Test sanguin CRP - transcription et taux

Share Tweet Pin it

L'analyse biochimique de la CRP sanguine (protéine C-réactive) est le moyen le plus rapide et le plus sûr de confirmer ou d'infirmer le processus inflammatoire dans le corps. La CRP est une protéine en phase rapide produite dans le foie qui stimule la réponse immunitaire du corps au processus inflammatoire. Le taux de protéine C-réactive dans le sérum dépend du degré de la maladie. La concentration de CRP augmente de manière répétée et rapide avec le processus inflammatoire, les infections bactériennes et parasitaires, les tumeurs, les lésions, la nécrose des tissus (infarctus du myocarde). Quatre à six heures après l’atteinte tissulaire, la synthèse des protéines dans le foie commence à augmenter. Et après 12 à 24 heures, le taux de protéine C-réactive dans le sang augmente plusieurs fois.

Grâce au traitement rapide et efficace d’un test sanguin, la CRP affichera une diminution de la concentration en protéines au bout de quelques jours seulement. L'indicateur est normalisé 7-14 jours après le début du traitement. Si la maladie est passée du stade aigu au stade chronique, la valeur de la protéine C-réactive dans le sérum sanguin deviendra progressivement égale à zéro. Mais avec l'exacerbation de la maladie va augmenter à nouveau.

L'analyse biochimique de la CRP sanguine permet de distinguer une infection virale d'une infection bactérienne. Depuis la nature virale de la maladie, le niveau de protéines augmente légèrement. Mais avec une infection bactérienne, même si elle commence tout juste à se développer, la concentration de la protéine C-réactive dans le sang augmente de façon exponentielle.

Chez une personne en bonne santé, le test sanguin biochimique CRP est normalement négatif.

Quand envoyé pour analyse biochimique de la CRP sanguine

Le médecin envoie au patient un PRC de biochimie sanguine dans les cas suivants:

1. Examen prophylactique des patients âgés.

2. Détermination de la probabilité de complications cardiovasculaires chez les patients atteints de diabète, d'athérosclérose, d'hémodialyse.

3. Examen des patients souffrant d'hypertension, de maladie coronarienne afin de prévenir d'éventuelles complications: mort subite du cœur, accident vasculaire cérébral, infarctus du myocarde.

4. Identification des complications après un pontage coronarien.

5. Évaluation du risque de resténose, d'infarctus du myocarde récurrent, de décès après une angioplastie chez des patients présentant un syndrome coronarien aigu ou une angine de poitrine.

6. Surveillance de l'efficacité de la prévention et du traitement des complications cardiovasculaires avec les statines et l'acide acétylsalicylique (aspirine) chez les patients présentant des problèmes cardiaques.

7. Collagénose (pour déterminer l'efficacité du traitement et la réactivité du processus).

8. Surveillance de l'efficacité du traitement d'une infection bactérienne (par exemple, méningite, septicémie du nouveau-né) avec des médicaments antibactériens.

9. Surveillance de l'efficacité du traitement des maladies chroniques (amylose).

11. Maladies infectieuses aiguës.

Comment se préparer à l'analyse

Pour l'analyse biochimique du sang, le sang veineux de CRP est donné. A la veille du prélèvement sanguin, il est nécessaire de suivre des règles simples:

  • Ne buvez pas d'alcool, d'aliments gras et frits.
  • Essayez d'éviter les surtensions physiques et émotionnelles.
  • Dernier repas 12 heures avant l'analyse.
  • Boire du jus, du thé et du café avant l’étude est impossible. Vous pouvez étancher votre soif uniquement avec de l'eau plate.
  • Ne pas fumer 30 minutes avant de donner du sang.

Test de sang décodé CRP

Pour déchiffrer le test sanguin, la CRP devrait consulter un médecin. Seul un spécialiste sera en mesure d'évaluer correctement l'augmentation du niveau de protéine C-réactive, de le comparer aux symptômes et de prescrire le traitement approprié.

Bien que la chimie sanguine normale de la CRP soit négative, les valeurs positives de référence de 0 à 5 mg / l sont acceptées. Considérez les indicateurs de CRP et leur état, ils sont listés dans le tableau.

Test sanguin crp c'est quoi

Crp en analyse biochimique du sang: quel est cet indicateur?

Un des critères de diagnostic précieux pour déterminer la présence de processus inflammatoires aigus dans le corps humain à l'aide d'un test sanguin biochimique est crp.

L'étude de la concentration de cette substance permet d'observer l'évolution de diverses pathologies, y compris les maladies oncologiques.

Crp: c'est quoi?

Dans l'état normal du corps, il est presque impossible de déterminer la protéine crp (protéine gén. - protéine C-réactive) dans le sang car, dans ce cas, sa valeur tend à être nulle. Avec une augmentation de la concentration d'un tel marqueur en analyse biochimique, la survenue de problèmes de santé graves pour le patient ne fait plus de doute.

L'indicateur crp vous permet de diagnostiquer un infarctus du myocarde, une septicémie, une nécrose et un certain nombre de maladies inflammatoires aiguës. Sur la base des valeurs caractérisant le contenu de cette protéine réactive dans le sang, on conclut à la sévérité de la maladie identifiée et des mesures thérapeutiques sont prises pour l'éliminer. Dans un essai clinique sur le crp, la vitesse de sédimentation des érythrocytes (ESR) est également contrôlée simultanément. Les deux catégories de diagnostics sont interdépendants.

Avec l'augmentation des niveaux de RSE, la concentration de protéines dans le sang augmente également. La comparaison des valeurs des deux critères contribue à une augmentation significative de l'efficacité de l'ensemble de l'étude.

Il convient de noter non seulement la valeur diagnostique de la protéine réactive. Ce composant du plasma sanguin agit également en tant que facteur de protection capable de résister à la bactérie Streptococcus pneumoniae. Ses propriétés se manifestent par la capacité de se lier à des polysaccharides d’agents pathogènes.

Indicateur de taux

S'il est nécessaire de déterminer l'indice crp, le sang de la veine d'un patient est examiné. Pour mesurer le niveau d'unité de protéine est pris - mg / l. Quels que soient le sexe, l'âge et les antécédents hormonaux d'une personne, la concentration de crp dans le sang est autorisée dans la plage de 0,5 à 1 mg / l.

S'il est établi que la teneur en protéines dépasse cette plage de valeurs, cela signifie que tout type de pathologie est présent dans le corps de la personne examinée. Une caractérisation plus complète du tableau clinique ne peut être faite que par un spécialiste sur la base du décodage des résultats de ces tests et d’autres.

Analyse de décodage

Lors du déchiffrement des tests obtenus, qui indiquent l'excès de la protéine C-réactive dans le sang, le médecin a la possibilité de diagnostiquer une maladie particulière ou de contrôler la qualité du traitement.

Le fait est que l'évaluation de crp n'est pas toujours requise. L'analyse biochimique du sang est attribuée aux patients ambulatoires ou hospitalisés, détérioration de l'état de santé, ce qui peut être associé au développement de maladies dans leur corps:

  • coeurs;
  • les reins;
  • système circulatoire;
  • tractus gastro-intestinal;
  • système endocrinien;
  • système musculo-squelettique;
  • système hépatobiliaire, y compris le foie, la vésicule biliaire et d’autres organes et sous-systèmes.

La détection de la protéine C-réactive dans le sang ne pose aucune difficulté, car sa concentration augmente rapidement dès que le processus pathologique commence à se développer dans le corps. Quelques heures seulement après le début de la réponse inflammatoire, le taux de crp augmente.

Il existe une relation nette entre l’intensité de la réponse du corps aux facteurs pathologiques et l’augmentation des protéines dans le plasma.

Un processus inflammatoire aigu peut entraîner une augmentation de la concentration de la protéine C-réactive 20 fois, voire plus.

Si la maladie est causée par une infection bactérienne, la valeur de crp augmente à 80 - 100 mg / l.

Le sepsis et les brûlures graves sont diagnostiqués à 300 mg / l.

Un excès relativement faible de la norme (entre 20 et 30 mg / l) indique la présence de maladies chroniques paresseuses ou de maladies virales aiguës dans le corps, ainsi que le développement de certains processus oncologiques et rhumatologiques.

Lors de l'observation du contenu de la protéine C-réactive dans le sang d'un patient ayant subi une intervention chirurgicale la veille, une forte augmentation et un niveau élevé de cette composante du plasma sont observés au début de toute complication.

Cependant, pour poser un diagnostic fiable, il ne suffit pas qu'un spécialiste utilise uniquement les données relatives à l'étude de l'indicateur crp. La vision claire de la maladie est révélée par l'analyse d'autres critères pour l'analyse biochimique, en particulier la RSE déjà mentionnée ici dans l'article.

Pourquoi l'indicateur peut être augmenté?

Les caractéristiques du marqueur considéré sont que, dans certaines conditions, l’attention des spécialistes ne mérite qu’un dépassement du niveau normatif. À cet égard, il existe toute une liste de maladies inflammatoires dont le développement incite le corps à produire une protéine C-réactive supérieure à la norme:

  • méningite;
  • infarctus du myocarde;
  • la tuberculose;
  • maladies du tractus gastro-intestinal;
  • diabète sucré;
  • tumeurs malignes oncologiques;
  • maladies auto-immunes;
  • complications postopératoires;
  • empoisonnement du sang;
  • l'obésité;
  • infections parasitaires et virales;
  • réaction de rejet de greffe;
  • le développement de l'athérosclérose;
  • rhumatisme et beaucoup d'autres.

Avec l'augmentation des niveaux de crp, d'autres critères pour les analyses de sang biochimiques sont analysés, un certain nombre de mesures sont prises pour déterminer la cause de la maladie survenue dans le corps et le lieu de localisation du processus inflammatoire est déterminé. Les méthodes de diagnostic modernes permettant de détecter rapidement même les maladies les plus complexes donnent aux patients l'espoir d'un rétablissement rapide et complet.

CRP (CRP) en analyse biochimique du sang: augmentation, normalité, interprétation des indicateurs

Lorsque vous ressentez manifestement une panne et que la raison est incompréhensible, le médecin vous prescrit de procéder à une étude des normes de srb dans le test sanguin biochimique. La CRP n'est rien de plus qu'une protéine C-réactive, dont l'indicateur accru indique la présence d'un processus inflammatoire dans le corps. Cette méthode de diagnostic de laboratoire est largement utilisée dans la médecine moderne, car elle est considérée comme la plus informative. Sur la base de ses résultats, le médecin sera en mesure de construire une ligne de traitement correct.

Quelle est la protéine C-réactive

Le sang humain contient tout un groupe de protéines plasmatiques. L'un d'eux est la protéine C-réactive. Ce composant sanguin est connu pour son hypersensibilité - il réagit instantanément à l’apparition de la moindre inflammation dans le corps.

La CRP est excrétée par le foie. Sa fonction principale est d'augmenter la défense immunitaire du corps.

Même avec de légers dommages aux tissus internes, la CRP commence à augmenter, forçant ainsi l'ensemble du système à travailler pour augmenter le niveau de protection.

La protéine C-réactive "fonctionne" conjointement avec les polysaccharides à pneumocoques. En les combinant, ils deviennent une barrière à l’infection et ne lui permettent pas de se répandre dans tout le corps. Un tel genre de défenseurs. Ce n'est pas un hasard si plus une personne se sent mal, plus le niveau de cette protéine dans le sang du patient est élevé.

La CRP stimule activement la production de leucocytes et la phagocytose des cellules. En d'autres termes, il existe une stimulation active de l'immunité innée.

Pourquoi faire une analyse

La biochimie pour détecter le niveau de CRP dans le sang est assignée à la détection des foyers d'inflammation. Avec sa présence, le niveau de cette protéine augmente plusieurs fois.

Cette étude permet de déterminer la nature de l'inflammation: virale ou bactérienne.

L'échantillonnage du biomatériau est obligatoirement effectué après l'opération. Le médecin traitant surveille donc la qualité de la rééducation. La nature a voulu que, immédiatement après la chirurgie, le niveau de protéines augmente considérablement afin de protéger au maximum le corps contre les infections. Dès que le patient commence à revenir à la normale, le niveau de CRP se stabilise immédiatement.

Ainsi, les principaux objectifs de l’étude sont les suivants:

  1. Déterminer le degré d'intensité du processus inflammatoire
  2. Suivre si le traitement médicamenteux est réussi.
  3. Contrôle des complications postopératoires
  4. Déterminer si le corps a commencé à rejeter des tissus après la transplantation

A ce jour, un tel diagnostic est réalisé de deux manières:

  • Test de Veltman
  • antitrypsine alpha-1

Indications pour l'analyse

Un diagnostic sanguin de la protéine c-réactive augmentée dans le sang est établi dans les cas suivants:

  • période postopératoire;
  • état après un accident vasculaire cérébral;
  • diabète sucré;
  • l'hypertension;
  • cardiopathie ischémique;
  • l'apparition de tumeurs bénignes et malignes;
  • infections avec un cours caché.
  • examen avant la chirurgie, en particulier avant le pontage coronarien.

Les médecins recommandent à tous de subir cet examen au moins une fois par an. Les hommes et les femmes âgés de 60 ans et plus sont à risque. Il vaut mieux prévenir la maladie que d’essayer de la traiter longtemps.

Préparation à l'enquête

L’efficacité de l’analyse dépend de la qualité de la soumission du biomatériau. Afin d'éviter les fausses interprétations, puis les faux diagnostics, il est recommandé de suivre un certain nombre de conseils pour bien se préparer au don de sang:

  1. refuser gras et épicé;
  2. éliminer l'alcool;
  3. éviter la surchauffe ou le refroidissement excessif;
  4. ne soyez pas nerveux;
  5. essayez de maintenir une pause de faim de 12 heures avant de passer l'analyse;
  • Biochimie sanguine: comment se préparer à l'analyse

Qu'est-ce que l'analyse biochimique du sang pour la CRP?

Lorsque les résultats de l'analyse biochimique du sang permettent de déterminer le niveau de SRB sur les mains, il est important de ne pas paniquer à l'avance, mais d'essayer de comprendre ce que signifient ces chiffres mystérieux. Le résultat sera prêt le lendemain de la soumission du biomatériau.

Chaque laboratoire ayant ses propres réactifs, les valeurs de référence peuvent varier quelque peu. Si l’on prend l’indice moyen, on considère que le niveau normal de protéine c-réactive est compris entre 0 et 0,3-0,5 mg / l. Ces points de repère numériques ont été introduits relativement récemment. Auparavant, le décodage pouvait être vu soit "positivement", ce qui était considéré comme la norme, soit "négativement". Dans ce dernier cas, le nombre de croix de 1 à 4 a été défini à côté du résultat: plus il y a d'avantages, plus l'inflammation est forte.

Le taux chez les femmes peut varier en fonction des facteurs suivants:

  • la grossesse
  • utilisation de contraceptifs hormonaux;
  • plus de 50 ans.

Donc, pour la future maman, les valeurs normales vont jusqu'à 3,0 mg / l. Cela est dû à la restructuration du fond hormonal.

Une femme de plus de cinquante ans a une protéine c-réactive.

Chez l’homme, l’indicateur protéique ne doit pas dépasser 0,49 mg / l.

Il est très important de surveiller le niveau de CRP chez les enfants. Normalement, les fluctuations peuvent aller de 0 à 10 mg / l. Toute augmentation de cet indicateur est une raison pour commencer un traitement sérieux. La première analyse est effectuée dans les premières heures de la vie du bébé à partir du cordon ombilical. Il est nécessaire d’exclure la septicémie chez les nouveau-nés.

L'augmentation de la protéine c-réactive chez les enfants peut être un symptôme de méningite, de grippe, de rubéole et d'autres maladies "infantiles".

Causes des déviations de la norme

Le plus souvent, les résultats de l'analyse des protéines sont élevés. Ceci est justifié par les raisons suivantes:

  • Maladies auto-immunes comme le lupus érythémateux
  • Polyarthrite rhumatoïde
  • La tuberculose
  • Cancer, accompagné de métastases;
  • Infections purulentes;
  • Infection sanguine;
  • Stade aigu de l'infarctus du myocarde;
  • Anomalies pathologiques dans le sang;
  • L'hépatite;
  • Inflammation des poumons;
  • Blessures de nature différente
  • Après la chirurgie
  • Effets de la chimiothérapie
  • La grossesse;
  • Traitement hormonal;
  • La présence d'une greffe dans le corps
  • Utilisation à long terme de contraceptifs hormonaux
  • Athlètes pendant la période d'effort physique actif
  • Non-respect des règles de don de sang

Il est important de savoir qu'avec l'augmentation de la protéine c-réactive, la teneur en acide sialique augmente. Son niveau devrait varier entre 730 mg / litre. Si les deux indicateurs sont significativement plus élevés que la normale, on peut alors parler d'inflammation grave, y compris la mort des tissus.

Bien entendu, l’augmentation du taux de protéines plasmatiques réactives n’est qu’un symptôme. Le diagnostic sera établi par le médecin sur la base de l'étude. Parfois, des diagnostics supplémentaires sont nécessaires. Suivez toutes les recommandations, et alors la chance d'éviter les effets désagréables de la maladie commencée sera maximisée.

Test sanguin CRP: qu'est-ce qui montre

Le contenu

Analyse de sang La CRP est considérée comme la méthode la plus fiable permettant de déterminer la présence d’une inflammation survenant dans le corps humain. Cela peut s'expliquer par le fait que la protéine C-réactive est une protéine synthétisée dans le foie qui aide le système immunitaire à résister au développement d'une maladie spécifique. La sensibilité de la CRP est beaucoup plus élevée que celle de la RSE, de sorte que cette protéine est capable de protéger efficacement le corps contre la propagation de l'infection lors du premier stade de la maladie.

Qu'est-ce qu'une analyse de sang pour le patient prescrit?

Dans l'analyse biochimique de la CRP, vous pouvez détecter de nombreuses maladies du corps. Le médecin vous le prescrit si vous suspectez des problèmes cardiaques, des maladies infectieuses et des blessures chez un patient. Dans ce cas, les indicateurs d'analyse augmentent plusieurs fois.

Ceci est observé 4 à 6 heures après le développement de la maladie et des dommages causés aux cellules et aux tissus du corps. Après 12-24 heures, ces chiffres augmentent plusieurs fois.

Dans ces maladies, le corps commence à produire une protéine C-réactive pour le protéger, en réponse à l'apparition d'un état pathologique. Et plus la maladie se développe activement, plus la production de crp et son entrée dans le sang sont intensives. Si une personne est en parfaite santé, la biochimie sanguine à la CRP devrait normalement être négative.

Beaucoup de patients qui ont été référés pour des tests sanguins pour la CRP ne savent pas ce que c'est et comment faire les choses correctement. En fait, le crp est un indicateur spécial de l'inflammation, hypersensible au moindre dommage pour les systèmes et les tissus. Une augmentation rapide de son niveau dans le sérum est observée pendant 4 heures de la maladie. Il s’avère que la protéine C-réactive est le premier signe de la maladie, ce qui reflète également l’intensité de son développement. Avec les inflammations pathologiques, son niveau peut augmenter de 20 fois ou plus.

La définition de cet indicateur doit être effectuée à des fins de diagnostic, en tenant compte des symptômes associés à la maladie et des résultats de tests supplémentaires. En outre, le contrôle du niveau de CRP est nécessaire pour surveiller l'état du patient.

Les principales indications pour l'analyse de la CRP sont les suivantes:

  • Prévention du développement de maladies chez les personnes âgées (50 ans et plus). Cette analyse est attribuée au patient 1 fois en 2 à 3 mois, en fonction des indicateurs dont le médecin évalue l’état de santé général.
  • Détermination de la probabilité possible de développer des maladies cardiovasculaires chez les personnes atteintes d'athérosclérose, de diabète, etc.
  • Prévention des patients atteints d'ischémie cardiaque et d'hypertension, ce qui évitera le développement de complications telles que crise cardiaque, accident vasculaire cérébral, mort subite.
  • Diagnostic de complications susceptibles de survenir après un pontage coronarien.
  • Diagnostic et développement de maladies infectieuses aiguës.
  • Diagnostic du cancer.
  • Évaluation de l'évolution du processus, de l'évolution de la maladie et de l'efficacité du traitement de la collagénose.
  • Détermination du niveau de traitement médicamenteux des maladies chroniques.
  • Diagnostic d'une éventuelle violation de la fonctionnalité des organes internes après leur transplantation.
  • Identification des complications possibles après la chirurgie (elles surviennent généralement lorsque le travail du foie et des reins est restauré).
  • Détermination de l'efficacité de l'antibiothérapie du patient, réalisée en traitement.

Ces conditions et d'autres sont une bonne raison de déterminer la quantité de protéine réactive par un test sanguin.

Seul un médecin qualifié, capable de comprendre correctement les résultats du test et d'évaluer le niveau d'augmentation ou de diminution de la protéine réactive, devrait être en mesure de déchiffrer le test de CRP. Après cela, le médecin comparera les indicateurs avec les symptômes de pathologies, puis, au besoin, prescrira au patient le traitement approprié.

Cet indicateur est mesuré en milligrammes par litre, alors qu’il devrait normalement être négatif, mais les valeurs moyennes sont prises, pour lesquelles la quantité de CRP peut être de 0 à 1 mg / l:

  • si les résultats de cette étude sont inférieurs à 1 mg / l - le patient a une faible probabilité de développer des pathologies cardiaques dans le corps, ainsi que le développement de leurs complications;
  • avec des valeurs de CRP supérieures à 1 mais inférieures à 3 mg / l, la probabilité est modérée;
  • si la CRP est supérieure à 3 mg / l, une personne en bonne santé risque de développer une maladie cardiaque et, chez les patients, un risque de complications;
  • lorsque la CRP est supérieure à 10 mg / l - il est nécessaire de ré-analyser la quantité de protéines, ainsi que certaines méthodes de diagnostic pour identifier la cause possible des pathologies.

Les principales raisons de l'augmentation du CRP

Cette protéine dans le corps humain peut augmenter en raison de l’effet sur la santé du patient de plusieurs raisons, notamment:

  • maladies du système digestif;
  • dommages à la base du tissu lors de brûlures et de blessures;
  • augmentation du poids (si une personne prend des protéines);
  • le développement du diabète;
  • infections aiguës dans le corps;
  • l'hypertension;
  • maladies du tractus gastro-intestinal;
  • rhumatisme;
  • méningite;
  • neutropénie;
  • la période postopératoire et ses complications;
  • la présence de tumeurs dangereuses dans le corps;
  • hormones perturbées;
  • rejet d'implant;
  • inflammation chronique associée à une maladie cardiaque.

Grâce à l'analyse de la détermination du DPC, il sera possible de diagnostiquer rapidement les pathologies corporelles et de commencer un traitement efficace. L'essentiel est de bien préparer le don de sang et de suivre strictement les conseils d'un spécialiste.

Valeurs normales et raisons de l'augmentation de la protéine c-réactive

En réponse à une inflammation, un traumatisme, une infection dans le corps, des substances spécifiques sont produites - des protéines de la phase aiguë. Ils offrent une protection complète du corps. Le principal marqueur de l'inflammation dans l'organisme est la protéine C-réactive, qui stimule la réponse immunitaire dans l'organisme:

  • Accélère le processus de phagocytose.
  • Participe à l'activation du complément.
  • Il affecte des parties importantes de la réponse immunitaire.

Qu'est-ce que la CRP?

La protéine C-réactive (CRP, protéine C-réactive, CRP) a été nommée en raison de sa capacité à se lier et à précipiter les pneumocoques du polysaccharide C, l'un des mécanismes de protection contre les infections à un stade précoce.

La CRP est synthétisée par les cellules du foie (hépatocytes) en réponse à l'apparition d'antigènes, de complexes immuns, de bactéries dans le corps à la suite d'une blessure ou de l'ingestion d'une infection. La protéine se compose de 5 sous-unités distinctes, qui sont combinées en une structure pentamérique par des liaisons covalentes.

En l'absence d'inflammation, les protéines sont présentes dans l'organisme en quantités minimes. Après le début du processus d'inflammation, une augmentation de la concentration de CRP est observée déjà après 6 à 12 heures, les valeurs maximales sont observées après 48 à 72 heures. Le niveau de protéines revient à la normale dans les 5 jours suivant l'apparition de l'inflammation ou sa cessation.

Cela indique une sensibilité élevée de la protéine aux processus inflammatoires dans le corps. Le taux de CRP (contrairement à la RSE) n'est pas affecté par les processus physiologiques non associés à l'inflammation. La définition de la CRP est donc l'indicateur le plus fiable et le plus sensible.

D'après les résultats de l'étude, il est possible de juger de la façon dont la maladie est négligée. Les concentrations les plus élevées de CRP indiquent:

  • À propos de la présence d'une infection dans le corps - nature parasitaire ou bactérienne.
  • Sur le développement d'une tumeur.
  • A propos de la présence d'une blessure.
  • À propos du début du processus nécrotique.

Indications pour l'analyse

Il existe un certain nombre d'indications pour lesquelles une analyse est effectuée sur la protéine C-réactive. Il est régulièrement nécessaire de faire des recherches:

  1. Les personnes âgées
  2. Patients sous hémodialyse.
  3. Personnes à haut risque d'athérosclérose.
  4. Les diabétiques qui risquent de développer des complications en arrière-plan de la maladie.
  5. Pour la prévention des complications après la chirurgie.

Analyse obligatoire:

  • Avec une maladie cardiaque. L'hypertension, la maladie coronarienne (maladie coronarienne) peut entraîner un accident vasculaire cérébral, une crise cardiaque. Une analyse de la CRP permet de déterminer rapidement le développement de tels risques.
  • Avec collagénose. Les résultats de l'étude sont utilisés pour évaluer l'efficacité de la thérapie.
  • Déterminer l'infection bactérienne (méningite, sepsie). En cas d'infection virale, le niveau de protéines augmente légèrement. Par conséquent, en l'absence de blessure, une augmentation de l'indicateur signifie la présence d'une infection bactérienne dans le corps.

Il est régulièrement démontré que les tests de protéine C-réactive passent lors du traitement de maladies infectieuses aiguës, les tumeurs. Cela vous permet de déterminer l'efficacité du traitement et de contrôler les médicaments.

Norma

Le niveau de protéine C-réactive est mesuré en mg / l. Pour la recherche utilisé le sang veineux. Selon la méthode et les réactifs choisis, les résultats peuvent varier d'un laboratoire à l'autre. Par conséquent, il est nécessaire de tirer des conclusions sur l'augmentation possible de l'indicateur sur la base des données d'un laboratoire.

Valeurs normales et raisons de l'augmentation de la protéine c-réactive

En réponse à une inflammation, un traumatisme, une infection dans le corps, des substances spécifiques sont produites - des protéines de la phase aiguë. Ils offrent une protection complète du corps. Le principal marqueur de l'inflammation dans l'organisme est la protéine C-réactive, qui stimule la réponse immunitaire dans l'organisme:

  • Accélère le processus de phagocytose.
  • Participe à l'activation du complément.
  • Il affecte des parties importantes de la réponse immunitaire.

Qu'est-ce que la CRP?

La protéine C-réactive (CRP, protéine C-réactive, CRP) a été nommée en raison de sa capacité à se lier et à précipiter les pneumocoques du polysaccharide C, l'un des mécanismes de protection contre les infections à un stade précoce.

La CRP est synthétisée par les cellules du foie (hépatocytes) en réponse à l'apparition d'antigènes, de complexes immuns, de bactéries dans le corps à la suite d'une blessure ou de l'ingestion d'une infection. La protéine se compose de 5 sous-unités distinctes, qui sont combinées en une structure pentamérique par des liaisons covalentes.

En l'absence d'inflammation, les protéines sont présentes dans l'organisme en quantités minimes. Après le début du processus d'inflammation, une augmentation de la concentration de CRP est observée déjà après 6 à 12 heures, les valeurs maximales sont observées après 48 à 72 heures. Le niveau de protéines revient à la normale dans les 5 jours suivant l'apparition de l'inflammation ou sa cessation.

Cela indique une sensibilité élevée de la protéine aux processus inflammatoires dans le corps. Le taux de CRP (contrairement à la RSE) n'est pas affecté par les processus physiologiques non associés à l'inflammation. La définition de la CRP est donc l'indicateur le plus fiable et le plus sensible.

D'après les résultats de l'étude, il est possible de juger de la façon dont la maladie est négligée. Les concentrations les plus élevées de CRP indiquent:

  • À propos de la présence d'une infection dans le corps - nature parasitaire ou bactérienne.
  • Sur le développement d'une tumeur.
  • A propos de la présence d'une blessure.
  • À propos du début du processus nécrotique.

Indications pour l'analyse

Il existe un certain nombre d'indications pour lesquelles une analyse est effectuée sur la protéine C-réactive. Il est régulièrement nécessaire de faire des recherches:

  1. Les personnes âgées
  2. Patients sous hémodialyse.
  3. Personnes à haut risque d'athérosclérose.
  4. Les diabétiques qui risquent de développer des complications en arrière-plan de la maladie.
  5. Pour la prévention des complications après la chirurgie.

Analyse obligatoire:

  • Avec une maladie cardiaque. L'hypertension, la maladie coronarienne (maladie coronarienne) peut entraîner un accident vasculaire cérébral, une crise cardiaque. Une analyse de la CRP permet de déterminer rapidement le développement de tels risques.
  • Avec collagénose. Les résultats de l'étude sont utilisés pour évaluer l'efficacité de la thérapie.
  • Déterminer l'infection bactérienne (méningite, sepsie). En cas d'infection virale, le niveau de protéines augmente légèrement. Par conséquent, en l'absence de blessure, une augmentation de l'indicateur signifie la présence d'une infection bactérienne dans le corps.

Norma

Le niveau de protéine C-réactive est mesuré en mg / l. Pour la recherche utilisé le sang veineux. Selon la méthode et les réactifs choisis, les résultats peuvent varier d'un laboratoire à l'autre. Par conséquent, il est nécessaire de tirer des conclusions sur l'augmentation possible de l'indicateur sur la base des données d'un laboratoire.

Comme on peut le voir dans le tableau, le niveau de CRP augmente pendant la grossesse, ce qui est considéré comme la norme.

Sur la base des résultats, vous pouvez déterminer le risque de développer des pathologies du système cardiovasculaire du corps.

  • Une faible probabilité de pathologie et de complications est observée à une concentration protéique de 1 mg / l ou moins.
  • Le risque moyen est à une concentration de 1-3 mg / l.
  • Risque élevé - avec des taux supérieurs à 5 mg / l. Chez les personnes en bonne santé, cela indique une maladie précoce du cœur et des vaisseaux sanguins, chez les personnes déjà atteintes d'une maladie cardiaque, une complication de l'évolution de la maladie.

Les raisons de l'augmentation et les conséquences possibles

Une augmentation de la concentration de protéines dans le sang est notée 6 à 8 heures après le début du développement du processus inflammatoire dans le corps. Déjà en 14 à 24 heures, le niveau peut augmenter de 20 fois ou plus par rapport à la norme. Cet indicateur est le premier signe d'infection. La concentration en protéines reflète l'intensité de l'inflammation. Il est donc important de surveiller les données d'analyse pour suivre l'évolution de la maladie. Lorsque la maladie entre dans la phase d'évolution chronique, la valeur de la CRP redevient normale et augmente brusquement avec l'exacerbation de la pathologie.

La détermination quantitative de la protéine est importante pour le diagnostic. Avec une infection virale, le taux de CRP n'augmente que très peu. Par conséquent, à des concentrations élevées de protéines dans le sang, il est conclu qu'il existe une infection bactérienne.

L’augmentation des taux de CRP peut indiquer le développement des pathologies suivantes:

  • Infection bactérienne. Dans ce cas, les valeurs atteignent 100 mg / l et plus (en comparaison: lorsque les infections sont virales, le taux de CRP peut atteindre 20 mg / l, ce qui permet de distinguer la nature de l’infection).
  • Sepsis chez les nouveau-nés. Le niveau de 12 mg / l.
  • Neutropénie. Chez les adultes présentant des taux de CRP supérieurs à 10 mg / l, il peut s’agir du seul marqueur d’une infection bactérienne.
  • Maladies rhumatismales systémiques.
  • Vasculite
  • Inflammation du tractus gastro-intestinal (maladie de Crohn, colite ulcéreuse).
  • Amylose secondaire. Associé au développement de complications rénales.
  • Complications après la chirurgie. Des taux élevés de CRP dans les 5 jours suivant la chirurgie indiquent des complications possibles - abcès de la plaie, pneumonie, thrombophlébite.
  • Rejet de greffe rénale. Le niveau de protéines dans ce cas est un indicateur précoce de rejet.
  • Tumeurs malignes.
  • Nécrose tissulaire (nécrose tumorale du gros intestin, du poumon, du tissu rénal, de l'infarctus du muscle cardiaque).

La définition la plus précieuse de la protéine C-réactive est prise en compte lors de la détermination de l'activité des processus septiques et rhumatismaux en cas d'insuffisance cardiaque. L’infarctus du myocarde se caractérise par une augmentation du taux de CRP dans le sang 20 à 36 heures après le début de la maladie; le taux diminue au 20e jour et la normale à 30 à 40 jours. En cas de rechute, on note une augmentation de la concentration en protéines.

L'augmentation du niveau de CRP dans un intervalle réduit (jusqu'à 10 mg / l) chez une personne en bonne santé est un indicateur d'un risque accru de développement d'une athérosclérose, d'une thromboembolie et d'une première crise cardiaque. Le risque de complications du système cardiovasculaire chez les humains présentant des taux élevés de CRP augmente avec l'augmentation des valeurs:

La concentration dans le sang de la protéine C-réactive est cruciale pour le diagnostic des maladies et le suivi de l'efficacité du traitement des pathologies. Un diagnostic opportun vous permettra de trouver un traitement efficace et d'éviter d'éventuelles complications graves.

Protéine C-réactive dans le sang: la norme dans l'analyse, pourquoi se lève, le rôle dans le diagnostic

La protéine C-réactive (CRP, protéine C-réactive - CRP) est un test de laboratoire relativement ancien qui, à l'instar de la RSE, montre qu'un processus inflammatoire aigu se produit dans le corps. Les méthodes habituelles de la CRP ne peuvent pas être détectées: dans l'analyse sanguine biochimique, une augmentation de sa concentration se traduit par une augmentation des α-globulines, qu'elle représente, ainsi que d'autres protéines de la phase aiguë.

La principale cause de l'apparition et de l'augmentation de la concentration de la protéine C-réactive est constituée par les maladies inflammatoires aiguës, qui entraînent une augmentation multiple (jusqu'à 100 fois) de cette protéine en phase aiguë déjà 6 à 12 heures après le début du processus.

CRP dans le sang et une molécule de protéine séparée

En plus de la sensibilité élevée de la CRP à divers événements survenant dans le corps, pour le meilleur ou pour le pire, elle répond bien aux interventions thérapeutiques. Elle peut donc être utilisée pour contrôler l'évolution et le traitement de diverses pathologies accompagnées d'une augmentation de cet indicateur. Tout cela explique le grand intérêt des cliniciens, par lesquels cette protéine de phase aiguë a été appelée "marqueur d'or" et est désignée comme le composant central de la phase aiguë du processus inflammatoire. Cependant, la détection de la CRP dans le sang du patient à la fin du siècle dernier posait certaines difficultés.

Les problèmes du siècle dernier

La découverte de la protéine C-réactive presque jusqu'à la fin du siècle dernier était problématique en raison du fait que la CRP n'avait pas succombé aux tests de laboratoire traditionnels qui constituent le test sanguin biochimique. La méthode semi-quantitative de précipitation en anneau dans les capillaires utilisant un antisérum était plutôt qualitative puisqu'elle était exprimée en «plus» en fonction de la quantité (en millimètres) de flocons précipités (précipités). Le plus gros inconvénient de l'analyse était le temps passé à obtenir les résultats - la réponse n'était prête que dans une journée et pouvait avoir les significations suivantes:

  • Pas de sédiment - le résultat est négatif;
  • 1 mm de sédiment - + (réaction faiblement positive);
  • 2 mm - ++ (réaction positive);
  • 3mm - +++ (prononcé positif);
  • 4 mm - ++++ (réaction fortement positive).

Bien sûr, il était extrêmement gênant d’attendre une analyse aussi importante 24 heures sur 24, l’état du patient pouvait changer beaucoup et souvent pas pour le mieux. Les médecins devaient donc s’appuyer principalement sur l’ESR. La vitesse de sédimentation des érythrocytes, qui est également un indicateur d'inflammation non spécifique, contrairement à la CRP, a été déterminée en une heure.

Actuellement, le critère de laboratoire décrit est évalué ci-dessus, ainsi que la RSE et les leucocytes - indicateurs de la formule sanguine complète. La protéine C-réactive, qui apparaît avant l’augmentation de la VS, disparaît dès que le processus s’est calmé ou que le traitement aura son effet (après 1 à 1,5 semaine), tandis que la vitesse de sédimentation des érythrocytes sera supérieure à la normale jusqu’à un mois.

Comment la CRP est-elle déterminée en laboratoire et de quoi ont besoin les cardiologues?

La protéine C-réactive étant un critère de diagnostic très important, le développement de nouvelles méthodes de détermination ne s'est jamais estompé et, à l'heure actuelle, les tests de détection de la CRP ne sont plus un problème.

La protéine C-réactive, qui n’est pas incluse dans le test sanguin biochimique, est facile à déterminer avec les kits de test au latex, qui reposent sur l’agglutination du latex (analyse qualitative et semi-quantitative). Grâce à cette technique, cela ne prendra même pas une demi-heure, car la réponse, qui est si importante pour le médecin, sera prête. Une telle étude rapide s’est révélée être la première étape de la recherche diagnostique d’états aigus. La technique est bien corrélée avec les méthodes turbidimétrique et néphélométrique. Elle convient donc non seulement au dépistage, mais également à la décision finale en matière de diagnostic et de tactique de traitement.

La concentration de cet indicateur de laboratoire est reconnue par la turbidimétrie au latex, le dosage ELISA et les dosages radioimmunologiques hautement sensibles.

Il convient de noter que très souvent, le critère décrit est utilisé pour diagnostiquer les conditions pathologiques du système cardiovasculaire, lorsque la CRP aide à identifier les risques de complications possibles, à suivre le déroulement du processus et à l'efficacité des mesures prises. On sait que la CRP participe également à la formation de l’athérosclérose, même à des valeurs relativement faibles de l’indice (nous reviendrons sur la question de savoir comment cela se produit). Pour résoudre de tels problèmes, les méthodes traditionnelles de diagnostic en laboratoire des cardiologues ne satisfont pas. Par conséquent, dans ces cas, une mesure de haute précision de la hsCRP en combinaison avec le spectre lipidique est utilisée.

En outre, cette analyse est utilisée pour calculer le risque de développer une maladie cardiovasculaire liée au diabète, à des maladies du système excréteur et à une grossesse défavorable.

Norma CRP? Un pour tous, mais...

Dans le sang d'une personne en bonne santé, le taux de CRP est très faible ou cette protéine est totalement absente (dans une étude en laboratoire, cela ne signifie pas pour autant que ce n'est pas le cas - le test ne permet pas de détecter des quantités minimes).

Les limites de valeurs suivantes sont considérées comme la norme. De plus, elles ne dépendent pas de l'âge et du sexe: chez les enfants, hommes et femmes, elle est égale à un - jusqu'à 5 mg / l, la seule exception étant les nouveau-nés - ils sont autorisés à avoir jusqu'à 15 mg / l de cette protéine en phase aiguë (comme en témoignent les ouvrages de référence). Cependant, la situation change en cas de suspicion de septicémie: les néonatologistes prennent des mesures urgentes (traitement antibiotique) avec une augmentation de la CRP chez l'enfant à 12 mg / l, tandis que les médecins notent qu'une infection bactérienne dans les premiers jours de la vie peut ne pas entraîner une augmentation brutale de cette protéine.

On identifie un test de laboratoire qui identifie la protéine C-Reactives dans le cas de nombreuses pathologies accompagnant une inflammation causée par une infection ou une destruction de la structure normale (destruction) des tissus:

  • La période aiguë de divers processus inflammatoires;
  • Activation des maladies inflammatoires chroniques;
  • Infections d'origine virale et bactérienne;
  • Réactions allergiques du corps;
  • Phase active du rhumatisme;
  • Infarctus du myocarde.

Afin de mieux présenter la valeur diagnostique de cette analyse, il est nécessaire de comprendre ce que sont les protéines de la phase aiguë, de connaître les raisons de leur apparition dans le sang du patient et d’examiner plus en détail le mécanisme des réactions immunologiques dans les processus inflammatoires aigus. Ce que nous allons essayer de faire dans la section suivante.

Comment et pourquoi la protéine C-réactive apparaît-elle dans l'inflammation?

La CRP et sa liaison à la membrane cellulaire en cas de dommage (par exemple lors d'une inflammation)

La CRP, participant aux processus immunologiques aigus, favorise la phagocytose au premier stade de la réponse de l'organisme (immunité cellulaire) et constitue l'un des éléments clés de la deuxième phase de la réponse immunitaire - l'immunité humorale. Cela se passe comme suit:

  1. La destruction des membranes cellulaires par un agent pathogène ou un autre facteur entraîne la destruction des cellules elles-mêmes, ce qui pour l'organisme ne passe pas inaperçu. Les signaux envoyés par l'agent en cause ou par les leucocytes situés près du lieu d'un "accident" attirent dans la zone touchée des éléments phagocytaires capables d'absorber et de digérer les particules étrangères au corps (bactéries et cellules mortes).
  2. La réponse locale à l'élimination des cellules mortes provoque une réponse inflammatoire. Sur la scène de la ruée vers le sang périphérique, les neutrophiles dotés de la plus grande capacité phagocytaire. Un peu plus tard, les monocytes (macrophages) y arrivent pour aider à la formation de médiateurs stimulant la production de protéines de phase aiguë (CRP), si nécessaire, et pour jouer le rôle de «concierges» lorsqu'il est nécessaire de «nettoyer» le foyer inflammatoire (les macrophages sont capables d'absorber se dépassant en taille).
  3. Pour mener à bien les processus d'absorption et de digestion de facteurs étrangers dans le foyer d'inflammation, la production de ses propres protéines (protéine C-réactive et autres protéines de la phase aiguë), capables de résister à l'ennemi invisible, est stimulée, augmentant ainsi l'apparition de cellules phagocytaires leucocytaires et attirant de nouveaux composants de l'immunité pour combattre les infections.. Le rôle des inducteurs de cette stimulation est assumé par des substances (médiateurs) synthétisées «prêtes au combat» par les macrophages du foyer et arrivant dans la zone d'inflammation. De plus, d'autres régulateurs de la synthèse des protéines en phase aiguë (cytokines, glucocorticoïdes, anaphylotoxines, médiateurs formés par des lymphocytes activés) sont impliqués dans la formation de la CRP. Il est produit par la CRP principalement par les cellules du foie (hépatocytes).
  4. Les macrophages, après avoir effectué les tâches principales dans le domaine de l'inflammation, quittent, saisissent l'antigène étranger et sont envoyés aux ganglions lymphatiques pour le présenter (présentation de l'antigène) aux cellules immunitaires - les lymphocytes T (aides), qui le reconnaissent et donnent l'ordre aux cellules B de procéder à la formation d'anticorps (immunité humorale). En présence d'une protéine C-réactive, l'activité des lymphocytes dotés de capacités cytotoxiques est nettement accrue. La CRP depuis le début du processus et à toutes ses étapes est également activement impliquée dans la reconnaissance et la présentation de l'antigène, ce qui est possible grâce à d'autres facteurs d'immunité avec lesquels elle est en relation étroite.
  5. Une demi-journée (environ 12 heures) à partir du début de la destruction cellulaire ne passera pas, car la concentration de la protéine sérique C-réactive augmentera plusieurs fois. Cela donne des raisons de le considérer comme l'une des deux principales protéines de la phase aiguë (la seconde est la protéine sérique amyloïde A), qui assure les principales fonctions anti-inflammatoires et protectrices (les autres protéines de la phase aiguë remplissent principalement des tâches de régulation lors d'une inflammation).

Ainsi, une augmentation du taux de CRP indique le début d’un processus infectieux à un stade précoce de son développement, et l’utilisation de médicaments antibactériens et anti-inflammatoires, au contraire, réduit sa concentration, ce qui permet de donner à cet indicateur de laboratoire une valeur diagnostique spéciale, le qualifiant de «marqueur d’or» des diagnostics de laboratoire.

Cause et effet

Pour les qualités qui assurent la réalisation de nombreuses fonctions, la protéine C-réactive a été surnommée "Janus à deux visages" par l'esprit d'investigation. Le surnom a réussi pour une protéine qui effectue de nombreuses tâches dans le corps. Sa polyvalence réside dans le rôle qu’elle joue dans le développement de processus inflammatoires, auto-immuns et nécrotiques: la capacité à se lier à de nombreux ligands, à reconnaître des agents extraterrestres, à impliquer rapidement les défenses de l’organisme dans la destruction de «l’ennemi».

Probablement, chacun de nous a déjà connu une phase aiguë d'une maladie inflammatoire, où la protéine C-réactive est centrale. Même sans connaître tous les mécanismes de formation de la CRP, on peut suspecter indépendamment que tout le corps est impliqué dans le processus: le cœur, les vaisseaux sanguins, la tête, le système endocrinien (la température augmente, la douleur corporelle, le mal de tête, le battement de coeur s'accélère). En effet, la fièvre elle-même indique déjà que le processus a commencé et que des changements dans les processus métaboliques de divers organes et systèmes entiers ont commencé dans le corps, causés par une augmentation de la concentration de marqueurs de phase aiguë, l'activation du système immunitaire et une diminution de la perméabilité vasculaire. Ces événements ne sont pas visibles à l'œil mais sont déterminés à l'aide d'indicateurs de laboratoire (CRP, ESR).

La protéine C-réactive augmentera dans les 6 à 8 heures suivant le début de la maladie et ses valeurs correspondront à la gravité du processus (plus le courant est lourd, plus la CRP est élevée). De telles propriétés de la CRP lui permettent d’être utilisé comme indicateur lors des débuts ou de la progression de divers processus inflammatoires et nécrotiques, ce qui explique l’augmentation de l’indicateur:

  1. Infections bactériennes et virales;
  2. Pathologie cardiaque aiguë (infarctus du myocarde);
  3. Maladies oncologiques (y compris métastases des tumeurs);
  4. Processus inflammatoires chroniques localisés dans divers organes;
  5. Chirurgie (violation de l'intégrité des tissus);
  6. Blessures et brûlures;
  7. Complications de la période postopératoire;
  8. Pathologie gynécologique;
  9. Infection généralisée, septicémie.

Une CRP élevée est souvent associée à:

Il convient de noter que les valeurs des indicateurs pour différents groupes de maladies peuvent différer considérablement, par exemple:

  1. Les infections virales, les métastases des tumeurs et les maladies rhumatismales peu fréquentes, sans symptômes graves, entraînent une augmentation modérée de la concentration de CRP - jusqu'à 30 mg / l;
  2. L'exacerbation des processus inflammatoires chroniques, les infections causées par la flore bactérienne, les interventions chirurgicales, l'infarctus aigu du myocarde peuvent augmenter le niveau de marqueur de phase aiguë de 20 à 40 fois, mais dans la plupart des cas, une augmentation de la concentration de 40 à 100 mg / l peut être attendue. ;
  3. Les infections généralisées graves, les brûlures étendues et les conditions septiques peuvent surprendre les cliniciens avec des chiffres indiquant le contenu en protéine C-réactive, ils peuvent aller au-delà des limites (300 mg / l et beaucoup plus).

Et pourtant: sans vouloir faire peur à quelqu'un, je souhaite aborder une question très importante concernant l'augmentation du nombre de CRP chez les personnes en bonne santé. Une concentration élevée de protéine C-réactive avec un bien-être total à l'extérieur et l'absence de signes d'au moins certaines pathologies suggèrent un processus oncologique. Ces patients doivent subir un examen approfondi!

Revers de la pièce

En général, dans les propriétés et les capacités de la CRP, elle est très similaire aux immunoglobulines: elle «sait faire la distinction entre elle-même et communiquer avec des composants d’une cellule bactérienne, avec des ligands du système du complément, avec des antigènes nucléaires. Mais aujourd'hui, deux types de protéines C-réactives sont connus et leurs différences, ajoutant ainsi de nouvelles fonctions à la protéine C-réactive, peuvent constituer un bon exemple:

  • La protéine native (pentamère) de la phase aiguë, découverte en 1930 et composée de 5 sous-unités cycliques interconnectées situées sur une surface (elle a donc été appelée pentamère et attribuée à la famille des pentraxines) - c’est le PRC que nous connaissons et dont nous parlons. Les pentaraxines sont constituées de deux zones responsables de certaines tâches: l’une identifie un «étranger», par exemple un antigène de cellules bactériennes, et l’autre «appelle à l’aide» à des substances capables de détruire «l’ennemi», le CRP ne possédant pas de telles capacités;
  • "New" (neoSRB), représenté par des monomères libres (SRB monomérique, appelé mSRB), possède d'autres propriétés non caractéristiques du variant natif (mobilité rapide, faible solubilité, agrégation accélérée des plaquettes, stimulation de la production et synthèse de substances biologiquement actives). Une nouvelle forme de protéine C-réactive a été découverte en 1983.

La CRP élevée est impliquée dans la formation de l'athérosclérose.

La réponse de l'organisme au processus inflammatoire augmente considérablement la concentration de CRP, ce qui s'accompagne d'une transition accrue de la forme pentamère de la protéine C-réactive vers le monomère - cela est nécessaire pour induire le processus inverse (anti-inflammatoire). Une augmentation du taux de mSRB conduit à la production de médiateurs inflammatoires (cytokines), à l'adhérence des neutrophiles au mur vasculaire, à l'activation de l'endothélium avec la libération de facteurs provoquant le spasme, à la formation de microthrombus et à une perturbation circulatoire du microvascularisation, c'est-à-dire la formation d'athérosclérose de vaisseaux artériels.

Ceci doit être pris en compte lors de l'évolution latente des maladies chroniques avec une légère augmentation du taux de CRP (jusqu'à 10-15 mg / l). La personne continue de se considérer en bonne santé et le processus se développe lentement, ce qui peut conduire d'abord à l'athérosclérose, puis à l'infarctus du myocarde (le premier) ou à d'autres complications thromboemboliques. On peut imaginer combien le patient risque d’avoir, dans le test sanguin, une protéine C-réactive à concentration élevée, la prédominance de la fraction de lipoprotéines de basse densité dans le spectre lipidique et des valeurs élevées du coefficient athérogène (CA)?

Afin d'éviter les tristes conséquences, les patients à risque ne doivent pas oublier de passer les tests nécessaires, mais leur CRP est également mesurée à l'aide de méthodes extrêmement sensibles. Le LDL est également étudié dans le spectre lipidique avec le calcul de l'athérogénicité.

Les tâches principales de SRB sont déterminées par ses «nombreuses facettes».

Le lecteur n'a peut-être pas reçu de réponse à toutes ses questions concernant le composant central de la protéine C réactive en phase aiguë. Considérant que des réactions immunologiques complexes de stimulation, de régulation de la synthèse de la CRP et de son interaction avec d'autres facteurs d'immunité peuvent difficilement intéresser une personne éloignée de ces termes scientifiques et obscurs, l'article s'est concentré sur les propriétés et le rôle important de cette protéine en phase aiguë dans la médecine pratique.

Et l'importance de la CRP est vraiment difficile à surestimer: elle est indispensable pour contrôler l'évolution de la maladie et l'efficacité des mesures thérapeutiques, ainsi que pour le diagnostic des affections inflammatoires aiguës et des processus nécrotiques, où elle présente une grande spécificité. En même temps, elle se distingue, comme d’autres protéines de phase aiguë, par une non-spécificité (diverses raisons de l’augmentation de la CRP, protéine multifonctionnelle C-réactive due à sa capacité à se lier à de nombreux ligands), ce qui ne permet pas à cet indicateur de différencier différents états et d’établir un diagnostic précis ( pas pour rien qu'il se soit appelé "Janus à deux visages"?). Et puis, il s'avère qu'il participe à la formation de l'athérosclérose...

D'autre part, de nombreux tests de laboratoire et méthodes de diagnostic instrumentaux sont impliqués dans la recherche de diagnostic, ce qui aidera à la CRP, et la maladie sera établie.


Article Précédent

Hépatite non officielle

Articles Connexes Hépatite