Nutrition pour le foie de l'hépatite

Share Tweet Pin it

L'hépatite est une maladie inflammatoire du foie. L'hépatite A est la plus facile, la pathologie la plus dangereuse est causée par les virus de l'hépatite B et C. Souvent, l'infection se déroule sans symptôme spécifique, de sorte que le patient n'est même pas au courant de son état. Si elle n'est pas traitée, l'hépatite acquiert une évolution chronique et, par conséquent, la probabilité de complications dangereuses (cirrhose, cancer du foie, insuffisance hépatique) augmente.

Le traitement doit être complet, c'est-à-dire que le patient doit prendre des médicaments, mener une vie saine et bien manger. Le régime alimentaire contre l'hépatite est la condition la plus importante sur la voie du rétablissement. Le patient doit réduire la quantité de graisse tout en maintenant la quantité de protéines et de glucides. De tels aliments devraient fournir au corps des substances bénéfiques et ne pas nuire au tissu hépatique.

But de l'alimentation

Le foie est la plus grande glande qui joue un rôle particulier dans la digestion. Ce corps produit des enzymes nécessaires à la dégradation des aliments. En outre, il nettoie le corps des substances toxiques. Lorsque l'hépatite affecte les hépatocytes (cellules du foie), la charge sur les cellules saines augmente. Pour que les hépatocytes continuent à remplir leurs fonctions en mode d'urgence, le patient doit réduire la charge sur la glande. Rendez-le possible avec l'aide d'un régime.

Les aliments pour l'hépatite doivent être sains, de sorte que le processus pathologique au cours de l'évolution chronique de l'infection ne se propage pas davantage. De plus, après un régime, le patient peut accélérer son rétablissement en cas d’hépatite aiguë et réduire le risque de complications graves.

Nourriture pour l'hépatite A

Ce type d’hépatite est le plus facile à suivre et, après sa guérison, le patient acquiert une immunité spécifique contre le VHA. Pour normaliser la fonctionnalité du tractus hépatobiliaire (foie, vésicule biliaire et ses conduits), sortie de la bile, métabolisme, il est recommandé au patient de suivre un régime. Le régime doit être reconstitué avec des aliments faciles à digérer contenant des vitamines, des minéraux, des acides aminés, de la pectine, etc.

Un patient souffrant de jaunisse doit limiter la quantité de graisse, ainsi que les produits qui stimulent la production de sécrétions gastriques et pancréatiques. Vous devez également exclure du régime les aliments frits contenant de fortes concentrations de cholestérol, de purines et d’acide oxalique. Il est recommandé de faire bouillir les aliments, de les faire cuire au bain-marie.

Certains patients s'intéressent à la question de savoir ce qu’on peut manger avec l’hépatite A.

Faites ce test et découvrez si vous avez des problèmes de foie.

Selon les médecins, la composition du régime alimentaire est autorisée à inclure les produits suivants:

  • Pain rassis (pas plus vieux que 2 jours).
  • Biscuit
  • Potages à base de bouillon de légumes avec riz, flocons d'avoine, soupe de betterave rouge, etc.
  • Viande de boeuf, de lapin, de veau, de poulet ou de dinde. Les patients sont intéressés par quel plat peut être préparé à partir de viande. La viande est faite de goulache, de boulettes de viande, de boulettes de viande, de rouleaux de chou, etc.
  • Saucisses au lait.
  • Variétés de poisson faibles en gras (par exemple, perche, merlu).
  • Légumes frais ou cuits. Ils sont bouillis, compotés, faits d'une salade ou d'une purée de légumes.
  • Pilaf aux carottes, fruits secs, fromage cottage.
  • Les pâtes de blé dur sont bouillies.
  • Une omelette est cuite à partir de l'œuf (de préférence purement sur des protéines).
  • Fruits sucrés ou fruits secs.
  • Le patient peut manger des fraises, des myrtilles ou des fraises.
  • Confiserie: meringue, guimauve. De plus, il n'est pas interdit de manger du miel, de la confiture maison.
  • Produits à base de lait acide à faible teneur en matières grasses (lait, kéfir, crème sure, etc.).
  • Des huiles végétales raffinées sont ajoutées aux plats.
  • Les plats cuisinés peuvent être assaisonnés à l’aneth, au persil, à la vanille et à la cannelle.
  • Thé noir faible, compote de fruits, baies, légumes, décoction d'églantier ou son de blé.

Une bonne nutrition implique de manger 4 à 6 fois par jour.

La liste des aliments interdits pour l'alimentation:

  • Pain fraîchement cuit, produits à base de farine.
  • Soupe de viande, de poisson, de champignons ou okrochka.
  • Canard, oie, abats (foie, estomacs, reins, etc.).
  • Fumé, produits en conserve, saucisses, marinades.
  • Il est déconseillé au patient de manger des plats d’oseille, d’épinards, de radis, d’oignons verts, de champignons et de haricots.
  • Les œufs durs ou à la coque sont également contre-indiqués.
  • Il est interdit de manger de la crème glacée, du chocolat ou des produits à base de crème glacée.
  • Produits laitiers à forte teneur en matières grasses.
  • Il est interdit d'assaisonner les plats avec du poivre, du raifort, de la moutarde.
  • Le café fort, le cacao, les boissons froides ou acides sont contre-indiqués.
  • Porc ou huile de cuisine.
  • Boissons alcoolisées.

Le rétablissement complet se produit 6 à 12 mois après l’hépatite A. Pour réduire le risque de complications, le patient doit suivre les règles de la nutrition, prendre un complexe multivitaminique, boire un bouillon d’herbes cholérétiques.

Hépatite B Diet

Les patients chez qui on a diagnostiqué l'hépatite B devraient se conformer à des règles spéciales en matière de nutrition. Au cours de l'évolution chronique de la maladie, une personne doit respecter les recommandations du médecin en matière de nutrition pendant une longue période, et parfois toute sa vie.

La diététique n'a pas de contre-indications, elle aide à réduire la charge des organes digestifs (y compris le foie). Le patient doit manger avec l'hépatite B avec un intervalle de 3 à 4 heures, c'est-à-dire 4 à 6 fois par jour. La nutrition fractionnée aide à arrêter le processus pathologique, à restaurer les tissus du foie.

Le nombre de calories par 24 heures est d'environ 2800. Dans le même temps, le patient doit prendre en compte le rapport protéines, lipides et glucides (90-350-100g).

Beaucoup de patients sont intéressés par le type d'aliments contre-indiqués dans l'hépatite B. Une personne diagnostiquée avec le VHB ne peut pas boire d'alcool, manger des produits fumés, des aliments avec beaucoup d'assaisonnements ou d'épices. En outre, vous devez abandonner les légumes à forte concentration d’huiles essentielles (radis, oignon, ail).

En règle générale, on prescrit au régime alimentaire n ° 5 (il sera décrit plus tard) le traitement de l'hépatite, ce qui contribue à normaliser le fonctionnement de la glande et de tout le tube digestif. Si le patient ne se conforme pas aux recommandations du médecin, alors une insuffisance hépatique se développe, le risque d'intoxication générale du corps augmente.

La nutrition fractionnée comprend 3 repas et 2 à 3 collations. Les aliments frits, gras et trop salés, les produits de confiserie sont contre-indiqués dans l'hépatite. Les graisses culinaires peuvent provoquer une exacerbation de la maladie. La quantité de sel doit être réduite, car elle viole le processus d'échange d'eau, ce qui menace la violation de la fonctionnalité de divers organes.

Le patient doit respecter le régime de consommation. Pendant 24 heures, vous devez boire 2 litres d’eau sans gaz. En plus de l'eau purifiée, il est permis d'utiliser des jus de fruits, de baies, de légumes et d'extraits de plantes fraîchement pressés.

Nourriture pour l'hépatite C aiguë et chronique

L'hépatite C est le type de maladie le plus grave. La maladie a un cours caché, c'est-à-dire que le patient ne présente pas de symptômes spécifiques. En règle générale, le VHC est détecté par hasard lors d'un test sanguin. L'hépatite C provoque le plus souvent une cirrhose et un cancer du foie.

Pour protéger les hépatocytes, le patient doit suivre un régime alimentaire strict, dont les règles dépendent de son état. Si le patient respecte les règles de la nutrition, son état de santé s'améliore, le malaise et la douleur à droite sous les côtes sont atténués. Sinon, en raison de la charge nutritionnelle élevée, la récupération de la glande ralentit, l’efficacité des médicaments antiviraux qui aident à détruire le VHC diminue.

La question de savoir ce que l'on peut manger avec l'hépatite aiguë C est très pertinente: il est important de réduire le nombre de calories et de protéines consommées, car sa division augmente la charge sur le tractus gastro-intestinal. Il est recommandé de consommer plus d'aliments riches en glucides qui saturent le corps en énergie. En règle générale, dans la forme aiguë de l'hépatite, le régime n ° 5a est prescrit; pour plus d'informations à ce sujet, vous pouvez lire dans cet article.

Les patients souhaitent savoir quels aliments peuvent être inclus dans le régime alimentaire de l'hépatite C. Tout d'abord, rappelez-vous que la dose quotidienne de calories est de 2800. Pendant 24 heures, le patient peut consommer 100 g de protéines, la même quantité de lipides et environ 450 g de glucides. Dose quotidienne de sel - 5 g.

Dans le cadre d'un traitement complexe, il est recommandé d'utiliser des fruits, des légumes et des légumes verts. Le régime devrait être reconstitué avec des protéines végétales. Les produits contenant des protéines comprennent les graines, les noix et les légumineuses. De plus, le patient doit boire 2 litres de liquide.

En cas d'hépatite chronique, le régime n ° 5 est recommandé. Selon elle, la patiente devrait exclure du menu les poissons gras, la viande, les produits contenant des conservateurs, les teintures, les arômes, etc. Vous devez également renoncer à l'alcool et aux cigarettes.

Les patients sont autorisés à consommer de la viande et du poisson diététiques, des produits laitiers contenant jusqu'à 2% de matières grasses, des céréales, du pain rassis, des fruits, des légumes, etc. Il vaut mieux refuser les aliments frits, les aliments gras, les produits fumés, les marinades et les pâtisseries fraîches. Cette restriction s’applique aux haricots, produits laitiers gras, produits en conserve, etc.

Ces directives nutritionnelles doivent être suivies même après une hépatite. Cela est nécessaire pour arrêter la propagation de la pathologie et restaurer la fonction hépatique.

Le traitement pathologique est assez long et difficile. En outre, comme cela coûte très cher, le gouvernement russe a mis au point un programme selon lequel les citoyens russes peuvent dépenser un traitement gratuit.

Numéro de régime 5

Le tableau numéro 5 a été élaboré par le Dr M. I. Pevzner. C'est le meilleur régime pour les patients qui ont identifié des maladies inflammatoires du tractus hépatobiliaire. Il est montré dans les cas suivants:

  • Hépatite avec cours chronique (sans exacerbation).
  • Inflammation de la vésicule biliaire (ZH) sous forme chronique, ainsi qu'au stade de la rémission.
  • JCB.
  • Hépatite, inflammation de la fièvre en rémission.

Le tableau numéro 5 est prescrit pour la cirrhose, l’hépatite médicamenteuse. L'essentiel est que le patient ne souffre pas d'une maladie intestinale grave.

Lorsque l'inflammation du foie recommandé nutrition fractionnée et de fluide sur un estomac vide.

Selon le régime numéro 5, le patient peut manger les aliments suivants:
1. boissons:

  • thé faible;
  • décoction d'églantier ou de fleurs de camomille;
  • jus frais, dilués avec de l'eau;
  • compote, jus, gelée.
  • soupes de légumes au sarrasin, au riz, aux nouilles (variétés solides);
  • plats de produits laitiers;
  • bortsch sans viande;
  • soupe sans viande;
  • soupe de betterave, etc.

3. plats de céréales:

  • sarrasin, flocons d'avoine, semoule, riz;
  • soufflé, puddings, casseroles;
  • gruau, muesli (sans additifs chimiques), etc.

4. Pâtes de haute qualité avec adjonction de produits sûrs.

  • le patient peut cuisiner des plats de veau, de bœuf, de lapin, de poulet, de dinde (l'utilisation de la peau est interdite);
  • plats de perche, cabillaud, merlu (pas plus de 3 fois en 7 jours);
  • le patient peut manger des huîtres fraîches, des crevettes, des calmars, des moules (quantité limitée).

6. Produits à base de farine:

  • pain à base de son, de farine de seigle ou de blé rassis, craquelins;
  • galetny cookies;
  • des produits à base de pâte maigre avec de la viande hachée bouillie, du poisson, du fromage cottage ou des pommes;
  • génoise sans additifs;
  • le son

7. Produits à base de lait aigre:

  • Crème sure, fromage (pas épicé), kéfir, yogourt naturel avec un faible pourcentage de matière grasse.
  • pommes de terre, carottes, courgettes, betteraves et autres légumes féculents;
  • le paprika;
  • avocat;
  • haricots verts;
  • brocoli
  • pommes (variétés non acides);
  • banane (1 par jour);
  • la grenade;
  • pruneaux, abricots secs, etc.

En outre, les patients peuvent consommer des omelettes aux protéines d’oeuf. Les repas peuvent être remplis de beurre ou d'huile végétale. Parmi les entrées permises: salades de légumes, fruits, fruits de mer, viande bouillie, etc. Parfois, les patients peuvent savourer des confiseries: meringues, guimauves, marmelades, friandises sans chocolat ni cacao, etc.

Le patient doit refuser les sous-produits, les saucisses, les graisses, les aliments en conserve, le poisson salé, fumé, etc. Les pâtisseries fraîches, la pâte feuilletée ou les pâtisseries de fantaisie sont contre-indiqués. Les fromages salés, les produits laitiers ayant une teneur en matières grasses supérieure à 3% sont exclus. Il est interdit de manger des champignons, du maïs, de l'oseille, des épinards, des aubergines et des radis. Dans votre régime alimentaire, vous devez éliminer les figues fraîches, les canneberges, les canneberges, les dattes, le kiwi, les mandarines, etc.

Il est interdit aux patients atteints d'hépatite de manger des œufs au plat, des viandes fumées, des conserves, des sauces en réserve. Il faut exclure du menu les crèmes glacées, les crèmes grasses, le chocolat, le lait concentré.

Plus d'informations sur les règles de nutrition conseillent à votre médecin.

Régime pour une semaine

Les médecins offrent un exemple de menu contre l'hépatite pendant 7 jours:
1. petit déjeuner:

  • bouillie, thé;
  • salade de légumes, thé;
  • omelette aux protéines, thé;
  • sarrasin, thé;
  • pudding avec du fromage cottage, de la gelée;
  • sarrasin et céréales de riz, compote;
  • chou-fleur (cuit à la vapeur), jus.

2. Deuxième petit-déjeuner:

  • bouillie de sarrasin avec viande bouillie, jus;
  • gâteaux au fromage, thé;
  • flocons d'avoine, compote;
  • courgettes cuites, jus;
  • bouillie de citrouille, thé;
  • fromage cottage aux fruits secs, thé;
  • flocons d'avoine, gelée.
  • soupe aux légumes, pommes de terre au poisson, compote;
  • soupe à la citrouille, poulet cuit, salade de légumes, gelée;
  • soupe aux pommes de terre, galettes de boeuf au riz, thé;
  • soupe avec du riz, poisson avec salade, thé;
  • soupe aux légumes, viande de lapin braisée, thé;
  • soupe à la citrouille, boulettes de viande de bœuf avec salade, thé;
  • soupe au lait, poulet bouilli avec salade, thé.
  • galetny cookies au kéfir;
  • gâteaux au fromage avec du thé;
  • galettes de sarrasin et riz, jus;
  • biscuits à l'avoine avec du kéfir;
  • pudding aux carottes, gelée;
  • biscuit aux protéines, thé;
  • légumes bouillis, bouillon de dogrose.
  • casserole de fromage cottage, thé;
  • poulet bouilli, salade, compote;
  • viande cuite au four avec légumes, thé;
  • côtelettes de poisson hachées, légumes, thé;
  • pilaf avec viande, bouillon de dogrose;
  • poisson cuit au four, salade, thé;
  • gruau, kéfir.

Il existe différentes recettes pour des plats savoureux et sains qui répondent aux exigences du régime numéro 5.

Par exemple, pour cuisiner du pudding au fromage, versez 3 c. cuillères de semoule 100 ml de lait, laisser reposer 15 minutes. À ce moment, battez 3 c. à soupe de beurre avec 2 oeufs. Mélangez tous les ingrédients, ajoutez un peu de sucre, raisins secs, zeste de citron. Mettez la masse dans la forme et faites cuire un quart d'heure (200 °).

Pour faire une soupe à la citrouille, faites bouillir 100 g de citrouille moulue jusqu'à la moitié de la cuisson. Ensuite, éteignez la citrouille avec le bouillon et ½ c. À thé d’huile, ajoutez 2 c. cuillère de flocons d'avoine et faire cuire comme de la bouillie. Ensuite, battez le mélange dans un mélangeur, ajoutez un morceau de beurre.

Pour faire des galettes de bœuf, passez plusieurs fois la viande dans un hachoir à viande, ajoutez un peu de pommes de terre râpées, du pain rassis et du sel. Former de la masse de côtelettes, mettre dans la forme, remplir avec la moitié d'eau, cuire au four.

Ainsi, un régime alimentaire pour l'hépatite est un élément essentiel d'un traitement complexe. Le patient doit suivre les règles de nutrition déterminées par le médecin traitant. Ainsi, cela arrêtera le développement de la pathologie et accélérera la récupération du foie.

Hépatite A Diet

L'hépatite A est une maladie infectieuse transmise par voie fécale-orale et caractérisée par des lésions du foie.

Avec l'hépatite A, ainsi que d'autres hépatites, le foie en souffre, c'est-à-dire qu'il ne peut plus assumer ses fonctions.

Le régime alimentaire pour l'hépatite A est l'une des mesures thérapeutiques, qui joue le rôle principal dans le traitement de la maladie.

Les principes de base de l'alimentation

Le régime alimentaire pour l'hépatite A devrait fournir des conditions favorables au foie, normaliser le travail de l'organe et des voies biliaires affectés, assurer une bonne sécrétion biliaire, ainsi que faciliter et stabiliser le travail des autres organes de l'appareil digestif impliqués dans le processus infectieux de l'hépatite A.

En outre, le régime est conçu pour réguler le métabolisme des graisses et du cholestérol, ainsi que la fonction de l'accumulation de glycogène dans le foie.

Selon le tableau des tableaux médicaux selon Pevzner, le régime alimentaire pour l'hépatite A correspond au tableau n ° 5. Caractéristiques générales de la table par jour:

  • écureuils 90-100 gr;
  • matières grasses 80-100 gr;
  • glucides 350-400 gr.

La valeur énergétique du tableau correspond à 2800-3000 kcal.

Il convient de noter que lorsqu'un régime alimentaire est observé, la quantité de graisse animale doit être réduite, car elle alourdit de 2 fois la charge sur le foie et les voies d'excrétion de la bile.

Mode d'alimentation

La nourriture pour l'hépatite A devrait être fractionnée, jusqu'à 5-6 fois par jour en petites portions.

Premièrement, le principe de fragmentation est associé à un manque ou à une perte d'appétit chez un patient et est conçu pour stimuler l'appétit. Deuxièmement, de petites portions mais fréquentes d'aliments ne créent pas une charge accrue sur le foie, garantissant ainsi son fonctionnement normal et sa capacité à combattre les infections.

Restriction de sel

La quantité de sel consommée dans l'hépatite A devra être limitée à 4 grammes. par jour Cela est principalement dû au fait que le chlorure de sodium provoque une rétention d'eau dans le corps et, par conséquent, un œdème. Et deuxièmement, le fluide retenu dans le corps contourne le système urinaire, minimisant ainsi le processus de détoxification (élimination des toxines et des produits de décomposition de l'agent causal du corps).

Conditions de température

La température optimale dans le régime alimentaire pour l'hépatite A correspond aux autres tableaux médicaux, c'est-à-dire que la température de l'aliment doit être comprise entre 15 et 60 ° C (ni froid ni chaud). Cela épargne le plus possible le foie, n'irrite pas l'estomac et stabilise le travail du pancréas.

Liquide

Lorsque l'hépatite A doit être consommé fluide libre de 2 à 2,5 litres sous forme de bouillon hanches et herbes, boissons aux fruits, thé faible. Cette quantité de liquide fournit, d'une part, une détoxification du corps et, d'autre part, stimule l'appétit du patient.

Alcool

Avec la maladie décrite, l’alcool est exclu pendant au moins 6 mois. Le foie ne peut pas encore fonctionner normalement. Toutes ses forces visent à restaurer les hépatocytes endommagés. Par conséquent, l'alcool ne fera qu'aggraver l'évolution de l'hépatite A.

Produits interdits

Dans le régime alimentaire de l'hépatite A, les aliments qui obligent le foie à travailler dans un régime amélioré, entraînent une formation accrue de bile et une sécrétion importante du pancréas sont interdits.

Les produits irritants pour l’estomac, qui contribuent à augmenter les gaz et la fermentation dans l’intestin ne sont pas les bienvenus. Tous ces produits (produits d'extraction, purines, graisses réfractaires, aliments frits) créent une charge supplémentaire pour l'organe affecté et doivent être exclus.

La liste des produits interdits comprend:

  • pain frais, pâtisseries, notamment muffins, tartes grasses et frites, crêpes, crêpes;
  • bouillons forts et riches de viande, poisson, volaille, champignons et leurs soupes, ainsi que okrochka;
  • viandes grasses et tendres: porc, vieux boeuf, agneau, volaille, poulet à la peau;
  • variétés de poissons gras: saumon, thon, flétan, maquereau, morue, éperlan de sardine.
  • du poisson et de la viande en conserve, des saucisses de toutes sortes, des snacks à base de viande et de poisson;
  • viande fumée et salinité (jambon, hareng, etc.);
  • porc, graisse d'agneau, margarine, mayonnaise, tartinade;
  • tous les types de volailles, sauf le poulet, les abats;
  • œufs durs ou frits;
  • assaisonnements: poivre, raifort, moutarde, vinaigre;
  • les légumes: oignons verts, ail, oseille, radis, radis, épinards, légumineuses, ainsi que les cornichons et les légumes marinés;
  • caviar, champignons sous toutes leurs formes, en particulier salés et marinés;
  • thé fort, café, cacao, boissons gazeuses sucrées, surtout froides;
  • crème glacée, crèmes pâtissières, gâteaux, gâteaux, chocolat;
  • lait riche en gras, crème, fromages épicés et salés;
  • tous les plats cuisinés en friture.

Produits autorisés

Les produits autorisés à être consommés en suivant un régime pour l'hépatite A doivent avoir deux qualités.

Premièrement, les aliments doivent être faciles à digérer et, deuxièmement, affecter délicatement le foie et le tube digestif, c'est-à-dire, ne les surchargez pas de travail.

En outre, les aliments doivent contenir une grande quantité de substances lipotropes (graisses en solution), de pectine et de vitamines. Les aliments ne doivent pas causer de sensation de satiété et de lourdeur dans l'estomac, ils stimulent modérément la sécrétion de bile et la formation de sucs pancréatiques et gastriques.

La lécithine, qui résulte de l’utilisation de substances lipotropes, favorise l’élimination des graisses du foie. Les aliments doivent être bouillis, cuits à la vapeur ou au four.

La liste des produits approuvés comprend:

  • Pain d'hier ou séché, biscuits secs au beurre (biscuits, craquelins):
  • les soupes cuites dans un bouillon de légumes, avec l'ajout de céréales et de nouilles, ainsi que les soupes au lait, le bortsch végétarien et la soupe aux choux, la soupe à la betterave;
  • viande maigre: veau, agneau sans tendons ni pellicule, viande de poulet blanche sans peau, viande de lapin et boulettes de viande, quenelles, escalopes à la vapeur;
  • de petites quantités de saucisses au lait sont autorisées;
  • pilaf végétarien sans légumes à rôtir;
  • porridge friable de sarrasin, avoine, semoule, millet;
  • pâtes cuites, vermicelles;
  • variétés de poisson à faible teneur en matière grasse: perche, merlu, limande, saucisse bouillie ou bouillie;
  • omelettes protéiques, un œuf à la coque n’est pas autorisé plus de 2 fois par semaine;
  • puddings, casseroles, soufflés de fromage cottage, pâtes alimentaires, riz, petits pains, rouleaux de chou, ragoûts;
  • légumes: betteraves, carottes, chou, concombres, courgettes, citrouilles;
  • fraîches et bouillies sous forme de purée de pommes de terre et de compotes de fruits et baies sucrés et mûrs (fraises, pommes, bananes, melons, fraises, pêches);
  • sauces au lait et aux légumes, sauce à la crème sure, sauce aux fruits;
  • l'aneth et le persil sont autorisés;
  • doux: guimauve, miel, confiture, meringue;
  • fruits de mer bouillis;
  • collations: caviar de courge, poisson en gelée, harengs trempés dans du lait;
  • lait et produits laitiers faibles en gras, fromage cottage, fromages non épicés et non salés;
  • huile raffinée, salades de légumes, assaisonnée d'huile végétale;
  • thé faible avec du lait ou du citron, tisanes, décoction d'églantier, son, jus de légumes fraîchement préparés, baies et fruits non acides.

Le besoin de suivre un régime

Le régime alimentaire pour l'hépatite A est pratiquement la seule mesure thérapeutique pour cette maladie.

Le respect de la table de traitement réduit la gravité des symptômes de la maladie et accélère le processus de guérison. De plus, le régime alimentaire pour l'hépatite A stimule l'appétit du patient, qui est souvent absent pendant une infection donnée.

En outre, le régime alimentaire stabilise et normalise non seulement le foie, mais également tout le tractus gastro-intestinal. La teneur élevée en vitamines dans les aliments améliore l'humeur, augmente la vitalité et stimule le système immunitaire.

Conséquences de ne pas suivre le régime

Si le régime n'est pas suivi, les complications suivantes peuvent se développer:

  • hépatomégalie (foie hypertrophié);
  • le passage de la maladie à la forme fulminante, qui est fatale;
  • insuffisance hépatique.

Hépatite B Diet

Le rôle de la nutrition dans le traitement de l'hépatite est difficile à surestimer. Un régime équilibré pour l'hépatite B est conçu pour réduire la charge sur le foie et participer directement au rétablissement rapide du corps.

L'hépatite B est une maladie infectieuse anthroponotique causée par un virus appelé VHB, VHB ou VHB dans la littérature médicale. Il se manifeste cliniquement par une intoxication dans le contexte d’une diminution de la fonction d’infiltration du foie et d’une violation de l’écoulement de la bile.

Directives générales pour la nutrition de l'hépatite B

En règle générale, le patient doit suivre un régime alimentaire prolongé pouvant aller jusqu'à 2 ans, quel que soit le stade de la maladie. Diet - fractionnaire, en petites portions. La quantité totale de nourriture prise ne doit pas dépasser 3 kg. Une attention particulière doit être portée aux patients obèses, car l'obésité affecte négativement le corps, augmentant les manifestations de l'hépatite B.

Il existe des recommandations généralisées concernant le régime alimentaire des patients atteints d'hépatite B. Le choix correct des produits est à la base de la formation du régime alimentaire ultérieur du patient.

Vous pouvez manger: viande maigre, poisson (daurade, brochet, perche, merlu argenté, navaga, goberge, merlan bleu), langue de bœuf, pain séché, toutes céréales (de préférence avec un faible degré de viscosité), pudding, bouillons de légumes, légumes au four, légumes cuits au four, pâtes grossières variétés, miel, marmelade, bouillon de hanches, chardon-Marie, artichaut, millepertuis. Régime alimentaire pour l'hépatite B permet la consommation de salade de betteraves ou de carottes à l'huile d'olive, il est également recommandé de manger des salades aux mélanges de fruits.

Les aliments qu'il est interdit de manger: viandes fumées, cornichons, conserves, cornichons, produits laitiers à haute teneur en matières grasses, fruits de mer et viande gras, abats, bouillons riches, cacao, alcool, kvas, halva, pâtisseries fraîches, chocolat.

Les repas doivent être préparés selon les règles suivantes:

  • les aliments doivent être bouillis, cuits dans de l'eau ou un bouillon de légumes;
  • ne faites pas sauter la farine, les craquelins, ne roulez pas les aliments dans la pâte;
  • les huiles végétales et de beurre sont injectées immédiatement avant de servir;
  • des œufs pour la cuisson consomment des protéines;
  • la nourriture frottée est parfois montrée;
  • les légumes et les fruits sont utiles à la fois frais et cuits, il est important de les acheter en fonction de la saison.

Variétés de régimes

Bien entendu, la nutrition pour l'hépatite B devrait être complète et le poids corporel en valeurs extrêmes pour chaque type de corps. Dans le cas de la forme chronique, le maintien de l'alimentation complète qualitativement le traitement médicamenteux. Le régime alimentaire de l'hépatite B subit plusieurs modifications, en fonction du stade de développement de la maladie.

Le numéro de régime 5 ou la table de Pevsner occupe une place particulière. L'objectif principal est de normaliser et de restaurer les fonctions du foie, d'améliorer l'excrétion de la bile et de la motilité intestinale tout en maintenant une bonne nutrition.

Attribuer, en règle générale, dans la phase aiguë de la maladie, ainsi que en présence de troubles associés: cirrhose, cholécystite, inflammation des voies biliaires. Le régime alimentaire est riche en composants lipotropes qui éliminent les excès de graisse. La consommation de fibres et de liquides est augmentée; des composants tels que les cholestérols, les purines, la formation d'acide urique et les substances aromatiques naturelles sont exclus. La nourriture est préparée à la vapeur, bouillante ou au four.

Nous avons également utilisé le régime numéro 5a, conçu pour aider à soulager l’état du patient lors de l’exacerbation de l’hépatite sous forme chronique. Ce régime aide également à accumuler du glycogène dans le corps. Il est recommandé d'utiliser les aliments sous une forme broyée ou minable.

Malgré les limitations, le régime alimentaire pour l'hépatite B est assez complet, l'apport calorique quotidien allant jusqu'à 3 000 kcal.

Lorsque la maladie entre dans la forme chronique, la nutrition thérapeutique vise principalement à atténuer les symptômes et le tableau clinique. Une liste de produits strictement limitée est autorisée. L’expert le dira exactement. Interdit les aliments frits. La majeure partie de l'alimentation quotidienne devrait être composée de légumes et de fruits. Ils peuvent être consommés frais ou préparés par tout moyen autorisé. Sous l'interdiction absolue de l'alcool en raison de son effet néfaste sur le foie.

Il convient de noter que les règles de nutrition en présence de la maladie chez l'adulte sont légèrement différentes de celles du régime alimentaire des enfants. Au cœur du menu se trouvent des aliments digestibles, riches en vitamines et en minéraux. Aliment interdit qui irrite les intestins et les muqueuses du tractus gastro-intestinal, stimulant la production de secrets.

Il existe une forme distincte d'hépatite B - un état de porteur sain du virus. La nutrition dans ce cas vise à réduire la charge sur la glande et sur les organes digestifs en général, afin de prévenir les effets pathologiques sur le foie. Les principes diététiques ne s'écartent pas des postulats du régime Pevsner. Il est recommandé de refuser la nicotine et l'alcool.

Menu hebdomadaire complet

La liste des aliments pouvant être utilisés avec l'hépatite permet de former un menu savoureux et sain. Et la disponibilité des informations sur le réseau mondial permet aux recettes proposées de préparer des aliments savoureux et sains. L'une des conditions principales est que tous les produits doivent être frais et que les aliments sont correctement transformés.

Il est important de choisir et d'établir une ration quotidienne d'aliments utiles pour un patient spécifique, en tenant compte de la présence ou de l'absence de maladies supplémentaires.

Nutrition pour les maladies du foie (hépatites B et C) et d'autres organes du tractus gastro-intestinal

Une nutrition adéquate peut être la seule méthode de traitement, par exemple, dans le cadre de certaines maladies héréditaires du tube digestif. Mais le plus souvent, il améliore l’effet de diverses thérapies et empêche la progression de la maladie. Dans les maladies infectieuses, il augmente la résistance du corps, accélère la récupération.

Les principes de base d’une nutrition thérapeutique appropriée sont la correction (augmentation ou diminution du nombre de composants individuels) du régime alimentaire équilibré standard, en tenant compte des troubles propres à cette maladie.
Le choix judicieux des produits, leur transformation et leur régime alimentaire sont la base de l’adaptation du régime alimentaire aux processus perturbés de diverses maladies.
La nutrition fournit non seulement le renouvellement et le développement des cellules et des tissus, mais fournit également de l'énergie à tous les processus vitaux, en plus d'être une source de substances pour la formation dans le corps de ses propres enzymes (protéines) et d'autres régulateurs des processus métaboliques.

Les protéines, les lipides, les glucides, l’eau, les minéraux et les vitamines constituent les éléments principaux de l’alimentation. Le rapport entre les protéines, les lipides et les glucides devrait être de 1: 1: 4.
Les protéines d'origine animale devraient représenter environ 60% de la protéine totale. De la quantité totale de graisse, 20 à 25% devraient être des huiles végétales en tant que source d’acides gras polyinsaturés.
L'équilibre des glucides est exprimé dans le rapport entre l'amidon, le sucre, les fibres et les pectines. Le sucre devrait être représenté par les fruits, les baies, les produits laitiers et le miel. Il est extrêmement important de maintenir un équilibre entre les vitamines et les minéraux qui doivent être ingérés quotidiennement en fonction des besoins quotidiens.

C'est le nombre de repas et l'intervalle entre eux et pendant la journée. Pour les personnes en bonne santé, 3-4 fois par jour avec des intervalles de 4-5 heures. Dans certaines maladies, telles que l'obésité, vous devez manger 5 à 6 fois par jour.

Nutrition dans les maladies du foie et des voies biliaires

L'hépatite, qui est le plus souvent d'origine infectieuse, est la maladie du foie la plus répandue.

Le régime alimentaire pour l'hépatite aiguë doit être doux et créer une paix maximale du foie. Il est nécessaire de réduire la quantité de graisse et d'enrichir le régime alimentaire avec des aliments sources de vitamines riches en protéines, de réduire le taux de sucre et d'augmenter la quantité de liquide. Les repas doivent être fréquents et en petites portions.

En cas d'hépatite chronique, le régime n ° 5 est recommandé. Il est nécessaire d'exclure les viandes grasses, les viandes fumées, les épices, les épices, la pâte à tarte. Absolument pas d'alcool.

Lorsqu'ils expriment des phénomènes de stagnation de la bile, des légumes, des fruits, des jus de fruits et des huiles végétales sont également introduits dans l'alimentation.

En cas de cirrhose, les plats sont préparés sans sel, réduisent la quantité de liquide libre et injectent des aliments riches en potassium.

En cas de cholécystite aiguë ou d'exacerbation de cholécystite chronique, une alimentation complète et douce est nécessaire, les 2 premiers jours interdisant la prise de nourriture, seules des boissons chaudes sont prescrites. Ensuite, il est possible d'utiliser des soupes essuyées en quantité limitée, des bouillies liquides sans beurre ni sel.

Voici des exemples de nutrition appropriée dans les maladies du tractus gastro-intestinal.

Recommandations diététiques générales pour les maladies du foie

Régime alimentaire à long terme - 1,5 à 2 ans

Nutrition fractionnelle 5-6 fois par jour, toutes les 3-4 heures

Le régime quotidien des aliments jusqu'à 3,0 kg par jour pour l'obésité - jusqu'à 2,0 kg.

Calories 3000 kcal par jour, avec une stéatose hépatique sur fond d'obésité - 1800-2500 kcal / jour ou 30 kcal / kg de poids corporel par jour

Sel 8-10 g, avec hypertension portale et ascite - 4 g par jour

La quantité de liquide jusqu'à 3,0 litres par jour, avec une ascite jusqu'à 1,0 l (sous le contrôle de la diurèse)

Méthodes de cuisson - bouillir, cuire à la vapeur, cuire dans de l’eau ou dans un bouillon de légumes en enlevant le jus, cuire au four à une température ne dépassant pas 180 degrés. Les plats de viande et de poisson sont cuits après la cuisson. La farine, les craquelins et les légumes ne sont pas passés, la pâte est exclue. La crème et les huiles végétales sont introduites dans les plats préparés. Le pain d'hier. Les œufs sont utilisés pour la cuisine, principalement des protéines. Aliments frottés selon les indications.

Protéines 100-110 par jour. Avec encéphalopathie hépatique, jusqu'à 40 g par jour ou 0,6 / kg de poids corporel par jour

Teneur faible en protéines: légumes (0,8-4,0 g) *, fruits (0,4-2 g), lait, kéfir (2,8 g), fromage cottage (14-18 g), fromage (23-28), beurre ( 0g), un œuf (1 pc - 6,3 g).
Teneur élevée en protéines: pain, pâtes, céréales (7-11 g), saucisses (10-12 g), poisson (16-18 g), bœuf, veau, volaille, lapin (18-20 g), porc (12-14 g), légumineuses (21g), noix (16g).
* - teneur en protéines pour 100 g de produit, pour toutes les valeurs

Graisses 80-140g par jour, dont 70% de graisse animale et 30% de graisse végétale. Avec foie gras à 80g par jour. Avec un retard dans le flux de la bile à 150 g, dont 50% est végétale.
Avec jaunisse jusqu'à 50-70g par jour.

Faible teneur en matières grasses - légumes, fruits (sauf les olives, les avocats); pain maigre, pâtes, céréales, lait écrémé, fromage cottage, kéfir, viande (poitrine de volaille, bœuf maigre), poisson (cabillaud, glace, merlu); blanc d'oeuf, légumineuses (haricots, pois, haricots, lentilles).
Teneur élevée en matières grasses - beurre ou légume, viandes grasses, volaille, poisson, saindoux, aliments fumés, produits laitiers gras, fromage, crème glacée, beurre, pâtisseries, pâtisseries.

Glucides 400-450g, dont glucides simples 50-100g, ne se combinent pas avec les graisses.
Avec l'obésité, 250-300g par jour

Glucides simples - glucose, sucre, malt, sucre du lait, sucre des fruits.
Glucides complexes - digestibles (grains d'amidon et pommes de terre) et fibres non digestibles, hémicellulose et pectines.

  • Pain frais, pain de seigle, pâte feuilletée et pâtisserie, tartes, gâteaux, biscuits secs, biscuits
  • Viande grasse (porc, agneau, canard, oie), foie, rognons, cervelle, porc, agneau, suif de bœuf, margarine, huiles de cuisson, poisson gras (béluga, keta, esturgeon, esturgeon), poisson salé, aliments frits et grillé
  • Bouillons de viande, de poisson et de champignons, okrochka, soupe verte, solyanka
  • Produits fumés de toutes sortes, saucisses
  • Fromage cottage gras, fromage salé et épicé, crème glacée
  • Œufs durs et frits
  • Champignons de haricots, oseille, épinards, radis, radis, oignons, ail, choucroute, fruits aigres et baies, fruits riches en fibres, noix
  • Conserves, légumes marinés et autres cornichons
  • Moutarde, poivre, raifort, épices
  • Chocolat, halva, café noir, cacao
  • Toutes les boissons alcoolisées, bière
  • Boissons gazeuses, kvass
  • Pain d'hier, biscuits secs, biscuits secs, biscuits secs
  • Variétés de viande faibles en gras - viande de boeuf, lapin, volaille - poulet, dinde et poisson - sandre, cabillaud, morue, daurade, safran, merlu argenté, poisson en gelée de rivière sur gélatine, langue de bœuf bouilli
  • Docteur saucisse, saucisses au lait, jambon faible en gras, hareng trempé
  • Lait et produits laitiers, fromage cottage faible en gras, casseroles au lait caillé, gâteaux au fromage, raviolis paresseux, soufflés, fromages doux
  • Céréales friables et semi-visqueuses de différentes céréales (gruau, herculéen et sarrasin) cuites à l'eau et additionnées de lait, de puddings, de vermicelles cuits, de pâtes, de plats à la casserole et de plats d'accompagnement à base de céréales et de pâtes
  • Potages au lait, bouillon de légumes aux céréales, pâtes et légumes, bortsch aux fruits, soupe de betterave rouge, soupe aux choux
  • Oeufs 1 pc ou 2 protéines Pour cuisiner une omelette protéinée par jour, une omelette protéinée - 2, 3 fois par semaine
  • Du beurre et de l'huile végétale sont ajoutés aux plats cuisinés sans friture, du beurre 25-30 g et de l'huile végétale 30-50 g par jour.
  • Légumes, jus de légumes, accompagnements de légumes - chou-fleur, brocoli, carottes, potiron, courgettes, pommes de terre, artichauts, fenouil, céleri, pois verts, oignons verts (après ébullition)
  • Persil vert et aneth en petite quantité, feuille de laurier, cannelle, clou de girofle, vanille
  • Variétés douces de baies et de fruits, à l'état brut et dans des plats, avec une bonne tolérance au citron, au cassis, aux fruits secs - pruneaux, aux abricots secs, aux figues, aux raisins secs
  • Sucre, miel, confiture, confitures de fruits mûrs et sucrés et de baies, marmelade, sauces à la guimauve, guimauve, fruits et baies
  • Le thé et le café ne sont pas forts avec du lait et sans lait, bouillon de dogrose, jus de fruits, de baies et de légumes, boissons aux fruits de baies, compotes, purée de pommes de terre, gelée

Régime alimentaire et considérations nutritionnelles pour l'hépatite C

Le foie est l'une des principales glandes du système digestif. Il sécrète de la bile, nécessaire à la dégradation des graisses, à l'absorption de protéines et de glucides, et élimine également les toxines du corps. En bon état, cet organe dispose d'une certaine fonctionnalité de secours qui vous permet de corriger les petites violations. Mais avec l'hépatite C, en raison de l'agression du virus du foie est difficile. Le traitement antiviral que le patient doit prendre est un fardeau énorme. Il est impossible d'obtenir une amélioration si vous n'incluez pas de régime alimentaire au cours du traitement.

À propos de la maladie

L'hépatite C est une inflammation du tissu hépatique déclenchée par un virus hépatotropique contenant de l'ARN. Tropisme signifie orientation; l'agent pathogène affecte spécifiquement le foie. Il pénètre à l'intérieur de ses cellules, les hépatocytes, où il effectue une chaîne de réactions successives afin de reproduire (reproduire) de nouvelles particules virales.

En plus des hépatocytes, le virus est présent dans les cellules sanguines immunocompétentes - monocytes, lymphocytes.

Il est sujet aux mutations, a plusieurs génotypes majeurs qui répondent différemment à la pharmacothérapie.

Il a un effet destructeur (cytopathique) sur les cellules et sa persistance (préservation) dans les hépatocytes entraîne des lésions résultant de la réponse immunitaire.

Comment un virus peut-il pénétrer dans le corps? Pour cela, il utilise trois mécanismes:

  • parentéral (contact avec le sang de la peau ou des muqueuses en violation de leur intégrité, transfusion sanguine (transfusion sanguine) d'un donneur ou d'un porteur infecté);
  • sexuelle (la transmission de l'agent pathogène avec le secret des organes génitaux lors de contacts sexuels non protégés; la présence d'abrasions et d'autres lésions des muqueuses susceptibles de saigner est également importante);
  • verticale (infection de l'enfant dans l'utérus ou par le canal de naissance).

Les symptômes de l'hépatite C peuvent ne pas apparaître immédiatement. La période latente de l’infection chronique est souvent observée et sa durée dépend de nombreux facteurs, dont l’état du foie et de l’organisme dans son ensemble (comorbidités, déficit immunitaire).

Dans la forme aiguë, la maladie peut être effacée, mais même avec un tableau clinique brillant, sans test de laboratoire, l'hépatite C ne peut être différenciée des autres lésions inflammatoires du foie, qu'elles soient infectieuses ou non. Parmi les principales caractéristiques sont:

  1. Faiblesse constante et injustifiée, fatigue.
  2. Manque d'appétit, nausée.
  3. Augmentation de la température corporelle.
  4. Foie élargi (hépatomégalie).
  5. Sévérité et douleur dans l'abdomen supérieur droit.
  6. Douleur articulaire.
  7. Peau jaunâtre, muqueuses et sclérotique.
  8. Prurit
  9. Urine foncée, excréments gris.

Le diagnostic final de l'hépatite C n'est jamais établi uniquement en fonction des manifestations cliniques, même si des complications telles que la cirrhose, l'hypertension portale et l'insuffisance hépatique chronique se sont développées.

Confirmer le besoin de méthodes de laboratoire spécifiques permettant de détecter les anticorps dirigés contre l'agent pathogène (ELISA ou dosage immunoenzymatique) ou son ARN (PCR ou réaction en chaîne de la polymérase). Selon les résultats du test ELISA, il est possible de vérifier la prescription d'infection en fonction de la classe d'anticorps détectés.

Les immunoglobulines M sont des signes de la phase aiguë de l'infection et les immunoglobulines G sont chroniques.

Ceci est important principalement pour les tactiques de traitement. Des informations complémentaires sont fournies par l'analyse clinique et biochimique générale du sang, l'examen échographique des organes abdominaux et la biopsie du foie.

Principes de l'alimentation

La nutrition pour l'hépatite C est un aspect important du traitement. Son objectif principal est de réduire la charge sur le foie, ce qui est obtenu grâce à plusieurs règles:

  1. Valeur énergétique. L'apport calorique dans le régime alimentaire des patients atteints d'hépatite C n'est pas limité aussi strictement que dans d'autres tableaux médicaux. Au contraire, en cas d'évolution chronique, il est nécessaire de garantir un apport suffisant en substances. Sans cela, il est difficile de s'attendre à des résultats encourageants d'un organisme épuisé.
  2. Mode Un point important, y compris la fragmentation et la régularité - manger 5 fois par jour, en même temps.
  3. Variété et équilibre. Les plats de régime alimentaire en cas d'hépatite C doivent être alternés, compte tenu de la composition du régime alimentaire le plus équilibré. La nourriture doit être belle, avoir un arôme et un goût attrayants.
  4. Méthode de cuisson On recommande aux patients des plats bouillis, cuits au four et cuits à la vapeur ou cuits avec une petite quantité de beurre, si cela ne peut être exclu.
  5. Comptabilisation des caractéristiques individuelles. Les réactions allergiques ou l'intolérance esthétique au goût, à l'odeur et à l'apparence de tout produit sont les raisons pour lesquelles il n'est pas introduit dans l'alimentation. Vous devez vous rappeler de la comorbidité et par conséquent, la composition du panier alimentaire peut varier.

Régime caractéristique

Les patients atteints d'hépatite C se voient généralement prescrire le régime alimentaire n ° 5 de Pevsner. La valeur énergétique de la ration journalière est de 2800 kcal et contient: protéines - 80 g (animaux - 60 g), graisses 70-80 g (légumes - 30 g), glucides 350–400 g. Sel - jusqu'à 10 g. 2 litres d'eau.

Manger doit être bouilli, cuit à la vapeur, cuit au four et réchauffé.

Que pouvez-vous manger avec l'hépatite C:

  • parmi les légumes, la préférence est donnée aux tomates, betteraves, pommes de terre, oignons, poivrons bulgares, carottes, concombres;
  • les meilleures céréales sont le sarrasin, la semoule, les flocons d'avoine, le riz;
  • les soupes sont présentés avec des légumes, des fruits avec des céréales, des pâtes;
  • vous devez choisir du poisson et de la viande à faible teneur en graisse;
  • jaunes d'œufs à la coque, omelettes protéinées cuites à la vapeur;
  • lait, fromage, kéfir, fromage cottage;
  • le beurre peut être à la fois crémeux et végétal;
  • le pain d'hier, en train de sécher;
  • boissons aux fruits, jus de fruits frais, thé, compotes;
  • guimauve, miel, marmelade;
  • bananes, framboises, pommes douces.

Quoi ne pas manger avec l'hépatite C:

  • haricots, orge, céréales d'orge;
  • fruits aigres;
  • concombres marinés, tomates, ail, oignons verts, radis, radis;
  • viandes et poissons gras;
  • bouillons de poisson, de viande et de champignons;
  • piment et moutarde;
  • muffins frais, chocolat, bonbons avec des colorants alimentaires;
  • café fort, thé, alcool.

L’assaisonnement connu pour ses propriétés aromatisantes - le gingembre - est interdit en cas d’hépatite C, car il a des effets néfastes sur les processus de sécrétion du tissu hépatique.

Les boissons alcoolisées sont complètement exclues - leur effet sur les hépatocytes peut considérablement accélérer l'évolution de la maladie.

Il est nécessaire de consulter votre médecin et d'annuler tout médicament présentant une hépatotoxicité, que le patient peut refuser. Si des médicaments avec une telle action doivent nécessairement être pris, leur dose et leurs combinaisons avec d'autres médicaments sont ajustées.

Il se tient debout lentement, mangeant tout ce qu'il faut pour satisfaire sa faim, au moins cinq fois par jour. À première vue, le régime alimentaire des patients atteints d'hépatite C comporte de nombreuses restrictions, mais grâce à elles, le foie est rétabli plus rapidement.

Il existe de nombreuses recettes et même des menus exemplaires que vous pouvez utiliser pour planifier un régime.

Hépatite C et surcharge pondérale

Surpoids - un fardeau supplémentaire pour le corps, y compris le foie. Il a été prouvé que les résultats du traitement antiviral sont meilleurs chez les personnes non obèses. L'épuisement et la perte de poids chez les patients atteints d'hépatite C sont observés pendant la formation de la cirrhose; avec une fonction hépatique compensée, cette manifestation est absente.

On entend par régime alimentaire une nutrition équilibrée en calories et en composition. Il vaut la peine de refuser les glucides facilement digestibles (bonbons, pâtisseries, sucre blanc) ou de limiter leur quantité. Pour le reste, la table médicale n ° 5 est déjà une mesure suffisante pour normaliser le poids.

En plus du régime alimentaire, les patients sont sélectionnés schéma de l'activité physique. Les exercices ne doivent pas causer de fatigue excessive ni d'amplification des symptômes. Avec l'hépatite C, les patients peuvent manger sans mourir de faim, ce qui entraîne une perte de poids régulée et l'absence de fluctuations brutales dans les habitudes alimentaires.

La valeur d'une nutrition adéquate dans le traitement des maladies du foie n'est pas exagérée. En fait, une alimentation équilibrée a des propriétés détoxifiantes et vitaminisantes, comblant les besoins de l'organisme en certains nutriments.

Il est extrêmement important pour le patient de savoir quel type de régime est nécessaire pour traiter l’hépatite C et d’en observer les principes pour une normalisation précoce du foie.

Comment se remettre de l'hépatite C avec 97% de chance?

Aujourd'hui, les médicaments modernes de nouvelle génération, le sofosbuvir et le daclatasvir, vont probablement guérir l'hépatite C entre 97 et 100% des cas. Vous pouvez obtenir les derniers médicaments en Russie auprès du représentant officiel du géant pharmaceutique indien Zydus Heptiza. Les médicaments commandés seront livrés par courrier dans les 4 jours, le paiement à la réception. Obtenez une consultation gratuite sur l'utilisation de médicaments modernes, ainsi que des informations sur les moyens d'acquérir, vous pouvez sur le site officiel du fournisseur Zydus en Russie.

Régime alimentaire et recettes pour l'hépatite B

Si vous ne commencez pas le traitement à temps, le risque de cancer et de cirrhose est élevé. En plus de l'utilisation de médicaments, le traitement doit être suivi d'un régime strict pour l'hépatite B.

La nutrition dépend de la gravité de la maladie. Dans l'hépatite B chronique, un régime alimentaire peut être basé sur les règles générales régissant la consommation d'aliments. Une bonne nutrition dans les formes aiguës d'hépatite est particulièrement nécessaire, il est important que toutes les recommandations soient strictement suivies. L'alimentation est faite pour chaque personne individuellement.

Principes de nutrition dans l'hépatite B

  1. Il y en a aussi souvent que possible, par exemple 6 fois par jour.
  2. Mangez de petits repas.
  3. Broyer le contenu de la plaque.
  4. Réduire la consommation de sel.
  5. Adhérez à l'horaire des repas.
  6. Avant le petit-déjeuner, buvez un verre d'eau pure.
  7. Abandonne les voyages au réfrigérateur plus tard.

Hépatite B sous forme aiguë. Ce qui devrait être jeté:

  • aliments gras et frits;
  • aliments congelés;
  • nourriture épicée;
  • saucisses, viandes fumées;
  • œufs à la coque et au plat;
  • confiseries, bonbons;
  • produits à base de farine, pâte feuilletée, pain frais;
  • Il est strictement interdit de boire de l'alcool.

Pour atténuer les symptômes de la maladie, il est important non seulement d'abandonner l'utilisation de certains produits, mais également de consommer d'autres produits ayant un effet positif sur la santé. La nutrition pour l'hépatite B devrait être assez équilibrée et utile. Glucides et fibres végétales favorables, qui devraient consister en un régime alimentaire avec hépatite B.

Quels aliments sont bons pour l'hépatite B?

  1. Bouillon de viande faible en gras.
  2. Viande maigre
  3. Plats de légumes cuits à la vapeur ou légumes bouillis.
  4. Produits laitiers.
  5. Kashi sur du lait.
  6. Jus, boissons aux fruits, compotes de fruits.
  7. Le pain et les craquelins d'hier.
  8. Les verts
  9. Miel, confiture, confitures.

Hépatite B. Régime alimentaire, nutrition, recettes

Au cours d'une maladie chronique, le régime alimentaire et la nutrition pour l'hépatite B devraient reposer sur le maintien du menu principal. Mais si vous pouvez vous permettre de manger un plat non désiré en petite quantité, la consommation d'alcool est interdite en toutes quantités.

Le régime alimentaire principal pour l'hépatite B devrait comprendre des céréales, des céréales, des légumes et des fruits.

Les repas doivent être aussi souvent que possible et réguliers. Vous pouvez également manger avec l'hépatite B pendant le régime - ce sont des produits laitiers, des soupes végétariennes et des salades de légumes.

En lisant une longue série d'interdictions, il est parfois difficile de savoir ce que l'on peut manger avec l'hépatite B, car tout l'aliment de base d'une personne est maintenant indésirable. La liste de ce que vous pouvez manger pendant le régime alimentaire contre l'hépatite B est également longue. Si vous cuisinez correctement tous les aliments, vous pourrez manger non seulement sain, mais aussi savoureux.

Que manger avec l'hépatite B. Recettes:

Riz aux pommes

  • une pomme;
  • 40 grammes de riz;
  • 1 c. À thé de raisins secs;
  • 0,5 hl d'huile;
  • 1 hl de sucre.

Laver et cuire le riz. Pomme coupée en morceaux, porter à ébullition dans un peu d'eau, ajouter tous les autres ingrédients et laisser mijoter à feu doux pendant 12 minutes. Saupoudrer de sauce au riz.

Concombres Farcis

  • 120 g de concombres frais;
  • 4 c. À soupe de crème sure;
  • 50 g de tomates fraîches;
  • 40 g de chou frais;
  • une protéine;
  • l'aneth

Les concombres coupent le long, choisissent le milieu. Tous les légumes, le noyau du concombre, les protéines hachées, se mélangent à la moitié de la crème sure. Mettez les concombres, versez la crème sure et saupoudrez d'aneth.

Salade

  • 120 g de poulet;
  • 50 g d'orange;
  • 50 g de crème sure;
  • 45 grammes de pommes de terre;
  • 45 g de pommes;
  • 45 g de concombres;
  • 40 g de jambon;
  • 40 grammes de fromage;
  • sel, poivre

Cuire le poulet. Tous les ingrédients coupés en tranches, verser la crème sure, saler et poivrer. Garnir de fromage râpé.

Gâteau de collation

  • 350 grammes de veau bouilli;
  • 200 grammes de pruneaux;
  • 300 g de fromage cottage;
  • 200 g de mayonnaise;
  • persil

Taillez avec de la viande finement hachée. Mélangez du fromage cottage avec de la mayonnaise. Étaler un plat en couches: demi-pruneaux, fromage cottage, viande, encore du fromage cottage, pruneaux, fromage cottage et la dernière viande. Étalez à nouveau du fromage cottage mélangé à de la mayonnaise, saupoudrez d'herbes et mettez au réfrigérateur pendant 3 heures.

Sarrasin aux pommes

Faire bouillir le sarrasin dans une casserole. L'eau est 2 fois plus que les céréales. Pommes à cuire au four. Dans l'assiette de sarrasin, ajoutez la pulpe de pommes chaudes, salez et saupoudrez d'huile d'olive. Remuer.

Carpe aux légumes

  • 2 grosses carpes;
  • 2 betteraves;
  • oignon;
  • 2 carottes;
  • 1 cuillère à soupe d'huile de tournesol;
  • 1 litre de sucre;
  • sel, poivre

Carpe coupée et coupée en gros morceaux. Couper les légumes en tranches. Étendre dans une poêle en fonte en couches:

Tous versent de l'eau, du sel, du poivre, du sucre, ajoutez du beurre et mettez le feu. Après ébullition, laisser mijoter à feu doux pendant 25 minutes. Ce plat est de préférence servi froid.

Il existe de nombreuses autres recettes utiles et intéressantes qui feront de la nourriture pour l'hépatite B un réel plaisir.

Le miel est préférable d'utiliser quotidiennement, le soir, avant d'aller au lit. Cela aidera pendant la nuit à nettoyer davantage le corps des toxines nocives et d'un effet positif sur le foie. Toute la durée du traitement est souhaitable pour utiliser autant de liquide et d'eau que possible, ce qui aidera à nettoyer davantage le corps.

Vidéo utile

Quel régime aide à restaurer le foie - voir la vidéo suivante:


Articles Connexes Hépatite