Echinococcose du foie - symptômes chez l'homme. Diagnostic, traitement et prévention de l'échinocoque dans le foie

Share Tweet Pin it

L’échinococcose du foie (Echinococcosis hepatis) est l’une des variétés d’helminthiases les plus dangereuses et les plus graves. La maladie peut être transmise à l'homme de plusieurs manières et présente des symptômes spécifiques. Il est accepté de traiter un mal médicalement et chirurgicalement.

Qu'est-ce que l'échinococcose?

L'échinococcose est une maladie parasitaire chronique (helminthiase) qui s'active après l'entrée du ténia dans le corps. Je devrais dire quelques mots sur ce qu'est Echinococcus granulosus (Echinococcus granulosus). Ce parasite appartient à l'ordre cyclofilide, il utilise dans son cycle de vie des hôtes intermédiaires: animaux et humains. L'échinococcose chez l'homme se caractérise par la formation de kystes dans le foie et d'autres organes, ainsi que par une longue période asymptomatique, suivie d'une forme grave de la maladie.

Dans le tractus gastro-intestinal, la coquille de l'œuf d'échinocoque se dissout, libérant la larve (multilocularis) à l'extérieur. Lorsque le germe d’échinocoque s’installe dans le foie, le stade hydatique de son développement commence. L'éducation se développe (elle peut ressembler à une bulle avec un liquide), libérant des produits métaboliques, ce qui conduit à une intoxication du corps. Classification de l'échinococcose hépatique:

  1. Hydatidose (chambre unique, kystique). Ce type d'échinococcose hépatique à un stade précoce n'a pas de signes évidents. En règle générale, les symptômes sont résolus lorsque le kyste hydatique grandit de manière significative. De légères douleurs apparaissent sous les côtes du côté droit. Si la tumeur est trop grosse, vous remarquerez une augmentation de la paroi antérieure du péritoine.
  2. Echinococcose alvéolaire du foie (multi-chambre). Ce type de maladie n'a pas non plus de manifestations cliniques au début. Avec le développement de l'infection et l'absence de traitement en temps voulu, l'échinocoque "maintient" le corps sous contrôle pendant une longue période (plus de 8 à 10 ans). Le principal symptôme de cette échinococcose est la jaunisse.

Voies d'infection à l'échinocoque

À ce jour, il existe plusieurs principaux modes d’infection par l’échinocoque:

  1. Non-respect de l'hygiène personnelle après un contact avec le chien. Dans la plupart des cas, les chiens de rue sont considérés comme porteurs de l'échinocoque, mais les animaux de compagnie peuvent amener l'agent responsable de l'échinococcose sur la laine.
  2. L'échinocoque dans le foie s'installe souvent dans le corps lorsqu'il mange des fruits et des légumes non lavés, ainsi que de l'eau potable provenant de sources naturelles. Pour cette raison, les enfants développent souvent une échinococcose.
  3. Contacts avec des animaux de la ferme.
  4. Chasse aux animaux sauvages, qui sont le "foyer" intermédiaire pour les helminthes. Une personne présente un risque d'infection par l'échinococcose du foie lors du découpage de la viande et de son utilisation (sans traitement thermique approprié) lors du contact avec le pelage d'un animal ou des organes affectés.

Symptômes de l'échinococcose chez l'homme

L'échinococcose du foie chez l'adulte ou l'enfant progresse souvent sans symptômes évidents et n'est détectée qu'après des recherches médicales, à quelques exceptions près. Les signes d’échinocoque chez l’homme se manifestent en fonction de la taille, de la localisation, du taux de croissance du kyste et de ses effets sur les autres tissus et organes. La grossesse, les maladies graves des articulations, un excès ou le manque de vitamines provoquent un épisode plus grave d’helminthiases, une augmentation des kystes d’échinocoques, une tendance à la dissémination d’échinocoques.

L'échinococcose comporte trois stades et chacun a ses propres symptômes:

1. Pour la première étape (à partir du moment où le ténia pénètre dans le corps jusqu'à l'apparition de signes d'échinococcose), les plaintes des patients ne sont pas typiques. Les kystes étant petits, ils sont détectés lors du diagnostic d'autres affections. Certaines personnes présentant un échinocoque de niveau initial éprouvent des brûlures et des démangeaisons de la peau.

2. La deuxième étape de l'échinococcose provoque une hypertrophie importante du foie, ce qui entraîne des perturbations dans le fonctionnement de l'organe et provoque les symptômes suivants:

  • nausées, vomissements (principalement après avoir mangé des aliments gras, épicés, salés);
  • insuffisance respiratoire;
  • sensation d'inconfort, lourdeur dans l'hypochondre droit, douleur périodique dans la partie supérieure du péritoine (après avoir mangé, effort physique);
  • Les échinocoques dans le foie provoquent des brûlures d'estomac (apparaissent souvent sur le fond de la toux);
  • perte significative d'appétit, perte de poids, malaise général, faiblesse;
  • L'échinocoque provoque la diarrhée (changements de couleur fécale dus à une altération de la sécrétion biliaire).

3. La troisième étape de l'échinococcose dans le foie se caractérise par l'apparition d'une masse de complications:

  • La suppuration et la rupture d'un kyste à échinocoques entraînent une péritonite purulente, une pleurésie et un empoisonnement grave du corps.
  • il y a jaunissement des muqueuses et de la peau;
  • avec l'échinococcose, une insuffisance hépatique survient (due à un dysfonctionnement de l'organe);
  • fièvre; fièvre
  • forte compression des tissus et des organes de la vessie échinococcique provoque une ascite, conduit à des luxations, des fractures pathologiques.

Diagnostic de l'échinococcose

La détection de la maladie du foie provoquée par l'échinocoque comprend un certain nombre de mesures de diagnostic:

1. Palpation de la partie antérieure du péritoine sous l'hypochondre droit. Un autre médecin examine attentivement la peau et les muqueuses du patient et lui pose des questions sur la présence de symptômes caractéristiques. Cela est nécessaire pour déterminer approximativement le degré d'échinococcose.

2. Ensuite, une analyse de l'échinocoque en laboratoire est réalisée:

  • tests sanguins biochimiques et généraux permettant de détecter les modifications de sa composition (normalement, il n’ya pas d’anticorps anti-échinocoque dans le sérum sanguin);
  • Test sérologique de Katsoni - test allergique dans lequel un antigène est injecté sous la peau (une réaction positive indique la présence d'anticorps dans le corps);
  • tests immunologiques pour la détection des anticorps anti-échinocoques;
  • examen de l'urine et des expectorations du patient pour l'échinococcose.

3. Méthodes instrumentales de diagnostic d'un kyste d'échinocoque dans le foie:

  • l'imagerie par résonance magnétique (IRM) est une technique permettant de détecter les changements dans les tissus mous causés par une pathologie;
  • Échographie - une occasion de voir la présence de kystes d'échinocoques, leur emplacement exact, leur taille et leur nombre;
  • ELISA (dosage d’immuno-adsorbants liés à une enzyme) - détection d’anticorps spécifiques et de leur nombre (l’utilisation de la technique est limitée par le nombre minimal ou l’absence d’anticorps dans le sang du porteur);
  • tomodensitométrie (CT) - analyse de l'échinococcose, qui permet de connaître les dimensions du kyste, sa densité, sa structure;
  • biopsie - prélèvement d'une particule du foie atteinte d'échinocoque pour des études histologiques.

Traitement de Echinococcus

Les mesures thérapeutiques visant à éliminer un kyste d'échinocoque dans le foie reposent sur une approche intégrée. Un traitement combiné est réalisé: chirurgie et cycles répétés de rééducation avec germicides. La principale méthode de traitement de l'échinocoque est considérée comme une intervention médicale. Elle consiste à éliminer les kystes superficiels présentant un risque grave de rupture et à identifier les kystes volumineux et infectés. L'ablation chirurgicale de l'échinococcose est réalisée de plusieurs manières:

  1. Échinococcectomie radicale - excision complète du kyste avec la membrane fibreuse.
  2. Couper les kystes pour pomper le liquide, éliminer les formations filles et la membrane chitineuse. La cavité est désinfectée avec une solution de glycérine, drainée et suturée.
  3. Drainage endoscopique.

Traitement de l'échinococcose sans chirurgie

En règle générale, l’échinococcose n’est pas guérie par les médicaments. Souvent, ils sont libérés par le médecin après la chirurgie:

  1. Des analgésiques (analgésiques) et des antiémétiques sont prescrits pour soulager et éliminer la douleur postopératoire, lutter contre les nausées et les vomissements.
  2. Les hépatoprotecteurs (médicaments qui protègent le tissu hépatique) sont nécessaires pour restaurer les fonctions d'un organe affecté par l'échinocoque.
  3. Le traitement de l'échinococcose sans chirurgie à l'aide d'agents antiparasitaires n'est pas effectué, car il est inefficace. Ces médicaments sont utilisés pour prévenir l’échinococcose. Le mébendazole (vermox), le némozol, l'helmadol (albendazole) sont prescrits.

Traitement des remèdes populaires d'échinocoques

Les recettes des "grands-mères", en tant que méthode antiparasitaire indépendante, ne permettent pas une guérison complète de l'échinococcose. Ils sont utilisés avec les méthodes traditionnelles d'élimination de la maladie. Voici quelques options de traitement populaires pour les remèdes populaires à base d'échinocoque:

  1. Teinture Faire bouillir et refroidir l'eau (1 litre). Ajoutez le miel, les deux têtes d'ail et le citron avec le zeste. Insister quelques jours. Buvez 30 grammes de médicament le matin à jeun.
  2. Broyer le zeste de citron séché en poudre. Après le réveil, buvez un mélange de ½ tasse d’eau chaude et 5 g de zeste. Très bon remède en présence de kyste hydatique.
  3. L'absinthe est considérée comme une méthode très efficace pour traiter l'échinococcose du foie. À partir des herbes médicinales, faites des décoctions qu’ils boivent par petites portions tout au long de la journée. À un stade précoce de la maladie, la technique conduit à la mort d'un échinocoque.

Prévention de l'échinococcose

Pour éviter de devoir traiter une maladie dangereuse, vous devez prévenir l'infection. La prévention de l'échinococcose est la suivante:

  • hygiène personnelle après le contact avec des chiens ou d'autres animaux;
  • se laver les mains avant chaque repas;
  • le traitement correct de la viande avant son utilisation aidera à protéger contre l'échinococcose;
  • enquêtes régulières auprès d'une personne dont les activités sont liées à l'agriculture et à la chasse;
  • exclusion du régime alimentaire des légumes sales, des fruits, de l'eau non testée provenant de sources naturelles.

Vidéo: kyste échinococcique du foie

Les informations présentées dans l'article sont à titre informatif seulement. Les matériaux de l'article n'appellent pas d'auto-traitement. Seul un médecin qualifié peut diagnostiquer et conseiller un traitement en fonction des caractéristiques individuelles d'un patient particulier.

Traitement et symptômes de l'échinococcose du foie

Hépatopathie parasitaire appelée à menacer le pronostic vital. L'échinococcose hépatique pendant une longue période peut ne pas se manifester. Les signes cliniques de la maladie étant souvent absents pendant de nombreuses années, il est donc assez difficile de commencer à traiter la maladie à temps.

Symptômes de développement de l'échinococcose du foie

Lorsque le kyste parasite atteint une taille assez importante, des symptômes d'échinococcose du foie apparaissent: douleur sourde, douloureuse, constante dans l'hypochondre droit, la région épigastrique, les parties inférieures de la moitié droite du thorax. La détérioration est due à une réaction allergique du corps à la présence d'un parasite vivant, qui se manifeste sous la forme d'urticaire, de diarrhée, etc. Lorsqu'un gros kyste duodénal ou du côlon est pincé, des symptômes d'échinococcose du foie se manifestent sous la forme d'une obstruction intestinale haute ou basse. En cas de compression de la veine porte ou de ses branches principales, plusieurs patients développent un syndrome d'hypertension portale.

Diagnostic de l'échinococcose hépatique

Lorsque vous examinez la poitrine et l'abdomen avec de gros kystes, vous pouvez détecter un renflement de la paroi abdominale antérieure dans l'hypochondre droit. Les percussions révèlent l'expansion des limites supérieure et inférieure du foie (hépatomégalie). À la palpation du foie, on détermine une formation de consistance élastique arrondie à la tumeur (avec localisation de gros kystes d'échinocoques dans les sections frontales du foie).

À l'examen radiographique rapportent le haut standing du dôme du diaphragme ou de sa saillie, parfois on note la pétrification des couvertures du kyste. La localisation et la taille du kyste hydatique peuvent être jugées à partir des données de recherche sur les radio-isotopes (sur le site de la projection du kyste, on observe un défaut d’accumulation d’isotopes). Les données les plus fiables sur les symptômes de l'échinococcose du foie peuvent être obtenues par écholocation par ultrasons et tomodensitométrie.

Le diagnostic des symptômes de la maladie aide à:

des informations sur la résidence du patient dans la région, qui est endémique pour la maladie;

détection dans l'analyse clinique de l'éosinophilie sanguine (jusqu'à 20% et plus);

réactions sérologiques positives pour l'échinococcose;

réaction d'agglutination avec le latex, hémagglutination indirecte, dosage immunoenzymatique. Les deux derniers tests sont sensibles aux symptômes de l'échinococcose hépatique dans 90 à 95% des cas.

Complications de l'échinococcose du foie

Les complications les plus fréquentes de la maladie sont l’ictère mécanique, la rupture, la suppuration du kyste avec percée du contenu liquide et des membranes dans les structures adjacentes et anatomiques.

La jaunisse (obstructive) est associée à une compression du kyste des voies biliaires principales ou à la percée de petits kystes dans la lumière des canaux biliaires et à leur obturation ultérieure avec rupture partielle de la membrane chitineuse et de la capsule fibreuse.

La rupture d'un kyste hydatique peut survenir avec l'épanchement de son contenu dans la cavité abdominale libre, dans la lumière du tube digestif, dans les canaux biliaires, dans la cavité pleurale ou les bronches.

La complication la plus grave est la perforation du kyste dans la cavité abdominale libre. Dans le même temps, les symptômes apparaissent sous forme de choc et de péritonite généralisée, diverses manifestations d'allergies sont très fréquentes. La perforation du kyste dans la cavité abdominale entraîne la dissémination du parasite avec le développement de multiples kystes. La suppuration d’un kyste à échinocoques est associée à la formation d’une fissure dans la capsule hydatique, en particulier lorsqu’il existe une communication avec les voies biliaires. Les bactéries dans la bile servent de source d'infection. Lors de la suppuration d'un kyste à échinocoques, une douleur intense au foie, une hyperthermie et d'autres signes d'intoxication purulente grave sont observés.

Caractéristiques du traitement de l'échinococcose du foie

Très rarement, une auto-guérison se produit en raison de la mort du parasite et de la calcification ultérieure de ses parois. L'incidence élevée de complications graves impose la nécessité d'un traitement chirurgical de la maladie, quelle que soit la taille du kyste. Une méthode obligatoire de la révision peropératoire est l’échographie, qui permet d’identifier les petits kystes à échinocoques qui n’ont pas été détectés lors de l’examen préopératoire.

Méthodes chirurgicales d'élimination de l'échinococcose du foie

Le traitement optimal est l'échinococcectomie. L'échinococcectomie idéale, dans laquelle un kyste est enlevé sans ouvrir sa lumière, est rarement utilisée - pour les kystes de petite taille, à la position marginale. Le plus souvent, un kyste est enlevé avec les membranes germinales et chitineuses après la ponction préliminaire de la cavité du kyste, l'aspiration de son contenu et le traitement subséquent de la cavité avec des agents antiparasitaires. Cette technique permet d’éviter la rupture du kyste lors de la sélection et d’empêcher ainsi la dissémination de l’embryon du parasite.

Une fois le kyste retiré, la membrane fibreuse est retraitée de l'intérieur avec une solution concentrée de glycérine (85%) ou une solution à 20% de chlorure de sodium. Ensuite, la cavité du kyste est suturée avec des sutures séparées de l'intérieur et les bords extérieurs de la capsule fibreuse sont vissés dans la cavité (capiton).

S'il est impossible de suturer la cavité pendant le traitement de l'échinococcose du foie, ils utilisent la tamponnade avec son omentum. Dans les parois d'une capsule fibreuse dense et épaisse, il reste parfois de petites bulles filles. Par conséquent, dans des conditions anatomiques favorables, il est recommandé de réaliser une péricistectomie pour le traitement de l'échinococcose du foie, c'est-à-dire l'excision de la capsule fibreuse, ce qui rend l'opération plus radicale, mais plus difficile et dangereuse.

Traitement des formes compliquées d'échinococcose du foie

Lorsque le contenu du kyste infecte après l'achèvement de la phase principale de l'opération, la cavité restante est drainée. Pour les grandes tailles de kyste, ainsi que dans le cas de la calcification de ses parois pour le traitement de l'échinococcose du foie, elles ont recours à la marsupialisation (ligature de la paroi du kyste dans la paroi abdominale antérieure), qui a été utilisée extrêmement rarement ces dernières années.

Lorsqu'un kyste parasite envahit le tractus biliaire avec le développement d'une jaunisse obstructive, il faut d'abord éliminer l'obstacle au flux normal de la bile dans le duodénum en utilisant une papillosphinctérotomie endoscopique ou effectuer un drainage biliaire externe (cholangiostomie sous contrôle d'échographie ou tomodensitométrie) et uniquement en recourir..

La mortalité postopératoire dans l’échinococcose simple ne dépasse généralement pas 1 à 2% et augmente 10 à 15 fois avec l’apparition de diverses complications. Si le traitement opératoire est effectué correctement (c’est-à-dire que tous les kystes parasitaires sont enlevés), la récupération a lieu. L’immunité à la maladie à échinocoques n’existant pas, tous les patients après une chirurgie doivent expliquer comment éviter le retour de la maladie (en respectant les règles de base de l’hygiène personnelle).

Thérapies alternatives pour l'échinococcose du foie

Il existe actuellement des rapports sur l'utilisation de méthodes "fermées" de traitement de l'échinococcose du foie à l'aide de technologies mini-invasives. L'essence de la méthode est la suivante.

En présence d’un parasite vivant et de l’absence de calcification de ses membranes sous le contrôle d’une méthode par ultrasons ou par tomodensitométrie, on effectue une ponction précise de la cavité du kyste avec une aiguille mince, suivie de l’introduction de divers agents antiparasites dans sa lumière.

Après une exposition de 7 à 10 min, un drainage externe de la cavité du kyste est effectué, ce qui lui permet de se replier quelques jours après l'opération.

Par la suite, dans le traitement de l’échinococcose hépatique, le drainage externe est remplacé par un drainage plus épais (8-10 mm de diamètre), à ​​travers lequel la lumière du parasite est éliminée par la lumière d’un cholédochoscope.

Il est également possible de retirer la membrane chitineuse du parasite par laparoscopie.

Cette méthode de traitement est moins traumatisante, elle est facilement tolérée par les patients et réduit considérablement le temps de rééducation postopératoire.

Contre-indications au traitement peu invasif de l'échinococcose hépatique

Cette méthode de traitement de l'échinococcose du foie n'est pas pratique avec plusieurs kystes parasitaires (plus de 5) et l'existence de kystes de filles et de petits-enfants dans la lumière du kyste maternel - de nombreux drains réduisent considérablement les avantages de la technologie mini-invasive.

Le kyste hydatique mort, en particulier lorsque ses parois sont calcifiées, est une contre-indication absolue à l’utilisation du drainage par ponction sous le contrôle des ultrasons, car il est impossible dans ce cas d’éliminer complètement le contenu épais et visqueux.

La mortalité postopératoire lors de l'utilisation de méthodes peu invasives de traitement de l'échinococcose du foie est pratiquement absente, ce qui s'explique d'une part par une sélection rigoureuse des patients, d'autre part par la haute qualification des chirurgiens traitant ce problème. La fréquence de récurrence de la maladie, conformément à toutes les règles nécessaires à l'exécution de cette procédure, est inférieure à 1%. Cette méthode de traitement de l'échinococcose du foie occupera sans aucun doute une place digne de ce nom dans le traitement des patients atteints d'échinococcose.

Chimiothérapie pour l'échinococcose du foie

Il existe actuellement des rapports sur la possibilité d'un traitement chimiothérapeutique de l'échinococcose hépatique de petits kystes hépatiques de l'échinocoque (moins de 3 cm de diamètre) avec des médicaments à base de mébendazole (albendazole, tinidazole, etc.). Cette méthode de traitement permet de réaliser une guérison complète de l'échinococcose avec des kystes parasitaires de petite taille sans aucune intervention, afin d'empêcher la dissémination de scolex, comme c'est le cas avec la rupture peropératoire d'un kyste parasitaire.

Échinococcose du foie

Qu'est-ce que l'échinococcose hépatique?

Quels sont les déclencheurs / causes de l’échinococcose du foie:

Pathogenèse (que se passe-t-il?) Au cours de l'échinococcose hépatique:

Symptômes de l'échinococcose du foie:

Diagnostic de l'échinococcose du foie:

Traitement de l'échinococcose du foie:

Prévention de l'échinococcose du foie:

Quels médecins devraient être consultés si vous avez une échinococcose du foie:

Quelque chose te tracasse? Souhaitez-vous obtenir des informations plus détaillées sur l’échinococcose du foie, ses causes, ses symptômes, ses méthodes de traitement et de prévention, son évolution et son régime alimentaire? Ou avez-vous besoin d'une inspection? Vous pouvez prendre rendez-vous avec un médecin - la clinique Eurolab est toujours à votre service! Les meilleurs médecins vous examineront, examineront les signes extérieurs et vous aideront à identifier la maladie en fonction des symptômes, vous consulteront et vous fourniront l'aide et le diagnostic nécessaires. Vous pouvez également appeler un médecin à la maison. La clinique Eurolab est ouverte 24 heures sur 24.

Comment contacter la clinique:
Le numéro de téléphone de notre clinique à Kiev: (+38 044) 206-20-00 (multicanal). Le secrétaire de la clinique vous choisira un jour et une heure convenables pour la visite chez le médecin. Nos coordonnées et directions sont indiquées ici. Regardez plus en détail tous les services de la clinique sur sa page personnelle.

Si vous avez déjà effectué des études, assurez-vous de prendre leurs résultats pour une consultation avec un médecin. Si les études ne sont pas effectuées, nous ferons tout ce qui est nécessaire dans notre clinique ou avec nos collègues d’autres cliniques.

Et vous Vous devez faire très attention à votre santé en général. Les gens ne font pas assez attention aux symptômes des maladies et ne réalisent pas que ces maladies peuvent être fatales. Il existe de nombreuses maladies qui, au début, ne se manifestent pas dans notre corps, mais finalement, il est malheureusement trop tard pour les soigner. Chaque maladie a ses propres signes, manifestations externes caractéristiques - les soi-disant symptômes de la maladie. L’identification des symptômes est la première étape du diagnostic des maladies en général. Pour ce faire, il vous suffit de passer par un médecin plusieurs fois par an, non seulement pour prévenir une terrible maladie, mais également pour maintenir la santé de votre esprit et de votre corps.

Si vous souhaitez poser une question à un médecin - utilisez la section de consultation en ligne, peut-être y trouverez-vous des réponses à vos questions et lisez des conseils pour prendre soin de soi. Si vous êtes intéressé par des critiques concernant des cliniques et des médecins, essayez de trouver les informations voulues dans la section Tous les médicaments. Inscrivez-vous également sur le portail médical Eurolab pour vous tenir informé des dernières nouvelles et mises à jour du site, qui vous seront automatiquement envoyées par courrier.

Échinococcose du foie

L'échinococcose hépatique est l'une des maladies parasitaires les plus courantes, basée sur la formation de kystes dans le foie. Les principaux symptômes de cette pathologie sont une faiblesse générale, une diminution significative de l'appétit, une diminution du poids corporel, une sensation de lourdeur du foie, des nausées après avoir mangé des aliments frits ou gras, des selles bouleversées. Pour le diagnostic de l'échinococcose hépatique, on utilise une numération sanguine complète, des méthodes immunologiques, une échographie des organes abdominaux, une imagerie par résonance magnétique, une tomodensitométrie du foie, une laparoscopie, etc. les médicaments antihelminthiques sont également utilisés.

Échinococcose du foie

L'échinococcose du foie est une pathologie parasitaire causée par le ténia Echinococcus. Ses larves envahissent et se reproduisent dans les tissus des organes, formant des kystes. Cette maladie est considérée comme l'une des infections à helminthes les plus courantes. L'incidence de l'échinococcose dans les différents pays du monde varie considérablement. La maladie est principalement observée dans les régions où ils exercent une activité agricole. Echinococcus parasite le corps humain exclusivement sous forme de larve, affectant non seulement le foie, mais également d'autres organes, tels que le cerveau et les poumons. Dans le même temps, 65% des cas de cette maladie sont impliqués dans le processus hépatique. La pathologie est étudiée par la gastro-entérologie, l'infectologie. Le traitement de l'échinococcose est inclus dans le champ d'action de spécialistes en maladies infectieuses, gastro-entérologue, hépatologue et chirurgien.

Causes de l'échinococcose du foie

L'échinococcose du foie peut être infectée de trois manières. Avant l'introduction dans le corps humain, le cycle de vie de l'échinocoque comprend plusieurs étapes qui se succèdent. Les derniers propriétaires d'animaux sont les chiens et moins souvent les chats. Le parasite vit dans les intestins de ces animaux sous la forme de vers matures. Leurs œufs contenant des matières fécales sont transférés dans des réservoirs, de la terre, des fruits, des légumes, etc. À l'avenir, il existe plusieurs options pour les œufs dans le corps humain. Certains œufs sont avalés par des rongeurs de petite taille. Dans le foie de ces animaux, les larves d’échinocoques commencent à mûrir. Après avoir mangé des rongeurs par des prédateurs sauvages, ces derniers sont également infectés par des parasites. Par conséquent, avec un traitement thermique médiocre du gibier, les chasseurs peuvent contracter une échinococcose du foie.

Une autre partie des œufs d'échinocoques se trouve dans le système digestif des animaux à vocation agricole, tels que les porcs, les bovins, etc. Les œufs pénètrent dans l'organisme d'un mammifère avec l'aliment, l'herbe ou l'eau, affectant ses organes. Par conséquent, manger de la viande sans traitement approprié peut provoquer le développement d'une échinococcose du foie.

La plus commune et pertinente pour les humains est la troisième voie par laquelle le parasite pénètre dans le corps. Il est célébré avec une hygiène insuffisante, ce qui est particulièrement important pour les enfants. L'échinocoque peut pénétrer dans le tractus gastro-intestinal en mangeant des fruits non lavés ou en jouant avec des animaux domestiques, après quoi les mains n'ont pas été lavées à fond. Dans le corps humain, les larves sont initialement absorbées dans le sang de l'intestin et passent dans le foie. À l'avenir, ils contribuent à l'apparition de l'échinococcose du foie. Cependant, de nombreux parasites ne passent pas du sang à travers la barrière hépatique, mais se propagent par la circulation sanguine vers d'autres organes.

Symptômes de l'échinococcose du foie

L'échinococcose du foie est une maladie chronique qui ne présente pas de symptômes prononcés, obligeant une personne à consulter un médecin à temps. Après infection, les symptômes commencent à apparaître non pas immédiatement, mais après quelques mois ou quelques années. Le plus souvent, les patients s'inquiètent d'une faiblesse générale, d'une tolérance réduite à l'effort physique, d'une diminution des performances, d'une douleur à la tête, d'une petite éruption cutanée sur la peau et d'une légère fièvre occasionnelle. Ces signes cliniques résultent des résidus toxiques de l’échinocoque et de la réaction de l’organisme à l’introduction de parasites.

Le développement de l'échinocoque dans le foie se déroule en plusieurs étapes, chacune ayant ses propres caractéristiques cliniques. Au premier stade, les symptômes peuvent ne pas être observés du tout. Par conséquent, une personne infectée se sent normale et mène une vie active. À ce stade, l'échinocoque envahit le tissu hépatique et forme une capsule protectrice. La seule manifestation de la maladie peut être un léger inconfort dans l'hypochondre droit après l'ingestion d'une grande quantité de nourriture. La deuxième étape est caractérisée par des symptômes cliniques clairs. Chez les patients souffrant d’appétit altéré et de perte de poids progressive. Lors de la prise de médicaments par des personnes infectées, des réactions indésirables plus fréquentes, associées à une diminution de la fonction de détoxication du foie sur fond d'échinococcose, peuvent apparaître.

Les symptômes spécifiques caractéristiques de l'échinococcose du foie sont les nausées ou les vomissements, la lourdeur de l'hypochondre droit et la diarrhée. La nausée se développe généralement après avoir mangé des aliments gras, frits et épicés. La gêne dans la moitié droite de l'abdomen inquiète après avoir mangé ou au cours d'un effort physique. Les patients atteints d’échinococcose hépatique notent périodiquement une diarrhée, associée à une altération de la digestion des acides gras dans l’intestin en raison de l’inhibition de la production de bile par les hépatocytes.

Au troisième stade de développement de l'échinococcose hépatique, celle-ci se manifeste par des complications associées à la violation de l'intégrité du kyste hydatique et à la propagation des œufs de parasite à d'autres organes. En règle générale, lorsque le parasite pénètre dans le sang, une réaction allergique se produit, qui s'accompagne d'un spasme des bronches et du développement d'une insuffisance respiratoire. En outre, les échinocoques peuvent se propager au tissu osseux, au cerveau, aux poumons et à d’autres organes, entraînant une violation de leurs fonctions.

L'une des complications les plus fréquentes est la suppuration du contenu du kyste qui, lorsqu'il est rompu, peut pénétrer dans la cavité abdominale ou pleurale, provoquant une péritonite purulente ou une pleurésie. Avec une grande taille de la cavité kystique, il peut endommager les vaisseaux et les voies biliaires situés à proximité. À partir des vaisseaux sanguins, la veine porte est le plus souvent comprimée, ce qui se manifeste par une augmentation de la pression dans le système veineux des organes abdominaux. En conséquence, la rate est agrandie et une ascite apparaît. Plus rarement, un kyste à échinocoques serre la veine cave inférieure, ce qui conduit à l'apparition d'une insuffisance cardiaque. Cette complication se manifeste par un essoufflement, un œdème des membres inférieurs, un dysfonctionnement rénal et une insuffisance de l'apport sanguin aux organes internes. Une complication fréquente de l'échinococcose du foie est la compression des voies biliaires, accompagnée d'une violation de l'écoulement de la bile. Symptômes de stagnation de la bile - jaunissement de la peau, démangeaisons et bouleversement du fauteuil avec changement de couleur.

Diagnostic de l'échinococcose hépatique

Pour diagnostiquer l’échinococcose hépatique, des méthodes d’examen en laboratoire et par instruments sont utilisées. Également effectué un interrogatoire approfondi du patient, ce qui permet de clarifier les voies possibles d'infection de ce parasite. En règle générale, on observe un risque élevé de maladie chez les personnes qui travaillent dans l'agriculture et qui sont souvent en contact avec des animaux domestiques. À partir de méthodes de laboratoire, une numération sanguine complète, une analyse d’urine, des tests immunologiques (réaction de fixation du complément, test d’agglutination indirecte) et un test allergique de Katsoni sont effectués. En général, l'analyse du sang montre une augmentation du nombre d'éosinophiles et une augmentation du taux de sédimentation des érythrocytes. Des tests immunologiques sont utilisés pour déterminer la présence d'anticorps anti-échinocoque dans le sang et le contenu du kyste. Ils vous permettent de diagnostiquer avec précision l'échinococcose du foie. Étant donné que la fonction hépatocytaire peut être altérée dans cette maladie, des tests biochimiques du foie sont effectués pour l’évaluer.

Parmi les méthodes instrumentales, les ultrasons du foie et de la vésicule biliaire, la radiographie des organes abdominaux, l’imagerie par résonance magnétique et la tomographie par émission de photons unique du foie (SPECT du foie) jouent un rôle important. Ces méthodes d'examen de visualisation vous permettront d'identifier un kyste et de déterminer sa taille. Ils permettent également d’évaluer la taille du foie, de visualiser les voies biliaires dilatées, la rate hypertrophiée ou l’ascite. Ces changements peuvent être observés avec une évolution compliquée de l'échinococcose du foie. Afin d'obtenir le contenu du kyste et de détecter les parasites, une biopsie du foie par ponction est recommandée, à condition toutefois de respecter une technique empêchant la contamination des tissus environnants par des larves d'échinocoques. Laparoscopie est une technique invasive qui permet d’examiner directement les organes abdominaux à l’aide d’un endoscope vidéo.

Traitement de l'échinococcose du foie

L'échinococcose du foie est une maladie parasitaire qui ne disparaît jamais d'elle-même. Dans le même temps, les méthodes conservatrices ne permettent pas une récupération complète. Par conséquent, le seul traitement efficace est la chirurgie. Lors de la phase préparatoire, avant l'opération et dans la période postopératoire, la nomination du médicament anthelminthique mébendazole est indiquée. Ce médicament inhibe la croissance des kystes, réduit sa taille, réduit considérablement le risque de récurrence de la pathologie.

Le traitement le plus efficace est l'ablation chirurgicale du parasite. L'opération est associée à un risque élevé de dissémination des larves dans les tissus environnants. Elle doit donc être réalisée par un spécialiste connaissant les techniques d'interventions aparasitiques minimalement invasives utilisant des outils modernes. Des techniques chirurgicales, l'excision de kystes du foie et le drainage endoscopique du kyste du foie sont utilisés. Après élimination d'un kyste, les germicides sont injectés dans la cavité résultante (80-100% de glycérine et 30% de solution de chlorure de sodium sont les plus efficaces pour prévenir la récurrence de l'échinococcose du foie).

Pronostic et prévention de l'échinococcose du foie

La prévention de l'échinococcose du foie vise à prévenir l'infection par ce parasite. Il est nécessaire de bien se laver les mains après le contact avec les animaux et avant toute utilisation d'aliments. Vous devez également procéder à un traitement thermique complet de la viande, ce qui vous permet de détruire les larves d’échinocoques.

L'échinococcose du foie peut être guérie si elle est détectée aux derniers stades de la maladie, même dans le contexte du traitement, ce qui réduit considérablement la qualité de la vie et, dans certains cas, la pathologie peut entraîner la mort du patient. Une rechute survient chez environ 7% des patients.

Echinococcose du foie: symptômes et traitement

L'échinococcose hépatique est le symptôme principal:

  • Faiblesse
  • Prurit
  • Nausée
  • Perte d'appétit
  • Vomissements
  • Foie élargi
  • Toux
  • La diarrhée
  • Lourdeur dans l'hypochondre droit
  • Fatigue accrue
  • Douleur dans la partie supérieure de l'abdomen
  • Brûlures d'estomac
  • Peau brûlante
  • Perte de poids
  • Mucus jaune
  • Jaunissement de la peau
  • Urticaire
  • Insuffisance hépatique

L'échinococcose hépatique est une maladie chronique causée par des vers parasites pouvant durer plus de six mois. Il consiste en la formation de kystes à la surface du foie. La défaite de cet organe représente plus de cinquante pour cent de tous les cas de détection d'échinococcose. Il existe plusieurs variétés de la maladie dont dépend son évolution.

L'infection par un tel parasite se produit souvent chez les animaux domestiques, en particulier chez les chiens, sans que les règles d'hygiène soient respectées. Le microorganisme pénètre dans le corps humain par la cavité buccale. C'est pourquoi l'infection peut survenir si les œufs du parasite restent sur les mains et se nourrissent. En outre, vous pouvez être infecté en mangeant des fruits et des légumes non lavés, ainsi qu'en buvant de l'eau naturelle pouvant contenir un helminth similaire.

Les principaux symptômes de l'échinococcose hépatique sont une diminution significative du poids, une gêne hépatique, une diarrhée, des accès de nausée grave après avoir consommé des aliments trop gras et épicés, ainsi qu'une faiblesse générale du corps. Pour établir le diagnostic final, on utilise plusieurs études de laboratoire et instrumentales du patient. En particulier, étude de l'analyse générale et biochimique du sang et de l'urine, échographie, scanner, tomodensitométrie, IRM, radiographie et biopsie du foie.

Le traitement d'un tel trouble consiste en un ensemble de médicaments - régime alimentaire, médicaments et chirurgie. Lorsque le traitement tardif développe de nombreuses complications pouvant entraîner une invalidité ou la mort.

Étiologie

Le principal facteur de l'apparition de la maladie est la pénétration dans le corps de l'échinocoque, un microorganisme parasite qui est contraint de changer d'hôtes, le dernier étant un être humain. Il existe plusieurs façons d’obtenir un échinocoque dans le foie d’une personne:

  • non-respect de l'hygiène personnelle après un contact avec un chien. Les porteurs du ver sont souvent des bâtards, mais les propriétaires d’animaux de compagnie sont également menacés d’infection par le parasite, car les animaux peuvent le porter sur leur fourrure;
  • la consommation de légumes et de fruits de plus en plus sauvages ou non lavés, ainsi que la consommation d’eau de source naturelle. C’est la cause la plus courante d’infection chez les enfants;
  • la chasse aux animaux sauvages, qui sont les propriétaires intermédiaires du ténia. L’infection se produit pendant l’abattage, par la laine ou les organes affectés, ainsi que par la consommation de la viande d’un animal infecté sans traitement thermique approprié.

De plus, le groupe à risque comprend les personnes qui sont d'une manière ou d'une autre en contact avec des animaux d'élevage.

D'abord, les œufs de parasites pénètrent dans l'estomac, puis atteignent les capillaires du foie avec le flux sanguin, où se produit leur reproduction. Ce processus peut prendre un certain temps, allant de cinq semaines à quinze ans (selon le type de maladie). Le ver lui-même est petit, mais conduit à la formation d'un kyste d'échinocoque de un à cinquante centimètres. Une capsule dense de la structure fibreuse est formée autour de la tumeur. La taille du kyste dépend de la gravité de l'évolution de la maladie (leur nombre n'est pas limité).

Espèces

En gastroentérologie, il existe plusieurs formes connues d'évolution de l'échinococcose du foie:

  • kystique - à un stade précoce de développement ne se manifeste par aucun symptôme. Les manifestations cliniques ne surviennent que lorsque la tumeur est volumineuse. Les signes caractéristiques commencent à apparaître sous la forme d'une douleur mineure constante dans l'hypochondre droit. En cas de kystes géants, on observe un gonflement de la paroi antérieure de la cavité abdominale dans cette zone;
  • alvéolaire - a un cours plus long, plus de dix ans. Aux premiers stades de développement, les symptômes ne se manifestent pas non plus. La jaunisse est le principal symptôme de ce type de trouble.

En plus des dommages au foie, les micro-organismes peuvent causer une pathologie des reins, du cerveau, des intestins, des poumons, du médiastin, des os et des glandes mammaires.

En outre, il existe plusieurs degrés d'évolution de la maladie, caractérisés par la formation d'un kyste du foie à l'échinocoque:

  • initiale - il n'y a pas de symptômes. Selon la forme de la maladie dure de plusieurs semaines à quinze ans;
  • gravité modérée - il y a une légère expression des signes, sans douleur lors de la palpation. Un kyste du foie se développe à l'intérieur du corps, ce qui provoque une compression des organes internes à proximité;
  • grave - les symptômes apparaissent très brillamment, il y a des complications.

Les symptômes

L'échinococcose hépatique est une maladie chronique caractérisée par l'absence de signes aux premiers stades du développement. La symptomatologie commence à se manifester lorsqu'un grand volume de néoplasme kystique est atteint. L'intensité de l'expression des signes augmente en fonction du stade de développement de la maladie.

Au premier stade, à partir du moment où le ver est introduit dans l'organisme, jusqu'à l'apparition des premiers signes, il n'y a aucune plainte et les kystes de petite taille sont détectés complètement par hasard, lors du diagnostic de troubles complètement différents. La seule manifestation est l'apparition de l'urticaire, accompagnée de démangeaisons et de brûlures.

Dans la deuxième étape du cours, une expression des dommages au foie est observée. Ainsi, les symptômes de l'échinococcose du foie sont les suivants:

  • des accès de nausée et de vomissements, qui surviennent après la consommation de certains plats, en particulier aiguës, gras ou salés;
  • l'émergence d'une sensation de lourdeur dans l'hypochondre droit et de douleurs instables au sommet de l'abdomen. L'expression de tels signes se produit après un repas ou un effort physique intense;
  • brûlures d'estomac et développement sur son fond de toux;
  • diarrhée avec changement de couleur des masses fécales - formée sur le fond d'une violation de la sécrétion biliaire.

L'examen révèle une augmentation significative de la taille de l'organe affecté.

Au cours de l'évolution de la maladie au troisième stade, la progression des complications se produit. Ceux-ci comprennent:

  • suppuration et rupture d'un kyste;
  • insuffisance hépatique associée à la violation de son fonctionnement normal;
  • apparition sur la peau et les muqueuses d'une nuance jaune.

Les symptômes non spécifiques des effets pathologiques de l'échinocoque du foie comprennent une diminution ou un manque complet d'appétit, ce qui entraîne une forte perte de poids, une fatigue accrue et une faiblesse du corps. De plus, une lésion secondaire éloignée du foie peut se former.

Des complications

Outre les complications susmentionnées, qui se forment au cours d’une maladie grave, plusieurs conséquences se développent en l’absence de traitement adéquat:

  • dépôt d'amyloïde;
  • développement d'un abcès;
  • cirrhose du foie;
  • hémorragies internes massives;
  • crises d'épilepsie - avec l'effet d'une tumeur sur le système nerveux central;
  • rupture des ventricules du coeur;
  • choc anaphylactique;
  • distribution d'échinocoque à d'autres organes internes;
  • expression significative de réactions allergiques;
  • effondrement;
  • des épisodes de perte de conscience;
  • la paralysie;
  • perte complète de la vision;
  • la formation de petites formations en forme de boule, après le retrait de la tumeur;
  • accumulation de grandes quantités de liquide dans la cavité abdominale.

De telles complications et conséquences peuvent entraîner une invalidité ou la mort.

Diagnostics

L'échinococcose hépatique est connue du gastro-entérologue, qui diagnostique et prescrit un traitement complexe de la maladie. Pour établir le diagnostic correct, plusieurs examens de laboratoire et instruments du patient sont nécessaires. Mais avant cela, il est nécessaire d'effectuer plusieurs manipulations chez le médecin traitant:

  • étudier l'histoire de la maladie et l'histoire de la vie - identifier les causes prédisposantes de la formation d'une telle maladie;
  • procéder à un examen approfondi, qui comprend la palpation de la paroi abdominale antérieure dans l'hypochondre droit, ainsi que l'étude de l'état de la peau et des muqueuses. Ceci est fait pour identifier l'intensité des symptômes qui aideront le spécialiste à déterminer l'étendue de la maladie. En outre, il est très important de connaître pour la première fois l'apparition de signes cliniques d'échinococcose du foie.

Ensuite, le médecin prescrit la réalisation d'études en laboratoire:

  • sang - analyse générale et biochimique. La procédure vous permet de détecter des changements dans sa composition.
  • l'urine - nécessaire pour identifier les particules du parasite;
  • crachat - effectué pour détecter la présence d'un ver solitaire;
  • divers tests immunologiques nécessaires à la détection d'anticorps dirigés contre l'agent pathogène.

Les méthodes instrumentales de diagnostic de l'échinococcose du foie comprennent la mise en œuvre de:

  • Ultrasons - vous permet de détecter les kystes et de déterminer l'emplacement exact de leur localisation, leur nombre et leur volume;
  • L'IRM est une méthode de détection des changements pathologiques dans les tissus mous;
  • CT - pour déterminer la taille des tumeurs, leur structure et leur densité;
  • radiographie;
  • biopsies - collecte d'une petite partie de l'organe affecté pour des études histologiques ultérieures.

Souvent, lors du diagnostic, laparoscopie permet l'examen direct des organes abdominaux à l'aide d'un vidéo-endoscope.

Traitement

L’élimination de cette maladie consiste à mettre en oeuvre tout un ensemble de moyens thérapeutiques, notamment:

  • nutrition diététique, à l’exception complète des plats gras et épicés. L'utilisation de grandes quantités de protéines faciles à digérer et l'enrichissement d'aliments contenant des complexes vitaminiques et des minéraux sont recommandés.
  • l'usage de drogues;
  • intervention médicale.

Le traitement médicamenteux de l'échinococcose du foie consiste à prendre des analgésiques et des antiémétiques, moyens permettant de renouveler et de renforcer les fonctions de protection du tissu hépatique. L'utilisation d'anti-inflammatoires pour le traitement de cette maladie est inefficace, mais ils sont prescrits afin d'empêcher le parasite de se propager dans tout le corps et de prévenir l'infection d'autres organes. Leur utilisation pendant et après l'intervention est également nécessaire.

Le traitement chirurgical de l’échinococcose du foie consiste à effectuer plusieurs types d’opérations:

  • radical - sont à enlever le kyste avec la zone touchée du foie;
  • radicalement conditionnel - seule une tumeur est enlevée et la zone traitée avec des agents antiseptiques. Dans de tels cas, il y a un risque de récurrence de l'échinococcose hépatique;
  • palliatif - dans lequel il n'y a pas de guérison complète mais n'améliore que l'état général du patient. La chimiothérapie et l'exposition à de basses températures peuvent être utilisées pour cela;
  • interventions pour éliminer les conséquences. Le choix de la chirurgie est basé sur la présence d'une complication particulière.

Il est souvent possible de parvenir à une guérison complète de la maladie à l'aide d'une intervention chirurgicale. La rechute de la maladie survient assez rarement.

Prévention

Les mesures préventives contre cette affection visent à empêcher le parasite de l'agent pathogène de pénétrer dans l'organisme. Pour cela, vous avez besoin de:

  • suivre les règles d'hygiène personnelle après le contact avec les chiens;
  • se laver les mains à fond avant de manger;
  • enquête régulière sur les personnes dont le travail est lié à la chasse et à l'agriculture;
  • l'élimination de la consommation d'eau provenant de sources naturelles, ainsi que la consommation de fruits et de légumes souillés;
  • effectuer un traitement thermique complet de la viande.

Le pronostic d'un tel trouble, à condition que le traitement opportun est favorable. En cas de formation de complications, l'échinococcose hépatique peut entraîner une invalidité ou la mort.

Si vous pensez que vous avez une échinococcose du foie et que vous présentez les symptômes caractéristiques de cette maladie, votre gastro-entérologue pourra vous aider.

Nous vous suggérons également d'utiliser notre service en ligne de diagnostic des maladies, qui sélectionne les maladies possibles en fonction des symptômes entrés.

La cholangite sclérosante est une pathologie rare du foie. Elle consiste en une inflammation et un blocage des canaux hépatiques à l'intérieur et à l'extérieur de l'organe. Habituellement, lorsque les gens parlent de cette maladie, ils désignent une cholangite sclérosante primitive, dont les causes ne sont pas entièrement comprises. Cette pathologie est déterminée aléatoirement lors des opérations chirurgicales sur l'organe. De plus, la maladie peut être asymptomatique pendant longtemps, donc, même si une inflammation des canaux et leur sclérose avec tissu cicatriciel sont détectées, les symptômes de la maladie chez une personne peuvent ne pas apparaître encore. En même temps, sans traitement rapide, les personnes sont très rapidement confrontées à une maladie grave: insuffisance hépatique.

La stéatose du foie est un processus pathologique associé à une accumulation de graisse dans les cellules de cet organe. La maladie est aussi indépendante et peut donc se développer dans le contexte d’autres troubles. Avec cette maladie, la stéatose du pancréas est assez fréquente. De plus, la maladie peut être focale, c'est-à-dire que les dépôts graisseux sont concentrés en un seul endroit et diffusent - lorsque la graisse se propage sur toute la surface d'un organe.

La stéatohépatite est une maladie inflammatoire du foie qui résulte d'une violation du métabolisme des graisses et du remplacement des cellules hépatiques saines par du tissu conjonctif. Il progresse chez les personnes de différentes catégories d'âge.

La jaunisse mécanique se développe lorsque le processus de sortie de la bile par les voies d'excrétion de la bile est perturbé. Cela est dû à la compression mécanique des canaux par une tumeur, un kyste, une pierre ou d’autres formations. La plupart des femmes souffrent de la maladie et, à un jeune âge, une jaunisse obstructive se développe à la suite d'une cholélithiase; chez les femmes d'âge moyen et plus âgées, la pathologie est une conséquence de processus ressemblant à une tumeur dans l'organe. La maladie peut avoir d'autres noms - jaunisse obstructive, cholestase extrahépatique et autres, mais l'essence de ces pathologies en est une et constitue une violation du courant de la bile, ce qui conduit à l'apparition de symptômes spécifiques et à une violation de la condition humaine.

L'hépatite alcoolique est une maladie inflammatoire du foie qui se développe à la suite d'une utilisation prolongée de boissons contenant de l'alcool. Cette condition est un précurseur du développement de la cirrhose du foie. D'après le nom de la maladie, il devient évident que la principale raison de son apparition est la consommation d'alcool. En outre, les gastro-entérologues identifient plusieurs facteurs de risque.

Avec l'exercice et la tempérance, la plupart des gens peuvent se passer de médicaments.

Foie d'échinocoque

Laisser un commentaire

La maladie la plus courante causée par des parasites est l'échinococcose du foie. La maladie se caractérise par l’apparition d’un kyste dans le foie, dû à la pénétration du parasite dans l’organe interne. Lorsqu'il est rejeté, le patient se plaint d'une faiblesse générale et d'un manque d'appétit. Le patient perd souvent du poids et ressent une lourdeur dans le foie. La nausée et des selles anormales sont caractéristiques de la maladie. Pour diagnostiquer l'échinocoque du foie, il est nécessaire de passer des tests de laboratoire et de mener des études instrumentales. La maladie est dangereuse si elle n'est pas détectée et traitée à temps. En l'absence de traitement, le patient est menacé d'invalidité ou de mort.

Le foie est l’un des habitats «préférés» des vers à échinocoques.

Informations générales

L'échinococcose hépatique est une pathologie chronique. Selon la classification internationale, son code CIM est 10. L'infection hépatique est causée par des vers appartenant au genre Echinococcus. En pathologie, des formations kystiques se forment à l'extérieur de l'organe interne. Le kyste échinococcique du foie est la maladie helminthique la plus répandue.

Dans la plupart des cas, les maladies sont sensibles aux ouvriers agricoles.

Les larves d'Echinococcus parasitent non seulement dans le foie, mais peuvent se déplacer vers d'autres organes internes. Il est possible d'être infecté par des animaux qui sont les propriétaires ultimes des parasites. Traiter l'échinococcose est assez problématique. Souvent, les patients ont besoin d'une intervention chirurgicale, dans laquelle ils retirent une partie du foie parasité.

Degrés et types

En médecine, il existe plusieurs variétés de la maladie, qui diffèrent par l'évolution et les symptômes. Il existe trois stades de la maladie: primaire, modérée et grave. Le premier degré est caractérisé par un parcours asymptomatique et dure parfois plus de 10 ans. La deuxième étape se distingue par des signes pathologiques insignifiants, tandis que les kystes hydatiques du foie continuent à se développer et à pincer les organes internes adjacents. Au stade sévère, les symptômes apparaissent et des complications sont diagnostiquées, affectant le fonctionnement de l'organe interne. Classer ces formes du processus pathologique:

L'échinococcose alvéolaire dure plus longtemps et parfois 10 ans. Avec cette maladie, une personne ne peut avoir aucun autre signe que le jaunissement de la peau. La pathologie kystique n'est pas symptomatique et ne se manifeste en aucune manière avant que le kyste ne grossisse. Lorsque la formation kystique devient importante, la paroi abdominale se gonfle de manière marquée chez le patient.

Causes et pathogenèse

L'échinococcose hépatique est causée par des parasites qui pénètrent dans le corps humain de plusieurs manières. En raison du non-respect des règles d'hygiène personnelle après un contact avec des chiens et des chats, les vers qui vivent sur la fourrure sont transmis à des mains humaines. Les dommages au foie sont dus à l'utilisation de légumes et de fruits non lavés ou d'eau polluée. De cette manière, les enfants sont principalement infectés. Souvent infectés sont exposés à la chasse. Une personne est infectée pendant le processus de découpe de la carcasse ou après avoir consommé de la viande infectée, qui n’a pas été transformée correctement.

Le développement de la maladie passe par plusieurs étapes. D'abord, les œufs d'helminthes entrent dans le tractus gastro-intestinal, puis pénètrent dans le foie avec le flux sanguin. Une fois que les parasites échinococciques sont arrivés dans le foie, la reproduction active et la formation de kystes commencent. Parfois, le processus dure plusieurs années et, dans certains cas, la maladie progresse rapidement et se fait sentir en quelques semaines ou quelques mois. Un cercle de kyste forme une capsule constituée de tissu fibreux. Une personne peut avoir simultanément plusieurs kystes de tailles différentes.

Les principaux symptômes de l'échinococcose du foie

Selon le stade de la pathologie, différents symptômes apparaissent. Au début, l'échinococcose hépatique ne montre aucun signe. À mesure que le kyste grossit, divers symptômes apparaissent. Le premier signe de maladie est la rougeur de la peau, qui provoque des démangeaisons et des brûlures. Au fil du temps, le patient s’inquiète de ces symptômes:

Les vers dans le foie se feront sentir comme un échec dans la digestion et les selles, des douleurs dans l'hypochondre et l'estomac, des brûlures d'estomac.

  • des nausées et des vomissements;
  • lourdeur dans l'hypochondre sur le côté droit;
  • douleur dans la partie supérieure de l'abdomen;
  • brûlures d'estomac;
  • selles perturbées et décoloration des matières fécales.

Le diagnostic de l'échinococcose hépatique indiquera une augmentation de la taille de l'organe interne. Si vous commencez la pathologie, il y aura une phase sévère, caractérisée par des symptômes particulièrement prononcés. Le patient a des kystes qui sont enterrés et, dans la plupart des cas, sont rompus, ce qui conduit à un abcès. Au dernier stade, on note une insuffisance hépatique provoquée par un dysfonctionnement d'organe.

Complications possibles

Si vous ne détectez pas la maladie en temps voulu, un certain nombre de complications nuisent grandement à la santé humaine. Sur le fond de l'échinococcose développer une paralysie et une cirrhose. Souvent, une personne en phase terminale développe une hémorragie interne importante. Le patient peut avoir une rupture des ventricules cardiaques et un choc anaphylactique. Dans la plupart des cas, une maladie du foie provoque une accumulation de liquide dans la cavité abdominale. Souvent, sur le fond de l'échinococcose du foie, les parasites infectent les organes voisins.

Diagnostics

Pour diagnostiquer la maladie, appliquez des méthodes de recherche instrumentale et de laboratoire. Tout d'abord, le médecin s'intéresse aux signes et spécifie le type d'activité du patient. Une enquête approfondie permet de déterminer rapidement la cause de l’infection. Ensuite, le patient fait don d'urine et de sang pour une analyse générale. Appliquez des tests de laboratoire tels que des tests immunologiques, permettant d'identifier avec précision l'échinococcose de l'organe interne. Une étude importante est un test biochimique du foie, avec lequel vous pouvez évaluer la fonction des hépatocytes. Le diagnostic inclut les méthodes de recherche instrumentales suivantes:

  • échographie des voies biliaires et du foie;
  • radiographie générale des organes internes situés dans la cavité abdominale;
  • imagerie par résonance magnétique;
  • tomographie par émission de photons uniques.

En utilisant les procédures ci-dessus, la formation kystique est visualisée, sa taille et sa structure sont étudiées. En utilisant les méthodes de recherche énumérées, le médecin peut évaluer l’état du foie et détecter les voies biliaires élargies. Tous ces signes indiquent un développement compliqué de la maladie. Très souvent, une biopsie de ponction est prescrite, dans laquelle le fluide kystique est prélevé pour analyse.

Traitement de la maladie

Le traitement de l'échinococcose hépatique dans les premiers stades est possible avec l'aide d'un traitement conservateur. On prescrit au patient un régime alimentaire spécial, qui exclut les aliments gras et frits. Il devrait être augmenté dans le régime alimentaire quotidien des aliments faciles à digérer et contenant de grandes quantités de protéines. Les médicaments antihelminthiques sont prescrits en fonction de l'évolution et de l'étendue des dommages. Pour soulager la douleur, prescrit des analgésiques.

On montre au patient qu'il prend des médicaments destinés à la reprise des fonctions des tissus de l'organe interne. Dans certains cas, il est recommandé de prendre des anti-inflammatoires. Ils aident à prévenir l’infection des organes voisins et à prévenir la propagation des vers. Ces médicaments sont indiqués après une intervention chirurgicale pour éliminer une formation kystique.

Intervention chirurgicale

La chirurgie du foie est utilisée lorsqu'un organe interne est blessé, lorsqu'un gros kyste s'est formé ou qu'il existe des complications. L'opération est effectuée par plusieurs méthodes. Il y a une chirurgie radicale dans laquelle une tumeur et une partie du foie blessé sont enlevés. En cas de chirurgie radicalement conditionnelle, seul le kyste est éliminé et la zone où l'opération a été effectuée est traitée avec des antiseptiques. Cette méthode chirurgicale ne sauve pas une personne du risque de récurrence de l'échinococcose.

La chirurgie palliative implique l’utilisation d’une chimiothérapie ou de schémas thérapeutiques utilisant une exposition à de basses températures. Cette méthode n'élimine pas complètement la pathologie, mais n'améliore que partiellement l'état du patient. Une intervention chirurgicale est également réalisée, dans laquelle les conséquences de la pathologie sont éliminées. Le type d’opération est directement lié aux complications existantes. Souvent, le patient peut être complètement guéri à l'aide d'un traitement chirurgical. Dans de rares cas, une rechute est difficile à traiter.

Pronostic et prévention

Si une maladie est identifiée rapidement, elle est traitée en toute sécurité et la personne reprend sa vie normale. Dans la forme sévère du cours ou des complications associées, une personne présente une insuffisance hépatique, ce qui affecte négativement son état général. Pour prévenir la maladie, vous devez maintenir une bonne hygiène et vous laver les mains après le contact avec des animaux. Vous ne devez pas boire d'eau de source inconnue, et les fruits et les légumes doivent être soigneusement lavés avant utilisation. Il est recommandé avant la consommation de viande achetée sur le marché ou au supermarché de produire son traitement thermique. Il est conseillé aux personnes vivant dans les zones rurales et contenant du bétail de se rendre régulièrement dans la ville et d’effectuer un diagnostic complet à l’aide de méthodes de recherche modernes.


Article Précédent

Génotype et phénotype.

Article Suivant

Hépatite C Diet

Articles Connexes Hépatite