Nutrition thérapeutique pour l'hépatite B

Share Tweet Pin it

Laisser un commentaire

L’une des conditions d’une récupération réussie est considérée comme un régime alimentaire contre l’hépatite B chez l’adulte et l’enfant. Cette forme de maladie est l'une des plus courantes et des plus graves parmi les autres types de jaunisse. La maladie est transmise par le sang et le minimum de particules virales est suffisant pour être infecté. L'infection survient à la suite de transfusions sanguines, lors de rapports sexuels non protégés, elle est transmise de mère en enfant, etc. Les personnes infectées ont besoin d'un traitement sérieux et la nutrition thérapeutique de l'hépatite B joue un rôle fondamental.

Quel régime est nécessaire?

Dans la forme aiguë de l'hépatite B, le foie est altéré. Pour cette raison, les organes du tube digestif sont affectés de manière significative, travaillant pour le porter. La nourriture dans la période aiguë devrait être économiquement et chimiquement épargnée pour l'estomac, ceci soulagera la charge sur tous les organes digestifs. L'effet ménageant chimiquement sur l'estomac est obtenu en excluant du régime les boissons gazeuses alcoolisées, les sucreries et autres aliments interdits. Une action ménagère consiste à manger des plats cuits à la vapeur, cuits au four et cuits à la vapeur.

Pour le traitement de l'hépatite B, le régime n ° 5a est utilisé.

Le régime thérapeutique numéro 5a convient au traitement de l'hépatite B en phase de rechute, il répond à toutes les exigences relatives à la nutrition. Lorsque l'aggravation commence à diminuer, le tableau 5a est remplacé par 5. La seule différence est que les aliments consommés ne peuvent pas être entièrement usinés. Diet 5 vous permet d'utiliser des aliments qui restaurent le foie et interdit - nocif.

Dans le cas de l’hépatite B chronique, le régime n ° 5 est facultatif, mais il convient de conserver un point de référence lors de la composition du menu. Les experts affirment qu’au stade chronique, il est important de respecter un régime alimentaire sain. Bien manger sainement signifie manger suffisamment de protéines, de lipides, de glucides et d'oligo-éléments sains. En un mot, tout est possible avec l'hépatite, mais petit à petit. Le seul régime alimentaire en cas d'hépatite B chronique ne lève pas l'interdiction d'utiliser n'importe quel type d'alcool. Ils peuvent provoquer une rechute de la maladie, ce qui est hautement indésirable pour les patients eux-mêmes.

Caractéristiques régime numéro 5

Les caractéristiques de la thérapie nutritionnelle alimentaire pour l'hépatite B sont les suivantes:

  • Pendant le traitement, vous devez abandonner complètement les produits contenant des graisses animales.

Interdiction d'utiliser des graisses animales.

  • Aucune restriction sur les protéines et les glucides.
  • Interdiction des plats cuisinés frits.
  • Restriction sur les aliments riches en fibres.
  • Boire au moins 2 litres par jour.
  • Restriction sur les aliments provoquant des flatulences et une accumulation de gaz dans les intestins.
  • La consommation de sel ne dépasse pas 10 g par jour.
  • Repas 5-6 fois par jour en petites portions.
  • Retour à la table des matières

    Exemple de menu

    Au cours de la période où les maladies du foie, en particulier l'hépatite, sont traitées, vous devez bien manger et suivre toutes les recommandations médicales. Il est facile de préparer un menu utile: tous les aliments qu’il est permis de manger avec l’hépatite B ont une composition assez nutritive. Voici des exemples du menu sur plusieurs jours, sur lesquels vous devriez être guidé lors de l’établissement de votre propre liste de plats diététiques.

    • Petit déjeuner: semoule, thé non sucré, biscuits.
    • Le deuxième petit déjeuner: fromage cottage faible en gras avec des abricots secs.
    • Déjeuner: bortsch maigre, côtelette de boeuf cuite à la vapeur, salade de légumes frais.
    • Déjeuner: uzvar, guimauves.
    • Dîner: riz bouilli, caviar de courge braisée, un morceau de poisson bouilli.
    • Deuxième dîner: yaourt, génoise séchée.
    • Petit déjeuner: omelette aux œufs et aux courgettes, ragoût de fromage cottage, thé à la camomille.
    • Le deuxième petit déjeuner: infusion de dogrose, marmelade.
    • Déjeuner: soupe aux boulettes de viande, vinaigrette, gelée de fruits.
    • L'heure du thé: pruneaux, cacao au lait.
    • Dîner: pommes de terre bouillies, chou farci au poulet, compote de fruits.
    • Deuxième dîner: kéfir faible en gras.
    Retour à la table des matières

    Que peux-tu manger?

    Pour faire un régime pour le foie, vous devez tenir compte des besoins quotidiens du corps en protéines, en lipides et en glucides. Une ration préparée avec compétence assurera leur contenu dans le menu de tous les jours. Repas et aliments autorisés dans l'hépatite B aiguë et chronique:

    • le pain d'hier;
    • pâtisseries fraîches avec divers fourrages;
    • biscuits, guimauves;
    • des soupes cuites dans de l'eau, du lait, un bouillon faible en gras;
    • jambon et saucisses de poulet;
    • à partir de viande - poulet, veau, viande de lapin;
    • de poisson - goberge, merlu, merlan;
    • omelettes cuites à la vapeur et au four;
    • boulettes de viande et galettes cuites à la vapeur;
    • lait, produits laitiers faibles en gras;
    • tous les types de bouillie de céréales;
    • pâtes et pâtes;
    • salades de légumes, habillées d'huile de tournesol ou de crème sure allégée;
    • graisses végétales;
    • abeille au miel;
    • fruits et légumes sous forme de cuits au four, bouillis, crus;
    • jus de légumes, de baies et de fruits non acides;
    • thé vert
    Retour à la table des matières

    Nourriture interdite

    Aliments et plats qu'il est interdit de manger pour le régime alimentaire contre l'hépatite:

    • La consommation de sous-produits pendant le régime est interdite.

    pâtisseries fraîches et pain de blé;

  • bouillons riches;
  • viandes et poissons gras;
  • vous ne pouvez pas manger du foie, des reins et autres abats;
  • saindoux;
  • viande fumée;
  • viande, poisson, légumes en conserve;
  • produits d'acide lactique gras;
  • aliments frits;
  • toutes sortes de légumineuses;
  • oignons frais et ail;
  • légumes, baies et fruits de variétés aigres;
  • du chocolat;
  • soda sucré;
  • café et thé noir fraîchement préparé;
  • toutes sortes de boissons alcoolisées.
  • Est-il possible de guérir l'hépatite B uniquement avec un régime alimentaire?

    Le traitement des formes aiguës et chroniques de l'hépatite B consiste en un ensemble de mesures thérapeutiques dans lesquelles le régime alimentaire et le repos adéquat ont une importance non négligeable. Malheureusement, la maladie ne peut être guérie à l'aide d'une seule nutrition clinique. Il est impossible de se débarrasser de l’hépatite sous quelque forme que ce soit, vous pouvez seulement arrêter les symptômes douloureux et prévenir la rechute de la maladie. L'alimentation y contribue très bien et son non-respect entraîne de fréquentes exacerbations et des conséquences négatives pour la santé.

    Recettes de plats

    Omelette avec du riz au four

    • Œufs - 2 pcs
    • Riz - 1 c. l
    • Lait - ¼ tasse.
    • Beurre - 10 g.
    • Faire bouillir le riz dans l'eau.
    • Battez les œufs, ajoutez du lait et une pincée de sel.
    • Mélanger le mélange d'oeufs avec le riz bouilli.
    • Verser la masse obtenue sur une plaque à pâtisserie graissée.
    • Cuire au four à 180 degrés pendant 5 minutes.
    Retour à la table des matières

    Côtelettes à la vapeur de chou

    • Chou - 300 g
    • Œufs - 2 pcs
    • Lait - 1 tasse.
    • Manka - 1 cuillère à soupe. l
    • Beurre - 20 g.
    • Coupez le chou et le ragoût dans le lait jusqu'à ce qu'ils soient tendres.
    • Verser la semoule, ajouter l'huile et laisser bouillir encore 6−7 minutes.
    • Broyer la masse obtenue dans un mélangeur et ajouter les oeufs.
    • Former les galettes.
    • Cuire au bain-marie ou à la mijoteuse.
    Retour à la table des matières

    Soupe de betterave

    • Eau - 2 litres.
    • Betterave Borsch - 1 pc.
    • Poitrine de poulet bouillie - 200 g
    • Crème sure - 3 c. l
    • Verts - 10 ans
    • Sel au goût.
    • Peau de betterave et râper.
    • La masse de betteraves est placée dans une casserole et versée d’eau froide.
    • Réservez une heure.
    • Couper la poitrine de poulet en cubes.
    • L'eau des betteraves pour égoutter, retirez le gâteau.
    • Ajoutez de la viande, de la crème sure, des herbes et du sel à de l'eau.
    • Bien mélanger et laisser refroidir.

    Le numéro de table médicale 5 est riche en recettes savoureuses et saines. Vous pouvez cuisiner n'importe quel plat avec une recette spéciale, car la liste des produits autorisés vous permet de le faire. Le respect d'un régime thérapeutique visant à normaliser le travail du foie et de la vésicule biliaire aidera à éliminer les symptômes désagréables de l'hépatite lors d'une rechute et à prévenir leur ré-exacerbation lors d'affections chroniques. Il est très important d’être patient et de suivre toutes les recommandations médicales, le processus de restauration du foie endommagé sera couronné de succès.

    Nutrition pour les maladies du foie (hépatites B et C) et d'autres organes du tractus gastro-intestinal

    Une nutrition adéquate peut être la seule méthode de traitement, par exemple, dans le cadre de certaines maladies héréditaires du tube digestif. Mais le plus souvent, il améliore l’effet de diverses thérapies et empêche la progression de la maladie. Dans les maladies infectieuses, il augmente la résistance du corps, accélère la récupération.

    Les principes de base d’une nutrition thérapeutique appropriée sont la correction (augmentation ou diminution du nombre de composants individuels) du régime alimentaire équilibré standard, en tenant compte des troubles propres à cette maladie.
    Le choix judicieux des produits, leur transformation et leur régime alimentaire sont la base de l’adaptation du régime alimentaire aux processus perturbés de diverses maladies.
    La nutrition fournit non seulement le renouvellement et le développement des cellules et des tissus, mais fournit également de l'énergie à tous les processus vitaux, en plus d'être une source de substances pour la formation dans le corps de ses propres enzymes (protéines) et d'autres régulateurs des processus métaboliques.

    Les protéines, les lipides, les glucides, l’eau, les minéraux et les vitamines constituent les éléments principaux de l’alimentation. Le rapport entre les protéines, les lipides et les glucides devrait être de 1: 1: 4.
    Les protéines d'origine animale devraient représenter environ 60% de la protéine totale. De la quantité totale de graisse, 20 à 25% devraient être des huiles végétales en tant que source d’acides gras polyinsaturés.
    L'équilibre des glucides est exprimé dans le rapport entre l'amidon, le sucre, les fibres et les pectines. Le sucre devrait être représenté par les fruits, les baies, les produits laitiers et le miel. Il est extrêmement important de maintenir un équilibre entre les vitamines et les minéraux qui doivent être ingérés quotidiennement en fonction des besoins quotidiens.

    C'est le nombre de repas et l'intervalle entre eux et pendant la journée. Pour les personnes en bonne santé, 3-4 fois par jour avec des intervalles de 4-5 heures. Dans certaines maladies, telles que l'obésité, vous devez manger 5 à 6 fois par jour.

    Nutrition dans les maladies du foie et des voies biliaires

    L'hépatite, qui est le plus souvent d'origine infectieuse, est la maladie du foie la plus répandue.

    Le régime alimentaire pour l'hépatite aiguë doit être doux et créer une paix maximale du foie. Il est nécessaire de réduire la quantité de graisse et d'enrichir le régime alimentaire avec des aliments sources de vitamines riches en protéines, de réduire le taux de sucre et d'augmenter la quantité de liquide. Les repas doivent être fréquents et en petites portions.

    En cas d'hépatite chronique, le régime n ° 5 est recommandé. Il est nécessaire d'exclure les viandes grasses, les viandes fumées, les épices, les épices, la pâte à tarte. Absolument pas d'alcool.

    Lorsqu'ils expriment des phénomènes de stagnation de la bile, des légumes, des fruits, des jus de fruits et des huiles végétales sont également introduits dans l'alimentation.

    En cas de cirrhose, les plats sont préparés sans sel, réduisent la quantité de liquide libre et injectent des aliments riches en potassium.

    En cas de cholécystite aiguë ou d'exacerbation de cholécystite chronique, une alimentation complète et douce est nécessaire, les 2 premiers jours interdisant la prise de nourriture, seules des boissons chaudes sont prescrites. Ensuite, il est possible d'utiliser des soupes essuyées en quantité limitée, des bouillies liquides sans beurre ni sel.

    Voici des exemples de nutrition appropriée dans les maladies du tractus gastro-intestinal.

    Recommandations diététiques générales pour les maladies du foie

    Régime alimentaire à long terme - 1,5 à 2 ans

    Nutrition fractionnelle 5-6 fois par jour, toutes les 3-4 heures

    Le régime quotidien des aliments jusqu'à 3,0 kg par jour pour l'obésité - jusqu'à 2,0 kg.

    Calories 3000 kcal par jour, avec une stéatose hépatique sur fond d'obésité - 1800-2500 kcal / jour ou 30 kcal / kg de poids corporel par jour

    Sel 8-10 g, avec hypertension portale et ascite - 4 g par jour

    La quantité de liquide jusqu'à 3,0 litres par jour, avec une ascite jusqu'à 1,0 l (sous le contrôle de la diurèse)

    Méthodes de cuisson - bouillir, cuire à la vapeur, cuire dans de l’eau ou dans un bouillon de légumes en enlevant le jus, cuire au four à une température ne dépassant pas 180 degrés. Les plats de viande et de poisson sont cuits après la cuisson. La farine, les craquelins et les légumes ne sont pas passés, la pâte est exclue. La crème et les huiles végétales sont introduites dans les plats préparés. Le pain d'hier. Les œufs sont utilisés pour la cuisine, principalement des protéines. Aliments frottés selon les indications.

    Protéines 100-110 par jour. Avec encéphalopathie hépatique, jusqu'à 40 g par jour ou 0,6 / kg de poids corporel par jour

    Teneur faible en protéines: légumes (0,8-4,0 g) *, fruits (0,4-2 g), lait, kéfir (2,8 g), fromage cottage (14-18 g), fromage (23-28), beurre ( 0g), un œuf (1 pc - 6,3 g).
    Teneur élevée en protéines: pain, pâtes, céréales (7-11 g), saucisses (10-12 g), poisson (16-18 g), bœuf, veau, volaille, lapin (18-20 g), porc (12-14 g), légumineuses (21g), noix (16g).
    * - teneur en protéines pour 100 g de produit, pour toutes les valeurs

    Graisses 80-140g par jour, dont 70% de graisse animale et 30% de graisse végétale. Avec foie gras à 80g par jour. Avec un retard dans le flux de la bile à 150 g, dont 50% est végétale.
    Avec jaunisse jusqu'à 50-70g par jour.

    Faible teneur en matières grasses - légumes, fruits (sauf les olives, les avocats); pain maigre, pâtes, céréales, lait écrémé, fromage cottage, kéfir, viande (poitrine de volaille, bœuf maigre), poisson (cabillaud, glace, merlu); blanc d'oeuf, légumineuses (haricots, pois, haricots, lentilles).
    Teneur élevée en matières grasses - beurre ou légume, viandes grasses, volaille, poisson, saindoux, aliments fumés, produits laitiers gras, fromage, crème glacée, beurre, pâtisseries, pâtisseries.

    Glucides 400-450g, dont glucides simples 50-100g, ne se combinent pas avec les graisses.
    Avec l'obésité, 250-300g par jour

    Glucides simples - glucose, sucre, malt, sucre du lait, sucre des fruits.
    Glucides complexes - digestibles (grains d'amidon et pommes de terre) et fibres non digestibles, hémicellulose et pectines.

    • Pain frais, pain de seigle, pâte feuilletée et pâtisserie, tartes, gâteaux, biscuits secs, biscuits
    • Viande grasse (porc, agneau, canard, oie), foie, rognons, cervelle, porc, agneau, suif de bœuf, margarine, huiles de cuisson, poisson gras (béluga, keta, esturgeon, esturgeon), poisson salé, aliments frits et grillé
    • Bouillons de viande, de poisson et de champignons, okrochka, soupe verte, solyanka
    • Produits fumés de toutes sortes, saucisses
    • Fromage cottage gras, fromage salé et épicé, crème glacée
    • Œufs durs et frits
    • Champignons de haricots, oseille, épinards, radis, radis, oignons, ail, choucroute, fruits aigres et baies, fruits riches en fibres, noix
    • Conserves, légumes marinés et autres cornichons
    • Moutarde, poivre, raifort, épices
    • Chocolat, halva, café noir, cacao
    • Toutes les boissons alcoolisées, bière
    • Boissons gazeuses, kvass
    • Pain d'hier, biscuits secs, biscuits secs, biscuits secs
    • Variétés de viande faibles en gras - viande de boeuf, lapin, volaille - poulet, dinde et poisson - sandre, cabillaud, morue, daurade, safran, merlu argenté, poisson en gelée de rivière sur gélatine, langue de bœuf bouilli
    • Docteur saucisse, saucisses au lait, jambon faible en gras, hareng trempé
    • Lait et produits laitiers, fromage cottage faible en gras, casseroles au lait caillé, gâteaux au fromage, raviolis paresseux, soufflés, fromages doux
    • Céréales friables et semi-visqueuses de différentes céréales (gruau, herculéen et sarrasin) cuites à l'eau et additionnées de lait, de puddings, de vermicelles cuits, de pâtes, de plats à la casserole et de plats d'accompagnement à base de céréales et de pâtes
    • Potages au lait, bouillon de légumes aux céréales, pâtes et légumes, bortsch aux fruits, soupe de betterave rouge, soupe aux choux
    • Oeufs 1 pc ou 2 protéines Pour cuisiner une omelette protéinée par jour, une omelette protéinée - 2, 3 fois par semaine
    • Du beurre et de l'huile végétale sont ajoutés aux plats cuisinés sans friture, du beurre 25-30 g et de l'huile végétale 30-50 g par jour.
    • Légumes, jus de légumes, accompagnements de légumes - chou-fleur, brocoli, carottes, potiron, courgettes, pommes de terre, artichauts, fenouil, céleri, pois verts, oignons verts (après ébullition)
    • Persil vert et aneth en petite quantité, feuille de laurier, cannelle, clou de girofle, vanille
    • Variétés douces de baies et de fruits, à l'état brut et dans des plats, avec une bonne tolérance au citron, au cassis, aux fruits secs - pruneaux, aux abricots secs, aux figues, aux raisins secs
    • Sucre, miel, confiture, confitures de fruits mûrs et sucrés et de baies, marmelade, sauces à la guimauve, guimauve, fruits et baies
    • Le thé et le café ne sont pas forts avec du lait et sans lait, bouillon de dogrose, jus de fruits, de baies et de légumes, boissons aux fruits de baies, compotes, purée de pommes de terre, gelée

    Régime alimentaire pour l'hépatite C: produits autorisés et interdits, plats faciles à préparer et savoureux

    La nutrition pour l'hépatite C joue un rôle crucial dans le traitement de cette maladie. Suivre un régime peut prévenir des modifications majeures du tissu hépatique, réduisant ainsi le risque de transition vers des pathologies plus graves. C'est pourquoi il est si important de revoir le régime alimentaire quotidien.

    Qu'est-ce que l'hépatite C et quand le régime alimentaire est-il indiqué?

    L'hépatite C est une maladie virale qui provoque des modifications structurelles dans les tissus du foie. Une telle maladie peut être transmise par le sang lors de diverses interventions chirurgicales ou d'autres types d'intervention. La transmission du virus se fait également par les muqueuses. L'hépatite C est souvent fréquente chez les consommateurs de drogues injectables.

    L'hépatite C peut causer des tumeurs et une cirrhose

    La maladie est divisée en deux formes:

    Le premier type de pathologie est caractérisé par un processus inflammatoire aigu se produisant dans les tissus du foie. Dans le même temps, les symptômes se manifestent sous forme de douleurs articulaires, de troubles mentaux et de troubles du tractus gastro-intestinal.

    L'hépatite C chronique est le type de pathologie le plus dangereux. Cette forme de maladie peut entraîner divers processus tumoraux et une cirrhose du foie. Souvent, l'évolution de la maladie est compliquée par l'ajout d'autres formes d'hépatite, qui peuvent être fatales.

    L’objectif d’un régime alimentaire contre l’hépatite C n’est pas du tout un auxiliaire, comme de nombreuses personnes pourraient le penser. La nutrition est un élément obligatoire du processus de traitement et est utilisée pour toutes les formes de maladie.

    La nutrition médicale vise à réduire la charge sur l'organe affecté et à réduire la douleur dans le foie.

    Numéro de table 5

    Le tableau 5 est indiqué pour les maladies du foie et des voies biliaires. La nutrition thérapeutique a pour objectif de réguler le fonctionnement du foie et de faciliter la circulation de la bile. Une telle nutrition a un effet ménageant sur l'organe affecté. Quand un régime est observé, le glucogène nécessaire s'accumule, le foie est déchargé et fonctionne dans le bon mode, ses fonctions sont restaurées.

    Le tableau 5 est indiqué pour les maladies du foie et des voies biliaires, le régime alimentaire limitant la consommation de graisse

    Les caractéristiques de la nutrition diététique sont que dans le régime quotidien, il n’ya pratiquement pas de graisses nuisibles à l’organe malade, les glucides et les protéines en étant la base. Il est recommandé d’exclure les aliments contenant de l’acide oxalique et les graisses difficiles à digérer. La quantité de cholestérol consommée diminue.

    Le régime alimentaire est dominé par des aliments riches en protéines. Les règles et principes de base de cette nutrition médicale:

    1. Il est nécessaire d'inclure quotidiennement dans le régime alimentaire des aliments contenant de la pectine et des fibres alimentaires, en normalisant le travail du tractus gastro-intestinal.
    2. Le mode de manger devrait être fractionnaire. Il est nécessaire de manger 5–6 fois par jour.
    3. Les plats peuvent être cuits, cuits et cuits.
    4. Vous ne pouvez pas manger de la nourriture dans le froid.
    5. Les pré-aliments ne peuvent pas être moulus, à l'exception de certaines variétés de légumes riches en fibres.

    Le régime numéro 5 doit être observé pendant au moins un an. Le moment peut varier en fonction de la gravité de la maladie.

    Si la cirrhose rejoint l'hépatite C, le tableau n ° 5 est également présenté, mais avec une teneur plus faible en produits protéiques dans le régime alimentaire.

    Maladie caractéristiques nutritionnelles

    Régime alimentaire pour l'hépatite C implique l'utilisation de certains aliments seulement.

    Hépatite B Diet

    Description au 25 novembre 2017

    • Efficacité: effet thérapeutique après 14 jours
    • Termes: constamment
    • Coût des produits: 1400-1500 rub. par semaine

    Règles générales

    L'hépatite virale B est une maladie hépatique aiguë ou chronique provoquée par un virus hépatotrope (elle se multiplie principalement dans les cellules du foie). La maladie est transmise par voie parentérale et se caractérise par un développement lent, un parcours long et un niveau élevé de transition vers la forme chronique. L'hépatite B chronique a pour conséquence une cirrhose ou un cancer du foie.

    Le virus appartient à la famille des gepadnavirus et est hautement résistant aux désinfectants et aux facteurs environnementaux. La source d'infection est une personne atteinte d'une forme aiguë ou chronique de la maladie. L'infection se produit lorsque le virus pénètre dans le sang. Cela peut être dû à des transfusions sanguines, à des procédures médicales et dentaires parentérales, à un perçage des oreilles, à l'administration de médicaments, à un tatouage, à une manucure et à d'autres procédures esthétiques. Il peut également pénétrer à travers les muqueuses et la peau endommagées lors de contacts sexuels avec le ménage rapproché. La transmission pendant la grossesse d'une mère malade à un bébé en violation de la barrière placentaire est une voie naturelle.

    L'hépatite aiguë est caractérisée par la présence d'une période d'incubation, l'initiation, la hauteur de la maladie et la convalescence (récupération). À la différence de l'hépatite A, il diffère par la durée de toutes les règles, par son évolution plus sévère et pas toujours par son résultat positif. Les formes moyennement lourdes et sévères sont observées beaucoup plus fréquemment et une hépatite fulminante sévère est possible. Elle se caractérise par une nécrose massive du parenchyme avec le développement rapide de l'insuffisance hépatique.

    Les formes typiques (ictériques) ne deviennent pas chroniques, et les formes anticycliques ou subcliniques peuvent suivre une évolution chronique. Si l'hépatite B aiguë ne nécessite pas de traitement spécial et se termine en convalescence, le problème chronique est un problème assez grave. Il est formé chez 5-10% des patients. Un délai de récupération après la forme aiguë de 3 à 6 mois peut être considéré comme un précurseur du processus chronique.

    La tâche principale du traitement consiste à arrêter la reproduction du virus et à prévenir le développement de cancers et de cirrhoses du foie. Une charge virale élevée chez les patients est un facteur de risque pour ces complications. Tenant compte de la charge virale, des normes de traitement antiviral ont été élaborées, ce qui vous permet de contrôler la réplication virale. Les décisions relatives à la prescription de médicaments sont prises individuellement, en fonction des paramètres virologiques. Cependant, lorsque le traitement est arrêté, l'assemblage de copies virales reprend généralement et la maladie progresse.

    Compte tenu des particularités de l'évolution de la maladie avec une tendance à la chronicité, le traitement complexe inclut nécessairement une thérapie par le régime. L’approche traditionnelle de la nutrition clinique est la nomination du régime numéro 5 et de ses variétés. Son objectif est de réduire l'inflammation, d'améliorer l'état fonctionnel du foie et de normaliser l'excrétion biliaire. Le foie étant impliqué dans la régulation du métabolisme, ses maladies aiguës et chroniques entraînent une altération du métabolisme des nutriments.

    Au cours de la période aiguë, le repos au lit et un régime alimentaire strict sont indiqués. Le régime alimentaire pour l'hépatite B dans la période aiguë vise à épargner au maximum le corps avec une bonne nutrition. Le processus aigu nécessite le respect du régime №5А, dans lequel la nourriture est préparée uniquement moulue ou bien bouillie. Les soupes peuvent être préparées avec des légumes finement hachés. Des plats séparés sont cuits au four, mais sans croûte prononcée. Régime alimentaire - 5 fois par jour.

    Il s’agit d’un régime avec une restriction modérée des stimuli graisseux, salins et mécaniques. La nutrition médicale de ce tableau comprend 80 g de protéines, 70 g de matières grasses (20% de légumes) et 350 g de glucides. Le sel est limité à 8 g par jour, le sucre à 90 g par jour.

    • pain frais et pain de seigle;
    • produits à base de pâte fantaisie ou feuilletée;
    • mil et toutes les légumineuses;
    • bouillons;
    • viandes grasses, viandes grillées, saucisses, viandes fumées;
    • les abats et les conserves;
    • fromage cottage crème et gras;
    • champignons, légumineuses, légumes marinés, navets, radis, radis, chou, oseille, ail, oignons;
    • fruits aigres et riches en fibres;
    • cacao, café, chocolat, boissons gazeuses.

    Le régime comprend: des soupes végétariennes avec des légumes râpés ou hachées finement; bouillies sur de l'eau ou du lait (semoule, flocons d'avoine, riz, sarrasin ou de la farine correspondante), dinde, boeuf, lapin, poulet à la vapeur ou bouilli; purée de pommes de terre, carottes, betteraves, chou-fleur (les courgettes et les citrouilles peuvent être mangées en morceaux), poisson maigre en morceaux et sous forme d'escalopes, omelettes aux protéines, cuit à la vapeur, beurre, 20 g

    Dans l'hépatite B chronique, la nutrition doit être conforme aux principes du tableau 5. Les patients ont des carences nutritionnelles, de sorte qu'il existe un besoin accru de nutriments, de vitamines (en particulier du groupe B et de l'acide folique) et d'oligo-éléments. La valeur énergétique du régime alimentaire doit être d’au moins 2300 kcal avec une teneur en protéines de 1 g pour 1 kg de poids. Les protéines peuvent contenir entre 80 et 90 grammes, les matières grasses, 80 grammes et les glucides, 350 grammes.Il est recommandé d'utiliser du xylitol ou du sorbitol à la place du sucre, à raison de 25 à 40 grammes.

    Devrait suivre les règles générales de la nutrition:

    • dans le régime alimentaire devrait être complète et facile à digérer les protéines;
    • la quantité de graisse est déterminée par l'état du patient. Jusqu'à 80 g de graisse sont inclus dans le régime;
    • la quantité totale de graisse est limitée à 50 g par jour en présence de stéatorrhée, de diarrhée ou d'insuffisance hépatique;
    • en cas de constipation, il est nécessaire de renforcer l'effet cholérétique de la nutrition en augmentant le taux de graisse végétale dans l'alimentation;
    • l'inclusion d'aliments riches en fibres alimentaires (légumes, fruits, son, algues, graines de lin) augmente l'effet cholérétique, élimine la constipation et assure l'excrétion du cholestérol des selles;
    • lorsque les glucides en surpoids doivent être réduits;
    • la quantité de sel - deux cuillères à café sans couvercle;
    • la quantité de liquide (sans vaisselle liquide) 1,5 litres;
    • Le tube digestif de la schazhenie est obtenu en transformant des aliments (hachés, en purée pendant l’exacerbation et bouillis).
    • La nutrition fractionnée fréquente (5 fois ou plus) permet une digestion de haute qualité des aliments et son assimilation, a un effet cholérétique et un effet positif sur la motilité intestinale.

    Les protéines animales sont riches en acides aminés et en facteurs lipotropes qui empêchent l'apparition du foie gras. Contient des lipotropes dans les produits laitiers, du bœuf maigre, du poisson et des œufs. On trouve une grande quantité de méthionine et de choline dans les gruaux d'avoine et de sarrasin, la farine de soja et le soja. Les actions lipotropes ont: fibres, acides gras, lycéta et phytostérols. Les trois dernières sont contenues dans les huiles végétales de maïs, de lin et de tournesol.

    Une plus grande quantité de protéines est nécessaire pour les déficits en protéines et en énergie, et leur limitation en cas d'insuffisance hépatique (des protéines principalement végétales sont recommandées). Les huiles végétales constituent l'essentiel de la matière grasse. La citrouille, le sésame et l'huile d'olive sont bons pour le foie. Autorisé beurre jusqu'à 20-30 g par jour dans tous les plats. Le taux de glucides facilement digestibles 70-80 grammes par jour dans la composition de sucre, miel, confiture, fruits sucrés.

    Une grande importance dans la nutrition des patients ont des vitamines. La digestion des vitamines liposolubles (A, D, E, K) est la plus perturbée en raison du manque d’acides biliaires, nécessaires à leur absorption.

    L’hépatite B, comme d’autres formes d’hépatite, est cependant à l’origine d’une carence en vitamine A, due à une violation de son absorption dans l’intestin. Par conséquent, il est important que le patient reçoive chaque jour des produits contenant suffisamment de vitamine A (beurre, crème fraîche, lait, fromage blanc, huile de poisson, foie de morue, jaune de poulet) et des produits contenant du β-carotène (tomates, carottes, Argousier, persil, abricots, laitue cresson, églantier, mangue, brocoli, citrouille).

    Bien que les sources alimentaires de vitamine D soient riches en matières grasses, il convient de les inclure périodiquement dans l'alimentation: hareng cuit au four, huile de foie de morue et flétan, crème sure, saumon, maquereau, produits laitiers, fromage cottage, beurre. Il faut se rappeler que cette vitamine se forme dans la peau sous l’influence des rayons ultraviolets. Il est donc utile de rester au soleil le matin.

    De temps en temps, il est nécessaire d'inclure du fromage cottage et des produits laitiers dans l'alimentation.

    Il est nécessaire d'enrichir le régime en vitamine E: huile de germe de blé, graine de coton, soja, tournesol, maïs, cacahuète, huile d'olive, amande, noix, soja, maïs.

    Lorsque l'hépatite perturbe le processus de formation de la bile, ce qui entraîne une altération de l'absorption dans le tube digestif de la vitamine K et son insuffisance. Produits contenant de la vitamine K: persil, cresson, basilic, coriandre, chou (brocoli, chou blanc), céleri-rave, pruneaux, avocats, noix de cajou et pignons de pin.

    Les patients doivent se rappeler en permanence que l'abus d'alcool et la négligence d'un régime alimentaire inapproprié accélèrent la progression de l'hépatite. Depuis le milieu des années 1990. Un programme de vaccination est en cours de mise en œuvre pour les enfants et les adultes exposés au risque de cette forme d'hépatite. C'est une forme efficace de prévention des maladies. La vaccination des enfants est incluse dans le calendrier des vaccinations prophylactiques et commence par l’introduction de la première dose à partir de 12 heures de la vie du nourrisson, la suivante est administrée au bout d’un mois et la troisième au bout de 5 mois.

    Une bonne nutrition pour l'hépatite B

    Selon son évolution, l'hépatite virale B est divisée en aiguë et chronique. Un traitement spécial dirigé contre l'agent causal de cette maladie n'a pas encore été mis au point. À cet égard, le principe de traitement de l'hépatite virale B est un traitement pathogénétique, y compris une nutrition adéquate.

    L'hépatite chronique peut se développer sous une forme latente, caractérisée uniquement par une hypertrophie du foie et de rares exacerbations accompagnant des symptômes de dyspepsie et de sclérotique ictérique. Cependant, la maladie évolue souvent de manière sévère et s'accompagne de symptômes d'intoxication, de jaunissement grave et de dyspepsie.

    Les approches de traitement dans les deux cas seront différentes. Les changements vont toucher et régime.

    Le foie est un organe activement impliqué dans le processus de digestion. Comme l'hépatite B souffre de cellules hépatiques, il est logique que les mesures thérapeutiques visent à faciliter le travail du foie pour digérer les aliments et à prévenir le développement de complications de la maladie. À cet égard, le rôle de l'alimentation est très important.

    Le Dr. M.I. Pevzner a mis au point des principes de nutrition thérapeutique pour diverses pathologies. D'après son travail, l'hépatite B est considérée comme un régime raisonnable, le numéro de tableau correspondant 5.

    Il est utilisé dans les conditions pathologiques suivantes:

    • hépatite chronique de toute étiologie en rémission,
    • cholécystite chronique,
    • maladie de calculs biliaires
    • hépatite aiguë en phase de récupération,
    • cirrhose du foie, non accompagnée par le développement de l'insuffisance hépatique.

    Principes généraux de l'alimentation

    Pour le traitement de l'hépatite chronique paresseuse en phase de rémission, il faut suivre un régime correspondant au tableau numéro 5 de MI Pevzner. Ses principes sont que le régime alimentaire doit être doux, visant à prévenir le développement de la cirrhose et à faciliter le travail du foie. La base de la nutrition pour l'hépatite B est la suivante:

    • l'élimination de l'alcool, même des boissons qui en contiennent une petite quantité,
    • restriction des graisses, notamment d'origine animale,
    • l'utilisation d'aliments frits est exclue, elle doit être bouillie, cuite à la vapeur ou cuite au four,
    • la multiplicité des repas devrait être 4-5 fois par jour,
    • les aliments doivent être enrichis et contenir suffisamment d'oligo-éléments,
    • Il faut exclure les épices, conservateurs,
    • L'utilisation d'aliments épicés, salés et acides, de la mayonnaise et de la moutarde n'est pas recommandée.

    Dans le même temps, il est recommandé d’utiliser des produits faciles à digérer par le foie, tels que le fromage cottage et les flocons d’avoine. De préférence, le bouillon des hanches, représentant un dépôt de vitamine C.

    Le régime alimentaire pour l'hépatite B chronique est un régime alimentaire à long terme. Vous pouvez vous y tenir pendant de nombreuses années. Et ce n’est pas difficile, car il répond à toutes les normes d’une bonne alimentation saine. Les produits recommandés pour les patients atteints de cette pathologie sont très divers.

    La seule différence réside dans l'usinage de certains d'entre eux. Par exemple, la viande peut et doit être consommée, mais uniquement à l’état bouilli, cuit et parfois cuit. Les produits frits et fumés ne sont pas recommandés. L'exclusion de produits tels que le chocolat, le café, le cacao, le thé fort peut provoquer un mécontentement en raison des préférences gustatives, mais aucun régime alimentaire ne trouve ces produits utiles.

    Cela concerne surtout les agents de conservation, l'alcool. Par conséquent, les patients atteints de cette pathologie, conscients que l’hépatite B est une maladie actuelle à long terme, doivent reconsidérer leur attitude à l’égard de la nutrition et accepter les recommandations qui en découlent comme norme de vie.

    Voici une liste d'aliments recommandés par le régime alimentaire pour l'hépatite B:

    • boeuf, veau, poulet sans peau, lapin;
    • certaines variétés de poisson, telles que le sandre, le brochet;
    • produits laitiers faibles en gras (yaourts, fromage cottage, fromage non salé);
    • pain rassis, craquelins;
    • céréales sous forme d'avoine, de sarrasin, de semoule, cuites dans du lait ou de l'eau;
    • des soupes, meilleures végétariennes ou cuites sur le deuxième bouillon;
    • légumes bouillis, cuits au four, grillés ou cuits;
    • fruits en quantités suffisantes, de préférence sous forme de compotes cuites au four, ainsi que de fruits séchés.

    Les produits dont l'utilisation dans l'hépatite B chronique n'est pas recommandée sont les suivants:

    • viandes grasses, en particulier porc, agneau, oie),
    • variétés de poissons comme l'esturgeon, la truite, le saumon ou le poisson en conserve,
    • pain et muffins fraîchement cuits
    • les légumineuses
    • champignons sous n'importe quelle forme,
    • épices, cornichons,
    • caviar
    • oeufs au plat,
    • noix.

    Il convient de noter l’effet positif de la betterave sur le régime alimentaire de l’hépatite B. Il contient une substance spéciale, la bétaïne, qui est un régulateur métabolique et favorise l’absorption des protéines dans le foie.

    Numéro de régime 5a Pevzner

    En ce qui concerne la nutrition en cas d'exacerbation de l'hépatite chronique, nous recommandons le tableau numéro 5a selon M.I. Pevzner. Le but de la nutrition dans ce cas est le traitement le plus doux des organes affectés, la normalisation du foie et des voies biliaires, ainsi que de l'estomac, du duodénum, ​​du pancréas, qui sont le plus souvent impliqués dans ce processus.

    Comparativement au régime recommandé en dehors du stade d'exacerbation, ces recommandations nutritionnelles pour l'hépatite B sont plus strictes. Les directions générales sont les suivantes:

    1. Restriction modérée des graisses, en particulier d'origine animale;
    2. Limiter le sel à 5-6 grammes par jour;
    3. Exclusion des produits provoquant une irritation mécanique ou chimique de la membrane muqueuse du tractus gastro-intestinal, ainsi que des acides organiques contenant des substances extractives;
    4. La nourriture est cuite bouillie ou cuite à la vapeur;
    5. Il est recommandé de le servir dans la consistance de la purée de pommes de terre ou hachée finement;
    6. Kashi doit être cuit;
    7. Le nombre de repas est de 5-6, il est distribué également en petites portions.

    Produits en vedette

    Le menu recommandé comprend les produits suivants:

    • légumes végétariens ou soupes au lait, dilués à moitié avec de l'eau;
    • des morceaux de filet individuels de volaille, de bœuf, de lapin, cuits sous forme de produits de masse bien moulue;
    • poisson maigre cuit à l'eau ou à la vapeur;
    • des bouillies de type muqueux bien cuites cuites dans du lait dilué dans de l'eau;
    • légumes bouillis, purée de pommes de terre (betteraves, pommes de terre, carottes, chou-fleur);
    • fruits sucrés mûrs, de préférence sous forme de kissels, compote de fruits, cuits au four, bouillis;
    • le respect de la température des aliments, qui se situe dans la plage de 15 à 60 degrés.

    Cela exclut les produits tels que les boissons froides et gazéifiées, les épices, la mayonnaise, la crème glacée, les produits à base de crème, le beurre et la pâte feuilletée, les fruits aigres, les légumineuses, les champignons sous toutes leurs formes.

    À mesure que les manifestations cliniques diminuent, les patients peuvent adopter un régime correspondant au tableau n ° 5 et y adhérer pendant une longue période. Dans l'hépatite B chronique, les cellules du foie sont détruites. Leur fonction en prenant sur l'autre, moins abîmée.

    La tâche de la nutrition thérapeutique est de faciliter le travail de ces cellules, qui ont assumé des fonctions supplémentaires, et d’empêcher que les modifications dans les cellules ne deviennent irréversibles, c’est-à-dire qu’elles conduisent au développement de la cirrhose.

    Hépatite B Diet

    Le régime alimentaire pour l'hépatite B est une méthode de traitement éprouvée sans contre-indications. Considérez les nuances de base de la nutrition, les règles d’établissement du menu et des recettes utiles.

    Les maladies inflammatoires diffuses touchant le foie nécessitent un traitement spécial. Régime alimentaire prescrit aux patients de tous âges, quelle que soit leur gravité et leur forme. Ainsi, dans l'inflammation aiguë, il faut respecter scrupuleusement les règles de nutrition médicale. Mais pour le traitement des formes chroniques, il est nécessaire de respecter certaines recommandations sur une longue période, voire toute la vie.

    • La thérapie diététique vise à réduire la charge sur le foie et les organes digestifs. Une journée devrait comporter 4 à 6 repas toutes les 3 à 4 heures. Le mode fractionnel accélérera le processus de récupération de l'organe affecté. Il est contre-indiqué de passer pendant la journée et de gorger au coucher.
    • L'apport calorique quotidien ne doit pas dépasser 3000 kcal. Dans le même temps, il est nécessaire d'observer la proportion quotidienne de protéines, lipides et glucides (90-350-100 g).
    • De l’alimentation devraient disparaître les boissons alcoolisées, les plats fumés et épicés, les assaisonnements épicés et les épices. Il est déconseillé de manger des légumes contenant des huiles essentielles (radis, ail, oignons).
    • Les aliments doivent être chauds, les plats froids et trop chauds ne doivent pas être consommés. Nous devrons abandonner les aliments riches en cholestérol, car ils affectent négativement le fonctionnement de tout l'organisme.

    Si l'hépatite B est virale aiguë, un régime strict est prescrit pour le traitement. Une attention particulière devra être portée sur le mode de cuisson et le choix des produits.

    Traitement de l'hépatite B avec régime

    Un diagnostic comme une inflammation du foie de nature infectieuse nécessite des soins médicaux particuliers. Le traitement du régime alimentaire de l'hépatite B est indiqué dès les premiers jours de la maladie. On prescrit à la patiente la table de régime numéro 5, qui permet de rétablir la santé. Le régime thérapeutique soulage le foie malade, incapable de faire face à son travail, c’est-à-dire de filtrer et de distribuer le sang dans le corps en quantités suffisantes. En l'absence de traitement approprié, le dysfonctionnement d'un organe entraîne une intoxication du corps et le développement de complications graves.

    Le traitement du régime alimentaire de l'hépatite B est basé sur les règles suivantes:

    • Il est nécessaire de manger souvent, mais en petites portions. Le jour devrait être trois repas complets et deux ou trois collations.
    • Il est nécessaire de refuser les boissons alcoolisées et le tabagisme. Dans le régime ne devrait pas être gras, frit, salé, poivré et sucré. L'utilisation d'huiles de cuisson aggrave le foie, peut entraîner une exacerbation de l'hépatite. Le sel perturbe les processus d'échange d'eau, provoquant la dégradation et le dysfonctionnement des systèmes vitaux et des organes.
    • Une attention particulière devrait être accordée au régime d'alcool. Il faut boire au moins 2 litres d’eau purifiée par jour. Vous pouvez boire des jus de fruits frais, de baies et de légumes, des boissons aux fruits, des compotes, diverses infusions aux herbes et du thé vert. Le thé noir fort et le café devront être abandonnés. L'interdiction comprend les boissons gazeuses, les jus de fruits conditionnés et les cocktails sucrés.

    Le respect des recommandations ci-dessus facilite le travail de l'organe malade et accélère le processus de guérison. En outre, une nutrition adéquate aide à normaliser le poids et le fonctionnement de l'organisme dans son ensemble.

    L'essence du régime alimentaire pour l'hépatite B

    Avec la thérapie médicamenteuse pour le traitement des maladies des organes internes, utilisez une thérapie de régime. L’essence même du régime alimentaire de l’hépatite B consiste à réduire la charge sur le foie et à guérir tout le corps. En fonction de la forme de la maladie et de sa gravité, le patient peut prescrire l'un de ces régimes:

    Table diététique №5

    • Il est prescrit pour l'hépatite chronique et aiguë, la cholécystite, la cirrhose du foie, l'inflammation des voies biliaires, les dysfonctionnements des voies biliaires et du foie.
    • L'essence principale de la nutrition consiste à normaliser les fonctions altérées de l'organe affecté, à réguler le métabolisme des graisses et du cholestérol, à l'accumulation de glycogène dans le foie, à stimuler l'activité motrice intestinale et à la sécrétion biliaire.
    • Le régime alimentaire est plein d’énergie, contient une quantité suffisante de protéines, de lipides et de glucides. Le traitement consiste à éliminer les aliments riches en cholestérol, les huiles essentielles, les purines et les extraits azotés. Dans le même temps, la quantité de fibres, de fluides et de substances lipotropes est augmentée. La valeur énergétique du régime alimentaire jusqu’à 3000 kcal. La nourriture n'est pas autorisée à frire, il est préférable de cuisiner, cuire à la vapeur, cuire au four ou laisser mijoter.

    Numéro de table diététique 5a

    • Les principales indications d'utilisation: exacerbation d'hépatite chronique et aiguë, cholécystite au stade initial, état après interventions sur les voies biliaires, maladies inflammatoires graves de l'estomac et des intestins, ulcère duodénal et estomac.
    • Le but de la nutrition est la restauration des fonctions perturbées des voies biliaires et du foie, l'accumulation de glycogène dans le foie, la stimulation de la sécrétion de bile lorsque la nourriture épargne l'estomac de manière mécanique et chimique.
    • Un régime complet, un équilibre de valeur nutritive et énergétique. Cela implique de limiter l'utilisation de graisses réfractaires, de sel, de produits à base de purines, d'acide oxalique, de fibres et de cholestérol. L'apport calorique quotidien recommandé devrait être de l'ordre de 2 700 kcal. Les aliments ne sont utilisés que sous forme broyée, broyée ou liquide.

    Régime alimentaire pour le foie de l'hépatite B chronique

    L'évolution prolongée de toute maladie affecte négativement le fonctionnement de tout l'organisme. Un régime pour le foie de l'hépatite B chronique vise à soulager les symptômes douloureux. La nutrition thérapeutique est conçue pour soulager l'organe enflammé et lui permettre de retrouver progressivement son fonctionnement normal.

    • La thérapie implique un mode fractionnaire d'ingestion de nourriture, l'équilibre hydrique et l'utilisation de produits approuvés seulement. Une attention particulière doit être accordée à la méthode de cuisson, les produits peuvent être bouillis, cuits au four, cuits au four, cuits à la vapeur. Il est interdit de faire frire avec l'ajout de graisses végétales et animales.
    • Si la maladie survient chez les femmes enceintes ou chez les personnes souffrant de problèmes digestifs supplémentaires, le régime alimentaire doit alors inclure des aliments évitant la constipation: betteraves bouillies, produits laitiers, salades à l'huile végétale.
    • Le volume principal de l'alimentation quotidienne devrait être constitué de légumes, de fruits et de céréales. Les légumes peuvent être utilisés frais, mais il est préférable de les cuire au four ou à la vapeur. Permis de manger du pain complet ou du pain de seigle. Il devrait y avoir des produits laitiers, de la viande maigre et du poisson.
    • Dans de rares cas, vous pouvez prendre soin de vous avec des pâtisseries sucrées. Il est préférable de refuser les sucreries en magasin avec des crèmes au beurre gras, car elles peuvent provoquer une exacerbation de la maladie.

    Les aliments pour l'hépatite chronique doivent être rationnels, sans restrictions strictes. Mais il est nécessaire de respecter les règles alimentaires. La seule contre-indication est l'utilisation de l'alcool, car il a un effet hépatotoxique.

    Régime de l'hépatite chez les adultes

    Le traitement des maladies du foie chez les patients adultes est généralement assez difficile. Cela est dû aux difficultés rencontrées lors de la restructuration du régime alimentaire et de la transition vers un régime alimentaire sain. Le régime alimentaire pour l'hépatite B chez l'adulte est une série de restrictions qui permettent au patient de travailler dans un corps en bonne santé. Le foie est une partie importante du système digestif, qui participe aux processus de formation du sang et de métabolisme, à la production d'enzymes, d'hormones, d'insuline et d'autres substances nécessaires au fonctionnement normal de l'organisme.

    Un régime alimentaire médicamenteux implique l’utilisation de produits faciles à digérer qui n'exercent pas de pression sur l’organe touché. Le menu devrait être riche en vitamines et en minéraux. Il est interdit d'utiliser des produits à action irritante et stimulant la sécrétion des organes digestifs. Les aliments riches en cholestérol et qui ont un effet destructeur sur les cellules du foie sont interdits. Pour les patients de tous âges, prescrire le régime alimentaire numéro 5. Ce régime devrait devenir une habitude, évitant ainsi l'exacerbation de la maladie et sa progression ultérieure.

    Régime alimentaire avec chariot anti-hépatite B en bonne santé

    Dans le corps humain en état de sommeil, il peut y avoir de nombreux virus et infections, qui se font sentir sous l’influence de certains facteurs. Une alimentation avec portage sain de l'hépatite B est indiquée pour les patients dans le sang desquels le virus de la maladie a été détecté.

    Considérez les principales indications nutritionnelles pour maintenir un corps en bonne santé:

    • Pour que l'hépatite ne se fasse pas sentir, il est nécessaire de minimiser la consommation d'aliments qui ont un effet irritant chimique et mécanique sur le foie. Méfiez-vous des épices, des assaisonnements et autres additifs alimentaires.
    • Il n'est pas recommandé d'abuser des boissons alcoolisées, mais il vaut mieux arrêter de les consommer complètement. La dépendance à la nicotine est également dangereuse pour le foie et la santé globale du corps.
    • Il est recommandé de minimiser la consommation de graisses animales et végétales, de viandes fumées variées, de viandes grasses, de volaille et de poisson, de saucisses et de conserves. Il n'est pas souhaitable d'abuser de légumes tels que: les épinards, les champignons, les radis, l'oseille, l'ail. Lors du choix des boissons, vous ne devez pas boire beaucoup de thé noir fort, de café, de boissons sucrées et gazéifiées, de jus de fruits avec des conservateurs.
    • Une attention particulière est accordée à la nutrition. Il est nécessaire de manger souvent, mais en petites portions. Assez 4 à 6 repas par jour pour un fonctionnement normal du tractus gastro-intestinal et du foie. Trop manger et des collations nocturnes peuvent conduire à l'obésité et à l'activation de la maladie.
    • Il vaut mieux cuisiner, cuire à la vapeur, cuire au four ou mijoter. Manger frit avec l'ajout de diverses huiles et graisses devrait être minimisé. Les aliments ainsi préparés sont riches en cholestérol, ce qui nuit à la santé du foie.

    En suivant toutes les recommandations ci-dessus, les patients qui ont identifié un état de porteur sain de l'hépatite B se protègent de l'apparition de la maladie.

    Menu diététique pour l'hépatite B

    Dans le traitement des maladies du foie, les patients doivent suivre de nombreuses recommandations médicales. Les principales prescriptions concernent le régime alimentaire. Considérez un menu de régime exemplaire pour l'hépatite B, qui vous permet de déplacer la maladie beaucoup plus facilement.

    • Petit déjeuner: bouillie au lait, thé vert.
    • Snack: pomme ou banane.
    • Déjeuner: purée de pommes de terre avec du poisson cuit à la vapeur et des légumes cuits au four.
    • Snack: salade de légumes, thé ou jus.
    • Dîner: bouillie de sarrasin avec galette de poulet à la vapeur.
    • Deuxième dîner: un verre de kéfir, des biscuits.
    • Petit déjeuner: fromage cottage aux fruits secs, kéfir.
    • Snack: une poignée de craquelins avec du thé.
    • Déjeuner: soupe aux légumes, pâtes avec poitrine de poulet bouillie.
    • Snack: salade avec légumes et vinaigrette à l'huile végétale et graines de lin.
    • Dîner: casserole de pâtes et d'oeufs, thé.
    • Deuxième dîner: un verre de kéfir.
    • Petit déjeuner: céréales de blé, thé vert.
    • Snack: pomme, banane ou tout autre fruit.
    • Déjeuner: soupe de nouilles au lait, boulettes de viande avec purée de pommes de terre.
    • Snack: biscuits à l'avoine, jus de fruits.
    • Dîner: viande de poulet cuite au four avec pommes et légumes.
    • Deuxième dîner: thé vert au miel.
    • Petit déjeuner: bouillie de lait aux fruits, thé vert.
    • Snack: fromage cottage aux fruits secs.
    • Déjeuner: bortsch sur bouillon de légumes, riz aux boulettes de viande et betteraves bouillies.
    • Snack: thé vert, pomme au four.
    • Dîner: salade de légumes aux noix, viande bouillie.
    • Deuxième dîner: kéfir, génoise sans levain.
    • Petit déjeuner: petits pains maigres, thé vert.
    • Snack: n'importe quel fruit.
    • Déjeuner: soupe de sarrasin, bouillie de sarrasin avec galette à la vapeur, salade de légumes.
    • Snack: salade de fruits avec vinaigrette au miel et au jus d'orange.
    • Dîner: poisson au four avec des légumes.
    • Deuxième dîner: yaourt, biscuits au galet.
    • Petit déjeuner: fromage cottage au miel, thé vert.
    • Snack: salade de légumes et quelques morceaux de pain de seigle.
    • Déjeuner: n'importe quelle bouillie avec de la viande, bouillon de légumes avec des craquelins.
    • Snack: n'importe quel fruit.
    • Dîner: potiron cuit au four, thé vert.
    • Deuxième dîner: un verre de kéfir.
    • Petit déjeuner: flocons d'avoine sur l'eau avec des fruits.
    • Snack: salade de betteraves bouillies et noix à l'huile végétale.
    • Dîner: nouilles maison avec sauce à la crème sure et poulet.
    • Snack: jus de fruits ou de légumes avec craquelins.
    • Dîner: cocotte de riz, kéfir.
    • Deuxième dîner: yaourt.

    Recettes diététiques

    Pour que le régime médical ne s'ennuie pas et que le processus de guérison soit rapide, il existe de délicieuses recettes diététiques. Considérez des recettes simples et utiles qui peuvent être préparées pour l’hépatite B:

    1. Chou farci diététique

    • Chou de Pékin ou feuilles blanches 200 g
    • Carottes 1 pc.
    • Bow 1 pc.
    • Riz 50g
    • Poulet ou dinde émincé 200 g
    • Bouillon de légumes 200 ml
    • Crème sure 50 g
    • Beurre 10-15 g
    • Épices et herbes au goût

    Si vous utilisez du chou de Chine, vous devez le démonter en feuilles, couper l’épaississement et préparer séparément un bouillon de légumes. Si le plat est préparé à partir de chou blanc, il doit être bouilli dans de l’eau salée, désassemblé en feuilles et couper l’épaississement. Séparément, versez un peu de bouillon de légumes. Couper les carottes et les oignons dans une poêle avec du beurre. Faites bouillir le riz, mélangez-le à la viande hachée et aux ½ légumes cuits. Hacher finement les feuilles de chou, rouler les rouleaux de chou et mettre dans une casserole avec le bouillon de légumes. Mélanger la crème sure avec le bouillon de légumes restant, ajouter les légumes, les épices ou les herbes au goût, mélanger. Verser les rouleaux de chou avec la sauce obtenue et les mettre au four ou à feu doux pendant 30 à 40 minutes.

    2. Potiron cuit au four épicé

    • Citrouille 500 g
    • Miel 20 g
    • Apple 1-2 pcs.
    • Cannelle
    • Gingembre séché
    • Sucre vanillé

    Pelez la citrouille, coupez-la en portions, mettez-la sur une plaque à pâtisserie avec du papier sulfurisé. Hacher une pomme, mélanger avec du miel et des épices. Le mélange obtenu est soigneusement placé sur des morceaux de citrouille et mis à cuire au four pendant 40 à 50 minutes à une température de 150 à 160 degrés.

    3. Petit gâteau à l'avoine avec fruits secs

    • Flocons d'avoine 1-2 verres
    • Kéfir 1 tasse
    • Oeuf 1 pc.
    • Tout fruit sec
    • Beurre pour la forme de lubrification

    Versez la farine d'avoine de kéfir pendant 30 minutes. Dès que les flocons gonflent, ajoutez-y un œuf et des fruits secs. Mélangez bien. Couvrir le plat de cuisson avec du parchemin et badigeonner de beurre. Versez le gâteau sous la forme, mettez au four pendant 40 minutes à une température de 170 degrés.

    4. Casserole de protéines de pâtes d'hier

    • Macaroni
    • Blancs d'oeuf 4 pcs.
    • Crème sure 50 g
    • Fromage à pâte dure 100 g

    Battre les blancs d'œufs en mousse, ajouter la crème sure et une partie du fromage dur râpé râpé sur une râpe fine. Mélangez les pâtes avec le mélange de protéines, mettez-les dans une plaque à pâtisserie, recouvrez du reste du fromage et mettez au four pendant 20-25 minutes à 180 degrés.

    5. Salade aux aubergines et au fromage

    • Aubergine 1-2 pièces
    • Huile végétale 5 g
    • Fromage 100 g
    • Assaisonnement à l'origan
    • Sel de mer

    Aubergines coupées en fines lanières, salez et laissez reposer 10 minutes. Dès que les aubergines font du jus, bien rincer à l'eau et sécher sur du papier absorbant. Le sel vous permet d'éliminer l'amertume du légume. Graisser chaque tranche avec de l'huile végétale, l'étendre sur une plaque à pâtisserie ou un plat, saupoudrer d'origan et faire cuire au four micro-ondes pendant 5 à 7 minutes à température maximale ou au four pendant 15 à 20 minutes à 180 degrés. Dès que les légumes sont prêts, les transférer dans des assiettes à la carte et les essuyer avec le fromage sur le dessus.

    Que pouvez-vous manger avec l'hépatite B?

    Pour que le traitement des maladies inflammatoires et infectieuses se déroule rapidement et efficacement, il est nécessaire de respecter toutes les recommandations médicales. Très souvent, un régime est prescrit aux patients et nombre d'entre eux s'intéressent à ce que l'on peut manger avec l'hépatite B.

    • Variétés de poisson et de viande faibles en gras.
    • Diverses céréales et céréales.
    • Produits laitiers à faible teneur en matières grasses.
    • Œufs (protéines seulement).
    • Le pain d'hier, les craquelins, les produits à base de farine farineuse, les longs biscuits.
    • Légumes (bouillis, cuits à la vapeur), fruits, légumes verts.
    • Jus naturels, boissons aux fruits, décoctions de légumes, thé vert.

    Les repas devraient être complets. Selon la composition chimique, il est nécessaire de respecter cette proportion: glucides jusqu'à 400 g par jour, protéines 100 g par jour (60% animaux), lipides 90 g (30% végétaux). La valeur énergétique quotidienne du régime ne doit pas dépasser 3000 kcal. Vous ne pouvez pas consommer plus de 4 g de sel par jour et jusqu'à 2 litres de liquide.

    Vous devez manger souvent, mais par petites portions, c’est-à-dire adhérer au mode fractionnel. Il vaut mieux cuire à la vapeur, bouillir ou cuire. Avant utilisation, il est souhaitable de broyer les aliments, surtout si la maladie est au stade aigu. Les plats préparés doivent être à la température de la pièce et non chauds ou froids.

    Qu'est-ce qui ne peut pas manger avec l'hépatite B?

    Le traitement de toute maladie est un processus complexe au cours duquel le patient doit faire face à de nombreuses limitations. La première chose à laquelle le patient est confronté est de changer son régime alimentaire habituel. Considérez les règles de base de la nutrition et ce qu’il ne faut pas manger avec l’hépatite B:

    • Il est nécessaire d’éliminer complètement l’utilisation de bouillons de champignons, de poissons ou de viande saturés et puissants, qui contiennent des substances extractives. Ces substances augmentent la charge sur le foie, car la production de jus de nourriture augmente.
    • Nous devrons renoncer aux aliments riches en cholestérol (jaune d'œuf, abats). Le cholestérol provoque la contraction de la vésicule biliaire et stimule les cellules de l'organe endommagé.
    • Les produits alimentaires contenant de l'acide oxalique (oseille, épinards, chocolat, thé noir fort, tomates) sont interdits. Cette substance améliore le péristaltisme intestinal et stimule le processus de digestion, mais les aliments diététiques visent à préserver le tractus gastro-intestinal.
    • Il est nécessaire d'abandonner l'utilisation de produits contenant des huiles essentielles ou de réduire leur utilisation au minimum. Ce sont l'ail, la moutarde, l'oignon, le radis. Ces huiles essentielles sont irritantes et stimulent le processus de digestion.
    • Ne consommez pas de boissons alcoolisées ou non alcoolisées. L'alcool contient de l'éthanol, endommageant les cellules du foie. Et la soude la surcharge car elle stimule la sécrétion des organes digestifs.

    Le respect du régime minimise la charge sur les organes digestifs. Il aide à éliminer le processus inflammatoire et à améliorer le corps.

    Avis de régime

    Le régime alimentaire de l'hépatite B est populaire chez les patients de tout âge chez lesquels on a diagnostiqué une maladie du foie. De nombreuses critiques du régime alimentaire confirment ses propriétés curatives. Et ce n’est pas surprenant, car la nutrition est conçue de manière à ce que le corps reçoive toutes les vitamines et tous les minéraux nécessaires au fonctionnement normal. Le régime thérapeutique accélère le processus de guérison et minimise la charge sur l'organe endommagé.

    Éditeur expert médical

    Portnov Alexey Alexandrovich

    Éducation: Université de médecine nationale de Kiev. A.A. Bogomolets, spécialité - "Médecine"


    Article Précédent

    Hépatite B Diet

    Article Suivant

    Gravité du plexus solaire

    Articles Connexes Hépatite