Nourriture pour l'hépatite C

Share Tweet Pin it

L'hépatite C est considérée comme le type d'hépatite virale le plus grave. L'agent infectieux responsable de l'infection est le VHC, qui perturbe le foie et provoque un fort empoisonnement du corps. L'agent infectieux est transmis par voie parentérale (par le sang). Dans la plupart des cas, l'hépatite a une évolution latente et devient souvent chronique. Il est assez difficile de se débarrasser du virus, le traitement doit donc être complet.

Si une personne a reçu un diagnostic d'hépatite C, elle doit prendre des médicaments, adopter un mode de vie sain et respecter les règles de la nutrition. Le dernier point de la thérapie complexe est d’une importance capitale. Le régime alimentaire pour l'hépatite C aidera à se débarrasser des symptômes désagréables et, en l'absence de facteurs négatifs, à accélérer la récupération du foie.

Règles de puissance

Le régime alimentaire pour l'hépatite C vise à décharger le foie touché. Pour ce faire, vous devez ajuster (augmenter ou diminuer le nombre de composants individuels) le régime alimentaire équilibré standard. Il est important de choisir les bons produits dans le menu. En outre, vous devez faire attention à la façon dont ils sont traités et au régime alimentaire. Une fois que le patient a respecté ces règles, les cellules et les tissus endommagés ont été mis à jour, la fonctionnalité du système hépatobiliaire (foie, vésicule biliaire, ses canaux) est normalisée, le métabolisme est normalisé, la formation de ses propres enzymes est accélérée.

Le régime alimentaire des patients souffrant d'hépatite comprend des protéines, des lipides, des glucides, des vitamines et des minéraux. Dans le même temps, la quantité de ces substances dans le corps doit être strictement équilibrée (protéines, lipides, glucides - 1: 1: 4). Autrement dit, la quantité de graisse et de protéines est limitée, mais le régime est reconstitué en glucides. Cela est nécessaire pour réduire les coûts énergétiques lors de la décomposition des aliments et pour accélérer la récupération.

Le nombre de protéines animales représente jusqu'à 60% de leur nombre total. La teneur en graisse végétale - environ 25%.

Les glucides sont l'amidon, le sucre, les fibres, les pectines. Le patient peut obtenir du sucre provenant de fruits, de baies, de produits laitiers et de miel. En outre, il est important de prendre en compte la quantité de vitamines et de minéraux qui pénètre dans le corps chaque jour.

Beaucoup de patients s'intéressent à la façon de manger pendant une maladie. Pendant la journée, la valeur énergétique des aliments ne doit pas dépasser 2800 - 3000 kcal. Il est important de manger 4 à 6 fois par jour (en même temps), mais en petites portions. C'est-à-dire qu'il y a 3 repas principaux dans le régime, et le reste consiste à grignoter. En ce qui concerne le mode de préparation, les produits sont bouillis, cuits au four, cuits à la vapeur et parfois cuits. Des aliments frits, les produits fumés, ainsi que les aliments salés doivent être abandonnés.

Faites ce test et découvrez si vous avez des problèmes de foie.

Le régime alimentaire du patient est reconstitué avec des fruits, des légumes, des céréales, des produits laitiers, des légumineuses, des céréales.

Les aliments pour l'hépatite doivent être sûrs, sains et variés. Il est recommandé d'alterner les plats autorisés à un régime équilibré.

Si un produit du panier alimentaire provoque une allergie chez le patient ou est simplement désagréable à utiliser, il doit être jeté. En outre, il convient de rappeler que la composition du régime alimentaire avec des comorbidités peut varier.

Recommandations générales et objet du régime numéro 5

La table de régime numéro 5 est une méthode spécialisée de nutrition clinique mise au point par le Dr M. I. Pevzner. Selon ce programme, le menu réduit la quantité d'aliments riches en graisses et en cholestérol. Le patient peut manger des fruits et des fruits avec hépatite, mais doit exclure les aliments gras et frits de son alimentation.

Le régime numéro 5 réduit la charge sur la glande et les voies biliaires endommagées (la bile, ses canaux) en raison du fait que le patient mange des aliments sains.

Les médecins distinguent les principes suivants du tableau numéro 5:

  • Contenu suffisant d'aliments riches en protéines, glucides.
  • Réduire la quantité d'aliments gras.
  • Les produits peuvent être bouillis, cuits au four, cuits à la vapeur et, dans de rares cas, cuits.
  • Avant utilisation, vous devez hacher les aliments riches en fibres. Si la viande contient un grand nombre de veines dures, elle doit être émincée ou hachée finement.
  • Cette méthode de cuisson, comme la friture, est contre-indiquée dans le traitement de l'hépatite C.
  • Il est nécessaire d'abandonner les produits, qui incluent les purines (composés contenant de l'azote), l'acide oxalique.
  • Il est recommandé de refuser les plats qui provoquent des processus de fermentation dans les intestins. Ces produits contiennent des fibres grossières, des substances extractives qui augmentent la sécrétion des glandes digestives.
  • Lorsque l'hépatite C est recommandée pour réduire la quantité de sel.
  • La quantité quotidienne de nourriture doit être divisée en 4 à 6 réceptions et les portions doivent être petites.
  • Il est fortement recommandé de boire de l'eau filtrée à jeun.

La nutrition pour l'hépatite C, selon le tableau numéro 5, aide à rétablir le fonctionnement du foie. Un tel régime est indiqué pour les hépatites au stade de la rémission, la cirrhose, la pancréatite (inflammation du pancréas), les calculs biliaires, la gastrite, etc.

Pendant le repas, vous devez soigneusement mastiquer les aliments. Des collations rapides peuvent aggraver l’état du patient. Dans le régime devrait être en conserve. Le poisson et la viande sont cuits avant la cuisson, puis cuits au four ou à l'étuvée. Il est nécessaire de réduire la quantité de sucre et il vaut mieux l'abandonner complètement. Il est recommandé d'utiliser des graines, des protéines végétales, des noix.

Le patient doit respecter les règles de nutrition ci-dessus pendant 2 ans et même toute sa vie. Au cours de la journée, il est recommandé au patient de consommer jusqu'à 3 kg d'aliments sains et, pour l'obésité - environ 2 kg.

Selon le régime n ° 5, la quantité de protéines dans le menu quotidien est de 80 g, soit 60% de protéines animales. La quantité de graisse - 80 g, dont 30% - de légumes. La teneur en glucides est de 400 g par 24 heures, tandis que la quantité de sucre est d'environ 80 g. La dose quotidienne de sel peut atteindre 10 g. De plus, le patient doit boire au moins 1,5 litre d'eau par jour.

Traiter le foie et accélérer sa récupération aidera les hépatoprotecteurs: Essentiale, Karsil, etc.

Le numéro de régime 5 est présenté dans l'hépatite B, les règles de nutrition dans cette forme de la maladie peuvent être trouvées dans cet article.

Liste des produits dans le numéro de régime 5

Parmi les patients qui ont identifié le VHC, la question de savoir quels aliments peuvent être inclus dans le régime alimentaire est pertinente. Selon les nutritionnistes, lorsque l'infection devient chronique, le patient peut reconstituer le menu avec les produits suivants:

  • Thé noir (faible) avec l'ajout de citron, lait.
  • Une décoction des hanches.
  • Jus frais dilués avec de l'eau tiède.
  • Compote de fruits ou de fruits secs.
  • Kissel ou du jus.

2. Les plats liquides constituent la base du régime alimentaire:

  • Potages aux pommes de terre, chou, betterave, courgette, potiron, carotte.
  • Premiers plats avec des céréales (sarrasin, semoule, riz, orge ou nouilles).
  • Soupe de pâtes au lait.

3. Plats à base de céréales:

  • Sarrasin, flocons d'avoine, riz, bouillie de millet sur de l'eau ou du lait.
  • Casseroles, soufflés, puddings aux céréales.
  • Bouillie aux fruits secs.
  • Kashi de Bulgur ou couscous.
  • Graines de lin.
  • Pâtes de pâtes de blé dur.

4. Viande, poisson, fruits de mer:

  • Viande de veau, lapin, poulet, dinde.
  • Saucisses au lait (petite quantité).
  • Plats de merlu, goberge, sandre, thon, morue.
  • Huîtres fraîches, calmars et crevettes minimum. Cette restriction s'applique au saumon.

5. produits de farine:

  • Pain avec farine de son ou de seigle (de préférence rassis).
  • Biscuit
  • Pain croustillant à base de grains de blé entier germés.
  • Couper

6. Lait et produits dérivés:

  • Fromage (pas de variété épicée).
  • Lait aigre avec teneur en graisse d'environ 2%.
  • Plats de pommes de terre, couleur, citrouille, courgettes, carottes, betteraves.
  • Salades au goût neutre (iceberg, Romano, etc.).
  • Un peu de paprika et de tomates.
  • Sea Kale
  • Haricots verts.
  • Brocoli, céleri.

8. Fruits et baies:

  • Pommes douces, bananes et grenades (un peu), fruits secs.
  • Pastèque (2 morceaux par jour).
  • Beurre (30 g par jour).
  • Les huiles végétales pelées ne dépassent pas 15 g par jour.
  • Fruits et baies bouillis ou cuits au four.
  • Gelée, mousse.
  • Marmelade, bonbons sans chocolat.
  • Confiture maison.
  • La quantité minimale de sucre.
  • Sucettes (mieux fait maison).
  • Caramel sans pépins, sésame, noix.
  • Gâteau éponge sans crème et glaçage.

Avec l'hépatite, vous pouvez manger des œufs de poulet ou de caille, tandis que le nombre de jaunes par jour ne doit pas dépasser la moitié.

La liste des plats atteints de la maladie peut être complétée par des salades de légumes, caviar de courge, hareng salé, salades avec viande bouillie, vinaigrette, etc. Les patients peuvent également remplir les plats de fruits, de produits laitiers, de légumes, de crème sure et de sauce soja. Le persil et l'aneth ne sont pas contre-indiqués. Aux épices, il est autorisé d'utiliser de la vanille et de la cannelle.

Beaucoup de patients sont intéressés par la question de savoir s'il est possible de boire du café avec l'hépatite C. Selon le régime n ° 5, cette boisson est sur la liste des interdictions. Cette restriction s’applique au cacao, boisson à base de chicorée, carcade, soda. En outre, il vaut la peine de refuser l’alcool, le lactosérum, les jus de fruits.

Hors menu, feuilleté, produits à base de beurre, crêpes, pain frais. Refuser du fromage salé et du lait aigre gras.

La question de savoir s'il est possible de manger de l'ail avec l'hépatite est tout à fait pertinente. L'ail et les oignons verts devraient également être jetés. Il est interdit de manger des framboises fraîches, des oranges, des mandarines, des dattes, des poires, etc. Le médecin traitant vous conseillera de prendre d'autres interdictions pendant le régime n ° 5.

Numéro de régime 5a

Pour le traitement de l'hépatite aiguë, le patient doit suivre un régime alimentaire strict. Tel est le numéro de table 5a, qui épargne le système digestif.

Le menu de régime pour l'hépatite C comprend 80 g de protéines, 75 g de matières grasses et 350 g de glucides. La quantité de sel est réduite à 8 g et le volume de liquide augmenté à 2,5 litres. Les patients se demandent combien de calories sont dans le régime alimentaire d'un patient atteint d'hépatite aiguë. La valeur énergétique de l'alimentation quotidienne - 2400 kcal.

Le patient mange souvent (5 à 6 fois), mais en portions moyennes. Les aliments contenant de l'acide et riches en cholestérol et en purines sont exclus du régime alimentaire.

Vous pouvez manger bouilli ou cuit dans une chaudière de produits. Cette méthode de cuisson, comme le rôtissage, est également autorisée, mais pour que les produits ne présentent pas une croûte croustillante.

Les patients atteints d'hépatite aiguë peuvent consommer presque tous les aliments de régime figurant dans le tableau numéro 5. Les patients sont intéressés par ce qu’il ne faut pas manger lorsque la maladie est exacerbée du panier d’aliments ci-dessus. Cette restriction s’applique au pain de seigle, aux pâtes à biscuits et aux œufs durs.

La question de savoir quoi manger avec l’hépatite C aiguë est également pertinente. Il est recommandé d'utiliser des produits hachés avec soin, par exemple des soupes, de la purée de pommes de terre, des boulettes de viande ou des boulettes de viande.

Exemple de menu pour la semaine

Les nutritionnistes ont élaboré un exemple de régime qui suit les règles du tableau 5 pendant une semaine. Il contient les nutriments nécessaires et ne surcharge pas le foie.

Menu pour l'hépatite C pendant 7 jours:
1. lundi:

  • flocons d'avoine avec fruits secs, thé noir;
  • soupe aux légumes, poulet au four, compote;
  • décoction de dogrose, galete cookies;
  • purée de pommes de terre, gâteau de poisson, thé.
  • omelette aux protéines, thé;
  • soupe de légumes au sarrasin, boulettes de viande (à la vapeur), compote;
  • salade de légumes;
  • pilaf de viande, kéfir.
  • Casserole de riz, thé;
  • rouleaux de chou, soupe végétarienne, gelée;
  • compote de pommes, pain d'épices à l'avoine;
  • sarrasin avec viande, bouillon de dogrose.
  • œuf à la coque, purée de fruits, tisane;
  • dinde bouillie, purée de pois, jus;
  • biscuit sec, thé;
  • bouillie de sarrasin, pain et beurre, thé.
  • soupe de nouilles au lait, compote;
  • soupe avec pommes de terre, poisson bouilli, kissel;
  • salade de carottes et de pommes;
  • purée de pommes de terre, viande, kéfir.
  • Fromage cottage, habillé de crème sure, œuf à la coque, compote;
  • soupe de légumes avec nouilles, côtelettes, bouillon d'églantier;
  • jus de fruits, biscuits;
  • porridge au lait de riz, pain et beurre, fromage.
  • boulettes paresseuses, thé;
  • soupe de légumes, nouilles et viande cuite cocotte, gelée;
  • la banane;
  • semoule au lait, tisane.

Le régime numéro 5 démontre un effet régénérant sur le foie. L'essentiel est de suivre les règles de la nutrition.

Recettes pour l'hépatite C

En cas de maladie inflammatoire de la glande, le régime alimentaire peut être reconstitué avec des aliments sains et savoureux.

  • Soupe de légumes. Prenez 150 g de courgette, 100 g de carottes, hachez et laissez mijoter dans l'huile d'olive. Coupez 300 g de pommes de terre, faites bouillir dans 1 l d’eau, ajoutez les carottes, les courgettes, le sel et portez à ébullition. Avant utilisation, ajoutez le jus de carotte au plat.
  • Bortsch Moudre 2 betteraves sur une râpe. Coupez 70 g de chou, 3 pommes de terre et 2 carottes en lanières. Cuire les betteraves avec les carottes, ajouter à 250 ml de bouillon de légumes, qui contient déjà des pommes de terre et du chou. Lorsque les légumes ont bouilli, ajoutez 1 cuillère à café de tomate et de sucre au liquide. Après quelques minutes, retirez le plat et laissez-le infuser.
  • Omelette aux protéines Séparez les blancs du jaune, fouettez. Ajoutez du sel et du lait à la protéine. Verser le mélange dans un bain-marie, laisser reposer 20 minutes. Le plat fini peut être décoré de verdure.
  • Prendre 100 grammes de viande maigre, émincer, faire bouillir les feuilles de chou. Après ébullition, versez 15 g de riz avec de l’eau, laissez reposer 20 minutes, puis égouttez. Mélangez le riz avec la viande hachée, ajoutez 20 g d’huile végétale et 30 g de légumes verts. Former les rouleaux de chou, les mettre dans le chaudron, couvrir d'eau et laisser mijoter.

Il existe de nombreux plats plus populaires pouvant être consommés avec l'hépatite C: nouilles à la viande, pudding au fromage blanc, riz au ragoût, gelée de baies, poisson cuit au four avec légumes, etc. Par conséquent, même pendant le traitement, la nourriture peut être savoureuse et variée.

Une bonne nutrition aidera à restaurer le tissu hépatique, à normaliser le flux de bile et la motilité intestinale. En outre, le patient renforce le système immunitaire, le corps devient résistant aux maladies infectieuses. Certes, les premiers résultats ne devraient pas être attendus avant 3 mois. Bien que de nombreux médecins conseillent de suivre un régime tout au long de la vie. Les patients peuvent bénéficier du droit à un traitement gratuit de l'hépatite C dans un établissement médical mettant en œuvre le programme social ciblé par l'État pour le traitement de cette pathologie sur le lieu de résidence.

Hépatite B Diet

Description au 25 novembre 2017

  • Efficacité: effet thérapeutique après 14 jours
  • Termes: constamment
  • Coût des produits: 1400-1500 rub. par semaine

Règles générales

L'hépatite virale B est une maladie hépatique aiguë ou chronique provoquée par un virus hépatotrope (elle se multiplie principalement dans les cellules du foie). La maladie est transmise par voie parentérale et se caractérise par un développement lent, un parcours long et un niveau élevé de transition vers la forme chronique. L'hépatite B chronique a pour conséquence une cirrhose ou un cancer du foie.

Le virus appartient à la famille des gepadnavirus et est hautement résistant aux désinfectants et aux facteurs environnementaux. La source d'infection est une personne atteinte d'une forme aiguë ou chronique de la maladie. L'infection se produit lorsque le virus pénètre dans le sang. Cela peut être dû à des transfusions sanguines, à des procédures médicales et dentaires parentérales, à un perçage des oreilles, à l'administration de médicaments, à un tatouage, à une manucure et à d'autres procédures esthétiques. Il peut également pénétrer à travers les muqueuses et la peau endommagées lors de contacts sexuels avec le ménage rapproché. La transmission pendant la grossesse d'une mère malade à un bébé en violation de la barrière placentaire est une voie naturelle.

L'hépatite aiguë est caractérisée par la présence d'une période d'incubation, l'initiation, la hauteur de la maladie et la convalescence (récupération). À la différence de l'hépatite A, il diffère par la durée de toutes les règles, par son évolution plus sévère et pas toujours par son résultat positif. Les formes moyennement lourdes et sévères sont observées beaucoup plus fréquemment et une hépatite fulminante sévère est possible. Elle se caractérise par une nécrose massive du parenchyme avec le développement rapide de l'insuffisance hépatique.

Les formes typiques (ictériques) ne deviennent pas chroniques, et les formes anticycliques ou subcliniques peuvent suivre une évolution chronique. Si l'hépatite B aiguë ne nécessite pas de traitement spécial et se termine en convalescence, le problème chronique est un problème assez grave. Il est formé chez 5-10% des patients. Un délai de récupération après la forme aiguë de 3 à 6 mois peut être considéré comme un précurseur du processus chronique.

La tâche principale du traitement consiste à arrêter la reproduction du virus et à prévenir le développement de cancers et de cirrhoses du foie. Une charge virale élevée chez les patients est un facteur de risque pour ces complications. Tenant compte de la charge virale, des normes de traitement antiviral ont été élaborées, ce qui vous permet de contrôler la réplication virale. Les décisions relatives à la prescription de médicaments sont prises individuellement, en fonction des paramètres virologiques. Cependant, lorsque le traitement est arrêté, l'assemblage de copies virales reprend généralement et la maladie progresse.

Compte tenu des particularités de l'évolution de la maladie avec une tendance à la chronicité, le traitement complexe inclut nécessairement une thérapie par le régime. L’approche traditionnelle de la nutrition clinique est la nomination du régime numéro 5 et de ses variétés. Son objectif est de réduire l'inflammation, d'améliorer l'état fonctionnel du foie et de normaliser l'excrétion biliaire. Le foie étant impliqué dans la régulation du métabolisme, ses maladies aiguës et chroniques entraînent une altération du métabolisme des nutriments.

Au cours de la période aiguë, le repos au lit et un régime alimentaire strict sont indiqués. Le régime alimentaire pour l'hépatite B dans la période aiguë vise à épargner au maximum le corps avec une bonne nutrition. Le processus aigu nécessite le respect du régime №5А, dans lequel la nourriture est préparée uniquement moulue ou bien bouillie. Les soupes peuvent être préparées avec des légumes finement hachés. Des plats séparés sont cuits au four, mais sans croûte prononcée. Régime alimentaire - 5 fois par jour.

Il s’agit d’un régime avec une restriction modérée des stimuli graisseux, salins et mécaniques. La nutrition médicale de ce tableau comprend 80 g de protéines, 70 g de matières grasses (20% de légumes) et 350 g de glucides. Le sel est limité à 8 g par jour, le sucre à 90 g par jour.

  • pain frais et pain de seigle;
  • produits à base de pâte fantaisie ou feuilletée;
  • mil et toutes les légumineuses;
  • bouillons;
  • viandes grasses, viandes grillées, saucisses, viandes fumées;
  • les abats et les conserves;
  • fromage cottage crème et gras;
  • champignons, légumineuses, légumes marinés, navets, radis, radis, chou, oseille, ail, oignons;
  • fruits aigres et riches en fibres;
  • cacao, café, chocolat, boissons gazeuses.

Le régime comprend: des soupes végétariennes avec des légumes râpés ou hachées finement; bouillies sur de l'eau ou du lait (semoule, flocons d'avoine, riz, sarrasin ou de la farine correspondante), dinde, boeuf, lapin, poulet à la vapeur ou bouilli; purée de pommes de terre, carottes, betteraves, chou-fleur (les courgettes et les citrouilles peuvent être mangées en morceaux), poisson maigre en morceaux et sous forme d'escalopes, omelettes aux protéines, cuit à la vapeur, beurre, 20 g

Dans l'hépatite B chronique, la nutrition doit être conforme aux principes du tableau 5. Les patients ont des carences nutritionnelles, de sorte qu'il existe un besoin accru de nutriments, de vitamines (en particulier du groupe B et de l'acide folique) et d'oligo-éléments. La valeur énergétique du régime alimentaire doit être d’au moins 2300 kcal avec une teneur en protéines de 1 g pour 1 kg de poids. Les protéines peuvent contenir entre 80 et 90 grammes, les matières grasses, 80 grammes et les glucides, 350 grammes.Il est recommandé d'utiliser du xylitol ou du sorbitol à la place du sucre, à raison de 25 à 40 grammes.

Devrait suivre les règles générales de la nutrition:

  • dans le régime alimentaire devrait être complète et facile à digérer les protéines;
  • la quantité de graisse est déterminée par l'état du patient. Jusqu'à 80 g de graisse sont inclus dans le régime;
  • la quantité totale de graisse est limitée à 50 g par jour en présence de stéatorrhée, de diarrhée ou d'insuffisance hépatique;
  • en cas de constipation, il est nécessaire de renforcer l'effet cholérétique de la nutrition en augmentant le taux de graisse végétale dans l'alimentation;
  • l'inclusion d'aliments riches en fibres alimentaires (légumes, fruits, son, algues, graines de lin) augmente l'effet cholérétique, élimine la constipation et assure l'excrétion du cholestérol des selles;
  • lorsque les glucides en surpoids doivent être réduits;
  • la quantité de sel - deux cuillères à café sans couvercle;
  • la quantité de liquide (sans vaisselle liquide) 1,5 litres;
  • Le tube digestif de la schazhenie est obtenu en transformant des aliments (hachés, en purée pendant l’exacerbation et bouillis).
  • La nutrition fractionnée fréquente (5 fois ou plus) permet une digestion de haute qualité des aliments et son assimilation, a un effet cholérétique et un effet positif sur la motilité intestinale.

Les protéines animales sont riches en acides aminés et en facteurs lipotropes qui empêchent l'apparition du foie gras. Contient des lipotropes dans les produits laitiers, du bœuf maigre, du poisson et des œufs. On trouve une grande quantité de méthionine et de choline dans les gruaux d'avoine et de sarrasin, la farine de soja et le soja. Les actions lipotropes ont: fibres, acides gras, lycéta et phytostérols. Les trois dernières sont contenues dans les huiles végétales de maïs, de lin et de tournesol.

Une plus grande quantité de protéines est nécessaire pour les déficits en protéines et en énergie, et leur limitation en cas d'insuffisance hépatique (des protéines principalement végétales sont recommandées). Les huiles végétales constituent l'essentiel de la matière grasse. La citrouille, le sésame et l'huile d'olive sont bons pour le foie. Autorisé beurre jusqu'à 20-30 g par jour dans tous les plats. Le taux de glucides facilement digestibles 70-80 grammes par jour dans la composition de sucre, miel, confiture, fruits sucrés.

Une grande importance dans la nutrition des patients ont des vitamines. La digestion des vitamines liposolubles (A, D, E, K) est la plus perturbée en raison du manque d’acides biliaires, nécessaires à leur absorption.

L’hépatite B, comme d’autres formes d’hépatite, est cependant à l’origine d’une carence en vitamine A, due à une violation de son absorption dans l’intestin. Par conséquent, il est important que le patient reçoive chaque jour des produits contenant suffisamment de vitamine A (beurre, crème fraîche, lait, fromage blanc, huile de poisson, foie de morue, jaune de poulet) et des produits contenant du β-carotène (tomates, carottes, Argousier, persil, abricots, laitue cresson, églantier, mangue, brocoli, citrouille).

Bien que les sources alimentaires de vitamine D soient riches en matières grasses, il convient de les inclure périodiquement dans l'alimentation: hareng cuit au four, huile de foie de morue et flétan, crème sure, saumon, maquereau, produits laitiers, fromage cottage, beurre. Il faut se rappeler que cette vitamine se forme dans la peau sous l’influence des rayons ultraviolets. Il est donc utile de rester au soleil le matin.

De temps en temps, il est nécessaire d'inclure du fromage cottage et des produits laitiers dans l'alimentation.

Il est nécessaire d'enrichir le régime en vitamine E: huile de germe de blé, graine de coton, soja, tournesol, maïs, cacahuète, huile d'olive, amande, noix, soja, maïs.

Lorsque l'hépatite perturbe le processus de formation de la bile, ce qui entraîne une altération de l'absorption dans le tube digestif de la vitamine K et son insuffisance. Produits contenant de la vitamine K: persil, cresson, basilic, coriandre, chou (brocoli, chou blanc), céleri-rave, pruneaux, avocats, noix de cajou et pignons de pin.

Les patients doivent se rappeler en permanence que l'abus d'alcool et la négligence d'un régime alimentaire inapproprié accélèrent la progression de l'hépatite. Depuis le milieu des années 1990. Un programme de vaccination est en cours de mise en œuvre pour les enfants et les adultes exposés au risque de cette forme d'hépatite. C'est une forme efficace de prévention des maladies. La vaccination des enfants est incluse dans le calendrier des vaccinations prophylactiques et commence par l’introduction de la première dose à partir de 12 heures de la vie du nourrisson, la suivante est administrée au bout d’un mois et la troisième au bout de 5 mois.

Régime alimentaire pour l'hépatite virale

Les œufs, la viande, le foie, le poisson et le fromage cottage doivent toujours être inclus dans le régime alimentaire des patients atteints d'hépatite virale.

Dans les cas d'hépatite virale chronique, un régime thérapeutique vise à protéger les cellules du foie, à réduire son inflammation, à améliorer ses fonctions et à normaliser les processus métaboliques dans l'organisme.

Hépatite virale chronique

Il se caractérise par la présence prolongée de virus dans le corps du patient et crée une charge pour le système immunitaire. Les aliments contiennent de nombreuses substances biologiquement actives. Par conséquent, un régime alimentaire rationnel pour l'hépatite virale vous permet non seulement d'ajuster le métabolisme, mais également de renforcer le système immunitaire et d'éliminer l'inflammation.

Les caractéristiques d'une infection virale sont que, lorsqu'elles sont infectées par un tissu, elles ne peuvent pas provoquer d'inflammation. Par conséquent, dans certains cas, l'hépatite virale, en particulier de type C, est diagnostiquée par hasard. Lorsque le système immunitaire commence à réagir à l'invasion du virus de l'hépatite, la synthèse des protéines augmente dans les cellules. Ces processus nécessitent des catalyseurs, du glucose, des vitamines et des minéraux. L'hépatite virale chronique étant une maladie persistante à long terme, il est nécessaire, pour maintenir un état d'immunité adéquat, de consommer toutes ces précieuses substances dans le cadre d'un régime alimentaire à part entière.

Tâches diététiques pour l'hépatite virale

Le but du régime alimentaire dans l'hépatite virale est de fournir au patient l'énergie du patient, ainsi que le nécessaire pour la restauration des cellules du foie et l'immunité des substances de construction. Dans les cas d'hépatite virale chronique, un régime thérapeutique vise à protéger les cellules du foie, à réduire son inflammation, à améliorer ses fonctions et à normaliser les processus métaboliques dans l'organisme.

La valeur énergétique du régime devrait correspondre aux coûts énergétiques de l'organisme. La ration journalière doit contenir une quantité suffisante de protéines (90-100 g), de matières grasses (90-100 g) et de glucides (350-400 g). Il est nécessaire de veiller à entrer dans le corps la quantité requise de protéines complètes d'origine animale contenues dans le lait, le fromage cottage, le kéfir, le yogourt, le bœuf maigre, les variétés de poisson maigres, les protéines d'œuf, riches en produits lipotropes (choline, méthionine).

Les aliments dans le régime alimentaire pour l'hépatite

Les légumes frais (chou, poivrons, carottes, citrouilles, tomates), les fruits et les baies doivent être inclus dans le régime alimentaire. Pour un poids normal et réduit, il est recommandé d'utiliser des plats à base d'avoine, de sarrasin, de gruau de mil et de riz brun; lorsque la consommation corporelle en excès de poids de produits à base de céréales et de farine est minimisée. Comme glucides facilement digestibles, les jus de fruits et de baies, le miel et une petite quantité de sucre doivent être consommés. Les patients atteints d'hépatite virale sont invités à boire du thé vert, du bouillon de dogrose et du café au lait.

Les graisses sont également nécessaires pour le corps des patients atteints d'hépatite virale. Toutefois, la préférence devrait être donnée aux huiles végétales (tournesol, maïs, olive, etc.), au beurre pas plus de 1-2 c. Pour reconstituer le besoin d'acides gras oméga-3, recommandez des plats de poisson, des noix. Au stade actif de l'hépatite virale, la quantité de protéines peut être augmentée à 1,8-2 g par 1 kg de poids corporel du patient. Vous devriez manger beaucoup d'œufs, de viande, de foie, de poisson, de fromage, de produits à base d'acide lactique.

Le sel, en particulier dans la forme aiguë de l'hépatite virale, est limité à 6 à 8 g par jour dans le régime alimentaire. L'apport en potassium, magnésium, calcium, phosphore et autres substances minérales joue un rôle important. Le liquide dans le régime n'est pas limité. Il est préférable de le consommer sous forme de jus de fruits, de légumes et de baies, de compotes, de bouillon d'églantier.

Il est conseillé de manger de la nourriture en petites portions 5 à 6 fois par jour. Avec des signes d'obésité hépatique, un régime lipotrope est bénéfique, ce qui affecte favorablement le métabolisme des graisses. Il comprend de nombreux aliments riches en substances lipotropes (fromage cottage, blanc d’oeuf, levure, sarrasin et flocons d’avoine, hareng, morue).
En cas de lésions de l’estomac et des intestins dans le contexte d’une hépatite virale, les premier et deuxième traitements doivent être consommés sous une forme minable. Cela empêche l'irritation mécanique du tube digestif. En cas de constipation, aidez les pruneaux, les betteraves cuites, les carottes, le miel, le kéfir frais, le yogourt.

Si l'hépatite virale chronique est asymptomatique, les autres organes du système digestif ne sont pas affectés, vous pouvez prolonger le régime (le tableau commun est autorisé). Cependant, vous devez toujours exclure les boissons alcoolisées et les viandes grasses (porc, saindoux, oie, canard, mouton) du régime et suivre strictement le régime.
La vitamine C et les bioflavonoïdes sont nécessaires pour augmenter l'immunité. Par conséquent, les patients atteints d'hépatite virale doivent inclure dans le régime alimentaire les légumes-feuilles frais, les baies et les agrumes. Au stade actif de l'hépatite virale en pharmacie, vous pouvez également acheter des multivitamines contenant du zinc, du sélénium, de la vitamine C, etc. Parmi les médicaments hépatoprotecteurs, les médicaments complexes sont efficaces et ont des propriétés immunocorrectives, en plus d'avoir un effet positif sur le foie. Par exemple, la composition du médicament Livonorm comprend l’extrait de chardon-Marie, l’acide alpha-lipoïque, les vitamines A, C, E, le zinc, le sélénium, la N-acétylcystéine. Pendant la phase active de l'hépatite virale, il est strictement interdit de boire de l'alcool.

L'hépatite virale étant de nature chronique, ces recommandations pour le patient doivent être suivies tout au long de la vie. Se conformer aux recommandations énumérées est nécessaire pour empêcher la transition de l'hépatite virale chronique à la cirrhose du foie.

Nutrition diététique des patients atteints d'hépatite virale

Plus de 2 milliards de personnes sur Terre ont souffert de l'hépatite virale B tout au long de leur vie et près de 400 millions de personnes sont restées des porteurs chroniques de ce virus. Le virus de l'hépatite C n'a été découvert qu'en 1989. Aujourd'hui, le nombre de personnes infectées par ce virus est d'un milliard.

Une caractéristique de l'hépatite virale est son évolution prolongée, souvent tout au long de sa vie. Dans la pathogenèse de l'hépatite virale chronique B (VHB), l'absence de réponse immunitaire adéquate à la réplication virale active est significative. La préservation du virus et son intégration dans le génome de l'hépatocyte constituent le principal mécanisme de chronisation du processus.

Contrairement à l'hépatite virale B, dans le cas de l'hépatite C, l'effet cytopathique direct du virus et les réactions immunologiques qu'il provoque, qui causent des lésions au foie, à d'autres organes et tissus, revêtent une importance particulière. réplication virale hors du foie - dans les tissus d'origine lymphoïde et non lymphoïde. La réplication du virus dans des cellules immunocompétentes entraîne une violation de leur fonction immunologique.

Dans l'hépatite virale chronique, des mécanismes auto-immuns peuvent également être impliqués dans les lésions hépatiques en raison des anticorps dirigés non seulement contre les antigènes viraux, mais également contre les composants de leurs propres cellules.

Le régime alimentaire pour l'hépatite virale est:

  • créer des conditions favorables au renouvellement du système immunitaire, synthèse de facteurs immunitaires adaptés à la situation de l'organisme;
  • prévention et élimination des mécanismes auto-immuns de la maladie;
  • créer des conditions favorables au renouvellement des cellules hépatiques;
  • fournir au corps des patients une quantité suffisante d'énergie, de matière plastique et de facteurs de régulation.

Un tel régime devrait avoir une valeur énergétique accrue pendant le processus d’activation (de 20 à 30%), une teneur accrue en protéines due à la teneur en protéines animales complètes et une teneur en matières grasses modérément élevée (avec des huiles limitées), une teneur accrue en lécithine, vitamine C, zinc, sélénium.

Une partie de la protéine dans le régime pendant le processus actif devrait représenter au moins 1,6 à 2,0 g par 1 kg de poids corporel et, au stade de la rémission, entre 1,4 et 1,8 g par 1 kg de poids corporel. La quantité de graisse doit être comprise entre 1,4 et 1,6 g pour 1 kg de poids corporel.

Au stade actif de la maladie, 5 à 6 repas par jour sont recommandés et 4 à 5 repas par jour en rémission.

En créant des conditions nutritionnelles favorables pour le système immunitaire, la synthèse des facteurs immunitaires est réalisée en fournissant au corps la quantité appropriée de substrats énergétiques. En cas d'apport insuffisant en glucides et en lipides, on observe un catabolisme accru des protéines tissulaires, principalement des lymphocytes T,. Par conséquent, un symptôme bien connu de faiblesse générale et de perte de poids dans les maladies infectieuses graves, y compris l'hépatite virale.

Une faiblesse accrue est le symptôme clinique le plus courant de l'hépatite. L'augmentation du catabolisme des protéines et l'utilisation de certains acides aminés pour la formation de glucose dans le foie exercent des contraintes supplémentaires sur le foie, et les acides aminés libérés par les muscles et d'autres tissus servent de sources endogènes d'ammoniac et d'acides aminés cérébrotoxiques.

Pour réduire la faiblesse, il est recommandé d’ajouter des glucides à l’alimentation. Par exemple, la gelée de fruits contient de la fécule de pomme de terre (polysaccharide) et du sucre (disaccharide), ce qui n’impose pas une charge importante à l’appareil insulaire et ne fournit plus de glucose plus longtemps que les jus de fruits ou le thé sucré.

La présence d'une infection virale détermine la réaction du corps comme un stress caractérisé par l'intensification des processus cataboliques. Au cours de la réponse au stress, les cellules qui ont un cycle de vie court sont les plus touchées - principalement les cellules des organes immunocompétents. Le stress de toute origine provoque des changements destructeurs dans les organes centraux et périphériques du système immunitaire.

Dans cette situation, le rôle de la nutrition en tant que facteur thérapeutique est extrêmement important, car seule l’aide de produits alimentaires permet d’obtenir un apport énergétique adéquat du corps et de prévenir l’épuisement du système immunitaire.

Pour un apport énergétique adéquat du corps des patients atteints d'hépatite virale, un régime avec une valeur énergétique qui répond aux besoins physiologiques du corps est prescrit, et le nombre de substrats énergétiques augmente de 20 à 30% en fonction du stade du processus viral. Pendant la phase active du processus viral, afin de limiter l'énergie, il est recommandé de limiter l'activité physique, les siestes et le repos passif.

La quantité de glucides devrait atteindre 400 à 500 g par jour en raison de l'augmentation des fruits, des baies, de la gelée de fruits, du jus de fruits et des légumes, en particulier des carottes, des citrouilles et des courgettes. En cas de poids normal et réduit, nous vous recommandons en particulier les plats à base de flocons d'avoine, de sarrasin, de mil et de riz. Le nombre de produits à base de farine est modéré et son poids corporel augmente (minimum). Comme hydrates de carbone qui sont facilement digérés, le mieux est de choisir les jus de fruits et de baies, fruits frais, miel, une petite quantité de sucre.

Les patients sont également recommandés du thé, en particulier du thé vert, du bouillon de dogrose, du café naturel au lait ou à la crème.

Étant donné que les patients atteints d'hépatite virale sont jeunes et d'âge moyen, la question des boissons alcoolisées est toujours d'actualité. Bien sûr, au cours du processus d'activation de l'alcool devrait être généralement abandonné. Avec l'hépatite inactive, vous pouvez autoriser une petite quantité de vin rouge ou blanc, très rarement - une petite quantité de boissons plus fortes.

Vous devriez éviter une variété de boissons mélangées, comme le dzhintonika, les liqueurs, les cocktails. Il n'est pas souhaitable de prendre de l'alcool à petites doses plus souvent que 1 à 2 fois par semaine. L'organisme devrait complètement se débarrasser des effets toxiques des métabolites de l'éthanol.

Plats et produits recommandés pour l'hépatite:

  • plats de viande, volaille, lapin, poisson, œufs,
  • côtelettes à la vapeur ou bouillies, boulettes de viande, viande ou ragoût (sans friture préalable) dans les jus de fruits, vin rouge ou blanc, crème sure, kéfir aux épices, légumes verts;
  • des fruits de mer;
  • foie cuit avec des carottes;
  • langue bouillie;
  • œufs brouillés, cuits doucement ou dans des plats;
  • soupes au poulet, veau, bouillon de poisson,
  • bouillie de riz, sarrasin, pâtes;
  • jambon faible en gras;
  • fromage cottage aigre-doux, produits laitiers fermentés, plats à la caille et aux céréales;
  • divers plats de légumes
  • pain de blé, craquelins, séchage, biscuits secs,
  • graisses animales (crème sure, crème, beurre ajoutés aux plats cuisinés),
  • baies et fruits mûrs
  • thé noir et vert, café au lait, crème,
  • jus de fruits et gelée, compote, bouillon de hanches.

Régime alimentaire pour l'hépatite C: produits autorisés et interdits, plats faciles à préparer et savoureux

La nutrition pour l'hépatite C joue un rôle crucial dans le traitement de cette maladie. Suivre un régime peut prévenir des modifications majeures du tissu hépatique, réduisant ainsi le risque de transition vers des pathologies plus graves. C'est pourquoi il est si important de revoir le régime alimentaire quotidien.

Qu'est-ce que l'hépatite C et quand le régime alimentaire est-il indiqué?

L'hépatite C est une maladie virale qui provoque des modifications structurelles dans les tissus du foie. Une telle maladie peut être transmise par le sang lors de diverses interventions chirurgicales ou d'autres types d'intervention. La transmission du virus se fait également par les muqueuses. L'hépatite C est souvent fréquente chez les consommateurs de drogues injectables.

L'hépatite C peut causer des tumeurs et une cirrhose

La maladie est divisée en deux formes:

Le premier type de pathologie est caractérisé par un processus inflammatoire aigu se produisant dans les tissus du foie. Dans le même temps, les symptômes se manifestent sous forme de douleurs articulaires, de troubles mentaux et de troubles du tractus gastro-intestinal.

L'hépatite C chronique est le type de pathologie le plus dangereux. Cette forme de maladie peut entraîner divers processus tumoraux et une cirrhose du foie. Souvent, l'évolution de la maladie est compliquée par l'ajout d'autres formes d'hépatite, qui peuvent être fatales.

L’objectif d’un régime alimentaire contre l’hépatite C n’est pas du tout un auxiliaire, comme de nombreuses personnes pourraient le penser. La nutrition est un élément obligatoire du processus de traitement et est utilisée pour toutes les formes de maladie.

La nutrition médicale vise à réduire la charge sur l'organe affecté et à réduire la douleur dans le foie.

Numéro de table 5

Le tableau 5 est indiqué pour les maladies du foie et des voies biliaires. La nutrition thérapeutique a pour objectif de réguler le fonctionnement du foie et de faciliter la circulation de la bile. Une telle nutrition a un effet ménageant sur l'organe affecté. Quand un régime est observé, le glucogène nécessaire s'accumule, le foie est déchargé et fonctionne dans le bon mode, ses fonctions sont restaurées.

Le tableau 5 est indiqué pour les maladies du foie et des voies biliaires, le régime alimentaire limitant la consommation de graisse

Les caractéristiques de la nutrition diététique sont que dans le régime quotidien, il n’ya pratiquement pas de graisses nuisibles à l’organe malade, les glucides et les protéines en étant la base. Il est recommandé d’exclure les aliments contenant de l’acide oxalique et les graisses difficiles à digérer. La quantité de cholestérol consommée diminue.

Le régime alimentaire est dominé par des aliments riches en protéines. Les règles et principes de base de cette nutrition médicale:

  1. Il est nécessaire d'inclure quotidiennement dans le régime alimentaire des aliments contenant de la pectine et des fibres alimentaires, en normalisant le travail du tractus gastro-intestinal.
  2. Le mode de manger devrait être fractionnaire. Il est nécessaire de manger 5–6 fois par jour.
  3. Les plats peuvent être cuits, cuits et cuits.
  4. Vous ne pouvez pas manger de la nourriture dans le froid.
  5. Les pré-aliments ne peuvent pas être moulus, à l'exception de certaines variétés de légumes riches en fibres.

Le régime numéro 5 doit être observé pendant au moins un an. Le moment peut varier en fonction de la gravité de la maladie.

Si la cirrhose rejoint l'hépatite C, le tableau n ° 5 est également présenté, mais avec une teneur plus faible en produits protéiques dans le régime alimentaire.

Maladie caractéristiques nutritionnelles

Régime alimentaire pour l'hépatite C implique l'utilisation de certains aliments seulement.

Nutrition diététique pour l'hépatite virale C

L'hépatite C (hépatite virale C) est une maladie du foie causée par un virus du même nom. Le virus est transmis aux humains par le sang, sexuellement et d'une mère infectée à son enfant. Le virus ne pénètre pas dans le corps par la nourriture, l'eau, le lait maternel ou des contacts sécuritaires (étreintes, bisous et consommation d'aliments / de boissons avec une personne infectée). Environ 400 000 personnes meurent chaque année de l'hépatite virale C.

Le foie est impliqué dans tous les processus métaboliques du corps humain (métabolisme des protéines, des glucides, des lipides, des vitamines et des minéraux). Sans cela, il est impossible d'imaginer comment une personne fonctionnerait.

Lorsqu'il est injecté dans le corps humain, le virus de l'hépatite C (VHC) pénètre dans le foie. Déjà là, il pénètre dans les hépatocytes (cellules du foie), où il se réplique (c'est-à-dire, la réplication du virus). Le VHC endommage directement les cellules du foie. En conséquence, les hépatocytes sont endommagés à la fois par le virus lui-même et par le système immunitaire humain.

Chez l'adulte, la forme aiguë du VHC est généralement asymptomatique. Environ 85-90% de ceux qui ont connu une forme aiguë de la maladie, la formation d'une hépatite chronique. En conséquence de cette caractéristique du foie est endommagé pendant une longue période de temps.

À la suite des processus décrits ci-dessus, le foie commence à se détériorer et les repas quotidiens normaux exercent une pression supplémentaire sur l'organe endommagé par le processus infectieux. Par conséquent, les patients présentant une pathologie du foie et du système biliaire (voies biliaires et vésicule biliaire) ont besoin d'un aliment diététique bien choisi, qui constitue l'une des méthodes de traitement de la maladie sous-jacente.

La diététique est la science de la nutrition médicale (diététique) d'un malade, qui est appliquée en tenant compte des causes et des mécanismes du développement de la maladie, du tableau clinique et de la dynamique des flux.

Le régime alimentaire, qui est prescrit pour toute pathologie du foie et du système biliaire, est appelé régime P (régime n ° 5 selon Prezner). Dans diverses sources, vous pouvez trouver un autre nom pour ce régime, sous le nom de "tableau 5". En outre, ce régime peut être utilisé par les femmes pendant la grossesse, surtout si elles souffrent de prééclampsie.

Le postulat le plus important du régime numéro 5 est un aliment économiquement (chimiquement) économiquement (économiquement).

Les aliments économiquement ménagers sont des aliments cuits sous une forme moulue et défraîchie, cuits à l'eau ou à la vapeur, cuits au four; les plats très froids et chauds sont exclus. À son tour, un aliment économiquement chimiquement signifie une quantité limitée de graisse dans le menu.

Le tableau contient une liste de produits qui seront utiles pour le foie et qui ne peuvent pas être mangés par les patients atteints d’hépatite virale C:

La valeur énergétique des aliments inclus dans l'alimentation quotidienne ne doit pas dépasser 2800 kcal par jour. Pour les patients en surpoids, il est recommandé de réduire le nombre de calories dans le régime alimentaire P à 2000-2500 kcal, de limiter la consommation de graisses (animales et végétales) et d'aliments sucrés.

Pour calculer le contenu calorique des aliments, considérons le contenu calorique de chaque gramme d’UJB:

  • 1 gramme de protéine - 4 kcal;
  • 1 gramme de glucides - 4 kcal;
  • 1 gramme de graisse - 9 kcal.

La valeur énergétique de certains produits peut également être calculée à l'aide de calculatrices spéciales disponibles sur Internet.

Aujourd'hui, patients, pour la formation du menu du jour ou de la semaine, vous pouvez simplement installer l'application mobile "Table numéro 5", qui contient une liste complète des produits autorisés et un grand nombre de recettes.

Les médecins ont formé les principes de base du régime numéro 5. Ils ressemblent à ceci:

  • Consommation fréquente de petites portions de nourriture (5-6 fois par jour).
  • Le contenu en protéines et en glucides doit être normal (une légère déviation à la baisse est acceptable) et une quantité limitée de graisse dans le régime alimentaire.
  • Tous les plats doivent être cuits au four ou bouillis, parfois cuits.
  • Il est contre-indiqué d’utiliser des produits riches en purines et en acide oxalique.
  • Produits exclus contenant des fibres grossières, provoquant un gonflement intestinal, stimulant la sécrétion de sucs digestifs riches en substances extractives.
  • La quantité de liquide consommée n'est pas limitée à 1 à 2 litres par jour (sauf chez les patients présentant un œdème dû à une pathologie cardiaque, rénale ou une cirrhose concomitante).
  • Limiter la quantité de protéines dans l'encéphalopathie hépatique, en fonction de la cirrhose du foie compensée, formée dans le contexte de l'hépatite virale C.
  • Limiter la quantité de sel - moins de 2 grammes par jour est requis pour l'œdème et l'ascite.
  • Le petit-déjeuner devrait être un élément essentiel de l'alimentation, le dîner ne devrait pas être copieux et le dernier repas devrait être pris au plus tard 2 à 3 heures avant le coucher.
  • Les aliments doivent être pris sans hâte, en mastiquant bien.
  • Chez les patients présentant une masse corporelle accrue, l'introduction de jours de jeûne 1 fois par semaine - le fromage cottage (300 grammes par jour) ou le kéfir (900 grammes par jour) est recommandé.
  • Éliminer l'utilisation de médicaments ayant un effet néfaste sur le foie (par exemple, le paracétamol).
  • Il est nécessaire de prendre des vitamines et des médicaments qui rétablissent le métabolisme dans les cellules du foie (hépatoprotecteurs).

Il existe aujourd'hui divers médicaments du groupe des hépatoprotecteurs sur le marché pharmacologique, mais nombre d'entre eux ne présentent pas une efficacité prouvée dans les essais cliniques (Essentiale, Essencecaps, etc.). Pour le choix des médicaments, la consultation du médecin traitant est requise.

Si l'hépatite virale C est également détectée au cours du VIH, aucune modification corrective n'est apportée au régime alimentaire.

Pour commencer le régime dure 5 jours (période d'essai). Si le corps du patient perçoit normalement un tel régime, vous pouvez le prolonger jusqu'à 5 semaines ou jusqu'à la guérison complète. Le régime numéro 5 appartient au groupe des régimes à long terme - il peut être utilisé pendant un an et demi ou deux ans. Toutefois, il convient de noter que, s’il n’ya pas d’exacerbation de la maladie, le tableau 5 n’est pas très différent de la simple consommation d’aliments sains. Ne peut tout simplement pas ignorer certaines des fonctionnalités décrites ci-dessus.

Il convient de rappeler que les aliments de régime doivent être sélectionnés individuellement pour chaque patient avec votre médecin.

Comment se remettre de l'hépatite C avec 97% de chance?

Aujourd'hui, les médicaments de nouvelle génération, le sofosbuvir et le daclatasvir, sont en mesure de vous soigner de manière permanente avec une hépatite C avec 97% à 100% des chances d'obtenir des médicaments en Russie auprès du représentant officiel du géant pharmaceutique indien Zydus Heptiza. Les médicaments commandés sont livrés par courrier dans les 4 jours, le paiement à la réception. Obtenez une consultation gratuite sur l'utilisation de médicaments modernes, ainsi que des informations sur les moyens d'acquérir, vous pouvez sur le site officiel du fournisseur Zydus en Russie. En savoir plus >>

Nutrition pour l'hépatite C - aliments utiles et interdits

Dans l'hépatite C, la majeure partie du tissu hépatique affecte le processus inflammatoire qui, sous sa forme chronique, peut entraîner une cirrhose du foie. Soutenir l'organe lésé et ne pas charger d'hépatocytes sains en utilisant la nutrition. Le régime alimentaire contre l’hépatite C vise à rétablir le bon fonctionnement du foie et à améliorer l’état de santé général du patient.

Une bonne nutrition pour l'hépatite C est le principal soutien pour le foie blessé.

Bonne nutrition avec l'hépatite C

L'inflammation du foie affecte négativement le processus physiologique au cours duquel la nourriture subit des modifications physiques et chimiques et est absorbée dans le sang.

Pour les patients atteints d'hépatite C, le tableau n ° 5 est considéré comme le régime le plus bénin - un régime équilibré mais strict, qui a ses propres caractéristiques:

  • consommez des aliments diététiques ayant une teneur minimale en graisses, en cholestérol, en huiles essentielles et en acide oxalique;
  • les aliments doivent être bien hachés - une consistance pâteuse ou liquide;
  • Les méthodes de cuisson appropriées sont la cuisson à la vapeur, la cuisson à la vapeur et la cuisson à la vapeur; le rôtissage est exclu;
  • sous l'interdiction de l'alcool (en particulier avec l'hépatite toxique), des cigarettes;
  • manger de la nourriture en petites portions toutes les 3-4 heures;
  • Il est interdit de manger des plats chauds ou froids, les plats à température moyenne sont la meilleure option.

La consommation minimale de sel est la base du régime alimentaire contre l'hépatite C.

Qu'est-ce qui ne peut pas manger avec l'hépatite C?

Le cinquième numéro du régime alimentaire ne permet pas l’utilisation de plats provoquant des processus stagnants dans les voies biliaires, une charge importante pour le foie, le tube digestif ou des effets irritants.

Les produits interdits sous toutes les formes et tous les types d'hépatite (aiguë, chronique, virale, toxique) incluent:

  • bouillons de viande et de poisson gras;
  • produits laitiers riches en calories;
  • poissons gras et variétés de viande, abats fumés;
  • conserves, produits marinés (champignons, olives, concombres, tomates, choucroute), épices chaudes et épices, moutarde, mayonnaise, ketchup;
  • haricots, haricots, oseille, épinards, radis, ail, oignons verts, champignons, radis, piment amer, raifort, maïs;
  • levure, pâtisserie, chocolat, produits à base de crème, crème glacée;
  • boissons gazeuses, thé fort, café, alcool;
  • huile d'origine animale et d'abats, extrait de palme.

Que pouvez-vous manger malade?

L'avantage de la table de régime numéro 5 - le contenu des produits qui restaurent le foie:

  • les avocats et les pommes favorisent la synthèse de nouvelles cellules hépatiques et l'élimination des toxines;
  • les bananes, les raisins, les pêches fournissent à l’organe lésé le sucre naturel;
  • Les agrumes, en particulier les oranges et les citrons, ont un effet antioxydant et contiennent beaucoup de vitamine C, ce qui aide à stimuler les processus de purification dans le foie.

Les fruits contiennent des produits de régénération du foie.

La liste des produits approuvés est longue, ce qui vous permet de manger de manière diversifiée et équilibrée.

Vous pouvez manger:

  • soupes maigres avec des légumes, des céréales;
  • légumes cuits à l'eau, cuits au four et cuits à la vapeur ou crus - carottes (jus de carotte), tomates (jus de tomate), oignons, betteraves, pommes de terre, concombres, poivrons doux, choux;
  • flocons d'avoine, riz, semoule, sarrasin, pâtes alimentaires;
  • poissons de type allégé (goberge, sandre), viande diététique (veau, lapin, poulet, dinde);
  • pâtisseries sans muffins et levure, biscuits secs, marmelade, miel, guimauves, pain d'hier (au son, blé);
  • lait écrémé, kéfir hypocalorique, ryazhenku, fromage, yaourt, beurre.

Types de régimes pour l'hépatite virale

En fonction de la gravité, les formes d'hépatite et de régime sont différentes. Au stade de la rémission, la liste des aliments autorisés est plus variée que pendant les exacerbations, lorsque les patients doivent non seulement suivre un régime strict, mais aussi calculer le nombre de calories consommées par jour.

Le jeûne est une contre-indication stricte pour toute forme d'hépatite.

Avec hépatite chronique

L'hépatite C chronique est latente - il s'agit principalement de la période de rémission de la maladie. Les aliments visent à maintenir l’organe touché et à prévenir son irritation (exacerbation d’une pathologie) - tableau 5 avec des calories quotidiennes allant jusqu’à 3 100 kcal.

Avec hépatite aiguë

Un processus inflammatoire aigu dans le foie nécessite non seulement un traitement médical d'urgence, mais également un ajustement nutritionnel - le tableau 5a est utilisé.

Numéro de régime 5a - une forme plus rigide de nourriture dans l'hépatite aiguë

Le régime alimentaire diffère des restrictions sévères dans les aliments:

  • la quantité totale de graisse consommée ne doit pas dépasser 70 grammes par jour;
  • concentration en protéines - dans les 80 g;
  • la proportion de glucides dans l’alimentation totale est comprise entre 330 et 350 g;
  • quantité journalière de sel consommée - jusqu'à 8 g;
  • Le repas calorique maximal par jour ne doit pas dépasser 2500 kcal.

Dans le régime n o 5a, les plats principaux sont les légumes bouillis, les soupes maigres et les bouillies (gruau, riz, sarrasin). Vous pouvez manger des fruits frais, cuits au four, boire de la gelée, du jus. Tous les aliments doivent être moulus et pris à intervalles de 2,5 à 3 heures.

Le respect des exigences alimentaires en cas d'hépatite aiguë réduit la charge sur le foie et économise son travail, ce qui lui permet de traduire la pathologie en phase de rémission et d'éviter le développement de la cirrhose.

Récupération après traitement

Au cours de la période de rééducation après l’exacerbation de l’hépatite, le régime numéro 5a est maintenu pendant 2 à 3 semaines, mais sans frotter les aliments pour former une masse liquide. Une fois que les symptômes ont disparu et que la maladie est en rémission, vous pouvez passer au tableau 5, qui doit être suivi pendant au moins 6 à 12 mois.

La période de récupération nécessite une consommation accrue de préparations pharmaceutiques contenant des vitamines:

  • acide folique;
  • la riboflavine;
  • la thiamine;
  • acide nicotinique;
  • pyridoxine;
  • acide ascorbique.

Les complexes de vitamines soutiennent le corps pendant la période de récupération après le traitement

Après la récupération, il n’ya pas de recommandations catégoriques concernant les aliments, mais il est conseillé de suivre un régime alimentaire sain afin de maintenir une condition hépatique normale.

Menu pour la semaine pour maintenir le foie

Les restrictions strictes de l'alimentation n ° 5 ne sont pas une raison pour refuser une nourriture savoureuse. À partir de produits utiles que vous pouvez manger, vous pouvez créer un menu varié pour chaque jour.


Articles Connexes Hépatite