Symptômes et traitement de l'hépatite toxique

Share Tweet Pin it

L'hépatite toxique est une maladie inflammatoire du foie qui se développe en raison des effets pathologiques des substances toxiques sur le corps. Le plus souvent, les personnes ayant une dépendance à l'alcool ou les employés d'entreprises de produits chimiques souffrent. Il a tendance à évoluer vers la cirrhose.

Raisons

La voie de pénétration de substances toxiques dans le corps humain est différente. Ceci peut être l’effet à long terme de facteurs chimiques ou toxiques de production dus à une activité professionnelle, à un empoisonnement accidentel ou délibéré, à l’ingestion prolongée ou non contrôlée de médicaments hépatotoxiques. Ces substances peuvent pénétrer dans l'organisme par le tube digestif, le système respiratoire et la peau.

Les substances hépatotoxiques les plus courantes qui provoquent une hépatite toxique sont de différents types. La clinique et l'évolution de la maladie dépendent de la nature de la substance toxique.

Alcool

L'utilisation à long terme de boissons alcoolisées contribue à une absorption accrue du fer dans le tractus gastro-intestinal, ce qui entraîne un dépôt excessif dans les hépatocytes. En raison de certains processus chimiques, le fer forme des radicaux libres dans les cellules du foie, ce qui conduit à la destruction de la membrane de l'hépatocyte. La consommation de boissons alcoolisées en dehors des repas augmente le risque de développer une hépatite alcoolique.

Médicaments

L'hépatite toxique associée à la prise de médicaments survient dans les cas où le patient est atteint d'une maladie chronique et doit prendre les médicaments prescrits pendant une longue période. La deuxième cause commune est une consommation indépendante et non contrôlée de médicaments sans contrôle ou sans indications médicales. Pratiquement tous les médicaments antibactériens sont de tels médicaments: sulfamides, antibiotiques bêta-lactames, tétracyclines, nitrofuranes, etc.

Poisons industriels

L'hépatite toxique sur fond d'exposition aux poisons peut être aiguë et chronique. Aiguë se produit quand un grand nombre de poison sur le corps, affecte gravement le foie et d'autres organes, dans de nombreux cas, est fatale. L'hépatite chronique est principalement diagnostiquée chez les employés d'entreprises qui, depuis de nombreuses années, sont constamment en contact avec de petites doses de toxines.

Poisons naturels (végétaux)

Ceux-ci incluent des poisons de mauvaises herbes et de champignons. Ils agissent directement sur le foie et entraînent une hépatite toxique aiguë. Même une petite dose de ce poison peut provoquer un coma grave et la mort. Plus tôt le patient est traité, plus le pronostic de guérison est favorable.

Stupéfiants

Un tel facteur causal est rare, principalement chez les toxicomanes qui prennent plusieurs types de drogues en même temps (par exemple, la cocaïne et le phénobarbital).

Les symptômes

Les manifestations de la maladie dépendent du type d'effets toxiques sur l'organisme et de la gravité de l'hépatite. Les symptômes violents de la maladie et de son évolution sévère sont caractéristiques de la forme aiguë. Le plus souvent, dans la forme aiguë d'hépatite toxique, les manifestations suivantes sont observées:

  • hépatosplénomégalie (foie et rate hypertrophiés);
  • douleur aiguë ou sourde dans l'hypochondre droit;
  • nausées, vomissements, troubles du tractus gastro-intestinal;
  • fièvre, faiblesse, vertiges;
  • saignements du nez ou des gencives, hémorragie (hémorragie sous-cutanée), apparition de varicosités;
  • signes d'agitation mentale ou de léthargie, assombrissement de la conscience, hallucinations;
  • jaunisse, l'urine devient sombre et les matières fécales - lumière;
  • perte de conscience, stupeur, étourdissement, coma.

Comme l'intoxication toxique chronique se produit sur une longue période, les symptômes de l'hépatite ne sont pas explicitement exprimés.

Ces manifestations de la maladie ne sont pas toujours spécifiques et peuvent parfois être masquées par d'autres pathologies du tractus gastro-intestinal et du foie.

Les principaux symptômes de l'hépatite toxique chronique:

  • douleur récurrente dans l'hypochondre droit, qui survient principalement après avoir consommé des aliments lourds ou de l'alcool;
  • une légère augmentation de la température corporelle (jusqu'à 37,5);
  • couleur jaune de la peau;
  • démangeaisons cutanées, hémorragies hypodermiques à petits points;
  • nausées, ballonnements, troubles digestifs récurrents;
  • goût amer dans la bouche ou éructations amères;
  • fatigue rapide, perte de force, diminution des performances;
  • stase biliaire, dyskinésie;
  • urines foncées et selles claires;
  • cytolyse (destruction) des hépatocytes;
  • leucocytose neutrophile (augmentation du nombre de leucocytes dans le sang);
  • perte de poids jusqu'à l'anorexie.

Cas d'hépatite toxique chez les enfants

La forme toxique de l'hépatite chez les enfants est relativement moins fréquente que chez les adultes. Une telle hépatite survient lorsque le poison pénètre dans le corps à la suite d'une négligence parentale (par exemple, des produits chimiques ménagers), d'un traitement médicamenteux à long terme ou après un empoisonnement par un champignon.

Chez les enfants, les formes toxiques d'hépatite sont très difficiles. Dans de nombreux cas, ils peuvent être fatals en raison de soins médicaux spécialisés fournis de manière inopportune.

Les enfants souffrent principalement de la forme aiguë de la maladie et les symptômes seront presque les mêmes que chez les adultes. La tâche principale consiste à prévenir les conséquences graves et irréparables pour le foie et l'ensemble du corps, susceptibles de se produire dans le contexte d'une intoxication. La prévision est généralement défavorable.

Hépatite toxique pendant la grossesse

Les cas d'hépatite au cours de la grossesse causés par des substances toxiques sont assez courants et, en règle générale, il existe une forme chronique de la maladie. Peu à peu, des signes d'insuffisance hépatique grave se développent, les femmes enceintes se sentent satisfaisantes, mais le pronostic est rarement favorable.

Les principaux symptômes de la maladie seront les manifestations suivantes:

  • l'apparition de la jaunisse (peau et sclérotique);
  • décoloration de l'urine et des matières fécales;
  • douleur dans l'hypochondre droit;
  • nausée, vomissements.

Les complications du déroulement normal de la grossesse dans ce cas seront la mort fœtale, une hémorragie postpartum au début de la période, le développement d’une hépatite cholestatique avec trouble de la coagulation. Le traitement de l'hépatite toxique pendant la grossesse s'effectue par le biais d'un traitement médicamenteux actif.

Diagnostics

Pour confirmer le diagnostic d'une forme toxique d'hépatite, le patient doit subir un examen médical complet comprenant un examen du patient, une palpation du foie et des organes internes, une percussion et une auscultation. Un point important du diagnostic consiste à collecter des informations sur le mode de vie du patient: abus d’alcool, lieu et conditions de travail, présence de maladies chroniques et antérieures, plaintes à l’heure actuelle.

Le diagnostic d'hépatite toxique aiguë dans certains cas est difficile car le patient peut être inconscient. Dans ce cas, il est difficile de déterminer la cause de l'intoxication et les plaintes du patient.

Des soins médicaux d’urgence sont fournis à ces patients afin de prévenir l’apparition d’un état terminal. Après stabilisation de l'état du patient, d'autres études en laboratoire et sur les instruments sont effectuées.

Les méthodes de diagnostic en laboratoire comprennent: l'analyse complète du sang et de l'urine, l'analyse des selles et les tests de la fonction hépatique (ALT, AST, bilirubine, test du thymol, protéines totales, fractions de protéines). Les méthodes instrumentales comprennent l'échographie abdominale, la radiographie et, si nécessaire, une biopsie du foie.

Traitement

Le traitement de l'hépatite résultant des effets toxiques d'agents toxiques dépend de la forme de la maladie (aiguë ou chronique) et du type de poison.

Sous forme aiguë, toutes les mesures thérapeutiques doivent être effectuées à l'hôpital. Tout d'abord, le patient reçoit un lavage gastrique à l'eau claire, un traitement par perfusion active, une plasmaphérèse (purification du sang), des antidotes sont administrés (avec une substance toxique connue), une alimentation parentérale est fournie (si le patient est inconscient). Hépatoprotecteurs et médicaments cholérétiques sont également prescrits, un traitement symptomatique est effectué. Au cours de la période de rééducation, le patient doit prendre régulièrement les médicaments prescrits par son médecin, se soumettre à un examen préventif en temps voulu, suivre un régime et une nutrition appropriée et traiter les complications qui pourraient l’accompagner.

Le traitement de l'hépatite toxique chronique est effectué en cours et comprend:

  • thérapie de vitamine;
  • traitement de désintoxication (solutions de glucose et de Rieger, solution saline);
  • utilisation régulière d'hépatoprotecteurs et de médicaments cholérétiques;
  • prendre des médicaments stabilisant la membrane, les glucocorticoïdes;
  • régime alimentaire;
  • dans les cas graves, la transplantation hépatique est indiquée.

Alimentation et nutrition

Respecter le régime alimentaire et une bonne nutrition dans une forme toxique de l'hépatite est très important, car la consommation d'aliments lourds peut considérablement compliquer le cours de la maladie. Un exemple de liste de produits et de plats est donné dans le tableau:

Hépatite toxique

Le foie est nécessaire à une personne pour éliminer et détruire les restes de médicaments et de produits chimiques provenant du sang. En raison du traitement et de la destruction des toxines, des sous-produits apparaissent qui affectent négativement les hépatocytes (cellules du foie). Malgré le fait que la glande est capable de se rétablir seule, avec l’empoisonnement constant du corps par des toxines, la probabilité de maladies dangereuses augmente.

L'hépatite toxique (TG) survient plusieurs heures ou plusieurs jours après l'entrée d'un produit chimique dans le corps. Parfois, les symptômes de la maladie apparaissent après quelques mois.

Les manifestations de TG disparaissent souvent lorsque la toxine cesse d'agir sur le corps. Cependant, ce n'est pas une raison pour perdre la vigilance. La maladie continue souvent à endommager la structure du foie, provoquant une cirrhose ou un dysfonctionnement du foie. Par conséquent, après l'apparition des symptômes de la TG, un diagnostic approfondi et une thérapie compétente doivent être effectués.

Informations de base

La pathologie du foie, qui se développe après l'ingestion de composés nocifs, d'origine chimique ou autre (médicaments, boissons alcoolisées, champignons, etc.) est appelée hépatite toxique. Les toxines provoquent une inflammation des hépatocytes, ainsi que leur mort. En même temps, le patient développe une hépatomégalie (élargissement de la glande), une gêne à droite sous les côtes et un ictère à développement rapide.

Selon la nature du flux de TG est divisé en 2 types: aiguë et chronique. L'hépatite toxique aiguë se produit après un seul empoisonnement avec une grande quantité de poison ou une petite dose d'une substance concentrée. La symptomatologie est observée dans les 2 à 5 jours.

L'hépatite toxique chronique survient après la prise répétée de petites doses de poison. Ensuite, la maladie se développe lentement, montrant des signes d'intoxication graduellement (après plusieurs mois ou années).

TG avec un cours aigu provoque des symptômes prononcés, donc le patient a besoin de soins médicaux urgents. La forme chronique de la maladie menace le développement de la cirrhose ou du dysfonctionnement du foie en l'absence de traitement opportun.

Faites ce test et découvrez si vous avez des problèmes de foie.

Beaucoup de patients s'intéressent à la question de savoir si l'hépatite toxique est contagieuse. Selon les médecins, la TG n'est pas transmise de personne à personne. Bien que, dans certains cas, l'hépatite alcoolique soit associée à une hépatite virale, les voies de transmission sont les mêmes que pour l'origine virale de l'hépatite.

Selon le type de composés nocifs, TG est divisé en 4 groupes:

  • Hépatite de drogue toxique.
  • Hépatite alcoolique.
  • Pathologie provoquée par des poisons industriels.
  • Maladie causée par des poisons de plantes.

Il existe une hépatite toxique alimentaire, transmise lors de relations sexuelles bucco-génitales. En d’autres termes, une personne en bonne santé est infectée après avoir été en contact avec des fragments de ses excréments.

Les types de TG suivants sont déterminés par la pénétration de composés nocifs dans le corps: hépatite toxique intentionnelle, accidentelle ou professionnelle.

Les médecins distinguent 3 stades de TG:

  • Période de latence. Cette phase dure de la réception des toxines à l’apparition des premières manifestations de la TG.
  • La phase aiguë s'accompagne de symptômes caractéristiques (jaunisse, fièvre, perte de poids, dyspepsie, etc.) et de lésions aux organes internes.
  • La phase de libération correspond au délai entre le début des manifestations cliniques et le rétablissement ou le décès.

Il est important de détecter les signes de TG à temps et de mener une thérapie compétente.

Facteurs de risque de développement

La probabilité de dommages toxiques à la glande augmente dans les cas suivants:

  • Violation des règles de prise de médicaments (par exemple, analgésiques). Le groupe à risque comprend les patients qui prennent plusieurs médicaments à la fois ou dépassent indépendamment la dose.
  • Maladies concomitantes de la glande. Une hépatite toxique du foie peut se développer sur fond de cirrhose ou d’hépatose. Les hépatocytes deviennent alors vulnérables aux effets de composés nocifs.
  • Hépatite déjà disponible. Si une personne a reçu un diagnostic d'hépatite B ou C, le risque d'endommagement de la glande par des substances nocives et le développement d'HT augmentent.
  • Modifications du corps liées à l'âge. Avec l'âge, le foie a de plus en plus de mal à éliminer les toxines, qui restent donc plus longtemps dans l'organisme.
  • L'abus d'alcool. On sait que l’alcool est une substance toxique qui renforce les effets nocifs des drogues et qui endommage indépendamment les hépatocytes.

Selon les statistiques médicales, les femmes sont plus susceptibles que les hommes de souffrir de TG. Cela est dû au fait que leurs processus métaboliques sont plus lents.

En outre, certaines maladies héréditaires affectent le développement d'une hépatite toxique. En raison d'un défaut génétique, la production d'enzymes responsables de la dégradation des composés toxiques est altérée, de sorte que le risque de développer une TG augmente.

Souvent, la TG est diagnostiquée chez des patients travaillant dans des installations industrielles et en contact quotidien avec des toxines.

Causes de la pathologie

Comme mentionné précédemment, il existe 3 façons par lesquelles le foie empoisonne entrer dans le corps:

  • A travers le tube digestif: bouche - estomac - sang - foie.
  • Par les voies respiratoires: nez - poumons - sang, glande.
  • À travers les téguments: peau - sang - foie.

Les toxines hépatropiques violent immédiatement la fonctionnalité des cellules hépatiques, le reste provoquant des troubles de la circulation sanguine dans les vaisseaux hépatiques, une hypoxie (manque d'oxygène) et une nécrose (la mort) des hépatocytes.

Les médecins distinguent ces causes d'hépatite toxique.

Fournitures médicales

Après une surdose des médicaments suivants, une TG aiguë se produit:

  • Sulfonamides (Biseptol).
  • Médicaments antiviraux (p. Ex. Interféron).
  • Antituberculeux (Phtivazide).
  • Médicaments qui abaissent la température corporelle (paracétamol, aspirine).
  • Médicaments antiépileptiques (phénobarbital), etc.

Poisons de production

Ils pénètrent dans le corps par les organes respiratoires ou la peau de personnes travaillant dans des entreprises. En règle générale, le patient reçoit une petite dose de poison par jour, ce qui explique l'apparition d'une TG chronique surchauffée. Les poisons industriels comprennent:

  • L'arsenic est utilisé en métallurgie.
  • Le métal est traité au phosphore et fait également partie des engrais.
  • Les pesticides sont utilisés pour éliminer les mauvaises herbes et les insecticides - contre les insectes nuisibles.
  • Le tétrachlorure de carbone dissout les résines, les graisses et le caoutchouc.
  • Les aldéhydes sont utilisés lors de la production d'acide acétique.
  • Les phénols sont des composants des désinfectants.

Alcool

La consommation excessive ou régulière de boissons enivrantes augmente le risque d'intoxication de la glande. Après avoir bu de l'alcool, l'alcool éthylique avec du sang pénètre dans la glande où il est activement transformé. Après interaction de l'éthanol avec les enzymes hépatiques, de l'acétaldéhyde est formé. En conséquence, cette toxine perturbe le métabolisme des graisses, les acides gras s’accumulent dans le corps et le tissu hépatique est remplacé par les tissus adipeux.

Plantes vénéneuses (gorchak, gris pâle)

Les poisons végétaux affectent les hépatocytes, perturbant leur fonctionnalité et les remplaçant par des tissus adipeux.

L'hépatite toxique chez les enfants se développe pour les mêmes raisons que chez les patients adultes. Cependant, chez un enfant, la maladie est plus grave et le risque de complications graves augmente en raison de l’imperfection de la fonction de détoxification, ainsi que des caractéristiques anatomiques de la glande.

Après la chimiothérapie, l'hépatite toxique devient chronique. Le traitement est effectué selon un certain calendrier, en conséquence de grandes doses de médicaments hépatotoxiques pénètrent dans le corps.

Les symptômes

Quelle que soit la cause de la maladie, les médecins distinguent les symptômes spécifiques suivants de l'hépatite toxique:

  • Couleur jaune de la peau, muqueuses, assombrissement de l'urine, décoloration des matières fécales. Ces symptômes sont dus à une violation de la dégradation de la bilirubine (pigment biliaire), qui se propage dans le corps avec du sang.
  • Hépatomégalie, étirement de l'enveloppe externe de la glande, douleur à droite sous les côtes.
  • Violation de la fonctionnalité du tractus gastro-intestinal, qui se traduit par des éructations, des nausées, une éruption de vomi, une perte d'appétit.
  • Prurit, dû au fait que la production de bile est perturbée et que les produits de son traitement s'accumulent dans les cellules épithéliales.
  • Grands hématomes apparaissant en raison d'une production altérée de certaines protéines, responsables de la coagulation sanguine normale.

La TG aiguë se manifeste pendant 2 à 4 jours après la pénétration de substances nocives. Cependant, après avoir consommé des champignons toxiques, des symptômes d'un trouble fonctionnel de la glande sont observés après 8 à 12 heures.

Manifestations cliniques de l'hépatite toxique aiguë:

  • fièvre, frissons;
  • faiblesse générale du corps, nausée, perte d'appétit, vertiges (étourdissements);
  • inconfort, lourdeur, douleur à droite sous les côtes;
  • coloration de la peau, ainsi que des muqueuses visibles de couleur jaune;
  • des démangeaisons sur la peau, des hématomes, parfois des saignements nasaux.

La plupart des composés toxiques affectent le système nerveux central. Ainsi, au cours de la TG, le risque de délire, d'hallucinations, d'excitation nerveuse et de troubles du sommeil augmente.

La forme chronique de la TG progresse longtemps et ne manifeste souvent pas de symptômes prononcés. La maladie évolue de manière onduleuse. Les symptômes apparaissent, puis disparaissent d'eux-mêmes:

  • fièvre, à laquelle la température monte de 37 à 37,5 °;
  • hépatomégalie ou splénomégalie (augmentation de la taille de la rate);
  • sensation de lourdeur ou de douleur légère à droite sous les côtes, qui augmente après un repas ou une activité physique;
  • goût amer dans la bouche, troubles digestifs, selles (diarrhée alternant avec constipation);
  • des démangeaisons cutanées, des ecchymoses apparaissent dessus;
  • fatigue accrue;
  • perte de poids progressive mais significative.

De plus, dans la forme chronique de TG, le blanc des yeux peut légèrement s'assombrir.

Mesures de diagnostic

Selon les médecins, il est assez difficile de distinguer TG des autres maladies inflammatoires du foie. Par conséquent, si vous pensez que la pathologie devrait être un diagnostic complet.

La biochimie sanguine est une méthode de diagnostic universelle permettant de détecter les hépatites toxiques. Au cours de l'étude, le médecin détermine la concentration en AST (aspartate aminotransférase), en ALT (alanine aminotransférase), en bilirubine liée et non liée, en GGT (gamma-glutamyltransférase).

En outre, mener des études cliniques (urine, sang) et un coagulogramme (analyse de la coagulabilité dans le sang). Pour exclure d’autres types de maladie, effectuez un test ELISA (immuno-absorption enzymatique) pour détecter la présence d’anticorps dirigés contre l’hépatite virale ou auto-immune.

Pour identifier les causes de la TG, examinez l'urine, la salive, le sang et les matières fécales du patient. Ensuite, dans le matériel biologique du patient se trouvent les produits de l'échange de médicaments, de substances toxiques industrielles ou de médicaments.

Si vous suspectez une TG, vous ne pouvez pas vous passer de la collecte de l'anamnèse (antécédents médicaux). Il est nécessaire d'identifier les facteurs qui ont provoqué la perturbation du foie.

Méthodes de traitement

S'il y a évidence de TG, le contact avec les substances toxiques doit cesser immédiatement.

La question de savoir si l’hépatite toxique peut être guérie est tout à fait pertinente. Oui, il est possible, plus important encore, de consulter un médecin et de mener une thérapie compétente à temps.

Schéma thérapeutique TG:

  • Le patient doit se conformer au repos au lit.
  • Il est nécessaire de rincer l'estomac pour le débarrasser des résidus de toxines. Pour ce faire, la victime est jetée sur une chaise, incline la tête et est injectée dans la sonde gastrique. Il est lavé avec de l'eau bouillie tiède dans une quantité de 8 à 10 litres pour un patient adulte.
  • Pour nettoyer le corps des substances toxiques, appliquez du charbon actif, des compte-gouttes avec des solutions électrolytiques, une hémosorption (nettoyage extrarénal du sang), une plasmaphérèse (nettoyage du sang des toxines). Les sorbants lient les toxines qui restent dans l'estomac et les éliminent.
  • Les patients ont prescrit des vitamines B et C.
  • Avec l'aide des hépatoprotecteurs, rétablissez la structure et la fonctionnalité du foie. Pour ce faire, utilisez Liv 52, Heptral, Essentiale.
  • Les médicaments cholérétiques accélèrent le flux de sécrétions hépatiques (bile), qui éliminent les toxines. Les patients ont prescrit Kholosas, Kholenzim.
  • Antidotes (avec intoxication à l'aide de champignons Atropine). Ces médicaments arrêtent ou atténuent l’effet des poisons sur le corps.

Le traitement de l'hépatite toxique est effectué à l'aide de Liv 52. Ce médicament à base de chicorée, d'achillée millefeuille, de morelle, de tamariks et d'autres composants végétaux a les propriétés suivantes:

  • Active les enzymes qui neutralisent l'action des toxines.
  • Affaiblit l'effet négatif de l'alcool éthylique sur le fer, accélère sa production.
  • Il a un effet antioxydant, c’est-à-dire qu’il réduit les effets nocifs des radicaux libres.
  • Il a un effet cholérétique. Avec les sécrétions hépatiques, les excès de graisses et de toxines sont éliminés du corps.

Le traitement médicamenteux vous permet de restaurer la structure de la glande, de protéger ses cellules contre les effets néfastes, d'accélérer le nettoyage du corps des poisons du foie. Sur la façon de prendre des médicaments, informez le médecin traitant.

Essentiale contient des phospholipides essentiels, dérivés des graines de soja. Il est recommandé de traiter TG avec ce médicament pour les raisons suivantes:

  • Le médicament renforce et restaure les hépatocytes.
  • Réduit la concentration de graisse dans le sang, accélère leur production avec un courant de bile.
  • Arrête le processus de cicatrisation du tissu hépatique.
  • Empêche le développement de la cirrhose.
  • Il est utilisé en cas de maladie alcoolique du foie, d'intoxication par des produits chimiques, de poisons de plantes, ainsi que de certains médicaments (médicaments antiépileptiques).

Ademetionine Heptral Il a les effets suivants:

  • Accélère la formation de phospholipides, qui restaurent et protègent les hépatocytes.
  • Augmente la formation de la sécrétion hépatique, accélère son écoulement, les toxines sont éliminées du corps avec.
  • Stimule la synthèse d'acides aminés spécifiques, grâce à laquelle la capacité de détoxification de la glande est améliorée.
  • Augmente la production de dopamine, la sérotonine, ce qui augmente l'humeur, en conséquence, le médicament présente un effet antidépresseur prononcé.

En règle générale, les hépatoprotecteurs prennent environ 8 mois. Pour soigner l'hépatite toxique chronique, vous devez suivre plusieurs cours de thérapie de réadaptation.

Règles de puissance

Pendant le traitement, le patient doit bien manger. Selon le régime alimentaire, le patient doit éliminer les aliments suivants:

  • Viande, poisson (variétés grasses).
  • Saucisse, fumés, produits en conserve.
  • Champignons
  • Des oeufs
  • Fromage, fromage cottage avec un pourcentage élevé de matière grasse.
  • Cuisson fraîche.
  • Magasinez les sauces, les marinades et les épices.
  • Confiserie
  • Cacahuètes, Amandes.
  • Café, thé noir, boissons gazeuses, alcoolisées, etc.

Il est recommandé de faire attention à la méthode de cuisson, les médecins conseillent de faire bouillir les aliments, de les cuire à la vapeur ou de les cuire au four (sans utiliser d'huile). Le patient devrait manger 4 à 7 fois par jour, mais en petites portions. De plus, il est recommandé de boire au moins 1,5 litre d'eau sans gaz. En observant ces règles de nutrition, le patient normalise la fonctionnalité des organes digestifs et réduit la charge sur le foie.

Il est recommandé au patient d'inclure les produits suivants dans le menu:

  • Légumes, fruits après traitement thermique.
  • Viande diététique (lapin, dinde).
  • Céréales, macaronis, produits de boulangerie à base de farine de blé entier.
  • Pain rassis ou séché.
  • Produits à base de lait acide à faible teneur en matières grasses.
  • Thé vert, boissons aux fruits, compotes de fruits secs, etc.

Il est recommandé de n'utiliser que des légumes et des fruits une fois par semaine pour soulager les organes digestifs. Et les personnes qui travaillent dans des entreprises dangereuses doivent consommer quotidiennement du lait et ses produits. De l'alcool et des cigarettes au moment du traitement de TG devrait être abandonné.

Plus d'informations sur les règles de nutrition conseillent à votre médecin.

Complications et pronostic

Les conséquences de l'hépatite toxique peuvent se manifester en l'absence de thérapie compétente:

  • L'insuffisance hépatique est caractérisée par une violation d'une ou plusieurs fonctions de la glande. Ce trouble apparaît sur le fond des dommages à la structure du foie. Les symptômes de l'insuffisance hépatique sont une perte de poids importante, un œdème, une hémorragie, une jaunissement de la peau et des muqueuses, une encéphalopathie (troubles neuropsychiatriques dus à une insuffisance hépatique).
  • La cirrhose est une pathologie dans laquelle les cellules du foie meurent et sont remplacées par du tissu conjonctif.
  • Le coma hépatique est une inhibition profonde des fonctions de la glande, qui s'accompagne d'une perte de conscience, de troubles de la respiration et de la circulation sanguine.

Avec une TG avec un degré d'activité minime, le pronostic est bon. Cette maladie progresse lentement et est facilement traitable. L'essentiel est d'établir un diagnostic à temps et de mener une thérapie globale. S'il n'y a pas de complications ni de comorbidités, la glande est rapidement restaurée.

Si une grande quantité de poison est entrée dans le corps et que la victime n'a pas été traitée, la probabilité de décès par suite de complications dangereuses augmente. Dans ce cas, seule une greffe du foie peut sauver une personne.

Même après la disparition des symptômes de la TG, il est recommandé de suivre les règles de la nutrition, de prendre des hépatoprotecteurs pour maintenir les fonctions du foie.

Mesures préventives

La prévention de l'hépatite toxique est conforme aux règles suivantes:

  • Ne prenez des médicaments que pour des raisons médicales. Dans ce cas, il est nécessaire de respecter la posologie, le taux de fréquence ainsi que la durée de la prise de médicament, même si vous ne ressentez pas l'effet thérapeutique.
  • Consultez un médecin avant d'utiliser des herbes et des suppléments nutritionnels.
  • Ne combinez pas les boissons alcoolisées avec des médicaments. Cette restriction s'applique même aux médicaments sans ordonnance.
  • Suivez les règles de comportement avec les produits chimiques, surtout si vous êtes en contact avec eux tous les jours (au travail). Utiliser des équipements de protection (masques spéciaux, vêtements de protection, etc.).
  • Si vous travaillez dans une production dangereuse, consommez des produits laitiers quotidiens.
  • Ne mangez pas de plantes et de champignons inconnus.
  • Pour soutenir les hépatocytes, suivez un traitement multivitaminé.
  • Ne pas abuser des boissons alcoolisées.
  • Limitez l'accès des enfants aux médicaments, aux produits chimiques et à l'alcool.

En suivant ces règles, vous pouvez prévenir les TG et protéger le foie des effets négatifs des composés toxiques.

Ainsi, l'hépatite toxique est une maladie dangereuse qui menace de complications graves, voire mortelles. Il est important de se rappeler que seule l'hépatite toxique alimentaire peut être transmise, les autres types de pathologie n'étant pas contagieux. Si des symptômes suspects apparaissent, un diagnostic complet doit être établi. Si le médecin confirme le diagnostic, il déterminera le schéma thérapeutique que le patient devrait suivre. Vous ne pourrez vaincre la maladie qu’avec un traitement rapide.

Hépatite toxique: médicaments, régime alimentaire

L'hépatite toxique est une maladie assez commune qui se développe à la suite d'une exposition au foie de substances toxiques. Il existe différentes formes de cette maladie. Le plus souvent, les dommages résultent d'une exposition à l'alcool, à des facteurs de production nocifs, à des médicaments, à des toxines virales et bactériennes. La maladie est très dangereuse, nécessite un diagnostic précoce, un traitement rapide. C'est le seul moyen d'obtenir des résultats positifs en traitement. Sinon, les prévisions seront extrêmement défavorables. L'hépatite se termine souvent par une cirrhose du foie, une insuffisance hépatique ou un coma et le décès.

Pour le diagnostic, un diagnostic complet est réalisé, qui comprend des études de laboratoire et instrumentales, ainsi que des diagnostics différentiels. Afin de différencier l'hépatite toxique d'autres maladies présentant des diagnostics similaires, des examens par ultrasons sont effectués, ainsi que des études spéciales sur le foie. Pour confirmer la nature toxique du facteur dommageable, une étude toxicologique est menée.

Pour éliminer les toxines et purifier le corps, un traitement anti-toxique est mis en place, visant à éliminer les toxines du corps et à le nettoyer. A cette fin, divers sorbants sont utilisés, par exemple du charbon actif, des compte-gouttes avec une solution d'électrolytes. Dans les cas graves, une hémosorption et une plasmaphérèse sont réalisées.

Vitothérapie dirigée. Appliquez principalement des vitamines des groupes B et C. Pour le traitement symptomatique, divers moyens sont utilisés pour éliminer les symptômes de maladies et de diverses pathologies. En cas de syndrome douloureux intense, des analgésiques sont utilisés, ainsi qu’une inflammation - anti-inflammatoire. Pour protéger le foie des effets nocifs utilisés, les hépatoprotecteurs. Pour soulager la condition utilisée préparations cholagogue. En cas de complications graves, notamment d'ascite, une intervention chirurgicale peut être nécessaire.

Directives cliniques

Pendant le traitement, le repos au lit doit être observé. Il est nécessaire de suivre strictement les recommandations du médecin pour prendre des médicaments, effectuez toutes les manipulations nécessaires. Il est important de respecter une nutrition appropriée, de s'en tenir à un régime économe. Il est nécessaire de contrôler la quantité de fluide consommée pour éviter l'exposition au corps de facteurs environnementaux nocifs. Les maladies concomitantes doivent être traitées rapidement. Le régime de traitement doit être soigneusement suivi.

La norme de traitement pour l'hépatite toxique

La première chose à faire est de détecter le facteur dommageable et d’éliminer son impact ultérieur sur le corps. Ensuite, vous devez neutraliser l'action de la toxine, nettoyer le corps. Des antidotes et des sorbants sont généralement introduits à cet effet. Assurez-vous de fournir au patient un repos au lit et un régime économe.

Après cela, passez à la thérapie proprement dite. Utilisez des fonds destinés à traiter le foie et à le protéger d’autres effets néfastes. Entrez hépatoprotecteurs. Vous pouvez inclure intelligemment les remèdes populaires dans la thérapie. Mais seulement après consultation préalable avec le médecin. Thérapie par perfusion. Dans les situations critiques, des méthodes chirurgicales sont utilisées, la plasmaphérèse. Pour accélérer l'élimination des toxines, une thérapie cholérétique est recommandée.

Traitement de l'hépatite toxique à l'hôpital

Les principes de traitement des patients hospitalisés sont basés sur les normes de traitement de l'hépatite. Premièrement, la toxine est neutralisée et le corps est nettoyé. Puis thérapie de soutien, traitement symptomatique. Veillez à utiliser des hépatoprotecteurs, qui non seulement protègent le foie, mais contribuent également à sa restauration.

Des médicaments

Les médicaments ne doivent être utilisés qu'après consultation préalable du médecin, même pendant la phase de récupération. Cela est dû au fait qu'un traitement inapproprié peut entraîner le développement de complications aussi graves que la cirrhose du foie, les ascites, souvent mortelles.

En cas d'hépatite Ursosan, utiliser 10-15 mg par 1 kg de poids corporel. Prenez une fois, avant le coucher.

L'hépatite est souvent accompagnée de constipation. À cet égard, il est recommandé de prendre duphalac 1-2 cuillères à soupe le matin.

Ranitidine prendre pour soulager la douleur et les crampes, restaurer le foie. Accepté à raison de 150 à 300 mg deux fois par jour. La posologie dépend de la gravité du processus pathologique, de la forme et du stade de la maladie. Le médicament doit être pris avec prudence chez les patients présentant une insuffisance hépatique et une perte de poids corporel. La durée du cours varie de 4 à 8 semaines.

Le médicament Liv 52 aide à éliminer les toxines du corps, augmente l'activité des enzymes. En outre, a un effet cholérétique, neutralise l'effet des radicaux libres. Appliquez 2-3 comprimés 2-3 fois par jour. La posologie pour les enfants est réduite de 2 fois. La durée du traitement est de 3 mois. Les effets secondaires sont minimes car le médicament est homéopathique.

Essentiale Forte renforce et répare les cellules du foie et brûle les graisses. La formation de tissu cicatriciel est considérablement réduite. Les gélules libèrent une dose de 300 mg. Prendre 2 capsules 2-3 fois par jour.

Heptral dans l'hépatite toxique

Le médicament Heptral augmente les propriétés protectrices du foie, les cellules. Il augmente considérablement la récupération du corps, accélère l'élimination des toxines, ce qui contribue à la restauration des cellules et des tissus. De plus, il a un effet antidépresseur.

Il est pris sous forme de comprimés et d'injections. Il est recommandé de prendre l'après-midi, car il a un puissant effet tonique. Contre-indiqué chez les enfants de moins de 18 ans. La prudence devrait être prise pendant la grossesse.

Vitamines

Pour l'hépatite, on utilise les vitamines B et C. Il est recommandé de prendre les vitamines suivantes à une dose quotidienne:

  • Vitamine B1 - 4,5 mg
  • Vitamine B2 - 5,4 mg
  • Vitamine B5 - 15 mg
  • Vitamine B6 - 6 mg
  • Vitamine C - 500 mg.

Physiothérapie

Dans le traitement de l'hépatite B, on utilise l'électrophorèse. Au cours de cette procédure, les médicaments pénètrent dans le sang par la peau et les muqueuses. De plus, il est influencé par des microcourants, qui ont pour conséquence que le médicament pénètre plus profondément et directement dans les tissus où son action principale se produit. Ainsi, il est possible de réduire le dosage. En conséquence, le risque d'effets secondaires est réduit, la charge sur le foie est réduite.

L'acupuncture, l'acupuncture, la réflexothérapie et d'autres effets physiothérapeutiques sont également utilisés.

Traitement populaire de l'hépatite toxique

La médecine alternative dispose également de certains outils permettant de réduire les effets toxiques sur le foie et de normaliser ses fonctions. Il est recommandé de prendre des remèdes populaires pour la prévention, ainsi que pendant la période de récupération du corps. Cela est dû au fait que pendant le traitement, le corps reçoit déjà une charge complexe et plutôt importante. En outre, les remèdes populaires n'ont pas un effet aussi puissant pour soulager les symptômes d'intoxication aiguë et de dommages graves. Au stade de la récupération et de la prévention, les remèdes populaires, en revanche, peuvent avoir un effet puissant et surtout important - un effet prolongé sur le corps.

Il a fait ses preuves pour se renforcer. Pour sa préparation, vous devez prendre 250 grammes d'abricots secs, de pruneaux, de raisins secs et de figues. Après cela, vous devez tout mélanger soigneusement, passer à travers un hachoir à viande. Mélangez bien la masse obtenue et ajoutez au moins 100 grammes de miel au mélange. Ajoutez 1 cuillère à café de cannelle, gingembre moulu et cumin. Bien mélanger et laisser infuser au réfrigérateur pendant 3 jours. Après cela, ajoutez le jus d'un demi citron, mélangez à nouveau et commencez à prendre tous les jours. La durée du mois de traitement.

Le thé raffermissant permet d'éliminer les substances nocives, de restaurer les cellules du foie. Utilisez 2 cuillères à soupe de pétales de thé séchées, 1 cuillère à soupe d'églantier. Verser de l'eau bouillante. Insister 30 minutes. Vous pouvez ajouter du miel.

L'infusion "Régénérante" est préparée à partir d'Echinacea et d'Eleutherococcus. Pour préparer la perfusion, prenez les extraits de plantes appropriés, mélangez-les dans un rapport de 2: 1, buvez 1 cuillère à thé trois fois par jour. La durée du traitement est de 14 à 28 jours.

Phytothérapie

Appliquez de la menthe pour restaurer le foie. Avec une douleur et des crampes dans le foie, ainsi que des troubles dyspeptiques, utilisez une décoction de menthe. Il peut être bu en décoction ou en thé. Pour préparer le bouillon, prenez 4 cuillères à soupe de feuilles de menthe séchées. Vous pouvez prendre des feuilles fraîches. Ensuite, versez-les dans de l'eau bouillante, laissez-les infuser pendant une heure et buvez-les sous forme de thé. Vous pouvez ajouter au thé ordinaire, en plus du brassage, des feuilles de menthe et les boire en quantité illimitée, comme du thé ordinaire.

Également utilisé de la soie de maïs. Ils contribuent au flux de la bile, ont un effet cholérétique actif. Pour préparer le bouillon, prenez 5 à 10 grammes de stigmates de maïs broyés, versez un verre d'eau bouillante, buvez pendant la journée par petites gorgées, en cas de douleur et de malaise dans l'estomac et les intestins, avec un goût amer en bouche. Au cours de la journée, vous devez boire tout le verre de bouillon.

Pour préparer une décoction de verveine médicinale, prenez une cuillère à café d'herbes, versez un verre d'eau bouillante. Boire à petites gorgées. Le lendemain, préparez-en un nouveau. La décoction est efficace dans les maladies du foie et de la rate, la fièvre et les maux de tête.

Homéopathie

Les remèdes homéopathiques doivent être utilisés avec prudence. Il est nécessaire d'observer les mesures de précaution - à utiliser qu'après consultation préalable avec le médecin. Il est important de considérer que tout remède a un impact sur le foie en premier lieu. En outre, de nombreux médicaments homéopathiques ont un effet cumulatif, ce qui signifie qu'ils n'auront un effet qu'après qu'une certaine quantité d'entre eux se sera accumulée dans le corps ou qu'un cours complet aura été complété. Certains médicaments peuvent ne pas être compatibles avec un traitement médical.

Pour renforcer le système immunitaire et améliorer les processus de récupération, nous avons utilisé une décoction d’ortie et de stevia. Pour ce faire, prenez 1-2 cuillères à soupe du mélange, versez un verre d'eau et buvez pendant la journée.

Également utilisé pour renforcer la sève de bouleau du corps. Prendre 1 verre trois fois par jour. Nettoie le corps, élimine les toxines.

Lorsque la douleur dans l'estomac et le foie applique une décoction de sauge. Pour préparer le bouillon, prenez 1-2 cuillères à soupe de sauge et versez un verre d'eau bouillante. Boire 1 cuillère à soupe trois fois par jour. Ajoutez du miel au goût.

L'aneth aide à normaliser la digestion, élimine la bile et nettoie le corps. Prendre 1 cuillère à soupe de graines d'aneth, verser un verre d'eau bouillante, boire pendant la journée.

Traitement chirurgical

La plupart des interventions chirurgicales sont inévitables au stade des complications, avec l'apparition de la cirrhose et de l'ascite. Pour la plupart des gens, l’apparition d’une ascite est un signe de mort imminente. Seulement 10% des patients peuvent vivre avec un ascite pendant un mois. Dans les cliniques hautement spécialisées, il est possible de compenser l’état du patient par des diurétiques, des préparations de potassium et de magnésium ou par une intervention chirurgicale. La paracentèse est utilisée - une procédure dans laquelle la décharge invasive de fluide de la cavité abdominale est effectuée. On utilise également l'oménopathofrénopexie. Au cours de cette procédure, l'épiploon est incisé, après quoi il est cousu au diaphragme et au foie. Pré-scarifier le omentum, résultant en ce que le liquide est éliminé spontanément, ne s'accumule pas.

Régime alimentaire pour hépatite toxique

Lorsque l'hépatite devrait être épargnant régime. Le patient doit exclure du régime alimentaire tous les repas qui ont un effet stimulant et irritant sur les muqueuses. Les aliments doivent être bouillis ou cuits à la vapeur uniquement. Les assaisonnements ne devraient pas être, les épices et la marinade ne devraient pas être. Les aliments doivent contenir des céréales légères, de la viande maigre et du poisson. Le régime devrait inclure beaucoup de légumes et de fruits. Peut être utilisé sous forme de salades. Pour habiller les légumes et le beurre utilisés, crème sure faible en gras. Les plats fumés, les conserves sont exclus. L'alcool est strictement interdit.

Que pouvez-vous manger avec l'hépatite toxique?

Avec l'hépatite toxique, vous ne pouvez manger que des aliments facilement absorbés par le corps. Ce sont des céréales légères, de la viande bouillie ou du poisson, des légumes. Si les légumes frais provoquent des douleurs et des malaises dans le foie et l'estomac, il est préférable de les utiliser à l'état bouilli. Les aliments doivent être bouillis ou cuits à la vapeur.

Pour l'hépatite toxique, il est préférable de limiter au maximum les légumineuses. Au lieu de cela, il est recommandé d'utiliser de la viande bouillie légère, du poisson. Ce devrait être des variétés faibles en gras.

Menus quotidiens pour l'hépatite toxique

  • Le lundi

Omelette d'œufs au plat avec tomates, compote.

Bouillon de poulet clair, toast. Purée de pommes de terre, poitrine de poulet bouillie. Salade de carottes aux poivrons. Thé avec du sucre.

Bouillie de potiron, biscuits à l'avoine (3 morceaux), thé vert.

Bun aux graines de pavot, un verre de kéfir.

Soupe de légumes, craquelins. Céréales de blé, escalope de poulet à la vapeur. Concombre frais. Thé noir au lait.

Casserole de fromage cottage, gelée de baies.

Saucisse bouillie, œuf à la coque. Chicorée

Soupe aux boulettes de viande. Bouillie de sarrasin, foie de ragoût de poulet. Salade de betteraves râpées. Thé avec du sucre.

Bouillie de flocons d'avoine avec des fruits. Apple est frais. Compote.

Bouillie de semoule de lait, oeuf dur, pain grillé. Thé vert

Bouillon de poisson. Bouillie de riz, poisson, compote de carottes et d'oignons. Tomates fraîches. Thé noir avec du sucre.

Crêpes à la citrouille Purée de banane. Un verre de kéfir.

Sandwich au jambon avec du fromage fondu. Cacao

Soupe au sarrasin Purée de pommes de terre, côtelette à la vapeur de poisson. Salade de chou frais aux carottes. Bouillon hanches.

Poitrine de poulet remarqué. Poivre frais Pain grillé Thé avec du sucre.

Salade d'algues aux haricots. Sandwich au maquereau fumé. Thé vert

Bouillon de légumes. Bouillie d'orge perlée. Saucisse bouillie. Salade de tomates et poivrons. Thé noir avec du sucre.

Bun au beurre et jambon. Compote de pommes Thé avec du sucre.

Fromage cottage avec du sucre et de la crème sure. Thé noir avec du sucre.

Bouillon de poulet. Bouillie d'orge. Vinaigrette Poulet coeur et foie. Thé avec du sucre.

Potiron Casserole Confiture d'abricot. Thé vert

La condition principale pour un traitement réussi est la cessation de l’impact sur le corps du facteur dommageable. Donc, si l’hépatite est la cause de l’alcool, elle doit être complètement exclue. Si l'hépatite est causée par la prise de certains médicaments, ceux-ci doivent être immédiatement arrêtés. Un lavage gastrique est effectué lors de la prise d'une grande quantité de substances toxiques à l'intérieur ou au contact de toxines par d'autres moyens. Cela empêchera toute action ultérieure de la toxine. Si possible, le traitement vise à neutraliser l'action des toxines. Dans ce cas, un antidote est généralement administré.

Éditeur expert médical

Portnov Alexey Alexandrovich

Éducation: Université de médecine nationale de Kiev. A.A. Bogomolets, spécialité - "Médecine"

Causes, symptômes et traitement de l'hépatite toxique

Qu'est-ce qu'une hépatite toxique?

L'hépatite toxique est une maladie du foie causée par l'ingestion de substances nocives, d'origine chimique ou autre. L'effet toxique de ces substances sur les cellules du foie entraîne leur inflammation et leur nécrose ultérieure.

L'hépatite toxique aiguë résulte de l'ingestion d'une seule dose assez importante de poison ou d'une petite dose contenant une forte concentration de substance toxique. Les symptômes de l'hépatite aiguë apparaissent pendant 2 à 5 jours.

L'hépatite toxique chronique se développe lorsque plusieurs doses de substances toxiques pénètrent systématiquement dans le corps. Ses symptômes apparaissent progressivement, sur plusieurs mois voire plusieurs années, la maladie se caractérise par un développement lent. Si la cause n'est pas éliminée à temps, des complications peuvent survenir sous forme de cirrhose du foie et d'insuffisance hépatique.

Les personnes à risque de contracter cette maladie sont:

Les femmes, les enfants et les personnes âgées;

Les citoyens qui sont enclins seuls, sans consultation médicale, prennent divers médicaments;

Les personnes travaillant par profession avec des produits chimiques;

En Russie, il n’existe pas de données statistiques précises sur l’incidence des hépatites toxiques.

Selon les médecins américains, aux États-Unis, 25% des cas d'insuffisance hépatique aiguë sont causés par des médicaments. En Russie, la combinaison de fortes doses d'alcool et de l'utilisation ultérieure d'analgésiques pour soulager les symptômes de sevrage est en train de devenir une cause fréquente d'hépatite toxique aiguë.

Causes de l'hépatite toxique

Il est habituel de faire la distinction entre le contact occasionnel, professionnel (lié au travail) et le contact délibéré avec des substances nocives. Les substances qui infectent activement le foie sont appelées poisons du foie.

Ils peuvent entrer dans le corps de différentes manières:

Par le tube digestif: bouche> estomac> sang> foie;

Par le système respiratoire: nez> poumons> sang> foie;

Voie tactile: peau> sang> foie.

Certains poisons hépatiques, appelés hépatropes, ont un effet direct sur les cellules du foie et nuisent à leur fonctionnement. D'autres types de poisons agissent indirectement, ils perturbent le flux sanguin dans les petits vaisseaux qui alimentent le foie en oxygène, ce qui entraîne la privation d'oxygène de ses cellules et leur mort ultérieure.

Les médicaments

Avec une dose unique d'une dose élevée de l'un des médicaments suivants, bien supérieure à celle recommandée par un médecin, il se produit des lésions toxiques du foie et une hépatite toxique aiguë se développe.

Les poisons hépatiques sont classés comme suit:

Médicaments antiviraux (interféron, etc.);

Médicaments contre la tuberculose (Ftivazid);

Antipyrétiques (paracétamol, aspirine;

Anticonvulsivants (phénobarbital et autres).

Poisons industriels

Habituellement, ils pénètrent dans le corps par les poumons ou la peau, lors de travaux de production dangereux, de produits chimiques, de travaux de peinture, etc. Le plus souvent, cela se produit systématiquement, à petites doses et conduit au développement d'une hépatite toxique chronique.

Parmi les poisons chimiques industriels émettent:

Arsenic - trouvé dans la métallurgie;

Le phosphore - utilisé pour le traitement des métaux, fait partie des engrais phosphatés;

Pesticides et insecticides - sont fabriqués pour les besoins de l'agriculture;

Tétrachlorure de carbone - utilisé comme solvant pour les résines, les matières grasses, le caoutchouc;

Aldéhydes - utilisés dans la fabrication de l'acide acétique;

Phénols - font partie de l'antiseptique et sont utilisés pour la désinfection.

Alcool

L'usage excessif et systématique d'alcool, en particulier de qualité médiocre, provoque tôt ou tard des lésions toxiques du foie. Lors du traitement de l'alcool ingéré, celui-ci interagit avec les enzymes hépatiques, ce qui entraîne la formation d'acétaldéhyde, une substance toxique. L'acétaldéhyde provoque divers troubles métaboliques dans les cellules du foie, ce qui les fait mourir progressivement et est remplacé par du tissu adipeux.

Poisons végétaux

Certaines espèces de champignons et de graminées ont un effet hépatotrope, affectant directement le foie et perturbant son fonctionnement normal.

Types d'hépatite toxique

En fonction du type de poison hépatique, le type d'hépatite toxique est également déterminé:

Il est également possible que l’hépatite soit toxique alimentaire, dont l’infection se produit lors de contacts bucco-génitaux (anilingus). Dans ce cas, le contact oral d'une personne en bonne santé avec des fragments d'excréments infectés par l'hépatite se produit. Cependant, l'hépatite toxique n'est pas considérée comme une maladie contagieuse.

Symptômes de l'hépatite toxique

Dans les cas d'intoxication légère, la maladie peut être presque asymptomatique. Dans des situations plus graves, les symptômes suivants apparaissent:

Douleur à droite sous les côtes, qui survient soudainement lors d'une hépatite aiguë et est le résultat d'une inflammation aiguë du foie;

Signes d'intoxication générale: fièvre jusqu'à 38 0 С, faiblesse, sensation de nausée, manque d'appétit, douleurs articulaires;

La jaunisse progressive, dont les signes apparaissent simultanément avec les signes d'intoxication: la peau et les muqueuses deviennent jaune-orange, l'urine est sombre, les matières fécales sont décolorées et grasses. La jaunisse est une violation de l'écoulement de la bile le long du canal biliaire;

Phénomènes hémorragiques: petites hémorragies cutanées sous forme de pointes, de saignements de nez, car les substances toxiques ont des effets néfastes sur les parois des vaisseaux sanguins et des capillaires;

Changements mentaux: augmentation de l'excitabilité ou, au contraire, inhibition et lenteur, violation de l'orientation spatiale, etc., car les poisons ont également un effet toxique sur les cellules nerveuses.

Les signes d'hépatite toxique chronique incluent:

Douleurs périodiques dans l'hypochondre droit, d'intensité modérée et aggravées après le repas;

La sévérité de la droite sous les côtes, qui est causée par une augmentation du foie et en étirant sa capsule;

Augmentation prolongée de la température corporelle dans la plage de 37 à 37,5 0 C;

Fatigue accrue, diminution des performances;

Ces symptômes peuvent s'atténuer périodiquement, puis s'aggraver. Une hépatite toxique grave, si elle n'est pas traitée, peut entraîner les complications suivantes:

Insuffisance hépatique, qui résulte de la mort de cellules du foie et de leur remplacement par des cellules adipeuses;

Coma hépatique, qui conduit à des violations progressives du foie; une conséquence peut être des troubles du système nerveux central (convulsions, évanouissements, trouble du réflexe) et même la mort;

Cirrhose du foie - au cours de cette maladie, les cellules du foie meurent et sont remplacées par du tissu conjonctif.

Diagnostic d'hépatite toxique

Dans le diagnostic de cette maladie, des méthodes de laboratoire et instrumentales sont utilisées. Un test sanguin biochimique est effectué pour déterminer le niveau de bilirubine et d’enzymes telles que l’AST et l’ALT, la phosphatase alcaline, la gamma-glutamyl transpeptidase.

Traitement de l'hépatite toxique

Tout d'abord, il est nécessaire d'arrêter complètement tout contact avec des poisons hépatiques.

Lavage gastrique; Si une grande dose d'une substance toxique est ingérée dans le corps, il est possible de provoquer d'abord des vomissements artificiels;

Élimination des toxines du corps par l'ingestion de préparations à base de charbon actif, compte-gouttes contenant des solutions électrolytiques, plasmaphérèse; pour réduire l'effet du poison sur la paroi de l'estomac, vous pouvez boire du lait ou une décoction de graines de lin;

Prendre des vitamines C et B;

Prise de médicaments cholérétiques;

Conformité avec un régime spécial sans protéines.

Avec des signes d'hépatite toxique aiguë, une hospitalisation urgente est nécessaire.

Hépatoprotecteurs

Ce sont des médicaments qui restaurent les cellules hépatiques endommagées, leurs fonctions et leur résistance aux effets néfastes.

5 et moins 2 Préparation Liv.52

Moyens d'origine végétale, notamment chicorée, achillée millefeuille, morelle, tamariks, etc.

Neutralise les substances toxiques en augmentant l'activité des enzymes correspondantes;

Réduit les effets négatifs de l'alcool sur le foie et contribue à son élimination de l'organisme.

Stimule la production de substances qui bloquent l'action des radicaux libres qui endommagent les cellules saines;

Il a un effet cholérétique et anti-inflammatoire. Avec le courant de la bile, les toxines, le cholestérol et l'excès de graisse sont activement éliminés du corps.

Essentiale forte

La composition de ce médicament contient des graisses spéciales (phospholipides essentiels), obtenues à partir de soja. Essentiale forte normalise les processus métaboliques dans le foie, aide à restaurer ses cellules et prévient la cicatrisation des tissus.

Renforce et guérit le foie en incorporant des phospholipides essentiels dans ses cellules endommagées;

Abaisse le taux de cholestérol et de graisses dans le sang en réduisant sa production hépatique et en augmentant la séparation avec la bile;

Supprime le processus de cicatrisation du tissu hépatique;

Ralentit l'apparition de la cirrhose;

Il est très efficace dans le traitement de l'hépatite alcoolique, ainsi que dans les cas d'empoisonnement avec des pesticides, des champignons et des médicaments antiépileptiques.

Le médicament est disponible avec et sans suppléments de vitamines. La variante à teneur en vitamines a un certain nombre de restrictions d’utilisation: la dose journalière et la durée de consommation sont réduites afin d’éviter une hypervitaminose, les patients présentant une intolérance individuelle à certaines vitamines ne peuvent pas prendre le médicament.

Heptral

Le principal ingrédient actif est l'adémétionine, qui stimule la croissance des cellules du foie, participe à la synthèse de la sérotonine et à la neutralisation des toxines. L'adéméthionine est produite par le foie, mais dans ses maladies, la concentration de cette substance dans le corps diminue. Heptral compense le déficit en adémétionine et stimule sa synthèse naturelle.

Favorise la formation de phospholipides;

Il a un effet cholérétique.

Renforce le pouvoir neutralisant du foie en activant la synthèse d'acides aminés spécifiques;

Il possède des propriétés antidépressives, car il participe activement à la production de sérotonine et de dopamine (substances stimulant l'humeur) et améliore la sensibilité de certaines structures cérébrales à ces substances.

Dans les études cliniques, l'efficacité de ce médicament dans le traitement de l'hépatite alcoolique et induite par un médicament a été prouvée.

Prévention de l'hépatite toxique

La prévention des maladies consiste à éliminer complètement le contact avec des substances toxiques hépatropiques. Il est recommandé de suivre un traitement systématique dans des sanatoriums spécialisés, ainsi que d'assister à des visites de contrôle préventives annuelles. Lorsque vous travaillez dans des activités dangereuses, essayez, chaque fois que possible, de prendre votre retraite le plus tôt possible.

Régime alimentaire pour hépatite toxique

Il est nécessaire d'adhérer à la nutrition fractionnée, il y a de petites portions et souvent, car cela améliore la sortie de la bile. Il est nécessaire d’exclure du menu les plats gras et frits, les plats épicés et salés, les viandes fumées et les conserves.

Les aliments riches en fibres et en pectine devraient constituer le volume principal du régime: légumes et fruits frais, légumineuses. La viande peut être maigre, facile à digérer (poulet, lapin).

Les personnes travaillant dans des industries dangereuses, vous devez consommer des produits laitiers quotidiens. La ration journalière devrait comprendre environ 80 grammes. graisses végétales et beurre. La consommation d'alcool et le tabagisme sont strictement interdits.

Auteur de l'article: Maxim Kletkin, hépatologue, gastroentérologue


Articles Connexes Hépatite