Combien de temps a-t-il été hospitalisé pour l'hépatite C?

Share Tweet Pin it

L’hépatite C est l’un des principaux problèmes qui inquiète une personne qui a entendu un diagnostic aussi décevant de la part des médecins.

Un hôpital est-il nécessaire?

Le traitement de l'hépatite à l'hôpital est un problème complexe qui est souvent résolu individuellement par les médecins et dépend en grande partie du degré de complexité de l'évolution de la maladie.

La période d'incubation dure généralement de 4 jours à plusieurs semaines. Pendant cette période, les médecins recommandent de s’allonger et de ne pas monter, en suivant strictement les instructions.

L'hépatite C est une maladie grave qui évolue de manière complexe et qui s'accompagne d'un traitement difficile. Grâce aux médicaments modernes de haute technologie, cette maladie n'est pas une phrase. Cependant, seul un traitement rapide supprime les effets du virus sur le foie - cet organe est touché en premier lieu par l'hépatite.

Un traitement efficace et opportun de l'hépatite est prescrit par un hépatologue qui, tout d'abord:

  • examine l'état de cet organe vital;
  • prend toutes les analyses nécessaires;
  • donne une conclusion.

Plus souvent, au début, le spécialiste envoie le patient dans un hôpital où le traitement de l'hépatite est effectué sous le strict contrôle de spécialistes et plus ou moins arrêté.

Seule une thérapie compétente, lorsque le spécialiste traite la maladie, permet de maintenir longtemps l'état stable du patient - la rémission qui s'est produite apporte un soulagement significatif à l'état du malade.

Lors de la prescription d'un traitement par interféron à un patient, son séjour à l'hôpital est le plus souvent nécessaire, car les médecins doivent surveiller en permanence les indicateurs de charge virale. De plus, le fait d'être à l'hôpital est indiqué par le fait que cette méthode a de nombreux effets secondaires qui peuvent être éliminés plus rapidement sous la supervision d'un médecin. Il existe toutefois des exceptions à la discrétion du spécialiste: il peut prescrire un traitement ambulatoire.

Pendant le traitement, il est important de combiner des médicaments antiviraux. On pense que l'utilisation d'un seul outil ne suffit pas pour détruire un virus aussi grave qui a pénétré dans le corps humain, tel que l'hépatite C.

Combien de temps dure le traitement?

Si nous parlons de la durée moyenne du traitement, cela dépend du génotype du virus et peut aller jusqu'à 48 semaines.

Au cours du traitement, le médecin envoie obligatoirement le patient à des tests dont les résultats permettent de tirer une conclusion sur l’amélioration de son état au cours de cette période. Si le virus est toujours actif dans le sang, le cours continue. Il est possible que l'hépatologue décide qu'il est nécessaire de changer radicalement le traitement.

L'interféron a longtemps été le principal médicament utilisé pour se débarrasser des symptômes d'un virus dangereux. Même maintenant, l'hépatite est souvent traitée avec ce médicament.

Cependant, au fil des années, il existe d'autres agents antiviraux à action directe (par exemple, le sofosbuvir), qui permettent à une personne d'augmenter ses chances de guérison. Le classique "interféron" commence à perdre sur l'efficacité de tels médicaments.

Ainsi, la réponse à la question du nombre de jours d'hospitalisation pour hépatite à l'hôpital n'est pas simple, puisque tout se passe sur une base individuelle. La durée du cours dépend de:

  • génotype du virus;
  • degré de fibrose;
  • drogues utilisées:
  • état général du patient;
  • la présence d'autres infections.

Rappelez-vous qu’il s’agit d’une maladie dangereuse pouvant entraîner des dommages importants pour la santé humaine, c’est pourquoi le patient est placé à l’hôpital.

Hépatite C: symptômes et traitement

L'hépatite C est l'une des maladies les plus dangereuses du monde moderne. Le virus est transmis avec du sang. Le groupe à risque comprend les personnes à la recherche de soins dentaires, les donneurs de sang, leurs receveurs, le personnel médical, les personnes ayant un mode de vie asocial. La voie sexuelle de l’infection par l’hépatite C étant très répandue, nous vous proposons des informations sur les symptômes et le traitement de l’hépatite C.

Infection par l'hépatite C

L'hépatite C est une maladie très dangereuse pouvant causer de graves dommages au foie, notamment la cirrhose et les tumeurs malignes. Pourquoi l'hépatite C s'appelle-t-elle un "tueur en douceur" et comment se protéger contre cette hépatite? L'infection à l'hépatite C est possible par le sang et sexuellement.

La forme la plus grave et la plus dangereuse de la maladie est causée par les virus de l'hépatite B et de l'hépatite C. Cette infection peut détruire le foie du patient pendant des mois. En outre, il est très difficile de s'en débarrasser et, dans 90% des cas, la maladie devient chronique.

Voies et moyens d'infection par l'hépatite C

Les médecins savent comment contracter l'hépatite C. Cet agent pathogène se transmet par contact avec le sang d'une autre personne. Par exemple, lorsqu’on utilise des instruments médicaux réutilisables, des dispositifs pour le tatouage et le perçage corporel, des accessoires pour les ongles, des rasoirs mal traités. Par exemple, les toxicomanes contractent l'hépatite C en utilisant une seringue ordinaire. Dans de rares cas, vous pouvez même tomber malade si vos oreilles sont percées, sauf si un spécialiste a déjà traité les instruments. Les voies d'infection par l'hépatite C sont l'injection de plaie et le contact sexuel avec une personne infectée.

Risque d'hépatite C

Puis-je attraper une infection par une brosse à dents commune? Théoriquement possible. Dans ce cas, il existe un risque d'infection par l'hépatite C. Toutefois, il faut bien comprendre que le virus de l'hépatite C n'est pas transmis par la salive. Pour qu'une infection se produise, le sang du patient doit d'abord tomber sur la brosse. Et même dans ce cas, si une personne qui utilise plus tard une brosse «dangereuse» n’a pas de blessures à la bouche, le virus n’entrera pas dans le corps. La même chose peut être dite à propos de la transmission de l'infection par les baisers.

Hépatite C: infection sexuellement transmissible

Malheureusement, dans ce cas, la probabilité d'infection a lieu. Le plus souvent, l'hépatite C est causée par des relations occasionnelles et des activités sexuelles imprudentes. Il existe un risque réel d'infection par l'hépatite C lors de relations sexuelles imprudentes. Les infections sexuellement transmissibles liées à l'hépatite C sont diagnostiquées chez environ 60% des patients.

Cependant, cela ne se trouve ni dans le sperme, ni dans un secret vaginal de cette infection. Le virus ne peut être ingéré directement avec du sang, c’est-à-dire qu’il ya des égratignures ou des blessures aux organes génitaux. Par conséquent, pour ne pas être infecté sexuellement par l'hépatite C, il suffit d'utiliser un préservatif.

Comment l'hépatite C peut-elle passer d'une mère malade à un enfant? Principalement pendant l'accouchement. La probabilité d'infection dans ce cas est d'environ 5-6%. Mais à travers le lait maternel, le virus n'est pas transmis (à moins que le sang d'une mère malade y soit entré).

Qui d'autre devrait se méfier des infections insidieuses? Les patients avec l'insuffisance rénale, obligés de subir un nettoyage matériel du sang. Les patients transfusés avec du sang donné sont également à risque. Bien sûr, les donneurs sont maintenant soigneusement contrôlés pour toutes les infections, mais des erreurs surviennent parfois dans chaque travail. Les patients de ces branches de la médecine où ils utilisent encore des dispositifs réutilisables - en gynécologie, en dentisterie, en chirurgie - sont également menacés.

Qu'est-ce qui est dangereux pour l'hépatite C?

Nous comprendrons ce qui est dangereux pour l'hépatite C. Lorsqu'il est injecté dans le sang, le virus de l'hépatite C s'échappe facilement des cellules de l'immunité humaine. A cause de quoi la maladie devient chronique. Le patient pendant longtemps ne soupçonne même pas qu'il est malade. Et pendant ce temps, l'hépatite a le temps de nuire grandement au foie.

Signes d'hépatite C et de période d'incubation

Pendant longtemps, il n’a pratiquement pas dérangé les patients. La période d'incubation de l'hépatite C peut durer jusqu'à 6 mois. Au cours de la période aiguë, la maladie ne se manifeste que par une faiblesse, une fatigue, parfois sous l’apparence d’une infection virale respiratoire accompagnée de douleurs aux muscles et aux articulations. Ce sont peut-être les premiers signes de l'hépatite C.

La jaunisse et toutes les manifestations cliniques de l'hépatite se développent dans un très faible pourcentage des personnes infectées (la forme dite ictérique de la maladie). Et c’est vraiment excellent: les patients se tournent immédiatement vers des spécialistes et parviennent à guérir la maladie.

Cependant, la majorité des personnes infectées sont atteintes de l'hépatite C aux jambes: avec une forme anicterique, elles ne remarquent rien du tout ou passent sous silence l'indisposition au rhume. En conséquence, sans traitement, l'hépatite devient chronique.

Symptômes de l'hépatite virale C

L'hépatite C peut également survenir sous forme extrahépatique. Dans ce cas, l'infection affecte la glande thyroïde, les vaisseaux, les articulations, les reins et d'autres organes. Mais cela se produit très rarement, en règle générale, lorsque la maladie évolue longtemps. Il existe des symptômes spécifiques de l'hépatite virale C.

Symptômes typiques de l'hépatite C

Les symptômes typiques de l'hépatite C sont caractéristiques de la forme ictérique. Dans son cas, la patiente a la peau jaune, les yeux blancs et les muqueuses. Par exemple, la cavité buccale change sensiblement de couleur. En outre, le patient est préoccupé par la faiblesse, la fatigue, la perte d’appétit, les nausées, les vomissements et la fièvre.

En outre, il y a une augmentation du foie, de la rate, de la lourdeur ou de la douleur dans l'hypochondre droit, parfois une éruption cutanée apparaît sur la peau. En outre, l'urine foncée et les selles décolorées sont un signe visible de dommages au foie.

Quand ai-je besoin de voir un médecin en urgence?

L'hépatite se développe progressivement et apparaît légèrement, de sorte que la facture ne va pas à l'horloge. D'autre part, plus tôt le patient fait appel à des spécialistes, plus il a de chances d'éviter que la maladie ne devienne chronique ou au moins d'éviter les complications.

Le médecin demande au patient s'il a subi une intervention chirurgicale, des transfusions sanguines, une hospitalisation pendant un an avant l'apparition de la maladie, s'est rendu chez le dentiste, un gynécologue et a fait don de sang. Souvent, la source de l'infection reste inconnue.

Traitement efficace de l'hépatite virale C

Si le virus dans le sang était détecté, le médecin prescrivit immédiatement des hépatoprotecteurs - des médicaments qui protègent et restaurent le travail du foie. C’est le traitement initial de l’hépatite C. Cependant, pour un rétablissement complet, un traitement plus efficace de l’hépatite C est nécessaire, car le traitement de l’hépatite virale C nécessite de suivre pendant longtemps un régime alimentaire spécial et des médicaments antiviraux.

Traitement antiviral pour l'hépatite C

En cas d'hépatite aiguë, un traitement antiviral de 3 mois contre l'hépatite C avec interférons est indiqué.

La ribavirine est également incluse dans les infections chroniques. Il s'agit d'une substance spéciale qui, au niveau moléculaire, empêche la formation de nouveaux virus.

Médicaments et médicaments pour le traitement de l'hépatite C

Dans la forme ictérique, il est nécessaire de mener une thérapie de désintoxication, ainsi que de prescrire des antispasmodiques, des préparations enzymatiques pour le traitement de l'hépatite C, des sorbants intestinaux, des agents hémostatiques.

Certains traitements de l’hépatite C peuvent entraîner une détérioration de l’état général du patient. La thérapie par interféron provoque chez les patients des états pseudo-grippaux - douleurs dans les muscles, les articulations, la fièvre. Tous les patients le traversent.

Où est le traitement?

Le médecin détermine, à partir des tests et de l'état du patient, si le patient doit être hospitalisé ou non à l'hôpital. Mais le traitement de la forme ictérique de l’hépatite n’est pratiqué qu’à l’hôpital. Selon les normes, le patient est à l'hôpital pendant 30 jours. Bien sûr, cela ne suffit pas pour récupérer complètement. Par conséquent, après l’hospitalisation, le patient est transféré au stade de traitement ambulatoire, où il peut rester à la maison, sous le contrôle régulier de médecins et de tests.

Récupération après traitement pour l'hépatite C

Dès que les résultats des tests de la fonction hépatique sont normaux, la personne est considérée comme apte au travail. Cependant, la récupération après le traitement de l'hépatite C est plus longue. Périodiquement, le médecin vérifie les tests du patient et décide si la personne est capable de travailler ou si elle a besoin de prolonger celle de l'hôpital.

Dire avec certitude que le patient récupère est presque impossible, cela se produit très individuellement. On prend 3 semaines pour faire cela, un autre prend 2 mois. Pour certains, le rétablissement de l'hépatite C prend des années.

Que doivent faire les patients atteints de formes de maladie aussi difficilement traitables? Poursuivre le traitement et mener une vie saine. Seulement dans ce cas, peut être évité de terribles complications.

L'hépatite C peut être guérie pour toujours

L'hépatite C est curable. Le moyen le plus simple, bien sûr, de se débarrasser du virus dans sa forme aiguë.

L'hépatite chronique peut également être guérie, mais il s'agit d'un processus très long et compliqué. Le fait est que nous ne connaissons que 6 génotypes (espèces) du virus de l'hépatite C. Il est possible de juger de la durée du traitement en fonction de celui qui frappe le patient, car il existe des génotypes difficiles à traiter. Ne désespérez pas, l'hépatite C peut être guérie pour toujours.

Comment guérir l'hépatite C pour toujours? De nombreux patients demandent comment guérir l'hépatite C pour toujours. Une fois le traitement hospitalier terminé, il est important de surveiller les analyses de sang au cours des prochains mois, car certains patients peuvent faire réapparaître des signes d’inflammation du foie.

De plus, vous devez suivre strictement un régime: éliminer les aliments frits épicés et gras. Le tableau 5 est recommandé.

Vous pouvez utiliser des herbes cholérétiques, mais avec beaucoup de soin et sous la surveillance d'un médecin.

Pendant la période de récupération, l'activité physique, l'haltérophilie, les vaccinations, les massages, la physiothérapie et le fait de rester au soleil, sont contre-indiqués pour le patient pendant six mois. Il est nécessaire d'exclure l'alcool, le contact avec des substances toxiques, le stress neuro-émotionnel, les situations stressantes.

Puis-je bronzer? Le foie est un laboratoire biochimique complexe. Sous l'influence de la chaleur, tous ses processus sont améliorés. C’est pourquoi on observe un pic d’exacerbations de l’hépatite en été: les patients prennent un bain de soleil sur les plages et se rendent dans des pays chauds.

Existe-t-il un vaccin contre l'hépatite C? Malheureusement, il n'y a pas de tel vaccin. Et il ne peut pas être créé, car le virus est très volatile.

Rechute de l'hépatite C

Si vous avez vaincu un génotype de l'hépatite C, vous aurez une immunité à vie contre cette espèce. Cependant, il y aura 5 types de virus plus connus pouvant être infectés. Par conséquent, la récurrence de l'hépatite C est tout à fait possible.

Ne pas abandonner!

Quels sont les traitements efficaces contre l'hépatite B et l'hépatite C? Quel est le pronostic de ces maladies? Tout d’abord, une personne qui a eu une hépatite doit trouver son médecin et s’inscrire. Un médecin spécialisé dans les maladies infectieuses doit clarifier absolument toutes les questions qui se posent chez un patient et surveiller son état de santé.

Il est nécessaire d’examiner attentivement l’état non seulement du foie, mais également de l’ensemble du tractus gastro-intestinal. Après tout, le foie entretient une relation étroite avec d’autres organes digestifs et des dysfonctionnements, par exemple dans le pancréas, sont susceptibles d’aggraver l’hépatite. Le médecin doit donc expliquer au patient ce qu’il peut ou ne peut pas être, de quoi il devrait avoir peur et de quoi il ne devrait pas avoir peur, afin de vivre avec l’hépatite était aussi complet que possible.

Est-il possible de se débarrasser du virus pour toujours? L'éventail des médicaments antiviraux est aujourd'hui très vaste: des fonds nationaux à faible coût aux fonds d'importation. Actuellement, la thérapie antivirale est mieux développée pour lutter contre l'hépatite C.

L'efficacité des médicaments varie en fonction de différentes raisons, notamment du génotype de l'hépatite. Certains génotypes répondent mieux à la thérapie, d'autres à la pire.

En fonction de l'ensemble des gènes et de la structure de l'ARN du virus, 6 génotypes d'hépatite sont isolés. 4 génotypes sont distribués sur le territoire de la Russie. Le 2ème génotype est assez facile à traiter, le 3ème génotype est plus difficile à traiter, mais le 1 er génotype du virus de l'hépatite C est le plus difficile à traiter. Pour obtenir le résultat, des médicaments très coûteux sont nécessaires.

Efficacité - de 30 à 80%.

Cela dépend en grande partie des caractéristiques de l'évolution de l'hépatite, du comportement du patient, de l'âge auquel il a été infecté, des maladies concomitantes qu'il avait déjà à cette époque. Après tout, l'hépatite se développe généralement dans le contexte de problèmes de digestion, du système cardiovasculaire, etc.

Les patients atteints d'hépatite vivent longtemps et leur qualité de vie est préservée s'ils répondent aux exigences élémentaires: ils suivent le régime alimentaire (tableau n ° 5 selon Pevsner), ne consomment pas d'alcool et ne permettent pas de surcharge physique.

Le patient doit être sous la surveillance d'un médecin afin que lorsqu'un changement d'état réagisse très rapidement.

Il est très difficile de créer un vaccin contre l'hépatite C, bien que des travaux soient constamment réalisés dans ce sens. Mais la difficulté est que le virus est sujet à la mutation. Et il mute plus d'une fois par an et pas une fois par mois, mais constamment.

En d'autres termes, dans le corps d'une personne, le virus peut se trouver dans différents sous-types et sous-types. Le système immunitaire n'a pas le temps de réagir au virus modifié et de développer de manière adéquate les anticorps qui le protègent. Le virus s'échappe donc.

Seul le système immunitaire accumule un certain nombre d'anticorps nécessaires à la lutte contre le virus, celui-ci ayant déjà changé et les anticorps s'avérant inefficaces. La vitesse de sa mutation est plus rapide que la production d’anticorps dirigés contre elle. Par conséquent, il n'y a pas de vaccination et le risque de passer au stade chronique est élevé.

Quel est le traitement de l'hépatite C, l'hépatite C est-elle traitée à l'hôpital?

Hépatite C - traitement.

L'hépatite C est une maladie terrible. Il se développe longtemps et asymptomatiquement. Détruit imperceptiblement le foie et conduit à la mort du patient. Mais comment traiter l'hépatite C? Existe-t-il des méthodes fiables pour traiter l'hépatite C dans les cliniques modernes?

Je suis tout à fait en désaccord avec la réponse de Svetlaia333. L’hépatite virale aiguë est traitée uniquement à l’hôpital et est parfois complètement guérie. À l’hôpital également, les exacerbations de l’hépatite virale chronique sont traitées. virus du corps, car il existe maintenant beaucoup de médicaments antiviraux puissants, des médicaments qui stimulent le système immunitaire. Le mécanisme de transmission du VHC soi-disant. point de contact, qui implique la transmission du virus non seulement directement par le sang, mais aussi sexuellement, et de la mère au fœtus par le placenta.

Je tiens à dire sur la base de mon expérience que l’hépatite C est traitée et que la probabilité d’une guérison complète est d’environ 90%. Mon ami proche s'est débarrassé de cette maladie sale avec l'aide de la biochimie. Seulement la première semaine, au début du traitement, il a été hospitalisé. Et le reste du temps (presque un an), il était à la maison. Bien sûr, cette procédure n’a pas été facile pour lui: ses cheveux sont tombés, il n’avait pas d’appétit, il était très irritable. Mais tout de même, il s’est complètement débarrassé de la maladie. Et, selon les médecins spécialistes des maladies infectieuses, seuls des anticorps anti-hépatite sont restés dans son corps.

Le danger du virus de l'hépatite C est qu'il peut changer au niveau génétique, contrairement aux hépatites A et B. Dans le dictionnaire médical, il s'appelle HCV, mais avant que cette espèce ait été découverte lors de sa découverte, elle s'appelait A, pas B. "

En présence de cette maladie, dans le corps humain peut vivre avec une douzaine de sous-espèces de ce virus. Étant donné que ce virus subit une mutation constante, le système immunitaire ne peut pas produire suffisamment d'anticorps.

Cependant, malgré tout le danger, l'hépatite C peut encore être guérie. Et alors, comment traite-t-on l'hépatite C?

Si l'hépatite C existante est de nature chronique, elle est traitée avec plus de succès que A ou B. À l'heure actuelle, le taux de guérison atteint 60 à 90%. Naturellement, le traitement exigera beaucoup d'efforts de la part du patient et du médecin traitant.

Il existe une stratégie spéciale pour la prévention et le traitement de l'hépatite C.

Le traitement de l'hépatite C repose sur un traitement antiviral intensif. Principalement utilisés deux médicaments - la ribavirine et l'interféron alpha, qui sont actuellement considérés les plus efficaces. Il est également nécessaire de prendre des médicaments qui contribuent à la préservation de la santé des cellules du foie - des hépatoprotecteurs, ainsi que des immunomodulateurs, qui renforcent et stimulent le système immunitaire afin qu'il puisse mieux lutter contre la maladie.

Un régime alimentaire spécial est nécessaire pendant le traitement de l'hépatite C. L'alcool, nocif pour le foie, doit être complètement abandonné. Les graisses sont limitées, et vous ne pouvez pas manger beaucoup de frites, salées, car tout cela augmente la sécrétion des sucs digestifs. Il n’est pas nécessaire d’abandonner le sport, l’essentiel est de ne pas en faire trop.

Le point le plus important dans le traitement de l’hépatite C est peut-être le refus de l’auto-traitement))). En d’autres termes, s’il existe des symptômes tels qu’une hypertrophie du foie, des perturbations dans son travail, il est absolument nécessaire de contacter un hépatologue dès que possible. Seul un médecin est en mesure de diagnostiquer correctement, de prescrire le traitement approprié et, bien sûr, de répondre à toutes vos questions sur ce sujet.

L'hépatite C

Review

Les symptômes

Symptômes de l'hépatite C

Causes de l'hépatite C

Diagnostic de l'hépatite C

Traitement de l'hépatite C

Complications de l'hépatite C

Style de vie de l'hépatite C

Quel médecin dois-je contacter pour l'hépatite C?

Si vous développez des symptômes d'hépatite, contactez un médecin de famille ou un pédiatre (pour un enfant), car les symptômes décrits peuvent être associés à de nombreuses causes, et non à une maladie du foie, et un diagnostic principal est requis, qui est réalisé par un spécialiste en médecine générale. Si vous avez déjà été en contact avec un patient, avez pris des médicaments ou avez rencontré d'autres facteurs de risque de l'hépatite C et êtes très susceptible de croire que vous avez été infecté par l'hépatite virale, vous pouvez immédiatement consulter un spécialiste des maladies infectieuses. Avec l'aide de notre service, vous pouvez trouver ces spécialistes en cliquant sur les liens.

Si votre hépatite C chronique est diagnostiquée, vous pouvez trouver un bon hépatologue ou un spécialiste des maladies infectieuses dans votre ville. Les infectistes ont un profil plus large, car ils traitent d’autres infections. Les hépatologues se spécialisent principalement dans les maladies du foie de nature virale. En l’absence de ces spécialistes, trouvez un gastro-entérologue capable de contrôler votre traitement. Probablement, vous devez toujours consulter périodiquement un hépatologue ou un spécialiste des maladies infectieuses dans une autre ville ou un autre centre régional.

Review

L'hépatite C est une infection virale du foie qui se transmet principalement par le sang. L'hépatite C devient souvent chronique.

Les statistiques sur la prévalence de l'hépatite C en Russie varient considérablement en raison du grand nombre de porteurs asymptomatiques de l'hépatite C. On pense que l'infection est plus fréquente chez les jeunes de 20 à 29 ans, ce qui est associé à la consommation de drogues injectables. Selon des estimations approximatives, la prévalence de l'hépatite C dans notre pays est de 4,5 personnes pour 100 000 habitants.

Le plus souvent, les phases initiales de l'hépatite C se déroulent sans symptômes évidents. Les symptômes de la maladie n'apparaissent que lorsqu'une partie importante du foie est atteinte. L'absence de symptômes caractéristiques fait que beaucoup de personnes infectées par le virus de l'hépatite ne sont pas au courant de leur maladie.

Les six premiers mois de la maladie sont appelés le stade de l'hépatite C aiguë. Dans environ 25% des cas, l'immunité fait face à la maladie et le virus disparaît de l'organisme. Dans d'autres cas, le virus est détecté dans le sang pendant de nombreuses années. Cela s'appelle l'hépatite chronique C.

Selon la présence ou l'absence d'autres facteurs de risque, tels que l'alcool, sans traitement, dans environ 10 à 40% des cas d'hépatite C chronique, une cirrhose survient, souvent 20 ans ou plus après l'infection. Une insuffisance hépatique se développe dans environ 20% des cas de cirrhose et dans 1 cas sur 20 - cancer du foie. Et l'un et l'autre peuvent être fatals.

Du foie

Le foie est une «usine» du corps qui effectue des centaines de tâches vitales, notamment:

  • stockage de glycogène - glucide, qui fournit rapidement de l'énergie aux cellules;
  • synthèse de protéines;
  • la production de bile, qui aide à digérer les graisses;
  • production de coagulants sanguins;
  • traitement et excrétion d'alcool, de toxines et de drogues.

Le foie humain n’est qu’un seul, mais il est très viable. Il continue à fonctionner même avec des lésions étendues en raison de sa capacité à se guérir.

La principale voie de transmission de l'hépatite C est le sang d'un malade. Les patients atteints d'hépatite aiguë et chronique (y compris les porteurs viraux ne présentant aucun symptôme) sont contagieux.

L’hépatite C peut être traitée avec des antiviraux qui l’empêchent de se multiplier dans le corps et évitent les dommages au foie. Les médicaments les plus couramment utilisés sont l’interféron et la ribavirine.

Il existe six souches (génotypes) différentes du virus de l'hépatite C et certaines peuvent être traitées mieux que d'autres. Les génotypes les plus courants du virus de l'hépatite C sont 1 et 3. Lors du traitement du génotype 1, une guérison est possible dans environ 50% des cas et le génotype 3 dans 80% des cas.

Deux nouveaux médicaments, le bocéprévir et le télaprévir, ont récemment été mis sur le marché. Ces médicaments peuvent être utiles lorsque les méthodes standard ne sont pas efficaces.

Contrairement aux autres formes d'hépatite, il n'y a pas de vaccin contre l'hépatite C. Réduire la probabilité d'infection de deux manières:

  • Ne prenez pas de drogues intraveineuses.
  • Utilisez votre propre rasoir, brosse à dents et une serviette, car ils peuvent être des traces de sang.

Le risque de transmission sexuelle de la maladie est faible, mais il est recommandé d'utiliser un préservatif pour les relations intimes avec un nouveau partenaire.

Les symptômes

Symptômes de l'hépatite C

Les symptômes de l'hépatite C aiguë sont rares. Seulement 1 patient sur 4 a présenté des signes d'hépatite au cours des 6 premiers mois suivant l'infection.

Symptômes possibles de l'hépatite C aiguë:

  • augmentation de la température jusqu'à 38 ° C ou plus;
  • fatigue
  • perte d'appétit;
  • douleur abdominale;
  • des nausées;
  • vomissements.

Ces symptômes apparaissent plusieurs semaines après l'infection.

Une jaunisse apparaît sur 1 personne sur 5 présentant des signes d'hépatite: la peau et les muqueuses visibles deviennent jaunes.

Chez 20% des personnes atteintes d'hépatite, le système immunitaire parvient à détruire le virus et les symptômes n'apparaissent plus (à moins que la personne ne soit à nouveau infectée). Dans d'autres cas, le virus vit dans le corps humain depuis des années. Cela s'appelle l'hépatite chronique C.

Symptômes de l'hépatite C chronique

Les symptômes de l'hépatite C peuvent varier considérablement d'une personne à l'autre: de légers à graves, ce qui nuit à une vie normale. Les signes d'hépatite peuvent disparaître pendant une longue période - pendant la rémission - puis réapparaître.

Les symptômes les plus courants de l'hépatite C sont:

  • fatigue chronique - le sommeil n'est pas vivifiant;
  • mal de tête;
  • la dépression;
  • violations de la mémoire à court terme, de l'attention et de la capacité à effectuer des tâches mentales relativement complexes (par exemple, à l'oral) - beaucoup le décrivent comme un «brouillard dans la tête»;
  • sautes d'humeur;
  • indigestion ou ballonnements;
  • douleur dans les muscles et les articulations;
  • prurit;
  • symptômes grippaux, comme au stade actif de la maladie;
  • douleur abdominale;
  • douleur dans le foie (dans l'abdomen supérieur droit).

Aucun des symptômes ci-dessus ne signifie probablement que vous avez l'hépatite C, mais vous devez être examiné pour déterminer exactement la cause de la maladie.

Causes de l'hépatite C

Le virus de l'hépatite C se trouvant dans le sang d'une personne malade, le meilleur moyen de contracter une infection est donc le contact avec du sang. Pour cela, une petite quantité. Le virus peut vivre à l'extérieur du corps humain dans les taches de sang séché de 16 heures à 4 jours (à la température ambiante).

Les drogues intraveineuses constituent un facteur de risque majeur de l'hépatite C. Dans notre pays, 75 à 80% des patients atteints d'hépatite C reconnaissent le fait de s'injecter des drogues au moins une fois dans leur vie. La maladie est transmise par des aiguilles et d’autres objets. L'hépatite ne peut être infectée qu'une seule fois avec une aiguille usagée.

Des cas d'hépatite C par inhalation de cocaïne par l'intermédiaire d'un billet de banque ou de paille roulée dans un tube ont également été rapportés. La cocaïne endommage la muqueuse nasale, provoquant des saignements. Vous pouvez inhaler le sang d'une personne infectée et être infecté vous-même.

L'hépatite C peut être infectée lors de rapports sexuels non protégés (sans préservatif). Bien que l'on croit que la probabilité de cela est faible. Le risque est accru chez les homosexuels. Il augmente également la présence de lésions sur la peau et les muqueuses des organes génitaux causées par des infections sexuellement transmissibles (IST) ou le VIH.

Le meilleur moyen de prévenir l’infection par l’hépatite C consiste à utiliser des préservatifs. Le risque d'infection est très faible pour les couples qui entretiennent une relation longue et stable. Ils ne peuvent donc pas utiliser de préservatif s'ils le souhaitent. Si votre partenaire a l'hépatite C, vous devriez être testé.

Il est possible de contracter l'hépatite et des transfusions sanguines. En Russie, tous les donneurs de sang sont soumis à un test de dépistage de l'hépatite C. Le sang est ensuite mis en quarantaine si le donneur était à un stade précoce de l'hépatite au cours de l'analyse, lorsque les anticorps anti-virus ne sont pas encore détectés dans le sang. Si, pendant la quarantaine, le donneur détecte une hépatite, le sang est détruit. Malgré ces mesures, il existe toujours un risque de contracter l'hépatite C après une transfusion sanguine. Environ 1% de toutes les personnes infectées dans notre pays sont tombées malades de cette façon.

Si vous avez reçu des transfusions sanguines ou fourni des services médicaux dans d'autres pays où les instruments ne sont pas suffisamment stérilisés ou si le sang donné est mal traité, vous courez un risque de contracter l'hépatite. Le virus peut vivre dans les particules de sang sur les instruments.

L'hépatite C est transmise par des produits d'hygiène courants: brosses à dents, ciseaux et rasoirs, si du sang les a touchés. Vous pouvez être infecté par les outils de coiffure s’ils contiennent des traces de sang contaminé et qu’ils n’ont pas été stérilisés ni nettoyés avant la prochaine utilisation. Cependant, aujourd'hui, la plupart des salons de coiffure sont conformes à toutes les exigences en matière d'hygiène. Le risque d'infection est donc faible.

Il existe un risque de contracter l'hépatite C par le biais d'un équipement de tatouage ou de perçage non stérile. Comme dans les salons de coiffure, aujourd'hui, dans la plupart des salons de tatouage, toutes les exigences en matière d'hygiène sont respectées, de sorte que le risque d'infection est faible.

Contrairement à la croyance populaire, le virus de l'hépatite C ne se transmet pas par contact personnel, par exemple avec des câlins, des baisers ou des couverts. Il n'est également pas transmis par le siège des toilettes.

Il est peu probable qu'une mère infectée par l'hépatite C transmette la maladie à l'enfant. Cela se produit dans environ 2% des cas, cependant, la probabilité augmente si la mère est également infectée par le VIH ou présente une concentration très élevée de virus (charge virale) dans le corps.

Le risque d'infection par l'hépatite C est faible (environ un à trente) si vous percez accidentellement la peau avec une aiguille utilisée par une personne infectée. Les médecins, les infirmières et les travailleurs de laboratoire augmentent le risque, car ils travaillent régulièrement avec du sang et des fluides physiologiques en contenant.

Diagnostic de l'hépatite C

S'il vous semble que vous pourriez contracter l'hépatite C, il est préférable de faire une analyse. Un résultat négatif dissipera les doutes et le calme, et si positif, vous pouvez commencer immédiatement le traitement.

Vous pouvez subir gratuitement un test de dépistage de l'hépatite C, conformément à la politique de l'OMS. Pour ce faire, contactez votre médecin ou les maladies infectieuses à la clinique territoriale. Le médecin vous donnera une référence pour les tests que vous pourrez passer à la clinique ou au centre de diagnostic.

Pour passer des tests d'hépatite payante, sans référence peut être dans de nombreuses cliniques territoriales du département des services payants, ainsi que dans des laboratoires médicaux spécialisés.

Le dépistage de l'hépatite C est recommandé pour les groupes de personnes suivants:

  • ceux qui ont utilisé ou essayé des drogues injectables;
  • les personnes ayant subi une greffe d'organe dans des pays où l'hépatite C est courante;
  • les enfants nés de mères infectées par l'hépatite C;
  • les personnes qui entrent accidentellement en contact avec un virus (aiguille ou sang), par exemple les professionnels de la santé;
  • les personnes qui ont été tatouées ou transpercées avec un instrument non stérile;
  • partenaires sexuels de personnes atteintes d'hépatite C;
  • les personnes qui vivaient ou ont été traitées dans des régions où l'hépatite C est courante - par exemple, en Afrique du Nord, au Moyen-Orient, en Asie centrale et orientale.

En outre, il est nécessaire de faire un don de sang pour l'hépatite au cours de la grossesse et pour postuler à certains types de travail (par exemple, pour publier un carnet médical). L'analyse de l'hépatite lors de la candidature à un emploi est toujours louée moyennant un supplément.

Test de l'hépatite C

Il existe deux analyses de sang pour le diagnostic de l'hépatite C:

Analyse des anticorps anti-virus de l'hépatite C. Lors de cette analyse, le virus de l'hépatite C est déterminé par la présence des anticorps correspondants dans le sang.

Les anticorps sont des protéines produites par le système immunitaire pour lutter contre les virus. Les anticorps anti-hépatite C n'étant pas produits immédiatement, l'analyse peut donner un résultat faussement négatif pendant les premiers mois suivant l'infection.

Si le résultat du test d'anticorps était négatif, mais que vous présentez des symptômes de l'hépatite C ou que vous avez été en contact avec le virus, votre médecin vous recommandera peut-être de répéter l'analyse. Un résultat positif (présence d'anticorps) signifie une infection à l'hépatite C, y compris dans le passé, et depuis lors, il ne pouvait plus y avoir de virus dans le corps.

Le seul moyen de vous assurer que vous n'êtes pas actuellement infecté consiste à effectuer un deuxième test sanguin, appelé test PCR.

Le diagnostic par PCR (par réaction en chaîne de la polymérase) repose sur la détection de matériel génétique (molécules d'ARN) de virus en propagation dans le corps. Les diagnostics par PCR peuvent détecter les virus dans le corps après une à deux semaines à partir du moment de l'infection.

En règle générale, la PCR est associée à un test positif pour les anticorps anti-hépatite. Normalement, l'analyse devrait être négative. Il peut être positif s'il est infecté par l'hépatite C.

Le test sanguin biochimique est un échantillon de sang prélevé dans une veine à jeun. Dans le sang, des tests hépatiques sont déterminés - des indicateurs qui caractérisent l’efficacité du foie, l’intensité du processus inflammatoire, le niveau d’atteinte des cellules du foie et l’état du pancréas et de la vésicule biliaire.

Échographie du foie

L'échographie (échographie) du foie et d'autres organes de la cavité abdominale permet d'estimer la taille et la structure du foie, de la vésicule biliaire, de la rate et du pancréas. En utilisant des ultrasons, on peut évaluer la quantité de tissu cicatriciel dans le foie et la taille de la veine splénique - indicateurs de fibrose hépatique et de cirrhose.

Élastographie (élastométrie, fibroscan)

Pour les patients atteints d'hépatite C chronique, le niveau de fibrose hépatique est déterminé à l'aide de Fibroscan - il s'agit d'un appareil qui mesure l'élasticité du tissu hépatique à l'aide d'ondes ultrasonores. L’étude porte le nom d’élastographie (élastométrie) et est réalisée sur des appareils Fibroscan.

Les résultats de l’élastographie sont évalués en 5 étapes: de F0 à F4. Stade zéro - l'absence totale de fibrose dans le foie (pas de tissu cicatriciel), la quatrième - cirrhose du foie.

L'élastographie est une nouvelle méthode de diagnostic pouvant remplacer une étude invasive - la biopsie du foie.

Biopsie du foie

L'ampleur des dommages causés par l'hépatite C peut être évaluée à l'aide d'une biopsie du foie - en prélevant des morceaux de tissu hépatique à des fins d'analyse.

Au cours de la procédure, une fine aiguille creuse est insérée à travers la peau dans le foie, à travers laquelle les cellules du foie sont extraites. Les cellules du foie sont ensuite examinées au microscope pour évaluer les dommages et la gravité de la cirrhose.

Traitement de l'hépatite C

Plus le traitement contre l'hépatite C est mis en route rapidement, plus la probabilité de guérison et les dommages au foie sont élevés.

L'hépatite C aiguë est traitée dans un hôpital (hôpital pour maladies infectieuses), de façon chronique - en consultation externe, c'est-à-dire qu'il n'est pas nécessaire d'aller à l'hôpital. Le besoin d'hospitalisation pour une maladie chronique ne peut se produire qu'avec une aggravation de l'état, l'apparition de complications ou pour un examen complet. Il est recommandé d'éviter les efforts physiques importants, de ne pas soulever de poids, de refuser de travailler la nuit et d'activités associées à des substances toxiques.

Comme pour l'hépatite C aiguë et chronique, il est recommandé de suivre strictement un régime d'épargne. En savoir plus sur la thérapie nutritionnelle pour l'hépatite.

Le traitement des patients atteints d'hépatite C dans la phase aiguë est effectué avec l'utilisation de préparations d'interféron (par exemple, l'interféron alpha-2 classique ou l'interféron pglé). Ce traitement permet d’augmenter le taux de guérison de 80 à 90%.

Traitement de l'hépatite C chronique

Habituellement, deux médicaments sont utilisés pour traiter l'hépatite C chronique:

  • interféron pégylé (injecté par injection) - une protéine créée artificiellement qui stimule le système immunitaire, l'amenant à attaquer le virus;
  • La ribavirine (sous forme de capsules ou de comprimés) est un médicament antiviral qui empêche le virus de l’hépatite C de se propager dans tout le corps.

Cette approche s'appelle "thérapie combinée". La durée du traitement dépendra du génotype du virus de l'hépatite C. Pour 1 type de virus, un traitement de 48 semaines est recommandé. Pour tous les autres génotypes, un cours de 24 semaines est recommandé. Pendant le traitement, des analyses de sang sont effectuées pour aider à contrôler l'efficacité du traitement.

L'efficacité du traitement d'association dépend également du génotype du virus. Le type 1 est le plus mal traité. La récupération est réalisée que dans la moitié des cas. D'autres génotypes répondent mieux au traitement, leur efficacité est d'environ 75 à 80%.

Les effets secondaires du traitement d'association sont fréquents et peuvent être graves. Un ou plusieurs effets indésirables surviennent dans 3 cas sur 4. Effets secondaires du traitement d'association:

  • anémie (anémie) - réduction du nombre de globules rouges, pouvant entraîner une fatigue constante et un essoufflement;
  • perte d'appétit;
  • la dépression;
  • anxiété;
  • irritabilité;
  • troubles du sommeil (insomnie);
  • troubles de l'attention et de la mémoire;
  • perte de cheveux;
  • démangeaisons de la peau;
  • des nausées;
  • des vertiges;
  • symptômes de grippe, tels qu'une forte fièvre, survenant dans les 48 heures suivant une injection d'interféron.

Au fil du temps, à mesure que le corps s'habitue au traitement, les effets secondaires s'atténuent généralement. Faire face aux effets secondaires des médicaments contre l'hépatite peut être difficile, mais pour obtenir de bons résultats, il est important de continuer à prendre des médicaments.

En cas de violation du schéma thérapeutique, la probabilité de récupération diminue. Cependant, si les effets secondaires sont graves, le traitement peut être ajusté sous la supervision d'un médecin.

Si vous prenez de la ribavirine pendant la grossesse, le bébé à naître sera nocif. Par conséquent, avant de prendre le médicament est recommandé de faire un test de grossesse. Si vous attendez un bébé, le traitement sera retardé jusqu'à la naissance. Au moment du traitement par la ribavirine et 7 mois après la fin du traitement, une méthode de contraception fiable est nécessaire.

Boseprevir et le télaprévir sont des inhibiteurs de protéase. Ils bloquent l'action des enzymes nécessaires à la reproduction du virus. Ces fonds sont disponibles sous forme de tablettes. Ils doivent être utilisés en association avec l'interféron pégylé et la ribavirine. Vous devriez prendre une pilule trois fois par jour pendant 48 semaines. On ne sait toujours pas ce qui est plus efficace: le bocéprévir ou le télaprévir.

Effets secondaires du bocéprévir:

  • symptômes grippaux tels que fièvre et frissons;
  • perte d'appétit;
  • des nausées;
  • l'insomnie;
  • perte de poids;
  • essoufflement.

Effets secondaires du télaprévir:

  • anémie (anémie);
  • des nausées;
  • vomissements;
  • la diarrhée;
  • les hémorroïdes;
  • démangeaisons cutanées.

Tous les médicaments pour l'hépatite C peuvent interagir de manière inattendue avec d'autres médicaments, y compris les médicaments en vente libre et les herbes telles que le millepertuis. Avant de prendre d'autres médicaments, consultez votre médecin ou votre pharmacien.

Si vous êtes guéri de l'hépatite C, cela ne signifie pas que vous ne pourrez plus le contracter, car la maladie ne laisse pas une forte immunité. Par exemple, si vous continuez à prendre des drogues par voie intraveineuse après le traitement, vous risquez d'être à nouveau infecté par l'hépatite C.

Vous pouvez être infecté par plusieurs types d’hépatite à la fois, ce qui complique le traitement. Par conséquent, si vous avez une hépatite C chronique, votre fournisseur de soins de santé peut vous recommander de vous faire vacciner contre l'hépatite A et l'hépatite B. Il peut également vous recommander la vaccination contre la grippe saisonnière et le pneumocoque.

Malheureusement, même les médicaments standard pour le traitement de l'hépatite chronique sont très coûteux. Par conséquent, tout le monde ne peut se payer un traitement. Néanmoins, il existe plusieurs options pour un traitement gratuit ou partiellement gratuit: dans le cadre de projets ou de programmes nationaux, après l'enregistrement de l'invalidité, ainsi que la participation à des études cliniques de médicaments.

Apprenez-en davantage sur la façon d'obtenir un traitement gratuit contre l'hépatite C ici. En outre, vous pouvez récupérer une partie de l'argent dépensé en tests et en médicaments, après avoir bénéficié d'une déduction fiscale pour le traitement.

Complications de l'hépatite C

L'hépatite C chronique entraîne parfois des lésions irréversibles du foie - la cirrhose. Le risque de cette complication est augmenté en l'absence de traitement adéquat. En moyenne, il faut environ 20 ans pour développer une cirrhose.

Cirrhose du foie

Le risque de cirrhose est accru:

  • consommation d'alcool;
  • diabète de type 2;
  • âge avancé;
  • VIH et autres types d'hépatite, tels que l'hépatite B.

En fonction de ces facteurs, la probabilité de cirrhose peut atteindre 10 à 40%.

  • fatigue et faiblesse;
  • perte d'appétit;
  • perte de poids;
  • des nausées;
  • démangeaisons sévères de la peau;
  • douleur ou douleur dans le foie;
  • étoiles rouges sur le corps au-dessus de la ceinture;
  • jaunisse.

Les traitements actuels aident à soulager les symptômes et à ralentir son développement. Cependant, il est impossible de restaurer le foie lors d'une cirrhose. Par conséquent, le seul traitement radical est la greffe de foie.

Insuffisance hépatique

Le foie effectue de nombreuses tâches, par exemple, nettoie le sang des toxines, synthétise les enzymes et les protéines les plus importantes, par exemple, nécessaires à la coagulation du sang.

Dans les cas graves de cirrhose, le foie cesse de faire face à ses fonctions. Cela s'appelle une insuffisance hépatique.

Symptômes d'insuffisance hépatique:

  • perte de cheveux;
  • gonflement des jambes, des chevilles et des pieds;
  • ascite - accumulation de liquide dans la cavité abdominale, à cause de laquelle l'estomac augmente considérablement;
  • urine foncée;
  • selles noires, goudronneuses ou très pâles;
  • saignements fréquents du nez ou des gencives;
  • ecchymoses faciles;
  • vomissements de sang.

Après le début de l'insuffisance hépatique, vous pouvez maintenir la vie pendant plusieurs années à l'aide des thérapies modernes. Cependant, le seul moyen de traiter radicalement l'insuffisance hépatique est une greffe du foie.

Cancer du foie

Selon les statistiques, environ 1 personne sur 20 présentant une cirrhose induite par l'hépatite développe un cancer du foie.

Symptômes du cancer du foie:

  • perte de poids inattendue;
  • des nausées;
  • vomissements;
  • fatigue
  • jaunisse.

Il est généralement impossible de guérir le cancer du foie, en particulier chez les personnes atteintes de cirrhose, bien que la chimiothérapie puisse ralentir la propagation de la maladie.

En savoir plus sur le traitement du cancer du foie.

Autres complications

Autres complications plus rares de l'hépatite C chronique:

  • sécheresse de la bouche et des yeux (associée à la destruction de la sueur, des glandes salivaires et lacrymales);
  • lichen plan (régions de la peau qui démange);
  • inflammation des reins (glomérulonéphrite);
  • la photosensibilité qui provoque des cloques et des ulcères sur la peau;
  • l'hypothyroïdie;
  • hyperfonctionnement de la glande thyroïde;
  • la cryoglobulinémie (réaction pathologique au froid lorsque des protéines atypiques endommagent la peau, le système nerveux et les reins);
  • lymphome (cancer des ganglions lymphatiques);
  • résistance à l'insuline et diabète sucré;
  • maladie de la vésicule biliaire.

Style de vie de l'hépatite C

Vous trouverez ci-dessous des réponses à certaines questions sur la nutrition, le travail, les voyages et l’accouchement chez les patients atteints d’hépatite C.

Pour les patients atteints d'hépatite C, il est recommandé de suivre le régime numéro 5. Autorisé:

  • produits laitiers;
  • viande maigre bouillie ou compotée (boeuf, poulet, dinde, lapin);
  • poissons maigres (brochet, carpe, sandre, morue, bar);
  • légumes fruits, choucroute;
  • produits à base de céréales et de farine;
  • soupes et bortsch sur des bouillons de légumes.

Limitez les aliments gras comme le beurre, la crème, la crème sure, le fromage, les saucisses, le caviar de poisson, ainsi que les bouillons de viande, les œufs (les jaunes) et les tomates.

  • tous les types d'alcool (même la bière);
  • porc, agneau, oie, canard;
  • marinades épicées, frites, fumées;
  • confiserie grasse;
  • chocolat, café, cacao;
  • jus de tomate.

Au moment de la période aiguë de la maladie, le repos est nécessaire, tous les types d’activité physique sont exclus. Au bout de 3 à 6 mois après l'amélioration de la maladie, vous pourrez progressivement revenir au mode de vie habituel, à condition que vous vous sentiez bien et que les résultats de vos analyses de sang soient satisfaisants.

Surveillez votre poids, mangez des aliments sains. Des études montrent que le surpoids augmente le risque de dépôts de graisse dans le foie, ce qui peut aggraver votre maladie. Avec un poids normal, vous réagirez également mieux au traitement. Pour rester en bonne santé, il est nécessaire de suivre strictement les recommandations sur le régime alimentaire, le régime et les médicaments.

Il n'y a pas de critère fiable pour la récupération complète. Parfois, la maladie revient à nouveau. Par conséquent, toute personne ayant eu l'hépatite C devrait faire l'objet d'un suivi médical régulier. Le mode de visite et de test est déterminé par le médecin. En règle générale, un examen de routine est planifié 1, 3, 6 mois après la sortie de l'hôpital (s'il y a eu une hospitalisation) ou à la discrétion du médecin figurant sur le registre du dispensaire.

Habituellement, la santé des personnes souffrant d'hépatite C est contrôlée sur la base de centres d'hépatologie ou de centres de maladies infectieuses situés dans un dispensaire territorial.

Si le travail n’est pas lié à des risques professionnels, à une charge de travail importante, et que vous vous acquittez de vos tâches malgré l’infection, il n’est pas nécessaire de signaler votre diagnostic au patron. Les exceptions sont les types de travail liés au contact avec le sang, par exemple, l'activité médicale.

Si vous envisagez d’aller à l’étranger, consultez votre médecin au sujet des vaccins. Vous devrez peut-être emporter avec vous des documents médicaux pour un voyage, tels que les résultats de tests ou des antécédents médicaux, dans le cas où vous auriez besoin d'un traitement à l'étranger.

Grossesse et Hépatite C

Vous devez absolument vous abstenir de grossesse pendant le traitement, car les médicaments peuvent avoir un effet néfaste sur le fœtus. Après la fin du traitement, il est possible de planifier la naissance d’un enfant, mais il existe un faible risque (environ 2%) que l’hépatite C se transmette de la mère à l’enfant. Le risque est plus élevé si la mère est également infectée par le VIH.

Si un homme a l'hépatite C, il y a un petit risque qu'il transmette l'infection à la femme lors de rapports sexuels non protégés. Par conséquent, les tests de dépistage de l'hépatite C sont obligatoires pendant la grossesse.

Quel médecin dois-je contacter pour l'hépatite C?

Si vous développez des symptômes d'hépatite, contactez un médecin de famille ou un pédiatre (pour un enfant), car les symptômes décrits peuvent être associés à de nombreuses causes, et non à une maladie du foie, et un diagnostic principal est requis, qui est réalisé par un spécialiste en médecine générale. Si vous avez déjà été en contact avec un patient, avez pris des médicaments ou avez rencontré d'autres facteurs de risque de l'hépatite C et êtes très susceptible de croire que vous avez été infecté par l'hépatite virale, vous pouvez immédiatement consulter un spécialiste des maladies infectieuses. Avec l'aide de notre service, vous pouvez trouver ces spécialistes en cliquant sur les liens.

Si votre hépatite C chronique est diagnostiquée, vous pouvez trouver un bon hépatologue ou un spécialiste des maladies infectieuses dans votre ville. Les infectistes ont un profil plus large, car ils traitent d’autres infections. Les hépatologues se spécialisent principalement dans les maladies du foie de nature virale. En l’absence de ces spécialistes, trouvez un gastro-entérologue capable de contrôler votre traitement. Probablement, vous devez toujours consulter périodiquement un hépatologue ou un spécialiste des maladies infectieuses dans une autre ville ou un autre centre régional.

Traitement hospitalier et ambulatoire de l'hépatite C

Le développement de l'hépatite peut être causé par des dommages aux tissus de la plus grande glande avec des agents infectieux, des toxines, des rayons radioactifs, ainsi que des effets mécaniques. L'un des principaux problèmes de l'hépatologie est l'inflammation virale causée par le virus de type C. Cette maladie a touché jusqu'à 10% de la population mondiale et constitue donc une menace potentielle pour la population humaine.

Symptômes de l'inflammation du foie

La symptomatologie est influencée par la forme de la pathologie et sa durée. La maladie à VHC peut rester latente pendant des années ou peut être aiguë. Les signes d'intoxication, manifestés par une faiblesse, des nausées, des vomissements, un manque d'appétit sont caractéristiques de la forme aiguë. La fonction digestive est altérée, la peau devient jaunâtre, la couleur des matières fécales change. Le patient est hospitalisé, où les médecins effectuent une désintoxication, injectent des hépatoprotecteurs et des médicaments qui éliminent les symptômes. Cette forme de la maladie peut déclencher l'activation des forces immunitaires et conduire à l'auto-guérison. Parfois, l’exacerbation ne se manifeste pas par une clinique prononcée, mais se manifeste uniquement par des troubles intestinaux. Pour aider rapidement et sans effets secondaires pour vaincre la maladie peuvent être des médicaments en provenance d'Inde

La forme chronique est souvent diagnostiquée par hasard, après qu'une personne ait demandé un avis médical sur d'autres problèmes. Une pathologie suspectée permet une augmentation de la proportion du foie en taille, des douleurs périodiques du côté droit, des modifications du rythme biologique, une digestion spontanée. Pour le diagnostic par échographie, tests spécifiques, test du foie et, dans certains cas, biopsie ou IRM.

Complications probables et traitement de l'hépatite C

L'inflammation causée par un virus entraîne des troubles fonctionnels de l'organe, ainsi qu'une modification de sa structure. La conséquence de tels processus sont de nombreuses complications dangereuses. La dégénérescence graisseuse la plus courante, la cirrhose, la dyskinésie biliaire, les lésions cérébrales, le coma hépatique et les néoplasmes malins.

Le traitement de l'inflammation hépatique de nature virale dépend de la gravité du processus. Elle peut être réalisée en milieu hospitalier ou à domicile, sur nomination d'un hépatologue. L'hospitalisation est réalisée avec des complications graves ou des exacerbations d'inflammation. On injecte au patient des médicaments neutralisant les toxines, des médicaments pour protéger et régénérer les hépatocytes, des agents de thérapie de remplacement, permettant de diagnostiquer et d’éliminer les complications apparues.

Les personnes porteuses de l'infection ne sont pas accompagnées de manifestations cliniques, elles sont généralement traitées à la maison et ne relèvent pas des activités quotidiennes. On leur prescrit des hépatoprotecteurs, des médicaments antiviraux Ledipasvir, des aliments diététiques. La thérapie est effectuée sous la direction d'un thérapeute et est contrôlée au moyen d'analyses périodiques et de méthodes d'examen instrumentales. En suivant les conseils d'un hépatologue, vous pourrez vous débarrasser complètement de la maladie sans ressentir d'inconfort important.


Articles Connexes Hépatite