Période d'incubation de l'hépatite C

Share Tweet Pin it

La prévalence de l'hépatite C dans le monde est relativement faible. Seulement 2% des personnes sont touchées par l'agent causal du VHC.

L'indicateur augmente chaque année, mais le processus long et long de la recherche clinique et des travaux scientifiques a porté les premiers fruits.

En répondant à la question du patient "s'il est possible de guérir complètement l'hépatite", le médecin recommande fièrement de nouveaux médicaments modernes, tels que le sofosbuvir ou le daclatasvir. Nous ne pouvons pas ignorer l’augmentation constante du nombre de cas de lésions hépatiques virales dans le monde.

Si elle est détectée à un stade précoce, l'hépatite est curable, mais il est possible de guérir une forme complètement chronique uniquement en suivant scrupuleusement les recommandations du médecin.

La période d'incubation de l'hépatite C dure environ 6 mois, mais l'évolution de la maladie est individuelle dans chaque cas. Les symptômes cliniques graves de la maladie ne peuvent être dépistés que tardivement, lorsqu'une partie importante des hépatocytes est atteinte et qu'une insuffisance hépatique se produit. La cirrhose du foie est la manifestation morphologique de la pathologie. En raison de la destruction des hépatocytes, la concentration d'enzymes de cholestase dans le sang - AST, ALT, GGTP augmente.

Il n’ya pas de récepteurs de la douleur dans le foie, la douleur n’est donc pas le résultat d’une lésion. La douleur se développe lorsque la vésicule biliaire est endommagée par un processus inflammatoire, une formation pathologique ou un site tumoral. L'hépatite C chronique à un stade avancé est accompagnée d'une cholécystite due au blocage de l'excrétion de la bile. Il est impossible de laisser passer des obstacles le long des voies biliaires, car cela augmente la concentration de bilirubine dans le sang, une substance toxique.

La longue incubation de l'hépatite virale C conduit souvent à une évolution chronique. Avec un long traitement aigu, la phase latente dure 2-3 mois.

Combien de temps est la période d'incubation

La période d'incubation de toute infection, y compris l'hépatite C, correspond à l'intervalle entre l'infection et l'apparition des premiers symptômes de la maladie. Selon les caractéristiques de l'évolution du stade latent, les symptômes cliniques, les réactions corporelles, les experts prédisent l'évolution ultérieure des symptômes de la pathologie, la probabilité de complications.

La durée moyenne de la période d'incubation de l'hépatite C est de 4 à 6 mois. Les experts appellent l’écart latent une étape de prédilution. Quand il n'est pas tracé la teinte jaune ou citron de la peau. Initialement, l'augmentation de la concentration en bilirubine entraîne le jaunissement de la sclérotique.

En l'absence de jaunisse, les symptômes suivants peuvent déterminer le stade caché:

  1. Sautes d'humeur;
  2. Troubles du tractus gastro-intestinal;
  3. Somnolence;
  4. Changement d'irritabilité en excitation accrue.

Dans le deuxième stade de la maladie, il se produit une jaunisse dont la durée est de plusieurs semaines. Les symptômes disparaissent d'eux-mêmes. Sur leur fond, des vomissements peuvent survenir. L'accumulation de bilirubine, de produits métaboliques et de toxines entraîne un syndrome d'intoxication. La condition est accompagnée de troubles gastro-intestinaux, pathologie du foie.

Les premiers signes d'hépatite C nécessitent un diagnostic minutieux en laboratoire, la forme nosologique devant être vérifiée à un stade précoce. La détection de la nosologie au stade de l’incubation empêche les modifications ultérieures - perte de couleur de l’urine, des matières fécales. L'accumulation de produits d'intoxication entraîne des douleurs articulaires. La jaunisse de l'hépatite C est un signe de destruction des hépatocytes, mais de telles manifestations ne devraient être attendues que dans la phase aiguë, forme avancée d'un processus chronique.

L'intoxication entraîne des troubles cutanés ultérieurs - éruptions cutanées, urticaire. L'augmentation de la concentration de bilirubine s'accompagne d'une hépatosplénomégalie. Une augmentation de la taille de la rate et du foie n'est pas seulement un signe de syndrome d'intoxication. Dans l'hépatite virale, les lésions du tissu hépatique sont recouvertes de fibres fibreuses, ce qui entraîne une cirrhose.

Le développement asymptomatique de la période d'incubation de l'hépatite C ne perturbe pas le bien-être général d'une personne. L'absence d'un tableau pathologique subjectif ne permet pas à une personne de consulter un médecin à temps.

Si la période d'incubation ne suit pas de symptômes cliniques aigus, une nosologie chronique se produit. Cette situation se produit chez les personnes ayant une faible immunité.

La principale caractéristique de la maladie est la nécessité d'un diagnostic précoce. Après avoir identifié la pathologie chez la plupart des gens, les attitudes envers la santé changent. La chronisation augmente considérablement le risque de décès avec le temps, puisqu’il n’y avait pas de médicament efficace contre le virus de l’hépatite il ya 5 ans. Les procédures préventives n’apportent pas une efficacité adéquate.

Si l'hépatite C peut être guérie, comment prévenir l'infection

La transmission de l'agent pathogène de l'hépatite C par voie parentérale entraîne la propagation dans tout le corps. Le point d'infection est les hépatocytes. Le foie est un organe capable de régénération rapide. Au cours de l'évolution chronique de la maladie, il se produit une lésion progressive des tissus avec une prolifération irréversible du tissu conjonctif.

La présence d'un virus dans du matériel biologique ne s'accompagne pas nécessairement de symptômes cliniques. Pour une clinique de soins de courte durée, la 1ère cellule de l'agent pathogène est suffisante. Il n'est pas possible de déterminer à l'avance si l'hépatite C peut être guérie chez chaque personne, car de nombreux facteurs influent sur le traitement de la pathologie.

Les résultats statistiques montrent qu'une clinique de soins aigus se développe plus fréquemment chez les patients présentant une transmission sexuelle. Dans cette catégorie de personnes, on associe souvent une infection virale à une flore bactérienne. Dans ce contexte, 5 à 10% des personnes développent rapidement une cirrhose. Une telle hépatite est difficile à guérir. Seule une greffe du foie aidera à guérir la pathologie, mais la procédure de greffe d'un nouvel organe nécessite l'utilisation constante d'immunosuppresseurs coûteux.

L'hépatite C touche environ 170 millions de personnes dans le monde. Pour son traitement, on utilise de l'interféron alpha isolé, souvent prescrit avec de la ribavirine. La durée du traitement pathologique est de 24 ou 48 semaines.

L'hépatite C guérit-elle complètement? Tentatives et résultats

Avec une réponse anti-immun efficace à la réplication du virus de l'hépatite C, les tests de laboratoire montrent un résultat négatif pour l'ARN du VHC. Pour déterminer la concentration optimale d'antigène, il est nécessaire d'étudier la réponse virologique persistante et précoce à une certaine période. Réponse virologique évaluée rationnellement après 4 et 12 semaines.

Les diagnostics de laboratoire dynamiques permettent d’identifier les principales erreurs de la réponse immunitaire et d’étudier l’activité antivirale chez les patients présentant le génotype 1 du VHC.

Lorsqu'on étudie si l'hépatite C est complètement guérie, plusieurs types de tests de laboratoire doivent être prescrits pour déterminer l'ADN de l'agent pathogène, la concentration en anticorps, la réponse rapide et différée à l'agent pathogène.

L'évaluation des résultats du traitement par interféron est une question importante qui vous permet de déterminer de manière optimale la réponse immunitaire à l'introduction de l'agent pathogène. Lorsqu'ils évaluent si l'hépatite peut être guérie, les médecins se concentrent souvent sur le contenu ou l'absence d'ARN du VHC.

Des études scientifiques ont montré que cette approche n’est pas tout à fait rationnelle, car plusieurs facteurs permettent d’exclure la possibilité de guérison grâce à un résultat de laboratoire négatif pour la présence d’antigènes pathogènes.

Chaque méthode de laboratoire a des seuils en dessous desquels elle n'est pas sensible, mais de petites concentrations de virus peuvent être stockées dans le sang. L'agent causal de l'hépatite est hautement contagieux. Même en une seule quantité, le virus de l'hépatite C peut provoquer des symptômes cliniques aigus.

Afin de guérir l'inflammation du foie, il convient de se fonder pleinement non seulement sur l'élimination de l'agent pathogène, mais également sur l'élimination de la progression des modifications morphologiques. La lésion cirrhotique du tissu hépatique est le résultat de l'apparition d'une cascade de réactions enzymatiques irréversibles, conduisant à la cytolyse des hépatocytes, suivie de la prolifération de défauts de l'organe endommagé avec un tissu cicatriciel grossier. La cirrhose est une pathologie fatale conduisant à une insuffisance hépatique. Cure nosologie à ce stade est impossible.

Le traitement repose également sur la prévention des complications, l'élimination du carcinome hépatocellulaire et l'augmentation de la durée de la survie humaine.

Un grand nombre d'études indiquent qu'il est difficile de traiter complètement l'hépatite C. Le virus se cache de toutes les substances chimiques intracellulaires. Même les composants immunitaires ne peuvent pas neutraliser les microbes intracellulaires, mais lorsque des parasites apparaissent en dehors d'une personne en bonne santé, les anticorps commencent à détruire divers types d'agents pathologiques.

Pour stimuler les capacités de réserve, des interférons sont affectés pour augmenter l'activité des unités d'immunité.

Des études cliniques nationales et étrangères ont montré qu'il est possible de guérir complètement l'hépatite en provoquant la pathologie avec des agents pathogènes de 2 ou 3 souches. Lorsque la première souche envahit, il est plus difficile de guérir la pathologie. L’examen multicentrique russe montre que, lors de la prescription d’interféron alpha2, de ribavirine et de peginterféron chez des patients présentant des génotypes de 2 ou 3 souches du pathogène, le traitement combiné permet une réponse virologique immédiate du système immunitaire à l’introduction du pathogène.

L'érythropoïétine est associée à l'élimination des effets indésirables, ce qui inhibe la réplication du pathogène par voie intracellulaire et dans le sang. Les résultats encourageants des études cliniques montrent la grande efficacité du traitement de l'hépatite sofosbuvir et du daclatasvir avec un traitement à long terme.

Une forte suppression de la reproduction de l'agent pathogène sous l'influence de ces médicaments au stade initial élimine la progression ultérieure de la pathologie. Des tests pratiques encourageants lors d'expériences ont montré que la nomination de sofosbuvir pendant la période d'incubation de la maladie élimine les complications et prévient la progression de la pathologie.

En cas d'évolution chronique, il est difficile de confirmer les hypothèses décrites, car l'agent pathogène a tendance à se conserver de manière intracellulaire à long terme. L’étude de l’efficacité de l’interféron nécessite de longs examens, mais dans la pratique, de nombreux médecins sont convaincus que l’hépatite C peut être complètement guérie, ce qui nécessite des médicaments coûteux, des schémas thérapeutiques de longue durée, mais cette approche est justifiée.

La récurrence de la maladie est due à l’activation de la réplication de l’agent pathogène après l’annulation du traitement antiviral. Pour éliminer la situation, il est nécessaire de définir des critères permettant de déterminer la réponse virologique claire du corps à la présence du parasite. Les caractéristiques qualitatives de l'ARN du VHC peuvent être utilisées pour déterminer l'efficacité de la lutte contre le parasite, mais les méthodes de laboratoire existantes pour leur vérification doivent être améliorées.

Boprevir et telaprevir pour l'hépatite virale

Des scientifiques européens ont recommandé de prescrire du bocéprévir et du télaprévir afin de remédier à l'hépatite virale chronique, médicaments introduits dans la pratique clinique en 2011. Les deux médicaments agissent sélectivement sur les protéases virales (NS3 / 4A).

La trithérapie (lorsqu'elle est associée au peginterféron et à la ribavirine) est prescrite aux patients infectés par la première souche d'hépatite virale C. Une telle approche présente des inconvénients importants, car l'efficacité du médicament est maximale chez les patients du premier type sans cirrhose qui n'ont pas encore été traités. Mieux encore, le traitement se manifeste chez les personnes atteintes du génotype IL28CC. Dans cette catégorie de patients, il est très probable que l’hépatite puisse être complètement guérie.

En l'absence de traitement préalable par une association de ribavirine et de peginterféron chez les personnes présentant de graves modifications fibrotiques du foie, le risque de résistance de l'agent pathogène au traitement est élevé. L’inefficacité du traitement n’est pas uniquement due à l’absence de génotype, dans lequel on peut retrouver une élimination active du virus. Avec l'administration à long terme de télaprévir et de bocéprévir, l'agent pathogène devient souvent résistant aux médicaments en raison du cycle d'élimination court et de la destruction rapide du foie.

Les médicaments bloquent les cytochromes, ce qui entraîne des complications imprévisibles en raison de diverses interactions médicamenteuses.

Le semiprevir a été approuvé pour utilisation en 2013. Le mécanisme d'action du médicament est l'inhibition des protéines nécessaires à la réplication du virus. Si vous prenez le médicament une fois par jour, la reproduction de l'agent pathogène est empêchée par voie intracellulaire. Le médicament est utilisé en association avec des immunostimulants tels que la ribavirine et le peginterféron pour la détection du virus de l'hépatite C de type 1.

Les examens cliniques montrent qu'il est rationnel d'utiliser le semiprevir dans le traitement de la plupart des hépatites virales, mais des études cliniques ont montré une activité clinique réduite du médicament chez les agents pathogènes dotés des gènes polymorphes NS3Q80K.

Traitement de l'hépatite avec le sofosbuvir et le daclatasvir

En décembre 2013, un médicament appelé sovaldi a été créé aux États-Unis. Après des tests pratiques, le médicament a été approuvé par des experts de l'UE. Le médicament pendant 3 ans d'utilisation a montré une efficacité élevée, ce qui nous permet de prédire sa distribution active dans le futur.

Le mécanisme d'action de l'agent est le blocage de l'une des protéines clés nécessaires à la vie du virus de l'hépatite C. L'agent en cause est détruit par voie intracellulaire, la réplication microbienne étant supprimée à l'intérieur des hépatocytes.

Il existe des études indiquant l'efficacité de l'utilisation de médicaments avec la ribavirine. Les schémas avec le sofosbuvir ont permis la récupération de la plupart des gens. L’annulation du traitement a été observée chez 2% des personnes, en raison d’effets secondaires.

Des effets indésirables ont été observés après 12 semaines de traitement. Des effets indésirables ont rarement été observés dans les expériences - insomnie, nausée, fatigue, douleur cérébrale. Les médicaments, le sofosbuvir et la ribavirine conviennent parfaitement aux personnes atteintes d'hépatite C du premier type, pour lesquels l'interféron est contre-indiqué.

La seule limite à l'utilisation massive de médicaments est son prix élevé. La disponibilité de la thérapie dans le futur guérira complètement l'hépatite C et il ne reste plus qu'à espérer la possibilité de guérir complètement l'inflammation du foie.

Méthodes de traitement de l'hépatite C

L'hépatite C est une pathologie grave dans laquelle le foie est atteint. Le plus souvent, cette maladie se développe à la suite de la négligence du personnel médical lors d'une procédure de transfusion sanguine ou de l'utilisation d'instruments médicaux non stériles.

L'hépatite C est également assez fréquente chez les toxicomanes qui pratiquent l'utilisation répétée de seringues jetables. De plus, l'infection est possible lors d'un contact intime non protégé. Peut-on guérir l'hépatite C? Ci-dessous, nous examinons les symptômes et le traitement de l'hépatite C.

Est-il possible de se débarrasser de l'hépatite C?

Jusqu'en 2014, selon de nombreux experts, il n'existait aucun traitement efficace contre l'hépatite C. Il était seulement possible d'améliorer le bien-être du patient et de le soutenir. À cette fin, il a été prescrit au patient des médicaments spéciaux (injections d'interféron avec de la ribavirine) afin de permettre à l'organisme de résister au virus. Le traitement lui-même était très durement toléré par les patients, et par le nombre d'effets secondaires, il était assimilé à une chimiothérapie. Malgré tout, au cours des 15 dernières années, le traitement standard à l’interféron et à la ribavirine a épargné un nombre considérable de patients de complications graves - cirrhose et cancer du foie.

En 2014, le traitement de l'hépatite C a marqué une avancée décisive: des scientifiques américains ont inventé un médicament appelé sofosbuvir, qui a démontré dans 98% des cas de réussite du traitement du VHC dans les études cliniques. En 2015, toute une classe de nouveaux médicaments antiviraux à action directe (AAD) basés sur la molécule de sofosbuvir est apparue, ce qui a radicalement changé la compréhension du traitement de l'hépatite c.

Si vous avez été affecté par une maladie aussi grave et que vous réfléchissez à la manière de guérir l'hépatite C, vous devez trouver un spécialiste hautement qualifié qui saura vous recommander le schéma de traitement approprié à l'aide des médicaments modernes.

Méthodes modernes de traitement

Parmi les médicaments utilisés dans les méthodes modernes de traitement de l'hépatite C, il convient de distinguer séparément le sofosbuvir et le daclatasvir de fabrication indienne. Ce sont des analogues des marques plus connues de Sovaldi et Daklinza, produites aux États-Unis. Avec le coût inférieur du sofosbuvir et du daclatasvir, leur effet thérapeutique n’est pas inférieur à celui de ses prototypes américains. Les deux médicaments ont un effet antiviral, grâce auquel il est possible non seulement de protéger les cellules saines, mais également de supprimer le développement des génotypes 1, 2, 3 et 4 de l'hépatite C. Selon le génotype de la maladie et la sévérité des manifestations cliniques, la durée du traitement varie de 3 à 6 mois..

Un avantage important du sofosbuvir et du daclatasvir est sa bonne compatibilité avec d’autres médicaments. Cependant, il existe des contre-indications, qui incluent la grossesse, l'allaitement et l'idiosyncrasie. Les médicaments ne sont également pas recommandés pour le traitement des enfants de moins de 16 ans. Il convient de noter qu’avec une posologie inadéquate, des effets secondaires tels que nausées, selles instables, perte d’appétit, détérioration du sommeil et maux de tête peuvent survenir. Pour cette raison, le traitement doit être effectué sous la surveillance d'un médecin.

Où est-il prudent d'acheter des médicaments pour le traitement de l'hépatite C?

En raison de la forte demande de médicaments pour le traitement de l'hépatite C, des sociétés d'un jour ont commencé à apparaître, ce qui constitue en réalité un grave danger pour un utilisateur Internet inexpérimenté. L'incertitude liée au choix d'un fournisseur au fil du temps se transforme en un véritable dilemme pour les personnes dont le fond émotionnel est tellement instable à cause de la maladie.

Avant de faire des achats sur Internet, assurez-vous que les informations fournies sont correctes, ainsi que de la légitimité du vendeur, en lisant les évaluations de sociétés. En règle générale, les sites Web d'un jour n'ont pas de références dans le réseau et les avis qu'ils contiennent sont rédigés par les fraudeurs eux-mêmes.

Afin de protéger les chers lecteurs de tout problème éventuel, notre équipe éditoriale a organisé la sélection des fournisseurs selon le critère de «100% de commentaires positifs» sur Internet. Selon le critère de sélection, ainsi que le nombre de mentions dans le réseau, la première place a été occupée par le service de livraison de sofosbuvir appelé Sovihep. Toutes les informations détaillées sur le programme d'accès à la thérapie moderne et le coût du traitement peuvent être trouvées sur leur site web http://sovihep.ru/.

Symptomatologie

La durée de la période d'incubation de l'hépatite C est en moyenne de 50 jours. Alors apparaissent les premiers signes de la maladie:

  • l'appétit est perturbé, la faiblesse apparaît, la capacité de travail diminue;
  • douleur dans les articulations;
  • réaction allergique sous la forme d'une éruption cutanée;
  • augmentation de la température.

Cette période dure environ une semaine, puis vient la jaunisse, qui dure de 3 à 5 semaines, avec les symptômes suivants:

  • l'urine devient plus sombre;
  • la peau et la sclérotique deviennent jaunâtres;
  • il y a une douleur de l'hypochondre droit;
  • les masses fécales s'estompent.

Le plus souvent, l'hépatite C chronique se développe imperceptiblement pour le patient lui-même. Dans ce cas, les signes de pathologie sont les suivants:

  • fatigue
  • se sentir faible;
  • augmentation de la somnolence;
  • l'insomnie;
  • perturbation de l'appétit;
  • troubles dyspeptiques - nausée, vomissement, flatulence.

Où gérer le problème?

Le traitement de l'hépatite C devrait faire appel à un hépatologue. Un tel médecin possède les compétences appropriées et sait comment traiter l'hépatite C. Le choix d'un spécialiste doit être abordé avec une responsabilité particulière.

Étant donné qu’un schéma thérapeutique efficace contre l’hépatite C et des médicaments efficaces est apparu récemment, tous les hépatologues ne possèdent pas les connaissances et l’expérience nécessaires.

Tout d'abord, le médecin doit examiner soigneusement le patient et effectuer les tests nécessaires. Cela est nécessaire pour déterminer avec précision la forme de la pathologie et son degré de développement au moment actuel. Le choix de la tactique de traitement dépendra des données obtenues ainsi que de la mesure dans laquelle le traitement sera sûr et efficace.

L'hépatite C peut être complètement guérie, sous réserve d'un traitement opportun. Par conséquent, dès que vous soupçonnez une maladie, vous devez contacter immédiatement un spécialiste expérimenté.

Diagnostics

Le fait de l'infection peut être établi dans l'étude du sang pour les anticorps anti-virus de l'hépatite C (anti-HCV). Vous pouvez effectuer une telle analyse dans presque toutes les cliniques. Toutefois, dans certains cas, les résultats peuvent être faussés - résultat positif en l’absence de virus dans le sang ou négatif avec une infection existante.

Afin d'établir un diagnostic précis, réexaminez le sang pour rechercher l'anti-VHC ou effectuez des tests supplémentaires, y compris les mesures suivantes:

  • Diagnostic PCR, avec lequel le virus dans le sang peut être détecté dans les 1-2 semaines suivant l'infection;
  • l'étude du virus pour obtenir des informations sur son activité et la vitesse de reproduction (charge virale);
  • RIBA - immunoblot recombinant (test auxiliaire);
  • échographie des organes internes;
  • biopsie à l'aiguille du foie.

Activités thérapeutiques

Comment traite-t-on l'hépatite C? Le nouveau traitement de l'hépatite C repose sur l'utilisation d'antiviraux. Au cours de nombreuses études, il a été constaté que l’utilisation de deux médicaments, l’interféron alpha et la ribavirine, pouvait donner des résultats positifs.

Ces deux médicaments sont prescrits dans un complexe. Le traitement de l’hépatite C avec l’utilisation d’un médicament n’est pratiqué que si le patient présente une hypersensibilité aux composants du médicament.

La dose du médicament et la durée de l’évolution thérapeutique sont déterminées individuellement par le médecin pour chaque patient particulier.

Le traitement de l’hépatite C doit être effectué sous la surveillance constante de spécialistes qui surveilleront les résultats des analyses de laboratoire. Aujourd'hui, l'hépatite C ne peut être guérie que de cette façon, il n'y a pas d'autres méthodes efficaces.

Lorsque des médicaments hépatoprotecteurs sont souvent prescrits à cette maladie, ceux-ci comprennent Essentiale, Silimar, le phosphoglive, l’acide lipoïque et d’autres. L'hépatite C peut-elle être guérie avec ces remèdes? La réponse sans équivoque est non.

Comme ces médicaments n’ont pas d’effet antiviral, ils sont donc inefficaces dans le traitement de l’hépatite C. Ces médicaments ne peuvent que favoriser le fonctionnement des hépatocytes (cellules du foie).

De plus, avec cette maladie, des immunomodulateurs sont prescrits, leur action visant à augmenter les défenses de l'organisme, ce qui permet de mieux résister aux effets de l'infection.

Est-il possible de guérir complètement l'hépatite C? Oui, si vous ne vous prescrivez pas de médicaments. Il est extrêmement important de contacter rapidement un spécialiste expérimenté qui sait comment traiter l'hépatite C.

Le coût du traitement de l'hépatite C aujourd'hui est encore relativement élevé - un mois de traitement coûtera environ 40 000 roubles. Le prix du traitement de l'hépatite C dans les établissements médicaux commerciaux sera plus élevé - à partir de 18 000 dollars et plus.

Effets secondaires possibles

L'hépatite C peut-elle guérir? Oui, mais il convient de se préparer au fait que des mesures thérapeutiques peuvent entraîner des effets secondaires.

Dans certains cas, le traitement par la ribavérine peut entraîner des effets indésirables tels que maux de tête, inconfort et douleurs abdominales, concentration accrue d’acide urique dans le sang, insuffisance en globules rouges. Très rarement, ce médicament n'est absolument pas toléré par le patient.

Les interférons peuvent également avoir des effets secondaires. Le plus souvent, développent des symptômes similaires aux manifestations de la grippe. Une réaction similaire se produit lorsque l’injection d’interféron est injectée: deux heures après l’injection, la température corporelle augmente, des douleurs musculaires et un malaise général se développent.

Après quelques heures, l'état redevient normalement normal ou des symptômes similaires peuvent apparaître dans les jours qui suivent.

Le corps humain s'habitue à l'action de l'interféron pendant environ un mois, à la suite duquel tous les effets indésirables disparaissent progressivement.

Pendant toute la durée du traitement, les patients signalent une augmentation de la fatigue, une diminution des performances et une faiblesse générale, ainsi que une diminution du taux de leucocytes et de plaquettes dans le sang.

Avec des changements significatifs dans les indicateurs cliniques, un médecin peut, pendant un certain temps, annuler l’interféron. Sinon, avec un niveau insuffisant de leucocytes, des infections de nature bactérienne peuvent se développer. Un faible nombre de plaquettes peut provoquer des saignements.

Pour prévenir de tels problèmes, vous devez régulièrement passer des tests et surveiller votre numération sanguine.

L’efficacité des interventions thérapeutiques dépend de nombreux facteurs, notamment:

  • l'âge (chez les personnes de plus de 40 ans, le traitement est plus difficile);
  • le sexe (les femmes guérissent plus souvent et plus rapidement de l'hépatite C);
  • le degré d'endommagement des hépatocytes (avec des modifications minimes du foie, il est plus facile de traiter la maladie);
  • poids (les patients ayant un poids corporel normal font rapidement face à cette pathologie);
  • charge virale (plus la performance est faible, plus l'efficacité du traitement est élevée).

Si, après un traitement complet, aucun virus à ARN n'est détecté dans le sang, cela signifie que la personne est complètement guérie de l'hépatite C.

Contre-indications

L'hépatite C est traitée, mais dans certains cas, il est contre-indiqué de prendre des mesures thérapeutiques, notamment lorsque:

  • maladies concomitantes graves - hypertension artérielle, diabète sucré, maladies coronariennes graves, insuffisance circulatoire, thyrotoxicose, tumeurs cancéreuses;
  • état dépressif sévère dans lequel les procédures psychothérapeutiques et les médicaments ne sont pas efficaces;
  • grossesse (la conception doit être planifiée au plus tôt 6 mois après la fin du traitement);
  • hépatite aiguë ou chronique d'étiologie non infectieuse (auto-immune, toxique, médicinale);
  • consommation régulière d'alcool et de drogues;
  • l'épilepsie et les troubles mentaux;
  • cirrhose du foie décompensée.

Médecine alternative

L'hépatite C est-elle traitée avec des médecines douces? Les méthodes traditionnelles ont un effet de soutien, mais ne permettent pas de se débarrasser complètement de cette maladie.

Pour l'hépatite C, les médicaments traditionnels suivants sont utilisés:

  • plantes médicinales. Il est très utile d'utiliser des tisanes à base d'herbes médicinales. Vous pouvez également utiliser la tanaisie, camomille, sauge, ortie, menthe poivrée, chicorée, millepertuis, calendula, pissenlit, elecampane. Boire des décoctions devrait être tout au long de la journée avant de manger.
  • Soie de maïs, hanches, aneth normalisent le foie, il est utile de boire des infusions à base de celles-ci.
  • compresse Pour des sensations douloureuses dans le foie, vous pouvez faire une compresse à partir de pommes de terre bouillies après l'avoir déjà malaxée ou appliquer une serviette chaude et sèche sur le point sensible.
  • jus de fruits. Le jus de carotte, de pomme, de citrouille et de betterave fraîche aide à nettoyer le foie des substances toxiques.
  • miel, huile d'olive, citron. Tous ces produits sont utiles non seulement pour le patient, mais également pour un corps en bonne santé. Sur cette base, vous pouvez préparer la composition pour la réception à l'intérieur, ainsi que faire des compresses de miel sur la région du foie.

Avant d'utiliser l'un des moyens de médecine traditionnelle mentionnés ci-dessus, vous devez toujours consulter votre médecin.

Régime journalier et régime

Si l'hépatite C aiguë survient sous une forme légère ou modérée, il est recommandé de suivre le mode demi-lit. Sous forme sévère, vous devez vous conformer à un repos au lit strict.

En cas d'hépatite chronique, il est nécessaire de respecter le régime de travail et de repos, les voyages d'affaires, le travail de nuit, le contact avec des substances toxiques et l'haltérophilie sont contre-indiqués.

Après la sortie de l'hôpital, évitez les surchauffes et les surchauffes; au cours des trois premiers mois, vous devez refuser de voyager dans des pays chauds, ainsi que de prendre des médicaments pouvant avoir un effet toxique sur le foie.

Les personnes souffrant d'hépatite aiguë reçoivent le retrait de la vaccination pendant six mois. Il est recommandé de faire du sport uniquement dans les limites de la gymnastique médicale.

Il est recommandé de suivre un régime alimentaire épargné. Le régime alimentaire doit être complet, avec rejet complet des substances dangereuses pour le foie. La consommation de boissons alcoolisées est strictement interdite.

Mangez régulièrement, par petites portions, les intervalles entre les repas ne doivent pas dépasser 3-4 heures. Il est recommandé de consommer les produits chauds, en évitant les aliments trop chauds ou froids.

  • lait et produits laitiers;
  • viande maigre et poisson en bouillie;
  • légumes verts, légumes et fruits frais;
  • céréales, produits à base de farine;
  • soupes sur bouillon de légumes.

L'utilisation des produits suivants est recommandée pour limiter:

  • potages au bouillon;
  • beurre, crème;
  • crème grasse;
  • des oeufs;
  • du fromage;
  • saucisses;
  • caviar, hareng;
  • Des tomates

Il est nécessaire d'éliminer complètement de votre alimentation:

  • boissons alcoolisées;
  • aliments frits, fumés, cornichons;
  • viande grasse;
  • assaisonnements épicés et sauces industrielles;
  • produits de confiserie;
  • café, cacao, chocolat.

En outre, il est nécessaire de contrôler le poids, car la graisse s’accumule dans les hépatocytes en cas de surcharge pondérale, ce qui perturbe le fonctionnement normal du foie.

Prévention

Aujourd'hui, il n'y a pas de vaccin contre l'hépatite C, la prévention est donc le seul moyen de prévenir le développement de cette maladie.

La prévention est la suivante:

  • catégoriquement ne peut pas utiliser les rasoirs, peignes, brosses à dents et outils de manucure d'autres personnes;
  • Avant de vous rendre dans un institut de beauté ou un cabinet dentaire, vous devez vous assurer que tous les outils utilisés sont parfaitement stérilisés avec un équipement spécial (les outils antiseptiques pour le traitement des instruments ne peuvent fournir une désinfection de haute qualité);
  • il est nécessaire de refuser l'administration de drogues par voie intraveineuse;
  • vous devriez avoir un partenaire sexuel en bonne santé, sinon utilisez un préservatif pour les contacts intimes.

La médecine moderne a suffisamment d'opportunités pour traiter efficacement l'hépatite C. Les réponses des personnes qui ont réussi à faire face à cette maladie ne font que confirmer la fiabilité de la technique thérapeutique appliquée.

Cependant, vous ne pouvez obtenir des résultats positifs que si vous ne vous soignez pas et si vous suivez scrupuleusement toutes les instructions du médecin traitant.

Pensez-vous qu'il est impossible de guérir l'hépatite C?

Aujourd'hui, les médicaments modernes de nouvelle génération, le sofosbuvir et le daclatasvir, vont probablement guérir l'hépatite C entre 97 et 100% des cas. Vous pouvez obtenir les derniers médicaments en Russie auprès du représentant officiel du géant pharmaceutique indien Zydus Heptiza. Les médicaments commandés seront livrés par courrier dans les 4 jours, le paiement à la réception. Obtenez une consultation gratuite sur l'utilisation de médicaments modernes, ainsi que des informations sur les moyens d'acquérir, vous pouvez sur le site officiel du fournisseur Zydus en Russie.

Comment guérir l'hépatite C pour toujours

✓ Article vérifié par un médecin

Bien que le virus de l’hépatite C soit aujourd’hui classé dans la catégorie des maladies du foie les plus courantes, il a été découvert il ya peu de temps au siècle dernier. En 1989, une étude en laboratoire a pleinement confirmé le développement de la pathologie du type C et contraint les médecins à rechercher des méthodes efficaces pour lutter contre cette maladie. On pense que la maladie ne se transmet que par contact sexuel et en contact direct avec le sang d'une personne infectée.

Attention! Il existe aujourd'hui des cas où il n'est pas possible de trouver la source de l'infection et où la maladie se développe activement. Cela incite certains médecins à penser à la pénétration possible de molécules dans le corps humain à l'aide de la salive et de la sueur.

Pour arrêter le virus et l'éliminer complètement du corps, il est nécessaire de combiner thérapie de combinaison, régime alimentaire et autres recommandations du médecin traitant.

Comment guérir l'hépatite C pour toujours

Puis-je me débarrasser du virus de l'hépatite C?

Cette question peut être résolue sans équivoque oui. Pour guérir ce type de virus, il existe bien plus d'opportunités que d'éliminer les manifestations et les molécules de l'hépatite de type B. Avec un traitement médicamenteux correctement sélectionné, il est possible de vaincre la pathologie d'environ 40% des patients. Dans le même temps, les médecins insistent sur le fait qu’avec des efforts supplémentaires de la part du patient et du médecin traitant, il est possible de nettoyer définitivement le corps de l’hépatite de type C chez 90% des malades.

Attention! Les recherches officielles de l'OMS en disent peu sur les autres données, affirmant que, compte tenu de la gravité de la maladie et de son évolution, de 50 à 80% des patients peuvent être guéris. Pas le dernier rôle dans ce cas joue également le temps de détection de la pathologie.

Développement de l'hépatite C

Interféron dans le développement de l'hépatite C

Si vous décidez d'éliminer complètement le virus du corps, vous devez utiliser l'interféron, qui stimule les processus de défense naturels du corps, ce qui lui permet d'être complètement nettoyé des substances nocives et des scories. Un produit médical est produit sous forme de suppositoires rectaux et d'une poudre spéciale pour la préparation d'injections intradermiques. Étant donné que l’interféron est utilisé non seulement pour le traitement de l’hépatite C, mais également pour le rhume, vous devez au préalable consulter votre médecin au sujet du dosage exact, car ils sont très différents lorsqu’un traitement contre diverses pathologies est effectué.

L'interféron stimule les processus de défense naturels du corps

Lors de l'élimination du virus et de ses symptômes, seule la poudre lyophilisée est utilisée, laquelle doit être utilisée à des doses choisies individuellement. Le schéma thérapeutique classique est le suivant:

  • 6 UI sont administrées pour la première fois tous les deux jours; il devrait y avoir trois utilisations par semaine;
  • ce régime est pris en charge pendant 12 semaines;
  • après trois mois, la posologie est réduite de moitié et est également utilisé pendant 12 semaines trois fois par semaine;
  • si nécessaire, la durée du traitement peut être augmentée si le résultat thérapeutique requis n'est pas observé;
  • si, au cours de l'utilisation de l'interféron, le patient développe une cirrhose du foie, le médicament ne peut pas être utilisé, même à des doses minimales.

Lors de l'utilisation du médicament, le patient peut présenter des effets secondaires tels que des brûlures d'estomac sévères, des problèmes de conscience et de vision. Dans certains cas, les patients ont ressenti une douleur intense aux articulations.

Attention! Parfois, l'utilisation d'interféron au lieu d'éliminer le virus de l'hépatite C chez un patient provoquait une propagation et une détérioration encore plus grandes de celui-ci. Les raisons en sont généralement l’intolérance du médicament ou une posologie mal choisie. Dès les premiers signes de détérioration, vous devez contacter immédiatement un hépatologue.

Ribavirine avec l'hépatite C

Le médicament est produit sous forme de comprimé. Le traitement par la ribavirine peut durer toute une année, ce qui est nécessaire pour prévenir le développement d'une rechute. Le schéma thérapeutique classique dans ce cas est le suivant:

  • pendant la monothérapie, 0,8 à 1,2 g de la substance active est prescrite, divisée en deux doses le matin et le soir;
  • si le patient pèse moins de 75 kg, il est recommandé de prendre 0,4 g de substance le matin et un autre 0,6 le soir;
  • en cas de dépassement du poids spécifié, il convient de prendre 0,6 g de ribavirine à chaque dose;
  • avec un traitement combiné, les posologies doivent être calculées individuellement.

Le traitement peut durer de six mois à un an, tandis que les patients n'ayant jamais pris de médicaments doivent être particulièrement attentifs au nombre de doses prises. Idéalement, le patient devrait suivre un traitement annuel utilisant de la ribavirine et de l'interféron. Le médicament est interdit d'utiliser pendant la grossesse et l'allaitement, provoque de graves brûlures d'estomac, insomnie, perte d'appétit et des selles contrariées peuvent être notés. Il est strictement interdit de mâcher et d'écraser les comprimés.

Attention! Parfois, les patients présentent une intolérance grave au médicament, ce qui entraîne la nécessité d'annuler l'interféron ou la ribavirine. Avec ce traitement, l'efficacité de l'utilisation des médicaments est bien moindre. Afin de ne pas donner à la maladie un risque de récurrence ou de détérioration, il est nécessaire d'appliquer un traitement symptomatique obligatoire.

Zadaksin avec l'hépatite C

Le médicament Zadaksin permet à l'organisme d'augmenter la production d'anticorps dirigés contre le virus et de le pousser hors du foie

Le terme médicament désigne les immunomodulateurs qui permettent à l'organisme d'augmenter la production d'anticorps dirigés contre le virus et de le pousser hors du foie. Le médicament n'est utilisé que par voie sous-cutanée, ce qui donnera un résultat beaucoup plus rapide et perceptible. La zadaksine est produite sous forme d'une poudre lyophilisée, qui doit être préparée immédiatement avant l'administration. Le médicament est utilisé selon le schéma suivant:

  • 1,6 mg d'ingrédient actif deux fois par semaine;
  • si le patient pèse moins de 40 kg, la posologie est réduite à 40 µg pour chaque kilogramme de corps, également deux fois par semaine;
  • En présence d'une infection par le virus de type C, la zadaksine est utilisée pendant un an.

En aucun cas, l'agent ne peut être administré par voie intramusculaire ou intraveineuse, car cela peut provoquer des réactions mettant la vie en danger. Lors de l'utilisation de Zadaksin, des réactions allergiques graves peuvent survenir sous la forme de démangeaisons, d'éruptions cutanées, dans de rares cas, un érythème a été enregistré chez les patients. Ce médicament ne doit pas être mélangé avec d'autres médicaments, car il viole de manière significative l'absorption de la zadaksine et peut augmenter les effets secondaires.

Attention! Si l'ampoule de poudre a déjà été ouverte et n'a pas été utilisée conformément à son objectif dans l'heure, l'utilisation du médicament est strictement interdite. La même règle s'applique à la solution préparée.

Thérapie de soutien pour l'hépatite C

Phosphogliv

Médicament à libération de forme Phosphogliv

Le médicament est disponible sous forme de gélules et de solutions pour administration par voie intraveineuse. Pour le traitement des dommages viraux est préférable de choisir une solution qui est préparée à partir d'une poudre spéciale. Il doit être dissous dans de l'eau pour injection, la dose de matière sèche étant de 2,5 g. Dans l'hépatite aiguë, vous devez entrer une ampoule une ou deux fois par jour. Dans ce cas, la durée du traitement dans ce cas dure dix jours, dans les cas difficiles - pendant un mois. Lorsque l'hépatite entre dans la phase chronique, 2,5 g de la substance active sont appliqués tous les deux jours ou trois fois par semaine. La durée du traitement dans ce cas est d'environ un an.

Si les gélules sont sélectionnées pour le traitement, elles doivent être prises quel que soit le repas, sans croquer ni boire de l'eau avec précaution. Au stade aigu, Phosphogliv est pris dans deux capsules trois fois par jour pendant un mois. En cas d'hépatite C chronique, il est nécessaire de prendre le médicament à la même posologie pendant un an, parfois le traitement est réduit à six mois.

Silymar

Drug Silymar favorise un meilleur fonctionnement du foie

Le médicament favorise un meilleur fonctionnement du foie et le protège des effets du virus. Le médicament se caractérise par des traitements relativement courts qui doivent être répétés avec de courtes pauses. Compte tenu de la gravité de la maladie, il est possible de prescrire au patient 1 à 2 comprimés de Silymar, à prendre une demi-heure avant les repas trois fois par jour. La dose quotidienne maximale du médicament est de six comprimés.

La durée de la thérapie est d'un mois. Si nécessaire, répétez le traitement après 4-12 semaines. Il est utile de vérifier auprès de votre médecin traitant la possibilité d’utiliser un traitement d'association avec Silimar, car il n'existe actuellement aucune donnée précise sur les interactions médicamenteuses.

Vidéo - Les principales méthodes de traitement et de diagnostic de la cirrhose

Dans le tableau ci-dessous, vous pouvez voir les prix des médicaments ci-dessus.

Comment guérir l'hépatite C

Est-il possible de guérir l'hépatite C? Les méthodes thérapeutiques modernes permettent de récupérer plus de 50% des virus infectés. La maladie est très insidieuse et souvent diagnostiquée par hasard, en train de rechercher d'autres pathologies. La pénétration du virus dans le corps endommage les hépatocytes (cellules du foie).

En l'absence de traitement adéquat, la surface des zones endommagées augmente, ce qui entraîne des conséquences irréversibles - cancer ou cirrhose du foie. Sur le site des hépatites déformés, le tissu conjonctif grossier se développe et provoque une diminution de l'activité fonctionnelle du foie.

Où commence la thérapie

Car le tableau clinique de l'hépatite C se caractérise par l'apparition de nombreux symptômes prononcés qui ne permettent pas à une personne de mener une vie normale. La maladie n’est pas une condamnation à mort, elle est dangereuse pour ses complications graves. Pour prévenir leur développement, le patient doit consommer à la maison des médicaments pharmacologiques pour toute la vie. Quelles sont les étapes du schéma thérapeutique:

  • élimination de l'inflammation dans le foie;
  • prévention de la cirrhose et du cancer du foie;
  • la destruction des agents pathogènes de la maladie.

Dans 5 à 7% des cas, l’hépatite C est complètement guérie sans prendre de médicaments pharmacologiques. Cela est dû à la grande résistance du corps humain aux infections virales. Après récupération, une certaine quantité d'anticorps spécifiques reste dans le sang. En raison de l'immunité élevée, la personne non seulement a récupéré, mais a également acquis un «vaccin» contre la pathologie.

Si des virus ont été détectés au cours des tests de laboratoire, un spécialiste étroit est impliqué dans le choix des méthodes de traitement. C'est à lui de décider si un traitement actif est nécessaire pour le patient et quels médicaments doivent être utilisés. Le choix des médicaments est individuel et repose sur les facteurs suivants:

  • l'âge;
  • le sexe;
  • le moment de la présence de virus dans le corps;
  • génotype de l'agent pathogène;
  • prédisposition à la formation de fibrine.

Assurez-vous de procéder à un examen du patient pour déterminer la propension à la survenue d'une cirrhose. Pour cela, des tests sont effectués pour détecter la présence de marqueurs immunogénétiques:

  • les cytokines;
  • protéines immunorégulatrices;
  • facteurs de fibrinogenèse.

Après avoir évalué le degré de formation de fibrine, les médecins commencent à traiter le patient. Elle est réalisée de manière urgente si la probabilité d'une lésion rapide des cellules du foie et de la formation d'une tumeur maligne est élevée.

Combien coûte le traitement?

Le coût d’un traitement rapide et efficace contre l’hépatite C est considérable. Plus tôt dans notre pays, il existait un programme d’État visant à fournir gratuitement aux patients les médicaments nécessaires. Pendant plusieurs années, il a été fermé et toutes les dépenses liées au traitement de la pathologie virale sont à la charge des malades et des membres de leur famille. Il existe toutefois une exception: si un patient est diagnostiqué avec le VIH en plus de l'hépatite C, le traitement sera effectué aux frais de l'État.

Le traitement de la pathologie dure de plusieurs mois à 1-2 ans. Le coût d'un traitement thérapeutique, tenant compte de tous les médicaments utilisés, est compris entre 50 000 et 60 000 roubles. Le prix maximal peut dépasser 750 000 roubles. Le traitement du virus de génotype 1b est le plus coûteux, mais même à un coût considérable, il existe un risque d’aggravation de la maladie. Si le patient n'a pas d'argent, vous pouvez alors essayer de résoudre le problème au niveau local ou régional.

Le traitement avec les médicaments les plus modernes avec une efficacité prouvée n'est pas abordable pour toutes les personnes malades. Le coût d'une ampoule est d'environ 10 000 roubles. Quatre à cinq ampoules de ce type sont nécessaires pour le traitement par mois. En plus des solutions pour l'administration parentérale, le traitement est administré avec des pilules, ce qui coûte au patient entre 4 000 et 5 000 roubles supplémentaires par mois. Le prix d'un cours thérapeutique varie entre 500 000 et 750 000 roubles sans tenir compte du coût des études en laboratoire et des études instrumentales. De nombreux patients se moquent malheureusement de la chance de ceux qui, en plus de l'hépatite C, sont porteurs du VIH.

La méthode moderne de diagnostic de l'élastométrie n'est pas disponible pour la plupart des patients. Le problème réside non seulement dans le coût de la procédure, mais également dans sa faible disponibilité. Les fibroscans ne sont présents que dans les grands centres régionaux ou régionaux, mais même s’inscrire à une étude n’est pas chose facile. L'élastométrie est une méthode de diagnostic non invasive qui vous permet d'évaluer rapidement le degré d'atteinte hépatique ou l'efficacité du traitement.

L'hépatite C n'est pas traitée avec des remèdes populaires. Même en l'absence d'argent pour un traitement à part entière, il est préférable d'acheter des médicaments pharmacologiques qui restaurent les cellules hépatiques endommagées. Ils sont composés d'ingrédients naturels qui ne causent pas d'effets secondaires. Ces médicaments incluent Carsil et Hofitol.

L'hépatite C détruit lentement les cellules du foie

Schéma thérapeutique

Aucune norme de traitement n'a été mise au point pour aider à se débarrasser définitivement de l'hépatite C. Les approches sont différentes pour chaque patient - après un diagnostic approfondi, les médecins comparent leurs résultats aux facteurs suivants:

  • le degré de dommages au foie;
  • la probabilité d'effets secondaires;
  • prédisposition individuelle aux médicaments pharmacologiques;
  • évaluation de la probabilité d'un traitement réussi;
  • attitude patiente.

L'efficacité du traitement de l'hépatite C avec une combinaison de ribavirine et d'interféron a été prouvée. Ils appartiennent à un médicament à large spectre, qui convient pour le traitement de presque tous les génotypes de l'agent pathogène. L’interféron est mal toléré par de nombreux patients et son acquisition pose des difficultés.

Avant le traitement, le patient est averti du coût du traitement et de la nécessité d'un traitement médicamenteux constant. Si, à un moment quelconque, le patient manque de fonds et ne prend pas de médicaments, les virus développent une résistance. Dans la plupart des cas, lors de la reprise du traitement, son efficacité sera extrêmement faible.

La probabilité de récupération augmente en fonction de la présence des signes et facteurs suivants chez les patients:

  • Course Europoid;
  • appartenant au sexe féminin;
  • construction mince;
  • âge inférieur à 40-45 ans;
  • manque de dépendance à l'insuline;
  • légers dommages à l'hépatite.

Malgré le nombre important d’effets secondaires de l’interféron, c’est sa combinaison avec la ribavirine qui permet d’obtenir le maximum d’effet thérapeutique. Il améliore l'action du médicament antiviral, apporte de manière significative la récupération. Une ou deux fois par semaine, un interféron à courte durée d'action est administré au patient et le médicament à longue durée d'action est indiqué pour une utilisation quatre fois par mois. La ribavirine est utilisée chaque jour à des doses individuelles.

La durée du traitement dépend de nombreux facteurs, mais le génotype du virus est déterminant. Si un deuxième ou un troisième génotype de l'agent pathogène de l'hépatite C est diagnostiqué chez une personne, la probabilité de guérison complète dépasse 90%. Lorsque le premier génotype du virus est détecté, il est possible d'éliminer la pathologie dans 45 à 50% des cas. La présence de contre-indications à l'utilisation de la ribavirine ralentit la récupération, mais ne l'exclut pas.

Lorsque la thérapie combinée n'est pas effectuée

Le traitement de l'hépatite C n'est pas seulement compliqué et coûteux, il ne convient pas à tout le monde. Dans quels cas n'est pas effectué une thérapie combinée:

  • enfants de moins de 3 ans;
  • la grossesse
  • la présence d'organes de donneurs greffés;
  • idiosyncrasie à la ribavérine ou à l'interféron;
  • l'hyperthyroïdie - la surproduction d'hormones par la glande thyroïde;
  • insuffisance cardiaque chronique;
  • obstruction des poumons;
  • ischémie pulmonaire.

Le traitement de l'hépatite C peut être retardé jusqu'à l'élimination complète de l'insuffisance cardiaque ou de l'obstruction pulmonaire. Afin de soulager l’état du patient et d’empêcher la propagation du virus, le traitement est mis en oeuvre selon des schémas personnalisés.

Avant de prescrire des médicaments pharmacologiques, un examen complet des patients pour détecter la présence de maladies concomitantes est nécessaire.

Malgré le danger de l’hépatite C, les médicaments utilisés peuvent sérieusement aggraver le bien-être d’une personne en raison du grand nombre d’effets secondaires. Dans certains cas, les médecins comparent les risques et les avantages de l’utilisation de médicaments. Quelles conséquences peuvent survenir:

  • La ribavirine peut entraîner une diminution de l'hémoglobine dans le sang. Pour la prévention et le traitement de l'anémie ferriprive, il est montré aux patients prenant des suppléments de fer;
  • la thérapie a un effet négatif sur la glande thyroïde. Son activité fonctionnelle peut à la fois augmenter et diminuer. Pendant la réception de la ribavirine et de l'interféron, l'état de la glande endocrine est constamment surveillé en raison de la probabilité élevée de troubles irréversibles;
  • pendant le traitement, les patients subissent une perte de cheveux modérée. Après la récupération, les cheveux sont complètement restaurés;
  • L'interféron contribue à l'apparition des symptômes de la grippe: douleurs dans les articulations, hyperthermie, fièvre, qui diminuent après la majeure partie du traitement. Pour réduire la gravité des effets secondaires, les médecins recommandent l’injection de drogues avant le coucher. Les médicaments utilisés dans le traitement de l'hépatite C provoquent une déshydratation. Pour reconstituer les fluides corporels, vous devez boire au moins 2 litres d'eau pure non gazeuse par jour.
  • un traitement combiné entraîne parfois des difficultés à s'endormir et réduit la qualité du sommeil. Pour une récupération rapide et complète, il faut de la force et une certaine attitude. La personne se sent complètement brisée le matin. Il est conseillé aux patients de prendre des médicaments ayant un léger effet sédatif - infusions de valériane, mélisse, d’agripaume, de menthe;
  • la présence même de l'hépatite C provoque une dépression et un sentiment de désespoir total. Et les médicaments pharmacologiques aggravent tellement cette affection que de nombreux patients refusent le traitement en raison de leur apparente futilité. Un antidépresseur est indiqué pour le traitement de la dépression et une consultation avec un psychothérapeute est recommandée. Chez certains patients, des troubles neurologiques peuvent provoquer: manque d'appétit, instabilité émotionnelle, anxiété accrue, diminution de la puissance et pensées suicidaires. Ces effets secondaires éliminent bien la fluoxétine et le Zoloft.

Les effets indésirables rares incluent une diminution de l’acuité visuelle et une détresse respiratoire, provoquée par une altération de la fonction pulmonaire. L'apparition d'une toux sèche ou humide - un signal pour examiner le patient pour éliminer un abcès.

Hépatoprotecteurs utilisés dans le traitement de l'hépatite C

Hépatoprotecteurs

Il traite de l'hépatite C chronique que seuls les hépatoprotecteurs ne peuvent pas. Ils n'ont pas la capacité de détruire les virus et de les empêcher d'endommager les cellules du foie. Les préparations sont indiquées pour une utilisation en tant qu’agents augmentant l’activité fonctionnelle d’un filtre biologique. La composition des hépatoprotecteurs comprend des plantes médicinales, de la silymarine, des phospholipides et un extrait du foie de bovin. Aide à accélérer le rétablissement de l'hépatite:

  • Legalon;
  • Essentiale forte;
  • Liv-52;
  • Phosphogliv et Phosphogliv forte.

Un traitement par hépatoprotecteurs augmente la résistance des cellules du foie aux infections virales, prévient les dommages causés aux hépatocytes et contribue à leur guérison.

Vue d'ensemble des nouveaux médicaments

Récemment, les médicaments anceptiques, le bocéprévir et le télaprévir, ont été synthétisés. Leur utilisation vous permet de guérir complètement plus de 80% des patients. L'action des médicaments antiviraux est le blocage complet d'enzymes spécifiques, ce qui empêche la reproduction active du virus et les dommages aux cellules du foie. Quelles sont les caractéristiques de la réception Telaprevir et Böceprevir:

  • utilisé dans le traitement des patients avec le premier génotype de l'agent pathogène de la pathologie;
  • l'application est possible uniquement avec l'interféron et la ribavirine;
  • ne convient pas à l'administration parentérale;
  • peut être utilisé dans le traitement de la cirrhose du foie;
  • non utilisé chez les patients ayant une prédisposition individuelle à la ribavirine ou à l'interféron;
  • les dosages sont sélectionnés individuellement.

Ces médicaments antiviraux sont très coûteux et ont en même temps de graves effets secondaires. Au cours du traitement, on peut diagnostiquer chez les patients une anémie ferriprive, des réactions allergiques, des modifications du goût.

L'hépatite C n'est pas traitée avec l'interféron et la ribavirine pendant la grossesse.

Presque tous les médicaments utilisés dans le traitement de l'hépatite C peuvent s'accumuler dans l'organisme et provoquer des réactions spécifiques. Les femmes rétablies doivent attendre environ six mois avant de concevoir pour que les substances actives soient progressivement éliminées des cellules et des tissus.

La prise de ribavirine et d'interféron peut provoquer des anomalies et des mutations congénitales. C'est pourquoi il n'y a pas de traitement pour les femmes chez qui l'hépatite C a été détectée pendant la grossesse de l'enfant. On leur a montré un traitement de soutien avec des hépatoprotecteurs à la maison.

Opinions des patients

On peut juger de l’efficacité du traitement de l’hépatite C en lisant des critiques de personnes qui ont récupéré ou qui viennent de commencer à prendre des médicaments pharmacologiques.

Elena, Nizhny Novgorod:

«C’est impossible de se rendre - c’est de ma propre expérience qu’il était possible de vaincre l’hépatite C. J'ai été traité pendant plus de six mois avec un interféron. Ce qui manquait: les cheveux sont tombés, faute de fer, les ongles exfoliés et des ecchymoses sont apparus sur tout le corps. Étourdi et périodiquement il y avait une panique. Cinq ans ont passé, je passe régulièrement des tests et ils sont toujours propres. ”

«Je n'ai pas compris tout de suite que tout dépendait du médecin. Le premier acquiesça de la tête et m'écrivit seulement Liv-52 et Essentiale forte. Et j’ai un virus du premier génotype, quel type d’hépatoprotecteurs sont là… Ce n’est que depuis la troisième fois que j’ai trouvé un spécialiste compétent et commencé un traitement à la ribavirine et à l’interféron. Maintenant je suis complètement en bonne santé. "

«J'ai trouvé un virus par hasard, lors de mon inscription pour la grossesse. Choc Vu les hépatoprotecteurs, suivait le régime recommandé. L'enfant est né en bonne santé et j'ai immédiatement commencé à piquer l'interféron et à boire de la ribavirine. Au lieu de jouir de la maternité, elle est tombée dans une grave dépression. Maintenant, je me souviens de tout comme d’un rêve épouvantable. En bonne santé, ma fille est déjà en première année. »

À cause d'une thérapie coûteuse, les gens se demandent souvent: combien de temps les malades vivent-ils s'ils ne sont pas traités pour l'hépatite C? Tout dépend de l'état initial de la santé humaine et du génotype du virus. Aucun médecin ne répondra à cette question, même approximativement. Dans tous les cas, vous ne pouvez pas abandonner - l’hépatite C est en grande partie curable.


Articles Connexes Hépatite