Où ne peut pas travailler avec l'hépatite C?

Share Tweet Pin it

Laisser un commentaire 889

L’infection par le virus de l’hépatite C n’est pas une phrase, mais elle modifie brusquement le mode de vie habituel d’une personne. Le sujet «Hépatite C et travail» est pertinent lorsqu'une activité professionnelle est associée au risque d'infection par cette infection ou par une autre, si l'infection s'est déjà produite et si la maladie est aiguë ou est devenue une forme chronique. Un traitement réussi, une stabilisation stable du bien-être et des indicateurs de test ne signifient pas que le virus a été détruit. L'homme reste son porteur, mais peut-il travailler parmi des personnes en bonne santé?

L'hépatite peut devenir un obstacle dans les activités personnelles et professionnelles.

Puis-je travailler avec l'hépatite C?

Oui, vous pouvez travailler et même avoir besoin. Travail réalisable, l'activité physique stimule:

  • circulation sanguine dans le foie;
  • élimination des toxines;
  • propriétés protectrices de l'organisme entier.

Une "sensation de coude" avec le monde du travail a un effet bénéfique sur le psychisme humain. Mais seul un médecin sur la totalité des facteurs tels que la gravité de la maladie, la pathologie, l'âge, le sexe, la profession, la position et les capacités physiques du patient peut donner des conseils sur cette question. Après tout, le mode de vie qui prévalait avant l’apparition de la forme chronique ou aiguë de la maladie est sujet à révision et à changement. Un autre mode de la journée et de la nourriture, des médicaments, l'inadmissibilité d'effort physique intense et prolongé - imposent toujours certaines restrictions aux activités professionnelles et de travail.

Problèmes d'emploi des personnes atteintes d'hépatite C

Les personnes diagnostiquées avec l'hépatite C ne sont légalement et en pratique pas dangereuses pour les autres. Mais en cas d'exacerbation de la maladie, le travail est contre-indiqué. L'admission est déterminée par le médecin.

Le rejet d'un emploi ou le licenciement pour cause de maladie sont illégaux, car s'ils respectent les règles de sécurité, ils ne constituent pas une menace directe pour les autres. Néanmoins, dans la vie réelle, il existe des limitations et certaines difficultés d’emploi. Plus souvent, dans les cas où les spécificités du travail exigent la présence de livres médicaux "sûrs" émanant des employés. Celles-ci incluent toutes les catégories de professions où un contact étroit avec les personnes est envisagé. Par exemple, le personnel de tous les types et types d'établissements d'enseignement, les soins de santé, les services et la restauration. La question de chaque cas spécifique est résolue individuellement par la commission médicale.

Professions à risque d'infection

Avec n'importe quel travail, vous pouvez contracter accidentellement une infection. Il existe une liste d'ouvrages présentant un risque d'infection professionnelle. Les personnes porteuses de l’hépatite C ont des postes vacants dans ces régions, mais des références et des autorisations spéciales sont nécessaires pour pouvoir travailler. En outre, il convient de garder à l'esprit qu'il existe un risque d'infection par une autre infection en plus de la précédente. Ce n'est pas une liste complète de ces travaux et professions:

  • travailler avec le sol, les matières premières, leur transport;
  • travaux de recherche sur les agents pathogènes chez les animaux et les humains;
  • travailler avec les réseaux d'égouts, les installations, l'équipement;
  • soins infirmiers dans les hôpitaux pour maladies infectieuses;
  • étude du sang humain et des fluides biologiques.
Retour à la table des matières

L'hépatite C est-elle dangereuse pour les autres?

L'infection à l'hépatite C se produit par contact avec les voies parentérales du patient: par le sang et les muqueuses, ce qui est presque impossible dans des conditions de travail normales, dans un mode de vie ordonné. Sachant dans quelles circonstances de travail, de comportement dans la vie, il y a un risque d'infection d'autres personnes atteintes d'hépatite, il doit être très prudent et prendre toutes les mesures nécessaires pour garantir la sécurité des autres:

Il est presque impossible d'infecter des collègues avec l'hépatite dans des conditions de travail normales.

  • éviter les situations à risque;
  • s'abstenir de tout contact non protégé;
  • utilisez uniquement des articles d'hygiène personnelle;
  • coupures aléatoires et inflammations de la peau recouvertes de bandages;
  • utilisez uniquement des seringues à usage unique;
  • Détruisez le plus rapidement possible et à fond tous les moyens avec des traces de sang.

Dans tous les cas, la responsabilité de la sécurité des autres incombe entièrement au patient lui-même.

La possibilité d'activités sociales avec l'hépatite C

En règle générale, les citoyens infectés par l'hépatite C ne sont pas interdits de travailler dans le cadre d'activités sociales. Ils peuvent participer activement à presque toutes les espèces, en fonction de leur bien-être général. Les collègues et la direction ne devraient être informés de la maladie que si l'exacerbation de la maladie est souvent et doit prendre un congé de maladie pour se reposer.

Puis-je devenir un soldat avec l'hépatite C?

Non, les porteurs de n'importe quel type d'hépatite infectieuse ne peuvent être appelés au service militaire en temps de paix. Même lorsque le désir de servir est écrasant, il existe une formation et une spécialité militaires. Les militaires subissent souvent des efforts physiques importants sans se soucier de leurs capacités ni de leur état de santé. Il y a un risque d'infection des autres avec des blessures, des blessures. Dans les unités militaires, lors des exercices sur le terrain, il n'y a pas de conditions adéquates pour mener une prévention et un traitement de l'hépatite. Par conséquent, les citoyens infectés par l'hépatite C reçoivent la marque «usage limité», ce qui signifie qu'ils ne peuvent être recrutés dans l'armée qu'en temps de guerre. Un certificat pour le bureau d'enregistrement et de recrutement militaire est délivré par l'hôpital des maladies infectieuses, où le patient est observé.

Est-ce que travailler au soleil nuit aux personnes atteintes d'hépatite C?

La réponse à cette question est sans équivoque - oui. Et pas seulement travailler. Les bains de soleil, les solariums et autres activités associées au réchauffement sont également strictement interdits. Les personnes atteintes d'hépatite C doivent être protégées des rayons directs du soleil pour trois raisons principales:

  • Le rayonnement solaire, même à des microdoses, exacerbe les manifestations caractéristiques de la maladie.
  • La spécificité du traitement médicamenteux est telle que la peau devient beaucoup plus vulnérable au rayonnement ultraviolet. Par conséquent, le risque de coup de soleil grave est élevé.
  • Les fonctions et les systèmes de protection du corps chez chaque porteur d’hépatite C sur dix sont affaiblis. De ce fait, le risque de détérioration d'une forme de santé dramatique augmente.

Prévention de l'infection à l'hépatite C professionnelle et de l'exacerbation de la maladie

Un vaccin contre le virus de l'hépatite C n'a pas encore été créé. Voies d'infection:

  • transfusion sanguine;
  • des chirurgies;
  • injection dans une seringue générale;
  • sexe non protégé.

La prévention des exacerbations de la maladie comprend le respect du régime alimentaire prescrit par un médecin, une attitude responsable à l'égard de la santé et les observations du médecin traitant, ainsi que l'exclusion des facteurs nuisant négativement à l'organisme. À savoir:

  • 6 repas individuels en petites portions;
  • une alimentation ne dépassant pas 3000 kcal, riche en fruits et légumes, en vitamines et en oligo-éléments;
  • renoncement au tabac, alcool;
  • interdiction des aliments gras, épicés et frits;
  • éducation physique et activité physique;
  • travail réalisable;
  • humeur positive.
Retour à la table des matières

Il faut savoir

Bien que, selon les statistiques, environ 3% des patients infectés par l'hépatite C décèdent de cirrhose ou de cancer du foie, il existe une perception selon laquelle 15% d'entre eux se rétablissent encore, même sans traitement médical, grâce à un système immunitaire fort et au mode de vie adéquat dans cette situation. Lorsque le corps combat une infection, tout doit être mis en oeuvre pour ne pas interférer avec elle dans cette bataille, cela ne fera que l'aider à améliorer son état et, finalement, à achever son rétablissement. Oui, l’hépatite C introduit depuis longtemps un certain nombre de restrictions dans le mode de vie d’une personne, mais ne la rend invalide que lorsqu’elle abandonne.

Où peut et ne doit pas travailler une personne atteinte d'hépatite C?

Est-il possible de travailler avec l'hépatite C? Une telle question inquiète les personnes infectées par le virus qui se soucient de leur sécurité et de l’absence de risque pour les autres. La présence de cette maladie ne constitue pas un obstacle aux aspirations professionnelles du patient, elle impose seulement certaines restrictions au choix du lieu et aux conditions de travail. Avec quelques connaissances de base sur l'hépatite C, vous pouvez faire valoir vos droits en toute sécurité en cas de licenciement illégal en raison de la présence du virus.

Dans l'environnement externe, le virus de l'hépatite C ne vit pas et est totalement inoffensif pour les autres. La seule méthode d'infection est la pénétration directe du virus dans la circulation sanguine ou à travers la surface muqueuse endommagée d'une personne en bonne santé. L'essentiel est de respecter les règles d'hygiène personnelle en utilisant des désinfectants ménagers et des antiseptiques. De cette manière, une personne infectée peut elle-même veiller à ce que les autres ne courent aucun risque et à prévenir la propagation de la maladie.

Restrictions sur le travail

Dans la phase aiguë de l'hépatite C, le travail est contre-indiqué: la patiente est hospitalisée pour un traitement thérapeutique complet.

Après sa sortie de l'hôpital, le médecin traitant détermine l'heure d'entrée dans le travail et les restrictions relatives à l'effort physique, et il prescrit également des médicaments à usage domestique.

Compte tenu de la question de savoir s’il est impossible de travailler avec l’hépatite C, il convient de prendre en compte les particularités du corps du patient et les restrictions nécessaires associées aux activités suivantes:

  1. Horaires de travail irréguliers et travail de nuit. Le patient a besoin d'un régime strict de sommeil et de repos, sans stress ni surmenage.
  2. Travail lié aux voyages et aux repas irréguliers. Pour le fonctionnement normal du foie et la restauration des fonctions perdues, un régime alimentaire fractionné est nécessaire.
  3. Travail qui nécessite un effort physique intense (haltérophilie, travail physique monotone prolongé), ce qui peut entraîner des complications et la progression de la maladie.
  4. Travaux associés à l'utilisation de substances toxiques nocives qui détruisent les cellules du foie. Un tel impact peut affecter négativement les résultats du traitement et provoquer une exacerbation de la maladie.

Compte tenu de toutes les raisons susmentionnées, un spécialiste des maladies infectieuses peut recommander au patient de modifier le type d'activité associé à des conditions inacceptables.

Zones d'activité non valides

L'hépatite C est autorisée à travailler dans n'importe quel environnement professionnel à l'exception des spécialités liées aux activités suivantes:

  1. Spécialités dans lesquelles une personne infectée peut entrer en contact avec du sang (laboratoires médicaux et postes de transfusion sanguine).
  2. Spécialités liées au travail dans les structures de pouvoir, au ministère des Situations d'urgence et au service dans l'armée, où il existe un risque de blessure. Les personnes qui assisteront de telles victimes peuvent avoir un risque élevé d’infection.

Dans tous les autres domaines d'activité où il est possible de travailler avec l'hépatite C, il existe souvent des difficultés liées aux nombreux préjugés existant chez les employeurs qui ne sont pas bien informés sur la manière de transmettre la maladie.

Parfois, il n’est pas facile de trouver un emploi de cuisinier ou d’infirmière, où la présence dans le livre médical d’un résultat positif sur l’hépatite C peut servir de motif pour refuser un emploi. Si le patient veut travailler comme coiffeur, à l'école ou à la maternelle, la présence du virus ne constitue pas un obstacle à de telles activités. Il est seulement important de rappeler les mesures de sécurité nécessaires et de limiter le contact du sang d'une personne infectée avec le sang et les muqueuses de personnes en bonne santé.

Mesures de sécurité pour les infectés

L’admission au travail de patients atteints d’hépatite C est soumise aux règles et recommandations suivantes:

  • toutes les activités potentiellement dangereuses pour les autres doivent être effectuées dans des gants de protection en latex;
  • respect strict des règles d'hygiène personnelle et des antiseptiques (ébullition, produits chimiques de traitement);
  • l'absence d'activité physique, de stress et de produits chimiques toxiques qui affectent négativement les cellules du foie;
  • examens périodiques effectués par un médecin spécialiste des maladies infectieuses, tests, suivi des progrès du rétablissement;
  • la continuité du traitement associée à la prise des médicaments nécessaires recommandés par le médecin traitant;
  • protection contre l'insolation excessive, qui peut activer le virus et causer une complication de la maladie.

Dans une famille, une personne infectée par le virus de l'hépatite C a également besoin d'aide et de soutien. Il est nécessaire de lui attribuer des articles individuels d’usage personnel, manucure, accessoires de pédicure et rasoirs afin d’éviter que le sang du porteur du virus ne pénètre dans l’organisme de personnes en bonne santé par le biais de la peau et des muqueuses endommagées.

Emploi et licenciement avec l'hépatite C

Si, conformément à la loi, il n'est pas nécessaire de fournir un livret médical pendant le processus d'emploi, la personne infectée a le droit de ne pas informer l'employeur de la maladie existante. À l'avenir, il faudra peut-être encore le faire, car il pourrait s'avérer nécessaire de rester à l'hôpital ou d'imposer des restrictions à l'emploi, qui devraient être notifiées.

Si l'emploi nécessite un livret médical, une tentative de dissimulation de la maladie existante peut poser de sérieux problèmes qui pourraient survenir avec la vérification appropriée de l'organisation.

Une personne infectée par le virus de l'hépatite C doit se rappeler que son renvoi est illégal pour cette raison.

La Constitution actuelle interdit de limiter le droit au travail pour cause de maladie. Un employeur ne peut le faire que parce qu'il est impossible de créer les conditions nécessaires à l'activité d'une telle personne. Dans tous les cas, le relevé d'emploi doit contenir le motif du licenciement, qui peut ensuite être contesté devant un tribunal.

Est-il possible de travailler avec l'hépatite C?

De nombreuses personnes confrontées à l'hépatite C réfléchissent à la question: "Où puis-je travailler avec cette maladie?". Mais ce diagnostic n’est pas si terrible: il est tout à fait possible de mener une vie et un travail normaux et le traitement conduit souvent à un résultat positif.

Les victimes de cette maladie ne doivent pas se mettre à la croix et se cacher de la société, car elles ne constituent pas un danger pour les autres. Respect de certaines règles et restrictions - tout ce qui est requis d'une personne atteinte d'hépatite.

Dur travail

Un effort physique insupportable doit être complètement exclu de la vie du patient. Cependant, il n'est pas si facile de distinguer clairement les charges. Seul un médecin de grande classe possédant une vaste expérience dans la résolution de tels problèmes peut s’acquitter de cette tâche. Lors du calcul de l'indicateur de gravité, le travail est guidé par les facteurs suivants:

  1. les caractéristiques physiques initiales d'une personne;
  2. identité de genre;
  3. l'âge;
  4. la présence de pathologies autres que l'hépatite C;
  5. niveau de progression de la maladie.

En aucun cas, ne doit pas protéger complètement le patient du stress, même en cas de développement grave de la maladie. Il est nécessaire d'exclure l'activité physique uniquement pendant la période d'exacerbation de l'hépatite. L'exercice régulier est extrêmement important et a un effet positif sur le corps. Ils aident:

  • améliorer l'apport sanguin au foie;
  • nettoyer le corps des toxines;
  • renforcer le système immunitaire et les fonctions de protection du corps;
  • élever l'humeur et la vitalité globale d'une personne.

Le degré de charge utile ne peut être attribué que par un spécialiste qualifié. Cela signifie que vous devrez peut-être remplacer le type d'activité par une activité plus bénigne si le médecin vous le demande.

Travail au soleil

En cas d'infection par l'hépatite C, le patient devra abandonner complètement la profession associée au temps passé au soleil. L'insolation, à savoir l'interaction intensive de l'organisme avec l'ultraviolet, est strictement contre-indiquée pendant la période de la maladie.

Il est nécessaire de minimiser le temps passé au soleil. Un patient atteint d'hépatite ne doit pas bronzer, et encore moins se rendre au solarium. Il est important de vous protéger des activités entraînant une surchauffe du corps. Évitez la lumière directe du soleil pour plusieurs raisons:

  1. les micro-doses de rayonnement contribuent à la progression de l'infection;
  2. L'essentiel des médicaments utilisés dans le traitement de l'hépatite C réduit la protection naturelle de la peau contre le soleil. Du fait de leur exposition prolongée, de graves brûlures peuvent être causées.
  3. Un pourcentage élevé de porteurs de l'hépatite C souffrent d'un affaiblissement des fonctions de protection du corps et l'exposition intense au rayonnement ultraviolet exacerbe la situation.

Dans ces conditions, il est préférable que les personnes ayant un diagnostic similaire refusent de travailler pendant un long séjour en plein soleil.

Travail social

Le travail lié aux activités sociales est le plus souvent disponible pour les patients atteints d'hépatite C. Les personnes infectées ne sont pas dangereuses pour leur entourage. C'est pourquoi les personnes atteintes de cette maladie peuvent travailler dans presque toutes les sphères de la société.

Souvent, la question se pose: est-il possible de travailler comme cuisinier? Il n'y a pas de réponse définitive. D'une part, il n'y a aucune raison d'interdire cette activité. Mais d'un autre côté, le travail d'un cuisinier comporte de nombreux risques de blessures lors de la cuisson. Risque de sang contaminé sur les outils et les produits. Les experts ne recommandent pas aux patients de continuer à travailler dans le domaine de la nutrition.

Les hépatologues ont souvent remarqué que le patient, pour qui le travail procure du plaisir, supporte beaucoup plus facilement la période de traitement. La chose préférée améliore l'état mental d'une personne, ce qui normalise à son tour toutes les autres fonctions du corps.

Les patients avec un diagnostic d'hépatite sont invités à passer plus de temps avec les gens. La communication et la vie sociale active apporteront de grands avantages. Ainsi, les professions qui nécessitent un contact constant avec l'équipe seront l'option la plus appropriée.

Professions militaires

Les personnes atteintes de tous les types d'hépatite chronique en période de paix ne sont pas soumises au service militaire. Cela est dû aux restrictions imposées à leur activité physique et à l'absence dans l'armée de système spécialisé de répartition de la charge en fonction de paramètres humains individuels.

En outre, l'armée n'est pas en mesure de fournir les conditions nécessaires au traitement préventif et au traitement de l'hépatite. Pour cette raison, la mobilisation de tels citoyens ne se produit que dans l'état d'urgence de la guerre. Le statut officiel d’une personne atteinte d’hépatite est «limité au service».

Les experts notent que ces restrictions sont imposées pour certaines raisons. Même si le patient manifeste le désir de servir, il est préférable de ne pas le mettre en danger, car cela pourrait déclencher la progression de l'infection et la détérioration de l'état général du corps.

Pour obtenir les documents pertinents, vous devez vous rendre au service des maladies infectieuses de l'hôpital local. Là, un spécialiste qualifié délivrera un certificat décrivant son état de santé au patient. En outre, ce certificat est envoyé au bureau d’enrôlement militaire et la personne est supprimée de la liste des recrues.

Règles et restrictions

Les médecins distinguent un certain nombre de professions où il est impératif de faire des vaccinations prophylactiques et de respecter strictement les règles d'hygiène dans le processus de travail. Cette série comprend:

  1. les constructeurs;
  2. ouvriers agricoles;
  3. géologues;
  4. professions impliquant une interaction directe avec le sol, son enlèvement et son transport;
  5. travailler avec des maladies infectieuses, ainsi que sur le territoire de la propagation de la maladie;
  6. travaux de coupe;
  7. travaux de construction de zones de villégiature et d'installations de loisirs;
  8. professions liées à l'achat, au stockage et au transport de produits naturels;
  9. les activités associées à l'élimination du bétail, vecteur de maladies infectieuses dangereuses pour l'homme;
  10. activités pour attraper et soigner des animaux sans abri;
  11. activités éducatives.

Une personne atteinte d'hépatite C peut être engagée dans l'un des domaines d'activité susmentionnés. Mais pour cela, il doit collecter des documents spéciaux, des certificats et des autorisations garantissant le droit légal de postuler à un emploi.

Licenciement pour maladie

Aujourd'hui, la législation du travail de la Fédération de Russie considère qu'il est illégal de licencier pour cause d'hépatite C. Ces actions sont assimilées à de la discrimination. Le patient conserve donc pleinement le droit de défendre son poste et de demander réparation en cas de licenciement.

L'hépatite C limite physiquement une personne, mais ne la rend pas invalide. L’invalidité n’est attribuée que si:

  • une personne ne peut pas se servir elle-même et se déplacer sans aide;
  • une personne est incapable de travailler et ne peut pas subvenir à ses besoins;
  • les périodes d'exacerbation se produisent plusieurs fois par an;
  • perturbation du foie ou d'autres organes importants;
  • la maladie a provoqué l'apparition de complications graves.

Donc, afin de retirer une personne qui a l'hépatite C de son poste, l'employeur devra organiser la réunion d'une commission spéciale qui traitera son cas. Un facteur opposant peut être le besoin de procédures thérapeutiques.

Certains médicaments utilisés pendant le traitement entraînent des effets secondaires tels que le syndrome grippal, des douleurs aux articulations, aux muscles, des éruptions cutanées et une fatigue accrue. Tout cela peut affecter la qualité du travail et servir de motif pour décider de l'incapacité de faire face aux responsabilités. Dans ce cas, la personne devra toujours changer de type d'activité.

Trucs et astuces

L'accomplissement des instructions de l'hépatologue a un effet très positif sur le bien-être du patient pendant les périodes d'exacerbation et de traitement de la maladie. Il est nécessaire d'observer le régime alimentaire prescrit par un spécialiste, de se protéger des charges lourdes et d'isoler les effets d'autres facteurs néfastes sur la santé.

Le régime comprend des aliments qui fournissent une valeur énergétique normale (jusqu'à 3 000 kcal) et qui sont en mesure de fournir tous les oligo-éléments essentiels pour le corps et les vitamines.

Le mode d'alimentation est six fois. La nourriture est servie en petites portions, la restauration rapide, les aliments gras, frits ou trop épicés sont complètement exclus. Les fruits et légumes frais sont très utiles.

Presque toutes les professions sont accessibles aux personnes atteintes d'hépatite C chronique. Et face aux préjugés de la société, il ne faut pas avoir peur de défendre son droit à une vie sociale complète. La législation de notre pays protège les porteurs du virus, de sorte qu'aucun employeur n'a le droit de refuser une personne atteinte d'hépatite C sans motif valable.

Est-il possible de travailler avec l'hépatite C?

Hépatite C - la maladie est assez grave, mais cela ne signifie pas qu'une personne ne peut pas travailler. Lorsqu'un virus provoquant une maladie pénètre dans l'environnement externe, il devient inoffensif pour les autres. Le seul moyen d'être infecté est par le sang. Par conséquent, une personne peut participer pleinement aux activités sociales et à ses affaires sans nuire à ceux avec qui elle communique.

Dans quelle mesure le travail est-il compatible avec la condition douloureuse?

Étant donné que le virus n’est que dans le sang, il est possible que les personnes qui vous entourent n’aient pas peur de contacter les personnes infectées.

L'essentiel est d'observer l'hygiène personnelle. Une personne peut travailler où elle veut. Bien que, en raison des circonstances, toutes les personnes atteintes d'hépatite ne seront pas embauchées. Et il y a des explications à cela.

Mais vous devez d’abord dire des paroles réconfortantes à ceux qui ont été infectés.

  1. Au quotidien, l'hépatite ne peut être infectée. Les patients et les porteurs du virus peuvent choisir presque n'importe quelle activité professionnelle.
  2. Le processus de diagnostic et de traitement peut provoquer un état dépressif qui, grâce à votre travail préféré, peut disparaître.
  3. Être parmi les gens améliore l'humeur du patient. En conséquence, l'immunité est renforcée et le traitement est plus efficace.

Comme déjà mentionné, tout le monde ne peut pas obtenir un travail avec l'hépatite.

  1. Une personne peut faire face à un refus s’il est nécessaire de délivrer un livre sanitaire. Si le patient veut travailler comme cuisinier ou infirmier, ces postes vacants lui seront fermés. Habituellement, les personnes atteintes d'hépatite essaient de ne pas s'adonner à la restauration publique, aux soins de santé ou aux services. Bien que, par exemple, un cuisinier, vous pouvez obtenir. Seuls les employeurs ne veulent pas s'attaquer à des problèmes inutiles.
  2. Si un agent de santé découvre l'hépatite C, il ne se rendra ni au poste de transfusion sanguine ni à l'endroit où les travailleurs sont en contact avec du matériel biologique. Dans d'autres cas, il peut être engagé dans un travail. Lui seul devra se conformer à toutes les règles d'asepsie et d'antisepsie. Toutes les manipulations doivent être strictement effectuées avec des gants en latex.
  3. Avec l'hépatite dans les structures militaires presque jamais prendre. La particularité d'un tel service est la présence d'un fort stress physique et émotionnel. Par conséquent, l'emploi est réalisé individuellement. Le stade de la maladie sera pris en compte et son degré d’activité. Chaque année, vous devriez subir une inspection de routine pour déterminer si vous pouvez continuer à servir ou si vous avez besoin d'autres conditions.
  4. Les médecins recommandent de s'abstenir de tels endroits où le contact avec des substances nocives pour le corps, des horaires irréguliers et des charges lourdes. Grâce à ce travail, le processus pathologique deviendra plus actif, conduisant à la cirrhose.

Comment soutenir un être cher

Vous ne devriez pas trop vous enthousiasmer si un membre de votre famille a été infecté par le virus C. Bien sûr, cela aura un effet néfaste sur la santé, mais pour le moment, une personne a besoin du soutien de ses proches. Vous pouvez comprendre l'état du patient, car il devra reconsidérer son mode de vie. Par conséquent, vous devriez le distraire des pensées lourdes avec des soucis quotidiens et un esprit intérieur calme.

Il n'est pas nécessaire de se protéger d'un être cher. Pas besoin de partager la vaisselle, de laver la salle de bain à chaque fois, d'interdire de parler aux enfants. La seule chose que le patient doit avoir des articles d'hygiène personnelle. Après tout, s’ils ont du sang, l’infection n’est pas exclue. Nous parlons de ciseaux pour la manucure, d’une brosse à dents, d’accessoires pour le rasage, etc.

Vous devez être particulièrement prudent lorsque vous aidez une personne souffrant de blessures mineures. Le sang infecté ne doit pas toucher la peau d'une personne en bonne santé.

Il arrive qu'une personne qui a été infectée par un virus refuse de l'admettre. Si vous ne subissez pas d'examens et ne recevez pas de traitement à temps, la maladie se développera très loin et il ne sera pas si facile d'y faire face.

Quelles limites le patient devrait-il connaître?

Quel que soit le stade où se trouve la maladie, il faut prendre soin de son système immunitaire.

En conséquence, vous devez vous protéger de l’influence des facteurs qui nuisent à l’immunité.

  1. Avec de mauvaises habitudes qui valent la peine d'être quittées. À la pointe d'un mode de vie sain et d'une nutrition adéquate. Il sera affiché positivement sur l'état du corps pendant la période de traitement.
  2. L'activité physique intense est exclue. La charge admissible sera déterminée par le médecin en tenant compte de l'entraînement physique général du patient et de l'ampleur du processus pathologique.

Le sport est utile car il aide à éliminer les toxines et à augmenter le flux sanguin, à augmenter la résistance générale du corps et à améliorer l'humeur.

L'essentiel est d'être prudent lorsque la pathologie est au stade aigu et lors de la nomination d'un traitement actif.

Une telle interdiction est due au fait que des influences solaires peuvent entraîner des complications. La maladie est traitée principalement par ces médicaments, à cause desquels la peau devient excessivement sensible au soleil. Par conséquent, des brûlures graves sont possibles. De plus, des troubles auto-immuns sont parfois observés. Et si une personne reste longtemps sous les rayons du soleil, sa santé peut se détériorer brutalement.

Bien entendu, cela ne signifie pas que le patient ne peut pas se reposer sur la mer. Pour le moment, vous devrez suivre certaines recommandations pour rendre le voyage aussi réussi que possible.

  1. Dès le début de l’été, veillez à utiliser une large gamme d’écrans solaires. Indications pour appliquer la crème: sortir au soleil, après avoir nagé dans la mer, transpiration abondante.
  2. Le corps doit être protégé autant que possible des rayons directs à l'aide d'un chapeau à large bord, de lunettes de soleil et de vêtements.
  3. La période de 10h à 16h est la plus dangereuse pour le patient. De bronzer devrait s'abstenir.

Un traitement approprié et le respect des recommandations vous permettront de vraiment profiter de vos vacances à la mer.

Avec le développement de la maladie, une personne peut se retrouver dans une situation où elle peut être handicapée. Mais ceux qui ne sont que des porteurs du virus ne recevront pas de groupe.

Ils ont un handicap si:

  • une personne a des problèmes de libre-service, de mobilité et de capacité de travail;
  • pendant six mois, il n'y a pas eu d'amélioration de l'état de santé;
  • les exacerbations durent au moins un mois deux à trois fois par an;
  • altération de la fonction hépatique;
  • maladie chronique est compliquée par l'hypertension portale, l'encéphalopathie, le dysfonctionnement d'autres organes.

Quelles professions peuvent travailler avec l'hépatite C

L'hépatite C est une maladie virale qui présente un risque grave pour la santé. Depuis la pathologie a un caractère infectieux et se transmet de personne à personne. Le patient et le porteur du virus doivent observer certaines précautions pour éviter la contamination des autres. Est-il possible de travailler avec les marqueurs identifiés de l'hépatite C dans le sang? Quelles sont les restrictions imposées au choix du champ d'activité professionnelle dans une maladie diagnostiquée?

Caractéristiques cliniques et morphologiques de la maladie

Avant de savoir en quoi la maladie affecte la capacité de travail et quel est le lien entre l'hépatite C et le travail, il est important de comprendre les caractéristiques cliniques, morphologiques et épidémiologiques de cette infection.

L'hépatite C est une infection virale caractérisée par une lésion primaire du foie et une tendance à l'inflammation chronique. L'agent causal de la maladie est appelé VHC (virus de l'hépatite C). Il appartient à des microorganismes contenant de l'ARN de la famille des Flaviviridae. En plus de la chaîne de fréquence ribonucléique, la particule virale contient une capsule d'un diamètre de 30 à 40 nm. Dans le sang, l'agent pathogène est déterminé à l'état de traces, pour la plupart il se dépose dans les hépatocytes ou est associé à des lipoprotéines et à des anticorps spécifiques (anti-VHC).

Selon les statistiques, le nombre de patients infectés par l'hépatite C atteint 150 millions de personnes dans le monde. Chaque année, ce chiffre augmente de 3-4 millions. 350 000 personnes meurent chaque année de complications infectieuses - cirrhose et cancer du foie.

C'est intéressant. Dans les milieux scientifiques, l'hépatite a été qualifiée de «tueur sucré» en raison de son évolution presque asymptomatique et de sa capacité à dissimuler les signes d'infection du foie sous l'apparence d'autres maladies.

Modes de transmission et mécanisme d'infection

L’hépatite C est à l’origine d’un malade ou d’un porteur du virus. Le mécanisme d'infection est principalement parentéral. L'infection la plus courante se produit lorsque:

  • manipulations parentérales, y compris dans des institutions médicales;
  • la fourniture de services dentaires;
  • pratiquer le perçage, le tatouage, l’acupuncture et d’autres procédures nécessitant l’utilisation de matériel d’injection;
  • visiter des salles de manucure, esthéticienne et certains autres services de beauté.

Le risque d'infection par contact sexuel demeure toutefois, contrairement au virus de l'hépatite B, il est minime (jusqu'à 3%). Les patients atteints d'une forme chronique d'infection présentent un plus grand danger en termes d'infection, moins porteurs de virus.

Symptômes et effets

La période d’incubation de l’hépatite virale C va de deux semaines à six mois. La primo-infection n’est pas accompagnée de symptômes graves et passe inaperçue. Les manifestations cliniques de la maladie sont souvent la faiblesse, la fatigue, des maux de tête, une légère dyspepsie, des phénomènes catarrhales (nez qui coule, maux de gorge), qu’une personne contracte pour une infection respiratoire banale. Ensuite, tous les signes du VHC disparaissent et ne gênent pas le patient pendant plusieurs années.

En règle générale, une personne découvre totalement par hasard la présence d'une infection dans le corps, après avoir réussi les tests tout en regardant ou voulant être un donneur de sang. Les complications de l'hépatite C ne se manifestent qu'après plusieurs années. La stéatohépatose, la cirrhose et le cancer du foie sont progressifs, irréversibles et provoquent un dysfonctionnement hépatique grave entraînant la mort du patient.

Faites attention! Grâce aux progrès de la médecine moderne, l’OMS reconnaît que l’hépatite C est une maladie entièrement traitable. L’acceptation des antiviraux à action directe vous permet d’éliminer le corps de l’agent pathogène en quelques mois.

Comment ne pas infecter les autres: un rappel pour les patients

Et quelles restrictions sont imposées à la vie des patients atteints d'hépatite C en rapport avec le diagnostic? Comme toute infection reste à risque de se propager, il est important que les patients sachent comment protéger les autres, les proches et les personnes vivant avec lui, les collègues de la même équipe et les connaissances contre l'infection.

Si vous êtes infecté par le VHC, rappelez-vous les règles suivantes:

  • Pour tout contact sexuel, utilisez un agent barrière fiable - un préservatif.
  • En visitant des établissements médicaux, des cliniques dentaires, des salons de beauté, assurez-vous que le matériel de stérilisation est en contact avec du sang.
  • Utilisez une brosse à dents individuelle, des accessoires de rasage, des outils de manucure.
  • Si vous avez la peau endommagée, traitez la plaie avec de l'alcool ou de l'iode et scellez-la avec un pansement.
  • Si votre sang ou d’autres liquides organiques sont utilisés pour un usage général, traitez-les avec une solution désinfectante.
  • Soyez un donneur conscient: refusez le don de sang volontaire jusqu'à ce que le diagnostic d'hépatite soit éliminé.

Le virus n'est pas transmis par les gouttelettes en suspension dans l'air lors des poignées de main, des contacts étroits, des baisers et de l'allaitement (à l'exception des cas de fissures et d'autres violations de l'intégrité de la peau sur les mamelons). Ainsi, les patients atteints d'hépatite C ne sont pas dangereux pour les autres et n'ont pas besoin d'être isolés. Avec de simples précautions, la propagation de l'infection peut être facilement évitée.

Évaluation de la capacité de travail des patients atteints d'hépatite

Pourtant, les patients infectés ont beaucoup de questions. Est-il possible ou non de travailler chez des patients atteints du VHC en médecine, dans l'industrie alimentaire, au bureau? Un diagnostic «peu pratique» pourrait-il constituer un motif de licenciement ou de refus d'embauche? Une telle anxiété est pleinement justifiée, car une carrière réussie offre à une personne de nombreuses opportunités nouvelles qu'il serait dommage de perdre en raison d'une maladie.

Seulement des faits

Aucune loi officielle n'interdit aux patients atteints d'hépatite C d'aller au travail. Et pourtant, avec certaines limitations, ils doivent faire face.

Livre médical personnel - un des documents qui admet le droit de travailler dans des domaines qui affectent directement la santé des autres. Tout d’abord, il s’agit d’organisations de restauration, d’hôpitaux, d’établissements d’éducation des enfants. La présence du livre est strictement réglementée par la réglementation de la Fédération de Russie et son absence implique différents types de responsabilité, à la fois pour l'employeur et pour l'employé.

Tous les représentants des professions de contact - traiteurs, établissements médicaux et organisations éducatives devraient porter une marque concernant l’absence ou la présence d’anticorps anti-VHC dans le livre médical. En outre, à l'initiative de la direction, un examen médical peut être effectué dans absolument n'importe quelle entreprise, mais uniquement avec le consentement des employés.

Malgré la conviction de certains employeurs, le diagnostic d'hépatite C n'est pas une contre-indication absolue pour occuper un poste. Conformément à l'ordonnance du ministère de la Santé et du Développement social de la Fédération de Russie, datée du 12 avril 2011 (302), la question de l'aptitude du personnel est décidée individuellement dans chaque cas par décision de la commission médicale. Lorsque des précautions sont prises, le travailleur ne peut pas infecter les autres.

Toutes les professions ne sont pas les mêmes.

La responsabilité dans le choix d'une profession est devant le patient, pas seulement en raison du risque d'infection pour les autres. Il est important de prendre soin de votre santé en évitant de surcharger le foie et l’ensemble du corps. Vous trouverez ci-dessous les professions les plus "dangereuses" et les moins souhaitables pour les patients atteints d'hépatite C. Elles ne devraient y revenir qu'après l'éradication de l'agent pathogène et le rétablissement complet de la fonction hépatique.

Travail physique dur

Les charges intensives au moment du traitement et de la rééducation de l'hépatite doivent être complètement exclues. Le degré d'activité admissible est calculé individuellement par le médecin traitant, en fonction des données physiques initiales, du sexe, de l'âge, du taux de progression de la maladie et de la présence de comorbidités.

Au moment de l'exacerbation de la maladie, l'exercice est complètement exclu. Les patients sont montrés au repos et au repos. Plus tard, après l’amélioration du bien-être et la normalisation des analyses, un effort physique léger sera même utile. Ils aideront:

  • améliorer l'apport sanguin au foie;
  • nettoyer le corps des substances de lest et des toxines accumulées;
  • renforcer le système immunitaire du corps;
  • augmenter la vitalité et améliorer l'humeur du patient.

Ainsi, au moment du traitement de l'hépatite, il est nécessaire d'abandonner temporairement le travail en tant que chargeur, ouvrier et toute autre activité associée à des charges de travail intensives, ou de passer à des conditions de travail plus favorables.

Travail au soleil

Une autre limitation concerne les personnes travaillant à l'extérieur en plein soleil. Insolation - l'effet intense des rayons ultraviolets sur le corps - est strictement contre-indiqué en cas d'inflammation infectieuse du foie. Ceci est dû aux facteurs suivants:

  • Les micro-doses de rayonnement qu'une personne reçoit pendant un bain de soleil contribuent à la progression de l'infection;
  • Les interférons et les antiviraux utilisés pour traiter l'hépatite C peuvent réduire la protection naturelle de la peau contre les rayons ultraviolets. Une exposition prolongée au soleil peut causer des brûlures.
  • Les rayons ultraviolets peuvent réduire quelque peu la résistance d'une personne à une infection.

Par conséquent, au moment du traitement devront abandonner le travail en plein air ou se protéger soigneusement du soleil. Aussi, ne pas bronzer ou visiter le solarium.

Professions médicales

Si un professionnel de la santé détecte des anticorps anti-VHC dans le sang, il ne pourra pas travailler dans les postes de transfusion sanguine ni dans les laboratoires où les employés sont en contact direct avec du matériel biologique.

Dans d’autres cas, l’instructeur, l’infirmière ou le médecin peuvent faire leur travail, mais seulement si toutes les règles d’asepsie et d’antiseptique sont respectées:

  • effectuer toutes les manipulations uniquement avec des gants en latex;
  • utiliser des seringues jetables;
  • suivre les règles de stérilisation des instruments médicaux;
  • surveiller l'intégrité de la peau;
  • en présence de plaies, de coupures, de zones enflammées, traitez-les immédiatement avec des solutions antiseptiques et couvrez-les avec un pansement ou un pansement stérile;
  • Tous les produits et articles présentant des traces de sang doivent être désinfectés immédiatement ou éliminés de manière sûre.

Faites attention! Il est important de suivre ces recommandations pour tous les travailleurs de la santé, et pas seulement pour les patients atteints d'hépatite C. Il est important de vous protéger contre une éventuelle infection en traitant chaque patient comme une source potentielle d'infection.

Travailler dans des établissements d’enseignement et des écoles locaux, services de restauration

Les responsables des jardins d'enfants et des crèches sont extrêmement réticents à embaucher des personnes chez lesquelles le diagnostic d'hépatite C a été confirmé. Il n'y a pas de fondement officiel à cela. L'infection n'est pas transmise par des contacts quotidiens, et le soignant ou l'infirmière, observant les précautions généralement acceptées, ne peut en aucune manière infecter ses pupilles.

Pour la même raison, le travail dans le secteur de l'alimentation et des services n'est pas interdit. Le vendeur, le serveur, le distributeur de vaisselle et les autres employés ne constituent pas un risque épidémiologique pour les clients, afin qu'ils puissent continuer leur travail.

On peut appeler ambigu la réponse à la question sur la possibilité qu’un infecté par le VHC travaille comme cuisinier. D'une part, il n'y a pas d'interdiction officielle de cette activité. Pendant ce temps, pendant la cuisson, le cuisinier peut se couper et des gouttes de sang infectées peuvent se déposer sur les aliments ou les plats. Cela crée un risque élevé d'infecter les autres. Selon la plupart des experts, le cuisinier ne devrait continuer à travailler qu'après le rétablissement complet de l'hépatite C.

Professions militaires

Le service militaire est contre-indiqué chez les patients atteints d'hépatite C, car il nécessite une bonne condition physique et une bonne endurance. Une activité accrue peut déclencher la progression des lésions hépatiques et aggraver le bien-être général du patient. En outre, il n'est pas possible de créer des conditions optimales pour le traitement des maladies dans l'armée.

En temps de paix, les jeunes atteints de ce diagnostic ne sont pas recrutés dans l'armée et reçoivent le statut de «partiellement aptes au service». Leur mobilisation n'est possible qu'en cas d'hostilités.

Où puis-je travailler avec l'hépatite sans aucun danger? Bien entendu, les employés de bureau, les ingénieurs, les spécialistes des technologies de l’information et de nombreux autres employés peuvent poursuivre leurs activités professionnelles sans craindre la propagation de l’infection. La limitation de leur capacité de travail ne peut se produire qu'en cas de développement de complications de l'hépatite C et de détérioration du bien-être du patient.

Lorsque vous décidez de limiter ou de mettre fin au travail, vous devez prendre en compte les éléments suivants:

  • le degré de modifications fibrotiques;
  • présence de cirrhose décompensée;
  • insuffisance hépatocellulaire 2, 3 degrés;
  • formes souvent récurrentes et mal traitables de la maladie.

Pour déterminer le degré d'invalidité, la patiente est envoyée à l'UIT, dont les résultats sont utilisés pour attribuer l'invalidité à la patiente et déterminer son groupe - 11, 11 ou 11. Cela dépend de plusieurs facteurs - le stade d'insuffisance fonctionnelle de l'organe, l'activité du processus pathologique, la «réponse» de l'organisme au traitement médicamenteux utilisé. Le groupe d'invalidité peut être défini pour 1-2 ans ou indéfiniment. Ainsi, le réexamen de l'invalidité n'est pas effectué si un patient atteint d'hépatite C développait une cirrhose, accompagnée d'une hépatosplénomégalie et d'une hypertension portale de degré III.

La plupart des personnes infectées par l'hépatite C ne vous inquiétez pas des problèmes liés au travail: ils ne représentent aucun danger pour les autres. Les personnes dont les activités professionnelles sont associées à des contacts étroits avec des personnes doivent être très prudentes. Il y a toujours un risque d'infection: une infirmière peut piquer accidentellement avec une aiguille, un cuisinier peut se couper, un enfant de la maternelle peut mordre un soignant. Chaque personne infectée doit être consciente de sa responsabilité vis-à-vis des autres et décider de la poursuite de ses activités professionnelles en fonction non seulement de la gravité de la maladie, mais également de ses qualités personnelles (précision, pédantisme).

Puis-je obtenir un emploi avec l'hépatite C?

Beaucoup de personnes chez qui on a diagnostiqué l'hépatite C sont intéressées par la question: peut-il travailler avec cette maladie? Il est impossible de répondre à la question sans équivoque, mais il convient de noter que la maladie n'est pas une phrase et que même si elle est capable de mener une vie normale. Dans ce cas, l'isolement de la société n'est pas nécessaire, car les patients ne causent pas de préjudice à autrui. Malgré cela, certaines restrictions s’appliquent au travail. C'est à propos d'eux et parler plus.

L'effet de la maladie sur le corps et la capacité de la personne à travailler

L'hépatite C est une maladie causée par une infection virale pouvant pénétrer dans le corps d'une personne en bonne santé par le biais du sang infecté, par exemple par la transfusion. Le foie est impliqué dans la lésion, dans laquelle se développe le processus inflammatoire.

Un tel organe contribue à la neutralisation des toxines pénétrant dans le corps et empêche leurs effets négatifs sur les organes et les systèmes humains. Une autre tâche du foie est la production de liquide biliaire, impliqué dans la digestion. Si le développement de l'hépatite C a commencé, cela a un effet négatif sur le fonctionnement de l'organe, entravant l'accomplissement de ses tâches naturelles.

Informations générales sur l'hépatite

On observe rarement des symptômes prononcés dans cette maladie, mais il peut y avoir des conséquences assez dangereuses qui entraînent souvent un décès précoce: cirrhose d'un organe, insuffisance hépatique, cancer, fibrose. Si vous ne commencez pas le traitement de la maladie au stade initial, des pathologies cutanées et un dysfonctionnement du système hématopoïétique peuvent également survenir.

Le système nerveux central souffre activement, ce qui n’affecte pas au mieux les capacités intellectuelles d’une personne. Par exemple, si des toxines non détruites par le foie se sont accumulées dans le cerveau, cela provoque une confusion fréquente, la personne devient distraite, sa concentration d'attention diminue. En outre, l'apparition de tremblements des extrémités, l'irritabilité, la désorientation, la parole devient difficile.

Dans certains cas, la maladie affecte la glande thyroïde, ce qui se traduit par une hyperactivité. Cela provoque une violation du régime de travail et de repos, une perte de poids, un malaise général et une faiblesse, un syndrome fébrile. Bien entendu, de tels symptômes affectent la capacité de travail d'une personne, mais ils ne surviennent pas dans chaque cas de la maladie. En l'absence de douleur et de fatigue intense, la personne peut effectuer un travail habituel.

Comme il ressort déjà de ce qui précède, le travail et le développement de l’hépatite C sont dans la plupart des cas des phénomènes compatibles. Ce n'est que par le sang que des personnes ou des institutions peuvent être infectées au cours de leur travail. Bien entendu, ce processus peut être empêché en collant les plaies existantes sur la peau, en désinfectant les surfaces recouvertes de sang infecté, etc.

Les personnes qui ont déjà eu la maladie auparavant sont protégées contre toute réinfection future.

Toutefois, certaines restrictions sur le lieu de travail ne sont même pas garanties par une loi officielle. C’est pour cette raison que le patient atteint d’hépatite assume toute la responsabilité de la sécurité de son entourage. Il a besoin de savoir, travaillant dans quels domaines professionnels peuvent augmenter le risque de transmission, et s'abstenir de tels emplois.

Handicap

Avec une évolution compliquée de l'hépatite C et l'incapacité de travailler, vous pouvez contracter une invalidité. Pour cela, le patient est envoyé au MSE. Les questions suivantes sont importantes pour la commission médicale:

  • degré de modification des organes fibreux;
  • cirrhose décompensée;
  • Y a-t-il des signes d'insuffisance hépatique grave?

Si l'état général d'une personne se détériore tous les jours, y compris en ce qui concerne les résultats des tests, il reçoit une fiche d'invalidité temporaire qu'il remet au service médical des patients hospitalisés pour qu'il en soit informé.

Attribuer une invalidité à un patient atteint d'hépatite C peut dans de tels cas:

  • si la maladie survient au stade aigu pendant 6 mois ou plus;
  • si les exacerbations se produisent au moins 2 fois en 12 mois et durent 1 mois ou plus;
  • s'il y a une progression rapide de la maladie;
  • si le développement de l'hypertension portale est diagnostiqué;
  • avec dysfonctionnement du foie et de tout autre organe de la région abdominale;
  • si une personne ne peut pas se déplacer de manière indépendante et se servir elle-même;
  • si une oncologie ou une cirrhose s'est développée en raison d'une hépatite;
  • si une encéphalopathie a été diagnostiquée.

Ainsi, une personne peut se voir attribuer l’un des 3 groupes de handicap suivants:

  • Le troisième groupe Si l'hépatite se développe en 2 ou 4 étapes avec des périodes d'exacerbation 2 fois ou plus en 1 an, qui durent de 1 à 1,5 mois. Il y a une légère limitation de l'auto-mouvement, mais le libre-service est maintenu. Ceux-ci incluent le développement de l'hépatite en 2 ou 3 étapes avec des exacerbations 4 à 5 fois sur 12 mois, dont la durée est supérieure à 1,5 mois.
  • Groupe II. Assigné en cas de développement de la maladie au stade 2-3 avec des exacerbations d'un montant de 4-5 fois par an, pendant plus de 1,5 mois. Ceux-ci incluent la présence d'un dysfonctionnement d'un organe de gravité modérée ou accrue.

І groupe. Affecté aux personnes souffrant d'hépatite C, en 3 étapes et en progression rapide. Le développement d'une insuffisance hépatique et rénale, d'une pathologie du pancréas et d'autres organes abdominaux doit être diagnostiqué.

Cela inclut ceux dont l'hépatite C se déroule en 4 étapes avec une progression rapide. Dans le même temps, une personne présente une hypertension portale 4, une insuffisance hépatique fonctionnelle, un empoisonnement toxique du corps, une encéphalopathie.

Qui peut ou ne peut pas travailler?

Le choix d’une profession par une personne atteinte d’hépatite C doit être effectué non seulement en fonction du risque d’infection d’un certain nombre de personnes présentes, mais également en fonction du fait de prendre soin de sa propre santé. Les facteurs suivants affectent la capacité à travailler, à limiter ou à licencier:

  • comment les changements fibreux prononcés;
  • Y a-t-il une cirrhose décompensée?
  • si le développement de l'insuffisance hépatocellulaire est observé;
  • combien de fois surviennent des récidives d’hépatite, difficiles à corriger avec un traitement conventionnel.

Quant aux autres entreprises, leurs employeurs ont le droit de programmer eux-mêmes des examens médicaux des employés.

Domaine médical

Au cas où un agent de santé serait infecté par le virus de l'hépatite C, il lui est interdit de continuer à travailler dans un poste de transfusion sanguine, dans tout laboratoire où il sera en contact avec du matériel biologique. Dans d'autres cas, une personne est autorisée à travailler dans des établissements médicaux, par exemple en tant qu'infirmière ou infirmière, mais uniquement si les règles suivantes sont observées:

  • effectuer des manipulations avec des gants en latex;
  • utilisation de seringues jetables;
  • respect des règles de stérilisation des instruments médicaux;
  • exclusion des traumatismes cutanés;
  • traitement instantané d'une plaie, d'une coupure ou d'une zone enflammée sur la peau avec des agents antiseptiques et fermeture ultérieure avec un pansement ou un pansement stérile;
  • Recycler les articles et les équipements qui ont saigné.

Il convient de noter que le respect de ces règles de sécurité s’applique à tous les travailleurs de la santé, sans exception, en contact avec des patients, et pas seulement à ceux qui sont porteurs de l’hépatite C.

Travailler dans les jardins d'enfants, les écoles, les organisations de restauration

Bien entendu, tous les responsables d’institutions n’engagent pas volontiers des personnes infectées par le virus, mais il n’existe aucun document officiel régissant le recrutement de personnes infectées par l’hépatite C.

Bien sûr, le virus ne peut pas être transmis d’un foyer à un enfant par des moyens domestiques, mais il arrive néanmoins qu’un employé se coupe accidentellement lors du nettoyage et, prenant l’enfant dans ses bras, laisse tomber son sang sur la plaie existante de la peau du bébé. Bien sûr, si vous prenez des précautions, cela ne devrait pas arriver.

Une réponse ambiguë peut être donnée sur la possibilité de travailler dans des établissements de restauration. Par exemple, un cuisinier peut se couper en train de faire cuire un plat, et du sang infecté se déposera sur le plat, infectant ensuite la personne qui le mangera. Bien qu'il n'y ait pas de documents réglementaires confirmant la limitation du travail dans la restauration publique, le fait de travailler dans cette zone n'est toujours pas autorisé pour la période de traitement de la maladie.

Activité physique et service militaire

Le service militaire est strictement contre-indiqué aux personnes atteintes d'hépatite C. Cela peut s'expliquer par le fait que de telles activités nécessitent souvent une activité physique. En fait, une charge accrue peut entraîner une progression de la maladie et une détérioration de l'état général du patient. Pour de tels patients, l'armée est contre-indiquée et l'immobilisation n'est réalisée que pendant les hostilités actives.

Le médecin traitant déterminera l’activité physique autorisée pour une personne, en tenant compte de son âge, des données physiques initiales, du taux de progression de l’hépatite et des maladies associées.

Si une exacerbation de l'hépatite C est observée, tout effort physique doit être complètement exclu. Dans ce cas, il est nécessaire de respecter le repos complet et le repos au lit. Dès que le bien-être général du patient redevient normal et que les résultats du test sont normalisés, une charge légère en bénéficiera même:

  • la circulation sanguine dans l'organe va s'améliorer;
  • le corps est nettoyé des toxines et autres agents pathogènes;
  • immunité renforcée;
  • améliorer l'humeur du patient.

En ce qui concerne les professions interdites associées au travail ardu, elles incluent:

Dans tous les autres domaines d'activité du travail, une personne peut travailler, mais uniquement dans le respect de toutes les règles de sécurité:

  • porter des gants de protection en cas de contact corporel avec des personnes;
  • hygiène personnelle;
  • traitement des articles courants avec des préparations antiseptiques;
  • l'élimination de l'exercice excessif, les effets des produits chimiques sur le corps;
  • visites systématiques aux maladies infectieuses pour le diagnostic de contrôle de la maladie;
  • traitement continu de l'hépatite.

Peuvent-ils être licenciés du travail et que faire dans ce cas?

Bien entendu, tous les employeurs n’ont pas une attitude positive face au fait qu’une personne infectée travaillera dans leur entreprise. C'est pourquoi il arrive souvent qu'un patient soit renvoyé sans expliquer la vraie raison et qu'il insère dans le cahier d'exercices un signe d'incompétence. Bien entendu, cela peut être considéré comme une violation des droits du salarié.

Dans tous les cas, le cahier de travail devrait contenir une indication sur le motif réel du licenciement et, de nombreux employeurs ne l'indiquant pas, une personne peut demander au tribunal de protéger ses droits en toute sécurité. Si le motif a été enregistré, vous pouvez également vous adresser au tribunal, car les informations relatives à cette maladie sont confidentielles et leur insertion dans le classeur constitue une violation de cette règle et fait l'objet de poursuites.

Il existe de nombreux exemples de la façon dont une personne atteinte de l'hépatite C peut travailler. En voici quelques unes:

Les spécialistes en emploi conseillent de ne pas se limiter à la conduite d'activités professionnelles, de chercher un emploi et de ne pas craindre l'échec, car la maladie n'est pas une phrase. Sinon, vous pouvez facilement faire appel de la décision devant un tribunal et obtenir le droit de travailler.


Articles Connexes Hépatite