Comment traiter l'hépatite hépatique hépatique grand-mères et les médicaments

Share Tweet Pin it

Les modifications diffuses non focales du parenchyme hépatique, par type d'hépatite graisseuse, sont une maladie chronique. Lorsque cela se produit, dégénérescence dans le tissu adipeux de cellules organiques normales (hépatocytes). Ce processus s'appelle une dégénérescence du métabolisme au niveau des cellules du foie. En savoir plus sur les spécificités de la maladie et les méthodes de traitement.

Quel est le foie gras

La stéatose du foie (hépatose grasse) ressemble à ceci: de grandes vacuoles (réserves) de graisses neutres s'accumulent dans les cellules. Les fibres de collagène apparaissent. Sites tissulaires enflammés. L'impact sur le foie a des maladies associées à une altération du métabolisme des lipides de l'organisme. Lors de la réalisation d'une biopsie, la teneur en graisses neutres dans le corps est supérieure à 10%.

Facteurs approximatifs indiquant la nécessité de traiter l'hépatose du foie gras:

  1. Puissance Le jeûne, une perte de poids brusque dans de courtes périodes, trop manger.
  2. Médicaments. L'utilisation de tels médicaments, en particulier ceux qui sont périmés: fluconazole, amiodarone, méthotrexate, tétracycline (sous forme de pommades, d'injections), tamoxifène, didanosine, diltiazem.
  3. Boissons alcoolisées et drogues. Plus de 350 ml de vodka par semaine pour les hommes et 175 ml pour les femmes, la consommation de cocaïne pour le foie est extrêmement destructrice. Les substances excédentaires et dangereuses provoquent non seulement l'hépatose, mais également d'autres maladies.
  4. Poisons, substances toxiques. Champignons toxiques, pesticides, bactéries diverses et champignons.
  5. Métabolisme La maladie est détectée en présence de pathologies: Weber-Christian, Ray, Walman.
  6. Autres facteurs Gastrite, diverticule, papillome.

Symptômes de la maladie

Les principaux signes et conditions par lesquels la maladie d'hépatomégalie est diagnostiquée:

  1. douleur dans le foie;
  2. lourdeur dans l'estomac;
  3. inconfort dans l'hypochondre droit;
  4. flatulences;
  5. vomissements et nausées;
  6. perte d'appétit;
  7. faiblesse du corps;
  8. somnolence;
  9. mauvaise coordination des mouvements;
  10. jaunisse;
  11. diathèse;
  12. développement de l'hydropisie abdominale;
  13. la dystrophie d'organisme;
  14. des convulsions;
  15. perte de conscience;
  16. la cirrhose;
  17. maladies oncologiques.

Hépatose précoce

La maladie se développe avec l'abus constant d'alcool, un régime alimentaire inapproprié, l'obésité. Dans le processus de développement de la stéatose chez une personne, les symptômes d'insuffisance hépatique commencent à apparaître. La période précoce de la maladie se traduit par une légère douleur intermittente dans le côté droit de l'abdomen sous la cage thoracique. Dans le même temps, une personne atteinte d'une maladie précoce ne présente pas de vomissements, d'ictère ou de nausée constante. Les maladies qui accompagnent l'hépatose sont:

Hépatose progressive

Le traitement opportun d’une maladie qui progresse sauvera une personne du résultat tragique de la situation. La majorité de la population souffrant de stéatose sont des femmes. La maladie est souvent détectée au hasard dans le diagnostic d'autres maladies. Vividly exprimé par des symptômes tels que:

  1. des nausées et des vomissements;
  2. augmentation de la température;
  3. jaunisse;
  4. douleur au côté droit.

Comment traiter le foie gras

La spécificité de la maladie repose sur plusieurs règles:

  1. Régime alimentaire Observez le bon régime pour le patient nécessairement! Il existe des limites strictes en partie ou en totalité pour les aliments en conserve, les graisses animales, les additifs alimentaires et les colorants. Un régime alimentaire particulièrement strict pour l'hépatose du foie devrait être suivi par les personnes ayant un excès de poids. Il est important d'éliminer les excès alimentaires.
  2. Médicaments. Tout traitement supplémentaire avec des pilules, des sirops, des teintures affecte le foie, vous ne pouvez donc pas vous prescrire un médicament pour l'hépatose adipeuse. Assurez-vous de consulter votre médecin (surtout pendant la grossesse).
  3. Minceur Il est interdit de perdre du poids de façon spectaculaire: le processus de perte de poids doit être progressif afin d'éviter des situations stressantes pour le corps. Le jeûne, l'utilisation de pilules et de médicaments pour perdre du poids lors d'une hépatose du foie sont interdits.

Traitement médicamenteux

L'utilisation d'un type de thérapie n'est pas suffisante pour la guérison complète de la pathologie. L'hépatose du foie est souvent accompagnée d'autres maladies. Plus tôt les causes de la maladie dans le corps sont identifiées, plus le traitement sera attribué correctement et des symptômes supplémentaires évités. Le foie est traité avec des médicaments qui:

  1. augmenter la sensibilité à l'insuline;
  2. réduire le niveau de cellules graisseuses dans le sang, le foie;
  3. réduire le niveau de statine dans le corps;
  4. améliorer le mouvement du sang dans les vaisseaux.

Techniques alternatives

Il existe non seulement un traitement médical, mais également une thérapie alternative pour l'hépatose du foie. La régénération complète des cellules de l'organe de cette manière ne fonctionnera pas, mais cette méthode est productive pour la prévention et le maintien d'un état normal. Méthodes de traitement alternatives qui stimulent la récupération des cellules hépatiques:

  1. autohémothérapie (niveau élevé d'ozone);
  2. oxygène singulier;
  3. Hirudothérapie;
  4. traitement de l'hépatose par ultrasons.

Remèdes populaires

Les recettes folkloriques conviennent à un traitement complexe. L'obésité du foie peut être traitée avec les recettes suivantes:

  1. Collection d'herbes. Plantain, le millepertuis prend trois cuillères à café, et Eleutherococcus, immortelle, camomille - deux. Toutes les herbes sèches se mélangent et une cuillère à soupe de la composition de la infusion un verre d’eau bouillante. Insister pour une demi-heure, filtrer et prendre 1 cuillère à soupe chaque jour trois fois avant les repas. Le sucre, le miel et d'autres substances sucrées ne peuvent pas être ajoutés. Pour traiter une telle décoction, cela prend deux mois.
  2. Teinture Le souci, la capucine, la centaurée, le calendula prennent une cuillerée à thé. Remplissez le tout avec de l'eau bouillante (0,5 litre), insistez. Buvez cette boisson doit être tiède 50 ml pendant 10-15 minutes avant les repas.
  3. Cueillette d'herbes pour l'élimination de la bile (hépatoprotecteur populaire). Dans des proportions égales, mélanger la rose musquée sèche, la soie de maïs, l’immortelle, le chardon-Marie et verser 0,5 ml d’eau bouillante. Insister quelques heures, puis prendre un verre avant les repas.
  4. Abricot Le fonctionnement normal du foie assurera un apport régulier en vitamines, qui se trouvent dans les noyaux d'abricot, qui doivent être consommés 5 pièces par jour.

Pouvoir

Les régimes sont un élément essentiel du traitement par infiltration du foie. Quels produits sont autorisés et quels sont ceux qu'il est préférable de limiter ou d'exclure immédiatement du menu afin d'arrêter l'hépatose modérée:

Espèces

Vous pouvez manger avec l'hépatose

Strictement interdit

Dinde, lapin, boeuf et porc (parties maigres)

Viande grasse - agneau, bœuf, porc

Pourquoi le foie gras n'est pas facile à traiter?

La dégénérescence graisseuse du foie est une pathologie qui se développe en raison d'une accumulation excessive de graisses (lipides) dans les tissus de l'organe. Le second nom de la maladie est l’hépatosis gras ou l’obésité du foie. L'accumulation de graisse dans le foie peut survenir pour diverses raisons associées à des comorbidités ou à des lésions toxiques. Essayons de comprendre quelle est la motivation du développement de la pathologie, quels sont les symptômes qui manifestent une hépatose graisseuse et comment y faire face.

Dégénérescence grasse du foie - les principales raisons

Les changements dystrophiques sont dus à la transformation des hépatocytes en cellules adipeuses et les facteurs provoquants suivants déclenchent ce processus:

  • prédisposition génétique;
  • alimentation déséquilibrée (manque de protéines dans l'alimentation avec un apport excessif en glucides et lipides "rapides");
  • trop manger, ou au contraire, le jeûne prolongé et le respect de régimes stricts;
  • l'utilisation de la restauration rapide, de produits semi-finis et de produits nocifs à haute teneur en agents de conservation, colorants, arômes et autres composants chimiques;
  • maladies associées: troubles métaboliques, obésité, diabète;
  • violation du transport des graisses du foie vers les tissus du corps;
  • abus d'alcool (alcool éthylique et substances nocives formées au cours de sa décomposition, violent le processus de métabolisme des lipides dans le foie);
  • ralentissement du processus d'oxydation des graisses dans l'anémie, intoxication chronique du corps, processus tumoraux dans les cellules du foie;
  • usage long et incontrôlé de drogues;
  • activités professionnelles associées au contact constant avec des substances toxiques et des produits chimiques;
  • la toxicomanie;
  • troubles hormonaux et génétiques;
  • hépatite infectieuse;
  • intoxication par des composés toxiques hépatotropes (plomb, mercure, sels d'arsenic);
  • infections parasitaires (giardiase);
  • environnement écologique défavorable.

Comme vous pouvez le constater, les hépatites graisseuses sont dues à de nombreuses raisons. Un trouble du métabolisme des lipides dans le foie chez certains patients se développe sur fond de goutte, d'hypertension, de troubles endocriniens (maladie de la thyroïde) et d'immunité.

Comment se développe le foie gras?

Le mécanisme de développement des hépatites graisseuses est simple. Une fois que les graisses entrent avec les aliments dans le tractus gastro-intestinal, elles sont scindées sous l'influence des enzymes digestives, ce qui entraîne la formation de triglycérides et d'acides gras. Avec un excès de graisse dans le régime alimentaire et sous l'action de facteurs provoquants, ces composants commencent à affluer vers le foie en grand volume, perturbant le métabolisme des lipides et provoquant un contrecoup (augmentation de la synthèse de la graisse).

Un autre mécanisme de formation de graisse dans le foie est associé à la consommation de grandes quantités de glucides «rapides». Dans ce cas, le foie ne gère tout simplement pas leur utilisation et les lipides commencent à s'accumuler à l'intérieur des hépatocytes (cellules du foie). Dans l'étude des tissus du foie au microscope, vous pouvez remarquer l'accumulation de cellules adipeuses de différentes tailles. Lorsqu'ils s'accumulent dans les hépatocytes (cellules du foie), ils parlent du développement d'une hépatite graisseuse. Si des accumulations de graisse apparaissent dans l’espace intercellulaire, ce processus indique une obésité hépatique.

Classification des hépatites grasses

En fonction des caractéristiques du processus pathologique, il est courant de diviser la dystrophie adipeuse du foie en plusieurs formes:

  • La dystrophie hépatique est focalisée disséminée. C'est la forme initiale de la pathologie, dans laquelle de petites plaques de graisse sont situées dans différents lobes du foie. Dans ce cas, la maladie est asymptomatique.
  • Dystrophie sévère disséminée. La maladie progresse progressivement et des taches graisseuses apparaissent à la surface de l'organe. À ce stade, les premiers symptômes de problèmes apparaissent.
  • La dystrophie hépatique diffuse se caractérise par un remplissage uniforme du lobe hépatique par des tissus adipeux. Cette forme de la maladie s'accompagne de symptômes assez prononcés qui poussent le patient à demander de l'aide médicale.
  • La dystrophie alcoolique du foie gras se présente sous une forme spécifique, appelée syndrome de Tsiva, caractérisée par des symptômes prononcés qui apparaissent soudainement. Dans le même temps, on observe une augmentation du taux de bilirubine et de cholestérol dans le sang, une augmentation du nombre de triglycérides (composés lipidiques détruisant les petits capillaires) et une diminution du taux d'hémoglobine.

Dégénérescence grasse du foie des formes aiguës et chroniques

En outre, selon la forme du processus, les médecins font la distinction entre la dystrophie hépatique chronique et aiguë:

  1. La dystrophie graisseuse aiguë du foie se caractérise par une apparition soudaine et une augmentation rapide des symptômes, ce qui peut entraîner des complications graves, notamment la cirrhose. En règle générale, ces affections se développent sur fond d’intoxication grave du corps, d’intoxication alimentaire, d’hépatite circulante, d’alcoolisme chronique. Dans ce cas, l'état du patient est généralement grave et se caractérise par une forte fièvre, une augmentation de la taille du foie, des nausées, des selles bouleversées, un syndrome douloureux, des saignements, des convulsions, des états délirants. Le patient a besoin de soins médicaux d'urgence et d'une hospitalisation.
  2. La stéatose hépatique chronique s'accompagne d'une accumulation progressive de graisse dans le cytoplasme des cellules du foie. Plus tard, ils fusionnent en une grande formation, mélangent le noyau de la cellule et remplissent complètement le cytoplasme. Les hépatocytes remplis de tissu adipeux sont détruits et forment des kystes. Une hépatite graisseuse est diagnostiquée avec des lésions étendues du tissu hépatique.

Les modifications pathologiques peuvent également inclure des organes voisins, entraînant le développement d'une dégénérescence graisseuse du foie et du pancréas, accompagnées d'une violation des processus digestifs, du développement du processus inflammatoire et de l'ajout d'une maladie concomitante telle qu'une pancréatite chronique.

Les symptômes

La détection rapide de l'hépatose est difficile car asymptomatique aux premiers stades de la pathologie. Les autres manifestations de la dystrophie graisseuse dépendent du stade de développement de la maladie. Les premiers symptômes défavorables apparaissent généralement au cours du deuxième stade de l’hépatose et sont exprimés comme suit:

  • Périodiquement, il se produit une douleur tirante et sourde dans le foie (à droite, sous les côtes), qui est aggravée par les libations alcooliques, la consommation d'aliments gras et épicés, de viandes fumées et d'autres produits nocifs.
  • Le matin, une amertume apparaît dans la bouche, suivie d'une éructation au goût désagréable.
  • L'appétit diminue, les crises de nausée deviennent plus fréquentes, ce qui peut provoquer des vomissements (surtout après avoir trop mangé).
  • Les troubles dyspeptiques (flatulences, ballonnements, constipation en alternance et diarrhée) sont aggravés.
  • Le foie grossit progressivement.
  • Une patine jaune dense apparaît sur la langue.

Dans la troisième phase de la maladie, les symptômes ci-dessus sont aggravés et les manifestations suivantes se rejoignent:

  • fatigue, faiblesse;
  • troubles du sommeil (insomnie la nuit et somnolence diurne);
  • irritabilité, dépression;
  • symptômes d'ascite (augmentation du volume de l'abdomen due à une accumulation de liquide);
  • problèmes de mémoire et d'assimilation de nouvelles informations;
  • couleur jaune de la peau;
  • syndrome de la douleur, qui n'est pratiquement pas soulagé par les analgésiques.

Si la dystrophie graisseuse est compliquée par une nécrose du tissu hépatique, des symptômes tels qu'une haleine sucrée désagréable, une perte de poids soudaine, de la fièvre, des saignements nasaux, une violation du rythme cardiaque et des fonctions respiratoires apparaissent.

Lorsque les premiers symptômes indiquant une dystrophie graisseuse du foie apparaissent, il est nécessaire de consulter un médecin ou un hépatologue pour subir un examen complet, un diagnostic et la prise d'un traitement. L'hépatose graisseuse est dangereuse dans la mesure où, dans certains cas, elle peut progresser rapidement et conduire à une cirrhose du foie et à d'autres complications graves menaçant d'être mortelles. Par conséquent, il est si important de commencer rapidement un traitement complet qui, grâce aux méthodes modernes et aux médicaments de la nouvelle génération, donne de bons résultats.

Diagnostic de la maladie

En contactant la clinique, le patient sera envoyé au thérapeute. Le médecin écoutera les plaintes du patient, recueillera des informations sur le mode de vie, les mauvaises habitudes et les maladies associées. Lors de l'examen du patient, la palpation de l'abdomen est effectuée, la région du foie est tapotée avec la définition de ses frontières. Pour comprendre comment traiter le foie gras, un médecin vous prescrira un certain nombre d'études de laboratoire et d'instruments.

  • prise de sang (général, biochimie, marqueurs du virus de l'hépatite);
  • l'urine et les matières fécales;
  • Échographie des organes abdominaux;
  • Scanner ou IRM du foie.

Au besoin, ils effectuent une FGDS (examen endoscopique de l'œsophage et de l'estomac) ou une biopsie du foie. De plus, selon les indications, le patient est référé pour consultation à des spécialistes restreints: un hépatologue, un chirurgien, un gastro-entérologue ou un oncologue.

Traitement du foie gras

La tactique de traitement du foie gras dépend en grande partie des causes de la maladie. En plus du traitement médical, il est recommandé au patient de corriger son mode de vie: abandonner complètement les mauvaises habitudes (alcool, tabagisme), changer de régime et suivre un certain régime avec une teneur réduite en graisses, en glucides et en protéines.

L’essence du traitement médicamenteux du foie gras est la suivante:

  1. l'élimination des facteurs provoquants contribuant à l'obésité du foie;
  2. normalisation des processus métaboliques, élimination des toxines et des produits de décomposition;
  3. la régénération et la restauration des cellules hépatiques et la normalisation de ses fonctions.

Les médicaments utilisés dans les processus de traitement sont divisés en plusieurs groupes principaux:

Phospholipides essentiels (Essentiale Forte, Phosphogliv, Essliver Forte). Les préparations de ce groupe stabilisent les membranes cellulaires et contribuent à la restauration et à la régénération des cellules du foie (hépatocytes).

  • Préparations à base d'ingrédients à base de plantes (Karsil, Gepabene, Hofitol, Silimar). Ce sont de puissants hépatoprotecteurs qui aident à restaurer les fonctions du foie, améliorent les processus du métabolisme des lipides et empêchent la progression de l'hépatose.
  • Médicaments contenant de l'acide ursodésoxycholique (Ursofalk, Ursosan). Fournir une action immunomodulatrice, cholérétique et hypoglycémique. Ce sont des médicaments graves avec une longue liste de contre-indications et d'effets secondaires, ils ne peuvent donc être utilisés que sur ordonnance du médecin et sous son contrôle.
  • Dérivés d'acides aminés (Heptral, Glutargin, Gala-Mertz). Ils présentent des propriétés régénérantes et détoxifiantes, accélèrent la récupération des cellules hépatiques. Bonne aide à la dégénérescence graisseuse du foie causée par l'abus d'alcool.
  • Bady (Ovesol, Galstena, Liv 52). Ces fonds sont basés sur des extraits de plantes - avoine, chardon-Marie, tamaris, morelle de nuit, câpres, emblica et autres ingrédients naturels. N’agissez pas plus mal que les médicaments de synthèse, contribuez à la normalisation du métabolisme des lipides, à la régénération des cellules du foie et évitez leur remplacement par le tissu adipeux.

Les préparations d'origine animale (Heptral, Prohepar) montrent une bonne efficacité dans le traitement de la dystrophie du foie gras. Ils sont fabriqués à base d'hydrolysat isolé du foie de porc ou de bétail. Mais ces médicaments peuvent provoquer des réactions allergiques graves et d’autres complications, ils doivent donc être pris uniquement sur prescription médicale et en tenant compte des éventuelles contre-indications.

Traitement des remèdes populaires de la dystrophie hépatique grasse

Compléter le traitement médicamenteux principal aidera les remèdes populaires, qui comprennent des ingrédients naturels, des décoctions et des infusions de plantes médicinales

  1. Oseille Dans le foie gras, l'oseille est bénéfique. Les feuilles acides de cette plante aident à la formation et à l'élimination de la bile, à l'élimination de la congestion dans le système biliaire, à la restauration de la fonction hépatique en normalisant le métabolisme des lipides.
  2. Curcuma Cette épice orientale est très utile pour le tube digestif. Présente des propriétés antioxydantes prononcées, réduit les taux de glucose et de cholestérol dans le sang, assure la production de bile et normalise les processus métaboliques dans les tissus du foie.
  3. Chardon marie Le repas de chardon-Marie est un excellent moyen de lutter contre l'obésité du foie. Cette plante médicinale est à la base de nombreux médicaments hépatoprotecteurs (Karsil, Silymarine, Gépabène). Dans la pharmacie, vous pouvez acheter de la poudre ou de l'huile de chardon-Marie et prélever ces fonds conformément aux instructions figurant sur l'emballage. Une plante médicinale unique non seulement normalise le foie et aide à restaurer ses cellules, mais également restaure la vésicule biliaire, présente un effet cholérétique et élimine les spasmes provoquant des douleurs.
  4. Cannelle en poudre. Il peut être ajouté aux pâtisseries, au thé ou au café. Cet outil réduit le niveau de «mauvais» cholestérol dans le sang et empêche ainsi l’accumulation de graisse dans les cellules du foie.

En outre, dans la pharmacie, vous pouvez acheter des droits spéciaux pour les légumes à base d’aubépine, de rose des chiens, d’ortie, d’achillée et d’autres herbes ayant des effets cholérétiques et anti-inflammatoires. Il est recommandé de les préparer et de les boire comme thé. Cela aidera à améliorer le fonctionnement du système digestif, de la vésicule biliaire et du foie. Avant de commencer un traitement avec des remèdes populaires, coordonnez leur utilisation avec votre médecin.

Régime alimentaire

L’efficacité du traitement de la dystrophie graisseuse du foie dépend en grande partie de l’alimentation appropriée et du respect des recommandations spéciales dans la préparation du régime alimentaire. En cas d’obésité hépatique, l’alimentation n’est pas seulement importante; elle joue un rôle de premier plan dans le processus de traitement. Parallèlement à une augmentation de l’activité physique, au rejet des mauvaises habitudes et à l’adaptation au mode de vie, elle aide à faire face à une pathologie dangereuse.

En cas d’hépatose graisseuse, le médecin vous prescrira un tableau de régime du patient n ° 5. Son essence consiste en une restriction maximale des graisses et une augmentation de la quantité de protéines (jusqu'à 120 g par jour), de vitamines et de glucides «lents». De l'alimentation excluent complètement les aliments gras, épicés, frits, les viandes fumées en conserve, les produits semi-finis, limitent autant que possible la consommation de graisses animales.

Bonbons interdits, pâtisseries, pâtisseries (surtout avec de la crème), soda sucré, café fort. Exclure les sauces grasses (mayonnaise), la margarine, les saucisses, le saindoux, les produits laitiers à haute teneur en matières grasses (lait entier, crème, crème sure, fromage). Toutefois, les boissons à base de lait acide faibles en gras (kéfir, ryazhenka, yaourt, yaourt) peuvent et devraient être incluses dans le menu du jour.

La préférence devrait être accordée à la viande diététique (poulet, lapin, dinde) et au poisson faible en gras. Il est recommandé d'inclure dans le régime plus de fruits et légumes frais, des herbes. Servi avec légumes cuits, purée de pommes de terre, céréales (sarrasin, flocons d'avoine, mil, riz). L'alcool doit être complètement exclu!

Il est recommandé de respecter la nutrition fractionnée. Cela signifie que les aliments doivent être pris en petites portions, 5 à 6 fois par jour, de préférence au même moment. Les plats doivent être cuits à la vapeur, braisés, bouillis ou cuits au four. De ce mode de cuisson, comme la torréfaction, il vaut mieux abandonner complètement. Les plats préparés sont recommandés pour servir pas trop chaud, sous forme de chaleur, ils seront mieux absorbés.

N'oubliez pas de respecter le régime de consommation d'alcool. Le jour où vous devez boire au moins 1,5 litre de liquide. Ce volume comprend de l’eau potable, des jus de fruits, des compotes, des boissons aux fruits, des thés verts et des tisanes. Pour éviter l'apparition d'œdème, il est préférable de boire le débit liquidien de base le matin. Le respect de ces recommandations aidera à faire face à la maladie et à soutenir le travail du foie.

Comment traiter les stéatoses hépatiques et les hépatoses pancréatiques?

L'accumulation de tissu adipeux dans le foie est à l'origine de cette pathologie et conduit à un dysfonctionnement de l'organe. Le mécanisme de progression de la maladie est tel que le stade initial est caractérisé par une accumulation de graisse en excès dans les hépatocytes (cellules hépatiques). Lorsque ces cellules sont saturées, elles percent la membrane cellulaire et entraînent une augmentation du tissu conjonctif et une dégénérescence graisseuse du foie.

Notre article décrit les caractéristiques de ces pathologies ainsi qu'un plan de traitement possible.

Le concept et le code de la maladie selon la CIM-10

L'hépatose graisseuse est caractérisée par une nature différente de l'occurrence et du taux de transformation cellulaire. Selon l’origine, il existe deux formes d’hépatose: alcoolique et non alcoolique.

Raisons

Les facteurs de risque conduisant au développement de cette maladie sont communs à toutes les maladies du foie caractéristiques. Sous l'influence de substances toxiques, le plus souvent de l'alcool, la fonction excrétrice du foie est altérée et des hépatocytes sains meurent, qui sont remplacés par du tissu conjonctif (fibreux).

La photo montre le foie gras

D'autres composés chimiques, comme le fait de travailler dans des conditions dangereuses ou de vivre dans des zones défavorables sur le plan écologique, contribuent également à l'intoxication par le foie.

La santé du foie est influencée par le mode de vie et les habitudes alimentaires du patient, ainsi que par des facteurs héréditaires. Le plus souvent, plusieurs causes contribuent à l'apparition de la maladie. Le risque d'hépatose doit donc être pris en compte dans les cas suivants.

Quelles sont les raisons de la maladie:

  • Prédisposition héréditaire.
  • Troubles métaboliques dans les maladies endocriniennes.
  • Abus d'alcool (généralement plus de dix ans).
  • Utilisation à long terme de certains médicaments (le plus souvent des anti-inflammatoires non stéroïdiens).
  • Maladies de l'hépatite virale.
  • Violations du flux normal de la bile et de la vésicule biliaire.
  • Troubles métaboliques, obésité.
  • Restrictions alimentaires permanentes, régimes stricts et jeûne.

La combinaison des causes conduit au développement d'une hépatite graisseuse. Dans certains cas, la cause peut être inexpliquée, de sorte que personne n'est à l'abri d'une telle maladie.

Degrés

Selon le nombre de cellules touchées, la maladie se divise en quatre étapes, qui déterminent le pronostic ultérieur du patient.

Classification de l'hépatose:

  • Stade zéro. Dans des groupes séparés de cellules contiennent des inclusions grasses.
  • Le premier degré est caractérisé par une lésion de 10 à 335 hépatocytes. Les gouttes de graisse grossissent et forment des lésions séparées.
  • Le deuxième degré détermine les dommages causés aux cellules à hauteur de 33 à 66% du total. L'obésité cellulaire forme divers composés.
  • Troisième étape. Les inclusions graisseuses vont au-delà des limites des hépatocytes, formant des kystes graisseux. Les dommages cellulaires atteignent plus de 66%.

Les symptômes

Pour la plupart, les manifestations de la maladie ne peuvent être vues qu'à un stade avancé.

Avant cela, l'hépatose ne se manifestait pas et la maladie ne pouvait être détectée que lors d'un examen de routine, y compris une échographie abdominale.

Des plaintes objectives commencent à apparaître lorsque les cellules hépatiques remplacées représentent plus de 10% du total. A ce stade, plus de la moitié du corps cesse de remplir ses fonctions.

Les plaintes suivantes sont généralement reçues:

  1. Douleur dans le côté droit.
  2. Foie élargi, visible à la palpation.
  3. Troubles digestifs: vomissements, diarrhée, nausée ou constipation.
  4. Détérioration de la peau et des cheveux.
  5. Prédisposition au rhume, mauvaise immunité et réactions allergiques.
  6. Dysfonctionnement reproductif, impossibilité de concevoir.
  7. Chez les femmes, il y a des déviations du cycle menstruel, des saignements abondants ou irréguliers.
  8. Dégradation de la coagulation sanguine.

Habituellement, les symptômes d'anxiété n'apparaissent pas tous en même temps, mais augmentent avec le temps. Au début, les patients se plaignent de douleurs et de malaises, puis apparaissent des symptômes d'intoxication du corps, car l'organe affecté cesse de remplir ses fonctions.

Programme vidéo sur les signes d'hépatose graisseuse du foie:

Forme aiguë de la maladie chez la femme enceinte: directives cliniques

L'hépatose du foie est l'une des pathologies les plus difficiles chez la femme enceinte. Les symptômes peuvent être confondus avec l'intoxication alimentaire ou une maladie infectieuse. Le bon diagnostic est difficile et le tableau clinique aigu, car les symptômes sont divers.

De quoi les patients se plaignent-ils:

  • Vomissements fréquents sans soulagement.
  • Douleur abdominale de localisation obscure.
  • Peau et sclérotique jaunes.
  • Détérioration générale.

Selon les statistiques, cette pathologie se développe entre 30 et 38 semaines de grossesse.

Les cas d'hépatose graisseuse aiguë se produisent environ une fois toutes les 13 500 à 14 000 naissances, ce qui rend le diagnostic extrêmement difficile.

Auparavant, la mortalité due à une telle pathologie était presque de 100%, la menace est maintenant moindre (environ 25%), mais néanmoins, une telle complication de grossesse est considérée comme extrêmement dangereuse pour la vie de la mère et de l'enfant. Vous devez donc immédiatement prendre toutes les mesures possibles.

Forme alcoolique

L'alcool - le principal ennemi du foie, car c'est l'abus d'alcool qui entraîne son dysfonctionnement.

L'hépatose, qui est apparue pour de telles raisons, dégénère rapidement en cirrhose, une violation irréversible de la structure et de la fonction du foie.

Avec ce développement, le pronostic pour le patient est extrêmement négatif, car la survie du patient est généralement d’environ 40% au cours des trois premières années.

Hépatose graisseuse du pancréas: traitement

Attribuer le traitement optimal aidera spécialiste - hépatologue. Sur la base des enquêtes et de l'analyse des données, une série de préparations de médicaments est sélectionnée.

La posologie et le schéma posologique seront quelque peu différents, car ces fonds devraient permettre le déchargement de l'organe affecté, ainsi que l'amélioration des fonctions grâce à des enzymes spéciales.

Le traitement comprend les points suivants:

  1. Régime strict. Le respect des restrictions alimentaires est une condition préalable à la réussite du traitement. Le régime alimentaire doit être varié, mais aussi léger et nutritif que possible.
  2. Déni d'alcool tout au long de la vie. Même avec le développement d'une hépatite grasse non alcoolique, le rejet des mauvaises habitudes, y compris le tabagisme, doit rester conscient.
  3. Exercice doux. Les patients menant une vie sédentaire sont à risque de développer une telle maladie, par conséquent, le plan d'entraînement physique nécessaire peut être convenu avec le médecin.
  4. Traitement médicamenteux. La sélection des médicaments est effectuée sur une base individuelle, et ces fonds devront parcourir une longue période le reste de sa vie. Selon des tests de laboratoire, la posologie et le type de médicament sont ajustés, mais le soutien des médicaments pour les fonctions hépatiques joue un rôle important dans le traitement de l'hépatose.
  5. Méthodes de la médecine traditionnelle, y compris la réception de décoctions à base de plantes. Ils ont des effets cholérétiques, nettoyants et diurétiques, efficaces dans le traitement de l'hépatose.

Un seul mot peut être dit à propos des préparations spéciales - hépatoprotecteurs. Ils contribuent à la normalisation de la fonction hépatique même en cas d'atteinte importante des hépatocytes.

En règle générale, ces médicaments sont sûrs pour une utilisation à long terme, vous pouvez choisir la posologie optimale pour chaque patient et leur efficacité leur permet d'être utilisés même dans le traitement de la cirrhose.

Qu'est-ce qu'une maladie dangereuse?

Une hépatose grasse entraîne un dysfonctionnement du foie, ce qui est mortel pour le patient.

L’intoxication graduelle du corps nuit au travail du cœur, des reins et même des poumons, provoquant des lésions irréversibles. Le plus souvent, l'hépatose évolue vers une cirrhose du foie, mais cette maladie ne peut pas du tout être traitée.

En outre, les complications suivantes sont notées:

  • Hépatomégalie (foie hypertrophié).
  • Insuffisance hépatique et rénale.
  • Violations du système cardiovasculaire.
  • Dysfonctionnement des vaisseaux abdominaux.
  • Intoxication générale du corps.
  • Cirrhose progressive.

Le développement de la cirrhose dans le diagnostic d'hépatose est une question de temps. La dégénérescence des cellules et la croissance du tissu conjonctif au dernier degré de l'hépatose sont irréversibles, ce qui entraîne l'apparition de la cirrhose.

Le taux de développement d'une telle maladie est différent dans chaque cas individuel, mais le pronostic pour le patient est très défavorable.

Diagnostics

Il est impossible de détecter la maladie à un stade précoce en utilisant des tests de laboratoire. Malheureusement, une augmentation des enzymes hépatiques normales se produit déjà avec une hépatose progressive.

Au stade zéro et le premier stade de la maladie est diagnostiqué exclusivement par des méthodes de recherche spéciales, par exemple, l'échographie ou la tomodensitométrie. L'élastométrie, qui indiquera tous les changements dans les tissus, se distingue par une bonne information et une sécurité suffisante.

Comment nettoyer le foie avec l'aide de la médecine traditionnelle?

Une méthode efficace de traitement et de prévention de l'hépatose consiste à nettoyer le foie. Il peut être effectué indépendamment, mais une consultation préalable du médecin est nécessaire. S'il n'y a pas de contre-indications et que le spécialiste a approuvé la méthode choisie, vous pouvez procéder à la procédure.

Options pour une utilisation indépendante:

  • Le nettoyage préventif commence par un nettoyage préliminaire des intestins (le jeûne et les lavements, seule l'eau est autorisée), deux jours plus tard, vous devez prendre deux comprimés d'allohol et vous allonger sur le côté droit. Au bout d’une heure, buvez 50 grammes d’huile végétale tiède (l’olive ou les graines de lin seraient préférables), puis 30 grammes de jus de citron. Fixez un coussin chauffant sur le côté droit et allongez-vous pendant au moins deux heures.
  • Le nettoyage à l'huile végétale est également très efficace. Pour ce faire, trois jours auparavant, vous devez abandonner complètement les aliments d'origine animale, à la veille d'un lavement nettoyant. Avant de commencer le nettoyage, vous devez également éliminer complètement les aliments solides en les remplaçant par une petite quantité de jus de légumes naturel. Chaque jour à 19 heures (le moment optimal pour la libération de la bile), vous devez boire de 100 à 120 grammes d'huile végétale tiède. Après cela, il est nécessaire de s'allonger en utilisant une bouteille d'eau chaude du côté droit. Après environ deux heures, le processus de libération intestinale va commencer. Vous pouvez répéter ce nettoyage deux à trois fois par an.
  • Bouillie de sarrasin. Pour ce faire, faites bouillir 50 grammes de côtelette de sarrasin dans 200 grammes d'eau. Faites bouillir pendant 20 à 35 minutes, sans sel, sans huile et sans autres composants. Porridge à manger à la fois sous forme de chaleur. Après cela, allongez-vous sur le côté droit en plaçant un coussin chauffant en dessous. Après un certain temps, allez aux toilettes. Les matières fécales seront liquides, de couleur foncée, ce qui indique l'efficacité du nettoyage. Vous pouvez répéter ce nettoyage pas plus d'une fois par mois.

Régime alimentaire: menu approximatif

Corriger votre alimentation en ce qui concerne les anomalies hépatiques n'est pas si difficile. Pour ce faire, considérez le besoin de puissance fractionnelle (les portions doivent être conçues pour 4 à 5 doses uniques) et de technologie de cuisson (cuisson, cuisson à la vapeur et cuisson, rarement - cuisson).

La quantité de sel doit être réduite et de graisse - pour échapper à l'alimentation.

En général, la composition nutritionnelle reste complète, seules les boissons alcoolisées, les produits «nocifs» et les aliments gras sont éliminés. L'information aidera à déterminer avec précision toutes les limites de ce qui est permis.

Aliments autorisés:

  • Viande faible en gras, produits à base de viande.
  • Poisson faible en gras cuit et bouilli.
  • Saucisses de lait bouillies.
  • Potages aux légumes et au lait.
  • Œuf de poulet (1 morceau par jour).
  • Fromage à pâte molle, jambon.
  • Bouillie sur l'eau.
  • Produits laitiers faibles en gras.
  • Légumes bouillis ou compotés (peuvent être cuits).
  • Salades de légumes.
  • Omelette à la vapeur.
  • Fruits frais (sauf les agrumes) et baies non acides.
  • Compotes, gelée, décoctions, thé faible.

Gardez à l'esprit que l'apport quotidien en graisse est réduit à 70 grammes. Faites attention avec la crème sure, le ryazhenka et le gras du fromage cottage. Il convient également de limiter la consommation de thé fort, de café et d’eau minérale gazeuse.

Les légumineuses doivent être consommées en quantités très limitées. Si vous avez des problèmes de digestion, ce produit est complètement supprimé de l'alimentation.

Produits interdits:

  • N'importe quel type d'alcool
  • Eau gazeuse douce.
  • Snacks achetés (chips, noix et craquelins).
  • Plats épicés, gras et trop épicés.
  • Bouillon de viande concentré.
  • Les cornichons et les viandes fumées.
  • Oignons frais et ail
  • Radis frais et radis.

Est-il possible de guérir complètement la pathologie?

Le diagnostic dans les premiers stades de l'hépatose peut facilement être ajusté médicalement. Des préparations spéciales et un changement radical du mode de vie et des habitudes alimentaires aideront à éviter les complications.

Au dernier stade ou avec un traitement insuffisant, l'hépatose progresse rapidement et conduit à des complications graves et à la cirrhose. Dans ce cas, se débarrasser de la maladie ne fonctionne pas, les médicaments ne font qu'éliminer les manifestations et l'inconfort associés.

Prévention

Le meilleur moyen d'éviter le développement de cette maladie est de suivre les règles d'un mode de vie sain. Un régime strict, l'exclusion de l'alcool, des aliments nocifs et difficiles à digérer, ainsi que des repas séparés - toutes ces activités doivent être permanentes.

Il est très important de passer des examens à temps, de traiter la phase aiguë de la maladie, en ne permettant pas le passage à la forme chronique. En outre, s’il existe des problèmes connexes, par exemple, un excès de poids, vous devez bien travailler sur vous-même afin de réduire les risques d’une telle pathologie.

L'hépatose graisseuse est une maladie grave du foie entraînant des effets irréversibles sur le corps.

Sous l'influence de facteurs externes et internes indésirables, les cellules hépatiques accumulent un excès de graisse qui remplit ensuite tout l'espace de l'organe affecté. Cette pathologie conduit souvent à une cirrhose du foie, qui est une maladie irréversible et une menace mortelle pour le patient.

Traitement des hépatoses graisseuses du foie à la maison: les meilleurs remèdes populaires et recommandations utiles

Le foie joue un rôle énorme dans le corps humain. La santé de tout le corps dépend de son état. C'est pourquoi il est important de soigner le foie, de diagnostiquer les maladies à temps et de suivre un traitement.

Le caractère insidieux de l’hépatose graisseuse est qu’il n’ya pratiquement aucun symptôme au stade précoce de la maladie. La détection tardive de la maladie peut entraîner des complications graves telles que la cirrhose du foie, la pancréatite et l'hépatite.

Parmi les méthodes populaires de traitement de l'hépatose, il existe de nombreuses méthodes efficaces qui ont passé l'épreuve du temps.

Causes possibles du développement

FH est appelée maladie chronique du foie ne sont pas de nature inflammatoire, dans lequel il y a un échec dans les processus métaboliques au niveau cellulaire. Dans ce cas, le foie est rempli de produits du métabolisme des graisses, ses cellules meurent et sont recouvertes de tissu cicatriciel.

Cette pathologie apparaît chez les personnes ayant un indice de masse corporelle très élevé, ainsi que chez les alcooliques. Les femmes en attente de la naissance d'un enfant sont à risque.

Les autres causes d'hépatose sont les facteurs suivants:

  • troubles métaboliques;
  • manger des repas gras et riches en glucides;
  • rejet complet des protéines animales;
  • manger des champignons vermifuges ou toxiques;
  • un long traitement par Cordaron, Tetracycline, Diltiazem, Tamokifen;
  • abus de vitamine A;
  • traitement antiviral contre le sida;
  • surdose de phosphore;
  • ingestion d'essence et de ses dérivés, ainsi que de pesticides;
  • absence d'alpha antitrypsine dans le corps.

Maladies pouvant déclencher l’émergence d’une hypothèse:

  • l'hypodynamie;
  • perturbation endocrinienne (déficit en thyroxine);
  • la goutte;
  • le papillomavirus humain;
  • maladies du tractus gastro-intestinal;
  • l'athérosclérose;
  • diabète de type 2;
  • hypertension et hypotension.

Il y a quatre stades d'hépatose:

  1. Le premier Au début de l’hépatose, la graisse s’accumule en petites gouttes jusqu’à certaines cellules.
  2. Le deuxième degré est caractérisé par une accumulation ponctuelle de cellules adipeuses dans certaines zones.
  3. Troisième. Les formations adipeuses prennent la forme de grandes formations.
  4. Le quatrième. Les cellules adipeuses forment de grosses gouttes et s'accumulent dans l'espace intercellulaire.

Comment utiliser l'aloès avec du miel en médecine traditionnelle? Recettes remèdes maison.

Quels remèdes populaires peuvent arrêter une diarrhée chez l'adulte? Lisez cet article.

Symptômes de la maladie

Il y a une maladie sans symptômes, au début il n'y a pas non plus de signes de la maladie. Il peut être diagnostiqué par échographie, IRM ou scanner péritonéal.

Les premiers signes apparaissent uniquement dans la deuxième étape de la maladie, et il est parfois rencontré des nausées, sensation de lourdeur et la douleur dans le quadrant supérieur droit, une diminution de la performance et la détérioration de la santé. Il peut y avoir des problèmes avec la coordination du mouvement. Détérioration visible de l'extérieur de l'apparence de la peau du visage et du corps.

Si vous ne commencez pas le traitement, les nausées et la douleur deviendront progressivement plus fréquentes et deviendront régulières au fil du temps. Des cloques apparaîtront, la vision se détériorera sensiblement. Certaines personnes remarquent des allergies telles que des éruptions cutanées et des démangeaisons.

En l'absence de thérapie thérapeutique, les cellules remplies de graisse sont remplacées par du tissu cicatriciel, une cirrhose et une insuffisance hépatique apparaissent. Les symptômes sont une peau jaunâtre, une perte d’appétit, une ascite, une sensation de malaise et une parole inhabituellement monotone et calme.

Recommandations générales

Les patients chez qui on a diagnostiqué une hépatose devraient perdre du poids pour atteindre un indice de masse corporelle normal. Pour ce faire, veillez à suivre un régime protéiné et à éliminer les graisses du menu.

Le régime alimentaire devrait comprendre des aliments capables de dégrader les cellules graisseuses: riz, fromage cottage, céréales. La meilleure option est de perdre un kilo de poids toutes les quatre semaines.

Méthodes traditionnelles de traitement

Vous pouvez vous débarrasser des hépatoses graisseuses en suivant les recommandations du médecin traitant et en appliquant une ou plusieurs des méthodes traditionnelles suivantes:

  • Citrouille au miel. Prenez une citrouille bien mûre et ronde, dont la partie supérieure est lisse. Retirez délicatement les graines et faites une petite empreinte. Versez-y du miel naturel et couvrez-le d'un haut coupé. Légume pendant 10-12 jours, propre dans un endroit sombre, la température doit être inférieure à 22 degrés. Après l'heure prescrite, le miel doit être versé dans un récipient et pris une cuillère le matin, l'après-midi et avant le coucher. Le miel doit être conservé à une température de 5 à 7 degrés sous zéro.
  • Décoction à base de plantes. Combinez une poignée de calendula, capucine, souci, golden thrift. Toutes les herbes devraient être dans des proportions égales. Remplissez-les avec 500 ml d'eau bouillante, retirez le récipient dans un endroit sombre pendant 24 heures. Filtrer la perfusion résultante à travers le calicot, prendre par voie orale à l’état chauffé pendant un demi-verre. Boire la perfusion est nécessaire sur un estomac vide, peu de temps avant un repas.
  • Citron Couper trois citrons moyens avec la pelure, puis les réduire en purée avec un mixeur ou un hachoir à viande. Versez 500 ml d’eau bouillante dans une masse, laissez-la dans un endroit sombre, sous un couvercle fermé, pendant 8 à 10 heures. Le pot est généralement recouvert d'une serviette jusqu'au lendemain matin. La masse obtenue est versée dans des pots de purée pour bébés. Prendre 50 ml quatre fois par jour. Il est souhaitable de séparer des repas. Ce montant est suffisant pour trois jours, après quoi vous devez faire une pause de quatre jours. Le cours est répété plusieurs fois.
  • Buvez du thé infusé à la menthe et à la mélisse au cours de la journée.
  • Épices. Dans les plats, ajoutez des épices telles que cannelle moulue, curcuma. Les noyaux de pêche et d'abricot produisent un effet remarquable. Ils contiennent beaucoup de vitamines. Le son de riz et l'huile de chardon (chardon-Marie) sont utiles. Ce dernier peut simplement être recueilli dans sa forme naturelle, verser de l'eau et boire l'infusion résultante. Il existe également dans les pharmacies un gélule contenant un extrait de chardon-Marie.
  • Jus de carotte Prenez une grosse carotte, faites-en un jus avec un mixeur. Buvez un verre tous les matins immédiatement après votre réveil.
  • Racines d'oseille. Égouttez les rhizomes d'oseille, hachez-les. Jetez une cuillerée de racines dans un verre d'eau bouillante, laissez à feu doux pendant 12 à 15 minutes. Laisser agir pendant quatre à cinq heures, filtrer à travers une étamine. Versez l'infusion dans des bocaux et mettez au réfrigérateur. Ne mettez pas de liquide au congélateur. Prenez une cuillère à soupe trois fois par jour.
  • Noix au miel. Dans une poignée de noix pelées, ajoutez quelques cuillères de citron vert ou de miel. Remuez bien et versez un verre de vodka. Bien mélanger la masse obtenue et réfrigérer pendant trois à quatre semaines. Filtrer le gruau à travers une passoire. Buvez une cuillerée de teinture le matin, l’après-midi et avant de vous coucher.

Toutes les méthodes de traitement traditionnelles sont largement disponibles et relativement sûres. Cependant, ils doivent être coordonnés avec les médecins dans l'ordre requis. La décoction d'herbes contribue à l'élimination des dépôts graisseux du foie.

Le radis noir aide-t-il contre la sinusite? Les meilleurs moyens de traiter un remède populaire.

Comment faire baisser la pression artérielle à la maison? Lisez cet article.

Qu'est-ce qui n'est pas recommandé?

  1. Il est strictement interdit d'utiliser des produits: produits laitiers avec haute teneur en gras, les aliments frits, les poulets de chair de poulet, boissons alcoolisées, les pâtes, les champignons, les tomates, les haricots, les radis et le radis, toute la nourriture en conserve, boissons gazeuses, le pain blanc, la margarine et la mayonnaise, la confiserie.
  2. Le patient n’est pas autorisé à refuser de la nourriture en général et à perdre du poids brutalement.
  3. Il est dangereux de prescrire leurs propres médicaments. Tous les médicaments affectent le foie, les fonds non testés peuvent donc affecter négativement son état.

L'hépatose graisseuse est dangereuse si elle n'est pas traitée. Avec une nutrition adéquate, un mode de vie actif, des examens réguliers, le risque de contracter l'hépatose est minimisé.

Si, toutefois, vous avez rétabli ce diagnostic, suivez les prescriptions du médecin, suivez les procédures nécessaires et appliquez les méthodes de traitement traditionnelles. Ensuite, la maladie s'atténuera et les effets sur la santé n'apparaîtront pas.

Symptômes de stéatose hépatique par étapes et traitement par médicaments et remèdes populaires

Une vie normale sans graisse est impossible. Après ingestion avec des aliments, se divisant dans l'intestin, les acides gras sont absorbés dans le sang par la paroi du tractus gastro-intestinal et pénètrent dans le foie pour un traitement ultérieur.

Le résultat de la restructuration physiologique est la formation de cholestérol, de phospholipides, nécessaires à la construction des membranes cellulaires, à la formation d'hormones et à la participation à des réactions biochimiques.

Décrivant ce qu’est la dégénérescence graisseuse du foie, les symptômes et le traitement, qui ont une spécificité, on note des violations du processus d’utilisation naturelle des lipides par les hépatocytes avec une accumulation importante de graisses (plus de 50%). Le cytoplasme, les vacuoles et certains autres organites intracellulaires sont saturés de graisses et ne peuvent donc pas fonctionner. Physiologiquement, la concentration en acides gras dans les cellules du foie ne dépasse pas 5%. En cas de dystrophie adipeuse, ce taux est dépassé selon le degré. La maladie est irréversible car l'absence de conversion des lipides en énergie ou le dépôt d'un excès dans les tissus adipeux sous-cutanés entraînent la mort et la dégénérescence du parenchyme hépatique. Morologiquement, avec cette nosologie, de petites accumulations (forme de petites gouttelettes) ou de gros dépôts (variété à grosse goutte) apparaissent à l'intérieur des lysosomes.

Causes et facteurs provoquants de la dégénérescence graisseuse

Les mécanismes étiologiques et pathogénétiques de la maladie n’ont pas été établis et ne peuvent donc pas être complètement guéris. Les scientifiques ont identifié des facteurs provoquant la dégénérescence lipidique:

  • L'abus d'alcool chez l'homme viole les processus de métabolisme intracellulaire des graisses. Le blocage des réactions biochimiques rend difficile l'utilisation physiologique des composés et l'excès de cholestérol s'accumule dans les lysosomes.
  • Dans le diabète sucré, les mécanismes de transformation biochimique des lipides sont également violés. La raison du manque de glucose, nécessaire pour les réactions métaboliques;
  • L'obésité entraîne un excès de dépôts dans le dépôt lipidique du tissu adipeux sous-cutané. Une accumulation excessive conduit à un manque de voies d'isolation, par conséquent une infiltration intracellulaire se produit;
  • Les maladies métaboliques (déficit en protéines) perturbent les processus de transport entre le foie et les autres tissus.
  • Empoisonnement avec des poisons hépatotoxiques, des médicaments.

Les mécanismes provoquants décrits sont le résultat d'observations pratiques, mais les études scientifiques n'ont pas démontré les liens pathogéniques de la nosologie. La nécessité d'un traitement précoce est due au développement de la cirrhose, lorsque la dégénérescence entraîne la prolifération de cicatrices cirrhotiques grossières. Plus la destruction est importante, plus le degré d'insuffisance hépatique est élevé.

Les principaux symptômes de la dégénérescence graisseuse

Le syndrome dystrophique lié à l’excès intrahépatique d’inclusions graisseuses sur l’utilisation de l’alcool éthylique a plusieurs synonymes pour "hépato-stéatose", "stéatose hépatique", "stéatohépatite". Les variétés reflètent la diversité des mécanismes pathogénétiques du processus. L'utilisation à long terme de l'éthanol s'accompagne d'inflammation, de changements dégénératifs généraux et d'un blocage des réactions métaboliques.

Les symptômes graisseux graves, cliniquement identifiés, présentent des manifestations morphologiques différentes. Dans l'étude de la biopsie (site tissulaire), il existe plusieurs variétés morphologiques de modifications dystrophiques.

Dans les hépatites virales et toxiques chroniques, non seulement les lipides, mais également les protéines s’accumulent excessivement dans les hépatocytes. Une étude morphologique révèle des grains hyalins et hydropiques. La base de son apparence est la destruction du complexe protéine-lipide, qui fait partie des organites.

Les symptômes cliniques de la forme sont dus à la maladie sous-jacente:

  • Douleur de l'hypochondre droit;
  • L'apparition de dilatations vasculaires linéaires sur l'abdomen;
  • Étoiles capillaires (télangiectasies) dans tout le corps.

Des modifications dystrophiques granulaires apparaissent sur le fond de la phosphorylation oxydative, déséquilibre du métabolisme sel-eau. La condition est compensatoire compensatoire visant à restaurer les troubles intracellulaires qui se produisent sous l'influence de virus, bactéries, prenant des médicaments hépatotoxiques.

Un signe classique de la dystrophie grasse parenchymateuse dans l’étude histochimique d’une seule grande vacuole remplie d’inclusions graisseuses qui repousse le noyau à la périphérie.

L'examen morphologique montre un tissu jaunâtre et terne. Lorsque 50% des cellules renaissent, des vacuoles ovoïdes sont localisées dans certains hépatocytes. Peu à peu, les grappes se fusionnent et les cellules meurent. La formation de "kystes" adipeux conduit à la formation des états morphologiques suivants:

  1. Les dépôts lipidiques d'obésité segmentaire sont localisés le long des segments centraux périphériques des lobules;
  2. Les gouttes grasses hépatiques disséminées se trouvent dans des cellules hépatiques séparées;
  3. L'obésité diffuse est caractérisée par des lésions de tout le lobule, mais le processus est réversible.

Dans le diabète, les manifestations de l’hépatose ne sont pas spécifiques. La dégénérescence des graisses est due à une violation du métabolisme du glycogène. Le manque d'insuline entraîne une diminution significative du stock de cette substance. Les hépatocytes compensés augmentent de taille en raison du dépôt de glycogène. Dans les échantillons de biopsie, des noyaux vides sont observés, le nombre de vacuoles augmente.

Dans le diabète, il existe dix types différents de glycogénose, parmi lesquels la dégénérescence graisseuse n'est pas une option fréquente, mais peut être dépistée chez les patients obèses. L'examen histochimique des cellules montre l'accumulation de granules éosinophiles spécifiques.

Les modifications décrites provoquent des symptômes en fonction du degré d'insuffisance hépatique. L'absence de clinique avec la mort d'un petit nombre de cellules est due aux fonctions de régénération élevées du tissu hépatique. Une insuffisance hépatique se développe, entraînant des symptômes:

  • Jaunissement de la peau et de la sclérotique en violation de l'excrétion biliaire;
  • Encéphalopathie avec intoxication par les toxines, l'ammoniac;
  • Éruptions cutanées, démangeaisons, augmentation de la concentration en bilirubine;
  • Douleur sous les côtes à droite augmentation de la taille du foie, cirrhose.

Le degré extrême d'échec est le coma hépatique, l'accumulation de liquide dans l'abdomen (ascite). L'absence de fonction de désintoxication entraîne un élargissement concomitant de la rate, le développement d'une insuffisance rénale. Tout symptôme hépatique met la vie en danger s'il est accompagné d'une accumulation de toxines dans le sang.

Traitement des conditions dégénératives du foie

La stéatose alcoolique est considérée par les médecins comme une condition dangereuse conduisant à la mort. La nosologie provoque des complications dangereuses avec un degré modéré de dégénérescence (environ 35% du tissu).

Les premiers stades de la maladie sont arrêtés par la prescription de médicaments et la consommation d'alcool, tandis que les plus graves se caractérisent par une mortalité élevée. Environ 5% des personnes décèdent en un mois du diagnostic de cirrhose.

Il n'y a pas de médicaments spécifiques, le traitement symptomatique est donc réalisé avec les phospholipides essentiels (Essentiale), les cholagogues (acide ursodéoxycholique), l'adémétionine et la silibinine. La rationalité de la prescription d’autres hépatoprotecteurs est faible.

Avec l'hépatite alcoolique d'origine virale ou bactérienne, l'efficacité du traitement par les médicaments hépatoprotecteurs est réduite. Les anti-inflammatoires stéroïdiens sont utilisés pour réduire la progression. Le représentant le plus commun de la prednisone.

L'efficacité des glucocorticoïdes dans la dégénérescence graisseuse n'a pas été prouvée, mais en pratique, l'effet thérapeutique est observé en présence de 3 facteurs:

  1. Augmentation de la pression du portail;
  2. Pas d'accumulation d'azote dans le sang;
  3. Pas de saignement gastrique.

La littérature pratique montre la nécessité d'une nutrition adéquate, qui augmente le taux de survie des patients.

Principes de traitement de la dégénérescence lipidique des hépatocytes

Le schéma optimal comprend 3 directions:

  • Élimination des facteurs de risque;
  • Élimination médicale des complications;
  • Utilisation à long terme des hépatoprotecteurs.

L'obésité est le principal facteur de risque de la maladie. Des études scientifiques ont montré qu'une diminution de 10% du poids corporel entraînait une diminution de la concentration des enzymes de la cholestase (AlAt, AsAt).

Les experts européens soulignent la nécessité d'une réduction progressive du poids corporel. L’équilibre optimal entre l’élimination hebdomadaire de plus d’un kilo et demi augmente le risque de cholélithiase; il faut donc être prudent lorsque vous suivez un régime.

Caractéristiques des aliments diététiques:

  • L'apport calorique n'est pas supérieur à 1200 kcal par jour;
  • Restriction alimentaire en acides gras saturés;
  • Glucides pas plus de 100 grammes par jour, mais les nutritionnistes peuvent réduire ce taux.

L'exercice quotidien favorise une meilleure absorption des graisses, l'accumulation d'oxygène dans les fibres musculaires, ce qui augmente la consommation de triglycérides.

Dans le diabète, la résistance à l'insuline est la cause de l'obésité. Le facteur contribue à la conversion des glucides en excès en lipides. La correction de la tolérance à l'insuline est réalisée par les agents pharmacologiques thiazolidinediones, biguanides.

L'élimination des triglycérides élevés est obtenue par l'utilisation régulière de médicaments contenant des acides gras insaturés. Les produits à base d’acide ursodésoxycholique sont utilisés depuis une douzaine d’années et ont montré une efficacité élevée. Les mécanismes de l'activité thérapeutique n'ont pas été prouvés, mais l'activité d'élimination du médicament sur l'élimination des modifications congestives de la vésicule biliaire et des conduits intrahépatiques a été identifiée.

En cas d'insuffisance hépatique grave, la teneur en protéines de l'alimentation est limitée. Le contenu quotidien ne dépasse pas 50 grammes. Pour nettoyer le tractus gastro-intestinal, des laxatifs et des lavement lavants sont prescrits quotidiennement. La dysbactériose est éliminée par l'introduction d'antibiotiques au moyen d'une sonde (ampicilline, kanamycine, tétracycline).

Pour neutraliser l'ammoniac, l'arginine est administrée à raison de 50 à 75 grammes par jour.

L'halopéridol arrête l'agitation psychomotrice.

Traitement remèdes folkloriques stéatohépatite

Nomme un docteur en décoctions à base de plantes. Seul un spécialiste peut déterminer correctement le type de traitement, la combinaison et la dose de chaque agent. Si la pathologie est détectée à temps, des accusations de cholagogue pour l’immortelle, le chardon-Marie et le dogrose aident à un stade précoce.

Les frais de légumes réduisent l'activité du processus chronique, mais seulement avec certaines nosologies. L'effet thérapeutique des décoctions et des teintures à base de plantes par rapport aux médicaments apparaît plus tard, de sorte que la combinaison de médicaments avec des plantes est rationnelle. Avec un processus de faible activité, vous pouvez utiliser une citrouille:

  • Choisissez un fruit mûr, coupez le bord supérieur en cercle. Retirez la partie centrale et ajoutez du miel léger dans la cavité. Fermez le fruit et conservez-le pendant 2 semaines dans un endroit sombre. Égoutter la solution obtenue dans un bocal. Pour le traitement, prendre trois fois par jour pour 3 cuillères à soupe de boisson le matin, le midi et le soir.

Avant d’utiliser la prescription, nous vous conseillons de consulter votre médecin. Le spécialiste déterminera l'activité du processus et permettra l'utilisation de l'outil.

La deuxième recette populaire utile pour éliminer l'hépatose est la noix. Pour le faire, vous devez couper les noix. Versez-les dans un bocal, ajoutez du miel et de l'alcool en proportions égales. Infuser un médicament pendant 1 mois dans une pièce sombre. Buvez trois fois par jour pour une cuillère à café.

Le chardon-Marie fait partie des populaires hépatoprotecteurs Kars, la silibinine. Vous pouvez utiliser la plante à la maison. La recette est préparée en mélangeant du pissenlit, de l'ortie, des feuilles de bouleau et du chardon-Marie. Verser sur 2 cuillères à café du mélange avec de l'eau bouillante, laisser reposer 15 minutes. Buvez 2 tasses de médicament par jour.

Les infusions à base de plantes et les décoctions par rapport aux pilules ont un effet doux et progressif. Pour augmenter l'efficacité, il est recommandé de combiner les remèdes populaires avec un régime alimentaire et de l'exercice.

Caractéristiques du régime pour les dommages dystrophiques des hépatocytes:

  • Évitez les aliments épicés et épicés;
  • Jeter les viandes grasses, le poisson, les bouillons;
  • Sélectionnez soigneusement les produits dans le magasin. Ils ne doivent contenir ni colorants, ni stabilisants, ni arômes, ni additifs anti-agglomérants;
  • Ne prenez pas beaucoup de médicaments inutilement;
  • Gruau utile, le sarrasin.

Des scientifiques européens soulignent l'effet liposoluble des noyaux d'abricot. Avec la stéatohépatite, manger quotidiennement 5 morceaux (mais pas plus). Le contenu central du fruit est saturé de vitamine B15, qui intervient dans la dégradation des lipides.


Articles Connexes Hépatite