L'hépatite C peut-elle être complètement guérie?

Share Tweet Pin it

À l'heure actuelle, le public perçoit l'hépatite du groupe C comme une maladie en progression chez les personnes qui s'injectent des drogues par voie intraveineuse. Dans le même temps, un groupe de personnes craint d'être infecté par cette forme d'hépatite lors d'une réception dans un salon de beauté ou de manucure et prend donc toutes sortes de mesures de sécurité.

L'hépatite: un problème pour les personnes à risque?

À ce moment-là, lorsqu'une personne contracte l'hépatite, d'autres problèmes urgents pour elle disparaissent à l'arrière-plan. La tâche principale du patient est un prompt rétablissement et le retour au mode de vie habituel. L’infection humaine par l’hépatite du groupe B peut se produire non seulement au contact du matériel biologique du patient.

Il existe un grand nombre de cas dans lesquels cette infection virale a pénétré dans le corps humain lors de visites au cabinet dentaire, au salon de tatouage, au cabinet de manucure, à un établissement médical, etc. Naturellement, les toxicomanes qui se font des injections intraveineuses chaque jour sont à risque. une seringue est utilisée par toute la société.

Comment pouvez-vous contracter l'hépatite C?

L'hépatite C est transmise exclusivement par voie parentérale. Au cours de l’infection, une infection virale pénètre dans la plaie d’une personne, qui est contenue dans le matériel biologique d’un patient atteint d’hépatite.

Contrairement à l'hépatite du groupe B, cette forme de maladie est rarement transmise lors de rapports sexuels non protégés. Selon les statistiques disponibles, le risque d'infection à l'hépatite C chez les partenaires sexuels qui n'utilisent pas de préservatif est d'environ 5% du nombre total de patients âgés de plus de 10 ans.

Caractéristiques du virus de l'hépatite C

Groupe du virus de l'hépatite C ne peut pas pour longtemps maintenir sa viabilité dans l'environnement. Après le séchage du sang, le virus meurt, de sorte que si des particules de matériel biologique sec pénètrent dans la plaie ouverte d'une personne, la maladie ne survient pas.

Contrairement à l'hépatite C, l'infection virale du groupe B a une vitalité étonnante. Il peut conserver son activité pendant des décennies sous toute influence externe.

La seule possibilité de nettoyer tout objet de la présence de matériel biologique contaminé est de procéder à une désinfection de deux heures à des températures élevées. Le virus de l'hépatite B peut être détruit à une température de 300 degrés.

Comment pouvez-vous vous protéger de l'hépatite?

Les experts suggèrent que les gens prennent régulièrement des mesures préventives qui aideront à se protéger contre l'infection par l'hépatite C.

La médecine moderne recommande vivement que des précautions soient prises à la fois pour les personnes et pour les employés des institutions et services médicaux:

utiliser des outils jetables lors de procédures médicales;

procéder régulièrement à la désinfection des outils utilisés par les maîtres des salons de manucure, de tatouage et de beauté;

lors de la prise de sang, il est nécessaire de procéder à un contrôle approfondi du matériel biologique, qui doit être maintenu en quarantaine pendant un certain temps;

en cas de suspicion de la présence d'un virus dans le sang, il est nécessaire de répéter, une analyse plus détaillée, etc.

Comment se comporter lors de la visite d'un cabinet dentaire ou d'un salon de beauté?

Pour les établissements médicaux et les établissements dans lesquels des services de cosmétique sont fournis, des normes sanitaires ont été définies, qui concernent à la fois le nettoyage des locaux et le traitement des outils. Actuellement, ces exigences sont strictement respectées, chaque institution étant responsable de la vie et de la santé de ses clients et ne souhaitant pas provoquer seule des situations problématiques.

Dans les salons de tatouage, la situation est beaucoup plus compliquée, car de nombreuses armoires fonctionnent de manière informelle et permettent d’économiser des désinfectants coûteux.

Pendant combien de temps le virus de l'hépatite peut-il rester dans le corps du patient sans symptômes?

Après la pénétration d’une infection virale dans le corps humain, il faut un certain temps avant qu’elle commence à se multiplier. À ce stade, le patient ne ressentira aucune gêne ni aucun symptôme inhérent à l'hépatite du groupe C. Même les tests sanguins de laboratoire ne pourront pas détecter la présence du virus.

La plupart des patients apprennent qu'ils sont porteurs du virus de l'hépatite B lors d'un examen approfondi réalisé avant une intervention chirurgicale planifiée.

Quelles formes d'hépatite diffèrent les unes des autres?

La médecine moderne classe l'hépatite comme suit:

L'hépatite de forme A est traitable et ne devient pas chronique (un vaccin efficace a été développé contre elle);

Hépatite Forme D - est un virus rare qui se développe chez les patients infectés par l'hépatite B;

les formes d'hépatite F et E ne progressent pas sur le territoire de la Fédération de Russie;

Les hépatites B et C sont les formes les plus courantes de cette maladie, contre lesquelles se développent souvent une cirrhose ou un cancer du foie (le taux de mortalité le plus élevé pour ces formes d'hépatite aujourd'hui).

Qui peut être porteur du virus?

Lorsque le virus de l'hépatite C pénètre dans le corps humain, il se produit ce qui suit:

une personne devient porteuse du virus;

une personne est malade et a besoin d'un traitement urgent.

L'hépatite du groupe C peut être en sommeil pour le reste de la vie et ne pas préoccuper une personne. Cirrhose du foie Dans ce cas, certains patients peuvent développer après 20 ans à partir du moment de l'infection et chez d'autres patients, elle ne se développera pas même après 60 ans.

Est-il nécessaire de traiter l'hépatite du groupe C?

Avec des diagnostics rapides et un traitement complexe prescrit aux patients, le pronostic est très positif. Les méthodes modernes de traitement de l'hépatite C permettent de guérir complètement un patient et, quelques années après la fin du traitement, de débarrasser son sang de la présence d'anticorps de ce virus.

On prévoit que de nouveaux médicaments seront présentés dans un proche avenir pour aider plus de 90% des patients atteints d'hépatite. Certains médicaments seront transférés à l'enregistrement officiel déjà cette année. Grâce à eux, il sera possible d’augmenter considérablement l’effet de la pharmacothérapie.

L'hépatite C peut-elle disparaître d'elle-même?

Il existe une catégorie de patients dont les anticorps anti-hépatite C sont détectés lors d'analyses de sang de laboratoire, mais le virus à ARN n'est pas détecté.

Ces résultats suggèrent que le patient avait récemment souffert d'hépatite mais s'était rétabli au moment de l'examen. Dans 70% des cas, l'hépatite entre dans une phase chronique et 30% des patients guéris peuvent à nouveau souffrir de la maladie.

Le vaccin contre l'hépatite B protège-t-il contre l'infection par ce virus?

Avec la progression de l'hépatite B, on prescrit aux patients des médicaments spéciaux capables de supprimer le virus et d'empêcher sa reproduction. Ces médicaments doivent être pris régulièrement par les patients jusqu'à la restauration de la fonction hépatique.

La vaccination contre l'hépatite B protégera le patient pendant 5 ans, après quoi une nouvelle vaccination devra être administrée. Si une femme enceinte est porteuse de cette forme du virus, elle peut infecter son enfant au moment de l'accouchement. C'est pourquoi ces nouveau-nés sont immédiatement vaccinés contre l'hépatite, ce qui empêche le développement ultérieur de l'infection.

A quel âge faut-il vacciner contre l'hépatite B?

La participation à la vaccination est une affaire individuelle de chaque personne. Avant de se rendre dans un établissement médical, le patient doit envisager lui-même tous les risques possibles d’infection par l’hépatite B dès son plus jeune âge. Il est donc nécessaire de se faire vacciner contre cette maladie.

Chez les personnes âgées, la probabilité d'un contact direct avec le matériel biologique d'un malade ne diminue pas, il est donc préférable de prévoir une protection supplémentaire pour votre corps. Chaque personne doit se rappeler qu’après 5 ans après la vaccination, il est nécessaire de procéder à la revaccination.

Puis-je contracter l'hépatite B lors de rapports sexuels non protégés?

Étant donné que le virus de l’hépatite B est contenu non seulement dans le sang du patient, mais également dans toutes les sécrétions muqueuses, le risque de contracter cette maladie augmente plusieurs fois lors de rapports sexuels non protégés. En embrassant, le virus ne peut être transmis que si une personne en bonne santé a de nouvelles lésions sur la langue ou la muqueuse buccale.

Y aura-t-il un vaccin contre l'hépatite du groupe C?

Lorsqu'une personne est infectée par le virus de l'hépatite C, le système immunitaire entre immédiatement en conflit, ce qui affecte négativement les cellules du foie. L'immunité indépendante du patient ne sera pas en mesure de faire face à cette maladie. À ces fins, un médicament capable de lutter contre cette forme du virus a été mis au point. Malgré tous les essais cliniques, qui ont été couronnés de succès, ce médicament n'a jamais été présenté sur le marché intérieur. En cas de vaccination annuelle, le corps du patient ne reconnaîtra plus cette infection virale.

Que doit faire le patient s’il soupçonne qu’il est porteur du virus de l’hépatite?

Dans le cas où une personne soupçonne une hépatite, elle doit contacter un spécialiste des maladies infectieuses dans un établissement médical. Un spécialiste à profil étroit procédera à un examen approfondi et, après confirmation du diagnostic, prescrira un traitement constructif.

Il existe actuellement des centres hépatologiques spéciaux qui emploient des spécialistes hautement qualifiés pouvant traiter toute forme d'hépatite. De nombreux patients sont traités dans ces établissements médicaux conformément à des programmes régionaux ou à des quotas spéciaux, ce qui réduit considérablement leurs coûts globaux.

Qui choisit un traitement de patient?

Pour déterminer quelle thérapie convient à un patient particulier, le spécialiste doit procéder à un examen approfondi de celle-ci. Sur la base des antécédents collectés de la maladie, des résultats d'analyses de sang de laboratoire et d'une biopsie du foie, le médecin déterminera dans quelle mesure il est probable que la cirrhose se développe.

Dans le cas où le patient qui se présente à l’hôpital et qui souffre d’hépatite depuis 15 ans et qu’il a 10 ans de probabilité d’être atteint d’une cirrhose du foie, le médecin lui prescrit un traitement constructif.

Si un jeune homme présentant des symptômes d'hépatite et porteur du virus depuis moins d'un an vient chez le médecin, le spécialiste lui recommandera d'attendre quelques années de traitement, sous réserve de toutes les instructions et recommandations. Après 5-6 ans, un tel patient subira un traitement qui le délivrera du virus de l'hépatite en quelques mois seulement.

Que doivent faire les patients?

Dans les pays développés à l'étranger, les patients chez qui on a diagnostiqué une forme d'hépatite C suivent actuellement un traitement complet aux dépens de l'État. Par exemple, en Hongrie, 3 500 patients chez lesquels l'hépatite B a été diagnostiquée ont été identifiés. L'État prend intégralement en charge leur traitement et veille à ce qu'ils ne puissent pas infecter les autres citoyens. Pour les patients atteints d'hépatite C, 14 centres ont été créés, dans lesquels ils subissent non seulement un examen hépatologique mais reçoivent également un traitement gratuit.

En Russie, il n’existe actuellement aucune base juridique permettant à l’État de prendre la responsabilité de la vie et de la santé de cette catégorie de patients. Aujourd'hui, seuls les patients infectés par le VIH reçoivent des médicaments et des soins médicaux gratuits dans des institutions spécialisées. Au cas où les patients atteints d'hépatite montreraient plus activement leur position, alors, dans un proche avenir, l'état sera traité gratuitement.

Auteur de l'article: Maxim Kletkin, hépatologue, gastroentérologue

L'hépatite C est-elle complètement traitée? Médicaments contre l'hépatite C

Imaginez que vous avez une bombe à l'intérieur. Sur son tableau d’affichage numérique, il y a un compte à rebours pendant que vous effectuez vos tâches ménagères habituelles: allez au travail, faites les courses, allez vous promener dans le parc. À tout moment, une explosion peut se produire et prendre la vie. L'hépatite C est une telle bombe à retardement, une maladie qui, chez de nombreuses personnes, provoque la panique et un état de malheur total. Est-ce tout mauvais? Essayons de le comprendre.

Les principales causes de la maladie

L'hépatite C est-elle traitée? Comme toute infection virale, elle peut être complètement éradiquée de votre corps. Mais d'abord, découvrons comment il s'y rend. Une maladie pénètre généralement dans le sang. Vous pouvez être infecté d’abord au cours de toute procédure médicale si les normes sanitaires élémentaires sont violées: par une seringue, par hémodialyse, par transfusion sanguine, chez le dentiste. La possibilité de contracter une infection sexuellement transmissible existe également: avec un acte non protégé, la probabilité est comprise entre 3 et 5%. La chance d'obtenir un "cadeau" sous forme d'hépatite est assez petite, mais il vaut mieux ne pas risquer.

Le risque d'infection est pour le bébé, qui porte une mère malade: en passant par le canal de naissance, il peut attraper l'infection. Vous pouvez être infecté en faisant un piercing ou un tatouage, si le capitaine est malade ou est porteur du virus. Et pire que tout, dans certains cas, l’hépatite C pénètre dans le corps par des articles d’hygiène personnelle tels que rasoir, brosse à dents, manucure. Dans ce cas, l'infection n'est pas transmise par des gouttelettes aéroportées, des câlins et des poignées de main.

Les symptômes

L'hépatite C a une période de latence: à partir du moment où le virus pénètre dans le sang jusqu'à sa manifestation, il prend de 2 semaines à 6 mois. Si la maladie débute de manière aiguë, la personne ressent alors une douleur dans les articulations, son tractus gastro-intestinal fonctionne mal et il en résulte une fatigue et une faiblesse accrues. La température augmente rarement, la jaunisse n'est pas observée.

Si, à ce moment, le diagnostic de la maladie est diagnostiqué, l'hépatite C est curable. Tout retard menace la transition de la maladie vers une forme chronique dont l'élimination est presque impossible. À propos, un tel résultat est généralement observé chez 70 à 80% des patients. Et tout cela parce que la forme tranchante est rarement trouvée, cela se produit généralement de manière aléatoire.

La transformation de la maladie en phase chronique se fait progressivement sur plusieurs années. Qu'est-ce qui est dangereux pour l'hépatite C en ce moment? Tout d'abord, les cellules du foie sont détruites, une fibrose se produit. Deuxièmement, le patient est menacé de cirrhose, dont les signes sont un élargissement de l'abdomen et l'apparition d'un motif en forme d'étoiles.

Que pouvez vous faire

Supposons que vous appreniez que vous avez été infecté par un virus dangereux. Pour le savoir, il suffit de passer un test sanguin d'infection. Si le résultat est positif, vous devez immédiatement contacter votre médecin traitant, qui vous dirigera vers les bons spécialistes. Lorsque le diagnostic est posé, la première chose qui vous est demandée est de suivre scrupuleusement toutes les prescriptions et les recommandations du médecin. Il faut aussi renoncer à l'alcool.

Oubliez la médecine traditionnelle - c'est inefficace ici. En mangeant des bouillons et des teintures, vous ne perdez qu'un temps précieux. Vous pouvez également envoyer à la corbeille divers suppléments qui, dans l’annonce, promettent une guérison miraculeuse.

Seul un médecin expérimenté choisira les médicaments appropriés (en fonction de la complexité et du degré de négligence de la maladie) pour le traitement de l'hépatite C. Il est préférable que vous soyez vu par un hématologue. C'est le spécialiste qui surveille tous les essais cliniques de nouveaux médicaments à partir du virus et y participe même. Il est donc le plus compétent et pourra vous recommander le traitement le plus efficace.

Thérapie moderne

Si vous demandez à votre médecin si le traitement de l'hépatite C est complet, il vous donnera probablement une réponse encourageante. De nouvelles méthodes, telles que la thérapie antivirale combinée, par exemple, sont très efficaces. Récemment, de nombreuses études cliniques ont été menées. En conséquence, les scientifiques ont conclu que l'utilisation simultanée de deux médicaments puissants: la ribavirine et l'interféron alpha donnait les meilleurs résultats. Individuellement, ils ne sont pas aussi puissants.

Dans certains cas, d'autres médicaments pour le traitement de l'hépatite C sont également prescrits, par exemple des analogues de nucléosides. Cela peut être Adefovir ou Lamivudin. Ils sont capables de réduire le taux de reproduction du virus et de bloquer la collecte de virions dans le foie. Habituellement, le choix d'un schéma thérapeutique particulier est attribué après un examen complet et des tests réussis. Le traitement dure de six mois à plusieurs années, au cours desquelles vous êtes également obligé de suivre un régime alimentaire particulier et de consulter en permanence votre médecin.

Autres traitements

Parfois, les médecins choisissent une voie différente et prescrivent des hépatoprotecteurs aux patients: Silimar, Essentiale, Phosphogliv et quelques autres. Ils ne possèdent pas d'effet antiviral, mais ils soutiennent la fonction du foie et améliorent son état général. L'hépatite C est curable si des immunomodulateurs sont ajoutés à tout cela, ce qui aidera le corps à combattre l'infection plus rapidement. Le plus populaire de ces médicaments "Zadaksin", qui est injecté dans le corps par le biais d'injections sous-cutanées.

L'hépatite C est-elle traitée si vous prenez méticuleusement les bons médicaments et suivez les instructions de votre médecin? Bien sûr que oui. L'essentiel est de ne pas s'engager en amateur. Outre les interférons, il n’existe pas encore de médicaments plus efficaces. Bien que la recherche de nouvelles méthodes et méthodes de traitement soit en cours. Rappelez-vous également que le moyen rapide et peu coûteux de se débarrasser de la maladie n'existe pas. Préparez-vous, vous devrez faire preuve d'une patience et d'une endurance maximales, ainsi que de stocks sur vos finances.

Le coût de la thérapie

L’aspect financier des patients n’intéresse pas moins que la question de savoir si l’hépatite C est traitée, le montant exact est difficile à appeler car il varie. Les coûts mensuels vont d’environ 500 à 2 500 000 dollars. Si la durée du traitement est d’au moins six mois, dans ce cas, 3 000 correspond au prix de départ que vous auriez dû préparer à l’avance. Le coût minimum du traitement annuel au même moment sera d’environ 6 000 dollars, le maximum - environ 30.

Plus efficace et plus récent, le développement de médicaments étrangers coûtera encore plus cher, vous devez donc débourser. Surtout si elles sont produites par des marques pharmaceutiques bien connues. La part du lion du coût revient à l'interféron. S'il s'agit d'une drogue pégylée de fabrication étrangère, son prix atteint parfois des sommets transcendantaux. Lorsque les finances chantent des histoires d'amour, il est préférable de se débrouiller avec les moyens d'un fabricant national: son produit n'est peut-être pas celui annoncé, mais il est tout aussi utile qu'un produit étranger. Il est même préférable de respecter les mesures préventives afin de ne pas savoir où trouver de l’argent pour un traitement coûteux.

Effet attendu

Les coûts financiers seront-ils justifiés? Cette question inquiète beaucoup. Bien sûr, ils le feront. Après tout, en mettant un montant décent dans votre poche, ne le jetez pas au vent, mais sauvez votre vie, restaurez la santé. Oui, et le médecin va vous rassurer. Si vous lui demandez si l'hépatite C chronique est traitée, il répondra par l'affirmative. Au moins, il y a plus de chances dans cette situation que pour la même hépatite B. Habituellement, à l'état de "sommeil", il accompagne le patient toute sa vie, devenant de plus en plus aigu de temps en temps. Ceux qui ont réussi à vaincre le virus sont très peu nombreux - 10-15%.

En ce qui concerne l'hépatite C, les choses vont beaucoup mieux. Il y a quelques années, le nombre de patients guéris ayant reçu le traitement combiné représentait 30 à 40% de la masse totale. Aujourd'hui, la médecine a fait plusieurs pas en avant, notamment dans le sens d'un traitement efficace de ce virus. Par conséquent, le pourcentage de ceux qui ont guéri a presque doublé (60 à 80%). Mais pour entrer dans leur nombre, il est nécessaire de faire le maximum d'efforts à la fois pour le médecin et le patient.

Régime alimentaire

Les dommages au foie, sa destruction et ses modifications irréversibles rendent l’hépatite C dangereuse et si vous êtes infecté par le virus, mangez bien pour alléger le fardeau d'un organe déjà malade. Il est recommandé d'utiliser des légumes et des fruits frais, des baies, des produits laitiers, du poisson maigre, de la viande bouillie, des légumineuses, des grains entiers, des céréales avec du lait, des noix et des graines. Buvez beaucoup de liquides pour éliminer les toxines du corps. Dans le même temps, évitez les plats fumés, salés et gras, refusez les produits semi-finis, les conserves, le café et l’alcool.

Un menu approximatif pour la journée pourrait ressembler à ceci:

  1. Petit déjeuner - gruau ou fromage cottage. Tisane
  2. Déjeuner - pommes, salade légère.
  3. Déjeuner - soupe de légumes, viande bouillie, compote.
  4. Dîner - pommes de terre, sarrasin ou riz avec du poisson cuit au four. Le thé
  5. Avant de se coucher - kéfir faible en gras, biscuits de régime.

En observant ces règles diététiques simples et en prenant le bon médicament, vous êtes convaincu que vous pouvez guérir l’hépatite C. Même si au début du voyage, cela vous semblait une tâche absolument impossible.

Cas où l'hépatite est intraitable

Cela se produit généralement dans des formes particulièrement avancées, lorsque des modifications irréversibles ont commencé dans le foie et qu'elles ne font que progresser. Une maladie est susceptible de traitement si elle est diagnostiquée chez les hommes, patients âgés de plus de 40 ans. Il est également difficile de se débarrasser de la maladie dans les cas suivants: lorsqu'une personne possède le génotype d'un virus, les transaminases fonctionnent normalement ou une activité virale élevée est observée. Les autres personnes ne devraient pas avoir de doutes sur le traitement de l'hépatite C. Bien entendu, il est possible de vaincre la maladie.

L'efficacité même du traitement dépend de nombreux facteurs. Avec une longue durée de la maladie, il n'est pas facile d'éradiquer l'infection. La tâche principale des médecins est de ralentir le processus de reproduction. Ceci est absolument réaliste dans la majorité des cas diagnostiqués avec l'aide des schémas thérapeutiques modernes de traitement rétroviral intégré. Lorsque l'infection cesse de se multiplier, les processus inflammatoires s'atténuent immédiatement et la fibrose disparaît.

Contre-indications

Nous avons déjà déterminé si l'hépatite C est complètement traitée. Examinons maintenant les cas où le traitement est absolument contre-indiqué. Premièrement, il ne peut pas être appliqué aux patients souffrant de malformations cardiaques graves, présentant une maladie ischémique prononcée ou une hypertension artérielle, traités pour un diabète ou des maladies chroniques du système respiratoire. Deuxièmement, il est impossible de prendre des médicaments pour le traitement de l'hépatite chez les personnes transplantées.

Le traitement est contre-indiqué pour les femmes enceintes, les enfants de moins de trois ans et les personnes présentant une intolérance prononcée à l'interféron ou à d'autres médicaments contre l'hépatite. Avant de prescrire un traitement, le médecin procédera à un examen approfondi et donnera des directives concernant tous les tests et procédures nécessaires pour éliminer les risques existants et obtenir le résultat optimal. Il y a aussi des cas où la thérapie n'est pas nécessaire. Pour des raisons inconnues, 15 à 25% des personnes infectées par le virus s'autodétruisent et ne deviennent pas chroniques.

Prévention de l'hépatite virale C

Afin de ne pas succomber à un traitement long et coûteux, il est plus facile d'éviter l'infection. Pour ce faire, suivez ces règles:

  1. À la clinique, si une injection vous a été administrée, apportez une seringue achetée en pharmacie. Ou vérifiez que l'infirmière utilise un instrument stérile.
  2. N'utilisez pas le rasoir ou les objets sur lesquels du sang pourrait rester.
  3. Visitez seulement un dentiste reconnu. Assurez-vous que tous vos instruments sont stérilisés sous vos yeux.
  4. Abandonnez le piercing et le tatouage. Si le désir de les fabriquer est très élevé, choisissez des salons professionnels.
  5. Lorsque vous avez des relations sexuelles avec différents partenaires, utilisez un préservatif.

Si l'infection persiste, alors après le traitement de l'hépatite C, soyez prudent, ne marchez pas sur le vieux râteau. Les méthodes préventives aideront à maintenir la santé et ne permettront pas à un virus dangereux de pénétrer dans votre corps.

Comment guérir l'hépatite C pour toujours

✓ Article vérifié par un médecin

Bien que le virus de l’hépatite C soit aujourd’hui classé dans la catégorie des maladies du foie les plus courantes, il a été découvert il ya peu de temps au siècle dernier. En 1989, une étude en laboratoire a pleinement confirmé le développement de la pathologie du type C et contraint les médecins à rechercher des méthodes efficaces pour lutter contre cette maladie. On pense que la maladie ne se transmet que par contact sexuel et en contact direct avec le sang d'une personne infectée.

Attention! Il existe aujourd'hui des cas où il n'est pas possible de trouver la source de l'infection et où la maladie se développe activement. Cela incite certains médecins à penser à la pénétration possible de molécules dans le corps humain à l'aide de la salive et de la sueur.

Pour arrêter le virus et l'éliminer complètement du corps, il est nécessaire de combiner thérapie de combinaison, régime alimentaire et autres recommandations du médecin traitant.

Comment guérir l'hépatite C pour toujours

Puis-je me débarrasser du virus de l'hépatite C?

Cette question peut être résolue sans équivoque oui. Pour guérir ce type de virus, il existe bien plus d'opportunités que d'éliminer les manifestations et les molécules de l'hépatite de type B. Avec un traitement médicamenteux correctement sélectionné, il est possible de vaincre la pathologie d'environ 40% des patients. Dans le même temps, les médecins insistent sur le fait qu’avec des efforts supplémentaires de la part du patient et du médecin traitant, il est possible de nettoyer définitivement le corps de l’hépatite de type C chez 90% des malades.

Attention! Les recherches officielles de l'OMS en disent peu sur les autres données, affirmant que, compte tenu de la gravité de la maladie et de son évolution, de 50 à 80% des patients peuvent être guéris. Pas le dernier rôle dans ce cas joue également le temps de détection de la pathologie.

Développement de l'hépatite C

Interféron dans le développement de l'hépatite C

Si vous décidez d'éliminer complètement le virus du corps, vous devez utiliser l'interféron, qui stimule les processus de défense naturels du corps, ce qui lui permet d'être complètement nettoyé des substances nocives et des scories. Un produit médical est produit sous forme de suppositoires rectaux et d'une poudre spéciale pour la préparation d'injections intradermiques. Étant donné que l’interféron est utilisé non seulement pour le traitement de l’hépatite C, mais également pour le rhume, vous devez au préalable consulter votre médecin au sujet du dosage exact, car ils sont très différents lorsqu’un traitement contre diverses pathologies est effectué.

L'interféron stimule les processus de défense naturels du corps

Lors de l'élimination du virus et de ses symptômes, seule la poudre lyophilisée est utilisée, laquelle doit être utilisée à des doses choisies individuellement. Le schéma thérapeutique classique est le suivant:

  • 6 UI sont administrées pour la première fois tous les deux jours; il devrait y avoir trois utilisations par semaine;
  • ce régime est pris en charge pendant 12 semaines;
  • après trois mois, la posologie est réduite de moitié et est également utilisé pendant 12 semaines trois fois par semaine;
  • si nécessaire, la durée du traitement peut être augmentée si le résultat thérapeutique requis n'est pas observé;
  • si, au cours de l'utilisation de l'interféron, le patient développe une cirrhose du foie, le médicament ne peut pas être utilisé, même à des doses minimales.

Lors de l'utilisation du médicament, le patient peut présenter des effets secondaires tels que des brûlures d'estomac sévères, des problèmes de conscience et de vision. Dans certains cas, les patients ont ressenti une douleur intense aux articulations.

Attention! Parfois, l'utilisation d'interféron au lieu d'éliminer le virus de l'hépatite C chez un patient provoquait une propagation et une détérioration encore plus grandes de celui-ci. Les raisons en sont généralement l’intolérance du médicament ou une posologie mal choisie. Dès les premiers signes de détérioration, vous devez contacter immédiatement un hépatologue.

Ribavirine avec l'hépatite C

Le médicament est produit sous forme de comprimé. Le traitement par la ribavirine peut durer toute une année, ce qui est nécessaire pour prévenir le développement d'une rechute. Le schéma thérapeutique classique dans ce cas est le suivant:

  • pendant la monothérapie, 0,8 à 1,2 g de la substance active est prescrite, divisée en deux doses le matin et le soir;
  • si le patient pèse moins de 75 kg, il est recommandé de prendre 0,4 g de substance le matin et un autre 0,6 le soir;
  • en cas de dépassement du poids spécifié, il convient de prendre 0,6 g de ribavirine à chaque dose;
  • avec un traitement combiné, les posologies doivent être calculées individuellement.

Le traitement peut durer de six mois à un an, tandis que les patients n'ayant jamais pris de médicaments doivent être particulièrement attentifs au nombre de doses prises. Idéalement, le patient devrait suivre un traitement annuel utilisant de la ribavirine et de l'interféron. Le médicament est interdit d'utiliser pendant la grossesse et l'allaitement, provoque de graves brûlures d'estomac, insomnie, perte d'appétit et des selles contrariées peuvent être notés. Il est strictement interdit de mâcher et d'écraser les comprimés.

Attention! Parfois, les patients présentent une intolérance grave au médicament, ce qui entraîne la nécessité d'annuler l'interféron ou la ribavirine. Avec ce traitement, l'efficacité de l'utilisation des médicaments est bien moindre. Afin de ne pas donner à la maladie un risque de récurrence ou de détérioration, il est nécessaire d'appliquer un traitement symptomatique obligatoire.

Zadaksin avec l'hépatite C

Le médicament Zadaksin permet à l'organisme d'augmenter la production d'anticorps dirigés contre le virus et de le pousser hors du foie

Le terme médicament désigne les immunomodulateurs qui permettent à l'organisme d'augmenter la production d'anticorps dirigés contre le virus et de le pousser hors du foie. Le médicament n'est utilisé que par voie sous-cutanée, ce qui donnera un résultat beaucoup plus rapide et perceptible. La zadaksine est produite sous forme d'une poudre lyophilisée, qui doit être préparée immédiatement avant l'administration. Le médicament est utilisé selon le schéma suivant:

  • 1,6 mg d'ingrédient actif deux fois par semaine;
  • si le patient pèse moins de 40 kg, la posologie est réduite à 40 µg pour chaque kilogramme de corps, également deux fois par semaine;
  • En présence d'une infection par le virus de type C, la zadaksine est utilisée pendant un an.

En aucun cas, l'agent ne peut être administré par voie intramusculaire ou intraveineuse, car cela peut provoquer des réactions mettant la vie en danger. Lors de l'utilisation de Zadaksin, des réactions allergiques graves peuvent survenir sous la forme de démangeaisons, d'éruptions cutanées, dans de rares cas, un érythème a été enregistré chez les patients. Ce médicament ne doit pas être mélangé avec d'autres médicaments, car il viole de manière significative l'absorption de la zadaksine et peut augmenter les effets secondaires.

Attention! Si l'ampoule de poudre a déjà été ouverte et n'a pas été utilisée conformément à son objectif dans l'heure, l'utilisation du médicament est strictement interdite. La même règle s'applique à la solution préparée.

Thérapie de soutien pour l'hépatite C

Phosphogliv

Médicament à libération de forme Phosphogliv

Le médicament est disponible sous forme de gélules et de solutions pour administration par voie intraveineuse. Pour le traitement des dommages viraux est préférable de choisir une solution qui est préparée à partir d'une poudre spéciale. Il doit être dissous dans de l'eau pour injection, la dose de matière sèche étant de 2,5 g. Dans l'hépatite aiguë, vous devez entrer une ampoule une ou deux fois par jour. Dans ce cas, la durée du traitement dans ce cas dure dix jours, dans les cas difficiles - pendant un mois. Lorsque l'hépatite entre dans la phase chronique, 2,5 g de la substance active sont appliqués tous les deux jours ou trois fois par semaine. La durée du traitement dans ce cas est d'environ un an.

Si les gélules sont sélectionnées pour le traitement, elles doivent être prises quel que soit le repas, sans croquer ni boire de l'eau avec précaution. Au stade aigu, Phosphogliv est pris dans deux capsules trois fois par jour pendant un mois. En cas d'hépatite C chronique, il est nécessaire de prendre le médicament à la même posologie pendant un an, parfois le traitement est réduit à six mois.

Silymar

Drug Silymar favorise un meilleur fonctionnement du foie

Le médicament favorise un meilleur fonctionnement du foie et le protège des effets du virus. Le médicament se caractérise par des traitements relativement courts qui doivent être répétés avec de courtes pauses. Compte tenu de la gravité de la maladie, il est possible de prescrire au patient 1 à 2 comprimés de Silymar, à prendre une demi-heure avant les repas trois fois par jour. La dose quotidienne maximale du médicament est de six comprimés.

La durée de la thérapie est d'un mois. Si nécessaire, répétez le traitement après 4-12 semaines. Il est utile de vérifier auprès de votre médecin traitant la possibilité d’utiliser un traitement d'association avec Silimar, car il n'existe actuellement aucune donnée précise sur les interactions médicamenteuses.

Vidéo - Les principales méthodes de traitement et de diagnostic de la cirrhose

Dans le tableau ci-dessous, vous pouvez voir les prix des médicaments ci-dessus.

L'hépatite C est-elle complètement traitée?

✓ Article vérifié par un médecin

L'hépatite C est une maladie du foie causée par le virus HCV. Les patients atteints de cette forme d'hépatite dans le monde ont enregistré environ 8-13% du nombre total de personnes infectées (la plupart des patients sont des patients atteints d'hépatite de type B). Une fois ingéré, le virus commence son activité génétique, ce qui entraîne le remplacement des tissus sains par des hépatocytes altérés. La cirrhose du foie est une complication fréquente de l'hépatite qui, dans la moitié des cas, entraîne la mort du patient.

Tous les patients chez qui l'hépatite C a été détectée se demandent si la maladie peut être complètement guérie. Les médecins disent que se débarrasser de la pathologie n’est possible qu’au stade initial. Le traitement de l'hépatite chronique est compliqué par les complications qui en résultent, la diminution persistante de l'immunité et des processus irréversibles se produisant dans les cellules de l'organe touché. Au stade chronique, la thérapie est réduite au transfert de la maladie au stade de la rémission, au maintien du foie et à la prévention de nouvelles complications.

L'hépatite C est-elle complètement traitée?

Quelle est la durée de la période d'incubation?

La durée moyenne de la période d'incubation du virus est de 3 à 6 mois. À l'heure actuelle, il n'y a pratiquement aucune manifestation clinique de pathologie, puisque la maladie est sous une forme cachée. La période d'incubation est divisée en deux étapes, après lesquelles apparaissent les premiers signes permettant de détecter la maladie.

La première étape se caractérise par une modification du comportement de la patiente en l'absence de symptômes visibles (augmentation du volume de l'abdomen, jaunissement de la peau, etc.). Seul un médecin expérimenté sera en mesure de suspecter une hépatite C en raison de symptômes courants stagnants, notamment:

  • irritabilité et agressivité;
  • léthargie constante;
  • somnolence;
  • sautes d'humeur fréquentes;
  • troubles digestifs.

C'est important! L'instabilité des selles, associée à une faiblesse générale et à des changements de comportement, est le principal symptôme du stade initial de l'hépatite C, qui se présente sous une forme latente à ce stade.

Symptômes de l'hépatite C

Si un test sanguin est effectué sur un patient à ce stade, une augmentation de la concentration de bilirubine, un pigment colorant ayant un effet toxique, peut être détectée. C'est ce qui provoque le jaunissement de la peau et de la sclérotique oculaire au deuxième stade de la période de latence.

L'accumulation de bilirubine affecte principalement l'état et l'apparence de la sclérotique - elles deviennent troubles et acquièrent une teinte jaune. Dans certains cas, la peau jaunit, mais le plus souvent, ce symptôme apparaît lorsque la maladie devient aiguë. Le patient commence à montrer des signes d'intoxication et d'empoisonnement général du corps, souvent des vomissements sans cause.

C'est important! La symptomatologie du stade initial de l'hépatite C se dissipe au bout de quelques semaines, si bien que beaucoup le prennent pour se rétablir. Ce n'est pas. La disparition des symptômes et l'absence de toute manifestation clinique signifie que la pathologie est devenue chronique.

Symptômes après incubation

Symptômes et signes de l'hépatite C

Les premiers signes de l'hépatite C, qui peuvent être utilisés pour suspecter le développement d'une pathologie, se retrouvent chez un patient de 4 à 6 mois après l'entrée du virus dans l'organisme. Le symptôme principal de la maladie - la jaunisse - n'est pas diagnostiqué chez tous les patients. Il est donc important de prêter attention aux autres manifestations de la maladie, notamment:

  • maladies de la peau (eczéma, urticaire) résultant d'une intoxication chronique;
  • douleurs articulaires;
  • décoloration des matières fécales et de l'urine;
  • une augmentation de la taille du foie et de la rate;
  • détection de tissu fibreux à la surface du foie lors d'une échographie.

C'est important! Il n'y a pas de terminaisons nerveuses ni de récepteurs de la douleur dans le foie, il n'y a donc pas de douleur chez le patient et vous devez vous concentrer sur le complexe cumulatif de symptômes caractéristiques des stades initial et aigu de l'hépatite C.

Vidéo - Hépatite C: symptômes et traitement

Quel médecin contacter?

Si vous décelez des signes d'infection par le virus VHC, contactez un hépatologue, spécialiste des problèmes de foie. Les spécialistes de ce profil possèdent une grande expérience dans la prise en charge des patients atteints de diverses formes d'hépatite. Par conséquent, le diagnostic pathologique et la sélection du traitement deviennent plus efficaces.

Les patients vivant dans les petites villes peuvent être confrontés à un manque d'hépatologues dans les hôpitaux et les cliniques de district. S'il n'y a pas de médecin spécialisé dans la ville, vous pouvez demander l'aide d'un médecin généraliste ou d'un spécialiste des maladies infectieuses. Après un examen visuel et une palpation de l'abdomen, le médecin vous prescrira une série de tests et les examens nécessaires (par exemple, une échographie des organes abdominaux).

Est-il possible de guérir complètement l'hépatite C?

Degrés d'hépatite C

Les médecins estiment que le traitement de l'hépatite C aiguë peut être très efficace, sous réserve d'un diagnostic et d'un traitement rapides. Si la maladie est devenue chronique, le traitement prendra beaucoup plus de temps, mais même dans ce cas, il y a une chance de guérir complètement la maladie. Pour ce faire, le patient doit faire très attention à sa santé et suivre toutes les recommandations du médecin visant à restaurer les cellules du foie endommagées et à prévenir les complications possibles.

Pour se débarrasser de l'hépatite C, les médecins recommandent:

  • cesser complètement de boire de l'alcool (même des doses minimales d'alcool empoisonnent le foie et empêchent les hépatocytes de restaurer leurs fonctions);
  • suivre un régime pauvre en graisses, en particulier d'origine animale (le cholestérol aide à obstruer les vaisseaux sanguins du foie et perturbe le corps);
  • minimiser les perturbations émotionnelles, réduire le nombre de situations stressantes (dans la mesure du possible);
  • cesser de fumer (la nicotine provoque une toxicité hépatique);
  • observer le régime quotidien;
  • souvent et longtemps à marcher (l'oxygène améliore l'état de tous les organes et tissus, contribue à la normalisation des fonctions du foie).

L'abandon total des mauvaises habitudes est un élément indispensable d'un traitement efficace pour le traitement de l'hépatite C

C'est important! Un rejet complet des mauvaises habitudes est un élément indispensable d'une thérapie réussie. Si une personne se conforme à toutes les recommandations du médecin sur le traitement de la toxicomanie, mais boit (même une bouteille de bière le week-end) ou fume, alors il ne peut y avoir aucun traitement.

Il existe des cas connus en médecine où le patient a guéri après avoir été atteint de l'hépatite C indépendamment. Cette tendance est observée dans environ 20% des cas et se retrouve lors du passage d'une enquête planifiée. Les experts estiment que l'auto-guérison est possible chez les patients dotés d'un système immunitaire fort. Renforcer les défenses de l'organisme est donc la tâche principale dans la prévention de nombreuses maladies graves.

Tactique de traitement

Développement de l'hépatite C

Dans certains cas, le médecin peut recommander un traitement différé de plusieurs mois, voire de plusieurs années. Cette tactique est adoptée dans les cas où le patient a un système immunitaire fort et qu'il existe une forte probabilité d'autoproduction d'anticorps et de destruction du virus. Lorsqu’il décide du choix de la méthode d’attente, le médecin assume la responsabilité des complications éventuelles. Par conséquent, l’utilisation de médicaments ne peut être différée que si les conditions suivantes sont remplies:

  • le patient a moins de 35 ans;
  • toutes les numérations sanguines sont normales (seule la déviation de la bilirubine est autorisée);
  • il n'y a pas de maladies chroniques graves;
  • le patient mène une vie saine et suit un régime pauvre en graisse animale;
  • Selon les résultats de l'échographie, ne dépend pas de l'augmentation critique de la rate et du foie;
  • le patient est infecté par l'hépatite C depuis moins d'un an.

Dans tous les autres cas, on choisira un traitement médicamenteux visant à détruire le virus et à supprimer son activité, à maintenir le foie, à renforcer le système immunitaire et à prévenir les complications.

Le cycle de vie du virus de l'hépatite C

C'est important! Il existe des catégories de patients pour lesquels le traitement de l'hépatite C n'est pas effectué pour certaines indications.

Quand le traitement de l'hépatite C est-il contre-indiqué?

Dans certains cas, l’utilisation de médicaments pour le traitement de l’hépatite C peut causer des dommages graves au corps. Presque tous les médicaments de ce groupe ont un effet fortement toxique et peuvent entraîner des effets indésirables graves. Le médecin en tient donc compte pour évaluer les risques éventuels et en informer le patient. Le traitement médicamenteux de la maladie est contre-indiqué en présence des diagnostics suivants:

  • grossesse (n'importe quel terme);
  • diabète sucré;
  • maladie de la thyroïde;
  • antécédents de transplantation d'organes (poumon, cœur, rein, etc.);
  • insuffisance cardiaque chronique;
  • maladie ischémique;
  • bronchite obstructive;
  • intolérance aux composants des médicaments pour le traitement de l'hépatite C.

Le traitement médicamenteux n'est pas administré aux bébés avant l'âge de trois ans. Pour les enfants de plus de trois ans, on choisit le médicament le plus sûr, qui correspond à l'âge et au type de pathologie, et qui convient à un enfant individuellement selon des critères individuels.

Est-il possible d'être infecté par contact sexuel?

Méthodes de transmission de l'hépatite C

Les cas d'infection au cours d'une intimité non protégée sont extrêmement rares. Le fait est que la principale voie de transmission du virus est la voie parentérale. Cela signifie que l'agent pathogène pénètre dans l'organisme par le biais de blessures et de fissures ainsi que du matériel biologique du porteur du virus. Pour cette raison, la probabilité de toucher un agent malveillant lors d'un rapport sexuel est extrêmement faible. Pour que cela se produise, il est nécessaire que la peau des deux partenaires subisse des dommages mécaniques. Les statistiques montrent que les infections sexuellement transmissibles représentent environ 5% du total, mais une telle probabilité ne peut être complètement exclue.

Témoignages sur la façon de traiter l'hépatite C

Internet regorge littéralement de publications sur l’hépatite C. Cependant, les informations qu’elles contiennent ne satisfont pas toujours le demandeur, car l’article ne dit rien sur les réactions de patients réels. Mais ils peuvent être utiles à bien des égards, et surtout, comme exemple de réussite du traitement.

Laissé seul avec la maladie, il n'est pas facile de faire preuve de courage, en ignorant les pensées sombres - et la bonne attitude est l'un des éléments les plus importants de la thérapie.

Les revues de patients atteints d'hépatite C, illustrant l'effet de médicaments ou de moments d'infection, ne peuvent pas toujours être objectives, car le corps de chacun répond différemment au même schéma. Mais ils peuvent aider à compléter l'idée d'infection.

Causes de la maladie

Avant de parler de traitement antiviral et d’examen des médicaments, il convient d’explorer ce que l’on entend par «hépatite C».

L'hépatite est une inflammation du foie. Le préfixe "C" indique le type de virus qui en devient la cause.

L'infection par l'hépatite C se produit selon l'un des mécanismes suivants:

  1. Parenteral (par le sang).
    Il est mis en œuvre lors d'interventions invasives impliquant une ponction, une incision de la peau, une membrane muqueuse: injections, chirurgies, ainsi que des manipulations esthétiques (manucure, piercing). L’abus de drogues injectables est l’une des causes courantes de l’hépatite C; la transmission de l’infection se fait généralement par le biais d’une seringue commune. Les personnes qui subissent des transfusions sanguines (transfusions de sang ou de ses composants), d'hémodialyse (nettoyage du sang en cas d'insuffisance rénale) courent également un risque, en particulier si cela se produit régulièrement.
  2. Sexuel (rapports sexuels non protégés).
    Le patient peut transmettre le virus à son partenaire sexuel. La fréquence d'occurrence de cette voie d'infection est inférieure à celle parentérale.
  3. Vertical.
    Infection de l'enfant dans l'utérus ou lors du passage dans le canal utérin.

Le virus de l'hépatite C contient de l'ARN (acide ribonucléique), qui constitue la base de son génome. Certains des tests de diagnostic modernes visent sa recherche. La présence, l'absence et l'indicateur quantitatif de la teneur en ARN dans le sang et dans d'autres substances biologiques du corps constituent un indicateur de l'activité du processus infectieux.

L'ARN, quant à lui, est constitué de bases azotées, des nucléotides, disposés dans un ordre différent, ce qui détermine la présence de six génotypes. Le génotype de l'agent pathogène est un élément important du diagnostic. En fonction de cela, le schéma et la durée du traitement médicamenteux sont choisis.

Selon les hypothèses théoriques, l'agent causal de l'hépatite C est capable de s'intégrer (s'intégrer) dans le génome cellulaire. En fait, il s’agit d’un envahisseur qui prend tout ce dont il a besoin pour se reproduire (autocopier) et continuer à fonctionner, et l’hépatocyte subit des modifications dystrophiques et ne peut effectuer le travail nécessaire à l’organisme.

La localisation à l'intérieur de la cellule constitue également un moyen de défense, car le système immunitaire ne peut tuer le virus qu'en détruisant l'hépatocyte infecté.

En dépit de l'emplacement principal, l'agent pathogène a le temps de nuire non seulement au foie. L'hépatite C chronique entraîne de nombreuses manifestations extrahépatiques - telles que cryoglobulinémie mixte, vascularite, thyroïdite de Hashimoto, etc.

Ils sont tous tolérés par les patients. Les examens de l’hépatite C guérie peuvent contenir des souvenirs des symptômes de ces maladies.

Les symptômes

Il est certain que chaque personne au moins une fois dans sa vie a entendu parler de l'hépatite C et de la dangerosité de cette maladie. Cependant, le début est presque imperceptible. La forme aiguë, qui fait partie intégrante du développement de l'hépatite C chronique, peut être complètement asymptomatique.

Dans certains cas, les signes ressembleront à une fatigue excessive - maux de tête, faiblesse, somnolence - ou une infection aéroportée - la température corporelle augmente, la personne est inquiète du malaise général, de la douleur musculaire. Bien entendu, il existe également une forme classique avec augmentation du foie, jaunissement de la peau et des muqueuses.

Et, très probablement, les patients présentant de telles manifestations seront définitivement hospitalisés et examinés pour l'hépatite. Mais la plupart des gens vont apprendre le diagnostic quand l'hépatite C est déjà devenue chronique.

Après la phase aiguë, la phase latente suit. Le virus est déjà actif, il utilise les ressources du foie et les hépatocytes sont massivement détruits. Mais il n'y a toujours pas de symptômes. Le foie a une large capacité de compensation. La mort d'une partie des cellules au début du développement de la maladie est dangereuse pour elle, mais cela n'est pas critique si les hépatocytes restants sont suffisants pour remplir les fonctions.

À mesure que la maladie progresse, les cellules doivent faire plus de travail: elles portent une double, triple charge et augmentent de taille. Des ganglions fibreux apparaissent dans le tissu hépatique, en violation de l’architecture - une cirrhose se développe, une insuffisance hépatique chronique se développe.

C’est au stade cirrhotique que peuvent apparaître les symptômes d’anxiété, mais ils apparaissent plus tôt lors de la rupture d’adaptation provoquée par un facteur déclencheur (infection aiguë, manque d’oxygène, etc.). Les principaux signes de l'hépatite C comprennent:

  • fatigue constante, faiblesse, léthargie, surtout après l'exercice;
  • maux de tête, vertiges, troubles du sommeil, humeur dépressive;
  • fièvre
  • nausée, vomissement, manque d'appétit;
  • perte de poids;
  • douleur dans les grandes articulations de nature migratrice;
  • lourdeur et douleur dans l'hypochondre droit;
  • foie hypertrophié (hépatomégalie);
  • jaunissement de la peau et des muqueuses;
  • urine foncée, clarification des matières fécales;
  • prurit

Diagnostics

L'hépatite C nécessite un diagnostic complet. Déterminé par la présence du virus, son génotype et son activité dans le corps, ainsi que par l'état général de la personne. En évaluant les résultats de la recherche, nous pouvons supposer que la réponse au traitement, en particulier en présence de maladies concomitantes.

Les témoignages sur la possibilité de guérir complètement l’hépatite C contiennent souvent des informations sur le niveau de charge virale avant et après le traitement, car son indice reflète l’efficacité du traitement.

Pour le diagnostic en utilisant des méthodes telles que:

  1. Analyse biochimique du sang.
  2. ELISA (dosage immuno-enzymatique).
  3. PCR (réaction en chaîne de la polymérase).
  4. Échographie des organes abdominaux.
  5. Biopsie du foie.

Des examens de la manière de traiter l'hépatite C indiquent une dépendance directe du schéma thérapeutique au génotype du virus. Par conséquent, il est important de définir correctement et de bien comprendre quel génotype a provoqué la maladie.

Ceux qui sont guéris de l'hépatite C en partageant un examen peuvent confirmer la nécessité de surveiller l'efficacité du traitement à l'aide de tests de laboratoire.

Traitement

Le traitement antiviral (PVT) est la base du traitement de l'hépatite C. Les pages de forums et de sites consacrés à la maladie abondent dans ses commentaires. Il s'agit d'une mesure obligatoire, malgré la manifestation fréquente d'effets secondaires, notamment de symptômes pseudo-grippaux, de perte de cheveux, de bouche sèche, de nausée, etc.

Dans les schémas de la thérapie antivirale comprennent des médicaments tels que l'interféron alpha pégylé, la ribavirine, le botsrivir, le télaprévir, le sofosbuvir. Utilisé un traitement avec deux ou trois médicaments. L'association classique interféron + ribavirine est très efficace chez les patients infectés par les génotypes 1 et 3.

Les médicaments suppriment la réplication virale, réduisant ainsi la charge virale. L'absence de détection de l'ARN de l'agent responsable de l'hépatite C dans le sang six mois après la fin du traitement est considérée comme une preuve de récupération. Dans le même temps, malheureusement, on ne peut pas dire que le virus a complètement disparu; certains patients ont des rechutes.

De plus, l'infection n'est pas toujours traitable. Cependant, la plupart des gens reprennent une vie à part entière, à condition de commencer à l’heure et de suivre un cours de HTP de haute qualité. Les critiques de ceux qui ont guéri de l'hépatite ne sont pas rares sur Internet.

L'hépatite C peut-elle être traitée avec des remèdes populaires et comment la traiter? Les critiques sont assez contradictoires. Certains patients sont convaincus que leur état est considérablement amélioré grâce à l'utilisation de recettes à base de plantes, de miel et autres. D'autres s'opposent à une telle thérapie parce qu'ils craignent le résultat de «plus de mal que de bien».

Quoi qu’il en soit, l’examen des remèdes populaires contre l’hépatite C ne peut être un guide pour le traitement par le choix de soi. De nombreuses personnes sont allergiques au miel ou aux noix, qui entrent souvent dans la composition des fonds recommandés. Les herbes préparées de différentes manières peuvent en fait avoir un effet hépatoprotecteur, mais seulement avec un dosage précis.

De plus, ils n'ont pas d'effet antiviral sur l'agent responsable de l'hépatite C et ne peuvent remplacer un traitement à part entière. L’utilisation de médicaments populaires est mieux coordonnée avec le médecin - c’est une sorte de "technique de sécurité" à ne pas négliger.

Les commentaires sur l'utilisation du chardon-Marie dans l'hépatite C ont des opinions divergentes: la majorité des patients notent une amélioration de l'état de santé général et de l'état du foie en particulier. Cependant, après avoir pris le repas de chardon, certaines personnes ont un goût amer dans la bouche, une inflammation des gencives et une sensation de picotement dans le côté droit.

L'hépatite C avec l'hépatite C dans les revues apparaît comme un moyen d'augmenter les réserves de récupération du foie:

"On pense qu'il est le meilleur hépatoprotecteur, il a commencé à se sentir beaucoup mieux..."

"Heptrales a été prescrit pour le traitement de l'hépatite C afin d'améliorer les indices hépatiques, qui sont devenus meilleurs; cela n'a eu aucun effet sur le virus de l'hépatite C, mais uniquement sur la qualité de vie..."

Hofitol se positionne dans les instructions comme médicament pour le traitement complexe de l'hépatite C chronique, ce qui coïncide avec les commentaires:

«On m'a prescrit du foie (hépatite C)... aide à soulager le foie... très bon médicament. La douleur dans l'hypochondre droit passe presque immédiatement... "

L'hépatite C, divisée par les génotypes du virus, présente quelques différences dans les manifestations. Cependant, l'acide ursodésoxycholique est présenté comme un hépatoprotecteur dans l'une ou l'autre des options. Les avis des patients concernant Ursosan ne sont pas toujours positifs:

"Il a pris avec l'hépatite C, a été examiné - le foie a presque récupéré..."

"J'accepte 3 mois, les analyses s'améliorent..."

"J'accepte au printemps et à l'automne... les indicateurs ne diminuent pas..."

"Inefficace contre l'hépatite virale..."

Certains patients tentent une hirudothérapie. Les critiques sur l'utilisation de sangsues pour l'hépatite C ne sont pas aussi fréquentes que les histoires sur l'utilisation de médicaments et de méthodes traditionnelles. Dans tous les cas, l'efficacité de cette technique ne peut être jugée que par des sensations individuelles.

Il convient de souligner encore une fois que l'hirudothérapie comporte des risques et ne garantit pas l'élimination du virus.

L'hépatite C est une maladie insidieuse. Les avis guéris peuvent encourager ou, au contraire, décevoir. Tout cela - les opinions de personnes qui, d’une manière ou d’une autre, ont décidé de lutter contre le virus.

Leur corps a pris la thérapie différemment, par conséquent, s'attendre à un effet similaire des côtés positifs et négatifs est inutile.

Pour se familiariser avec les examens, le patient doit également s’écouter, être attentif à ses réactions à tel ou tel médicament et décider délibérément de l’utilisation de fonds supplémentaires, à l’exception du HTP.

Pensez-vous toujours que guérir l'hépatite C est difficile?

À en juger par le fait que vous lisez ces lignes maintenant, la victoire dans la lutte contre les maladies du foie ne vous appartient pas encore... Et avez-vous déjà pensé au traitement par interféron? C'est compréhensible, car l'hépatite C est une maladie très grave, car le bon fonctionnement du foie est la clé de la santé et du bien-être. Nausées et vomissements, peau jaunâtre ou grisâtre, goût amer dans la bouche, urine foncée et diarrhée... Tous ces symptômes ne vous sont pas familiers, pas par ouï-dire. Mais peut-être est-il plus correct de ne pas traiter l’effet, mais la cause?

Aujourd'hui, les médicaments modernes de nouvelle génération, le sofosbuvir et le daclatasvir, vont probablement guérir l'hépatite C entre 97 et 100% des cas. Vous pouvez obtenir les derniers médicaments en Russie auprès du représentant officiel du géant pharmaceutique indien Zydus Heptiza. Les médicaments commandés seront livrés par courrier dans les 4 jours, le paiement à la réception. Obtenez une consultation gratuite sur l'utilisation de médicaments modernes, ainsi que des informations sur les moyens d'acquérir, vous pouvez sur le site officiel du fournisseur Zydus en Russie.


Article Précédent

Biochimie avec l'hépatite C

Articles Connexes Hépatite