Le degré de fibrose du foie dans l'hépatite C

Share Tweet Pin it

La fibrose hépatique est une réponse du corps à la destruction des hépatocytes dans l'hépatite virale chronique C. Le processus pathologique est caractérisé par la prolifération de tissu fibreux au site des cellules détruites. Au début de la maladie, ce phénomène est de nature protectrice, ce qui permet de restaurer la structure du foie.

Au fur et à mesure que l'hépatite progresse, la fibrose devient irréversible et la fonction hépatique s'estompe progressivement. En présence de facteurs défavorables, le développement d'une fibrose de grade 3 chez l'hépatite C survient dans les 10 ans suivant le moment de l'infection.

Un patient atteint d'hépatite C 4 a un taux de survie très faible. Ceci est dû à de graves changements destructifs conduisant à une détoxification altérée du foie.

Étiologie

La fibrose hépatique de grade 3 entraîne la persistance du virus de l'hépatite C. L'agent pathogène appartient à la famille des flavivirus contenant l'ARN. Les scientifiques ont identifié plusieurs moyens de transmettre la maladie:

  • Voie parentérale. Le virus se transmet par les produits sanguins, à travers des appareils dentaires, des ciseaux à ongles, des aiguilles à tatouer.
  • La voie sexuelle est très rarement réalisée.
  • La voie verticale de l'infection est caractérisée par l'infection d'un enfant par une mère malade.

Pathogenèse

Pour l'hépatite virale C se caractérise par une évolution chronique. La période d'incubation dure 6 mois. Les modifications de la structure du foie commencent à se former en moyenne 5 à 10 ans après l’infection. La fibrose induite par le virus de l'hépatite C survient de manière latente jusqu'à la formation d'une insuffisance hépatique.

Le processus des dommages au foie est dû à des effets auto-immuns. La destruction des cellules hépatiques est principalement due à la cytolyse immunitaire, due à l'effet des cellules T tueuses sur les hépatocytes infectés par le virus.

La fibrose est formée par l'activation des cellules étoilées, elles sont aussi appelées cellules Ito, sinusoïdales, lipocytes. Dans un foie en bonne santé, ces cellules sont à l'état de dormance. Si les hépatocytes sont endommagés, les cellules Ito sont activées. En même temps, ils ressemblent aux myofibroblastes par leur structure. Si le processus de lésion hépatique est mineur, les cellules sinusoïdales meurent par apoptose une fois les processus de régénération terminés.

Mais dans le cas de l'hépatite chronique, lorsque les hépatocytes sont systématiquement détruits, les lipocytes commencent à produire des cytokines fibrogènes. Les mécanismes de régulation entre les facteurs fibrotiques et antifibrotiques sont violés. Le collagène s'accumule dans l'espace situé entre les hépatocytes, interférant avec les processus d'échange entre le sang et les éléments du foie. Le nombre de cellules hépatiques est réduit, le tissu fibreux se développe, la fonction disparaît progressivement.

Un fait intéressant. Plus de 150 millions de personnes dans le monde sont porteuses du virus de l'hépatite C. Plus de 350 000 décès dus à cette maladie sont enregistrés chaque année.

Il y a 4 étapes dans la formation de la fibrose hépatique:

F0 - l'absence de modifications pathologiques dans le foie dans le contexte d'une infection par l'hépatite C.

F1 - au cours de l'examen histologique, une légère expansion des voies portales est déterminée et les fibroblastes ne sont pas détectés visuellement. Fibrose portale et périportale formée. Le premier stade de la fibrose est réversible, mais les méthodes de recherche disponibles ne permettent pas de le diagnostiquer.

F2 - une quantité modérée de tissu conjonctif est présente dans les préparations, tandis que les canaux portes sont considérablement élargis. Les septa porto-portaux sont visualisés dans la micro-préparation. Le processus est réversible, mais le diagnostic pose également des problèmes.

F3 - Les septa du centre de Porto se forment dans le foie. Le stade de formation de la fibrose s'appelle le pont. Parmi les tissus hépatocellulaires, il y a une grande quantité de fibres. Inverser le processus est impossible. L'aide au patient vise à ralentir le processus de durcissement du foie.

F4 - cirrhose du foie. La fibrose 4 se manifeste cliniquement par une insuffisance hépatique. La majeure partie du foie est remplacée par du tissu conjonctif. Dans les préparations histologiques sont déterminées par de fausses tranches. Le médicament à ce stade est prescrit pour maintenir la fonction hépatique.

Entre chaque étape prend en moyenne 5 ans. Les facteurs qui aggravent le pronostic et augmentent le taux de formation de fibrose hépatique:

  • Abus d'alcool et de drogue.
  • Violation du régime.
  • Infection chronique par le virus de l'hépatite B
  • Le VIH

L'alimentation et les soins de santé prolongent la vie des malades de 20 à 30 ans.

Les symptômes

Au début de la fibrose hépatique, la fibrose ne se manifeste pas cliniquement. Les plaintes chez ces patients sont absentes et l'état général est satisfaisant. Avec la progression de la maladie commence à apparaître une sensation constante de fatigue, de faiblesse, de fatigue. Les patients commencent à remarquer la vulnérabilité accrue de la peau et à développer des hématomes, même après une petite blessure.

Au fur et à mesure que les septa connectifs se développent, les plaintes se multiplient. Avec la fibrose de grade 3, le nombre de cicatrices dans le foie devient si important que la décompensation de ses fonctions se développe progressivement. La maladie se caractérise par une lente progression. Au cours des études cliniques, il a été constaté que les premières plaintes chez ces patients se retrouvent environ 7 ans après le début du processus pathologique.

La séquence de développement des signes de fibrose:

  • Splénomégalie (augmentation marquée du volume de la rate)
  • Augmentation de la pression dans la veine porte. Manifesté sous forme d'ascite, d'hémorroïdes, de varices de l'œsophage.
  • La formation de symptômes d'hypersplinisme. En raison de la perturbation du fonctionnement normal de la rate, une modification de la composition physiologique du sang se produit. Chez ces patients, l'indice d'hémoglobine diminue et le taux de leucocytes et de plaquettes diminue.

Diagnostics

Les mesures diagnostiques effectuées pour détecter la fibrose peuvent présenter certaines difficultés pour le médecin. Dans la plupart des cas, la fibrose est asymptomatique et il est donc presque impossible de l'identifier à ses débuts. Si nous évaluons les symptômes, la présence de changements dans le foie est le plus souvent provoquée par des plaintes de faiblesse générale, de fatigue et une tendance à la formation de bleus.

Dans la plupart des cas, ces plaintes ne sont pas prises au sérieux par les patients. Les patients dans de telles situations associent leur état à l’avitaminose et à des carences en micronutriments. Lorsque le processus pathologique commence à progresser, des symptômes plus graves pouvant réduire de manière significative la qualité de vie du patient apparaissent.

Les principales méthodes d’études instrumentales de la fibrose hépatique:

  • Ultrasons - une méthode basée sur l'utilisation des ultrasons, qui permet d'atteindre un degré élevé de visualisation des organes internes. Grâce à l'échographie, il est possible d'évaluer l'état du foie, des intestins, de la vésicule biliaire et des voies biliaires. Cette méthode d'examen permet également de fixer les zones du parenchyme du foie les plus exposées à la fibrose.
  • Oesophagogastroduodenoscopy - fait référence aux méthodes endoscopiques, y compris l’utilisation de dispositifs optiques spéciaux. L’essence de la procédure est que le patient avale un long tube spécial doté d’une chambre à son extrémité distale. Lorsque ce tube traverse les organes du tube digestif, il est possible d’évaluer l’état de la membrane muqueuse et de fixer la présence de formations pathologiques.
  • La tomodensitométrie est l’une des méthodes de diagnostic les plus modernes permettant d’évaluer la structure hépatique et de détecter les zones de sclérose en plaques. De plus, en raison de la fonction particulière de l'appareil, il s'avère créer un modèle informatique 3D de l'orgue étudié.
  • Biopsie. L’essence de cette méthode réside dans la collecte de matériel biologique à l’aide d’une aiguille spéciale. La biopsie doit être contrôlée par échographie. Cela permettra un meilleur contrôle du processus et réduira le risque de lésion d'autres organes. Après manipulation, l'échantillon biologique est soumis à un examen histologique, à la suite duquel le médecin du laboratoire donne sa conclusion sur la présence ou l'absence de modifications du parenchyme hépatique.

Il est nécessaire d’examiner séparément les méthodes de recherche spéciales spécialement conçues pour évaluer le degré de modification de la fibrose hépatique.

FibroTest - une analyse de sang, dont les caractéristiques permettent de juger de la présence ou de l'absence de fibrose hépatique. Grâce à des calculs spécifiques, il est également possible d'évaluer la gravité de la dégénérescence du tissu conjonctif du parenchyme hépatique.

Ce test a plusieurs sous-espèces, qui par commodité ont été divisées en deux principales:

  • Test Fibro / Akti. Vous permet d'identifier la présence de fibrose, ainsi que son degré d'activité.
  • Fibro Max. Il consiste en un ensemble de tests qui, ensemble, fournissent des informations complètes sur la présence de la fibrose, son activité et l'étiologie alléguée.

Fibrotest est indiqué chez les patients souffrant de formes chroniques d’hépatite virale. Cette étude doit être réalisée au moins 1 fois par an. La nécessité de Fibrotest ne dépend pas de l'efficacité du traitement antiviral.

Fibrotest est nécessaire pour tous les patients atteints d'hépatite virale et dont le poids corporel est élevé. Les personnes obèses risquent davantage de souffrir de stéatohépatite non alcoolique (hépatose graisseuse), ce qui peut aggraver l’état déjà grave du patient.

Fibrotest est recommandé aux personnes alcooliques qui consomment souvent des boissons alcoolisées.

Les avantages du fibrotest par rapport à la méthode d'examen histologique:

  • Faible invasivité. Le fibrotest est essentiellement un test sanguin de routine, tandis qu'une biopsie est une procédure plutôt compliquée pouvant entraîner de graves complications.
  • La biopsie implique la collecte localisée de matériel biologique. S'il n'y a aucun signe de fibrose dans la région saisie du foie, le résultat de l'analyse sera négatif. Même un chirurgien expérimenté et expérimenté dans cette pathologie peut «rater» et poser un faux diagnostic. En même temps, le fibrotest est plus précis, ce qui permet de réparer une lésion diffuse mais non locale du parenchyme.
  • Aux premiers stades de la fibrose, le fibrotest a une plus grande précision. Grâce à lui, il est possible de corriger même de petits changements dans le travail du foie, en l'absence de signes pathologiques.
  • C'est une méthode de recherche prioritaire en présence de contre-indications à la biopsie.

FibroScan est un appareil moderne et non invasif utilisé pour diagnostiquer le degré de fibrose. La procédure pour scanner le foie avec un instrument s'appelle élastographie. Le principe de fonctionnement de l'outil de diagnostic repose sur la différence d'élasticité du parenchyme hépatique et du tissu fibreux. Le capteur est installé dans les espaces intercostaux à droite. L'appareil envoie une poussée à la région du foie et aux ultrasons. Un programme spécial sur l'ordinateur analyse les oscillations de la réponse.

Plus le tissu hépatique est dense, plus le contre-choc est prononcé. Au moins une douzaine de mesures sont prises de différents côtés du foie. Affiche la moyenne, qui caractérise le degré de formation de fibrose. Il y a une échelle spéciale. Au troisième stade de la fibrose du foie, la valeur moyenne de l'élasticité de l'organe est de 9,6-12,5 kPa. La méthode de recherche a ses inconvénients et ses avantages.

  • Biopsie alternative du foie par ponction.
  • Indolence
  • Non invasif, et donc absence de complications après la procédure.
  • Recherche rapide dans les 5-10 minutes. Le résultat est émis immédiatement, sans attendre.
  • La seule option de diagnostic pour les options techniquement difficiles pour la biopsie.
  • La précision du résultat est égale à celle de l'étude morphologique.
  • Pendant la procédure, le volume du tissu hépatique est de 1 cm de diamètre et 4 cm de long, pendant la biopsie par ponction 100 fois plus petit, l’élastographie est donc une méthode diagnostique plus objective.
  • Manque de facteur humain dans l'évaluation des résultats.
  • Vous n'avez pas besoin de formation spéciale avant l'étude.
  • Il est possible d'effectuer un suivi dynamique, évaluant l'efficacité du traitement.
  • Le prix est inférieur à celui d'une biopsie par ponction.
  • Mauvaise informativité dans le diagnostic des stades précoces de fibrose hépatique.
  • Difficulté à diagnostiquer les personnes en surpoids.
  • La présence d'un stimulateur cardiaque.
  • Ascite intense.
  • La grossesse

Traitement

Actuellement, le praticien n'a pas beaucoup de moyens de suspendre l'activité du processus fibrotique dans le foie.

Plusieurs techniques ont été développées pour ralentir le remplacement des cellules du foie.

  • La thérapie antivirale est une méthode étiologique de traitement visant à éliminer la principale cause de la dégénérescence fibreuse du foie.
  • Inhibition de l'activation des cellules étoilées hépatiques.
  • Thérapie anti-inflammatoire
  • Stimulation de la fibrolyse. Technique visant à réduire la teneur en protéines de la matrice extracellulaire du foie.

Le traitement antiviral repose sur l’utilisation d’interférons pour traiter l’hépatite. Pour réduire la charge sur le foie, il est recommandé de limiter la consommation d'alcool et la consommation d'aliments gras. En outre, une variété de stéroïdes anabolisants, qui devraient être abandonnés pour le traitement de l'hépatite virale, peuvent avoir un effet négatif sur le foie.

Inhibition des cellules étoilées hépatiques. L’essence de la thérapie est l’utilisation de médicaments qui bloquent la transformation de la PGC en myofibroblastes. À cette fin, des agents antioxydants sont prescrits. Les médicaments les plus célèbres sont l'acétate de tocophérol et l'acide ascorbique. Sous leur action, les formes réactives d'oxygène sont utilisées dans le foie. Les glucocorticostéroïdes, la D-pénicillamine et les interférons sont activement utilisés dans le traitement.

La fibrose hépatique de grade 3 est une pathologie grave pouvant réduire considérablement la qualité de vie du patient.

Les processus fibrolytiques peuvent être activés en utilisant des mécanismes assurant la dégradation des protéines de la matrice extracellulaire. Les alcaloïdes, la colchicine et les prostaglandines E. ont une propriété similaire, mais ils peuvent malheureusement entraîner une intoxication grave en cas d’utilisation prolongée. Pour cette raison, ils ne sont pas utilisés dans la pratique large.

Les prostoglandines E ont en théorie un grand potentiel en termes de fibrolyse des protéines. Cependant, en raison de ses propriétés biochimiques, la PGE est incapable de rester longtemps dans le corps et affecte les foyers de tissu conjonctif du foie. Pour le moment, de grands espoirs sont placés sur les cytokines. Les chercheurs pensent que les cytokines de la famille des facteurs de croissance en transformation sont l’avenir de la thérapie fibrolytique.

Il existe dans l'arsenal des praticiens de nombreuses méthodes de diagnostic permettant de détecter rapidement les lésions du parenchyme hépatique et d'empêcher la progression de la maladie.

Hépatite C Fibrose Grade 2

La fibrose hépatique est le processus de croissance pathologique du tissu conjonctif à la place des principales cellules du foie - les hépatocytes. Les cellules mortes ne peuvent pas être récupérées. Le processus pathologique se développe lentement et est asymptomatique dans les premiers stades.

Il faut environ quatre ans pour que la fibrose de stade 1 devienne une fibrose hépatique de grade 2. Déjà dans les premiers stades de la maladie, un grand nombre d'hépatocytes meurent, ce qui affecte négativement le fonctionnement du foie et la performance des principales fonctions de l'organe.

Raisons

Aujourd'hui, les experts identifient de nombreuses causes différentes de fibrose. La maladie est souvent due à une mauvaise hérédité ou à la présence d’anomalies congénitales, ainsi qu’après une consommation prolongée ou non contrôlée de certains médicaments, de l’alcool ou à la suite d’une intoxication par des substances toxiques.

Les principales causes de l'apparition de la fibrose de la deuxième étape:

l'hépatite virale (B, C, D), accompagnée de l'apparition d'une inflammation aiguë; diverses infections virales dans les formes aiguës et chroniques (mononucléose infectieuse); infection à cytomégalovirus (un type d'herpès); consommation d'alcool prolongée (plus de huit ans); un affaiblissement marqué du système immunitaire; hépatite auto-immune, lorsque le corps détruit indépendamment les cellules hépatiques saines; déviation dans le fonctionnement des voies biliaires; la présence de la maladie de calculs biliaires; le développement d'une hépatite toxique, accompagné de dommages au foie avec divers poisons, substances, etc. l'utilisation de certains médicaments (utilisés dans le traitement des tumeurs, des rhumatismes, etc.); congestion veineuse dans les vaisseaux hépatiques.

C'est important! L'excès de poids, le diabète, le manque de nutriments essentiels peuvent causer une fibrose.

Symptômes et pronostic

Des signes de fibrose hépatique peuvent apparaître cinq ans après le début du processus pathologique. Souvent, la maladie est déjà au stade 2 de la maladie est accompagnée de:

augmenter la taille du corps; thrombocytopénie; saignements oesophagiens; rate élargie.

La fibrose, qui limite le fonctionnement normal du foie, provoque souvent une cirrhose, ainsi que l'apparition d'une insuffisance hépatique, une hypertension portale. Ce stade ne peut pas être traité et nécessite une greffe du foie. Les premier et deuxième stades vont souvent sans symptômes. Par conséquent, à ce stade, la maladie est difficile à diagnostiquer. La deuxième étape peut être accompagnée d'une inflammation et d'une hypertrophie de la rate. Cela réduit le nombre de cellules sanguines (leucocytes, plaquettes), ce qui provoque une anémie, une anémie. Le tissu hépatique est significativement altéré.

C'est important! Avec le traitement initié en temps opportun dans la deuxième étape, le pronostic de récupération est favorable.

Le taux de progression dépend de la gravité des processus inflammatoires dans le foie. Le développement ultérieur de la maladie (stades 3 et 4) peut provoquer une cirrhose, l'apparition de varices de cet organe, une hémorragie, la formation de cicatrices.

Le pronostic de la fibrose du second degré dépend non seulement de la sensibilité individuelle de l'organisme à un traitement médical, mais également de la normalisation du mode de vie et du régime alimentaire.

Les formulaires

Sur la base du degré de prévalence et de la localisation du processus pathologique, plusieurs formes principales de l'évolution de la maladie peuvent être distinguées:

veinulaire - le foyer est situé dans la partie centrale du corps; péricellulaire - inflammation principalement concentrée autour des hépatocytes; septale - présence de grandes zones nécrotiques, formation d’un grand nombre de septa fibreux; périductal - caractérisé par un tissu conjonctif en expansion constante, situé autour des canalicules biliaires; forme mixte - la variante la plus commune de la fibrose, qui comprend tous les symptômes décrits ci-dessus.

Le taux de développement de la fibrose du stade initial au dernier stade dépend principalement du type de pathologie.

Une forme non cirrhotique peut se développer dans diverses maladies infectieuses graves. Dans le même temps, une thrombose dans les vaisseaux hépatiques peut se développer. Cette pathologie devient souvent une conséquence de la consommation excessive d'alcool, de la présence d'hépatites de différentes natures, de l'exposition à des substances toxiques, de l'usage incontrôlé de drogues. La forme périportée est complétée par une hypertension en sueur et se caractérise par une sévérité accrue du débit. La maladie débute par des lésions parasitaires provoquées par de l’eau contaminée. Cette forme est dangereuse avec des complications graves lorsque l'helminthique pénètre dans le corps humain.

Diagnostics

Comme indiqué ci-dessus, la maladie au stade 2 est assez difficile à diagnostiquer, car le plus souvent, la fibrose à ce stade ne s'accompagne pas de problèmes significatifs dans le fonctionnement de tout l'organisme. Les premiers signes n'apparaissent que quelques années plus tard dans le processus de développement lent de la pathologie. Pour établir le degré de fibrose, les spécialistes ont mis au point différentes méthodes:

effectuer un test sanguin spécial pour déterminer le nombre de marqueurs spécifiques; analyse d'urine; échographie de la cavité abdominale; méthode des radionucléides pour l'étude du foie (analyse à l'aide d'indicateurs radioactifs); biopsie.

La biopsie est le moyen le plus efficace et informatif de diagnostiquer la fibrose. Elle vous permet d’établir non seulement le fait de la présence de la maladie, mais également de déterminer son stade. Une aiguille spéciale élimine un morceau de tissu de l'organe affecté, auquel un colorant spécial est ajouté. Après quoi, l'échantillon est examiné au microscope. Cette méthode de diagnostic vous permet de suivre le degré de développement d’anomalies fibreuses.

C'est important! Les experts recommandent une biopsie au moins une fois tous les trois ans. Cela permettra de suivre la dynamique du développement de la maladie et de corriger le traitement rapidement.

Traitement

Aux premiers symptômes et suspicion de la présence d'une fibrose, il est nécessaire de recueillir une histoire complète, afin de clarifier la présence de maladies hépatiques héréditaires. Auparavant, on supposait que le processus de remplacement des tissus fibreux sains était irréversible, mais des études menées ces dernières années prouvent la possibilité de l'inverse avec un traitement adéquat.

Le traitement de la fibrose du deuxième degré devrait être fondé sur une approche intégrée, influençant les conséquences de la maladie et la cause du processus pathologique. Il est impossible de dire comment traiter la deuxième étape. Cependant, il existe un principe général de traitement comportant trois phases: élimination de la cause, traitement des modifications pathologiques, réduction de la gravité des symptômes associés.

Remède

Si les spécialistes ont été en mesure de déterminer la cause de la maladie, il est nécessaire de commencer le traitement de la fibrose de degré 2 par une thérapie étiotropique.

Avec l'abus d'alcool devrait soulager le patient de la dépendance à l'alcool. L'utilisation d'autres méthodes thérapeutiques n'a pas de sens si la cause n'est pas éliminée. Pour l'hépatite causée par un virus, on utilise des préparations d'interféron (Viferon), qui éliminent l'infection et ont un effet immunomodulateur. Si la raison en était l’usage de drogues ou une intoxication toxique, vous devriez alors cesser l’empoisonnement et détoxifier. En cas de maladie auto-immune, le traitement commence par l’utilisation de corticostéroïdes (prednisolone), qui aide à réduire l’inflammation, ainsi que de médicaments immunosuppresseurs qui réduisent l’activité des immunoglobulines attaquant les cellules saines (azathioprine).

Thérapie pour les changements pathologiques

Lorsque d'autres maladies chroniques ou aiguës de divers organes et systèmes deviennent la cause d'une fibrose du deuxième degré, le traitement doit alors viser à éliminer les modifications pathologiques du corps.

Thérapie des processus congestifs dans les voies biliaires. À cette fin, des médicaments cholérétiques (Allohol, Oxaphenamide), des antispasmodiques, s’il n’ya pas de concret (No-Spa, Drotaverine) sont utilisés. Traitement de l'hypertension portale. À cet effet, des diurétiques (furosémide) sont utilisés pour aider à éliminer l'excès de liquide de la cavité abdominale. Nettoyage du corps des substances toxiques, élimination de l'excès de cuivre, qui peut s'accumuler dans les troubles du métabolisme hépatique. Afin de restaurer les cellules du foie (hépatocytes) endommagées et de les protéger, des hépatoprotecteurs (Ursohol, Essentiale) sont utilisés.

Sévérité réduite des symptômes associés

Les déviations dans le foie, même au deuxième stade, sont le plus souvent accompagnées de divers symptômes.

Pour éliminer les éruptions cutanées, utilisez des antihistaminiques (Loratadin, Suprastin). En outre, la fibrose hépatique est souvent accompagnée d’états de dépression. Dans ce cas, l'utilisation d'antidépresseurs est recommandée (Neweloong, Paxil). S'il existe des symptômes de douleur concomitants, par exemple des maux de tête, des analgésiques sont utilisés (paracétamol, analgin, nurofen). En présence d'une fatigabilité rapide, on montre la paix et le repos, une alimentation équilibrée et la prise de complexes vitaminiques (Duovit, Vitrum).

Des études récentes ont montré que l’inflammation des tissus conjonctifs du foie est réversible, en particulier si le traitement ne commence pas au plus tard au deuxième stade de la maladie et peut être guérie par voie thérapeutique. Le marché pharmaceutique moderne propose des médicaments antifibreux spéciaux capables d’empêcher l’accumulation de cellules fibreuses et la formation de tissu fibreux. Cependant, l'efficacité et la sécurité de ces médicaments n'ont pas encore été prouvées.

Médecine traditionnelle

Si vous traitez la fibrose hépatique dans un complexe, dans ce cas, la thérapie avec l'utilisation de la médecine traditionnelle est indiquée avec le traitement médicamenteux. En outre, un traitement non médicamenteux est indiqué pendant la période de rémission afin de réduire le risque de récurrence. Appliquez les méthodes de traitement suivantes:

Pour améliorer la circulation de la bile et renforcer le système immunitaire, on utilise une teinture à base de graines de chardon-Marie moulues. Cet outil a un effet hépatoprotecteur. Pour inhiber la croissance des tissus fibreux, on utilise une teinture de potentille blanche. Pour ce faire, dix grammes de racines d'herbe sèche mélangées à cent millilitres de vodka ont été infusés pendant trente jours. Après avoir utilisé cet outil deux fois par jour, vingt à trente gouttes, arrosées d’eau.

C'est important! Il est déconseillé d'utiliser des teintures à base d'alcool dans le traitement de la fibrose du foie, lorsque la maladie est provoquée par une hépatite alcoolique.

Des effets cholérétiques et immunomodulateurs peuvent être obtenus en utilisant une décoction de cynorrhodon.

Pour préparer le bouillon, le fruit est versé avec de l'eau chaude et infusé dans un thermos pendant la nuit. Appliquez quelques cuillères à soupe trois fois par jour. Pour obtenir un effet cholérétique, utilisez une décoction de soie de maïs. Cet outil a un effet anti-inflammatoire, démontré dans la stagnation pathologique de la bile. Le bouillon contribue à la dissolution des pierres. L'huile d'olive a également un effet cholérétique. Il est particulièrement efficace d'utiliser l'huile en association avec du miel, en mélangeant les ingrédients à parts égales. Il faut comprendre que ce type de nettoyage n’affecte pas le processus de cicatrisation du foie, car il aide à éliminer les symptômes associés.

Des complications

En l'absence de traitement rapide, la fibrose au deuxième degré peut entraîner des complications graves et des conséquences négatives.

La complication de la fibrose et la transition des stades précoces de la maladie à un stade ultérieur, le développement de la cirrhose. L'accumulation de grandes quantités de liquide et le développement d'une inflammation dans la cavité abdominale. Dilatation significative de l'œsophage, saignements veineux. Troubles de la conscience, accompagnés de troubles dans les muscles. Développement de tumeurs du foie (carcinomes). Insuffisance rénale sévère. Le développement de maladies des organes affectés par la survenue de désordres dans le foie (anomalies du travail de l'estomac, des intestins, anémie, infertilité).

Conclusion

La maladie ne peut être vaincue que par des spécialistes qualifiés qui aideront à déterminer la cause de la fibrose et à prescrire un traitement efficace, empêchant ainsi le développement de la maladie jusqu'à des stades ultérieurs. La survenue d'une fibrose hépatique au deuxième degré incite une personne à changer de mode de vie. Le patient devrait abandonner ses mauvaises habitudes, boire de l'alcool, fumer, des aliments frits et fumés.

exercice régulier; minimisation des situations stressantes; repos complet; une alimentation saine; exclusion des boissons alcoolisées.

Auteur: Chernobay Hope

La fibrose hépatique est une réponse du corps à la destruction des hépatocytes dans l'hépatite virale chronique C. Le processus pathologique est caractérisé par la prolifération de tissu fibreux au site des cellules détruites. Au début de la maladie, ce phénomène est de nature protectrice, ce qui permet de restaurer la structure du foie.

Au fur et à mesure que l'hépatite progresse, la fibrose devient irréversible et la fonction hépatique s'estompe progressivement. En présence de facteurs défavorables, le développement d'une fibrose de grade 3 chez l'hépatite C survient dans les 10 ans suivant le moment de l'infection.

Un patient atteint d'hépatite C 4 a un taux de survie très faible. Ceci est dû à de graves changements destructifs conduisant à une détoxification altérée du foie.

Étiologie

La fibrose hépatique de grade 3 entraîne la persistance du virus de l'hépatite C. L'agent pathogène appartient à la famille des flavivirus contenant l'ARN. Les scientifiques ont identifié plusieurs moyens de transmettre la maladie:

Voie parentérale. Le virus se transmet par les produits sanguins, à travers des appareils dentaires, des ciseaux à ongles, des aiguilles à tatouer. La voie sexuelle est très rarement réalisée. La voie verticale de l'infection est caractérisée par l'infection d'un enfant par une mère malade.

Pathogenèse

Pour l'hépatite virale C se caractérise par une évolution chronique. La période d'incubation dure 6 mois. Les modifications de la structure du foie commencent à se former en moyenne 5 à 10 ans après l’infection. La fibrose induite par le virus de l'hépatite C survient de manière latente jusqu'à la formation d'une insuffisance hépatique.

Le processus des dommages au foie est dû à des effets auto-immuns. La destruction des cellules hépatiques est principalement due à la cytolyse immunitaire, due à l'effet des cellules T tueuses sur les hépatocytes infectés par le virus.

La fibrose est formée par l'activation des cellules étoilées, elles sont aussi appelées cellules Ito, sinusoïdales, lipocytes. Dans un foie en bonne santé, ces cellules sont à l'état de dormance. Si les hépatocytes sont endommagés, les cellules Ito sont activées. En même temps, ils ressemblent aux myofibroblastes par leur structure. Si le processus de lésion hépatique est mineur, les cellules sinusoïdales meurent par apoptose une fois les processus de régénération terminés.

Mais dans le cas de l'hépatite chronique, lorsque les hépatocytes sont systématiquement détruits, les lipocytes commencent à produire des cytokines fibrogènes. Les mécanismes de régulation entre les facteurs fibrotiques et antifibrotiques sont violés. Le collagène s'accumule dans l'espace situé entre les hépatocytes, interférant avec les processus d'échange entre le sang et les éléments du foie. Le nombre de cellules hépatiques est réduit, le tissu fibreux se développe, la fonction disparaît progressivement.

Un fait intéressant. Plus de 150 millions de personnes dans le monde sont porteuses du virus de l'hépatite C. Plus de 350 000 décès dus à cette maladie sont enregistrés chaque année.

Il y a 4 étapes dans la formation de la fibrose hépatique:

F0 - l'absence de modifications pathologiques dans le foie dans le contexte d'une infection par l'hépatite C.

F1 - au cours de l'examen histologique, une légère expansion des voies portales est déterminée et les fibroblastes ne sont pas détectés visuellement. Fibrose portale et périportale formée. Le premier stade de la fibrose est réversible, mais les méthodes de recherche disponibles ne permettent pas de le diagnostiquer.

F2 - une quantité modérée de tissu conjonctif est présente dans les préparations, tandis que les canaux portes sont considérablement élargis. Les septa porto-portaux sont visualisés dans la micro-préparation. Le processus est réversible, mais le diagnostic pose également des problèmes.

F3 - Les septa du centre de Porto se forment dans le foie. Le stade de formation de la fibrose s'appelle le pont. Parmi les tissus hépatocellulaires, il y a une grande quantité de fibres. Inverser le processus est impossible. L'aide au patient vise à ralentir le processus de durcissement du foie.

F4 - cirrhose du foie. La fibrose 4 se manifeste cliniquement par une insuffisance hépatique. La majeure partie du foie est remplacée par du tissu conjonctif. Dans les préparations histologiques sont déterminées par de fausses tranches. Le médicament à ce stade est prescrit pour maintenir la fonction hépatique.

Entre chaque étape prend en moyenne 5 ans. Les facteurs qui aggravent le pronostic et augmentent le taux de formation de fibrose hépatique:

Abus d'alcool et de drogue. Violation du régime. Infection par le virus de l'hépatite B chronique. VIH.

L'alimentation et les soins de santé prolongent la vie des malades de 20 à 30 ans.

Les symptômes

Au début de la fibrose hépatique, la fibrose ne se manifeste pas cliniquement. Les plaintes chez ces patients sont absentes et l'état général est satisfaisant. Avec la progression de la maladie commence à apparaître une sensation constante de fatigue, de faiblesse, de fatigue. Les patients commencent à remarquer la vulnérabilité accrue de la peau et à développer des hématomes, même après une petite blessure.

Au fur et à mesure que les septa connectifs se développent, les plaintes se multiplient. Avec la fibrose de grade 3, le nombre de cicatrices dans le foie devient si important que la décompensation de ses fonctions se développe progressivement. La maladie se caractérise par une lente progression. Au cours des études cliniques, il a été constaté que les premières plaintes chez ces patients se retrouvent environ 7 ans après le début du processus pathologique.

La séquence de développement des signes de fibrose:

Splénomégalie (augmentation marquée du volume de la rate) Augmentation de la pression dans la veine porte. Manifesté sous forme d'ascite, d'hémorroïdes, de varices de l'œsophage. La formation de symptômes d'hypersplinisme. En raison de la perturbation du fonctionnement normal de la rate, une modification de la composition physiologique du sang se produit. Chez ces patients, l'indice d'hémoglobine diminue et le taux de leucocytes et de plaquettes diminue.

Diagnostics

Les mesures diagnostiques effectuées pour détecter la fibrose peuvent présenter certaines difficultés pour le médecin. Dans la plupart des cas, la fibrose est asymptomatique et il est donc presque impossible de l'identifier à ses débuts. Si nous évaluons les symptômes, la présence de changements dans le foie est le plus souvent provoquée par des plaintes de faiblesse générale, de fatigue et une tendance à la formation de bleus.

Dans la plupart des cas, ces plaintes ne sont pas prises au sérieux par les patients. Les patients dans de telles situations associent leur état à l’avitaminose et à des carences en micronutriments. Lorsque le processus pathologique commence à progresser, des symptômes plus graves pouvant réduire de manière significative la qualité de vie du patient apparaissent.

Les principales méthodes d’études instrumentales de la fibrose hépatique:

Ultrasons - une méthode basée sur l'utilisation des ultrasons, qui permet d'atteindre un degré élevé de visualisation des organes internes. Grâce à l'échographie, il est possible d'évaluer l'état du foie, des intestins, de la vésicule biliaire et des voies biliaires. Cette méthode d'examen permet également de fixer les zones du parenchyme du foie les plus exposées à la fibrose. Oesophagogastroduodenoscopy - fait référence aux méthodes endoscopiques, y compris l’utilisation de dispositifs optiques spéciaux. L’essence de la procédure est que le patient avale un long tube spécial doté d’une chambre à son extrémité distale. Lorsque ce tube traverse les organes du tube digestif, il est possible d’évaluer l’état de la membrane muqueuse et de fixer la présence de formations pathologiques. La tomodensitométrie est l’une des méthodes de diagnostic les plus modernes permettant d’évaluer la structure hépatique et de détecter les zones de sclérose en plaques. De plus, en raison de la fonction particulière de l'appareil, il s'avère créer un modèle informatique 3D de l'orgue étudié. Biopsie. L’essence de cette méthode réside dans la collecte de matériel biologique à l’aide d’une aiguille spéciale. La biopsie doit être contrôlée par échographie. Cela permettra un meilleur contrôle du processus et réduira le risque de lésion d'autres organes. Après manipulation, l'échantillon biologique est soumis à un examen histologique, à la suite duquel le médecin du laboratoire donne sa conclusion sur la présence ou l'absence de modifications du parenchyme hépatique.

Il est nécessaire d’examiner séparément les méthodes de recherche spéciales spécialement conçues pour évaluer le degré de modification de la fibrose hépatique.

FibroTest - une analyse de sang, dont les caractéristiques permettent de juger de la présence ou de l'absence de fibrose hépatique. Grâce à des calculs spécifiques, il est également possible d'évaluer la gravité de la dégénérescence du tissu conjonctif du parenchyme hépatique.

Ce test a plusieurs sous-espèces, qui par commodité ont été divisées en deux principales:

Test Fibro / Akti. Vous permet d'identifier la présence de fibrose, ainsi que son degré d'activité. Fibro Max. Il consiste en un ensemble de tests qui, ensemble, fournissent des informations complètes sur la présence de la fibrose, son activité et l'étiologie alléguée.

Fibrotest est indiqué chez les patients souffrant de formes chroniques d’hépatite virale. Cette étude doit être réalisée au moins 1 fois par an. La nécessité de Fibrotest ne dépend pas de l'efficacité du traitement antiviral.

Fibrotest est nécessaire pour tous les patients atteints d'hépatite virale et dont le poids corporel est élevé. Les personnes obèses risquent davantage de souffrir de stéatohépatite non alcoolique (hépatose graisseuse), ce qui peut aggraver l’état déjà grave du patient.

Fibrotest est recommandé aux personnes alcooliques qui consomment souvent des boissons alcoolisées.

Les avantages du fibrotest par rapport à la méthode d'examen histologique:

Faible invasivité. Le fibrotest est essentiellement un test sanguin de routine, tandis qu'une biopsie est une procédure plutôt compliquée pouvant entraîner de graves complications. La biopsie implique la collecte localisée de matériel biologique. S'il n'y a aucun signe de fibrose dans la région saisie du foie, le résultat de l'analyse sera négatif. Même un chirurgien expérimenté et expérimenté dans cette pathologie peut «rater» et poser un faux diagnostic. En même temps, le fibrotest est plus précis, ce qui permet de réparer une lésion diffuse mais non locale du parenchyme. Aux premiers stades de la fibrose, le fibrotest a une plus grande précision. Grâce à lui, il est possible de corriger même de petits changements dans le travail du foie, en l'absence de signes pathologiques. C'est une méthode de recherche prioritaire en présence de contre-indications à la biopsie.

FibroScan est un appareil moderne et non invasif utilisé pour diagnostiquer le degré de fibrose. La procédure pour scanner le foie avec un instrument s'appelle élastographie. Le principe de fonctionnement de l'outil de diagnostic repose sur la différence d'élasticité du parenchyme hépatique et de la fibrose

Caractérisation de la fibrose hépatique, degré, traitement et pronostic de la vie

Le foie est souvent affecté par diverses pathologies. Une des complications hépatiques les plus courantes est la fibrose ou le fibrome hépatique. Il n'appartient pas à des pathologies indépendantes, mais est formé en raison de pathologies qui affectent spécifiquement les structures hépatiques.

Pathogenèse

La fibrose hépatique fait référence à des processus compensatoires lorsque les tissus des organes endommagés sont remplacés par du tissu cicatriciel. Une pathologie similaire est observée dans presque toutes les maladies hépatiques chroniques, accompagnée d'une destruction lente et progressive des structures organiques.

De telles complications sont liées au fait que les tissus fibreux, par définition, n’ont aucune capacité de fonctionner. Par conséquent, la fibrose hépatique peut être appelée une affection dans laquelle le parenchyme sain d'un organe est remplacé par des structures fibreuses pathologiques dépourvues de fonctionnalité.

Lorsque les cellules hépatiques sont affectées par des facteurs hépatotropes, tels que des micro-organismes pathogènes ou des médicaments, elles sont partiellement endommagées, ce qui déclenche le mécanisme d'activation des structures cellulaires spécialisées.

À la suite de tels processus, les tissus fibreux s’accumulent, remplaçant complètement les cellules normales de l’organe. C'est l'activation de ces cellules étoilées qui déclenche le développement du fibrome hépatique.

Raisons

Provoquer des processus fibreux dans les tissus hépatiques peut être une grande variété de facteurs, notamment:

  • L'alcool Le fibrome alcoolique se développe généralement à la suite d’une consommation excessive d’alcool sur une période de 7 à 8 ans.
  • Hépatite d'origine virale (D, C, B), dans laquelle se développent des lésions inflammatoires aiguës des tissus de l'organe.
  • Facteurs héréditaires pour lesquels la présence de fibromes dans les proches parents du patient.
  • Pathologies virales telles que la mononucléose infectieuse ou l'infection à cytomégalovirus.
  • Les perturbations immunitaires, qui incluent les lésions auto-immunes des structures biliaires canalaires (cirrhose biliaire primitive), l’hépatite auto-immune - lorsque les cellules immunitaires commencent à détruire sans pitié leurs propres cellules hépatiques.
  • Hépatite d'origine toxique, dans laquelle le foie est affecté par des produits chimiques, des poisons, des substances toxiques, etc.
  • Les pathologies des voies biliaires, par exemple la cholélithiase, la cholangite sclérosante de type primaire ou l'obstruction extrahépatique des voies biliaires.
  • Acceptation de médicaments ayant des effets hépatotropes. Ceux-ci incluent des médicaments anticancéreux, des préparations de rétinol et des rétinoïdes, des antirhumatismaux.
  • Congestion veineuse dans le foie.
  • Maladie hypertensive de la forme de portail.
  • Certaines pathologies déterminées génétiquement comme la maladie de Wilson-Konovalov, etc.

Comme on peut le constater, les facteurs susceptibles de provoquer cette pathologie sont suffisants et l'identification correcte de l'étiologie est donc cruciale.

Les symptômes

Au début, les processus hépatiques fibreux ne s'expriment d'aucune façon. Les premiers symptômes apparaissent généralement cinq ans après le début du développement, voire plus tard. Seul un diagnostic complet et complet vous permet d'établir correctement le diagnostic du patient.

Très souvent, la rate est impliquée dans le processus pathologique, ce qui ne fait que compliquer le diagnostic fiable.

Les premières manifestations pathologiques sont des signes de fatigue, un manque de résistance au stress physique, ainsi qu’un stress psychologique et une diminution des performances.

Au fil du temps, le patient constate une diminution pathologique des forces immunitaires, des ecchymoses incompréhensibles, des varicosités se forment à la surface du corps, des hémorragies peuvent apparaître, suggérant une hémorragie des veines de l'œsophage. Le foie commence à se développer de manière irréversible et, sans traitement, une cirrhose se développe.

Signes d'hépatite C, B

Habituellement, avec des lésions fibreuses sur le fond de l'hépatite, la progression de la pathologie est permanente et irréversible.

Au cours du développement des processus pathologiques, il se produit une modification des structures du foie, dont le stade extrême est la cirrhose.

L’évolution naturelle de l’hépatite dépend directement du taux de développement d’une pathologie fibreuse. Le virus affecte de manière significative la progression des processus pathologiques, qui peuvent se manifester de différentes manières pour chaque patient, pour certaines personnes, le développement de changements irréversibles est ralenti et, au contraire, il est accéléré.

Mais dans la plupart des cas, la clinique de pathologie s'agrandit rapidement et développe rapidement une cirrhose, ce qui complique encore l'évolution de l'hépatite.

Les patients développent un inconfort douloureux dans l'hypochondre supérieur droit, souffrent constamment de maux de tête, une hyperthermie est souvent présente, le poids diminue, la sclérotique et la peau deviennent jaunes, et une accumulation de liquide de plus en plus importante se produit dans l'estomac et les jambes.

Chez les hommes, sur le fond de la fibrose et de l'hépatite, la libido chute et la gynécomastie se développe. Il y a des changements de comportement, la taille du foie continue de croître régulièrement, des varices sont observées sur la paroi antérieure du péritoine, l'urine devient sombre.

Les troubles mentaux se manifestent par un pessimisme constant, une irritabilité excessive et de l’anxiété. Les patients ont une peur inexplicable, ils ont une perte d'estime de soi et de concentration, ils éprouvent souvent une culpabilité déraisonnable, sont dans un état de retard.

Les formulaires

En fonction de l'étiologie, de la localisation du processus pathologique et de sa prévalence, la fibrose est classée en plusieurs formes cliniques:

  1. Périphérie - a une origine parasitaire et apparaît dans le contexte d’une infection par les trématodes, accompagnée par la formation de tissu fibreux autour des voies biliaires et des hépatocytes;
  2. Cardiaque - se développe en raison de pathologies cardiovasculaires ou d'une insuffisance myocardique;
  3. Les troubles congénitaux - génétiquement déterminés d’échange de matériel y conduisent;
  4. Focal - se manifeste par de petites formations cicatricielles à la place des nodules du foie, ce qui indique une détection précoce de la fibrose;
  5. La forme septale est caractérisée par une nécrose massive des tissus du foie avec la formation active de couches de tissu conjonctif, ce qui conduit rapidement à une violation de la structure dorsale de l'organe;
  6. Mixte - survient le plus souvent, accompagné de signes caractéristiques et de modifications de toutes les formes fibreuses existantes.

Stades de fibrose hépatique

Les hépatologues distinguent quatre étapes successives du développement de la fibrose hépatique:

  • Le premier degré est caractérisé par des modifications mineures du parenchyme de l'organe; bien que de petites modifications externes du foie soient déjà détectées, la formation de tissu conjonctif devient perceptible. Si la pathologie est révélée à ce stade, le pronostic de récupération est favorable.
  • Le deuxième degré est accompagné de changements séreux, les structures portales se développent, ce qui affecte immédiatement l'apparence de l'organe. En l'absence de traitement, cette étape entraîne des complications graves.
  • Le troisième degré de fibrose est caractérisé par la formation active de structures de tissu conjonctif. A ce stade, la fibrose prend la forme d'un pont. Le résultat peut être favorable si le corps réagit positivement au traitement et si le patient respecte scrupuleusement toutes les recommandations médicales.
  • Au quatrième stade du processus pathologique, qui est considéré comme final, les structures cicatricielles empêtrent complètement le tissu hépatique, des faux lobes se forment. La pathologie ne peut désormais être guérie que par une intervention chirurgicale, ce qui implique la transplantation d'un organe du donneur.

Échelle de métavir

Sur l'échelle de Metavir, la fibrose hépatique est divisée en cinq degrés:

  • F0 - pas de fibrose;
  • F1 - fonctionnement incomplet du foie, les échanges intercellulaires entre l'organe et le sang sont perturbés;
  • F2 - les changements pathologiques sont en augmentation, la zone de la lésion augmente, la maladie est difficile à traiter par effet;
  • F3 - les phoques se forment dans le parenchyme de l'organe, le pronostic est défavorable, en l'absence de traitement, la fibrose entre en phase terminale;
  • F4 - la cirrhose se développe, sans la transplantation du patient, le décès est prévu.

Autres échelles

Il existe d'autres degrés de détermination de la gravité des lésions fibreuses du tissu hépatique, par exemple le système de Knodel, selon lequel:

  • 0 - pas de fibrose;
  • 1-4 - un léger degré de fibrose;
  • 5-8 - le début des processus inflammatoires;
  • 9-12 - gravité modérée des lésions inflammatoires;
  • 13-18 - les lésions de l'organe sont graves et irréversibles.

Sur l'échelle d'Ishak, les fibromes hépatiques sont classés différemment:

  • Stade 0 - aucune fibrose n'a été détectée;
  • Étape 1 - la formation de septa courts se produit avec un léger impact sur les voies du portail;
  • Stade 2 - progression de la fibrose, des zones portales importantes sont affectées;
  • Stade 3 - la lésion s'étend sur de grandes surfaces;
  • Étape 4 - le nombre de septa augmente;
  • Stade 5 - Détection d'une cirrhose hépatique incomplète.
  • Étape 6 - La cirrhose se développe en pleine force.

La détermination correcte du stade fibreux permet à l'hépatologue de choisir le traitement le plus efficace.

Diagnostics

Les études diagnostiques pour les lésions fibreuses des structures du foie sont à grande échelle et comprennent de nombreuses procédures. Une analyse anamnestic est réalisée avec la collecte des plaintes des patients, l'analyse de sa vie et de l'hérédité familiale.

La composante mentale du patient est nécessairement évaluée afin de déterminer s’il existe des signes d’encéphalopathie hépatique dus à une lésion des cellules du cerveau par des produits de décomposition.

Fibrose hépatique et ses symptômes dans l'hépatite C

La fibrose hépatique est une maladie à développement prolongé dans laquelle l'expansion des tissus réduit l'efficacité de l'organe vital. Si vous courez cette maladie, ou laissez-la dériver, ce sera fatal. Quelle que soit la maladie, l'essentiel est de ne pas rater le temps imparti et de commencer à prendre ses médicaments à temps.

La fibrose est une maladie à caractère progressif dans laquelle les premiers symptômes n'apparaissent qu'après plusieurs années. Par conséquent, l'identification de la maladie aux premiers stades est un gros travail.

La fibrose hépatique, dont les symptômes et les causes sont enracinés dans les caractéristiques pathologiques d'autres maladies, a ses propres types, formes et degrés:

  • périortale - schistosomiase;
  • trouble congénital - métabolique au degré héréditaire;
  • non cirrhotique - sclérose en plaques, occlusion de la lumière avec thrombi veineux, hépatite C auto-immune ou virale, dépendance à l'alcool, intoxication par des toxines ou des médicaments.
  • périvenulaire ou veinulaire - lésion des principales parties du foie;
  • septal - mort, caractérisée par l'apparition de septa fibreux violant la structure de l'organe;
  • péricellulaire - localisation près des cellules du foie - hépaticite;
  • périductif - prolifération de tissu fibreux le long des voies biliaires;
  • mixte - caractérisation d'autres formes.
  • Fibrose du 1 er degré dans l'hépatite C - (F1) - augmentation des voies portales et des septa;
  • fibrose de grade 2 de l'hépatite C - (F2) - augmentation des voies portales existantes et apparition de septa portes;
  • fibrose de grade 3 dans l'hépatite C - (F3) - néoplasme des septa porto-centraux (pont);
  • Fibrose au 4ème degré dans l'hépatite C - (F4) - prolifération de faux lobes dans la structure de l'organe.

La cirrhose est appelée degré 4 de fibrose

Les principaux signes et symptômes initiaux de la maladie sont les suivants:

  1. fatigue excessive;
  2. diminution de la capacité de travail;
  3. somnolence;
  4. des vertiges;
  5. activité physique réduite;
  6. irritabilité

A un stade ultérieur de la maladie, les principaux symptômes sont ajoutés:

  • l'anémie;
  • système immunitaire réduit;
  • perte d'appétit et de poids;
  • la découverte de saignements oesophagiens;
  • des ecchymoses sur tout le corps;
  • rate hypertrophiée.

Le plus souvent, la fibrose hépatique survient chez les personnes plus âgées et moins souvent chez les jeunes.

Les causes de la maladie sont:

  1. hépatite virale (B, C, D);
  2. abus d'alcool;
  3. affaiblissement du système immunitaire;
  4. maladies héréditaires chroniques;
  5. augmentation de la pression dans la veine porte.

Le développement de la fibrose se produit sur une période de 5 à 6 ans. Il est donc possible de déterminer la maladie avant cette période uniquement par des analyses de sang et des fibroscans.

La fibrose hépatique dans l'hépatite C est diagnostiquée par biopsie du foie, pour un diagnostic précis, ainsi que par fibrotest et fibroscan. Ces procédures peuvent être effectuées indépendamment et sans rendez-vous avec un médecin.

Il y a des cas où les résultats des tests montrent la présence de cette maladie dans le corps humain, mais en même temps une fibrose du foie, avec les mêmes symptômes diagnostiques initiaux que pour l'hépatite C, ne met pas le patient au courant. Pour ce faire, après un délai défini par le médecin traitant, relancez les tests, ne laissez pas tout suivre son cours et ne le notez pas comme une erreur de technique. Dans ce cas, il est impossible de plaisanter avec votre santé. Il faut se rappeler que la fibrose est une maladie qui «joue à cache-cache avec nous». Il est difficile de l’identifier avant la période de symptômes indiquée, mais s’il y parvient, ne négligez pas les instructions de votre médecin.

Le plus souvent, les hommes sont à risque de contracter cette maladie, mais cela n'empêchera pas les femmes de subir chaque année un examen complet.

Pour qu'un organe vital important continue à bien fonctionner même après avoir entendu le diagnostic de fibrose du foie, il convient de suivre le régime le plus strict: refuser les aliments salés, marinés, fumés et frits; et aussi des mauvaises habitudes: nicotine, drogues, alcool. Jus et fruits, c'est-à-dire vitamines vivantes, doivent obligatoirement faire partie du régime alimentaire quotidien. En plus de la nutrition dans la fibrose du foie, les médecins prescrivent également de l'acide urododésoxycholique, des hépatoprotecteurs, des hormones, un durcissement, etc. Si le patient présente une augmentation significative de la rate, les médecins recourent à la méthode chirurgicale - élimination. Il n’existe pas de traitement général de la fibrose hépatique, chaque traitement étant choisi individuellement, en fonction du poids, de la taille, du sexe et de l’âge du patient, de ses réactions allergiques, de ses modifications pathologiques, de ses maladies et opérations passées ou existantes. par conséquent, il est impossible d'indiquer le schéma de réadaptation et de traitement. Vous ne pouvez que supposer dans quelle situation le médecin peut prescrire un certain type de traitement ou vous appuyer sur les statistiques de l'OMS.

Dans tous les cas, si vous possédez une ordonnance miracle pour «guérir» la fibrose du foie, ne le testez jamais pour vous-même sans consulter un médecin. Tout cela peut nuire à l’état actuel de la maladie. Même une infusion ou une décoction de plantes apparemment inoffensive peut aggraver l'évolution de la maladie ou affecter la survenue d'autres affections apparentées. Par conséquent, il est préférable de ne pas se soigner soi-même, mais de se confier à des professionnels expérimentés qui sont responsables de la méthode de traitement du patient.


Articles Connexes Hépatite