Santé, médecine et longévité

Share Tweet Pin it

Informations intéressantes, utiles et nécessaires pour votre santé.

Le rôle du foie est difficile à surestimer. Sa fonction principale est la neutralisation des substances nocives qui pénètrent dans l'organisme ou s'y forment au cours de sa vie. Notre bien-être et notre santé dépendent de l'efficacité avec laquelle le foie s'acquitte de ses tâches. Les dysfonctionnements du foie entraînent diverses maladies. Comment déterminer le statut de cet important organe pour agir dans le temps?

Foie - timide

La difficulté de diagnostiquer de nombreuses maladies du foie réside dans le fait que pour le moment, beaucoup d’entre elles sont asymptomatiques. Le fait est que dans le foie même, il n’ya pas de terminaison nerveuse et il ne peut se blesser, même si la maladie a déjà commencé. En raison de l'absence de syndrome douloureux évident, vous pouvez éviter l'apparition d'une maladie grave. Mais tout n'est pas si fatal - de nombreuses maladies du foie peuvent être identifiées par des signes indirects. Malgré toute sa modestie, le foie nous signale toujours les problèmes qui se posent avec lui par tous les moyens disponibles. Ainsi, sur notre site Web a2news.ru, nous donnons les signes les plus typiques de problèmes possibles.

Faiblesse et fatigue

Bien sûr, par eux-mêmes, faiblesse et fatigue ne parlent de rien. Ils peuvent être une conséquence d'une maladie récente, de problèmes de pression, d'un signe d'insuffisance cardiovasculaire, d'une gastrite. Ils peuvent être un signe d'un rhume imminent. En bref, toute maladie peut causer une faiblesse.

Mais, s'il n'y a pas d'allusion à une maladie infectieuse, si une personne dort suffisamment longtemps, se couche à l'heure et ne souffre pas d'une maladie cardiaque, mais subit constamment des faiblesses, de la fatigue, une sensation de malaise sans raison, le contrôle du foie vaut la peine. Cet état indique une intoxication du corps. Le foie est responsable de la neutralisation des toxines. Dès qu'il cesse de faire face à cela, les symptômes d'empoisonnement du corps augmentent. D'où le premier symptôme - faiblesse et fatigue.

Est-ce que ça fait toujours mal?

La douleur dans l'hypochondre droit peut indiquer un dysfonctionnement du foie. Dans ce cas, ça ne fait vraiment pas mal du tout. Les terminaisons nerveuses ne se trouvent pas dans le foie, mais dans la gaine protectrice. Une augmentation de la taille du foie due à la maladie entraîne l’étirement des membranes des lobes et l’apparition de douleurs.

Dans ce cas, la douleur n'est jamais aiguë. Elle est stupide, pas claire, mais persistante et durable. L'augmentation des problèmes conduit au fait que la douleur peut devenir permanente. Il peut être renforcé avec des mouvements. En outre, la douleur peut être administrée sous l'omoplate droite et dans le dos. Par conséquent, si vous avez souvent mal au dos ou à l'épaule, vous ne devez pas tout imputer à l'ostéochondrose - il est logique de vérifier le foie.

Une douleur sévère causée par des crampes n’est pas le signe d’une maladie du foie, mais des problèmes de son voisin, de la vésicule biliaire et des voies biliaires. Une douleur intense, aggravée par la pression, parle de cholécystite purulente. Dans ce cas, il est temps d'appeler une ambulance.

Lourdeur dans le côté

Un autre trait caractéristique. Il peut accompagner une cholécystite chronique. Si la gravité vous inquiète constamment, un examen détaillé mérite d'être examiné. Ce symptôme est caractéristique de la cirrhose du foie au stade initial, de l'hépatite et du développement de tumeurs.

Problèmes de peau

La peau est un miroir de la santé du foie. Tout problème avec elle tôt ou tard affecte l'état de la peau. Et ce n’est pas surprenant: le foie cesse de détruire les toxines comme il se doit et la peau, en tant qu’organe excréteur, prend en charge une partie du travail. Mais elle ne peut pas travailler dans un tel mode pendant longtemps, alors elle commence elle-même à souffrir très bientôt.

Alors, pensez au fait que le foie n'est pas en ordre, il est nécessaire, si vous trouvez les symptômes décrits ci-dessous.

Les veines d'araignée ont commencé à apparaître sur le corps. Plus ils sont nombreux, plus le foie se sent mal. En particulier, il convient de se demander si les étoiles apparaissent sur les joues ou sur le dos.

Des taches apparaissent sur le corps. Un changement de pigmentation parle presque toujours de problèmes de foie. De plus, la couleur de la peau peut varier à certains endroits. Un examen bronzé ou gris cendré de la peau des paumes et des aisselles devrait inciter à un examen immédiat. La pâleur de la peau ne parle pas seulement d’anémie - la cirrhose et l’hépatite peuvent bien en être la cause. Mais ne paniquez pas immédiatement, s'il n'y a que de la pâleur. Cela peut être une propriété de la peau ou une conséquence d'une carence en fer ou d'autres problèmes pas terribles. Le souci est, si la pâleur persistante est combinée avec d'autres signes de maladie du foie.

Des ecchymoses apparaissent sur le corps: une cirrhose chronique du foie peut entraîner une altération de la coagulation sanguine et une fragilité capillaire. Dans ce cas, même une légère pression peut provoquer des ecchymoses sur le corps.

Plaques sur le corps. En cas de problèmes avec l'écoulement de la bile, des plaques peuvent apparaître sur les paupières, les pieds, les coudes, entourées d'une peau jaunâtre.

Paumes rouges. Un signe clair d'hépatite et de cirrhose est la décoloration des paumes et des plantes des pieds. Ils rougissent. Si vous appuyez dessus, la peau deviendra blanche en premier lieu, puis redeviendra rougeâtre.

Peau jaune. C'est le seul signe que tout le monde connaisse. En effet, avec des problèmes de foie, on observe souvent un jaunissement de la peau, une sclérotique des yeux et des muqueuses. Cela est dû au fait que le foie cesse de se lier à la bilirubine et de l'éliminer, et qu'il s'accumule dans la peau. Le plus souvent, la peau jaunit avec l'hépatite et la cirrhose. Cependant, il n'est pas toujours nécessaire d'avoir peur immédiatement, surtout lorsqu'il s'agit de jaunir un enfant. Il convient de rappeler si une personne jaunie n’a pas mangé beaucoup de carottes ces derniers temps et s’intéresse au traitement au jus de carotte. Une consommation excessive de carotène provoque une jaunisse du carotène, qui ressemble à une jaunisse du foie.

Perte de cheveux Une maladie du foie est souvent accompagnée d'une perte de cheveux. En effet, les maladies du foie entraînent le développement d'un déséquilibre hormonal - le foie est impliqué dans la production d'insuline et élimine également les excès d'œstrogènes de l'organisme. Pour modifier l'équilibre hormonal du cheveu, commencez par réagir.

Prurit Ceci est un symptôme très commun.

Foie et tube digestif

Souvent, une maladie du foie présente tous les symptômes de maladies du tube digestif. Par conséquent, l'apparition de selles instables, d'une diarrhée déraisonnable, de brûlures d'estomac, d'un goût désagréable dans la bouche, de vomissements et de nausées doit faire l'objet d'une alerte et vous obliger à consulter un médecin.

Les signes caractéristiques de problèmes de foie incluent une décoloration de l'urine en jaune foncé et une décoloration des matières fécales. En règle générale, cela indique le développement de la maladie de Botkin et d'autres types d'hépatite. En association avec une peau jaune - preuve presque exacte de la présence de l'hépatite A.

Signes anormaux de maladie du foie

Parfois, les symptômes d'une maladie du foie peuvent indiquer des symptômes qui semblent n'avoir aucun lien avec elle. Beaucoup seront surpris, mais les troubles menstruels chez les femmes peuvent parler de problèmes de foie. Bien que, si vous creusez plus profondément, il n’y a rien d’étrange - le foie élimine les œstrogènes en excès du corps. Les violations de son travail mènent à une violation de l'équilibre hormonal dans le corps.

En outre, chez les hommes, une maladie du foie peut causer des problèmes d’érection et même d’impuissance. Ceci est également une conséquence des troubles hormonaux.

Il convient également de prêter attention à l'apparition de l'acné à l'âge adulte. L'acné est souvent le signe d'un déséquilibre hormonal ou d'une fonction hépatique.

Les signes non caractéristiques de maladie du foie incluent l’apparition d’une forte soif, une vision trouble, une intolérance aux aliments gras, des flatulences. Ces signes doivent être considérés conjointement avec les autres. Et s'il y a plusieurs autres signes de maladie du foie, vous devriez passer un examen.

L'un des signes caractéristiques de troubles du foie est une fièvre persistante de faible intensité pendant plusieurs mois, sans signes de rhume ni d'autres maladies infectieuses. Si la température est marquée à 37 degrés - il est nécessaire de vérifier le foie - cela peut être un signe de cirrhose du foie. Une forte augmentation de la température à des limites élevées indique des processus purulents et une cholécystite aiguë.

Causes de la maladie du foie

C'est une question plutôt compliquée. On pense que la malnutrition, l'abondance d'aliments gras, l'observance des régimes, le stress, l'abus d'alcool, l'utilisation de certains médicaments entraînent des maladies du foie. Mais ce n'est pas tout. Dans certains cas, diverses infections, comme les parasites, comme la giardiase, une prédisposition héréditaire, peuvent provoquer des maladies.

Symptômes de la cirrhose et de l'hépatite

Faites attention aux signes suivants - épuisement croissant sans cause, surtout en l'absence de changement dans la nutrition, jaunissement périodique, nausée, fatigue, douleur dans le côté, démangeaisons, ballonnements et apparition de veines dans l'abdomen. Les signes indirects peuvent être des modifications du métabolisme du cholestérol, des troubles visuels et des douleurs articulaires.

L'hépatite chronique peut initialement se traduire par une faiblesse, une fatigue, un ictère et des démangeaisons de la peau.

Signes de tumeurs

Une tumeur maligne peut être suspectée s'il y a une forte déplétion pendant plusieurs mois, associée à une douleur du côté droit. Dans ce cas, la douleur peut être sévère ou très faible. Les tumeurs bénignes sont souvent totalement asymptomatiques.

Signes d'un abcès du foie

La raison du développement d'un abcès peut être un parasite de la cavité hépatique ou une infection bactérienne. Le signe principal ici peut être une température élevée durable. Dans le même temps, il n'y a aucun signe de rhume. En conjonction avec la température apparaît des douleurs dans le côté droit, qui se fait sentir avec la pression.

Les maladies du foie peuvent être très dangereuses et conduire à une issue triste pour la vie. Par conséquent, il est très important de les remarquer à temps et de commencer le traitement. Et dans ce cas, il est très utile de connaître les symptômes, ce qui indique des problèmes de foie.

Si le foie ne va pas bien, les symptômes sur la peau

10 symptômes alarmants de foie en panne: soyez vigilant!

Dans un rythme de vie très rapide d'une personne moderne avec des repas rapides sur le pouce, une mauvaise écologie, des repas avec de la malbouffe et beaucoup d'alcool, nous n'avons que peu pensé aux dommages causés par notre foie. Véritable travailleuse, elle veille au maintien de la propreté de notre corps. Filtre sans relâche et élimine du corps diverses toxines résultant de l’utilisation d’aliments, de drogues, d’alcool malsains...

S'il y a trop de toxines, le travail du foie est altéré, il cesse de faire face normalement à ses fonctions: régulation de la digestion, taux de sucre et de cholestérol dans le sang, production de protéines...

Prends soin de toi, souris plus souvent et SERA SAIN!

Souvent, les maladies du foie ont une forme cachée et ne sont pas connues depuis longtemps. Néanmoins, un certain nombre de signes indiquent que le foie ne va pas bien.

Signes de maladie du foie

  1. Faiblesse générale et perte d'appétit.
  2. Selles fréquentes et de couleur pâle.
  3. L'état de la peau s'est fortement détérioré: une sécheresse excessive ou une peau grasse est apparue. Il y avait des petits boutons et des rougeurs.
  4. Il y a une sensation d'amertume dans la bouche après avoir mangé.
  5. Douleur dans l'estomac après avoir pris des aliments gras.
  6. Douleur sous l'omoplate du côté droit.
  7. Enflure du ventre paresseux en raison de l'accumulation de liquide.
  8. L'apparition sur le corps de nombreux lipomes est un signe clair que le foie est fatigué.
  9. Plaque et plaies sur la langue.
  10. Le blanc des yeux devient jaune.

La valeur du foie est difficile à surestimer. Par conséquent, nous ne devons pas ignorer les signes avant-coureurs de notre corps, indiquant que le foie a désespérément besoin de détoxication.

Symptômes de maladie du foie:

Si le foie ne va pas bien

Notre corps envoie des signaux sur les défaillances dans le travail d'un organe de toutes les manières possibles: par l'état de la peau, des cheveux et des ongles, l'odeur de la bouche et de la sueur ou la couleur de l'urine. Mais rarement les lisons-nous correctement. Quels sont les mêmes signaux que le corps indique un foie malade?

Les principaux signes d'un foie malade:

  • La preuve de problèmes internes peut être un changement important dans tout aspect de l'hydratation de la peau. La peau peut devenir trop grasse ou, au contraire, trop sèche. L'acné et les taches pigmentées apparaissent. Ainsi, la peau a tendance à assumer une partie de la fonction d'élimination des toxines et d'aider le foie, qui a empiré pour faire face à ses responsabilités.
  • Modification de la couleur des cheveux et des ongles, ainsi que de leur structure. Les cheveux ternis et les ongles cassés indiquent un manque de vitamines A, D, E, F dans le corps, dont la synthèse est responsable.
  • Un signe que le foie est en mauvaise santé, est l’apparition sur le corps de lipomes, c’est-à-dire de wen, qui sont un type de néoplasme bénin en fibres. Leur apparence indique que le foie a commencé à produire du cholestérol en quantités inférieures au taux requis et qu’il a donc besoin d’aide.
  • Un autre signe de maladie du foie et de violation de son métabolisme sont toutes sortes de pathologies vasculaires, des "astérisques", des micro-extensions de petits vaisseaux, changeant la couleur de la peau en rouge au lieu de leur accumulation.
  • La fatigue, la perte d'appétit et la peau jaunâtre sont également des raisons pour une visite chez le médecin.
  • Un taux de cholestérol élevé tout en maintenant un régime pauvre en graisses est un signal dangereux: cela signifie que votre foie produit lui-même activement du cholestérol.
  • Un ventre flasque et bombé peut indiquer une accumulation d'excès de liquide dans la région abdominale en raison d'une pathologie du foie.

Foie - Corps assidu

Le foie est un organe interne très volumineux dont le poids varie de 1200 à 1500 g chez un adulte et chaque jour, des milliards de cellules hépatiques remplissent de nombreuses fonctions permettant de maintenir la pureté de l'environnement interne du corps.

En fait, cet organe est le principal filtre de notre corps. Il nous incombe donc de surveiller les signes d’un foie malade en temps voulu, ce qui nous oblige à empêcher toutes sortes de substances dangereuses et toxiques dans la circulation générale.

Comment réagir à l'apparition des signes d'un foie malade

Pour aider le corps à faire face aux problèmes qui se sont posés, vous devez d’abord avoir au moins un minimum de vitamines dans le régime alimentaire, mais A, D, E, F nécessairement. Vous devez également enrichir le corps avec des micro-éléments, des phospholipides et des antioxydants contenus en excès dans les légumes verts frais. En outre, il ne sera pas superflu de refuser les aliments gras et l’alcool.

Il convient de rappeler que notre foie est un laboratoire chimique naturel du corps, qui joue le rôle d’une sorte de dépôt pour les vitamines et les micro-éléments, et participe également au processus de formation du sang, de digestion, de formation de la bile et de synthèse d’hormones. Et parce que tout signe de foie malade nécessite une attention particulière.

10 symptômes alarmants de foie en panne: soyez vigilant!

Tags

Dans le rythme effréné de la vie moderne, avec des collations rapides, une mauvaise écologie, des repas somptueux avec des repas somptueux, des aliments et de l’alcool peu sains, nous pensons rarement aux dommages que nous causons à notre foie. Véritable ouvrière, elle est responsable du maintien de la propreté de notre corps. Filtre sans relâche et élimine du corps diverses toxines résultant de l’utilisation d’aliments, de drogues et d’alcool malsains # 8230;

S'il y a trop de toxines, le foie est altéré, il cesse normalement de remplir ses fonctions: régulation de la digestion, des taux de sucre et de cholestérol dans le sang, production de protéines # 8230;

Souvent, les maladies du foie ont une forme cachée et ne sont pas connues depuis longtemps. Néanmoins, un certain nombre de signes indiquent que le foie ne va pas bien.

Signes de maladie du foie

  1. Faiblesse générale et perte d'appétit.
  2. Selles fréquentes et de couleur pâle.
  3. L'état de la peau s'est fortement détérioré: une sécheresse excessive ou une peau grasse est apparue. Il y avait des petits boutons et des rougeurs.
  4. Il y a une sensation d'amertume dans la bouche après avoir mangé.
  5. Douleur dans l'estomac après avoir pris des aliments gras.
  6. Douleur sous l'omoplate du côté droit.
  7. Enflure du ventre paresseux en raison de l'accumulation de liquide.
  8. L'apparition sur le corps de nombreux lipomes est un signe clair que le foie est fatigué.
  9. Plaque et plaies sur la langue.
  10. Le blanc des yeux devient jaune.

La valeur du foie est difficile à surestimer. Par conséquent, nous ne devons pas ignorer les signes avant-coureurs de notre corps, indiquant que le foie a désespérément besoin de détoxication.

Vous devriez partager d'urgence cette information importante avec vos amis - soyez en bonne santé ensemble!

Éditorial "Si facile!"

C'est un vrai laboratoire créatif! Une équipe de personnes partageant les mêmes idées, chacune étant une experte dans son domaine, unis par un objectif commun: aider les autres. Nous créons des matériaux qui valent vraiment la peine d'être partagés, et nos lecteurs préférés sont pour nous une source d'inspiration inépuisable!

Téléchargez des desserts rapides gratuits Obtenez des recettes et autres conseils utiles par courrier électronique.

Comment déterminer si le foie est en panne

Le foie dans le corps agit comme un filtre. Elle traverse les toxines. Trop manger, boire de l'alcool, des aliments malsains et un mode de vie sédentaire sont les principaux ennemis du foie. Le fait que la santé du foie doive être prise en charge dès le plus jeune âge a été rappelé à beaucoup de gens que lorsque ses «ennemis» ont déjà été vaincus et elle a commencé à mal faire face à son travail.

Au fil des années, des substances nocives s'accumulent dans le foie, ce qui détruit progressivement ses cellules et si les premières «cloches» relatives à l'apparition de dysfonctionnements dans le foie sont ignorées, il est possible de gagner l'hépatose (maladie graisseuse) et même la cirrhose. La ruse de ces maladies est qu'elles se développent inaperçues. Aux premiers stades du dysfonctionnement du foie, rien ne fait mal, mais seuls des signaux faibles apparaissent et vous devez en prendre conscience pour pouvoir reconnaître et prévenir le développement ultérieur de la maladie.

Assurez-vous de consulter votre médecin et de vous faire tester si vous remarquez:
- que vous avez commencé à vous fatiguer rapidement et qu'il est devenu difficile pour vous de vous concentrer.
- une amertume dans la bouche apparaît régulièrement.
- inquiet de la gêne sous le bord droit.
- le blanc des yeux, la peau du visage et les paumes sont devenus jaunes.
- la couleur de l'urine est devenue sombre et les matières fécales claires.
- démangeaisons nocturnes, éruptions cutanées.
- des ecchymoses apparaissent sur le corps même lorsque vous n'êtes pas frappé.

Bien sûr, supprimer la faiblesse, la fatigue et les éruptions cutanées sur la peau juste pour une violation du foie n'en vaut pas la peine. Ils peuvent également être dus à des problèmes de fonctionnement des organes du système cardiovasculaire ou digestif, à une maladie récente ou à un signe de rhume imminent. En bref, toute maladie peut provoquer une faiblesse et des éruptions cutanées.

Mais si vous ne souffrez d'aucune maladie chronique ou d'allusion à une maladie infectieuse, vous dormez suffisamment, ne souffrez pas d'une maladie cardiaque, néanmoins, vous ressentez constamment de la fatigue et de la faiblesse, nous vous conseillons de vérifier d'abord votre foie. Un tel état parle de l'intoxication du corps, et le foie est responsable de la neutralisation des toxines. S'il cesse de remplir sa fonction, il s'ensuit une auto-intoxication du corps, dont les principaux symptômes sont une fatigue rapide et une faiblesse sans cause.

Toute insuffisance hépatique entraîne une pollution. Si le foie commence tout juste à "mal se comporter", alors immédiatement sur différentes parties du corps, l'acné apparaît. C'est une sorte de réaction allergique du corps, avertissant que vous devez prendre soin de la santé du foie. Si vous ne prêtez pas attention à ces symptômes et ne prenez pas de mesures préventives, le nombre de lésions cutanées augmente considérablement et des démangeaisons les rejoignent.

Bien sûr, le corps pique souvent pour d’autres raisons, mais de multiples éruptions au niveau de la région temporale et du front indiquent généralement que le foie a des difficultés à fonctionner en raison d’un régime inadéquat ou de l’alcool. L’apparition précoce d’un pli profond entre les sourcils est aussi le plus souvent observée chez les personnes qui ne se soucient pas de la santé du foie et qui ressentent maintenant régulièrement des douleurs sous le côté droit lorsqu’elles mangent trop.

Cependant, une douleur intense, semblable à une colique, dans l'hypochondre droit est le plus souvent un signe caractéristique de cholécystite purulente, une maladie associée à un dysfonctionnement de la vésicule biliaire et des voies biliaires. Lorsqu'un dysfonctionnement du foie survient, la douleur n'est jamais aiguë, elle est sourde, douloureuse et prolongée.

Cela est dû au fait qu'il n'y a pas de terminaisons nerveuses dans le foie, elles ne sont que dans sa coquille. Par conséquent, la douleur dans le foie n'apparaît que lorsque sa taille a déjà augmenté et que les terminaisons nerveuses situées dans la membrane sont étirées. Lorsque les mouvements de la douleur dans le foie s'intensifient et cèdent sous l'omoplate droite du dos. Par conséquent, si vous avez mal au dos dans la région de la taille du côté droit, vous ne devez pas appliquer minutieusement une pommade anesthésique, en accusant l’ostéochondrose. Faites une échographie du foie, c'est peut-être un symptôme de stagnation et d'inflammation de cet organe.

Si vous êtes constamment préoccupé par la gravité de votre côté, vous devez absolument vous soumettre à un examen plus détaillé, en particulier en cas de jaunissement de la peau, des yeux et de la sclérotique muqueuse. Cela est dû au fait que la bilirubine s'accumule dans la peau en raison de problèmes du foie, qui devrait normalement la lier et l'éliminer du corps. La peau jaune n'est pas le seul signe d'hépatite ou de cirrhose. La cirrhose chronique du foie entraîne des violations de la fragilité capillaire et de la coagulation du sang. Dans ce cas, même après une légère pression, des ecchymoses apparaissent sur le corps. Un signe lumineux de cirrhose et d'hépatite est également la couleur trop rouge des paumes et des plantes.

Presque toutes les personnes savent que l'hépatite et la cirrhose doivent présenter une couleur jaune foncé et que, associé à une peau jaune, ce symptôme peut être une preuve exacte de la présence de l'hépatite A. L'hépatite et la cirrhose sont des maladies très dangereuses pouvant conduire à une issue triste. Par conséquent, les signes de maladie du foie ne peuvent être ignorés et le traitement doit commencer immédiatement.

Les premiers symptômes de problèmes de foie à ne pas négliger

Ces dernières années, les statistiques indiquent une augmentation constante du nombre de maladies du foie dans des groupes d’âge très différents. Provoquer ces maux peut avoir diverses raisons. Troubles métaboliques (obésité, par exemple), intoxication par des substances chimiques ou médicinales, mauvaises habitudes, infections, traumatismes, croissance de tumeurs malignes ou bénignes - tous ces facteurs peuvent affecter la structure du foie et entraîner une violation de ses fonctions, dont la valeur pour la vie est difficile à surestimer.

Les signes de la pathologie de cet organe vital sont très divers et c'est souvent pour eux que le médecin réussit à soupçonner l'évolution de la maladie, à effectuer l'examen nécessaire du patient et à prescrire un traitement. En même temps, le danger de certaines maladies du foie réside dans le fait qu’elles sont presque asymptomatiques aux premiers stades et que la maladie est déjà détectée à ces stades au cours desquels le spécialiste doit déployer tous les efforts possibles pour corriger les changements survenus.

C'est pourquoi le diagnostic précoce des pathologies du foie est si important pour le maintien de la santé et nécessite la plus grande attention, de la part du patient et du médecin. Dans cet article, nous allons vous présenter les principaux premiers symptômes des pathologies de cet organe. Cette connaissance vous aidera à soupçonner le début du développement de la maladie, et vous, ayant adressé au médecin, vous ne permettez pas sa progression.

16 symptômes de problèmes de foie qui ne doivent pas être ignorés

Les signes de perturbation de la fonction de cet organe vital peuvent manifester un certain nombre de symptômes caractéristiques. Leur degré de gravité et leur association dépendront du type de maladie, de sa gravité et de la présence d'autres pathologies associées.

Dans la plupart des cas, il est possible de suspecter un dysfonctionnement du foie en raison de ces symptômes caractéristiques:

  • La douleur La nature de la douleur dans les pathologies du foie peut être différente. En règle générale, ils sont localisés dans l'hypochondre droit et peuvent être administrés à l'omoplate droite ou à la région interscapulaire.

Des douleurs mineures à caractère pleurnichant ou arqué, accompagnées de sensations de lourdeur, peuvent signaler la survenue d'une pathologie paresseuse d'origine inflammatoire, toxique ou autre. Habituellement, dans de tels cas, le patient ne peut pas indiquer un emplacement clair pour la localisation de la douleur, et ce type de sensation douloureuse est provoqué par une augmentation de la taille de l'organe et un étirement excessif de sa capsule.

Une douleur plus intense dans l'hypochondre droit survient lors de processus purulents et inflammatoires graves, de lésions ou avec l'apparition de calculs dans les voies biliaires. Des sensations douloureuses et aiguës et douloureuses apparaissent avec une colique hépatique. Ils sont causés par le mouvement des calculs dans les canaux biliaires et sont observés dans les calculs biliaires.

L'absence de douleur dans la région de l'hypochondre droit peut être observée en cas de processus pathologiques léthargiques du foie (par exemple, en cas de cirrhose du foie ou d'hépatite C). De telles pathologies peuvent rester longtemps inaperçues et ne sont détectées que dans les derniers stades de la maladie.

La douleur dans l'hypochondre droit est souvent déclenchée par la consommation d'aliments gras, épicés, frits et fumés, d'alcool ou d'efforts physiques.

  • Nausées et vomissements. Ce symptôme est caractéristique de nombreuses maladies du tube digestif, mais il est plus prononcé dans les pathologies du foie. Sur fond de nausées, les patients remarquent souvent des troubles importants de leur appétit (qui peuvent disparaître complètement), de l’aversion pour certains aliments (en particulier des aliments gras), des douleurs dans l’hypochondre droit et l’apparition de diarrhée. Parfois, la nausée se termine par des vomissements, qui procurent au patient un soulagement temporaire. Dans les pathologies du foie dans le vomi, des impuretés de la bile peuvent être observées.
  • Fleur jaune sur la langue. Dans les maladies du foie, la langue est souvent recouverte de fleurs jaunes. Le degré d'intensité et l'intensité de la coloration dépendent du type de maladie. Dans les premiers stades de l'hépatite, la jaunisse peut apparaître sur le devant de la langue. Une floraison dense vert jaunâtre peut indiquer des pathologies graves du tube digestif, du foie ou des voies biliaires, et une floraison jaune indique souvent une stagnation de la bile.
  • Augmentation de la température. Ce symptôme est la réponse défensive du corps à un agent pathogène. Dans les pathologies du foie (hépatite, cirrhose), la température monte généralement à 38 ° C et est maintenue à 37-37,5 ° C. Parfois, il reste dans la fourchette normale tout au long de la journée et n'augmente que le soir. Une image légèrement différente est observée dans les maladies des voies biliaires - la température corporelle augmente (39 ° C et plus) et est souvent accompagnée de contractions musculaires (muscles squelettiques et faciaux).
  • Amertume dans la bouche. Ce symptôme est caractéristique de nombreuses pathologies (y compris le tube digestif) et peut être de nature différente. Pour les problèmes de foie, il est causé par le passage de la bile de l'estomac à l'œsophage. La giardiase, l'hépatite virale, la stéatose, la cirrhose ou des tumeurs du foie peuvent causer de l'amertume dans la bouche. Souvent, ce symptôme est causé par des situations stressantes et la prise de certains médicaments ou s’observe en cas de maladies de la vésicule biliaire ou des voies biliaires et des organes du tractus gastro-intestinal. C'est pourquoi, pour identifier les causes de l'amertume dans la bouche, un diagnostic différentiel des pathologies du foie avec des maladies d'autres organes est toujours réalisé.
  • Troubles dyspeptiques. La bile produite par le foie assure une digestion normale, et des dysfonctionnements de cet organe peuvent conduire à de tels troubles dyspeptiques: haleine poissonneuse ou odorante, douleurs abdominales et hypochondre droit, diarrhée ou constipation, flatulence et ballonnements, nausées et vomissements. Par la suite, des troubles digestifs causés par des pathologies du foie peuvent entraîner le développement de maladies d'autres organes du tractus gastro-intestinal.
  • Couleur jaune de la peau, de la sclérotique et des muqueuses. Ces signes de pathologies hépatiques sont provoqués par l'accumulation dans le sang et les tissus des pigments présents dans la bile. Ces symptômes sont souvent observés dans les cas d'hépatite de nature diverse ou de cirrhose et s'accompagnent d'une décoloration fécale et d'un assombrissement de l'urine. La jaunisse peut également être observée dans la cholélithiase et c'est pourquoi, pour clarifier le diagnostic, on prescrit au patient des tests instrumentaux et de laboratoire supplémentaires.
Chez les personnes souffrant de maladies du foie, la peau peut devenir ictérique.
  • Changement de couleur de l'urine. Avec la cirrhose du foie et l'hépatite, le taux de bilirubine augmente dans le sang. Par la suite, il est excrété par les reins et peint de l’urine de couleur sombre (il acquiert un soupçon de bière noire). Un autre signe d'atteinte hépatique peut être l'apparition d'une mousse jaune à la surface de l'urine (elle apparaît lorsqu'elle est agitée).
  • Décoloration des matières fécales. La couleur claire des matières fécales peut être observée dans certaines maladies du foie, du pancréas et des voies biliaires, ou peut être provoquée par la prise de médicaments ou d’aliments trop gras. Dans les maladies du foie, une décoloration des selles est observée pendant plusieurs jours et s'accompagne de symptômes supplémentaires (fièvre, douleur ou inconfort dans l'hypochondre droit, nausée, urine foncée).
  • Changements dans la peau. En plus de la jaunisse, de nombreuses pathologies du foie peuvent être accompagnées d'autres modifications cutanées. Ils peuvent être observés à différents stades de la maladie.

Avec la cirrhose biliaire et d'autres pathologies, accompagnées d'une congestion de la bile dans le foie, le patient peut avoir des démangeaisons cutanées. Ce symptôme entraîne des égratignures et des abrasions mineures à la surface de la peau.

Les violations de la sécrétion biliaire normale peuvent entraîner l'apparition d'une hyperpigmentation dans différentes parties du corps. Le patient peut développer des taches pigmentaires de couleur marron (d'intensité variable) ou des taches d'hyperpigmentation sur les paumes des mains, à l'aine et / ou aux aisselles, de couleur gris fumé ou bronze.

Avec la cirrhose et d'autres affections hépatiques chroniques, des "varicosités" peuvent apparaître sur la peau. Ils sont souvent situés sur les joues ou le dos et sont formés en raison de troubles métaboliques et d'une violation de la structure des parois capillaires (ils deviennent plus fragiles et cassants). Avec une évolution longue et grave de ces maladies, des ecchymoses peuvent survenir sur le corps du patient, ce qui se produit après une légère pression sur la peau.

Les lésions auto-immunes du foie et l'hépatite infectieuse peuvent entraîner l'apparition de diverses éruptions cutanées de nature allergique ou inflammatoire. Par la suite, le patient peut développer des affections cutanées telles que le psoriasis, l'eczéma et la dermatite atopique.

Dans les pathologies du foie (cirrhose et hépatite), on peut observer un symptôme tel que «paumes du foie»: des points rouges se trouvent sur la peau des paumes et des pieds, sur les hauteurs ou les bords. Une telle rougeur disparaît avec la pression et redevient rapidement rouge si la pression sur la peau cesse.

Avec des pathologies du foie, accompagnées d'une violation de l'écoulement de la bile et d'une augmentation du taux de graisses dans le sang, des xanthomes peuvent apparaître sur les paupières, les mains et les coudes des mains, des genoux, des pieds, des fesses et des aisselles. Ces formations sont des plaques jaunâtres localisées par voie intracutanée.

Les lésions hépatiques sont souvent accompagnées d'hypo et d'avitaminose. Le manque de vitamines provoque des zones de sécheresse et de desquamation sur la peau, des gerçures aux coins de la bouche et des taches de la langue de couleur framboise.

Un trouble métabolique qui accompagne de nombreuses pathologies hépatiques chroniques peut entraîner des taches blanches ou des stries à la surface des ongles. De tels changements sont souvent observés chez les patients atteints d'hépatite chronique ou de cirrhose.

Une perturbation sévère du foie (par exemple, en cas de cirrhose) peut provoquer une ascite, accompagnée d'un étirement excessif de la paroi abdominale et d'une accumulation de liquide dans la cavité abdominale. Par la suite, des stries (vergetures) apparaissent sur la peau de l'abdomen du patient.

  • Changements dans les niveaux hormonaux. Une maladie hépatique chronique peut entraîner un déséquilibre hormonal, qui s'accompagne d'une perte de cheveux dans les aisselles et les poils pubiens. Chez les hommes, le niveau d'androgènes diminue et il existe des signes de féminisation - augmentation du nombre de glandes mammaires, atrophie testiculaire, croissance des poils à caractéristiques féminines, diminution du désir sexuel et impuissance. Des taux élevés d'œstrogènes chez les femmes peuvent provoquer une éruption cutanée, aggraver les signes du syndrome prémenstruel, provoquer le développement de tumeurs hormono-dépendantes et de troubles menstruels.
  • Tendance à saigner. Des déficiences à long terme du fonctionnement du foie (par exemple, lors d'une hépatite) peuvent entraîner une diminution de la synthèse de nombreux facteurs de coagulation sanguine. Dans de tels cas, le patient peut présenter divers types de saignements internes spontanés (estomac, intestin, etc.), de saignements de nez, de règles abondantes, une tendance aux saignements des gencives, etc.
  • Saignement des veines de l'œsophage. Avec la cirrhose du foie, il se produit une augmentation de la pression dans la veine porte (hypertension portale), ce qui peut entraîner un saignement des veines de l'œsophage. Le patient commence à émettre du sang noir par la bouche (parfois sous la forme de caillots). Ce symptôme est souvent pris par certains patients pour des signes de saignement de l'estomac ou des organes respiratoires.
  • Symptôme "tête de méduse". L'apparition de ce symptôme est associée au développement de l'hypertension portale qui accompagne la cirrhose. En conséquence, des veines dilatées et clairement visibles apparaissent sur la paroi abdominale antérieure.
  • Troubles dans le système nerveux. Les pathologies hépatiques aiguës et chroniques s'accompagnent d'un ralentissement des processus de désactivation et d'élimination de l'ammoniac de l'organisme. La réception de cette substance dans le sang entraîne l'apparition de divers troubles neurologiques: fatigue intense, somnolence, troubles du sommeil, anxiété ou léthargie excessive, troubles de la mémoire, tremblement des doigts, changements de personnalité et convulsions.
  • L'intoxication. Une perturbation du foie causée par des processus infectieux, immunitaires et néoplasiques conduit au développement d'une intoxication. Les patients présentent de telles plaintes et symptômes: faiblesse, perte d’appétit, douleurs aux articulations et aux muscles, fièvre, plaque de la langue et perte de poids.

Tous les symptômes ci-dessus peuvent indiquer la présence de pathologies du foie et sont une raison pour consulter un médecin, un gastro-entérologue ou un hépatologue. Après avoir examiné et interrogé le patient, le spécialiste sera en mesure d’élaborer le plan le plus efficace pour un examen plus approfondi, ce qui permettra de poser un diagnostic avec précision. À cette fin, il peut être recommandé au patient de procéder à de telles méthodes d'examen en laboratoire et à l'aide d'instruments:

  • biochimie sanguine;
  • Tests FibroMetr®;
  • tests sanguins pour les marqueurs du cancer du foie;
  • tests sanguins pour l'hépatite virale;
  • Échographie;
  • IRM
  • Scanner;
  • tests immunologiques;
  • biopsie du foie, etc.

Un plan de traitement des maladies du foie est élaboré individuellement pour chaque patient, après analyse de toutes les données d'études de diagnostic. Cela peut inclure des méthodes de traitement thérapeutiques et chirurgicales.

Ne retardez pas une visite chez le médecin lorsque vous identifiez les premiers symptômes de problèmes de foie. Votre vigilance, votre diagnostic précis et votre traitement instauré en temps voulu vous soulageront des complications graves causées par les maladies de cet organe vital. Vous bénisse!

Quel médecin contacter

Si des symptômes tels que ceux énumérés dans l'article apparaissent, vous pouvez d'abord vous adresser à un médecin généraliste qui vous prescrira des tests et des méthodes d'investigation complémentaires. Ensuite, le patient est envoyé pour consultation chez le gastro-entérologue. Si possible, il est conseillé de prendre rendez-vous avec un spécialiste des maladies du foie, un hépatologue. Une consultation supplémentaire avec un oncologue, un spécialiste des maladies infectieuses (pour l'hépatite virale et les maladies parasitaires) peut être nécessaire.

Comment identifier une maladie du foie: signes et symptômes

Le foie est un organe interne assez important chez l'homme. Son poids peut atteindre 1,5 kg. Chaque jour, de nombreuses cellules remplissent diverses fonctions importantes. Tout d'abord, ils sont responsables du maintien de la propreté à l'intérieur du corps. On peut dire que c'est un type de filtre qui ne permet à aucune substance nocive d'entrer dans la circulation générale. C'est pourquoi il est très important de noter à temps les tout premiers symptômes du fait que quelque chose ne va pas avec elle. Le travail est tellement important que, en raison de maladies du foie, de nombreux autres problèmes peuvent commencer et que l’état du patient s’aggrave.

Comment diagnostiquer

Chaque personne peut déterminer indépendamment si elle a des problèmes, si elle surveillera de près son état de santé et son apparence. Après tout, toutes ces maladies présentent un certain nombre de symptômes. Pour remarquer la plupart d'entre eux, il suffit de regarder de près la personne. Plus sur ces signes seront discutés ci-dessous.

Et, en outre, vous pouvez passer un test sanguin dans n'importe quelle clinique et déterminer s'il existe des problèmes avec l'organe en question. Dans certains cas, une échographie est également prescrite. Ces deux méthodes nous sont familières et presque indolores.

Quels sont les premiers signes et symptômes d'une maladie du foie?

De nombreuses maladies se reflètent immédiatement sur le visage et le corps d'une personne. Cela permet au patient de constater le problème à temps, d’aller chez le médecin et de commencer immédiatement le traitement approprié, en se protégeant des problèmes plus graves.

Sur le visage

  1. Les blancs des yeux acquièrent une teinte jaunâtre, ce qui est très facile à remarquer.
  2. L'état de la peau du visage change radicalement: beaucoup d'acné apparaît, elle devient trop sèche ou, au contraire, trop humide.
  3. Apparaissent des "étoiles" vasculaires et des taches de vieillesse.

Sur la peau

  1. La peau de tout le corps peut devenir jaunâtre.
  2. Sur n'importe quelle partie de la peau peut commencer à apparaître des taches fortement pigmentées. Ainsi, la peau tente de reprendre certaines des fonctions du foie.
  3. La peau est sans vie et fatiguée.
  4. Tout le corps commence à apparaître.

Outre ces signes extérieurs, une personne peut également:

  • commencez à vous fatiguer rapidement et à perdre votre ancienne capacité de travail;
  • perdre votre appétit;
  • acquérir un abdomen saillant paresseux, ce qui est peut-être une conséquence de l'accumulation de liquide dans la cavité abdominale;
  • sentir que la couleur et la structure des cheveux et des ongles ont changé. Ils deviennent plus fragiles et faibles;
  • souffrez d'insomnie et de sueurs nocturnes;
  • sentez un signe constant d'amertume dans la bouche et remarquez que la langue est recouverte de fleurs jaunâtres. Mais cela peut aussi être un signe de gastrite avec une faible acidité.
  • commencer à tolérer des aliments trop gras, même s’ils n’avaient pas eu cette caractéristique auparavant;
  • et beaucoup plus.

Chaque patient doit toujours faire attention à ces symptômes et essayer de demander de l'aide à votre médecin à temps. Cela évitera des problèmes de santé plus graves. Plus le traitement commence tôt, plus il sera rapide, simple et efficace.

Alcoolisme

Une telle maladie peut se développer chez un patient qui a consommé de l'alcool pendant longtemps. En règle générale, cette période est d'environ 10 ans. 40 à 80 grammes d'éthanol sont consommés quotidiennement chez les hommes et 20 grammes chez les femmes.

Les maladies alcooliques peuvent se manifester par une dégénérescence graisseuse, une cirrhose et une hépatite alcoolique.
Dans le même temps, le risque d'apparition et de développement d'une telle maladie chez l'homme est trois fois plus élevé que celui du beau sexe. Après tout, les hommes consomment de l'alcool beaucoup plus souvent. Mais chez les femmes, ces maladies se développent beaucoup plus activement et plus rapidement, même en consommant moins de boisson dangereuse. Ceci est influencé par les caractéristiques liées au sexe de l'élimination de l'alcool du corps, ainsi que de son absorption.

Le plus souvent, ces maladies sont presque asymptomatiques. Mais parfois, les patients présentent les symptômes suivants:

  • faiblesse et perte d'appétit;
  • jaunisse;
  • douleur sourde dans l'hypochondre droit;
  • humeur dépressive;
  • nausées, brûlures d'estomac ou éructations;
  • chez les hommes, il y a parfois une diminution des testicules et une augmentation des glandes mammaires.

À quoi ressemble un corps malsain lors d'un diagnostic médical?

Si un patient présente des symptômes évidents d'une maladie du foie, le médecin l'enverra très probablement pour un examen spécial, au cours duquel il examinera l'apparence de l'organe avec un appareil spécial. Par la forme, il est possible de déterminer qu'un problème est apparu dans le corps humain. Par exemple, cela se manifeste par un changement de forme, de couleur et de structure du corps. Ainsi, par exemple, avec la cirrhose alcoolique, la couleur ne devient pas uniforme, mais avec de nombreuses taches lumineuses. Les modifications externes aideront également le médecin à poser au patient un diagnostic précis.

Vidéo: Alimentation et exercices spéciaux pour la prévention des maux

Matériel mis à jour le 03.08.2017

Comment comprendre que le foie n'est pas en ordre

Le foie est un véritable filtre dans le corps humain, qui, malheureusement, s'use tôt ou tard. En maintenant un mode de vie normal, le foie vous servira régulièrement jusqu'à la vieillesse, mais si vous le chargez souvent d'aliments gras et d'alcool, les maladies graves ne peuvent être évitées.

En parlant de la douleur au foie d’une personne, il est utile de dire qu’avec diverses maladies de cet organe, les symptômes et l’inconfort sont pratiquement absents. Cela n’est pas surprenant, car il n’ya pas de terminaisons nerveuses dans l’organe et la douleur se manifeste lorsque sa taille augmente: le foie se développe, il est recouvert de membranes à terminaisons nerveuses qui commencent à faire mal. Comment déterminer si le foie est malade, lisez notre article.

Les premiers signes d'un foie malade

Si vous abusez de l'alcool et des "mauvais" aliments, vous devez surveiller attentivement tous les changements qui se produisent dans le corps. Les premiers symptômes de la maladie du foie sont:

Le principal symptôme est une douleur au foie, déployée dans l'hypochondre droit. Comment le foie fait-il mal? La douleur peut se manifester de différentes manières: être tirant, parfois vif, arriver un jour après un ou deux verres d'alcool. Ces manifestations sont une raison de consulter un médecin.

  • Beaucoup de patients se plaignent de fatigue.
  • Assurez-vous de changer le teint en devenant pâle ou jaune.
  • Il peut également y avoir un changement de la qualité de la peau (onctuosité, sécheresse, desquamation avec des démangeaisons sévères).
  • Température corporelle élevée.
  • Éructations et brûlures d'estomac.
  • Violations des selles (constipation, diarrhée, les matières fécales acquièrent une consistance grasse en raison de violations de la dégradation des graisses dans le corps).
  • Mauvaise haleine, aggravée le matin.
  • Perte de cheveux à la tête, aux aisselles et au pubis due à un déséquilibre hormonal.
  • En raison du déséquilibre hormonal chez les hommes, les glandes mammaires peuvent augmenter.

Tous ces symptômes peuvent apparaître ensemble, ou une personne s'inquiète de l'un ou l'autre d'entre eux. Considérez tous les symptômes plus en détail.

Où se trouve le foie et comment comprendre qu'il est agrandi?

Comme nous l'avons dit, le foie peut tomber malade dans un cas - une augmentation de la taille de l'organe. Pour déterminer la taille d'un organe, la palpation et l'inspection visuelle sont le plus souvent utilisées:

  • Le foie agrandi se déplace en respirant.
  • Le médecin trouve les limites supérieure et inférieure de l'organe et mesure sa taille.
  • La palpation est plus efficace, car les statistiques montrent que chez 88% des personnes ayant un foie en bonne santé, le bord inférieur de l'organe est parfaitement ressenti lors de l'examen, il est mou et ne fait pas mal. Avec les maladies négligées, ce bord est dense, peut être arrondi ou accidenté, cela dépend de la nature de la maladie.

La douleur lors de la palpation est le plus souvent observée chez les patients souffrant de maladies chroniques au stade de rémission, également avec stagnation du foie et processus inflammatoires dans l'organe.

Faiblesse et fatigue

Ces symptômes sont dus au fait que le corps est non seulement épuisé par la maladie, mais souffre également d'intoxication. Au cours d'une maladie, les fonctions hépatiques sont réduites, de sorte que le corps du patient est sujet aux attaques de toxines et de produits de dégradation. Si le patient continue à boire de l'alcool, des produits de décomposition de l'alcool sont ajoutés, ce qui accélère les processus pathologiques.

Changements de peau

Si vous ne savez pas comment déterminer l'affection hépatique, mais que vous soupçonnez que tout n'est pas en ordre, faites attention à l'ombre de la peau. Toutes les maladies du foie sont accompagnées soit par un ictère, soit par une pâleur sévère:

  1. Pâleur La pâleur de la peau accompagne les maladies du foie à long terme (chroniques), en particulier la cirrhose ou l'hépatite.
  2. Les maladies du foie affectent de manière significative la pigmentation, faisant en sorte que la peau devienne dorée et même bronze.
  3. Dans les formes chroniques d'hépatite et de cirrhose, on observe une rougeur des pieds et des paumes. Si vous appuyez sur la zone rougie, elle pâlit, mais après quelques minutes, la teinte rouge réapparaît.
  4. La jaunisse apparaît dans un certain nombre de maladies du foie (hépatite, cirrhose et autres). Le plus souvent, ces maladies s'accompagnent d'une violation de la liaison de la bilirubine, un pigment biliaire, avec sa sortie obstruée du corps avec la bile. Dans ce cas, la peau, les protéines des yeux et les muqueuses sont jaunies. La couleur peut être jaune pâle ou vif, une urine sombre est ajoutée à ce symptôme.

Et si la pâleur n'est pas un symptôme spécifique qui accompagne des maladies d'autres organes internes, alors la jaunisse est le plus souvent un signe direct de maladie du foie ou de vésicule biliaire.

Quoi d'autre peut changer?

Les changements dans l'ombre de la peau peuvent être accompagnés d'un gonflement, causé par des anomalies du foie et une lente élimination des substances nocives du corps, une transpiration accrue, une sécheresse excessive de la peau et son desquamation. En outre, une éruption cutanée de nature différente apparaît souvent sur le corps: il s'agit d'ulcères, de furoncles, de traces d'hémorragie, d'éruption allergique ou de "chaleur épineuse". Rappelez-vous qu'une éruption cutanée pour une maladie du foie pique toujours!

Une autre manifestation est l'apparition de stries (vergetures) sur l'estomac. Peut avoir une teinte bleue ou rose.

Quelques mots sur la nature de la douleur

Beaucoup de gens ne peuvent pas comprendre que ça fait mal au foie. En effet, des symptômes non spécifiques peuvent accompagner la perturbation de la vésicule biliaire. Notez que dans les maladies du foie, la douleur peut être sourde, accompagnée d'une lourdeur dans l'hypochondre droit, est également observée:

  1. Brûlures d'estomac régulières et éructation amère.
  2. Perte de poids nette.
  3. Fatigue accrue.
  4. Manque d'appétit chez le patient.
  5. La douleur peut être aggravée par le travail pénible, les longues positions debout sur les jambes, les tremblements dans les véhicules, etc.
  6. Nausée

Le cours des maladies chroniques (hépatite, cirrhose) peut être compliqué par des désordres de la vésicule biliaire, dans ce cas il y a une douleur aiguë du côté droit sous les côtes, les symptômes suivants apparaissent:

  1. Fatigue et maux de tête.
  2. Aussi perte de poids.
  3. Douleur articulaire.
  4. Haute température

Pourquoi devriez-vous consulter immédiatement un médecin?

Si vous modifiez le tonus de la peau, si vous ressentez une douleur dans l'hypochondre droit, des éruptions cutanées provoquant des démangeaisons systématiques et d'autres symptômes, vous devez immédiatement consulter un médecin. En raison de l'absence de terminaisons nerveuses dans le foie, il est tout simplement impossible d'identifier la plupart des maladies à un stade précoce en raison de l'absence de symptômes évidents. Pas de douleur ni d'éruptions cutanées ni de changement de couleur de la peau. Les patients sont alors invités à consulter un dermatologue, perdant ainsi du temps.

Odeur hépatique et expansion des veines dans l'abdomen

Dans certaines maladies du foie, le métabolisme des acides aminés et des composés aromatiques est perturbé, ce qui entraîne une "odeur de foie". Lorsque le patient respire, il y a une odeur semblable à l'arôme de cuisson ou de fruit.

De plus, en cas de changements pathologiques au niveau du foie, une expansion des veines peut être observée sur l'abdomen, ce qui est associé à une diminution du débit veineux. En conséquence, le sang s'écoule à travers les veines de la paroi abdominale antérieure, qui augmente progressivement.

Le dernier signe est la température

Lorsque des processus inflammatoires se produisent dans le corps, celui-ci comprend une défense naturelle - une augmentation de la température, visant à combattre la maladie. En cas d'hépatite ou de cirrhose, la température peut atteindre +38 ° C. Elle peut être observée pendant 5 jours. La fièvre peut également perturber le patient la nuit, en passant seule le matin.

En résumé

Tous ces symptômes sont une raison pour aller chez le médecin, surtout s'ils vous dérangent depuis longtemps. Après l'examen et le diagnostic, on vous prescrira des médicaments, un traitement d'urgence (compte-gouttes) et un régime médical qui aidera à améliorer la situation et à éviter des conséquences graves.

16 symptômes de problèmes de foie qui ne doivent pas être ignorés

Les signes de perturbation de la fonction de cet organe vital peuvent manifester un certain nombre de symptômes caractéristiques. Leur degré de gravité et leur association dépendront du type de maladie, de sa gravité et de la présence d'autres pathologies associées.

Dans la plupart des cas, il est possible de suspecter un dysfonctionnement du foie en raison de ces symptômes caractéristiques:

  • La douleur La nature de la douleur dans les pathologies du foie peut être différente. En règle générale, ils sont localisés dans l'hypochondre droit et peuvent être administrés à l'omoplate droite ou à la région interscapulaire.

Des douleurs mineures à caractère pleurnichant ou arqué, accompagnées de sensations de lourdeur, peuvent signaler la survenue d'une pathologie paresseuse d'origine inflammatoire, toxique ou autre. Habituellement, dans de tels cas, le patient ne peut pas indiquer un emplacement clair pour la localisation de la douleur, et ce type de sensation douloureuse est provoqué par une augmentation de la taille de l'organe et un étirement excessif de sa capsule.

Une douleur plus intense dans l'hypochondre droit survient lors de processus purulents et inflammatoires graves, de lésions ou avec l'apparition de calculs dans les voies biliaires. Des sensations douloureuses et aiguës et douloureuses apparaissent avec une colique hépatique. Ils sont causés par le mouvement des calculs dans les canaux biliaires et sont observés dans les calculs biliaires.

L'absence de douleur dans la région de l'hypochondre droit peut être observée en cas de processus pathologiques léthargiques du foie (par exemple, en cas de cirrhose du foie ou d'hépatite C). De telles pathologies peuvent rester longtemps inaperçues et ne sont détectées que dans les derniers stades de la maladie.

La douleur dans l'hypochondre droit est souvent déclenchée par la consommation d'aliments gras, épicés, frits et fumés, d'alcool ou d'efforts physiques.

  • Nausées et vomissements. Ce symptôme est caractéristique de nombreuses maladies du tube digestif, mais il est plus prononcé dans les pathologies du foie. Sur fond de nausées, les patients remarquent souvent des troubles importants de leur appétit (qui peuvent disparaître complètement), de l’aversion pour certains aliments (en particulier des aliments gras), des douleurs dans l’hypochondre droit et l’apparition de diarrhée. Parfois, la nausée se termine par des vomissements, qui procurent au patient un soulagement temporaire. Dans les pathologies du foie dans le vomi, des impuretés de la bile peuvent être observées.
  • Fleur jaune sur la langue. Dans les maladies du foie, la langue est souvent recouverte de fleurs jaunes. Le degré d'intensité et l'intensité de la coloration dépendent du type de maladie. Dans les premiers stades de l'hépatite, la jaunisse peut apparaître sur le devant de la langue. Une floraison dense vert jaunâtre peut indiquer des pathologies graves du tube digestif, du foie ou des voies biliaires, et une floraison jaune indique souvent une stagnation de la bile.
  • Augmentation de la température. Ce symptôme est la réponse défensive du corps à un agent pathogène. Dans les pathologies du foie (hépatite, cirrhose), la température monte généralement à 38 ° C et est maintenue à 37-37,5 ° C. Parfois, il reste dans la fourchette normale tout au long de la journée et n'augmente que le soir. Une image légèrement différente est observée dans les maladies des voies biliaires - la température corporelle augmente (39 ° C et plus) et est souvent accompagnée de contractions musculaires (muscles squelettiques et faciaux).
  • Amertume dans la bouche. Ce symptôme est caractéristique de nombreuses pathologies (y compris le tube digestif) et peut être de nature différente. Pour les problèmes de foie, il est causé par le passage de la bile de l'estomac à l'œsophage. La giardiase, l'hépatite virale, la stéatose, la cirrhose ou des tumeurs du foie peuvent causer de l'amertume dans la bouche. Souvent, ce symptôme est causé par des situations stressantes et la prise de certains médicaments ou s’observe en cas de maladies de la vésicule biliaire ou des voies biliaires et des organes du tractus gastro-intestinal. C'est pourquoi, pour identifier les causes de l'amertume dans la bouche, un diagnostic différentiel des pathologies du foie avec des maladies d'autres organes est toujours réalisé.
  • Troubles dyspeptiques. La bile produite par le foie assure une digestion normale, et des dysfonctionnements de cet organe peuvent conduire à de tels troubles dyspeptiques: haleine poissonneuse ou odorante, douleurs abdominales et hypochondre droit, diarrhée ou constipation, flatulence et ballonnements, nausées et vomissements. Par la suite, des troubles digestifs causés par des pathologies du foie peuvent entraîner le développement de maladies d'autres organes du tractus gastro-intestinal.
  • Couleur jaune de la peau, de la sclérotique et des muqueuses: de tels signes de pathologies hépatiques sont provoqués par l'accumulation dans le sang et les tissus de pigments présents dans la bile. Ces symptômes sont souvent observés dans les cas d'hépatite de nature diverse ou de cirrhose et s'accompagnent d'une décoloration fécale et d'un assombrissement de l'urine. La jaunisse peut également être observée dans la cholélithiase et c'est pourquoi, pour clarifier le diagnostic, on prescrit au patient des tests instrumentaux et de laboratoire supplémentaires.
Chez les personnes souffrant de maladies du foie, la peau peut devenir ictérique.
  • Changement de couleur de l'urine. Avec la cirrhose du foie et l'hépatite, le taux de bilirubine augmente dans le sang. Par la suite, il est excrété par les reins et peint de l’urine de couleur sombre (il acquiert un soupçon de bière noire). Un autre signe d'atteinte hépatique peut être l'apparition d'une mousse jaune à la surface de l'urine (elle apparaît lorsqu'elle est agitée).
  • Décoloration des matières fécales. La couleur claire des matières fécales peut être observée dans certaines maladies du foie, du pancréas et des voies biliaires, ou peut être provoquée par la prise de médicaments ou d’aliments trop gras. Dans les maladies du foie, une décoloration des selles est observée pendant plusieurs jours et s'accompagne de symptômes supplémentaires (fièvre, douleur ou inconfort dans l'hypochondre droit, nausée, urine foncée).
  • Changements dans la peau. En plus de la jaunisse, de nombreuses pathologies du foie peuvent être accompagnées d'autres modifications cutanées. Ils peuvent être observés à différents stades de la maladie.

Avec la cirrhose biliaire et d'autres pathologies, accompagnées d'une congestion de la bile dans le foie, le patient peut avoir des démangeaisons cutanées. Ce symptôme entraîne des égratignures et des abrasions mineures à la surface de la peau.

Les violations de la sécrétion biliaire normale peuvent entraîner l'apparition d'une hyperpigmentation dans différentes parties du corps. Le patient peut développer des taches pigmentaires de couleur marron (d'intensité variable) ou des taches d'hyperpigmentation sur les paumes des mains, à l'aine et / ou aux aisselles, de couleur gris fumé ou bronze.

Avec la cirrhose et d'autres affections hépatiques chroniques, des "varicosités" peuvent apparaître sur la peau. Ils sont souvent situés sur les joues ou le dos et sont formés en raison de troubles métaboliques et d'une violation de la structure des parois capillaires (ils deviennent plus fragiles et cassants). Avec une évolution longue et grave de ces maladies, des ecchymoses peuvent survenir sur le corps du patient, ce qui se produit après une légère pression sur la peau.

Les lésions auto-immunes du foie et l'hépatite infectieuse peuvent entraîner l'apparition de diverses éruptions cutanées de nature allergique ou inflammatoire. Par la suite, le patient peut développer des affections cutanées telles que le psoriasis, l'eczéma et la dermatite atopique.

Dans les pathologies du foie (cirrhose et hépatite), on peut observer un symptôme tel que «paumes du foie»: des points rouges se trouvent sur la peau des paumes et des pieds, sur les hauteurs ou les bords. Une telle rougeur disparaît avec la pression et redevient rapidement rouge si la pression sur la peau cesse.

Avec des pathologies du foie, accompagnées d'une violation de l'écoulement de la bile et d'une augmentation du taux de graisses dans le sang, des xanthomes peuvent apparaître sur les paupières, les mains et les coudes des mains, des genoux, des pieds, des fesses et des aisselles. Ces formations sont des plaques jaunâtres localisées par voie intracutanée.

Les lésions hépatiques sont souvent accompagnées d'hypo et d'avitaminose. Le manque de vitamines provoque des zones de sécheresse et de desquamation sur la peau, des gerçures aux coins de la bouche et des taches de la langue de couleur framboise.

Un trouble métabolique qui accompagne de nombreuses pathologies hépatiques chroniques peut entraîner des taches blanches ou des stries à la surface des ongles. De tels changements sont souvent observés chez les patients atteints d'hépatite chronique ou de cirrhose.

Une perturbation sévère du foie (par exemple, en cas de cirrhose) peut provoquer une ascite, accompagnée d'un étirement excessif de la paroi abdominale et d'une accumulation de liquide dans la cavité abdominale. Par la suite, des stries (vergetures) apparaissent sur la peau de l'abdomen du patient.

  • Changements dans les niveaux hormonaux. Une maladie hépatique chronique peut entraîner un déséquilibre hormonal, qui s'accompagne d'une perte de cheveux dans les aisselles et les poils pubiens. Chez les hommes, le niveau d'androgènes diminue et il existe des signes de féminisation - augmentation du nombre de glandes mammaires, atrophie testiculaire, croissance des poils à caractéristiques féminines, diminution du désir sexuel et impuissance. Des taux élevés d'œstrogènes chez les femmes peuvent provoquer une éruption cutanée, aggraver les signes du syndrome prémenstruel, provoquer le développement de tumeurs hormono-dépendantes et de troubles menstruels.
  • Tendance à saigner. Des déficiences à long terme du fonctionnement du foie (par exemple, lors d'une hépatite) peuvent entraîner une diminution de la synthèse de nombreux facteurs de coagulation sanguine. Dans de tels cas, le patient peut présenter divers types de saignements internes spontanés (estomac, intestin, etc.), de saignements de nez, de règles abondantes, une tendance aux saignements des gencives, etc.
  • Saignement des veines de l'œsophage. Avec la cirrhose du foie, il se produit une augmentation de la pression dans la veine porte (hypertension portale), ce qui peut entraîner un saignement des veines de l'œsophage. Le patient commence à émettre du sang noir par la bouche (parfois sous la forme de caillots). Ce symptôme est souvent pris par certains patients pour des signes de saignement de l'estomac ou des organes respiratoires.
  • Symptôme "tête de méduse". L'apparition de ce symptôme est associée au développement de l'hypertension portale qui accompagne la cirrhose. En conséquence, des veines dilatées et clairement visibles apparaissent sur la paroi abdominale antérieure.
  • Troubles dans le système nerveux. Les pathologies hépatiques aiguës et chroniques s'accompagnent d'un ralentissement des processus de désactivation et d'élimination de l'ammoniac de l'organisme. La réception de cette substance dans le sang entraîne l'apparition de divers troubles neurologiques: fatigue intense, somnolence, troubles du sommeil, anxiété ou léthargie excessive, troubles de la mémoire, tremblement des doigts, changements de personnalité et convulsions.
  • L'intoxication. Une perturbation du foie causée par des processus infectieux, immunitaires et néoplasiques conduit au développement d'une intoxication. Les patients présentent de telles plaintes et symptômes: faiblesse, perte d’appétit, douleurs aux articulations et aux muscles, fièvre, plaque de la langue et perte de poids.

Tous les symptômes ci-dessus peuvent indiquer la présence de pathologies du foie et sont une raison pour consulter un médecin, un gastro-entérologue ou un hépatologue. Après avoir examiné et interrogé le patient, le spécialiste sera en mesure d’élaborer le plan le plus efficace pour un examen plus approfondi, ce qui permettra de poser un diagnostic avec précision. À cette fin, il peut être recommandé au patient de procéder à de telles méthodes d'examen en laboratoire et à l'aide d'instruments:

  • biochimie sanguine;
  • Tests FibroMetr®;
  • tests sanguins pour les marqueurs du cancer du foie;
  • tests sanguins pour l'hépatite virale;
  • Échographie;
  • IRM
  • Scanner;
  • tests immunologiques;
  • biopsie du foie, etc.

Un plan de traitement des maladies du foie est élaboré individuellement pour chaque patient, après analyse de toutes les données d'études de diagnostic. Cela peut inclure des méthodes de traitement thérapeutiques et chirurgicales.

Ne retardez pas une visite chez le médecin lorsque vous identifiez les premiers symptômes de problèmes de foie. Votre vigilance, votre diagnostic précis et votre traitement instauré en temps voulu vous soulageront des complications graves causées par les maladies de cet organe vital. Vous bénisse!

Quel médecin contacter

Si des symptômes tels que ceux énumérés dans l'article apparaissent, vous pouvez d'abord vous adresser à un médecin généraliste qui vous prescrira des tests et des méthodes d'investigation complémentaires. Ensuite, le patient est envoyé pour consultation chez le gastro-entérologue. Si possible, il est conseillé de prendre rendez-vous avec un spécialiste des maladies du foie, un hépatologue. Une consultation supplémentaire avec un oncologue, un spécialiste des maladies infectieuses (pour l'hépatite virale et les maladies parasitaires) peut être nécessaire.

Le foie est la plus grande et la plus importante des glandes digestives. Son poids varie de 1,3 à 1,5 kg. Le foie participe à tous les processus métaboliques de l'organisme et à l'accumulation de substances diverses. Il est également responsable de la sécrétion de la bile, synthétise des vitamines et des protéines, neutralise les toxines.

Le foie est le principal organe filtrant de notre corps, ce qui empêche les substances nocives d’empoisonner tout le corps. Les médicaments, la mauvaise écologie, la consommation d'aliments gras et d'alcool peuvent perturber le fonctionnement normal du foie. Mais comment savoir si votre foie fait mal? C'est ce que nous décrivons dans cet article.

Lorsque des symptômes apparaissent qui indiquent clairement la nécessité de consulter un médecin, veillez à vous soumettre à un examen médical et à traiter sérieusement la question du traitement de cet organe.

Comment savoir si votre foie fait mal pour les symptômes?

Lorsque le fonctionnement du foie est altéré, vous devriez recevoir une série de plaintes concernant votre bien-être. Premièrement, les dysfonctionnements du foie peuvent être jugés par la présence d'amertume dans la bouche. Également sur la langue peut apparaître une couche épaisse de plaque de différentes nuances ou une odeur désagréable de la cavité buccale.

Peut-être un sentiment de léthargie, un état de faiblesse, des nausées le matin et tout au long de la journée. Tous ces symptômes suggèrent un empoisonnement du corps avec des scories non traitées et extraites du corps et des toxines dues à la stagnation de la bile. Des troubles de la digestion, une sensation de lourdeur dans le tractus gastro-intestinal, une constipation, une lourdeur dans l'hypochondre droit et des maux de tête peuvent également survenir.

Puisqu'il n'y a pas de terminaisons nerveuses dans le foie, il est possible de découvrir que vous êtes vraiment malade, uniquement par des plaintes purement subjectives. L'organe lui-même peut ne pas être malade du tout, mais tous les organes qui dépendent directement du bon fonctionnement de votre foie vont faire mal.

Le mauvais fonctionnement du foie réduit considérablement les possibilités de défense immunitaire du corps, car toutes les substances nocives en nous provoquent un empoisonnement général, ce qui entraîne une surcharge constante du corps due à une intoxication totale. Alors que vous vous inquiétez du rhume et des infections virales.

Lorsque vous vous sentez comme une sorte de brûlure à l'estomac, les brûlures d'estomac vous dérangent souvent - cela indique aussi indirectement une maladie du foie, car la bile stagnante peut pénétrer dans le tube digestif. Ceci est extrêmement dangereux car il peut provoquer un ulcère (estomac, intestins), sans parler de la présence d'inconfort permanent et de sensations douloureuses.

Comment savoir ce qui fait mal au foie? Notez la présence d'un ou deux des symptômes énumérés. Si vous êtes en rupture de stock, consultez votre médecin traitant et obtenez une référence pour consulter un médecin pour un gastroentérologue-hépatologue. Selon ses instructions, passer un examen médical complet. À la clinique, vous devriez être envoyé pour des tests généraux, une échographie, un sondage et une analyse de la bile afin de déterminer la présence de parasites.

Selon les résultats de l'enquête, il sera possible de parler de la nomination d'un traitement du foie. Si des calculs sont trouvés dans la vésicule biliaire, il est peu probable que nous puissions nous passer de l'intervention chirurgicale. Si l'inflammation a commencé dans votre corps, des antibiotiques vous seront prescrits pour soulager l'inflammation, des hépatoprotecteurs et diverses charges cholérétiques. Vous devrez adhérer à la nutrition diététique, et en cas de nécessité de subir un nouvel examen. Ne vous inquiétez pas: chaque maladie est curable si elle est détectée à temps.

Le rôle du foie est difficile à surestimer. Sa fonction principale est la neutralisation des substances nocives qui pénètrent dans l'organisme ou s'y forment au cours de sa vie. Notre bien-être et notre santé dépendent de l'efficacité avec laquelle le foie s'acquitte de ses tâches. Les dysfonctionnements du foie entraînent diverses maladies. Comment déterminer le statut de cet important organe pour agir dans le temps?

Foie - timide

La difficulté de diagnostiquer de nombreuses maladies du foie réside dans le fait que pour le moment, beaucoup d’entre elles sont asymptomatiques. Le fait est que dans le foie même, il n’ya pas de terminaison nerveuse et il ne peut se blesser, même si la maladie a déjà commencé. En raison de l'absence de syndrome douloureux évident, vous pouvez éviter l'apparition d'une maladie grave. Mais tout n'est pas si fatal - de nombreuses maladies du foie peuvent être identifiées par des signes indirects. Malgré toute sa modestie, le foie nous signale toujours les problèmes qui se posent avec lui par tous les moyens disponibles. Nous donnons donc les signes les plus typiques de problèmes possibles.

Faiblesse et fatigue

Bien sûr, par eux-mêmes, faiblesse et fatigue ne parlent de rien. Ils peuvent être une conséquence d'une maladie récente, de problèmes de pression, d'un signe d'insuffisance cardiovasculaire, d'une gastrite. Ils peuvent être un signe d'un rhume imminent. En bref, toute maladie peut causer une faiblesse.

Mais, s'il n'y a pas d'allusion à une maladie infectieuse, si une personne dort suffisamment longtemps, se couche à l'heure et ne souffre pas d'une maladie cardiaque, mais subit constamment des faiblesses, de la fatigue, une sensation de malaise sans raison, le contrôle du foie vaut la peine. Cet état indique une intoxication du corps. Le foie est responsable de la neutralisation des toxines. Dès qu'il cesse de faire face à cela, les symptômes d'empoisonnement du corps augmentent. D'où le premier symptôme - faiblesse et fatigue.

Est-ce que ça fait toujours mal?

La douleur dans l'hypochondre droit peut indiquer un dysfonctionnement du foie. Dans ce cas, ça ne fait vraiment pas mal du tout. Les terminaisons nerveuses ne se trouvent pas dans le foie, mais dans la gaine protectrice. Une augmentation de la taille du foie due à la maladie entraîne l’étirement des membranes des lobes et l’apparition de douleurs.

Dans ce cas, la douleur n'est jamais aiguë. Elle est stupide, pas claire, mais persistante et durable. L'augmentation des problèmes conduit au fait que la douleur peut devenir permanente. Il peut être renforcé avec des mouvements. En outre, la douleur peut être administrée sous l'omoplate droite et dans le dos. Par conséquent, si vous avez souvent mal au dos ou à l'épaule, vous ne devez pas tout imputer à l'ostéochondrose - il est logique de vérifier le foie.

Une douleur sévère causée par des crampes n’est pas le signe d’une maladie du foie, mais des problèmes de son voisin, de la vésicule biliaire et des voies biliaires. Une douleur intense, aggravée par la pression, parle de cholécystite purulente. Dans ce cas, il est temps d'appeler une ambulance.

Lourdeur dans le côté

Un autre trait caractéristique. Il peut accompagner une cholécystite chronique. Si la gravité vous inquiète constamment, un examen détaillé mérite d'être examiné. Ce symptôme est caractéristique de la cirrhose du foie au stade initial, de l'hépatite et du développement de tumeurs.

Problèmes de peau

La peau est un miroir de la santé du foie. Tout problème avec elle tôt ou tard affecte l'état de la peau. Et ce n’est pas surprenant: le foie cesse de détruire les toxines comme il se doit et la peau, en tant qu’organe excréteur, prend en charge une partie du travail. Mais elle ne peut pas travailler dans un tel mode pendant longtemps, alors elle commence elle-même à souffrir très bientôt.

Alors, pensez au fait que le foie n'est pas en ordre, il est nécessaire, si vous trouvez les symptômes décrits ci-dessous.

Les veines d'araignée ont commencé à apparaître sur le corps. Plus ils sont nombreux, plus le foie se sent mal. En particulier, il convient de se demander si les étoiles apparaissent sur les joues ou sur le dos.

Des taches apparaissent sur le corps. Un changement de pigmentation parle presque toujours de problèmes de foie. De plus, la couleur de la peau peut varier à certains endroits. Un examen bronzé ou gris cendré de la peau des paumes et des aisselles devrait inciter à un examen immédiat. La pâleur de la peau ne parle pas seulement d’anémie - la cirrhose et l’hépatite peuvent bien en être la cause. Mais ne paniquez pas immédiatement, s'il n'y a que de la pâleur. Cela peut être une propriété de la peau ou une conséquence d'une carence en fer ou d'autres problèmes pas terribles. Le souci est, si la pâleur persistante est combinée avec d'autres signes de maladie du foie.

Des ecchymoses apparaissent sur le corps: une cirrhose chronique du foie peut entraîner une altération de la coagulation sanguine et une fragilité capillaire. Dans ce cas, même une légère pression peut provoquer des ecchymoses sur le corps.

Plaques sur le corps. En cas de problèmes avec l'écoulement de la bile, des plaques peuvent apparaître sur les paupières, les pieds, les coudes, entourées d'une peau jaunâtre.

Paumes rouges. Un signe clair d'hépatite et de cirrhose est la décoloration des paumes et des plantes des pieds. Ils rougissent. Si vous appuyez dessus, la peau deviendra blanche en premier lieu, puis redeviendra rougeâtre.

Peau jaune. C'est le seul signe que tout le monde connaisse. En effet, avec des problèmes de foie, on observe souvent un jaunissement de la peau, une sclérotique des yeux et des muqueuses. Cela est dû au fait que le foie cesse de se lier à la bilirubine et de l'éliminer, et qu'il s'accumule dans la peau. Le plus souvent, la peau jaunit avec l'hépatite et la cirrhose. Cependant, il n'est pas toujours nécessaire d'avoir peur immédiatement, surtout lorsqu'il s'agit de jaunir un enfant. Il convient de rappeler si une personne jaunie n’a pas mangé beaucoup de carottes ces derniers temps et s’intéresse au traitement au jus de carotte. Une consommation excessive de carotène provoque une jaunisse du carotène, qui ressemble à une jaunisse du foie.

Perte de cheveux Une maladie du foie est souvent accompagnée d'une perte de cheveux. En effet, les maladies du foie entraînent le développement d'un déséquilibre hormonal - le foie est impliqué dans la production d'insuline et élimine également les excès d'œstrogènes de l'organisme. Pour modifier l'équilibre hormonal du cheveu, commencez par réagir.

Prurit Ceci est un symptôme très commun.

Foie et tube digestif

Souvent, une maladie du foie présente tous les symptômes de maladies du tube digestif. Par conséquent, l'apparition de selles instables, d'une diarrhée déraisonnable, de brûlures d'estomac, d'un goût désagréable dans la bouche, de vomissements et de nausées doit faire l'objet d'une alerte et vous obliger à consulter un médecin.

Les signes caractéristiques de problèmes de foie incluent une décoloration de l'urine en jaune foncé et une décoloration des matières fécales. En règle générale, cela indique le développement de la maladie de Botkin et d'autres types d'hépatite. En association avec une peau jaune - preuve presque exacte de la présence de l'hépatite A.

Signes anormaux de maladie du foie

Parfois, les symptômes d'une maladie du foie peuvent indiquer des symptômes qui semblent n'avoir aucun lien avec elle. Beaucoup seront surpris, mais les troubles menstruels chez les femmes peuvent parler de problèmes de foie. Bien que, si vous creusez plus profondément, il n’y a rien d’étrange - le foie élimine les œstrogènes en excès du corps. Les violations de son travail mènent à une violation de l'équilibre hormonal dans le corps.

En outre, chez les hommes, une maladie du foie peut causer des problèmes d’érection et même d’impuissance. Ceci est également une conséquence des troubles hormonaux.

Il convient également de prêter attention à l'apparition de l'acné à l'âge adulte. L'acné est souvent le signe d'un déséquilibre hormonal ou d'une fonction hépatique.

Les signes non caractéristiques de maladie du foie incluent l’apparition d’une forte soif, une vision trouble, une intolérance aux aliments gras, des flatulences. Ces signes doivent être considérés conjointement avec les autres. Et s'il y a plusieurs autres signes de maladie du foie, vous devriez passer un examen.

L'un des signes caractéristiques de troubles du foie est une fièvre persistante de faible intensité pendant plusieurs mois, sans signes de rhume ni d'autres maladies infectieuses. Si la température est marquée à 37 degrés - il est nécessaire de vérifier le foie - cela peut être un signe de cirrhose du foie. Une forte augmentation de la température à des limites élevées indique des processus purulents et une cholécystite aiguë.

Causes de la maladie du foie

C'est une question plutôt compliquée. On pense que la malnutrition, l'abondance d'aliments gras, l'observance des régimes, le stress, l'abus d'alcool, l'utilisation de certains médicaments entraînent des maladies du foie. Mais ce n'est pas tout. Dans certains cas, diverses infections, comme les parasites, comme la giardiase, une prédisposition héréditaire, peuvent provoquer des maladies.

Symptômes de la cirrhose et de l'hépatite

Faites attention aux signes suivants - épuisement croissant sans cause, surtout en l'absence de changement dans la nutrition, jaunissement périodique, nausée, fatigue, douleur dans le côté, démangeaisons, ballonnements et apparition de veines dans l'abdomen. Les signes indirects peuvent être des modifications du métabolisme du cholestérol, des troubles visuels et des douleurs articulaires.

L'hépatite chronique peut initialement se traduire par une faiblesse, une fatigue, un ictère et des démangeaisons de la peau.

Signes de tumeurs

Une tumeur maligne peut être suspectée s'il y a une forte déplétion pendant plusieurs mois, associée à une douleur du côté droit. Dans ce cas, la douleur peut être sévère ou très faible. Les tumeurs bénignes sont souvent totalement asymptomatiques.

Signes d'un abcès du foie

La raison du développement d'un abcès peut être un parasite de la cavité hépatique ou une infection bactérienne. Le signe principal ici peut être une température élevée durable. Dans le même temps, il n'y a aucun signe de rhume. En conjonction avec la température apparaît des douleurs dans le côté droit, qui se fait sentir avec la pression.

Les maladies du foie peuvent être très dangereuses et conduire à une issue triste pour la vie. Par conséquent, il est très important de les remarquer à temps et de commencer le traitement. Et dans ce cas, il est très utile de connaître les symptômes, ce qui indique des problèmes de foie.

Le foie peut-il faire mal?

Le foie est l'organe interne le plus important qui agit en tant que filtre. Il nettoie le sang des substances toxiques, des poisons et d'autres substances nocives. C'est la plus grande glande du corps humain, directement impliquée dans le métabolisme des protéines, des lipides et des glucides, responsable de la détoxification, du sang, de la digestion et de l'excrétion.

Sans cet organe, le corps humain ne peut pas fonctionner. Par conséquent, la nature a pris soin de sa protection et est dotée de capacités réellement uniques en matière de régénération et d’auto-guérison. Il existe des cas où, avec la perte de 70% du tissu hépatique, une personne avait toutes les chances de survivre car, au fil du temps, l'organe était restauré et continuait à fonctionner.

En même temps, cette glande a un sérieux inconvénient: l’absence de terminaison nerveuse. Par conséquent, une douleur intense ne survient que lors de l’étirement de la capsule du foie, qui est constituée de nombreuses fibres nerveuses. Mais de tels symptômes ne surviennent que lors de lésions graves (hépatite, cirrhose, tumeurs), lorsque le processus pathologique est déjà allé trop loin et que le foie gonflé commence à exercer une pression sur la membrane. Dans d'autres cas, le syndrome douloureux est bénin et beaucoup ne font tout simplement pas attention au malaise habituel et ne voient pas de raison d'aller voir un médecin.

Le foie est un organe très «calme» qui fait rarement mal aux premiers stades de la maladie. Néanmoins, certains signes caractéristiques indiquent des problèmes et obligent à demander de l'aide médicale. Souvent, les pathologies du foie sont directement liées aux maladies des organes voisins (pancréas, vésicule biliaire).

Ensuite, le syndrome douloureux devient plus prononcé et l’examen permet de poser un diagnostic correct et rapide. Par conséquent, vous devez être plus attentif à votre santé, savoir où le foie d'une personne est blessé, quels sont les signes indiquant ses conditions pathologiques et les causes qui affectent la glande la plus importante du corps.

Pourquoi le foie fait-il mal?

De nombreux facteurs peuvent entraîner une perturbation du foie. Ils peuvent être divisés en deux groupes:

Condition provoquant une douleur:

  • Un entraînement sportif intense avec des techniques de respiration inappropriées ou l'exécution de travaux physiques pénibles après une collation serrée peuvent être accompagnés d'une douleur sourde et douloureuse du côté droit. Cela est dû au fait que des charges accrues accélèrent la circulation sanguine, ce qui fait que le fer déborde de sang et se presse contre la coque de la capsule, provoquant des sensations douloureuses.
  • Un mode de vie sédentaire (hypodynamie) engendre une congestion de la vésicule biliaire et perturbe l'écoulement de la bile, ce qui menace la formation de calculs et provoque une colique hépatique. Par conséquent, si vous avez mal dans la région du foie, vous devez être examiné le plus tôt possible et déterminer la cause de cette affection.
  • Un mauvais régime avec une prédominance d'aliments gras ou épicés, le respect d'un régime strict, l'abus d'alcool, tout cela affecte négativement l'état du foie et provoque des douleurs dans l'hypochondre droit.

Maladies causant des douleurs au foie:

  1. Intoxication chronique et aiguë du corps. Il s'agit d'empoisonnement par l'alcool, les poisons d'origine végétale ou animale, les sels de métaux lourds, les pesticides, les phénols, l'utilisation à long terme et non contrôlée de médicaments ayant un effet toxique sur le foie.
  2. Infections virales ou bactériennes (mononucléose, hépatite virale).
  3. Maladies aiguës ou chroniques des organes digestifs (cholécystite, dyskinésie biliaire, pancréatite, etc.).
  4. Troubles métaboliques, provoquant l'obésité du foie.
  5. Maladies auto-immunes.
  6. Pathologies génétiques (congénitales).
  7. Infections parasitaires (giardiase, alvéococcose, échinococcose).
  8. Processus de la tumeur.

L'une ou l'autre de ces causes peut causer des problèmes de foie et entraîner des maladies graves telles que l'insuffisance rénale, l'hépatite, la cirrhose ou le cancer. Par conséquent, il est très important de savoir comment se manifestent les symptômes d’anomalies hépatiques afin de rechercher rapidement une assistance médicale et d’éviter les conséquences graves qui se produisent dans les cas avancés.

Les symptômes

Aux premiers stades, les problèmes hépatiques sont difficiles à identifier car ils se manifestent par des affections non spécifiques que la personne moyenne peut considérer comme des signes de maladies complètement différentes. A quoi devez-vous faire attention et quels symptômes doivent alerter et obliger à consulter un médecin?

  • faiblesse, léthargie, irritabilité;
  • manque d'appétit, perte gratuite ou gain de poids;
  • fatigue, maux de tête;
  • diminution de la capacité de travail;
  • saignement des gencives, plaque sur la langue;
  • mauvaise haleine;
  • l'apparition d'œdème;
  • l'insomnie;
  • prurit

Ces symptômes indiquent le développement d'un processus pathologique dans le foie. La détérioration du bien-être est due au fait que le fer ne peut pas assumer ses fonctions et ne peut pas complètement neutraliser et éliminer les toxines qui arrivent, ce qui entraîne un empoisonnement du corps par les produits de décomposition. Le système nerveux et le cerveau sont les premiers à souffrir d'une perturbation du foie, qui cause les affections susmentionnées.

Au fur et à mesure que la pathologie progresse, des symptômes plus prononcés sont associés à l'accumulation de bilirubine dans le sang, ce qui entraîne un changement de couleur de la peau et de la sclérotique des yeux (ils deviennent jaunâtres). On pense qu'il s'agit d'un symptôme majeur indiquant des problèmes de foie. A ce stade, il existe des signes plus prononcés de la maladie:

  • douleur de nature différente (tirant, mal) dans l'hypochondre droit;
  • une augmentation de la taille du foie;
  • couleur jaune de la peau et de la sclérotique oculaire;
  • indigestion, inconfort et lourdeur dans l'abdomen;
  • nausée, amertume dans la bouche;
  • l'apparition de varicosités;
  • augmentation des réactions allergiques;
  • états fébriles (frissons, fièvre);
  • changements de couleur de l'urine (il devient plus foncé);
  • blanchiment des matières fécales.

Les douleurs qui surviennent dans l'hypochondre droit peuvent être différentes: terne, tiraillant, douloureux, aigu. Tout dépend de la nature et de la gravité du processus pathologique. Dans le même temps, le tableau clinique de l’atteinte hépatique chez la femme n’est pratiquement pas différent de celui de l’évolution de la maladie chez l’homme. Mais chez les représentants du sexe fort, l'évolution de la maladie peut être accompagnée de dysfonctionnements sexuels, d'une diminution du nombre de spermatozoïdes et de l'impuissance. En outre, de nombreux hommes souffrent de dépendance à l'alcool, qui provoque le plus souvent une cirrhose.

Lorsque le foie fait mal, les symptômes chez les hommes et les femmes sont généralement les mêmes. Mais le beau sexe fait plus souvent attention à la détérioration de l'apparence. Au fur et à mesure que la pathologie progresse, le teint change, la peau devient grisâtre ou jaunâtre, des poches apparaissent sous les yeux, les cheveux tombent, deviennent maigres, secs et sans vie. Il y a une démangeaison cutanée, une éruption cutanée, une rupture des ongles, des dysfonctions du cycle menstruel se développent.

Comment l'alcool affecte-t-il le foie?

Tout le monde sait que l'alcool détruit les cellules du foie et conduit au développement de la cirrhose, de la dégénérescence graisseuse ou de l'hépatite alcoolique. Le risque de dommages graves au foie causés par l'abus d'alcool est beaucoup plus élevé chez les hommes, car ce sont les hommes qui risquent le plus de souffrir de mauvaises habitudes. Mais l'alcoolisme est une maladie insidieuse qui, chez la femme, se développe beaucoup plus rapidement et plus activement. Les femmes deviennent plus rapidement alcooliques que les hommes et cette dépendance s'accompagne de pathologies à développement rapide du foie et d'autres organes internes. Dans ce cas, l’alcoolisme féminin n’est pratiquement pas traité et la consommation quotidienne d’éthanol dans le corps entraîne une dégénérescence graisseuse et une cirrhose du foie.

Avec une consommation d'alcool constante, les cellules hépatiques meurent et des tissus conjonctifs se forment à leur place. Le processus inflammatoire progresse, le foie grossit, se presse contre l'enveloppe de la capsule et provoque l'apparition d'une douleur. Même avec l'incroyable capacité de régénération, restaurer le foie nécessitera de longs mois de traitement au cours desquels vous devrez complètement abandonner l'alcool.

Comment les maladies du foie affectent-elles votre santé?

Les changements pathologiques survenant dans le foie, affectent immédiatement l'apparence. Étant donné que le fer ne peut pas pleinement remplir ses fonctions de nettoyage, les scories et les toxines s’accumulent dans le corps et aggravent l’état de la peau, des cheveux et des ongles. La peau du visage devient terne et excessivement sèche, des éruptions cutanées apparaissent (acné, boutons), les cheveux sont éparpillés, les plaques des ongles se détachent.

Chez les patients présentant une pathologie hépatique, le risque de développer une cataracte et un glaucome augmente et l’acuité visuelle diminue. La vision "Twilight" tombe, des larmes apparaissent, une réaction douloureuse au soleil. Comme le foie ne peut pas supporter la charge, le niveau de «mauvais» cholestérol dans le sang augmente, ce qui déclenche le développement de maladies cardiovasculaires et entraîne une augmentation persistante de la pression artérielle. L'hypertension artérielle augmente à son tour le risque de développer une crise cardiaque ou un accident vasculaire cérébral.

Les médecins disent que presque tous les patients en surpoids ou obèses ont des problèmes de foie. Le foie gras le plus souvent observé (hépatose), dans lequel les cellules du foie sont remplacées par du tissu adipeux.

C'est important! Si vous présentez des symptômes caractéristiques (lourdeur dans le côté droit, douleur vive ou constante), ne vous soignez pas et ne prenez pas d'analgésique avant d'avoir consulté un médecin! L'acceptation des médicaments anti-douleur peut brouiller l'image de la maladie, compliquer le diagnostic et avoir un effet toxique supplémentaire sur le foie.

Si le foie est gravement endommagé et qu'il existe au moins quelques-uns des symptômes caractéristiques énumérés ci-dessus, consultez immédiatement un médecin! Une telle condition peut indiquer le développement de problèmes de santé graves et nécessite une assistance qualifiée immédiate.

Quel médecin contacter?

Lorsque des symptômes d'anxiété apparaissent, il est recommandé de consulter un médecin généraliste. Après un examen externe et une collecte d'anamnèse, le médecin référera le patient à des spécialistes restreints. Si vous avez des problèmes de foie, un hépatologue ou un gastro-entérologue spécialisé dans les maladies de cet organe vous fournira une aide avisée. Si nécessaire, après avoir précisé le diagnostic, le patient sera référé à un oncologue (en cas de suspicion de développement d'un processus oncologique) ou à un chirurgien.

Diagnostics

Les mesures diagnostiques de la douleur hépatique comprennent un certain nombre de méthodes de recherche en laboratoire, invasives et non invasives.

  • Les méthodes de laboratoire comprennent des tests sanguins généraux et biochimiques, des recherches sur l'hépatite et les cellules cancéreuses, des tests immunologiques et génétiques (si nécessaire).
  • Les méthodes de diagnostic non invasives sont l'examen d'un patient à l'aide de la technologie informatique (scanner, IRM), l'échographie. Des méthodes de diagnostic modernes et informatives nous permettent de nous faire une idée de l'état d'un organe, du degré de ses dommages, de déterminer la taille du foie, la structure de ses tissus.
  • Des études telles que la biopsie, la laparoscopie ou la ponction percutanée (techniques invasives) sont nécessaires pour clarifier le diagnostic dans les cas douteux.

Méthodes de traitement

Les médicaments contre la douleur hépatique sont prescrits en fonction de la gravité des symptômes, du tableau clinique de la maladie et de l'état général du patient. Les analgésiques et les antispasmodiques sont le plus souvent utilisés pour soulager la douleur. Le médecin doit les prescrire, car le traitement de cet organe très important nécessite une approche compétente et un schéma de traitement complexe bien choisi.

Le rôle principal dans le traitement du foie est donné aux médicaments - les hépatoprotecteurs, dont l’action vise la régénération et la restauration des cellules du foie. Ils doivent prendre longtemps. Compte tenu des maladies associées (cholécystite, pancréatite), le médecin peut vous prescrire des médicaments aux propriétés anti-inflammatoires et antispasmodiques.

Les agents combinés ont fait leurs preuves, non seulement pour soulager la douleur, mais aussi pour éliminer le processus inflammatoire et normaliser les fonctions de l'organe le plus important. Parmi eux figurent les médicaments suivants:

  • Essentiale Forte;
  • L'hépabène;
  • Ovesol;
  • Karsil;
  • L'hépatamine;
  • Couper le pro;
  • La silymarine;
  • Créon.

Ces outils sont utilisés même pour des lésions hépatiques graves telles que la cirrhose ou l'hépatite chronique. Si la survenue d'un syndrome douloureux est accompagnée d'une cholécystite ou d'une cholélithiase chroniques dans le schéma thérapeutique, veuillez inclure des médicaments:

Pour éliminer les spasmes prescrits No-silo, Drotaverin, la colique hépatique est bien éliminée Trimedat, Buscopan, Duspatalin. Le soulagement d'une crise aiguë de douleur aidera Riabal à normaliser le péristaltisme des intestins et à éliminer la dyskinésie des voies biliaires - Reglan ou dompéridone.

Vous devez prendre des médicaments pour les douleurs du foie après avoir consulté votre médecin. Celui-ci sélectionnera le schéma thérapeutique optimal en fonction de vos caractéristiques individuelles, de la gravité de l'affection, des éventuelles contre-indications et autres nuances. Si la drogue ne fait pas cesser la douleur aiguë, il est nécessaire d’appeler les soins médicaux d’urgence et de vous rendre à l’hôpital. Les hépatites virales ou bactériennes aiguës, les dommages toxiques au foie, les cholécystites aiguës ne sont traités qu'en milieu hospitalier. Dans d'autres cas, les pathologies du foie nécessitent un traitement long et régulier, une médication constante et le strict respect des recommandations du médecin.

Leviron duo, une préparation innovante pour la récupération du foie, reçoit de très bonnes critiques.

Régime alimentaire pour la douleur du foie

Pour les maladies du foie, un certain régime est nécessaire. Cela réduira la charge sur l'organe malade, normalisera la fonction hépatique, la sécrétion de bile et la digestion. Les protéines et les glucides constituent la base de l'alimentation dans ce cas, et la teneur en graisse doit être réduite au minimum. Pour les douleurs au foie, les nutritionnistes recommandent de construire un régime basé sur les produits suivants:

  • produits laitiers faibles en gras (kéfir, yaourt, fromage cottage, yaourt);
  • soupes de légumes, de céréales et de lait;
  • soupe de bortsch ou de chou (végétarienne);
  • viande diététique maigre (poulet, lapin, veau);
  • poisson faible en gras;
  • les pâtes;
  • céréales (sarrasin, orge, flocons d'avoine, millet);
  • omelettes à la vapeur;
  • salades de légumes à l'huile végétale;
  • fruits frais, légumes, légumes verts.

L'utilisation du pain blanc doit être limitée à 2 à 3 morceaux par jour. Il est préférable de ne pas l'utiliser frais, mais sous une forme dure légèrement séchée. Vous pouvez faire des croûtons à partir de pain blanc et les servir aux premiers plats. Tous les produits sont recommandés pour être cuits à la vapeur, bouillis ou cuits. Les aliments frits doivent être complètement exclus du régime alimentaire. Parmi les boissons, on trouve des tisanes vertes et à base de plantes, des gelées, des boissons aux fruits, des boissons aux fruits.

Produits interdits

Lors de violations du foie, les produits suivants sont interdits:

  • pâtisserie fraîche, pain, confiserie (en particulier avec de la crème);
  • bonbons, bonbons, chocolat;
  • bouillons de poisson et de viande concentrés;
  • viandes et poissons gras;
  • conserves, produits semi-finis;
  • viande fumée, saindoux, saucisses;
  • épices et assaisonnements chauds;
  • ail, radis;
  • les légumineuses;
  • toutes les boissons alcoolisées;
  • agrumes (citrons, oranges, pamplemousses);
  • thé noir fort et café;
  • œufs de poule (jaune).

Un tel régime devrait être un mode de vie. Le respect de ce régime complétera le traitement médicamenteux, aidera à rétablir la fonction hépatique et permettra une guérison complète.


Article Précédent

Foie humain

Articles Connexes Hépatite