Cirrhose du foie

Share Tweet Pin it

La cirrhose du foie est une maladie très grave du foie, caractérisée par un remplacement irréversible du tissu parenchymal du foie par un tissu conjonctif fibreux ou un stroma.

La cirrhose du foie est aujourd'hui une maladie répandue dans le monde entier: parmi les patients en âge de travailler, elle est considérée comme l'une des six principales causes de décès. Cette maladie affecte souvent le mâle. Si nous comparons l'incidence de la cirrhose chez les femmes, le ratio de la maladie chez les hommes et les femmes est de un à trois. Le plus souvent, la cirrhose affecte les personnes qui ont déjà quarante ans.

Causes de la cirrhose du foie

Le plus souvent, l'apparition d'une cirrhose est la conséquence d'une intoxication alcoolique prolongée. Elle se développe également dans le contexte des hépatites virales B, C et D. Dans des cas plus rares, la cirrhose se développe chez les personnes souffrant de maladies des voies biliaires avec insuffisance cardiaque congestive, ainsi que intoxication chimique et médicamenteuse. Parfois, des signes de cirrhose apparaissent chez les personnes souffrant de troubles métaboliques héréditaires. En outre, un certain nombre de patients développent une cirrhose biliaire primitive dont l'étiologie reste inexpliquée.

La cirrhose est l'une des complications les plus dangereuses de nombreux maux de foie. Dans une maladie qui conduit éventuellement à la cirrhose, les cellules hépatiques sont détruites dans une certaine mesure. En conséquence, des néoplasmes cicatriciels se produisent sur le foie et l’activité de l’organe ne peut plus se développer normalement. Parfois, l'apparition d'une cirrhose provoque une intoxication par des substances toxiques, des graisses, des drogues et de l'alcool.

Ainsi, les principales causes de cirrhose sont les conditions suivantes:
- Cirrhose alcoolique. Cette cause de la maladie survient dans le contexte d'abus d'alcool. Dans ce cas, le point important est la quantité et la fréquence de consommation.
- Cirrhose cryptogénique. La raison de cette forme de cette maladie n'a pas été établie jusqu'à aujourd'hui. Cette forme de cirrhose est considérée comme la principale indication de la transplantation hépatique. Après tout, la progression de la maladie se produit exceptionnellement rapidement.
- Cirrhose, qui provoque une hépatite virale chronique. Les personnes qui souffrent d'hépatite virale doivent constamment subir un traitement d'entretien, sinon la cirrhose est inévitable.
- Cirrhose génétiquement héritée. Dans ce cas, l'accumulation de toxines et la destruction ultérieure du foie.
- Cirrhose biliaire primitive. Plus commun chez les femmes. Lorsque cela se produit, les voies biliaires se bloquent dans le foie, ce qui entraîne sa destruction.
- Cholangite sclérosante primitive. Il est rare chez les personnes atteintes de colite ulcéreuse. Une infection des voies biliaires se produit, les tissus sont endommagés et une cirrhose se développe.
- Hépatite auto-immune. Cela se produit en raison de la forte activité immunitaire du corps.
- Naissance d'enfants sans voies biliaires.
- La défaite des médicaments du foie.

La cirrhose est une maladie très grave qui entraîne souvent la mort d'une personne. Après tout, le travail du foie dans le corps humain est extrêmement important: cet organe assure l’élimination des toxines ainsi que des déchets humains. La fonction du foie est également la synthèse de nombreuses substances indispensables au bon fonctionnement du corps. De plus, l'apparition d'une cirrhose perturbe l'interaction des voies biliaires et du foie, ce qui entraîne de graves troubles du processus digestif.

Qu'est-ce qui se passe dans la cirrhose du foie?

Le foie, qui est atteint de cirrhose, diminue ou grossit, des aspérités apparaissent, tubercules, il devient très dense. Une cirrhose entraîne une nécrose du tissu hépatique. Les processus qui se produisent dans cette maladie sont diffus: l’organe dans son ensemble y est impliqué. Le développement de la cirrhose devient un cancer du foie.

Dans le foie, il existe des noeuds cirrhotiques. Ce sont des nœuds régénératifs du tissu restauré sur le site de la mort des cellules du foie. Ces cellules sont entourées de tissu conjonctif fibreux. Cependant, même si les cellules sont restaurées, leur apport sanguin n’est pas normal. En conséquence, ils ne peuvent pas remplir leurs fonctions. Au début, la fibrose peut être réversible. Par conséquent, à la moindre aggravation du processus, il est nécessaire de commencer immédiatement le traitement pour réduire la fibrose.

La cirrhose est classée selon la structure des nœuds émergents. Si la maladie se développe sous forme de petits nœuds, le diamètre de la plupart des nœuds dans le foie ne dépasse pas 3 mm. Cette forme de maladie se manifeste souvent par la cirrhose alcoolique, ainsi que par la cirrhose, qui survient à la suite de perturbations de la circulation de la bile et du sang veineux. Dans cette forme de cirrhose, le foie a une taille normale ou grossit.

Si le patient développe une cirrhose de grande taille, la taille des ganglions atteint parfois quelques centimètres. Cette forme de cirrhose se manifeste dans le contexte de l'hépatite virale chronique, ainsi que de certains troubles génétiques. Dans ce cas, la taille du foie est souvent réduite.

Les manifestations de la cirrhose dépendent de la réduction de la fonction hépatique, ainsi que de la gravité des troubles intrahépatiques. Une cirrhose du foie est souvent diagnostiquée lorsque le patient a développé des manifestations cliniques. Souvent, la maladie est détectée à la dernière étape.

Symptômes de la cirrhose

Les symptômes de la cirrhose du foie pendant une longue période peuvent ne pas apparaître du tout. La maladie est parfois asymptomatique pendant plusieurs années. Il arrive que les signes de cirrhose soient minimes et même atypiques. Très souvent chez une personne qui développe une cirrhose du foie, seul le syndrome asthénique apparaît. Dans le même temps, le patient s'inquiète de la sensation de somnolence et de fatigue, sa capacité à travailler activement diminue. Cependant, peu de gens peuvent soupçonner le développement d’une maladie grave en considérant ces symptômes comme un surmenage normal. Parfois, avec le développement de la cirrhose du foie, une personne remarque également une diminution de la mémoire, son ancienne perspicacité est perdue.

Cependant, avec une attention particulière à leur propre santé, d'autres signes de cirrhose peuvent être remarqués. Certaines d'entre elles sont caractéristiques d'autres maladies de cet organe. Sur la peau et dans les yeux d'une personne, il y a une légère couleur jaune. Ce jaunissement est dû à une concentration trop élevée en bilirubine dans le sang.

Il peut causer des démangeaisons de la peau et des paumes rouges La peau peut devenir trop sèche, il peut y avoir une calvitie et des problèmes de puissance chez les hommes. Dans le même temps, les femmes peuvent remarquer des menstruations irrégulières, une sensation de lourdeur dans l'abdomen, des éructations périodiques, des nausées.

Au cours des stades avancés de la maladie, les symptômes de la cirrhose du foie deviennent plus prononcés. Chez les hommes, parfois les glandes mammaires augmentent, il peut y avoir une perte de poils sur la poitrine et les membres. Le liquide s'accumule dans la cavité abdominale d'une personne, entraînant un élargissement de l'abdomen. En parallèle, les jambes du patient peuvent devenir minces, des ecchymoses apparaissent sur la peau sans raison, les veines sur l'abdomen et les jambes font saillie.

Les symptômes de la cirrhose du foie sont également un assombrissement et un assombrissement de l’urine du patient, tandis que les selles deviennent plus claires.

Parfois, les patients remarquent l’apparition d’hémorroïdes saignantes; auparavant, ils ne sont pas caractéristiques. Il y a aussi un flux constant de sang des gencives. Au début, ils saignent seulement en se brossant les dents, plus tard, le sang peut disparaître sans raison, et les plaies des gencives ne guérissent pas longtemps. Le phénomène décrit est dû à une réduction de la coagulation sanguine.

Si le patient a une suspicion de cirrhose, les symptômes décrits ci-dessus doivent immédiatement alerter la personne et devenir une excuse pour une visite immédiate chez le médecin.

Complications de la cirrhose

Si le patient a une cirrhose du foie, les symptômes de la maladie peuvent être plus graves. Dans ce cas, nous parlons de complications de la cirrhose du foie. Au cours du processus de progression de la maladie, l'eau et le sel s'accumulent dans le corps, ce qui finit par devenir la cause de l'œdème des jambes et plus tard - de la partie abdominale. En règle générale, le gonflement dérange la personne le soir.

La péritonite bactérienne spontanée devient souvent une complication de la cirrhose. Le liquide s’accumule dans le péritoine, ce qui devient une condition préalable à la reproduction de bactéries pathogènes. Dans ce cas, nous parlons du danger pour la vie d'une personne qui souffre de cirrhose du foie. Les symptômes peuvent ne pas apparaître du tout ou le patient souffre de frissons, de douleurs abdominales, de fièvre, de diarrhée, d'un manque d'appétit.

En cas de cirrhose, des saignements internes se produisent souvent en raison d'une obstruction du flux sanguin normal par le tissu cicatriciel. Des saignements peuvent se produire autour du foie et parfois des varices internes se développent. Toutes ces manifestations peuvent être dangereuses pour la vie du patient. Avec de tels saignements, le patient manifeste souvent des vomissements accompagnés de sang, d’évanouissements et de vertiges.

Une autre complication de la cirrhose est l’encéphalopathie hépatique. Ceci est une condition très dangereuse dans laquelle l'accumulation de toxines dans le sang du patient. En conséquence, la violation possible de la fonction cérébrale. Avec cette condition, des symptômes peuvent survenir pendant le sommeil et l’éveil nocturne, une irritabilité constante, une perte de concentration. En conséquence, le coma possible et la mort ultérieure.

Le syndrome hépatorénal est une autre complication de la cirrhose du foie. Dans ce cas, la fonctionnalité des reins diminue, ce qui entraîne leur destruction lente. La complication la plus dangereuse de la cirrhose est le cancer du foie. Aujourd'hui, cette forme de cancer est la deuxième en nombre de décès dus à toutes les maladies oncologiques.

Diagnostic de la cirrhose du foie

La méthode la plus précise pour diagnostiquer la cirrhose du foie consiste aujourd'hui en une biopsie du foie. Il est également important d'interroger le patient, car le médecin doit déterminer la quantité d'alcool qu'il consomme, si le patient est atteint d'hépatite virale. Un spécialiste effectue la palpation du foie pour déterminer s'il est agrandi.

De plus, le médecin évalue nécessairement les symptômes qui surviennent chez un patient.

Parfois, une endoscopie est réalisée, à laquelle les varices de l'œsophage sont fixées.

De plus, en cas de suspicion de cirrhose du foie, dans certains cas, une tomodensitométrie, une échographie et une imagerie par résonance magnétique sont prescrits. Un test sanguin est également prévu.

Traitement de la cirrhose

Le traitement de la cirrhose du foie devrait avant tout viser à éliminer d'autres lésions du tissu hépatique. Il est également important d'éviter ou de traiter les complications de la maladie, de prendre des mesures préventives pour prévenir le cancer du foie. Dans certains des cas décrits ci-dessus, il est nécessaire de procéder à une greffe du foie. La transplantation doit être effectuée si le traitement de la cirrhose ne donne aucun résultat. Cependant, il convient de noter que cette méthode a beaucoup de contre-indications.

Afin de normaliser le métabolisme des cellules hépatiques, on utilise des complexes vitaminiques, ainsi que des médicaments, la riboxine Essentiale. Si un patient a une cirrhose auto-immune du foie, on lui prescrit un traitement aux glucocorticoïdes.

Si une personne a des saignements ou d’autres symptômes graves de la maladie, elle doit être hospitalisée de toute urgence.

En général, l’efficacité du traitement de la cirrhose dépend principalement de la façon dont une personne observe correctement le régime de repos qui convient à un régime avec cirrhose du foie. Il est très important d'abandonner complètement l'utilisation de boissons alcoolisées. Une condition préalable au traitement de la cirrhose est une surveillance constante par le médecin traitant. En général, le traitement de cette maladie devrait viser à enrayer la progression de la maladie.

Régime alimentaire pour la cirrhose du foie

La diète pour la cirrhose du foie implique avant tout le rejet des aliments riches en protéines. En effet, chez les patients atteints de cirrhose du foie, la digestion des aliments protéiques est perturbée et, par conséquent, l'intensité des processus de décomposition dans l'intestin augmente. Le régime en cas de cirrhose du foie prévoit la tenue périodique de jours de jeûne pendant lesquels le patient ne consomme aucun aliment contenant des protéines. En outre, un point important est de limiter l'utilisation avec le repas principal de sel.

Un régime pour la cirrhose du foie implique l'élimination de tous les produits contenant du bicarbonate de soude et de la levure chimique. Vous ne pouvez pas manger des cornichons, du bacon, du jambon, des fruits de mer, du bœuf salé, des conserves, des saucisses, des sauces au sel, du fromage, des glaces. Pour améliorer le goût des produits, vous pouvez utiliser du jus de citron au lieu du sel.

Une alimentation avec une cirrhose du foie permet l'utilisation d'une petite quantité de viande diététique - lapin, veau, volaille. Une fois par jour, vous pouvez manger un oeuf.

Prévention de la cirrhose du foie

La mesure préventive la plus importante dans ce cas est de maintenir un mode de vie sain. Il est nécessaire d’adhérer aux principes d’une alimentation saine et appropriée pour éviter l’abus d’alcool. Si une personne développe une hépatite chronique, elle doit être traitée à temps, en choisissant les bonnes tactiques de traitement. Les personnes ayant déjà reçu un diagnostic de cirrhose ne doivent manger que conformément aux normes du régime alimentaire approprié. Il est périodiquement nécessaire d'utiliser des vitamines et des minéraux. Les patients atteints de cirrhose du foie sont vaccinés contre l'hépatite A et l'hépatite B.

Tout ce que vous devez savoir sur la cirrhose

La cirrhose du foie est une maladie grave, souvent irréversible et évolutive, caractérisée par le remplacement du tissu hépatique sain par du tissu fibreux. À la suite de changements pathologiques, le corps cesse d'exercer ses fonctions physiologiques.

Types de maladie

Selon la classification morphologique de la cirrhose est:

  • petits nœuds (nœuds de taille 1-3 mm);
  • nœud haut (nœuds supérieurs à 3 mm).

Faites également la distinction entre la cirrhose des formes septales incomplètes et mixtes.

Le type de cirrhose du foie dépend de l'étiologie de la maladie. La pathologie peut être d'origine alcoolique, médicamenteuse ou virale. Il est également possible d'identifier une cirrhose biliaire secondaire, congestive, congénitale, métabolique-alimentaire, le syndrome de Budd-Chiari et une cirrhose d'étiologie inconnue (cryptogénique, biliaire primitif).

Méthodes de diagnostic, pronostic et traitement.

Publié par: Irada Huseynova

Postnecrotic et grand noeud

Quelles sont les causes des lésions du foie entraînant une cirrhose?

Auteur: Torsunova Tatiana

Détection de la maladie, les symptômes caractéristiques des formes primaires et secondaires. Méthodes de traitement.

Publié par: Irada Huseynova

Causes de la pathologie. Principaux symptômes, pronostic et directives de traitement.

L'auteur: Barabash Julia

A quels stades la maladie se développe-t-elle?

Auteur: Torsunova Tatiana

Symptômes de pathologie sévère, stade du cours. Mesures thérapeutiques recommandées.

L'auteur: Barabash Julia

Comment reconnaître l'apparition de la maladie

L'auteur: Anna Oleinik

Systématisation de la maladie par signes et stades.

Publié par: Irada Huseynova

Diagnostics

Le diagnostic est posé par un gastro-entérologue ou un spécialiste plus étroit - un hépatologue. La formulation du diagnostic est réalisée selon un certain schéma, qui inclut les caractéristiques morphologiques de la maladie, son étiologie (cause), si elle a été découverte, le stade de compensation de la maladie. L'activité des processus pathologiques dans les tissus du foie et l'effet de la maladie sur l'état général du corps sont également pris en compte.

Quels tests devraient être prises dans le cas de cette maladie

Auteur: Torsunova Tatiana

Comment déterminer le degré de développement de la maladie

Publié par: Irada Huseynova

Comment la maladie affecte-t-elle le corps de la femme?

Auteur: Torsunova Tatiana

Quel est l'effet de la cirrhose sur le corps de l'homme?

Auteur: Torsunova Tatiana

Comment reconnaître la maladie au stade initial de développement. Complications possibles de la maladie, diagnostic et traitement.

L'auteur: Barabash Julia

Échographie: les types, les possibilités et les principaux signes de cirrhose du foie.

Auteur: Torsunova Tatiana

Indicateurs d'ALT et d'AST

Quelle pourrait être la concentration de ces enzymes protéiques dans le sang lors d'une maladie?

Publié par: Irada Huseynova

Qu'est-ce qu'une augmentation des taux sanguins de pigment biliaire indique?

Publié par: Irada Huseynova

Est-ce que le foie fait mal

Quelles sensations éprouve une personne avec cette maladie?

Publié par: Irada Huseynova

Traitement

Traitement des remèdes populaires

Comment pouvez-vous faire face à la maladie à la maison? Des produits simples et abordables pour améliorer l'état du patient.

L'auteur: Barabash Julia

À propos de la maladie

Dans la cirrhose, il se produit une dégénérescence progressive du parenchyme hépatique sain et fonctionnel en tissu conjonctif. L'aboutissement de la maladie est une insuffisance hépatique - dysfonctionnement organique persistant. La maladie se développe principalement chez l'adulte, dans des cas exceptionnels - chez l'enfant (cirrhose congénitale ou toxique).

La pathologie se termine souvent par le coma hépatique et la mort. Il n'y a pas de traitement spécifique pour la cirrhose. Le degré de développement de la maladie affecte la question de la survie. Au stade initial, la pathologie peut, sinon guérir, puis ralentir son développement. La seule méthode de traitement radicale est la transplantation d'organe (ou une partie de celle-ci) d'un donneur en bonne santé.

Produits autorisés et interdits, le menu de la semaine.

Auteur: Nesterova Olga

Mort de cirrhose

Quelles sont les causes possibles de décès et comment l'éviter?

L'auteur: Barabash Julia

Drogues et drogues

Quels médicaments devraient être pris dans le traitement de la maladie

L'auteur: Barabash Julia

Quels sont les symptômes du dernier stade de la maladie?

L'auteur: Barabash Julia

Combien d'années pouvez-vous vivre avec ce genre de pathologie?

Publié par: Julia Barabash

Comment puis-je tomber malade

L'auteur: Anna Oleinik

4 stades de la maladie. Les causes du processus pathologique. Quelles peuvent être des complications.

L'auteur: Barabash Julia

Comment pouvez-vous attraper une maladie similaire?

L'auteur: Olga Petrova

Ascite avec cirrhose

Combien d'années pouvez-vous vivre avec une pathologie?

Auteur: Torsunova Tatiana

Si le groupe est donné avec la maladie, conditions d'obtention.

Auteur: Torsunova Tatiana

Les conséquences de la maladie qui menace la vie des patients. Quels changements irréversibles peuvent conduire au développement de la maladie.

Auteur: Torsunova Tatiana

Symptômes et traitement de l’accumulation de liquide.

Auteur: Torsunova Tatiana

Quel est le danger de ce syndrome, ses formes et caractéristiques thérapeutiques?

Auteur: Torsunova Tatiana

Pourquoi la fièvre avec la cirrhose et comment y faire face.

Auteur: Chernobay Hope

Est-ce un cancer ou pas

La cirrhose et les tumeurs malignes sont-elles la même chose? Caractéristique comparative des maladies.

Auteur: Torsunova Tatiana

Quelle est l'espérance de vie à ce stade de la maladie?

Auteur: Torsunova Tatiana

Les symptômes de la maladie sont nombreux et nombreux - perte de poids, manque d'appétit, augmentation de l'abdomen, apparition de varicosités sur le corps, fièvre modérée, augmentation de la taille du foie et de la rate, varices de l'œsophage, prurit, jaunisse.

Complications possibles de la maladie:

  • coma hépatique;
  • saignements abondants dans les veines du tube digestif;
  • thrombose de la veine porte;
  • ascite (accumulation de liquide dans la cavité abdominale), péritonite;
  • encéphalopathie;
  • développement du cancer du foie.

Dans les pays développés, la cirrhose est incluse dans la liste des principales causes de mortalité chez l'adulte. L'abus d'alcool est le principal facteur à l'origine du développement de la cirrhose.

Le code ICD-10 pour la cirrhose est K74 (cirrhose alcoolique - K70.3, congénital - P78.3).

Est-ce que l'invalidité est donnée pour la cirrhose?

La cirrhose du foie est considérée comme une maladie grave qui réduit la qualité de vie d'une personne, mais les patients ne sont pas handicapés dans toutes les situations cliniques.

Les conditions et la prise en compte de la question du handicap sont les circonstances suivantes:

  • Altération persistante de la santé avec absence ou limitation sérieuse de toute fonction du corps;
  • Baisse des performances, manque de soins personnels;
  • Le besoin de réhabilitation clinique et sociale.

Tout ce qui concerne la cirrhose - des informations détaillées sur les caractéristiques des symptômes, les causes de la pathologie, les méthodes modernes de traitement de la maladie - peut être trouvé dans d'autres articles de notre ressource.

Liste des centres d'hépatologie.

Hépatologues avec les meilleures critiques et évaluations traitées.

Les meilleurs produits basés sur l’expertise des médecins et les critiques des visiteurs de notre site.

Restaurer le foie

Nettoyer le foie

Le meilleur hépatoprotecteur

Inquiet pour la santé du foie?

Vérifiez son état avec un test en ligne gratuit.

© 2015—2018, LLC "Stadi Group"

Tous droits réservés. La copie de documents et de textes du site n'est autorisée qu'avec le consentement de l'éditeur et l'indication du lien actif vers la source.

Prévention de la cirrhose du foie

Laisser un commentaire 745

La cirrhose est une maladie dangereuse qui entraîne des modifications irréversibles du corps. La prévention de la cirrhose est donc une étape importante dans la prévention de la maladie. Des mesures préventives sont également utilisées pour maintenir un corps malade. Ils aideront à prolonger la vie du patient et à éviter les conséquences.

Pour prévenir l'inflammation du foie, vous pouvez abandonner vos mauvaises habitudes et vous soumettre à des examens périodiques.

Moyens de prévenir la cirrhose

La prévention ne donne pas une assurance totale que la cirrhose n’affecte pas le foie, mais elle peut augmenter les chances d’un patient potentiel. Lorsque les premiers symptômes de la maladie apparaissent, vous devez immédiatement consulter un médecin.

L'alcool est le facteur le plus dangereux pouvant déclencher la maladie. L'usage prolongé d'alcool plus souvent que d'autres provocateurs de la maladie est à l'origine du développement de la cirrhose. Il est également important de prévenir les infections virales et parasitaires, les intoxications par empoisonnement, etc.

La prévention de la maladie ne peut se passer de médicaments spéciaux qui affectent positivement le fonctionnement du foie.

Modification du mode de vie: recommandations générales

La prévention de la cirrhose commence par un changement dans le cours et le rythme de la vie. Nos mauvaises habitudes détruisent lentement le foie et d'autres organes.

Mesures prophylactiques pour la cirrhose:

  • suivre un traitement vitaminique avec un complexe de vitamines et de minéraux;
  • l'hépatite interdit tout effort physique intense et le stress;
  • calme physique et psycho-émotionnel en présence de cirrhose inactive;
  • interdiction totale de la consommation de boissons alcoolisées;
  • renoncement au tabac et consommation de drogues;
  • aliments riches en vitamines;
  • maintenir un équilibre de protéines, de graisses et de minéraux dans l'alimentation quotidienne;
  • interdiction de toute nocivité (par exemple, aliments fumés, épicés);
  • mode de vie actif;
  • études planifiées du système digestif avec oesophagoduodénoscopie;
  • actions préventives contre l'hépatite et leur traitement en présence de la maladie;
  • traitement adéquat et opportun des maladies du système digestif, par exemple gastrite, ulcères, pancréatite, etc.

Cessation d'alcool

Le point le plus important dans la prévention de la cirrhose est le rejet de l’usage de boissons alcoolisées, quelle que soit leur force. Dans tout alcool, il y a de l'éthanol, qui a un effet si dévastateur sur le foie - la seule différence de quantité.

Les normes destructives en matière de consommation d'alcool chez les femmes sont trois fois moins élevées que chez les hommes et, de plus, elles auront une période d'alcoolisme plus courte, conduisant à la cirrhose. Ceci est dû aux différences hormonales dans les organismes du sexe féminin et masculin.

Refuser de boire de l'alcool en cas de cirrhose alcoolique n'est pas seulement une prévention, mais aussi un traitement. L'élimination d'une mauvaise habitude pour les alcooliques est une étape extrêmement difficile, qui nécessite souvent l'aide de parents et de médecins.

Protection antivirus

Les hépatites virales B, C et D sont des maladies graves qui se développent souvent en cirrhose. Vous devez donc savoir comment vous en protéger. L'hépatite virale étant transmise par le sang, elle est largement représentée dans le cercle des toxicomanes. Ils utilisent une aiguille non stérile pour tout le monde, ce qui fait que la maladie passe d'un patient à l'autre.
Vous pouvez également être infecté par des transfusions sanguines ou par l'introduction de ses composants, bien que tout le sang donné par les donneurs soit testé.

Les instruments n'ayant pas subi une stérilisation adéquate peuvent entraîner la maladie, il est donc possible de s'infecter lors d'une visite chez un esthéticien, un manucure ou un dentiste. Il est important de consulter un maître expérimenté et de surveiller la stérilité des matériaux.

La maladie étant transmise sexuellement, il est donc nécessaire, à titre préventif, de prendre au sérieux le choix d'un partenaire et d'utiliser une contraception de protection (préservatif), quel que soit le type de rapport sexuel.

L'hépatite pouvant être transmise de mère en enfant, il est donc important de porter une attention particulière à la gestion de la grossesse.

L’hépatite B étant la maladie la plus facilement tolérée et la plus facilement établie, il est préférable de se faire vacciner.

Protection parasitaire

Pour prévenir les infections parasitaires, vous devez suivre des règles simples:

  • bien se laver les mains après être sorti de la salle de bain, avant de manger;
  • laver les légumes et les fruits à fond;
  • respecter l'hygiène personnelle;
  • effectuer le traitement thermique correct des produits;
  • prêter attention à la fraîcheur et à la qualité des produits, etc.
Retour à la table des matières

Protection contre l'action de substances toxiques

L'utilisation de médicaments sans ordonnance médicale peut avoir des effets extrêmement graves sur l'état du foie, entraînant une cirrhose d'origine médicamenteuse. Cela est dû au fait que presque tous les médicaments sont métabolisés par le foie.

Le taux de développement de la maladie devient nettement inférieur 2 à 8 mois après l’échec du médicament.

Un provocateur toxique peut résulter d’un travail dans une production dangereuse. Dans ce cas, il ne sera pas possible de se limiter complètement à l'impact négatif, mais l'utilisation d'un équipement de protection individuelle permet de réduire les dommages.

Prévention des maladies cardiovasculaires

Des problèmes de travail du muscle cardiaque peuvent provoquer des processus congestifs dans les veines du foie, cause fréquente de la cirrhose.

  • bonne nutrition;
  • sport et passe-temps actif;
  • limiter la quantité de sodium dans le régime;
  • rejet de mauvaises habitudes, etc.
Retour à la table des matières

Mode d'alimentation

L'alimentation n'est pas seulement importante pour la prévention des maladies, elle fait partie intégrante du traitement.

Tout d'abord, il faut abandonner les matières grasses, frites, salées, épicées, fumées, etc. De tels produits sont lourds pour les organes digestifs. Il est recommandé de réduire la quantité de sel à 2 grammes par jour.

Il est nécessaire d'ajuster le mode de consommation des aliments. Vous devez manger par petites portions 5 à 6 fois par jour.

Prévention de la cirrhose à l'aide de médicaments pour le foie

Pour maintenir la fonctionnalité de l'organe au début de la cirrhose, il est prescrit des médicaments qui le soutiennent, ainsi que des hépatoprotecteurs. Ces fonds ne sont pas suffisants pour le diagnostic de cirrhose, car un traitement complexe est nécessaire, qui comprend de nombreux médicaments.
Les hépatoprotecteurs recommandés pour la cirrhose sont basés sur:

  • les acides aminés;
  • les plantes;
  • produits d'origine animale;
  • phospholipides essentiels.

On croit qu'un bon effet sur le chardon-Marie, si souvent recommandé décoctions à base de cette plante. Le chardon-Marie protège l'organe et favorise la régénération au niveau cellulaire. Les médecins prescrivent des médicaments qui incluent une plante, telle que le kars.

Les experts recommandent également l'utilisation de diurétiques.

Aujourd'hui, de nombreux outils peuvent prolonger la vie du patient. Des mesures préventives et un traitement peuvent ralentir la progression de la maladie.

Prévention de la cirrhose du foie - recommandations de spécialistes

Une prévention complexe est nécessaire pour prévenir la cirrhose du foie ou d'autres lésions du corps causées par une maladie déjà existante. C'est pour prévenir les facteurs pathologiques, les médicaments, ainsi que le traitement avec des remèdes populaires.

Symptômes de la cirrhose du foie

La cirrhose du foie est une maladie progressive dans laquelle les cellules saines d'un organe sont remplacées par du tissu conjonctif fibreux. À la suite de la lésion, il se produit une réorganisation progressive de la structure du foie, des vaisseaux, une diminution du nombre de cellules en fonctionnement, jusqu’à une perte totale de la capacité de travail.
Foie dans la cirrhose:

  • couvert de cicatrices;
  • augmente de taille;
  • Il a une structure dense et bosselée;
  • douloureusement palpable.

Si vous ne suivez pas les recommandations pour la prévention et le traitement de la cirrhose du foie, la qualité de vie du patient se dégrade considérablement et conduit à une mort rapide.
La cirrhose est une maladie qui ne se produit pas longtemps. L'apparition de symptômes d'anxiété indique, en règle générale, une évolution progressive de la pathologie, qui nécessite un traitement immédiat.
Symptômes:

  • Gêne (douleur sourde, douleur tirante), distension dans l'hypochondre droit, aggravée après la prise de nourriture, de l'alcool et de l'exercice.
  • Détérioration générale de la santé: fatigabilité rapide, diminution de la capacité intellectuelle, somnolence, perte de poids, fluctuations de la température corporelle.
  • L'apparition de varicosités sur la peau, des démangeaisons.
  • Eritrema palmaire (rougeur des paumes).
  • Ballonnements.
  • Assombrissement de l'urine.
  • L'anémie
  • Puffiness des membres inférieurs.
  • Oesophage BPH.
  • Jaunissement de la peau, protéine oculaire.

Le diagnostic opportun de la cirrhose est la clé du succès du traitement. Pour des raisons prophylactiques (en particulier en cas de symptômes alarmants), vous devez contacter un hépatologue ou un gastro-entérologue et vous faire tester:

  • Laboratoire (biochimie, coaulogramme, test sanguin d'hépatite, numération globulaire complète).
  • Instrumental (échographie, scanner, IRM, élastométrie, etc.).

Caractéristiques de la prévention de la cirrhose

En bref sur la prévention de la cirrhose du foie:

  • Éliminer les facteurs qui déclenchent l'apparition et la progression de la cirrhose.
  • Prenez des médicaments pour la prévention et le traitement de la maladie du foie.

Dans 60% des cas, la cirrhose est causée par les hépatites C, B et D. Par conséquent, la prévention de la cirrhose doit être orientée vers la prévention de ces maladies et leur traitement rapide. Il existe un vaccin contre l'hépatite B, il protège également de l'hépatite D (cette dernière ne vit et ne se reproduit que dans le corps infecté par l'hépatite B). Vaccination contre l'hépatite C no Elle se transmet par le sang, très rarement par contact sexuel. Pour prévenir l'infection par l'hépatite:

  • Observez les règles sanitaires et hygiéniques. Cela est particulièrement vrai pour les personnes dont les activités sont associées à un risque accru d’infection, les employés d’institutions médicales, les salons de beauté et les tatoueurs.
  • N'utilisez pas d'objets d'autrui, d'articles d'hygiène sur lesquels du sang peut rester (par exemple, un rasoir).
  • Utilisez des contraceptifs de barrière.

La prévention de la cirrhose alcoolique chez l'homme et la femme comprend le rejet complet de l'alcool en cas de cirrhose. Exclure de la consommation quotidienne de boissons alcoolisées contenant plus de 40 à 60 grammes d'alcool pur. Éliminer le manque de protéines dans les aliments.

L'effet toxique sur le foie entraîne l'utilisation à long terme de médicaments puissants. Vous ne pouvez pas prendre des médicaments de manière incontrôlable. Suivez le schéma thérapeutique recommandé par votre médecin. Sinon, les effets toxiques à long terme des médicaments augmentent le risque de développement d'une cirrhose à usage médical.

Un régime alimentaire pour la prévention de la cirrhose aidera à réduire la charge sur le corps. C'est nécessaire en présence de pathologie. Le respect des règles de nutrition aidera à restaurer les cellules endommagées et à prévenir les complications.

Régime №5 pour la prévention et le traitement de la cirrhose du foie

  • Augmentez votre alimentation avec des aliments riches en protéines (jusqu'à 90 g par jour) et en glucides (jusqu'à 350 g).
  • Minimiser les aliments gras (porc, rognons, cervelle, foie de bœuf, abats).
  • Éliminer de l'alimentation les aliments frits, épicés, fumés, gras, en conserve, les produits semi-finis, les sodas.
  • Limitez votre consommation de sel (jusqu'à 3 grammes par jour), sucre, farine, aliments acides, thé, café.
  • Cuire à la vapeur, mijoter, cuire au four, bouillir.
  • Mangez en portions divisées 5 à 6 fois par jour. L'apport calorique quotidien devrait être compris entre 2500 et 3000.
  • La température de la nourriture ne doit pas irriter la muqueuse gastrique, donc la nourriture doit être chaude.
  • Moulez des aliments solides et coriaces afin de ne pas surcharger le tractus gastro-intestinal.

Ce que vous ne pouvez pas manger avec la cirrhose du foie

Le régime numéro 5 est strictement interdit de boire de l'alcool en toute quantité et des produits suivants:

  • œufs au plat ou à la coque;
  • saindoux, foie, poisson frit et fumé et viande, tout aliment en conserve;
  • produits laitiers riches en matières grasses;
  • pain frais;
  • les champignons;
  • les légumineuses;
  • légumes marinés;
  • Légumes et fruits aigres et épicés (radis, oseille, ail, etc.);
  • crème glacée;
  • du chocolat;
  • café

Quels aliments pouvez-vous manger pour prévenir la cirrhose du foie?

  • soupes végétariennes sans légumes grillés;
  • viande de volaille blanche, boeuf maigre;
  • légumes bouillis et crus;
  • fruits de mer et poisson faible en gras;
  • gelées, compotes;
  • fruits secs et baies non acides;
  • produits laitiers hypocaloriques;
  • pâtes et céréales végétariennes;
  • un peu de guimauve, confiture ou guimauve, marmelade, miel;
  • infusion d'églantier et thé.

Médicaments pour la prévention et le traitement de la cirrhose du foie

Les comprimés pour la prévention de la cirrhose du foie protègent et restaurent les cellules hépatiques endommagées. Ils contiennent des phospholipides, qui sont incorporés dans les zones endommagées de la membrane cellulaire et restaurent l'intégrité des hépatocytes. En outre, normaliser le métabolisme des protéines et des lipides, inhiber la formation de tissu conjonctif. Les hépatoprotecteurs ont des actions de protection et de soutien. Utilisé pour la prévention et le traitement complexe des pathologies hépatiques existantes. Les médicaments de ce groupe comprennent:

  • Phospholipides essentiels.
  • Hépatoprotecteurs à base de plantes.
  • Substances lipotropes.
  • Vitamines pour le foie.
  • Phospholipides Essentiels

Essentiale forte N

Le médicament restaure l'intégrité des cellules du foie, contribue à leur régénération rapide. Augmente les propriétés de détoxification des tissus du foie. La réception est recommandée en cas d’augmentation de la charge hépatique (alcool, prise de médicaments puissants, etc.), ainsi que d’un traitement complexe des pathologies du foie. À des fins prophylactiques, prendre 1 capsule 2 p. par jour pendant 3 mois. Contre-indiqué en cas d'hypersensibilité aux substances contenues dans la composition.

Karsil

Karsil empêche la destruction des cellules du foie, les protège contre les effets néfastes, stimule la régénération, améliore l'état général du patient. Il est recommandé de l’accepter à des fins préventives et pour un traitement complexe sur 1 à 2 comprimés. 3 p. par jour pendant 3 mois. Contre-indiqué en cas d'allergie à des substances contenues dans la composition.

Betargin

Il a un effet antioxydant, améliore la microcirculation, le métabolisme intracellulaire dans le foie, réduit la dystrophie adipeuse, améliore les performances de l'hémodynamique de l'hépatoporteur. Le médicament est recommandé pour les maladies du foie, les personnes atteintes de troubles métaboliques (obésité, athérosclérose, etc.), avec une charge accrue sur le foie (empoisonnement, médicaments, etc.). Prendre 1 ampoule 2 p. par jour après les repas pendant 3 mois. Contre-indiqué pour insuffisance rénale sévère, pendant la grossesse, HB, allergie à la substance active.

Vitrum

Dans les maladies du foie, le corps a grandement besoin de vitamines. Pour le fonctionnement normal du corps, les vitamines B, C, P, E, A et l’acide lipoïque sont nécessaires. Vitamin complex Vitrum est utilisé pour le traitement et la prévention des carences en vitamines, du manque de minéraux. Il répond efficacement aux besoins du corps en vitamines, accroît la résistance de l’organisme aux facteurs indésirables et favorise le fonctionnement des organes internes. Prenez 1 onglet. tout au long du mois. Contre-indiqué avec une intolérance individuelle aux composants de la composition.

Prévention de la cirrhose du foie des remèdes populaires

Le chardon Marie a un effet hépatoprotecteur bénéfique. Pas un médicament n'est fabriqué sur sa base, mais les propriétés curatives de la plante peuvent également être utilisées en prenant de l'huile. Il est vendu dans les pharmacies, c'est bon marché. Il est produit par pression à froid à partir des graines de chardon-Marie, préservant ainsi toutes les propriétés bénéfiques de la plante.


Il est recommandé de prendre cet antioxydant naturel précieux quotidiennement avec de la nourriture pendant 1 c. Grâce à un apport régulier, l'huile améliore la détoxification du foie, le protège des effets nocifs des toxines et accélère les processus de régénération. En outre, l'huile a un effet positif sur la muqueuse gastro-intestinale et la protège des processus inflammatoires ulcéreux.

Traitement

La cirrhose est une maladie chronique qui ne peut être guérie. Prendre des médicaments ne fait que ralentir le processus d’atteinte aux organes. Cependant, il existe une méthode de traitement radicale - la transplantation d'une partie ou d'un organe entier. Elle est pratiquée si le foie ne peut plus assumer ses fonctions et que le traitement conservateur est impuissant. L'opération est très difficile et le patient aura besoin de médicaments à long terme. Il existe certains risques - rejet, thrombose de l'artère hépatique, etc. En cas de succès, le pronostic est favorable - dans 75% des cas, le taux de survie est de cinq ans.

Cirrhose du foie: signes, traitement, combien vivent avec

Cirrhose du foie: signes, traitement, combien vivent avec

Le contenu

La cirrhose du foie est une maladie chronique qui s'accompagne de modifications structurelles du foie avec la formation de tissu cicatriciel, d'un rétrécissement de l'organe et d'une diminution de sa fonctionnalité.

La cirrhose peut se développer dans le cadre d’un abus d’alcool chronique et systématique, d’une hépatite virale, suivie de sa forme chronique, ou à la suite de troubles auto-immuns, d’une obstruction des voies biliaires extra-hépatiques, d’une cholangite.

La science a été témoin de cas d’insuffisance cardiaque prolongée, de lésions parasitaires du foie, d’hémochromatose, etc., à l’origine de cette maladie.

Causes de la cirrhose du foie

- Hépatite virale (B, C, Delta, G). Les virus C et delta sont les plus cirrhogéniques, et le virus de l'hépatite C est appelé «tueur léger», car il entraîne une cirrhose du foie dans 97% des cas et la maladie ne présente aucune manifestation clinique pendant longtemps;

- Hépatite auto-immune (lorsque le corps perçoit ses propres cellules comme étrangères);

- L'abus d'alcool, la maladie se développe dans 10-15 ans à partir du début de l'utilisation (60 grammes / jour pour les hommes, 20 g / jour pour les femmes);

- Troubles métaboliques (hémochromatose, maladie de Wilson Konovalov, déficit en alpha-1-antitrypsine, etc.);

- Substances chimiques toxiques et médicaments;

- Médicaments hépatotoxiques;

- Maladies des voies biliaires - obstruction (blocage) des voies biliaires extrahépatiques et intrahépatiques. La cirrhose du foie se développe de 3 à 18 mois après la violation du canal biliaire;

- Congestion veineuse prolongée du foie (péricardite constrictive, maladie veino-occlusive, insuffisance cardiaque)

Malheureusement, il est souvent impossible d'identifier la cause de la cirrhose, auquel cas on parle de cirrhose cryptogénique (c'est-à-dire dont la cause est inconnue).

Symptômes de la cirrhose

Pendant longtemps, pendant des années, des symptômes de faiblesse ou une absence presque complète de symptômes sont possibles. Les plaintes les plus courantes sont les suivantes: faiblesse, fatigue, sensations lancinantes dans le foie.

Les "astérisques" vasculaires, l'élargissement des petits capillaires sanguins de la peau de la ceinture scapulaire, l'érythème des mains ("paumes hépatiques"), etc. peuvent être des signes de la maladie.

Avec le développement de la maladie, une hypertension portale se forme (stase du sang et augmentation de la pression dans la veine porte, à travers laquelle tout le sang de l'intestin doit pénétrer dans le foie), avec des symptômes particuliers: ascite (fluide libre dans l'estomac), augmentation de la taille de la rate souvent accompagnée de leucocytopénie et thrombocytopénie (une diminution du nombre de plaquettes et de leucocytes dans le sang), le réseau veineux de l’abdomen se manifeste.

Les varices de l'œsophage sont considérées comme un indicateur caractéristique de la présence d'une hypertension portale chez le patient. Ce symptôme est diagnostiqué lors d'une gastroscopie ou d'un examen radiographique.

Il existe des signes d'hypoprotéinémie (réduction des protéines), d'anémie, d'augmentation du taux de RSE dans le sang, de bilirubine, d'activité de transaminase. Ceci est un indicateur de la progression de la cirrhose du foie ("cirrhose active").

La maladie peut être accompagnée par la peau de la peau, la jaunisse se manifeste, les indicateurs de cholestérol dans le sang se développent (manifestation de la cholestase).

Chez les patients, la diminution de la capacité de travail, la détérioration de la santé globale, la perte de poids, l'épuisement du corps. Cela conduit au développement de l'insuffisance hépatique.

Les symptômes de la cirrhose comprennent:

  • Saignement des gencives,
  • Saignements de nez
  • Augmentation du volume de l'abdomen,
  • L'apparition de changements dans la conscience et le comportement.

Tout cela parle des complications de la maladie (selon la classification internationale, ce sont les classes B et C).

Plaintes contre les patients atteints de cirrhose du foie:

  • perte de poids
  • fatigue accrue
  • troubles de conscience et de comportement divers (diminution de la concentration, somnolence pendant le jour, sommeil perturbé la nuit, etc.),
  • perte d'appétit et gêne abdominale (ballonnements, sensation de satiété rapide en mangeant),
  • jaunisse (coloration de la peau, sclérotique en jaune),
  • éclaircissement ou décoloration des matières fécales,
  • urine sombre
  • douleur abdominale
  • gonflement des jambes et (ou) augmentation de la taille de l'abdomen due à la présence de liquide dans la cavité abdominale (ascite),
  • saignements: hémorragies nasales, gastro-intestinales, gingivales, hémorroïdaires, ainsi que sous-cutanées, infections bactériennes fréquentes (voies respiratoires, etc.),
  • diminution du désir sexuel
  • hommes - souvent gynécomastie (hypertrophie mammaire).

Lors de l'examen du patient, des signes hépatiques caractéristiques de la cirrhose sont révélés: télangiectasie vasculaire (astérisques, araignées) sur la peau de la moitié supérieure du corps, érythème des paumes, rougeur des paumes (foie des paumes), laque de couleur écarlate et foie. ".

Diagnostic de la cirrhose du foie

Il est possible de diagnostiquer la cirrhose du foie et d'identifier les changements dans la structure et le fonctionnement des organes internes à l'aide de la recherche par ultrasons ou radioisotopes, par tomodensitométrie. La laparoscopie et la biopsie aident également à déterminer l'hétérogénéité du foie et de la rate, stade de la cirrhose.

L'étape initiale du diagnostic (lors de la première visite du patient chez le médecin) est la clarification des plaintes du patient et l'examen général du patient. Malheureusement, en raison de la capacité des cellules hépatiques à récupérer, le développement de la cirrhose peut être asymptomatique pendant longtemps.

Cependant, la plupart des patients atteints de cirrhose se plaignent de malaise général, de faiblesse, de perte d'appétit, de perte de poids, de démangeaisons, de douleurs articulaires, de perte de poils pubiens.

À la palpation de l'abdomen, notez le changement de taille (diminution ou augmentation) du foie et de sa structure. La surface du foie devient tubéreuse et la consistance devient compactée. La palpation du foie est douloureuse.

Lors de l'examen du patient, il convient de porter une attention particulière à l'état de la peau, des ongles et des cheveux.

La peau d'un patient atteint de cirrhose du foie peut présenter une jaunisse. Les autres manifestations de la cirrhose sur la peau comprennent les "veines d'araignée" - petites taches situées généralement sur la peau de la partie supérieure du corps, constituées de vaisseaux sanguins dilatés et d'un érythème de la paume (couleur rouge des paumes). L’apparition de ces signes cutanés est due à l’incapacité du foie à inactiver les hormones sexuelles féminines, ce qui provoque l’expansion des vaisseaux sanguins. Les cheveux et les ongles du patient sont fins et cassants, signe d'un trouble métabolique composé de vitamines et de fer.

Dans 50% des cas de cirrhose, on observe une augmentation de la rate.

Lors du processus de collecte de données anamnestiques (enquête auprès des patients), il est important de rechercher la cause possible de la cirrhose (hépatite virale, alcoolisme).

La première étape du diagnostic permet d'établir le diagnostic présomptif de la cirrhose. Compte tenu du fait que la cirrhose implique une réorganisation morphologique profonde du foie, des examens supplémentaires sont effectués pour déterminer les caractéristiques morphologiques de la lésion du foie. Parfois, il est possible d’établir uniquement le type morphologique de cirrhose. La radiographie abdominale conventionnelle permet de détecter une augmentation de la taille du foie et de la rate.

L'échographie (échographie) vous permet de déterminer la forme générale et la taille du foie, le diamètre de la veine porte et la structure du tissu hépatique. En outre, l'échographie est également utilisée pour déterminer les foyers de dégénérescence maligne du tissu hépatique (cancer).

Une étude sur les radionucléides (scintigraphie) implique l’introduction d’un élément radioactif dans le corps (une substance radiopharmaceutique) et l’observation de sa fixation dans les organes. Cette méthode a une résolution inférieure à celle de l'échographie. Cependant, contrairement à cette dernière, la scintigraphie hépatique offre une occasion d'évaluer la fonction hépatique. Dans la cirrhose, la capacité du foie à capturer et à retenir les radiopharmaceutiques est réduite. Le dépôt de produits radiopharmaceutiques dans les os du bassin et de la colonne vertébrale est un signe défavorable, indiquant une diminution critique de la fonction hépatique.

La tomodensitométrie et la résonance nucléaire magnétique aident à déterminer les foyers de croissance du cancer dans le foie atteint de cirrhose. Sous contrôle échographique, ces foyers peuvent être ponctionnés et les matériaux obtenus examinés pour déterminer leur appartenance histologique. Comme mentionné ci-dessus, l'une des complications de la cirrhose est la transformation maligne des cellules hépatiques lors du développement d'un cancer primitif du foie (cancer hépatocellulaire). En règle générale, la définition d'une lésion de croissance maligne dans le foie à l'aide de l'une des méthodes d'imagerie est en corrélation avec une augmentation du contenu sanguin d'une protéine spéciale, l'alpha-foetoprotéine, qui est un marqueur de la croissance tumorale.

La méthode la plus informative pour diagnostiquer une hémorragie interne en cas de cirrhose est la fibrogastroduodénoscopie, qui permet d'examiner les veines dilatées de l'œsophage, de l'estomac cardiaque ou de déterminer une autre source de saignement - un ulcère gastrique ou duodénal.

Des études biochimiques révèlent une augmentation du niveau de phosphatase alcaline (norme 30-115 U / l (U / l)) et de ACAT (AST, aspartate aminotransférase, norme 5-35 U / l (U / l)), ainsi qu'une croissance progressive concentration de bilirubine dans le sang (bilirubine liée normale 0,1-0,3 mg / dL; bilirubine libre 0,2-0,7 mg / dL). Parallèlement, il existe une diminution de la fraction d'albumine sanguine (protéines synthétisées dans le foie) et une augmentation de la fraction de globulines.

Méthodes de recherche en laboratoire:
Une numération globulaire complète dans la plupart des cas révèle une anémie. L'anémie peut être causée à la fois par une altération de la formation du sang (manque de fer et d'acide folique) et par une perte de sang lors d'une hémorragie interne ou par une destruction accrue des globules rouges dans la rate pendant l'hypersplénisme. Une augmentation du nombre de leucocytes est un signe d'infection, une diminution est un signe d'hypersplénisme. La diminution du nombre de plaquettes est due au dépôt d'une grande partie des plaquettes dans la rate hypertrophiée.

Traitement de la cirrhose

Le traitement médicamenteux de la cirrhose du foie doit être effectué sous la surveillance d'un spécialiste qualifié et être accompagné du respect strict d'un régime alimentaire particulier (régime n ° 5) et du schéma posologique quotidien.

Les hépatoprotecteurs peuvent être utilisés comme mesures de soutien (Ursosan en cas de cirrhose primaire).

Mesures préventives

  • prévention de l'infection par l'hépatite virale aiguë
  • rejet d'alcool
  • hépatoprotecteurs

Régime alimentaire

Lorsque l'hépatose est présenté au tableau numéro 5.

Acide ursodésoxycholique

Pour compenser la carence en acides biliaires de l'intestin provoquée par une insuffisance biliaire, il est conseillé d'utiliser l'acide ursodéoxycholique (UDCA), produit sous les dénominations commerciales Ursosan, Ursofalk. Le dosage de 10-15 mg par 1 kg de poids du patient une fois par jour la nuit contribue à la restauration des processus digestifs. L'action de l'UDCA comprend les points suivants:

  1. une augmentation du flux de bile et de suc pancréatique dans l'intestin en raison de la stimulation de leurs produits
  2. résolution de la cholestase intrahépatique
  3. contraction accrue de la vésicule biliaire
  4. saponification des graisses et augmentation de l'activité lipase
  5. augmenter la motilité intestinale, en améliorant le mélange d'enzymes avec le chyme
  6. normalisation de la réponse immunitaire, élimination des lésions hépatiques auto-immunes

Thérapie cellulaire

Le traitement traditionnel consiste principalement à utiliser des produits pharmaceutiques pour protéger les cellules du foie contre les dommages, stimuler la sécrétion de bile et corriger les troubles métaboliques. Sans aucun doute, cela améliore l'état du patient, mais ne peut pas arrêter le développement de la maladie. Si les méthodes de traitement ci-dessus ne vous aident pas, effectuez une greffe du foie (greffe). Cependant, après l'introduction de la thérapie par cellules souches dans la pratique clinique, les chances de vaincre la maladie ont considérablement augmenté.

Complications de la cirrhose du foie

La cirrhose du foie s'accompagne souvent de complications: saignements abondants dans les veines dilatées de l'œsophage (vomissements saignants dans lesquels le soulagement prématuré est source de mort), thrombose de la veine porte, péritonite, etc. Tous ces facteurs déterminent le développement d'une insuffisance hépatique.

Le cours de la maladie dans la cirrhose inactive est lent, mais progressif, avec un actif - transitoire (pendant plusieurs années).

Mauvais style de vie, mauvaises habitudes, violation du régime alimentaire, alcoolisme provoquent des changements nécrotiques dans les tissus du foie.

La combinaison de ces facteurs avec l'hépatite virale accélère considérablement la transition vers la cirrhose. La phase terminale de la maladie, quelle que soit la forme de cirrhose, est caractérisée par des symptômes d'insuffisance hépatique, allant jusqu'au coma hépatique.

Prévention de la cirrhose du foie

Les mesures thérapeutiques et prophylactiques chez les patients atteints de cirrhose commencent par une prévention secondaire.

Chaque patient souffrant de cirrhose du foie a besoin de:
1. dans les mesures de protection pour prévenir l'infection par l'hépatite virale. La maladie de l'hépatite virale aiguë B chez un patient atteint de cirrhose d'étiologie non virale conduit, selon nos données, à la mort de 50 à 60% des patients dans l'année suivant le développement de l'hépatite virale aiguë B;
2. exclure catégoriquement l'alcool;
3. avec l'aide des hépatoprotecteurs (Ursosan). L'admission de ces médicaments est autorisée sur recommandation d'un médecin.

La mise en œuvre de ces trois activités a un impact évident sur l'allongement de la durée de vie des patients atteints de cirrhose faiblement active ou inactive, qui couvre environ 80% des patients présentant des formes courantes de cirrhose du foie.

Dans la cirrhose virale, la thérapie antivirale n'a pas été largement utilisée en raison de sa faible efficacité et de ses effets indésirables importants.

Dans la cirrhose alcoolique, la cessation de la consommation d’alcool, à l’exception des stades terminaux de la maladie, procure un effet thérapeutique exceptionnellement favorable.

Régime alimentaire En dehors d'exacerbations prononcées et de conditions sévères, une alimentation équilibrée avec un assaisonnement limité est généralement recommandée. Tableau présenté numéro 5.

Cirrhose biliaire primitive

La cirrhose biliaire primitive (CBP) est une maladie hépatique auto-immune progressive lorsque le système immunitaire du corps se bat contre ses cellules, les endommageant et les détruisant.

La CBP se caractérise par des lésions des voies biliaires, qui conduisent au développement de la cirrhose, une maladie hépatique diffuse, dans laquelle se produisent la mort des tissus et leur remplacement progressif par du tissu fibreux grossier (fibrose du foie). Ainsi que la formation de gros ou de petits nœuds tissulaires cicatriciels qui modifient la structure du foie. En règle générale, la cirrhose biliaire primitive est une maladie touchant les personnes âgées et d'âge moyen et se développant principalement chez les femmes âgées de 40 à 60 ans.

Actuellement, les causes de la cirrhose biliaire primitive du foie ne sont pas complètement révélées. On sait que l'hérédité joue un certain rôle, c'est-à-dire une prédisposition génétique, lorsque la maladie est transmise aux enfants le long de la ligne parentale. Le développement et l'apparition de la maladie peuvent également être associés à la maladie coeliaque - une maladie chronique de l'intestin grêle, caractérisée par une intolérance aux protéines (gluten) contenue dans les céréales (seigle, blé, orge, avoine); La polyarthrite rhumatoïde est une lésion inflammatoire auto-immune des grosses et des petites articulations.

A différents stades: différents symptômes de la cirrhose biliaire. Les symptômes du stade initial sont une faiblesse prononcée, des démangeaisons, un assombrissement de la peau, une plaque sur les paupières, une rate élargie. Symptômes du stade avancé: douleur musculaire progressive, manque d’appétit, perte de poids importante; prurit accru; la taille de la rate et du foie augmente considérablement; saignement possible. La cirrhose biliaire secondaire de tels symptômes: démangeaisons cutanées déjà au stade clinique; douleur dans l'hypochondre droit; ictère intense; augmentation de la température, transpiration, frissons; le foie et la rate sont hypertrophiés et douloureux; insuffisance hépatocellulaire, qui est déjà un signe de cirrhose du foie.

Le principal facteur de succès du traitement de la cirrhose biliaire est la qualité et le diagnostic opportun. Au stade du diagnostic, les analyses de sang et d'urine sont étudiées, ainsi que le matériel prélevé d'une biopsie. L'imagerie par ultrasons, la cholangiographie par perfusion, l'œsophagogastroduodénoscopie, la cholangiopancréatographie rétrograde endoscopique, la biopsie du foie et l'hépatographie par radio-isotopes sont effectuées. Traitement - médicament, selon la situation. Dans la cirrhose biliaire secondaire, un régime avec une consommation réduite de sel est également recommandé. Les prévisions de traitement sont beaucoup plus positives pour détecter la maladie à un stade précoce. En comparant la situation actuelle avec les décennies précédentes, des progrès significatifs ont été accomplis dans le diagnostic et l’émergence de traitements efficaces. Une étude récente a montré que chez les patients traités avec de nouveaux médicaments, le taux de survie augmentait de manière significative. Cela témoigne de la prévision la plus optimiste.


Articles Connexes Hépatite