Régime alimentaire pour l'hépatite B (B)

Share Tweet Pin it

Pourquoi les médecins insistent-ils pour que le régime alimentaire de l'hépatite B soit suivi? Puisque la maladie est considérée comme assez lourde, le corps doit être soulagé de tout stress inutile. Ceci s'applique également à la nourriture. Si le foie fonctionne excessivement, le traitement sera très difficile. Bien sûr, diverses préparations médicales sont utilisées avec une action ou une autre, mais un rôle important est attribué à l'alimentation quotidienne, grâce auquel vous pouvez obtenir de bons résultats dans la lutte contre la maladie.

Caractéristiques générales de la nutrition clinique

L'hépatite est une maladie dangereuse et une approche approfondie est requise. La thérapie médicamenteuse ne suffira pas.

La pratique montre que les patients à qui l'on prescrit un régime rationnel contre l'hépatite B, en plus de prendre des médicaments, guérissent plus rapidement.

La situation exige que de nombreux produits soient éliminés du régime alimentaire des patients adultes. Au début, bien sûr, le patient a besoin de repos au lit. Les exercices physiques sont également limités au minimum.

  • Le fait que certains produits soient interdits est dû au fait que le foie affecté les percevra comme une menace réelle. La nutrition dans l'hépatite B est donc une nécessité dictée par le souci du filtre principal du corps.
  • Si la nutrition est correcte, vous pouvez éviter le développement de la cirrhose et même du cancer. L'organe malade est bien restauré. Les processus d'échange et toutes les fonctions en général sont en cours d'établissement.

Ce type de régime, qui constitue actuellement la forme actuelle de la maladie, est conçu pour lutter contre l'hépatite B. Surveillez attentivement les aliments utilisés, au cours de l'évolution de la maladie sous forme aiguë. Mais la forme chronique de la maladie permet, si je puis me permettre, de se détendre. Bien sûr, certaines recommandations existent. De plus, vous ne pouvez pas permettre l'apparition de kilos en trop.

Nutrition des patients atteints de forme aiguë

En raison du fait que la fonction hépatique est altérée, les organes digestifs sont également attaqués. Les produits qui ne commenceront pas à charger un système digestif seront utiles. Autrement dit, vous pouvez manger des aliments économiquement et mécaniquement.

Dans le premier cas, la nutrition pour l'hépatite B implique le rejet des aliments qui affectent les hépatocytes. Quels produits sont sur la liste noire?

  • les aliments gras dont la source est d'origine animale;
  • bonbons de dessert;
  • épinards, oseille;
  • radis, radis, ail;
  • les champignons;
  • des plats tels que frits, fumés, épicés, salés et en conserve;
  • bouillons de viande, produits à base de poisson et champignons;
  • les sodas sucrés, les thés forts et, bien sûr, le café;
  • boissons alcoolisées.

En ce qui concerne la schazheniya mécanique, alors tous les produits doivent moudre. Ainsi, la nourriture sera digérée dans un court laps de temps et aucun effort supplémentaire ne sera nécessaire.

Avec le début de la période de récupération, davantage de produits sont autorisés. Les aliments ne peuvent pas être écrasés.

Le régime deviendra plus diversifié avec l'hépatite b avec:

  • bortsch végétarien;
  • soupes de légumes, de céréales et de lait;
  • pain (nécessairement hier);
  • viande rouge, viande de volaille, poisson maigre;
  • produits laitiers fermentés sans matières grasses;
  • omelette cuite au four;
  • les céréales;
  • les légumes (juste ne pas frire);
  • salades (de légumes, baies, fruits).

Il est souhaitable de manger moins de graines et de noix.

Comment manger les patients atteints de maladie chronique

Les produits utiles seront, en conséquence de la consommation, qui ne perturberont pas la digestion. C'est-à-dire que la nutrition est nécessaire, saine et complète. Une attention particulière est portée aux céréales de différentes céréales, fruits et légumes. À leur tour, les légumes peuvent être consommés cuits au four ou bouillis, ainsi que cuisinés pour un couple. Il est recommandé de manger du pain de seigle.

Un régime alimentaire approprié pour l'hépatite B implique également de manger:

  • viande et poisson (bien sûr, variétés à faible teneur en matière grasse);
  • produits laitiers;
  • quantité limitée de bonbons (gâteaux, gâteaux aux fruits, bonbons).

Si vous utilisez des recettes pour préparer le plat, vous devez prendre de l'huile végétale.

Les médecins conseillent de prendre de la nourriture plusieurs fois par jour. L'essentiel est de ne pas trop manger. En raison de l'embonpoint, l'évolution de la maladie s'aggrave souvent. Par conséquent, il est souhaitable d'empêcher une augmentation du poids corporel.

Il n'y a pas de restrictions strictes, en principe. Certes, l’alcool est interdit dans tous les cas en raison de ses effets hépatotoxiques.

Si une femme enceinte est atteinte de cette maladie, son régime alimentaire comprend obligatoirement des produits très utiles, car souvent les futures mères se plaignent de constipation.

En bref, vous pouvez et devriez manger:

  • produits laitiers fermentés;
  • betteraves bouillies;
  • salades avec l'utilisation d'huile végétale.

Nourriture savoureuse

Ne pensez pas que lorsque l'interdiction de certains aliments sera établie, les plats ne seront pas aussi agréables au goût. Il existe des recettes à partir desquelles tout patient changera immédiatement d’avis.

Il existe des recettes pour le chou, cuisiner qui ne sont pas difficiles. De plus, ces rouleaux de chou sont très utiles pour le corps qui a besoin de soutien.

Nécessaire pour s'occuper de la disponibilité:

  • les carottes;
  • le chou;
  • le riz;
  • les oignons;
  • viande hachée (poulet ou dinde);
  • bouillon de légumes;
  • crème sure;
  • le beurre;
  • les épices et les verts.

Le chou blanc est pré-bouilli et démonté en feuilles. Le bouillon de légumes est coulé séparément. Oignons broyés et compotés aux carottes. Riz bouilli, mélangé à la farce existante et à une demi-portion de légumes cuits à la vapeur.

La farce, disposée sur des feuilles de chou, doucement roulée. Des rouleaux de chou formé sont placés dans un récipient contenant le bouillon de légumes. Le bouillon qui reste, vous devez mélanger avec de la crème sure, la seconde moitié des légumes et des épices. Les rouleaux de chou farcis sont cuits ou au four, ou à feu doux pendant 40 minutes.

Faites toujours attention aux recettes qui utilisent la citrouille. Dans ce cas, la citrouille sera cuite.

Un plat sain doit être préparé à partir de:

  • citrouilles (500 g);
  • miel (20 g);
  • pommes (1-2);
  • la cannelle;
  • gingembre séché;
  • sucre vanillé.

Le potiron pelé est coupé en petits morceaux, puis ils sont disposés sur une plaque à pâtisserie. Les pommes sont moulues. Pour eux, on ajoute du miel aux épices. Des morceaux de citrouille sont recouverts de ce mélange. Cuire le plat doit durer 40 à 50 minutes, tandis que la température maximale de cuisson ne doit pas dépasser 150 degrés.

Régime alimentaire pour l'hépatite B: caractéristiques, aliments sains, menu recommandé

Le foie n'est pas seulement une partie du système digestif. Cet organisme reconnaît et neutralise les toxines, les produits de décomposition, les substances toxiques pour le corps et participe à la synthèse des hormones et des cellules sanguines. Les maladies du foie ne peuvent pas affecter le bien-être d'une personne. L'hépatite est l'une des maladies les plus dangereuses. Il s'agit d'une inflammation des tissus du foie causée par des virus ou des toxines. Par conséquent, reconnaître et traiter la maladie le plus tôt possible. Et si seul un spécialiste peut prescrire des médicaments, la nutrition de l'hépatite B est basée sur des règles générales que nous examinerons.

Hépatite B: symptômes et traitement

Le virus de l'hépatite B est si petit qu'il peut pénétrer dans les fissures microscopiques de la peau et des muqueuses. Pour provoquer une inflammation du foie, il doit pénétrer dans le sang. Il est très résistant aux facteurs externes: il résiste à des températures allant jusqu'à -20 degrés, vit jusqu'à 30 minutes en ébullition. Pendant la période d'exacerbation chez les adultes et les enfants, le virus de l'hépatite est actif jusqu'à 3 semaines. Le porteur du virus peut durer plusieurs mois.

En général, l'hépatite est transmise par:

  • Sexuellement.
  • Par une aiguille non stérile, transfusion de sang infecté.
  • De mère en enfant pendant la grossesse et l'allaitement.
  • À travers des instruments dentaires non stériles, des ciseaux à ongles, etc.

Vous ne pouvez pas attraper l’hépatite B par une poignée de main, lorsque vous voyagez dans les transports en commun, des serviettes partagées, toussez

En plus des formes aiguës et chroniques de l'hépatite B, il existe également un fulminant (fulminant) - il enregistre le taux de mortalité le plus élevé. Une personne commence à détruire les cellules du foie, il y a des saignements, une dépression de la conscience jusqu'au coma.

Bonne nutrition avec l'hépatite

Pour aider les cellules du foie à continuer à faire leur travail tout en réduisant la charge, vous devez suivre les règles d'une saine alimentation. Principes de l'alimentation pour l'hépatite B:

  • Bien hacher (broyer, broyer, mâcher) des produits.
  • Il est interdit de consommer des aliments très chauds et froids.
  • Avec l'hépatite B, le régime alimentaire devrait comprendre 40% de fibres végétales (fibres) - elles améliorent les processus digestifs et normalisent les selles.
  • Vous devez manger fractionné, 4-5 fois par jour. La quantité maximale par portion est de 350 grammes.
  • Dans les manifestations aiguës de l'hépatite, le tableau numéro 5A selon Pevzner est recommandé. Teneur en calories - jusqu'à 2600 kcal, limitant l'utilisation de sel, de graisses réfractaires, de cholestérol et d'acide oxalique.
  • Il est recommandé de manger en même temps - cela évite la stagnation de la bile et réduit la charge sur le tractus gastro-intestinal.
  • Dans l'hépatite chronique, cinq vont à la table. La teneur en calories est augmentée à 3000 kcal. Les nouveaux produits doivent être inclus dans le menu progressivement, en surveillant la réaction du corps du patient.
  • Les infusions à base de plantes et les décoctions doivent être traitées avec prudence - dans certains cas, elles peuvent être nocives. Par conséquent, elles ne peuvent être prises que sur l'avis d'un médecin. Il en va de même pour les complexes minéraux et les compléments alimentaires.
  • La meilleure nourriture - cuite à la vapeur ou bouillie, frite ou cuite au four jusqu'à ce que le croustillant soit strictement interdite.
  • Lisez attentivement les étiquettes des produits: le menu 5 pour l'hépatite ne doit pas contenir de conservateur, d'édulcorant, d'arôme ou d'autres produits de la chimie moderne.
  • Il est nécessaire d’équilibrer l’alimentation quotidienne: jusqu’à 350 g de glucides (le corps a besoin d’énergie), 150 g de protéines et 80 g de matières grasses (dont 70% doivent être végétaux). La quantité de sel et de beurre par jour est limitée à 10 grammes.
  • Ne vous gorgez pas au coucher (dernier repas au plus tard à 20 heures) et ne pas trop manger.

Le régime alimentaire pour l'hépatite B dure longtemps et, sous forme chronique, des restrictions devront être maintenues en tout temps.

Produits autorisés et interdits

  • Pain diététique, pâtisseries maigres, craquelins, biscuits.
  • Bouillons de légumes, soupes aux céréales et viande maigre.
  • Viandes faibles en gras (poulet, veau, dinde, lapin).
  • Poisson faible en gras (de préférence en mer).
  • Lait acidophile, kéfir faible en gras, yogourt, fromage cottage, fromage à pâte molle.
  • Œufs (jusqu'à 2 morceaux par jour).
  • Légumes (tomates, courgettes, carottes, betteraves, chou, concombres, aubergines, citrouille).
  • Fruits sucrés et baies.
  • Légumes et beurre.
  • Céréales (meilleure semoule, sarrasin, riz, avoine).
  • Thé vert, jus de fruits frais, dilué avec de l'eau. Ainsi que les boissons aux fruits, boissons aux fruits, gelée, eau plate.

Nous devrons éliminer les aliments suivants du régime:

  • Pain frais, bonbons, pâtisseries.
  • Viande grasse et poisson.
  • Bouillons riches.
  • Conserves, cornichons, cornichons.
  • Produits laitiers gras, fromage épicé.
  • Œufs durs et frits.
  • Les légumineuses
  • Certains légumes (épinards, oseille, navet, radis, oignons verts, ail).
  • Champignons
  • Assaisonnements épicés et épices.
  • Thé fort et café.
  • Graisses réfractaires.
  • Restauration rapide
  • Boissons gazeuses et alcool.

Quel est le bon produit pour le foie? Il existe un groupe de tels produits. Ceux-ci comprennent:

  • pommes, kaki, citrons et pamplemousses;
  • thé vert, betteraves, avocats, huile d'olive, curcuma, noix.

Hépatite B Diet

L'essence du régime alimentaire pour l'hépatite B

Avec la thérapie médicamenteuse pour le traitement des maladies des organes internes, utilisez une thérapie de régime. L’essence même du régime alimentaire de l’hépatite B consiste à réduire la charge sur le foie et à guérir tout le corps. En fonction de la forme de la maladie et de sa gravité, le patient peut prescrire l'un de ces régimes:

Table diététique №5

Il est prescrit pour l'hépatite chronique et aiguë, la cholécystite, la cirrhose du foie, l'inflammation des voies biliaires, les dysfonctionnements des voies biliaires et du foie. L'essence principale de la nutrition consiste à normaliser les fonctions altérées de l'organe affecté, à réguler le métabolisme des graisses et du cholestérol, à l'accumulation de glycogène dans le foie, à stimuler l'activité motrice intestinale et à la sécrétion biliaire. Le régime alimentaire est plein d’énergie, contient une quantité suffisante de protéines, de lipides et de glucides. Le traitement consiste à éliminer les aliments riches en cholestérol, les huiles essentielles, les purines et les extraits azotés. Dans le même temps, la quantité de fibres, de fluides et de substances lipotropes est augmentée. La valeur énergétique du régime alimentaire jusqu’à 3000 kcal. La nourriture n'est pas autorisée à frire, il est préférable de cuisiner, cuire à la vapeur, cuire au four ou laisser mijoter.

Numéro de table diététique 5a

Les principales indications d'utilisation: exacerbation d'hépatite chronique et aiguë, cholécystite au stade initial, état après interventions sur les voies biliaires, maladies inflammatoires graves de l'estomac et des intestins, ulcère duodénal et estomac. Le but de la nutrition est la restauration des fonctions perturbées des voies biliaires et du foie, l'accumulation de glycogène dans le foie, la stimulation de la sécrétion de bile lorsque la nourriture épargne l'estomac de manière mécanique et chimique. Un régime complet, un équilibre de valeur nutritive et énergétique. Cela implique de limiter l'utilisation de graisses réfractaires, de sel, de produits à base de purines, d'acide oxalique, de fibres et de cholestérol. L'apport calorique quotidien recommandé devrait être de l'ordre de 2 700 kcal. Les aliments ne sont utilisés que sous forme broyée, broyée ou liquide.

Régime alimentaire pour le foie de l'hépatite B chronique

L'évolution prolongée de toute maladie affecte négativement le fonctionnement de tout l'organisme. Un régime pour le foie de l'hépatite B chronique vise à soulager les symptômes douloureux. La nutrition thérapeutique est conçue pour soulager l'organe enflammé et lui permettre de retrouver progressivement son fonctionnement normal.

La thérapie implique un mode fractionnaire d'ingestion de nourriture, l'équilibre hydrique et l'utilisation de produits approuvés seulement. Une attention particulière doit être accordée à la méthode de cuisson, les produits peuvent être bouillis, cuits au four, cuits au four, cuits à la vapeur. Il est interdit de faire frire avec l'ajout de graisses végétales et animales. Si la maladie survient chez les femmes enceintes ou chez les personnes souffrant de problèmes digestifs supplémentaires, le régime alimentaire doit alors inclure des aliments évitant la constipation: betteraves bouillies, produits laitiers, salades à l'huile végétale. Le volume principal de l'alimentation quotidienne devrait être constitué de légumes, de fruits et de céréales. Les légumes peuvent être utilisés frais, mais il est préférable de les cuire au four ou à la vapeur. Permis de manger du pain complet ou du pain de seigle. Il devrait y avoir des produits laitiers, de la viande maigre et du poisson.

Dans de rares cas, vous pouvez prendre soin de vous avec des pâtisseries sucrées. Il est préférable de refuser les sucreries en magasin avec des crèmes au beurre gras, car elles peuvent provoquer une exacerbation de la maladie.

Les aliments pour l'hépatite chronique doivent être rationnels, sans restrictions strictes. Mais il est nécessaire de respecter les règles alimentaires. La seule contre-indication est l'utilisation de l'alcool, car il a un effet hépatotoxique.

Régime de l'hépatite chez les adultes

Le traitement des maladies du foie chez les patients adultes est généralement assez difficile. Cela est dû aux difficultés rencontrées lors de la restructuration du régime alimentaire et de la transition vers un régime alimentaire sain. Le régime alimentaire pour l'hépatite B chez l'adulte est une série de restrictions qui permettent au patient de travailler dans un corps en bonne santé. Le foie est une partie importante du système digestif, qui participe aux processus de formation du sang et de métabolisme, à la production d'enzymes, d'hormones, d'insuline et d'autres substances nécessaires au fonctionnement normal de l'organisme.

Un régime alimentaire médicamenteux implique l’utilisation de produits faciles à digérer qui n'exercent pas de pression sur l’organe touché. Le menu devrait être riche en vitamines et en minéraux. Il est interdit d'utiliser des produits à action irritante et stimulant la sécrétion des organes digestifs. Les aliments riches en cholestérol et qui ont un effet destructeur sur les cellules du foie sont interdits. Pour les patients de tous âges, prescrire le régime alimentaire numéro 5. Ce régime devrait devenir une habitude, évitant ainsi l'exacerbation de la maladie et sa progression ultérieure.

Régime alimentaire avec chariot anti-hépatite B en bonne santé

Dans le corps humain en état de sommeil, il peut y avoir de nombreux virus et infections, qui se font sentir sous l’influence de certains facteurs. Une alimentation avec portage sain de l'hépatite B est indiquée pour les patients dans le sang desquels le virus de la maladie a été détecté.

Considérez les principales indications nutritionnelles pour maintenir un corps en bonne santé:

Pour que l'hépatite ne se fasse pas sentir, il est nécessaire de minimiser la consommation d'aliments qui ont un effet irritant chimique et mécanique sur le foie. Méfiez-vous des épices, des assaisonnements et autres additifs alimentaires. Il n'est pas recommandé d'abuser des boissons alcoolisées, mais il vaut mieux arrêter de les consommer complètement. La dépendance à la nicotine est également dangereuse pour le foie et la santé globale du corps. Il est recommandé de minimiser la consommation de graisses animales et végétales, de viandes fumées variées, de viandes grasses, de volaille et de poisson, de saucisses et de conserves. Il n'est pas souhaitable d'abuser de légumes tels que: les épinards, les champignons, les radis, l'oseille, l'ail. Lors du choix des boissons, vous ne devez pas boire beaucoup de thé noir fort, de café, de boissons sucrées et gazéifiées, de jus de fruits avec des conservateurs. Une attention particulière est accordée à la nutrition. Il est nécessaire de manger souvent, mais en petites portions. Assez 4 à 6 repas par jour pour un fonctionnement normal du tractus gastro-intestinal et du foie. Trop manger et des collations nocturnes peuvent conduire à l'obésité et à l'activation de la maladie. Il vaut mieux cuisiner, cuire à la vapeur, cuire au four ou mijoter. Manger frit avec l'ajout de diverses huiles et graisses devrait être minimisé. Les aliments ainsi préparés sont riches en cholestérol, ce qui nuit à la santé du foie.

En suivant toutes les recommandations ci-dessus, les patients qui ont identifié un état de porteur sain de l'hépatite B se protègent de l'apparition de la maladie.

Menu diététique pour l'hépatite B

Dans le traitement des maladies du foie, les patients doivent suivre de nombreuses recommandations médicales. Les principales prescriptions concernent le régime alimentaire. Considérez un menu de régime exemplaire pour l'hépatite B, qui vous permet de déplacer la maladie beaucoup plus facilement.

Petit déjeuner: bouillie au lait, thé vert. Snack: pomme ou banane. Déjeuner: purée de pommes de terre avec du poisson cuit à la vapeur et des légumes cuits au four. Snack: salade de légumes, thé ou jus. Dîner: bouillie de sarrasin avec galette de poulet à la vapeur. Deuxième dîner: un verre de kéfir, des biscuits. Petit déjeuner: fromage cottage aux fruits secs, kéfir. Snack: une poignée de craquelins avec du thé. Déjeuner: soupe aux légumes, pâtes avec poitrine de poulet bouillie. Snack: salade avec légumes et vinaigrette à l'huile végétale et graines de lin. Dîner: casserole de pâtes et d'oeufs, thé. Deuxième dîner: un verre de kéfir. Petit déjeuner: céréales de blé, thé vert. Snack: pomme, banane ou tout autre fruit. Déjeuner: soupe de nouilles au lait, boulettes de viande avec purée de pommes de terre. Snack: biscuits à l'avoine, jus de fruits. Dîner: viande de poulet cuite au four avec pommes et légumes. Deuxième dîner: thé vert au miel. Petit déjeuner: bouillie de lait aux fruits, thé vert. Snack: fromage cottage aux fruits secs. Déjeuner: bortsch sur bouillon de légumes, riz aux boulettes de viande et betteraves bouillies. Snack: thé vert, pomme au four. Dîner: salade de légumes aux noix, viande bouillie. Deuxième dîner: kéfir, génoise sans levain. Petit déjeuner: petits pains maigres, thé vert. Snack: n'importe quel fruit. Déjeuner: soupe de sarrasin, bouillie de sarrasin avec galette à la vapeur, salade de légumes. Snack: salade de fruits avec vinaigrette au miel et au jus d'orange. Dîner: poisson au four avec des légumes. Deuxième dîner: yaourt, biscuits au galet. Petit déjeuner: fromage cottage au miel, thé vert. Snack: salade de légumes et quelques morceaux de pain de seigle. Déjeuner: n'importe quelle bouillie avec de la viande, bouillon de légumes avec des craquelins. Snack: n'importe quel fruit. Dîner: potiron cuit au four, thé vert. Deuxième dîner: un verre de kéfir. Petit déjeuner: flocons d'avoine sur l'eau avec des fruits. Snack: salade de betteraves bouillies et noix à l'huile végétale. Dîner: nouilles maison avec sauce à la crème sure et poulet. Snack: jus de fruits ou de légumes avec craquelins. Dîner: cocotte de riz, kéfir. Deuxième dîner: yaourt.

Recettes diététiques

Pour que le régime médical ne s'ennuie pas et que le processus de guérison soit rapide, il existe de délicieuses recettes diététiques. Considérez des recettes simples et utiles qui peuvent être préparées pour l’hépatite B:

1. Chou farci diététique

Chou chinois ou feuilles blanches 200 g Carottes 1 pc. Bow 1 pc. Riz 50 g Poulet ou dinde émincé 200 g Bouillon de légumes 200 ml Crème sure 50 g Beurre 10-15 g Épices et verts au goût

Si vous utilisez du chou de Chine, vous devez le démonter en feuilles, couper l’épaississement et préparer séparément un bouillon de légumes. Si le plat est préparé à partir de chou blanc, il doit être bouilli dans de l’eau salée, désassemblé en feuilles et couper l’épaississement. Séparément, versez un peu de bouillon de légumes. Couper les carottes et les oignons dans une poêle avec du beurre. Faites bouillir le riz, mélangez-le à la viande hachée et aux ½ légumes cuits. Hacher finement les feuilles de chou, rouler les rouleaux de chou et mettre dans une casserole avec le bouillon de légumes. Mélanger la crème sure avec le bouillon de légumes restant, ajouter les légumes, les épices ou les herbes au goût, mélanger. Verser les rouleaux de chou avec la sauce obtenue et les mettre au four ou à feu doux pendant 30 à 40 minutes.

2. Potiron cuit au four épicé

Potiron 500 g de miel 20 g de pomme 1-2 pcs. Sucre vanille au gingembre séché à la cannelle

Pelez la citrouille, coupez-la en portions, mettez-la sur une plaque à pâtisserie avec du papier sulfurisé. Hacher une pomme, mélanger avec du miel et des épices. Le mélange obtenu est soigneusement placé sur des morceaux de citrouille et mis à cuire au four pendant 40 à 50 minutes à une température de 150 à 160 degrés.

3. Petit gâteau à l'avoine avec fruits secs

Flocons d'avoine 1-2 tasses de kéfir 1 tasse d'oeuf 1 pc. Tous les fruits secs Beurre pour lubrifier la forme

Versez la farine d'avoine de kéfir pendant 30 minutes. Dès que les flocons gonflent, ajoutez-y un œuf et des fruits secs. Mélangez bien. Couvrir le plat de cuisson avec du parchemin et badigeonner de beurre. Versez le gâteau sous la forme, mettez au four pendant 40 minutes à une température de 170 degrés.

4. Casserole de protéines de pâtes d'hier

Pâtes Blancs d'oeuf 4 pcs. Crème sure 50 g Fromage à pâte dure 100 g

Battre les blancs d'œufs en mousse, ajouter la crème sure et une partie du fromage dur râpé râpé sur une râpe fine. Mélangez les pâtes avec le mélange de protéines, mettez-les dans une plaque à pâtisserie, recouvrez du reste du fromage et mettez au four pendant 20-25 minutes à 180 degrés.

5. Salade aux aubergines et au fromage

Aubergine 1-2 pièces Huile végétale 5 g Fromage 100 g Assaisonnement Origan Sel de mer

Aubergines coupées en fines lanières, salez et laissez reposer 10 minutes. Dès que les aubergines font du jus, bien rincer à l'eau et sécher sur du papier absorbant. Le sel vous permet d'éliminer l'amertume du légume. Graisser chaque tranche avec de l'huile végétale, l'étendre sur une plaque à pâtisserie ou un plat, saupoudrer d'origan et faire cuire au four micro-ondes pendant 5 à 7 minutes à température maximale ou au four pendant 15 à 20 minutes à 180 degrés. Dès que les légumes sont prêts, les transférer dans des assiettes à la carte et les essuyer avec le fromage sur le dessus.

L'hépatite B est une maladie infectieuse dont l'organe est le foie. Ce dernier, à son tour, joue un rôle important dans la digestion, sert de sorte de filtre pour l’absorption de substances nocives, produisant le secret d’une digestion améliorée des aliments.

Pendant la période de la maladie, les fonctions principales du foie sont affaiblies. Observer un certain régime alimentaire avec l'hépatite B devient une chose positive non seulement pour l'organe affecté, mais également pour l'organisme dans son ensemble, augmentant ainsi les chances de guérison à plusieurs reprises.

Pour le traitement et le nettoyage du foie, nos lecteurs utilisent avec succès

Elena Malysheva méthode

. Après avoir soigneusement étudié cette méthode, nous avons décidé de l’offrir à votre attention.

Les principes de base de la nutrition

Compte tenu du fait que la maladie aux périodes aiguës et chroniques est différente, le régime alimentaire de l'hépatite B aura également des différences pour chaque stade.

Dans la phase aiguë

Au cours des premiers jours d'exacerbation de la maladie, le corps doit avant tout soutenir le travail du foie; par conséquent, tous les aliments lourds et l'alcool sont exclus. Il est plus conseillé de refuser de manger pendant quelques jours, en consommant plus de liquide que d’habitude. Des produits tels que:

eau gazéifiée; boissons alcoolisées, y compris bière, cocktails, vin; café sous n'importe quelle forme; thé noir fort; salinité et douceur; plats frits, fumés, épicés; les graisses sous n'importe quelle forme.

Afin de ne pas surcharger le foie, la nourriture est prise sous forme de poudre par petites portions. Cela réduit la stagnation de la bile, facilitant l'efficacité de l'organe et de l'organisme dans son ensemble.

La consommation de fluide est un point important. Vous pouvez prendre de l’eau purifiée (sans gaz), ainsi que du bouillon des hanches, du thé léger au miel, du jus (de préférence dilué avec de l’eau pour réduire le sucre). Les légumes et les fruits sont pris sous forme de sol pour une meilleure absorption.

Dans les premiers jours de la maladie, un régime alimentaire pour l'hépatite B devrait être suivi aussi étroitement que possible, en particulier en association avec les médicaments prescrits.

À ce stade, le foie est extrêmement affaibli et même la plus petite quantité de produit indésirable peut provoquer une nouvelle attaque.

Dans la période chronique

Dans le cours chronique de l'hépatite B, la tâche principale du régime n'est pas de provoquer une exacerbation de la maladie. Sur les conseils des médecins, vous pouvez manger presque tout, mais avec prudence et sans trop manger. De nombreux patients négligent la deuxième partie de la phrase, mettant ainsi leur santé en péril.

L'alcool et les viandes trop coupantes, grasses, salées et fumées sont encore complètement exclus. Le régime alimentaire devrait être constitué de fruits, de légumes (éventuellement bouillis ou cuits à la vapeur) et de céréales. Le pain n’est pas contre-indiqué s’il est fabriqué à partir de farine de seigle complète.

Les produits à base de viande et de poisson devraient être présents dans le régime alimentaire, mais pas sous forme frite. La torréfaction et l'ébullition étant autorisées, la quantité d'aliments ingérés est réduite plusieurs fois par rapport à la période antérieure à la maladie. De temps en temps, l'utilisation de bonbon est autorisée: - bonbons, gâteaux, gâteaux. La condition principale devrait être l'absence de crème grasse dans la composition.

Le régime alimentaire pendant l'hépatite B repose non seulement sur la restriction du régime alimentaire de certains aliments, mais également sur leur volume et leur nombre de doses par jour. Il est recommandé de manger de petites portions 4 à 5 fois par jour, de préférence en séparant les repas. Manger en même temps sera un facteur important. Tout cela contribue à la meilleure absorption des aliments par le corps, en éliminant la possibilité de trop manger et de prendre du poids.

Le poids d’une personne pendant la maladie (dans les périodes aiguës et chroniques) joue un rôle important, car avec une augmentation de poids, les cellules adipeuses remplissent le corps. Le foie ne fait pas exception. Le dépôt de graisse dans le foie joue un rôle néfaste dans l’hépatite B, provoquant des exacerbations de la maladie aux conséquences encore pires. C'est pourquoi les experts recommandent de faire très attention au régime alimentaire de l'hépatite B chronique et de surveiller en permanence leur poids, sans le modifier de manière importante.

Caractéristiques nutritionnelles de la maladie chez la femme enceinte

La majeure partie du régime alimentaire des femmes enceintes atteintes d'hépatite B chronique n'est pas différente des autres. Il y a de petites nuances à prendre en compte.

En cas de troubles hormonaux, les femmes enceintes ont des problèmes digestifs (la progestérone réduit les contractions intestinales, de même qu'un hypertrophie de l'utérus exerce une pression sur tout le tractus gastro-intestinal, ce qui peut provoquer une constipation prolongée).

Les produits suivants doivent être inclus dans la ration quotidienne pour éviter les problèmes décrits ci-dessus:

betteraves bouillies; produits laitiers fermentés; salades à base d'huiles végétales. au contenu ↑

Numéro de régime 5

Pour tout type d'hépatite, les médecins désignent le tableau 5, qui exclut les produits nocifs pour le corps pendant la maladie. Un tel régime a pour but de faciliter le travail du foie et de fournir au corps toutes les vitamines nécessaires pour qu'il ne manque de rien.

En fait, ce régime permet à l'hépatite B d'utiliser presque tous les produits, mais uniquement dans le traitement thermique à la vapeur. Les graisses, tous les aliments épicés et trop salés sont complètement exclus. La possibilité de remplacer le sucre par du xylitol est autorisée.

Beaucoup de nos lecteurs appliquent activement la technique bien connue à base d'ingrédients naturels, découverte par Elena Malysheva pour le traitement et le nettoyage du foie. Nous vous conseillons de lire.

Menu de régime approximatif numéro 5 pour l'hépatite B:

Premier petit déjeuner: fromage cottage (sucre ajouté, crème sure), céréales (sarrasin, farine d'avoine), thé. Le deuxième petit déjeuner: une pomme (fraîche, cuite au four). Déjeuner: soupe de légumes à l'huile de tournesol, poulet cuit à la vapeur avec sauce au lait et riz, jus. Heure du thé: thé faible. Dîner: poisson et légumes cuits à la vapeur, purée de pommes de terre, fromage cottage, thé. Heure du coucher: kéfir sans gras.

Comment manger après la récupération?

Si l'hépatite B de la phase aiguë n'est pas devenue chronique et que la personne est complètement rétablie, cela ne signifie pas que le corps est prêt pour une nutrition complète, ainsi qu'avant la maladie.

Seuls les médicaments sont exclus, mais le régime doit être suivi pendant au moins un an - cette période est égale à la période de réadaptation.

Pendant cette période, la personne doit faire particulièrement attention à suivre le repas, en évitant de trop manger et en mangeant des aliments non désirés, dont la liste est la même pendant et après la maladie. Le corps a été guéri, mais pas fort pour les charges fortes, un régime alimentaire est donc important. Il est nécessaire de ne manger que des aliments frais, en évitant les risques d'intoxication. En cette période, le risque d'empoisonnement, même avec le lait d'hier, est très grand.

Il est également recommandé de réduire la consommation de sucre sous forme pure. Il est préférable de le remplacer par du miel, de la confiture ou des sirops. Les produits à base de sucre doivent être consommés de manière minimale, en les remplaçant par des fruits naturels, des fruits secs, des compotes, de la gelée. Il n'est pas interdit d'utiliser des gâteaux sans base de crème.

Régime de l'hépatite

Il est strictement nécessaire d’exclure l’alcool sous quelque forme que ce soit, y compris les boissons peu alcoolisées. La plus petite dose prise à jeun ou en présence de produits nocifs peut provoquer une exacerbation de la maladie.

Le succès de la guérison dépend non seulement des médicaments qui, d’une part, visent à supprimer la maladie, mais, d’autre part, il est très difficile pour un organisme malsain.

Un adulte devrait comprendre que, dans le cas de l'hépatite, l'état général du corps, qui dépend directement d'une nutrition appropriée et du respect de toutes les instructions du médecin, est d'une importance primordiale. La violation du régime alimentaire dans l'hépatite B, même la plus insignifiante, peut entraîner instantanément une exacerbation de la maladie.

Il vous semble toujours que RESTAURER LE FOIE est impossible?

À en juger par le fait que vous lisez ces lignes maintenant, la victoire dans la lutte contre les maladies du foie n’est pas encore de votre côté...

Et avez-vous déjà pensé à la chirurgie et à l'utilisation de médicaments toxiques annoncés? Cela est compréhensible, car ignorer la douleur et la lourdeur du foie peut avoir de graves conséquences. Nausées et vomissements, peau jaunâtre ou grisâtre, goût amer dans la bouche, urine foncée et diarrhée... Tous ces symptômes vous sont familiers.

Mais peut-être est-il plus correct de ne pas traiter l’effet, mais la cause? Lisez l'histoire d'Alevtina Tretyakova, qui explique comment elle a non seulement géré la maladie du foie, mais l'a également restaurée.... Lire l'article >>

Hépatite B Diet

Le rôle de la nutrition dans le traitement de l'hépatite est difficile à surestimer. Un régime équilibré pour l'hépatite B est conçu pour réduire la charge sur le foie et participer directement au rétablissement rapide du corps.

L'hépatite B est une maladie infectieuse anthroponotique causée par un virus appelé VHB, VHB ou VHB dans la littérature médicale. Il se manifeste cliniquement par une intoxication dans le contexte d’une diminution de la fonction d’infiltration du foie et d’une violation de l’écoulement de la bile.

Directives générales pour la nutrition de l'hépatite B

En règle générale, le patient doit suivre un régime alimentaire prolongé pouvant aller jusqu'à 2 ans, quel que soit le stade de la maladie. Diet - fractionnaire, en petites portions. La quantité totale de nourriture prise ne doit pas dépasser 3 kg. Une attention particulière doit être portée aux patients obèses, car l'obésité affecte négativement le corps, augmentant les manifestations de l'hépatite B.

Il existe des recommandations généralisées concernant le régime alimentaire des patients atteints d'hépatite B. Le choix correct des produits est à la base de la formation du régime alimentaire ultérieur du patient.

Vous pouvez manger: viande maigre, poisson (daurade, brochet, perche, merlu argenté, navaga, goberge, merlan bleu), langue de bœuf, pain séché, toutes céréales (de préférence avec un faible degré de viscosité), pudding, bouillons de légumes, légumes au four, légumes cuits au four, pâtes grossières variétés, miel, marmelade, bouillon de hanches, chardon-Marie, artichaut, millepertuis. Régime alimentaire pour l'hépatite B permet la consommation de salade de betteraves ou de carottes à l'huile d'olive, il est également recommandé de manger des salades aux mélanges de fruits.

Les aliments qu'il est interdit de manger: viandes fumées, cornichons, conserves, cornichons, produits laitiers à haute teneur en matières grasses, fruits de mer et viande gras, abats, bouillons riches, cacao, alcool, kvas, halva, pâtisseries fraîches, chocolat.

Les repas doivent être préparés selon les règles suivantes:

  • les aliments doivent être bouillis, cuits dans de l'eau ou un bouillon de légumes;
  • ne faites pas sauter la farine, les craquelins, ne roulez pas les aliments dans la pâte;
  • les huiles végétales et de beurre sont injectées immédiatement avant de servir;
  • des œufs pour la cuisson consomment des protéines;
  • la nourriture frottée est parfois montrée;
  • les légumes et les fruits sont utiles à la fois frais et cuits, il est important de les acheter en fonction de la saison.

Variétés de régimes

Bien entendu, la nutrition pour l'hépatite B devrait être complète et le poids corporel en valeurs extrêmes pour chaque type de corps. Dans le cas de la forme chronique, le maintien de l'alimentation complète qualitativement le traitement médicamenteux. Le régime alimentaire de l'hépatite B subit plusieurs modifications, en fonction du stade de développement de la maladie.

Le numéro de régime 5 ou la table de Pevsner occupe une place particulière. L'objectif principal est de normaliser et de restaurer les fonctions du foie, d'améliorer l'excrétion de la bile et de la motilité intestinale tout en maintenant une bonne nutrition.

Attribuer, en règle générale, dans la phase aiguë de la maladie, ainsi que en présence de troubles associés: cirrhose, cholécystite, inflammation des voies biliaires. Le régime alimentaire est riche en composants lipotropes qui éliminent les excès de graisse. La consommation de fibres et de liquides est augmentée; des composants tels que les cholestérols, les purines, la formation d'acide urique et les substances aromatiques naturelles sont exclus. La nourriture est préparée à la vapeur, bouillante ou au four.

Nous avons également utilisé le régime numéro 5a, conçu pour aider à soulager l’état du patient lors de l’exacerbation de l’hépatite sous forme chronique. Ce régime aide également à accumuler du glycogène dans le corps. Il est recommandé d'utiliser les aliments sous une forme broyée ou minable.

Malgré les limitations, le régime alimentaire pour l'hépatite B est assez complet, l'apport calorique quotidien allant jusqu'à 3 000 kcal.

Lorsque la maladie entre dans la forme chronique, la nutrition thérapeutique vise principalement à atténuer les symptômes et le tableau clinique. Une liste de produits strictement limitée est autorisée. L’expert le dira exactement. Interdit les aliments frits. La majeure partie de l'alimentation quotidienne devrait être composée de légumes et de fruits. Ils peuvent être consommés frais ou préparés par tout moyen autorisé. Sous l'interdiction absolue de l'alcool en raison de son effet néfaste sur le foie.

Il convient de noter que les règles de nutrition en présence de la maladie chez l'adulte sont légèrement différentes de celles du régime alimentaire des enfants. Au cœur du menu se trouvent des aliments digestibles, riches en vitamines et en minéraux. Aliment interdit qui irrite les intestins et les muqueuses du tractus gastro-intestinal, stimulant la production de secrets.

Il existe une forme distincte d'hépatite B - un état de porteur sain du virus. La nutrition dans ce cas vise à réduire la charge sur la glande et sur les organes digestifs en général, afin de prévenir les effets pathologiques sur le foie. Les principes diététiques ne s'écartent pas des postulats du régime Pevsner. Il est recommandé de refuser la nicotine et l'alcool.

Menu hebdomadaire complet

La liste des aliments pouvant être utilisés avec l'hépatite permet de former un menu savoureux et sain. Et la disponibilité des informations sur le réseau mondial permet aux recettes proposées de préparer des aliments savoureux et sains. L'une des conditions principales est que tous les produits doivent être frais et que les aliments sont correctement transformés.

Il est important de choisir et d'établir une ration quotidienne d'aliments utiles pour un patient spécifique, en tenant compte de la présence ou de l'absence de maladies supplémentaires.

Une bonne nutrition pour l'hépatite B

Selon son évolution, l'hépatite virale B est divisée en aiguë et chronique. Un traitement spécial dirigé contre l'agent causal de cette maladie n'a pas encore été mis au point. À cet égard, le principe de traitement de l'hépatite virale B est un traitement pathogénétique, y compris une nutrition adéquate.

L'hépatite chronique peut se développer sous une forme latente, caractérisée uniquement par une hypertrophie du foie et de rares exacerbations accompagnant des symptômes de dyspepsie et de sclérotique ictérique. Cependant, la maladie évolue souvent de manière sévère et s'accompagne de symptômes d'intoxication, de jaunissement grave et de dyspepsie.

Les approches de traitement dans les deux cas seront différentes. Les changements vont toucher et régime.

Le foie est un organe activement impliqué dans le processus de digestion. Comme l'hépatite B souffre de cellules hépatiques, il est logique que les mesures thérapeutiques visent à faciliter le travail du foie pour digérer les aliments et à prévenir le développement de complications de la maladie. À cet égard, le rôle de l'alimentation est très important.

Le Dr. M.I. Pevzner a mis au point des principes de nutrition thérapeutique pour diverses pathologies. D'après son travail, l'hépatite B est considérée comme un régime raisonnable, le numéro de tableau correspondant 5.

Il est utilisé dans les conditions pathologiques suivantes:

  • hépatite chronique de toute étiologie en rémission,
  • cholécystite chronique,
  • maladie de calculs biliaires
  • hépatite aiguë en phase de récupération,
  • cirrhose du foie, non accompagnée par le développement de l'insuffisance hépatique.

Principes généraux de l'alimentation

Pour le traitement de l'hépatite chronique paresseuse en phase de rémission, il faut suivre un régime correspondant au tableau numéro 5 de MI Pevzner. Ses principes sont que le régime alimentaire doit être doux, visant à prévenir le développement de la cirrhose et à faciliter le travail du foie. La base de la nutrition pour l'hépatite B est la suivante:

  • l'élimination de l'alcool, même des boissons qui en contiennent une petite quantité,
  • restriction des graisses, notamment d'origine animale,
  • l'utilisation d'aliments frits est exclue, elle doit être bouillie, cuite à la vapeur ou cuite au four,
  • la multiplicité des repas devrait être 4-5 fois par jour,
  • les aliments doivent être enrichis et contenir suffisamment d'oligo-éléments,
  • Il faut exclure les épices, conservateurs,
  • L'utilisation d'aliments épicés, salés et acides, de la mayonnaise et de la moutarde n'est pas recommandée.

Dans le même temps, il est recommandé d’utiliser des produits faciles à digérer par le foie, tels que le fromage cottage et les flocons d’avoine. De préférence, le bouillon des hanches, représentant un dépôt de vitamine C.

Le régime alimentaire pour l'hépatite B chronique est un régime alimentaire à long terme. Vous pouvez vous y tenir pendant de nombreuses années. Et ce n’est pas difficile, car il répond à toutes les normes d’une bonne alimentation saine. Les produits recommandés pour les patients atteints de cette pathologie sont très divers.

La seule différence réside dans l'usinage de certains d'entre eux. Par exemple, la viande peut et doit être consommée, mais uniquement à l’état bouilli, cuit et parfois cuit. Les produits frits et fumés ne sont pas recommandés. L'exclusion de produits tels que le chocolat, le café, le cacao, le thé fort peut provoquer un mécontentement en raison des préférences gustatives, mais aucun régime alimentaire ne trouve ces produits utiles.

Cela concerne surtout les agents de conservation, l'alcool. Par conséquent, les patients atteints de cette pathologie, conscients que l’hépatite B est une maladie actuelle à long terme, doivent reconsidérer leur attitude à l’égard de la nutrition et accepter les recommandations qui en découlent comme norme de vie.

Voici une liste d'aliments recommandés par le régime alimentaire pour l'hépatite B:

  • boeuf, veau, poulet sans peau, lapin;
  • certaines variétés de poisson, telles que le sandre, le brochet;
  • produits laitiers faibles en gras (yaourts, fromage cottage, fromage non salé);
  • pain rassis, craquelins;
  • céréales sous forme d'avoine, de sarrasin, de semoule, cuites dans du lait ou de l'eau;
  • des soupes, meilleures végétariennes ou cuites sur le deuxième bouillon;
  • légumes bouillis, cuits au four, grillés ou cuits;
  • fruits en quantités suffisantes, de préférence sous forme de compotes cuites au four, ainsi que de fruits séchés.

Les produits dont l'utilisation dans l'hépatite B chronique n'est pas recommandée sont les suivants:

  • viandes grasses, en particulier porc, agneau, oie),
  • variétés de poissons comme l'esturgeon, la truite, le saumon ou le poisson en conserve,
  • pain et muffins fraîchement cuits
  • les légumineuses
  • champignons sous n'importe quelle forme,
  • épices, cornichons,
  • caviar
  • oeufs au plat,
  • noix.

Il convient de noter l’effet positif de la betterave sur le régime alimentaire de l’hépatite B. Il contient une substance spéciale, la bétaïne, qui est un régulateur métabolique et favorise l’absorption des protéines dans le foie.

Numéro de régime 5a Pevzner

En ce qui concerne la nutrition en cas d'exacerbation de l'hépatite chronique, nous recommandons le tableau numéro 5a selon M.I. Pevzner. Le but de la nutrition dans ce cas est le traitement le plus doux des organes affectés, la normalisation du foie et des voies biliaires, ainsi que de l'estomac, du duodénum, ​​du pancréas, qui sont le plus souvent impliqués dans ce processus.

Comparativement au régime recommandé en dehors du stade d'exacerbation, ces recommandations nutritionnelles pour l'hépatite B sont plus strictes. Les directions générales sont les suivantes:

  1. Restriction modérée des graisses, en particulier d'origine animale;
  2. Limiter le sel à 5-6 grammes par jour;
  3. Exclusion des produits provoquant une irritation mécanique ou chimique de la membrane muqueuse du tractus gastro-intestinal, ainsi que des acides organiques contenant des substances extractives;
  4. La nourriture est cuite bouillie ou cuite à la vapeur;
  5. Il est recommandé de le servir dans la consistance de la purée de pommes de terre ou hachée finement;
  6. Kashi doit être cuit;
  7. Le nombre de repas est de 5-6, il est distribué également en petites portions.

Produits en vedette

Le menu recommandé comprend les produits suivants:

  • légumes végétariens ou soupes au lait, dilués à moitié avec de l'eau;
  • des morceaux de filet individuels de volaille, de bœuf, de lapin, cuits sous forme de produits de masse bien moulue;
  • poisson maigre cuit à l'eau ou à la vapeur;
  • des bouillies de type muqueux bien cuites cuites dans du lait dilué dans de l'eau;
  • légumes bouillis, purée de pommes de terre (betteraves, pommes de terre, carottes, chou-fleur);
  • fruits sucrés mûrs, de préférence sous forme de kissels, compote de fruits, cuits au four, bouillis;
  • le respect de la température des aliments, qui se situe dans la plage de 15 à 60 degrés.

Cela exclut les produits tels que les boissons froides et gazéifiées, les épices, la mayonnaise, la crème glacée, les produits à base de crème, le beurre et la pâte feuilletée, les fruits aigres, les légumineuses, les champignons sous toutes leurs formes.

À mesure que les manifestations cliniques diminuent, les patients peuvent adopter un régime correspondant au tableau n ° 5 et y adhérer pendant une longue période. Dans l'hépatite B chronique, les cellules du foie sont détruites. Leur fonction en prenant sur l'autre, moins abîmée.

La tâche de la nutrition thérapeutique est de faciliter le travail de ces cellules, qui ont assumé des fonctions supplémentaires, et d’empêcher que les modifications dans les cellules ne deviennent irréversibles, c’est-à-dire qu’elles conduisent au développement de la cirrhose.

Caractéristiques d'une nutrition appropriée pour l'hépatite B

Le régime alimentaire pour l'hépatite B doit être doux et équilibré. La tâche principale est de faciliter le travail du foie, en n'incluant que des repas simples et légers au menu, en abandonnant les mauvaises habitudes et en normalisant le régime de consommation. Dans les phases aiguës et chroniques, vous devez suivre différents régimes, en surveillant attentivement votre bien-être.

Régime pendant les exacerbations

L'hépatite B est une maladie infectieuse qui affecte le foie. Étant donné que cet organe est activement impliqué dans le processus de digestion, il est nécessaire de porter une attention particulière au choix de la vaisselle afin de réduire la charge et de réduire la quantité de substances nocives entrant dans le corps. Il est particulièrement important de suivre le régime pendant les exacerbations. Dans le menu, vous devez exclure:

  • aliments lourds et gras;
  • l'alcool;
  • des bonbons;
  • les cornichons;
  • des mets fumés.

Il est important de manger souvent, mais en petites portions. La nourriture est de préférence cuite ou cuite, pour faciliter la digestion, elle est effilochée. Pendant cette période, il est recommandé d'utiliser une soupe de légumes dans un bouillon de légumes, une bouillie semi-liquide dans de l'eau, des fruits et des légumes cuits au four et un fouet dans un mélangeur. Il est nécessaire de limiter la quantité de sel et de sucre, idéalement, ils sont complètement exclus.

Le régime de consommation est très important. Pendant les exacerbations, les boissons gazeuses et les jus conditionnés, le thé et le café forts sont interdits. Au lieu de cela, vous devez boire beaucoup d’eau pure non gazeuse, une tisane, des boissons aux fruits de baies faites maison, une compote non sucrée de fruits secs. Pendant les crises, les médecins recommandent de cesser de manger pendant 1-2 jours, d'essayer de boire beaucoup et de se reposer.

Qu'est-ce que l'hépatite chronique?

Un régime alimentaire pour l'hépatite B qui est passé dans la phase chronique peut être plus varié. Expliquez que vous pouvez manger dans les moments de rémission, peut-être le médecin traitant. La tâche principale n'est pas de provoquer des exacerbations, de stabiliser la condition et de résister avec succès à la maladie. La liste des produits autorisés s'allonge, la nutrition devient plus diversifiée et intéressante. Les médecins nutritionnistes recommandent de préparer des plats à la maison sans se rendre dans les restaurants et les fast-foods, où il est impossible de contrôler avec précision la composition et la qualité des plats.

La liste des produits recommandés pour l'hépatite chronique comprend:

  1. Une variété de céréales. Sarrasin et gruau préférés, à partir desquels vous pouvez cuisiner du porridge, du plov, des ragoûts, des puddings. Céréales sont utiles pour combiner avec des fruits et légumes, vous pouvez ajouter du lait maigre.
  2. Des fruits. Les fruits sucrés sont mieux absorbés: pommes, poires, pêches, prunes, abricots, raisins. Les fruits secs sont utiles, en particulier les abricots secs et les pruneaux. Les mousses, la purée de pommes de terre, la farce pour les tartes, les compotes, les boissons aux fruits et bien plus encore sont à base de fruits
  3. Légumes - la base du régime alimentaire, fournissant au corps des vitamines et des fibres. Tous les types de chou, haricots verts, pois, carottes, salades feuillues, tomates et concombres sont particulièrement utiles. Les légumes au goût prononcé comme le radis sont utilisés avec précaution, en les ajoutant à des salades ou à des mélanges. Les légumes doivent être cuits à la vapeur, bouillis ou cuits au four, les aliments frits sont exclus.
  4. Œufs de poulet ou de caille 2-3 fois par semaine dans le menu devrait inclure des omelettes aux légumes. Les œufs à la coque ou dans une poche feront l'affaire.
  5. Bonbons Inclus dans le menu en quantité limitée. Dessert sans sucre, avec du xylitol ou d'autres substituts est préférable. Parmi les produits industriels appropriés marmelade, guimauve et guimauve à base de purée de pomme naturelle, confiture, miel, pâtisseries fraîches, biscuits secs et biscuits. À la maison, vous pouvez préparer une variété de souffles, de gelées et de gelées. C'est possible des pâtisseries avec une petite quantité de sucre, sans glaçage ni crème grasse.
  6. Produits laitiers. Variétés particulièrement utiles de kéfir, de yaourt, de lait fermenté cuit au four, de varénets sans conservateurs, édulcorants et autres additifs particulièrement utiles. Du fromage cottage frais et bien absorbé, que l'on consomme frais, est utilisé pour préparer des gâteaux au fromage, des ragoûts et d'autres plats délicieux. Les produits laitiers sont bien combinés avec les fruits secs, les légumes verts, la purée de baies.
  7. De la viande Dinde maigre, poulet, viande de lapin fera l'affaire.

Liste d'arrêt: produits interdits

Expliquez que vous ne pouvez pas manger avec l’hépatite B si le médecin traitant doit le faire. Il prend en compte l'état individuel du patient, la présence ou l'absence d'autres maladies chroniques.

Cependant, il existe des produits qui ne sont recommandés à aucun stade de la maladie. Du régime devra exclure:

  • viande fumée;
  • saucisses;
  • graisses animales et végétales;
  • conserves de poisson, de viande et de légumes;
  • ail, oignon, radis, oseille;
  • les champignons;
  • jus conditionnés;
  • bonbons industriels;
  • boissons gazeuses;
  • restauration rapide;
  • thé noir fort;
  • café
  • du chocolat

Pendant la période d'exacerbation, le pain et les pâtisseries frais, les bouillons de viande, de poisson et de champignons, le poisson et la viande gras, la crème, le lait de village et le fromage cottage sont interdits. Les plats frits, fumés et cuisinés sont complètement exclus du régime.

Au stade chronique, la liste des aliments autorisés s'allonge, mais de nombreuses restrictions restent en place. Il n'est pas recommandé d'utiliser des fruits acidulés: agrumes, kiwi, pommes non mûres. Toutes sortes de chocolats, crèmes glacées, pâtisseries à base de pâte grasse (feuilletée ou sablée) sont interdites. Il est nécessaire de limiter la quantité de sucre, de sel et d'épices chaudes. Les nutritionnistes ne recommandent pas de manger des plats trop froids ou chauds pouvant provoquer une exacerbation.

Décider quoi manger pour l'hépatite devrait être un médecin. Si un produit provoque une détérioration de l'état du patient, il est retiré de l'alimentation de manière permanente ou temporaire. Les aliments diététiques peuvent être dilués avec des plats savoureux, mais pas trop sains en quantités minimales. Par exemple, les amateurs de pâtisserie peuvent parfois se faire plaisir avec un gâteau aux fruits sans levain, des biscuits secs ou des petits pains sans levure. Ceux qui ne peuvent pas refuser les saucisses peuvent manger des saucisses de lait de qualité 1 à 2 fois par semaine, en les complétant avec un accompagnement de légumes.

Exemple de menu

Une personne atteinte d'hépatite B, dont le régime alimentaire est relativement équilibré, peut manger de manière savoureuse et variée. Les experts en nutrition recommandent de penser au menu de la semaine, y compris aux différents plats. Avant de vous coucher, vous pouvez boire un verre de kéfir ou du yaourt fait maison, manger une pomme ou un autre fruit.


Articles Connexes Hépatite