Comment pouvez-vous contracter l'hépatite B?

Share Tweet Pin it

Laisser un commentaire

Une fois dans le corps, le virus de l'hépatite B provoque une forme grave de la maladie et rend dangereuse la survenue de complications. Quels types d'infection par l'hépatite B sont courants, tout le monde ne le sait pas. Qu'est-ce que l'hépatite? Examinons plus en détail quels signes indiquent le développement d'une pathologie dans le corps et que faire pour prévenir l'infection.

Informations générales

L'hépatite B est une maladie contagieuse transmise par le sang, la salive, le sperme et l'urine. Le résultat de l'infection est d'endommager les cellules du foie. Une complication indésirable de la pathologie est le développement d'une cirrhose du foie. L'évolution de la maladie est aiguë et chronique. L’hépatite est devenue un grave problème ces dernières années, au niveau du VIH, car le taux de mortalité par complications atteint un million de personnes par an.

Comment pouvez-vous être infecté?

La cause de l'infection est le virus de l'hépatite qui pénètre dans le sang. L'agent pathogène est assez fortement lié aux cellules du parenchyme. Entrer dans un environnement favorable, se développe intensément, endommageant l’organe, perturbant le fonctionnement du foie. Quels sont les modes de transmission de l'hépatite virale B?

Est-il possible d'être infecté au quotidien?

En raison du développement dramatique de la maladie parmi la population, le mode de transmission quotidien devient pertinent. Personne n'est à l'abri du fait que le porteur du virus de l'hépatite B apparaît dans la famille. Il est possible d'être infecté de manière domestique, mais cela se produit très rarement. Le choix du patient de choses individuelles, plats, produits d'hygiène personnelle et le respect des règles d'hygiène, empêche l'infection.

N'ayez pas peur de communiquer avec les membres de la famille infectés. Lorsque vous vous serrez la main, la maladie ne se transmet pas par les gouttelettes en suspension dans l'air. Le risque d'infection à la maison survient lors de rapports sexuels ou lors des premiers secours.

La coagulation du sang est une complication de l'hépatite B.

Le développement rapide de la maladie, son passage au stade d'insuffisance rénale, entraîne des complications importantes pour le patient et des difficultés pour les membres de la famille. Le résultat de la complication est un trouble de la coagulation. Pendant cette période, les saignements de nez deviennent plus fréquents. Par conséquent, il est important de prendre toutes les précautions lors de l'assistance.

L'hépatite B est-elle transmise sexuellement?

La transmission sexuelle de l'infection est considérée comme l'un des principaux modes d'infection. La probabilité de développer la maladie est de 30%, c'est un risque assez grand. L'infection se trouve dans le liquide séminal des hommes et dans les sécrétions des femmes. L'absence de symptômes aux premiers stades du développement de la pathologie complique le diagnostic en temps opportun. Par conséquent, les relations occasionnelles et les rapports sexuels non protégés ne peuvent être autorisés.

Comment l'enfant est-il transmis?

La transmission de l’hépatite à l’enfant par l’intermédiaire de la mère, ont décrit les médecins comme une méthode verticale de transmission de l’infection. Au cours de la période de développement prénatal, l'infection n'est pas transmise. Le risque de contracter l'hépatite chez un enfant survient pendant l'accouchement, en contact avec du sang. Lorsque l’infection par l’allaitement n’est pas transmise. Si la future mère est infectée, un processus chronique risque de se développer chez l'enfant. Par conséquent, un bébé est vacciné contre l'hépatite.

Mythes d'infection

Il existe de nombreux mythes sur la maladie. Vous ne devriez pas faire confiance complètement, nous allons essayer de les dissiper:

  1. Ne peut être guéri. Cette spéculation de base est sans fondement. La maladie infectieuse est traitée avec succès. Les médicaments modernes ne suppriment pas complètement le virus, mais réduisent l'activité. Lorsque vous reprenez des tests, le virus n'est pas détecté.
  2. Le sport de contact est contre-indiqué. L'hépatite virale n'est pas transmise par une poignée de main d'une personne infectée par le virus; l'interdiction est donc sans fondement. Certes, vous devez prendre en compte les sports dans lesquels la lutte «à bout de souffle». Dans ce cas, la menace existe.
  3. La communication avec le patient est dangereuse. Ceci est incorrect Les voies d'infection ne sont associées qu'au fluide biologique humain.
  4. Il est impossible de tomber malade d'une hépatite sans se droguer et avoir un seul partenaire sexuel. L'hypothèse la plus dangereuse. Étant donné que les voies de transmission sont associées au sang (ceci inclut les procédures médicales, les premiers secours), toute personne peut être infectée.
  5. La réinfection ne se produit pas. Dans l'hépatite virale, l'immunité n'est pas formée et les médicaments ne suppriment pas le virus. Par conséquent, il est possible non pas une maladie récurrente, mais une rechute de l'infection.
Retour à la table des matières

Symptômes indiquant une infection

La période d'incubation latente est une caractéristique de l'hépatite. Sa durée est de 2 à 6 mois. Les premiers signes indiquant la maladie apparaissent la 12ème semaine. Les analyses de sang en laboratoire détermineront la présence d'une infection dans le sang seulement 4 à 9 semaines après l'infection. Au cours de cette période, le virus se développe et se multiplie, et les symptômes de la maladie apparaissent et se développent.

Les signes au stade initial du développement de la maladie sont absents, mais la personne est contagieuse.

Premiers signes

Une caractéristique des signes précoces est considérée comme non spécifique. Ces signes sont souvent dus à d'autres maladies et c'est là que réside le danger. Ces symptômes ne font pas attention. Les signes non spécifiques comprennent:

Caractéristiques

Les symptômes d'infection dans le corps ressemblent aux signes du rhume:

  • la température augmente;
  • mal de tête;
  • myalgie musculaire.
Le virus de l'hépatite B se manifeste progressivement par des douleurs dans la région abdominale supérieure droite.

Progressivement, dans quelques jours, il apparaîtra:

  • douleur dans l'abdomen supérieur droit;
  • jaunisse;
  • urine foncée;
  • matières fécales allégées.

Les signes ci-dessus suggèrent que des changements pathologiques se produisent dans le corps, mais la véritable source du problème est déterminée par des tests de laboratoire. Le test sanguin montre des modifications typiques de la maladie: anticorps anti-virus, augmentation du pigment biliaire, augmentation de la transaminase hépatique. Après la manifestation de la jaunisse, l'expressivité des signes diminue et le bien-être du patient s'améliore.

Signes tardifs

Des symptômes tardifs commencent à apparaître en cas de complications. Et dépend de la gravité des dommages aux organes. En règle générale, nous parlons de signes d'insuffisance hépatique, qui s'accompagnent d'une intoxication du corps par des toxines. Si le traitement nécessaire n'est pas effectué à ce stade de la maladie, des lésions cérébrales et des troubles du système nerveux central sont possibles.

Diagnostic et traitement

Pour le diagnostic, le médecin recueille d’abord un historique et examine le patient. Ensuite, les principales méthodes de diagnostic sont affectées, confirmant ou infirmant le diagnostic:

  • Test sanguin:
    • déployé;
    • biochimique;
    • marqueurs d'hépatite.

    Le programme de traitement dépend directement du stade et de la gravité de la maladie. Le traitement est nécessairement complexe et comprend:

    • traitement médicamenteux;
    • aliments diététiques.
    L'eau aide à nettoyer le corps des toxines.

    Tout d'abord, le corps est nettoyé des toxines. Pour cela, vous devez boire de l'eau propre en grande quantité. Ensuite, le médecin assigne des médicaments antiviraux pour aider à tuer le virus, pour restaurer la fonctionnalité de l'organe. La forme aiguë disparaît souvent d'elle-même. Par conséquent, un traitement médicamenteux peut ne pas être prescrit. Dans la phase de transition du stade aigu au stade permanent, le médecin prescrit:

    • médicaments antiviraux (Adefovir, Lamivudin et autres);
    • les médicaments du groupe interféron qui ralentissent la fibrose du foie;
    • les médicaments qui régulent les défenses immunitaires du corps;
    • médicaments qui restaurent la fonction du foie (hépatoprotecteurs);
    • vitamines.

    Assurez-vous de diète alimentaire. La consommation d'aliments gras, frits, salés et épicés est limitée. Interdiction totale de l'alcool. La nourriture est soumise à un traitement à la vapeur et divisée en parties égales en 5-6 réceptions par jour. Une fois le traitement terminé, le patient est enregistré et tenu de subir un examen annuel afin de prévenir les récidives et de surveiller les complications éventuelles.

    Prévention des infections

    Prévenir l'infection par l'hépatite n'est pas difficile. La prévention est simple, nous ne pouvons pas négliger les moyens simples de prévenir la maladie:

    • hygiène personnelle;
    • mode de vie sain;
    • éviter le contact avec le fluide biologique humain;
    • contrôler le respect des conditions sanitaires.

    Mais la méthode de protection préventive la plus efficace est la vaccination. La vaccination contre l'hépatite est incluse dans le calendrier de vaccination obligatoire pour les enfants et est recommandée pour les adultes. La vaccination est obligatoire pour les personnes à risque: professionnels de la santé, membres de la famille de patients atteints d'hépatite prolongée. Peut nécessiter une nouvelle vaccination.

    L'hépatite B est-elle contagieuse dans la vie quotidienne et comment se transmet-elle?

    La triste statistique des décès (plus de 600 000 personnes par an dans le monde) associées à de telles complications de l'hépatite virale B (GV), telles que la cirrhose du foie et le carcinome hépatocellulaire, oblige à attribuer cette maladie à la catégorie des problèmes de santé mondiaux.

    Depuis 1982, la vaccination contre le VHB est utilisée pour prévenir l’infection par le VHB. Cependant, un grand nombre de personnes restent non vaccinées, ce qui amène à réfléchir à la manière dont l'hépatite B se transmet au quotidien. Les personnes infectées par le VHB devraient-elles être isolées socialement?

    À quel point l'hépatite B est-elle contagieuse?

    Le fait que les maladies infectieuses soient considérées comme 50 à 100 fois plus infectieuses que le virus de l'immunodéficience humaine (VIH) atteste de la nature infectieuse du virus VHB. Le virus est transmis non seulement par le sang, mais également par les liquides du porteur de l'infection - sperme, sécrétions vaginales, salive.

    Pour comprendre si l'hépatite B est contagieuse dans la vie de tous les jours, rappelons les principales caractéristiques du virus.

    1. Le virus HBV est extrêmement tenace - en dehors du corps humain, il reste viable pendant une semaine ou plus.
    2. Le virus résiste aux températures élevées et basses.
    3. Même si un petit grain de sang séché reste sur les ciseaux à ongles et est en contact avec une microfissure de la peau, une infection peut survenir.

    Puis-je contracter l'hépatite B au quotidien?

    Compte tenu de la capacité de survie du virus et de la manière dont l'hépatite B est transmise au quotidien, on peut supposer qu'il n'est pas dangereux de communiquer avec une personne infectée. En partie, c'est.

    Les conversations, les poignées de main, les câlins et les baisers amicaux ne sont pas dangereux en termes d'infection, car les gouttelettes aéroportées HBV ne se propagent pas.

    Mais, si la même salive ou les mêmes expectorations aboutissent dans les voies respiratoires, dans une plaie ou une fissure sur la peau d'une personne non vaccinée, le risque d'infection augmente, même si elle est négligeable.

    Le Forum sur l’hépatite a décrit un cas où un enfant infecté par un virus mordait le sang de son bébé dans la cour de récréation. Il convient de rappeler que si le bébé était vacciné contre le VHB en temps voulu, vous ne devriez pas avoir peur de l’infection.

    Comment l'hépatite B est-elle transmise à la maison?

    Ainsi, la probabilité d'infection par les HB viraux dans la vie quotidienne, bien que faible, existe toujours. La question de savoir s'il est possible de contracter l'hépatite B dans la vie de tous les jours ne fait aucun doute, il ne reste plus qu'à déterminer quelles sont les voies de transmission de l'hépatite B les plus courantes. Considérez comment l’hépatite B se transmet au quotidien en fonction des situations les plus fréquemment observées.

    1. Le virus VHB est souvent transmis à un nourrisson par une mère qui allaite si le dernier a des plaies ou des fissures dans les mamelons.
    2. Les enfants du groupe d'âge le plus jeune (jusqu'à 5 ans) peuvent être infectés par leurs pairs porteurs d'une infection virale à la suite de jeux articulaires actifs.
    3. Les adolescents peuvent être infectés en utilisant des articles d'hygiène personnelle courants (tels que des brosses à dents) lors de voyages de camping, de camps de vacances, etc.
    4. Les jeunes risquent de contracter l'hépatite B à la suite de rapports sexuels non protégés avec des porteurs d'infection, en particulier s'ils changent fréquemment de partenaire.
    5. L'utilisation d'articles d'hygiène personnelle courants (rasoirs, ciseaux à ongles, etc.) augmente également le risque de contracter le VHB viral.

    Il existe d'autres exemples de transmission de l'hépatite B dans la vie quotidienne, mais ils se ressemblent tous: le non-respect des précautions de base lors des contacts quotidiens et sexuels.

    Infection par le virus de l'hépatite B

    Qui contracte l'hépatite B plus souvent?

    L'hépatite B est plus fréquente chez l'adulte (l'incidence maximale est observée dans les groupes d'âge de 20 à 49 ans).
    La réduction de l'incidence chez les enfants et les adolescents des pays développés a été réalisée grâce à la vaccination régulière.

    Dans les pays en développement d'Afrique et d'Asie, la majorité des personnes atteintes d'hépatite B sont infectées pendant leur enfance. Parallèlement, jusqu'à 10% de la population totale peut être infectée par le virus de l'hépatite B.
    Dans ces régions, le cancer du foie résultant de l'hépatite B est l'une des principales causes de mortalité par cancer. Meurt jusqu'à 25% des cas dans l'enfance.

    Où puis-je contracter l'hépatite B?

    Aux endroits où les consommateurs de drogues injectables consomment, dans les salons de perçage et de tatouage, les salons de coiffure (manucure, pédicure).

    Malheureusement, l’infection par le virus de l’hépatite B se produit également dans les hôpitaux.

    Si nous parlons de géographie, la prévalence la plus élevée de l'hépatite B et des porteurs dans les pays de l'Asie du Sud-Est, le bassin du Pacifique, l'Amérique du Sud (Amazonie), l'Afrique centrale et l'Afrique du Sud, les pays du Moyen-Orient.
    Parmi les pays proches de nous, les porteurs d'HBsAg sont plus nombreux (8% de la population et plus) dans les républiques d'Asie centrale, du Caucase et de Moldavie, selon l'OMS.
    Moins de porteurs et malades en Amérique du Nord, dans les états de l'Europe du Nord et de l'Ouest.

    Comment se passe la transmission de l'infection?

    Le transfert du virus est effectué avec du sang ou d'autres liquides corporels d'une personne malade qui pénètre directement dans le sang d'une personne infectée.

    Cela se produit lors du partage d’objets coupants (ensemble de manucure, appareils de rasage), d’une seringue unique pour l’injection de drogues, lors de perçage, de tatouage avec des outils mal traités, lors de manipulations médicales, sexuellement et d’une mère infectée à son passage. à travers le canal de naissance.

    La transfusion de sang contenant le virus de l’hépatite B (par exemple, prélevé chez le donneur du patient) provoquera également une infection.

    La transmission sexuelle de l'hépatite B est-elle possible?

    Oui c'est possible. Si l'un des partenaires sexuels est porteur de l'infection, la probabilité de transmission du virus de l'hépatite B à un autre partenaire est d'environ 30%.

    Plus de risques de contracter l'infection si une personne a plusieurs partenaires sexuels ou un partenaire qui a plusieurs partenaires sexuels.
    En règle générale, dès l'apparition d'une personne, il est impossible de dire s'il est atteint d'hépatite B et s'il est possible de l'infecter.

    On pense que l'hépatite B est la seule infection transmissible sexuellement pouvant être vaccinée.

    Est-il possible d'infecter un enfant de ses parents?

    Si la mère est atteinte du virus de l'hépatite B, un enfant infecté peut être né. L'infection se produit pendant l'accouchement ou la violation de l'intégrité du placenta pendant la grossesse (amniocentèse, par exemple).

    Les statistiques indiquent un risque élevé de développer l'hépatite B chronique et ses conséquences néfastes chez les enfants nés d'une mère infectée.
    Par conséquent, presque immédiatement après la naissance, tous ces enfants sont vaccinés contre l'hépatite B.

    Le virus est présent dans le lait maternel, mais il n'y a aucun risque d'infection pour le bébé, l'allaitement est autorisé.

    Une infection par l'hépatite B est-elle possible chez des contacts normaux du ménage?

    Le virus de l'hépatite B se trouve dans la salive, les larmes, l'urine et les selles des personnes infectées. Si vous les obtenez sur la peau et les muqueuses endommagées d'une autre personne, il existe un risque d'infection, mais il est très petit. Une telle transmission du virus est possible dans la vie quotidienne, plus souvent chez les enfants.

    On pense que le virus ne pénètre pas à travers des phanères externes intacts (peau, muqueuses). Cela signifie que l'hépatite B n'est pas transmise par contact avec le ménage, ni avec de la nourriture, lors d'une conversation, etc. d.

    Par conséquent, l'hépatite B n'est pas dangereuse pour les personnes malades.
    Il ne devrait pas être en isolement social.

    Qui est à risque de contracter l'hépatite B?

    Selon le CDC, le groupe à risque pour l'hépatite B comprend:

    • Personnes avec plusieurs partenaires sexuels ou avec une infection transmissible sexuellement préalablement diagnostiquée
    • Hommes pratiquant le contact homosexuel
    • Partenaires sexuels de personnes infectées
    • Utilisateurs de drogues injectables
    • Membres de la famille (ménages) d'un patient atteint d'hépatite B chronique
    • Bébés nés de mères infectées
    • Agents de santé
    • Patients sous hémodialyse (appareil rénal artificiel) ou recevant de fréquentes transfusions sanguines

    Comment savoir si une personne en particulier risque de contracter l'hépatite B?

    Il est nécessaire de passer un test sanguin pour détecter la présence de l'antigène du virus HBsAg et de ses anticorps (anti-HBs). Avec un résultat négatif des deux tests, le risque d'infection est élevé, la vaccination est indiquée.

    La présence d'HBsAg indique une infection, puis un examen plus approfondi est nécessaire. Les porteurs d'HBsAg eux-mêmes constituent une menace potentielle pour les autres. Vacciné dans ce cas est trop tard, vous devez aller chez le médecin.

    Si les anticorps anti-HBs sont détectés avec un titre élevé en l'absence d'HBsAg, la vaccination n'est pas nécessaire. Vous êtes déjà protégé.

    Quels tests montrent s'il y a eu contact avec le virus, quelle que soit la maladie?

    Ceux qui ont été malades ont en commun des anti-HBs et des anti-HBc, et l'HBsAg est toujours détecté chez les personnes infectées.

    Puis-je contracter l'hépatite B sans tomber malade?

    Une garantie de protection à 100% concerne uniquement les personnes vaccinées et ayant déjà contracté l'hépatite B. Dans tous les autres cas, le développement de l'hépatite est inévitable lorsqu'il est infecté par le virus de l'hépatite B.

    Des immunoglobulines spéciales contre l'hépatite B sont administrées aux nouveau-nés de mères infectées et assurent une protection contre le développement de l'hépatite B dans 85 à 95% des cas, moyennant une vaccination ultérieure.
    Une immunoglobuline peut être administrée à des adultes au risque d’une infection déjà survenue (par exemple avec des agents de santé), mais la vaccination est toujours nécessaire et donne un résultat plus fiable.

    Dans la plupart des cas, l’infection par le virus de l’hépatite B entraîne l’apparition de l’hépatite B aiguë. Moins souvent, chez les personnes immunodéprimées ou les enfants contaminés à l’accouchement, aucune hépatite aiguë n’est constatée et la maladie revêt le caractère d’une maladie primaire chronique de faible intensité.

    Est-il possible de réinfecter et de développer l'hépatite B?

    Si une personne se rétablit, comme le prouvent l'absence d'AgHBs et la présence d'anticorps anti-HBs dans le sérum sanguin, la réinfection est presque impossible.

    Que faire si la famille a un patient atteint d'hépatite B?

    Le risque d'infection des membres de la famille est faible avec le respect de l'hygiène personnelle.

    Le risque d'infection est plus élevé chez un conjoint en bonne santé; la vaccination est donc nécessaire.

    Les membres de la famille d'un patient atteint d'hépatite B chronique doivent être examinés et vaccinés contre l'hépatite B avec un vaccin approprié.

    Comment contracter l'hépatite C au quotidien

    Cette maladie infectieuse-inflammatoire est une lésion virale du tissu hépatique, entraînant une violation du bien-être fonctionnel du système hépatobiliaire et des conséquences telles que la cirrhose hépatique décompensée et le cancer de l'organe. Aujourd'hui, la question de savoir comment contracter l'hépatite virale C au quotidien est l'une des plus urgentes en médecine. Cette pertinence est due au taux élevé de propagation de la maladie chez des personnes de différents âges. En dépit du fait que la très grande majorité des cas surviennent lors de l’infection de personnes dans des établissements médicaux, l’infection dans la vie quotidienne est un scénario absolument réaliste.

    Caractéristiques de la maladie

    Avant de se familiariser avec les principaux mécanismes et méthodes de transmission domestique du pathogène viral de l’hépatite C, il est recommandé à chacun, quel que soit son âge, de prendre en compte les caractéristiques de cette maladie grave. Les points les plus importants concernant l'hépatite C comprennent:

    • Le risque d'infection du corps par le virus de l'hépatite C dépend de l'état des forces de protection du corps humain. Plus le niveau d'immunité est faible, plus le risque d'agents pathogènes viraux et le développement d'un processus infectieux-inflammatoire dans le foie sont élevés;
    • Le nombre maximum d'agents pathogènes de cette maladie est situé dans la circulation systémique humaine. Une quantité moins dangereuse de virus se trouve dans les liquides biologiques tels que la salive, le liquide séminal et les sécrétions vaginales. C'est pourquoi, l'entrée de particules de sang infecté dans la circulation systémique d'une personne en bonne santé menace le développement de la maladie dans 95% des cas. Au contact d’autres liquides organiques, ce risque est considérablement réduit;
    • Servir la cause de l'infection avec cette maladie peut non seulement entrer en contact avec une personne souffrant d'hépatite C, mais aussi avec un porteur du virus;
    • Plus de 180 millions de personnes sur la planète souffrent de cette pathologie. Chaque année, ce chiffre augmente de plusieurs millions. Récemment, cette maladie a cessé d'être attribuée aux pathologies répandues dans les pays du tiers monde. Ces statistiques sont en grande partie dues au fait que les personnes ne disposent pas d'informations suffisantes sur le fait de savoir si l'hépatite est transmise ou non.
    • Toute personne ayant eu un seul contact avec le sang d'une personne malade ou infectée est exposée au risque d'intrusion d'agents pathogènes viraux.

    Modes d'infection au quotidien

    Outre les instruments médicaux et les fournitures dentaires non stériles, chaque personne, quel que soit son sexe et son groupe d'âge, risque de contracter cette maladie grave. L'hépatite C au quotidien est transmise dans de tels cas:

    • Sous réserve de l'utilisation d'articles d'hygiène étrangers. Ces articles comprennent les brosses à dents, les rasoirs, les outils pour les ongles et même les serviettes;
    • Lors de la visite de salons de piercing et de tatouage. Une infection humaine avec une pathologie virale est possible lorsque du matériel mal traité est utilisé pour effectuer des interventions esthétiques.
    • Dans le cas de l'utilisation d'une seringue médicale non stérile pour effectuer des injections intramusculaires et intraveineuses. Cette variante de l'infection est particulièrement vulnérable aux segments de la population socialement désorientés, parmi lesquels figurent les toxicomanes par injection.

    Une catégorie particulière de risque dans la transmission par le biais du ménage comprend les femmes allaitantes infectées par les agents responsables de l'hépatite virale C. Si un enfant né d'une telle mère n'a pas été infecté pendant le travail, son infection peut survenir pendant l'allaitement. Cette infection n’est possible que si la femme qui allaite a des fissures dans la région du mamelon.

    Un nombre considérable de personnes s'intéressent à la question de savoir s'il est possible de contracter une pathologie avec une intimité intime. Le risque qu'un virus pénètre dans le corps d'une personne en bonne santé par un contact sexuel non protégé ne dépasse pas 10%. Malgré cela, les experts médicaux recommandent de suivre les règles de la santé sexuelle et d’utiliser également des contraceptifs barrières (préservatifs).

    Une autre option pour l'infection peut être l'utilisation de services de cosmétologie mini-invasive et invasive, ainsi que l'utilisation de techniques de médecine alternative. En pratique médicale, il existe souvent des cas d’infection par cette pathologie lorsqu’on effectue les soi-disant injections de beauté, ainsi que lors d’une acupuncture aussi populaire. De telles situations sont dues à l'utilisation réutilisable d'aiguilles cosmétiques et médicales qui n'ont pas été correctement antiseptiques.

    Un mécanisme moins probable de transmission d'agents pathogènes viraux de l'hépatite est un baiser et une poignée de main. L'infection lors d'un baiser n'est possible que si l'un des partenaires a des lésions graves de la muqueuse buccale. Dans ce cas, même une quantité minime d'agents viraux peut conduire au développement d'un processus inflammatoire infectieux dans le corps. Le scénario le moins probable d'infection par une poignée de main n'est réel que si les deux personnes ont des lésions de la plaie dans la région de la paume.

    Augmente considérablement le risque de tomber malade en cas de bagarre, suivi de contact avec les éléments sanguins d'un malade ou d'un porteur.

    L'hépatite virale C ne peut pas être transmise par des gouttelettes aéroportées, des éternuements ou de la toux. L'utilisation de coutellerie commune et les morsures de divers insectes n'entraînent pas non plus la pénétration d'agents infectieux dans le corps humain. S'il y a une personne dans la famille qui est malade ou infectée par cette maladie grave, il est recommandé d'identifier certaines caractéristiques d'hygiène qui se trouveront au même endroit. Il est très important d'empêcher les jeunes enfants d'entrer en contact avec des objets infectés tels qu'une brosse à dents et un rasoir.

    Prévention

    Aujourd'hui, dans la pratique médicale, il n'existe pas de médecine préventive efficace pouvant protéger efficacement le corps humain du développement de l'hépatite virale C. Cependant, les experts en pharmacologie et en génie génétique continuent de mener plusieurs études susceptibles de rapprocher la création d'un vaccin antiviral efficace et sûr. Les méthodes non spécifiques de prévention de cette maladie comprennent les activités suivantes:

    • Refus de consommation de stupéfiants;
    • Utilisation de seringues médicales jetables pour les injections intramusculaires et intraveineuses;
    • Refus d'utiliser d'autres articles d'hygiène personnelle, notamment des brosses à dents, des rasoirs et des accessoires de manucure;
    • Visiter des cliniques dentaires avec une réputation positive établie. En particulier, il s’agit du fait que l’institution médicale adhère aux règles nécessaires pour l’asepsie et l’antisepsie;
    • L'utilisation de contraceptifs de barrière pour établir une intimité avec un nouveau partenaire sexuel;
    • Si nécessaire le contact avec le sang d'un inconnu, il est recommandé d'utiliser des gants en latex stériles à usage unique;
    • Refus de visiter les salons de piercing et de tatouage à la réputation douteuse;
    • Si la famille vit avec une personne infectée, les autres membres de la famille doivent observer des mesures de sécurité individuelles afin d’éviter tout contact avec le sang de la personne infectée.

    Le respect de mesures aussi simples aidera à protéger le corps autant que possible de l’infiltration d’agents pathogènes causant des lésions infectieuses et inflammatoires au tissu hépatique. Bien que l'hépatite virale C puisse être traitée, tout le monde doit prendre soin de prévenir l'infection en temps voulu.

    Comment traiter une personne infectée

    S'il n'est pas possible d'éviter l'infection par l'hépatite virale C, la personne doit immédiatement se soumettre à des méthodes de recherche supplémentaires telles que la détermination des marqueurs de l'hépatite C, l'examen échographique des organes de la cavité abdominale, la biopsie du foie et le génotypage. Si le diagnostic clinique est confirmé, le patient reçoit le traitement approprié. Le traitement médicamenteux de l’hépatite C virale et aiguë implique l’adhésion à un régime alimentaire particulier.

    Les personnes ayant un diagnostic similaire sont invitées à se conformer au tableau 5, qui implique l'exclusion des aliments frits et gras du régime. En outre, le régime alimentaire exclut les viandes fumées, les aliments épicés, les boissons alcoolisées, ainsi que les composants contenant une grande quantité de fibres végétales. Si le patient est dans la période aiguë de la maladie, il est strictement interdit d'utiliser des protéines animales. Par conséquent, excluez le poisson, la viande, ainsi que les œufs de poule et de caille.

    Le traitement de la forme aiguë de l'hépatite virale C est effectué avec l'utilisation de médicaments non spécifiques. Ces outils incluent:

    • Médicaments contenant du lactulose. Ces médicaments comprennent Normaze et Duphalac
    • Injection goutte à goutte de solution de glucose, de solutions salines et de réosorbilact. Le traitement par perfusion a pour but d’éliminer les produits de décomposition toxiques apparus dans le contexte d’un processus inflammatoire massif dans les tissus du foie.
    • Enterosorbents qui aident à éliminer les résidus toxiques. Le charbon actif blanc, Atoxil ou Smecta est le plus couramment utilisé.
    • Préparations du groupe des inhibiteurs de protéase. Les représentants les plus en vue de ce groupe sont Gordox, Kontrykal et Kontriven.
    • Inhibiteurs de la pompe à protons et inhibiteurs d'histamine H2 (ranitidine, Omez, Nolpaz, Famotidine)
    • Médicaments contenant un ensemble d’acides aminés essentiels. Ces moyens comprennent Gepa-Mertz et Glutargin.

    Si une personne a développé une forme chronique de la maladie, il est nécessaire de commencer le traitement médicamenteux uniquement après que le génotype du virus a été établi. La ribavirine et les interférons sont utilisés comme médicaments de choix pour traiter cette maladie.

    L'interféron est une protéine spécifique produite dans le corps humain en réponse à la pénétration de pathogènes dans la circulation systémique. Dans le traitement de l'hépatite virale chronique C, on utilise un analogue synthétique de ce composant structural dont l'action est basée sur l'activation des mécanismes internes d'inhibition de l'activité vitale des virus.

    C'est important! Malgré son efficacité, l’analogue artificiel de l’interféron humain présente toute une liste de réactions indésirables, il est donc recommandé de ne pas laisser ces patients hors du contrôle médical. De plus, une surveillance régulière des paramètres de laboratoire est nécessaire.

    La nomination de la ribavirine est réalisée uniquement en association avec des interférons. Si une personne souffre d'une maladie causée par un génotype du virus, son traitement est complété par un inhibiteur de protéase tel que Gordox ou Contrycal. Le médecin décide lequel de ces médicaments est nécessaire.

    Le traitement médicamenteux mentionné ne peut être effectué dans de tels cas:

    • En présence de maladies de la glande thyroïde;
    • Les personnes après la transplantation de tout organe;
    • Les femmes dans la période de porter un enfant;
    • Avec la forme décompensée du diabète;
    • En cas de bronchite obstructive aiguë;
    • Dans l'hypertension sévère ou l'ischémie myocardique;
    • Les petits enfants, dont l'âge ne dépasse pas 3 ans;
    • Avec insuffisance cardiaque décompensée;
    • Les personnes diagnostiquées avec des maladies auto-immunes.

    Au cours de la pharmacothérapie, une liste de méthodes de diagnostic de contrôle est prescrite à une personne. Ces méthodes incluent:

    • Tests hépatiques;
    • Test sanguin clinique général visant à évaluer le nombre de réticulocytes et de plaquettes;
    • Détermination de l'ARN de l'hépatite par PCR;
    • Évaluation du degré de charge virale;
    • Taux d'hormones thyroïdiennes;
    • Coagulogramme.

    L’ensemble des résultats des méthodes de recherche énumérées permet d’évaluer l’efficacité de la pharmacothérapie et, le cas échéant, de procéder aux ajustements appropriés.

    Prévisions

    Les progrès modernes en médecine et en pharmacologie permettent de traiter avec succès les patients avec ce diagnostic. Avec un traitement médical rapide, la probabilité de guérison complète est d'au moins 70%. Les deuxième et troisième génotypes de l'agent pathogène sont les plus sensibles au traitement en cours. L'efficacité du traitement dépend de ces facteurs:

    • Paul Au cours des recherches scientifiques, il a été prouvé que le corps de la femme est beaucoup plus facile à gérer face à l’infection pénétrée;
    • L'âge de la personne infectée. Plus le patient est jeune, plus il sera facile de faire face à la maladie développée;
    • Poids du corps La présence de surpoids est un obstacle à la guérison de cette maladie.
    • Le degré de charge virale sur le corps;
    • La présence de modifications structurelles minimes dans le tissu hépatique, obtenues lors de l'examen histologique de spécimens de biopsie.

    Le critère de récupération complète dans ce cas est une analyse négative pour la détection de l'ARN du pathogène viral.

    Les personnes souffrant de cette maladie infectieuse, ainsi que les porteurs du virus, ont l'interdiction formelle d'agir en tant que donneurs d'organes, de sang, de plasma et de liquide séminal. Il est recommandé à ces patients de suivre les règles de la santé sexuelle, qui incluent l’utilisation de contraceptifs barrières (préservatifs). Ces activités éviteront la propagation de maladies infectieuses parmi les populations en bonne santé. Si les dommages à la surface de la peau sont minimes, il est recommandé de s’abstenir de visiter la piscine. Il est important de se rappeler que tout dommage à la peau ou aux muqueuses constitue la porte d'entrée de diverses infections, y compris l'hépatite virale C.

    Si les recommandations prophylactiques sont suivies, une personne ne court pas de risque particulier d’infection par une pathologie infectieuse aussi grave.

    Comment l'hépatite B se transmet et se développe

    L'hépatite virale B est une maladie inflammatoire du foie causée par un virus. Par conséquent, il est presque vital de savoir comment l'hépatite B est transmise.

    Le virus de l'hépatite B est un virus à ADN qui, lorsqu'il pénètre dans l'organisme, provoque le développement d'un processus infectieux, il est le seul facteur responsable de l'étiologie de l'hépatite B.

    L'hépatite virale B est une maladie mortelle, c'est un problème de santé publique mondial. Cette maladie peut être aiguë et chronique, augmentant le risque de décès par cirrhose du foie et cancer primitif du foie (carcinome hépatocellulaire).

    Dans le monde, environ 2 milliards de personnes ont été infectées par le virus de l'hépatite B, environ 360 millions de personnes dans le monde sont atteintes d'hépatite B chronique et plus de 780 000 personnes meurent chaque année de cette maladie. Surtout la prévalence de la maladie en Asie et en Afrique.

    Comment pouvez-vous contracter l'hépatite B?

    Le virus de l'hépatite B a une très forte virulence: un millier de millilitres (0,0001 ml) suffit pour l'infection.

    À cet égard, vous devez connaître les facteurs de transmission de ce virus extrêmement dangereux. Le virus de l'hépatite B est présent dans le sang et d'autres liquides organiques (salive, sécrétions vaginales, sperme, lait maternel, larmes, urine, sueur).

    Modes de transmission du virus:

    1. De mère en enfant - le moyen le plus courant de transmission du virus de l'hépatite B dans le monde (en raison de la prévalence élevée de la maladie dans les pays sous-développés d'Asie et d'Afrique). Le virus peut être transmis directement lors de l'accouchement. Avec une telle transmission de l'hépatite B, le chemin s'appelle "vertical".
    2. Par le biais du sang infecté - une quantité négligeable de sang est nécessaire pour que le virus pénètre dans la circulation sanguine au contact d’une plaie ou d’une coupure du corps humain, commence à se multiplier et provoque un processus infectieux.

    Par exemple, un virus peut être transmis dans les cas suivants:

    1. Le partage d’aiguilles, de seringues ou de tout autre outil servant à l’injection de drogues diverses, y compris des drogues.
    2. Transfusion de composants sanguins provenant d'un donneur infecté.
    3. De piqûres ou de coupures en cas d'accident (injection accidentelle avec une aiguille d'une seringue dans la rue; ceci est également vrai pour les agents de santé - lésions cutanées accidentelles avec divers instruments ayant été en contact avec le sang du patient - aiguilles, scalpel);
    4. Transmission sexuelle - Environ 30% des partenaires sexuels de patients infectés peuvent contracter l'hépatite B lorsqu'ils ont des relations sexuelles sans préservatif (y compris oral).
    5. Il existe un faible risque de transmission du virus de l'hépatite B par le biais d'articles ménagers en contact avec du sang - par exemple, le virus peut être transmis par une brosse à dents, un outil de manucure ou un rasoir. Cela est particulièrement vrai lors de la visite de salons de beauté, où un tel instrument est mal ou pas du tout désinfecté.
    6. L'hépatite B se transmet lorsque vous consultez un dentiste, un salon de tatouage ou un piercing et utilisez des instruments réutilisables non désinfectés.
    7. Les morsures de personnes infectées ou lorsque leur sang dans un saignement vient à vous sur la peau, sur laquelle il y a des égratignures, des plaies.

    En raison du fait que la quantité de virus dans la salive, les larmes, le lait maternel ne suffisent pas pour le développement d'un processus infectieux, la voie de transmission domestique du virus de l'hépatite B par le toucher ne décrit pas un baiser. L'allaitement est autorisé aux mères en présence de la maladie, le virus ne peut pas être transmis de cette manière.

    Comment se développe la maladie?

    Une fois entré dans le sang, quelle que soit la voie de transmission, le virus de l'hépatite B commence à se multiplier dans le corps humain. La période d’incubation (de l’infection virale à l’apparition des symptômes de la maladie) peut durer de 30 à 180 jours (une moyenne de 90 jours).

    Après qu'une infection puisse se produire, de tels états:

    1. Récupération complète (90 à 95% des adultes malades, en bonne santé auparavant).
    2. Hépatite fulminante (mortalité très élevée).
    3. Hépatite chronique.
    4. Infection virale.

    L'âge du patient est d'une grande importance pour le pronostic et l'évolution de la maladie:

    • chez les enfants de moins de 1 an, l'infection devient chronique dans 80 à 90% des cas;
    • chez les enfants âgés de 1 à 5 ans - dans 30 à 50% des cas, une variante chronique de la maladie se développe;
    • seuls 30 à 50% des adultes présentent des symptômes d'infection; seulement 2 à 5% de la maladie devient chronique.

    Hépatite B aiguë: caractéristiques

    Les symptômes de l'hépatite B aiguë apparaissent après cette période et comprennent une faiblesse générale, des nausées, des vomissements, une douleur sourde à l'abdomen et de la fièvre. Certains patients développent un jaunissement de la sclérotique et de la peau, l'urine s'assombrit - ceci est une conséquence d'une violation du métabolisme de la bilirubine. Environ 20% des patients signalent une douleur dans les cornes. Dans les analyses cliniques générales, les taux d'aminotransférases (ALT, AST) sont augmentés.

    En raison du fait que l’hépatite B virale aiguë se manifeste souvent de manière anicterique, de nombreux patients ne consultent pas leur médecin ou ne reçoivent pas un diagnostic correct.

    Dans 90 à 95% des cas, la présence de la forme aiguë ne nécessite pas de traitement spécifique. Il n’existe aucune preuve de l’efficacité des médicaments antiviraux ou des hépatoprotecteurs (Essentiale et similaires) au cours d’une évolution simple de la maladie.

    La guérison spontanée de l'infection se produit chez 95% des adultes en bonne santé avant l'infection.

    En cas d'hépatite fulminante (très maligne, fulminante), un traitement symptomatique de l'insuffisance hépatique est mis en œuvre. Dans de tels cas, la mortalité est réduite par une greffe de foie.

    Hépatite B chronique

    Le développement de l'hépatite virale chronique B - une issue défavorable de l'infection par cet agent pathogène. Avec une évolution bénigne de la maladie, les patients peuvent présenter un malaise général, des nausées, des vomissements, des douleurs abdominales, une diarrhée ou une constipation, des douleurs aux articulations. Aux stades ultérieurs, on observe des signes d'insuffisance hépatique - jaunisse, démangeaisons, urines foncées, perte de poids, saignement accru, augmentation de la taille du foie.

    La variante chronique de la maladie a une évolution progressive - la phase d'intégration (le virus est présent dans le corps humain, mais ne se multiplie pas) et la phase de réplication (le virus se reproduit activement).

    Le traitement est effectué uniquement par un médecin expérimenté, contrôlé par des méthodes de diagnostic en laboratoire et dépend de la phase (réplication ou intégration) de la maladie. Les médicaments antiviraux utilisés dans cette maladie sont très coûteux. Malheureusement, même l'efficacité de ce traitement est assez faible, le rétablissement complet ne se produit généralement pas, mais l'évolution de la maladie devient plus favorable.

    L'hépatite B chronique virale peut provoquer une cirrhose ou un cancer primitif (carcinome hépatocellulaire) du foie aux derniers stades.

    Prévention (directives de l'OMS)

    L'immunisation de la population avec un vaccin contre le virus de l'hépatite B constitue la base de la prévention de cette maladie.

    L'OMS recommande que tous les enfants soient vaccinés contre l'hépatite B immédiatement après la naissance, de préférence au cours des 24 premières heures de la vie.

    La vaccination consiste en 3 ou 4 injections selon le calendrier de vaccination. Efficacité - 95% des enfants développent une forte immunité au virus de l'hépatite B.

    Les enfants de moins de 18 ans qui n'ont pas été vaccinés immédiatement après la naissance devraient également être vaccinés contre cette maladie.

    Les groupes d'adultes suivants doivent être vaccinés:

    • patients qui subissent souvent des transfusions sanguines; patients sous traitement de substitution rénale («rein artificiel», hémodialyse); receveurs d'organes greffés;
    • prisonniers dans les prisons;
    • consommateurs de drogues injectables;
    • les personnes ayant des rapports sexuels avec des personnes atteintes d'hépatite virale B; travailleurs du sexe promiscuous;
    • les agents de santé - en particulier ceux qui sont en contact avec du sang;
    • voyageurs avant de s’installer dans des zones d’endémie (pays asiatiques ou africains).

    Grâce à la vaccination dans certains pays, il a été possible de réduire le taux d’infection et le développement de l’hépatite B chronique chez les enfants de 8-15% à 1%.

    Le rôle important joué par l’introduction d’un contrôle strict de la sécurité des produits sanguins, une enquête exhaustive auprès des donneurs.

    En outre, l’augmentation du niveau de développement et d’éducation de la société dans chaque pays contribue à réduire la fréquence des infections par le virus de l’hépatite B (par exemple, en raison de la diminution du nombre de consommateurs de drogues injectables, du fait du respect des principes de la sexualité sans risque).

    L'hépatite B est-elle contagieuse dans la vie quotidienne?

    Les maladies infectieuses ne sont pas rares dans nos vies. Ils peuvent être trouvés partout et à tout moment de l'année. L'hépatite B ne fait pas exception. Elle est causée par l’une des variétés du virus de l’hépatite humaine (contenant de l’ADN), présente des formes aiguës et chroniques et est transmise dans l’environnement domestique.

    L'hépatite virale B (VG B) peut entraîner une cirrhose du foie et un carcinome hépatocellulaire.

    La maladie, à l'origine d'agents pathogènes spécifiques, est le plus souvent transmise d'une personne malade à une personne en bonne santé. De telles maladies sont considérées comme infectieuses ou virulentes.

    Le virus de l'hépatite B est très résistant à divers facteurs physiques, ce qui explique la probabilité relativement élevée d'infection domestique par cette maladie. À la température ambiante, le virus reste actif pendant 3 à 6 mois. Les produits chimiques contenant du chlore ne le tuent qu'après 2 heures.

    Mécanismes et voies de transmission de la maladie

    En fonction de la nature exacte de la transmission de la maladie, les mécanismes et les modes de transmission sont identifiés. Ils peuvent être différents - transmission aérienne ou par contact avec le ménage, mécanisme de transmission fécale-orale, etc. Le mécanisme et la voie de transmission sont deux concepts fondamentalement différents qui ne doivent pas être confondus. Par exemple, le mécanisme féco-oral a plusieurs modes de transmission, tels que l'eau ou la nourriture.

    L'hépatite virale B est caractérisée par un mécanisme de transmission par hémo-contact. Autrement dit, le virus du foie pénètre dans le sang et se propage dans tout le corps, tombant dans tous les secrets biologiques: salive, lait maternel, sécrétions vaginales, etc.

    Il y a les voies d'infection suivantes:

    • transplacentaire;
    • intrapartum;
    • postnatal;
    • contact-ménage;
    • sexuelle;
    • une voie d'infection artificielle lorsque la maladie est transmise par la transfusion de sang et de ses composants.

    Conditions de vie

    Dans 90% des cas, l'HB B chez les adolescents et les adultes est sexuellement transmissible. Chez les enfants, il est transplacentaire (infection intra-utérine), intranatale (pendant le travail) et postnatal (pendant l'allaitement). Mais peu de gens savent qu'il est possible de contracter cette maladie au quotidien. Le risque d'infection domestique est faible, mais néanmoins il existe.

    L'une des situations les plus susceptibles d'infection des enfants est la prise en charge d'une mère infectée pour son bébé et son allaitement. Dans de tels cas, appliquez uniquement une alimentation artificielle.

    Une mère malade ne devrait pas embrasser son enfant, car sa salive contient un virus. Si une membrane muqueuse est endommagée dans la bouche ou s'il y a des dents atteintes de carie, le virus pénètre dans la muqueuse de l'enfant par la salive et une infection se produit.

    L'utilisation d'outils de perçage et de coupe est une autre situation pouvant mener à la propagation de l'hépatite virale B au quotidien. Une mauvaise manipulation entraîne souvent des coupures, entraînant une contamination du sang sur les muqueuses ou des plaies de la peau d'une personne en bonne santé, ce qui entraîne une infection.

    Les articles d’hygiène personnelle constituent un autre danger: brosses à dents, débarbouillettes, serviettes, etc. Dans ce cas, la situation est la même que pour les outils de découpage. Au cours des procédures d’hygiène, des lésions cutanées sont possibles et, bien que la plupart du temps, les coupures soient superficielles et presque imperceptibles, les particules de sang infecté sont stockées longtemps sur des articles d’hygiène. S'ils sont utilisés par une personne en bonne santé, le virus peut pénétrer dans la peau muqueuse ou endommagée, provoquant ainsi une infection.

    Prévention des infections

    La première prévention de l'hépatite virale B consiste à déterminer la source de l'infection, c'est-à-dire à identifier le malade. Pour ce faire, il est important de passer régulièrement un examen médical et de passer les tests nécessaires. Il existe maintenant des méthodes pour le diagnostic rapide de cette maladie.

    Il est important de respecter les mesures préventives et d’être extrêmement prudent lorsqu’il s’agit de personnes malades.

    Après avoir trouvé une personne infectée par l'hépatite dans l'appartement, il est nécessaire d'arrêter la transmission de la maladie. Pour ce faire, il suffit de fournir tous les articles d'hygiène individuels, une vaisselle séparée et des articles ménagers individuels. Tout cela contribuera à éviter la propagation de l'infection à d'autres personnes vivant avec une personne malade.

    Pour réduire le risque de sang sur diverses surfaces, il est nécessaire de respecter scrupuleusement toutes les mesures de sécurité lors de l'utilisation d'objets tranchants. Cependant, si une coupure ou une perforation est survenue, il est urgent d'arrêter le saignement et de traiter l'endroit où il s'est produit.

    Vous pouvez vous protéger de la transmission sexuelle en utilisant un préservatif. Il s’agit d’une mesure simple mais efficace qui ne permettra pas au virus de pénétrer à travers les muqueuses des organes génitaux.

    Actuellement, on accorde beaucoup d'attention à une telle mesure de prévention, comme la création artificielle de l'immunité de l'organisme contre le virus de l'hépatite B. Cela peut être réalisé par une vaccination active de la population, même pendant la petite enfance. Des études montrent que le risque d'infection chez une personne vaccinée est extrêmement faible, ce qui confère une protection très importante.

    Puis-je contracter l'hépatite au quotidien?

    Les agents infectieux présents dans l'environnement infectent activement un organe humain aussi important que le foie. Causé à la suite de cette maladie donne souvent des complications graves sous la forme d'une cirrhose du foie, le rétrécissement des voies biliaires. L'hépatite est une hépatite inflammatoire. En médecine, il en existe 4 types: de A à D. Le plus souvent, l'hépatite de type B se manifeste par des symptômes caractéristiques d'ictère - coloration jaunâtre de la peau, de la sclérotique et des muqueuses.

    Le sinistre virus, qui se propage dans tout le corps, affecte tout ce qui se trouve sur son passage - les vaisseaux, les composés, les organes, après quoi l'éruption hémorragique caractéristique se joint.

    Comment le virus est-il transmis?

    Voies du virus de l'hépatite B

    La principale cause de lésions inflammatoires du foie est une infection directe par le virus. Le virus de l'hépatite B est stable dans l'environnement extérieur pendant une longue période: la sécurité des particules virales dans les gouttes de sang laissées sur le rasoir, âgé de quatre jours, a été révélée.

    Vous pouvez éliminer le virus par un traitement spécial avec des désinfectants, ainsi que par une longue ébullition. Le virus a une taille extrêmement petite, mais un puissant enrobage protéique qui protège de manière fiable les informations génétiques du plus petit organisme. Une telle capside protéique est très difficile à éliminer, et seules les méthodes mentionnées ci-dessus aident à y faire face avec leur stricte observance.

    Le transfert du virus n'est possible qu'avec du sang ou avec certains autres liquides biologiques, car le virus vit et parasite en raison de l'environnement interne du corps.

    En conséquence, le virus peut être infecté des manières suivantes:

    1. Utilisation de plusieurs seringues jetables pour les toxicomanes. Les instruments médicaux doivent être éliminés immédiatement après utilisation. Les toxicomanes utilisent les seringues non seulement aux fins auxquelles ils sont destinés, mais également à diverses personnes qui peuvent non seulement contracter l'hépatite C, mais aussi de nombreuses autres maladies. Le mélange de fluides sur les sites d’injection et dans la cavité de la seringue entraîne l’échange de sang contenant de nombreux virus et bactéries.
    2. En cours de rapport sexuel non protégé. Les scientifiques ont déterminé la probabilité exacte de transmission du virus - environ 30%. Les fluides biologiques libérés par ce contact ne contiennent pas autant de particules virales que le sang. Par conséquent, la probabilité de contracter l'hépatite est réduite, mais elle persiste.
    3. De mère en enfant lors de la gestion de l'accouchement par des voies naturelles. Dans ce cas, il y a contact des membranes muqueuses et de la peau endommagées, ainsi que l'échange de sang, ce qui permet de transférer les particules virales à un bébé en bonne santé. Pendant la grossesse, le virus ne se transmet pas à l’enfant car la barrière placentaire empêche le mélange entre le sang de la mère et du fœtus, c’est un lieu d’échange de nutriments et d’oxygène pour les déchets et le dioxyde de carbone.
    4. Au quotidien, vous pouvez être infecté par un virus en visitant des salons de beauté et des ateliers de tatouage. La qualité des outils de traitement pour la manucure et la pédicure, divers outils cosmétiques pour les interventions sur la peau et les cheveux ne répond pas toujours aux normes. Il n'est pas toujours possible de remarquer immédiatement une personne atteinte d'hépatite et, malheureusement, les coiffeurs et les manucures ne traitent pas toujours soigneusement les outils. Dans le cas des microtraumatismes et des coupures, le virus peut persister longtemps en raison de son incroyable stabilité. Si pendant le traitement des blessures aux ongles et aux cheveux, le travail du maître tatoueur est une blessure continue de la peau, parfois une guérison à long terme et une inflammation. Une machine à tatouer profondément dans la peau obstrue le pigment, avec lequel l'hépatite peut également être transportée.

    Des précautions doivent être prises pour les cabinets dentaires, dont les instruments doivent également être traités en profondeur.

    Groupes à risque parmi les gens ordinaires

    La vaccination régulière a réduit l'incidence de l'hépatite chez les enfants et les adolescents. Le virus est devenu plus commun chez les personnes de vingt à cinquante ans. L'âge de la retraite est également un peu vulnérable à tous les types d'infection. Mais cette situation se développe dans les pays développés. En Afrique et en Asie, les enfants tombent malades aussi souvent que les adultes. Le cancer du foie provoqué par le foie est la principale cause de décès dans les pays à faible revenu.

    Cependant, des cas d'hépatite surviennent à certains intervalles.

    Sur cette base, on peut distinguer plusieurs groupes présentant un risque élevé d’infection par un virus:

    • Personnes, changeant constamment de partenaires sexuels, ne disposant pas d'informations sur l'état de santé de ces derniers. Cela inclut également les partenaires sexuels des personnes dont le diagnostic d'hépatite a été confirmé et qui sont déjà en cours d'examen et de traitement. Tous les membres de la famille sont également à risque. Au quotidien, ils peuvent utiliser la même brosse à dents ou le même rasoir, où un virus persistant a survécu dans des gouttelettes de sang.
    • Enfants de mères atteintes du virus. Ceux-ci incluent des bébés de tout âge, dont les mères ont contracté l'hépatite, ainsi que des enfants en développement fœtal. Le plus souvent, les femmes enceintes avec un tel diagnostic sont livrées artificiellement par césarienne.
    • Les hommes homosexuels, dont les contacts sont souvent associés à des microtraumatismes et à des blessures, lors de la transmission du virus.
    • Personnes toxicomanes qui utilisent des seringues non stériles dans leur pratique.
    • Les patients sous hémodialyse, ainsi que ceux qui sont forcés de subir des transfusions sanguines constantes.
    • Des personnes du secteur de la santé travaillant constamment avec les fluides corporels de diverses personnes qui ignorent parfois leur maladie. Dans de nombreux cas, un médecin risque sa vie en sauvant le patient par des interventions d'urgence, des interventions chirurgicales et d'autres situations imprévues où l'hépatite peut être contractée par le contact de la peau et des muqueuses à la suite d'un échange de sang.

    Les liquides biologiques tels que les larmes, la salive, le lait maternel ne contiennent pas assez de particules virales pour que la maladie se produise. La contamination domestique par le fait d'embrasser et d'embrasser, d'éternuer et de tousser est impossible dans ce cas. L'allaitement des bébés de mères souffrant d'hépatite et traités avec des médicaments qui ne pénètrent pas dans le lait est également autorisé. À propos, les insectes de toutes les régions ne sont pas porteurs d'un virus dangereux.

    Prévention des maladies

    La principale mesure préventive contre l'hépatite B est la vaccination de la population. Selon les recommandations de l'OMS, tous les bébés sont vaccinés dans les 24 heures suivant leur naissance. Les vaccinations répétées sont effectuées 3 fois de plus en fonction du calendrier, ce qui aide l'enfant à développer une forte immunité à la période de croissance. Vous pouvez prendre racine après 18 ans en l'absence de telles opportunités auparavant.

    Les vaccinations obligatoires sont soumises à:

    • patients ayant besoin de transfusions fréquentes de sang et de ses composants; patients subissant un appareil de rein artificiel et une hémodialyse; les receveurs qui ont besoin d'une transplantation d'organe;
    • personnes condamnées à la prison;
    • toxicomanes ayant reçu une dose par injection;
    • les personnes qui ont des relations sexuelles imprudentes, y compris avec des porteurs potentiels de l'hépatite virale B;
    • les employés d'établissements médicaux en contact direct avec le sang;
    • personnes voyageant pour affaires et se rendant en Afrique et en Asie.

    Vous pouvez recourir à des méthodes simples de protection contre le virus.

    Une vigilance étroite permettra d'éviter les situations où la maladie est transmise:

    • Il convient de s'abstenir de relations sexuelles occasionnelles avec des personnes dont l'état de santé est douteux.
    • Exercice de tatouage et de perçage dans les salons où vous pouvez vérifier les normes sanitaires. Il en va de même pour les cabinets dentaires et les cliniques.
    • Abandonner tous les types de toxicomanie (non seulement en relation avec la prévention de l'hépatite, mais aussi en prenant soin de leur propre santé)
    • Empêchez l'échange de brosses à dents, rasoirs et autres produits d'hygiène, même entre membres de votre famille.

    La médecine moderne a tout mis en œuvre pour prévenir les cas de transmission du virus de l'hépatite B. Il convient de veiller à la vaccination et à la diffusion des méthodes de prévention parmi la population de nombreux pays. Les recommandations générales et les propres principes d'hygiène et de comportement permettront de ne pas tomber sous le charme d'un virus dangereux et de ne pas effectuer de traitement coûteux, parfois sans résultat. Des directives claires aident à comprendre quand un virus est transmis et quand même une personne atteinte d'hépatite C n'est pas contagieuse.


Article Suivant

L'hépatite B

Articles Connexes Hépatite