Quelles prédictions peuvent être pour la fibrose du foie

Share Tweet Pin it

La fibrose hépatique est une maladie pouvant entraîner des complications mortelles, caractérisée par une dégénérescence diffuse de l'organe lors de la croissance d'un tissu cicatriciel conjonctif grossier. Cette pathologie accompagne presque toutes les maladies du foie caractérisées par une évolution chronique.

Formes et degrés de fibrose

La classification de la fibrose hépatique repose sur deux facteurs intervenant dans le développement de la maladie: la localisation de la pathologie et ses causes.

Selon la localisation de l'atteinte hépatique, on distingue les formes de fibrose suivantes:

  • veinulaire et préventif, touchant les lobes centraux de l'organe;
  • péricellulaire, associé à une dégénérescence des hépatocytes;
  • périductal, situé près des voies biliaires;
  • septale, accompagnée d'une mort importante de cellules hépatiques;
  • mixte, combinant les signes de toutes ces formes de fibrose.

Lorsque l'on considère cette pathologie du foie en fonction des raisons qui l'ont provoquée, on peut distinguer les types de fibrose suivants:

  • focale;
  • zonal;
  • cardiaque;
  • la périphérie;
  • congénital

La fibrose cardiaque se forme à la suite de diverses pathologies du cœur et du système cardiovasculaire. À l'endroit de la lésion du tissu hépatique, il peut en outre être focal, zonal, étendu.

La fibrose focale prend naissance lorsque le système circulatoire présente des dysfonctionnements, ce qui entraîne une stase sanguine locale ou une augmentation inacceptable de la pression dans cet organe.

La fibrose périportale est associée à une augmentation de la pression veineuse au niveau des organes, souvent due à la forme avancée d'une maladie parasitaire.

La fibrose congénitale est une maladie héréditaire et est le plus souvent observée chez les jeunes enfants.

La fibrose hépatique peut progresser pendant longtemps, en passant par toutes les étapes du développement. Les stades de développement de la fibrose hépatique sont déterminés par une méthode spéciale - l’échelle Metavir. Les degrés suivants de fibrose hépatique sont distingués:

  • F0 - pas de pathologie.
  • F1 - caractérisé par l'apparition d'une petite quantité de tissu conjonctif, les voies portales, l'insuffisance métabolique initiale entre les cellules du foie et du sang.
  • F2 - une augmentation de la zone de dommages à l'organe, l'expansion des voies portales, le changement de structure.
  • F3 - formation dans une grande quantité de tissu cicatriciel, taille du foie agrandie.
  • F4 - la propagation du tissu cicatriciel dans tout le corps, caractérisée par des processus irréversibles, un risque élevé de décès.

Le traitement et le pronostic de la maladie dépendent en grande partie du stade de détection de la fibrose hépatique.

Raisons

Afin de bien prescrire un traitement, il est nécessaire de déterminer la cause première de la maladie et les facteurs qui ont provoqué son développement.

La fibrose hépatique peut être causée par les raisons suivantes:

  1. Abus d'alcool prolongé.
  2. Prédisposition héréditaire (maladie de Wilson-Konovalov).
  3. Pathologies auto-immunes (cirrhose biliaire, hépatite auto-immune).
  4. Hépatite virale aiguë et chronique causée par un type de virus de l'herpès.
  5. Autres maladies virales (infection à cytomégalovirus, mononucléose).
  6. Certains médicaments (produits anticancéreux et antirhumatismaux, vitamine A et ses dérivés).
  7. Exposition à des substances toxiques, des produits chimiques, des toxines.
  8. Hypertension portale.
  9. Maladies des voies biliaires: leur blocage, la formation de calculs, cholangitis primaire.
  10. Insuffisance cardiaque chronique.
  11. La présence de stase veineuse dans le foie (syndrome de Budd-Chiari) et d’autres.

La fibrose de cet organe se développe presque toujours longtemps, sur plusieurs années, passant progressivement d'un stade à l'autre. Mais il arrive parfois que la maladie évolue rapidement et aboutisse à la mort en quelques mois. La progression de la maladie est causée par de nombreux facteurs: diabète sucré, obésité, faible immunité, etc.

Les symptômes

La plus dangereuse dans le développement de la fibrose hépatique est la période d'absence de symptômes de la maladie, lorsqu'il est encore possible de mettre en œuvre des mesures thérapeutiques efficaces pour restaurer l'organe. Les symptômes de fibrose deviennent apparents avec une forte destruction de l'organe.

Les premiers signes de la maladie ne correspondent pas toujours aux pathologies du foie. Ceux-ci comprennent:

  • se sentir fatigué tout le temps;
  • somnolence;
  • diminution de la capacité de travail;
  • incapacité à supporter le stress physique et psychologique;
  • la formation d'un grand nombre d'hémorragies sur le corps.

Seul un examen approfondi peut déterminer le tableau clinique exact de la maladie:

  • les résultats des tests sanguins indiquent une carence en fer;
  • les marqueurs de fibrose hépatique correspondent à un rapport AST / ALT> 1;
  • une augmentation rapide du volume de la rate;
  • saignements internes fréquents;
  • varices de la paroi frontale du foie.

L'apparition de modifications pathologiques dans le corps au stade initial de la maladie est uniquement déterminée par un examen en laboratoire du matériel biologique.

Avec la fibrose hépatique développée, les symptômes du patient sont les suivants:

  1. Anémie sévère.
  2. Défaut dans le système immunitaire.
  3. Foie élargi, rate.
  4. Vomissements avec du sang.
  5. Perturbation de la digestion des aliments.
  6. Réduction de poids.

Le pronostic de fibrose du 1er et du 2e degré avec une détection rapide et un traitement approprié est favorable. Les grades 3 et 4 de la maladie entraînent des modifications irréversibles des organes. Le stade final de cette pathologie du foie est la cirrhose, dont le seul traitement est la greffe d'organe.

Les symptômes de fibrose hépatique au cours de l'hépatite sont précoces et plus prononcés: on observe un jaunissement du blanc des yeux et de la peau, une douleur intense dans l'hypochondre droit, en particulier lors des mouvements.

Des complications

Dans la fibrose hépatique, des complications peuvent survenir en raison de:

  • erreur de diagnostic;
  • traitement inopportun;
  • manque de qualifications du médecin dans la prestation de soins médicaux.

Le plus souvent, on rencontre les effets négatifs d’une maladie organique:

  • hypertension chronique;
  • varices pathologiques du foie et d'autres organes internes avec des saignements constants;
  • syndrome hépato-pulmonaire associé à un manque d'oxygène dans les hépatocytes;
  • accumulation de liquide dans le péritoine;
  • la péritonite;
  • syndrome hépato-rénal;
  • insuffisance hépatique chronique;
  • des problèmes d'estomac, des intestins en raison de la perte de la fonction hépatique normale;
  • carcinome hépatocellulaire;
  • lésions hépatiques cirrhotiques.

Pratiquement toutes les complications de la fibrose hépatique peuvent être fatales. La fibrose, qui provoque des complications dues à l'hépatite C chronique virale, est particulièrement dangereuse. Dans ce cas, la maladie évolue constamment, provoquant des lésions hépatiques graves et irréversibles.

Méthodes de diagnostic

Un diagnostic précoce et un diagnostic utilisant les méthodes les plus récentes élimineront les erreurs de traitement et éviteront des complications potentiellement mortelles.

Vérifier la présence de fibrose hépatique peut être une méthode de laboratoire et une méthode instrumentale.

Les méthodes de recherche en laboratoire comprennent:

  • formule sanguine complète: permet d’identifier l’anémie, la présence de processus inflammatoires dans le foie, de déterminer la réduction des facteurs de coagulation;
  • biochimie sanguine: aide à déterminer la fonctionnalité du foie, du pancréas;
  • tests de dégradation du foie - PGA-index;
  • analyse d'urine: lorsque la fibrose hépatique révèle des lésions auto-immunes;
  • analyse des matières fécales: détermine l'invasion parasitaire, etc.

La méthode instrumentale informative de diagnostic de la fibrose hépatique est l’échographie, qui permet de détecter les zones pathologiques du tissu cicatriciel conjonctif.

Les méthodes instrumentales importantes doivent être considérées:

  • oesophagogastroduodenoscopy, dans lequel l’endoscope examine les organes internes pour la présence d’un grossissement veineux;
  • tomodensitométrie du foie, détermination des tumeurs malignes, divers dommages aux tissus de l'organe;
  • biopsie du foie, permettant un diagnostic précis de la fibrose hépatique et de son stade de développement;
  • L'élastographie est la méthode de recherche alternative la plus récente dans laquelle la fibrose hépatique est déterminée par ultrasons à l'aide d'un appareil Fibroscan spécial.

Au cours des activités de diagnostic, le médecin doit s'informer des conditions et du mode de vie du patient, de la présence d'une maladie du foie chez ses proches, procéder à un examen et à la palpation de l'abdomen et recueillir d'autres informations importantes.

Caractéristiques du traitement

Après le diagnostic et la détermination du stade de développement de la fibrose hépatique, le spécialiste prescrit un ensemble de mesures thérapeutiques comprenant:

  1. Traitement médicamenteux.
  2. Régime alimentaire spécial et adaptation au mode de vie.
  3. L'utilisation de remèdes populaires.
  4. Intervention chirurgicale.

Le traitement de la fibrose hépatique vise à éliminer la cause qui a provoqué le développement de la maladie, en arrêtant le processus de régénération des organes et en restaurant ses fonctions. Au cours du traitement à n'importe quel stade de la maladie, les médicaments suivants peuvent être prescrits:

  • les hétéroprotecteurs qui aident les hépatocytes à rester viables (Heptral, Maksar);
  • les glucocorticoïdes;
  • cytostatiques, suspendant le tissu cicatriciel;
  • immunomodulateurs qui aident à renforcer le système immunitaire pour lutter contre la maladie;
  • médicaments cholérétiques qui éliminent la stagnation de la bile (Allachol, Nikodin);
  • médicaments anti-inflammatoires;
  • les diurétiques qui éliminent les liquides de la cavité abdominale;
  • des analgésiques;
  • des antioxydants qui neutralisent l'action des toxines et des poisons;
  • enzymes qui contribuent à la digestion des aliments.

Si la fibrose est causée par des infections virales, des médicaments antiviraux sont prescrits. Si l'alcoolisme est devenu la cause de la maladie, un rejet complet des boissons alcoolisées et la normalisation du mode de vie sont nécessaires. Un traitement supplémentaire est sélectionné pour chaque patient individuellement. Le traitement dépend en grande partie des qualifications du médecin traitant, du traitement de la fibrose hépatique, quel que soit son degré de connaissance.

Dans les cas graves, la maladie peut nécessiter une intervention chirurgicale. Les indications peuvent être:

  • la schistosomiase;
  • prévention des saignements internes;
  • l'hypersplénisme;
  • cirrhose, etc.

Lors de la réalisation d’opérations, on utilise souvent une méthode laparoscopique simple. En cas de cirrhose, seule une greffe d'organe sauvera le patient de la mort.

En tant que complément efficace au traitement traditionnel, vous pouvez appliquer les méthodes de traitement traditionnelles, mais uniquement après consultation de votre médecin.

Régime alimentaire

La nutrition alimentaire pour les maladies du foie devrait être complète, mais avec certaines limitations. Il est impossible d'améliorer l'état du patient atteint de cette pathologie sans suivre un régime spécialement conçu numéro 5.

Les principes qui sous-tendent cette nutrition thérapeutique doivent être pris en compte:

  • restriction des graisses et des glucides;
  • utilisation de produits figurant sur la liste des produits autorisés;
  • cuisson par rôtissage, ragoût, cuisson à la vapeur;
  • exclusion du régime des aliments épicés, fumés, frits et salés;
  • repas fréquents divisés;
  • respect du régime de consommation - consommation quotidienne d'au moins 2 litres d'eau pure;
  • interdiction des plats chauds et froids;
  • interdiction totale de l'alcool.

En cas de fibrose hépatique aux 3ème et 4ème degrés, les aliments diététiques sont particulièrement stricts. Le régime quotidien est préparé par un nutritionniste sur une base individuelle. Certains produits peuvent même être exclus de la liste des produits autorisés.

Il est interdit aux patients de consommer des aliments qui stimulent la sécrétion de la digestion, contenant des fibres grossières, des purines et de l'acide oxalique.

Prévision et prévention de la maladie

Afin d'éviter la dégénérescence du tissu hépatique, vous devez suivre des règles préventives simples:

  1. Abandonnez les mauvaises habitudes: fumer, abusez de l'alcool.
  2. Évitez les conditions de travail néfastes, restez dans des endroits soumis à des conditions environnementales défavorables.
  3. Essayez d'éviter les situations stressantes.
  4. Ne pas se soigner soi-même.
  5. Les médicaments ne doivent être pris qu'en cas d'absolue nécessité et sur prescription d'un spécialiste.
  6. Mangez des aliments sains.
  7. Subir des examens médicaux réguliers.
  8. Traiter les maladies identifiées, notamment la gastrite, la pancréatite, la cholécystite, etc.
  9. Améliorer l'immunité.
  10. Mener une vie active.
  11. Être souvent à l'air frais.

Lors de la détection de la fibrose de l'organe principal de la formation du sang, il est important de suivre un traitement complet et opportun.

Le pronostic de cette maladie du foie à 1 et 2 degrés avec une détection opportune et un traitement qualifié est favorable.

La pathologie du foie de grade 3, même lors d’une thérapie complexe, ne se termine pas toujours par une guérison complète, mais il est possible d’atteindre l’état du patient.

En l'absence de traitement adéquat, la fibrose de l'organe entre dans la phase finale, souvent fatale. Le traitement au 4ème stade de la maladie n'est possible que chirurgical. Aider le patient à ce stade de développement de la pathologie ne peut que la transplantation du foie.

Fibrose hépatique à divers degrés et à quel point ils vivent avec la maladie

La fibrose hépatique consiste à cicatriser le tissu hépatique et à le transformer en tissu fibreux. Les raisons en sont diverses maladies qui ont provoqué des lésions hépatiques et une altération du flux sanguin hépatique (hépatite, alcoolisme), des virus (CMV, mononucléose, troubles hormonaux, pathologies des voies biliaires, maladies héréditaires, parasites, etc.). Quel est le diagnostic de fibrose hépatique, quels sont ses signes et comment le traiter sont décrits ci-dessous.

Classification de la pathologie

A partir de quelles zones sont sensibles à la croissance du tissu conjonctif, 5 formes de fibrose sont classées:

  1. Venular - affecte le centre des segments du foie et les parois des veines.
  2. Pericellular - encrassement autour des cellules d'un organe.
  3. Les cicatrices septiques capturent de vastes zones et bloquent le réseau veineux et artériel.
  4. Périductif - se propage et affecte les voies biliaires
  5. Mixte - caractérisé par un complexe de tous les symptômes décrits ci-dessus.

La sévérité du développement de la maladie détermine 5 stades de la cicatrisation du foie selon l'échelle METAVIR:

  • F0 - pas de cicatrices;
  • La fibrose hépatique F1 - du premier degré est caractérisée par des lésions fibreuses du système circulatoire (voies portales) sans formation de couches cicatricielles;
  • F2 - fibrose du foie 2 degrés commence l'apparition progressive des septa fibreux;
  • La fibrose hépatique (pont) F3 - grade 3 est diagnostiquée par une augmentation du nombre de septa dans l'organe; au troisième stade de la cicatrisation, des cloisons fibreuses se forment dans le foie;
  • F4 - avec fibrose hépatique avancée de grade 4, modifications nécrotiques affectant de larges zones du foie, début de la formation de faux lobes hépatiques et début de maladies associées - cirrhose, ascite (accumulation de liquide dans la cavité abdominale), gastrite atrophique focale, maladie gastro-œsophagienne (décharge de l'estomac dans l'œsophage) nourriture), etc. Dans la grande majorité des cas, la fibrose de grade 4 est fatale.

Il existe une fibrose focale, périportale, cardiaque et congénitale - tout dépend de l'étiologie de la maladie. Focal - est une petite cicatrice à la place de granules de foie individuelles. C'est le stade initial de la maladie. La fibrose hépatique périportale se manifeste sous la forme d'une maladie présentant tous les signes classiques du développement de la maladie et les stades de son évolution.

La fibrose cardiaque du foie survient lorsque le sang stagne dans le corps en raison de défaillances de l'activité cardiaque sur une longue période. Du sang stagnant sous l'action d'une pression accrue des veines s'infiltre dans le tissu hépatique et le serre, ce qui perturbe la circulation normale et l'écoulement de la bile par les voies biliaires. La fibrose congénitale a une étiologie héréditaire, elle est assez rare. Avec ce type de maladie, les cicatrices divisent le foie en morceaux.

Méthodes de diagnostic et symptômes de la maladie

Le diagnostic de fibrose hépatique dans les premiers stades du développement de la maladie est difficile car il n’ya pas de signes avant-coureurs. Identifier la maladie n’est possible qu’après analyse des cellules vivantes obtenues par biopsie. Cela permettra de connaître le degré de fibrose. Au début, une augmentation du volume du foie est caractéristique; diminution des globules blancs, des plaquettes et des globules rouges.

Si une personne souffre de fibrose hépatique, les symptômes ne peuvent apparaître que 5 à 10 ans après le début du désordre pathologique dans l'organe, lorsque la contraction et la déficience fonctionnelle deviennent assez importantes. Les symptômes de la fibrose hépatique sont secondaires et sont plus souvent les signes de la maladie qui a provoqué les cicatrices - nausée, faiblesse et fatigue, douleur et lourdeur du côté droit, foie hypertrophié. Au cours des stades avancés, la rate augmente, les veines du tube digestif et une hyperhémie surviennent, de l'anémie et des troubles de la coagulation, etc.

Le diagnostic de la lésion fibreuse comprend une analyse de laboratoire complète et des études instrumentales:

  • OAK et OAM;
  • coprogramme;
  • biochimie sanguine, qui permet de déterminer le contenu de divers composants caractérisant l'activité du foie et du pancréas;
  • Indice PGA;
  • prendre un tissu d'organe pour analyse;
  • Échographie pour la présence de nœuds et de sceaux;
  • endoscopie du foie et de l'œsophage;
  • élastographie - pour déterminer l'élasticité du tissu hépatique et la présence de composés cicatriciels.

Principes de traitement

Contrairement à la cirrhose du foie, qui a des effets irréversibles et la mort, le pronostic du traitement de la fibrose est favorable dans de nombreux cas, en particulier au cours des deux premiers stades.

Traitée et pathologie? Les principales circonstances affectant la réversibilité du processus:

  1. Comment a commencé la maladie. Par exemple, la fibrose hépatique du premier degré est curable si le traitement est démarré rapidement.
  2. La présence de substances actives (macrophages) pouvant absorber le collagène, qui est le "matériau de construction" de la fibrogenèse.
  3. Type de tissu conjonctif (septa). Les tissus cicatriciels sont actifs (contiennent un grand nombre de cellules et sont rapidement transformés) et passifs. Un grand nombre de septa conduit à une nécrose des cellules hépatiques et à la formation de faux lobes du foie. Les septa, qui se développent sur les parois des vaisseaux sanguins et des veines, entravent la circulation sanguine dans le foie et entraînent une insuffisance hépatique.

Selon le stade de fibrose hépatique, toute une gamme de thérapies est utilisée:

  1. Neutralisation ou affaiblissement des facteurs ayant conduit au développement de pathologies (thérapie étiotropique): médicaments antiviraux (pour les maladies virales); neutralisation de substances nocives (alcool, drogues agressives, produits chimiques); pour réduire la stase du sang - la saignée (hirudotherapy).
  2. Thérapie pathogénique visant à améliorer les processus pathogènes se produisant dans le corps du patient au cours de la fibrose: élimination des déchets corporels qui, en bonne santé, sont éliminés par le foie mais s'y accumulent en violation de ses fonctions (excès de cuivre, de bile et d'autres substances toxiques); suppression des signes d'hépatite auto-immune; conclusion de la bile stagnante du tractus biliaire.
  3. Thérapie antifibre - utilisation de médicaments qui inhibent le développement des cellules fibrogènes. Il s’agit d’une nouvelle direction en matière de traitement, qui n’a pas encore été généralisée, mais qui offre de bonnes perspectives.
  4. Traitement symptomatique - Soulagement des symptômes accompagnant la fibrose - Utilisation de médicaments antibactériens, de diurétiques, de décongestionnants, etc.
  5. Traitement des maladies dont la complication était la prolifération des tissus cicatriciels: traitement des affections du foie, de la vésicule biliaire et des voies biliaires - nomination de hépatoprotecteurs, médicaments hormonaux (glucostéroïdes), agents de renforcement du système immunitaire et de cholérétique, antioxydants;
  6. Thérapie générale - la nomination de complexes de vitamines avec une teneur en vitamine B, acides foliques, acides lipoïques et ascorbiques et enzymes; thérapie de régime.

Conseils de grand-mère

Le traitement de la fibrose du foie par des méthodes traditionnelles (infusions médicinales, décoctions et poudres à base de plantes) peut être attribué à un traitement auxiliaire (soulagement de certains symptômes) ou de soutien, car il est inefficace en soi.

Voici quelques recettes de la médecine traditionnelle:

  1. Pour faciliter l'écoulement de la bile, stimuler la régénération des hépatocytes, renforcer le système immunitaire est très utile pour utiliser la teinture de chardon-Marie, ainsi que ses graines broyées.
  2. Une teinture de cinquefoil blanc (50 g. De racines coupées finement est versée avec 0,5 l de vodka et maintenue pendant 30 jours), ce qui ralentit la prolifération des cellules des tissus fibreux. Prendre avec de l'eau en ajoutant 20-30 gouttes de perfusion.
  3. Un bon agent cholérétique et immunomodulateur est une décoction de cynorrhodon additionnée d’écorce de nerprun.
  4. Une décoction de soie de maïs agit en tant qu'agent anti-inflammatoire cholérétique.
  5. L'huile d'olive avec l'addition d'une portion égale de miel contribue à la sortie de la bile et facilite le nettoyage des voies biliaires.

Une grande importance dans l'obtention de résultats favorables dans le traitement et combien de temps le patient vivra dans le futur, a un régime alimentaire.

Le régime alimentaire pour la fibrose hépatique est le suivant:

  1. Refus de consommer des boissons alcoolisées et non alcoolisées, des produits du tabac; aliments salés et épicés.
  2. La restriction dans le régime alimentaire des aliments riches en matières grasses et en cholestérol, glucides, aliments fumés, bouillons gras, aliments frits.
  3. Exclusion du régime alimentaire des produits provoquant la formation de gaz (chou, légumineuses).
  4. Autorisé à utiliser des variétés de viande et de volaille faibles en gras.
  5. Les repas doivent être diététiques - cuits à la vapeur ou bouillis.
  6. Il est nécessaire d'augmenter le nombre de produits riches en vitamines et protéines, fruits frais et légumes.
  7. Boire de grandes quantités de liquide à jeun (1 à 2 litres d’eau par jour).
  8. Manger est souvent nécessaire, mais en petite quantité (5-6 fois par jour).

Prévention de la fibrose du foie

Comme on dit, mieux vaut prévenir la maladie que la soigner. Par conséquent, les mesures visant à prévenir le développement de cette maladie dangereuse revêtent une grande importance:

  • vaccination contre l’origine virale de l’hépatite, diagnostic et traitement rigoureux;
  • réduction du stress physique dans les pathologies du foie;
  • élimination des facteurs nocifs pour le foie (alcool, drogues, produits chimiques ménagers, etc.);
  • respect des principes d'une saine alimentation;
  • diagnostic régulier du tube digestif et du foie;
  • prévention et traitement des maladies du système digestif (gastrite, ulcère gastrique et duodénal), du foie, du pancréas et de la bile, des reins;
  • vitamines et immunité.

Quelles sont les prédictions

Toute personne chez qui on a diagnostiqué une fibrose (du foie) a une question logique: combien de temps vit-elle avec cette maladie? Des facteurs tels que le taux de croissance du tissu cicatriciel, les causes de la maladie, la qualité du traitement et la mise en œuvre stricte des recommandations médicales par le patient, ainsi que les régimes amaigrissants ont une incidence sur l'espérance de vie. Le strict respect de toutes les prescriptions du médecin traitant garantit un pronostic positif et un rétablissement de la fibrogenèse dans 70% des cas; vous permettant de vivre pleinement votre vie future.

L'âge du patient, l'abus d'alcool, une diminution de l'immunité, le surpoids et des perturbations hormonales ont également un effet favorable sur le pronostic du traitement de la fibrose. Comme le montrent les statistiques médicales, la fibrose est plus fréquente chez les hommes et leur pathologie se développe plus rapidement que les femmes.

Au dernier stade de la maladie, qui s'est transformé en cirrhose du foie, aucun cas avec un résultat positif n'a été enregistré en médecine. En moyenne, l'espérance de vie est d'environ 5 ans.

Fibrose hépatique

La fibrose hépatique est une maladie dans laquelle le tissu conjonctif normal du foie est remplacé par du tissu conjonctif, de sorte que le foie perd sa fonction.

La maladie se développe asymptomatiquement pendant longtemps. Cela complique le diagnostic et le traitement.

Considérez plus en détail ce qu'est la fibrose et comment y faire face?

Facteurs prédisposants

Causes de la fibrose du foie:

  • le plus fondamental est l'alcoolisme, en raison de l'augmentation du stress, le foie travaille pour l'usure;
  • régime alimentaire inadéquat (consommation excessive d'aliments gras et frits, restauration rapide, etc.);
  • traitement à long terme avec des médicaments puissants;
  • intoxication chimique;
  • hépatite virale (en particulier C);
  • maladies systémiques graves (diabète sucré, hyperthioréose, maladie des calculs biliaires);
  • immunité réduite.

Distinguer séparément une telle maladie comme la fibrose congénitale du foie. Il s’agit d’un processus lourd, génétiquement déterminé, qui affecte non seulement le tissu hépatique, mais aussi les vaisseaux et les voies biliaires. Des anomalies se forment dans le foie au cours du développement fœtal.

Informations générales sur la maladie

La fibrose prévalente est une inflammation chronique des organes.

Pour délimiter le foyer pathogène, le foie commence à produire du tissu fibreux conjonctif. Il est plus dense que le parenchyme hépatique, de sorte que les cicatrices se forment sur l’organe.

Le tissu conjonctif contient une grande quantité de collagène et de substance extracellulaire. Les tissus fibreux altèrent la capacité du foie à remplir ses fonctions, ce qui fait souffrir tout le corps.

Il existe trois types de fibrose selon l'origine:

  • primaire non cirrhotique - se produit sur le fond de la maladie cardiaque chronique, l'échinococcose et la brucellose. Le processus d'altération de la perméabilité des vaisseaux hépatiques se manifeste, ce qui nuit à la nutrition de l'organe;
  • périportale - causée par une infection du corps par des helminthes (schistosomiase);
  • fibrose héréditaire (décrite ci-dessus).

En fonction de la localisation des foyers de fibrose émettent:

  • veinules - foyers au centre du foie;
  • péricellulaire - la membrane de l'hépatocyte (l'unité structurelle du foie) est affectée;
  • zonaux - grands foyers de fibrose, la structure de tout l’organe est perturbée, elle est entièrement constituée de brins de tissu conjonctif;
  • tissu affecté périductal près des voies biliaires;
  • fibrose mixte.

Comment se manifeste la maladie?

Il n'y a pas de symptôme spécifique pour la fibrose du foie. Le plus souvent, la maladie est diagnostiquée au hasard, lors de l'examen d'organes voisins.

Avec la maladie, les manifestations suivantes sont possibles:

  • lourdeur et douleur douloureuse dans l'hypochondre droit;
  • diminution de l'appétit;
  • troubles digestifs (nausée, vomissement);
  • selles avec facultés affaiblies;
  • faiblesse et somnolence;
  • irritabilité;
  • maux de tête.

Tous ces symptômes apparaissent après le stade 2-3 de la fibrose. Ils peuvent être des manifestations d'une autre maladie, car le diagnostic de fibrose hépatique est considérablement difficile.

Dans les cas avancés (stades 3 à 4), il est associé à une jaunisse, une ascite (accumulation de liquide dans la cavité abdominale), des démangeaisons cutanées, une décoloration de l'urine et des fèces, une altération de la conscience (encéphalopathie hépatique).

Diagnostic de la fibrose

Avec l'apparition de symptômes pathologiques, le patient contacte la clinique. Le gastro-entérologue ou le médecin généraliste traite et diagnostique cette maladie.

Afin de poser un diagnostic, le médecin procède à un examen. Dans les premières étapes, ce ne sera pas informatif. Mais si un patient présente une fibrose de 3 ou 4 degrés, la palpation augmentera sensiblement la taille du foie, ainsi que sa structure plus dense. Un patient peut se plaindre d'une douleur liée à la pression.

De plus pour le diagnostic:

  • numération globulaire complète - diminution de l'hémoglobine, des globules rouges, augmentation de l'ESR;
  • analyse d'urine - la présence de protéines dans elle, cylindres, bilirubine;
  • test sanguin biochimique - augmentation de l’activité de tous les paramètres hépatiques (ALT, AST, bilirubine, phosphatase alcaline, etc.);
  • Échographie du foie - au cours de l'examen, on peut détecter une augmentation de la taille de l'organe et une modification de sa structure: cordons du tissu conjonctif, foyers de fibrose, kystes parasitaires, dilatation des voies biliaires et vaisseaux du foie;
  • L'élastométrie indirecte - réalisée à l'aide d'un fibroscan, permet d'évaluer la structure du foie sans compromettre l'intégrité de la peau. Le dispositif évalue l'élasticité des tissus: le tissu fibreux est plus dense que le parenchyme normal du foie;
  • IRM, TDM - la quantité et la qualité des foyers fibreux sont déterminées.

Mais pour diagnostiquer la fibrose du foie, il est nécessaire de réaliser une biopsie. Au cours de l'examen, une grosse aiguille de fraise (sous contrôle échographique) prélève un morceau du tissu hépatique affecté pour analyse.

Pour évaluer les stades de la fibrose, utilisez l’échelle suivante:

Formation de tissu fibreux

  • 0 degré - pas de fibrose;
  • Fibrose du 1er degré - altération de la fonctionnalité du foie. Les voies portales sont en forme d'étoile. Si la maladie est détectée à temps et que le traitement est instauré, le pronostic est favorable;
  • Fibrose de grade 2 - le nombre de lésions fibreuses augmente. Des septa uniques apparaissent dans les lobes hépatiques. Avec l'aide de médicaments possible fonctionnement normal du foie;
  • Fibrose de grade 3 - le foie est lacé avec des cordons de tissu conjonctif, sa taille est agrandie, les voies biliaires sont élargies. Le pronostic est défavorable. La pharmacothérapie donne peu de soulagement.
  • Grade 4 - la maladie se transforme en cirrhose, qui ne peut pas être traitée. La greffe du foie est le seul moyen de survivre avec un tel diagnostic.

Si le patient présente des contre-indications à la biopsie (coagulation sanguine réduite, kystes parasitaires, mauvais état du patient), le diagnostic de fibrose hépatique peut être posé sur la base de l'élastométrie.

Traitement de la maladie

En thérapie, il y a plusieurs domaines:

  • effets sur la cause de la maladie (antiviral, traitement anthelminthique);
  • élimination de l'inflammation;
  • inhibition de la croissance du tissu fibreux.

Pour réduire l'inflammation, utilisez:

  • médicaments anti-inflammatoires hormonaux - prednisolone, méthylprednisolone;
  • hépatoprotecteurs - contribuent à la restauration du tissu hépatique: Essentiale, Karsil, Ursosan, Ursofalk, Heptral, Heptor, Ursoliv, Livodeksa (utilisé dans un mois);
  • antioxydants - bloquent les processus oxydatifs dans les cellules du foie: vitamines E, C, A;
  • immunosuppresseurs - médicaments qui suppriment l'activité pathologique du système immunitaire: azathioprine;
  • Les cytostatiques sont des médicaments qui bloquent la division rapide des cellules fibreuses: Méthotrexate, Méthode.

Pour supprimer la croissance du tissu fibreux prescrit:

  • immunomodulateurs - Viferon, Ergoferon (durée d'administration 10-14 jours);
  • substances qui améliorent la microcirculation - Pentoxifylline;
  • médicaments anti-prolifératifs - réduisent la production de cellules conjonctives: Altevir.

La correction du mode de vie est très importante. Le patient doit absolument renoncer à l'alcool et limiter l'utilisation de médicaments hépatotoxiques (AINS, stéroïdes, etc.). Assurez-vous de ramener votre poids à des nombres normaux et ajustez la puissance. Dans le régime alimentaire devrait être assez de fruits et légumes frais, ainsi que de la viande maigre et du poisson.

Prévention et pronostic

Cette maladie est plus facile à prévenir qu'à guérir. Pour ce faire, vous devez bien manger, ne pas abuser de l'alcool et des drogues. Évitez le stress et le surmenage. Plus souvent à l'air frais.

Combien de personnes vivent avec une fibrose du foie? Si la maladie est diagnostiquée à un stade précoce, le patient vivra probablement jusqu'à un âge avancé. Avec un diagnostic tardif (stade 3-4), l'espérance de vie est de 5 à 12 ans.

Afin de commencer le traitement de la maladie à temps, subissez un examen de routine avec un médecin au moins une fois par an.

Caractérisation de la fibrose hépatique, degré, traitement et pronostic de la vie

Le foie est souvent affecté par diverses pathologies. Une des complications hépatiques les plus courantes est la fibrose ou le fibrome hépatique. Il n'appartient pas à des pathologies indépendantes, mais est formé en raison de pathologies qui affectent spécifiquement les structures hépatiques.

Pathogenèse

La fibrose hépatique fait référence à des processus compensatoires lorsque les tissus des organes endommagés sont remplacés par du tissu cicatriciel. Une pathologie similaire est observée dans presque toutes les maladies hépatiques chroniques, accompagnée d'une destruction lente et progressive des structures organiques.

De telles complications sont liées au fait que les tissus fibreux, par définition, n’ont aucune capacité de fonctionner. Par conséquent, la fibrose hépatique peut être appelée une affection dans laquelle le parenchyme sain d'un organe est remplacé par des structures fibreuses pathologiques dépourvues de fonctionnalité.

Lorsque les cellules hépatiques sont affectées par des facteurs hépatotropes, tels que des micro-organismes pathogènes ou des médicaments, elles sont partiellement endommagées, ce qui déclenche le mécanisme d'activation des structures cellulaires spécialisées.

À la suite de tels processus, les tissus fibreux s’accumulent, remplaçant complètement les cellules normales de l’organe. C'est l'activation de ces cellules étoilées qui déclenche le développement du fibrome hépatique.

Raisons

Provoquer des processus fibreux dans les tissus hépatiques peut être une grande variété de facteurs, notamment:

  • L'alcool Le fibrome alcoolique se développe généralement à la suite d’une consommation excessive d’alcool sur une période de 7 à 8 ans.
  • Hépatite d'origine virale (D, C, B), dans laquelle se développent des lésions inflammatoires aiguës des tissus de l'organe.
  • Facteurs héréditaires pour lesquels la présence de fibromes dans les proches parents du patient.
  • Pathologies virales telles que la mononucléose infectieuse ou l'infection à cytomégalovirus.
  • Les perturbations immunitaires, qui incluent les lésions auto-immunes des structures biliaires canalaires (cirrhose biliaire primitive), l’hépatite auto-immune - lorsque les cellules immunitaires commencent à détruire sans pitié leurs propres cellules hépatiques.
  • Hépatite d'origine toxique, dans laquelle le foie est affecté par des produits chimiques, des poisons, des substances toxiques, etc.
  • Les pathologies des voies biliaires, par exemple la cholélithiase, la cholangite sclérosante de type primaire ou l'obstruction extrahépatique des voies biliaires.
  • Acceptation de médicaments ayant des effets hépatotropes. Ceux-ci incluent des médicaments anticancéreux, des préparations de rétinol et des rétinoïdes, des antirhumatismaux.
  • Congestion veineuse dans le foie.
  • Maladie hypertensive de la forme de portail.
  • Certaines pathologies déterminées génétiquement comme la maladie de Wilson-Konovalov, etc.

Comme on peut le constater, les facteurs susceptibles de provoquer cette pathologie sont suffisants et l'identification correcte de l'étiologie est donc cruciale.

Les symptômes

Au début, les processus hépatiques fibreux ne s'expriment d'aucune façon. Les premiers symptômes apparaissent généralement cinq ans après le début du développement, voire plus tard. Seul un diagnostic complet et complet vous permet d'établir correctement le diagnostic du patient.

Très souvent, la rate est impliquée dans le processus pathologique, ce qui ne fait que compliquer le diagnostic fiable.

Les premières manifestations pathologiques sont des signes de fatigue, un manque de résistance au stress physique, ainsi qu’un stress psychologique et une diminution des performances.

Au fil du temps, le patient constate une diminution pathologique des forces immunitaires, des ecchymoses incompréhensibles, des varicosités se forment à la surface du corps, des hémorragies peuvent apparaître, suggérant une hémorragie des veines de l'œsophage. Le foie commence à se développer de manière irréversible et, sans traitement, une cirrhose se développe.

Signes d'hépatite C, B

Habituellement, avec des lésions fibreuses sur le fond de l'hépatite, la progression de la pathologie est permanente et irréversible.

Au cours du développement des processus pathologiques, il se produit une modification des structures du foie, dont le stade extrême est la cirrhose.

L’évolution naturelle de l’hépatite dépend directement du taux de développement d’une pathologie fibreuse. Le virus affecte de manière significative la progression des processus pathologiques, qui peuvent se manifester de différentes manières pour chaque patient, pour certaines personnes, le développement de changements irréversibles est ralenti et, au contraire, il est accéléré.

Mais dans la plupart des cas, la clinique de pathologie s'agrandit rapidement et développe rapidement une cirrhose, ce qui complique encore l'évolution de l'hépatite.

Les patients développent un inconfort douloureux dans l'hypochondre supérieur droit, souffrent constamment de maux de tête, une hyperthermie est souvent présente, le poids diminue, la sclérotique et la peau deviennent jaunes, et une accumulation de liquide de plus en plus importante se produit dans l'estomac et les jambes.

Chez les hommes, sur le fond de la fibrose et de l'hépatite, la libido chute et la gynécomastie se développe. Il y a des changements de comportement, la taille du foie continue de croître régulièrement, des varices sont observées sur la paroi antérieure du péritoine, l'urine devient sombre.

Les troubles mentaux se manifestent par un pessimisme constant, une irritabilité excessive et de l’anxiété. Les patients ont une peur inexplicable, ils ont une perte d'estime de soi et de concentration, ils éprouvent souvent une culpabilité déraisonnable, sont dans un état de retard.

Les formulaires

En fonction de l'étiologie, de la localisation du processus pathologique et de sa prévalence, la fibrose est classée en plusieurs formes cliniques:

  1. Périphérie - a une origine parasitaire et apparaît dans le contexte d’une infection par les trématodes, accompagnée par la formation de tissu fibreux autour des voies biliaires et des hépatocytes;
  2. Cardiaque - se développe en raison de pathologies cardiovasculaires ou d'une insuffisance myocardique;
  3. Les troubles congénitaux - génétiquement déterminés d’échange de matériel y conduisent;
  4. Focal - se manifeste par de petites formations cicatricielles à la place des nodules du foie, ce qui indique une détection précoce de la fibrose;
  5. La forme septale est caractérisée par une nécrose massive des tissus du foie avec la formation active de couches de tissu conjonctif, ce qui conduit rapidement à une violation de la structure dorsale de l'organe;
  6. Mixte - survient le plus souvent, accompagné de signes caractéristiques et de modifications de toutes les formes fibreuses existantes.

Stades de fibrose hépatique

Les hépatologues distinguent quatre étapes successives du développement de la fibrose hépatique:

  • Le premier degré est caractérisé par des modifications mineures du parenchyme de l'organe; bien que de petites modifications externes du foie soient déjà détectées, la formation de tissu conjonctif devient perceptible. Si la pathologie est révélée à ce stade, le pronostic de récupération est favorable.
  • Le deuxième degré est accompagné de changements séreux, les structures portales se développent, ce qui affecte immédiatement l'apparence de l'organe. En l'absence de traitement, cette étape entraîne des complications graves.
  • Le troisième degré de fibrose est caractérisé par la formation active de structures de tissu conjonctif. A ce stade, la fibrose prend la forme d'un pont. Le résultat peut être favorable si le corps réagit positivement au traitement et si le patient respecte scrupuleusement toutes les recommandations médicales.
  • Au quatrième stade du processus pathologique, qui est considéré comme final, les structures cicatricielles empêtrent complètement le tissu hépatique, des faux lobes se forment. La pathologie ne peut désormais être guérie que par une intervention chirurgicale, ce qui implique la transplantation d'un organe du donneur.

Échelle de métavir

Sur l'échelle de Metavir, la fibrose hépatique est divisée en cinq degrés:

  • F0 - pas de fibrose;
  • F1 - fonctionnement incomplet du foie, les échanges intercellulaires entre l'organe et le sang sont perturbés;
  • F2 - les changements pathologiques sont en augmentation, la zone de la lésion augmente, la maladie est difficile à traiter par effet;
  • F3 - les phoques se forment dans le parenchyme de l'organe, le pronostic est défavorable, en l'absence de traitement, la fibrose entre en phase terminale;
  • F4 - la cirrhose se développe, sans la transplantation du patient, le décès est prévu.

Autres échelles

Il existe d'autres degrés de détermination de la gravité des lésions fibreuses du tissu hépatique, par exemple le système de Knodel, selon lequel:

  • 0 - pas de fibrose;
  • 1-4 - un léger degré de fibrose;
  • 5-8 - le début des processus inflammatoires;
  • 9-12 - gravité modérée des lésions inflammatoires;
  • 13-18 - les lésions de l'organe sont graves et irréversibles.

Sur l'échelle d'Ishak, les fibromes hépatiques sont classés différemment:

  • Stade 0 - aucune fibrose n'a été détectée;
  • Étape 1 - la formation de septa courts se produit avec un léger impact sur les voies du portail;
  • Stade 2 - progression de la fibrose, des zones portales importantes sont affectées;
  • Stade 3 - la lésion s'étend sur de grandes surfaces;
  • Étape 4 - le nombre de septa augmente;
  • Stade 5 - Détection d'une cirrhose hépatique incomplète.
  • Étape 6 - La cirrhose se développe en pleine force.

La détermination correcte du stade fibreux permet à l'hépatologue de choisir le traitement le plus efficace.

Diagnostics

Les études diagnostiques pour les lésions fibreuses des structures du foie sont à grande échelle et comprennent de nombreuses procédures. Une analyse anamnestic est réalisée avec la collecte des plaintes des patients, l'analyse de sa vie et de l'hérédité familiale.

La composante mentale du patient est nécessairement évaluée afin de déterminer s’il existe des signes d’encéphalopathie hépatique dus à une lésion des cellules du cerveau par des produits de décomposition.

Comment traiter une fibrose hépatique de grade 2?

Il faut environ quatre ans pour que la fibrose de stade 1 devienne une fibrose hépatique de grade 2. Déjà dans les premiers stades de la maladie, un grand nombre d'hépatocytes meurent, ce qui affecte négativement le fonctionnement du foie et la performance des principales fonctions de l'organe.

Raisons

Aujourd'hui, les experts identifient de nombreuses causes différentes de fibrose. La maladie est souvent due à une mauvaise hérédité ou à la présence d’anomalies congénitales, ainsi qu’après une consommation prolongée ou non contrôlée de certains médicaments, de l’alcool ou à la suite d’une intoxication par des substances toxiques.

Les principales causes de l'apparition de la fibrose de la deuxième étape:

  • l'hépatite virale (B, C, D), accompagnée de l'apparition d'une inflammation aiguë;
  • diverses infections virales dans les formes aiguës et chroniques (mononucléose infectieuse);
  • infection à cytomégalovirus (un type d'herpès);
  • consommation d'alcool prolongée (plus de huit ans);
  • un affaiblissement marqué du système immunitaire;
  • hépatite auto-immune, lorsque le corps détruit indépendamment les cellules hépatiques saines;
  • déviation dans le fonctionnement des voies biliaires;
  • la présence de la maladie de calculs biliaires;
  • le développement d'une hépatite toxique, accompagné de dommages au foie avec divers poisons, substances, etc.
  • l'utilisation de certains médicaments (utilisés dans le traitement des tumeurs, des rhumatismes, etc.);
  • congestion veineuse dans les vaisseaux hépatiques.

C'est important! L'excès de poids, le diabète, le manque de nutriments essentiels peuvent causer une fibrose.

Symptômes et pronostic

Des signes de fibrose hépatique peuvent apparaître cinq ans après le début du processus pathologique. Souvent, la maladie est déjà au stade 2 de la maladie est accompagnée de:

  • augmenter la taille du corps;
  • thrombocytopénie;
  • saignements oesophagiens;
  • rate élargie.

La fibrose, qui limite le fonctionnement normal du foie, provoque souvent une cirrhose, ainsi que l'apparition d'une insuffisance hépatique, une hypertension portale. Ce stade ne peut pas être traité et nécessite une greffe du foie. Les premier et deuxième stades vont souvent sans symptômes. Par conséquent, à ce stade, la maladie est difficile à diagnostiquer. La deuxième étape peut être accompagnée d'une inflammation et d'une hypertrophie de la rate. Cela réduit le nombre de cellules sanguines (leucocytes, plaquettes), ce qui provoque une anémie, une anémie. Le tissu hépatique est significativement altéré.

C'est important! Avec le traitement initié en temps opportun dans la deuxième étape, le pronostic de récupération est favorable.

Le taux de progression dépend de la gravité des processus inflammatoires dans le foie. Le développement ultérieur de la maladie (stades 3 et 4) peut provoquer une cirrhose, l'apparition de varices de cet organe, une hémorragie, la formation de cicatrices.

Le pronostic de la fibrose du second degré dépend non seulement de la sensibilité individuelle de l'organisme à un traitement médical, mais également de la normalisation du mode de vie et du régime alimentaire.

Les formulaires

Sur la base du degré de prévalence et de la localisation du processus pathologique, plusieurs formes principales de l'évolution de la maladie peuvent être distinguées:

  • veinulaire - le foyer est situé dans la partie centrale du corps;
  • péricellulaire - inflammation principalement concentrée autour des hépatocytes;
  • septale - présence de grandes zones nécrotiques, formation d’un grand nombre de septa fibreux;
  • périductal - caractérisé par un tissu conjonctif en expansion constante, situé autour des canalicules biliaires;
  • forme mixte - la variante la plus commune de la fibrose, qui comprend tous les symptômes décrits ci-dessus.

Le taux de développement de la fibrose du stade initial au dernier stade dépend principalement du type de pathologie.

  • Une forme non cirrhotique peut se développer dans diverses maladies infectieuses graves. Dans le même temps, une thrombose dans les vaisseaux hépatiques peut se développer. Cette pathologie devient souvent une conséquence de la consommation excessive d'alcool, de la présence d'hépatites de différentes natures, de l'exposition à des substances toxiques, de l'usage incontrôlé de drogues.
  • La forme périportée est complétée par une hypertension en sueur et se caractérise par une sévérité accrue du débit. La maladie débute par des lésions parasitaires provoquées par de l’eau contaminée. Cette forme est dangereuse avec des complications graves lorsque l'helminthique pénètre dans le corps humain.

Diagnostics

Comme indiqué ci-dessus, la maladie au stade 2 est assez difficile à diagnostiquer, car le plus souvent, la fibrose à ce stade ne s'accompagne pas de problèmes significatifs dans le fonctionnement de tout l'organisme. Les premiers signes n'apparaissent que quelques années plus tard dans le processus de développement lent de la pathologie. Pour établir le degré de fibrose, les spécialistes ont mis au point différentes méthodes:

  • effectuer un test sanguin spécial pour déterminer le nombre de marqueurs spécifiques;
  • analyse d'urine;
  • échographie de la cavité abdominale;
  • méthode des radionucléides pour l'étude du foie (analyse à l'aide d'indicateurs radioactifs);
  • biopsie.

La biopsie est le moyen le plus efficace et informatif de diagnostiquer la fibrose. Elle vous permet d’établir non seulement le fait de la présence de la maladie, mais également de déterminer son stade. Une aiguille spéciale élimine un morceau de tissu de l'organe affecté, auquel un colorant spécial est ajouté. Après quoi, l'échantillon est examiné au microscope. Cette méthode de diagnostic vous permet de suivre le degré de développement d’anomalies fibreuses.

C'est important! Les experts recommandent une biopsie au moins une fois tous les trois ans. Cela permettra de suivre la dynamique du développement de la maladie et de corriger le traitement rapidement.

Traitement

Aux premiers symptômes et suspicion de la présence d'une fibrose, il est nécessaire de recueillir une histoire complète, afin de clarifier la présence de maladies hépatiques héréditaires. Auparavant, on supposait que le processus de remplacement des tissus fibreux sains était irréversible, mais des études menées ces dernières années prouvent la possibilité de l'inverse avec un traitement adéquat.

Le traitement de la fibrose du deuxième degré devrait être fondé sur une approche intégrée, influençant les conséquences de la maladie et la cause du processus pathologique. Il est impossible de dire comment traiter la deuxième étape. Cependant, il existe un principe général de traitement comportant trois phases: élimination de la cause, traitement des modifications pathologiques, réduction de la gravité des symptômes associés.

Remède

Si les spécialistes ont été en mesure de déterminer la cause de la maladie, il est nécessaire de commencer le traitement de la fibrose de degré 2 par une thérapie étiotropique.

  • Avec l'abus d'alcool devrait soulager le patient de la dépendance à l'alcool. L'utilisation d'autres méthodes thérapeutiques n'a pas de sens si la cause n'est pas éliminée.
  • Pour l'hépatite causée par un virus, on utilise des préparations d'interféron (Viferon), qui éliminent l'infection et ont un effet immunomodulateur.
  • Si la raison en était l’usage de drogues ou une intoxication toxique, vous devriez alors cesser l’empoisonnement et détoxifier.
  • En cas de maladie auto-immune, le traitement commence par l’utilisation de corticostéroïdes (prednisolone), qui aide à réduire l’inflammation, ainsi que de médicaments immunosuppresseurs qui réduisent l’activité des immunoglobulines attaquant les cellules saines (azathioprine).

Thérapie pour les changements pathologiques

Lorsque d'autres maladies chroniques ou aiguës de divers organes et systèmes deviennent la cause d'une fibrose du deuxième degré, le traitement doit alors viser à éliminer les modifications pathologiques du corps.

  • Thérapie des processus congestifs dans les voies biliaires. À cette fin, des médicaments cholérétiques (Allohol, Oxaphenamide), des antispasmodiques, s’il n’ya pas de concret (No-Spa, Drotaverine) sont utilisés.
  • Traitement de l'hypertension portale. À cet effet, des diurétiques (furosémide) sont utilisés pour aider à éliminer l'excès de liquide de la cavité abdominale.
  • Nettoyage du corps des substances toxiques, élimination de l'excès de cuivre, qui peut s'accumuler dans les troubles du métabolisme hépatique.
  • Afin de restaurer les cellules du foie (hépatocytes) endommagées et de les protéger, des hépatoprotecteurs (Ursohol, Essentiale) sont utilisés.

Sévérité réduite des symptômes associés

Les déviations dans le foie, même au deuxième stade, sont le plus souvent accompagnées de divers symptômes.

  • Pour éliminer les éruptions cutanées, utilisez des antihistaminiques (Loratadin, Suprastin).
  • En outre, la fibrose hépatique est souvent accompagnée d’états de dépression. Dans ce cas, l'utilisation d'antidépresseurs est recommandée (Neweloong, Paxil).
  • S'il existe des symptômes de douleur concomitants, par exemple des maux de tête, des analgésiques sont utilisés (paracétamol, analgin, nurofen).
  • En présence d'une fatigabilité rapide, on montre la paix et le repos, une alimentation équilibrée et la prise de complexes vitaminiques (Duovit, Vitrum).

Des études récentes ont montré que l’inflammation des tissus conjonctifs du foie est réversible, en particulier si le traitement ne commence pas au plus tard au deuxième stade de la maladie et peut être guérie par voie thérapeutique. Le marché pharmaceutique moderne propose des médicaments antifibreux spéciaux capables d’empêcher l’accumulation de cellules fibreuses et la formation de tissu fibreux. Cependant, l'efficacité et la sécurité de ces médicaments n'ont pas encore été prouvées.

Médecine traditionnelle

Si vous traitez la fibrose hépatique dans un complexe, dans ce cas, la thérapie avec l'utilisation de la médecine traditionnelle est indiquée avec le traitement médicamenteux. En outre, un traitement non médicamenteux est indiqué pendant la période de rémission afin de réduire le risque de récurrence. Appliquez les méthodes de traitement suivantes:

Pour améliorer la circulation de la bile et renforcer le système immunitaire, on utilise une teinture à base de graines de chardon-Marie moulues. Cet outil a un effet hépatoprotecteur. Pour inhiber la croissance des tissus fibreux, on utilise une teinture de potentille blanche. Pour ce faire, dix grammes de racines d'herbe sèche mélangées à cent millilitres de vodka ont été infusés pendant trente jours. Après avoir utilisé cet outil deux fois par jour, vingt à trente gouttes, arrosées d’eau.

C'est important! Il est déconseillé d'utiliser des teintures à base d'alcool dans le traitement de la fibrose du foie, lorsque la maladie est provoquée par une hépatite alcoolique.

Des effets cholérétiques et immunomodulateurs peuvent être obtenus en utilisant une décoction de cynorrhodon.

Pour préparer le bouillon, le fruit est versé avec de l'eau chaude et infusé dans un thermos pendant la nuit. Appliquez quelques cuillères à soupe trois fois par jour. Pour obtenir un effet cholérétique, utilisez une décoction de soie de maïs. Cet outil a un effet anti-inflammatoire, démontré dans la stagnation pathologique de la bile. Le bouillon contribue à la dissolution des pierres. L'huile d'olive a également un effet cholérétique. Il est particulièrement efficace d'utiliser l'huile en association avec du miel, en mélangeant les ingrédients à parts égales. Il faut comprendre que ce type de nettoyage n’affecte pas le processus de cicatrisation du foie, car il aide à éliminer les symptômes associés.

Des complications

En l'absence de traitement rapide, la fibrose au deuxième degré peut entraîner des complications graves et des conséquences négatives.

  • La complication de la fibrose et la transition des stades précoces de la maladie à un stade ultérieur, le développement de la cirrhose.
  • L'accumulation de grandes quantités de liquide et le développement d'une inflammation dans la cavité abdominale.
  • Dilatation significative de l'œsophage, saignements veineux.
  • Troubles de la conscience, accompagnés de troubles dans les muscles.
  • Développement de tumeurs du foie (carcinomes).
  • Insuffisance rénale sévère.
  • Le développement de maladies des organes affectés par la survenue de désordres dans le foie (anomalies du travail de l'estomac, des intestins, anémie, infertilité).

Conclusion

La maladie ne peut être vaincue que par des spécialistes qualifiés qui aideront à déterminer la cause de la fibrose et à prescrire un traitement efficace, empêchant ainsi le développement de la maladie jusqu'à des stades ultérieurs. La survenue d'une fibrose hépatique au deuxième degré incite une personne à changer de mode de vie. Le patient devrait abandonner ses mauvaises habitudes, boire de l'alcool, fumer, des aliments frits et fumés.

  • exercice régulier;
  • minimisation des situations stressantes;
  • repos complet;
  • une alimentation saine; exclusion des boissons alcoolisées.

Articles Connexes Hépatite