les paramètres pharmacocinétiques de peg-IFN alpha-2b ne dépendent pas de l'âge du patient. Par conséquent, les personnes âgées ne doivent pas ajuster la dose d'Algeron.

Indications d'utilisation

L’administration d’Algeron est recommandée pour le traitement de la forme chronique de l’hépatite C primaire chez les patients présentant un ARN positif du virus de l’hépatite C (VHC), si ces derniers ne présentent pas de symptôme de maladie hépatique décompensée. Le traitement le plus efficace est considéré comme un traitement complexe, impliquant la prescription d’IFN-alpha (y compris le peg-IFN alpha-2b) en association avec la ribavirine.

Contre-indications

Algeron n'est pas prescrit aux groupes de patients suivants:

  • Personnes présentant une hypersensibilité aux médicaments IFN, polyéthylène glycol (PEG), ainsi qu’à l’un des composants auxiliaires d’Algeron.
  • Patients atteints d'une cirrhose du foie décompensée, dans lesquels la somme des points de l'échelle de Child-Pugh correspond aux classes B ou C.
  • Les patients qui ont des varices qui saignent.
  • Patients atteints du VIH ou de l'hépatite C chez lesquels on a diagnostiqué une cirrhose du foie sur fond d'insuffisance hépatique.
  • Patients atteints d'hépatite auto-immune.
  • Patients diabétiques en phase de décompensation.
  • Patients atteints d'hypothyroïdie ou d'hypothyroïdie.
  • Patients présentant une inhibition marquée de l'hématopoïèse de la moelle osseuse. Enfants, femmes enceintes et allaitantes.

Avec prudence, le médicament est prescrit aux patients souffrant de troubles mentaux, en présence de dysfonctionnement rénal, de personnes souffrant de maladies du cœur et des vaisseaux sanguins et de maladies auto-immunes, ainsi qu’en association avec des médicaments myélotoxiques.

Effets secondaires

Dans le traitement par Algeron, aux doses recommandées, y compris en association avec la ribavirine, les effets indésirables ont été légers ou modérés et n’ont pas suggéré d’arrêter le traitement. Les plus fréquemment cités sont:

  • maux de tête, irritabilité, états dépressifs, labilité émotionnelle;
  • nausée et diarrhée;
  • toux sèche;
  • douleur dans les articulations, ainsi que douleur dans les muscles;
  • réactions cutanées, exprimées sous forme de sécheresse accrue, desquamation de la peau, démangeaisons et éruptions cutanées;
  • réactions locales au site d'injection;
  • symptômes communs (fièvre, asthénie, etc.);
  • troubles du système lymphatique et circulatoire;
  • changement des paramètres de laboratoire.

En règle générale, l'incidence des effets indésirables indésirables dépend de la posologie d'Algeron administrée au patient.

Algeron: mode d'emploi et schéma posologique

Il est recommandé d’injecter la solution injectable sous la peau dans le tissu adipeux:

  • dans la région de la cuisse (devant de la cuisse, à l'exception de l'aine et du genou);
  • dans la zone de la paroi abdominale antérieure (à l'exception de la ligne médiane et de la zone autour du nombril), en alternance avec le site d'injection.

Il est considéré comme optimal de faire des injections au coucher. Le traitement est prescrit par le médecin traitant; pendant toute la durée du traitement, le patient doit être supervisé par un spécialiste expérimenté dans le traitement de l'hépatite C.

Le médicament est administré une fois par semaine à raison de 1,5 µg pour chaque kilogramme de poids corporel suivant. Il est important de se rappeler que chaque flacon et chaque seringue sont destinés à un usage unique. Il est également interdit d'entrer à Algeron par voie intraveineuse.

La durée du traitement, ainsi que la nécessité d'ajuster la posologie, sont déterminées en fonction du génotype viral, de l'apparition d'effets indésirables et de leur gravité, des indicateurs de tests sanguins, de la présence ou non d'un dysfonctionnement des organes et des systèmes internes (notamment le foie, les reins, le système nerveux)..

Surdose

Lorsque la dose d'Algeron a été dépassée, aucune conséquence grave n'a été identifiée pour le patient. En particulier, l’utilisation accidentelle d’une double dose de peg-IFN alpha-2b ne provoque pas l’apparition de symptômes de surdosage et d’intoxication du corps. Pour éliminer les réactions indésirables, ne nécessitent pas d'intervention médicale et le retrait du médicament.

Les instructions d'Algeron indiquent qu'il existe des descriptions de cas de surdosage qui ont été notées après l'injection de l'injection pendant 2 jours d'affilée sans respecter l'intervalle hebdomadaire, ainsi qu'après l'injection de la solution tous les jours pendant une semaine. Cependant, aucun patient grave mettant la vie en danger ni aucun effet affectant le traitement n'ont été enregistrés. Le médicament n'a pas d'antidote spécifique.

Interaction

La combinaison de peg-IFN alpha-2b et du médicament ribavirine n’affecte pas l’interaction pharmacocinétique. Au cours du traitement par peg-IFN alpha-2b, aucun effet sur:

  • pharmacocinétique du tolbutamide;
  • pharmacocinétique de la méfénitoine;
  • pharmacocinétique de la débrisoquine;
  • pharmacocinétique de la dapsone;
  • activité des isoenzymes CYP1A2 et CYP3A4 du cytochrome P450;
  • Activité de la N-acétyltransférase.

Dans ce cas, cependant:

  • l'activité du cytochrome P450 CYP2C8 / C9 et du cytochrome CYP2D6 est accrue (pour cette raison, le médicament est prescrit avec prudence aux patients qui suivent un traitement par d'autres médicaments dans lesquels ces isoenzymes participent à la biotransformation);
  • l'activité de l'isoenzyme 1A2 du système du cytochrome P450 est inhibée;
  • la surface sous la courbe de l'ASC de la théophylline augmente;
  • les taux moyens de métabolites de la méthadone augmentent;
  • augmente les risques d'acidose lactique chez les patients VIH sous traitement par HAAP.

Conditions de vente

Algeron est disponible sur ordonnance dans les chaînes de pharmacies.

Conditions de stockage

Le médicament doit être conservé dans un endroit bien protégé du soleil et hors de la portée des enfants, en observant le régime de température de 2 à 8 degrés. Il est interdit de congeler les flacons avec la solution Algeron.

Durée de vie

Le médicament conserve ses propriétés pharmacologiques pendant deux ans. L'utilisation après la date d'expiration est interdite.

Avis sur Algerone

De nombreuses études et critiques de patients à propos d'Algerone laissées sur le forum indiquent que l'utilisation de médicaments alpha-2b de peg-IFN dans le cadre d'une thérapie complexe est désormais considérée à juste titre comme le «standard de référence» du traitement. Malgré le fait que l'efficacité du traitement dépend principalement du génotype viral, ses performances sont comprises entre 50 et 90%. Ainsi, et les critiques sur Algerone en témoignent, une réponse virologique soutenue est obtenue chez plus de 80% des patients porteurs du deuxième et troisième génotypes du virus de l'hépatite C et chez près de 70% des patients porteurs du virus de l'hépatite C du premier génotype.

L’analogue d’Algeron est le médicament Pegasys, qui a longtemps été considéré comme le standard reconnu dans le traitement de l’hépatite C. Cependant, entre Pegasys et Algeron, la plupart des patients préfèrent ce dernier. Et ce n'est pas le moins important, car le traitement avec le produit de JSC «BIOKAD» est beaucoup moins cher.

Un autre avantage en faveur d'Algeron est que, depuis 2013, la société de fabrication a annoncé le lancement du programme social «The Course for Recovery», dans lequel sont soutenus les patients qui ne reçoivent pas d'aide financière du budget de l'État. En mettant en œuvre ce projet, la société "BIOKAD" a créé un réseau social pour les personnes atteintes d'hépatite C et cherche de toutes façons à détruire les stéréotypes selon lesquels la maladie est uniquement un problème de groupes asociaux. En rejoignant le programme d'assistance, les patients ont la possibilité d'acheter Algeron à un prix inférieur de 35 à 50% à la moyenne du marché.

Prix ​​Algeron

Vous pouvez acheter Algeron à Moscou à partir du 1er juillet 2013. En achetant le médicament dans des chaînes de pharmacies agréées, les patients atteints d'hépatite C sont simultanément connectés au système de rabais cumulatifs, ce qui permet de réduire le prix d'Algeron de 5 à 55%.

Programme de soutien
patients

avec cancer, maladies auto-immunes et infectieuses

Attention! Ce site est UNIQUEMENT une source d’information gratuite qui vous aide à trouver le produit dans des pharmacies agréées légalement actives. Ce site n'effectue pas de commerce à distance ni à d'autres fins de médicaments et autres biens.

Tous les problèmes liés à l'achat de médicaments et d'autres produits doivent être adressés à la pharmacie dans laquelle vous êtes prêt à acheter le médicament.

Le cours de récupération est un programme d'assistance aux patients mis en œuvre par BIOCAD en tant qu'élément de la responsabilité sociale de l'entreprise vis-à-vis des patients russes, dont l'objectif est d'aider les particuliers à acheter des produits fabriqués par l'entreprise à des prix préférentiels. Le site, soutenu par l'entreprise, aide les patients qui, pour une raison ou une autre, ne reçoivent pas les traitements nécessaires dans des établissements médicaux, trouvent et réservent des médicaments dans des pharmacies agréées légalement. Les prix spéciaux indiqués dans le projet ne sont pas et ne peuvent pas être considérés comme une référence aux fins des marchés publics conformément à la loi fédérale "sur le système contractuel dans le domaine des marchés de biens, travaux, services pour les besoins de l'Etat et des municipalités" du 05.04.2013 N 44-ФЗ.

Toutes les informations du site du programme ne constituent pas une offre publique et / ou un appel à l'action.

Programme BIOCAD "Cours de récupération" avec la pharmacie "Diolla"

A qui des médicaments préférentiels sont-ils fournis pour la récupération?

BIOCAD, en collaboration avec son partenaire commercial, la pharmacie Diolla, met en place un programme de soutien en tant que responsabilité sociale envers les patients en Russie. Le site Web "Course for Recovery" est destiné aux personnes qui, pour diverses raisons, ne peuvent pas bénéficier d'une assistance en matière de drogue dans les établissements médicaux, les centres de traitement des maladies infectieuses et les hôpitaux, les centres de cancérologie aux frais de l'État.
Nous venons en aide aux patients qui ont perdu tout espoir de guérison, alors qu’il n’ya rien à payer pour des médicaments coûteux et une chimiothérapie, et qu’ils ne reçoivent pas l’aide de l’État.

Quels médicaments peuvent être achetés à des prix préférentiels?

Les médicaments peuvent être réservés sur le site Web et obtenus à la pharmacie "Diolla" pour le traitement de la maladie avec diagnostic de l'hépatite C et des patients cancéreux à qui ont été prescrits les médicaments suivants:

  • Médicaments antiviraux pour l'hépatite (disponible)

Le site ne vend pas de médicaments, ils ne réservent ici que des médicaments à des prix préférentiels dans la pharmacie "Diolla", se faire conseiller par un expert médical.

Algeron: mode d'emploi

Algeron - une préparation médicale pour la lutte contre l'hépatite C, y compris chez les patients VIH. Il a des effets anti-virus et immunomodulateurs.

Indications d'utilisation

Le médicament a été développé pour le traitement de l'hépatite C nouvellement développée au stade chronique, y compris chez les patients VIH (à condition que le virus soit co-infecté stable et qu'aucune décompensation hépatique ne soit présente).

Le traitement de l’hépatite C fait partie du système d’assurance maladie obligatoire. Le patient peut recevoir un traitement gratuit s'il remplit les conditions requises (âge de 18 à 65 ans, confirmé par une biopsie de la fibrose hépatique, certifié par un psychiatre, absence de tendance au suicide, résultats positifs des tests de laboratoire). Dans chaque cas, la décision de traitement gratuit est prise par les médecins.

La composition du médicament

La substance active de médicaments - Cepeginterferon alfa-2b. Dans un millilitre de solution, sa teneur est de 200 µg. Autres composants:

  • Acétate de sodium trihydraté - 2617 µg
  • Chlorure de sodium - 8000 mcg
  • PET 80 - 50 mcg
  • Edétate disodique dihydraté - 56 µg
  • Eau - environ 1 ml
  • Acide acétique

Propriétés médicinales

L'effet thérapeutique du médicament antiviral est obtenu grâce à son composant actif, l'interféron alpha-2b.

La substance possède de puissantes propriétés anti-virus et immunomodulatrices. En outre, il bloque la formation accrue de cellules, la croissance des tissus infectés. En raison de l'action du médicament, les cellules touchées sont supprimées sélectivement, la formation de nouvelles protéines virales est ralentie ou stoppée. Dans le même temps, les réactions du système immunitaire sont renforcées, le nombre de cellules EC augmente et l'activité des macrophages augmente.

Formes de libération

0,4 ml: (1 pièce) - 4912 roubles, (4 pièces) - 20304 roubles. 0,5 ml (1 pc.) - 4642 roubles, (4 pcs.) - 18665 roubles. 0,6 ml (1 pc.) - 5129 roubles (4 pcs) - 20244 roubles. 0,8 ml (1 pc.) - 5728 roubles, (4 pcs.) - 23244 roubles. 1 ml (1 pc) 5600 rub (4 pcs) - 22263 frotter

Le médicament se présente sous la forme d'une solution pour les injections sous-cutanées - un liquide clair, sans couleur, ou peint dans des tons jaune pâle.

Le médicament est conditionné dans des seringues à 3 composants en verre incolore transparent ou dans des flacons du même matériau, fermés par des bouchons, recouverts d'une doublure en aluminium.

La solution dans des seringues stériles peut être distribuée dans 0,4, 0,5, 0,6, 0,8 et 1 ml, dans des flacons - 1 ml.

L'outil entre dans le réseau de pharmacie de 1 ou 4 seringues dans un paquet de carton avec les instructions, ou de 1 ou 4 bouteilles dans un paquet avec l'annotation jointe.

Méthode d'application

Les instructions d’utilisation d’Algeron sur les injections recommandent de le faire dans la région de la paroi abdominale antérieure ou de la cuisse, en ne permettant pas les injections à chaque fois au même endroit. Ils doivent alterner à chaque fois. Les injections sont administrées par un agent de santé expérimenté dans le traitement des patients atteints d'hépatite C; le traitement est suivi par un médecin. Une seringue (ou un flacon) contenant un produit médical est destinée à un usage unique. Le médicament ne doit pas être mélangé avec d'autres médicaments ou mis dans une seringue, qui a été injecté avec un autre produit médical.

La posologie est déterminée pour chaque patient individuellement. En moyenne, il est supposé qu'avec le schéma thérapeutique associant la ribavirine, la quantité d'Algeron est calculée sur la base du ratio de 1,5 mgk de substance active par kilogramme de poids.

  • La procédure est effectuée une fois par semaine, le moment optimal - avant le coucher.
  • Avant la procédure, il est nécessaire de désinfecter les mains.
  • Sortez du réfrigérateur une préparation médicale et laissez-le se réchauffer naturellement. S'il y a de la condensation sur la surface de l'instrument médical, attendez qu'elle disparaisse.
  • Si une suspension s'est formée dans la solution, si sa couleur a changé ou s'il y a des dommages (fissures) sur la seringue, l'outil ne peut pas être utilisé. Il devrait être remplacé.
  • Faites une injection à l’emplacement choisi de la hanche ou de l’abdomen - elle doit être lâche, exempte d’articulations, de terminaisons nerveuses, de vaisseaux sanguins et de phoques.

La durée de la série d’injections dépend de nombreux indicateurs, notamment du génotype du virus:

  • VHC 1. La douzième semaine est importante dans le traitement de l'hépatite C par Algeron: si à ce moment-là la charge infectieuse a disparu ou a diminué, ces indicateurs de réponse virologique précoce indiquent une tendance positive et un pronostic favorable pour le traitement. Dans ce cas, le médicament est prolongé de 9 mois. Si, à la 12e semaine, la réponse virologique précoce ne s'est pas manifestée, le traitement est arrêté.
  • VHC 2 et VHC 3. Si une réponse virologique précoce s'est développée à la 12e semaine, le traitement est prolongé de 3 mois.
  • VHC 4. Ce type de génotype est difficile à traiter. Le schéma thérapeutique est prescrit comme dans le premier génotype.
  • La durée du traitement des patients VIH atteints d'hépatite C est de 48 semaines, quel que soit le génotype du virus de l'hépatite C.

Si, au cours de la thérapie, des effets secondaires ou des tests de laboratoire anormaux se produisent, ajustez alors la posologie de l’un des médicaments ou des deux médicaments - Algeron et Ribavirin. Le traitement prescrit n’est rendu qu’après normalisation de l’état du patient. L'utilisation de la drogue est complètement annulée avec l'apparition de l'intention suicidaire.

L'efficacité du traitement dépend de nombreux facteurs: l'état du patient, son diagnostic et le génotype du virus. Sa durée est de 16 semaines à 17 mois.

Pendant la grossesse et HB

Les médicaments contenant du peginterféron alpha ne sont pas prescrits pendant la grossesse, aucune étude n’ayant été menée sur sa capacité à influencer la formation et le développement du fœtus. Des expériences sur des animaux ont montré qu'après l'application d'une surdose d'interféron alfa-2a, le nombre d'avortements spontanés augmentait fortement. Mais dans le même temps, aucune anomalie de développement n'a été enregistrée chez la progéniture née à la lumière. Pendant le traitement par Algeron, les femmes en âge de procréer sont encouragées à recourir à des méthodes contraceptives extrêmement efficaces.

Il n’est pas encore clair si l’interféron alfa pénètre dans le lait maternel. Par conséquent, afin d'éviter tout risque de conséquences indésirables pour l'enfant, HB devrait être abandonné pendant la durée du traitement.

L'association d'Algeron et de Ribavirin est interdite pendant la période de gestation, car des expériences sur des animaux ont révélé un effet négatif sur le fœtus, entraînant sa mort. De plus, il ne faut pas oublier que la ribavirine est contre-indiquée non seulement pour les femmes enceintes. Il ne peut pas être utilisé dans le traitement des hommes si leur seconde moitié porte un enfant.

Avant de commencer le traitement par la ribavirine, il est nécessaire de faire un test de grossesse et vous pourrez procéder au traitement uniquement après avoir confirmé un résultat négatif. Dans le même temps, les femmes en âge de procréer doivent être informées des capacités négatives du médicament à provoquer une pathologie chez le fœtus, ainsi que les hommes dont les partenaires sont capables d'avoir des enfants ou attendent déjà un enfant.

Contre-indications

Algeron n'est pas prescrit pour:

  • Hypersensibilité individuelle aux composants principaux ou supplémentaires.
  • Intolérance à la ribavirine ou à ses compagnons.
  • Cirrhose décompensée.
  • Insuffisance rénale accompagnant une cirrhose du foie chez les patients présentant une co-infection.
  • L'hépatite est d'origine auto-immune, ainsi que s'il existe une pathologie auto-immune dans l'histoire.
  • Violation de la glande thyroïde, ne se prête pas aux médicaments de correction.
  • Maladies du cerveau (p. Ex. Épilepsie) et troubles graves du système nerveux central.
  • Pathologies difficiles du CCC au moment où Algeron a été nommé ou s'est passé six mois auparavant.
  • Maladie cardiaque grave.
  • Tumeurs malignes.
  • Immunité congénitale au lactose, déficit en lactase, malabsorption du glucose-galactose (due au lactose présent dans la ribovirine).
  • Violation héréditaire de la structure de l'hémoglobine.
  • Grossesse et allaitement.
  • Âge inférieur à 18 ans.
  • La formation de sang sévère dans la moelle osseuse.
  • Épuisement, affaiblissement du corps.
  • Médicament de cours thérapeutique Telbivudinom.

Il est également interdit d'utiliser Algeron pour traiter les hommes si leurs partenaires attendent un enfant.

Les médicaments nécessitent une prudence lors du rendez-vous, si disponible:

  • Maladie pulmonaire sévère.
  • Pathologies mentales difficiles (dépression, tendances suicidaires) au moment où Algeron a été prescrit ou a des antécédents de.
  • Diabète sucré avec menace d’acidocétose.
  • Pathologies résultant d'un trouble de la coagulation sanguine.
  • Leucopénie
  • Traitement prescrit médicaments myélotoxiques.
  • Si les patients atteints du VIH et de l'hépatite C ont un nombre de lymphocytes fortement réduit.

Précautions de sécurité

Algeron n'est prescrit que pour les patients adultes, car aucune recherche n'a été menée sur son efficacité et sa sécurité (à la fois en tant qu'outil autonome et intégré), et n'a pas été faite chez les adolescents et les enfants. La même restriction s'applique aux patients transplantés.

La prudence nécessite la nomination de médicaments pour les personnes atteintes de diabète, pneumonie obstructive. Ceci s'applique également aux patients souffrant de problèmes de coagulation sanguine ou de maladies provoquées par ce trouble (thrombophlébite), la myélosuppression.

Avec le traitement Algeron, un changement négatif de l'état mental de certains patients est possible. Il y a dépression, apathie, intention ou tentative de suicide. Les effets secondaires disparaissent d'eux-mêmes après la fin du traitement, mais peuvent persister pendant six mois après l'arrêt du médicament. Il existe également un changement d'humeur diamétralement opposé: il existe des preuves du développement de l'agressivité vis-à-vis des autres ou seulement de certains individus, du développement de la manie, de la double scission de la personnalité, de l'obscurcissement de la conscience. Par conséquent, pendant le traitement, il est nécessaire de surveiller attentivement les moindres fluctuations de la psyché afin de prendre des mesures rapides pour les éliminer. En cas de développement de signes négatifs, une analyse adéquate de l’état du patient est nécessaire pour déterminer le degré de soins médicaux. Si les mesures prises par la personne n'ont pas éliminé les intentions suicidaires ou si cela devient dangereux pour les autres, alors la question de l'abolition de la thérapie d'Algeron est considérée. Après cela, le patient est surveillé pendant un certain temps afin de fournir une assistance psychiatrique à temps.

Chez certains patients âgés traités en oncologie avec de fortes doses d'interféron alpha, un trouble de la conscience ou un coma s'est formé. Bien que ces effets indésirables soient réversibles, dans certains cas, le rétablissement complet est survenu après 3 semaines.

Si les patients ont des troubles mentaux ou des antécédents, alors le traitement d'Algeron n'est prescrit qu'après un examen approfondi et un traitement approprié.

La consommation d’alcool ou de drogues chez les patients atteints d’hépatite C augmente le risque d’émergence ou de détérioration de troubles mentaux existants. Par conséquent, avant la nomination du médicament à l'examen, les risques possibles sont étudiés, puis après analyse des conséquences possibles d'un schéma thérapeutique adéquat. Pendant le cours, ces patients font l’objet d’une surveillance médicale constante, ainsi que d’un certain temps après son achèvement. Simultanément au traitement de la maladie sous-jacente, un traitement pour éliminer l'alcoolisme ou la toxicomanie est prescrit.

Si le patient souffre d'une maladie cardiaque ou a des antécédents, au cours de son séjour à Algeron, il doit être constamment surveillé par un médecin. Si l'état s'aggrave, le traitement est arrêté ou suspendu.

Il est nécessaire de maintenir un niveau d'hydratation adéquat du corps afin d'éviter de réduire la pression artérielle.

Chez les patients atteints de psoriasis ou de sarcoïdose, un traitement par Algeron peut déclencher une exacerbation. Dans ce cas, la question de l'abolition de la drogue.

Les médicaments peuvent entraîner des complications graves de l'infection, voire des conséquences fatales. Par conséquent, en cas de détérioration du bien-être, il est nécessaire d’informer les médecins.

Interactions médicamenteuses croisées

Lors de la prescription du traitement par Algeron en même temps que d'autres médicaments, les conséquences possibles doivent être considérées:

  • Aucune réaction entre les ingrédients des médicaments contenant du peginterféron alfa et de la ribavirine n’a été constatée.
  • Des précautions doivent être prises lors de la combinaison d'Algeron avec des médicaments, dans la transformation desquels les isoformes du cytochrome P-450 sont impliqués.
  • Algeron est capable d'inhiber l'action des enzymes impliquées dans la transformation des médicaments. Ainsi, en association avec la théophylline, la concentration du dernier médicament dans le sang doit être vérifiée régulièrement et la posologie ajustée en fonction des données probantes.
  • Il est nécessaire de surveiller de près les signes de surdosage avec Methodon utilisé en association avec Algeron.
  • Chez les patients VIH lors du traitement antirétroviral hautement actif (HAART), le risque de lactacidémie augmente. Ceci devrait être pris en compte lorsque Algeron est inclus dans le complexe de traitement.
  • Lors du traitement de l'hépatite C chez des patients VIH, l'utilisation combinée d'un médicament avec de la zidovudine peut contribuer à l'aggravation de l'anémie.
  • Associé à la didanosine, il augmente le risque de développer une insuffisance hépatique sévère fatale
  • La combinaison avec Telbivudinom est contre-indiquée. Des expériences ont montré qu'avec une telle combinaison, la neuropathie périphérique augmentait. Jusqu'à présent, les scientifiques n'ont pas compris les caractéristiques et le mécanisme de la pathologie. En outre, il n’existe toujours aucune preuve de sécurité totale du traitement de l’hépatite C par Telbivudine en association avec Algeron.

Effets secondaires

Le traitement par Algeron (à la dose de 1,5 µg par kilogramme de poids) par la ribavirine est généralement perçu comme étant normal par l'organisme. Les effets secondaires peuvent être faibles ou srednevyrazhennymi, ce qui ne nécessite pas l'abolition du médicament. Le plus souvent, les patients ont:

  • Maux de tête, vertiges
  • Irritabilité accrue
  • Sautes d'humeur fréquentes
  • État dépressif
  • Nausée
  • La diarrhée
  • Toux sèche
  • Douleur musculaire
  • Réactions cutanées (derme sec, éruption cutanée, démangeaisons)
  • Irritation ou inflammation au site d'injection
  • État fébrile (ou pseudo-grippal)
  • Fatigue
  • Minceur
  • Troubles du système hématopoïétique.

Les effets secondaires qui se développent moins fréquemment:

  • Paresthésie
  • Fonction cognitive altérée (diminution de l'attention, de la mémoire)
  • L'insomnie
  • Violation du tractus gastro-intestinal (douleur abdominale, brûlures d'estomac, nausée, sécheresse de la bouche)
  • Congestion nasale
  • Maux de gorge
  • Essoufflement, essoufflement
  • Acouphènes
  • Douleur osseuse (ossalgie) dans la région du cœur
  • Tachycardie
  • Hypo ou hypertension artérielle
  • Transpiration
  • Stomatite, gingivite
  • Douleur et oppression au site d'injection
  • Infections herpétiques
  • Perte de conscience
  • Sensation de soif
  • Augmentation de l'activité de la glande thyroïde
  • Pollinose
  • Changement dans l'urine
  • La dysménorrhée.

Les effets secondaires peu fréquents et rares incluent:

  • Intentions et tentatives de suicide, attaques de panique, hallucinations
  • Pancréatite
  • Infarctus du myocarde
  • Douleur (dans les oreilles, les os, la bouche)
  • Faiblesse musculaire
  • Infection au site d'injection
  • Réactions allergiques
  • Accumulation de liquide dans la rétine, hémorragie
  • Crampes
  • Sarcoïdose cutanée
  • La mort d'un tissu au site d'injection
  • Diminution de l'acuité visuelle
  • Insuffisance rénale.

Surdose

Après avoir pris une overdose d'Algeron, il n'y a pas de conditions mettant la vie en danger. Il est supposé que l'augmentation de la dose du médicament augmente la probabilité et l'intensité des effets secondaires.

Après un excès de deux fois de la quantité prescrite du médicament, aucune complication grave n'a été observée non plus.

En cas de surdosage, aucun traitement spécial n'est requis. Les signes d'intoxication disparaissent d'eux-mêmes, vous ne devez donc pas annuler la réception d'Algeron.

Les observations cliniques ont confirmé l'innocuité des médicaments contenant de l'interféron alfa, même après une surdose, dix fois plus élevées que la norme (1,2 mg).

Il existe également des données sur les affections apparues à la suite de l'administration du médicament sans respecter l'intervalle de temps (dans les deux jours) et après l'administration hebdomadaire de doses plus élevées. Les médecins n'ont pas enregistré de processus pathologiques ni d'événements indésirables.

En cas de surdosage, un traitement symptomatique est mis en place, car il n'existe pas d'antidote spécifique à Algeron et les autres méthodes de désintoxication (hémodialyse ou dialyse péritonéale) n'ont pas l'effet escompté.

Termes et conditions de stockage

Le médicament est adapté à une utilisation en thérapie pendant deux ans à compter de la date de production. Conserver dans un endroit sombre, la température pendant le stockage doit être comprise entre 2 et 8 ° C. Ne pas permettre le gel des fonds. Tenir hors de la portée des enfants.

Les analogues

Genfaxon

MR Pharma S.A. (Argentine)

Prix: (6 millions UI) № 3 - 3185 roubles, (12 millions UI) № 3 - 9759 roubles.

La base des médicaments - l'interféron bêta-1a - une substance obtenue par génie génétique.

Médicaments pour le traitement des patients atteints de sclérose en plaques. Grâce à la thérapie, la fréquence et l'intensité des exacerbations diminuent, la progression de la maladie ralentit. Genfaxon a un effet immunomodulateur et antiviral, inhibe la formation et la croissance des agents pathogènes, limite le nombre et le degré des dommages causés au système nerveux central. Indiqué pour une thérapie à partir de 16 ans. Interdit pendant la grossesse et l'allaitement, avec des affections mentales sévères, des pathologies des reins et du foie.

Disponible sous la forme d'une solution pour injections sous-cutanées avec différents contenus de la substance active - 6 millions ou 12 millions d'UI. Dans un paquet avec l'instruction - trois seringues avec une solution.

Le traitement commence par une dose minimale, puis augmente progressivement - toutes les deux semaines.

Avantages:

Inconvénients:

  • Ne guérit pas complètement
  • Effets secondaires

Algeron en route pour la récupération

L'hépatite virale chronique C (CVHS) est une maladie de haute importance médicale et sociale, associée à une prévalence élevée, à des difficultés de diagnostic, de traitement et à des complications graves. HVGS affecte environ 170 millions de personnes dans le monde. La CVHS est la cause la plus fréquente de transplantation hépatique et d’incidence de carcinome hépatocellulaire. Environ 500 000 personnes meurent chaque année des suites d’une cirrhose en phase terminale associée au VHC [1].

Compte tenu du grand nombre de patients infectés et de l’augmentation probable de la prévalence de la CVHC à l’avenir, on peut s’attendre à une augmentation régulière de la morbidité, de la mortalité et des coûts de traitement au cours des prochaines décennies en Russie. Cependant, cette tendance peut être inversée si des médicaments antiviraux sont administrés aux patients atteints de CSVC.

Un grand nombre de patients atteints de CVHC établie en Russie, mais la fréquence du traitement antiviral est relativement faible par rapport aux autres pays européens [1]. La faible incidence du traitement antiviral est due à diverses causes. Le principal est la faible disponibilité d'antiviraux pour les patients.

Depuis la découverte des interférons, c’est l’interféron α qui est devenu l’un des principaux agents de la thérapie antivirale des CVHC. Ensuite, sa combinaison avec le rebetol (ribavirine) est entrée en vigueur, puis des analogues pégylés de l'interféron a (PEG-IFN-α) sont également apparus, qui sont également utilisés en association avec le rebetol [3]. Le traitement standard de la CVHS, provoqué par exemple par le virus du premier génotype, consiste à utiliser du PEG-IFN-α et du rebetol (ribavirine) pendant 48 semaines, ce qui permet d'obtenir une réponse virologique soutenue chez environ 40 à 76% des patients. Ce ne sont pas tous les patients qui peuvent se permettre ce traitement en raison de son coût élevé.

L'émergence de nouveaux médicaments antiviraux à faible coût peut entraîner une augmentation de la proportion de patients recevant un traitement antiviral et, plus important encore, une réduction du coût du traitement.

En mars 2013, pour le traitement de l'hépatite C, il a reçu un certificat d'enregistrement public du médicament Algeron. Il s'agit du premier médicament russe à base d'interféron alpha pégylé de production nationale (la société biopharmaceutique BIOCAD). Aujourd'hui, il n'y a plus que deux drogues de ce niveau dans le monde et les deux sont importées.

L’arrivée sur le marché de l’interféron alfa pégylé, un médicament national, augmentera considérablement la disponibilité d’un traitement moderne et efficace pour le traitement de l’hépatite C chronique chez les patients russes. Selon les résultats des études cliniques, Algeron a démontré des indicateurs d'efficacité et de sécurité élevés, qui ne sont en aucun cas inférieurs aux médicaments importés pour le traitement de l'hépatite C.

Aujourd'hui, le traitement par des médicaments importés coûte annuellement au patient souffrant d'hépatite C chronique de 700 000 à 1,5 million de roubles. L'émergence de médicaments d'origine nationale réduira considérablement ces coûts. Le nouveau médicament "Algeron" sera plus disponible à 35-50% existant sur le marché des médicaments.

À ce jour, il existe déjà des données sur les résultats du traitement par Algeron en association avec Rebetol.

Il était intéressant d'identifier l'efficacité de l'utilisation clinique de pegintron et d'algeron, ainsi que de comparer leur efficacité mutuelle dans le traitement de l'hépatite virale chronique chez des patients en traitement dans l'hôpital régional des maladies infectieuses et le centre régional de lutte contre le sida et les maladies infectieuses à Voronezh.

Objectif: évaluer l'efficacité de l'utilisation clinique de pegintron et d'algeron dans le traitement complexe de patients atteints d'hépatite C chronique traités à l'hôpital régional des maladies infectieuses et au centre régional de prévention et de contrôle du sida et des maladies infectieuses de Voronej.

Objectifs de recherche

1) étudier l'effet du traitement antiviral combiné avec pegintron et rebetol sur les paramètres de laboratoire chez les patients atteints de CVHC.

2) d'évaluer l'efficacité de l'utilisation combinée d'un traitement antiviral avec les médicaments nationaux Algeron et Rebetol chez les patients atteints de CVHC dans le contexte d'un traitement de base.

3) étudier l'efficacité comparative du traitement antiviral d'association avec pegintron et rebetol avec algérone et rebetol chez des patients atteints de HVGS.

Matériaux et méthodes de recherche

À l'hôpital régional des maladies infectieuses cliniques et au centre régional de prévention et de contrôle du sida et des maladies infectieuses de la ville de Voronezh, les cas cliniques de 2 groupes de patients ayant reçu le diagnostic «Hépatite virale chronique» ont été analysés. Tous les patients ont été appariés pour le sexe et l'âge.

Le premier groupe - 25 cas pour 2014, dont 12 hommes et 13 femmes âgés de 24 à 57 ans. Chez 15 patients, génotype 1c, chez 10 patients, 3a.

Le premier groupe de patients a reçu un traitement antiviral combiné: PegIntron (Schering-Plough, Belgique) à raison de 120 à 150 µg prélevés une fois par semaine (selon le poids corporel) + 800 à 1200 mg de rebetol par jour par jour, répartis en 2 doses ( nommé en fonction du poids corporel).

Le deuxième groupe - 25 cas pour 2015, dont 13 hommes et 12 femmes âgés de 27 à 54 ans. 12 patients avaient le VHC de génotype 1c, 13 patients en avaient 3a.

Le deuxième groupe de patients a reçu une association d'antiviraux: algeron (BIOCAD, Russie) 100-150 µg n / a 1 fois par semaine (en fonction du poids corporel) + 800 mg / 1200 mg de rebetol par jour et par jour, divisés en 2 doses en fonction du poids corporel).

Outre les méthodes générales d’examen clinique, tous les patients ont été soumis à un examen sérologique complet des marqueurs de l’hépatite virale B, C et D au moyen de tests ELISA et de diagnostic moléculaire (PCR). Le diagnostic PCR a été réalisé en mode temps réel, la sensibilité des systèmes de test utilisés (ARN Amplisens du VHC) était de 50 copies / ml. Chaque patient a également déterminé le génotype du VHC et une détermination quantitative de l'ARN du VHC dans le sang. Tous les patients ont eu une FGS et une échographie de la cavité abdominale le matin à jeun. Afin de détecter la fibrose hépatique, tous les patients ont également subi une fibroélastométrie du tissu hépatique sur le tissu fibroscan (Fibroscan FS-502, Echosens, France).

Tous les patients examinés avant le début du traitement ne présentaient aucun changement dans le système hématopoïétique, la fonction rénale ou la glande thyroïde, et un taux thyroïdien plasmatique normal était noté dans le plasma.

L’efficacité du traitement dans deux groupes a été évaluée en fonction de la gravité et de la dynamique des paramètres de laboratoire des effets indésirables du traitement antiviral (taux de leucocytes, plaquettes, neutrophiles et hémoglobine). Lorsque les valeurs critiques sont atteintes, il est nécessaire de modifier la posologie ou de retirer les médicaments.

La méthode généralement acceptée d'évaluation de l'efficacité du traitement de CVHS consiste à obtenir une réponse virologique. Critères virologiques d'évaluation de l'efficacité - les principaux indicateurs de succès du traitement antiviral de l'hépatite C. Les critères virologiques d'évaluation de l'efficacité du traitement sont les suivants: réponse virale rapide (BVO) - ARN du VHC inférieur au niveau de détection de l'analyseur après 4 semaines de traitement; réponse virologique précoce (RVO); RVO partiel - réduction du taux d'ARN du VHC à partir de la valeur initiale de 2 log10 ou plus (≥ 100 fois) après 12 semaines de traitement et RVO complet - absence de détection de l'ARN du VHC après 12 semaines de traitement.

Ainsi, pendant le traitement, il est nécessaire de déterminer une réponse virologique rapide et précoce.

La probabilité d'obtenir une RVS est plus grande lorsqu'une réponse virologique rapide est obtenue qu'avec un OBV partiel ou avec une réponse virologique plus lente au traitement.

Les réponses virologiques précoces rapides et complètes peuvent être considérées comme des prédicteurs d'une réponse virologique soutenue. En l'absence d'atteinte du RBO, la probabilité d'obtenir une SVR est ≤ 3% Dans ce cas, vous devez arrêter le traitement.

Résultats de recherche et discussion

Une analyse comparative de la fréquence de la réponse biochimique n'a pas révélé de différences statistiquement significatives entre les groupes [4]. Au cours du traitement chez les patients du premier groupe ayant reçu du pegintron et du rebetol, une leucopénie a été observée jusqu'à 3,7 ± 0,05 × 109 / l et 3,4 ± 0,02 × 109 / l (p

8 effets indésirables les plus fréquents liés à la prise d’Algeron

L'hépatite C est une maladie du foie provoquée par le virus du VHC. Ce type de virus est très variable, susceptible de subir des mutations et peut être asymptomatique pendant une longue période. Pour cette raison, il est parfois difficile de le diagnostiquer et le malade tarde à commencer le traitement. L'hépatite C détruit les cellules du foie. Une cirrhose et un cancer du foie sont une complication possible. Pour lutter contre le virus du VHC, on utilise une combinaison de ribavirine et d'interféron alpha ou d'interféron alpha, de ribavirine et d'inhibiteurs de protéase.

Description et contre-indications à l'utilisation du médicament

Algeron (Algeron) est le seul médicament russe à interféron alpha pégylé. Il est utilisé en thérapie complexe pour le traitement de 1 à 4 types d'hépatite C, y compris chez les patients atteints du VIH-1. L'ingrédient actif est le cepeginterféron alfa-2b.

Disponible sous forme de solution pour injection intramusculaire en ampoules ou en seringues prêtes à l'emploi.

Le médicament a des effets antiviraux, immunostimulants et antiprolifératifs, inhibe le génome viral et ralentit la synthèse des composés protéiques du virus. Les instructions d'application complètes d'Algeron sont détaillées, mais nécessitent une étude minutieuse, afin de permettre une identification rapide des contre-indications et des effets secondaires éventuels.

Le médicament "Algeron" a un large éventail de contre-indications. Nécessite un diagnostic préalable obligatoire du patient.

Le médicament ne s'applique pas à:

  • hypersensibilité individuelle à un médicament de thérapie commune (évaluée par le médecin);
  • cirrhose du foie avec insuffisance hépatique, cirrhose du foie décompensée (B et C sur l’échelle de Child-Pugh);
  • maladies auto-immunes;
  • violation du système nerveux central, épilepsie, états mentaux graves;
  • lésions sévères des organes internes;
  • tumeurs malignes;
  • allaitement, grossesse (y compris les partenaires des femmes enceintes);
  • maladies héréditaires rares et quelques autres.

La sécurité d'utilisation chez les enfants de moins de 18 ans n'a pas été étudiée. Chez les patients de plus de 70 ans, il n'y avait pas de déviation significative des indicateurs par rapport au groupe d'âge moyen.

Le médicament est contre-indiqué pendant la grossesse et l'allaitement. L'application peut entraîner l'interruption de la grossesse et le développement fœtal. L'effet du médicament sur l'allaitement n'a pas été étudié. Avant de commencer le traitement, une confirmation obligatoire de l’absence de conception est requise. Il est impossible de traiter un homme dont le partenaire a ou planifie une grossesse. La conception est possible 7 mois après la fin du traitement.

Il est pris avec prudence et sous la stricte surveillance du médecin traitant et des spécialistes étroits, si le patient a:

  • maladie respiratoire grave (par exemple, pneumonie);
  • diabète sucré avec conditions préalables au développement du coma acido-acidique;
  • la coagulabilité du sang est cassée;
  • résultats des tests - neutrophiles 9 / l, plaquettes 9 / l, hémoglobine


Articles Connexes Hépatite