Comment savoir si j'ai l'hépatite?

Share Tweet Pin it

Pour savoir si quelqu'un a une hépatite virale, vous devez

  • savoir s'il a des signes d'hépatite
  • détecter la présence de virus de l'hépatite dans son corps

En fonction de la forme de l'hépatite virale et à différents moments de son évolution, ces symptômes ou d'autres peuvent apparaître, les tests deviennent positifs ou négatifs.

Signes et symptômes de l'hépatite

Les symptômes de l'hépatite sont principalement des dommages et une altération de la fonction hépatique.

Les symptômes les plus courants du développement de l'hépatite comprennent:

  • faiblesse et fatigue
  • perte d'appétit
  • nausée
  • lourdeur ou inconfort dans l'abdomen (à droite, où se situe le foie)
  • urine sombre
  • décoloration des matières fécales (devient légère)
  • jaunisse

Les signes ci-dessus sont présentés par ordre chronologique. Cela signifie que la jaunisse (modification de la couleur de la peau, des protéines de l'œil, de la langue) dans l'hépatite aiguë apparaît en dernier lieu, lorsque l'état du malade s'améliore.
La période précédant le développement de la jaunisse est appelée préicterique (prodromique, presicterique).

La jaunisse, au sens habituel du terme, est l’un des synonymes de l’hépatite, mais elle peut aussi être causée par d’autres raisons.

Signes d'hépatite chronique

Pour les hépatites chroniques B et C se caractérisent par des symptômes légers et même par leur longue absence. La faiblesse et la fatigue à long terme les plus typiques, le syndrome asthénique.
Parfois, l'hépatite chronique n'est constatée que lorsque ses résultats irréversibles se sont déjà développés.

La terrible conséquence de l'hépatite virale chronique - la cirrhose du foie peut se manifester par une aggravation de l'état de la maladie, l'apparition d'une jaunisse et l'apparition d'une ascite (augmentation de l'abdomen).
Une encéphalopathie hépatique, une lésion du cerveau en violation de son activité, peut se développer.

L'hépatite chronique est souvent détectée par hasard, lors de l'examen d'autres maladies ou lors d'un examen clinique.

Analyses indiquant des changements dans le foie

La bilirubine et les enzymes hépatiques (en premier lieu, l'ALAT) sont les principaux tests permettant d'évaluer les modifications hépatiques. Avec l'hépatite causée par un facteur dommageable, ces taux augmentent.

Certaines études de laboratoire indiquent des processus d'endommagement du foie (tests de la fonction hépatique), d'autres indiquent que ses fonctions sont inadéquates (par exemple, une diminution du niveau de protéines synthétisées dans le foie).

À partir de la totalité des résultats de diverses analyses, il est possible de caractériser le degré de dommage au foie, de troubles de sa fonction.

Certaines analyses et recherches sont un facteur décisif dans le choix d’une approche de traitement.

Analyses montrant la présence de virus de l'hépatite

Les tests qui déterminent la présence de virus de l'hépatite dans le corps sont appelés marqueurs de l'hépatite. Aujourd'hui, il existe 2 moyens principaux de les détecter.

La première méthode est immunologique. Détecter les anticorps que le corps produit en réponse à différentes parties du virus, ou à ces parties elles-mêmes (antigènes).
Vous pouvez déterminer le contenu des anticorps et des antigènes (titre), qui est jugé sur la dynamique des changements.

Malgré le fait que certains des résultats de ces tests nous permettent de tirer une conclusion définitive sur l'hépatite virale, ils comportent tous des erreurs et de faux résultats possibles. Parfois, vous devez faire des recherches répétées.

Les antigènes du virus de l'hépatite sont différents et, en fonction de la combinaison des résultats des tests, il est possible de juger de l'évolution de l'infection et de l'activité des virus, ainsi que de l'efficacité du traitement. Les tests d'anticorps montrent dans quelle phase se trouve l'infection et quelle est l'activité de l'immunité contre le virus.

La deuxième façon est génétique. Il est utilisé pour déterminer la présence de matériel génétique (ADN ou ARN) du virus dans le sang, le plus souvent par PCR. Les méthodes modernes de génodiagnostic permettent non seulement de détecter le virus, mais aussi d’établir sa quantité et même son type (le génotype du virus de l’hépatite C), ce qui est important pour le traitement. L'analyse génétique est plus précise, mais coûte plus cher.

Comment un médecin diagnostique-t-il l'hépatite?

Le médecin évalue l'état général du patient, la nature des changements survenant dans le foie, évalue les résultats des tests de dépistage des marqueurs de l'hépatite.

Il existe différentes maladies du foie et différentes infections avec des symptômes similaires à ceux de l'hépatite virale. Si nécessaire, le médecin peut vous prescrire un examen supplémentaire (par exemple, une échographie du foie et même une biopsie).

Certaines analyses ne parlent pas de l'actuelle, mais de l'infection passée, ou ne permettent pas d'évaluer l'activité de la maladie au moment de l'enquête.

Réunir tous les résultats, établir le diagnostic correct et prendre la bonne décision selon les données de l'enquête est la tâche principale du médecin traitant l'hépatite.

Hépatite: symptômes ou comment détecter l'hépatite?

Les hépatites A et B sont en majorité bénignes, parfois même imperceptibles, bien que la présence de virus dans le sang du patient puisse être détectée à l’aide de tests.

Au cours de l'évolution de la maladie dans la forme aiguë en raison d'une inflammation du foie, il se produit une violation de la sortie de la bile par les voies biliaires, à la suite de laquelle se développe une jaunisse. La maladie se caractérise par l’apparition d’une peau jaune et du blanc des yeux; la cause de la jaunisse est la pénétration de pigments biliaires non dans les intestins, mais dans le sang.

Principaux symptômes de l'hépatite

La jaunisse évolue assez rapidement avec l'hépatite A et plus lentement avec l'hépatite B.

Très souvent, quelque temps avant l'apparition de la jaunisse, le patient se plaint d'inconfort, de manque d'appétit et d'aversion pour la cigarette (chez les fumeurs). Il y a une douleur sourde du côté droit du sternum.

Dans certains cas, la maladie se manifeste par des douleurs articulaires et musculaires de type rhumatismal; Parfois, des cloques qui démangent apparaissent sur la peau. La jaunisse distincte est accompagnée d'une faiblesse générale, de vomissements fréquents et dure rarement plus de deux semaines. Le rétablissement complet a lieu au plus tard six semaines.

Malheureusement, avec l’hépatite B et l’hépatite C, dans certains cas, il n’est pas possible de détruire complètement le virus dans le corps du patient et celui-ci devient porteur du virus. Il est susceptible de développer une inflammation chronique du foie, qui finira par se transformer en cirrhose. Une telle image n’est pas caractéristique de l’hépatite A, car durant son traitement, le virus meurt dans le corps du patient.

L'hépatite est facilement identifiable par des symptômes caractéristiques; Le diagnostic de l'hépatite B est confirmé par des tests sanguins.

Après infection par le virus de l'hépatite A, des anticorps anti-virus se trouvent dans le sang. L'hépatite B est une maladie plus complexe et donc plus difficile à déterminer. Au cours de la période infectieuse, les antigènes de surface se trouvent dans le sang - les protéines d'enveloppe du virus B. Lorsqu'une personne récupère, 3 à 4 mois après la disparition de l'antigène, des anticorps apparaissent dans le sang. L'absence d'anticorps indique que le patient est toujours porteur du virus.

Si vous suspectez le développement d'une hépatite chronique, effectuez un test sanguin pour identifier les substances sécrétées par les cellules hépatiques endommagées. En outre, une biopsie du foie est réalisée en examinant un petit morceau de son tissu au microscope.

Hépatite: complications

Après les maladies du foie associées à l’abus d’alcool, l’hépatite virale est la cause la plus courante de cirrhose du foie - une maladie mortelle. Dans certains cas d'hépatite virale, le patient récupère complètement. Mais parfois, le virus reste dans le corps sous une forme latente, puis la personne devient porteuse du virus et est capable d'infecter les autres.

Si vous avez des symptômes d'hépatite, vous devriez consulter un médecin pour un gastro-entérologue.

Dans nos autres revues, consultez des articles sur le traitement de divers types d’hépatite, ainsi qu’un examen plus spécifique des types d’hépatite.

Comment déterminer s'il y a une hépatite ou non

Hépatite - diagnostic et traitement

Méthodes de diagnostic de l'hépatite

Pour diagnostiquer l'hépatite virale chez une personne, il vous faut:

1) identifier les signes d'hépatite;

2) détecter la présence de virus dans le sang.

Les tests de laboratoire pour l'hépatite peuvent produire des résultats positifs et négatifs, et les symptômes peuvent alors disparaître en fonction de la forme de l'hépatite.

Quels sont les signes d'hépatite?

Toutes les manifestations de l'hépatite virale sont associées à des lésions et à une altération de la fonction du foie.

Les symptômes de l'hépatite virale peuvent être jugés d'après les symptômes suivants:

• faiblesse générale, fatigue;

• lourdeur du côté droit de l'abdomen;

• couleur foncée des urines;

Ces signes apparaissent dans l'ordre dans lequel ils sont répertoriés, c'est-à-dire que la peau jaune, le blanc des yeux et la langue apparaissent en dernier, après l'amélioration de l'état du patient. La période qui précède l’apparition de la jaunisse s’appelle prodromale, préicheltique ou préictérique.

La jaunisse est généralement associée à l'hépatite, mais elle peut apparaître pour d'autres raisons.

Hépatite chronique, signes

Les hépatites chroniques B et C se caractérisent par des symptômes bénins ou peuvent, en général, être absentes pendant une longue période. Le plus souvent, la fatigue et la faiblesse peuvent être observées. Habituellement, dans de tels cas, la maladie est détectée tardivement, lorsque des processus irréversibles se produisent dans le corps.

La conséquence la plus terrible qui puisse en résulter est la cirrhose du foie, au cours de laquelle l'état du patient s'aggrave, où apparaissent un jaunissement et une ascite. En outre, une encéphalopathie hépatique peut survenir, endommageant le cerveau et entraînant une perturbation de son activité.

Quels tests indiquent des changements dans le foie?

Le principal indicateur de dépistage de l'hépatite est une augmentation de la bilirubine et des ALT (enzymes hépatiques).

En outre, avec des tests tels que les tests de la fonction hépatique, il est possible de déterminer que des processus de lésions hépatiques se produisent. S'il y a une diminution des protéines produites dans le foie, cela indique une déficience de la fonction hépatique.

Quels tests déterminent la présence d'un virus?

La présence du virus dans le sang est déterminée par les marqueurs de l'hépatite.

Il existe 2 façons de détecter les virus:

• immunologique - détermine la présence d'anticorps dans le sang, produits pour la présence de virus, notamment sur leurs parties individuelles, et identifie également les parties elles-mêmes, appelées antigènes;

• génétique - révèle le matériel génétique du virus dans le sang (ADN, ARN) par PCR. Cette méthode vous permet de connaître le nombre de virus et leur variété, c'est-à-dire le type d'hépatite qu'une personne a. Cette analyse est considérée comme plus précise, mais elle est plus chère.

Sur quels motifs l'hépatite est-elle diagnostiquée?

Le médecin tire les conclusions de l’état général du patient, de la nature des modifications hépatiques et des résultats des tests de laboratoire.

Si le médecin doute de quelque chose, il peut demander un examen supplémentaire (échographie ou biopsie), car certaines maladies présentent des symptômes similaires à ceux de l'hépatite.

Parfois, les tests peuvent donner un résultat positif après une hépatite ou ne pas révéler la présence d'un virus pendant la période d'activité de la maladie.

La tâche principale du médecin consiste à évaluer objectivement tous les résultats, à poser le bon diagnostic et à prescrire le traitement approprié.

Comment savoir si j'ai l'hépatite?

Pour savoir si quelqu'un a une hépatite virale, vous devez

  • savoir s'il a des signes d'hépatite
  • détecter la présence de virus de l'hépatite dans son corps

En fonction de la forme de l'hépatite virale et à différents moments de son évolution, ces symptômes ou d'autres peuvent apparaître, les tests deviennent positifs ou négatifs.

Signes et symptômes de l'hépatite

Les symptômes de l'hépatite sont principalement des dommages et une altération de la fonction hépatique.

Les symptômes les plus courants du développement de l'hépatite comprennent:

  • faiblesse et fatigue
  • perte d'appétit
  • nausée
  • lourdeur ou inconfort dans l'abdomen (à droite, où se situe le foie)
  • urine sombre
  • décoloration des matières fécales (devient légère)
  • jaunisse

Les signes ci-dessus sont présentés par ordre chronologique. Cela signifie que la jaunisse (modification de la couleur de la peau, des protéines de l'œil, de la langue) dans l'hépatite aiguë apparaît en dernier lieu, lorsque l'état du malade s'améliore.
La période précédant le développement de la jaunisse est appelée préicterique (prodromique, presicterique).

La jaunisse, au sens habituel du terme, est l’un des synonymes de l’hépatite, mais elle peut aussi être causée par d’autres raisons.

Signes d'hépatite chronique

Pour les hépatites chroniques B et C se caractérisent par des symptômes légers et même par leur longue absence. La faiblesse et la fatigue à long terme les plus typiques, le syndrome asthénique.
Parfois, l'hépatite chronique n'est constatée que lorsque ses résultats irréversibles se sont déjà développés.

La terrible conséquence de l'hépatite virale chronique - la cirrhose du foie peut se manifester par une aggravation de l'état de la maladie, l'apparition d'une jaunisse et l'apparition d'une ascite (augmentation de l'abdomen).
Une encéphalopathie hépatique, une lésion du cerveau en violation de son activité, peut se développer.

L'hépatite chronique est souvent détectée par hasard, lors de l'examen d'autres maladies ou lors d'un examen clinique.

Analyses indiquant des changements dans le foie

La bilirubine et les enzymes hépatiques (en premier lieu, l'ALAT) sont les principaux tests permettant d'évaluer les modifications hépatiques. Avec l'hépatite causée par un facteur dommageable, ces taux augmentent.

Certaines études de laboratoire indiquent des processus d'endommagement du foie (tests de la fonction hépatique), d'autres indiquent que ses fonctions sont inadéquates (par exemple, une diminution du niveau de protéines synthétisées dans le foie).

À partir de la totalité des résultats de diverses analyses, il est possible de caractériser le degré de dommage au foie, de troubles de sa fonction.

Certaines analyses et recherches sont un facteur décisif dans le choix d’une approche de traitement.

Analyses montrant la présence de virus de l'hépatite

Les tests qui déterminent la présence de virus de l'hépatite dans le corps sont appelés marqueurs de l'hépatite. Aujourd'hui, il existe 2 moyens principaux de les détecter.

La première méthode est immunologique. Détecter les anticorps que le corps produit en réponse à différentes parties du virus, ou à ces parties elles-mêmes (antigènes).
Vous pouvez déterminer le contenu des anticorps et des antigènes (titre), qui est jugé sur la dynamique des changements.

Malgré le fait que certains des résultats de ces tests nous permettent de tirer une conclusion définitive sur l'hépatite virale, ils comportent tous des erreurs et de faux résultats possibles. Parfois, vous devez faire des recherches répétées.

Les antigènes du virus de l'hépatite sont différents et, en fonction de la combinaison des résultats des tests, il est possible de juger de l'évolution de l'infection et de l'activité des virus, ainsi que de l'efficacité du traitement. Les tests d'anticorps montrent dans quelle phase se trouve l'infection et quelle est l'activité de l'immunité contre le virus.

La deuxième façon est génétique. Il est utilisé pour déterminer la présence de matériel génétique (ADN ou ARN) du virus dans le sang, le plus souvent par PCR. Les méthodes modernes de génodiagnostic permettent non seulement de détecter le virus, mais aussi d’établir sa quantité et même son type (le génotype du virus de l’hépatite C), ce qui est important pour le traitement. L'analyse génétique est plus précise, mais coûte plus cher.

Comment un médecin diagnostique-t-il l'hépatite?

Le médecin évalue l'état général du patient, la nature des changements survenant dans le foie, évalue les résultats des tests de dépistage des marqueurs de l'hépatite.

Il existe différentes maladies du foie et différentes infections avec des symptômes similaires à ceux de l'hépatite virale. Si nécessaire, le médecin peut vous prescrire un examen supplémentaire (par exemple, une échographie du foie et même une biopsie).

Certaines analyses ne parlent pas de l'actuelle, mais de l'infection passée, ou ne permettent pas d'évaluer l'activité de la maladie au moment de l'enquête.

Réunir tous les résultats, établir le diagnostic correct et prendre la bonne décision selon les données de l'enquête est la tâche principale du médecin traitant l'hépatite.

Comment déterminer l'hépatite

Voulez-vous savoir si vous avez l'hépatite, mais ne savez pas comment le faire? Cet article va vous aider!

Le principal et le premier qui commence à écraser l'hépatite est le foie. Les principaux signes d'hépatite sont les suivants:

# 8211; Le premier # 8211; si vous êtes faible

# 8211; La seconde est si vous commencez à perdre votre appétit;

# 8211; Troisièmement, si vous êtes malade;

# 8211; Quatrième numéro 8211; si vous avez une gêne au foie;

# 8211; Cinquième numéro 8211; l'urine devient plus foncée et les matières fécales au contraire s'éclaircissent.

Les principaux indicateurs de l'hépatite B et C.

L'hépatite, qui se propage sous forme de B ou C a l'occasion de ne pas montrer de signes distinctifs pour l'hépatite. Si vous êtes fatigué pendant assez longtemps, vous devriez vérifier. L'hépatite chronique a toutes les chances de s'en rendre compte dans les cas où elle n'est plus guérie.

Les conséquences terribles de l'hépatite chronique sont les cirrhoses du foie, qui se manifestent généralement de manière encore pire, il est probable que la jaunisse se forme. La maladie a la capacité d'atteindre, y compris le cerveau.

En règle générale, la forme d'hépatite chronique s'acquiert en soignant d'autres maladies.

Quels tests montrent une détérioration du foie?

Il existe actuellement 2 méthodes de détection principales inventées. La somme de ces analyses permet de comprendre le volume de votre foie. Il est nécessaire de passer en revue toutes les analyses afin de connaître le tableau complet. Y compris, faire un test sanguin pour l'hépatite.

Quel type de tests montre l'hépatite?

La première est une analyse immunologique. Dans le cas de la présence d'un virus dans votre corps, le corps commencera à produire des anticorps permettant de déterminer s'il existe un virus.

Le virus de l'hépatite B contient divers antigènes que je peux vous montrer comment fonctionne le traitement. Les anticorps ont toutes les chances de démontrer l'état du virus et de déterminer si votre corps est prêt à le combattre.

La deuxième analyse est génétique. Au cours de cette analyse, ils commencent déjà à examiner votre ADN et à rechercher la présence du virus. Pour le moment, des technologies qui ont toutes les chances de distinguer les classes d'hépatite sont déjà disponibles. Naturellement, une telle vue est beaucoup plus précise, même si elle nécessitera des coûts supplémentaires.

Comment détecter l'hépatite dans le sang

Hépatite: symptômes ou comment détecter l'hépatite?

Les hépatites A et B sont en majorité bénignes, parfois même imperceptibles, bien que la présence de virus dans le sang du patient puisse être détectée à l’aide de tests.

Au cours de l'évolution de la maladie dans la forme aiguë en raison d'une inflammation du foie, il se produit une violation de la sortie de la bile par les voies biliaires, à la suite de laquelle se développe une jaunisse. La maladie se caractérise par l’apparition d’une peau jaune et du blanc des yeux; la cause de la jaunisse est la pénétration de pigments biliaires non dans les intestins, mais dans le sang.

Principaux symptômes de l'hépatite

La jaunisse évolue assez rapidement avec l'hépatite A et plus lentement avec l'hépatite B.

Très souvent, quelque temps avant l'apparition de la jaunisse, le patient se plaint d'inconfort, de manque d'appétit et d'aversion pour la cigarette (chez les fumeurs). Il y a une douleur sourde du côté droit du sternum.

Dans certains cas, la maladie se manifeste par des douleurs articulaires et musculaires de type rhumatismal; Parfois, des cloques qui démangent apparaissent sur la peau. La jaunisse distincte est accompagnée d'une faiblesse générale, de vomissements fréquents et dure rarement plus de deux semaines. Le rétablissement complet a lieu au plus tard six semaines.

Malheureusement, avec l’hépatite B et l’hépatite C, dans certains cas, il n’est pas possible de détruire complètement le virus dans le corps du patient et celui-ci devient porteur du virus. Il est susceptible de développer une inflammation chronique du foie, qui finira par se transformer en cirrhose. Une telle image n’est pas caractéristique de l’hépatite A, car durant son traitement, le virus meurt dans le corps du patient.

L'hépatite est facilement identifiable par des symptômes caractéristiques; Le diagnostic de l'hépatite B est confirmé par des tests sanguins.

Après infection par le virus de l'hépatite A, des anticorps anti-virus se trouvent dans le sang. L'hépatite B est une maladie plus complexe et donc plus difficile à déterminer. Au cours de la période infectieuse, les antigènes de surface se trouvent dans le sang - les protéines d'enveloppe du virus B. Lorsqu'une personne récupère, 3 à 4 mois après la disparition de l'antigène, des anticorps apparaissent dans le sang. L'absence d'anticorps indique que le patient est toujours porteur du virus.

Si vous suspectez le développement d'une hépatite chronique, effectuez un test sanguin pour identifier les substances sécrétées par les cellules hépatiques endommagées. En outre, une biopsie du foie est réalisée en examinant un petit morceau de son tissu au microscope.

Hépatite: complications

Après les maladies du foie associées à l’abus d’alcool, l’hépatite virale est la cause la plus courante de cirrhose du foie - une maladie mortelle. Dans certains cas d'hépatite virale, le patient récupère complètement. Mais parfois, le virus reste dans le corps sous une forme latente, puis la personne devient porteuse du virus et est capable d'infecter les autres.

Si vous avez des symptômes d'hépatite, vous devriez consulter un médecin pour un gastro-entérologue.

Dans nos autres revues, consultez des articles sur le traitement de divers types d’hépatite, ainsi qu’un examen plus spécifique des types d’hépatite.

Comment détecter l'hépatite

L'hépatite est une maladie hépatique virale et, malheureusement, seul un médecin peut affirmer qu'un tel diagnostic a été posé après un examen préliminaire. Cependant, tout le monde doit connaître les symptômes de l'hépatite afin de pouvoir immédiatement demander l'aide d'un spécialiste s'ils se développent. Selon la forme de l'hépatite virale et à différentes périodes de son évolution, divers symptômes peuvent apparaître ou disparaître et les tests peuvent devenir à la fois positifs et négatifs. Comment détecter l'hépatite, lisez plus loin dans l'article.

Comment détecter l'hépatite virale?

Les symptômes de l'hépatite virale en particulier montrent la présence de lésions ou d'une fonction hépatique anormale. Les symptômes les plus courants du développement d'une hépatite sont les suivants:

  • faiblesse et fatigue;
  • perte d'appétit;
  • des nausées;
  • inconfort et sensation de lourdeur dans l'abdomen (juste dans la région du foie);
  • couleur sombre de l'urine;
  • décoloration des matières fécales (éclaircissement);
  • jaunisse.

Les signes de la maladie ci-dessus sont présentés dans l'ordre chronologique de leur apparition. Cela signifie que la jaunisse (modifications de la couleur du blanc des yeux, de la peau et de la langue) en cas d'hépatite aiguë est la dernière chose à se manifester lorsque le patient se lève. La jaunisse est généralement perçue comme l’un des synonymes de l’hépatite, mais elle peut également être provoquée par d’autres raisons.

Comment détecter une hépatite chronique?

Les hépatites B et C chroniques se caractérisent par des symptômes très bénins, voire leur absence prolongée. Les symptômes les plus typiques sont une sensation prolongée de faiblesse, de fatigue, de syndrome asthénique.

Souvent, les patients ne remarquent la présence de l'hépatite B chronique que lorsque des résultats irréversibles ont déjà mûri.

La cirrhose du foie, qui se manifeste à son tour par une détérioration de l'état général du patient, l'apparition d'une jaunisse et une augmentation de l'abdomen (ascite) est une terrible conséquence de l'hépatite virale chronique.

La soi-disant encéphalopathie hépatique, une lésion cérébrale grave avec perturbation ultérieure de son activité, peut également se développer.

Il est terrible de constater que l'hépatite chronique est souvent retrouvée par accident chez un patient, à la suite d'un examen médical ou d'une recherche d'autres maladies.

Comment détecter l'hépatite elle-même?

Pour savoir comment détecter une hépatite sans l'aide d'un médecin, lisez attentivement les instructions suivantes.

Tout d’abord, observez-vous, ressentez même les tout premiers signes d’indisposition. La faiblesse générale du corps, les nausées, l'apathie, le manque d'appétit - tout cela peut certainement indiquer une hépatite virale. Les symptômes de l'hépatite ressemblent souvent aux symptômes de la grippe: fièvre, courbatures, maux de tête. L'hépatite s'accompagne nécessairement d'une augmentation de la taille du foie. Une échographie du foie est donc nécessaire et inévitable.

Pour détecter l’hépatite, accordez une attention particulière à la couleur de votre peau, ainsi qu’aux produits métaboliques (urine et fèces). Le jaunissement de la peau est le signe le plus sûr d'hépatite, mais il n'apparaît jamais avec l'apparition de la maladie. La peau devient jaunâtre du fait que la bile produite par le foie au cours de la maladie est libérée dans le sang. En même temps, l'urine commence à noircir et les masses fécales se décolorent.

Assurez-vous de donner du sang pour analyse - le médecin vous le dira lors du premier rendez-vous. À propos de la présence de l'hépatite, je vais vous parler de la numération globulaire modifiée.

Pour détecter l'hépatite, si vous le souhaitez, achetez des tests rapides pour le dépistage de l'hépatite. Ils peuvent être facilement effectués à la maison. Ils se spécialisent dans des formes spécifiques d'hépatite et sont loin de l'être pour toutes ses formes. Chacun de ces tests a des instructions, ce qui facilite grandement la conduite de recherches indépendantes.

Prenez cette maladie très, très au sérieux, procédez immédiatement à son traitement, sinon la forme aiguë de l'hépatite peut devenir imperceptible pour que vous deveniez chronique.

Comment détecter l'hépatite

L'hépatite est une maladie hépatique virale et, malheureusement, seul un médecin peut affirmer qu'un tel diagnostic a été posé après un examen préliminaire. Cependant, tout le monde doit connaître les symptômes de l'hépatite afin de pouvoir immédiatement demander l'aide d'un spécialiste s'ils se développent. Selon la forme de l'hépatite virale et à différentes périodes de son évolution, divers symptômes peuvent apparaître ou disparaître et les tests peuvent devenir à la fois positifs et négatifs. Comment détecter l'hépatite, lisez plus loin dans l'article.

Comment détecter l'hépatite virale?

Les symptômes de l'hépatite virale en particulier montrent la présence de lésions ou d'une fonction hépatique anormale. Les symptômes les plus courants du développement d'une hépatite sont les suivants:

  • faiblesse et fatigue;
  • perte d'appétit;
  • des nausées;
  • inconfort et sensation de lourdeur dans l'abdomen (juste dans la région du foie);
  • couleur sombre de l'urine;
  • décoloration des matières fécales (éclaircissement);
  • jaunisse.

Les signes de la maladie ci-dessus sont présentés dans l'ordre chronologique de leur apparition. Cela signifie que la jaunisse (modifications de la couleur du blanc des yeux, de la peau et de la langue) en cas d'hépatite aiguë est la dernière chose à se manifester lorsque le patient se lève. La jaunisse est généralement perçue comme l’un des synonymes de l’hépatite, mais elle peut également être provoquée par d’autres raisons.

Comment détecter une hépatite chronique?

Les hépatites B et C chroniques se caractérisent par des symptômes très bénins, voire leur absence prolongée. Les symptômes les plus typiques sont une sensation prolongée de faiblesse, de fatigue, de syndrome asthénique.

Souvent, les patients ne remarquent la présence de l'hépatite B chronique que lorsque des résultats irréversibles ont déjà mûri.

La cirrhose du foie, qui se manifeste à son tour par une détérioration de l'état général du patient, l'apparition d'une jaunisse et une augmentation de l'abdomen (ascite) est une terrible conséquence de l'hépatite virale chronique.

La soi-disant encéphalopathie hépatique, une lésion cérébrale grave avec perturbation ultérieure de son activité, peut également se développer.

Il est terrible de constater que l'hépatite chronique est souvent retrouvée par accident chez un patient, à la suite d'un examen médical ou d'une recherche d'autres maladies.

Comment détecter l'hépatite elle-même?

Pour savoir comment détecter une hépatite sans l'aide d'un médecin, lisez attentivement les instructions suivantes.

Tout d’abord, observez-vous, ressentez même les tout premiers signes d’indisposition. La faiblesse générale du corps, les nausées, l'apathie, le manque d'appétit - tout cela peut certainement indiquer une hépatite virale. Les symptômes de l'hépatite ressemblent souvent aux symptômes de la grippe: fièvre, courbatures, maux de tête. L'hépatite s'accompagne nécessairement d'une augmentation de la taille du foie. Une échographie du foie est donc nécessaire et inévitable.

Pour détecter l’hépatite, accordez une attention particulière à la couleur de votre peau, ainsi qu’aux produits métaboliques (urine et fèces). Le jaunissement de la peau est le signe le plus sûr d'hépatite, mais il n'apparaît jamais avec l'apparition de la maladie. La peau devient jaunâtre du fait que la bile produite par le foie au cours de la maladie est libérée dans le sang. En même temps, l'urine commence à noircir et les masses fécales se décolorent.

Assurez-vous de donner du sang pour analyse - le médecin vous le dira lors du premier rendez-vous. À propos de la présence de l'hépatite, je vais vous parler de la numération globulaire modifiée.

Pour détecter l'hépatite, si vous le souhaitez, achetez des tests rapides pour le dépistage de l'hépatite. Ils peuvent être facilement effectués à la maison. Ils se spécialisent dans des formes spécifiques d'hépatite et sont loin de l'être pour toutes ses formes. Chacun de ces tests a des instructions, ce qui facilite grandement la conduite de recherches indépendantes.

Prenez cette maladie très, très au sérieux, procédez immédiatement à son traitement, sinon la forme aiguë de l'hépatite peut devenir imperceptible pour que vous deveniez chronique.

Identification et traitement de l'hépatite C à domicile

L'hépatite virale C est une maladie infectieuse qui affecte le foie. Le degré d’influence sur le corps dépend de la forme de la maladie et du moment où le virus se développe dans le corps.

Chaque année dans le monde, environ 3 à 4 millions de personnes sont infectées. Ces statistiques sont principalement dues au fait qu’il n’existe pas de vaccin efficace contre l’hépatite C. Après tout, le virus est à la base de l’ARN, qui a une meilleure capacité de mutation par rapport à l’ADN.

En raison du développement constant du virus dans le monde, il existe déjà environ 11 génotypes (seuls 6 sont officiellement identifiés), qui comportent plusieurs sous-types supplémentaires.

En passant à la forme chronique de la maladie, le traitement peut durer des décennies sans aboutir à un résultat positif. Pour aider le corps à faire face au virus peut être à la maison.

Dans cet article, nous parlerons de la façon d'identifier et de guérir l'hépatite à la maison, en vous donnant des méthodes spécifiques, y compris la nutrition, l'exercice, etc.

Comment s'auto-identifier l'hépatite C

Ceci est un exemple de tests à domicile pour l'hépatite C

En termes de détection de la présence de la maladie sans tests médicaux spéciaux, on peut dire que cela ne sera pas possible dans tous les cas.

La période d’incubation peut durer jusqu’à 6 mois au cours desquels, dans 80% des cas, aucun des symptômes de la présence du virus dans l’organisme ne se manifeste.

Bien qu'ils soient récemment devenus populaires, les soi-disant tests à domicile pour le dépistage de l'hépatite sont similaires aux méthodes similaires utilisées pour déterminer la grossesse. Seulement dans notre cas, le sang humain est utilisé pour l'analyse.

Dans le même temps, des facteurs externes peuvent également influer sur les résultats d'une telle analyse: température et confort de la pièce, lieu de stockage des échantillons et distance entre les aliments et les boissons.

Dans tous les cas, il est impossible de ne compter que sur eux, il est nécessaire de contacter un spécialiste capable de poser un diagnostic précis et de choisir le type de traitement de la maladie.

Toutefois, si vous présentez au moins l'un des signes suivants, pensez à consulter un hépatologue ou un infectiologue pour une consultation:

Manifestation possible sans aucun symptôme. L'essentiel est de ne pas confondre un symptôme avec un rhume, une grippe ou une autre maladie.

La température peut augmenter périodiquement puis revenir à la normale.

Si vous ou les personnes qui vous entourent remarquez une teinte jaunâtre sur la peau ou les globes oculaires, cela peut indiquer une augmentation du contenu en bilirubine dans le sang.

Un tel processus peut se produire avec l'hépatite C, ainsi que d'autres types de dommages viraux au foie.

Si, jour après jour, vous faites les mêmes actions, mais que vous devenez plus difficiles à faire en fin de journée, vous avez de moins en moins de force, vous risquez alors de vous inquiéter.

Manque d'appétit, nausée ou vomissement

Il arrive que, du fait de la défaite des cellules du foie dans l'hépatite C, une personne n'aime plus ses plats, son appétit ou son aversion pour la nourriture disparaissent.

Dans ce cas, il peut y avoir une envie de vomir, rien ne monte dans la gorge.

Douleur articulaire

Les douleurs articulaires peuvent être dues à diverses raisons, et pas seulement à l’infection par l’hépatite.

Mais, ce symptôme est inclus dans la liste des signes de manifestation de l'hépatite. Par conséquent, il est impossible de le laisser sans attention et vous devriez l'écrire pour une consultation avec un médecin.

Inconfort dans l'abdomen ou l'hypochondre droit

Il n'y a pas de terminaison nerveuse dans le foie. Par conséquent, les maladies affectant ses cellules sont toujours difficiles à déterminer - une personne ne ressent simplement rien.

Cependant, il existe des nerfs sur la coque du foie et des organes voisins.

En cas d’inflammation hépatique étendue avec le virus de l’hépatite C, une douleur dans l’hypochondre et l’abdomen droits peut survenir.

Un changement de couleur de l'urine en une teinte plus foncée peut être un signe de la jaunisse, qui apparaît lorsque l'hépatite est endommagée du foie.

Perte de couleur habituelle (décoloration) des matières fécales

Ce symptôme peut indiquer la présence possible dans le corps de telles maladies: hépatite, cholécystite, pancréatite, maladie de Crohn, oncologie de tout organe du tube digestif.

Comment guérir l'hépatite C à la maison?

Supposons donc qu’une personne ait trouvé certains de ses symptômes dans le tableau ci-dessus, qu’elle ait été diagnostiquée et qu’elle ait reçu un diagnostic d’hépatite. Le médecin fera un traitement, vous prescrira des médicaments et vous indiquera comment les prendre.

Mais nous sommes également capables d'aider notre propre corps dans cette difficile bataille à travers certaines actions. Trions-les plus loin.

Loisirs

Un élément important pour aider le corps est la présence d'un repos approprié et d'un effort physique léger.

Comme mentionné ci-dessus, la maladie peut entraîner de la fatigue pour le corps, qui se caractérisera par une perte progressive de la capacité de travailler activement.

Cela est justifié, car le corps utilise beaucoup de ressources pour se protéger contre le virus de l'hépatite et pour développer des anticorps anti-antigènes appropriés. Il est nécessaire de laisser votre corps se reposer un peu plus que d’habitude. Cela aidera à mieux récupérer et à combattre plus activement l'infection.

Exercice

Prendre des médicaments peut causer non seulement de la fatigue, mais aussi une dépression du système nerveux. Les activités sportives contribueront à renforcer l'estime de soi, donneront de l'énergie, du corps et de l'esprit.

Il convient de rappeler que la charge doit être légère, car vous ne pouvez pas enlever la force de votre corps pour combattre les infections.

Aller à une alimentation saine

Tenez compte du fait que le virus affecte les cellules du foie et qu’il ne doit pas être surchargé de plats frits, salés et épicés. Il est nécessaire de suivre un régime alimentaire sain, il est possible de commencer à adhérer aux règles d'un régime alimentaire spécial.

Abandon complet de la consommation d'alcool et de drogues

Boire de l’alcool ou des drogues contre l’hépatite est le premier pas vers la cirrhose et l’ascite. Après tout, tout cela détruit le foie à un rythme rapide, ce qui ne fera qu’accélérer le processus de fibrose.

Et ne négligez pas cette règle. Souvent, les patients refusent l’alcool seulement la première fois, lorsque l’hépatite C est aiguë. Lorsqu'ils entrent dans la chronique, ils oublient pour une raison quelconque l'interdiction. Ils pensent probablement que de petites doses peuvent être consommées ou incapables de tenir des fêtes.

Nous notons immédiatement que l’usage de boissons alcoolisées ou de drogues pendant la période de la défaite de l’organisme de l’hépatite C est une habitude qui peut causer la mort subite.

Recettes folkloriques

Les moyens populaires de gagner un virus sont également pertinents. Vous pouvez essayer ce qui suit, mais après avoir consulté un médecin, ces recettes ou d’autres pouvant être utiles à une personne et l’autre ne causant aucun préjudice.

Vous devez mélanger 1 cuillère à café de millefeuille, la même quantité de feuilles de menthe, une cuillère à café d'écorce de nerprine et la même quantité de fleurs de camomille. Versez 250 grammes d'eau bouillante dans le mélange et fermez bien le couvercle.

Laisser le temps d'infuser (120 minutes). Vous devez consommer 100 grammes avant le petit déjeuner et le dîner.

Mélange d'hypericum

Versez dans un verre d’eau bouillante un mélange de fleurs d’Hypericum, d’immortelle, d’écorce de nerprun. Infuser pendant deux heures et filtrer. Prenez 1 verre 5 fois par jour pendant 25 jours.

Les recettes traditionnelles vous aideront à vous débarrasser rapidement de l'hépatite C. Cependant, avant de les utiliser, consultez un médecin pour éviter les effets secondaires négatifs.

Utilisez des œufs de poule

Battez deux jaunes d'oeufs et buvez-les, puis attendez 5 minutes. Après cela, vous devez boire un verre d'eau minérale chaude et vous allonger. Sur le côté droit, placez un coussin chauffant chaud.

Ensuite, vous devez vous couvrir avec une couverture et vous allonger de cette façon pendant 2 heures.

Charbon de bouleau avec du lait

Il est recommandé de boire un verre de lait chaud naturel par jour, dans lequel vous devez broyer le charbon de bouleau en poussière (ajoutez 1 cuillère à café de poussière au lait).

Cette méthode ne convient pas aux personnes présentant un élément d'intolérance au lactose.

300 grammes de grains entiers d'avoine versent trois litres d'eau froide ordinaire dans une casserole et mettent à feu doux. Porter à ébullition, retirer le couvercle et cuire 20 minutes.

Couvrez le bouillon avec une serviette et laissez-le refroidir. Puis versez dans des bouteilles de 0,75 litres. Une bouteille de bouillon doit être consommée pendant la journée en mangeant du miel. Le cours dure trois mois.

Conclusion

Une bonne nutrition dans laquelle la charge hépatique sera minimale - un pas en avant dans la lutte contre l'hépatite C

Soulignons les principales thèses de l'article:

  1. Indépendamment, il est difficile de détecter l'hépatite chez soi sans expérience et sans tests sanguins, car les symptômes sont rares et la plupart des gens asymptomatiques.
  2. Si vous avez une forte fièvre, des douleurs aux articulations ou à l'abdomen, une perte d'appétit, des nausées et des vomissements, une fatigue accrue, un ictère, un assombrissement de l'urine et une décoloration des selles, cela vaut la peine de contacter un médecin.
  3. Le traitement à domicile doit être effectué sous la surveillance du médecin traitant, en complément du traitement principal prescrit par celui-ci.
  4. Pendant la thérapie à domicile, il est important de faire attention au repos approprié, d'effectuer des exercices physiques légers, de passer à une alimentation saine, d'éviter l'alcool et les drogues.
  5. En tant qu’additifs alimentaires utiles au rétablissement du foie, vous pouvez utiliser des recettes populaires: un mélange d’achillée millefeuille, un mélange thérapeutique d’Hypericum, une décoction d’avoine.
  6. En outre, comme aide, le lait avec du charbon de bouleau haché est utile, ainsi que les jaunes d'oeufs battus, qui doivent être consommés crus.

Comment détecter l'hépatite

L'hépatite est une maladie hépatique virale et, malheureusement, seul un médecin peut affirmer qu'un tel diagnostic a été posé après un examen préliminaire. Cependant, tout le monde doit connaître les symptômes de l'hépatite afin de pouvoir immédiatement demander l'aide d'un spécialiste s'ils se développent. Selon la forme de l'hépatite virale et à différentes périodes de son évolution, divers symptômes peuvent apparaître ou disparaître et les tests peuvent devenir à la fois positifs et négatifs. Comment détecter l'hépatite, lisez plus loin dans l'article.

Comment détecter l'hépatite virale?

Les symptômes de l'hépatite virale en particulier montrent la présence de lésions ou d'une fonction hépatique anormale. Les symptômes les plus courants du développement d'une hépatite sont les suivants:

  • faiblesse et fatigue;
  • perte d'appétit;
  • des nausées;
  • inconfort et sensation de lourdeur dans l'abdomen (juste dans la région du foie);
  • couleur sombre de l'urine;
  • décoloration des matières fécales (éclaircissement);
  • jaunisse.

Les signes de la maladie ci-dessus sont présentés dans l'ordre chronologique de leur apparition. Cela signifie que la jaunisse (modifications de la couleur du blanc des yeux, de la peau et de la langue) en cas d'hépatite aiguë est la dernière chose à se manifester lorsque le patient se lève. La jaunisse est généralement perçue comme l’un des synonymes de l’hépatite, mais elle peut également être provoquée par d’autres raisons.

Comment détecter une hépatite chronique?

Les hépatites B et C chroniques se caractérisent par des symptômes très bénins, voire leur absence prolongée. Les symptômes les plus typiques sont une sensation prolongée de faiblesse, de fatigue, de syndrome asthénique.

Souvent, les patients ne remarquent la présence de l'hépatite B chronique que lorsque des résultats irréversibles ont déjà mûri.

La cirrhose du foie, qui se manifeste à son tour par une détérioration de l'état général du patient, l'apparition d'une jaunisse et une augmentation de l'abdomen (ascite) est une terrible conséquence de l'hépatite virale chronique.

La soi-disant encéphalopathie hépatique, une lésion cérébrale grave avec perturbation ultérieure de son activité, peut également se développer.

Il est terrible de constater que l'hépatite chronique est souvent retrouvée par accident chez un patient, à la suite d'un examen médical ou d'une recherche d'autres maladies.

Comment détecter l'hépatite elle-même?

Pour savoir comment détecter une hépatite sans l'aide d'un médecin, lisez attentivement les instructions suivantes.

Tout d’abord, observez-vous, ressentez même les tout premiers signes d’indisposition. La faiblesse générale du corps, les nausées, l'apathie, le manque d'appétit - tout cela peut certainement indiquer une hépatite virale. Les symptômes de l'hépatite ressemblent souvent aux symptômes de la grippe: fièvre, courbatures, maux de tête. L'hépatite s'accompagne nécessairement d'une augmentation de la taille du foie. Une échographie du foie est donc nécessaire et inévitable.

Pour détecter l’hépatite, accordez une attention particulière à la couleur de votre peau, ainsi qu’aux produits métaboliques (urine et fèces). Le jaunissement de la peau est le signe le plus sûr d'hépatite, mais il n'apparaît jamais avec l'apparition de la maladie. La peau devient jaunâtre du fait que la bile produite par le foie au cours de la maladie est libérée dans le sang. En même temps, l'urine commence à noircir et les masses fécales se décolorent.

Assurez-vous de donner du sang pour analyse - le médecin vous le dira lors du premier rendez-vous. À propos de la présence de l'hépatite, je vais vous parler de la numération globulaire modifiée.

Pour détecter l'hépatite, si vous le souhaitez, achetez des tests rapides pour le dépistage de l'hépatite. Ils peuvent être facilement effectués à la maison. Ils se spécialisent dans des formes spécifiques d'hépatite et sont loin de l'être pour toutes ses formes. Chacun de ces tests a des instructions, ce qui facilite grandement la conduite de recherches indépendantes.

Prenez cette maladie très, très au sérieux, procédez immédiatement à son traitement, sinon la forme aiguë de l'hépatite peut devenir imperceptible pour que vous deveniez chronique.

© Olga Vasilyeva pour astromeridian.ru

Lire plus →


Le site fournit des informations générales. Un diagnostic et un traitement adéquats de la maladie sont possibles sous la supervision d'un médecin consciencieux.

L'hépatite est une maladie du foie qui repose sur des processus inflammatoires causés par divers virus ou toxines. Cette maladie est dangereuse avec des complications telles que la cirrhose, l'insuffisance hépatique et même le cancer du foie. La détection précoce de l'hépatite est un facteur clé dans la désignation d'un traitement approprié et le rétablissement de la fonction hépatique.

L'hépatite est l'une des maladies les plus courantes dans le monde et le nombre de personnes atteintes de cette maladie augmente chaque année de 20 à 50%. Il y a plus de 500 millions de porteurs du virus de l'hépatite dans le monde. Les variétés les plus courantes sont les hépatites B et C. Chaque année, environ 600 000 personnes décèdent des complications de l'hépatite B, tandis que l'hépatite C tue plus de 350 000 personnes. Environ 10-25% des personnes infectées développent une cirrhose et un cancer du foie.

Faits intéressants:

  • Chaque année, le 28 juillet, la Journée mondiale de l'hépatite est organisée dans tous les pays. Son objectif est d'informer la population sur les différentes formes d'hépatite, ainsi que sur la prévention, le diagnostic et le traitement de cette maladie;
  • Selon les statistiques, chaque 12ème habitant de la planète est atteint d'hépatite, qui est devenu le fondement de la devise de la Journée mondiale de l'hépatite en 2008: «Suis-je le 12ème?» («Suis-je numéro 12?»);
  • L'Alliance internationale contre l'hépatite a organisé la campagne "Trois singes sages", symbolisée par les statuettes de trois singes couvrant les yeux, les oreilles et la bouche ("Je ne vois rien, n'entends rien, ne dit rien"), démontrant ainsi que nous ignorons le problème de l'hépatite dans le monde.
  • Le plus grand pourcentage de personnes souffrant d'hépatite B sont des travailleurs de la santé.
  • À ce jour, les vaccins contre l'hépatite C n'existent pas, mais les scientifiques ont beaucoup progressé dans la mise au point d'un traitement d'association de cette forme d'hépatite.

La cause la plus fréquente d'hépatite est l'ingestion d'un virus pouvant affecter les tissus du foie.

Un virus est un agent infectieux qui infecte les cellules d'organismes vivants. Il consiste en une enveloppe protéique (capside) entourant le matériel génétique du virus (ADN ou ARN). Dans certains cas, l'enveloppe virale est protégée par une couche de graisse (supercapside). Certains éléments de l'enveloppe virale sont reconnus par le corps comme des particules étrangères. De tels éléments sont appelés antigènes. Le plus souvent, les antigènes sont des protéines, mais ils peuvent parfois être des complexes dans lesquels des polysaccharides ou des lipides sont liés à des protéines. En réponse à leur ingestion, le système immunitaire produit des molécules spécifiques appelées anticorps. Ce sont des immunoglobulines qui peuvent circuler librement dans le sang ou être associées à des lymphocytes B. Ils constituent l'élément le plus important de l'immunité du corps. Les anticorps sont non seulement capables de reconnaître les particules étrangères pénétrant dans notre corps, mais ils interviennent également dans la liaison et l'élimination de ces particules.

Pour chaque antigène, il existe un anticorps spécifique qui reconnaît et se lie uniquement à un antigène donné. C’est pour cette raison que les antigènes et les anticorps jouent un rôle particulier dans le diagnostic de diverses maladies. Leur présence dans le sang indique la présence dans le corps et le degré d'activité de diverses infections.

La réaction en chaîne de la polymérase (PCR) est l’une des méthodes de diagnostic en laboratoire visant à identifier et à analyser certaines sections de l’ADN.

L'activité vitale de tous les êtres vivants, y compris les virus et les bactéries, repose sur des informations génétiques appelées ADN ou ARN. Il consiste à situé dans un ordre strict et unique de sites appelés gènes.

La méthode PCR vous permet de propager de manière sélective certains gènes à des fins d’analyse et de décodage. Puisque l'information génétique de chaque organisme est unique, une telle analyse avec la plus grande précision détermine les caractéristiques spécifiques de l'information génétique analysée.

Application pratique de la méthode PCR:

  • Détection de diverses mutations génétiques chez les patients et les porteurs;
  • Déterminer le sexe de l'enfant pendant la grossesse;
  • Diagnostic et assistance dans la prévision des maladies génétiques;
  • Identification de la personne en médecine légale;
  • Établissement de la paternité, de la maternité;
  • Identification des agents pathogènes de diverses maladies (bactéries, virus).

L'hépatite est dangereuse car elle peut être asymptomatique pendant longtemps. Par conséquent, vous ne devez pas attendre les premiers signes de la maladie, vous devez effectuer périodiquement des tests pour identifier cette maladie.

Les études de laboratoire sont essentielles au diagnostic de l'hépatite. Ils permettent de détecter des antigènes et des anticorps spécifiques dans le corps humain, ainsi que des informations génétiques virales. La composition biochimique du sang peut changer de manière significative en présence d'une maladie du foie. Ne négligez donc pas une analyse aussi importante que les tests hépatiques.

Tests d'hépatite:

  • Tests hépatiques (test ALT, AST, LDG, LDH, phosphatase alcaline, GLDG, GGT, test au thymol);
  • Analyse biochimique du sang (albumine, globulines, bilirubine, prothrombine, fibrinogène);
  • Analyse de la présence de marqueurs de l'hépatite (antigènes et anticorps spécifiques d'un virus de l'hépatite particulier);
  • PCR (détection d'informations génétiques de virus).
L'analyse biochimique des analyses sanguines et hépatiques n'indique qu'indirectement une hépatite, leurs indicateurs variant avec d'autres maladies du foie. Par conséquent, pour confirmer avec précision le diagnostic d'hépatite, il est nécessaire d'analyser la présence de marqueurs de l'hépatite, ainsi que de la PCR.

À l'heure actuelle, les tests rapides de dépistage de l'hépatite gagnent en popularité, ce qui permet de déterminer rapidement et de manière fiable la présence de marqueurs de l'hépatite dans le sang à la maison. Il s’agit d’un ensemble de bandelettes réactives imprégnées d’un produit chimique qui change de couleur lorsqu’il entre en contact avec un marqueur spécifique de l’hépatite. De tels tests sont assez simples à utiliser et la précision des résultats atteint 99%.

Le kit de test rapide comprend une bandelette de test dans un emballage scellé, une serviette avec une solution désinfectante, un scarificateur qui pique les doigts, une pipette pour prélever un échantillon de sang d'un doigt (une ou deux gouttes suffisent) et un produit chimique pour diluer un échantillon de sang.

Comment utiliser le test rapide?

Au premier stade, il est nécessaire de traiter le doigt avec une serviette avec une solution désinfectante.

Un résultat positif peut indiquer à la fois des dommages au foie et la présence d'autres maladies.

Hépatite C chronique

L'hépatite C chronique est causée par une atteinte hépatique par le virus de l'hépatite C. Sa particularité est que l'information génétique de ce virus n'est pas contenue dans l'ADN, comme dans la plupart des virus, mais dans l'ARN, ce qui lui confère une grande capacité de mutation. Cette propriété représente un obstacle majeur à la création d'un vaccin, ainsi qu'à la formation d'anticorps dans le corps contre ce virus.

Marqueurs de l'hépatite C chronique:

  • ARN-VHC (matériel génétique du virus de l'hépatite C);
  • IgM anti-VHC (anticorps dirigés contre le virus de l'hépatite C, produits pendant la forme aiguë ou l'exacerbation de la forme chronique de la maladie);
  • IgG anti-VHC (anticorps dirigés contre le virus de l'hépatite C, indiquant que le virus est entré dans l'organisme).
La présence dans le corps du matériel génétique du virus est déterminée à l'aide d'une analyse PCR, dont les résultats peuvent être positifs, négatifs et incertains. Un résultat positif indique l'activité du virus dans le corps et des indicateurs quantitatifs indiquent une évolution aiguë ou chronique de la maladie (avec une évolution aiguë, les indicateurs seront plus élevés que ceux d'une maladie chronique). Un résultat négatif est un bon signe, il indique l'absence de virus dans le corps. Avec un résultat non spécifié, l'analyse doit être répétée après 2-3 mois. La détection d'anticorps dans le sang indique que le virus est présent dans le corps et un type d'anticorps aide à déterminer le degré d'activité du virus.
  • Les IgM anti-VHC apparaissent dans le sang environ un mois après l’introduction du virus dans le corps. Ils indiquent sa grande activité et sa capacité à s’infecter. La présence de ces anticorps dans le sang est un signe défavorable et indique une évolution aiguë de la maladie, une exacerbation d'une maladie chronique, un traitement inefficace et un pronostic défavorable de la maladie.
  • L'IgG anti-VHC apparaît dans le sang 2 à 3 mois après l'infection et n'indique que la présence du virus dans l'organisme. Dans la plupart des cas, ils restent dans le sang jusqu'à la fin de la vie et peuvent indiquer une forme chronique de la maladie ou une maladie résolue.
Tests hépatiques (analyse biochimique du sang) L'analyse biochimique du sang aide à déterminer l'étendue des dommages au foie et sa fonctionnalité.
  • ALT (norme: 10-40 U / l chez l'homme; 5-30 U / l chez la femme) - une augmentation significative de l'indicateur indique la mort des cellules hépatiques et l'évolution de la maladie, sous forme chronique, les indicateurs augmentent légèrement;
  • AST (norme: 20-40 U / l pour les hommes et 15-30 U / l pour les femmes) - une augmentation conjointe de l'indicateur associée à l'ALT indique des lésions du tissu hépatique;
  • AlcF (norme: 30-100 U / l) - une augmentation de cet indicateur indique une obstruction des voies biliaires du foie;
  • Bilirubine (normale: totale - 8 à 20 µmol / l, indirecte - 5 à 15 µmol / l, directe - 2 à 5 µmol / l) - une augmentation des indices de bilirubine indirecte et directe indique une destruction du tissu hépatique;
  • Protéines sanguines (albumine, prothrombine, fibrinogène) - se forment dans le foie, une diminution de leur quantité dans le sang indique une violation des fonctions du foie, mais peut aussi indiquer d'autres maladies.

Hépatite D chronique

Le virus de l'hépatite D n'est pas indépendant et son activité dans l'organisme dépend de la présence du virus de l'hépatite B. Néanmoins, il est considéré comme l'une des formes d'hépatite les plus contagieuses et les plus dures. Comme dans le cas de l'hépatite C, son matériel génétique est représenté par une chaîne d'ARN, ce qui facilite les modifications et crée de nouvelles formes de virus.

Marqueurs de l'hépatite chronique D:

  • HDAg (antigène du virus de l'hépatite D);
  • ARN HDV (matériel génétique du virus de l'hépatite D);
  • IgM anti-HDV (anticorps anti-virus de l'hépatite D, indiquant une activité élevée du virus);
  • IgG anti-HDV (anticorps anti-virus de l'hépatite D, indiquant la présence d'un virus dans l'organisme);
  • Marqueurs du virus de l'hépatite B (AgHBs, AgHBe, Anti-HBe, ADN VHB).
HDV-RNA et HDAg indiquent la présence du virus de l'hépatite D dans le corps. Si leurs taux sont élevés, le virus a une activité prononcée et la maladie est aiguë.

Les IgM anti-HDV apparaissent dans le mois qui suit l’infection et indiquent une activité élevée du virus, une forme aiguë de la maladie ou une exacerbation du processus chronique et un traitement inefficace. Ceci est un mauvais signe, laissant présager une issue défavorable de la maladie.

Les IgG anti-HDV indiquent la présence d'un virus dans l'organisme et persistent toute la vie. Les taux élevés indiquent une maladie chronique et faibles, environ une maladie précoce.

Les marqueurs de l'hépatite B constituent un test obligatoire en cas de suspicion d'hépatite D, le virus de l'hépatite D ne pouvant être actif qu'en présence de celui-ci. Ces marqueurs aideront à déterminer l'activité du virus de l'hépatite B dans l'organisme et la nature de l'évolution de la maladie.

Tests hépatiques (test sanguin biochimique)

Augmentation de la stase biliaire dans le foie

Hépatite toxique

L'hépatite toxique est une maladie inflammatoire du foie causée par les effets néfastes des toxines sur les cellules du foie. Divers médicaments, poisons industriels, plantes et champignons non comestibles, pesticides, etc. jouent un rôle dans les toxines. Il est extrêmement difficile de distinguer l'hépatite toxique des autres maladies du foie. Le diagnostic de cette maladie est donc très volumineux et durable.

Tests hépatiques (test sanguin biochimique)

  • Analyse biochimique du sang, y compris des tests hépatiques (ALT, AST, GLDG, FMFA, phosphatase alcaline, bilirubine);
  • Marqueurs de l'hépatite virale (menés pour exclure l'origine virale de la maladie);
  • Analyse des toxines dans le sang et l'urine (afin d'identifier un agent nocif);
  • Le coagulogramme (une étude de la composition en protéines du sang indique la fonctionnalité du foie).
Un test sanguin biochimique est une analyse clé qui détermine le degré de dommage au foie et la violation de ses fonctions.
  • ALT (normal - 10-40 U / l pour les hommes; 5-30 U / l pour les femmes) - une augmentation de plusieurs fois indique une atteinte hépatique grave;
  • AST (norme - 20-40 U / l pour les hommes; 15-30 U / l pour les femmes) - une augmentation du taux associée à l'ALT indique des lésions du tissu hépatique;
  • GLDG (normal - 0–4 U / l pour les hommes; 0–3 U / l pour les femmes) - une augmentation de l'indicateur indique la destruction du tissu hépatique;
  • FMFA (normal - 0-1 U / l) - une augmentation de l'indice à plusieurs reprises indique une atteinte hépatique massive;
  • ALP (norme - 30-100 U / l) - une augmentation de l'indicateur indique une violation du passage de la bile par les voies biliaires du foie;
  • Bilirubine (normale - générique: 8–20 µmol / l; indirecte: 5–15 µmol / l; droite: 2–5 µmol / l) - une augmentation du contenu sanguin en bilirubine indique une destruction des cellules du foie et une altération de la fonction.
L'une des principales fonctions du foie est la formation de protéines sanguines qui affectent sa coagulation. Si la structure du foie est perturbée, un test de protéines sanguines (coagulogramme) aidera à déterminer la gravité de la maladie et à prévenir d'éventuelles complications.


Articles Connexes Hépatite