Comment traiter l'hépatite chronique, ce qu'il faut savoir?

Share Tweet Pin it

Le foie est impliqué dans le processus de digestion, régule le métabolisme et constitue le "laboratoire chimique" d'un organisme vivant. Infectieux...

Comment traiter l'hépatite chronique, ce qu'il faut savoir?

Le foie est impliqué dans le processus de digestion, régule le métabolisme et constitue le "laboratoire chimique" d'un organisme vivant. Les lésions infectieuses, l’exposition à des substances toxiques, l’abus d’alcool, la prise de drogues entraînent une altération de la fonction hépatique en raison du développement du processus inflammatoire dans les cellules du foie.

L'hépatite chronique est une pathologie du foie caractérisée par des lésions des cellules du foie et par le développement d'inflammations et de processus dystrophiques dans le parenchyme hépatique. L'inflammation provient de la forme aiguë de l'hépatite avec diagnostic tardif, traitement insuffisant ou inefficace, violation du régime alimentaire, en prenant de l'alcool, etc.

Classification de l'hépatite. Par étiologie, l'hépatite chronique est divisée en quatre types:

1. viral;
2. toxique;
3. toxique-allergique;
4. alcoolique.

Par la nature de la maladie sont distingués:

  • hépatite chronique persistante. Il se caractérise par un long processus inflammatoire lent et lent, avec des symptômes flous. Bien traitable.
  • hépatite chronique active. Caractérisé par le développement agressif de la maladie avec des signes cliniques graves. Difficile à traiter. Souvent caractérisé par une évolution maligne suivie par le développement d'une cirrhose ou d'un cancer du foie.

Hépatite virale chronique A, B, C, D, E, F, G, H - lésions infectieuses du foie avec altérations destructives et proliférantes du tissu hépatique.

VHA - Les enfants atteints d'hépatite virale A sont plus susceptibles de tomber malades. La source d'infection est une personne malade. Le virus pénètre dans l'organisme par l'eau, par ingestion de nourriture et par contact avec le patient. Caractérisé par la saisonnalité de la maladie. Dans 90% des cas, le VHA est toléré «sur les pieds» en raison de l'absence de symptômes cliniques de la maladie.

Virus de l'hépatite B - contient 4 antigènes, le principal - antigène HBS. Le malade et le porteur du virus sont des sources d’infection.

  • parentéral (à travers le sang, à travers des instruments médicaux);
  • sexuelle;
  • vertical - dans le lait maternel;
  • par des baisers;
  • ménage - dans le foyer du porteur antigène HBS avec contact prolongé, assainissement médiocre, lors de l'utilisation d'articles ménagers courants.

Le virus de l'hépatite C est un tueur silencieux. Le virus est très petit, variable et provient de régions chaudes. Contenue dans tous les environnements biologiques: dans le sang, l'urine, la salive, le sperme et le lait maternel. Les voies d'infection sont les mêmes que dans l'hépatite virale B. La maladie est dangereuse car les anticorps contre l'agent pathogène se développent lentement. Le résultat - diagnostic tardif et évolution chronique.

Virus de l'hépatite D défectueux, ne provoque pas la maladie elle-même. Plus souvent accompagné de virus B et C.

Le virus de l'hépatite E - épris de chaleur, venait d'Asie centrale. Voies d'infection, comme dans l'hépatite A. Caractérisées par le caractère saisonnier de la maladie (comme dans l'hépatite A). Le virus est particulièrement dangereux pour les femmes enceintes. Cause une grande mortalité et une pathologie du fœtus.

Les virus de l'hépatite F, G, H sont mal compris. Ils appartiennent aux infections transmissibles par le sang, comme les virus B, C, D.

Causes de l'hépatite chronique. Lorsqu'elles sont infectées par des virus, les cellules du foie, les hépatocytes, sont affectées. Il y a violation de toutes les fonctions, y compris le métabolisme des pigments. Au cours des dernières années, le diagnostic opportun de l'hépatite virale s'est compliqué en raison du flou du tableau clinique, de l'absence de jaunisse et de la visite tardive du médecin lorsque la maladie devient chronique, au cours de laquelle les périodes d'exacerbation alternent avec une rémission à court terme.

L'hépatite toxique chronique se développe à la suite d'une ingestion et d'une exposition prolongée du foie à des substances nocives. Ce groupe comprend les déchets industriels toxiques, les médicaments à effet hépatotoxique, les stupéfiants, les toxines fongiques, l’alcool, etc. Lorsque le corps est systématiquement intoxiqué par des substances toxiques, il se produit une inflammation du tissu hépatique, une altération du fonctionnement de l’organe touché et la mort des hépatocytes.

Le développement de l'hépatite chronique toxique-allergique est causé par les effets toxiques des médicaments qui provoquent une réaction allergique auto-immune dans le foie. La perturbation du système immunitaire du corps entraîne la destruction des hépatocytes sains. Le résultat est une fonction hépatique anormale. La maladie se développe lentement. Le mécanisme de son développement est insuffisamment étudié.

L'hépatite alcoolique se développe avec un abus d'alcool prolongé. Sous l'influence des produits de décomposition de l'alcool, les cellules du foie sont lentement détruites puis remplacées par du tissu conjonctif.

Symptômes de l'hépatite chronique. Les manifestations cliniques de l'hépatite chronique ne dépendent pas de l'étiologie de la maladie et se manifestent par les mêmes symptômes.

1) Syndrome asténo-végétatif, avec fatigue accrue, irritabilité, troubles du sommeil, diminution des performances
2) Le syndrome dyspeptique, qui se caractérise par des symptômes tels que nausées, douleurs et une sensation de lourdeur dans le côté droit, parfois des vomissements, de la diarrhée.
3) Le syndrome de Catarrhal se manifeste par une inflammation du nasopharynx, une congestion nasale, une légère augmentation de la température corporelle.
4) Arthralgie, dans laquelle les douleurs nocturnes dans les grosses articulations sont troublantes.
5) Jaune mineur de la peau et des muqueuses visibles.
6) Prurit à la suite d'une cholestase (stagnation de la bile).

Diagnostic de l'hépatite chronique. Lors de la manipulation d'un patient souffrant de telles plaintes, il est nécessaire de procéder à une collecte approfondie de l'anamnèse, à une inspection avec percussion et à la palpation du foie. Les tests suivants sont généralement prescrits:

1. test sanguin de laboratoire:

  • pour la bilirubine;
  • enzymes hépatiques;
  • sur HBSAg et autres marqueurs.

2. test d'urine pour les pigments d'urobiline et de bile;
3. l'analyse des matières fécales sur la sterkobilin;
4. échographie des organes abdominaux;
5. CTG du foie;
6. biopsie de ponction - selon les indications.

La tomodensitométrie et l'échographie sont prescrites non seulement pour déterminer l'emplacement et l'étendue des lésions hépatiques, mais également pour le diagnostic différentiel d'hépatose graisseuse, de cirrhose, de lésion kystique et de néoplasme malin du foie. Ils accompagnent souvent l'évolution d'une hépatite chronique.

Traitement de l'hépatite chronique. En période d'exacerbation d'une hépatite chronique, l'hospitalisation du patient est nécessaire. Le traitement hospitalier est effectué avec le rendez-vous du repos au lit, un régime strict et une thérapie de base. Dans les cas d'hépatite virale, des médicaments antiviraux sont prescrits (interféron leucocytaire, ribovirine, lamivudine), des prébiotiques pour normaliser les intestins, des hépatoprotecteurs pour protéger et entretenir le foie atteint, des vitamines B, des cholérétiques et des hormones corticostéroïdes pour soulager l'inflammation.

Il est recommandé de prendre des décoctions à base de plantes d'infusions avec une action anti-inflammatoire. Pour le traitement de l'hépatite toxique, il est nécessaire d'éviter le contact avec une substance toxique. Et le foie va se récupérer.

Dans les cas d'hépatite allergique toxique, les cytostatiques sont prescrits en association avec une hormonothérapie. En cas de maladie grave ne pouvant faire l'objet d'un traitement conservateur, une greffe du foie est indiquée. En cas d'hépatite alcoolique, il suffit d'arrêter de prendre des boissons alcoolisées et de suivre un traitement de désintoxication au moyen de solutions intraveineuses de glucose et de solutions salines.

Régime alimentaire pour l'hépatite chronique. Le régime alimentaire joue un rôle important dans le traitement de l'hépatite chronique. En milieu hospitalier, les patients reçoivent le régime n ° 5, qui comprend des aliments riches en protéines et contenant des substances qui favorisent la combustion des graisses.

Le contenu des produits contenant les vitamines A et B devrait être essentiel dans le régime alimentaire. Ils aident à restaurer la fonction de l'organe touché. Parmi les produits laitiers, on recommande le fromage cottage, le beurre, le fromage et le kéfir. Pour l’accumulation de glycogène, le régime alimentaire comprend des glucides faciles à digérer, qui se trouvent dans le sucre, la confiture et le miel. Bien boire, vous pouvez utiliser des jus de fruits, des boissons aux fruits, de la gelée, des boissons aux fruits, du thé doux et sucré avec du miel ou de la confiture. Lors de la cuisson, des huiles végétales sont utilisées. Les repas doivent être fractionnés - 5 à 6 fois par jour. Le régime doit être suivi en période de rémission pour éviter le développement d'une exacerbation.

Il est interdit de manger des viandes et poissons gras, des bouillons de champignons et de viande, des conserves au vinaigre, des conserves au vinaigre, des plats épicés et des assaisonnements contenant du poivre, de la moutarde, de l'ail et des oignons, des aliments fumés et frits, des crèmes grasses, de la pâtisserie au four, de la crème glacée. L'alcool est strictement contre-indiqué!

La prévention. Les mesures préventives visent à prévenir l’infection en cas d’hépatite virale A et B. La vaccination systématique obligatoire, l’utilisation d’instruments stériles à usage unique, puis l’élimination des déchets dans les hôpitaux, l’hygiène. La lutte contre l'alcoolisme, en prévenant l'ingestion de poisons hépatiques, vise à prévenir le développement d'une hépatite non infectieuse.

Hépatite chronique

L'hépatite chronique est une maladie inflammatoire caractérisée par des modifications fibreuses et nécrotiques des tissus et des cellules du foie sans perturber la structure des lobules et des signes d'hypertension portale. Dans la plupart des cas, les patients se plaignent d’hypochondre droit, de nausées, de vomissements, d’anorexie et de selles, de faiblesses, de performances diminuées, de perte de poids, de jaunisse et de démangeaisons cutanées. Les mesures de diagnostic consistent à effectuer une analyse biochimique du sang, une échographie des organes abdominaux, une biopsie du foie. Le traitement vise à neutraliser la cause de la pathologie, à améliorer l'état du patient et à atteindre une rémission stable.

Hépatite chronique

L'hépatite chronique est une lésion inflammatoire du parenchyme et du stroma du foie, qui se développe sous l'action de diverses causes et dure plus de 6 mois. La pathologie est un grave problème socio-économique et clinique en raison de l'augmentation constante de l'incidence. Selon les statistiques, il y a 400 millions de patients atteints d'hépatite B chronique et 170 millions de patients atteints d'hépatite C chronique, avec plus de 50 millions d'hépatites B nouvellement diagnostiquées et 100 à 200 millions d'hépatites C. Chaque année, l'hépatite chronique est environ 70% de la structure globale des processus pathologiques du foie. La maladie survient à une fréquence de 50 à 60 cas pour 100 000 habitants, l'incidence est plus sensible chez les hommes.

Au cours des 20 à 25 dernières années, de nombreuses informations importantes sur l'hépatite chronique ont été accumulées, le mécanisme de son développement est devenu clair, c'est pourquoi des traitements plus efficaces ont été développés et améliorés en permanence. Des enquêteurs, des thérapeutes, des gastro-entérologues et d'autres spécialistes étudient la question. L'issue et l'efficacité du traitement dépendent directement de la forme d'hépatite, de l'état général et de l'âge du patient.

Classification de l'hépatite chronique

L'hépatite chronique est classée selon plusieurs critères: étiologie, degré d'activité de la pathologie, données de biopsie. Pour des raisons d'occurrence, les hépatites virales chroniques B, C, D, A, médicinales, auto-immunes et cryptogéniques (d'étiologie incertaine) sont isolées. Le degré d'activité des processus pathologiques peut être différent:

  • minimum - AST et ALT sont 3 fois plus élevés que la normale, augmentation du test au thymol à 5 ​​U, augmentation de la gamma globuline jusqu'à 30%;
  • augmentation modérée de la concentration en ALT et en AST de 3 à 10 fois, test au thymol de 8 U, gamma globulines de 30 à 35%;
  • sévère - AST et ALT sont plus de 10 fois supérieurs à la normale, le test au thymol dépasse 8 U, les gamma globulines dépassent 35%.

Sur la base d'un examen histologique et d'une biopsie, on distingue 4 stades d'hépatite chronique.

Stade 0 - pas de fibrose

Stade 1 - fibrose périportale mineure (prolifération de tissu conjonctif autour des cellules du foie et des voies biliaires)

Stade 2 - fibrose modérée avec septa porto-portail: le tissu conjonctif, en expansion, forme des cloisons (septa) qui unissent les voies portales adjacentes formées par les branches de la veine porte, de l'artère hépatique, des canaux biliaires, des vaisseaux lymphatiques et des nerfs. Les voies portales sont situées aux coins du lobule hépatique, qui a la forme d'un hexagone

Stade 3 - fibrose forte avec septa porto-port

Stade 4 - signes d'architectonique altérée: prolifération significative du tissu conjonctif avec modification de la structure du foie.

Causes et pathogenèse de l'hépatite chronique

La pathogenèse de diverses formes d'hépatite chronique est associée à des lésions des cellules du tissu et du foie, à la formation d'une réponse immunitaire, à l'inclusion de mécanismes auto-immuns agressifs qui contribuent au développement d'une inflammation chronique et la soutiennent pendant une longue période. Mais les experts identifient certaines caractéristiques de la pathogenèse, en fonction des facteurs étiologiques.

La cause de l'hépatite chronique est souvent l'hépatite virale B, C, D, parfois parfois transférée. Chaque agent pathogène a un effet différent sur le foie: le virus de l'hépatite B ne provoque pas la destruction des hépatocytes, le mécanisme de développement pathologique est associé à la réponse immunitaire au microorganisme, qui se reproduit activement cellules du foie et autres tissus. Les virus de l'hépatite C et D ont un effet toxique direct sur les hépatocytes, entraînant leur mort.

La deuxième cause courante de pathologie est considérée comme une intoxication du corps, provoquée par une exposition à l’alcool, à des médicaments (antibiotiques, médicaments hormonaux, médicaments antituberculeux, etc.), à des métaux lourds et à des produits chimiques. Les toxines et leurs métabolites, qui s'accumulent dans les cellules du foie, provoquent leur dysfonctionnement, l'accumulation de bile, de graisse et de désordres métaboliques, entraînant une nécrose des hépatocytes. De plus, les métabolites sont des antigènes auxquels le système immunitaire répond activement. De plus, l'hépatite chronique peut se former à la suite de processus auto-immuns associés à l'infériorité des suppresseurs de T et à la formation de lymphocytes T toxiques pour les cellules.

Une alimentation irrégulière, un abus d'alcool, un mode de vie inapproprié, des maladies infectieuses, le paludisme, une endocardite, diverses maladies du foie entraînant des troubles métaboliques des hépatocytes peuvent provoquer le développement d'une pathologie.

Symptômes de l'hépatite chronique

Les symptômes de l'hépatite chronique sont variables et dépendent de la forme de la pathologie. Les signes avec un processus peu actif (persistant) sont mal exprimés ou complètement absents. L'état général du patient ne change pas, mais la détérioration est probable après un abus d'alcool, une intoxication, une carence en vitamines. Il peut y avoir une douleur mineure dans l'hypochondre droit. Au cours de l'inspection, un grossissement modéré du foie est détecté.

Les signes cliniques de la forme active (progressive) de l'hépatite chronique sont prononcés et se manifestent dans leur intégralité. La plupart des patients ont un syndrome dyspeptique (flatulences, nausées, vomissements, anorexie, distension abdominale, changement de selles), syndrome asthéno-végétatif (faiblesse grave, fatigue, baisse de la performance, perte de poids, insomnie, maux de tête), syndrome d'insuffisance hépatique apparition de liquide dans la cavité abdominale, saignement des tissus), douleurs abdominales prolongées ou récurrentes à droite. Dans le contexte de l'hépatite chronique, la taille de la rate et des ganglions lymphatiques régionaux augmente. En raison de la violation de l'écoulement de la bile, la jaunisse se développe, des démangeaisons. On trouve également des veines d'araignée sur la peau. Au cours de l'inspection a révélé une augmentation de la taille du foie (une part diffuse ou excitante). Foie dense, douloureux à la palpation.

L'hépatite virale chronique D est particulièrement difficile, elle se caractérise par une insuffisance hépatique prononcée. La plupart des patients se plaignent de jaunisse et de démangeaisons cutanées. Les signes extrahépatiques sont diagnostiqués en plus des signes hépatiques: lésion des reins, des muscles, des articulations, des poumons, etc.

La particularité de l'hépatite C chronique est une évolution persistante à long terme. Plus de 90% des cas d'hépatite C aiguë sont complétés par une chronisation. Les patients ont noté un syndrome asthénique et une légère augmentation du foie. Le cours de la pathologie est vallonné et se termine en quelques décennies par une cirrhose dans 20 à 40% des cas.

L'hépatite chronique auto-immune survient chez les femmes de 30 ans et plus. La pathologie est caractérisée par une faiblesse, une fatigue accrue, une couleur jaune de la peau et des muqueuses, une douleur du côté droit. Chez 25% des patients, la pathologie ressemble à une hépatite aiguë avec syndrome dyspeptique et asthénovégétatif, fièvre. Les symptômes extrahépatiques surviennent chez un patient sur deux et sont associés à des lésions des poumons, des reins, des vaisseaux sanguins, du cœur, de la thyroïde et d’autres tissus et organes.

L'hépatite chronique médicamenteuse est caractérisée par de multiples symptômes, l'absence de symptômes spécifiques, parfois la pathologie est masquée par un processus aigu ou un ictère mécanique.

Diagnostic de l'hépatite chronique

Le diagnostic de l'hépatite chronique devrait être opportun. Toutes les procédures sont effectuées dans le département de gastro-entérologie. Le diagnostic final est établi sur la base du tableau clinique, des examens instrumentaux et de laboratoire: test sanguin pour les marqueurs, échographie des organes abdominaux, reoépathographie (étude de l'apport sanguin au foie), biopsie du foie.

Un test sanguin vous permet de déterminer la forme de la pathologie en détectant des marqueurs spécifiques - il s’agit de particules de virus (antigènes) et d’anticorps, formés à la suite de la lutte contre un micro-organisme. Pour les hépatites virales A et E, un seul type de marqueur est caractéristique: l’IgM anti-VHA ou l’IgM anti-VHE.

Dans l'hépatite virale B, plusieurs groupes de marqueurs peuvent être détectés, leur nombre et leur ratio indiquent le stade de la pathologie et le pronostic: antigène de surface B (HBsAg), anticorps anti-antigène nucléaire Anti-HBc, Anti-HBclgM, HBeAg, Anti-HBe (il n'apparaît qu'après achèvement du processus), anti-HBs (formé par l’adaptation de l’immunité au microorganisme). Le virus de l'hépatite D est identifié sur la base de l'anti-HDIgM, de l'anti-HD total et de l'ARN de ce virus. Le principal marqueur de l'hépatite C est l'anti-VHC, le second est l'ARN du virus de l'hépatite C.

Les fonctions du foie sont évaluées sur la base d'analyses biochimiques et, plus précisément, de la détermination des concentrations en ALT et en AST (aminotransférase), en bilirubine (pigment biliaire), en phosphatase alcaline. Dans le contexte de l'hépatite chronique, leur nombre augmente considérablement. Les dommages aux cellules du foie entraînent une forte diminution de la concentration d'albumine dans le sang et une augmentation significative du nombre de globulines.

Échographie des organes abdominaux - un moyen de diagnostic sans douleur et sans danger. Il vous permet de déterminer la taille des organes internes et d'identifier les changements survenus. La méthode de recherche la plus précise est la biopsie du foie. Elle vous permet de déterminer la forme et le stade de la pathologie, ainsi que de choisir la méthode de traitement la plus efficace. Sur la base des résultats, on peut juger de l’ampleur du processus, de sa gravité ainsi que du résultat probable.

Traitement de l'hépatite chronique

Le traitement de l'hépatite chronique vise à éliminer la cause de la pathologie, à atténuer les symptômes et à améliorer l'état général. La thérapie doit être complète. La plupart des patients reçoivent un traitement de base visant à réduire la charge sur le foie. Tous les patients atteints d'hépatite chronique ont besoin de réduire leur effort physique, un mode de vie peu actif, une demi-heure de coucher, le nombre minimum de médicaments, ainsi qu'une alimentation complète enrichie en protéines, vitamines et minéraux (alimentation n ° 5). Souvent utilisé en vitamines: B1, B6, B12. Il est nécessaire d’exclure les aliments gras, frits, fumés, en conserve, les épices, les boissons fortes (thé et café) ainsi que l’alcool.

Lorsque la constipation survient, des laxatifs doux sont présentés pour améliorer la digestion - préparations enzymatiques sans bile. Des hépatoprotecteurs sont prescrits pour protéger les cellules du foie et accélérer le processus de récupération. Ils doivent être pris jusqu'à 2-3 mois. Il est donc souhaitable de répéter le traitement plusieurs fois par an. Dans le syndrome asténo-végétatif sévère, les multivitamines, des adaptogènes naturels sont utilisés.

L'hépatite chronique virale est peu susceptible de traitement, les immunomodulateurs jouent un rôle important, ils affectent indirectement les microorganismes et activent l'immunité du patient. Il est interdit d'utiliser ces médicaments vous-même car ils ont des contre-indications et des fonctionnalités.

Une place particulière parmi ces médicaments occupe les interférons. Ils sont prescrits sous forme d'injections intramusculaires ou sous-cutanées jusqu'à 3 fois par semaine; il peut provoquer une augmentation de la température corporelle, il est donc nécessaire de prendre des médicaments antipyrétiques avant l'injection. Un résultat positif après traitement par interféron est observé dans 25% des cas d'hépatite chronique. Chez les enfants, ce groupe de médicaments est utilisé sous forme de suppositoires rectaux. Si l'état du patient le permet, un traitement intensif est utilisé: les préparations d'interféron et les antiviraux sont utilisés à fortes doses. Par exemple, ils combinent l'interféron avec la ribavirine et la rimantadine (en particulier pour l'hépatite C).

La recherche constante de nouveaux médicaments a conduit au développement d'interférons pégylés, dans lesquels la molécule d'interféron est connectée au polyéthylène glycol. De ce fait, le médicament peut rester plus longtemps dans le corps et combattre les virus pendant longtemps. Ces médicaments sont très efficaces, ils peuvent réduire la fréquence de leur consommation et prolonger la période de rémission de l'hépatite chronique.

Si l'hépatite chronique est causée par une intoxication, un traitement de désintoxication doit être mis en place, de même que la pénétration de toxines dans le sang doit être empêchée (sevrage du médicament, alcool, arrêt de la production de produits chimiques, etc.).

L'hépatite chronique auto-immune est traitée avec des glucocorticoïdes en association avec de l'azathioprine. Les médicaments hormonaux sont pris par voie orale, après le début de l'effet de leur dose est réduite au minimum acceptable. En l'absence de résultats, une transplantation hépatique est prescrite.

Prévention et pronostic de l'hépatite chronique

Les patients et les porteurs du virus de l'hépatite ne représentent pas un grand danger pour les autres, car l'infection par les gouttelettes en suspension dans l'air et les ménages est exclue. Vous ne pouvez être infecté qu'après un contact avec du sang ou d'autres liquides organiques. Pour réduire le risque de développer une pathologie, vous devez utiliser une contraception barrière lors des rapports sexuels. Ne prenez pas les articles d'hygiène d'autres personnes.

L'immunoglobuline humaine est utilisée pour la prophylaxie d'urgence de l'hépatite B le premier jour après une éventuelle infection. La vaccination contre l'hépatite B est également indiquée, mais aucune prophylaxie spécifique d'autres formes de cette pathologie n'a été mise au point.

Le pronostic de l'hépatite chronique dépend du type de maladie. Les formes posologiques sont presque complètement guéries, les auto-immunes répondent également bien au traitement, les virus rarement résolus, le plus souvent, ils se transforment en cirrhose du foie. La combinaison de plusieurs agents pathogènes, par exemple les hépatites B et D, provoque le développement de la forme la plus grave de la maladie, qui progresse rapidement. L'absence de traitement adéquat dans 70% des cas entraîne une cirrhose du foie.

Comment traiter l'hépatite C à la maison - médicaments efficaces et remèdes populaires

Aujourd'hui, environ 2% de la population souffre de cette maladie et ce taux augmente chaque année. Ils associent la dynamique au facteur de progression de la toxicomanie, car dans 80% des cas, l’infection chez les jeunes se fait par injection intraveineuse. L'hépatite C - le traitement peut être effectué avec des médicaments, des remèdes populaires, aidera à suivre un mode de vie sain. Le danger de la maladie est associé à de fréquentes transitions vers la forme chronique, il est donc important de connaître les signes, les méthodes d'infection. Avec un traitement approprié et opportun, 60 à 80% des patients se débarrassent du virus.

Qu'est-ce que l'hépatite C?

La maladie est reconnue comme étant virale, l’agent en cause est le VHC et C est la forme la plus grave de l’hépatite, ce qui est dangereux pour la variabilité génétique. Une grande capacité de mutation entraîne le risque de développer de nouvelles espèces. Les scientifiques ont identifié 7 génotypes principaux, chaque groupe pouvant contenir jusqu'à 40 sous-espèces. L'hépatite affecte le sang par le foie. Le virus est fatal aux cellules de cet organe, l’endommageant et conduisant à la cirrhose ou au cancer du foie. La source de la maladie reconnaissait les patients actifs, les patients porteurs de virus latents.

La condition pour l'hépatite C est que l'agent pathogène pénètre dans le sang par une infection parentérale ou instrumentale. Cela peut arriver dans de tels cas:

  • lors du partage de manucure, accessoires de rasage;
  • lors du tatouage, perçage corporel avec des instruments contaminés par le sang du patient;
  • lorsque vous utilisez une seringue pour injection;
  • pendant la transfusion;
  • au cours de la procédure sur un appareil d'hémodialyse;
  • sexuellement (la probabilité de contact non protégé est de 3 à 5%);
  • de mère à enfant (environ 5% des cas, souvent à la naissance).

Les symptômes

Au stade initial, il est difficile d'identifier l'hépatite, car les signes peuvent être attribués à d'autres maladies. Une fois dans le corps, le virus passe d'abord par une période d'incubation. Outre le stade aigu, ses symptômes ressemblent à ceux de la grippe:

  • activité réduite;
  • l'appétit diminue;
  • mal de tête;
  • nausée, faiblesse;
  • fatigue

Le processus difficile de l'évolution de la maladie passe avec des complications supplémentaires. Vous pouvez détecter une maladie à un stade ultérieur pour des symptômes plus graves:

  • couleur jaune de la peau;
  • perte de cheveux;
  • l'anémie, l'urine s'assombrit et les matières fécales se fanent;
  • nausée, vomissement;
  • il y a des sensations douloureuses dans l'hypochondre droit;
  • la dépression peut se développer;
  • les analyses de sang cliniques montrent une augmentation du nombre de bilirubine, l'étude d'échantillons de foie donne des marqueurs spécifiques.

Est-il possible de récupérer?

En fonction du génotype, le traitement dure 3 mois à 72 semaines. Hépatite C - le traitement jusqu'à la guérison complète est possible. Le début de la rémission complète après un traitement se produit dans 20 à 40% des cas. La réponse à la question de savoir comment guérir l'hépatite C pour toujours dépend de la détection rapide du virus et du traitement approprié. Lorsque l'hépatite est détectée au stade initial, un traitement rapide aide la maladie à ne pas devenir chronique.

Traitement de l'hépatite C

Une thérapie réussie comprend une approche intégrée: les médicaments sont combinés aux méthodes traditionnelles, un régime alimentaire, des examens réguliers, des patients sont surveillés en ce qui concerne l'effort physique et un régime de repos. Le traitement vise de telles actions:

  • éliminer le virus du sang;
  • réduire, supprimer le processus inflammatoire dans le foie;
  • prévenir la formation de tumeurs, la transformation en cirrhose.

Comment traiter l'hépatite C devrait être un spécialiste. Il prescrit des médicaments en tenant compte des caractéristiques individuelles de l'organisme, du génotype du virus, de la gravité de la maladie. Pour ce faire, l'hépatologue effectue un examen complet:

  • sur rendez-vous personnel, recueille l'historique de la maladie et étudie les évaluations du patient;
  • prescrit des analyses de sang, d'urine;
  • Des échographies du foie et une biopsie de l'organe sont effectuées.

Drogues

Les mesures de rétablissement ne doivent être prescrites que par un médecin. Préparations pour le traitement de l'hépatite C utilisées auparavant plus souvent sur la base d'interféron et de ribavirine. Ces médicaments donnent des résultats positifs dans le traitement de 2 et 3 génotypes du virus - 70 à 80% de la récupération réussie, avec 1 et 4 à 45-70%. Aujourd'hui, les patients ont besoin de médicaments sans interféron.

L'interféron alpha - un outil visant à prévenir l'émergence de nouvelles cellules infectées. Le traitement dure au moins 12 semaines et il est nécessaire de passer chaque mois des tests pour connaître le nombre de cellules virales dans le corps. L'avantage est que l'utilisation de médicaments empêche le développement de la cirrhose, le cancer. Les inconvénients comprennent les effets secondaires - les 12 premières heures d’action, la température augmente, il ya une faiblesse, le médicament a une contre-indication au traitement du VIH-infecté.

Le sofosbuvir est un médicament sans interféron disponible sous forme de pilule. Il a un effet sur le virus, dans lequel ce dernier ne peut pas se multiplier et se développer. En plus des médicaments - l’outil n’a pas d’effets secondaires, il est facilement toléré, même par les personnes âgées, il restaure également la fonction du foie. L'inconvénient est que le médicament n'a pas été testé chez l'enfant, il n'est donc pas recommandé avant 18 ans. En thérapie, il est utilisé en association avec Daclatasfair.

Thérapie antivirale

Les médicaments spécifiques qui combattent l'agent responsable de la maladie sont la ribavirine, la remantadine et le zeffix. Le premier est un moyen de thérapie antivirale, qui aide à réduire la concentration de l'agent pathogène dans le corps en agissant sur sa reproduction. Il convient de noter l'avantage de la grande efficacité associée aux préparations d'interféron, aux inconvénients du fait que l'un des effets secondaires est l'anémie hémolytique liée à la dose.

Remantadin est une pilule prescrite en remplacement du médicament précédent. Plus les médicaments - moins coûteux, moins - la possibilité d'exacerbation de maladies chroniques. Hépatite C - Le traitement antiviral est effectué par Zeffix. Il empêche l'apparition de nouvelles cellules infectées. De plus, le médicament - il est prescrit pour intolérance à la ribavirine et pendant la grossesse, aux inconvénients - efficacité plus faible, ce qui augmente la durée du traitement.

Traitement du foie

Ce corps prend le poids. Il est important de traiter avec l'utilisation d'hépatoprotecteurs, qui contribuent à la restauration des cellules endommagées. Ceux-ci peuvent être des médicaments à base de phospholipides essentiels, silymarine, adémétionine, acide ursodésoxycholique. L'essentiel N à partir de composants naturels est reconnu comme l'un des moyens efficaces. Les phospholipides, qui en font partie, participent à la construction des cellules, contribuant ainsi à la restauration du foie. L'outil est naturel, les inconvénients incluent la nécessité de suivre un long traitement.

Caractéristiques du traitement des femmes enceintes

La forme aiguë de la maladie peut être dangereuse à la fois pour le fœtus et pour la femme. L'usage de médicaments pouvant nuire au développement de l'enfant dans l'utérus, il est donc important de le traiter sous la surveillance d'un médecin. Pendant la grossesse, l’utilisation d’hépatoprotecteurs à base de plantes (Essentiale, Hofitol, Karsil) en association avec un régime alimentaire équilibré est indiquée. L'acide ursodésoxycholique peut être utilisé au cours des deuxième et troisième trimestres de la grossesse, mais s'il est indiqué, il peut être utilisé au cours du premier.

Une femme enceinte devrait manger 4-5 fois par jour, en divisant les aliments en portions égales. Il est nécessaire d'utiliser des produits naturels, les colorants et les conservateurs augmenteront la charge sur le foie endommagé par le virus. Le régime implique l'élimination des aliments suivants du régime:

  • sodas et boissons sucrées;
  • cacao et chocolat;
  • produits laitiers gras, viande, poisson;
  • viande fumée et plats frits;
  • les champignons;
  • pain frais, pâtisseries, biscuits.

Caractéristiques du traitement des enfants

Le cours de thérapie pour un enfant est conçu pour empêcher la formation d'une forme chronique. Pour ce faire, prescrire des médicaments, il est important de suivre un régime et de se reposer, de prendre des moyens pour soulager les symptômes. Au cours de l'évolution chronique de la maladie, les pédiatres recommandent des suppositoires contenant le contenu en interféron alpha recombinant. La durée du traitement est de 24 à 48 semaines, selon la gravité de la maladie.

Traitement des remèdes populaires

Vous pouvez également traiter la maladie à la maison. Pour ce faire, organisez de tels événements:

  • bains et douches apaisants quotidiens;
  • la physiothérapie, qui comprend la rotation du tronc, les pompes, le frottement du foie, la flexion en avant, la marche en place;
  • lavements chauds avec décoction de camomille;
  • l'utilisation de radis noirs effilochés et d'autres produits bien connus en médecine traditionnelle;
  • maman de réception.

Herbes

Qui était intéressé par la façon de traiter l'hépatite C à la maison, il sait que les décoctions, les lavements et le gruau de plantes médicinales sont efficaces. Cette ortie, le millepertuis, tsmin sandy. Sur la base d'une marguerite vivace faire une infusion. Pour ce faire, on verse 100 grammes de la plante dans un demi-litre d’eau bouillie froide et on laisse pour une journée. Le liquide obtenu doit être bu 0,5 tasse le matin, l'après-midi et le soir. Les fleurs de chardon-Marie infusent du thé cicatrisant dont l’utilisation quotidienne contribue à la restauration du foie.

Vous pouvez combiner ce remède cicatrisant et savoureux au radis noir en ajoutant 2-3 cuillères à 100 grammes de produit moulu. Le miel avec un verre d'eau et du jus d'un demi citron est également efficace. Utiliser ces produits est quotidien pendant toute la durée du traitement. L'avantage du miel est que ce produit peut être associé à des médicaments.

Utilisez des grains non raffinés. On verse de l'eau bouillie et laisse infuser pendant une journée. L'utilisation quotidienne de cet outil aide à lutter contre la fatigue et la faiblesse. L'avoine aide à travailler le système digestif. Il est capable de réduire la charge sur le foie endommagé par le virus, contribue à l'élimination des substances nocives, dont la formation est associée à une intoxication du corps.

Rose Musquée

Les fruits de la plante contiennent de la vitamine C et des nutriments qui ont des propriétés immunomodulatrices. La décoction de cynorhodon aide à combattre le virus de l'hépatite. Pour ce faire, vous devez verser 1 tasse de fruits avec deux litres d'eau bouillante et laisser reposer pendant une heure. Les patients prennent une décoction prête chaque jour pendant toute la durée du traitement.

Nouveau dans le traitement de l'hépatite C

La dernière étape de l'étude est l'action combinée du médicament Glecaprevir / Pibrentasvir de la société AbbVie Inc. Il contient des inhibiteurs de la deuxième génération des protéines NS3 et NS5A. Les scientifiques reconnaissent que le médicament est une avancée thérapeutique, car il a donné d’énormes résultats et un effet régénérant élevé chez les patients multirésistants. Le déblocage des fonds est prévu pour 2018-2019.

Le médicament le plus efficace

Harvoni est un médicament de nouvelle génération basé sur une association de lédipasvir et de sofosbufira. Cette combinaison de substances contribue à la guérison complète de l'hépatite sans utilisation d'interféron ni de ribavirine. L'avantage est qu'il est sans danger d'être traité avec ce médicament, il ne provoque pas d'effets secondaires, accélère le processus de guérison, le traitement dure 12 à 24 semaines. Les inconvénients sont le prix élevé.

Combien coûte le traitement de l'hépatite C en Russie

Des fonds sont alloués chaque année dans le pays afin que certains patients bénéficient d'un traitement gratuit - jusqu'à deux milliards de roubles. Le coût du traitement de l'hépatite C dépend des médicaments choisis et du lieu d'achat. Le prix d'un mois de traitement commence à partir de 15 000 roubles avec l'utilisation de médicaments nationaux et d'analogues bon marché, à partir de 50 000 roubles - un traitement avec des moyens importés des nouvelles générations.

Hépatite C chronique

L'hépatite C chronique est une maladie infectieuse complexe. Dans les milieux médicaux, cette maladie hépatique diffuse a été surnommée le «tueur doux». Cela est dû au fait que très souvent l'hépatite du groupe C est asymptomatique (à partir de 6 mois) et n'est détectée que lors de tests sanguins cliniques complexes.

Selon les statistiques existantes, l’hépatite du groupe C entre dans la phase chronique dans 70% des cas. Actuellement, cette forme de virus se classe au premier rang parmi le nombre de patients infectés présentant des complications graves. Lors de recherches dans différents pays du monde, il a été constaté que 80% des patients avaient reçu un diagnostic d'infection par le VHC.

Combien vivent avec l'hépatite C chronique?

L’Organisation mondiale de la santé mène régulièrement des recherches sur les maladies infectieuses virales de l’hépatite C, dont les données sont régulièrement rendues publiques. Selon des données publiées dans les médias de masse spécialisés ainsi que sur des portails Internet médicaux, plus de 500 millions de cas d'infection par cette forme d'hépatite ont été enregistrés dans différents pays du monde.

Dans les milieux médicaux les plus avancés, on s’assure que, sur une période de 10 ans, le nombre de patients qui développent des complications en présence d’une hépatite augmentera plusieurs fois:

le cancer du foie sera détecté chez plus de 70% des patients;

la cirrhose du foie sera diagnostiquée chez plus de 55% des patients;

le nombre de cas dans lesquels l'hépatite C sera fatale sera multiplié par plus de deux (actuellement, 57% des patients sur l'ensemble des patients décèdent de cirrhose et 43% d'un carcinome hépatocellulaire).

La question qui préoccupe de nombreuses personnes est la suivante: combien d'années pouvez-vous vivre avec l'hépatite C chronique? Le virus de cette maladie n’est pas un "tueur" direct. Il contribue au développement et à la progression de diverses pathologies ayant des effets néfastes sur le corps du patient et provoquant des modifications irréversibles. La moitié masculine de la population est plus susceptible à cette maladie - ils développent des complications sur le fond de l'hépatite C plusieurs fois plus souvent.

L'infection virale de l'hépatite C peut rester éveillée dans le corps humain pendant plusieurs années sans provoquer de symptômes ni d'inconfort. Dans certains cas, la progression de cette maladie peut survenir 50 ans après l’infection. Les experts affirment qu'avec un traitement d'entretien approprié, les patients atteints d'hépatite C chronique peuvent vivre longtemps.

Dans le même temps, chez certains patients, une cirrhose ou d'autres complications dangereuses peuvent se développer peu de temps après (10-15 ans) après l'infection par le virus de l'hépatite C. La consommation d'alcool raccourcit considérablement la vie d'un patient atteint de cette forme de la maladie.

Causes de l'hépatite chronique

Malgré le développement actif de l'industrie médicale, le plus souvent, le virus de l'hépatite C est infecté dans des établissements médicaux ou des cabinets dentaires.

Dans la plupart des cas, l'infection se produit lors de diverses manipulations au cours desquelles une personne en bonne santé entre en contact avec du matériel biologique infecté:

lors d'injections (intramusculaires, sous-cutanées, intraveineuses, compte-gouttes);

pendant les transfusions sanguines;

pendant le traitement dentaire;

pendant l'hémodialyse, etc.

La propagation du virus de l'hépatite dans les établissements médicaux est due au non-respect des normes et règles sanitaires et épidémiologiques. La médecine moderne identifie les principales causes d'infections du groupe de l'hépatite C, notamment:

l'utilisation de produits d'hygiène personnelle d'autres personnes (brosses à dents, serviettes, accessoires de rasage, appareils de manucure, etc.);

avoir des relations sexuelles non protégées avec un partenaire non vérifié;

l'utilisation d'une seule seringue par les utilisateurs de drogues injectables;

visiter des salons souterrains dans lesquels ils sont percés ou tatoués dans des conditions insalubres;

infection de l'enfant par la mère pendant le travail;

visites de manucure et salons de beauté, dans lesquels la désinfection des outils est mal effectuée.

Symptômes de l'hépatite chronique

L’hépatite C chronique peut persister de manière asymptomatique dans le corps du patient pendant 15 à 25 ans.

Dans le même temps, cette maladie peut être accompagnée des symptômes suivants:

dans le contexte d'une diminution de l'immunité, les patients développent des rhumes et des maladies virales;

intoxication générale du corps;

augmentation de la température (les patients peuvent augmenter légèrement la température et avoir une forte fièvre);

fatigue chronique, dans le contexte duquel survient un handicap;

fatigue accrue (le patient est fatigué même avec peu d'effort physique);

maux de tête, qui rappellent souvent les crises de migraine;

violation des organes du tractus gastro-intestinal;

les maladies du système génito-urinaire se développent;

affaiblissement du foie;

le développement de maladies du cœur et des vaisseaux sanguins;

une augmentation de la taille du foie;

perte de poids, etc.

Diagnostic de l'hépatite chronique

En raison du fait que l'hépatite C chronique est souvent asymptomatique, il est nécessaire de procéder à un examen complet du patient pour le diagnostic de cette maladie, ce qui comprend toute une gamme de manipulations. Lors de l'examen du patient, le gastro-entérologue ou le spécialiste des maladies infectieuses doit d'abord recueillir les antécédents de la maladie. Le spécialiste doit accorder une attention particulière à la manière dont le patient est infecté. Pour cela, vous devez collecter des informations sur son mode de vie. La présence de symptômes caractéristiques de cette maladie aidera le médecin traitant à établir un diagnostic préliminaire, grâce auquel il sera possible de définir un ensemble de mesures de diagnostic à venir.

Dans les établissements médicaux nationaux pour le diagnostic de l'hépatite C chronique, des méthodes modernes, l'expérience d'experts réputés du monde entier, des équipements innovants et toute une gamme d'études cliniques sont utilisés. Depuis 2000, des tests spéciaux ont été réalisés dans des cliniques russes, dont les résultats peuvent révéler la présence du virus de l'hépatite C dans le corps humain. L'un de ces tests est l'ELISA, qui comprend des kits contenant des antigènes du virus du VHC isolés à partir de gènes non structurels. Vous pouvez également noter le test d'immunoglobuline recombinante "RIBA", qui utilise les mêmes antigènes. Ces deux tests ont été conçus spécifiquement pour détecter l'ARN du VHC.

Actuellement, lors du diagnostic, les méthodes «ELISA» sont approuvées et approuvées par la FDA. Ces tests ont un prix abordable, de sorte qu'ils peuvent payer même les personnes avec un niveau de soutien financier modeste. Ils sont très souvent utilisés pour le diagnostic initial de l'hépatite C, car ils permettent de déterminer la présence d'anticorps du virus dans le corps du patient, présentant les signes cliniques de cette maladie. En raison de sa grande sensibilité à cette infection virale, les tests ELISA sont utilisés pour examiner les patients à risque. On peut obtenir un faux résultat en examinant les patients hémodialysés, chez lesquels on a diagnostiqué des troubles auto-immuns ou une immunodéficience.

Après le test, vous devez obtenir une confirmation du diagnostic en laboratoire. Pour ce faire, les patients doivent faire un don de sang. On vérifie soigneusement la présence d'anticorps anti-VHC, ainsi que l'activité de la protéine AlAT. Ces études sont réalisées à l'aide de réactifs spéciaux et d'équipements médicaux de pointe. Pour obtenir un tableau clinique précis de l'évolution de cette maladie, il est nécessaire de procéder à une surveillance dynamique des indicateurs ALT (les experts recommandent de mener une telle étude au moins une fois par mois). Dans le cas où une activité ALT normale sera observée pendant plusieurs mois, en présence d'anticorps anti-VHC, ces patients seront transférés au groupe de porteurs du virus.

Lors des tests de laboratoire sur le matériel biologique d’un patient, les spécialistes utilisent des marqueurs spécifiques.

Les résultats des études cliniques peuvent avoir l'interprétation suivante:

indéterminé (à la réception d'un tel résultat, il est recommandé aux patients de subir un examen de laboratoire répété après 2 mois);

Un diagnostic précis indiquant la présence de l’hépatite C chronique dans le sang d’une personne peut être posé lorsque l’ARN du VHC est détecté pendant 6 mois.

Une biopsie permet d'obtenir une image plus précise de la zone de la lésion du foie au niveau microcellulaire. Cette technique implique des manipulations chirurgicales au cours desquelles le matériel biologique du patient est collecté. Après cela, les échantillons de tissus sont transférés au laboratoire, où un examen histologique complet sera effectué. Grâce à la biopsie, il est possible de détecter une cirrhose, un cancer du foie et d’autres maladies dangereuses pour la vie du patient au tout début de son développement. Lors du diagnostic des patients atteints d'hépatite chronique

C a souvent révélé les manifestations morphologiques suivantes:

il existe une combinaison de dégénérescence hydrique et graisseuse avec les corps acidophiliques de Kaunsilmen;

on détecte une infiltration lymphoïde au fond de laquelle se forment des follicules dont les sites de localisation sont les voies portales;

les nécroses en pas se développent;

les voies biliaires sont affectées, etc.

Lors du diagnostic complet, le spécialiste peut indiquer la présence d’un groupe de traitement de l’hépatite C chronique et le développement d’une cirrhose précédée d’une nécrose du groupe intralobulaire. Le médecin traitant peut suspecter la présence de cette forme de la maladie lors de la palpation de la zone dans laquelle se trouvent les organes du tractus gastro-intestinal. Lors du changement de la taille du foie et de la rate, on peut affirmer que l'hépatite virale du groupe C est devenue chronique.

La taille exacte des organes affectés peut être déterminée à l'aide d'un diagnostic matériel:

Traitement de l'hépatite chronique

Après avoir posé un diagnostic complet et confirmé l'hépatite C chronique, les patients doivent suivre un cours de préparation au traitement.

Pour ce faire, vous devez passer:

test sanguin général et clinique;

analyse d'urine;

test sanguin pour les hormones thyroïdiennes;

test sanguin pour l'infection à VIH, la syphilis et d'autres maladies transmissibles sexuellement et infectieuses.

Si, au cours des tests de laboratoire, le patient présente un taux élevé d'hémoglobine, il devra passer une analyse supplémentaire, ce qui permettra de déterminer les indicateurs de fer sérique.

Tous les patients chez qui on a diagnostiqué une hépatite C chronique doivent suivre un traitement antiviral. Dans de nombreux établissements médicaux, lors du choix d'une méthode de traitement de cette forme de la maladie, les instituts nationaux de la santé et l'Association européenne pour l'étude des maladies du foie font des recommandations. Ils sont destinés à la catégorie de patients chez lesquels une inflammation nécrotique grave ou modérée a été détectée. Le traitement étiopathogénétique est indiqué chez les patients qui ont développé une fibrose hépatique, dans le cadre duquel le niveau d'ALAT a augmenté.

La tâche principale des spécialistes qui effectuent un traitement complexe des patients présentant un diagnostic d'hépatite C chronique est l'éradication du virus. Grâce aux méthodes modernes de traitement et aux produits médicaux uniques, les médecins parviennent à ralentir la progression de cette maladie. Les patients qui suivent exactement les recommandations des spécialistes commencent immédiatement à ressentir de légères améliorations après le début du traitement. Une fois le traitement terminé, les patients sont soumis à un examen de laboratoire qui détermine le tableau histologique du foie.

Afin d'obtenir de bons résultats, le traitement des patients atteints d'hépatite C chronique doit être effectué dans l'enceinte d'un établissement médical. Les cliniques spécialisées disposent du matériel et des médicaments nécessaires pour améliorer le bien-être général du patient. Les avantages du traitement hospitalier comprennent le fait que toutes les règles du régime sanitaire et épidémiologique sont observées dans les centres médicaux modernes. Ces patients font appel à des spécialistes hautement qualifiés - gastro-entérologues, hépatologues et infectiologues.

La pharmacothérapie, destinée au traitement des formes chroniques de l’hépatite C, implique la prise de divers médicaments:

les interférons et autres médicaments à effet antiviral;

azathiaprine ou prednisone, ainsi que d’autres médicaments de la catégorie des immunosuppresseurs;

médicaments pathogéniques, etc.

De nombreuses études cliniques menées dans divers pays du monde ont prouvé l’utilisation de l’interféron dans le traitement de l’hépatite C chronique. Ces médicaments sont utilisés sous forme d’injections, qui sont administrées par voie sous-cutanée ou intramusculaire. La durée moyenne du traitement est de 12 mois, à condition que les anticorps disparaissent du sang du patient trois mois après le début du traitement.

Le traitement par interféron est contre-indiqué chez les patients présentant les pathologies suivantes:

crises d'épilepsie fréquentes;

propension à former des caillots sanguins;

cirrhose décompilée;

maladies complexes du coeur et des vaisseaux sanguins;

organes transplantés de donneurs.

Dans le traitement des formes chroniques d'hépatite du groupe C, une monothérapie est administrée aux femmes dans les cas suivants:

le patient n'a pas de problèmes d'excès de poids;

l'âge du patient n'a pas atteint la barre des 40 ans;

faible concentration d'anticorps viraux dans le sang;

niveaux de fer normaux;

changements minimes dans la structure du foie;

ALT élevé dans le sang, etc.

Dans d'autres cas, on prescrit un traitement d'association aux patients atteints de cette maladie. Au cours du traitement, les patients peuvent présenter divers effets secondaires: anémie, nausée, faiblesse, vertiges, etc. Le traitement d'association peut durer 6 mois ou plus. La durée du traitement dépendra directement des résultats des analyses de sang de laboratoire, qui doivent être effectuées au moins une fois par mois. Si au bout de 3 mois à compter du début du traitement, les résultats du test restent inchangés, le médecin peut modifier le déroulement du traitement.

Le traitement de l'hépatite C chronique comprend l'administration d'antiviraux.

Un tel traitement peut ne pas être administré à tous les patients avec ce diagnostic, car il existe un certain nombre de contre-indications:

maladies du coeur et des vaisseaux sanguins.

Dans le cas où un spécialiste choisit une procédure médicale pour les patients atteints de maladies associées à l'hépatite, un certain nombre d'études supplémentaires sont nécessaires. Il est très important de réaliser l’interaction des médicaments utilisés dans le traitement de l’hépatite C chronique et d’autres maladies tout aussi graves.

La stratégie actuelle de traitement de l'hépatite C chronique consiste à associer un traitement antiviral.

On prescrit aux patients des médicaments qui interagissent parfaitement les uns avec les autres (comme en témoignent de nombreuses études cliniques):

Bien qu’individuellement, ces médicaments n’ont pas d’effet thérapeutique important sur le corps du patient, ils font un excellent travail avec le virus de l’hépatite C. Individuellement, ces médicaments ne sont prescrits qu’en cas de contre-indication sérieuse à l’un de ces médicaments.

Lors du traitement de la forme chronique de l'hépatite C, les hépatoprotecteurs sont souvent utilisés pour aider à restaurer les fonctions du foie. De tels médicaments ont un effet positif au niveau microcellulaire, de sorte que chaque spécialiste les inclut au cours du traitement.

Grâce à un traitement médical correctement sélectionné, les spécialistes peuvent prévenir la progression de l'hépatite. Chez certains patients, après un traitement complexe, la fonction hépatique est complètement rétablie. La durée du traitement dépend du stade de la maladie, de l'état général du patient et de nombreux autres facteurs.

Après le début du traitement médicamenteux, le patient doit être testé régulièrement. Le premier test sanguin de laboratoire doit être effectué 2 semaines après le début de la prise du médicament. Le patient effectue une analyse biochimique et clinique dont les résultats détermineront le niveau d'anticorps dans le sérum sanguin. La deuxième fois, une étude en laboratoire du matériel biologique du patient est effectuée 4 semaines après le début du traitement. Les tests ultérieurs doivent être effectués 1 fois par mois. Une fois tous les 3 mois, les patients ont besoin d’une analyse de sang pour déterminer les paramètres des hormones thyroïdiennes. Le bon fonctionnement de ce dernier dépend directement du travail de nombreux organes et systèmes vitaux du corps humain.

Si, au cours du traitement de l'hépatite C chronique, le patient commençait à faire progresser les maladies chroniques, il devrait consulter des spécialistes. Après cela, le médecin traitant devra procéder à la correction du traitement médical en tenant compte des recommandations d'autres spécialistes.

Régime alimentaire pour l'hépatite chronique

En présence d'une maladie aussi complexe que l'hépatite C chronique, les patients ont besoin d'une alimentation à vie. En raison des restrictions nutritionnelles limitées, il est possible de faciliter considérablement le travail du foie. Le patient doit reconsidérer son emploi du temps quotidien et, au lieu des trois repas principaux (petit-déjeuner, déjeuner et dîner), opter pour un repas fractionné. Dans ce cas, le patient devra manger 6 à 7 fois par jour, en portions limitées. Pendant le régime, le patient doit boire de grandes quantités d’eau tous les jours pour éliminer toutes les toxines du corps.

Dans la plupart des cas, les patients chez qui on a diagnostiqué l'hépatite C chronique ont des problèmes avec le tractus gastro-intestinal, en particulier, développent la pathologie du tractus biliaire. Dans ce contexte, il est strictement interdit aux patients de consommer de l'alcool et des boissons contenant de l'alcool. Les experts recommandent vivement de se débarrasser d’autres addictions, telles que la nicotine et la toxicomanie.

En cas d'hépatite C chronique, les patients doivent suivre un régime alimentaire particulier (tableau numéro 5). Les patients ne sont pas autorisés à utiliser les produits suivants:


Articles Connexes Hépatite