Symptômes, diagnostic et traitement de l'hépatite C

Share Tweet Pin it

L'hépatite C causée par le VHC (virus de l'hépatite C) est considérée comme la forme la plus grave de toutes les hépatites virales. Le danger de la maladie est que les symptômes de l'hépatite C chez les femmes et les hommes ne se manifestent souvent pas et que même ceux qui remarquent des signes de la maladie ne les considèrent pas comme dangereux pour la santé.

Environ 30% des patients guérissent en moins de six mois. Chez d’autres personnes, la maladie devient chronique avec des périodes d’exacerbation et de rémission. Sans traitement, l'hépatite C chronique entraîne la destruction irréparable des hépatocytes, provoquant une cirrhose et / ou un cancer du foie.

Une des caractéristiques du virus de l’hépatite C est sa variabilité génétique, c’est-à-dire sa propension aux mutations. Ils se produisent si rapidement que les anticorps anti-VHC produits chez une personne malade ne pourront pas le protéger contre une maladie récurrente. Plus précisément, il ne développe pas d'immunité. Le corps ne reconnaît tout simplement pas une infection à hépatovirus lorsqu'il pénètre à nouveau dans le sang. Pour la même raison, les médecins n’ont pas encore réussi à mettre au point un vaccin contre l’hépatite C et sa seule prévention consiste à examiner en temps voulu les personnes à risque et les porteurs du virus.

Qui est à risque d'être infecté?

L’hépatite C ne peut pas être infectée lorsqu’elle communique avec une personne malade: elle se serre la main, s’embrasse, s’embrasse, boit du thé dans sa tasse ou utilise sa serviette, car elle n’est pas transmise par des gouttelettes en suspension dans l’air. Même si l'un des époux est malade, il n'infectera pas nécessairement son "âme sœur", bien que cette possibilité existe, et il est recommandé aux partenaires d'utiliser des préservatifs. Il est tout aussi rare qu'un virus soit transmis d'une mère à un bébé pendant l'accouchement. L’infection à VHC ne pénètre dans le corps qu’avec le sang d’une personne infectée:

  1. Avec des seringues sales quand elles sont partagées par des toxicomanes par injection.
  2. Lors de manipulations médicales avec une stérilisation insuffisante des outils et du matériel, lors du tatouage, de la manucure et de la pédicure, du rasage chez le coiffeur.
  3. Lors de la transfusion de sang contaminé et de ses médicaments.

Sur les articles ménagers souillés de sang séché, à la température ambiante, le VHC survit de 15 à 16 heures à quatre jours. Cependant, le risque d’être infecté de cette manière n’est pas très grand. Par les piqûres d'insectes suceurs de sang, le virus n'est pas transmis.

La période d'incubation de la maladie est d'environ deux mois et, le plus souvent, elle ne présente aucun symptôme. Par conséquent, même si vous vous sentez en bonne santé, si vous êtes à risque ou si vous avez récemment effectué ces procédures, vous devriez subir un test de dépistage de l'hépatite C.

Forme aiguë

Les symptômes de l'hépatite C aiguë sont presque identiques à ceux d'une autre hépatite transmissible par le sang (parentérale) et de la maladie de Botkin. Cependant, il semble plus faible et les conséquences de la maladie sont beaucoup plus graves. Au cours de la période pré-opératoire ou prodromique, qui dure jusqu'à 6 à 10 jours, l'hépatite C peut se faire sentir par un malaise général, comme dans le cas de la grippe ou du RVIV, et des troubles intestinaux:

  1. Une personne ressent des faiblesses, des faiblesses, des maux de tête ou des vertiges.
  2. Il ne veut pas manger, il a mal après avoir mangé, bien que les vomissements soient rares dans ce cas.
  3. Il ressent une lourdeur dans l'hypochondre droit, abdomen distendu, se plaint de diarrhée sans cause. Parfois, le foie se développe tellement que vous pouvez le sentir vous-même, et cela devient douloureux.

Au cours de l'évolution aiguë de la maladie, les symptômes de l'hépatite C chez les femmes se développent plus rapidement que chez les hommes - en moyenne un mois et demi après l'infection. Ill se plaindre de fièvre, de nez qui coule et de toux, de douleurs osseuses et musculaires, de démangeaisons cutanées. La jaunisse, une décoloration des matières fécales, une urine foncée n'apparaissant pas chez tous les patients, une personne peut ne pas se rendre compte que sa maladie est associée au foie, ce qui explique son état par un rhume, le surmenage, une intoxication alimentaire, etc.

Certaines personnes sous-estiment la gravité de la maladie, même si la jaunisse indique des problèmes de foie, prenant les symptômes de l'hépatite C pour rechercher les signes d'une hépatite A plus «inoffensive» et sans effet secondaire (maladie de Botkin). Cependant, malgré la similitude des symptômes de ces maladies, il présente des différences notables.

Bienvenue sur le plus ancien site d’information sur l’hépatite virale!

Ce site est un projet à but non lucratif créé dans le seul but de: aider vous-même et d’autres personnes pour qui des expressions telles que Hépatite C virale, Hépatite C, VHC (Virus de l’hépatite C), VHC (Virus de l’hépatite C), thérapie antivirale, traitement antiviral, inhibiteur de la protéase, inhibiteur de la polymérase, sofosbuvir, daclatasvir, velpatasvir, interféron, ribavirine, fibrose hépatique, biopsie du foie et de nombreux autres termes et termes de la science médicale appelés hépatologie sont devenus une réalité objective et quotidienne.

La définition VHC - Virus de l'hépatite C (virus de l'hépatite C).

Qu'est-ce que l'hépatite C? À quoi ressemble le virus de l'hépatite C (VHC)? Depuis combien de temps suis-je infecté? Comment le virus de l'hépatite C est-il transmis? Comment l'hépatite C est-elle diagnostiquée? Quels tests doivent réussir? Qui et où traite l'hépatite C? Comment traite-t-on l'hépatite C? Comment résoudre le problème de l'obtention de médicaments coûteux pour la thérapie antivirale? Un traitement gratuit contre l'hépatite C est-il possible? Comment vivre avec l'hépatite C? Existe-t-il un traitement alternatif pour l'hépatite virale C? S'il faut prendre l'armée avec l'hépatite C.

Tout cela représente un millième des problèmes auxquels les gens sont confrontés lorsqu'ils apprennent l'infection par le virus de l'hépatite C.

Informations de base sur l'hépatite, le diagnostic de la maladie, son évolution, les méthodes de traitement de l'hépatite C, consultation en ligne de spécialistes-hépatologues sur le diagnostic et le traitement de l'hépatite C, l'échange d'expériences personnelles entre patients, leurs proches et leurs amis, communication quotidienne et morale Le support de chacun est tout mon site Web.

Personne ne s'intéresse plus à notre santé que nous-mêmes!

Selon l'OMS, un habitant de notre planète sur 12 découvre un jour qu'il est infecté par le virus de l'hépatite C.

Qu'est-ce que c'est - l'hépatite C? Tragédie? La fin du monde? Que faire Comment continuer à vivre.

Ces questions ou d’autres questions similaires se posent immédiatement. Et tout le monde cherche des réponses à leurs questions. Chacun à sa manière. Certaines personnes seront aidées à résoudre ces problèmes par leur entourage, tandis que d'autres se détourneront des autres. Quelqu'un est déprimé et quelqu'un entre dans la "folie".

Et voyons !? Est-ce vraiment diable effrayant, "comme il est peint"?

Imaginez juste: le train dans lequel vous êtes monté est arrivé à la gare dans une ville inconnue pour vous. D'autres personnes vivent ici un peu (elles sont différentes de celles avec lesquelles vous avez pris le train). Ils vous aideront à devenir un résident à part entière de cette ville et vous pourrez facilement résoudre tous les problèmes "collectifs" avec leur aide.

Sortez sur la place de la gare et rencontrez-vous.

Attention!
Les supports publicitaires et informatifs placés sur le site sont destinés exclusivement aux visiteurs russophones qui ne sont pas citoyens de la Fédération de Russie. Les citoyens de la Fédération de Russie peuvent utiliser toutes les informations affichées sur le site uniquement à des fins d'information. Si vous trouvez quelque chose d’intéressant pour vous sur le site, ne vous précipitez pas pour le vérifier par vous-même. Consultez votre hépatologue! Il est possible que cela ne vous concerne pas du tout.

Donc, vous êtes à l'arrêt Hépatite C. Ceci est un site d'information et un forum pour la communication des personnes impliquées dans l'hépatite C.

Je suis l'administrateur du site. Je m'appelle Alex. J'ai entendu parler du virus de l'hépatite C à la fin de 1996. Et je suis arrivé sur Internet un peu plus tôt.

Après le diagnostic, j'ai grimpé sur tout le Web à la recherche d'informations en russe à ce sujet, comme les Américains l'appelaient "tueurs affectueux". Il a visité des sites Web et des forums sur l'hépatite C aux États-Unis, en Allemagne, en Italie et en République tchèque. Et tout le temps regrettait le manque de ressources similaires sur RuNet. Les informations lentement accumulées, le désir de communiquer avec les personnes ayant mon problème, d'échanger des informations utiles, l'expérience accumulée, ont grandi. L'idée est donc née d'ouvrir le site et d'y visser le forum. Il est maintenant devenu comme des champignons de créer des sites d’information en russe sur tous les problèmes. Y compris l'hépatite virale. Du franc-plagiat (parfois, les en-têtes de sections ne sont pas gênants pour changer.) Aux portails d'informations sérieux financés par des sociétés pharmaceutiques ou des cliniques médicales payées. Et à la fin du XXe et au XXIe siècle, il n’y avait tout simplement pas de site similaire pour nous, les «colons de la ville de l’hépatite» russophones, à qui communiquer.

Sur le mot clé "hépatite" dans les moteurs de recherche a répondu à n'importe quoi, mais pas les sites avec les informations nécessaires pour les personnes malades.

Étant donné que j'avais déjà un peu d'expérience dans la conception de pages et les premiers mégaoctets d'informations sur l'hépatite rassemblés dans les magasins, j'ai décidé de créer une sorte de base de connaissances contenant des informations utiles pour moi-même et les autres.

La valeur de cette information est également déterminée par le fait que son contenu a été transmis à travers le filtre de l'expérience personnelle, à travers l'expérience de nombreuses personnes ayant des problèmes d'hépatite avec lesquelles je communique au Stop depuis de nombreuses années. De nombreuses ordures et ordures errant sur Internet, ainsi que des mensonges camouflés de divers "guérisseurs" et "guérisseurs", sont jetés.

Toutes les informations ont été analysées et recueillies uniquement du point de vue de la médecine factuelle, vérifiées par de nombreuses études cliniques et confirmées par de nombreuses années d'expérience dans le traitement de l'hépatite C par des hépatologues de premier plan en Russie et dans le monde civilisé.

Arrêt d'anniversaire: le 2 septembre 2001.

Au début, il ne s'agissait que de quelques pages d'informations sur l'hépatite C, d'une page contenant des liens utiles vers des cliniques et des laboratoires individuels, de ressources d'informations dans d'autres pays et d'un petit forum. Tout cela a été publié sur la nouvelle ressource gratuite Narod.RU.

Un an plus tard, des assistants sur la conception, les fonctionnalités et le remplissage de contenu sont apparus sur le site. En passant, il y aura des suggestions pour changer la structure du site, pour son contenu, vous avez du matériel utile et intéressant disponible - s'il vous plaît envoyez. Tous intéressants nous prenons en compte. Ou peut-être que quelqu'un lui-même veut faire quelque chose?

Eh bien, à la fin de l'introduction lyrique, un extrait d'une lettre d'un visiteur du site qui m'a plu, mais l'idée qui y est exprimée, nous sommes réunis dans le «Stop».

"L'hépatite est comme les hémorroïdes: ni la voir soi-même, ni le dire aux autres."

Que trouvez-vous sur le site?

La navigation sur le site est simple: tout en haut de chaque page, vous trouverez un menu comportant une ligne contenant des liens vers les sections principales du site (Hépatite, Vocabulaire, Articles, Hapinformation, Traitement, Nutrition.)

Selon la structure, le Stop peut être divisé en deux parties: l’information et le "dialogue".

Dans la partie information sont rassemblés des documents sur différents sujets (selon le nom des sections), dans le "dialogue" - le forum.

Ainsi, des informations sur les virus et les hépatites de toutes sortes peuvent être lues dans la section "Hépatite".

La section «Traitement» contient des liens vers des recommandations sur le diagnostic et le traitement de l'hépatite virale par les principaux hépatologues en Russie et dans d'autres pays.

Mais je recommande de commencer par la section "Dictionnaire", en particulier pour les nouveaux venus dans ce numéro. Lisez-le du début à la fin au moins une fois. Je pense que vous trouverez beaucoup de choses intéressantes. En outre, ces informations seront utiles à l’avenir lorsqu’il s’agira de médecins spécialistes. Pour les comprendre, vous devez connaître leur langue, les termes avec lesquels ils fonctionnent.

Section "Les faits sur l'hépatite". Des pages séparées présentant les faits courants en matière d'hépatite, décrivant les effets secondaires du traitement antiviral, contenant des recommandations pour traiter ces "effets secondaires", certains documents de référence, etc., sont mises à la disposition du public (éventuellement pour discussion sur le forum). En général, informations utiles sur "l'hépatite".

La section "Articles" contient des articles de revues médicales scientifiques et des publications intéressantes dans les médias et sur Internet.

Section "Médicaments" - Description de divers médicaments utilisés dans le traitement de l'hépatite virale, comprenant des informations sur tous les nouveaux médicaments antiviraux à action directe, démontrant une efficacité élevée.

La section "Analyses" est formée selon les descriptions de pratiquement toutes les analyses requises pendant l'examen et pendant le traitement.

La section "Tests" est une section relativement nouvelle. Ici, il a commencé à recueillir divers tests calculés lors de l'examen et du traitement de patients atteints d'hépatite virale. Une grande attention sera accordée aux tests d'évaluation de l'état du foie des patients atteints d'hépatite virale.

La section "Nutrition" est basée sur le site www.smed.ru et contient des recommandations pour la nutrition thérapeutique dans l’hépatite virale, avec d’autres problèmes possibles associés à cette maladie, des régimes thérapeutiques standard et des exemples de menu.

"Cliniques". Nous collectons ici des informations sur les centres infectieux, les cliniques, les hôpitaux, les instituts de recherche où l’hépatite est traitée, ainsi que sur les laboratoires où des analyses de sang spécialisées peuvent être effectuées. Les informations sont envoyées à vous tous, visiteurs du site. La vie a montré la nécessité d'une telle section. Donc, s'il y a quelque chose de nouveau - envoyez! De tout le monde - merci beaucoup d'avance!

La section "Prix / Coût" est consacrée à un examen des prix des médicaments utilisés et à une estimation du coût minimum des options thérapeutiques antivirales efficaces. Dans la même section, vous trouverez un article décrivant les options permettant d'obtenir un traitement gratuit ou préférentiel pour l'hépatite C. Vous y trouverez également des listes de contacts pour les autorités de surveillance en médecine, pour les autorités sanitaires régionales, pour les lignes directes et les bureaux de réception Internet dans les régions.

Section "Invalidité". L'obtention d'un handicap étant l'un des moyens réels d'obtenir un traitement gratuit pour l'hépatite C, il était logique de rassembler des informations sur le transfert d'expertise médicale et sociale, des recommandations sur les écritures, des explications nécessaires sur les lois de la Fédération de Russie et des décrets gouvernementaux concernant la vie des personnes handicapées.

La section "Assurance" contient des informations sur le système d'assurance maladie en Russie, sur l'obtention d'un traitement dans le cadre de l'assurance maladie obligatoire, ainsi que sur les contacts pour les fonds CHI territoriaux.

La section "Loi" contient une brève analyse du cadre juridique régissant la fourniture de soins médicaux aux personnes atteintes d'hépatite virale. Dans la section étroitement adjacente Lois - recueil de textes de lois de la Fédération de Russie, décrets gouvernementaux, ordonnances du ministère de la Santé, du ministère du Travail, du ministère du Développement social, etc. sur l'organisation du diagnostic, la prévention, le traitement de l'hépatite virale.

Dans la section HepFAQ, les réponses aux questions les plus fréquemment posées sur notre forum concernant l'hépatite C sont rassemblées (la section n'est pas complètement et constamment réapprovisionnée. :-)

La section "Liens" contient des liens utiles rassemblant des liens utiles vers des ressources utiles pour les hépatites en Russie, dans les pays de l'étranger proche et lointain.

Pour les personnes qui maîtrisent l'anglais (en particulier pour les personnes vivant aux États-Unis ou au Canada), il existe une section de base sur la question de l'hépatite C:

  • Livre 1. Les bases
  • Livre 2. Le traitement
  • Livre 3. Vivre avec le VHC
Cette section répond à pratiquement toutes les questions relatives à l'hépatite virale C. Ce matériel brillant a été développé en 2004 par les créateurs de HepCBC.ca, le site de l'organisation canadienne à but non lucratif qui soutient les personnes atteintes d'hépatite C. Le matériel est constamment mis à jour et contient des informations. Le site contient la dernière version de 2012.

En passant, depuis le début de l'année 2011, j'ai ouvert un nouveau site - le recueil de questions et réponses sur l'hépatite C, dans lequel j'essaie de manière similaire de systématiser une sélection de questions et de réponses sur le diagnostic et le traitement de l'hépatite virale, en utilisant notamment des éléments de la section doctorale de notre forum.

Hepforum est en fait la base du site. Pour lui, tout a été créé. Je pense que cela est compréhensible même pour les porteurs du virus de l'hépatite C :-)). Pour la santé, j’explique: pour les patients atteints d’hépatite C, une communication constante est essentielle. Telle est notre plaie, conduisant les gens dans un état dépressif. Oui, et même l’aura n’est pas très attrayante pour l’hépatite virale. Et dans le forum, vous pouvez toujours trouver un interlocuteur sur l'un de ses sujets essentiels et il y aura toujours des gens qui vous comprendront comme personne. J'espère vraiment que c'est ici que vous allez trouver votre public intéressé, obtenir des réponses à vos questions, partager votre propre expérience.

Mais le plus important est que le forum comporte une section intitulée «Questions au médecin», où les hépatologues hautement qualifiés conseillent les visiteurs.

Les différentes sections du forum traitent de sujets (parmi lesquels figurent les questions les plus générales et les plus intéressantes concernant les patients atteints d'hépatite C): divers schémas et méthodes d'association antivirale utilisant des préparations d'interféron et de ribavirine de différents fabricants, informations sur les programmes en cours dans une région donnée, dans lesquels des réductions significatives sur les médicaments sont possibles, sur l'expérience de participation à des essais cliniques sur les derniers médicaments antiviraux, à savoir les patients pour le traitement, les effets secondaires anti-produit, d'améliorer le bien-être psychologique et physique, sur les problèmes du travail et de la vie, et pour certains même nos petits problèmes quotidiens.

Dans la section forum du projet national "Santé" - des personnes de différentes régions de la Russie partagent leur expérience en matière de traitement antiviral gratuit pour le traitement de l'hépatite C

Dans la section Ma thérapie antivirale - chaque visiteur peut ouvrir son propre thème - une sorte d’agenda du passage de la thérapie antivirale. Où il parlera de la façon dont il est traité, partagera des informations sur la manière dont il gère les effets secondaires de la thérapie, pose des questions, échange des points de vue avec d'autres visiteurs, communique simplement pendant sa thérapie.

Venez visiter! La seule demande: avant de poser votre question dans la section doctorale, passez en revue les sections d’information et, en particulier, les recommandations et les réponses aux questions. Entrez dans la position - nous sommes nombreux, il y en a peu! Pourquoi demander aux médecins de clarifier les concepts de base et les questions élémentaires, si tout cela peut être trouvé dans une section spéciale de Hep: des faits - où tout est «disposé en rayon», présenté sous une forme concise et accessible?

Avant de vous inscrire sur le forum, n'oubliez pas de lire les règles du forum.

Eh bien, il y a aussi une section fermée: GepFoto - la soi-disant galerie de photos de visiteurs réguliers du forum. Il y a des photos des participants au forum. Mais pour y accéder, vous devez devenir un forumchanin expérimenté (tapez 200 messages sur le forum) et envoyer votre photo à la galerie. Après cela, obtenez un mot de passe et regardez les photos de ceux avec qui vous communiquez. Allez-y. E-mail admin forum - [email protected]

Ou peut-être proposez-vous quelque chose de plus intéressant pour le site et le forum?

Et en conclusion. Indépendamment de tous les signes, il est temps de faire rapport. De septembre 2002 à septembre 2003, j'ai suivi un traitement antiviral. Et depuis ce temps, le virus dans le sang n'est pas détecté.

Je peux fièrement ajouter que des centaines de milliers de personnes malades ont traversé le Stop au fil des ans. J'espère que beaucoup d'entre eux ont reçu des informations utiles. Quelqu'un aidé par des conseils d'experts. Quelqu'un a trouvé l’opportunité de communiquer avec un large éventail de personnes. Quelqu'un a trouvé de nouveaux amis. Notre communauté virtuelle, d’une manière ou d’une autre, a beaucoup aidé à faire face aux problèmes. Et plus important encore: nous avons des centaines de vrais gagnants pour notre maladie sur le forum! Depuis quelque temps, nous avons commencé à tenir des registres de tous les visiteurs inscrits sur le forum qui ont gagné leur maladie. C’est notre responsabilité à tous, notre estimée tante du forum, pour laquelle elle remercie beaucoup!

Dans le défilé du forum des gagnants sur plus de mille noms des membres du forum!

Je vous souhaite, à vous tous, de vaincre votre maladie et d’oublier pour toujours les problèmes d’hépatite!

L'hépatite C a été diagnostiquée en moi par deux analyses de sang principales. Au début, des anticorps anti-virus de l'hépatite C (VHC) ont été trouvés dans mon sang - le "test le plus courant pour les marqueurs de l'hépatite C" (qui peut être fait dans presque toutes les cliniques).

Et le diagnostic final a été fait après les résultats d'un test sanguin pour la présence d'ARN du virus de l'hépatite C par PCR (analyse dite qualitative).

J'ai eu une biopsie du foie deux fois - ses résultats sont très instructifs. En réalité, la deuxième biopsie a montré une dynamique indésirable des modifications du foie.

Immédiatement avant le traitement, j'avais les indicateurs suivants: génotype - 1c, charge virale - 1,3 * 10 6 UI / ml de sang (analyse quantitative du sang pour la recherche de l'ARN du virus de l'hépatite C par PCR). Les transaminases au niveau d'un an et demi - deux normes. Fibrose: 1-2.

Le traitement annuel (48 semaines) était une combinaison thérapeutique standard reconnue dans le monde civilisé: des injections Intron-A (interféron) de 5 millions chacune. IU trois fois par semaine et Rebetol (ribavirine) comprimés 1000 mg par jour.

Voulez-vous comprendre indépendamment ce que j'ai écrit ici? (Je vous assure que dans différentes références et diagnostics, les médecins écriront la même chose, ou même plus judicieusement! :-)

Étudiez les matériaux du site, discutez de toutes les questions émergentes sur le forum! Vous devez connaître votre état, vous devrez vous-même prendre de nombreuses décisions pendant le traitement!

Votre santé est seulement pour vous!

Microbiologie du virus de l'hépatite C. Source et voies de transmission

Dans les années 1970, lorsque les agents responsables des hépatites A et B ont été isolés, il a été remarqué qu’il existait d’autres hépatites virales qui commençaient à être appelées hépatite «ni A ni B». En 1989, l'ARN viral caractéristique des flavavirus a été détecté dans le sang de ces patients. L'agent causal s'appelle le virus de l'hépatite C.

Le virus de l'hépatite C (VHC) est le plus insidieux et le plus dangereux des virus du foie. Le sang est le principal facteur de transmission. Dans 85% des cas, la maladie suit un cours chronique. Après 15 à 20 ans, l'hépatite C chronique conduit à une cirrhose du foie et au développement d'un cancer primitif du foie. Un long parcours latent (asymptomatique) de la maladie entraîne un diagnostic tardif. Le traitement de l'hépatite C est coûteux. Vaccin non développé.

Environ 170 millions de personnes sont infectées par le virus de l'hépatite C dans le monde, soit 10 fois plus que le nombre de patients infectés par le VIH. Chaque année, de 3 à 4 millions de personnes sont infectées et 350 000 meurent de maladies du foie. En Fédération de Russie, il y a environ 3,2 millions de patients atteints d'hépatite C chronique, dont plus de la moitié sont infectés par le premier génotype du VHC.

Fig. 1. La prévalence de l'hépatite C.

Virus de l'hépatite C. Microbiologie

Le virus de l'hépatite C appartient au groupe des agents pathogènes persistants, il est génétiquement hétérogène, est un antigène faible, présente un degré de résistance modéré, une cancérogénicité prononcée et peut échapper à la surveillance immunitaire. Le VHC se trouve dans le sang et les secrets. La durée de la virémie est longue. L'agent pathogène affecte principalement les cellules du foie (hépatocytes), mais il a été prouvé qu'il peut également se multiplier dans les cellules sanguines - les cellules mononucléées.

Taxonomie du virus du VHC

Le virus de l'hépatite C appartient à la famille des flavovirus (Flaviviridae), un genre d'hépatovirus (Hepacivirus).

La structure du virus de l'hépatite C

Le VHC est un virus à enveloppe. Ohm a une forme sphérique. Le diamètre du virion est compris entre 30 et 75 nm.

La supercapside se trouve au-dessus de la capside - l'enveloppe externe du virus, constituée de lipides et de protéines.

Le complexe d'enveloppe des protéines El et E2 assure la liaison du virus à la cellule cible et la pénétration dans celle-ci. Les efforts actuels des scientifiques visent à étudier ces mécanismes, car la création de médicaments qui violeraient ces processus conduirait à une victoire totale sur l'agent pathogène.

Fig. 2. La structure du virus de l'hépatite C.

ARN de l'hépatite C

Le génome du virion est petit (contient un gène), il est représenté par un ARN simple brin constitué de 9 400 à 9 600 nucléotides, entouré d'une capside. Les régions d'ARN codant pour les protéines El et E2 sont très variables, ce qui détermine la conservation à long terme (persistance) du virus dans son état actif dans les cellules de l'organisme infecté.

Au cours du processus de réplication, le VHC change rapidement de structure antigénique et commence à se reproduire dans une variante légèrement modifiée de l'antigène, ce qui leur permet d'échapper aux effets du système immunitaire du patient.

Pour tous les types de virus, la partie commune est la région ARN, composée de 321 à 341 nucléotides, utilisée dans la formulation de la PCR.

Génotypes du virus de l'hépatite C

Le VHC est inhérent à l'hétérogénéité génétique. Il possède un grand nombre de génotypes et de phénotypes. Il existe aujourd'hui 11 groupes génétiques, subdivisés en 100 sous-types. 6 d'entre eux sont considérés comme les plus courants. Chacun des génotypes est attaché à un pays ou une région en particulier. Le génotype 1a est donc courant aux États-Unis («américain»), 1b au Japon («japonais»), 3a - en Asie («asiatique»). En Fédération de Russie, les génotypes 1b et 3a sont les plus courants. Le génotype 1 du virus de l'hépatite C représente 46,2% de tous les génotypes.

Virus de l'hépatite C de génotype 1

1 génotype du virus de l'hépatite C représente 46,2% de tous les génotypes. Ses caractéristiques distinctives sont:

  • On le trouve chez les patients qui ont reçu une transfusion sanguine ou ses composants.
  • Courant fort.
  • Le tableau clinique est dominé par le syndrome asténo-végétatif. La jaunisse ne se développe pas toujours.
  • Plus grand taux de récidive. La chronisation de l'infection atteint 90%.
  • Le traitement est long. Avec l'utilisation d'antiviraux à action directe, la durée du traitement est d'au moins 48 semaines.
  • Un effet stable en monothérapie n'est observé que dans 18% des cas (dans 55% des infections par d'autres génotypes du virus). Un effet durable du traitement d'association n'est observé que chez 28% des patients (66% des patients infectés par d'autres génotypes du virus).
  • C'est un facteur de risque majeur dans le développement du cancer primitif et de la cirrhose du foie.

Fig. 2. Le cycle de vie du virus de l'hépatite C. Chez les patients atteints d'hépatite virale chronique, les virions se forment à un taux de 10 12 particules par jour.

Antigènes du virus de l'hépatite C

Les antigènes prédominants (principaux) sont les protéines d'enveloppe structurelles des virus El et E2 et la protéine C de la nucléocapside, ainsi que 7 protéines d'enzymes non structurelles (NS1, NS2 et NS3, NS4a et NS4b, NS5a et NS5b), l'ARN polymérase et la protéase. Il existe également des polypeptides mineurs - p7 et protéine F.

Culture

En dehors d'un organisme vivant (dans le "tube"), il n'est pas possible de cultiver le VHC. La capacité de réplication est obtenue en infectant des primates supérieurs - les chimpanzés.

Fig. 4. Photo du VHC. Micrographie électronique.

Résistance au virus de l'hépatite C

Dans l'environnement extérieur, à température ambiante, le VHC conserve ses propriétés de 16 heures à 4 jours, conserve sa pathogénicité pendant des années à des températures négatives et résiste aux rayons UV. Lorsque le virus bout, il meurt dans les 5 minutes, à 60 0 C - dans les 30 minutes.

Comment l'hépatite C est-elle transmise?

Le VHC est exceptionnellement répandu dans de nombreux pays. En Fédération de Russie, le nombre total de cas va de 2,5 à 3,2 millions, dont 46,2% environ sont infectés par un génotype du virus. Les hommes souffrent de l'hépatite C 4 fois plus souvent que les femmes. Le groupe à haut risque comprend les adolescents (15 à 19 ans) et les adultes (20 à 39 ans). Dans ces groupes, la proportion maximale de toxicomanes est enregistrée.

Source et réservoir d'infection

Les sources d'infection sont les patients atteints d'hépatite C sous forme active ou latente. L'ARN viral le plus saturé est constitué de cellules hépatiques. Chez les patients atteints d'hépatite C chronique, leur concentration est 37 fois plus élevée que dans le sérum. Les agents pathogènes se trouvent également dans le sang et les secrets des patients.

Mécanisme de transmission de l'hépatite C

Le VHC est transmis par les voies parentérale (c'est la principale), par contact (sexe, par la salive) et verticale (de la mère au fœtus). Le mécanisme de transmission de l'hépatite C est réalisé de manière naturelle et artificielle.

Transmission artificielle de l'hépatite C

  • Lorsqu'une voie d'infection artificielle est transmise dans le corps, des doses énormes de virus sont délivrées. Cela se produit par la transfusion de sang total infecté et de ses produits, lors de procédures médicales et non invasives invasives. L'incidence de l'hépatite post-transfusionnelle dépend du taux de porteurs du virus C dans la population de donneurs, de la quantité de sang transfusé ou de ses composants. Les patients hémophiles sont à risque. Le plus grand danger pour eux sont les concentrés de sang et les facteurs de coagulation. Les marqueurs du virus C chez ce groupe de patients sont enregistrés dans 70% des cas. Les risques d'infection par l'hépatite virale concernent les patients traités par hémodialyse.
  • Le virus de l'hépatite C est transmis lors d'opérations chirurgicales et de manipulations parentérales dans des établissements médicaux (de 9 à 22% des infections). Les professionnels de la santé pratiquant l'hémodialyse et d'autres procédures médicales sont à risque. L'infection professionnelle chez eux est comprise entre 5 et 30%.
  • L'un des premiers endroits dans la structure du VHC infecté occupe les toxicomanes par voie parentérale. Dans différents pays du monde, leur part varie entre 30 et 70%.
  • Les manipulations non médicales: tatouages, piercings, perforations du lobe des oreilles, circoncision, instruments à domicile non stériles, services de dentisterie et de coiffure pour la transmission de l'hépatite C jouent un rôle secondaire.

Fig. 5. L'hépatite C est transmise lors d'une hémodialyse (photo à gauche) et d'une transfusion sanguine (photo à droite).

Voies naturelles de transmission de l'hépatite C

Les voies de transmission sexuelle, verticale et domestique de l'hépatite C sont naturelles.

  • La transmission verticale de l'infection (mère à enfant) est enregistrée dans 1,6% à 19% des cas. Le plus souvent, l'infection est transmise aux enfants de mères infectées par le VIH.
  • Les virus de l'hépatite C se trouvent dans les sécrétions vaginales et le sperme masculin. La transmission sexuelle est plus communément enregistrée chez les prostituées, les homosexuels et les conjoints porteurs d'anticorps anti-virus (VHC-séropositif). La proportion de transmission sexuelle de l'hépatite C est de 4 à 8%. La fréquence de l'infection dépend du nombre de partenaires sexuels et de la durée du contact.

Le mode de transmission de l'hépatite C ne peut être établi dans 20% des cas.

Fig. 6. L’un des premiers endroits dans la structure du VHC infecté est celui des toxicomanes par voie parentérale. Dans différents pays du monde, leur part varie de 30 à 70%.

Pathogenèse de l'hépatite C

Le virus de l'hépatite C est hépatotrope. C'est cet organe atteint de la maladie qui se révèle être l'ARN viral le plus saturé. Donc, avec l'hépatite chronique, la concentration d'ARN viral dans le foie est plusieurs fois (37 fois) supérieure à celle dans le sérum. Dans les cellules hépatiques, les virions se multiplient à raison de 10 12 particules virales par jour.

La pathogenèse de l'hépatite C est caractérisée par une faible réponse immunitaire et par la capacité des virus à échapper à la réponse immunitaire. La situation est aggravée par le changement constant de variantes antigéniques d'agents pathogènes. Les virus de l'hépatite C présentent une activité antiferon.

Les dommages aux cellules du foie se produisent de deux manières:

  • En raison de la lyse immunitaire (destruction des cellules par les complexes immuns antigène + anticorps).
  • En raison de son action cytopathique directe (destruction cellulaire associée à la reproduction de virus).

Une place importante dans le développement de la maladie est le développement de réactions auto-immunes, lorsque des complexes immuns commencent à endommager les cellules d'autres organes. Ceci est dû à la similitude de l'antigène du virus C avec les antigènes du système d'histocompatibilité humain. Ainsi se développent la thyroïdite auto-immune, la glomérulonéphrite, le syndrome de Sjogren, la polyarthrite rhumatoïde, le purpura thrombopénique idiopathique, etc.

Après des formes aiguës dans 70 à 80% des cas, l'hépatite devient chronique. De plus, chez 20 à 50% des patients, la cirrhose développe, dans 1,3 à 2,5% des cas, un cancer primitif du foie. La fréquence des complications auto-immunes est élevée. Le processus pathologique progresse régulièrement, souvent asymptomatique, et ne se manifeste qu'au stade du développement des complications.

La défaite des cellules hépatiques conduit dans certains cas au développement de la jaunisse. La couleur jaune de la peau et des muqueuses donne la bilirubine (directe) associée, présente en grande quantité dans le sérum sanguin.

La défaite des voies biliaires est associée au développement d'une infiltration lymphocytaire intraépithéliale.

L'inflammation nécrotique des cellules du foie entraîne l'activation des cellules étoilées et des fibroblastes portaux, qui commencent à produire des cytokines fibrogènes et du collagène. La fibrose et la cirrhose se développent dans le foie. Le processus pathologique est irréversible.

Fig. 7. Le virus de l'hépatite C infecte les cellules du foie. Dans 85% des cas, la maladie suit un cours chronique.

Immunité

Le VHC a une faible immunogénicité. Au cours du processus de réplication, les virus changent rapidement de structure antigénique et commencent à se reproduire dans une variante légèrement modifiée de l'antigène, ce qui leur permet d'échapper aux effets du système immunitaire du patient. Après la maladie, l'immunité spécifique ne se manifeste pas lors d'infections répétées, car le patient reçoit des virus avec des mutations dans la structure antigénique.

Hépatite C: voies d'infection, diagnostic, méthodes de traitement

L'hépatite C (hépatite C) est une maladie inflammatoire du foie causée par une infection du corps par le virus du VHC, le virus de l'hépatite C. Au cours de la reproduction du virus de l'hépatite C et des lésions des tissus du foie, des processus pathologiques se développent, une cirrhose du foie se produit et des cancers se développent. Cette forme d'hépatite est considérée comme la plus dangereuse, non seulement en raison de sa capacité à perturber le fonctionnement général du corps et à provoquer des maladies entraînant une invalidité ou la mort, mais également en raison de l'évolution de la maladie. Les symptômes de l'hépatite C ne sont généralement pas exprimés, l'infection est latente et il n'y a pas de vaccin pour l'hépatite C.

Qu'est-ce que l'hépatite C (hépatite C)?

L'hépatite C (VHC) est devenue une maladie distincte bien avant la découverte d'un agent infectieux spécifique. «L'hépatite non-A non-B», l'hépatite non-B et non-B (NANBH) en tant que maladie avait des manifestations qui lui permettaient d'appartenir au groupe des hépatites. Cependant, l'évolution de la maladie et les complications marquées seraient différentes. Par la suite, des virus à l'origine des hépatites D et G ont également été identifiés chez différentes variétés d'hépatite.
Pour la première fois, une forme spéciale du virus a été isolée en 1989. À l'heure actuelle, six génotypes du virus du VHC sont officiellement identifiés et cinq autres tests de laboratoire sont en cours. On connaît également 90 sous-types de VHC. Le type le plus courant est la première forme du virus et il est également responsable de la forme la plus grave de l'hépatite C, résistante au traitement par interféron.
La variabilité du virus de l'hépatite C et la production de nouveaux génotypes au cours de l'infection rendent difficile la création d'un vaccin contre cette maladie qui, selon les estimations des statisticiens, est actuellement malade dans le monde entier. Chaque année, environ 350 000 personnes meurent des suites d’une hépatite C. Des symptômes spécifiques supprimés conduisent à des situations où le diagnostic d'hépatite VHC est détecté par hasard au cours des tests ou est établi au stade de développement des complications. Des mutations actives du virus conduisent à la création de copies modifiées du génotype, ce qui entraîne un pourcentage élevé de la forme chronique de la maladie.

Signes d'hépatite C

Photo: Jarun Ontakrai / Shutterstock.com

L'apparition des premiers signes de l'hépatite C dépend de la résistance du corps. À partir du moment de l’infection jusqu’aux symptômes primaires, cela peut prendre de 2 semaines à 6 mois. Si vous suspectez un contact avec une infection pour un diagnostic précoce, un test sanguin est effectué par PCR, ce qui permet de déterminer la présence d'ARN du virus dans le sang, 2 semaines après l'infection.
L'hépatite C se caractérise par un «tueur en douceur»: des symptômes cachés et des complications graves entraînent des lésions corporelles graves en l'absence de suspicion de VHC.
Les premiers symptômes de cette forme d'hépatite virale comprennent une diminution des performances, un état asthénique, une sensation de fatigue.
Les principaux signes de l'hépatite C, manifestés au stade de la reproduction prononcée du virus dans l'organisme, sont les suivants:

  • diminution ou manque d'appétit;
  • des nausées;
  • faiblesse générale, asthénie, détérioration de la santé;
  • douleurs articulaires;
  • Jaunissement de la peau, des muqueuses, de la sclérotique de l'œil résultant d'une augmentation de la concentration de bilirubine dans le sang en raison de lésions du foie dues à l'hépatite C;
  • une augmentation de la taille du foie et de la rate.

Causes de l'hépatite C, voies d'infection par l'hépatite C

Le mode de transmission du virus du VHC est hématogène, avec du sang et d’autres liquides organiques. L'agent infectieux est présent même dans les plus petites gouttes de sang et reste actif jusqu'à 5 jours lorsque le liquide sèche à température ambiante. L'infection se produit lorsque du matériel biologique infecté par le VHC pénètre dans un autre organisme lors d'interventions invasives, ainsi que lors d'un contact avec la surface de la plaie (égratignures, écorchures, fissures et lésions des muqueuses, etc.). À cet égard, il existe les principaux modes d’infection:

  • par injections avec des seringues et des aiguilles réutilisables non stérilisées;
  • lors d'une transfusion sanguine, plasma d'un donneur infecté, transplantation d'organes et de tissus;
  • en train d'appliquer des instruments non stérilisés dans des cliniques dentaires, des salons de beauté, des salons de manucure, des piercings, des tatouages, etc.
  • en cas de contact sexuel traumatique: seulement des fissures mineures sur la surface muqueuse;
  • voie d’infection verticale: de la mère au fœtus pendant la grossesse;
  • voie d'infection du ménage lors de l'utilisation de lames, de brosses à dents, etc. (extrêmement rare);
  • pendant l'accouchement et les interventions chirurgicales, blessures dans des conditions non stériles.

L'inactivation du virus se produit lorsque les surfaces sont traitées avec des désinfectants contenant du chlore, lorsqu'elles sont traitées avec de l'eau à une température d'au moins 60 ° C pendant 40 minutes ou à ébullition pendant trois minutes.
Les groupes à risque, les populations à haut risque d’infection par le VHC, comprennent le personnel médical et les employés d’institutions sanitaires et épidémiologiques, les toxicomanes avec une méthode invasive d’administration de drogue, les personnes ayant un grand nombre de rapports sexuels non protégés, les partenaires sexuels de patients infectés, y compris des porteurs cachés de l’hépatite. C, personnes atteintes de maladies auto-immunes, d'immunodéficiences, etc.
Le virus de l'hépatite C ne se transmet pas par le toucher, la poignée de main, les gouttelettes en suspension dans l'air. Il existe de rares cas d'infection pendant l'allaitement (blessures, fissures sur les mamelons de la mère et lésions de la muqueuse buccale de l'enfant) et contacts familiaux en cas de vie commune. La prévention de l’infection par l’hépatite C consiste à stériliser les instruments médicaux et cosmétiques utilisés dans les procédures invasives et les injections, à respecter les règles d’hygiène personnelle dans la vie quotidienne et à protéger méthodiquement les contacts sexuels avec des partenaires inconnus.
La prévention de l’infection de l’hépatite C par l’enfant pendant la grossesse est un traitement spécial permettant de réduire la charge virale pendant la gestation, ainsi que l’examen et le traitement d’une femme avant la conception.

Types et stades de l'hépatite C

On distingue deux formes d'hépatite C. La forme aiguë de cette infection virale est diagnostiquée dans de rares cas en raison d'un tableau clinique flou. Le plus souvent, la détection de la phase aiguë se produit de manière fortuite lors d'examens prophylactiques ou lorsqu'une personne demande un diagnostic en cas de contact suspect.
Avec un traitement opportun, 20% de la forme aiguë de l'hépatite C est complètement guérie. En l'absence ou à l'échec du traitement, l'hépatite C aiguë entre dans une phase chronique de la maladie.
L'hépatite C sous forme chronique peut également être asymptomatique, sans effet de charge virale sur le corps, sans manifestations cliniques et symptômes spécifiques. Ce groupe de porteurs de virus cachés rend difficile la collecte de statistiques sur la prévalence du VHC, qui n’est déterminée que par des tests sanguins pour les marqueurs de l’hépatite, mais qui peut contribuer à la propagation de l’infection.
Le cours classique de l'hépatite C chronique s'accompagne de lésions des cellules du foie et du développement d'une fibrose tissulaire. En l'absence de traitement, les foyers fibreux provoquent l'apparition d'une cirrhose du foie, la formation de tumeurs cancéreuses et d'autres complications dangereuses.

Complications de l'hépatite C

Photo: Den Rise / Shutterstock.com

Le taux de développement de complications dépend de l'état général du corps, de la capacité du système immunitaire à produire des anticorps, de la forme du génotype et de la présence de mutations du virus, ainsi que du mode de vie et du régime alimentaire d'une personne. L'usage d'alcool, d'aliments gras conduit à une accélération significative du développement de processus pathologiques, d'alcool, d'hépatite toxique.
L'hépatite C peut provoquer les maladies et les troubles suivants:

  • fibrose des tissus du foie;
  • stéatohépatite, remplacement du tissu hépatique par de la graisse;
  • cirrhose du foie;
  • carcinome hépatocellulaire, cancer du foie;
  • hypertension portale;
  • ascite, accumulation de liquide dans les organes péritonéaux;
  • varices des organes internes;
  • encéphalopathie hépatique;
  • intoxication chronique du corps avec des produits de dégradation des tissus et due à une insuffisance hépatique;
  • saignement interne caché.

L'hépatite C est également dangereuse car elle augmente le risque de contracter l'hépatite B au contact d'une infection en raison d'une diminution de la fonction hépatique.

Diagnostic de l'hépatite C

Les méthodes suivantes sont utilisées pour diagnostiquer l'hépatite C:

  • prise d'histoire et examen du patient, palpation des organes péritonéaux;
  • examen biochimique du sang;
  • un test sanguin pour la recherche d'anticorps anti-virus de l'hépatite C (anti-VHC) et d'ARN-VHC par PCR;
  • un test sanguin pour la présence d'anticorps de la classe IgM (IgM anti-HCV), montrant le stade aigu de la maladie;
  • numération globulaire complète, une étude des caractéristiques de la coagulation (coagulogramme);
  • échographie du foie, de la rate et des organes péritonéaux.

Dans certains cas, nommés par l'étude en laboratoire du tissu hépatique (biopsie).
Ces méthodes vous permettent de déterminer la présence d’une infection et d’établir un diagnostic précis avec la définition du génotype du VHC.

Traitement de l'hépatite virale C à différents stades

L'hépatite C implique une thérapie complexe visant à la fois à soutenir le corps et à lutter contre l'action antivirale générale ou spécifique du virus du VHC. Le cours de traitement pour les patients atteints d'hépatite C comprend:

  • traitement médicamenteux antiviral;
  • prendre des médicaments pour maintenir les fonctions du foie;
  • médicaments fortifiants, immunomodulateurs, stimulants de l’immunité.

Le traitement médicamenteux ne sera pas efficace en cas de non-respect des règles de l'alimentation, de limitation de l'activité physique, de respect du régime quotidien. Le virus de l'hépatite C affecte de manière agressive le système immunitaire humain et les tissus hépatiques, ce qui nécessite une alimentation saine, un repos adéquat et la possibilité de contact avec d'autres infections virales et bactériennes.

Traitement antiviral traditionnel contre l'hépatite C

Pour lutter contre le virus du VHC, des médicaments antiviraux sont utilisés pour stimuler le système immunitaire du corps. La ribavirine et l’interféron alpha sont les médicaments les plus efficaces (récupération à 45-50%, selon le stade de la maladie et le génotype du VHC ayant provoqué l’hépatite), utilisés en fonction du stade et de l’état général du patient, individuellement ou en association.
Le traitement général avec ces médicaments, leur posologie et leur schéma posologique est déterminé par l’hépatologue traitant sur la base des données de diagnostic et de la réponse du patient aux médicaments. La durée moyenne du traitement antiviral avec ces médicaments est de 12 mois.
La combinaison de médicaments peut provoquer des réactions allergiques, leur admission est inacceptable pendant la grossesse et certaines maladies. L'efficacité du traitement est évaluée sur la base d'un test sanguin visant à réduire le niveau de charge virale (ARN du VHC) et le degré d'activité de la transaminase.
Les médicaments peuvent causer des effets secondaires importants. La réception du groupe interféron à des doses significatives s'accompagne souvent d'une détérioration significative de l'état de santé, caractéristique de la période d'adaptation de l'organisme au médicament (jusqu'à 1 mois) et accompagnée d'une hyperthermie allant jusqu'à 38-39 ° C, de maux de tête et douleurs articulaires, d'une perte de poids, d'une peau sèche, de cheveux et d'une perte de cheveux. De tels symptômes disparaissent d'eux-mêmes et ne nécessitent pas l'arrêt du médicament.
Trois à quatre mois après le début de l'administration des médicaments du groupe interféron, une modification de la représentation sanguine peut être observée: diminution de la concentration en plaquettes, leucocytes. En fonction de l'ampleur des changements, le médicament peut être brièvement suspendu.
Les saignements hémorragiques et l’ajout d’infections bactériennes sont des complications graves nécessitant une correction du traitement.
Lors de l'administration de ribavirine, une légère dyspepsie transitoire, une anémie hémolytique, une augmentation de la concentration d'acide urique et des maux de tête peuvent être observés.
Le traitement est effectué sous la surveillance de spécialistes.

Effets directs du VHC

En 2013, un nouveau médicament développé sur 11 ans a passé les essais cliniques et a été approuvé en tant qu'agent antiviral à action directe. Le sofosbuvir fabriqué par Gilead (USA) est breveté en tant que seule substance actuellement active, selon les recherches, qui soigne l'hépatite C dans 95% des cas.
En raison des coûts de production élevés (le traitement de base au sofosbuvir aux États-Unis coûte 84 000 dollars), la société a transféré les droits de licence permettant de produire le médicament. À l'heure actuelle, Hepcinat, fabriqué en Inde, est également présent sur le marché des médicaments avec le coût des médicaments pour un traitement de 880 à 1200 dollars américains.
Les médicaments antiviraux contiennent une combinaison de sofosbuvir et de daclatasvir, à prendre par voie orale. La posologie et la durée du traitement sont calculées par l'hépatologue sur la base d'informations sur le génotype viral, le stade de la fibrose hépatique et les caractéristiques individuelles du patient. Les médicaments sont efficaces pour tous les génotypes du VHC et ne présentent aucune contre-indication pour les patients infectés par le VIH. La durée du traitement est de 12 à 24 semaines.

Hépatoprotecteurs pour l'hépatite C

Les hépatoprotecteurs, qui font partie du traitement de l’hépatite C, visent à maintenir les fonctions de l’organe touché. Ne soignant pas le corps de la maladie, ils aident à maintenir et à rétablir la santé du foie, régénèrent les tissus.
Ces médicaments efficaces contre l'hépatite C comprennent Essentiale, Karsil, l'acide lipoïque, Silimar, Phosphogliv et d'autres. La prise de médicaments hépatoprotecteurs débute indépendamment de la présence ou de l’absence de traitement antiviral et se termine avec la santé clinique du foie confirmée par des tests de laboratoire et des études sur les instruments.

Immunomodulateurs

Étant donné que le système immunitaire souffre d'une charge virale constante, l'utilisation de médicaments visant à le renforcer est incluse dans la thérapie générale prescrite aux patients atteints d'hépatite C. Les immunomodulateurs les plus courants pour l'hépatite C comprennent la zadaksine et Temogen.

Nourriture diététique

Le traitement de l’hépatite C et de ses complications s’accompagne de la nomination d’un système de nutrition thérapeutique Pevzner, régime n ° 5. Les régimes aident à faciliter le fonctionnement du foie et d'autres organes du système digestif, ce qui ralentit le développement des complications de l'hépatite C.
Les principes de base du régime n ° 5 limitent la consommation d’aliments qui augmentent la sécrétion des sucs digestifs: aliments gras, épicés, salés, fumés, en conserve, café, thé fort. Les boissons alcoolisées sont complètement exclues. Le volume quotidien recommandé de liquide (eau, compotes, boissons aux fruits, jus de fruits et de légumes ayant un faible effet irritant sur l’estomac) varie de 2 à 3 litres.

Prévision des résultats du traitement de l'hépatite C

Le pronostic de guérison de l'hépatite virale C dépend du moment du début du traitement, du stade de la maladie, de la présence et du degré de développement des complications, du choix du traitement et de la désignation d'un spécialiste.
Le pronostic le plus favorable au début du traitement à un stade précoce et aigu de l'hépatite C, lorsque la maladie n'est pas encore passée à une infection chronique avec des complications graves, une dégénérescence des cellules du foie, des dommages toxiques pour le corps.
Le respect des principes de la nutrition diététique, le refus de l'alcool aident grandement à éviter le développement précoce des complications et à rester en bonne santé.
Selon le choix des médicaments à action antivirale directe ou générale, le pronostic de l'hépatite virale C est de 45 à 95% de sa curabilité. Un traitement complet de l'hépatite C avec l'utilisation de nouveaux médicaments antiviraux aide à guérir la maladie et à éviter les complications.

Prévention de l'hépatite C

Photo: Alexander Raths / Shutterstock.com

En raison du grand nombre de génotypes du virus de ce type d'hépatite et de sa capacité à muter, de nombreuses sous-espèces de prévention de l'hépatite C sous forme de vaccination sont encore en développement. Les mesures non spécifiques de prévention de la maladie associée à l'hépatite virale C sont considérées comme des mesures restrictives visant à protéger contre la pénétration du virus dans l'organisme et le renforcement général de l'organisme.
L'hépatite C est transmise exclusivement lorsque le liquide biologique contenant le virus entre en contact avec la surface de la plaie ou les tissus sous-cutanés. Par conséquent, la prévention de la maladie consiste à exclure les situations de tels contacts:

  • contrôle du respect des normes sanitaires et hygiéniques lors de l'utilisation des services d'établissements médicaux, de salons de beauté et de salons de beauté, excluant la possibilité d'utiliser des instruments chirurgicaux non stérilisés, ainsi que des seringues réutilisables;
  • limitation du nombre de contacts sexuels avec des partenaires inconnus, utilisation d'équipements de protection individuelle lors de rapports sexuels;
  • analyse régulière des marqueurs de virus lorsqu’on travaille dans des conditions de risque accru d’infection.

Environ 20% des cas d’infection par le virus de l’hépatite sous cette forme ont une étiologie confuse, la maladie touche des personnes qui mènent une vie saine, qui n’ont pas subi de procédure de transfusion sanguine ni de greffe d’organe avec un partenaire sexuel permanent et qui ne sont pas sujettes à la toxicomanie par injection. La prévention est une mesure de prévention d'une maladie qui doit être suivie même en l'absence d'un risque d'infection évident.
Parmi les autres mesures de prophylaxie non spécifique, citons un mode de vie sain, la limitation de la consommation d'alcool et un régime alimentaire équilibré pouvant limiter le développement de la maladie et de ses complications, même lorsque le virus pénètre dans l'organisme.

Hépatite C: mesures préventives en présence d'un patient dans la famille

L'hépatite C est une maladie infectieuse transmise principalement par le sang. Lorsque vous vivez ensemble dans le même lieu que le patient infecté, il n’est pas nécessaire de protéger la pièce, d’empêcher tout contact tactile ou d’utiliser des couverts séparés.
Il est important d’exclure le partage d’un rasoir (pour cause de coupures éventuelles), d’une brosse à dents, afin de désinfecter les surfaces sur lesquelles le sang s’écoule sous une blessure domestique, de solution javellisée (1: 100), de liquides chlorés, d’ébullition ou de lavage à 60 ° C, respectez mesures de protection pendant les rapports sexuels, pour prévenir les lésions des organes génitaux, le développement de maladies entraînant des lésions de la peau ou des muqueuses. En présence de blessures, de plaies ouvertes, la prudence est recommandée.
En raison de la résistance moindre de l'organisme à d'autres types d'hépatite, la vaccination contre l'hépatite A et l'hépatite B est recommandée aux membres de la famille et aux personnes qui s'en occupent.

Prévention de l'infection du fœtus et du nouveau-né

En raison de l’effacement des symptômes, la présence de l’hépatite virale C chez une femme peut être diagnostiquée dès le stade de la grossesse lors de l’évaluation des tests de dépistage des infections. Dans de tels cas, le pronostic de la transmission du virus au fœtus dépend de la charge virale du corps de la mère, déterminée par le nombre de titres dans le sang.
Pour réduire le risque d'infection du fœtus, il est recommandé de prendre certains médicaments à effet général, ainsi que de faire appel à des hépatoprotecteurs pour réduire le risque de complications de la grossesse causées par une augmentation du stress du foie.
Avec une faible charge virale, la probabilité d’avoir un enfant infecté est faible, bien qu’il soit possible de déterminer la présence d’un virus dans le sang seulement 1 à 1,5 ans après la naissance, car les anticorps de la mère restent longtemps dans le sang de l’enfant.
Une prévention complète consiste en une analyse sanguine de la présence d'un virus avant la conception et en un traitement pour une maladie si elle est présente avant la grossesse. Pendant la période de gestation, l'utilisation d'antiviraux est interdite en raison des éventuels effets tératogènes sur le fœtus et augmente le risque de fausse couche.
Pour réduire le risque d'infection du nouveau-né, les mêmes mesures sont recommandées que pour vivre avec une personne adulte infectée.
L'allaitement par une mère atteinte d'hépatite C est actuellement reconnu comme étant sûr, car il n'y a pas de virus dans le lait maternel. Cependant, il est nécessaire de surveiller de près l'état de la peau du sein et des mamelons, de prévenir les nausées, les fissures, ainsi que de vérifier la muqueuse buccale du bébé pour détecter les plaies, les écorchures et les infections fongiques.
Lorsque des microtraumatismes apparaissent dans la région des mamelons, il est recommandé d’utiliser la doublure pour éviter que le bébé ne se blesse dans la bouche ou pour arrêter temporairement l’allaitement jusqu’à ce que la peau récupère.


Articles Connexes Hépatite