Hépatoprotecteurs pour le foie

Share Tweet Pin it

Le traitement des maladies du foie consiste à éliminer les causes de leur apparition, par exemple à neutraliser les toxines. Cependant, il existe un large éventail de médicaments dont l'action vise à protéger les cellules du corps contre la destruction. Que sont les hépatoprotecteurs pour le foie? Il s’agit d’un moyen spécial qui stimule le processus de régénération des hépatocytes et les protège des effets nocifs de diverses substances toxiques, aliments gras et fumés, alcool, composés chimiques et autres poisons.

Quand les hépatoprotecteurs sont nécessaires

Dans les pharmacies russes, il existe une large gamme de nettoyants pour le foie qui sont très populaires. Le coût d'un traitement thérapeutique est coûteux pour les patients, même si tout le monde ne ressent pas le résultat. Les discussions sur la faisabilité et la nécessité d'un tel traitement dans les milieux médicaux se poursuivent depuis longtemps. Dans notre pays, un médecin peut prescrire des hépatoprotecteurs dans de tels cas:

  • Avec une hépatite virale dans la nature. Les médicaments sont prescrits si les médicaments antiviraux ne montrent pas l'effet escompté ou si un traitement antiviral est impossible.
  • Avec une cirrhose du foie causée par l'alcoolisme. Dans ce cas, la principale étape vers la guérison est le refus de prendre de l’alcool, sinon les hépatoprotecteurs seront absolument inutiles.
  • Avec hépatose graisseuse (obésité du foie). Les hépatoprotecteurs sont utilisés dans le cadre d'une thérapie complexe comprenant un régime alimentaire faible en gras, des médicaments antidiabétiques, des exercices réguliers.
  • Après chimiothérapie. L'agent hépatoprotecteur aide à restaurer progressivement le foie.
  • Avec hépatite toxique (après avoir pris des antibiotiques). Les hépatoprotecteurs sont efficaces en association avec d'autres médicaments pour restaurer le foie, l'alimentation, le rejet des mauvaises habitudes.
  • Avec une augmentation du foie (hépatomégalie). Les hépatoprotecteurs sont utilisés pour la régénération rapide des cellules de l'organe et son fonctionnement normal.

Types d'hépatoprotecteurs pour le traitement et la restauration du foie

La médecine moderne utilise les exigences pour les préparations pour le nettoyage et la restauration de l'organe, qui ont été créées dans les années 70 du siècle dernier, mais le médicament idéal qui conviendrait à tous les patients n'a pas été créé. Il existe une grande liste de médicaments pour le foie, y compris les remèdes à base de plantes et pour animaux, les compléments alimentaires, les phospholipides, les vitamines, les médicaments synthétiques, les acides aminés. Quels hépatoprotecteurs pour la récupération hépatique conviennent à un patient particulier et la durée du traitement est déterminée par le médecin.

Drogues d'origine animale

Ces fonds sont fabriqués à partir des cellules du foie d'un porc ou d'un bétail. Les préparations pour la restauration du foie nettoient efficacement la vésicule biliaire et les voies biliaires, ont un effet hépatoprotecteur. Ils sont prescrits pour le traitement de la cirrhose, l'hépatite, en cas de lésion alcoolique de l'organe, l'insuffisance hépatique. Les comprimés pour le foie d'origine animale sont strictement prescrits. Ceux-ci comprennent:

Hépatoprotecteurs à base de plantes

Ce groupe comprend les préparations à base d’huiles de différentes graines, de feuilles d’artichaut, d’extraits de racine de réglisse, de séné, de chicorée, de millepertuis, de morelle, etc. Les principes actifs des hépatoprotecteurs de plante pour le foie peuvent différer. Le composant souvent utilisé des médicaments est la silymarine, extraite du chardon-Marie. La substance contient des flavonoïdes naturels: silidianine, silibinine, silikristine. Leurs propriétés hépatoprotectrices sont dues à leur capacité à accélérer la récupération des cellules du foie.

Les préparations d'homéopathie comprennent:

Drogues synthétiques

Le traitement du foie avec des médicaments d'origine synthétique est considéré comme le traitement le plus efficace contre la cirrhose biliaire, les calculs de cholestérol, la gastrite de reflux, les lésions d'organes avec des toxines. Les hépatoprotecteurs à base d'acide uvsodésoxycholique aident au premier stade de la cholangite sclérosante, l'hépatite virale avec divers facteurs aggravants (âge de l'enfant, grossesse, maladies oncologiques). La médecine synthétique aide à réduire le cholestérol, améliore la sécrétion pancréatique et gastrique, active l'excrétion de la bile.

Liste des hépatoprotecteurs de nature synthétique:

Phospholipides Essentiels

Les cellules hépatiques ont une couche phospholipidique. L’action des phospholipides essentiels vise à restaurer l’enveloppe des hépatocytes en s’y intégrant directement. La valeur de ces composants pour la santé du foie ne peut être surestimée. Les phospholipides essentiels sont largement utilisés par la médecine russe moderne, mais ils sont rarement utilisés en dehors du pays. Ils peuvent assigner un enfant de tout âge, une femme pendant la grossesse ou l'allaitement. Les effets secondaires sont extrêmement rares. Parmi les hépatoprotecteurs de ce groupe figurent:

Acides aminés

Les acides aminés sont nécessaires non seulement pour les patients, mais également pour les personnes en bonne santé - c'est l'avis de nombreux médecins. Une alimentation saine peut saturer le corps avec la quantité nécessaire de ces substances, mais en cas de carence en acides aminés, sa consommation est obligatoire. Les hépatoprotecteurs d’aminoacides sont recommandés pour les personnes souffrant de lésions hépatiques graves, mais leur effet est moins prononcé que celui d’autres types de médicaments destinés à maintenir l’organe hématopoïétique. En raison de l'adémétionine (principal ingrédient actif), ce qui implique la possibilité d'effets négatifs, les acides aminés sont rarement prescrits.

Ce groupe d’hépatoprotecteurs pour le foie comprend:

Vitamines

Auparavant, le traitement des maladies du foie consistait à prendre des vitamines, il n'existait pas d'autres types d'hépatoprotecteurs. Dans les pharmacies modernes, il existe de nombreux produits vitaminés de composition différente, mais ils ne sont pas tous efficaces pour restaurer la fonction hépatique. L'acceptation de tels médicaments ne fait pas de mal, même à un corps en bonne santé, mais il ne faut pas s'attendre à un effet significatif dans le traitement d'un organe. En règle générale, le médecin prescrit un vitamine hépatoprotecteur en association avec d'autres médicaments.

Les préparations de vitamines pour le traitement des maladies du foie sont:

Substances ressemblant à des vitamines

Les compléments alimentaires sont rarement utilisés en tant qu’hépatoprotecteurs pour nettoyer et normaliser le fonctionnement du foie, des voies biliaires, du sac biliaire, car ils ne garantissent pas l’effet thérapeutique attendu. Malgré l'efficacité douteuse des compléments alimentaires, certains fabricants ont recommandé leurs médicaments en tant qu'hépatoprotecteurs efficaces et médicaments. Parmi le poids total des compléments alimentaires, il convient de souligner:

Liste des meilleurs hépatoprotecteurs de la nouvelle génération

L'enveloppe du foie n'a pas de terminaison nerveuse, de sorte qu'une personne ne peut ressentir de la douleur jusqu'à ce qu'elle grandisse de manière à exercer une pression sur les organes voisins. Par conséquent, les maladies du foie sont souvent détectées par hasard, par exemple lors d'un don de sang ou d'un examen échographique. Les processus pathologiques sont caractérisés par une mort cellulaire rapide et irréversible. Les hépatoprotecteurs de la nouvelle génération sont nécessaires à la régénération rapide des hépatocytes, à l'élimination des poisons et à la prévention du développement de tumeurs.

Les meilleurs hépatoprotecteurs en chimiothérapie:

Le meilleur remède contre le foie dans le traitement de l'hépatite est:

Hépatoprotecteurs pour enfants

Le foie ne peut fonctionner normalement que si les membranes de ses cellules ne sont pas endommagées. Dans les cas où les membranes sont encrassées, le corps ne s'acquitte pas de ses responsabilités, ce qui est à l'origine du développement de diverses maladies. Les adultes sont plus susceptibles de rencontrer de tels problèmes, mais les enfants n'évitent pas non plus les maladies du foie. Comment traiter le foie d'un enfant? Le traitement des enfants porteurs d'hépatoprotecteurs doit être prescrit par un médecin et effectué sous sa surveillance.

Classement des meilleurs produits pour enfants:

  • Pour les nouveau-nés: "Galsthen", "Hepel".
  • Enfants à partir de 3 ans: "Essentiale", "Duphalac".
  • Enfants de plus de 4 ans: "Antral", "Méthionine", "Gepabene" et autres préparations à base de chardon-Marie.
  • De 5 à 12 ans: "Ursosan", "Legalon", "Kars".
  • Adolescents de plus de 12 ans: "Holenzim".

Où acheter et combien sont

Les hépatoprotecteurs modernes pour le foie sont représentés par un large assortiment, ce qui est souvent source de confusion pour les personnes qui se rendent à la pharmacie. Même après avoir étudié avec soin les caractéristiques des médicaments, il est difficile de déterminer lequel est le meilleur. Choisir un médicament peu coûteux et efficace ne peut concerner que le médecin, qui vous prescrira la posologie nécessaire et la durée du traitement.

Où sont vendus et combien sont les hépatoprotecteurs à Moscou:

Hépatoprotecteurs

Informations générales

Hépatoprotecteurs - médicaments que le médecin prescrit pour les patients atteints d'insuffisance hépatique ou de diverses maladies du foie. Les hépatoprotecteurs sont également prescrits pour l'hépatite C, pour d'autres hépatites toxiques, virales et alcooliques, pour les lésions dues à la prise de certains médicaments, en particulier les antalgiques, les antitumoraux, les antibiotiques, etc.

Actuellement, la liste proposée d'hépatoprotecteurs pour le foie est très large, il est donc souvent difficile pour le patient de choisir les meilleurs médicaments pour le traitement du foie. Les facteurs décisifs sont souvent le prix du médicament, son origine végétale, etc. L'objectif principal des patients est de trouver des hépatoprotecteurs ayant une efficacité prouvée. Mais dans ce cas, la règle la plus importante est la suivante: seul un médecin doit prescrire un traitement médicamenteux pour le foie.

Quels sont les hépatoprotecteurs?

Actuellement, il existe la classification suivante des pilules, avec l'admission dont le foie est censé être restauré:

  • les phospholipides;
  • les dérivés d'acides aminés;
  • médecine animale;
  • acides biliaires;
  • médicaments à base de plantes;
  • médicaments homéopathiques;
  • Suppléments

Mais peu importe le nombre de patients qui demandent le médicament le plus efficace pour améliorer les performances, maintenir et traiter le foie, il n'existe pas de médicament idéal pour réparer les tissus du foie très rapidement et efficacement.

En règle générale, l'utilisation de tels médicaments est pratiquée pendant toute la période, tandis que l'effet négatif d'un certain facteur sur le foie humain est noté et que cet effet est nocif.

Types de médicaments hépatoprotecteurs

Dans le même temps, les patients qui ont besoin d’une protection du foie lorsqu’ils prennent des antibiotiques, ou ceux qui s’intéressent au maintien de leur foie en buvant de l’alcool, doivent comprendre qu’une seule dose de ce médicament après avoir consommé de l’alcool, des drogues toxiques, une suralimentation, ne produit aucun effet. Par conséquent, il est préférable de ne pas traiter le foie seul, car l'agent hépatoprotecteur n'est qu'un médicament auxiliaire au cours d'une thérapie complexe et seul un spécialiste doit déterminer quel médicament est le meilleur et ce qu'il faut traiter.

Quand devez-vous prendre des hépatoprotecteurs et de quoi s'agit-il?

La pharmacologie moderne offre une très grande liste de médicaments pour le foie, qui sont des hépatoprotecteurs.

Il existe également des hépatoprotecteurs de la nouvelle génération, dont la liste est également très longue. Il convient de noter que de tels médicaments sont prescrits très souvent dans notre pays. Le traitement du foie par des médicaments est assez coûteux, mais le résultat après le déroulement du traitement n’est pas toujours là.

Les différends entre médecins sur ce qui est bon pour le foie et sur le bien-fondé de tels médicaments existent depuis longtemps. Mais à l'heure actuelle, ces médicaments sont prescrits par les médecins pour ces maladies et affections:

  • Hépatite virale - prescrite, si le traitement antiviral n'est pas efficace ou s'il existe des raisons pour lesquelles un traitement antiviral n'est pas autorisé. Parfois prescrit pour prévenir la cirrhose de la thérapie complexe. Nommé indépendamment du fait que le foie soit atteint d'hépatite C.
  • L'hépatite alcoolique, dans laquelle il existe une menace de cirrhose du foie - la restauration du foie n'est possible que si la personne se débarrasse de sa dépendance à l'alcool et ne boit pas d'alcool. Si vous prenez des hépatoprotecteurs en parallèle avec de l’alcool, l’effet ne sera pas. Dans l'alcoolisme, les dommages toxiques au foie ne peuvent guérir les meilleurs médicaments.
  • Maladie du foie gras (non associée à l'alcoolisme) - se développe avec l'obésité, le diabète de type 2. Avec cette maladie, les cellules graisseuses se forment dans le foie, ce qui les détruit progressivement. Dans ce cas, il est nécessaire de ne prendre les hépatoprotecteurs qu'avec un traitement d'association soigneux - vous devez suivre un régime, réduire progressivement votre poids, faire du sport, prendre des médicaments pour le diabète, abaisser le taux de cholestérol.
  • Hépatite B, cirrhose biliaire primitive - dans le traitement complexe de tels médicaments sont utilisés. Un régime pour les hépatites toxiques est également important.

Par conséquent, vous devez comprendre que de tels remèdes n’ont pas d’effet régénérant. Si vous ne limitez pas la consommation d’alcool, ne suivez pas de régime. Il est également très important d'assurer un traitement adéquat de toutes les maladies associées, car les maladies du foie perturbent généralement les fonctions de la vésicule biliaire et du pancréas.

Dans quels pays les hépatoprotecteurs traitent-ils?

Lors de la prise d'un agent hépatoprotecteur, il convient de prendre en compte le fait que cette classe de médicaments n'est disponible qu'en Russie, ainsi que dans d'autres pays de la CEI. La liste de cette classe de médicaments est manquante en Europe et en Amérique.

Ils ne figurent pas dans la liste des médicaments utilisés pour les maladies du foie, car il n’est pas prouvé que ces médicaments sont efficaces.

Rarement dans certains pays, ces médicaments sont utilisés comme compléments alimentaires. Il est intéressant de noter que la société française - Sanofi, l’un des producteurs des fonds Essentiale, envoie la majeure partie de ce médicament dans les pays de la CEI, car il n’existe pas de demande ailleurs dans le monde.

En général, il est important de comprendre que l’industrie pharmaceutique moderne est un type d’activité très rentable. Il existe donc à la fois une concurrence et des recherches personnalisées sur l’efficacité des médicaments. Par conséquent, il est très difficile de comprendre quand un médicament est vraiment efficace et dans quelle mesure. Dans la description de chacun des groupes de drogues, un avis positif ou négatif de différentes sources a été exprimé.

Pour choisir le meilleur médicament pour le traitement du foie, il est nécessaire de prendre en compte l'avis du médecin. Qu'il doit enfin déterminer le nom des comprimés à traiter. Dans le même temps, le prix des médicaments pour le foie ne joue pas toujours un rôle décisif.

Phospholipides Essentiels

Avant de prendre des phospholipides essentiels, ce qu’ils sont, le médecin devrait expliquer au patient. Il est important de noter que le prix des phospholipides essentiels est assez élevé.

Les pros

Si vous croyez aux instructions et aux publicités qui expliquent comment soutenir le foie dans l’hépatite C, les phospholipides sont utilisés dans le traitement de l’hépatite toxique et alcoolique, ainsi que dans le syndrome de radiation. Mais en réalité, il existe différents points de vue sur la manière dont ces hypoprotecteurs agissent.

Ainsi, dans les instructions relatives à ces médicaments, il est noté que les phospholipides essentiels, dérivés du soja, sont des composants de la paroi cellulaire des hépatocytes.

Le mécanisme d'action est le suivant: les phospholipides pénètrent dans la couche lipidique des parois cellulaires endommagées et améliorent leur fonction.

Certains patients pensent que les phospholipides essentiels régénèrent les cellules du foie, mais en réalité, ils ne peuvent qu'améliorer l'état des parois cellulaires.

Si une personne prend des phospholipides, la consommation énergétique du foie diminue, l'activité enzymatique augmente et les propriétés de la bile s'améliorent. Pour obtenir le résultat, les comprimés doivent boire très longtemps - au moins six mois. Le plus grand effet est observé si les injections Essentiale Forte sont administrées par voie intraveineuse.

Lors de la prise de phospholipides augmente la probabilité de réponse à l'interféron α (si le traitement est suivi pour l'hépatite C).

Les inconvénients

Cependant, il existe des opinions négatives sur ces médicaments. En particulier, en 2003, une étude menée aux États-Unis n'a pas permis de déterminer l'effet positif de tels médicaments sur la fonction hépatique. En outre, des scientifiques ont découvert que, dans le traitement de l'hépatite - aiguë et chronique, l'inflammation était activée, car les médicaments de ce groupe n'avaient pas les propriétés de cholagogue et la bile stagnait.

Si nous sommes guidés par ces études, le choix de médicaments de ce type pour le traitement de l'hépatite virale est une mauvaise décision.

Il a également été démontré que diverses vitamines B, présentes dans Essliver Forte, par exemple, ne sont pas recommandées en même temps.

Certaines sources affirment que les pilules de type Essentiale ne pénètrent pratiquement pas dans le foie, car elles sont distribuées dans tout le corps. Il est conseillé de prendre séparément les vitamines du groupe B en comprimés, les noms des médicaments peuvent être obtenus auprès du médecin.

Par conséquent, le traitement de la maladie du foie tels médicaments peut être inefficace. Dans le même temps, le prix des médicaments hépoprotecteurs est assez élevé: si vous prenez des gélules dans un délai d'un mois, le coût du traitement sera d'environ 3 000 roubles.

Ainsi, en prenant des moyens modernes de ce type, le patient reçoit une efficacité discutable. Et les personnes atteintes d'hépatite (la forme active de la maladie) doivent les prendre avec précaution.

Nous traitons le foie: que sont les hépatoprotecteurs et qui en a besoin

Les hépatoprotecteurs ne sont toujours pas considérés comme des médicaments. Mais leur rôle est difficile à surestimer. Hepatoprotectors, c’est-à-dire «protéger le foie», est le nom collectif de tout un groupe de médicaments d’origine et de mécanismes d’action différents.

Un seul d'entre eux - l'acide ursodésoxycholique - est un médicament au sens classique du terme. Toutes les autres médecines du monde considèrent les compléments alimentaires. Mais cela ne signifie pas que les hépatoprotecteurs sont inefficaces.

Protéger et restaurer

Les hépatoprotecteurs sont apparus en pratique clinique relativement récemment. Avant cela, les personnes souffrant de cirrhose du foie pouvaient recevoir les conseils suivants d'un médecin expérimenté: manger le foie de veaux fraîchement abattus (ce qui était à la fois difficile et dangereux car il pouvait être infecté par des parasites) ou de laits de hareng frais. Cette thérapie de remplacement a bien entendu un effet très relatif.

«Au début, l'intérêt pour les hépatoprotecteurs était très élevé, mais après que beaucoup des médicaments prometteurs aient montré une efficacité insuffisante, ils ont diminué», explique le professeur du département de propédeutique des maladies internes de la première MGMU. I. M. Sechenova Chandar Pavlov. "Ces dernières années, l'intérêt a été ravivé, ce qui s'est traduit par la reprise de la recherche clinique." Il convient d'ajouter que les mécanismes d'action exacts des représentants de ce groupe n'ont pas été suffisamment étudiés et, dans la plupart des cas, ils sont simplement destinés.

«Souvent, l'efficacité des hépatoprotecteurs n'a pas été confirmée par des données scientifiques fiables présentant un niveau de preuves élevé», a déclaré Yuri Kucheryavy, professeur associé au département de médecine interne et de gastroentérologie de l'Université de médecine de Moscou, A.I. Evdokimov du ministère de la Santé. "En conséquence, l'utilisation de la plupart des fonds de ce groupe dans la pratique clinique générale est controversée."

La classification la plus courante des hépatoprotecteurs est leur division par origine. Le premier groupe - les préparations à base de plantes à base de chardon-Marie, chélidoine, dymyanki, artichaut, achillée millefeuille, cassia. Le deuxième groupe comprend les médicaments d'origine animale: les hydrolysats de foie de bovin et l'acide ursodésoxycholique (il est maintenant obtenu par voie synthétique, mais il a été trouvé dans la bile d'un ours). Les phospholipides essentiels constituent le troisième et les acides aminés - le quatrième groupe.

Marché préféré

Les phospholipides essentiels (c'est-à-dire liés à l'essence de quelque chose) font partie de la paroi des cellules du foie (hépatocytes). Lorsqu’elles boivent de l’alcool, certaines drogues, empoisonnant des substances toxiques (de l’extérieur et formées au cours d’un échange), sont endommagées. Le principal mécanisme d'action des médicaments contenant de l'EFL (dérivés de soja) est de combler le déficit en phospholipides de la paroi cellulaire, de stabiliser les membranes des hépatocytes et d'inhiber la destruction des cellules du foie.

L'EFL est souvent utilisé en Russie, mais pas dans la pratique clinique dans l'Union européenne et aux États-Unis, puisqu'un essai clinique à grande échelle mené en 2003 aux États-Unis n'a révélé aucun effet positif de l'EFL sur la fonction hépatique par rapport au placebo. Selon Sergey Morozov, chercheur principal au département de gastroentérologie et d'hépatologie de l'Institut de recherche en nutrition du RAMS Sergey Morozov, il ne serait que trop bon de renforcer les membranes des hépatocytes en fournissant des phospholipides de l'extérieur, sans éliminer la principale cause pathogénétique des dommages.. De plus, rien n'indique que des phospholipides d'origine végétale puissent être "incrustés" dans la membrane. Les EFL administrés par voie orale ont une faible biodisponibilité et, lorsqu'ils sont administrés par voie parentérale, ils ont tendance à s'accumuler non pas dans le foie, mais dans d'autres organes.

Le médicament le plus connu de ce groupe est Essentiale N. Selon DSMgroup, il aurait de nouveau dirigé les principales marques de vente de produits pharmaceutiques en Russie (après février 2014), dont les indications sont la stéatohépatite alcoolique et non alcoolique (dégénérescence grasse du foie), les médicaments et les substances toxiques. dommages au foie. En plus de ce groupe, ce groupe comprend Rezalut Pro, Essliver, Eslidin (contient en plus de la méthionine), Phosphogliv (contient de la glycyrrhizine, obtenue à partir de réglisse).

Efficacité prouvée

Des préparations de chardon-Marie peuvent être trouvées dans toutes les pharmacies. Les fabricants revendiquent leur efficacité en tant que moyen de "soutenir" le foie. On ne peut leur reprocher une déception directe, mais au moins, ils sont rusés. En effet, la silymarine est un mélange d'alcaloïdes du chardon-Marie, dont le principal ingrédient actif est la silibinine, dont l'action antifibrotique, antioxydante, hépatoprotectrice et antitoxique a été démontrée. Il existe des preuves de la présence d'une action antivirale directe et médiée de la silibinine dans l'hépatite virale chronique C lors d'une utilisation par voie intraveineuse. De plus, la silymarine empêche certaines substances hépatotoxiques de pénétrer dans la cellule, en particulier les crapauds.

Cependant, tous les extraits de chardon-Marie ne présentent pas toutes ces propriétés bénéfiques, mais uniquement ceux qui ont été obtenus de manière spéciale et très laborieuse.

Pouvoir d'ours

L'acide ursodésoxycholique (UDCA) est l'un des principaux hépatoprotecteurs, car il s'agit du seul médicament reconnu dans le monde entier. Il s'agit d'un acide biliaire, mais contrairement aux écrans à cristaux liquides produits dans le corps, il n'est pas toxique et n'endommage pas les parois des hépatocytes. Tous les mécanismes d'action de l'UDCA sont complexes et, à ce jour, pas complètement compris.

Cependant, il est très important et son action prouvée est de réduire la saturation de la bile en cholestérol en raison de l'inhibition de son absorption dans l'intestin, de la suppression de la synthèse dans le foie et d'une diminution de la sécrétion de bile. Dans la cirrhose biliaire primitive (c'est-à-dire due à la stagnation de la bile dans les canaux intrahépatiques), l'UDCA est le principal médicament de choix, augmentant la longévité, comme l'ont démontré de nombreuses études cliniques.

En outre, l'UDCA est utilisé pour la prévention de l'éducation et la dissolution des calculs biliaires du cholestérol, ainsi que pour la gastrite par reflux biliaire. Les indications, en outre, sont une cholangite sclérosante primitive, une hépatite chronique avec une composante cholestatique (notamment alcoolique et médicamenteuse), une cholestase intrahépatique de la femme enceinte, une hépatite virale chronique (avec l'impossibilité d'un traitement antiviral ou en association avec celle-ci), une stéatohépatite non alcoolique.

Double action

L'adéméthionine est synthétisée dans le corps à partir des acides aminés méthionine et adénosine (ATP). C'est la coenzyme la plus importante qui participe aux principaux processus biochimiques. La très grande majorité des études cliniques sur l'adémétionine ont été menées chez des patients présentant une maladie alcoolique du foie.

Les données expérimentales et cliniques indiquent l’effet antioxydant et détoxifiant de l’adémétionine, ainsi que son accélération sous l’influence de la régénération du tissu hépatique et du ralentissement du développement de la fibrose. Mais, outre les propriétés hépatoprotectrices, l’adémétionine est un antidépresseur, ce qui montre son efficacité même lorsque le traitement classique avec les antidépresseurs tricycliques ne fonctionne pas. Il est supposé que l'adémétéline a un effet sur le métabolisme des neurotransmetteurs - la sérotonine et la dopamine, perturbés par la dépression.

Cependant, une étude clinique de J. Mato et autres (1999) a montré que l'adémétionine ne permet de traiter que la cholestase légère, alors que l'UDCA est efficace dans les formes bénignes et modérées à sévères de la maladie. En raison de l'insuffisance des preuves disponibles, la FDA ne peut pas encore autoriser l'enregistrement d'ademetionine en tant que médicament. Par conséquent, aux États-Unis, il est connu sous le nom d’additif alimentaire sous la marque SAM-e. Dans le monde entier, il est commercialisé sous les marques Heptral, Gumbaral, Samyr, Adomet, Admethionine et Heptor.

Et autres

L'acide glycyrrhizinique est une substance issue de la réglisse. À ce jour, des études expérimentales ont décrit ses propriétés anti-inflammatoires, anti-allergiques, antivirales et immunomodulatrices.

En Russie, la glycyrrhizine est représentée par une seule forme posologique - une combinaison de phospholipides et de glycyrrhizine elle-même (Phosphogliv). Il est disponible en capsules et en poudre pour préparer une solution. Selon les médecins, la forme posologique injectable du médicament est la plus prometteuse, car lors de la prise de gélules, la biodisponibilité de la glycyrrhizine est faible.

Prohepar est utilisé en Allemagne et au Japon pour le traitement de la cirrhose du foie, des lésions toxiques et médicinales, accompagnée d'une insuffisance hépatique depuis plusieurs décennies. Il s'agit d'un hydrolysat du foie de jeunes taureaux (testé pour la maladie de la vache folle et d'autres maladies, il est donc impossible de s'infecter lorsqu'il est pris), enrichi en acides aminés et en vitamines. Prohepar a été enregistré en Russie en 2009. Olga Gromova, responsable du département de pharmacologie et de pharmacologie clinique chez IvGMA, estime que la recherche et la pratique cliniques démontrent l’efficacité de Prohepar dans le traitement de l’hépatite alcoolique chronique. Il a prouvé son impact positif complexe non seulement sur les symptômes et le fonctionnement du foie, mais également sur les autres systèmes du corps (immunitaire, urinaire, échange de vitamines).

L'extrait de feuille d'artichaut est principalement utilisé comme cholérétique dans la dyskinésie biliaire de type hypokinétique, la cholécystite chronique non calculeuse, mais il est également recommandé en cas d'hépatite toxique chronique et de cirrhose du foie.

L'acide thioctique (Berlition, Thiogamma), l'acide alpha-lipoïque ont un effet positif sur le foie - ils sont utilisés dans le traitement complexe du diabète. L'acide aminé taurine (Dibicore) est recommandé pour la restauration du tissu hépatique avec l'utilisation d'antifongiques et de la L-carnitine - avec l'utilisation à long terme de l'antiépileptique Dépakine (acide valproïque).

Comme vous pouvez le constater, les médicaments qui prétendent appartenir aux hépatoprotecteurs. Malgré un petit nombre d'études cliniques, ils sont largement utilisés dans la pratique médicale. Le professeur Alexander Shaposhnikov, chef du département d'oncologie préventive de la laparoscopie et de chirurgie générale de l'Institut de recherche en oncologie de Rostov, membre de l'Association européenne des maladies du foie, estime que la confusion terminologique explique certains biais de la communauté de traitement en ce qui concerne les hépatoprotecteurs. «Un groupe transportait des substances appartenant à différents groupes de produits chimiques pour lesquelles une utilisation particulière était utilisée», a-t-il déclaré. "Lors de leur nomination, il est nécessaire de s'appuyer sur des données cliniques: la présence ou l'absence de cholestase, une fibrose, etc." Plus le diagnostic est posé avec précision et la gravité de la maladie établie, plus le traitement par hépatoprotecteurs sera efficace. Ce n'est pas une mode russe spécifique, mais une pratique internationale.

Hépatoprotecteurs pour le foie: de quoi s'agit-il?

Les hépatoprotecteurs sont le nom collectif des médicaments ayant un effet hépatotrope (du latin hépar - foie et protecto - à protéger, tuteur). Ils sont conçus pour protéger les hépatocytes de tout agent agressif. Il faut immédiatement émettre une réserve sur le fait que l'efficacité de ces outils à ce jour dans la plupart des cas n'est pas définie, mais les hépatoprotecteurs sont très demandés et populaires. Il n'existe pas de groupe de médicaments de ce type dans la classification chimique anatomique et thérapeutique internationale. Certains médicaments des hépatoprotecteurs de Russie appartiennent à des compléments alimentaires. Ce nom n'explique rien, en tout cas, il n'est pas question de protection. Les hépatoprotecteurs dans les anciens pays de la CEI constituent une liste impressionnante de plus de 700 articles.

Il n'y a pas de classification claire de ces médicaments. Le plus souvent, ils se distinguent par leur origine, leur composition chimique et leur mode d'action. D'origine, ils sont d'origine animale, végétale et synthétique. Composition chimique - phospholipides, vitamines, acides aminés. Selon la méthode d'action - antioxydants, cholérétiques, lipotropes, etc.

L'orgue tire son nom du verbe slave "cuire". Cela est dû au fait que, dans un corps frais, le foie est toujours chaud au toucher. Le foie humain est un organe étonnant grâce auquel une personne existe. Sans un foie, sans son travail considérable sur l'élimination de tous les scories et toxines, une personne n'aurait tout simplement pas survécu. Il absorbe absolument tout ce que le corps reçoit - des odeurs aux aliments et aux médicaments. Timide - le foie est le seul principal défenseur contre les facteurs dommageables. Il remplit plus de 300 fonctions. Il est légitimement considéré comme le troisième organe vital de l'homme après le cœur et le cerveau. Même si elle est capable d'une sorte de restauration, cela ne signifie pas que nous pouvons la renvoyer et nous attendre à ce qu'elle soit capable de guérir complètement d'elle-même. Par le miracle, le corps doit être pris très au sérieux.

La désintoxication du corps est la fonction principale. Le foie est indispensable dans le corps. Ses fonctions incluent:

  • synthèse de la bilirubine et des acides biliaires pour la digestion des aliments;
  • l'excrétion de l'excès de testostérone et d'œstrogène; si elle ne s'en occupe pas, des tumeurs hormono-dépendantes se développent
  • produit du cholestérol, à partir duquel ces hormones stéroïdes sont créées;
  • le foie est activement impliqué dans tous les types de métabolisme;
  • il convertit les glucides en glycogène, les dépose et, si nécessaire, les libère dans le sang, synthétise des protéines sanguines pour le système de coagulation du sang;
  • synthétise le cholestérol, les lipides, les phospholipides;
  • fournit de l'énergie au corps, stocke le sang;
  • On trouve également des vitamines liposolubles dans le foie.
  • crée des enzymes pour la transformation des aliments;
  • synthétise des anticorps et des immunoglobulines pour le système immunitaire.

Un foie médiocre se reflète immédiatement dans le travail de tout l'organisme.

Les personnes atteintes de maladies du foie deviennent de plus en plus nombreuses. Déjà 2 milliards de personnes ont ces maladies. Chaque année dans la CEI, environ 1 million de personnes contractent une pathologie du foie. Hépatoprotecteurs - est-ce la même chose? On pense que ce groupe de médicaments réduit les symptômes de la maladie, protège le foie des agents pathologiques et renforce sa fonction neutralisante. Pour beaucoup, la vraie question est de savoir quel moyen est le plus efficace et à un prix abordable.

Ainsi, les gastro-entérologues de la CEI prescrivent des hépatoprotecteurs pour l'hépatite virale, quand aucun autre médicament antiviral n'a aucun effet et qu'il est impossible de nettoyer le corps différemment. Certains médecins peuvent les prescrire à des fins prophylactiques. Ces médicaments sont largement utilisés dans la destruction des hépatocytes, le syndrome métabolique et le diabète. L'indication d'utilisation est l'hépatite alcoolique et médicamenteuse afin d'éviter le passage à la cirrhose.

Peut être attribué:

  1. 1. Phospholipides. Selon l'annotation, ces composés restaurent la composition des membranes des hépatocytes, réduisent l'hépatose et la nécrose cellulaire, normalisent les enzymes hépatiques. Mais leur aide en cas d'hépatite alcoolique n'a pas été confirmée. Ceux-ci comprennent les médicaments suivants: Phosphogliv, Essentiale, Essliver, Liventiale.
  2. 2. Préparations d'origine végétale naturelle. Les fabricants assurent que leurs médicaments activent la capacité du foie à synthétiser des protéines. Ils stimulent la guérison par les hépatocytes, ont la capacité de conduire la bile au niveau de la cholestase, protègent complètement le foie des toxines et favorisent une meilleure digestion des aliments. Ceux-ci incluent: Allohol, Karsil, LIV-52, Bondzhigar.
  3. 3. Drogues synthétiques. Populaires parmi eux: UDCA, Acetylcysteine.
  4. 4. Acides aminés - Ornithine, Méthionine, Adémétionine.
  5. 5. Vitamines. Les défenseurs du foie sont les vitamines B et E.
  6. 6. Les médicaments ZhLipotropnye normalisent, tout d’abord, le métabolisme des lipides, comme on peut le voir à partir de leur nom, normalisent le cholestérol. sous leur influence, les dépôts graisseux du foie s'oxydent activement, réduisant ainsi l'imprégnation grasse de l'organe. Ceux-ci comprennent la riboxine, la choline, la carnitine, la lécithine, la bétaïne et l'acide thioctique, la méthionine.

L’avis des médecins russes est tel qu’après avoir pris ces médicaments pendant assez longtemps, le bien-être des patients s’améliore de nombreuses manières, de même que leurs paramètres biochimiques. Mais les études virologiques et histologiques avec l'étude du tissu et de la composition du parenchyme n'ont pas été présentées. Par conséquent, les indicateurs ne sont pas reconnus comme objectifs. L'acide ursodésoxycholique est le seul médicament dont l'efficacité a été confirmée et reconnue à l'étranger.

Les hépatoprotecteurs pour le traitement direct du foie ne sont pas utilisés, ce n’est pas pratique. Ils ne font que minimiser les perturbations cellulaires. En d'autres termes, ils constituent un traitement adjuvant. Le déroulement de leur réception est assez long, ils ne devraient être nommés que par un médecin.

Il est plus pratique de créer une idée sur les hépatoprotecteurs tels que leur classification et la division de leurs types principaux:

  • d'origine animale;
  • des légumes;
  • essentiel;
  • acides biliaires;
  • les dérivés d'acides aminés;
  • médicaments homéopathiques;
  • Suppléments

Trois médicaments sont largement utilisés, mais uniquement à l'hôpital: Progepar, Syrepar, Hepatosan. Ceci est un moyen fort satisfait, il est donc préférable de ne pas les utiliser à la maison. Ils sont prescrits en thérapie complexe pour toutes les hépatites et cirrhoses. Ils contiennent dans leur composition des hydrolysats de foie de bovins et de la vitamine B12. Une fois administrés, ces agents sont capables de déclencher les processus de régénération dans le parenchyme hépatique, peuvent arrêter l'hépatose, restaurer la fonction de formation du sang, réguler la production de l'acide aminé dans le foie - la méthionine. L'hépatosan comprend les hépatocytes de porc. Il restaure la synthèse des protéines dans le foie affecté, stabilise les membranes des cellules du foie, supprime et réduit l'intoxication. Il absorbe et élimine également les acides gras en excès par l'intestin et contribue à leur oxydation, restaure l'activité des enzymes hépatiques.

La composition de Prohepara est identique à celle de Sirepara, mais elle est complétée et comprend de la cystéine et de la choline, un acide aminé nécessaire à l’activité vitale. Il restaure le parenchyme hépatique et empêche les tissus fibreux de s'y développer. Il améliore le flux sanguin, stimule les hépatocytes, stabilise les membranes.

Les inconvénients communs de ce groupe sont qu’ils sont allergènes, ils n’aident que dans les cas d’inflammation inactive du foie - hépatite. Pour d'autres utilisations, il peut augmenter l'inflammation. Avant de les utiliser, un test doit être effectué pour déterminer la sensibilité aux protéines étrangères de l'hydrolysat qu'elles contiennent. En outre, ils peuvent provoquer une encéphalopathie profonde en raison du risque d'infection par une infection à prions dans un hydrolysat de bétail.

Les assistants hépatiques des plantes les plus actifs sont le chardon-Marie, l’artichaut et l’huile de pépins de courge. Le chardon-Marie a longtemps été la prérogative des remèdes populaires; il n'a été utilisé que comme remède populaire. Cependant, en 1968, des pharmaciens allemands ont étudié sa composition. Ils ont révélé la présence d'une composition riche dans le but d'exercer un effet positif sur le foie. Ceux-ci incluent la quercétine, la silybine, le zinc, le sélénium, le cuivre, les vitamines, les acides gras, les flavonoïdes et de nombreux autres composants - plus de 200 au total.

Le composant principal du chardon-Marie - la silymarine - soulage l'inflammation, prévient la fibrose et, par conséquent, la cirrhose de se développer, régénère les hépatocytes. Neutralise les radicaux libres, synthétise les phospholipides et les protéines, neutralise les toxines. Il a un puissant effet anti-inflammatoire. Représentants de ce groupe: Legalon, Gepabene, Silimar, Karsil. Leur point faible réside dans le fait qu’ils ne peuvent pas traiter de manière indépendante les processus aigus, ils doivent être prescrits uniquement en association avec d’autres médicaments.

Une autre plante est l'artichaut. Sa composition: vitamines, glucides, acides organiques, vitamines C, PP, B1, B2, B3, tsinarine et tsinaridine (aide à la circulation de la bile, restaure les hépatocytes détruits). Ses représentants sont Tsinarix et Hofitol.

L'huile de citrouille contient des vitamines, des acides gras, des minéraux et restaure activement les hépatocytes. Préparation de cette série: Tykveol et Peponen. Ils sont souvent prescrits pour la prophylaxie.

Composé dans sa composition de frais de légumes sous forme de comprimés: Hépatrine, LIV-52, Dipana, Ovesol. Ils ont une bonne composition à base de plantes, ils éliminent activement les toxines, activent les cellules, les restaurent, soulagent l'inflammation. Les hépatoprotecteurs contenant des phospholipides essentiels des dommages aux cellules du foie commencent toujours par des dommages aux membranes. Par conséquent, les médicaments qui peuvent les restaurer sont en si grande demande. Les phospholipides ont ces propriétés. Ils font eux-mêmes partie des membranes, ce qui explique leur pertinence. Il s’agit avant tout d’Essentiale Forte et d’Essliver Forte. Ils sont souvent prescrits pour l'hépatose, diverses hépatites, la cirrhose du foie, protègent contre le développement de la fibrose.

Certains acides aminés sont produits dans le corps et font partie intégrante des protéines. L'acide aminé Ademethionine est nécessaire au fonctionnement normal du foie, il est contenu dans Heptral et Heptor. Capable de détoxifier le foie endommagé, en restaurant ses cellules, participe également à la création de phospholipides. Nommé et avec hépatose, hépatite d'étiologies diverses, lésions cirrhotiques du foie. Les médicaments améliorent la santé globale et augmentent l'immunité.

Ces médicaments sont maintenant les plus populaires et les plus demandés, car leurs avantages réels ont été prouvés. Ce sont les maladies les plus chères, les maladies hépatobiliaires sont traitées avec beaucoup de succès, ont quelques contre-indications: elles ne peuvent pas être prescrites chez JCB, ne connaissant pas la composition des pierres. Attribuer avec une cirrhose biliaire, une hépatite toxique et alcoolique, une gastrite. Les représentants de ce groupe sont les plus nombreux: Ursosan, Ursodez, Uroliz, Ursofalk, Livodeksa et d’autres.

Ils ne sont pas toujours nommés représentants de la médecine allopathique, car pour beaucoup, ce groupe de médicaments est mis en doute, en dépit des assurances chaleureuses de leurs suiveurs. Les médicaments peuvent être utilisés dans les stades initiaux de maladies non graves, de sorte qu'ils sont moins nocifs. Ils n'ont guéri personne de rien. Galstenu et Hapel sont prescrits le plus souvent. Les deux drogues importées (Allemagne et Autriche). Appliquez-les et prescrivez-les de préférence uniquement lorsque vous observez les homéopathes eux-mêmes.

À l'heure actuelle, grâce aux observations cliniques des gastro-entérologues russes, les meilleurs hépatoprotecteurs utilisés aujourd'hui sont identifiés. Voici une petite liste de ceux qui, en effet, ont un effet positif sur les dommages au foie, peuvent réellement aider et donner un effet rapide:

  1. 1. Groupe UDCA: Urolyse, Ursodez, Ursofalk, Ursosan, etc.
  2. 2. Préparations d'acides aminés: Hepa-Mertz, Heptor, Heptral.
  3. 3. Préparations à base de silymarine: Silymar, comprimés de chardon-Marie.
  4. 4. Phospholipides essentiels: Essentiale N, Essentiale Forte N, Essliver Forte.

Tous ces hépatoprotecteurs ont une efficacité décroissante et sont considérés comme des médicaments de la nouvelle génération.

L'utilisation des hépatoprotecteurs est une source de controverse constante, les informations les concernant sont assez contradictoires. À l'étranger, ils ne s'appliquent pas du tout. La médecine fondée sur des preuves ne les reconnaît pas. Diverses études ont montré que seule leur certaine capacité de protection permettait de minimiser les processus de lésions du foie lorsqu’elles étaient exposées à des poisons. Avec des pathologies graves, ils ne fournissent pas d'assistance.

Beaucoup utilisent volontiers divers compléments alimentaires, grâce à leur publicité, les prennent longtemps. C'est risqué. Le fait est que leur composition et leur dose ne sont pas toujours indiquées avec précision, ils ne passent souvent pas les tests cliniques. Mais de nombreuses plantes peuvent être toxiques, par exemple, les compléments alimentaires chinois sont particulièrement nocifs pour le foie. Dans leur composition sont indiqués les composants que vous ne trouverez dans aucun répertoire. Et leur composition reste floue. En conséquence, vous pouvez gagner une intoxication et une insuffisance hépatique. Les hépatoprotecteurs ne doivent pas être pris pour le traitement et la prévention des maladies du foie. Ils ne sont pas une panacée. En utilisant seulement eux, vous ne vous protégerez pas des problèmes jusqu'à ce que vous changiez complètement votre mode de vie.

Les phospholipides essentiels doivent être utilisés avec prudence. Des études approfondies menées en 2003 sur des hépatologues américains ont montré l’incohérence des propriétés attribuées à ces phospholipides annoncés. Leurs effets positifs sur le foie n'ont pas été identifiés. Au contraire, leurs propriétés négatives sont déterminées: ils contribuent à la stagnation de la bile et amplifient les réactions inflammatoires des hépatocytes. Lorsque l'hépatite virale ne peut pas être appliquée du tout. Un tel moment a été révélé: lors de l’étude de la composition d’Esliver, on a découvert des vitamines B qui ne sont pas associées à des phospholipides. En outre, lors de l'ingestion de capsules Essentiale, leurs composants n'entrent pas dans le foie, mais se propagent à tous les autres organes. Aucun effet bénéfique n'apparaît. Bien que certains médecins se fient à leur caractère indispensable et à leur force, leur affirmation soulève de sérieux doutes.

Les hépatoprotecteurs d’origine animale n’ont pas fait de recherche en termes de fiabilité et de sécurité relative. De plus, leur action présente un réel danger car, ayant dans sa composition une protéine étrangère à l'homme, elles provoquent souvent des réactions allergiques prononcées, voire même un choc. Ces allergènes peuvent également conduire à un choc anaphylactique. En cas de maladie hépatique active, ils sont capables de provoquer une cytolyse des cellules et une inflammation accrue au lieu d’aider. Il existe un risque d'infection par prion, qui provoque une encéphalite. De telles données rendent impossible leur utilisation à grande échelle. Les assigner, au moins, est risqué et inapproprié. Parmi ceux-ci figurent les suivants: Hepatamin, Prohepar, Sirepar, Hepatosan.

Dans différents pays, ils sont perçus différemment. Les fonds ont été enregistrés dans la CEI, en Allemagne et en Italie, mais l’Australie ne les utilise qu’en médecine vétérinaire. D'autres pays les considèrent peu utiles. Des études ont montré un effet thérapeutique faible et discutable sur l'hépatite et la cirrhose. Mais pour sa défense, l'administration parentérale dépasse toutes les attentes et peut être très efficace dans certaines conditions. Dans les tablettes, c'est un mannequin absolu. Heptrall a déjà été largement annoncé, mais il a été constaté que l’intoxication alcoolique et les lésions hépatiques restaient sans changements positifs. Avec le coma hépatique pour l’aider à s’en sortir rapidement, il aide bien.

Préparations à base de chardon: Legalon, Karsil, Gepabene, Silimar, sont en fait efficaces. Ce sont des antioxydants puissants, et les seuls à contribuer à l’empoisonnement avec un crapaud. Ralentissez le développement de la cirrhose. Ils ont un effet stimulant sur les hépatocytes, restaurent avec succès les membranes cellulaires et stabilisent la condition, éliminent les toxines. Au lieu de silymarine, Legalon est considéré comme plus purifié et sa dose est supérieure. Un bon effet donne Karsil forte. Bien que le remède soit considéré comme sûr, sa conformité clinique totale aux propriétés énoncées n’a pas été confirmée. Dans l'hépatite aiguë, il n'est pas prescrit. Lors de la comparaison des effets du traitement et de l'utilisation du chardon-Marie avec le groupe placebo, l'efficacité de la silymarine n'a pas été confirmée. Dans l'hépatite C, il existe des cas cliniques où, lorsque Silymarin a été prescrit, l'activité des enzymes hépatiques ALT et AST a diminué en tant qu'indicateur de son inflammation.

L'artichaut est une plante utilisée pour traiter le foie. Les légumes ont toujours contribué à l’amélioration des processus métaboliques et à la diminution du cholestérol. Il a un effet diurétique et cholérétique. Son action est due au contenu de la tsimarine - similaire à la silibinine. Le médicament a une faible toxicité. Il n'a aucune base factuelle, les études n'ont tout simplement pas été menées. Il est indésirable de le prescrire avec JCB, cholestase, car ayant un effet cholérétique, il peut contribuer au mouvement des calculs biliaires, ce qui peut ensuite bloquer le canal, il est indésirable en cas d’hépatite aiguë.

Le médicament pour le foie Liv 52 et les compléments alimentaires - ces médicaments sont attribués à de nombreuses propriétés utiles. Liv-52 a bien performé lors du traitement de l'hépatite A chez les enfants des hôpitaux pour maladies infectieuses de Moscou, mais peu de recherches ont été rassemblées sur ce sujet et ne peuvent servir de preuves définitives de son utilisation généralisée. Les mêmes études américaines ont montré que de telles propriétés utiles de Liv-52 n’ont pas été confirmées. Par exemple, en cas d’hépatite virale, il n’a pas réduit la durée de la pathologie, il n’a donné qu’une diminution de la bilirubine dans le sang et arrêté la perte de poids chez les patients. Par la suite, aux États-Unis, ce médicament est retiré du marché en général. On pense que cela aggrave l'inflammation dans les cas d'hépatite aiguë. En ce qui concerne les compléments alimentaires, leur efficacité est prouvée encore moins et reste directement proportionnelle à la foi du patient l'acceptant, déterminée uniquement par cette foi. Il n’existe aucune base factuelle concernant les compléments alimentaires.

Acide ursodésoxycholique (UDCA) - ce groupe de médicaments s’est avéré le plus testé et le plus testé, et il a surtout confirmé son efficacité. Il n’est pas prescrit par JCB si le tartre contient des sels de calcium. L'UDCA module le système immunitaire, réduit le nombre d'éosinophiles et, par conséquent, désensibilise l'organisme, augmente le nombre de lymphocytes T, améliorant ainsi l'immunité. Dissout les calculs de cholestérol. Efficace contre l'hépatite aiguë, alcoolique et toxique chez les femmes enceintes atteintes d'hépatopathie. Ralentit le développement de la cirrhose, est utilisé pour les maladies du foie compliquées.

Les remèdes homéopathiques ne passent aucun essai clinique et il est impossible de parler de l'opportunité de leur utilisation. Ils n'ont pas de principe actif dans la composition, et la récupération de leur réception n'est pas marquée.

Hépatoprotecteurs

Les hépatoprotecteurs sont des médicaments prescrits par des médecins pour le traitement des troubles du foie. Par exemple, en cas d'hépatite toxique, virale et alcoolique, de lésions hépatiques d'origine médicamenteuse avec des médicaments destructeurs de cellules (anticancéreux, antituberculeux, analgésiques, antibiotiques à large spectre, contraception orale).

Thérapie préventive et d'entretien

Les produits pharmaceutiques actuels offrent aux patients un certain choix de moyens efficaces pour restaurer le foie. Cependant, parmi la gamme de drogues, il y en a, bien qu'elles se positionnent comme des drogues, mais elles ne le sont pas. Hepatoprotector est avant tout un moyen de prévention:

  1. Dérivés d'acides aminés.
  2. Phospholipides.
  3. Acides biliaires.
  4. Suppléments à base de plantes.
  5. Suppléments
  6. Homéopathie

Ils peuvent constituer un moyen de prévention, mais aucun remède complet, la restauration du foie, n’a encore été créé.

Une seule dose d’hépatoprotecteurs (en tant que moyen de traiter les effets de la suralimentation, de l’intoxication alcoolique et de l’empoisonnement) ne donnera aucun résultat. L'auto-traitement dans ce cas est également inapproprié, avec un foie malade, ces fonds n'agissent pas comme un traitement complet et sont seulement des médicaments auxiliaires. Prescrire un traitement, la posologie et la durée doivent correspondre à un profil médecin - un hépatologue.

Dans quelle situation et qui doit être pris

Le marché pharmaceutique est représenté par un très grand nombre de médicaments de ce type, que les médecins prescrivent en complément du traitement principal. Tous les patients ne peuvent pas affirmer avec certitude qu'ils ont subi les conséquences de la prise de ces fonds. Par conséquent, dans les milieux médicaux, des différends surviennent souvent quant à la faisabilité de l’utilisation des hépatoprotecteurs. A qui leur réception est recommandée:

  • Les patients atteints d'hépatite virale sont indiqués pour recevoir des hépatoprotecteurs si le traitement antiviral échoue ou en cas d'impossibilité pour des raisons objectives.
  • En tant que prévention de la cirrhose, parler fait partie d'un traitement complet.
  • Avec l'hépatite alcoolique, avec le risque de transformation en cirrhose. Mais si vous ne renoncez pas à l'alcool, alors prendre des hépatoprotecteurs n'aurait aucun sens.
  • Patients présentant des tissus adipeux du foie, entraînant la destruction et la défaillance d'organes. La maladie est caractéristique des diabétiques et de ceux qui sont obèses. Hepatoprotector fait partie d’un traitement complexe et aide à ralentir le processus de dégénérescence des tissus. L'apport n'est pas efficace sans régime, exercice, antidiabétiques et taux de cholestérol plus bas.
  • Avec l'hépatite médicamenteuse (cirrhose toxique primaire biliaire) - sont également inclus dans le traitement complexe.

Il est important: il est toutefois presque impossible de restaurer le foie avec des médicaments, tout comme de prendre les hépatoprotecteurs comme une panacée. Pour améliorer son état, vous devez suivre un régime alimentaire strict, renoncer à l'alcool et au tabac, traiter les maladies chroniques concomitantes. Dans les maladies du foie, tous les systèmes digestif et excréteur, y compris le pancréas et la vésicule biliaire, en souffrent.

Les hépatoprotecteurs les plus efficaces

  • "Liv 52" - un outil intégré à base d'extraits de plantes médicinales. Le but principal du médicament - la restauration des cellules du foie, la synthèse des protéines, la régénération.
  • Heptral est un antidépresseur hépatoprotecteur à base d'adémétionine. Il a un effet détoxifiant, neuroprotecteur, antioxydant, régénérant et antifibrose. C'est un médicament de choix, car il se caractérise par de multiples effets positifs. Il active les processus de régénération dans les cellules du foie, régule le processus de métabolisme intracellulaire. Pour cette raison, il est prescrit pour la cholestase intrahépatique, les modifications précirrotiques et cirrhotiques des hépatocytes.
  • "Kars" - est utilisé comme moyen de restaurer la fonction du foie et comme mesure préventive, empêchant le développement de modifications pathologiques au niveau cellulaire. La composition contient des extraits de plantes dont le principal ingrédient actif est un extrait du fruit du chardon-Marie.
  • Essenceale Forte est largement utilisé en hépatologie en raison de sa composition unique: des phospholipides essentiels capables de s'intégrer dans les structures cellulaires et de restaurer leur fonction. Le métabolisme des protéines et des lipides étant normalisé, le remplacement des hépatocytes par des cellules du tissu conjonctif est réduit. Il est prescrit principalement à l’état précirrigation et aux stades initiaux de la cirrhose et de la fibrose).
  • «Ovesol» est un additif complexe actif dans les aliments, créé à partir d'une composition à base de plantes spécialement développée. Produit par la campagne pharmaceutique nationale. Il agit comme un agent de désintoxication, anti-inflammatoire et réparateur. Fonctionne également comme antispasmodique, cholérétique et biliaire. Il se présente sous forme de gouttelettes, parmi lesquelles: un extrait d’avoine, de curcuma, de volodushki, d’extrait d’immortelle et de menthe poivrée.
  • "Phosphogliv" est un hépatoprotecteur combiné actif, un agent antiviral et immunomodulateur efficace. Ingrédients: glycyrate et phospholipides. Il est nécessaire de restaurer la structure des membranes endommagées des cellules hépatiques et d'établir le processus de fonctionnement des hépatocytes. Le glycyrrhizinate de sodium est capable de supprimer la capacité de reproduction des virus, de stimuler la production d'interféron, de phagocytes et de lymphocytes.
  • Ursofalk est un médicament à effet cholérétique net. Il réduit la lithogénicité de la bile, aide à dissoudre les calculs dans la vésicule biliaire et agit comme un hépatoprotecteur modéré. Le principal ingrédient actif est l'acide ursodésoxycholique. Prendre le médicament est autorisé uniquement sur ordonnance.

Hépatoprotecteur peut-il être dangereux

La plupart des patients pensent que ces outils n'appartiennent pas à la catégorie des substances potentiellement dangereuses, car ils sont basés sur des extraits de plantes et sont des additifs alimentaires. Par conséquent, la réception des hépatoprotecteurs commence souvent avant même de consulter un spécialiste. Et c'est la plus grande erreur des patients atteints de maladies du foie.

Le foie étant un organe multifonctionnel, le médecin traitant devrait certainement connaître tous les suppléments alimentaires, l'homéopathie et les médicaments. Étant donné que chacun d’eux peut être hépatotoxique et que, ayant réagi avec les autres médicaments, il peut causer des dommages encore plus importants à l’organe. La formule chimique du jus de plantes médicinales se distingue par une composition complexe dans laquelle il y a toujours un minimum, mais toujours une dose de substances toxiques. Par exemple, dans les pharmacies, de nombreux hépatoprotecteurs de fabrication chinoise sont vendus et les herbes typiques de cette région peuvent provoquer une insuffisance hépatique aiguë si la dose est dépassée.

Important: l’État n’exerce pratiquement aucun contrôle sur ce créneau. Par conséquent, les préparations homéopathiques, ainsi que les compléments alimentaires, ne peuvent pas toujours être sûrs ou fabriqués conformément à toutes les mesures de sécurité et aux normes de l’État. Il est nécessaire d'utiliser tous les remèdes à base de plantes avec une extrême prudence, en tenant compte de l'hépatotoxicité possible.

But non standard des hépatoprotecteurs

Entre autres choses, les hépatoprotecteurs s’adaptent parfaitement à la correction du taux de cholestérol. Par exemple, “Ursofalk” et “Ursosan”, créés à base d'acide ursodéoxycholique. Un résultat similaire est obtenu en renforçant les membranes cellulaires des geapacites. Réduire le cholestérol est une excellente prévention de la formation de calculs de cholestérol dans la vésicule biliaire. Le cholestérol est important à réduire si vous suspectez une cirrhose biliaire primitive, une hépatite virale de tout type, des lésions hépatiques toxiques, une dyskinésie biliaire. Le cholestérol est également réduit lors de la prise de médicaments hépatotoxiques (maladies de tiers), dans le processus de réhabilitation des alcooliques ivres.

Trop manger, les aliments gras, l'alcool, le tabac et un mode de vie sédentaire - nuisent non seulement à l'état du foie. L'ensemble du système digestif en souffre. Pour faciliter son travail, les hépatoprotecteurs prennent souvent une pilule contenant des enzymes pancréatiques. Par exemple, "Mezim" ou "Pancréatine". Ils peuvent être remplacés par des agents cholérétiques tels que Allohol, Tanacehol, Holosas. Mais il leur est également recommandé de suivre des cours pendant plusieurs jours.

Gpatoprotektory, et les enzymes, et cholérétique - arrosé avec beaucoup d’eau. Sinon, l'acide gastrique les détruira rapidement et les composants nécessaires n'auront tout simplement pas le temps d'absorber.

Qu'est-ce que les hépatoprotecteurs peuvent être appelés efficaces?

Sur la base des résultats des essais cliniques, les hépatologues ont évalué l'efficacité des hépatoprotecteurs. L'efficacité de ces moyens spécifiques a été prouvée et fixée (à des degrés divers):

  • Acide ursodésoxycholique.
  • Préparations d'acides aminés (adémétionine, aspartate d'ornithine).
  • Silymarine: l'efficacité de tels médicaments est encore controversée, ils n'ont pas d'effet bénéfique avec toutes les maladies.
  • Phospholipides essentiels - la question de leur nécessité a longtemps été résolue, mais la pratique de la bonne administration n’a pas encore été développée. Certains experts recommandent l'administration orale, d'autres insistent sur l'administration intraveineuse.
  • Les hydrolysats de foie de bovin sont efficaces, mais en raison du danger potentiel pour le corps humain, ils ne sont plus utilisés depuis longtemps.

Tous les autres moyens, y compris les préparations synthétiques et à base de plantes, ne peuvent être recommandés pour une utilisation généralisée. Dans les maladies hépatiques chroniques, les hépatoprotecteurs sont utilisés avec le plus grand soin. Les principales exigences médicales pour la composition et l'action de ces médicaments ont été formées à la fin du siècle dernier, mais l'idéal, soulager le foie de tous les effets négatifs de l'excès alimentaire, de l'alcool, du stress, des maladies, n'est toujours pas détecté.

Il n'est pas nécessaire de remplacer volontairement les préparations pharmaceutiques par des recettes de médecine traditionnelle, même si elles contiennent les mêmes herbes et extraits. Hepatoprotector est un composant complexe dont la composition ne peut être reproduite à la maison.


Articles Connexes Hépatite