Symptômes de l'hépatite C: premiers signes et traitement

Share Tweet Pin it

✓ Article vérifié par un médecin

L’hépatite C est l’une des maladies les plus dangereuses pour les cellules du foie: les symptômes du virus peuvent ne pas se manifester avant longtemps et la période d’incubation est d’environ deux mois, mais elle peut même s’élever à six mois dans certains cas. Dans ce cas, le danger de la maladie est que les symptômes ne peuvent apparaître qu'au stade de la cirrhose. Les statistiques montrent que l'hépatite C affecte le plus souvent les femmes, ce qui est souvent associé à la procédure de césarienne, principale voie d'infection.

Comment l'hépatite C survient-elle chez les femmes?

Voies d'infection

La source principale de la maladie reste le porteur du virus. Dans ce cas, une femme peut contracter une infection de deux manières principales: relations sexuelles non protégées et parentérale. Ainsi, le virus pénètre dans la circulation sanguine à travers la membrane muqueuse des organes génitaux féminins.

Stades de l'hépatite C

Ces modes d'infection sont mis en œuvre en présence de conditions connexes:

  1. Si la peau est endommagée lors de l'entretien dans un salon de beauté.
  2. Avec un niveau insuffisant de stérilisation des instruments médicaux (pendant la chirurgie).
  3. Quand est la transfusion sanguine.
  4. Si le dentiste n'a pas suivi les règles de désinfection des instruments, le patient peut facilement être infecté par le virus d'un patient précédent.
  5. Utilisation réutilisable de seringues à usage unique (ce groupe de personnes est composé de toxicomanes qui ont besoin de drogues injectables).
  6. La procédure d'application de tatouages ​​sur le corps reste dangereuse car la peau est endommagée et s'accompagne d'un contact avec du sang. Par conséquent, si l'instrument n'est pas suffisamment désinfecté, on peut facilement être infecté par l'hépatite C.
  7. Vie sexuelle régulière, qui inclut un grand nombre de partenaires sans l'utilisation de la contraception de barrière sous forme de préservatifs.

Le pourcentage d'infection par l'hépatite C

Faites attention! L'une des principales questions est de savoir s'il est possible de contracter l'hépatite exclusivement par le biais du ménage. La réponse dans ce cas est sans équivoque - non. L'infection se produit par contact direct avec du sang.

Voie de transmission de l'hépatite C

Variétés de pathologie virale

Les types de virus sont déterminés par le résultat de la manifestation de symptômes primaires:

  • aigu - la durée de la période d'incubation est plutôt courte, après quoi une évolution aiguë de la maladie survient avec l'apparition rapide des symptômes;
  • La pathologie chronique est le type de pathologie le plus répandu chez les femmes, car elle est observée dans près de 90% des cas cliniques. Après infection sous une forme latente, le virus peut se développer pendant environ vingt ans, sans qu'aucun symptôme primaire ne soit observé.

Fait! Le développement fulminant du virus n’est pas exclu et se caractérise par une insuffisance hépatique aiguë due à une infection massive des hépatocytes. Cependant, ces tableaux cliniques chez les femmes sont extrêmement rares.

Forme aiguë: symptômes

Au cours de la pathologie aiguë, les symptômes primaires se développent rapidement. Déjà après six semaines, le patient peut avoir des symptômes prononcés:

  1. L'un des principaux signes d'infection virale est le jaunissement de la peau (mieux connu sous le nom de jaunisse). La peau acquiert une teinte jaune prononcée en raison de la pénétration de la bile dans le sang. Cela est dû à la mort des hépatocytes.
  2. Il y a un léger changement de température, parfois une température corporelle très élevée peut être observée.
  3. Le patient se sent très faible, souvent accompagné d'indisposition.
  4. Il y a une perte de poids importante et un manque d'appétit normal.
  5. Douleur dans les articulations.

Signes d'hépatite C

C'est dangereux! Si les symptômes ci-dessus apparaissent, vous devez immédiatement demander un diagnostic afin d'éviter toute complication possible.

Forme chronique: symptômes

Lorsque le patient ne présente aucun symptôme primaire, nous devrions alors parler d'une période d'incubation prolongée (plusieurs années), qui n'est caractéristique que pour l'hépatite chronique. Avec les lésions initiales des cellules du foie, la femme ne ressent aucun changement évident. Cependant, un certain nombre de symptômes peuvent survenir aux premiers stades.

Comment l'hépatite C survient-elle et après combien de jours?

L'hépatite C est une maladie du foie dangereuse qui se développe sous l'influence de virus, de toxines ou au cours du processus inflammatoire. Si vous savez comment se manifeste l'hépatite C au cours des premiers stades, vous pouvez alors prévenir le développement d'une maladie virale.

L'hépatite C est l'une des maladies du foie les plus dangereuses, qu'il est important d'identifier à temps.

Combien d'hépatite C apparaît après l'infection?

Le danger de l'hépatite C réside dans la longue période d'incubation. Dans les 20 à 140 premiers jours après l'infection, les symptômes et les manifestations cliniques de la maladie sont complètement absents. Une personne infectée ne se sent pas mal et change de corps, par conséquent, détecter une pathologie au cours de cette période n'est possible qu'avec un examen de routine par un médecin.

Le développement fulminant ou instantané de l'hépatite C est possible dans les conditions suivantes:

  • infection simultanée par les hépatites C et B;
  • âge infantile des infectés;
  • la présence d'une maladie du foie, y compris la cirrhose;
  • après transplantation hépatique lors de l’utilisation d’immunosuppresseurs.

Dans certains cas, la maladie peut ne pas se manifester cliniquement et après une période de 140 jours. Le cours latent de l'hépatite C peut atteindre 6 à 8 mois ou durer tout au long de l'évolution de la maladie, jusqu'à ce qu'il se transforme en cirrhose.

Même en l'absence de symptômes, l'hépatite peut se manifester par des tests:

  1. Méthode PCR: détecte l'ARN du virus dans le sang 3-4 jours après l'infection.
  2. Examen sérologique (ELISA): détecte les anticorps anti-virus après 2 à 5 mois.
  3. Test des immunoglobulines: recherche des anticorps de classe M après 1 mois.

Chez l'adulte et l'enfant, il n'y a pas non plus de différence dans la durée de la période d'incubation.

Les premiers signes et symptômes de l'hépatite C

La forme aiguë de l'hépatite C s'accompagne des symptômes suivants:

  • détérioration générale de la santé, faiblesse, apathie;
  • diminution de l'appétit et de l'activité physique;
  • douleur et larmoiement dans le côté droit de l'hypochondre;
  • problèmes digestifs: nausées et vomissements, diarrhée, constipation;
  • maux et douleurs dans les articulations;
  • maux de tête unilatéraux et bilatéraux;
  • fièvre, fièvre.

Les signes externes de la maladie comprennent un léger jaunissement de la peau, l'apparition de lichen plan sur la peau et des muqueuses dans tout le corps. Ils sont accompagnés de démangeaisons cutanées.

L'hépatite C chronique ne présente pas de symptômes graves. Dans cette forme de la maladie, des changements pathologiques se produisent dans le foie, sa taille augmente et des syndromes spécifiques peuvent apparaître:

  • cytolyse;
  • insuffisance hépatocellulaire;
  • immunitaire inflammatoire;
  • cholestase.

Les manifestations cliniques de l'hépatite chronique se manifestent par des exacerbations, ainsi que par le passage de la maladie à une cirrhose du foie.

Les derniers stades de l'hépatite virale des deux formes sont accompagnés des symptômes suivants:

  • des ecchymoses et des varicosités sur la peau;
  • diminution de la mémoire, de l'attention, de la vitesse de réflexion;
  • hémorroïdes chroniques avec exacerbations;
  • saignements nasal et estomac;
  • rougeur constante des paumes;
  • comportement inadéquat du patient.

Comment reconnaître l'hépatite C à la maison

En cas de suspicion d'hépatite C, sa présence peut être déterminée indépendamment, à l'aide de tests rapides spéciaux. Ce sont des bandelettes de test ou des cassettes qui utilisent de la salive ou du sang comme matériel de test.

Test rapide utilisant la salive pour détecter l'hépatite C

Apparition du test rapide sur la photo:

Pour effectuer le test doit être préparé:

  • ne pas manger d'aliments salés et épicés pendant 2-3 jours avant le test;
  • exclure l'alcool et les cigarettes la veille de la procédure;
  • Ne pas manger 8-10 heures avant l'étude.

Le dépistage rapide de l'hépatite C est effectué comme suit:

  1. Avant ouverture, le kit est inspecté pour détecter les dommages éventuels sur
  2. La bandelette réactive ou la cassette est retirée de l'emballage.
  3. Le matériel nécessaire est recueilli: la salive est prélevée à l’extérieur des gencives à l’aide d’un tampon stérile, le sang est prélevé de la ponction à l’aide d’une pipette et d’un dispositif jetable.
  4. Le matériau collecté est placé sur la zone d’essai de l’appareil, éventuellement dilué avec le solvant proposé.
  5. Le temps nécessaire est en attente, le résultat est évalué conformément aux instructions.

Diagnostic de l'hépatite virale

Pour diagnostiquer l'hépatite C, assurez-vous de consulter un médecin

Vous pouvez confirmer ou nier la présence du virus de l'hépatite C, ainsi que comprendre comment le traiter, à l'aide de méthodes de diagnostic stationnaires.

Ceux-ci comprennent:

  • dosage immunoenzymatique;
  • test d'immunoglobuline;
  • Technique de PCR;
  • biopsie, élastométrie, échographie du foie;
  • tests sanguins: général, biochimique, coagulation.

Méthode sérologique (ELISA)

La principale technique de détection de l'hépatite C, également appelée dosage immunoenzymatique. La méthode détermine la présence d'anticorps contre le virus de l'hépatite C, qui apparaît généralement 2 à 5 mois après l'infection.

Les anticorps persistent dans le corps pendant de nombreuses années, dans certains cas, à vie. En cas d’infection répétée, la méthode peut donner des résultats faussement positifs; elle est donc nécessairement complétée par d’autres études.

Test d'immunoglobuline

L'étude aide à détecter les anticorps de classe M, apparaissant dans le plasma un mois après l'infection par le virus de l'hépatite C. La quantité d'anticorps dépend du stade de la maladie: dans l'hépatite aiguë, ils sont excrétés en grand nombre, sous forme chronique, leur nombre diminue progressivement.

Méthode de réaction en chaîne de la polymérase

La méthode PCR permet de détecter le virus de l'hépatite à un stade précoce de la maladie: déjà 3-4 jours après l'infection. L'étude calcule la présence dans le corps de l'ARN de l'hépatite, vous permet de connaître le génotype du virus et sa concentration dans le sang du patient.

Malgré l'efficacité de la méthode, elle peut donner des résultats faussement positifs dans les groupes de patients suivants:

  • pendant la grossesse;
  • avec des maladies sanguines systémiques;
  • dans les maladies virales d'étiologies diverses;
  • avec des tumeurs bénignes et malignes;
  • avec des pathologies hormonales et auto-immunes.

La grossesse peut entraîner de faux résultats positifs dans le diagnostic de l'hépatite C par la méthode ERC

Pour éliminer l'erreur, les tests sont répétés après 2-3 semaines.

Examen du foie

Pour examiner l'état du foie dans l'hépatite C, 3 méthodes principales sont utilisées:

  1. Biopsie. Démontre l'activité et la prévalence du virus dans les cellules de l'organe. Pour l'étude, une microparticule de foie est prélevée chez le patient sous anesthésie, qui est en cours d'étude en laboratoire.
  2. Elastométrie Vous permet de détecter les changements dans le foie au niveau cellulaire avec un appareil spécial - fibroskana. Affiche une image complète et détaillée de l'état de l'orgue et de sa structure actuelle.
  3. Échographie du foie. Il est utilisé pour détecter les changements de surface: il révèle une augmentation de la taille, un changement des bords de l'organe, identifie des zones individuelles infectées.

Biopsie - une méthode d'examen du foie dans l'hépatite C

Les méthodes d'examen du foie peuvent être utilisées une par une et ensemble.

Tests sanguins auxiliaires

Parmi les analyses de sang auxiliaires qui contribuent à la détection de l'hépatite, il y a:

  1. Numération sanguine complète: une diminution du taux de plaquettes et une augmentation du nombre de leucocytes indiquent un processus inflammatoire dans le foie.
  2. Analyse biochimique: modifications du niveau des enzymes ALT, AST et GGT, augmentation de la bilirubine et apparition de phosphatase alcaline dans le sang signalent des processus pathologiques dans le foie.
  3. Coagulogramme: une diminution de la coagulation sanguine indique une diminution dans le sang de la protéine prothrombine produite dans le foie.

Les résultats des tests sanguins indiquent la présence de l'hépatite C

Un test sanguin peut également être réalisé pour un génotype si le test PCR n'a pas été réalisé ou n'a pas démontré de génotype exact.

L'hépatite C est une maladie dangereuse avec une longue période d'incubation. Cette maladie peut être diagnostiquée à domicile, mais pour clarifier les résultats et la prescription du traitement, il est nécessaire de consulter un hépatologue.

Noter cet article
(1 point, moyenne 5,00 sur 5)

Les premiers signes de l'hépatite C, par lesquels vous pouvez découvrir la maladie

Il est important de noter à temps une maladie du foie aussi dangereuse et grave que l'hépatite C. Les résultats des mesures prises et leur efficacité immédiate dépendent directement de la rapidité du traitement instauré pour l'hépatite.

Période d'incubation: après quelle heure pouvons-nous parler des premiers symptômes?

La période d'incubation de l'hépatite C prend généralement de 20 à 140 jours. En moyenne, les symptômes commencent à se gêner après 50 à 60 jours. Il n’est pas rare non plus que les symptômes de l’hépatite C n’apparaissent pas de manière absolue, ce qui permet à la maladie de se transformer en cirrhose du foie.

Symptômes de l'hépatite C

Les symptômes les plus courants de l'hépatite C dont se plaignent les patients sont une fatigue rapide, un inconfort dans l'hypochondre droit et un sentiment constant de faiblesse. Mais comme ces signes ne parlent pas encore ouvertement d'hépatite, parmi les symptômes spécifiques, les symptômes les plus courants sont:

  • jaunisse
  • augmentation du nombre de varicosités sur la peau.

L'hépatite étant de deux types, il est courant de distinguer les symptômes des stades aigu et chronique.

· Perturbation du sommeil, insomnie ou somnolence constante,

· Sensation de lourdeur, de larmoiement et de tolérance, mais douleur désagréable dans l'hypochondre droit et le bas du dos,

· Une éruption cutanée sur la peau, qui peut initialement ressembler à une allergie,

· Température subfébrile fréquente,

· Appétit perturbé, aversion récurrente pour la nourriture,

· Nausées fréquentes, conduisant parfois à des vomissements,

· L'hépatite aiguë détermine également le moment où l'urine du patient s'assombrit et que les fèces excrétées s'éclaircissent.

· Décoloration de l'urine et des matières fécales,

· Distingue la forme chronique de l'hépatite d'une éruption cutanée aiguë de longue durée sur le corps,

· Perte de poids sur fond de refus de manger,

· En outre, la réincarnation de la maladie au stade de l'hépatite chronique peut être indiquée par une douleur prolongée dans l'hypochondre droit avec une sensation de plénitude et de lourdeur dans cette région.

Quelle maladie peut confondre l'hépatite?

Des symptômes similaires peuvent survenir si une autre infection bactérienne ou virale pénètre dans le corps. De tels états sont toujours accompagnés d'une intoxication et donc de symptômes similaires. Par conséquent, il est important de consulter rapidement un médecin pour obtenir de l'aide et de procéder à tous les tests nécessaires pour déterminer si vous êtes dans un état troublant, car les symptômes d'un rhume peuvent être l'hépatite C.

Quels sont les premiers signes d'hépatite C suspectés?

Malheureusement, les personnes soupçonnées de présenter des signes d'hépatite C sont rarement traitées. Le diagnostic est souvent posé après un traitement pour d'autres raisons ou lors d'examens médicaux sur le lieu de travail. Et alors seulement, le virus de l'hépatite est détecté ou, si la maladie est silencieuse, sa forme chronique ou une cirrhose du foie déjà développée est détectée. La première "cloche" pour le médecin est une augmentation du taux d'ALAT dans le sang, sa valeur augmente presque 10 fois par rapport à la norme, tandis que les manifestations externes de la maladie peuvent ne pas être observées.

Dès que possible, vous devez consulter un médecin vous-même après l'apparition de:

  • la variabilité de l'humeur, l'apathie et la dépression,
  • faiblesse constante et fatigue
  • douleurs articulaires
  • manque de désir de manger, perte de poids en cas d'échec de manger,
  • jaunisse de la peau, sclérotique des yeux, muqueuses,
  • augmenter la température corporelle.

Pourquoi la maladie apparaît-elle? Causes de l'hépatite C

La maladie survient à la suite du contact d'une personne en bonne santé avec le sang d'un porteur de virus.

Le virus de l'hépatite C est transmis:

  • en l'absence de stérilité, instruments médicaux produisant des ponctions cutanées et des prélèvements sanguins (seringues, scarificateurs);
  • en cas de non stérilité des appareils de manucure, des instruments de perçage, des procédures dentaires;
  • en violation des normes de la transfusion sanguine, de ses composants ou de l'hémodialyse;
  • sexuellement par contact non protégé avec le porteur du virus;
  • de mère en mère, très rarement pendant la grossesse et le plus souvent pendant l'accouchement.

À propos, la probabilité que le virus de l'hépatite C se transmette sexuellement est faible (5% seulement), la transmission de l'hépatite virale B est beaucoup plus probable, mais le mode de vie antisocial double ce nombre. En outre, dans 5% des cas, l’enfant est infecté par la mère pendant l’allaitement. Cependant, le virus de l’hépatite C est administré à raison de 2 à 3% lors de l’accouchement.

La cinquième partie du diagnostic de la maladie reste sans déterminer la voie d'infection, car la voie de transmission exacte est impossible à déterminer.

Qui a toutes les chances de contracter l'hépatite C?

Malheureusement, chaque personne a une chance de contracter l'infection, mais la probabilité est particulièrement élevée parmi les personnes qui mènent un style de vie antisocial, en particulier les toxicomanes qui s'injectent des drogues et les personnes ayant des rapports sexuels sédentaires.

Les agents de santé en contact avec le sang, les clients des salons de beauté, les salles de tatouage et les services de perçage corporel et de traitement de beauté ne sont pas moins probables. Sur le territoire de l'ex-Union soviétique, les personnes qui ont subi une transfusion sanguine avant 1987 ou une opération antérieure à 1992, lorsque les donneurs pour l'hépatite C n'étaient pas dépistés, sont examinées régulièrement.

Comment l'hépatite C n'est-elle pas transmise?

Le virus de l'hépatite C n'est pas transmis par:

  • se serrant la main
  • câlins
  • baiser peu profond
  • trajet aérien,
  • l’utilisation d’une seule coupelle (s’il n’ya pas eu de décharge de sang du patient).

Diagnostic de l'hépatite C

Le diagnostic de l'hépatite virale C est réalisé par plusieurs méthodes. Des résultats fiables sont obtenus sur la base du sang examiné du patient, qui est étudié selon la méthode des "échantillons de foie" et d'échantillons spécifiques pour l'hépatite C.

Les tests hépatiques vous permettent de déterminer:

  • niveau de bilirubine;
  • niveau d'ALT et d'AST, GTPP;
  • limites d'albumine;
  • le degré d'augmentation de la phosphatase alcaline;
  • indice de prothrombine.

Dans la phase aiguë de l'hépatite virale, ces valeurs donnent une indication du processus inflammatoire naissant, mais dans la phase de changement chronique, l'analyse peut ne pas apparaître.

Une réponse sans équivoque peut être obtenue en passant un test spécifique du VHC. Il est réalisé par l’une des trois méthodes suivantes:

  • réaction en chaîne de la polymérase (PCR);
  • examen sérologique;
  • ainsi que l'utilisation d'un test rapide maison.

Diagnostic PCR et recherche sérologique

Le diagnostic PCR se distingue par la grande précision des résultats obtenus, cette méthode de recherche permet de diagnostiquer la maladie à n'importe quel stade avant l'apparition des symptômes visibles.

Le type de recherche sérologique repose sur l’interaction naturelle des anticorps avec l’antigène. Cette méthode sert à garantir la présence d'anticorps anti-hépatite C dans le sang humain.

Pour effectuer de tels tests, il sera nécessaire de prélever du sang veineux dans des conditions de laboratoire. L’agent médical choisira les veines situées à l’intérieur du coude pour prélever du sang; dans le cas extrême, les vaisseaux sanguins situés à l’arrière de la main du patient s’y adapteront. Le site sélectionné est désinfecté, un bandage élastique ou un garrot classique est fixé à l'avant-bras pour permettre un afflux et une accumulation de sang. Une veine ventilée est perforée à l'aide d'une seringue munie d'une aiguille, le médecin desserre un pansement ou un garrot et prélève du sang. Après avoir recueilli une quantité suffisante de matériel pour l’étude, le travailleur de laboratoire peut considérer que la collecte de sang est terminée et que, pour arrêter le flux de sang, un coton avec un antiseptique ou une lingette imbibée d’alcool est appliqué sur le site de ponction.

Un résultat positif ou négatif de l'analyse sera indiqué par l'inscription correspondante sur la feuille d'instructions avec la date de l'étude et le nom de l'assistant de laboratoire qui a mené l'étude. Les résultats positifs de la présence du virus de l'hépatite C dans le sang indiquent clairement:

  • test anti-VHC;
  • analyse de l'ARN du VHC;
  • et anti-VHC IgM positif détermine l’hépatite C aiguë, à l’exclusion de sa forme chronique.

Test express

Le test rapide peut être effectué à la fois dans la polyclinique et à la maison. Faites le test dans n'importe quelle pharmacie, en inspectant l'emballage pour tout dommage.

Le carton contient:

  • tissu antiseptique;
  • scarificateur;
  • réactif spécial;
  • tablette avec indicateur;
  • pipette;
  • les instructions d'utilisation du test.

Avant utilisation, les médecins recommandent aux composants de l’essai de s’adapter à la température ambiante au bout de 20 minutes.

Pour effectuer correctement un test sanguin et obtenir un résultat fiable, vous devez:

  1. Vider le mouchoir jetable de l'emballage, frotter avec la peau du doigt de la main gauche choisie pour la collecte de sang
  2. Ne pas utiliser le doigt traité, ouvrir l'emballage du scarificateur
  3. Avec un mouvement brusque, percez la peau de votre doigt et appuyez dessus pour faire saigner
  4. Pour recueillir le sang sécrété par une pipette, une grosse goutte suffira pour l'analyse.
  5. Essuyez votre doigt du sang
  6. Faites sortir le sang recueilli de la pipette dans la fenêtre ronde, ajoutez-y 2 gouttes du réactif attaché
  7. Attendez 10 secondes pour évaluer le résultat du test. La durée maximale d’évaluation est de 20 secondes. Plus tard, le résultat peut être considéré comme invalide.
  8. Deux bandes sur l'écran de la tablette sont un résultat positif de l'analyse, ce qui signifie la présence du virus de l'hépatite C dans le sang
  9. Une barre en face de l'indicateur «C» correspond à un résultat négatif, ce qui signifie que la personne n'est pas atteinte d'hépatite.
  10. Une bande à côté de l'indicateur «T» indique un mauvais stockage ou une mauvaise application du test, ce qui signifie que le résultat est invalide.

Peut-il y avoir un faux résultat positif et comment l’empêcher?

L’apparition d’un résultat faux positif ou faux négatif n’est pas exclue; par conséquent, un test sanguin initialement positif ou douteux négatif pour la recherche d’anti-VHC sera confirmé par d’autres tests sanguins.

Pour que le résultat soit correct, il est nécessaire de ne pas manger de nourriture ni de médicaments puissants 8 heures avant le don de sang. Un test sanguin est effectué le matin à jeun. Il ne faut pas non plus attendre un jour avant de passer à l'étude pour boire de l'alcool.

Que faire avec un résultat positif de l'analyse?

Un résultat de test positif et des symptômes similaires à ceux indiqués ci-dessus indiquent la présence du virus de l'hépatite C dans le sang. Résultats positifs répétés dans la mise en œuvre de toutes les recommandations du médecin dit à propos de la fiabilité de l'état suspecté.

Tout d’abord, il est important de passer en revue tous les autres examens et consultations désignés. La médecine alternative ne doit pas être utilisée, elle ne peut pas guérir l'hépatite, sauf pour soulager certains symptômes mineurs. Pour un traitement totalement efficace de l'hépatite, il est important de suivre les recommandations du médecin concernant les médicaments prescrits, leur posologie et l'intervalle entre les doses.

Malheureusement, il n’est pas possible de guérir complètement l’hépatite C, mais il est fort probable que le virus soit tellement supprimé que le virus ne soit pas détecté, même lors de tests sanguins. Cela nécessitera la responsabilité maximale du patient et le professionnalisme du médecin traitant. Actuellement, le traitement de l'hépatite virale C est effectué avec les médicaments suivants:

  • contenant alpha, par exemple, Peginterferon Alpha;
  • avec des inhibiteurs de protéase, en particulier le télaprévir;
  • La ribavirine;
  • ainsi que des hépatoprotecteurs pour une protection supplémentaire du foie.

Seul le médecin prescrit l’évolution et la posologie, il sera impossible d’automédication avec ces médicaments, car ils sont délivrés de la pharmacie uniquement sur ordonnance.

En plus des conseils médicaux, il est important de respecter les mesures de sécurité qui préviennent les autres membres de la famille contre la transmission ultérieure du virus.

Conséquences de la maladie

Parmi les conséquences dangereuses de l'hépatite C, les médecins mentionnent la cirrhose du foie et ses tumeurs cancéreuses. Dans la cirrhose, la maladie renaît dans 20% des cas sans traitement adéquat.

La cirrhose est une maladie du foie caractérisée par une dégénérescence persistante de ses tissus naturels en fibres fibreuses avec apparition de cicatrices et de graves violations de la structure et des fonctions de l'organe. Elle se manifeste par des symptômes similaires aux manifestations de l'hépatite virale, notamment: perte d'appétit, perte de poids impressionnante, éruption cutanée prurigineuse, phénomènes ictériques et augmentation du volume de l'abdomen due au développement d'ascites.

En outre, l'état du patient est compliqué par un œdème et des varices dans le foie, l'œsophage et le rectum, qui risquent de provoquer la rupture des vaisseaux sanguins enflammés et d'entraîner la mort. Une insuffisance hépatique et des symptômes d'encéphalopathie apparaissent alors que la cirrhose est en cours de développement. Une insuffisance hépatique peut alors provoquer l'accumulation de substances toxiques et, partant, des lésions cérébrales.

Les statistiques de cette maladie suggèrent les observations médicales suivantes:

  • dans 55 ou 85 cas sur 100, il est fort probable que les porteurs de l'hépatite virale C s'attendent à une transition vers le stade de l'hépatite chronique. L’acquisition de l’hépatite chronique a lieu à différentes périodes, les médecins n’ayant pas encore pu établir de valeurs caractéristiques pour la maladie;
  • 70 patients d'un nombre similaire de candidats seront informés de la maladie qui se produit déjà au stade chronique;
  • 5 à 20 personnes recevront un diagnostic de cirrhose du foie, apparue sur le fond de l'hépatite virale C;
  • sur un nombre de patients compris entre le nombre de cas étudiés et le nombre de cas étudiés, le décès doit résulter des effets du virus (cirrhose ou cancer du foie).

Prévention de l'hépatite C

La prévention de l'hépatite C vise à éviter la transmission du virus de cette maladie. C’est un ensemble de règles qui préviennent le contact avec le sang du patient et d’autres sécrétions contenant l’agent en cause.

  1. Il est important de refuser de s'injecter des drogues et de suivre un traitement pour toxicomanie.
  2. N’utilisez pas d’articles d’hygiène ou de manucure, en particulier des brosses à dents, des rasoirs, des épilateurs, des ciseaux, des pinces ou tout autre objet susceptible de contenir du sang.
  3. Utiliser uniquement les services des salons de beauté et des cabinets dentaires dans lesquels se trouvent des stérilisateurs et s’assurer que le matériel est suffisamment stérilisé et que des mesures sont prises pour utiliser des articles jetables.
  4. Le maître qui applique le tatouage doit utiliser des gants stériles jetables, des solutions de désinfection et imprimer un nouvel ensemble d'aiguilles à partir de l'emballage.
  5. Pendant les rapports sexuels, utilisez des préservatifs, lors de nouvelles relations ou lors de contacts réguliers avec un partenaire dont le virus de l'hépatite C dans le sang est fiable.

Symptômes et signes de l'hépatite C (C)

Étant donné que les symptômes de l'hépatite C sont légers, son diagnostic est le plus souvent dû au hasard, souvent lorsque le patient se rend à l'hôpital pour un diagnostic ou une suspicion d'autres maladies. L'hépatite C est une maladie causée par un virus spécifique qui infecte le foie.

Caractéristiques de la maladie

Parlant des caractéristiques de cette maladie, tout d’abord, vous devez examiner les raisons pour lesquelles elle peut apparaître. Son agent causal est un virus qui pénètre dans le sang par le sang.

Le mécanisme d'infection est simple. Le sang du patient atteint les membranes muqueuses endommagées d'une personne en bonne santé ou se mélange à son sang, après quoi le virus commence à se développer dans un nouvel organisme. Son effet destructeur ne s'étend qu'au foie.

De ce fait, les cellules hépatiques commencent à se décomposer, le tissu cicatriciel apparaît à leur place ou, comme on dit en médecine, le tissu conjonctif qui bloque le foie et, dans le pire des cas, le virus entraîne la formation de cirrhose, de carcinome ou de cancer du foie.

Dans certains cas, les patients peuvent être atteints de cette maladie sans conséquences graves ou devenir porteurs du virus, qui sera transféré à d’autres sans conséquences néfastes pour leur corps.

Cette maladie est également répandue non seulement chez les adultes, mais aussi chez les enfants. Dans le même temps, les symptômes de l'hépatite C chez l'adulte sont moins prononcés et moins dangereux que les premiers symptômes chez l'enfant.

La période d'incubation de cette maladie pour chaque personne peut être différente et dépend des données physiques de l'organisme. Sa durée peut aller de deux à trois semaines, parfois de six à douze mois.

Il est important de savoir que les vaccins contre cette maladie n'existent pas, car le virus a la propriété de se transformer, ce qui explique l'apparition de ses génomes (sous-types) qui s'adaptent aux médicaments (antibiotiques et antiviraux).

Mais la médecine moderne a mis au point des complexes de médicaments qui y font face et permettent aux patients de se rétablir complètement. Mais il est impossible de restaurer le foie, qui sera complètement endommagé, le traitement doit donc commencer rapidement.

Symptômes de l'hépatite C

Afin de déterminer clairement quels sont les symptômes de l'hépatite C, vous devez d'abord comprendre le déroulement de cette maladie. C'est de deux sortes.

Ces tendances ont leurs propres caractéristiques et symptômes, sachant qu'il est facile de déterminer quelle évolution de la maladie est observée chez un patient.

Les symptômes suivants (manifestations cliniques) sont caractéristiques du stade aigu:

  • tout d’abord, il s’agit d’une douleur dans les grosses articulations sans blessures ni inflammations;
  • l'exacerbation se caractérise par un assombrissement marqué de l'urine et, dans certains cas, ce symptôme doit indiquer que vous devez consulter un médecin;
  • la faiblesse se produit, le sommeil est perturbé, l'appétit est perdu;
  • l'exacerbation de la maladie s'accompagne de signes ictériques, c'est-à-dire un jaunissement de la peau et une sclérotique des yeux;
  • senti la lourdeur et la douleur dans l'hypochondre droit;
  • De tels symptômes de l'hépatite C peuvent être identifiés comme une douleur dans la région lombaire, qui provoque des reins;
  • nausées et vomissements récurrents.

Les symptômes suivants sont caractéristiques du stade chronique de la maladie (manifestations cliniques):

  • malaise général, dans lequel le sommeil est perturbé;
  • les matières fécales deviennent légères;
  • vous pouvez sentir la douleur et une légère douleur dans l'hypochondre droit;
  • il y a une éruption cutanée sur le corps, semblable aux allergies;
  • augmentation de la température corporelle, qui se produit périodiquement tout au long de la journée;
  • l'appétit est perturbé, il y a dégoût pour la nourriture.

Si cette maladie n'est pas traitée à temps, elle peut évoluer avec le temps en une forme grave pouvant être fatale.

Reconnaissez les complications grâce aux caractéristiques suivantes:

  • une exacerbation sévère commence, qui se caractérise par une distension abdominale accompagnée d'une perte de poids générale, lorsque l'eau commence à s'accumuler dans la cavité abdominale;
  • le foie est couvert de cicatrices (tissu conjonctif);
  • des étoiles, des stries veineuses apparaissent sur le corps.

L'apparition des signes et des modifications corporelles susmentionnés indique à la personne qu'elle doit se contrôler et commencer un traitement en temps voulu. Il est important de savoir que la médecine moderne est capable de sauver la quasi-totalité des patients de cette maladie, mais le traitement sera administré en fonction de la période suivant l'infection, ainsi que de la durée de la maladie (aiguë ou chronique).

Dans le cas où la maladie est déjà active et que des modifications irréversibles du foie ont commencé, il est possible de prolonger la vie du patient, mais si le foie n'est pas greffé, il n'y aura pas de rétablissement, il est donc préférable de vous protéger de tels extrêmes.

Comment déterminer la maladie

Comme mentionné ci-dessus, la période d'incubation de cette maladie chez différentes personnes a sa propre période. Pour certains, cela va de deux à trois semaines, pour d'autres de quelques mois.

Les premiers jours, le patient ne remarquera en général aucune irrégularité dans son état de santé et mènera une vie normale.

La pratique montre qu’il est possible de déterminer cette maladie au cours de la période d’incubation uniquement si la personne subit un examen médical et passe des tests, comme cela se produit dans la plupart des cas.

Le caractère insidieux de cette maladie réside dans le fait que, chez certains patients, les phases aiguës et chroniques peuvent se poursuivre sans aucun symptôme et qu'après un certain temps, ces personnes se débarrassent généralement du virus et celui-ci n'affectera pas le foie.

Identifier la maladie peut être comme suit.

  1. La première chose à surveiller est les symptômes énumérés ci-dessus. Même pendant la période d'incubation, certaines d'entre elles peuvent être ressenties, en particulier une augmentation de la température, car le virus, pénétrant dans l'organisme, s'avère résistant au système immunitaire. Ce sont les premiers signes.
  2. Lorsque les premiers signes sont apparus, vous devez vous rendre immédiatement dans un centre médical et vous faire tester. Le patient subira immédiatement un test hépatique (le sang d’une veine) qui déterminera uniquement la présence d’un virus dans le sang. Vous pouvez également effectuer une échographie de la cavité abdominale, qui révélera également des modifications du foie, mais pendant la période d'incubation, l'échographie ne donnera aucun résultat.
  3. Une biopsie aidera à identifier le cancer, le carcinome ou la cirrhose aux stades les plus avancés de la maladie. Cette analyse est effectuée comme suit. Une aiguille est insérée dans la cavité abdominale, à l’aide de laquelle un échantillon de tissu hépatique est prélevé, qui est envoyé pour examen à un laboratoire spécialisé. Après un certain temps, les médecins déterminent un cancer, un cancer ou des modifications du tissu hépatique.
  4. Certains médecins peuvent prescrire un scanner qui remplit les mêmes fonctions qu'une échographie.

Lorsque le virus «hépatite C» est détecté dans le corps et que les symptômes sont indiqués, un traitement immédiat est immédiatement prescrit à un spécialiste avec divers médicaments.

Il est important de savoir que le diagnostic opportun de cette maladie, en particulier si elle est détectée au début de son développement, et la nomination d'un traitement peuvent la sauver à vie, sans risque pour la santé.

La ruse de cette maladie est qu’elle peut causer le plus grand tort aux enfants et aux personnes âgées, dont le corps n’a que la résistance minimale.

Méthodes de transmission de l'hépatite C et les catégories de personnes les plus exposées à l'infection.

Le seul moyen de transmettre cette maladie est le sang d'une personne infectée. Il doit être en contact avec un liquide biologique similaire d'une personne en bonne santé ou avec des muqueuses endommagées.

  • lors de la consommation de drogues par injections intraveineuses et intramusculaires, lorsque les toxicomanes utilisent la même seringue;
  • dans les établissements médicaux où des transfusions sanguines sont effectuées d'un patient à un autre, mais de tels cas sont déjà pratiquement exclus, car les donneurs doivent passer des tests obligatoires;
  • dans divers salons où les tatouages ​​et les piercings sont effectués à l'aide d'aiguilles et d'autres dispositifs qui percent la peau;
  • au cours de l'hémodialyse (un rein artificiel qui nettoie le sang);
  • lorsqu'il assiste un patient atteint d'hépatite C, lorsqu'il présente des lésions par lesquelles le sang peut entrer en contact avec des parties endommagées de la peau ou des muqueuses d'une personne en bonne santé;
  • lors de diverses manipulations cosmétologiques (manucure, pédicure, petites opérations);
  • lors de l'utilisation d'accessoires de rasage et de brosses à dents infectées;
  • avec diverses injections, qui sont faites dans des institutions médicales avec une réputation douteuse.

Sur la base de ces informations, on peut conclure que le processus d'infection par cette maladie se produit par le sang d'une personne infectée.

Il existe également d'autres méthodes d'infection, mais le pourcentage de morbidité avec de tels contacts est faible:

  • rapports sexuels sans préservatif avec une personne infectée;
  • bisous
  • utilisation de choses une personne malade.

Vous devez maintenant parler des catégories de personnes qui ont toutes les chances d’être infectées par cette maladie:

  • Tout d'abord, ce sont des personnes qui consomment des drogues.
  • les agents de santé qui ne font pas assez attention à l'hygiène;
  • Les personnes qui aiment visiter fréquemment les salons douteux pour appliquer des piercings et des tatouages, ainsi que des traitements de beauté, où l’hygiène n’est pas prise en compte;
  • ceux qui sont sexuellement indulgents sont les moins touchés;
  • les membres de la famille qui ont une personne infectée et qui ne respectent pas les exigences minimales en matière d’hygiène.

Pour ne pas tomber dans cette catégorie de personnes, il suffit de suivre les règles les plus simples en matière d'hygiène personnelle: prenez soin de votre santé et oubliez les mauvaises habitudes. Ces derniers contribuent non seulement à contracter la maladie, mais également à son évolution rapide, car ils ne détruisent pas le foie, ni plus ni moins qu'un virus qui est entré dans le corps.

Prévention de cette maladie

Le point le plus important à prendre en compte est le mode de vie de ceux qui ne sont pas atteints de la maladie, ainsi que de ceux qui ont le virus "Hépatite C" et ses symptômes sont déjà apparus et ont commencé un traitement.

Les personnes non infectées doivent adhérer aux principes de prévention suivants.

  1. Tout d'abord, vous devez clairement respecter les règles générales d'hygiène et surveiller leur santé.
  2. Ceux qui ont des mauvaises habitudes telles que la toxicomanie devraient les abandonner et commencer un mode de vie sain.
  3. Vous n'avez pas besoin de visiter des salons douteux, des salles de manucure et des institutions médicales privées, où les règles d'hygiène ne sont pas trop scrupuleuses.
  4. Vous n'avez pas besoin de mener une vie sexuelle promiscuité, et si cela ne fonctionne pas, il est préférable de vous protéger constamment afin de protéger votre vie non seulement de l'hépatite C, mais également d'autres maladies.
  5. N'utilisez pas de rasoirs, de brosses à dents ou d'autres produits de soins personnels.
  6. Le dernier en date est un mode de vie sain, une nutrition adéquate et une visite périodique chez le médecin pour un examen.

De telles méthodes de prévention entraîneront un risque minimal de la maladie et, en cas de détection, un prompt rétablissement.

Les personnes qui ont pu contracter l'hépatite C devraient se conformer aux règles suivantes qui permettront de s'en débarrasser et de commencer un mode de vie normal:

  1. Le rejet de toutes les mauvaises habitudes qui affectent la fonction hépatique (alcool, tabagisme, consommation de drogues).
  2. Suivre un régime et manger des aliments spéciaux qui restaurent les cellules du foie.
  3. Maintenez un mode de vie sain et faites de l'exercice régulièrement.
  4. Suivez toutes les instructions du médecin traitant.

Un mode de vie sain, tout en maintenant un certain style de vie, est un gage selon lequel vous ne pouvez jamais, en règle générale, découvrir la nature de la maladie et savoir comment la combattre.

Bien que l'hépatite C ait des symptômes cachés et ne se manifeste pas dans les premiers stades de son développement, il est possible de le diagnostiquer à temps et vous devez pour cela procéder à des examens médicaux périodiques. Si vous ne le dirigez pas jusqu'à la dernière étape, vous pouvez vous en débarrasser et mener une vie à part entière.


Articles Connexes Hépatite