Le traitement de la fibrose hépatique à 3 degrés et combien de personnes vivent avec un tel diagnostic?

Share Tweet Pin it

La fibrose hépatique de grade 3 est une forme de pathologie grave, mal traitable et qui altère considérablement la qualité de vie du patient. Dans les premiers stades, cette maladie est traitée avec succès par des médicaments. Mais la fibrose est insidieuse dans le fait qu’elle est asymptomatique aux premiers stades du développement, ce qui rend difficile le diagnostic.

Comment se développe la fibrose?

La fibrose est une maladie caractérisée par le remplacement progressif des hépatocytes (cellules du foie) par du tissu fibreux. En fait, il s’agit d’un processus naturel, conséquence des réactions inflammatoires qui se produisent dans le foie dans diverses pathologies. Les formations fibreuses sont formées à la suite de l'activation de cellules étoilées (lipocytes) qui, dans un foie en bonne santé, sont dans un état de «sommeil». À mesure que le parenchyme hépatique est endommagé et détruit, les lipocytes commencent à produire des cellules fibrogènes composées de collagène et de fibres du tissu conjonctif.

Avec la progression de la maladie, les tissus fibreux se dilatent, interfèrent avec les processus du métabolisme et de la circulation sanguine dans l'organe affecté, le nombre d'hépatocytes en activité est réduit, le foie perd progressivement sa fonction. Dans les étapes initiales, ces modifications peuvent être arrêtées et inversées. Mais au stade 3 de la fibrose du foie, il est presque impossible de le faire, car la plupart des cellules de la glande sont déjà remplacées par du tissu cicatriciel. À ce stade, une thérapie complexe et compétente est très importante pour arrêter la progression du processus pathologique et empêcher le passage de la maladie au 4ème stade auquel se développe la cirrhose.

Causes de fibrose

Le mécanisme de formation du tissu fibreux peut déclencher diverses raisons. Les plus communs sont:

  • consommation régulière d'alcool;
  • empoisonner le corps de produits chimiques toxiques;
  • hépatite d'étiologies diverses (virale, toxique, médicinale);
  • anomalies congénitales du foie;
  • la présence de maladies concomitantes des systèmes cardiovasculaire, endocrinien et biliaire;
  • prédisposition génétique;
  • maladies de la nature auto-immune.

L'hépatite C doit s'accompagner de modifications fibreuses des tissus du foie. Mais ils se développent lentement. Dès l'apparition de la maladie, il peut s'écouler de 5 à 6 ans avant l'apparition des premiers symptômes prononcés de fibrose. La pathologie de la pathologie n'est significativement accélérée que tardivement, à 3 stades, lorsque la fonctionnalité du foie diminue et que l'organe ne peut plus fonctionner pleinement.

Les symptômes

Les premiers stades de la maladie ne présentent pas de symptômes spécifiques. Le patient peut se plaindre de faiblesse, de fatigue chronique, d’irritabilité accrue, de diminution de la capacité de travail, mais ne doit en même temps pas ressentir les signes indiquant une lésion de l’organe. Beaucoup considèrent que la détérioration du bien-être est un malaise temporaire associé à un processus de travail intense, mais au fil du temps, ils s'aperçoivent que même un long repos ne procure aucun soulagement.

À mesure que la maladie progresse, les symptômes deviennent plus prononcés et obligent le patient à consulter un médecin. Au stade 3 de la fibrose hépatique, les manifestations suivantes se manifestent:

  • Diminution de l'appétit, des nausées ou des vomissements résultant d'erreurs dans l'alimentation - utilisation d'aliments gras et épicés, de viandes fumées, de cornichons, d'alcool.
  • Symptômes dyspeptiques - ballonnements, flatulences, grondements, brûlures d'estomac, éructations et troubles des selles.
  • Sensation de lourdeur et de douleur constante dans l'hypochondre droit d'intensité variable - de la traction à la douleur, en passant par la douleur aiguë et insupportable.
  • Prurit douloureux, maux de tête et autres signes d'intoxication du corps par des produits toxiques qui s'accumulent dans le sang en raison de la perte des fonctions de filtration par le foie.
  • Gonflement des membres, ce qui se remarque le plus à la fin de la journée de travail.
  • L'apparition de saignements nasaux, saignements des gencives.
  • La température du corps pendant une longue période est maintenue autour de 37-37,5 ° C.
Lourd degré

L’obscurcissement de l’urine, qui acquiert la couleur de la bière brune en raison d’un excès de bilirubine et de ses produits de décomposition, indique le degré élevé de dommage. En violation du métabolisme des lipides dans les tissus, un excès de cholestérol et d’acides gras commence à se déposer, ce qui conduit à la formation d’un xanthome - de petits nodules ovales situés sous la peau des paupières, des paumes, de la plante des pieds. Le liquide s’accumule dans la cavité abdominale. En conséquence, l’estomac fait saillie et sa taille peut augmenter considérablement. Cette condition s'appelle ascite.

Le foie perd presque sa fonction, sa capacité à neutraliser les substances toxiques transportées dans tout le corps par la circulation sanguine et a des effets extrêmement négatifs sur le système nerveux et les cellules du cerveau. En conséquence, des troubles mentaux surviennent aux derniers stades de la fibrose. Le patient présente une instabilité émotionnelle, une tendance à la dépression, une léthargie, une dépression, une anxiété accrue, des peurs non fondées, des problèmes de mémoire, une concentration de l’attention, la capacité à absorber de nouvelles informations.

Au cours de la troisième phase de la fibrose, l’anémie se complique souvent, car la quantité d’hémoglobine et de globules rouges diminue fortement dans le sang. Le risque de saignement des vaisseaux dilatés augmente, les défenses de l'organisme sont fortement réduites et le patient devient particulièrement vulnérable à l'assaut de diverses infections.

Diagnostics

Il est possible de choisir le traitement le plus efficace au stade 3 de la fibrose hépatique uniquement après un examen approfondi comprenant un ensemble de procédures de diagnostic. Lors de la collecte de l'anamnèse, le médecin entendra les plaintes du patient, posera des questions sur les symptômes caractéristiques, découvre la présence d'une prédisposition génétique.

Le processus de palpation dépend de la nature de la douleur, de la taille du foie, de l'état de la peau, de la présence de signes associés (varicosités, schéma veineux, xantel). L'état psycho-émotionnel du patient est nécessairement évalué, car si le corps est intoxiqué par des substances nocives, une encéphalopathie hépatique se développe, au cours de laquelle les tissus cérébraux souffrent.

Les méthodes de diagnostic en laboratoire comprennent les procédures suivantes:

  • test sanguin (général) - détermine la présence d'inflammation, le taux d'hémoglobine et d'autres indicateurs importants;
  • test sanguin pour la biochimie - avec fibrose montre une augmentation du cholestérol, de la bilirubine, de la phosphatase alcaline, une augmentation de l'AST et de l'ALT;
  • coagulogramme - vous permet d'évaluer les troubles de la coagulation sanguine;
  • FibroTest - un test sanguin spécifique pour déterminer avec précision le degré de fibrose;
  • recherche immunologique - aide à déterminer la cause de la pathologie et le statut immunitaire de l'organisme.

Parmi les méthodes de recherche instrumentales utilisées:

  • Échographie - une procédure d’échographie permet d’évaluer l’état du foie et d’identifier les zones qui ont subi des modifications fibrotiques.
  • CT - en utilisant la tomodensitométrie, il est possible d’obtenir de multiples projections d’un organe, de construire son modèle tridimensionnel, de déterminer la présence d’un processus tumoral.
  • L'IRM est la méthode de diagnostic la plus récente et la plus informative, qui permet de déterminer les moindres changements dans les cellules, en précisant l'étendue des dommages et la forme de la fibrose.
  • Fibroscan (élastographie) - procédure faisant appel à des équipements modernes, permettant de déterminer le stade de développement de la fibrose et d'évaluer l'élasticité du parenchyme hépatique.
  • Bipsia du foie - la procédure est effectuée sous contrôle ultrasonore, le matériel biologique de l'étude est prélevé avec une aiguille spéciale, qui permet de pratiquer une ponction dans la cavité abdominale. Le matériel biologique est envoyé pour un examen histologique.

Sur la base des résultats obtenus, le médecin établit un diagnostic final et choisit un schéma thérapeutique efficace.

Traitement de fibrose grade 3

Chez le médecin, les patients veulent savoir s’il est possible de guérir une fibrose de grade 3? A ce stade, les modifications pathologiques du tissu hépatique sont déjà irréversibles. La formation de plusieurs septa porto-centraux (septa du tissu conjonctif) est observée dans le parenchyme du foie. Ils imprègnent l'épaisseur du parenchyme hépatique, violent la structure de l'organe et nuisent au fonctionnement normal du foie. Mais même à ce stade, un traitement bien choisi peut arrêter le processus pathologique et empêcher sa transition vers le stade suivant, qui menace le développement de la cirrhose.

La thérapie pour les stades avancés de la fibrose est longue et complexe, elle requiert de la patience du patient et une mise en œuvre précise de toutes les recommandations médicales. Le traitement complet vise à atteindre les objectifs suivants:

  1. élimination des causes provoquant des modifications fibrotiques;
  2. suppression du processus inflammatoire dans le tissu hépatique;
  3. prendre des médicaments qui ralentissent la formation ultérieure de tissu fibreux.

Si le processus pathologique se développe sur le fond de la nature virale de l'hépatite, un traitement antiviral est prescrit. En présence de maladies concomitantes du système biliaire, le schéma thérapeutique inclut des médicaments qui éliminent la stagnation de la bile, supprimant ainsi le processus inflammatoire de la vésicule biliaire. En outre, prescrire des enzymes digestives qui améliorent le fonctionnement du tube digestif. Avec des maladies concomitantes du cœur et des vaisseaux sanguins, des anticoagulants qui fluidifient le sang et des thrombolytiques empêchant la formation de caillots sanguins sont prescrits. Si le développement de la pathologie contribue à l'infection par des parasites, prescrit des agents anthelminthiques et antiprotozoaires.

Veillez à utiliser des médicaments - des chondroprotecteurs (Essentiale Forte, Gepabene, Heptral), protégeant les cellules du foie et favorisant leur régénération. Lorsque la nature auto-immune de la maladie afin de supprimer le processus inflammatoire en utilisant des médicaments cytotoxiques et glucocorticostéroïdes. Afin de réduire l'intoxication du corps, des médicaments à effet de détoxification et des antioxydants neutralisant l'action destructive des radicaux libres sont prescrits. Afin de renforcer le système immunitaire, on a recours à des immunomodulateurs et à des complexes multivitaminés. La composition du traitement doit inclure des médicaments bloquant la formation de tissu fibreux (inhibiteurs de l'ECA, interférons, différents variants d'antagonistes).

Le traitement chirurgical à un stade avancé de la fibrose n’est pratiqué que dans les cas où la thérapie traditionnelle ne fonctionne pas. Compte tenu de l'étendue de la lésion, différentes options chirurgicales sont utilisées:

  • splénectomie;
  • durcissement endoscopique des veines dilatées;
  • gastrotomie avec clignotement des veines touchées.

Dans les cas graves, accompagnés par le développement de la cirrhose, recours à la transplantation (transplantation) du foie du donneur. Il s'agit d'une opération complexe associée à de nombreux risques pour le patient, qui est réalisée uniquement dans les grands centres médicaux spécialisés.

Caractéristiques d'alimentation

Le régime alimentaire pour la fibrose du foie est une partie importante du traitement complexe. Il est recommandé au patient de réduire la quantité de sel consommée, d'abandonner les plats frits, gras et épicés. Les produits interdits comprennent les cornichons, les marinades, les viandes fumées, les produits en conserve et les produits semi-finis. Il est recommandé de refuser les pâtisseries fraîches, les confiseries, les sucreries, le chocolat. Au lieu de café fort, de cacao, de thé noir, de boissons gazeuses sucrées, il est conseillé de boire du thé aux herbes et du thé vert, des jus de fruits, des compotes, du bouillon de dogrose, de l'eau minérale sans gaz. La cuisson doit se faire sans épices ni assaisonnements, sans abandonner les sauces grasses, les graisses animales réfractaires. Beurre - remplace le légume (olive, tournesol).

Il est recommandé de cuisiner des plats, de cuire à la vapeur et de mijoter. Ces méthodes de traitement thermique, telles que le rôtissage ou la cuisson au four, doivent être abandonnées. La nourriture doit être fractionnée, vous devez manger souvent, toutes les 3 heures, en petites portions. Le régime devrait comprendre de la viande diététique bouillie (poulet, lapin), des produits à base de viande hachée (côtelettes à la vapeur, boulettes de viande, boulettes de viande), des variétés de poisson faibles en gras et des fruits de mer. Cuisson de légumes, céréales, soupes au lait, préparation de salades à partir de légumes frais avec de l'huile végétale. Sur le côté, vous pouvez faire cuire une bouillie visqueuse (sarrasin, riz, farine d'avoine), cuire des légumes cuits à la vapeur ou une purée de légumes. Boissons lactées utiles, fruits frais, sources de fibres et de vitamines.

Si la fibrose se développe sur le fond de l'hépatite C, un régime alimentaire doux est d'une importance particulière. Les seconds plats sont servis sous forme de soufflés de viande ou de poisson, boulettes de viande, boulettes de viande, des soupes réduites en purée sont préparées pour la première, et du porridge collant râpé est servi comme accompagnement. Vous ne pouvez pas donner au patient des légumes frais contenant des fibres grossières ou contenant des substances irritantes (chou blanc, oignon, ail, radis, navet, radis, raifort, poivre bulgare, etc.).

Dans le traitement de la fibrose, l'utilisation de toute boisson alcoolisée est interdite. Il est recommandé d’abandonner les mauvaises habitudes, d’arrêter de fumer et de mener une vie saine et active.

Prévisions de vie

Le pronostic au stade 3 de la fibrose n’est pas très favorable, la majeure partie de la glande étant déjà remplacée par du tissu conjonctif, qui n’a aucune fonction utile. En d'autres termes, le foie n'est plus en mesure de remplir pleinement son objectif. Mais la fibrose ne se développe pas instantanément, mais évolue progressivement sur plusieurs années. Par conséquent, le patient a une chance de revenir à la vie à part entière avec un traitement opportun.

Combien vivent avec une fibrose de 3 degrés? Il est difficile de répondre à cette question sans équivoque et de déterminer un calendrier précis. Tout dépend de la cause fondamentale qui a provoqué le développement du processus pathologique, la présence de maladies concomitantes, la gravité de la maladie, l'âge du patient, l'efficacité du traitement prescrit et d'autres nuances.

En moyenne, avec une fibrose portale accompagnée de la formation de septa, les patients vivent 15 ans. Si l'évolution de la maladie se complique du développement de la cirrhose, le pronostic se dégrade. Le patient est libéré pas plus de 7-10 ans de la vie.

Prévention de la fibrose

Pour exclure le développement de la fibrose du foie, les médecins recommandent:

  • mener une vie active et saine;
  • abandonner les mauvaises habitudes (alcool, tabac);
  • ne pas prendre de médicaments, ne pas prendre de médicaments non contrôlés ayant un effet hépatotoxique;
  • adhérer à une nutrition adéquate, manger des aliments sains, renoncer aux repas gras, frits et riches en calories;
  • contrôler votre poids;
  • traiter en temps opportun les maladies concomitantes;
  • se soumettre périodiquement à un examen médical pour détecter rapidement les pathologies hépatiques;
  • renforcer les défenses de l'organisme, tempérer, prendre des complexes multivitaminiques.

Comment traiter une fibrose hépatique de grade 3?

La maladie aux stades initiaux (première et deuxième) est efficacement éliminée avec des médicaments, alors que la fibrose hépatique à 3 degrés est plus difficile à traiter et comporte un risque de développer une cirrhose.

Raisons

Pour augmenter les chances de guérison et guérir le patient de la fibrose, même au troisième stade, il est nécessaire de rechercher la cause du développement de la pathologie.

  • Hépatite virale (B, C, D) au cours de laquelle se développe une inflammation aiguë dans les tissus;
  • Les infections virales, telles que, par exemple, la mononucléose virale ou le cytomégalovirus, qui est un type de virus de l'herpès;
  • L'abus d'alcool;
  • Une forte diminution de l'immunité, qui est causée par une hépatite auto-immune (lorsque son propre système de défense attaque des cellules saines) ou par une cirrhose biliaire primitive (une réaction auto-immune dans les voies biliaires);
  • Présence de prédisposition transmise génétiquement. Dans ce cas, le plus souvent, une fibrose hépatique a déjà été diagnostiquée chez l’un des plus proches parents.
  • Pathologies des voies biliaires, incluant l'obstruction extrahépatique, c'est-à-dire l'obstruction des canaux biliaires; développement d'une cholangite sclérosante primitive (pathologie, accompagnée de la formation de tissu cicatriciel dans les voies biliaires); maladie de calculs biliaires dans laquelle la formation de sable et de pierre dans la vésicule biliaire.
  • L'hépatite se développe sur fond d'intoxication toxique et de lésion tissulaire après exposition au corps de diverses toxines et substances toxiques.
  • Empoisonnement du corps avec divers médicaments, le plus souvent des médicaments antitumoraux ou antirhumatismaux, rétinoïdes.
  • Augmentation de la pression pathologique dans la veine porte. Pathologie associée au développement de la stase veineuse dans les vaisseaux.
  • Déviations dans les processus métaboliques, accompagnées de l'accumulation de cuivre dans le corps.

Signes de

Au troisième stade de la fibrose, les symptômes caractéristiques de la maladie sont déjà manifestes et ne sont pas souvent observés aux stades antérieurs. Si, au début, le tableau clinique est pratiquement absent et que la formation d’une quantité excessive de tissu fibreux ne peut être détectée que par examen histologique d’un échantillon du tissu d’un patient au microscope (biopsie), on peut alors supposer qu’il existe une fibrose.

C'est important! Les signes cliniques de fibrose hépatique ne commencent le plus souvent à apparaître que six à huit ans après une lésion organique, c'est-à-dire pas avant le troisième stade de la maladie.

  • fatigue
  • somnolence;
  • malaise général;
  • diminution de la capacité de travail;
  • instabilité émotionnelle, tendance à la dépression;
  • le développement de l'anémie (anémie) en raison d'une forte diminution du nombre d'hémoglobine et de globules rouges;
  • la survenue de saignements de vaisseaux de l'œsophage excessivement dilatés;
  • une forte diminution des fonctions de protection du corps;
  • augmenter le risque de formation d'ecchymoses et de varicosités.

Au troisième stade, il se forme des noeuds régénératifs destinés à restaurer la structure des tissus de l'organe endommagé, composés vasculaires, dont le rôle principal est associé à une diminution de la pression dans le sang hépatique. Est-il possible de guérir la maladie avec une telle quantité de tissu conjonctif au troisième stade? À ces stades de la maladie, la fibrose est guérissable et si le mode de vie correct est observé, le patient pourra vivre plus de douze ans.

La médecine moderne offre des méthodes de traitement efficaces, mais au troisième stade de la fibrose, beaucoup dépend des caractéristiques du corps du patient: état du système immunitaire, âge et sexe.

Diagnostics

Pour que le traitement prescrit de la fibrose hépatique, même au troisième stade, soit efficace et apporte le rétablissement souhaité, le médecin traitant doit effectuer toute une gamme de procédures de diagnostic. Les méthodes de diagnostic informatives pour la fibrose comprennent les étapes suivantes.

Histoire complète

  • Obtention d'un historique complet du patient, analyse des plaintes et des symptômes associés.
  • L'étude de la présence d'une susceptibilité génétique à des maladies liées à des problèmes dans le travail des organes du tractus gastro-intestinal.
  • Analyse de la présence de maladies chroniques, d'habitudes destructrices, ainsi que de diverses pathologies du foie, d'intoxications graves, d'opérations.
  • Examen complet du patient, palpation de la cavité abdominale dans le foie, détermination de la nature de la douleur. Evaluation de la présence de protéines jaunes de la peau et des yeux.
  • Évaluation de l'état psycho-émotionnel du patient, qui peut être aggravé en présence d'une encéphalopathie hépatique (complication qui survient lorsque le corps est empoisonné avec des substances libérées lors de la destruction de cellules saines, affectant la circulation sanguine dans les tissus cérébraux).

Méthodes de laboratoire

  • Un test sanguin qui aide à déterminer le niveau d'hémoglobine (la présence d'anémie), le nombre de leucocytes (évaluation du degré d'inflammation) et d'autres indicateurs importants.
  • Etude biochimique du sang, qui aide à obtenir des informations sur le travail du corps et la performance de ses fonctions principales, ainsi que sur la détermination du contenu en oligo-éléments les plus importants du sang.
  • Études utilisant des marqueurs biochimiques: détermination de l'indice de prothrombine (PGA) (détermination du degré de coagulation du sang, qui diminue avec le développement de la maladie); détermination du nombre de gamma-glutamyl transpeptidases (substances biologiques impliquées dans le foie, dont la quantité diminue avec la pathologie de l'organe); la présence d'alipoprotéine A1 (la quantité de protéines sanguines diminue).
  • L'obtention de données de coagulogramme, qui permet d'évaluer la coagulation du sang, vous permettant d'exclure la présence de cirrhose.
  • Une étude sur les anticorps anti-mitochondriaux pour écarter la nature auto-immune de la maladie.
  • En outre, lorsque la nature auto-immune de la pathologie sera révélée, des anticorps anti-muscles lisses seront révélés, indiquant une lésion des muscles lisses.
  • Si la structure des noyaux cellulaires est perturbée dans le cas de la nature auto-immune de la maladie, des études sont conduites pour déterminer la présence d’anticorps antinucléaires.
  • L'analyse d'urine vous permet de déterminer la présence d'une inflammation dans les voies urinaires.
  • Test d'hépatite.
  • Coprogramme pour déterminer la présence de résidus d'aliments non digérés.
  • Analyse des matières fécales pour la présence d'œufs d'helminthes.

Méthodes instrumentales

  • Examen échographique des organes voisins pour identifier le centre de la propagation du tissu fibreux.
  • Examen endoscopique de la surface interne des organes (oesophagogastroduodénoscopie).
  • Réaliser une tomographie assistée par ordinateur pour une évaluation détaillée de l'état de l'organe, la détermination de la présence d'une tumeur, des dommages, l'exclusion de la présence de la cirrhose.
  • La procédure la plus informative pour évaluer le stade de la maladie et exclure la présence de cirrhose est considérée comme une biopsie (examen d'un échantillon du tissu d'un organe lésé obtenu par une ponction minuscule à l'aide d'une aiguille fine).
  • En outre, afin de déterminer la gravité de la maladie, l’élastographie est utilisée comme alternative à la procédure de biopsie (étude des tissus de l’organe avec un appareil spécial).

Traitement

Le nombre de personnes atteintes d'un diagnostic de fibrose hépatique en 3 étapes dépend de nombreux facteurs. Tout d'abord, la durée et la qualité de vie dépendent d'un diagnostic opportun et d'un traitement approprié.

Approches de base

Dans le traitement complexe de la fibrose, plusieurs approches thérapeutiques sont utilisées.

La thérapie étiotropique (traitement visant à éliminer la cause) peut inclure:

  • mesures antivirus - utilisation d'antiviraux (le plus souvent des médicaments contenant de l'interféron);
  • exclusion des boissons alcoolisées, traitement de la dépendance à l'alcool;
  • Si les dommages au foie sont causés par un médicament ou une autre substance toxique, il est nécessaire d'annuler et d'éviter le contact et l'agent causal.

Thérapie pathogénique (ralentissement des processus pathogènes survenant dans le corps pendant une maladie):

  • élimination de l'excès de cuivre qui peut s'accumuler dans les tissus;
  • traitement immunodépressif dans la nature auto-immune de la maladie;
  • traitement visant à améliorer l’état de la vésicule biliaire (cholestase).

Traitement symptomatique (élimination des symptômes associés):

  • en présence du phénomène d'empoisonnement des cellules du cerveau par des substances normalement neutralisées dans le foie, un régime alimentaire spécial (diminution de la quantité de protéines et augmentation du nombre d'aliments d'origine végétale) et un traitement antibactérien sont indiqués;
  • Les médicaments diurétiques sont également utilisés pour aider à éliminer l'excès de liquide qui pourrait s'accumuler dans la cavité abdominale.

C'est important! Un traitement efficace peut être prescrit seulement après avoir déterminé la cause de la maladie du foie.

Traitement de la toxicomanie

Un certain nombre de médicaments utilisés dans le traitement et la correction des anomalies associées au travail du système hépatobiliaire.

  • Les hépatoprotecteurs ont un effet protecteur sur les cellules du foie, tout en maintenant leur activité.
  • Si la maladie est auto-immune, on utilise alors des glucocorticoïdes (médicaments contenant des hormones, par exemple, la prednisolone), ainsi que des cytostatiques (agents pouvant réduire la quantité de tissu cicatriciel, par exemple, Busulfan, Nimustin).
  • Si l'échographie ne révèle pas de calculs biliaires ou de voies biliaires, l'utilisation de médicaments cholérétiques (Allohol, Nikodin) est indiquée.
  • Afin de renforcer et de stimuler le système immunitaire, des médicaments immunomodulateurs sont utilisés (Viferon, Derinat, Arbidol).
  • Pour réduire la gravité de l'inflammation dans le foie, des anti-inflammatoires sont utilisés (Nurofen).
  • Les antioxydants sont utilisés pour réduire la gravité de l’effet toxique (complexes de vitamines, apport suffisant en vitamines C, A, E).

C'est important! Dans la thérapie complexe de la fibrose du foie, il est nécessaire de respecter une nutrition adéquate (régime n ° 5 - repas fréquents avec une consommation de sel limitée, à l'exception de l'alcool, des aliments frits, des aliments riches, du chocolat, des légumineuses).

Essayez d'éliminer les mauvaises habitudes, adhérer aux bases d'un mode de vie sain, vivre correctement, cela réduira considérablement le risque de développer une fibrose du foie.

Traitement de fibrose hépatique grade 3

La fibrose du foie est une conséquence naturelle du processus inflammatoire qui se produit dans le foie et s'accompagne d'une augmentation de la quantité de tissu cicatriciel. De nombreux facteurs peuvent déclencher la formation de tissus fibreux: alcoolisme, intoxication toxique, hépatite virale, anomalies congénitales, infection parasitaire et autres processus pathologiques affectant les cellules du foie.

La maladie aux stades initiaux (première et deuxième) est efficacement éliminée avec des médicaments, alors que la fibrose hépatique à 3 degrés est plus difficile à traiter et comporte un risque de développer une cirrhose.

Raisons

Pour augmenter les chances de guérison et guérir le patient de la fibrose, même au troisième stade, il est nécessaire de rechercher la cause du développement de la pathologie.

Hépatite virale (B, C, D) au cours de laquelle se développe une inflammation aiguë dans les tissus; Les infections virales, telles que, par exemple, la mononucléose virale ou le cytomégalovirus, qui est un type de virus de l'herpès; L'abus d'alcool; Une forte diminution de l'immunité, qui est causée par une hépatite auto-immune (lorsque son propre système de défense attaque des cellules saines) ou par une cirrhose biliaire primitive (une réaction auto-immune dans les voies biliaires); Présence de prédisposition transmise génétiquement. Dans ce cas, le plus souvent, une fibrose hépatique a déjà été diagnostiquée chez l’un des plus proches parents. Pathologies des voies biliaires, incluant l'obstruction extrahépatique, c'est-à-dire l'obstruction des canaux biliaires; développement d'une cholangite sclérosante primitive (pathologie, accompagnée de la formation de tissu cicatriciel dans les voies biliaires); maladie de calculs biliaires dans laquelle la formation de sable et de pierre dans la vésicule biliaire. L'hépatite se développe sur fond d'intoxication toxique et de lésion tissulaire après exposition au corps de diverses toxines et substances toxiques. Empoisonnement du corps avec divers médicaments, le plus souvent des médicaments antitumoraux ou antirhumatismaux, rétinoïdes. Augmentation de la pression pathologique dans la veine porte. Pathologie associée au développement de la stase veineuse dans les vaisseaux. Déviations dans les processus métaboliques, accompagnées de l'accumulation de cuivre dans le corps.

Signes de

Au troisième stade de la fibrose, les symptômes caractéristiques de la maladie sont déjà manifestes et ne sont pas souvent observés aux stades antérieurs. Si, au début, le tableau clinique est pratiquement absent et que la formation d’une quantité excessive de tissu fibreux ne peut être détectée que par examen histologique d’un échantillon du tissu d’un patient au microscope (biopsie), on peut alors supposer qu’il existe une fibrose.

C'est important! Les signes cliniques de fibrose hépatique ne commencent le plus souvent à apparaître que six à huit ans après une lésion organique, c'est-à-dire pas avant le troisième stade de la maladie.

fatigue somnolence; malaise général; diminution de la capacité de travail; instabilité émotionnelle, tendance à la dépression; le développement de l'anémie (anémie) en raison d'une forte diminution du nombre d'hémoglobine et de globules rouges; la survenue de saignements de vaisseaux de l'œsophage excessivement dilatés; une forte diminution des fonctions de protection du corps; augmenter le risque de formation d'ecchymoses et de varicosités.

Au troisième stade, il se forme des noeuds régénératifs destinés à restaurer la structure des tissus de l'organe endommagé, composés vasculaires, dont le rôle principal est associé à une diminution de la pression dans le sang hépatique. Est-il possible de guérir la maladie avec une telle quantité de tissu conjonctif au troisième stade? À ces stades de la maladie, la fibrose est guérissable et si le mode de vie correct est observé, le patient pourra vivre plus de douze ans.

La médecine moderne offre des méthodes de traitement efficaces, mais au troisième stade de la fibrose, beaucoup dépend des caractéristiques du corps du patient: état du système immunitaire, âge et sexe.

Diagnostics

Pour que le traitement prescrit de la fibrose hépatique, même au troisième stade, soit efficace et apporte le rétablissement souhaité, le médecin traitant doit effectuer toute une gamme de procédures de diagnostic. Les méthodes de diagnostic informatives pour la fibrose comprennent les étapes suivantes.

Histoire complète

Obtention d'un historique complet du patient, analyse des plaintes et des symptômes associés. L'étude de la présence d'une susceptibilité génétique à des maladies liées à des problèmes dans le travail des organes du tractus gastro-intestinal. Analyse de la présence de maladies chroniques, d'habitudes destructrices, ainsi que de diverses pathologies du foie, d'intoxications graves, d'opérations. Examen complet du patient, palpation de la cavité abdominale dans le foie, détermination de la nature de la douleur. Evaluation de la présence de protéines jaunes de la peau et des yeux. Évaluation de l'état psycho-émotionnel du patient, qui peut être aggravé en présence d'une encéphalopathie hépatique (complication qui survient lorsque le corps est empoisonné avec des substances libérées lors de la destruction de cellules saines, affectant la circulation sanguine dans les tissus cérébraux).

Méthodes de laboratoire

Un test sanguin qui aide à déterminer le niveau d'hémoglobine (la présence d'anémie), le nombre de leucocytes (évaluation du degré d'inflammation) et d'autres indicateurs importants. Etude biochimique du sang, qui aide à obtenir des informations sur le travail du corps et la performance de ses fonctions principales, ainsi que sur la détermination du contenu en oligo-éléments les plus importants du sang. Études utilisant des marqueurs biochimiques: détermination de l'indice de prothrombine (PGA) (détermination du degré de coagulation du sang, qui diminue avec le développement de la maladie); détermination du nombre de gamma-glutamyl transpeptidases (substances biologiques impliquées dans le foie, dont la quantité diminue avec la pathologie de l'organe); la présence d'alipoprotéine A1 (la quantité de protéines sanguines diminue). L'obtention de données de coagulogramme, qui permet d'évaluer la coagulation du sang, vous permettant d'exclure la présence de cirrhose. Une étude sur les anticorps anti-mitochondriaux pour écarter la nature auto-immune de la maladie. En outre, lorsque la nature auto-immune de la pathologie sera révélée, des anticorps anti-muscles lisses seront révélés, indiquant une lésion des muscles lisses. Si la structure des noyaux cellulaires est perturbée dans le cas de la nature auto-immune de la maladie, des études sont conduites pour déterminer la présence d’anticorps antinucléaires. L'analyse d'urine vous permet de déterminer la présence d'une inflammation dans les voies urinaires. Test d'hépatite. Coprogramme pour déterminer la présence de résidus d'aliments non digérés. Analyse des matières fécales pour la présence d'œufs d'helminthes.

Méthodes instrumentales

Examen échographique des organes voisins pour identifier le centre de la propagation du tissu fibreux. Examen endoscopique de la surface interne des organes (oesophagogastroduodénoscopie). Réaliser une tomographie assistée par ordinateur pour une évaluation détaillée de l'état de l'organe, la détermination de la présence d'une tumeur, des dommages, l'exclusion de la présence de la cirrhose. La procédure la plus informative pour évaluer le stade de la maladie et exclure la présence de cirrhose est considérée comme une biopsie (examen d'un échantillon du tissu d'un organe lésé obtenu par une ponction minuscule à l'aide d'une aiguille fine). En outre, afin de déterminer la gravité de la maladie, l’élastographie est utilisée comme alternative à la procédure de biopsie (étude des tissus de l’organe avec un appareil spécial).

Traitement

Le nombre de personnes atteintes d'un diagnostic de fibrose hépatique en 3 étapes dépend de nombreux facteurs. Tout d'abord, la durée et la qualité de vie dépendent d'un diagnostic opportun et d'un traitement approprié.

Approches de base

Dans le traitement complexe de la fibrose, plusieurs approches thérapeutiques sont utilisées.

La thérapie étiotropique (traitement visant à éliminer la cause) peut inclure:

mesures antivirus - utilisation d'antiviraux (le plus souvent des médicaments contenant de l'interféron); exclusion des boissons alcoolisées, traitement de la dépendance à l'alcool; Si les dommages au foie sont causés par un médicament ou une autre substance toxique, il est nécessaire d'annuler et d'éviter le contact et l'agent causal.

Thérapie pathogénique (ralentissement des processus pathogènes survenant dans le corps pendant une maladie):

élimination de l'excès de cuivre qui peut s'accumuler dans les tissus; traitement immunodépressif dans la nature auto-immune de la maladie; traitement visant à améliorer l’état de la vésicule biliaire (cholestase).

Traitement symptomatique (élimination des symptômes associés):

en présence du phénomène d'empoisonnement des cellules du cerveau par des substances normalement neutralisées dans le foie, un régime alimentaire spécial (diminution de la quantité de protéines et augmentation du nombre d'aliments d'origine végétale) et un traitement antibactérien sont indiqués; Les médicaments diurétiques sont également utilisés pour aider à éliminer l'excès de liquide qui pourrait s'accumuler dans la cavité abdominale.

C'est important! Un traitement efficace peut être prescrit seulement après avoir déterminé la cause de la maladie du foie.

Traitement de la toxicomanie

Un certain nombre de médicaments utilisés dans le traitement et la correction des anomalies associées au travail du système hépatobiliaire.

Les hépatoprotecteurs ont un effet protecteur sur les cellules du foie, tout en maintenant leur activité. Si la maladie est auto-immune, on utilise alors des glucocorticoïdes (médicaments contenant des hormones, par exemple, la prednisolone), ainsi que des cytostatiques (agents pouvant réduire la quantité de tissu cicatriciel, par exemple, Busulfan, Nimustin). Si l'échographie ne révèle pas de calculs biliaires ou de voies biliaires, l'utilisation de médicaments cholérétiques (Allohol, Nikodin) est indiquée. Afin de renforcer et de stimuler le système immunitaire, des médicaments immunomodulateurs sont utilisés (Viferon, Derinat, Arbidol). Pour réduire la gravité de l'inflammation dans le foie, des anti-inflammatoires sont utilisés (Nurofen). Les antioxydants sont utilisés pour réduire la gravité de l’effet toxique (complexes de vitamines, apport suffisant en vitamines C, A, E).

C'est important! Dans la thérapie complexe de la fibrose du foie, il est nécessaire de respecter une nutrition adéquate (régime n ° 5 - repas fréquents avec une consommation de sel limitée, à l'exception de l'alcool, des aliments frits, des aliments riches, du chocolat, des légumineuses).

Essayez d'éliminer les mauvaises habitudes, adhérer aux bases d'un mode de vie sain, vivre correctement, cela réduira considérablement le risque de développer une fibrose du foie.

Auteur: Chernobay Hope

Nos lecteurs recommandent

La fibrose hépatique est une pathologie chronique qui se traduit par le remplacement progressif de fragments du parenchyme hépatique par du tissu conjonctif (fibreux), à base de fibres protéiques de collagène. Contrairement à la cirrhose du foie, dans laquelle des parties du parenchyme sont complètement remplacées par la fibrose, une partie importante des cellules hépatiques actives des hépatocytes restent en vie et continuent de nettoyer le sang des toxines et de produire la bile et d'autres enzymes. Cependant, si aucun traitement complexe n'est mis en œuvre, si de mauvaises habitudes ne subsistent pas et si un régime strict n'est pas suivi avec une fibrose du foie, il se transforme inévitablement et logiquement en cirrhose - la destruction complète et finale de la plus grande glande du corps et de ses principaux avocats par des poisons externes et internes.

Déplacez votre souris ou cliquez sur l'image pour voir l'image.

Caractéristiques de la fibrose du foie

On peut dire que la fibrose est le stade initial et encore réversible de la cirrhose. Avec un ensemble de circonstances favorables, une affaire peut ne pas le toucher. La fibrose est-elle traitée? Certes, oui, surtout si les changements négatifs sont révélés à un stade précoce et que le patient est sincèrement prêt à se battre pour sa vie. La médecine a la capacité unique du foie de se régénérer et de fonctionner par "petites forces". Même 25% des cellules du foie peuvent fonctionner pour un organe entier en cas de blessure, de maladie ou de transplantation volontaire. L'essentiel est que ces 25% des cellules aient la possibilité de travailler et de partager, rétablissant progressivement les capacités de combat de l'organe.

Les symptômes de la fibrose hépatique semblent beaucoup plus pâles que les symptômes de la cirrhose; très souvent, ils sont généralement dissimulés au début de la maladie et la pathologie ne peut être identifiée que par des méthodes de laboratoire. Le patient manifeste une fatigue rapide, une légère perte de poids, une douleur faible et une lourdeur du côté droit. Parfois, la dyspepsie est préoccupante: nausée, tourbillon abdominal, troubles des selles. La palpation peut révéler une hypertrophie du foie et de la rate, mais à peine, les tubercules et les arêtes vives et dures du foie ne sont pas palpables.

Des démangeaisons cutanées, des maux de tête, une légère augmentation de la température peuvent perturber le patient. La cirrhose de l'érythème sur les paumes et les pieds, les varicosités sur la peau et la «tête de gorgone» sur l'abdomen ne sont pas encore présents ou sont très faiblement exprimés. Des événements terribles tels que des saignements dans les veines de l'œsophage ou une ascite (accumulation de liquide dans l'estomac) avec fibrose ne sont pas observés, car le système veineux du foie n'est pas tellement étouffé par le tissu conjonctif dilaté susceptible de provoquer une pathologie des vaisseaux sanguins environnants.

Diagnostic de la fibrose

Sur la base d'une enquête du patient et de son examen externe, le médecin ne peut que tirer une conclusion préliminaire sur la présence d'une dégénérescence fibreuse du foie. Le patient ne doit pas être surpris par les questions du médecin concernant ses habitudes, ses connaissances, ses voyages dans des pays chauds, ses dépendances alimentaires. L'enquête aide à établir les causes possibles du développement de la maladie et à décider de la manière de traiter la fibrose du foie. Après tout, si, par exemple, l’hépatite virale différée en était la conséquence, une seule tactique thérapeutique est nécessaire. Et si le tissu conjonctif a commencé à se développer dans les lieux de parasitisation des vers du foie importés de Thaïlande ou du Vietnam, parallèlement à la restauration des cellules du foie, vous devez détruire les parasites et éliminer en toute sécurité leurs restes du corps.

Des diagnostics supplémentaires sont effectués à l'aide d'un test sanguin, qui devrait révéler la présence d'enzymes spécifiques caractéristiques de la fibrose hépatique (index PGA), ainsi que d'anticorps dirigés contre les antigènes du parasite et les virus de l'hépatite A à G. Un coprogramme (analyse des matières fécales) est utilisé pour détecter les œufs d'helminthes. Il vous permet de déterminer avec précision l'espèce du parasite et de sélectionner le médicament approprié.

En parallèle, une échographie, une imagerie par résonance magnétique et une biopsie hépatique peu invasive permettront au médecin de recevoir des échantillons du parenchyme hépatique. En même temps, une fine ponction est réalisée dans la région du foie sous le contrôle de l'appareil à ultrasons, ce qui permet de prélever un échantillon de tissu pour analyse. Une alternative à la biopsie était la procédure d'élastométrie, un type d'échographie du parenchyme hépatique. Ses avantages incontestables sont son caractère totalement non invasif et sa capacité à examiner les zones des centaines de fois plus grandes que celles examinées au cours de la biopsie. Le seul inconvénient est l'absence de garantie à 100% d'un diagnostic - il faut au moins que cela soit confirmé par les résultats d'un test sanguin biochimique.

Si un patient présente une fibrose du foie d'un degré, un diagnostic précis ne peut être posé que sur la base d'une biopsie et de tests biochimiques. Aucune échographie ni IRM des symptômes de la dégénérescence de cellules hépatiques uniques (fibrose cellulaire) ne peut être réparée. De plus, une biopsie aidera à éliminer (ou à confirmer) la nature oncologique de la maladie.

Stade Fibrose

La classification médicale internationale subdivise les quatre stades de la maladie. Le premier est presque asymptomatique. Des petites zones du parenchyme hépatique subissent une cicatrisation qui n'a pas d'effet significatif sur le fonctionnement de l'organe, le débit sanguin intrahépatique et la circulation de la bile. A ce stade, le foyer principal de la pathologie est généralement formé, lié à la localisation d'une inflammation chronique ou d'une circulation veineuse altérée. Le pronostic au premier stade est favorable, la prolifération du tissu conjonctif peut être stoppée et les fonctions hépatiques rétablies intégralement.

Le principal danger est que le patient, sans rien savoir de sa maladie, continue de tout manger et de tout boire, ce qui aggrave l’état du foie, dont les lésions augmentent de façon exponentielle.

La fibrose hépatique de degré 2 est marquée par l’apparition de nouvelles lésions et de couches de collagène et de ponts entre elles. Des cicatrices entourent les voies biliaires et les vaisseaux sanguins, perturbant la circulation de la bile et du sang. Les vaisseaux pressent le parenchyme sain environnant et celui-ci s'enflamme. Le corps a tendance à isoler le foyer, ce qui entraîne une nouvelle formation de tissu fibreux, et ainsi de suite. À ce stade, il devient plus difficile de contrôler le processus, car il capture de nouveaux lobes du foie. Cependant, un régime strict, l’admission d’hépatoprotecteurs, le rejet complet des mauvaises habitudes et un traitement médicamenteux réfléchi vous permettent toujours de bloquer le remplacement massif de cellules et la fusion de foyers de fibrose. Comme dans la première étape, cela laisse espérer un résultat favorable.

Une fibrose du foie de grade 3 signifie que les nodules du tissu conjonctif sont déjà présents dans le parenchyme et que le foie commence progressivement à acquérir un aspect rugueux caractéristique de la cirrhose. C'est la dernière étape où il est encore possible d'espérer une réparation des dommages et la restauration des fonctions hépatiques, si ce n'est en totalité, puis de manière significative.

La dernière étape de la fibrose est une cirrhose progressive et de degré A pratiquement développée, selon la classification de Child-Hugh. Les changements dans le parenchyme sont déjà irréversibles, la tâche de la profession médicale est seulement d'essayer de compenser la défaite, en ne permettant pas au processus de se propager aux tissus sains restants. La fibrose au 4ème degré est particulièrement dangereuse dans l’hépatite C, car ce «tueur en douceur» a le temps de frapper imperceptiblement la quasi-totalité du parenchyme hépatique, sans pour autant montrer aucun signe de son activité. La gravité de la maladie est exacerbée par la présence de dépendances néfastes, en particulier lors de la prise de drogues synthétiques, utilisées par la grande majorité des porteurs du virus de l'hépatite C. Selon les statistiques, ce diagnostic réduit le délai de conversion de la fibrose en cirrhose de 2 à 5 ans.

Causes et types de fibrose

Les médecins divisent traditionnellement la fibrose en fonction de ses causes, de sa localisation au stade initial et des caractéristiques du cours (pathogenèse).

Les principales causes de foyers de tissu conjonctif dans le parenchyme hépatique:

consommation régulière d'alcool et développement d'hépatite alcoolique; intoxication chronique par des poisons ménagers ou industriels d'origine organique et inorganique, que le foie est finalement incapable de neutraliser; utilisation à long terme de médicaments hépatotoxiques; petits helminthes du genre Trematodes (schistosomes et opistorchis), se sont installés dans le foie et ont provoqué ses dommages mécaniques et son inflammation en raison de l'action des produits d'activité vitale des parasites; rétrécissement des voies biliaires intrahépatiques à la suite de la soi-disant cirrhose biliaire; violation de la circulation sanguine intrahépatique ou générale menant à la stagnation du sang et à l'hypoxie des hépatocytes.

Il existe également des facteurs génétiques prédisposant à la fibrose. Dans certains cas, la cause de la renaissance n'est pas connue avec certitude et, dans ce cas, le caractère cryptogénique de la maladie est indiqué.

Si la maladie est causée par des facteurs externes (non directement liés aux caractéristiques structurelles du tissu hépatique), elle est généralement appelée fibrose cardiaque et périportale.

La fibrose hépatique cardiaque est l’une des complications graves de l’insuffisance cardiaque. Le cœur ne peut pas pomper le sang dans les vaisseaux avec une force suffisante, ce qui entraîne une stagnation des veines et des capillaires du foie. Les hépatocytes sont privés d'oxygène, meurent et un tissu conjonctif protecteur se forme autour des sites nécrotiques. Pour suspendre ce processus, il est nécessaire de traiter la maladie sous-jacente, ce qui n’est pas toujours possible. C’est pourquoi, chez la majorité des personnes âgées atteintes de maladies cardiovasculaires graves, l’état du foie est très loin d’être parfait, même si elles étaient indifférentes à l’alcool, aux lipides et aux épices tout au long de leur vie.

La fibrose hépatique périportale survient lors de la parasitisation dans les voies biliaires des vers parasites, comme mentionné ci-dessus. Ils sont fixés aux parois des canaux par des ventouses ou des crochets, qui non seulement endommagent l'épithélium, mais contribuent également à la pénétration de micro-organismes pathogènes dans les tissus. L'inflammation se produit à l'endroit où les vers sont attachés et des kystes se forment souvent. Les canaux sont rétrécis et obstrués par de l'épithélium squameux et des œufs de parasite, ce qui aggrave le processus. La seule «consolation» peut être que le processus n’est pas rapide et que la fibrose invasive commence généralement 10, voire 20 ans après l’infection. Cependant, s'il y a beaucoup de parasites dans le foie, les choses peuvent commencer beaucoup plus rapidement.

Les trématodes se distinguent par un cycle de développement complexe, de sorte qu'un nouvel individu adulte va sortir de l'œuf, le ver doit changer deux ou trois hôtes. Le nombre de vers dans le corps ne peut augmenter que par réinfection. Mais un grand nombre de parasites qui ont pénétré dans le foie pour la première fois présente un danger sérieux et nécessite l’adoption de mesures.

Localisation de la fibrose

La maladie est différente de la cirrhose, qui pour le moment n’est pas diffuse, mais de nature focale. Selon la localisation des lésions, leur nombre et leur taille, on distingue les types de fibrose hépatique suivants:

veinulaire, appartenant aux lobules centraux du portail et des autres veines principales; péricellulaire - à partir de la défaite des membranes des hépatocytes. Les cellules hépatiques sont entourées d'une couche de graisse et sont exclues du processus d'activité vitale. Peu à peu, un tel foyer grandit et se transforme finalement en noeud cirrhotique; septale - dans laquelle de grandes zones de tissu nécrotique se forment dans différentes zones du parenchyme hépatique; périductal - dans lequel les foyers s’accumulent autour des canaux biliaires enflammés.

Dans la plupart des cas, au premier stade, la fibrose devient mixte.

Traitement de la fibrose

Contrairement à la cirrhose, qui ne peut être que compensée, le traitement de la fibrose hépatique aux stades initiaux est tout à fait possible grâce à la restauration complète de la filtration du sang et à la production de bile et d’autres enzymes. La tâche principale du traitement consiste à neutraliser la principale cause de remplacement tissulaire et les causes secondaires qui contribuent à ce processus. Si l'hépatite est la cause de la fibrose, un traitement antiviral est prescrit et, si le foie est attaqué par des helminthes, des antiparasitaires sont prescrits. Dans tous les cas, une renonciation à l'alcool. Arrêter le traitement d'autres maladies avec des médicaments qui suppriment le travail du foie. Dans la plupart des cas, des médicaments cholérétiques sont assignés pour aider à éliminer la stagnation dans les conduits. Il est nécessaire de réduire la quantité d'ions de cuivre et d'autres métaux lourds, de nettoyer le sang et les intestins des scories afin de réduire la charge sur le foie.

Dans le traitement de la fibrose, le traitement médicamenteux implique les médicaments suivants:

les hépatoprotecteurs qui protègent les cellules de parenchyme saines des influences extérieures néfastes; glucocorticoïdes - substances qui inhibent les processus inflammatoires; cytostatiques - médicaments qui réduisent le taux de formation de fibres de collagène; activateurs d'immunité.

L'utilisation de complexes vitaminiques et d'agents normalisant le travail du tractus gastro-intestinal est d'un grand avantage.

Le régime alimentaire joue un rôle important dans le traitement de la fibrose. La nourriture doit être fractionnée, excluant une charge ponctuelle importante sur le foie. Exclus du régime frit, salé, épicé. Bienvenue légumes frais, légumes verts, produits laitiers. Vous ne devez pas répéter que l'alcool est complètement exclu.

La fibrose hépatique dans les trois premières étapes est curable et n’est pas une phrase. L'essentiel est de comprendre que vous devez maintenant vivre d'une nouvelle manière. Le degré de vie de la fibrose hépatique au 4ème degré dépend du degré de propagation dans les tissus de l'organe, de l'état général du corps, de l'âge et de la volonté du patient lui-même. Il y a des cas où les personnes atteintes de cirrhose ont vécu 15 et 20 ans après avoir posé un terrible diagnostic. Mais nous devons toujours nous rappeler que la fibrose hépatique peut être guérie et que la cirrhose est irréversible.

Prévention de la fibrose

La fibrose hépatique, comme beaucoup d'autres maladies systémiques des organes internes, est beaucoup plus facile à prévenir qu'à guérir. Malheureusement, dans la plupart des cas, les patients eux-mêmes sont responsables des dommages causés à leur foie. La violation des régimes de travail et de repos, le stress constant et une alimentation malsaine sont aggravés par des habitudes néfastes et des dépendances. Il est impossible de ne pas tenir compte du facteur auto-immun: dans environ 30% des cas, une pathologie du foie survient sans raison claire.

Le tissu conjonctif dans le foie ne se développe pas du jour au lendemain. Pour qu'il se forme dans le parenchyme, il faut des années, voire des décennies, de modes de vie malsains. Si vous ne voulez pas penser douloureusement à 40 ans, comment et comment traiter une fibrose du foie, renoncez aux mauvaises habitudes, faites du sport, mangez bien et surveillez votre santé. Les maladies du cœur, de l'estomac, des intestins et des reins peuvent également affecter la santé de votre foie et en provoquer l'obésité et la fibrose. Évitez de prendre des médicaments puissants, sauf s'ils sont provoqués par une situation proche de la vie ou de la mort. Il n'est pas nécessaire de traiter une maladie en provoquant le développement d'une autre, beaucoup plus grave et dangereuse.

L'écologie moderne laisse beaucoup à désirer. Il est possible de nuire au foie sans boire une seule goutte d’alcool. Si vous voulez aider sérieusement votre foie, prenez des hépatoprotecteurs, passez-les après 40 ans d’échographie ou d’élastométrie annuelle et les chances d’obtenir une fibrose seront réduites à zéro.

Svetlana Levchenko

Chirurgien de la première catégorie. Chercheur à l'Institut de chirurgie générale et d'urgence. Rédacteur en chef de Cirrhose-Foie.RF

Il est difficile de diagnostiquer une fibrose hépatique du premier degré, mais ce n’est que pendant cette période qu’elle est bien traitée. Pour cela, il est nécessaire de vérifier régulièrement et de passer des examens avec un médecin. Un traitement opportun et une bonne approche peuvent garantir une récupération sans conséquences pour le corps. La thérapie doit être complète. Après sa guérison, on attribue au patient un régime alimentaire et un mode de vie sain pour prévenir les rechutes.

Au début, la fibrose hépatique est difficile à détecter, mais plus facile à traiter.

Qu'est-ce que la fibrose?

La maladie appartient à la CIM 10 (Classification internationale des maladies 10 révision). La maladie est caractérisée par une croissance active du tissu conjonctif. Le principal danger de la maladie est le développement à long terme, qui conduit à la formation d'une tumeur maligne. La fibrose est diagnostiquée dans presque toutes les affections chroniques du corps.

Causes et progression de la maladie

Il y a plusieurs causes de la maladie. En fonction de cela, partagez:

Fibrose cardiaque du foie. Se produit en raison d'irrégularités dans le travail du système cardiovasculaire. La raison principale en est la privation d'oxygène de l'organe. Fibrose portale ou périportale du foie. C'est le résultat d'un traitement inapproprié de la cirrhose ou de l'hépatite C. Observé lors d'un empoisonnement par des toxines et des substances nocives, y compris l'accumulation dans le corps d'une grande quantité de médicaments, une fibrose congénitale est observée chez les enfants. La cause en est des prédispositions génétiques. Dans le même temps, il existe une fibrose portale marquée.

Le développement de la fibrose commence lorsque la quantité de collagène produite dépasse la quantité de sa dégradation. La cause en est la couche périvasculaire activée du foie, responsable de la boule de graisse. Cela commence la cicatrisation de l'organe. Selon l'emplacement de la lésion, allouez:

Fibrose focale. Elle se caractérise par la présence de cicatrices sur le site d'une partie du foie précédemment blessée: fibrose zonale. La sclérose du canal porte est le premier signe de ce type de maladie. Fibrose péricucléaire. Il vient après le durcissement des canaux biliaires enflammés. Cela vient avec l'abus d'alcool.

Formes de flux

Pour la détermination correcte du stade de la maladie à l'aide d'une biopsie, d'une échographie et de tests sanguins. Le plus moderne et précis est la définition à l'aide d'un appareil à ultrasons "Fibroskan", qui détermine la densité de l'organe. Les résultats sont présentés sur l'échelle de Metavir, où F0 indique un foie en parfaite santé et F4, une cirrhose.

Étendue de la maladie

Aux stades 3 à 4 de la fibrose hépatique, la probabilité de décès est élevée et le traitement est très coûteux.

La durée de chacune des étapes est de 4 à 5 ans. De plus, avec l'aggravation de la maladie, cette période est réduite. Selon les symptômes et la durée, séparez les stades de la fibrose hépatique:

Maladie 1 degré de développement ressemble à un processus inflammatoire dans la rate. Dans les études de laboratoire, il y a une diminution du nombre de leucocytes et de globules rouges dans le sang. Dans le même temps, les marqueurs hépatiques ne montrent pas d'anomalies. Les tissus conjonctifs sont présents en quantités négligeables. Vous pouvez faire le bon diagnostic après avoir mené des études instrumentales. Le début du traitement de la fibrose du 1er degré se produit rapidement et sans conséquence pour le patient, la fibrose du 2e degré se caractérisant par des modifications des voies portales. Avec les rayons X ou les ultrasons, leurs augmentations importantes sont visibles. À ce stade, le diagnostic se termine par une récupération avec la thérapie d'association appropriée.Si vous ne commencez pas le traitement, le patient commence par une fibrose du foie de grade 3. Dans le même temps, un grand nombre de cicatrices se forment sur le foie, ce qui entraîne une augmentation significative des organes. Le pronostic de récupération dépend de la réponse du corps au médicament utilisé. En cas de réponse positive, vous pouvez vous passer d'une intervention chirurgicale car la fibrose de grade 4 se caractérise par des processus irréversibles dans le foie. Dans ce cas, les cicatrices recouvrent toute la surface de l'organe et forment de faux lobes dans la structure. Traiter la maladie à ce stade avec des médicaments n'a pas de sens. Une chance de guérir n'est donnée que par une greffe du foie.

Symptômes de fibrose hépatique

La fibrose hépatique se développe lentement, avec des récidives mineures mais constantes des symptômes.

Les modifications fibreuses dans le foie se produisent très lentement et peuvent prendre jusqu'à 6 ans entre l'apparition de la maladie et l'apparition des premiers symptômes. Pendant tout ce temps, les patients peuvent ressentir de la fatigue et de la fatigue. En outre, un grand nombre d'ecchymoses sur le corps, qui surviennent après le moindre coup, parlent également de problèmes de foie. Cependant, peu de gens y prêtent attention. Lorsque l'atteinte hépatique atteint son maximum, le patient commence à montrer des signes de fibrose:

En croissance constante et en augmentant la taille de la rate, des varices et des saignements fréquents, un test sanguin révèle une anémie ferriprive et une modification du nombre de plaquettes.

Caractéristiques de la maladie chez les enfants

Une fibrose hépatique congénitale peut être diagnostiquée chez un enfant. La maladie est héréditaire, elle se développe en raison d’un traitement inadéquat de la maladie du foie ou d’un dysfonctionnement du système immunitaire. Identifiez-le chez les jeunes enfants ou les adolescents. Les signes de la maladie sont une augmentation de la taille du foie et des reins, la présence d’un grand nombre de kystes dans l’ensemble du corps et une hypertension persistante. Lors du diagnostic de la fibrose congénitale, l'espérance de vie est déterminée par le niveau des lésions aux organes internes. Mais si la maladie n'a pas eu le temps de causer des dommages, ses symptômes ne peuvent apparaître que vers 6–8 ans. Le diagnostic de fibrose chez un enfant atteint du foie est similaire à celui observé chez l'adulte.

Diagnostic de la maladie

Le diagnostic de la fibrose hépatique comprend un certain nombre de procédures. Tout d'abord, le médecin analyse les conditions de vie du patient. A ce stade, il est nécessaire de parler des maladies congénitales ou héréditaires existantes. Vous devez également décrire les symptômes et la durée de leurs manifestations. Après la communication, le médecin examine l’abdomen. Cela devrait être fait avec l'aide de la palpation. A ce moment, le médecin constate la douleur de la cavité abdominale et de la région du foie. Pour évaluer le stade de la maladie, le médecin évalue l'état mental du patient. Ceci est dû au développement possible d'empoisonnement toxique dû à la présence d'un grand nombre de cellules endommagées.

La prochaine étape, qui aidera à déterminer la fibrose, consiste en des tests de laboratoire sur le sang et le foie. Dans certains cas, un test de selles et d'urine est également prescrit. Pour confirmer le diagnostic de fibrose hépatique, des méthodes instrumentales sont utilisées. Celles-ci comprennent l'examen échographique de la cavité abdominale, la tomodensitométrie et la biopsie du foie. Pour déterminer le diagnostic exact, toutes ces méthodes et étapes doivent être effectuées aussi rapidement et aussi complètement que possible.

Caractéristiques du traitement

Médicaments

Avant la nomination du traitement est nécessaire pour identifier la cause première de la maladie. En fonction de ces informations, le médecin détermine la liste des médicaments nécessaires, qui consiste à utiliser un complexe de médicaments visant à corriger le fonctionnement de l’ensemble du système. Des hépatoprotecteurs sont prescrits pour le traitement de la fibrose du foie, ce qui permet de préserver l'activité normale des cellules du foie. Ceux-ci comprennent «Maxar», «Liv 52» et «Heptral». Les médicaments cholérétiques sont prescrits en l'absence de calculs du pancréas. Sinon, ils ne pourront pas guérir, mais ils contribueront à l'aggravation de la lithiase urinaire. Des exemples sont Allochol, Odeston et Nikodin. Les anti-inflammatoires, les immunomodulateurs et les médicaments hormonaux sont considérés comme efficaces dans le traitement de la fibrose.

Intervention opératoire: combien vivent

Le traitement de la fibrose hépatique dans les derniers stades est effectué à l'aide d'une intervention chirurgicale. Avant sa mise en œuvre, il faut être convaincu de l'inefficacité des autres méthodes. La contre-indication à la chirurgie est une grossesse. Intervention chirurgicale prescrite pour le passage au dernier stade de la maladie - cirrhose du foie. Il utilise une transplantation d'organe. Pour le succès de la procédure, vous devez vous assurer de la compatibilité avec le foie du donneur. La meilleure option serait une greffe d'un parent proche. Selon les statistiques, les personnes ayant un foie de donneur vivent 10 ans ou plus, s’étaient bien nourries et soumises à des tests de laboratoire périodiques.

Régime pendant le traitement

Le régime alimentaire pour la fibrose implique l'utilisation de listes de produits de la 5ème table. Les repas doivent comprendre les ingrédients autorisés. Vous devriez manger 5–6 fois par jour et les portions devraient être petites. Il est important de respecter le régime de consommation en buvant au moins 2,5 à 3 litres de liquide par jour. Dans le même temps, il vaut la peine de boire de l'eau minérale non gazeuse. Dans la préparation du régime est d'utiliser les conseils d'un nutritionniste.

Traitement des remèdes populaires

Il n'y a pas de recettes folkloriques spéciales pour la fibrose. Appliquez des infusions et des décoctions de plantes médicinales pour restaurer ou maintenir les fonctions du foie. Le chardon, la rose des chiens et la soie de maïs ont des propriétés utiles. L'utilisation d'herbes sans l'autorisation d'un médecin est interdite.

Complications possibles

Les complications de la fibrose hépatique peuvent évoluer en oncologie, insuffisance, saignements.

Les complications de la fibrose hépatique sont dues à l’initiation tardive du traitement et à des diagnostics incorrects. Cela est dû à la manifestation tardive des symptômes de la maladie du foie. Le plus souvent, la fibrose a pour conséquence une hypertension qui devient chronique. En conséquence, le patient est obligé de prendre des médicaments puissants. Des varices de l'estomac, de l'œsophage et de l'intestin se développent sous l'effet d'une pression constante et élevée. Les conséquences de cela saignent. Les complications comprennent l'accumulation de liquide dans la cavité abdominale. Lorsque la maladie est détectée aux derniers stades, une insuffisance rénale et une dégénérescence des tissus en une tumeur maligne se développent. La cirrhose du foie est l’une des complications défavorables.

Prévention et pronostic ultérieur

Les mesures préventives consistent à rejeter les mauvaises habitudes, notamment celles liées à la consommation de boissons alcoolisées, et à une alimentation équilibrée. Pour prévenir la fibrose, il est préférable de ne pas abuser des médicaments et des substances susceptibles de s'accumuler dans le corps. Il est également important pour tout écart par rapport à l'état normal de consulter un médecin pour obtenir des conseils. L'auto-traitement est inacceptable car il entraîne l'apparition de la maladie et des complications. Avec le début du traitement en temps voulu, les prévisions sont assez optimistes. Un traitement approprié et le respect de toutes les recommandations du médecin entraînent une augmentation de l'espérance de vie.


Articles Connexes Hépatite