Hépatite grasse du foie

Share Tweet Pin it

L'hépatose graisseuse, également appelée dégénérescence graisseuse ou stéatohépatose, est l'une des maladies du foie les plus courantes. Cela est dû à la malnutrition, à l'absorption incontrôlée de certains médicaments, à l'abus d'alcool, à l'intoxication et même au surpoids. La maladie affecte principalement les cellules du foie (hépatocytes), dans lesquelles se produit une accumulation de lipides. Les dommages dystrophiques des cellules du foie entraînent de nombreuses complications, notamment le diabète, la cirrhose et le cancer du foie.

Les principes de base de la nutrition

Un régime alimentaire pour les hépatoses grasses du foie est nécessaire à ces fins:

  • normaliser les fonctions de base du foie;
  • réguler la production et le flux normal de la bile;
  • fournir au corps du glycogène, qui délivrera le glucose dans la quantité requise;
  • éliminer l'excès de graisse du foie.

Contrairement à de nombreux autres régimes bien connus, les aliments présentant une hépatite grasse du foie n'impliquent pas de restrictions strictes, d'interdictions strictes et de grèves de la faim prolongées.

Dans ce cas, nous ne parlons que de restreindre l'utilisation de certains aliments, d'éliminer les aliments nocifs (gras, épicés, salés) de l'alimentation et de respecter les principes d'une saine alimentation.

Les principes fondamentaux de la nutrition dans le foie gras sont les suivants:

  • Consommation de liquide suffisante. Pour les maladies du foie et de la vésicule biliaire, les hépatologues recommandent fortement d'utiliser au moins 1,5 à 2 litres de liquide par jour, préférant une eau minérale non gazeuse diluée avec des jus de fruits et des boissons aux fruits, des tisanes et la décoction d'églantier.
  • Puissance fractionnelle. C'est la condition principale pour la récupération rapide des principales fonctions du foie. La consommation régulière d'aliments en petites portions 5 à 6 fois par jour active le métabolisme, prévient les excès alimentaires et permet de lutter efficacement contre la faim.
  • Consommation de sel limitée. Une consommation excessive de sel retient les liquides dans le corps et empêche l'écoulement de la bile. Par conséquent, dans le traitement de l'hépatite grasse, il est recommandé de ne pas utiliser plus de 10 g de sel par jour.
  • Rejet complet de l'alcool. L'alcool lui-même est un produit toxique pour le corps humain. Et bien que la division de ses substances toxiques se produise dans le foie, en cas de dégénérescence graisseuse de l’organe malade et de cellules hépatiques endommagées, la maladie du patient s’aggrave et les symptômes de la maladie s’apparaissent avec une nouvelle force.
  • Apport adéquat en protéines et en lipides. Contrairement à beaucoup de régimes conçus pour perdre du poids, la nutrition dans le foie gras ne comprend pas l'abandon des protéines et des graisses. Par conséquent, un régime thérapeutique pour le foie gras implique un apport quotidien en protéines (au moins 100 g par jour), nécessaire pour activer le métabolisme du corps et éliminer les lipides du foie. Quant aux matières grasses, il est recommandé de ne pas en utiliser plus de 80 g, en privilégiant les matières grasses d'origine végétale.

Produits autorisés

Après avoir entendu le terrible diagnostic de stéatose hépatique, de nombreux patients se posent souvent des questions sur les aliments autorisés, sur ce qu’il faut manger avec cette maladie et sur le menu du patient.

Répondant à la première question, les médecins notent que le nombre de produits autorisés pour l'infiltration graisseuse du foie comprend:

Faites ce test et découvrez si vous avez des problèmes de foie.

  • viande et volaille maigres;
  • variétés de poisson sec et faible en gras (goberge, merlu, sandre, thon, cabillaud);
  • soupes de produits laitiers et de nouilles, soupes de céréales et de légumes (pommes de terre, carottes, citrouilles);
  • produits laitiers faibles en gras (lait, kéfir, crème sure, fromage, yaourt);
  • des bouillies sur de l'eau avec du lait (semoule, blé, flocons d'avoine, sarrasin, riz);
  • thé faible, jus de fruits, jus de légumes et boissons aux fruits dilués avec de l'eau, compotes de fruits et de fruits secs, décoction d'églantier, gelée;
  • pain de seigle, pain au son, craquelins, biscuits secs;
  • légumes et fruits (pommes, bananes, carottes, citrouilles, betteraves, courgettes, grenades, choux-fleurs et chou de Pékin, pois verts);
  • huile végétale raffinée;
  • beurre (environ 30 g par jour);
  • quantités limitées de fruits de mer (moules, crevettes, calmars);
  • quelques épices (herbes italiennes, aneth, laurier);
  • des pâtes.

Dans cette maladie, la préférence devrait être donnée aux produits et plats cuits à la vapeur.

Menu de régime des patients atteints de foie gras

Le menu de la semaine des patients atteints de dystrophie du foie gras doit inclure des repas diététiques riches en protéines, en graisses et en glucides.

Selon le mode de vie, la table de traitement d'un patient présentant une hépatite graisseuse doit être d'au moins 1 200-1500 kcal et d'au plus 3 000 à 3 500 kcal.

Un menu patient exemplaire par jour peut ressembler à ceci:

Petit déjeuner
Thé en vrac au citron, protéines de deux œufs durs, fromage cottage faible en gras.

Deuxième petit déjeuner
Pomme, biscuits secs, compote.

Déjeuner
Un morceau de poulet bouilli avec des pommes de terre, une tranche de pain de seigle, un verre de kéfir ou du lait.

Thé de l'après-midi
Yaourt sans gras (250 g), fruit ou fruit séché.

Le diner
Bouillie de sarrasin aux légumes, poisson bouilli (100 g), gelée.

Deuxième dîner
Banane, yaourt.

Recettes pour des plats sains avec foie gras

Des années d'expérience et l'art des spécialistes culinaires modernes prouvent que même avec une hépatose grasse, on peut manger de façon saine et savoureuse. Et bien que ce ne soit pas facile au début, des recettes simples et abordables pour des plats sains aideront chaque patient atteint de dystrophie adipeuse à diversifier son menu quotidien.

Riz aux légumes

Laver le riz friable dans un bol profond et couvrir d'eau dans un rapport de 1: 3. Ajouter le sel et ½ cuillère à soupe d'huile végétale raffinée. Au bout de 10 à 12 minutes, lorsque le riz est presque prêt, ajouter les carottes râpées, les pois verts, les tranches de chou-fleur et le maïs. Laisser mijoter à feu doux pendant 15 minutes.

Soufflé aux oeufs et légumes

Bien que les œufs figurent sur la liste des aliments interdits pour la stéatose du foie, les hépatologues autorisent parfois les patients à se laisser tenter par un soufflé aux œufs. Pour préparer un plat, prenez des légumes frais (courgettes, carottes, chou-fleur, pois verts, par exemple), coupez-les en petits morceaux et laissez bouillir pendant 10 minutes. Les légumes bouillis versent des œufs en neige, un peu de sel et un sac en plastique. Attachez l'emballage et mettez-le dans de l'eau bouillante. Après 5 minutes, un soufflé aux œufs et aux légumes sera prêt.

Viande au four

Pour préparer une viande savoureuse pour un patient atteint d'hépatose grasse, prenez 300 grammes de veau maigre, salez un peu et frottez-le avec des herbes italiennes. Laissez la viande au réfrigérateur pendant la nuit. Vous pouvez faire cuire cette viande dans du papier d'aluminium ou dans un récipient scellé contenant des légumes (par exemple, des pommes de terre et des carottes). Temps de cuisson - 1 heure.

Produits interdits dans les hépatoses grasses

Bien que le menu d'un patient atteint de dystrophie graisseuse puisse être assez riche et varié, il faut exclure complètement du régime les aliments frits et salés, les plats riches en graisses animales, glucides et purines, produits qui stimulent la formation de gaz.

C'est pourquoi la liste des produits interdits pour la dystrophie adipeuse comprend:

  • viandes et volailles grasses (oie, agneau, porc), ainsi que sous-produits (foie, langue, cœur);
  • aliments salés, fumés et en conserve;
  • produits laitiers à haute teneur en matières grasses (fromage cottage gras, crème, crème sure, fromages épicés);
  • pain frais et viennoiseries;
  • poissons gras (truite, anguille, béluga, esturgeon);
  • bouillons de viande et de champignons, soupe à l'oseille, épinards et légumineuses;
  • certains légumes et fruits (radis, aubergines, radis, ail, oignons, raisins, framboises, figues, cerises, melons, cerises);
  • chocolat et confiseries avec protéines ou crème au beurre à forte teneur en sucre;
  • vinaigre, mayonnaise, sauce, ketchup, poivre noir et rouge, cannelle, autres épices et assaisonnements épicés;
  • œufs à la coque;
  • café, cacao, soda sucré, jus de raisin.

Conséquences de ne pas suivre une nutrition adéquate

Un régime pour la stéatose du foie fait partie intégrante du traitement d'une maladie. Une alimentation saine et équilibrée peut non seulement soigner rapidement la maladie, mais également prévenir l'apparition de complications dangereuses, notamment:

  • diabète sucré;
  • la formation de calculs biliaires;
  • déficit immunitaire;
  • maladies du tube digestif;
  • maladie vasculaire;
  • cirrhose et cancer du foie.

Selon de nombreux médecins, l’adhésion à un régime thérapeutique contre l’hépatose contribue non seulement à éliminer les excès de graisse du foie, mais normalise également les processus métaboliques, allège la charge de tous les organes du système digestif, élimine la nécessité de prendre des médicaments et, surtout, conduit à une guérison rapide.

Surveillez votre alimentation et restez en bonne santé!

Caractéristiques de l'alimentation avec hépatite grasse

L'hépatose graisseuse est une maladie du foie qui se développe à la base de troubles métaboliques, à savoir de troubles du métabolisme lipidique. Parmi les causes de la maladie, il convient de citer la pathologie endocrinienne (diabète sucré), l'obésité, une alimentation médiocre, une grossesse, la fermentopathie et l'utilisation à long terme de certains médicaments, tels que les médicaments hormonaux.

La dystrophie de l'organe est causée par l'accumulation de gouttelettes de graisse dans les hépatocytes (cellules du foie), à ​​la suite de quoi elles sont détruites, progressivement remplacées par du tissu cicatriciel, perturbant ainsi le fonctionnement de l'organe. Au fil du temps, le processus pathologique devient irréversible et s'accompagne du développement de la cirrhose. Pour éviter cela, il est nécessaire de subir un dépistage régulier.

Notez que la phrase «hépatose grasse du foie» est initialement incorrecte, car le nom de la maladie indique déjà la localisation du foyer pathologique dans le corps. Sinon, vous pouvez parler de la maladie - obésité du foie ou dégénérescence graisseuse.

Régime alimentaire pour hépatosis gras

Cliniquement, l’hépatose ne présente pas de symptômes spécifiques permettant de la distinguer des autres atteintes hépatiques. Le patient s'inquiète de la lourdeur de l'estomac, des éruptions cutanées, de l'inconfort de l'hypochondre et de la dyspepsie (goût amer de la bouche, nausée, dysfonctionnement intestinal). Avec une stagnation marquée de la bile, se développe une jaunisse qui s'accompagne de démangeaisons et d'une décoloration de la peau et des muqueuses.

Le traitement a plusieurs directions principales:

  • traitement médicamenteux;
  • thérapie diététique;
  • changement de mode de vie.

Dans cet article, nous nous concentrerons sur les caractéristiques nutritionnelles plus en détail. Le tableau numéro 5 est souvent prescrit par les gastro-entérologues lors de la défaite du tractus hépatobiliaire, à savoir le foie, les voies biliaires et la vessie. Les objectifs principaux du régime sont:

  • normalisation du fonctionnement de l'un des organes les plus importants;
  • régulation du métabolisme (métabolisme des lipides);
  • stimuler la production de bile et prévenir sa stagnation. Cela aide à faciliter la digestion des aliments et leur assimilation.
  • correction de la glycémie, c’est-à-dire du niveau de glucose.

En d'autres termes, le tableau numéro 5 est nécessaire pour réduire la charge sur le foie et réduire la consommation de graisses dans le corps.

Principes de base

Pour améliorer l'état du patient et aider le foie à vaincre la maladie, il est nécessaire de prendre en compte certaines règles:

  1. l'apport alimentaire doit être en petites portions. L'intervalle entre les repas ne dépasse pas 2 heures. Ainsi, l'appétit du patient est normalisé, une alimentation excessive est évitée et la bile pénètre dans l'intestin régulièrement, ce qui ne permet pas l'étirement de la vessie et des conduits.
  2. volume quotidien de boisson - au moins 2 litres. Ceci est nécessaire pour nettoyer le corps des toxines et normaliser l'équilibre eau / électrolytes. En plus de l'eau minérale non gazeuse, vous pouvez boire du thé vert, des compotes, de la gelée, du kéfir non gras ou du bouillon d'églantier;
  3. refus complet de l'alcool. Après avoir pénétré dans le corps, l’alcool se décompose en substances toxiques dans le foie. Ils détruisent à leur tour les hépatocytes et prédisposent à l’accumulation de graisse;
  4. des restrictions s'appliquent au sel. Son volume quotidien ne doit pas dépasser 8 g. L'abus d'aliments salés augmente le risque d'œdème;
  5. la ration nutritionnelle doit être enrichie de produits protéiques. On recommande au moins 100 g par jour;
  6. l'utilisation de plats froids ou chauds est entachée d'une violation du flux de bile et doit donc être privilégiée pour les aliments chauds;
  7. La quantité maximale de lipides par jour est de 80 g. Si le patient souffre d'obésité concomitante, un nutritionniste peut temporairement restreindre le régime et réduire la quantité autorisée à 50 g. Un rejet complet de la graisse n'est également pas souhaitable;
  8. le patient doit cuisiner la nourriture pour un couple. En outre, il est autorisé à faire bouillir, cuire et cuire des produits. À propos des aliments frits que vous devez oublier.

Produits interdits

Tout d'abord, il est nécessaire d'exclure les assaisonnements au poivre, la mayonnaise, la moutarde, le raifort, les cornichons, les viandes fumées, les conserves, les cornichons, les plats cuisinés et les sous-produits.

En outre, la liste des articles interdits comprend:

  1. les produits carnés gras, tels que le porc;
  2. produits de farine fraîche;
  3. la crème;
  4. les gras trans (margarine);
  5. graisse, saindoux;
  6. produits de poisson gras (saumon);
  7. café
  8. fromage épicé;
  9. soupe grasse, bouillons riches;
  10. chocolat, cacao;
  11. gâteaux, pâtisseries;
  12. saucisses;
  13. l'ail, l'oignon;
  14. les noix;
  15. fruits aigres;
  16. exhausteurs de goût, colorants et arômes alimentaires.

Le tableau 5 doit prendre en compte les besoins énergétiques du patient (travail, sexe, âge) et prévenir l’exacerbation des maladies associées. Ce régime a été élaboré en tenant compte des caractéristiques de l'évolution de l'hépatose et du mécanisme de son développement.

Produits autorisés

La diète vous permet d'utiliser des produits naturels faciles à digérer et bénéfiques non seulement pour le foie, mais également pour tout le tube digestif. Le menu peut inclure:

  • craquelins (sans assaisonnement);
  • la farine d'avoine, le sarrasin, le riz;
  • les oeufs. Une protéine par jour est autorisée;
  • purée de pommes de terre;
  • salades de légumes frais, assaisonnées d'huile végétale (olive, maïs);
  • des soupes de purée, y compris végétariennes, avec des nouilles, des céréales ou du lait;
  • fromage cottage, cocotte de potiron;
  • crème sure faible en gras pour la vinaigrette;
  • beurre (limité);
  • produits de viande maigres (veau, poulet, boeuf). Ceux-ci peuvent être des côtelettes à la vapeur, des boulettes de viande, des quenelles ou des soufflés;
  • miel, confiture, marmelade;
  • produits à base de poisson faibles en gras (morue, sandre ou navaga);
  • fruits mûrs, y compris les abricots secs et les raisins secs;
  • fromage cottage faible en gras, kéfir ou lait;
  • les légumes (carottes, concombres, betteraves, pommes de terre, courgettes).

Menu de la semaine avec hépatites graisseuses

Le régime numéro 5 pour le foie est prescrit pour au moins trois mois. L’essence du régime alimentaire est de limiter les substances qui chargent le corps et de contribuer à la progression de l’hépatose.

Les règles du menu

Un régime alimentaire est nécessaire pour rétablir l'équilibre entre les différents types de cholestérol. En raison de l'augmentation des produits contenant des acides gras insaturés dans les cellules du foie, les lipides et la dystrophie ne s'accumulent pas. De plus, la formation de plaques d'athérosclérose sur les parois vasculaires est empêchée, ce qui peut les réduire et perturber l'apport sanguin aux organes internes.

Le tableau numéro 5 vise à normaliser les taux de glucose sanguin. En d'autres termes, le régime aide à contrôler la glycémie en limitant la consommation de glucides «rapides».

Le spécialiste doit être impliqué dans le menu, car il est nécessaire non seulement de prendre en compte l'évolution de l'hépatose, mais également de prêter attention aux maladies chroniques chez le patient afin de ne pas provoquer leur exacerbation.

Menu hebdomadaire

Pour le déjeuner, le thé de l'après-midi et le dîner tardif, il est conseillé de prendre des repas légers. Il peut s'agir de galettes, de bouillon de dogrose, de kéfir faible en gras, de lait, de thé vert, de pomme au four ou de fruits. Le dernier repas est au plus tard à 19h00. Le premier jour de la semaine, vous pouvez préparer les plats suivants:

  1. Plov est recommandé pour le petit déjeuner;
  2. déjeuner - soupe aux boulettes de viande avec boulettes de viande et salade de légumes;
  3. pouding au fromage blanc - pour le dîner.

Le mardi matin, vous pourrez manger des ragoûts de légumes et du poisson au four. Au déjeuner, la soupe végétarienne et le sarrasin au poulet sont autorisés. Au coucher, la cocotte de potiron est recommandée.

Mercredi commence avec des flocons d'avoine, pour le déjeuner nous préparons du poisson bouilli et une soupe aux nouilles. Pour le dîner, préparez des gâteaux au fromage aux carottes.

Le petit-déjeuner du jeudi peut être présenté avec de la bouillie de sarrasin. Pour le déjeuner - soupe et caviar de courge avec des pâtes, et pour le dîner - ragoût de fromage cottage.

Vendredi matin, préparez une omelette vapeur et une salade de légumes. Pour le déjeuner, soupe, pilaf de poulet sont autorisés et pour le dîner, pudding à la citrouille.

Samedi, vous pourrez faire des boulettes paresseuses pour le petit-déjeuner. Au milieu de la journée, nous nous gâterons avec des rouleaux de soupe et de chou, et le soir, avec des pommes de terre bouillies au hareng.

Dimanche, nous commençons avec des flocons d'avoine avec des raisins secs. Pour le déjeuner, faites cuire la soupe au lait de riz et les escalopes à la vapeur, et pour le dîner, des gâteaux au fromage au miel.

Recettes pour l'hépatose

Pour que le menu du jour soit varié et savoureux, vous pouvez indépendamment élaborer diverses recettes en tenant compte des produits autorisés et des restrictions alimentaires. Ne pas oublier les recommandations médicales pour la préparation de l'alimentation quotidienne.

Soupe de légumes

Pour la cuisson, vous avez besoin de 300 g de pommes de terre, 150 g de courgettes, 100 g de carottes et 40 ml d’huile végétale. Nous commençons par la préparation des légumes. Ainsi, la courge doit être lavée, coupée en morceaux et cuite au beurre jusqu'à ce qu'elle soit ramollie. Ajoutez à cela les carottes lavées, pelées et hachées. Mes pommes de terre, propres, coupées en cubes et cuites séparément, après quoi nous les combinons avec le reste des légumes.

Maintenant, ajoutez un peu de sel et ne retirez pas du feu pendant 5 minutes. En consultation avec le médecin avant de servir, vous pouvez ajouter de la crème sure faible en gras.

De plus, des boulettes de poulet peuvent être ajoutées à la soupe. Pour leur préparation, il suffit de moudre la viande avec un hachoir à viande, de la saler et de former des boulettes.

Rouleaux de chou

La recette comprend de la viande maigre 100 g, du chou 130 g et du riz 150 g. Vous devez d’abord préparer la farce. Pour cela, il est nécessaire de tordre la viande de poulet dans un hachoir à viande et du sel. Pour séparer facilement les feuilles, vous devez plonger la tête du chou dans de l’eau bouillante pendant quelques minutes, puis «le dépouiller» en couches.

Krupa versez de l'eau bouillante et laissez agir pendant un quart d'heure. Après le temps, versez-le dans la viande, pré-égouttez l'eau. Ajoutez le beurre et enveloppez la farce de chaque feuille dans une «enveloppe». Chou farci posé dans une casserole, couvrir complètement d'eau et cuire jusqu'à tendreté. Pour le ravitaillement en carburant, on utilise de la crème sure faible en gras et certains verts.

Casseroles

Voici quelques recettes de cocottes:

  • Pour la cuisson, vous aurez besoin de bœuf 80 g, de nouilles 80 g, de protéines et de beurre. Vous devez d'abord préparer la viande. Pour ce faire, faites-le bouillir, laissez-le refroidir et hachez-le avec un hachoir à viande. Piler l'oeuf avec du beurre et mélanger avec de la viande hachée, puis mélanger avec des nouilles cuites. Ensuite, gardez un couple jusqu'à ce que vous soyez prêt.
  • La recette comprend du chou frais 150 g, de l'huile végétale, de la semoule 35 g, des protéines et du lait 35 ml. Mélangez les trois derniers ingrédients et attendez le gonflement des céréales (environ un quart d'heure). Maintenant, le chou devrait être haché finement et combiner avec le mélange. Lubrifiez le plat allant au four avec du beurre et envoyez-le au four avec la masse préparée;
  • nous avons besoin de deux grosses courgettes, de 3 œufs, de la crème sure, de 60 g de fromage et de 100 g de poulet haché. Commencez par tordre la viande dans un hachoir à viande et salez-la. Maintenant, nous lavons, nettoyons et coupons les légumes avec des anneaux, battons les œufs et frottons le fromage sur une râpe. Disposez les courgettes, les tranches de tomate et quelques légumes en couches pour la cuisson. Viennent ensuite la viande hachée et le fromage. Remettez les légumes dessus. Verser la crème sure avec l'oeuf. Au four, le plat mijote 40 minutes à une température de 200 degrés.

Repas légers

Ce plat séduira les amateurs de produits laitiers. On l'appelle "pouding au fromage". Pour sa préparation, vous aurez besoin de l'ingrédient principal 120 g, du lait 60 ml, du beurre, de la semoule 10 g, des protéines et du sucre 10 g.

La préparation commence par le broyage du caillé à travers un tamis. Vous pouvez également le battre avec un mélangeur. Ensuite, mélangez avec du lait, des céréales et des protéines. Lubrifiez le moule avec de l'huile et envoyez-le au four avec la masse obtenue. Si vous le souhaitez, vous pouvez ajouter des raisins secs ou des abricots secs au plat.

Un autre plat savoureux est une omelette aux légumes. La recette comprend 40 g de chou, courgettes, carottes, ainsi que 2 protéines, un peu de persil et 60 ml de lait. Le processus technologique commence par la préparation des légumes. Ils doivent être finement hachés et compotés.

Ajoutez maintenant du lait aux protéines fouettées et combinez-les avec les légumes. Endormez-vous avec les verts et décorer avec une cuillère de crème sure. Cuire au four pendant 10 minutes.

Nutrition diététique - l'une des parties les plus importantes du traitement de l'hépatose. Une personne qui continue d’abuser des aliments gras ne peut pas se débarrasser de la maladie uniquement par des médicaments. Il a besoin de changer radicalement son mode de vie, notamment d'abandonner l'alcool, de ne pas prendre de médicaments hépatotoxiques, de réduire les efforts physiques excessifs et de contrôler son état psycho-émotionnel, tout en évitant le stress.

Numéro de régime 5. Nourriture en cas d'hépatosis gras, de cholécystite et d'autres maladies du foie

Numéro de régime 5. Nourriture en cas d'hépatosis gras, de cholécystite et d'autres maladies du foie

Quand le régime 5 est-il utilisé?
Les principes de base de l'alimentation
Que pouvez-vous manger avec les hépatites graisseuses, la cholécystite et d’autres maladies du foie?
Produits interdits dans l'alimentation
Ce qu'il ne faut pas oublier

Le régime numéro 5, avec hépatite graisseuse, prévient les douleurs sévères, à commencer par l'ajout d'autres maladies: inflammation de la vésicule biliaire et des conduits, fibrose, lipomatose pancréatique.

Régime alimentaire pour hépatites graisseuses, cholécystite et autres maladies du foie, il s'agit du régime numéro 5 - l'un des 15 régimes thérapeutiques mis au point par un scientifique soviétique de renom, fondateur de la diététique domestique Manuel Pevzner dans la première moitié du XXe siècle. Le régime est pertinent et est utilisé jusqu'à présent, en raison de mérites indéniables.

Le régime alimentaire de la diète est physiologiquement complet, enrichi de légumes et de fruits, doux. Les aliments riches en extraits et en huiles essentielles stimulant la sécrétion de l'estomac et du pancréas et les aliments frits, les aliments riches en cholestérol et les graisses réfractaires sont exclus de l'alimentation.

Quand le régime 5 est-il utilisé?

Il est utilisé en association avec ou sans traitement médicamenteux pour les maladies du foie, de la vésicule biliaire et des voies biliaires. Les régimes alimentaires jouent un rôle particulièrement important dans le traitement de l'hépatite graisseuse après une hépatite, une cholécystite et une cholécystectomie (ablation de la vésicule biliaire). Avec la cholécystite, et particulièrement après le retrait de la vésicule biliaire, un régime alimentaire est essentiel et est prescrit à vie.

Le régime n ° 5 donne de bons résultats en cas d'exacerbation allergique. Lors de la pollinose, le passage à l'alimentation de ce régime pendant 2-3 mois, à compter du mois de mars, permet d'affaiblir considérablement ou d'éviter complètement les manifestations de la pollinose.

Ce qui est important, le régime numéro 5 est efficace pour perdre du poids. Pendant un mois au régime, vous pouvez perdre 3 à 5 kilogrammes. Avec cela, ce sera une perte de poids saine, sans danger pour la santé.

Les principes de base de l'alimentation

La ration journalière est:

  • protéine 110-120 grammes
  • graisses 80 grammes (70-80% des animaux),
  • glucides 250 - 300 grammes (sucre pas plus de 40-60 grammes),
  • sel 6 grammes (+2 grammes de produits),
  • 1,5-2 litres d’eau (liquide libre, c’est-à-dire sans tenir compte de l’eau dans les produits et la vaisselle).

Il est important de surveiller une quantité suffisante de protéines animales dans le régime alimentaire, cela vous permettra de rétablir rapidement la fonction du foie. Des études menées par une équipe de scientifiques sous la direction de M. I. Pevzner ont montré que le fromage cottage est une source importante de protéines pour les personnes atteintes d'une maladie du foie, accompagnée de viande. En ajoutant au régime alimentaire des patients atteints d'hépatite aiguë jusqu'à 400 grammes de fromage cottage par jour, la récupération s'est considérablement accélérée.

Comme le métabolisme du cholestérol est souvent perturbé par les maladies du foie, il est recommandé d’inclure dans l’alimentation les fruits et les légumes riches en fibres - ils aident à éliminer l’excès de cholestérol (lors d’une fonction intestinale normale).

Les graisses sont également nécessaires au fonctionnement normal du foie et, associées à une quantité suffisante de protéines, protègent le foie des infiltrations graisseuses. Différentes huiles végétales sont non seulement souhaitables, mais également obligatoires, elles ont un effet lipotrope (elles empêchent l'infiltration graisseuse du foie), contiennent des acides gras insaturés nécessaires au fonctionnement normal du corps. Parmi les graisses animales, seul le beurre est autorisé et uniquement sans traitement thermique.

La quantité de glucides dans le régime alimentaire devrait être augmentée si une personne est astreinte à un travail physique pénible. La source des glucides devrait être principalement les légumes et les fruits.

La quantité totale de liquide peut varier et atteindre jusqu'à 2,5 litres. Avec la rétention d'eau dans les tissus, réduisez la quantité de sel à 2-4 grammes par jour. Lors d'une diurèse normale, la quantité de sel est ajustée à 7–8 grammes par jour. La restriction liquidienne est recommandée uniquement pour la cirrhose.

Le régime doit être complété par la prise de vitamines du groupe B - riboflavine, acide nicotinique, vitamine B12, à une dose de 2 fois supérieure à la norme. La consommation de choline, de lécithine, d'inositol et de vitamine C est également indiquée.

Repas le jour 6-7, les dernières 3-4 heures avant le coucher. Les repas sont servis chauds, chauds et froids exclus. La nourriture est cuite à la vapeur, bouillie ou cuite au four. La friture est complètement exclue.

Il ne faut pas trop manger, surtout chez les personnes atteintes de cirrhose du foie. La nourriture renforcée est présentée uniquement aux patients épuisés.

Que pouvez-vous manger avec les hépatites graisseuses, la cholécystite et d’autres maladies du foie?

  • soupes sur bouillon de légumes, eau ou lait, additionnées de céréales et de légumes;
  • viande - seulement maigre, sans tendons, films, cartilage. Haché ou tranche. Parmi les sous-produits, seule la langue est autorisée;
  • volaille - poulet, dinde, sans peau et sans graisse.
  • poissons - sandre, cabillaud, bar, bar, safran et autres poissons faibles en gras. Harengs trempés, caviar noir.
  • œufs - œuf entier autorisé 1 pc. par jour Plats de protéines sans restrictions.
  • Pain et pâtisseries - blé et seigle d'hier. Biscuits secs, biscuits secs (de type «zoologique»), craquelins. Cuisson inconfortable. Toute la cuisson est limitée en présence de l'obésité.
  • produits laitiers - lait, produits laitiers, fromage cottage frais et ses plats. Variétés de fromages non tranchants. Crème sure, crème, fromage cottage gras en quantité limitée.
  • céréales - friables, cuites à l'eau, céréales et boudins de céréales à la vapeur ou cuits au four.
  • pâtes alimentaires - autorisées à bouillir de haute qualité, mais en quantités limitées. Avec l'obésité, sont complètement exclus.
  • légumes et légumes verts - tout sauf la choucroute interdite et très acidulée. Avec les maladies concomitantes du tractus gastro-intestinal, le chou blanc frais est exclu.
  • toutes les baies et les fruits sauf pour très acide, frais et dans les plats;
  • bonbons - sucre, miel, marmelade, guimauve (en quantité raisonnable).
  • épices - feuilles de persil, aneth, coriandre, laurier. Limité à la cannelle, au clou de girofle et à la vanille.
  • boissons - bouillons de hanches, thé faible (vous pouvez avec du citron) et café faible (rarement), jus de légumes et de fruits (de fruits sucrés).

Produits interdits dans l'alimentation

  • pâte feuilletée et pâtisserie, tartes frites, pain frais;
  • viande, poisson et volaille frits et fumés;
  • saucisses, conserves, abats;
  • bouillons de viande, de poisson et de champignons;
  • chocolat, crème glacée, cacao;
  • oseille, tomates fraîches (avec tolérance, vous pouvez parfois ajouter des tomates fraîches bien mûres sans la peau au régime);
  • fruits aigres (canneberges, pommes Antonov, oranges et mandarines non mûres, pamplemousse);
  • ail, oignon (dans certaines maladies, les oignons blanchis en petites quantités sont autorisés), oignons verts, échalotes;
  • les champignons;
  • légumineuses (sauf les pois verts jeunes);
  • radis, radis;
  • tous les légumes marinés;
  • moutarde, raifort, mayonnaise;
  • poivre amer, épices, sauf permis;
  • soda sucré;
  • alcool

Ce qu'il ne faut pas oublier

Vous avez besoin de l'aide d'un spécialiste si vous vous trouvez avec ces symptômes, récurrents plus de deux fois par mois:

  • fatigue, faiblesse, fatigue sans raison objective,
  • inconfort et lourdeur dans l'hypochondre droit aggravés pendant la marche,
  • légère nausée
  • selles perturbées (constipation ou diarrhée).

Nul besoin d’attendre des douleurs pressives ou coupantes dans l’hypochondre droit, des vomissements le matin. Les maladies du foie sont insidieuses. La principale difficulté est l'absence de terminaisons nerveuses dans le foie, de sorte que les premiers stades de la maladie sont asymptomatiques. Et quand rien ne fait mal, la personne n’est pas encline à faire quelque chose.

L’hépatose graisseuse est le premier marqueur qui montre que tout n’est pas en ordre avec le foie. Des douleurs sévères commencent après l’addition d’autres maladies à l’hépatose: inflammation de la vésicule biliaire et des conduits, fibrose, problèmes du pancréas (pancréatite, diabète). Surveillez votre santé et contactez rapidement les experts pour obtenir de l'aide.

Aide à la correction de la nutrition dans les maladies du foie et de la vésicule biliaire (régime thérapeutique individuel)

Commentaires (435)

Merci pour le régime, je cherchais depuis longtemps. Après Botkin, elle a dû en profiter et j'espère maintenant pouvoir l'aider.

S'il vous plait Bien sûr, ça va aider.

Je ne peux pas distinguer Toko trouvé ce régime. En quelque sorte, je sais et j'ai faim, mais je n'ai absolument pas d'appétit pour m'empêcher de manger

Le meilleur régime pour les hépatoses graisseuses. Cela aide beaucoup plus que les médicaments. Vérifié par

Il suffit de trouver un moyen pratique de se déplacer. Piscine, vélo, à la maison pour avoir un simulateur qui. Et au moins 20-30 minutes par jour à engager.

En passant, oui, avec l'hépatite graisseuse, rien de mieux n'a encore été pensé, Essentiale, et d'autres mannequins ont complètement dépassé le box-office. Seulement maintenant, je ne comprends pas comment la maladie peut être traitée avec un régime alimentaire. Donc, l'hépatose graisseuse n'est pas une maladie, mais une sorte de simple changement dans les limites de la normale?
S'il est traité avec un régime?

L'hépatose est une maladie associée à un régime alimentaire et à un mode de vie malsains. Mais s'il n'est pas traité, le résultat est soit un cancer, soit une cirrhose.

Irina, qu'en pensez-vous, l'hépatose, qu'est-ce que c'est exactement pour traiter l'hépatose? Drogues, herbes ou régime?

Lydia, toutes les maladies sont traitées de manière globale. Dans le traitement de l'hépatose, le régime alimentaire représente essentiellement plus de la moitié du traitement. Le foie a une incroyable capacité à réparer ses cellules. Mais pour cela, elle a besoin de conditions. Et il s’agit en premier lieu d’un régime alimentaire, d’un régime alimentaire, de l’absence de facteurs externes négatifs (et de l’écologie et de conditions de production néfastes), et seulement ensuite, un peu, de médicaments. Ceux qui sont prescrits par un médecin compétent (je vous dirai, des seuls hépatoprotecteurs ayant au moins une efficacité prouvée, ce n’est que Essentiale).

Mais qu'en est-il d'Ursosan?

Urosan, ou, plus précisément, son principe actif, l'acide ursodésoxycholique, est un médicament très spécifique. Il est utilisé pour traiter la cirrhose biliaire primitive (son efficacité est prouvée), pour dissoudre de très petits calculs biliaires (1 à 2 mm) (cholestérol uniquement). De la prouvé en général, pour l'instant. Mais elle a des contre-indications, par exemple, elle ne peut pas être prise non seulement enceinte et allaitant, mais aussi planifier une grossesse. En outre, une ingestion incontrôlée peut avoir des conséquences tristes, car l'acide ursodésoxycholique présente un certain nombre d'effets secondaires très graves et ne donne pas tous des statistiques complètes. En général, il s’agit d’un médicament dont la réception n’est possible que dans le but recherché et sous le contrôle constant du médecin traitant.

Essentiale est un placebo. Efficacité prouvée seulement Heptaral et Heptora. le reste est LIE.

Tu es trop expressif.
Selon Heptral (adémétionine) d’études sérieuses, je n’en ai trouvé aucun qui prouve son efficacité. La collaboration Cochrane a analysé de nombreuses données et a conclu qu’il n’existait pas de données permettant de le recommander comme médicament pour les dommages causés au foie par l’alcool. La preuve
Du point de vue du Journal of hepatology, "malgré des données précliniques encourageantes, il n’existe toujours pas d’essais cliniques qualitatifs randomisés permettant d’établir une utilité clinique."
Du point de vue de la FDA et du ministère canadien de la santé - Suppléments d'adémétion.

Merci pour l'article, ici si vous avez encore de délicieuses recettes.

Au fil du temps, on s'y habitue et tout devient savoureux. Le plus souvent, je fais un poulet / dinde (sans peau) avec des pommes de terre et des oignons. Comme assaisonnement que du sel. Les couches. Vous pouvez remplir le lait + œuf. Vous pouvez aussi faire cuire du poisson sur la proue, mais vous pouvez faire la même vinaigrette. Wuhu peut être cuit. Les os principaux ne mettent pas dans l'oreille. Viande de poisson pure. Solyanka avec du poulet ou de la dinde faire. Je casse le régime uniquement en termes de champignons, car le diabète est également inclus et de nombreux glucides ne peuvent pas l'être, mais vous devez manger quelque chose.

MAIS EN RAISON DE CONTRE-INDICATIONS?!

Merci beaucoup pour le régime. Je vais essayer.

prescrit ce régime pour les calculs biliaires. Pour l'année, cela n'a fait qu'empirer. Le problème a été résolu quand il a cessé de manger tous les produits à base de viande.

Et quel est le lien entre la viande et la stase biliaire en général? Ou êtes-vous simplement trop gras et de la viande fumée consommée? Avec un manque de protéines, au contraire, les problèmes de foie commencent. Quelque chose que vous écrivez une fille sympa. Végétarien probablement?

En effet, sans protéine, la dystrophie du foie peut être gagnée et, au contraire, j’ai remarqué que je mange plus d’aliments protéinés, le corps lui-même me demande, je voulais rejoindre l’église et observer le jeûne, mais après la première semaine, j’ai reçu de telles douleurs énormes et une stase biliaire, ainsi que des attaques du foie et pancréatite, pour que Dieu me pardonne, nourriture maigre

Au contraire, l'Église donne un soulagement au jeûne avec une telle maladie. Avec la stagnation de l'eau biliaire, vous devez boire plus, jusqu'à 2n. par jour Mon fils a une pancréatite et une hépatose du foie. Il mange des soupes dans un bouillon de légumes, ajoute séparément un filet de poulet bouilli, du fromage (non gras), du blanc d’oeuf ou une omelette protéinée (les jaunes ne sont pas autorisés). En général, les régimes numéro 5, 6 kg perdus, la douleur avait disparu depuis longtemps. Malheureusement, la farine d'avoine et le poisson ne peuvent pas supporter, je pense que si je mangeais plus, ces produits seraient absolument bons.

Vous avez probablement fait un article d'erreur. Les végétaliens viennent me stigmatiser pour cet article: http://pohudeu.com/nutrition/raw-food-diet-harm/, et les végétariens pour cela http://pohudeu.com/nutrition/vegetarians-often-get-sick- et-avoir-une-qualité-de-vie-inférieure-que-les-gens-manger-complet /
Choisissez ce que vous préférez
Et à ce sujet, je vous informerai que les problèmes de production insuffisante de bile proviennent d'un manque de protéines dans l'alimentation et d'un excès de glucides (pour la plupart simples). Et si vous retirez simplement la viande du régime sans la remplacer par aucune autre protéine animale, vous pouvez avoir non seulement des problèmes de vésicule biliaire, mais également une cirrhose du foie.

La bêtise a écrit. Il est impossible de viande complètement grasse. A propos, les végétariens sont à la 2e place après les hommes gras pour le% de risque d'hypothèse et de cirrhose du foie.

Bonjour Prenez dans l'entreprise - hépatose 3ème degré. Déjà une semaine sur ce régime - tout va bien jusqu'à présent.

Question: Est-il possible de manger des oranges avec ce régime? Je pensais que je ne pourrais pas vivre sans café, sans oranges. Il se trouve que, sans les épices et le café, je le peux et sans les oranges, il est peu probable.

Et le café peut être, mais pas très fort. Les oranges douces aussi, juste un peu. Mais encore une fois, si en parallèle, il n'y a pas de problèmes d'estomac ou de diabète.

Dites-moi, et l'ail, les oignons dans les soupes et autres types de plats que vous pouvez ajouter? Il est écrit, ne peut pas les tomates fraîches, et peut congelé?

L'ail, les oignons, dans les nouvelles éditions, ils écrivent que 100% n'est pas autorisé, ils sont sur la liste des interdits, mais à la M.I. Pevsner, il est indiqué qu’ils doivent être fortement limités, c’est-à-dire très peu est possible, mais regardez la réaction du corps.
Les mêmes tomates. Dans l'édition de 1956 de Pevzner, il était écrit qu'il y avait quelques tomates mûres! Sans écorce! parfois (à en juger par le menu - une fois par semaine), vous pouvez utiliser.

Et pourtant, cuit dans la soupe à l'oignon et à l'ail peut être? Je n'ai jamais mangé frais avant. Et pourtant, le piment bulgare ne peut pas être frais, mais dans la soupe?

Le poivron cuit peut certainement, c’est là que toutes les sources convergent. Dans les nouvelles divergences.
Oignons et ail Le terme "restreindre fortement" Pevsner n'est pas déchiffré. Les recettes élaborées par son institut ne contiennent pas ces produits. La quantité «fortement limitée», c'est quoi? Je ne sais pas En conséquence, je ne peux pas le recommander. Dans les sources de ces dernières années, sous quelque forme que ce soit, les oignons verts sont complètement exclus. Oignon "en petites quantités, sous forme bouillie."
Vous voulez, essayez, mais regardez le bien-être.

J'ai un diagnostic d'hypothèses graisseuses préfabriquées et de taux de sucre élevés (diabète, Dieu merci, pas encore MAIS...), et même les tests hormonaux sont mauvais et l'endocrinologue a déclaré que la thyroïde était petite, lâche et ne produisait pas assez de quelque chose (j'avais oublié). Un médecin, un gastro-entérologue et un endocrinologue, m'a prescrit un régime strict et plusieurs médicaments. Le sentiment que rien n'est possible en dehors de ces médicaments. Exclure complètement les fruits, les légumes, les herbes, les produits laitiers (même le fromage cottage et le bio-yaourt maison) et le reste pour l'alimentation n ° 4 (les deux premiers mois), puis n ° 5 pendant une longue période. Et les médicaments: Ursofalk, Filtrum, Metformine-Teva, Oméprazole, Trimedat, Alfanormiks (puis Enterol). Oui, j'ai aussi un problème avec l'intestin grêle. En général, je suis terrifié. Que manger et comment cuisiner? En plus, j'ai une grande famille et je cuisine seul. Je dois cuisiner et ma famille et moi-même. Je ne quitte pas la cuisine. En plus, ça vous énerve: la nourriture est délicieuse pour tout le monde, ça sent, et le régime n'est rien. Je n'ai jamais trop mangé et je n'ai pas abusé de la nourriture. L'alcool n'accepte pas. C'est vrai, je suis Tchernobyl. Peut-être que cela affectait la santé et donnait de tels résultats avec le foie et les intestins? Comment vivre plus loin ne peut pas imaginer. Maintenant, tout est douloureux avec les médicaments et le régime. Est-ce que cela devrait être? Et ensuite quoi?

Bonjour Galina!
La chose la plus importante - ne vous inquiétez pas, ce n'est pas aussi grave qu'il y paraît. Bien sûr, les radiations ne passent pas sans laisser de traces pour l'organisme, en particulier pour la glande thyroïde, mais même dans ce cas, il n'est pas nécessaire de désespérer, si nécessaire, il est prescrit des médicaments qui corrigent son travail.
Il n'y a rien de mal avec le foie, le niveau de sucre et la glande thyroïde. Il est nécessaire de clarifier ce qu'est exactement l'intestin grêle et de sélectionner le menu. En ce qui concerne le foie et le pancréas, avec un traitement approprié et un régime alimentaire ne devrait pas nuire. En ce qui concerne les intestins, avec un régime bien choisi, il doit également exister une dynamique positive: seule une amélioration apparaîtra après une période plus longue.
En ce qui concerne la nourriture, vous pouvez manger beaucoup de choses, même avec des maladies intestinales, vous pouvez et devriez manger des produits laitiers (sans acide ni épicé - yaourt, yaourt, fromage frais, pâtes de caillé, plats de fromage cottage).
Légumes et fruits, bouillis ou cuits au four, sous forme de purée de pommes de terre.
Vous devez limiter les glucides, en particulier les plus simples. Il faut exclure pas trop - les produits à base de fibres grossières (pain de grains entiers, porridge à l’orge, chou, radis, radis, etc.), les produits aigres frits à la fumée. En général, il y a toujours tous les mets délicieux.

En ce qui concerne vos médicaments prescrits, je ne dirais pas que la prescription de tous les médicaments est justifiée. Laisse moi expliquer pourquoi.
Ursofalk n’est efficace que pour les petites pierres de cholestérol. Des études ont démontré son efficacité dans la cirrhose biliaire, tout le reste n’a pas été suffisamment confirmé aujourd’hui sous la forme d’études à double insu contrôlées par placebo. Dans ce cas, la réception de l'acide ursodésoxycholique a un certain nombre d'effets secondaires très graves; elle se déroule donc sous le contrôle constant du médecin traitant.
La metformine en tant que prévention du diabète de type 2, inférieure à une alimentation équilibrée et à l'activité physique. Ceci est confirmé par la recherche.

Avec le reste, peut-être sont-ils nécessaires, vous devez alors savoir ce qui ne va pas avec vos intestins. À en juger par le choix des médicaments, on peut supposer que vous souffrez de diarrhée infectieuse.
Filtrum, absorbant, presque pas de mal, sauf qu'il peut provoquer la constipation et réduit la capacité d'absorption des vitamines est efficace dans les diarrhées infectieuses, les allergies
Alfanormiks est un antibiotique local. Efficace en cas de diarrhée infectieuse, d'intoxication alimentaire, de maladies intestinales d'une autre origine, presque jamais étudié.
Enterol, après un antibiotique, est souvent prescrit, avec une efficacité pire, il n'y a qu'une étude sur 60 personnes, montrant son efficacité.

En général, compte tenu de l'ambiguïté du régime et des médicaments prescrits, je vous recommanderais de consulter un autre gastro-entérologue et de comparer les rendez-vous.
Et pendant que vous-même pouvez commencer 4 régimes (sous la forme traditionnelle, mais pas dans ce qui vous a été prescrit) + apport de vitamines.

Laura bonjour!
J'utilise toujours votre plan à ce jour. Le poids idéal n'a pas encore été atteint, mais il est bien meilleur que je le pensais - pour une demi-année, seulement moins 11 kg. Je ne m'entends pas avec la forme physique, je ne peux pas en choisir une pour marcher plus de deux fois. Pouvez-vous avoir des idées?
Et je voulais aussi vous demander, j'ai mangé du maquereau fumé hier (un peu du tout), retourné toute la nuit, le poids dans mon côté droit à nouveau et l'amertume dans ma bouche. Est-ce que cela signifie que je ne peux pas encore le manger?

Bonjour Larisa!
M'a fumé, vous ne pouvez pas encore, mais en général (ou au moins les prochaines années). Nous avons amélioré le travail du foie, éliminé l'hépatose graisseuse, réduit le poids, mais votre diagnostic principal n'a pas disparu. Et les produits interdits sont restés interdits.
En ce qui concerne la condition physique, essayez l'aquagym.

Régime alimentaire pour hépatosis gras

L'hépatose graisseuse est une maladie du foie caractérisée par une dystrophie graisseuse des cellules du foie (accumulation de lipides dans les cellules du foie).

Les causes du développement de la maladie sont les troubles de l’alimentation, les médicaments, la dépendance à l’alcool, l’intoxication et le surpoids. Mais souvent la cause de la maladie est le végétarisme.

Le processus est réversible, sous réserve de l’identification et de l’élimination des facteurs néfastes, y compris en conformité avec le régime alimentaire.

Principes généraux de l'alimentation

Objectifs poursuivis en adhérant à un régime avec hépatose grasse:

  • règlement de toutes les fonctions hépatiques,
  • normalisation des échanges lipides-cholestérol,
  • stimulation de la production de bile, impliquée dans le processus de digestion
  • création d'un dépôt de glycogène dans le foie, ce qui a un effet bénéfique sur l'apport de glucose dans l'organisme.

Ainsi, une alimentation avec hépatites graisseuses est conçue pour expulser l'excès de graisse du foie.

Le tableau de traitement selon Pevzner avec hépatite graisseuse correspond au régime n ° 5 (maladie du foie) et au régime n ° 8 (obésité).

Caractéristiques générales de la table de traitement (par jour)

  • La valeur énergétique du régime alimentaire est de 3 000 à 3 300 kcal (en raison d'une augmentation de la teneur en fibres et en protéines);
  • 400 grammes de glucides, dont pas plus de 100 grammes. facilement digestible;
  • matières grasses ne dépassant pas 80 grammes, dont 30% sont d'origine végétale;
  • protéines 100 - 140 g. dont plus de 60% d'origine animale

Les principes de base de l'alimentation

Mode d'alimentation

Le nombre de repas devrait être fréquent 5 à 6 fois par jour (principe de la fragmentation). La nutrition fractionnée aide à combattre la faim, à prévenir les excès alimentaires et à activer le métabolisme.

En outre, le régime alimentaire pour les hépatites graisseuses doit être complet et les repas doivent être réguliers.

Il est nécessaire d'abandonner l'intention de perdre du poids rapidement, de mourir de faim, car cela nuit au travail du foie.

Prise de liquide

Chaque jour, vous devez consommer au moins 1,5 litre de liquide libre, à travers lequel le corps élimine les produits métaboliques nocifs. Cela peut être de l’eau minérale non gazeuse, des tisanes, des boissons aux fruits, des jus de fruits fraîchement préparés.

Alcool

En cas d'hépatosis gras, il est nécessaire d'abandonner complètement l'usage de l'alcool, en particulier des spiritueux. Comme on le sait, l'alcool est détruit dans le foie et la consommation de boissons alcoolisées crée une charge supplémentaire pour l'organe malade.

Le sel

Il est nécessaire de limiter la consommation de sel, jusqu'à 10 grammes. par jour L'excès de sel retient les liquides dans le corps, ce qui provoque un gonflement, ce qui nuit à la qualité de la bile (elle devient épaisse et visqueuse).

Apport en protéines

L'apport quotidien en protéines devrait être d'au moins 100 grammes, ce qui est nécessaire pour l'activation des processus métaboliques, l'accumulation de glycogène dans le foie et la normalisation du métabolisme des graisses.

Conditions de température

La température de la nourriture avec une hépatite grasse 15 - 60 degrés Celsius. Les repas trop chauds et froids sont exclus, car ils irritent la muqueuse gastrique et aggravent les troubles digestifs.

Poids

Les personnes en surpoids ou obèses doivent normaliser leur poids, ce qui facilitera non seulement le travail du foie, mais normalisera également le métabolisme des substances présentes dans l'organisme, prévenant ainsi le développement d'autres maladies chroniques.

La graisse

La teneur en matières grasses quotidienne de l'alimentation ne doit pas dépasser 80 grammes. Plus de la moitié de la quantité stipulée devrait être constituée de graisses végétales. Limiter la consommation de graisses animales normalise le foie et le tube digestif dans son ensemble, aide le foie à "perdre du poids", c'est-à-dire à se débarrasser de la graisse accumulée dans le foie.

Produits interdits

La liste des produits interdits comprend

  • aliments frits (perturber la digestion),
  • plats contenant un grand nombre de graisses animales, de purines et de glucides (contribuant au développement de complications de la maladie),
  • irritant la muqueuse gastrique et intensifiant la production de suc gastrique (stimule le tractus gastro-intestinal, provoque une formation excessive de bile, ce qui augmente la charge sur le foie malade).

En outre, il est nécessaire d'abandonner les glucides facilement digestibles, car ils se transforment rapidement en graisses et ne se déposent pas dans le foie sous forme de glycogène.

Les produits qui entraînent une augmentation de la formation de gaz et une longue persistance dans l'intestin, "forçant" ainsi le foie à fonctionner en vain, doivent également être exclus.

Liste des produits interdits

  • café, cacao, boissons gazeuses et sucrées (Coca-Cola, Pepsi, limonade), le jus de raisin devrait être exclu des boissons;
  • soupes: okrochka, bouillons de viande, de poisson et de champignons, haricots, épinards, soupes d'oseille;
  • pâtes à la mayonnaise, sauce épicée ou tomate, au beurre;
  • abats (foie, cœur, langue) viandes grasses et volailles (canard, oie, porc, agneau), saucisses, viandes fumées, conserves de viande et de poisson;
  • œufs de poisson, sushis, poissons gras (truite, esturgeon, béluga, poisson-chat, lotte, anguille), poisson salé et fumé,
  • pain frais, pâte feuilletée et pâte à la levure, beignes et galettes frites;
  • fromages pointus et salés, fromage cottage gras, crème sure, crème, lait riche en matières grasses;
  • Légumes interdits: chou, chou de Bruxelles, oseille, épinard, rhubarbe, radis, radis, navets, aubergines, ail et oignons (augmentent la sécrétion de suc gastrique), asperges, poivrons, oignons verts, grignotines de légumes marinés, herbes, parsley, aneth, fenouil, basilic) en grande quantité;
  • baies et fruits crus (framboises, figues, raisins, canneberges, fraises, prunes, poires, melons, cerises et cerises, etc.);
  • œufs durs et plats avec ajout d'œufs entiers;
  • mayonnaise, ketchup, adjika, raifort, moutarde, poivre, vinaigre et autres épices;
  • confiserie à la crème et aux protéines, sucre, chocolat.

Produits autorisés pour les hépatoses grasses

Tous les plats présentant une hépatite grasse doivent être bouillis, cuits au four ou à la vapeur.

Ainsi, en premier lieu, la préservation maximale du foie est assurée, la charge sur le tube digestif est réduite. Le processus d'absorption des nutriments dans l'intestin est plus rapide, ce qui ne force pas le pancréas et la vésicule biliaire à fonctionner de manière excessive.

En outre, la liste des produits approuvés comprend ceux qui contiennent une grande quantité de substances lipotropes (dissolvant les graisses): méthionine, inositol, acide lipoïque, bétaïne, choline.

Les substances lipotropes stimulent la synthèse de la lécithine dans le foie et contribuent à l'élimination de la graisse. La consommation de fibres et de pectines en grande quantité est également recommandée (elles nécessitent un long temps de digestion, créent une sensation de satiété qui empêche de trop manger).

Liste des produits autorisés

  • thé fragile au citron avec une petite quantité de sucre ou de xylitol, bouillon de dogrose, jus de fruits et de baies sans sucre dilué au demi avec de l’eau, compotes de fruits frais ou secs râpés, gelées, mousses, tisanes;
  • soupes de légumes (pommes de terre, courgettes, potiron, carottes) et aux céréales (semoule, flocons d'avoine, sarrasin), soupes de nouilles, fruits et lait, soupe végétarienne, soupe de betterave rouge;
  • porridge en purée et visqueux à base de sarrasin, de gruau, de semoule, de porridge de riz sur de l'eau avec du lait dans un rapport 50/50;
  • graines de citrouille et de tournesol avec restriction;
  • pâtes bouillies;
  • boeuf et veau faibles en gras, poulet, lapin, dinde, boulettes de viande et viande cuite à la vapeur, petits roulés au chou, soufflés, boulettes de pâte, purée de viande;
  • poissons maigres: perche, morue, goberge, thon; côtelettes à la vapeur et boulettes de poisson, fruits de mer; huîtres, calmars, crevettes et moules avec restrictions, quenelles de veau, saumon légèrement salé;
  • pain de seigle et son, pain de blé d'hier, craquelins, biscuits salés, biscuits salés, produits de boulangerie maigres avec viande et poisson bouillis, fromage cottage, pommes, génoise séchée (pain d'épice séché en quantité limitée);
  • fromages non piquants et non salés, la crème sure à teneur réduite en matières grasses est limitée, le fromage cottage faible en gras, le kéfir ne contenant pas plus de 2% de matière grasse, le lait sure (les raviolis sont accompagnés de fromage cottage, de gâteaux au fromage, de casseroles, de soufflés), de lait jusqu'à 200 ml par jour;
  • pommes de terre au four et bouillies, chou-fleur, carottes, courgettes, potiron, betteraves, pois verts, chou chinois; salade fraîche;
  • pommes mûres et non acides (crues, cuites au four), bananes, compotes de compote de fruits en compote, grenades sucrées;
  • omelettes protéinées, 1 à 2 fois par semaine, jaune vitreux;
  • beurre pas plus de 30 grammes., huiles végétales raffinées, ajouter aux plats cuisinés;
  • légumes, produits laitiers, sauces à la crème sure (la farine n'est pas rôtie, mais séchée), cannelle, vanille, aneth et persil en petite quantité, sauce soja;
  • baies sucrées et fruits cuits et bouillis, fruits séchés, gelées, kissels, mousses, confitures pas trop sucrées, pastila, miel, guimauve (limité), un peu de sucre;
  • salades de légumes frais avec de l'huile végétale non raffinée, fruits avec du yogourt faible en gras, caviar de courge, vinaigrette, choucroute.

Le besoin de suivre un régime

Le respect du tableau de traitement des hépatites grasses normalise tous les processus métaboliques de l'organisme, en particulier les graisses, ce qui aide à éliminer l'excès de graisse du foie, l'accumulation de glycogène utile et nécessaire (source de glucides), dans la plupart des cas, permet de récupérer et de normaliser le poids.

Une charge hépatique réduite aide à atténuer le travail de l'estomac, des intestins et du pancréas, réduit le risque de développer un diabète et des maladies du tractus gastro-intestinal.

En outre, un régime élimine le besoin de médicaments, ce qui a également un effet bénéfique sur le foie.

Conséquences de ne pas suivre le régime

Si le régime n'est pas suivi, une hépatite grasse peut avoir les conséquences suivantes:

  • cholécystite chronique avec formation de calculs biliaires;
  • cirrhose du foie;
  • diabète sucré;
  • maladie vasculaire (hypertension artérielle, varices);
  • l'athérosclérose;
  • maladies chroniques du tube digestif;
  • manque d'immunité;
  • tumeurs de la sphère génitale (dans la couche adipeuse contient des récepteurs d'oestrogènes).

Articles Connexes Hépatite