Hépatite toxique - aiguë et chronique

Share Tweet Pin it

Une maladie du foie, telle qu'une hépatite toxique, à évolution aiguë ou chronique, résulte de l'ingestion de diverses substances nocives (alcool, drogues, toxines fongiques).

L'effet toxique sur les cellules du foie, qui s'accompagne d'une inflammation des cellules et de leur mort, se manifeste par une augmentation de la taille du foie et des sensations douloureuses dans l'hypochondre droit et la jaunisse.

L'hépatite toxique aiguë se développe avec une seule ingestion d'un grand nombre de substances toxiques. Les symptômes de cette forme de la maladie apparaissent pendant les 2-5 premiers jours après l'intoxication. La forme chronique se développe à la suite de l'ingestion répétée de poisons, mais en petites quantités. Dans ce cas, les symptômes de la maladie peuvent apparaître après des années.

Raisons

De quoi s'agit-il et pourquoi se développe-t-il? Les causes de l'hépatite toxique chez l'adulte peuvent être l'absorption et l'inhalation de substances toxiques (solvants organiques et poisons industriels), l'intoxication par des champignons (le plus souvent des crapauds pâles, rarement des agariques, des morilles et des lignées). La maladie est causée par une seule consommation d'alcool à fortes doses et par la consommation de boissons alcoolisées sur une longue période.

Avec une dose unique d'une dose élevée de l'un des médicaments suivants, bien supérieure à celle recommandée par un médecin, il se produit des lésions toxiques du foie et une hépatite toxique aiguë se développe.

  • sulfonamides (Biseptol);
  • médicaments antiviraux (interféron, etc.);
  • médicaments antituberculeux (Ftivazid);
  • antipyrétiques (paracétamol, aspirine);
  • les anticonvulsivants (phénobarbital et autres).

En outre, une maladie hépatique toxique est provoquée par les substances suivantes:

  • le phosphore, qui est abondant dans les engrais utilisés pour augmenter le rendement des cultures horticoles.
  • l'arsenic libéré dans l'industrie métallurgique.
  • phénols contenus dans les désinfectants.
  • pesticides et insecticides utilisés en agriculture pour lutter contre les mauvaises herbes et les insectes.
  • aldéhydes utilisés dans l'industrie alimentaire.

Les poisons et leurs toxines peuvent pénétrer dans le corps humain de différentes manières: par le tractus gastro-intestinal, par le système respiratoire, par la peau et par le sang. Ils peuvent avoir un effet direct sur le foie (avec un effet direct sur les hépatocytes) ou indirectement (lorsque le flux sanguin est perturbé dans les vaisseaux du foie, ce qui entraîne leur mort et leur dysfonctionnement).

Selon la CIM-10, selon l'étiologie de la maladie, l'hépatite toxique peut être directe, cholestatique et immunitaire. Selon l'évolution de la maladie, la classification en lésions virales aiguës et chroniques a été adoptée.

Symptômes de l'hépatite toxique

Dans les cas bénins d'hépatite toxique, la maladie ne présente pratiquement aucun symptôme et n'est détectée que lors d'un examen de groupe (par exemple, l'utilisation de champignons toxiques).

Dans les cas plus graves, l'hépatite peut se manifester sous la forme des symptômes suivants:

  1. Les douleurs dans l'hypochondre droit, apparaissant soudainement, 2 à 5 jours après la pénétration du poison hépatotrope dans le corps, sont le résultat de l'étirement de la capsule par un foie hypertrophié (en raison du processus inflammatoire aigu qui s'y trouve);
  2. Coloration ictérique des muqueuses et de la peau;
  3. Urine foncée saturée;
  4. Matières fécales blanchies;
  5. Augmentation de la température corporelle> 380 ° C, faiblesse générale, manque d'appétit, nausées, vomissements (avec éventuellement du sang), douleurs dans les articulations;
  6. Pétéchies (hémorragies cutanées mineures);
  7. Saignement nasal;
  8. Phénomènes hémorragiques;
  9. La peau peut changer de couleur en safran ou en orange. La taille du foie, à la suite d'une dystrophie aiguë, peut considérablement diminuer.

L'hépatite toxique chronique se déroule plus en douceur, sans manifestations aiguës. Il peut y avoir une douleur sourde dans l'hypochondre droit, une légère jaunisse, une légère intoxication, une température subfébrile, un goût amer dans la bouche. Ces symptômes peuvent disparaître pendant un certain temps (rémission) et à nouveau se manifester (s'aggraver).

Diagnostics

Dans le diagnostic de l'hépatite toxique utilisé des méthodes de laboratoire et instrumentales. Un test sanguin biochimique est effectué pour déterminer le niveau de bilirubine et d’enzymes telles que l’AST et l’ALT, la phosphatase alcaline, la gamma-glutamyl transpeptidase.

Traitement de l'hépatite toxique

Le traitement de la maladie chez l'adulte implique en premier lieu la cessation de l'infiltration d'une substance nocive dans le corps. Si, pour une raison quelconque, il n’est pas possible de se rendre dans un centre médical pour une assistance à part entière, il est nécessaire de réaliser un certain nombre d’opérations qui empêchent la pénétration d’une substance toxique dans le sang et, par conséquent, dans le foie.

Si le poison présumé est entré dans le tube digestif, il est nécessaire de s'en débarrasser à l'aide de vomissements faussement provoqués. Vous devez d’abord prendre une position confortable pour cela (position semi-assise avec la tête inclinée vers l’avant). Après cela, vous devriez irriter la racine de la langue en appuyant dessus avec votre doigt (ceci n'est pas utilisé dans tous les cas). Pour atténuer l'effet du poison sur les parois de l'estomac, vous devez boire du lait, une décoction de graines de lin. Si la température augmente, vous pouvez appliquer des compresses froides sur le front.

Pendant ce temps, il est préférable d'appeler une ambulance ou de contacter immédiatement un centre médical. Si des symptômes d'une forme aiguë d'hépatite toxique apparaissent, le patient doit être hospitalisé d'urgence. À l'hôpital, il sera traité sous la surveillance d'un médecin avec le traitement suivant:

  1. Laver l'estomac des restes de poison. Pour ce faire, utilisez de l’eau légèrement tiède en espérant qu’un adulte ait besoin de 10 litres d’eau.
  2. Élimination des poisons de l'organisme (charbon actif, compte-gouttes contenant des solutions électrolytiques), hémosorption, échange plasmatique (purification du sang à partir de substances toxiques). Le charbon actif aspire à sa surface les toxines restant dans l'estomac, les empêchant de pénétrer dans le sang.
  3. L'utilisation de vitamines B et C.
  4. Pour restaurer le foie, utilisez des hépatoprotecteurs spéciaux, par exemple Essentiale ou Heptral.
  5. Drogues cholérétiques (Holosas, Holenzim). Avec la bile, certaines substances toxiques sont éliminées du foie.
  6. Si une attaque de la maladie a été causée par une intoxication par les champignons, des antidotes spéciaux sont utilisés pour prévenir les dommages toxiques aux cellules.

Pendant le traitement, le patient est attribué à un repos au lit strict et à un régime spécifique.

Hépatoprotecteurs

Les hépatoprotecteurs sont des médicaments spécifiquement conçus pour augmenter le niveau de résistance du foie à divers facteurs négatifs. Cet agent thérapeutique améliore la capacité du foie à neutraliser les substances toxiques. Ils constituent une partie importante du traitement des dommages toxiques au foie dus à l'hépatite.

  1. Heptral Le principal ingrédient actif est l'adémétionine, qui stimule la croissance des cellules du foie, participe à la synthèse de la sérotonine et à la neutralisation des toxines. L'adéméthionine est produite par le foie, mais dans ses maladies, la concentration de cette substance dans le corps diminue. Heptral compense le déficit en adémétionine et stimule sa synthèse naturelle.
  2. Essentiale forte. Le médicament normalise le métabolisme des glucides, des protéines et des lipides dans le foie, renforçant ainsi sa fonction neutralisante. Il contribue à la restauration du foie après ses dommages, prévient la formation de tissu cicatriciel. Le médicament est à base de graisses spéciales (appelées phospholipides essentiels), qui sont obtenues à partir de fèves de soja.

En ce qui concerne les traitements à domicile, il est strictement interdit de consommer de l'alcool et de fumer.

Le patient doit être nourri en petites portions et souvent, ainsi, l'élimination de la bile s'améliore. Les aliments ne doivent pas être gras, frits, salés, sans assaisonnement, être riches en vitamines et en fibres.

Par conséquent, les principaux produits alimentaires devraient être des légumes et des fruits frais (diverses salades), des légumineuses (haricots, pois). Utilisez uniquement du beurre et des huiles végétales. Ne manger que de la viande très digeste (poulet, lapin). Complètement abandonner fumé, en conserve. Faites des jours de jeûne, un jour de la semaine, ne mangez que des légumes ou des fruits.

Une maladie contre laquelle personne n'est à l'abri, ou qu'est-ce qu'une hépatite toxique?

Les médicaments, l'alcool, une alimentation malsaine, des conditions environnementales défavorables, empoisonnent quotidiennement le foie de personnes sans méfiance. Pour certains, il ne provoque aucun effet pendant des années en raison de faibles doses de toxines. Cependant, en fin de compte, la destruction du foie se manifeste et tout le corps est en danger. Comment protéger le foie des impacts négatifs et que faire si l'hépatite toxique est déjà diagnostiquée?

Symptômes de toxines du foie empoisonnement

L'hépatite toxique ne se manifeste parfois pas aux premiers stades de développement, elle ne peut être identifiée que par des recherches en laboratoire. Il est difficile de distinguer d'autres maladies du foie présentant des symptômes similaires. Cependant, il existe un certain nombre de caractéristiques ou de syndromes stables, dont la gravité dépend de la gravité de la maladie et de la forme du poison.

Syndrome cytolytique. Augmentation de la perméabilité des cellules hépatiques, accompagnée de leur destruction complète ou partielle. Le sang augmente l'activité des enzymes hépatiques, la teneur en Fe, la vitamine B12.

Syndrome cholestatique. La bile pénètre à peine dans le duodénum, ​​symptômes de la jaunisse associés à une coloration de la peau ou à des liquides biologiques de couleur jaune. La chaise s'illumine et l'urine, au contraire, devient plus sombre que sa teinte naturelle. Des démangeaisons apparaissent.

Syndrome dyspeptique. Elle se caractérise par une perte d'appétit, des flatulences, des vomissements ou des nausées.

La maladie se caractérise par une augmentation du foie et des douleurs dans l'hypochondre droit. Les hommes peuvent ressentir une féminisation d'apparence: formation et élargissement des glandes mammaires, amas graisseux sur les cuisses et l'abdomen, diminution des testicules. Le syndrome d'hépatite toxique est une rougeur du visage, associée à un réseau capillaire étendu sur le visage.

La courbure ou le raccourcissement des tendons de la paume est possible, ce qui conduit à des fonctions limitées de la paume. Le bout des doigts peut augmenter et les plaques des ongles deviennent bombées.

Hepatargia. Un syndrome qui se développe sur le fond de l'insuffisance hépatique sévère. Il est caractérisé par:

  • "Hépatique" odeur de la bouche.
  • Changements dans le champ neuropsychologique associés à l'apparition d'une irritabilité inhabituelle, d'une somnolence constante, d'un manque d'intérêt non naturel chez les personnes proches.
  • Le développement du coma hépatique, caractérisé par un manque de réponse aux stimuli.

La gravité de la maladie et la cause de son apparition déterminent l'intensité, le nombre et la combinaison des symptômes.

Classification de l'hépatite toxique

Il existe trois sévérités de la maladie:

  • Le premier degré est associé à une augmentation des enzymes hépatiques de 2 à 5 fois dans le sérum, car ils sont conçus pour détruire les composés toxiques emprisonnés dans les cellules d'un organe.
  • Le deuxième degré commence par une multiplication par cinq des enzymes.
  • Le troisième degré implique une augmentation du taux de leur contenu dans le sang de 10 fois ou plus.

Il existe deux types de lésions hépatiques toxiques, qui dépendent du taux de croissance de l'insuffisance hépatique:

La forme aiguë de l'hépatite se manifeste en quelques jours, parfois deux jours suffisent. La raison de son apparition est le coup ponctuel d’une grande quantité de substance toxique. Les cellules hépatiques meurent en masse, ce qui entraîne de graves perturbations dans son fonctionnement.

La forme chronique apparaît après des mois ou des années. Cela est dû à l'ingestion systématique de poisons en petites quantités. Elle peut s'accompagner de complications dangereuses sous la forme d'une cirrhose, au cours de laquelle meurent des tissus d'organes et la formation de cicatrices à leur place, ou de fonctions hépatiques anormales à divers degrés.

Facteurs de risque et causes d'hépatite toxique

Les principaux facteurs de risque de développer la maladie sont:

  • L'hérédité, due à la faible fonction protectrice des cellules du foie et à la sensibilité aux protéines étrangères
  • Dommages à la glande par des virus
  • 40 ans et plus
  • Travailler en production dangereuse
  • Environnement fortement pollué
  • Surpoids ou carence
  • Faible pourcentage de tissu musculaire par rapport à la graisse
  • Diabète de type 2

Une cause fréquente de l'apparition de la maladie est l'utilisation de médicaments qui affectent négativement le fonctionnement du foie. Ceux-ci comprennent:

  • Médicaments qui tuent les virus dans le corps
  • Divers antipyrétiques
  • Médicaments prescrits pour la tuberculose
  • Médicaments antimicrobiens

Il existe de nombreux poisons d'origine végétale. Ceux-ci sont contenus dans les mauvaises herbes ou les champignons. En outre, les céréales périmées, déjà affectées par les moisissures, peuvent provoquer l'apparition d'une hépatite toxique.

Les personnes travaillant dans des industries dangereuses sont confrontées plus souvent que d’autres aux poisons industriels:

  • Dans le domaine de la métallurgie - avec de l'arsenic ou du phosphore.
  • Dans l'industrie pétrolière - avec des hydrocarbures chlorés.
  • Dans le domaine de la production alimentaire - avec les phénols, qui sont utilisés pour éliminer la microflore pathogène.
  • En agriculture - avec les insecticides nécessaires pour lutter contre les insectes nuisibles.

Les substances toxiques pénètrent dans le foie par le système digestif, les poumons et même la peau. Ils s'infiltrent ensuite dans le sang et pénètrent dans le foie.

Formes de diagnostic de l'hépatite du foie

Lorsque la manifestation des premiers signes de la maladie ou pour des conseils sur la santé du foie et de la vésicule biliaire se tourner vers un hépatologue. La première chose que fait le médecin est de collecter des données.

Il découvre les symptômes de la maladie, le moment de leur manifestation et la durée du cours, étudie des informations sur la vie et la santé du patient. Il est important d'informer l'hépatologue de la présence de maladies chroniques, de maladies héréditaires, de travail dans une production dangereuse ou de contacts avec des substances toxiques (le cas échéant), du processus de prise de médicaments au cours des dernières années.

À travers un examen physique, le médecin identifie les signes externes de la maladie. Évalue la couleur de la peau et la sclérotique (blanc de l'oeil), examine le corps pour détecter la présence de phoques gras jaunes causés par des troubles métaboliques. Avec l'aide de la palpation détermine la force de la douleur dans l'hypochondre droit, et en tapotant, évalue le degré d'élargissement du foie.

A l'étape suivante, des tests de laboratoire sont effectués:

  • Test sanguin général. Réalisé pour identifier le niveau de sensibilité aux substances étrangères, le nombre de leucocytes, le rapport entre différentes protéines.
  • Analyse d'urine Indispensable pour évaluer la couleur de l'urine, déterminer la présence de pigments biliaires et la présence de protéines dans la composition.
  • Détection de la présence de marqueurs de l'hépatite virale dans le sang.
  • Protéinogramme. L'étude du niveau de protéines et de fractions de protéines.
  • Test sanguin pour la coagulation. Il est utile de déterminer dans quelle mesure le nombre de facteurs de coagulation formés dans le foie a diminué.
  • Les méthodes instrumentales pour l'étude des dommages toxiques au foie comprennent:
  • Échographie. Déterminer la taille du foie et le degré de compactage de sa structure. Si des dommages aux organes toxiques causés par des substances toxiques surviennent pendant une longue période, une rate élargie sera diagnostiquée.
  • Biopsie du foie. Analyse des particules tissulaires de l'organe permettant de déterminer la présence d'inflammation ou de mort cellulaire. Réalisé pour clarifier le diagnostic.
  • Elastographie Alternative à la biopsie, l'étude du tissu hépatique est réalisée à l'aide d'un appareil spécial. Nécessaire pour identifier le degré de croissance du tissu conjonctif.
  • Tomographie par spirale. Scanner un orgue avec un faisceau de rayons X, ce qui vous permet d’obtenir une présentation détaillée de l’organe sur un ordinateur.
  • Imagerie par résonance magnétique. Méthode permettant d'obtenir une image précise du corps en l'exposant à des aimants puissants.

Le diagnostic comprend trois étapes d'examen, de test et d'examen instrumental du foie.

Règles de nutrition pour les dommages toxiques au foie et méthodes de traitement

Le numéro de régime 5 est prescrit aux personnes atteintes de maladies du foie ou de la vésicule biliaire. Il aide à réduire la charge sur l'organe malade en éliminant les produits qui augmentent la sécrétion et l'écrasement des apports alimentaires. Observez-le pendant un an et demi ou deux ans afin d'accélérer le processus de récupération, puis rétablissez le corps après une maladie. Les principales caractéristiques du régime alimentaire:

  • Fréquence de manger de la nourriture. Pendant la journée, vous devez manger 5 à 6 fois par jour. Les portions doivent être inférieures à la norme deux fois.
  • L'exclusion d'un certain nombre de produits. Interdit de l'utilisation de sucré, épicé, gras et en conserve.
  • Réduire la consommation d'épices et de sel (pas plus de 3 grammes par jour).
  • La teneur en protéines de l'alimentation quotidienne ne dépasse pas 30 g. Ce montant doit être distribué uniformément à tous les repas. Le respect de cet élément minimisera le risque de lésion du tissu cérébral par des substances toxiques qui s'accumulent dans le sang en raison d'interruptions du foie.
  • L'utilisation de soupes sans le contenu d'oignons, de céréales, de thé fort, de salades de légumes, de pâtes, cuites au four ou bouillies
  • Lorsque vous travaillez dans des environnements dangereux, les produits laitiers doivent être inclus dans le régime alimentaire. Il réduit les effets de l'exposition à des substances toxiques.
  • Le traitement non chirurgical peut durer de plusieurs semaines à 2-3 mois, selon la gravité de la maladie diagnostiquée. Dans les cas les plus dangereux pour la santé humaine, il est effectué sous la supervision de médecins de l'hôpital. Le traitement conservateur de l'hépatite toxique comprend:
  • L'élimination des substances nocives chez le patient. Par exemple, l'achèvement du médicament.
  • Le but de l'antidote, dans le cas d'une détermination précise du type de substance toxique. Il aide à neutraliser les toxines et à les éliminer du corps.
  • L'utilisation de l'une des méthodes de thérapie de désintoxication: lavage gastrique, augmentation du volume d'urine excrétée, par l'introduction de liquide et la nomination de diurétiques, méthode de nettoyage du sang.
  • Le cours de la prise de médicaments qui améliorent le travail du foie, tels que: Heptral, Antral.
  • Administration intraveineuse de vitamines B et C pour les reconstituer dans les cellules du foie.
  • Prendre des médicaments pour réduire la croissance des tissus adipeux dans le foie et empêcher la destruction des protéines.
  • Nettoyage de l'intestin afin de réduire l'absorption de substances nocives.
  • Passer une cure d'antibiotiques pour supprimer le développement de microbes dans les intestins.
  • Prise de médicaments qui suppriment le développement de réactions allergiques, qui ont un effet calmant sur le prurit.
  • Pour augmenter l'efficacité du traitement conservateur, des médicaments sont injectés dans la veine porte, qui amène le sang au foie à partir des organes du tractus gastro-intestinal. Pour ce faire, insérez un dispositif spécial creux, un cathéter, dans la veine du nombril.
  • Lorsque la restauration des fonctions du foie n'est pas possible, les médecins ont recours à la chirurgie, qui consiste en une greffe partielle d'organe. Le plus souvent, le donneur devient un parent proche.

Le traitement du foie est effectué de manière conservatrice avec un régime alimentaire spécial et une greffe partielle n'est prescrite que dans les cas extrêmes.

Complications de dommages toxiques au foie

Les formes bénignes de cette maladie peuvent être complètement guéries, mais la maladie à un stade avancé est lourde de complications graves:

  • Insuffisance hépatique. Perturbation du foie due au remplacement de la structure du corps par des adipocytes. La boursouflure est l'un des principaux symptômes de la maladie. L'eau commence à s'accumuler dans le corps en raison d'une diminution du pourcentage de protéines dans le sang. Extérieurement, il se manifeste par un jaunissement de la peau, de la sclérotique et des muqueuses. En outre, les saignements ne sont pas rares, en raison d'une diminution de la coagulation. Poids considérablement réduit en raison d'une production insuffisante de protéines, de graisses et de glucides.
  • Cirrhose du foie. La maladie est associée à une mort cellulaire étendue de l'organe et au remplacement d'un tissu sain par un tissu cicatriciel. Dans le contexte de cette maladie peut développer des varices oesophagiennes. Il s'accompagne de vomissements de sang, d'une coloration noire du fauteuil, d'une pression artérielle basse.
  • Dans certains cas, une ascite peut se développer, une maladie dans laquelle le liquide s'accumule dans la cavité abdominale. En outre, une insuffisance rénale peut se développer, entraînant une augmentation de la quantité de substances toxiques en raison de l'inhibition de la fonction rénale. Parfois, le niveau d'oxygène dans le sang diminue considérablement en raison de modifications de la circulation sanguine dans les poumons.
  • La croissance d'une tumeur maligne du foie
  • Infection de plusieurs systèmes corporels
  • Maladie de l'estomac ou du côlon
  • Infertilité

Il est nécessaire de consulter un médecin à temps s'il y a le moindre soupçon de maladie du foie. Sinon, le développement de complications graves.

Prévention des maladies

Pour prévenir le développement de l'hépatite toxique est nécessaire:

  • Respectez la sécurité au travail.
  • Minimiser la charge sur le foie, minimisant la consommation d'aliments lourds et nocifs pour le foie.
  • Abandonnez l'alcool et fumez.
  • Au cours du traitement de maladies ne prenez pas un grand nombre de médicaments de différents spectre d'action en même temps.
  • Exclure les médicaments dont les effets secondaires sont associés.
  • Ne prenez jamais de drogues avec de l'alcool.
  • Passer des examens de routine pour détecter la maladie à un stade précoce

Le principal conseil pour la prévention des maladies est un mode de vie sain et l’attention portée à votre corps.

En regardant la vidéo, vous en apprendrez davantage sur l'hépatite toxique.

L'hépatite toxique est une maladie dangereuse qui mine la santé de tout le corps. Ce sont des complications dangereusement graves aux derniers stades de développement. Dans les cas extrêmes, une greffe partielle d'organe peut être nécessaire.

Hépatite toxique

Le foie dans notre corps est l'organe le plus étonnant et le moins prétentieux. Il remplit plus de 400 fonctions différentes, tout en constituant la principale barrière entre le sang provenant des intestins et tous les autres organes. Les cellules hépatocytaires traitent le matériel entrant, synthétisent les substances nécessaires à tout l'organisme, éliminent et détoxifient les poisons et les toxines.

Ayant une énorme capacité de récupération, le foie est toutefois sujet aux ravages des substances nocives si elles arrivent en quantités difficiles à gérer. En même temps, une inflammation du foie se développe - hépatite et cellules hépatocytes meurent partiellement et s’effondrent. Qu'est-ce qu'une hépatite toxique, quels en sont les facteurs et comment traite-t-on cette maladie?

Quelle est l'hépatite toxique

L'inflammation du foie survient pour diverses raisons: infections bactériennes et virales, maladies fongiques et invasions parasitaires, exposition à des substances toxiques. Si la destruction des cellules du foie se produit sous l’effet de produits chimiques agressifs pénétrant dans le corps par l’extérieur, cette maladie est appelée hépatite toxique. Qu'est ce que c'est

  1. L'hépatite toxique aiguë se développe suite à l'ingestion d'une petite quantité de poison puissant ou d'irritants légers, mais à des concentrations élevées. En règle générale, les toxines pénètrent dans le tractus gastro-intestinal, moins souvent dans les voies respiratoires et la peau.
  2. L'hépatite chronique est due à une exposition constante à de faibles doses de toxine pendant une longue période. Les maladies liées à l'hépatite portent le numéro de code C71 de la CIM-10, K71 (atteinte hépatique toxique). La maladie alcoolique du foie est divisée en un groupe indépendant et porte le code K70.

L'hépatite toxique peut-elle être contagieuse? Non, il s’agit d’une maladie exclusivement thérapeutique provoquée par l’influence d’un facteur chimique externe sur une personne donnée. La maladie du groupe ne survient que si tous les patients sont exposés simultanément à la toxine (intoxication alimentaire, accidents du travail).

Causes de l'hépatite toxique

Selon les statistiques, la cause la plus fréquente d'hépatite toxique en Russie est l'abus d'alcool, ainsi que l'utilisation ultérieure non contrôlée de médicaments pour soulager la gueule de bois.

L'hépatite médicamenteuse toxique se développe à la suite d'une seule dose d'une grande dose de médicament ou d'un traitement à long terme, même sous surveillance médicale. Les groupes suivants sont les plus dangereux pour le foie des médicaments:

  • antipyrétique;
  • la tuberculose;
  • les sulfonamides;
  • antiviral;
  • anticonvulsivants.

Séparément, vous pouvez sélectionner l'hépatite après la chimiothérapie pour le cancer. Les médicaments cytotoxiques utilisés pour supprimer la croissance des cellules cancéreuses ont un effet négatif sur tous les organes et tissus, principalement le foie. Après la chimiothérapie, un test sanguin est requis pour surveiller l'état des processus biochimiques dans le foie. Selon les résultats, un régime et un traitement de rééducation sont prescrits.

Les poisons industriels sont une autre cause d'hépatite toxique. Ce groupe de substances peut empoisonner le corps par le tube digestif, ainsi que par contact avec la peau ou par inhalation d'air pollué. Les principales substances hépatotoxiques utilisées dans l'industrie moderne sont:

  • pesticides, y compris insecticides;
  • hydrocarbures chlorés (produits pétroliers);
  • des phénols;
  • les aldéhydes;
  • le phosphore;
  • l'arsenic.

Les poisons d'origine végétale constituent un autre groupe important de toxines ayant des effets nocifs sur le foie:

L'intoxication par les plantes est généralement due à une mauvaise cueillette de champignons ou à une auto-guérison en recueillant des herbes d'origine inconnue.

Symptômes de l'hépatite toxique aiguë et chronique

Les symptômes de l'hépatite toxique varieront légèrement en fonction de la nature de la maladie. Dans les cas aigus, les premiers signes apparaissent généralement après 2 à 4 jours, moins souvent après 12 à 24 heures (par exemple, en cas d'empoisonnement par un crapaud).

L'hépatite toxique aiguë s'accompagne des symptômes suivants:

  • fièvre
  • douleur dans l'hypochondre droit;
  • vomissements, manque d'appétit, nausée;
  • le jaunissement des blancs des yeux;
  • matières fécales blanchies;
  • saignements du nez, des gencives, des hémorragies ponctuelles sur la peau;
  • urine foncée;
  • parfois des troubles nerveux à la suite d'une exposition à des toxines sur le système nerveux.

Au cours de l'évolution chronique de la maladie, les symptômes peuvent périodiquement apparaître et disparaître:

  • une légère augmentation de la température corporelle (37,0–37,5 ° C);
  • inconfort dans la région de l'hypochondre droit;
  • ballonnements, diarrhée;
  • amertume dans la bouche, nausée, vomissements;
  • démangeaisons dans la peau;
  • fatigue accrue.

Le foie augmente de taille, une augmentation de la bilirubine et de la phosphatase alcaline est détectée dans les tests sanguins et le niveau des enzymes AST et ALT change. Des études complémentaires sont nécessaires pour exclure d'autres formes d'hépatite, principalement infectieuses.

Traitement de l'hépatite toxique

Le traitement de l'hépatite toxique consiste à éliminer le poison de l'organisme le plus rapidement possible, en thérapie symptomatique et à créer les conditions optimales pour la régénération du foie. Pour ce faire, utilisez des substances-hépatoprotecteurs. En règle générale, il s'agit de vitamines, d'enzymes et de produits à base de plantes.

  1. Hépatoprotecteurs en pharmacie: "Liv 52", "Essentiale", "Geptral". Ces médicaments contribuent au développement des phospholipides nécessaires, activent la synthèse des acides aminés, ont un effet cholérétique et anti-inflammatoire. Prenez-les dans des cours longs de 1 à 6 mois.
  2. Vitamines du groupe B et acide ascorbique.
  3. Moyens qui augmentent la sécrétion de bile - "Holensim", "Holosas".

Traitement des remèdes populaires contre l'hépatite

Le traitement des remèdes toxiques pour l'hépatite folklorique ne peut être utilisé que sous la surveillance d'un médecin. Ils aident à soulager les nausées et à normaliser la fonction hépatique:

  • jus de choucroute;
  • infusion de menthe;
  • jus de pamplemousse;
  • infusion de racines de raifort;
  • décoction de calendula;
  • jus de citrouille et pulpe.

Le régime alimentaire est d'une grande importance dans le traitement des maladies du foie. C'est le principal stimulus de la régénération, car il vous permet d'éliminer les effets de facteurs indésirables et de créer les conditions d'un rétablissement rapide, en fournissant au foie toutes les substances nécessaires. Vous devez également minimiser la consommation de tous les médicaments. Il y a un dicton qui dit: "La meilleure pilule pour le foie, c'est l'absence de toute pilule", et c'est proche de la vérité!

Régime alimentaire pour hépatite toxique du foie

Quel type de régime alimentaire pour l'hépatite toxique devrait être suivi? Exclure tous les produits difficiles à digérer:

  • viande grasse (porc, agneau, canard), saindoux;
  • poisson gras;
  • des oeufs;
  • nourriture en conserve;
  • les champignons;
  • viande fumée;
  • assaisonnements et sauces;
  • pâtisseries et pain frais;
  • thé fort, café, cacao;
  • eau gazéifiée;
  • les noix;
  • oignon, ail, radis, oseille;
  • confiserie, crème glacée;
  • fromages gras et fromage cottage, crème sure, beurre.

Fortement interdit l'alcool et la nicotine!

Vous ne pouvez pas manger gras, épicé, frit. La nourriture est cuite à la vapeur, au four ou bouillie.

Dans le régime quotidien doit inclure:

  • des bouillies;
  • pain séché;
  • le son;
  • poulet, veau;
  • variétés de poisson maigres;
  • lait et fromage cottage faible en gras;
  • fruits et légumes

Il est également utile de boire du thé vert, une décoction de fruits secs, des figues et des légumes verts.

Les aliments contre l'hépatite toxique doivent être préparés en petites portions, 5 à 6 fois par jour. Il est conseillé de respecter le principe de la nutrition séparée: ne mélangez pas les aliments riches en protéines et en glucides en une seule étape, le fruit est séparé de tout.

Prévisions

En général, avec un diagnostic opportun et un traitement approprié, le pronostic est favorable. Le foie a une capacité exceptionnelle de régénération et récupère facilement jusqu'à 75% des cellules mortes.

Une issue défavorable peut être le résultat d'une défaite aiguë avec une dose importante de poison et des soins médicaux retardés (par exemple, le poison du crapaud provoque l'apparition des premiers signes d'intoxication après que le foie y a été exposé).

L'hépatite toxique chronique peut être compliquée par une cirrhose du foie - le remplacement des cellules hépatocytes fonctionnelles par du tissu cicatriciel. En règle générale, cela se produit à la suite d'une exposition constante aux toxines du foie, lorsque le poison ne permet pas aux cellules de récupérer normalement, par exemple lors de la consommation d'alcool.

L'hépatite toxique est une maladie du foie non contagieuse résultant d'une intoxication du corps par des produits chimiques: alcool, drogues, poisons des plantes et toxines industrielles. La maladie est accompagnée de douleurs dans l'hypochondre droit, de nausées, d'indigestion et de fièvre. Dans le traitement de l'hépatite toxique, il est important d'éliminer l'impact du facteur destructeur, d'éliminer rapidement le poison du corps et de créer des conditions favorables à la récupération du foie. Pour ce faire, prenez des médicaments, des hépatoprotecteurs et suivez un régime alimentaire simple.

Hépatite toxique - causes, symptômes, traitement

L'hépatite toxique est une pathologie hépatique grave qui survient lorsque des produits chimiques et des substances toxiques pénètrent dans l'organisme - toxines fongiques, alcool et drogues. Les toxines sont une force destructrice pour les cellules du foie et, par conséquent, un processus inflammatoire grave se développe. Il est important de fournir les premiers secours, sinon cela aboutira à la mort. Vous devriez être alerté par une hypertrophie du foie, une jaunisse, une douleur sous la côte droite. Nous vous recommandons d'aller à l'hôpital avec tous ces symptômes.

Raisons principales

La maladie apparaît après une dose concentrée de poison dans le sang. Des substances nocives peuvent pénétrer intentionnellement dans le corps (une personne veut se suicider) ou professionnellement (une maladie associée à une activité).

Comment les toxines se retrouvent-elles dans le foie? Tout d'abord, ils se retrouvent dans la bouche, puis dans l'estomac, le sang et le foie. En outre, des substances nocives peuvent être présentes dans le foie par inhalation de toxines - pénétrez d'abord dans le nez, puis dans les poumons, le sang et le foie.

Il est à noter que certaines toxines agissent sur les cellules du foie, violent leur fonctionnalité. D'autres poisons violent complètement la circulation sanguine dans les vaisseaux chargés de nourrir les cellules. Tout se termine avec le fait que les cellules manquent d'oxygène et meurent.

Poisons dangereux

Les médicaments

Parfois, les médicaments à dose élevée entraînent de graves lésions hépatiques toxiques. Un effet négatif sur le foie:

  • Sulfonamides - Sulfadimétoksine, Biseptol.
  • Médicaments antiviraux - Flucold, Pharmacetron.

Toxines industrielles

Les substances sont à l'intérieur du corps à travers la peau, par inhalation. Lorsque le poison pénètre dans l'organisme, les cellules du foie commencent à mourir, les cellules adipeuses sont remplacées.

Vous pouvez mettre en évidence de telles substances nocives:

  • L'arsenic - c'est beaucoup dans les usines spéciales, les combinés.
  • Le phosphore est un composant de l'engrais phosphaté.
  • Les pesticides sont activement utilisés pour se débarrasser des mauvaises herbes.
  • Les hydrocarbures sont des composants du pétrole.
  • Les aldéhydes sont utilisés dans la fabrication de l'acide acétique.
  • Les phénols font partie des désinfectants antiseptiques.
  • Les insecticides combattent activement les parasites.

Boissons alcoolisées

Une grande quantité d'alcool bon marché affecte le foie. Pour les hommes, le taux - 30 grammes par jour, pour les femmes - 20 grammes. En cas de consommation excessive d'alcool, une personne est intoxiquée par le corps.

Lorsqu'une personne boit beaucoup d'alcool, de l'acétaldéhyde se forme dans le foie, un composant toxique qui perturbe diverses réactions chimiques du foie. De plus, les acides gras s'accumulent.

Toxines végétales

Des poisons dangereux sont contenus dans un gorchak, des champignons, une fleur de terre, un grèbe pâle. Les toxines ont un effet négatif sur les cellules du foie, ce qui pose des problèmes.

Les symptômes

Il est préférable de consulter immédiatement un médecin si de tels symptômes désagréables apparaissent:

  • La douleur sous le bord droit apparaît brusquement parce que la capsule du foie est étirée.
  • Intoxication du corps sous forme de fièvre, manque d'appétit, faiblesse générale, vomissements, nausée, sensations douloureuses dans les articulations.
  • Saignements abondants des gencives, du nez. Une hémorragie peut être notée sur la peau, indiquant un effet toxique non destructif des parois vasculaires.
  • Troubles mentaux sous forme de léthargie, d'agitation, de tremblements dans les mains, une personne est mal orientée dans l'espace, car les toxines ont un effet négatif sur le système nerveux.
  • La jaunisse avec des matières fécales claires, une urine foncée, peut complètement perturber le flux de la bile.
  • La taille du foie augmente considérablement, entraînant une grave inflammation des cellules du foie.

Qu'est-ce qu'une hépatite toxique dangereuse?

Pensez-vous que la maladie finira par passer? En vain, tout se termine par une insuffisance hépatique, un œdème, une jaunisse, une hémorragie interne, une perte de poids soudaine, une encéphalopathie hépatique, un coma hépatique. Particulièrement dangereux lorsque la cirrhose se développe à la suite d'une hépatite chronique toxique.

Méthodes de traitement

En cas d'empoisonnement, il est très important de respecter le repos au lit. Il nécessite également un lavage gastrique, le nettoyage de la toxine accumulée, qui se trouvait dans l'estomac.

Pour éliminer plus rapidement les toxines du corps, il est nécessaire de disposer d’un compte-gouttes électrolyte prenant du charbon actif, de la plasmaphérèse, de l’hémosorption. L'apport en vitamines B, C est tout aussi important.

En outre, le médecin prescrit ces groupes de médicaments:

  • Hépatoprotecteurs - Essentiale, Feuille 52, Heptral. Avec ces médicaments, vous pouvez réparer les cellules du foie après une blessure grave.
  • Drogues cholérétiques - Holenzim, Holosas. Les médicaments aident à éliminer les toxines de la bile.
  • Les antidotes recommandent de prendre après l'intoxication par les champignons. Les ingrédients chimiques aident à prévenir les dommages toxiques.

Traitement folklorique

Tout d’abord, vous devez faire tout ce qui est en votre pouvoir pour éviter tout contact avec la toxine. Il est préférable de provoquer des vomissements artificiels. Sous forme de laxatif, vous pouvez boire:

  • Lait cru
  • Bouillon de graines de lin.
  • Infusion de corsaires piquants, de chicorée de cassia occidentale, de morelle noire, de tamariks gaulois.

La température a-t-elle augmenté? Essayez de mettre quelque chose de froid sur votre front. N'attendez pas, vous devez immédiatement appeler une ambulance. Chaque minute est chère ici.

Le régime alimentaire est tout aussi important. Il est nécessaire de manger de la nourriture en petites portions pour éliminer la bile plus rapidement. De plus, il faut renoncer aux frites, aux graisses, au salé. Dans le régime alimentaire devrait inclure les légumineuses, les fruits, les salades de légumes. Il est permis d'inclure de la viande hypocalorique dans le menu - dinde, poulet.

Soyez prudent avec l'alcool de basse qualité, divers produits chimiques et substances. Prends soin de ton foie!

Traitement et prévention des ulcères

Ranitidine (ranitidine)

Qu'est-ce qui est dangereux et comment traiter l'hépatite toxique?

L'hépatite toxique est un processus inflammatoire du foie provoqué par une exposition chimique.
substances sur ses cellules. La maladie se caractérise par une augmentation du foie, une douleur dans l'hypochondre droit, une modification des paramètres des tests sanguins biochimiques.

Qu'est-ce qui peut causer le développement d'une hépatite toxique?

Aujourd'hui, on connaît un grand nombre de causes d'hépatite toxique:

  • ingestion et inhalation de substances toxiques;
  • intoxication par les champignons;
  • intoxication alcoolique;
  • surdosage ou médicaments à long terme.

Tout ce qui précède signifie que, touchant le foie, il agit de manière destructive et que, par conséquent, une inflammation du foie - une hépatite toxique - se développe. Une lésion totale des cellules du foie peut entraîner une insuffisance hépatique aiguë. Si l'évolution de l'hépatite est modérée, le processus peut se transformer progressivement en une cirrhose.

Comment différencier l'hépatite toxique?

Le cours de l'hépatite peut être accompagné de fièvre, de fatigue et de douleurs caractéristiques dans l'hypochondre droit. Les manifestations assez fréquentes de l'hépatite sont des douleurs articulaires. L'hépatite aiguë est caractérisée par un jaunissement de la peau et des muqueuses, des saignements des gencives, des intestins et des hémorragies sous-cutanées mineures. Selon l’état mental du patient, certains changements sont observés (euphorie, somnolence, stupeur, coma). L'hépatite toxique est une affection grave qui nécessite une attention médicale immédiate, dans la mesure où le développement d'une insuffisance rénale aiguë peut être fatal. Si de faibles doses de substances toxiques «empoisonnent» les cellules du foie pendant une longue période, la progression de la maladie peut être lisse. La lente évolution de l'inflammation toxique du foie se manifeste par la fatigue, la perte d'appétit, l'irritabilité et la fièvre. La taille du foie augmente avec le temps, cela devient douloureux, le patient se plaint de démangeaisons cutanées. Au fil du temps, la maladie peut évoluer en cirrhose du foie.

Diagnostic de laboratoire de l'hépatite.

Il est impossible de différencier cliniquement l’hépatite toxique d’autres maladies du foie. À cette fin, des méthodes de diagnostic de laboratoire et instrumentales sont utilisées.

Comment traiter l'hépatite toxique?

Le traitement de l'hépatite toxique doit être effectué à l'hôpital. Le patient doit être sous la surveillance constante du personnel médical, car le risque de complications possibles est très élevé. La première étape du traitement de l'hépatite toxique sera l'élimination du facteur qui a provoqué l'inflammation du foie. Une condition préalable est le régime alimentaire - vous devez supprimer les aliments gras, épicés et frits du régime. Il est très important d'observer le régime de travail et de repos, de limiter les activités physiques. Au début de la maladie, on montre au patient le repos au lit, ce qui contribue à améliorer la nutrition et la fonction hépatique. Pour apaiser les démangeaisons de la peau, réduire le jaunissement, améliorer les performances du foie, on prescrit au patient des hépatoprotecteurs. En cas d’hépatite toxique et de jaunisse grave, des mesures de désintoxication sont prises (glucose-sérum physiologique administré par voie intraveineuse).

Hépatite toxique

L'hépatite toxique est une maladie inflammatoire du foie résultant des effets nocifs d'agents nocifs sur les cellules d'un organe donné. Les substances toxiques qui provoquent des modifications négatives du tissu hépatique peuvent être de nature différente. Il s’agit le plus souvent de drogues, d’alcool, d’engrais chimiques, de substances toxiques contenues dans les plantes et les champignons.

La pénétration de substances toxiques dans le corps se fait de différentes manières: avec de la nourriture, par inhalation, sous forme d'injections, etc. De plus, d'une manière ou d'une autre, ils sont absorbés dans le sang, avec lequel ils pénètrent dans le foie. Leurs effets toxiques sont également hétérogènes. Les agents nocifs peuvent détruire directement les cellules du foie et provoquer leur destruction par le biais du système immunitaire, perturber les processus de régénération cellulaire et de synthèse des protéines, stimuler la privation d’oxygène.

Types de facteurs d'hépatite toxiques

Des médicaments

En général, les lésions hépatiques surviennent lors d’une surdose ou de l’utilisation à long terme de médicaments hépatotoxiques. Une hépatite d'origine médicamenteuse peut également se développer avec l'utilisation de doses adéquates de médicaments, dans le contexte de troubles existants du corps. Pour prévenir ce type d'hépatite, il est recommandé de ne pas s'auto-traiter, de lire attentivement les instructions du médicament utilisé et de surveiller attentivement votre bien-être pendant le traitement en signalant tout changement à votre médecin.

Substances toxiques utilisées dans la production

Ces substances peuvent pénétrer dans le corps par les poumons, la peau et les aliments. Pour prévenir ce phénomène, il est nécessaire de respecter scrupuleusement les mesures de sécurité lors de l'utilisation de composés chimiques potentiellement dangereux.

Alcool

L'alcool éthylique est un poison cellulaire, avec une variété d'effets négatifs sur les cellules du foie, il provoque des changements négatifs dans les tissus de cet organe.

Substances toxiques présentes dans les plantes

Pour prévenir le développement de ce type de maladie, vous devez vous familiariser avec la variété de la flore toxique de votre région.

Formes d'hépatite toxique

Forme aiguë

Il se caractérise par une intensité élevée de symptômes et par un grand nombre d’entre eux. Ainsi, souvent, pendant l’hépatite toxique aiguë, on peut observer un tableau complet des symptômes de l’hépatite. La forme aiguë de l'hépatite affecte directement l'activité vitale du patient. Au cours de la forme aiguë, une détérioration significative du bien-être oblige le patient à consulter un médecin.

Hépatite toxique chronique

Caractérisé par un cours prolongé avec une légère sévérité de l'image symptomatique. Fondamentalement, il existe plusieurs symptômes qui peuvent ne pas causer d'anxiété significative. Dans cette optique, il est recommandé de consulter un médecin si des modifications à long terme et persistantes de votre bien-être sont aggravées. Par exemple, une image symptomatique typique d'hépatite chronique: une légère augmentation de la température corporelle (environ 36,8 - 37 degrés), un léger inconfort dans le foie, qui se produit périodiquement, avec une sensation de nausée. Ceci est juste une version approximative de l'évolution de la maladie. Le patient ignore souvent ces symptômes, ce qui ne fait qu'aggraver la maladie et augmenter le risque de complications.

Symptômes de la maladie

  • Douleur dans le foie Le processus inflammatoire résultant de l'exposition à un agent toxique provoque une augmentation des tissus de cet organe. En conséquence, le foie hypertrophié commence à agir sur les terminaisons nerveuses adjacentes, ce qui provoque, en les stimulant, une sensation de douleur et d’inconfort. Si l'augmentation est insignifiante, alors la douleur et d'autres désagréments peuvent être absents, car le foie est dépourvu de terminaisons nerveuses.
  • Chaleur et sensations des articulations douloureuses. Dans les processus inflammatoires, la température augmente, raison pour laquelle l'évolution de l'hépatite ressemble souvent à un rhume. La température corporelle augmente habituellement entre 37 et 38 degrés. Avec une hépatite toxique de nature réactive, la température corporelle peut augmenter davantage.
  • Troubles de l'estomac et des intestins. L'inflammation dans le foie nuit invariablement à la production de bile, qui aide à absorber les protéines et les graisses. Cela s'accompagne souvent d'un sentiment d'aversion pour les aliments gras ou d'un manque d'appétit en général.
  • Symptômes du foie gras;
  • Symptômes de jaunisse. La décoloration caractéristique de la peau et du blanc des yeux lors de l'hépatite est le symptôme le plus fréquent des hépatites de natures diverses, en particulier des hépatites toxiques. Plus le cours de la maladie est aigu, plus la nuance jaune du tissu est forte.
  • Vomissements et nausées. Dans le même temps, le vomi contient des impuretés caractéristiques, provoquées par une indigestion.
  • Foie élargi. Plus l'inflammation est aiguë, plus ce symptôme est prononcé. Une augmentation du foie se produit également à la suite d'une violation de la formation de protéines, entraînant une accumulation plus importante d'eau et de tissus adipeux dans l'espace intercellulaire.
  • Mauvais bien-être général, sentiment de léthargie, d’épuisement, caractérisé par une diminution de la capacité de travail physique et intellectuel.
  • Symptômes caractéristiques d'une intoxication par un agent malveillant spécifique. Ceux-ci comprennent les symptômes caractéristiques de l'intoxication et dépendent de la typologie du poison et de la quantité de substance qui a pénétré.

L'hépatite toxique est dangereuse en elle-même, car elle provoque une violation du foie et nuit au travail de tout le corps en provoquant une perturbation concomitante des organes du tractus gastro-intestinal et une dégradation du bien-être général, entraînant ainsi une violation de l'activité habituelle du patient. Des modifications négatives au niveau du foie peuvent entraîner des troubles mentaux pouvant entraîner une agression ou des troubles dépressifs, ce qui constitue un facteur négatif supplémentaire. La correction des troubles mentaux, si nécessaire, devrait être effectuée sans utilisation de drogues ou avec une sélection minutieuse, afin de ne pas aggraver l'état du patient.

Les conséquences dangereuses de l'hépatite chronique, résultant de l'utilisation prolongée d'une petite dose d'un agent toxique, sont la cirrhose et la transformation graisseuse de l'organe. Par conséquent, les personnes en traitement, ainsi que celles travaillant dans des industries dangereuses, doivent surveiller de près leur santé et consulter immédiatement un médecin, dès la première détection de symptômes indésirables, et ne pas négliger les mesures médicales prévues.

Le coma hépatique est une autre option pour le développement de l'hépatite toxique. Il apparaît comme une conséquence de l’influence considérable d’un agent toxique sur le tissu hépatique. Les symptômes caractéristiques de son apparition sont les suivants: fatigue intense constante, perte de coordination motrice, élocution incompréhensible, confusion des pensées, assombrissement de la conscience, tremblement des mains. C'est une variante extrêmement dangereuse du développement de la maladie, car dans le coma hépatique, la probabilité de décès est élevée. Un coma hépatique particulièrement dangereux est en cours d'hépatite avec un développement net et progressif de la maladie.

Détection d'hépatite toxique

En général, il est impossible de distinguer l’hépatite toxique par ses symptômes d’autres types d’hépatite ou d’autres troubles et maladies du foie. Pour cette raison, toute une gamme de mesures de diagnostic est effectuée, ce qui vous permet de faire un diagnostic précis:

  • numération urinaire et sanguine
  • test sanguin biochimique
  • Échographie
  • Ponction du tissu hépatique

Traitement de l'hépatite toxique

Tout d'abord, il est nécessaire de protéger le corps contre les agents toxiques, car la durée et la quantité de poison sont directement proportionnelles au degré d'effets dangereux sur le corps du patient. Les premières manifestations d'hépatite toxique sont à la base du transfert en traitement hospitalier. En cas de gravité aiguë, il est nécessaire de placer dans l'unité de soins intensifs.

Appliquez des mesures urgentes pour nettoyer le corps des substances toxiques: lavage de l'estomac, compte-gouttes, prise de vitamines et de minéraux, etc. Si un antidote spécial est présent pour une substance qui a pénétré dans l'organisme, il convient naturellement de l'utiliser. Nous avons également utilisé des médicaments qui aident à protéger et à restaurer le foie: les hépatoprotecteurs et les phospholipides, ainsi que des médicaments normalisant le flux de la bile, car sa stagnation a un effet négatif sur les tissus du foie.

Le traitement de l'hépatite toxique implique nécessairement le strict respect d'un régime alimentaire particulier. Tout d'abord, pour restaurer le foie, il est nécessaire d'augmenter la teneur en protéines de l'alimentation. Ainsi, par exemple, pour un homme pesant 90 kg, la quantité de protéines devrait être d'environ 100 g. par jour Il est recommandé d'utiliser des protéines animales dérivées des viandes maigres (poitrine de poulet, viande de lapin, bœuf), ainsi que du poisson maigre. Les aliments doivent être maigres, cuits à la vapeur ou à l'étouffée. Il est nécessaire de ne consommer que des produits de haute valeur biologique.

Prévention des maladies

  1. Utilisation raisonnable de médicaments, à des doses et termes appropriés. Le traitement médicamenteux doit être prescrit par un spécialiste qualifié. En aucun cas, ne pas se soigner soi-même. Les médicaments courants tels que le paracétamol, utilisé pour soulager les maux de tête et autres symptômes du rhume, et les contraceptifs à base d’oestrogènes sont particulièrement dangereux dans ce cas. Ces médicaments sont souvent utilisés sans surveillance médicale, sans contrôle ni symptomatique. Ainsi, les symptômes de l'hépatite toxique se développent.
  2. Respect des mesures de sécurité et des mesures médicales prévues lors du travail avec des substances toxiques. Les personnes impliquées dans la production utilisent des substances toxiques (engrais synthétiques, moyens de lutte contre les insectes, chimie industrielle).
    Consommation d'alcool à des doses sans danger pour la santé. Depuis cette substance est l'un des principaux agents toxiques qui contribuent au développement de l'hépatite. De plus, la dépendance à l'égard de la consommation d'alcool et la nécessité d'augmenter le dosage se forment afin d'obtenir le résultat souhaité, ce qui ne fait qu'aggraver l'évolution de la maladie.
  3. Examen attentif de la flore toxique. L'intoxication par les champignons est une cause fréquente d'hépatite toxique. Pour cette raison, il est recommandé de ne multiplier les activités qu'avec des personnes expérimentées dans une région écologiquement sûre. Les champignons vénéneux, ainsi que les champignons non vénéneux récoltés dans des régions non protégées du point de vue de l'environnement, contiennent des substances toxiques extrêmement dangereuses pour la santé. L’infiltration de ces substances entraîne souvent la mort, due à un dysfonctionnement hépatique complet.

Il convient de rappeler que les informations fournies dans cet article sont fournies à titre informatif uniquement. Seul un spécialiste qualifié a le droit d'effectuer des diagnostics et de prescrire un traitement.


Articles Connexes Hépatite