Comment vérifier le foie? Analyses pour le diagnostic de maladie du foie

Share Tweet Pin it

Tout d'abord, il faut dire que, dans le cadre des mesures préventives, il est nécessaire de procéder constamment à un contrôle du foie. Cette procédure devrait être introduite dans l'habitude. Cela vaut non seulement pour le foie, mais pour tout l'organisme, mais cet organe doit être pris avec précaution.

Il faut obligatoirement faire des tests!

Vérifier le foie est facile. Le travail de cet organe est affecté par un grand nombre de facteurs externes. Tels que la situation écologique de la région où la personne vit. Les mauvaises habitudes, notamment l’abus d’alcool ou de stupéfiants, laissent également des traces. En outre, les personnes qui n'adhèrent pas à une nutrition adéquate risquent également de développer des processus pathologiques dans le foie. Il n'est pas recommandé d'abuser des aliments riches en gras.

Si une personne a des habitudes de la liste ci-dessus, il est nécessaire d'effectuer une procédure telle que le dépistage du foie. Cela devrait être fait à intervalles une fois par an, et il n'y aura alors aucun problème avec le foie. Les analyses sont une méthode efficace d’examen humain. Seuls les résultats de l’étude permettent de poser un diagnostic précis.

Dans quels cas une personne est-elle soumise à des tests?

Comme mentionné ci-dessus, il convient de procéder à une enquête annuelle, en particulier pour un organe tel que le foie. Les analyses sont prescrites directement par le médecin. Pas besoin d'attendre les symptômes. Le fait est qu’il n’ya pas de terminaison nerveuse dans le foie. Par conséquent, les symptômes peuvent être complètement absents.

Pour commencer l'examen, il n'est pas nécessaire d'attendre la présence de sensations inconfortables. Connaître la présence éventuelle de changements pathologiques dans certains cas n’est possible qu’après la réussite de certains tests.

Recherche

Afin de vérifier le foie et de commencer l'examen, vous devez prendre rendez-vous avec le thérapeute. Cela peut être fait sur le lieu de résidence dans la clinique de district ou dans une clinique privée. Comment vérifier le foie? Quels tests sont prescrits? La méthode d'examen la plus courante est le test sanguin. Actuellement, plusieurs méthodes sont utilisées pour étudier le sang humain afin d'identifier ou d'exclure des processus pathologiques. Après avoir reçu les données, le médecin vous prescrira un autre examen ou débutera le processus de traitement en fonction des résultats disponibles.

Teint jaune

Quels signaux peuvent indiquer à une personne qu'elle doit consulter un spécialiste pour un examen du foie? Il existe un certain nombre de signes qu'une personne peut remarquer dans son corps, indiquant que des changements pathologiques ont lieu dans le foie. Dans ce cas, les tests doivent réussir de manière urgente. Regardons ces signes.

Une teinte jaune de la peau apparaît lorsque la bilirubine commence à se former dans le corps humain. Dans le fonctionnement normal du foie, cette substance est traitée par elle et quitte le corps humain. Si la bilirubine commence à être présente dans le sang du patient, cela signifie que le foie est défaillant. Autrement dit, il ne fait pas face à ses fonctions. L'hémoglobine se décompose également dans le corps. La plupart des gens ont entendu dire qu'avec un déficit en hémoglobine, l'état général du corps se détériore. Mais vous devez savoir que, à fortes doses, cette substance est également dangereuse pour la santé humaine. Le fait est que l'hémoglobine a une propriété telle que la toxicité, vous devez donc absolument commencer l'examen pour éviter de graves problèmes de santé. Il faut aussi dire que le foie est un organe important pour la vie humaine, il n’est donc pas impossible de vous pousser à l’extrême. Il est préférable de procéder à un dépistage à des fins préventives plutôt que de se battre pour sa vie. La couleur de la peau jaune est un signal que vous devez vous rendre d'urgence dans un centre médical.

Douleur au côté droit

Considérez le malaise dans le côté droit du corps. Lorsqu'une personne ressent de la lourdeur ou des picotements au côté droit, elle devrait également consulter un médecin. De telles sensations sont particulièrement aiguës après qu'une personne ait mangé des aliments riches en graisse. En outre, la gravité se produit lorsque vous buvez des boissons contenant de l'alcool. Si le patient commence à se blesser du côté droit, il devrait alors subir un test de diagnostic de maladie du foie.

Dysfonctionnement intestinal

Habituellement, ils se manifestent par un symptôme tel qu'une violation de la chaise. Le fait est que les processus pathologiques du foie affectent la fonction intestinale. Lorsque les tâches fonctionnelles du foie sont violées, il y a moins d'excrétion de bile. Il est bien connu que la bile est impliquée dans le traitement des aliments. Par conséquent, sa quantité insuffisante affecte le travail des organes digestifs humains. En raison du fait que la nourriture est mal digérée, le patient a une violation des selles, à savoir la constipation, il ne peut normalement pas aller aux toilettes. En outre, la diarrhée peut également commencer, les masses fécales ayant une couleur inhabituelle. Ce comportement du corps est également un signe qu’une personne ne devrait pas tarder à se rendre dans un établissement médical.

Gros ventre

Les personnes qui ont des problèmes de foie auront un estomac plus gros. Le fait est que si ce corps commence à s’effondrer, il augmente alors en volume. À la suite de ce processus, le ventre d'une personne se développe. Les proportions du corps deviennent non naturelles, puisque le reste de ses parties n'augmente pas de volume. Dans ce cas, sur le ventre, vous pouvez voir les veines, à savoir leur dessin.

Détérioration de la peau

Des problèmes tels que des éruptions cutanées, des démangeaisons, etc., apparaissent sur la peau d'une personne. Un mauvais état de la peau indique toujours qu'il y a une pathologie dans le corps. Le foie malade ne fait pas exception.

Comme mentionné ci-dessus, la maladie du foie affecte l'intestin et le système digestif. Cela signifie que les substances toxiques s'accumulent dans le corps. Lorsque cela se produit, l'état de la peau change. Des réactions allergiques peuvent également se produire. Les signes évidents qu'une personne n'est pas en bonne santé, est une peau sèche et une desquamation. En outre, la peau commence à démanger.

Faites attention à l'état de la langue. Comment est-il?

La langue est une autre indication d'un problème avec le foie. Si une patine commence à se former et que sa couleur change, vous devez contacter immédiatement un établissement médical. Des langues de teinte jaune peuvent apparaître sur la langue et une plaque peut également se former. C'est blanc ou marron. Une autre caractéristique du processus pathologique est l'apparition de fissures dans la langue.

Biochimie sanguine

Quels sont les tests prescrits pour les maladies du foie? Si une personne a adressé à une institution médicale avec des plaintes à propos de laquelle il a été mentionné ci-dessus, alors le médecin lui donnera une référence pour des examens, dont les résultats confirmeront ou infirmeront le diagnostic allégué.

Quelle est la nécessité de faire un test sanguin pour vérifier le foie? Tout d'abord, le thérapeute enverra une personne donner du sang pour la biochimie. Cette étude vous permet de voir efficacement et rapidement s’il ya des changements pathologiques dans le foie.

Quels sont les indicateurs de l'analyse biochimique du sang qui retiennent l'attention?

Il existe plusieurs indicateurs, dont le changement suggère que le foie est dans un état insalubre:

  1. Enzymes du foie. Indicateurs du niveau d'enzymes impliquées dans le métabolisme des protéines. Ces enzymes comprennent l'ALT et l'AST. Avec les processus destructeurs dans le foie humain, une augmentation de ces indicateurs dans le sang du patient se produit. Il faut également savoir que plus leur nombre dans le sang est important, plus le processus de destruction dans le foie est aggravé. Les deux indicateurs augmentent les mêmes. Si une analyse sanguine montre que ces enzymes hépatiques sont présentes en grande quantité dans le matériel de la personne étudiée, cela indique qu'il a un cancer du foie ou une hépatite. L'analyse du foie pour AST est une étude importante pour le diagnostic.
  2. Si une substance telle que la bilirubine est détectée dans le sang d’une personne, cela signifie que le foie ne peut pas s’acquitter de ses tâches. Chez une personne en bonne santé, la bilirubine est constamment excrétée du corps. Si elle s'accumule, la peau devient une nuance jaune. De grands indicateurs de bilirubine dans l’étude du sang du patient peuvent indiquer que le foie présente de graves modifications pathologiques. Cependant, un niveau élevé de cette substance peut indiquer une légère déviation du fonctionnement normal du foie. Par conséquent, il est possible que des médicaments ou des recommandations sur la nutrition soient prescrits au patient. Ensuite, son état se normalise rapidement.
  3. La coagulation sanguine indique également une maladie du foie. Cet indicateur a un nom spécifique, à savoir - l’indice de prothrombine. Il montre comment fonctionnent les vaisseaux humains, ainsi que ses veines.
  4. Une protéine comme l'albumine est également un indicateur de la fonction hépatique. Si cela ne suffit pas dans le sang, cela suggère que le corps le produit en petites quantités. Et cela, à son tour, indique un échec dans son travail. En règle générale, dans les processus destructifs, le foie n'est pas en mesure de produire suffisamment de cette protéine. Une diminution de cet indicateur indique une probabilité plus élevée de la présence d'une maladie telle que la cirrhose chez une personne.
  5. L'excès de contenu d'une enzyme telle que la phosphatase alcaline dans le sang d'une personne indique qu'un processus inflammatoire est en cours dans le corps du patient. Cette enzyme est responsable de la production d'acide phosphorique.

Conseils aux patients

Il est important de savoir que le dépassement de certains indicateurs séparément ne prouve pas qu'une personne est malade. Peut-être dans le corps il y avait un petit échec.

Dans ce cas, le spécialiste vous prescrira un nouvel examen du sang du patient au fil du temps. Mais un écart par rapport à la norme de plusieurs indicateurs ou tout à la fois indique qu'une personne dans le corps est en train de subir un processus pathologique qui nécessite un traitement immédiat.

Petite conclusion

Vous savez maintenant quand et comment vérifier le foie. Les analyses utilisées à ces fins sont nommées dans l'article, leur décodage a également été pris en compte. Nous espérons que cette information vous a été utile. Vous bénisse!

Quels tests passer pour vérifier le foie

Les maladies du foie se manifestent différemment selon la pathologie. Il existe un certain nombre de symptômes permettant de suspecter une hépatite, une dyskinésie biliaire, une cirrhose ou des néoplasmes pathologiques dans le parenchyme hépatique. Cependant, pour le diagnostic des symptômes ne suffit pas, il est nécessaire d'effectuer une série d'études de diagnostic. À cet égard, beaucoup se posent des questions sur les méthodes de recherche elles-mêmes. Dans cet article, nous vous dirons quels tests vous devez passer pour contrôler le foie.

Biochimie

Cette technique est l'une des plus courantes dans la détection des maladies du foie. Si nous discutons des tests à effectuer pour contrôler le foie, il convient tout d’abord de rappeler l’analyse biochimique. Il donnera des réponses à ces questions populaires: "quel type de tests pour le foie devrait être testé" et "quels tests hépatiques sont normaux". Laissez-nous examiner en détail les indicateurs les plus importants:

  • aspartate aminotransférase - cette enzyme est activement impliquée dans le métabolisme des protéines. Une aspartate aminotransférase élevée est plus susceptible d'indiquer une forme aiguë d'hépatite ou de cancer du parenchyme hépatique. La limite supérieure de la norme pour les femmes est de 30 unités / l, pour les hommes - 40 unités / l;
  • l'alanine aminotransférase est une enzyme du foie qui participe également au métabolisme des protéines. Son contenu dans le sang augmentera à mesure que le nombre de décès d'hépatocytes augmente, de sorte que son contenu élevé indique les mêmes maladies que dans le cas de l'aspartate aminotransférase. Chez les femmes, le contenu de cette enzyme est normal ne doit pas dépasser 30 unités / l, et chez les hommes - 40 unités / l;
  • La phosphatase alcaline est un groupe d’enzymes qui participe à la séparation de l’acide phosphorique de ses fractions organiques. L'augmentation de la phosphatase dans le sang suggère la possibilité d'une tumeur maligne. Chez les femmes, le contenu de cette enzyme est normal ne devrait pas dépasser 105 unités / l, et chez les hommes - 130 unités / l;
  • La bilirubine totale est un pigment qui se forme lors de la dégradation de l'hémoglobine et qui est responsable de la couleur jaune. Avec la défaite des hépatocytes, la bilirubine totale dans le sang augmentera, par conséquent, le médecin peut suspecter une hépatite ou une cirrhose. Parfois, vous pouvez trouver une augmentation de cet indicateur et de la cholélithiase. Le taux de cet indicateur varie entre 3,5 et 17,5 µmol / l;
  • La bilirubine directe est une fraction de la bilirubine totale. Son augmentation est observée en violation de l'écoulement de la bile. Le taux de bilirubine directe est en moyenne de 0 à 3,5 µmol / l;
  • La bilirubine libre est la différence entre la bilirubine totale et la bilirubine directe. Elle augmente avec la dégradation des globules rouges, caractéristique de la stagnation de la bile, de l'inflammation des hépatocytes et de l'anémie hémolytique. Avec une maladie du foie, la bilirubine sera élevée. Les valeurs de la norme de cet indicateur sont en moyenne de 9,5 à 18,5 µmol / l;
  • L'albumine - cette protéine sanguine de base est produite dans le foie, donc une diminution de cet indicateur est plus susceptible d'indiquer la mort du tissu hépatique ou une violation des processus d'absorption, qui est souvent observé dans la cirrhose. Les valeurs normales d’albumine sont comprises entre 35 et 55 g / l;
  • Les cholinestérases sont un groupe d'enzymes acides carboxyliques produites dans le foie. Pour toute maladie du foie, ce chiffre sera sous-estimé. Le taux est de 5000-12500 u / l;
  • L’indice de prothrombine est l’un des indicateurs de base de l’examen hématologique standard, qui reflète la coagulation sanguine. Comme la prothrombine est synthétisée dans le foie, une diminution des valeurs normales sera en quelque sorte associée à une altération des capacités fonctionnelles de cet organe. Le taux de cet indicateur est de 75-142%

Après l'analyse du foie, le décodage prend en moyenne une journée. Plusieurs groupes d’enzymes étant examinés simultanément dans l’analyse biochimique du sang, on peut dire qu’il s’agit d’une analyse des enzymes hépatiques. Bien que les tests de contrôle du foie soient différents, c’est l’analyse biochimique qui prime.

En général, les tests pour le foie (comme on les appelle chez les gens ordinaires) dépendent en grande partie du fait que le médecin soupçonne la présence d'une hépatite virale, en fonction du tableau clinique.

Lors de la planification d'un examen du foie, de tests et d'autres procédures de diagnostic, il est nécessaire de tenir compte de la nature virale possible de la maladie.

Méthode colorimétrique cinétique

Ce type de test sanguin est basé sur la détermination du gamma glutamate transférase (GGT) dans le sang. C'est une protéine produite par le foie, dont l'activité augmente proportionnellement aux modifications pathologiques survenant dans le parenchyme hépatique. En outre, l’analyse du foie permet de déterminer l’abus d’alcool provoqué par le patient. Cette étude est très sensible à la définition de la cholestase, elle est donc souvent utilisée en cas de suspicion de stase biliaire, ainsi que de dyskinésie biliaire. Le fait est que l'activité de la gamma-glutamate transférase en violation de l'écoulement de la bile augmentera beaucoup plus tôt que celle de la phosphatase alcaline, dont nous avons déjà parlé, qui traite de l'analyse biochimique du sang.

Malheureusement, l'analyse du contenu de la gamma glutamate transférase présente également des inconvénients. Par exemple, l’exactitude de la recherche dépend de l’utilisation d’agents pharmacologiques tels que le paracétamol ou le phénobarbital.

Même en l'absence de pathologies du foie, l'utilisation de ces médicaments entraînera nécessairement une augmentation du taux de GGT. En outre, la gamma-glutamate transférase se trouve non seulement dans les tissus du foie, mais également dans la rate, le pancréas et même dans le cerveau. Il n'est donc pas nécessaire de parler de la spécificité des modifications du niveau de cette protéine par rapport à une maladie particulière. Cependant, avec une approche intégrée de la nomination des analyses, lorsque les résultats d’une étude complètent ceux d’une autre, la méthode colorimétrique cinétique se justifie.

Échographie du foie

L'échographie permet de déterminer la présence de traumatismes, d'invasions parasitaires, ainsi que d'hypertrophie du parenchyme hépatique, accompagnée de maladies telles que la cirrhose ou l'hépatite. En outre, une échographie hépatique peut détecter la présence d'abcès ou de tumeurs cancéreuses, tant malignes que bénignes. Avant de procéder à une échographie du foie, il est nécessaire de s'abstenir de manger des aliments augmentant la formation de gaz, au moins une journée, car la précision de la recherche diminuera avec les phénomènes météorologiques. Cela signifie que le patient devra se limiter aux produits laitiers et ne pas manger de pain noir, de légumes, de viande grasse. Il convient également de garder à l’esprit que, même avec l’utilisation des échographies hépatiques, leur pertinence n’est pas pour autant perdue. Chaque étude est complémentaire.

Tests de marqueurs de l'hépatite virale

Pour ceux qui souhaitent vérifier le foie, les tests constituent une dépense assez importante, car le médecin ne se limite pas à la simple nomination d'une étude biochimique ou d'une échographie. Comme les tests pour les maladies du foie sont très variés, ne vous fiez pas à la fiabilité d’une seule méthode. Il existe des échantillons de foie, des tests de recherche des transaminases, des marqueurs des hépatites de type B et C.

Par exemple, si vous suspectez une hépatite virale, il est conseillé de mener une étude sur le contenu de marqueurs spécifiques. Les immunoglobulines, protéines spécifiques souvent appelées anticorps, sont responsables de l'état de notre système immunitaire. Ces protéines sont produites par notre corps pour éliminer l'activité d'agents étrangers qui provoquent le développement d'une infection. Pour chaque maladie, ces anticorps seront spécifiques. Par conséquent, lorsque des anticorps contre l'hépatite virale sont détectés, le patient est plus susceptible d'être dirigé vers un médecin spécialisé dans les maladies infectieuses. Habituellement, les résultats peuvent être trouvés dans les 24 heures.

Quels tests doivent passer pour vérifier le foie? - Types et leur décodage

Les tests hépatiques doivent constituer une mesure préventive commune à tous. Selon les médecins, chacun de nous est à risque de développer une maladie du foie. Cela est dû à une mauvaise écologie, une mauvaise alimentation, une abondance d'aliments gras et de mauvaise qualité, une dépendance à l'alcool. On pense qu'il n'existe pas de doses sécuritaires d'alcool. Toute chute provoque des dommages au corps et au foie en premier lieu. Par conséquent, le dépistage annuel du foie est souhaitable.

Quand des tests sont assignés pour vérifier le foie

Douleur et lourdeur au côté droit, jaunissement de la peau, plaque sur la langue - signes possibles de maladie du foie

Vous pouvez vérifier le foie à volonté à tout moment. Vous n'êtes pas obligé d'avoir des symptômes ou des problèmes avec cet organe. Le contrôle est utile à titre préventif. De nombreuses maladies du foie sont asymptomatiques, seule l'analyse peut aider à les identifier.

En ce qui concerne les tests à passer pour contrôler le foie, vous devez commencer par une visite chez le thérapeute et des tests sanguins. Il existe plusieurs marqueurs de maladie du foie, ce qui vous permettra de déterminer rapidement si les cellules de cet organe sont endommagées et de planifier un examen supplémentaire.

Veillez à faire attention à votre santé et consultez un médecin pour un examen dans les cas suivants:

  • Jaune de la peau. La peau jaune est causée par un excès de bilirubine dans le sang, qui est détruit et excrété par le foie. Si la bilirubine s'accumule, le foie ne remplit pas sa tâche. Ce pigment est formé à la suite de la dégradation de l'hémoglobine. En grande quantité, il est toxique; un examen est donc nécessaire.
  • La lourdeur dans le côté droit. Un inconfort, une lourdeur, des picotements dans le côté droit peuvent apparaître après avoir consommé des aliments gras ou de l'alcool. Ceci est un signe d'insuffisance hépatique, qui ne doit pas non plus être ignoré.
  • Troubles de la chaise. En règle générale, dans les maladies du foie, le travail de l’intestin est également perturbé. Cela est dû à une mauvaise production de bile, qui entraîne une mal digestion des aliments et à une constipation. Peut-être l'effet inverse. La couleur de la chaise peut varier.
  • L'augmentation de l'abdomen. Dans certaines maladies, la taille du foie augmente considérablement. En même temps, le patient a un gonflement abdominal, mais il n’ya aucun gain de poids. Sur la peau de l'abdomen peut fouler un motif veineux prononcé.
  • Eruption cutanée et démangeaisons de la peau. Les violations du foie provoquent souvent des dermatites, des réactions allergiques. La peau devient plus sèche, flocons, démangent.
  • Raid sur la langue. Un signe de maladie hépatique est également la présence de taches jaunes, de plaques blanches ou brunes sur la langue et de fissures à la surface.

Types d'analyses

BAC - diagnostic efficace de la maladie du foie

Si vous soupçonnez une atteinte hépatique, le thérapeute vous conseillera tout d’abord de faire un test sanguin biochimique. C'est le moyen le plus simple et le plus rapide de détecter les dommages au tissu hépatique.

Plusieurs indicateurs caractéristiques retiennent particulièrement l'attention lors de la vérification du foie:

  • ALT et AST. Ce sont des enzymes impliquées dans le métabolisme des protéines et présentes en grande quantité dans le foie. Si les cellules du foie sont détruites, le niveau de ces enzymes augmente. Plus le score est élevé, plus les dommages au foie sont importants. En règle générale, les deux indicateurs augmentent simultanément. C'est souvent un signe d'hépatite ou de cancer du foie.
  • Bilirubine. C'est l'un des composants de la bile humaine. Il est constamment formé et excrété du corps. En cas d'insuffisance hépatique, la bilirubine s'accumule dans le sang, provoquant une jaunisse. Traiter un niveau élevé de bilirubine peut être différent. Cela peut être un indicateur de conditions à la fois graves et à faible risque.
  • Indice de prothrombine. C'est un indicateur de la coagulation du sang, mais on parle souvent de paramètres hépatiques. Il est souvent prescrit pour les maladies graves du foie à long terme afin de vérifier le fonctionnement des veines et des vaisseaux sanguins.
  • Albumine. Ceci est une protéine présente dans le sang. Il est produit par le foie, de sorte que les dommages aux cellules du foie sont indiqués par une diminution et non par une augmentation, qui est souvent accompagnée d'une cirrhose du foie.
  • Phosphatase alcaline. C'est une enzyme qui vous permet de sécréter de l'acide phosphorique. Son augmentation peut indiquer des processus tumoraux dans le corps.

Il convient de rappeler que les indicateurs sont évalués ensemble. Si la déviation n’est constatée que dans l’un d’entre eux et qu’elle est insignifiante, le médecin vous recommandera de reprendre l’analyse dans quelques jours.

Il est également recommandé de passer des tests de détection des anticorps anti-antigènes de l'hépatite virale.

Cette analyse est plus coûteuse, mais il n’est pas recommandé de la refuser, car l’hépatite est souvent latente et une personne représente depuis longtemps une menace pour ses proches sans savoir qu’elle est malade.

Décodage et maladies du foie possibles

Le décryptage des tests devrait concerner le médecin, car ils sont évalués dans leur ensemble, dans leur ensemble. L'excès d'un seul indicateur du foie nécessite généralement des tests supplémentaires.

Chaque indicateur peut être augmenté légèrement, de manière significative (2 à 3 fois) et atteindre un niveau critique (10 fois ou plus). En fonction des résultats des tests, le médecin suggérera un diagnostic et prescrira un examen supplémentaire pour le confirmer.

  • L'hépatite. Il existe des hépatites virales et non virales de formes diverses. Pour leur détermination, un test sanguin pour les anticorps dirigés contre un antigène spécifique est soumis. Le résultat est assez simple - positif ou négatif. Le plus souvent, la maladie est transmise par une personne infectée. L'hépatite A, B et E peut être guérie, alors que la personne développe une immunité, l'hépatite C est plus difficile à traiter.
  • Cirrhose Il s’agit d’une maladie chronique du foie qui évolue constamment et modifie la structure du tissu hépatique. Le tissu fonctionnel du foie est remplacé par le tissu conjonctif, ce qui perturbe son travail. La maladie est arrêtée, mais pas guérie. En règle générale, la mort survient après 2-4 ans de maladie.
  • Le syndrome de Gilbert. Il s'agit d'une maladie héréditaire associée à des troubles du foie, à la suite de quoi le niveau de bilirubine dans le sang est presque constamment augmenté de 30 à 40%. Cette maladie est chronique et ne nécessite aucun traitement. Les personnes atteintes du syndrome de Gilbert doivent uniquement suivre un régime et ne pas surcharger le foie.
  • Fibrose hépatique. Il s’agit d’une maladie du foie dans laquelle ses tissus sont remplacés par du tissu cicatriciel. Les causes en sont souvent l'hépatite virale, la dépendance à l'alcool, les troubles de l'immunité, l'hérédité, d'autres maladies chroniques. Le stade final de la maladie est la cirrhose.
  • Hépatite grasse. La maladie entraîne une dégénérescence graisseuse du foie et se poursuit souvent sans symptômes évidents. Le groupe à risque comprend les personnes de plus de 40 ans. La cause de cette maladie peut être l’alcool et une mauvaise alimentation.

Examen complémentaire du foie

Échographie - une méthode moderne, non invasive, sûre et efficace pour le diagnostic du foie

Le décodage de l'analyse biochimique du sang prend environ une journée. Une fois les résultats disponibles, le médecin les évaluera et vous prescrira d'autres procédures de diagnostic. En règle générale, l'analyse ne permet que d'assumer le diagnostic.

Pour un examen supplémentaire du foie, utilisez les méthodes de diagnostic suivantes:

  • Échographie du foie. Il s'agit d'une procédure sûre, non invasive et totalement indolore, qui vous permet d'identifier différentes pathologies du foie: augmentation de la taille, kystes, tumeurs, modifications des tissus des organes. Avant la procédure, il est important de s’abstenir de produits causant de la constipation et une augmentation de la formation de gaz. Dans certains cas, il est recommandé de nettoyer les lavement.
  • Biopsie du foie. Il s'agit d'une procédure de ponction qui vous permet de prendre une partie du tissu hépatique et de l'examiner. Cette procédure est douloureuse car elle est réalisée à travers une aiguille dans la cavité abdominale. Il est recommandé aux patients chez qui on suspecte une hépatite C, car c'est souvent la seule méthode informative d'examen. Pendant l'intervention, vous devez rester immobile, car le médecin peut percer la vésicule biliaire ou un autre organe.
  • CT La tomographie par ordinateur est réalisée à l'aide de rayons X. Une image en deux dimensions de l'orgue est affichée à l'écran. Cette procédure est contre-indiquée chez les femmes enceintes et l'utilisation de produit de contraste n'est pas autorisée lors de l'examen de personnes présentant une insuffisance rénale.
  • Scan des radionucléides du foie. Une substance spéciale est injectée dans la veine du patient, qui est transportée à travers le corps par la circulation sanguine. Après cela, un scanner spécial examine le foie. Avec l'aide du médicament, vous pouvez déterminer la présence de kystes et de tumeurs dans le foie, la destruction des tissus et l'augmentation du volume corporel. L'enquête n'est pas réalisée pendant la grossesse, l'allaitement et un poids de patiente supérieur à 120 kg.

Vous trouverez plus d'informations sur les tests à effectuer pour vérifier la cuisson au four dans la vidéo:

Ce n’est qu’après un examen approfondi et la confirmation du diagnostic que le médecin pourra prescrire un traitement. En cas de maladie du foie, il est important de suivre un régime alimentaire rationnel et de passer régulièrement des tests pour vérifier l'efficacité du traitement.

Remarqué une erreur? Sélectionnez-le et appuyez sur Ctrl + Entrée pour nous le dire.

Comment vérifier le foie? Quels tests pour ce besoin de passer?

Les tests hépatiques devraient, pour chaque personne moderne, devenir une mesure préventive familière, car Les médecins disent qu'absolument, tout le monde est à risque de contracter la maladie de cet organe vital du patient. Les médecins attribuent cette menace à une mauvaise écologie, à la consommation d'alcool, en particulier de mauvaise qualité, à une grande quantité d'aliments gras et à une alimentation irrégulière et malsaine. Le mode de vie passif, le travail sédentaire et le manque d'exercice augmentent également le risque de maladie.

Un autre sujet concerne les personnes qui affirment que ce sont les tests hépatiques qui ont un effet néfaste, notamment en ce qui concerne les ultrasons. La méconnaissance des méthodes de recherche n'a épargné personne de maladies graves. Par conséquent, la peur des capteurs à ultrasons est non seulement stupide, mais aussi, dans une certaine mesure, fatale. Après tout, c’est à l’aide de tests rapides que l’on peut non seulement guérir, mais aussi prévenir de nombreuses maladies dangereuses.

Nous tenterons ensuite de déterminer quels tests vous devez passer pour évaluer l’état du foie, ainsi que la procédure de contrôle du foie sans quitter votre domicile.

Quand les tests sont-ils le plus souvent prescrits pour tester le foie?

Malheureusement, souvent, les tests de contrôle du foie ne sont pas prescrits à des fins prophylactiques, mais en cas de suspicion de maladie, lorsque les symptômes caractéristiques d’une maladie apparaissent ou gênent une vie normale:

  • douleur dans l'hypochondre droit;
  • la lourdeur dans ce domaine;
  • une augmentation du volume de l'abdomen, en particulier non symétrique, avec un côté droit plus grand, un motif veineux prononcé est visible sur celui-ci;
  • peau jaune et yeux blancs;
  • patine tachetée jaune sur la langue;
  • peau sèche, squameuse et irritante;
  • amertume dans la bouche et nausée constante.

Encore une fois, je tiens à souligner que pour vérifier le foie, la vésicule biliaire ou le pancréas, il n’est pas nécessaire de se plaindre de leur travail, cela doit être fait à titre préventif, à tout moment et de son plein gré. Après tout, de nombreuses maladies du foie persistent pendant longtemps sans symptômes et, sans diagnostic, vous pouvez ignorer les étapes de la maladie qui peuvent être traitées.

Quels tests doivent être pris et quelles sont les normes pour leurs résultats?

Si vous souhaitez poser un diagnostic, vous devez consulter votre médecin de famille ou votre thérapeute. C'est lui qui dispose d'informations détaillées sur les tests permettant de contrôler le foie. L’examen commencera par des analyses de sang visant à identifier les marqueurs spéciaux. Plus tard, si nécessaire, vous pourrez subir une échographie et une biopsie du foie.

Lorsqu’un test sanguin biochimique est établi pour déterminer l’état du foie, le médecin attire l’attention sur les indicateurs:

  • la valeur totale de la protéine ne dépasse normalement pas 85 g / l, mais ne tombe pas non plus en dessous de 68 g / l;
  • ALT (alanine aminotransférase), qui se situe normalement entre 10 et 40 U / l;
  • AST (aspartate aminotransférase), qui dans l'état normal du foie correspond à 10-30 U / l;
  • Phosphatase alcaline (phosphatase alcaline), à ​​l'état normal du corps, ne dépassant pas 270 U / l;
  • albumine, qui devrait tenir dans le cadre de 35 à 50 g / l;
  • la bilirubine, qui est distribuée à son tour à:
    • total, dont le taux va de 8 et demi à 20 et demi μmol / l;
    • libre, qui ne devrait pas dépasser 17,1 µmol / l, mais ne devrait pas être inférieur à 1,7;
    • et lié, dont la valeur inférieure normale est 0,86 et la valeur maximale - 5,1 µmol / l;
  • alma-amylase, à une vitesse de 25 à 125 U / l;
  • et faites également attention au niveau de gamma-glutamyltransférase ou GTT, dont la norme est de 2 à 55 U / l de sang;
  • alpha2-gamma globulines;
  • le fibrinogène;
  • Protéines C-réactives;
  • concentration en acides sialiques et séromucoïdes;
  • ainsi que le temps de prothrombine.

Il existe un test sanguin complet, qui inclut certains des indicateurs susmentionnés de la santé du foie, il s’appelle des tests hépatiques.

Quels sont les tests hépatiques?

Les tests de la fonction hépatique sont un type de test sanguin effectué pour déterminer l'état du foie. Les tests de la fonction hépatique comprennent:

  • ALT et AST;
  • Gamma-glutamyl transférase (GTT);
  • évaluation de la concentration en bilirubine;
  • protéines totales et albumine;
  • SCHF.

En outre, l'étude d'échantillons de foie peut compléter le test au thymol.

Comment se préparer à l'analyse?

Tests hépatiques - l'un des tests qui nécessitent une préparation préalable. Pour que le résultat reflète pleinement l'état du foie:

  • faire une prise de sang sur un estomac vide;
  • 2 jours avant l'analyse prévue, ne mangez pas d'aliments gras, d'aliments préparés, de restauration rapide;
  • ne pas succomber au stress et au moment d'abandonner l'activité physique;
  • pendant deux jours, ne buvez pas d'alcool;
  • le soir précédant l'analyse, ne buvez pas de thé ni de café forts, faites un dîner de repas légers;
  • Ne fumez pas et ne buvez pas de drogues avant l'analyse si elles ne sont pas vitales.

Le refus de médicaments est nécessaire en raison de la probabilité élevée d'obtenir un résultat d'analyse erroné. En particulier, il est recommandé de refuser:

  • les antibiotiques, qui sont déjà capables d'affecter le travail du foie;
  • des agents hormonaux;
  • les antidépresseurs;
  • médicaments qui stimulent le pancréas;
  • les barbituriques;
  • L'aspirine;
  • Le paracétamol;
  • et phénytoïne.

Est-il possible de comprendre en quoi la maladie est préoccupée par les résultats des tests hépatiques?

Seul un médecin professionnel peut complètement déchiffrer l'analyse biochimique et établir un diagnostic sur la base de ses résultats. Il existe de nombreuses caractéristiques auxquelles une personne sans formation médicale ne peut prêter attention. Mais il est tout à fait possible, selon certains résultats, de suspecter une cirrhose du foie ou une hépatite.

teneur élevée en phosphatase alcaline;

valeur supérieure à la normale GTT;

forte concentration de bilirubine;

phosphate alcalin de haute qualité.

Échantillons pour l'hépatite virale B et C

Les tests de dépistage de l'hépatite virale constituent un élément particulier du diagnostic sanguin en termes de santé du foie.

Échantillons d'hépatite C

La présence d'IgG anti-VHC et d'IgG de base anti-VHC est d'abord déterminée.

L'IgM anti-VHC est un test qui fournit des informations sur la présence d'anticorps anti-hépatite C déjà 6 semaines après l'infection. Le test est unique en ce sens qu'il vous permet de déterminer si la maladie ne s'est pas encore manifestée. Un résultat positif d'IgM anti-VHC indique que le virus de l'hépatite C est actuellement présent dans le sang.

L'anti-VHC est une analyse qui vous permet également de déterminer la présence du virus de l'hépatite C dans le sang à l'heure actuelle. Le résultat de l'analyse présente également deux variantes: "détecté" et "non détecté".

Échantillons d'hépatite B

Tout d'abord, lors du diagnostic de l'hépatite B, un test sanguin pour l'AgHBs est prescrit - Hepatits B Surface Antigen est une étude visant à déterminer la présence du virus de l'hépatite B dans l'organisme ou sa forme chronique.

Les marqueurs suivants sont également utilisés dans le diagnostic de l'hépatite B:

  • HBsAb - analyse visant à déterminer si l'hépatite B a déjà été transférée ou si un vaccin a été produit;
  • HBcAb IgM - analyse des anticorps anti-virus de l'hépatite B apparaissant 60 jours après le début de l'infection présumée; un résultat positif indique un stade aigu de la maladie;
  • VHB-ADN - ADN du virus;
  • HBcAb - analyse, nommée lorsque l'on doute de la véracité du résultat de HBsAg;
  • anti-HBe - analyse effectuée sur des patients atteints d'hépatite B avec l'antigène «e» indiquant un rétablissement progressif.

Tests rapides d'hépatite

Le temps ne s'arrête pas et, en plus des tests de laboratoire, il est devenu possible d'établir la présence du virus de l'hépatite sans quitter la maison. Cela peut être fait à l'aide de tests rapides pour l'hépatite C et l'hépatite B.

Test rapide de l'hépatite C

Pour commencer, il est nécessaire d’acheter un test rapide de dépistage de l’hépatite C. Il doit être effectué uniquement dans une pharmacie. La trousse de test doit comporter:

  • des instructions sur la manière de réaliser correctement des diagnostics à domicile;
  • scarificateur pour la ponction du doigt;
  • pipette en plastique;
  • indicateur qui montrera le résultat;
  • tissu antiseptique;
  • et réactif pour analyse.

Afin de ne pas échouer, il est important de respecter strictement l'algorithme suivant:

  1. Après avoir retiré le test de son emballage, maintenez-le à température ambiante pendant 20 minutes;
  2. Essuyer un doigt avec une serviette antiseptique. Il est jetable, il n’est pas permis de réutiliser la serviette;
  3. Ouvrez l'emballage du scarificateur et percez le doigt avec une aiguille;
  4. Pipette gouttes de sang;
  5. Faites sortir le sang recueilli de la pipette dans le trou rond de l'indicateur, 2 gouttes suffisent;
  6. Ajoutez 2 gouttes de réactif à cet endroit.
  7. Et laissez le test seul pendant 10 minutes, après quoi vous pourrez évaluer le résultat. Mais il convient de rappeler qu'après 20 minutes à partir du moment de la collecte de sang, le résultat estimé peut être considéré comme invalide.

Deux bandes sur l'écran de l'indicateur constituent un résultat positif, indiquant la présence du virus de l'hépatite C dans le sang. Une bandelette qui apparaît près de la lettre "C" est un résultat négatif, ce qui signifie qu'une personne n'est pas atteinte d'hépatite C. Une bandelette qui apparaît près de la lettre "T" indique un test incorrect ou un stockage incorrect, le résultat d'un tel test est invalide.

Test rapide de l'hépatite B

Un test rapide de dépistage de l'hépatite B est également acheté à la pharmacie. Il s’agit de la précédente étude à domicile:

  1. Essuyez votre doigt avec un chiffon antiseptique.
  2. Percer un doigt;
  3. Prélevez du sang dans une pipette si elle est attachée à une pâte ou pressez un doigt avec une perforation pour que le sang commence à couler, tout en le maintenant au-dessus de la pâte sans toucher la bande avec votre doigt (3 gouttes suffisent);
  4. Après une minute, appliquez le réactif sur la bandelette;
  5. Après 10-15 minutes, il est à la mode d'évaluer le résultat.

Deux bandelettes sont un résultat positif confirmant la présence du virus de l'hépatite B dans le sang. Une piste apparue dans la zone de contrôle indique un résultat négatif. L'absence de bandelettes au bout de 15 minutes ou d'une bandelette sur la zone de test, respectivement, indique que le test est invalide.

Échographie du foie

L’échographie du foie est l’analyse la plus fréquente d’un organe. Sur l’écran de contrôle, le diagnosticien peut voir presque tous les changements survenant dans le parenchyme, les parasites enracinés et évaluer la gravité de la lésion ou du dysfonctionnement du foie. À l'aide d'une échographie prophylactique, un médecin peut détecter rapidement les abcès, les tumeurs et autres maladies graves du foie se développant de manière asymptomatique, ainsi que prescrire leur traitement efficace.

L'étude ne nécessite pas de préparation spéciale, sauf qu'il est possible d'abandonner un jour les produits provoquant des phénomènes de météorisme un jour avant l'examen par ultrasons. En même temps que le foie, la vésicule biliaire ou le pancréas peuvent être examinés.

Mais, étant donné le caractère informatisé de l'échographie, il est en tout cas impossible de refuser des analyses de sang, car toutes les études sont des pièces d'un puzzle, mais seulement en pliant, qui permet d'obtenir une image complète de la santé du foie.

Quels tests faut-il prendre pour vérifier le foie?

Un inconfort ou des douleurs récurrentes dans l'hypochondre droit peuvent signaler des problèmes hépatiques. Afin de détecter la pathologie en temps opportun, il est nécessaire de procéder à un examen complet. Comment vérifier le foie, quels tests passer et quel médecin contacter - ces questions se posent à toutes les personnes confrontées à la nécessité de contrôler cet organe.

Diagnostic général

Il existe de nombreuses pathologies du foie. Ce sont des troubles fonctionnels et des processus inflammatoires. Les maladies peuvent toucher non seulement le parenchyme, mais également les voies biliaires, le système circulatoire et les systèmes associés. De quoi avez-vous besoin pour vérifier le foie?

Pour le diagnostic principal, vous devez contacter votre médecin, votre gastro-entérologue ou votre hépatologue pour élaborer un plan d’enquête. Le médecin recueille l'anamnèse, effectue une inspection visuelle, palpe l'abdomen et révèle les signes extérieurs de la présence de pathologies hépatiques. Lors de la première admission, le thérapeute rédige les instructions pour les analyses de sang en laboratoire.

Un pourcentage élevé des maladies du foie est déterminé en prenant une numération sanguine complète lors du prochain examen médical ou lors du diagnostic d'autres pathologies.

Diagnostic de laboratoire

Les maladies du foie et de la vésicule biliaire sont diagnostiquées à l'aide de tests sanguins de laboratoire.

À la première étape de l’enquête, trois analyses sont nécessaires:

  • numération globulaire complète;
  • dépistage biochimique;
  • analyse des marqueurs de l'hépatite.

Selon les résultats de ces études, le spécialiste détermine l’état du corps. En présence de déviations, des tests de laboratoire et instrumentaux supplémentaires sont prescrits pour clarifier la nature de la maladie.

Test sanguin général

L'analyse clinique générale du sang (UAC) permet d'évaluer l'état des principaux indicateurs, ce qui peut indiquer la présence d'un processus négatif dans le foie et les organes apparentés.

Les indicateurs suivants sont importants pour le diagnostic:

  1. ESR. Les valeurs élevées de cet indicateur (de 8 et plus) indiquent la présence d'un processus inflammatoire dans le corps.
  2. Hémoglobine (HB). Un faible niveau (de 110 et moins) est un indicateur d'anémie pouvant survenir lors d'une mort massive de globules rouges. Une hémochromatose peut entraîner des taux élevés d'hémoglobine.
  3. Plaquettes. Un contenu faible indique une violation du foie et des saignements internes possibles.
  4. Les leucocytes. Les neutrophiles et les basophiles sont en excès dans les processus inflammatoires chroniques et aigus du parenchyme.

Le coagulogramme, qui est l'un des indicateurs de l'ALK, vous permet d'évaluer la coagulation du sang. Si l'étude révèle un trouble de la coagulation, cela indique également un développement possible de maladies du foie.

Criblage biochimique

Si une numération globulaire complète suggère la présence d'une maladie du foie, le dépistage biochimique fournit un tableau diagnostique plus complet. Quelles analyses sont biochimiques? Déterminer les indicateurs en utilisant le test de cinétique UV et les dosages immunologiques enzymatiques (méthodes colorimétriques, photométriques et enzymatiques).

L'analyse biochimique inclut la détermination d'échantillons de foie et d'indicateurs supplémentaires:

  • aminotransférase ALT et AST;
  • phosphatase alcaline (phosphatase alcaline);
  • la gamma-glutamyl transpeptidase (GGT);
  • la bilirubine totale;
  • bilirubine directe (conjuguée conjuguée);
  • la bilirubine libre;
  • albumine.

Dans le dépistage avancé incluent la définition de lipase, cholinestérase, urée, indice de prothrombine. L'analyse biochimique révèle des troubles fonctionnels du foie et de la vésicule biliaire et permet également de différencier les pathologies hépatiques des maladies d'autres organes de la cavité abdominale.

Aminotransférase

L'alanine aminotransférase (ALT) et l'aspartate aminotransférase (AST) appartiennent à un groupe d'enzymes impliquées dans l'interaction du métabolisme des protéines et des glucides. Les réactions les plus actives impliquant ces transaminases se produisent dans le foie. En présence de dommages ou d'inflammation dans la glande, les cellules sont activement détruites.

En conséquence, les transaminases ALT et AST sont activement libérées dans le sang en quantité bien supérieure à la norme.

Une ALT élevée est un marqueur direct de la présence de lésions du parenchyme et indique une lésion massive d'hépatocytes. L'AST peut augmenter à la fois dans les maladies du foie (hépatite, cirrhose) et dans les pathologies cardiaques.

Différencier la valeur des transaminases aide ratio d'indicateurs:

  • si ALT et AST augmentent parallèlement ou si la valeur de l'ALAT est plus élevée, il s'agit d'une conséquence de lésions hépatiques;
  • si le niveau d'AST augmente, avec une valeur normale d'ALAT, c'est le signe du développement d'une pathologie cardiaque.

Gamma-glutamyl transpeptidase

Cette enzyme est analysée pour évaluer l'état fonctionnel du foie et du système biliaire. La norme GGT va de 5 à 60 UI / l. La concentration principale de l'enzyme est concentrée dans le foie et les reins. Les processus inflammatoires dans les tissus parenchymaux et les voies biliaires provoquent une forte libération de GGT dans la circulation sanguine, où son niveau élevé est observé.

Phosphatase alcaline et lipase

Ces enzymes vous permettent d’en savoir plus sur l’état de la vésicule biliaire et des canaux. Un excès du taux de phosphatase alcaline (20 à 140 UI / l) apparaît si les voies biliaires deviennent enflammées ou si le conduit est obstrué. La lipase fonctionne en parallèle avec la bile. Il aide à décomposer les graisses et à transporter les acides gras jusqu'aux tissus. Des taux accrus de lipase sont observés dans la cholécystite, cirrhose biliaire primitive.

Bilirubine

Le composant principal de la bile. L'augmentation de la bilirubine totale et directe supérieure à la norme (5 à 30 µmol / l) est due à une lésion des hépatocytes, à la mort excessive de globules rouges ou à une obstruction des voies biliaires.

Albumine

L'albumine sérique est produite dans le foie et sert à lier la bilirubine, les acides gras et les sels. La valeur de référence de l'albumine est comprise entre 25 et 50 g / l. La diminution de cet indicateur entraîne la formation d'une grande quantité de bilirubine toxique non liée et indique une inflammation du foie.

Marqueurs de l'hépatite

Un test hépatique doit inclure un test d'hépatite. Elle est réalisée en utilisant la définition des marqueurs - anticorps spécifiques qui apparaissent dans le sang en présence d’agents pathogènes de l’hépatite.

Les immunoglobulines, qui sont produites par l'organisme en réponse à l'activité d'agents viraux étrangers, jouent un rôle dans les marqueurs. Le sang pour l'hépatite peut être examiné à l'aide de tests spéciaux utilisant les méthodes PCR et ELISA.

Le tableau indique les types d'hépatite et les types de tests à vérifier:

Ce qui blesse le foie pour passer des tests

Les maladies du foie se manifestent différemment selon la pathologie. Il existe un certain nombre de symptômes permettant de suspecter une hépatite, une dyskinésie biliaire, une cirrhose ou des néoplasmes pathologiques dans le parenchyme hépatique. Cependant, pour le diagnostic des symptômes ne suffit pas, il est nécessaire d'effectuer une série d'études de diagnostic. À cet égard, beaucoup se posent des questions sur les méthodes de recherche elles-mêmes.

Les plus populaires sont:

“Comment vérifier le foie en utilisant l'analyse? Quels tests doivent passer pour vérifier le foie? Tests hépatiques: lesquels à prendre et lesquels ne sont pas nécessaires? Quels tests doivent passer pour vérifier le foie? Quelle analyse montre l'état du foie? Quels tests dois-je passer pour vérifier le foie? Quels tests sont effectués pour vérifier le foie? "

Dans cet article, nous tenterons de répondre à ces questions et de vous indiquer les tests à réussir, à vérifier le foie et à vérifier le fonctionnement du foie, si les tests ne fournissent pas une image complète du diagnostic.

Biochimie

Cette technique est l'une des plus courantes dans la détection des maladies du foie. Si nous discutons des tests à effectuer pour contrôler le foie, il convient tout d’abord de rappeler l’analyse biochimique. Il donnera des réponses à ces questions populaires: "quel type de tests pour le foie devrait être testé" et "quels tests hépatiques sont normaux". Laissez-nous examiner en détail les indicateurs les plus importants:

aspartate aminotransférase - cette enzyme est activement impliquée dans le métabolisme des protéines. Une aspartate aminotransférase élevée est plus susceptible d'indiquer une forme aiguë d'hépatite ou de cancer du parenchyme hépatique. La limite supérieure de la norme pour les femmes est de 30 unités / l, pour les hommes - 40 unités / l; l'alanine aminotransférase est une enzyme du foie qui participe également au métabolisme des protéines. Son contenu dans le sang augmentera à mesure que le nombre de décès d'hépatocytes augmente, de sorte que son contenu élevé indique les mêmes maladies que dans le cas de l'aspartate aminotransférase. Chez les femmes, le contenu de cette enzyme est normal ne doit pas dépasser 30 unités / l, et chez les hommes - 40 unités / l; La phosphatase alcaline est un groupe d’enzymes qui participe à la séparation de l’acide phosphorique de ses fractions organiques. L'augmentation de la phosphatase dans le sang suggère la possibilité d'une tumeur maligne. Chez les femmes, le contenu de cette enzyme est normal ne devrait pas dépasser 105 unités / l, et chez les hommes - 130 unités / l; La bilirubine totale est un pigment qui se forme lors de la dégradation de l'hémoglobine et qui est responsable de la couleur jaune. Avec la défaite des hépatocytes, la bilirubine totale dans le sang augmentera, par conséquent, le médecin peut suspecter une hépatite ou une cirrhose. Parfois, vous pouvez trouver une augmentation de cet indicateur et de la cholélithiase. Le taux de cet indicateur varie entre 3,5 et 17,5 µmol / l; La bilirubine directe est une fraction de la bilirubine totale. Son augmentation est observée en violation de l'écoulement de la bile. Le taux de bilirubine directe est en moyenne de 0 à 3,5 µmol / l; La bilirubine libre est la différence entre la bilirubine totale et la bilirubine directe. Elle augmente avec la dégradation des globules rouges, caractéristique de la stagnation de la bile, de l'inflammation des hépatocytes et de l'anémie hémolytique. Avec une maladie du foie, la bilirubine sera élevée. Les valeurs de la norme de cet indicateur sont en moyenne de 9,5 à 18,5 µmol / l; L'albumine - cette protéine sanguine de base est produite dans le foie, donc une diminution de cet indicateur est plus susceptible d'indiquer la mort du tissu hépatique ou une violation des processus d'absorption, qui est souvent observé dans la cirrhose. Les valeurs normales d’albumine sont comprises entre 35 et 55 g / l; Les cholinestérases sont un groupe d'enzymes acides carboxyliques produites dans le foie. Pour toute maladie du foie, ce chiffre sera sous-estimé. Le taux est de 5000-12500 u / l; L’indice de prothrombine est l’un des indicateurs de base de l’examen hématologique standard, qui reflète la coagulation sanguine. Comme la prothrombine est synthétisée dans le foie, une diminution des valeurs normales sera en quelque sorte associée à une altération des capacités fonctionnelles de cet organe. Le taux de cet indicateur est de 75-142%

Après l'analyse du foie, le décodage prend en moyenne une journée. Plusieurs groupes d’enzymes étant examinés simultanément dans l’analyse biochimique du sang, on peut dire qu’il s’agit d’une analyse des enzymes hépatiques. Bien que les tests de contrôle du foie soient différents, c’est l’analyse biochimique qui prime.

En général, les tests pour le foie (comme on les appelle chez les gens ordinaires) dépendent en grande partie du fait que le médecin soupçonne la présence d'une hépatite virale, en fonction du tableau clinique.

Lors de la planification d'un examen du foie, de tests et d'autres procédures de diagnostic, il est nécessaire de tenir compte de la nature virale possible de la maladie.

Méthode colorimétrique cinétique

Ce type de test sanguin est basé sur la détermination du gamma glutamate transférase (GGT) dans le sang. C'est une protéine produite par le foie, dont l'activité augmente proportionnellement aux modifications pathologiques survenant dans le parenchyme hépatique. En outre, l’analyse du foie permet de déterminer l’abus d’alcool provoqué par le patient. Cette étude est très sensible à la définition de la cholestase, elle est donc souvent utilisée en cas de suspicion de stase biliaire, ainsi que de dyskinésie biliaire. Le fait est que l'activité de la gamma-glutamate transférase en violation de l'écoulement de la bile augmentera beaucoup plus tôt que celle de la phosphatase alcaline, dont nous avons déjà parlé, qui traite de l'analyse biochimique du sang.

Malheureusement, l'analyse du contenu de la gamma glutamate transférase présente également des inconvénients. Par exemple, l’exactitude de la recherche dépend de l’utilisation d’agents pharmacologiques tels que le paracétamol ou le phénobarbital.

Même en l'absence de pathologies du foie, l'utilisation de ces médicaments entraînera nécessairement une augmentation du taux de GGT. En outre, la gamma-glutamate transférase se trouve non seulement dans les tissus du foie, mais également dans la rate, le pancréas et même dans le cerveau. Il n'est donc pas nécessaire de parler de la spécificité des modifications du niveau de cette protéine par rapport à une maladie particulière. Cependant, avec une approche intégrée de la nomination des analyses, lorsque les résultats d’une étude complètent ceux d’une autre, la méthode colorimétrique cinétique se justifie.

Échographie du foie

L'échographie permet de déterminer la présence de traumatismes, d'invasions parasitaires, ainsi que d'hypertrophie du parenchyme hépatique, accompagnée de maladies telles que la cirrhose ou l'hépatite. En outre, une échographie hépatique peut détecter la présence d'abcès ou de tumeurs cancéreuses, tant malignes que bénignes. Avant de procéder à une échographie du foie, il est nécessaire de s'abstenir de manger des aliments augmentant la formation de gaz, au moins une journée, car la précision de la recherche diminuera avec les phénomènes météorologiques. Cela signifie que le patient devra se limiter aux produits laitiers et ne pas manger de pain noir, de légumes, de viande grasse. Il convient également de garder à l’esprit que, même avec l’utilisation des échographies hépatiques, leur pertinence n’est pas pour autant perdue. Chaque étude est complémentaire.

Tests de marqueurs de l'hépatite virale

Pour ceux qui souhaitent vérifier le foie, les tests constituent une dépense assez importante, car le médecin ne se limite pas à la simple nomination d'une étude biochimique ou d'une échographie. Comme les tests pour les maladies du foie sont très variés, ne vous fiez pas à la fiabilité d’une seule méthode. Il existe des échantillons de foie, des tests de recherche des transaminases, des marqueurs des hépatites de type B et C.

Par exemple, si vous suspectez une hépatite virale, il est conseillé de mener une étude sur le contenu de marqueurs spécifiques. Les immunoglobulines, protéines spécifiques souvent appelées anticorps, sont responsables de l'état de notre système immunitaire. Ces protéines sont produites par notre corps pour éliminer l'activité d'agents étrangers qui provoquent le développement d'une infection. Pour chaque maladie, ces anticorps seront spécifiques. Par conséquent, lorsque des anticorps contre l'hépatite virale sont détectés, le patient est plus susceptible d'être dirigé vers un médecin spécialisé dans les maladies infectieuses. Habituellement, les résultats peuvent être trouvés dans les 24 heures.

Auteur: Emelyanenko A.V.

Nos lecteurs recommandent

Les tests hépatiques doivent constituer une mesure préventive commune à tous. Selon les médecins, chacun de nous est à risque de développer une maladie du foie. Cela est dû à une mauvaise écologie, une mauvaise alimentation, une abondance d'aliments gras et de mauvaise qualité, une dépendance à l'alcool. On pense qu'il n'existe pas de doses sécuritaires d'alcool. Toute chute provoque des dommages au corps et au foie en premier lieu. Par conséquent, le dépistage annuel du foie est souhaitable.

Quand des tests sont assignés pour vérifier le foie

Douleur et lourdeur au côté droit, jaunissement de la peau, plaque sur la langue - signes possibles de maladie du foie

Vous pouvez vérifier le foie à volonté à tout moment. Vous n'êtes pas obligé d'avoir des symptômes ou des problèmes avec cet organe. Le contrôle est utile à titre préventif. De nombreuses maladies du foie sont asymptomatiques, seule l'analyse peut aider à les identifier.

En ce qui concerne les tests à passer pour contrôler le foie, vous devez commencer par une visite chez le thérapeute et des tests sanguins. Il existe plusieurs marqueurs de maladie du foie, ce qui vous permettra de déterminer rapidement si les cellules de cet organe sont endommagées et de planifier un examen supplémentaire.

Veillez à faire attention à votre santé et consultez un médecin pour un examen dans les cas suivants:

Jaune de la peau. La peau jaune est causée par un excès de bilirubine dans le sang, qui est détruit et excrété par le foie. Si la bilirubine s'accumule, le foie ne remplit pas sa tâche. Ce pigment est formé à la suite de la dégradation de l'hémoglobine. En grande quantité, il est toxique; un examen est donc nécessaire. La lourdeur dans le côté droit. Un inconfort, une lourdeur, des picotements dans le côté droit peuvent apparaître après avoir consommé des aliments gras ou de l'alcool. Ceci est un signe d'insuffisance hépatique, qui ne doit pas non plus être ignoré. Troubles de la chaise. En règle générale, dans les maladies du foie, le travail de l’intestin est également perturbé. Cela est dû à une mauvaise production de bile, qui entraîne une mal digestion des aliments et à une constipation. Peut-être l'effet inverse. La couleur de la chaise peut varier. L'augmentation de l'abdomen. Dans certaines maladies, la taille du foie augmente considérablement. En même temps, le patient a un gonflement abdominal, mais il n’ya aucun gain de poids. Sur la peau de l'abdomen peut fouler un motif veineux prononcé. Eruption cutanée et démangeaisons de la peau. Les violations du foie provoquent souvent des dermatites, des réactions allergiques. La peau devient plus sèche, flocons, démangent. Raid sur la langue. Un signe de maladie hépatique est également la présence de taches jaunes, de plaques blanches ou brunes sur la langue et de fissures à la surface.

Types d'analyses

BAC - diagnostic efficace de la maladie du foie

Si vous soupçonnez une atteinte hépatique, le thérapeute vous conseillera tout d’abord de faire un test sanguin biochimique. C'est le moyen le plus simple et le plus rapide de détecter les dommages au tissu hépatique.

Plusieurs indicateurs caractéristiques retiennent particulièrement l'attention lors de la vérification du foie:

ALT et AST. Ce sont des enzymes impliquées dans le métabolisme des protéines et présentes en grande quantité dans le foie. Si les cellules du foie sont détruites, le niveau de ces enzymes augmente. Plus le score est élevé, plus les dommages au foie sont importants. En règle générale, les deux indicateurs augmentent simultanément. C'est souvent un signe d'hépatite ou de cancer du foie. Bilirubine. C'est l'un des composants de la bile humaine. Il est constamment formé et excrété du corps. En cas d'insuffisance hépatique, la bilirubine s'accumule dans le sang, provoquant une jaunisse. Traiter un niveau élevé de bilirubine peut être différent. Cela peut être un indicateur de conditions à la fois graves et à faible risque. Indice de prothrombine. C'est un indicateur de la coagulation du sang, mais on parle souvent de paramètres hépatiques. Il est souvent prescrit pour les maladies graves du foie à long terme afin de vérifier le fonctionnement des veines et des vaisseaux sanguins. Albumine. Ceci est une protéine présente dans le sang. Il est produit par le foie, de sorte que les dommages aux cellules du foie sont indiqués par une diminution et non par une augmentation, qui est souvent accompagnée d'une cirrhose du foie. Phosphatase alcaline. C'est une enzyme qui vous permet de sécréter de l'acide phosphorique. Son augmentation peut indiquer des processus tumoraux dans le corps.

Il convient de rappeler que les indicateurs sont évalués ensemble. Si la déviation n’est constatée que dans l’un d’entre eux et qu’elle est insignifiante, le médecin vous recommandera de reprendre l’analyse dans quelques jours.

Il est également recommandé de passer des tests de détection des anticorps anti-antigènes de l'hépatite virale.

Cette analyse est plus coûteuse, mais il n’est pas recommandé de la refuser, car l’hépatite est souvent latente et une personne représente depuis longtemps une menace pour ses proches sans savoir qu’elle est malade.

Décodage et maladies du foie possibles

Le décryptage des tests devrait concerner le médecin, car ils sont évalués dans leur ensemble, dans leur ensemble. L'excès d'un seul indicateur du foie nécessite généralement des tests supplémentaires.

Chaque indicateur peut être augmenté légèrement, de manière significative (2 à 3 fois) et atteindre un niveau critique (10 fois ou plus). En fonction des résultats des tests, le médecin suggérera un diagnostic et prescrira un examen supplémentaire pour le confirmer.

L'hépatite. Il existe des hépatites virales et non virales de formes diverses. Pour leur détermination, un test sanguin pour les anticorps dirigés contre un antigène spécifique est soumis. Le résultat est assez simple - positif ou négatif. Le plus souvent, la maladie est transmise par une personne infectée. L'hépatite A, B et E peut être guérie, alors que la personne développe une immunité, l'hépatite C est plus difficile à traiter. Cirrhose Il s’agit d’une maladie chronique du foie qui évolue constamment et modifie la structure du tissu hépatique. Le tissu fonctionnel du foie est remplacé par le tissu conjonctif, ce qui perturbe son travail. La maladie est arrêtée, mais pas guérie. En règle générale, la mort survient après 2-4 ans de maladie. Le syndrome de Gilbert. Il s'agit d'une maladie héréditaire associée à des troubles du foie, à la suite de quoi le niveau de bilirubine dans le sang est presque constamment augmenté de 30 à 40%. Cette maladie est chronique et ne nécessite aucun traitement. Les personnes atteintes du syndrome de Gilbert doivent uniquement suivre un régime et ne pas surcharger le foie. Fibrose hépatique. Il s’agit d’une maladie du foie dans laquelle ses tissus sont remplacés par du tissu cicatriciel. Les causes en sont souvent l'hépatite virale, la dépendance à l'alcool, les troubles de l'immunité, l'hérédité, d'autres maladies chroniques. Le stade final de la maladie est la cirrhose. Hépatite grasse. La maladie entraîne une dégénérescence graisseuse du foie et se poursuit souvent sans symptômes évidents. Le groupe à risque comprend les personnes de plus de 40 ans. La cause de cette maladie peut être l’alcool et une mauvaise alimentation.

Examen complémentaire du foie

Échographie - une méthode moderne, non invasive, sûre et efficace pour le diagnostic du foie

Le décodage de l'analyse biochimique du sang prend environ une journée. Une fois les résultats disponibles, le médecin les évaluera et vous prescrira d'autres procédures de diagnostic. En règle générale, l'analyse ne permet que d'assumer le diagnostic.

Pour un examen supplémentaire du foie, utilisez les méthodes de diagnostic suivantes:

Échographie du foie. Il s'agit d'une procédure sûre, non invasive et totalement indolore, qui vous permet d'identifier différentes pathologies du foie: augmentation de la taille, kystes, tumeurs, modifications des tissus des organes. Avant la procédure, il est important de s’abstenir de produits causant de la constipation et une augmentation de la formation de gaz. Dans certains cas, il est recommandé de nettoyer les lavement. Biopsie du foie. Il s'agit d'une procédure de ponction qui vous permet de prendre une partie du tissu hépatique et de l'examiner. Cette procédure est douloureuse car elle est réalisée à travers une aiguille dans la cavité abdominale. Il est recommandé aux patients chez qui on suspecte une hépatite C, car c'est souvent la seule méthode informative d'examen. Pendant l'intervention, vous devez rester immobile, car le médecin peut percer la vésicule biliaire ou un autre organe. CT La tomographie par ordinateur est réalisée à l'aide de rayons X. Une image en deux dimensions de l'orgue est affichée à l'écran. Cette procédure est contre-indiquée chez les femmes enceintes et l'utilisation de produit de contraste n'est pas autorisée lors de l'examen de personnes présentant une insuffisance rénale. Scan des radionucléides du foie. Une substance spéciale est injectée dans la veine du patient, qui est transportée à travers le corps par la circulation sanguine. Après cela, un scanner spécial examine le foie. Avec l'aide du médicament, vous pouvez déterminer la présence de kystes et de tumeurs dans le foie, la destruction des tissus et l'augmentation du volume corporel. L'enquête n'est pas réalisée pendant la grossesse, l'allaitement et un poids de patiente supérieur à 120 kg.

Vous trouverez plus d'informations sur les tests à effectuer pour vérifier la cuisson au four dans la vidéo:

Ce n’est qu’après un examen approfondi et la confirmation du diagnostic que le médecin pourra prescrire un traitement. En cas de maladie du foie, il est important de suivre un régime alimentaire rationnel et de passer régulièrement des tests pour vérifier l'efficacité du traitement.

Quels tests doivent passer pour vérifier le foie? C'est l'une des questions les plus courantes chez les personnes qui ont commencé à remarquer les troubles fonctionnels du foie. Pour évaluer l’état du foie, il est nécessaire de se soumettre à une série d’études permettant de déterminer la présence ou l’absence de pathologies. Selon les experts, la plupart des maladies chroniques du foie sont dues au manque de dépistage régulier. Il est le plus susceptible aux lésions et jusqu'à l'apparition de troubles graves, il ne présente presque aucun symptôme de dysfonctionnement. Même chez une personne en bonne santé, des troubles peuvent survenir, car cet organe est responsable de nombreuses fonctions différentes et la moindre anomalie peut provoquer une insuffisance hépatique.

La médecine moderne offre de nombreuses façons de vérifier l’état et le fonctionnement du foie. Aujourd'hui, plus d'un demi-millier de maladies du foie sont connues et toutes peuvent être prévenues en examinant régulièrement la glande. Parmi les méthodes existantes pour étudier l'état du foie sont invasives et non invasives, si vous avez peur d'aller chez le médecin, le spécialiste choisira la méthode d'examen optimale pour éliminer les désagréments psychologiques. Pour ceux qui refusent absolument de consulter un médecin, il existe plusieurs façons de vérifier la glande pour des pathologies à la maison. Mais rappelez-vous qu'un diagnostic complet et un examen régulier du foie par un spécialiste qualifié vous aideront à prévenir les maladies graves et à maintenir votre santé.

Quels sont les symptômes d'une insuffisance hépatique?

Beaucoup de gens sont habitués à ignorer tous les symptômes dans l'espoir que cela disparaîtra d'eux-mêmes, mais une telle négligence de leur santé peut être sérieusement compromise. Le foie est un filtre naturel du corps, un organe responsable de nombreuses fonctions et régulant le travail de différents systèmes. Normalement, le fer nettoie et élimine les toxines, le cholestérol, la bilirubine et les graisses, mais un excès de ces substances dans le corps provoque un dysfonctionnement du nettoyage et leur accumulation dans la glande. Les troubles fonctionnels du système biliaire sont le résultat de troubles moteurs des voies biliaires et de la vésicule biliaire. Les principaux symptômes de violations du système biliaire:

accès de douleur à court terme dans l'hypochondre droit; des nausées; goût amer dans la bouche; la manifestation de jaunissement sur la peau et le blanc des yeux; augmentation de la température jusqu'à 37 ° C; vomissements de bile; inflammation du foie; des vertiges; chute de pression.

L'amertume dans la bouche est l'un des symptômes du foie.

Toute maladie du foie se manifeste de différentes manières. Avant de commencer l'autotraitement, vous devez donc consulter un spécialiste et passer tous les tests nécessaires à la formulation d'une analyse et d'une prescription précises du schéma thérapeutique. Identifier les troubles du foie peuvent être à la maison. Pour ce faire, dans la région de l'hypochondre droit, palpez la cavité abdominale. Normalement, le foie ne dépasse pas de la cavité abdominale et ne se fait pas sentir à la palpation. La taille de l'organe malade augmente et peut être détectée au toucher.

Quels tests pour passer sur le foie?

Pour obtenir une analyse précise, le médecin collecte plusieurs tests. Par conséquent, le test à effectuer dépend généralement de la suspicion et du diagnostic présomptif. Le plus souvent, on prescrit aux patients un test sanguin général et biochimique, ainsi que le passage d'examens instrumentaux pour étudier la structure du foie.

Un test sanguin détaillé ou un test hépatique est effectué dans tout établissement médical en prenant du sang veineux.

Dans l'analyse du sang sont considérés les indicateurs suivants:

ALT (normalement - 0,5 U / l); AST (normalement - 0,8 U / l); phosphatase alcaline (normalement pas plus de 260 U / l); gamma GLT; albumine (normale - 30-55 g / l); le fibrinogène; protéine (normale - 66-83 g / l); indice prothrombotique; bilirubine totale (normale - 8 à 20 µmol / l); bilirubine libre (normalement - 1,6-17 µmol / l); bilirubine liée (normalement - 0,8-5 µmol / l); alpha 2 et gamma globulines; les séromucoïdes; l'acide sialique; indice de c-réactif; amamylase (normale - 23-122 U / l).

Pour identifier les pathologies du foie, tout d’abord, le sang est analysé.

Après avoir reçu les résultats ci-dessus, le médecin peut parler des principales manifestations d'une maladie du foie. Selon les indicateurs généraux, les résultats des tests indiquent la présence de pathologies:

L'AST (aspartate-amino-transferase) est une enzyme présente dans le corps humain à petites doses. Une augmentation du taux indique l'apparition de tissu conjonctif et une rupture musculaire et tissulaire. La croissance de l'AST est caractéristique des lésions mécaniques, des ecchymoses et des hémorragies. L'ALT (alanine-amino-transférase) est une enzyme responsable de l'absence de processus inflammatoire dans les tissus du foie. Une augmentation de cet indicateur indique une inflammation et une infection, pouvant causer diverses formes de cirrhose et d'hépatite. Gamma - GTP - une enzyme responsable de la détoxification du foie et de l'élimination des toxines des hépatocytes. Une augmentation du taux peut être déclenchée par l'abus d'alcool et de drogues. Indice prothrombé Cet indicateur indique une coagulation sanguine normale. La détection de déviations dans l’indice indique une violation de la fonction hépatique, car la coagulation sanguine en dépend directement.

Ces résultats sont les principaux indicateurs permettant de déterminer l’état du foie. Ces indicateurs sont essentiels non seulement pour vérifier le foie, mais également pour identifier correctement la cause des violations. Les indicateurs secondaires sont la bilirubine, l'albumine, les protéines, les photostases alcalines et la protéine C-réactive. Ils permettent également de déterminer la présence de pathologies, mais n'indiquent pas lesquelles.

L'IRM aidera à détecter une tumeur dans le foie

Phosphatase alcaline. L'augmentation de cet indicateur est due à l'abus d'alcool. Le dépistage de la phosphatase alcaline est également indiqué en cas de suspicion de cancer. Bilirubine. Un indice de bilirubine élevé est un signe de dysfonctionnement organique, la clairance de la bilirubine étant sa principale fonction. Un indicateur au-dessus de la norme est un signe d'obstruction de la lumière des voies biliaires. Protéine Sous la protéine ajustement 5 indicateurs. Leur valeur est affichée dans la protéine totale et un écart par rapport à la norme indique le risque de formation de calculs et d'altération de la synthèse protéique. Cette condition est caractéristique de la cholestase. Protéine C-réactive. L’examen de la présence de cette substance est caractéristique des processus inflammatoires présumés infectieux. Le plus souvent, une protéine C-réactive positive est caractéristique d'une personne souffrant de la maladie de Wilson - Knovalov et d'une cholangite.

Grâce aux tests de dépistage du foie, vous pouvez identifier les principales anomalies et prévenir les maladies graves. Il est donc important de procéder à un dépistage régulier.

Analyses complémentaires

En plus de l'analyse biochimique du sang, des examens supplémentaires peuvent être nécessaires s'il n'est pas possible d'identifier le diagnostic exact. Parmi les méthodes supplémentaires de diagnostic de l'état du foie, les plus informatives sont:

IRM - vous permet d'identifier les tumeurs et d'identifier les métastases. Conduit au moyen de produit de contraste introduit dans la circulation sanguine et les voies biliaires. Échographie - vous permet d'étudier la structure de la glande et d'identifier la présence de phoques. Biopsie - études d'enzymes tissulaires pour l'oncologie. L'échantillon est prélevé directement du foie sous anesthésie. La scintigraphie est l'étude des tissus par l'introduction d'isotopes radioactifs qui pénètrent dans les hépatocytes et visualisent la structure de la glande.

Tout examen supplémentaire est désigné uniquement s’il existe des preuves. Dans la plupart des cas, un test sanguin biochimique est suffisant pour établir le diagnostic. Toutefois, en présence d'amertume dans la bouche, de picotements sur le côté ou de nausées, vérifiez que le foie n'est pas superflu. La détection précoce de la maladie est la clé du succès du rétablissement.

Le médicament innovant Bactefort vous évitera les parasites en 1 mois. L'efficacité du médicament est cliniquement prouvée. Si vous ressentez de la nervosité, des troubles du sommeil et de l'appétit, des maux de tête fréquents, de la constipation ou de la diarrhée, si vous tombez souvent malade ou si vous êtes très fatigué à la fin de la journée, il est probable que le parasite en soit la cause.

Efface les parasites pendant 1 cours à cause des tanins; Soigne et protège le foie, le cœur, les poumons, l'estomac et la peau; Élimine la pourriture des intestins, neutralise les œufs de parasites dus à la bile d'ours.

Promotion! Prix ​​spécial dans les deux jours: 1 massage!

Vous pouvez en apprendre plus sur le médicament sur le site officiel. Paiement à la réception.

La publicité. Une consultation auprès d'un spécialiste est requise.


Articles Connexes Hépatite