Signes de maladie du foie

Share Tweet Pin it

Tous les corps sont importants à leur manière, mais il y a aussi ceux sans lesquels une personne ne peut tout simplement pas exister. Le foie appartient aux principaux "éléments" du corps, il remplit de nombreuses fonctions utiles. Compte tenu des fortes charges, cet organe souffre souvent de processus inflammatoires de gravité variable. Les symptômes de la maladie du foie dépendent du type de malaise et de son stade. Aujourd'hui, la cirrhose, l'hépatite, les lésions toxiques et la formation de calculs sont souvent diagnostiquées. Les signes de telles maladies sont différents. Si le foie fait mal, quels sont les symptômes de la personne?

Quels sont les symptômes de la maladie du foie?

Il existe des symptômes communs de maladie du foie:

  • sensations douloureuses et douloureuses sous les côtes, qui sont aggravées par l'effort physique, le fait de manger des aliments frits, épicés et gras;
  • nausée, vomissement;
  • perte importante d'appétit;
  • brûlures d'estomac sévères, éructations fréquentes;
  • état morose, faiblesse, baisse des performances.

Les premiers signes d'un foie malade

Les signes d'un foie malade chez une femme et un homme présentent certaines caractéristiques distinctives. En général, la maladie est la même chez les deux sexes. La symptomatologie est divisée en manifestations internes et externes d'inflammation hépatique. Signes internes:

  • douleur aiguë du côté droit sous les côtes;
  • dysfonctionnements dans la digestion;
  • une augmentation de la cavité abdominale;
  • des nausées;
  • perte de cheveux;
  • urine foncée;
  • l’apparition d’une sensation de lourdeur dans l’hypochondre droit, qui est précédée par l’absorption d’aliments frits, épicés et riches en calories.

Les symptômes externes du foie malade, visibles sur la photo, apparaissent sur la peau:

  • jaunisse: les muqueuses et la peau prennent une teinte jaunâtre et malsaine, qui est visible à l'œil nu;
  • éruption cutanée, démangeaisons;
  • psoriasis, eczéma: taches, à la surface rugueuse, qui apparaissent principalement sur la tête et le haut du torse.

Maladies du foie et leurs symptômes

Les affections hépatiques constituent une vaste liste de maladies dont les causes et les signes diffèrent. Dans cet article, les lésions d’un organe important seront considérées, se produisant plus souvent que d’autres maux. Parlons des symptômes de la maladie du foie avec hépatite, cirrhose, maladies toxiques, formation de calculs. Si des signes indiquant des problèmes hépatiques apparaissent, vous devez immédiatement consulter un médecin.

Cirrhose du foie chez l'homme et la femme

La cirrhose hépatique fait référence à des lésions étendues, à la suite desquelles des tissus sains s’atrophient, devenant progressivement cicatricielles. En raison de ce remplacement, des nœuds de différentes dimensions sont formés, ce qui modifie considérablement la structure de l'organe «filtrant». Les hommes tombent beaucoup plus souvent malades que les femmes. Quels sont les symptômes de la cirrhose du foie - cette question intéresse beaucoup. Ceux-ci comprennent:

  • les premiers signes de cirrhose du foie sont un jaunissement de la peau et des muqueuses, ainsi qu'une perte de poids rapide dans un contexte de perte d'appétit;
  • faiblesse grave, fatigue, somnolence;
  • l'apparition sur la peau d'étoiles des vaisseaux qui pâlissent lorsqu'on les presse;
  • prurit, pire la nuit;
  • couleur jaune foncé de l'urine;
  • ecchymoses fréquentes sur la peau;
  • douleur au foie en cas de cirrhose: des douleurs aiguës et fortes se font sentir sous les côtes du côté droit du corps;
  • les symptômes de la maladie du foie chez les femmes sont complétés par un dysfonctionnement du cycle menstruel, chez les hommes - l'impuissance.

Dommages toxiques

Le complexe de maladies associé aux effets néfastes de divers facteurs est un dommage toxique pour le foie. Les substances causant une intoxication peuvent être des drogues, des produits chimiques ménagers, des produits (par exemple des champignons), des radiations, etc. En raison de l’impact des facteurs ci-dessus, on observe des changements qui deviennent des catalyseurs de la perturbation du bon fonctionnement du foie et peuvent conduire à une défaillance. Les problèmes de foie de cette nature sont caractérisés par des symptômes combinés en syndromes. Types de syndromes d'intoxication hépatique:

  1. Cytolyse - échec de la perméabilité des parois des hépatocytes, les cellules du foie meurent après une exposition prolongée à des substances toxiques. Signes:
  • l'activité des enzymes AST, ALT, LDH augmente;
  • changer la quantité de vitamine B et de fer dans le sang.
  1. Pour le syndrome cholestatique est caractérisé par l'interruption de la réception de la bonne quantité de bile dans le système intestinal. Symptômes:
  • le foie est élargi;
  • irritation de la peau, démangeaisons;
  • assombrit l'urine, les masses fécales sont clarifiées;
  • peau jaune, yeux muqueux, salive;
  • aggravé le bien-être général.
  1. Symptômes du syndrome dyspeptique:
  • douleur dans l'abdomen, sous les côtes, près du pancréas, ballonnements;
  • nausée, vomissement;
  • diminution de l'appétit;
  • augmentation du volume du foie.
  1. La spécificité de l'insuffisance hépatocellulaire est la suivante:
  • l'apparition "d'étoiles" sur la peau;
  • rougeur du visage, des paumes ou des pieds;
  • jaunisse;
  • l'expansion des glandes salivaires;
  • chez les hommes, on observe une augmentation du tissu adipeux, une atrophie testiculaire, une altération de la fonction érectile et une augmentation des glandes mammaires;
  • points blancs sur les ongles;
  • ecchymose;
  • courbure des tendons sur les mains.
  1. Hepatargia est un stade grave d'insuffisance hépatique qui affecte le fonctionnement du système nerveux central et du cerveau. Hepatargia peut se manifester par:
  • une variété de troubles mentaux;
  • une odeur particulière et désagréable de la bouche;
  • le coma

Des pierres

L'apparition de pierres est considérée comme une conséquence des calculs biliaires. Les signes de ce type de maux ne se manifestent pas sur une longue période, allant jusqu'à 2-3 ans. Les symptômes d'une maladie du foie causée par la formation de calculs sont les suivants:

  • coliques hépatiques, apparaissant souvent lors du déplacement de calculs le long du trajet des capillaires de la vésicule biliaire ou de l’inflammation des conduits;
  • sensation de sécheresse dans la bouche;
  • des nausées;
  • selles perturbées (constipation);
  • urine foncée, les selles deviennent claires, dégagent une odeur aigre;
  • une patine jaunâtre apparaît sur la langue;
  • agitation, douleur dans la région du coeur, périodiquement des convulsions peuvent survenir.

L'hépatite

Hépatite de différents types - affections qui affectent principalement le foie humain, entraînant une inflammation du corps. Il existe trois groupes d'hépatite:

  • maladies virales: A, B, C, D, E, F;
  • hépatite toxique;
  • auto-immune.

Tous les signes courants de lésions hépatiques, quel que soit le type d'hépatite, sont classés en manifestations précoces et tardives de la maladie. En option, premiers symptômes de l'hépatite:

  • augmentation de la température;
  • douleur sous les côtes à droite;
  • l'apparition d'éruptions cutanées sur la peau;
  • diminution de l'appétit;
  • douleur et douleurs dans les articulations, faiblesse grave.

Signes ultérieurs d'inflammation du foie:

  • jaunisse;
  • un assombrissement clair de l'urine;
  • éclaircissement, parfois une décoloration complète des matières fécales;
  • nausée, vomissement;
  • démangeaisons

Quel genre de docteur contacter si votre foie fait mal

Si vous observez les symptômes ci-dessus associés à une maladie du foie, vous devez vous soumettre à un examen obligatoire effectué par des spécialistes. Nous devons demander l'aide d'un thérapeute, parler avec un gastro-entérologue et un chirurgien. Il vaut également la peine de rendre visite au spécialiste principal des maladies hépatiques - un hépatologue. Le thérapeute procède à un examen général et, si nécessaire, rédige des instructions pour les tests et les autres médecins.

Gastro-entérologue traite des maladies du tube digestif, le travail du système digestif. Il prescrit des mesures thérapeutiques pour la détection de la cirrhose et des abcès du foie, des hépatites B et C. L'hépatologue a une spécialisation étroite, est responsable du travail du foie et de la période de rééducation après la transplantation d'organe. Parfois, le thérapeute recommande une visite à un oncologue, qui peut déterminer le cancer du foie, la cirrhose au stade avancé.

Dans le cadre du traitement complexe des maladies du foie, l’hépatoprotecteur Esslial Forte peut être utilisé. Un complexe de phospholipides, dont la structure et les propriétés sont identiques à celles du tissu hépatique, se réduit à sa composition et leur teneur en acides gras essentiels les dépasse même. Les phospholipides hépatoprotecteurs sont incrustés dans les zones endommagées des gaines du foie, rétablissant ainsi leur intégrité et leur fonctionnalité. La préparation est hypoallergénique en raison de composants exclusivement naturels et de l'absence de colorants et d'additifs synthétiques.

Vidéo sur la cirrhose alcoolique

Le processus inflammatoire, souvent causé par une consommation excessive de boissons alcoolisées, nécessite un traitement obligatoire. La forme courante de la cirrhose peut avoir des conséquences graves, voire mortelles. Après avoir visionné la vidéo, vous pourrez en apprendre davantage sur l’ensemble des symptômes, les principales causes de la maladie, le diagnostic de la cirrhose et la façon de la traiter.

Les informations présentées dans l'article sont à titre informatif seulement. Les matériaux de l'article n'appellent pas d'auto-traitement. Seul un médecin qualifié peut diagnostiquer et conseiller un traitement en fonction des caractéristiques individuelles d'un patient particulier.

Maladies du foie: causes, types, symptômes et prévention

L'état de santé de la plus grande glande du corps humain - le foie - est la clé d'une vie remplie et d'une bonne humeur. Pas étonnant que les Français appellent ce corps "glande d'humeur". Malheureusement, actuellement, 30% de la population adulte mondiale souffre de maladies du foie. Les plus fréquents d'entre eux sont l'hépatose, l'hépatite, la fibrose et la cirrhose. Pourquoi ces maladies et d'autres surviennent-elles et comment peuvent-elles être détectées à temps? À propos de cela et pas seulement - cet article.

Causes de la maladie du foie

Avant de parler des causes de la maladie du foie, comprenons ce qui constitue cet organe.

Le foie est une grande glande digestive située dans la partie supérieure droite de la cavité abdominale sous le diaphragme. Il remplit un certain nombre de fonctions physiologiques:

métabolique (intervient dans le métabolisme de: protéines, lipides, glucides, hormones, vitamines, oligo-éléments);

sécrétoire (forme de la bile et la sécrète dans la lumière intestinale, les substances transformées par le foie sont sécrétées dans le sang);

désintoxication (transforme les composés toxiques en une forme sûre ou les détruit) et d’autres.

En raison de ses caractéristiques fonctionnelles et morphologiques, le foie est sujet à un grand nombre de maladies différentes. Selon les chercheurs, leurs raisons peuvent être divisées en quatre groupes principaux:

Virus et bactéries. Les maladies virales comprennent les hépatites de types A, B, C, D et autres. Ils provoquent des processus inflammatoires aigus et chroniques. L'hépatite passe dans 57% des cas à une cirrhose. Les causes des infections bactériennes sont généralement les échinocoques, les alvéocoques et les ascaris, ainsi que le leptospira, les agents responsables de la leptospirose. Les maladies se manifestent également sous une forme aiguë ou chronique et sous la forme d'une transformation kystique du foie.

Violation du métabolisme des graisses. Dans ce cas, la teneur en lipides (graisses) dans les cellules du foie augmente, ce qui augmente la taille du fer et lui empêche de fonctionner normalement. Cela conduit au développement de maladies telles que l'hépatose graisseuse (stéatose du foie) et par la suite à la cirrhose. Les violations du métabolisme des graisses dans le foie en Russie touchent environ 27% de la population.

L'abus d'alcool. Une consommation anormale systématique de boissons alcoolisées a un effet néfaste sur les cellules du foie, qui peut à la longue causer une cirrhose. Les chercheurs ont mis au point une dose quotidienne relativement sûre de boissons contenant de l'éthanol: moins de 30 ml de vodka (brandy, whisky), 150 ml de vin ou 250 ml de bière par jour pour femmes et 60 ml de vodka (brandy, whisky), 300 ml de vin ou 500 ml de bière par jour pour les hommes.

Médicaments toxiques de défaite. Se produit à la suite d'une consommation incontrôlée de médicaments, ce qui entraîne des modifications du tissu hépatique et une perturbation de son fonctionnement normal. Il existe une forme aiguë et chronique de lésions toxiques. Les maladies chroniques sont dues à l'ingestion constante de doses d'une substance toxique. Peut être asymptomatique pendant des années.

Dans un groupe séparé, il existe de nombreuses autres causes moins communes, à l'origine du processus de destruction des cellules du foie. Ceux-ci incluent: intoxication par les vapeurs de métaux lourds et de composés chimiques, stress, traumatismes abdominaux, prédisposition génétique.

Sous l'influence des facteurs ci-dessus, divers changements commencent dans le foie, ce qui conduit finalement à un dysfonctionnement de l'organe.

Principales maladies du foie humain

Toutes les maladies du foie peuvent être divisées en plusieurs types: viral (hépatites B, C, D), bactérien et parasitaire (tuberculose, abcès, alvéocoque, échinococcose, ascaridiose), hépatose (stéatose hépatique alcoolique et non alcoolique), tumeur (kyste, cancer), sarcome, carcinome), vasculaire (thrombose, hypertension), héréditaire (hypoplasie, hémochromatose, hépatite pigmentaire), traumatismes et autres.

Portons une attention particulière aux maladies les plus courantes et les plus dangereuses.

Hépatite virale

Maladies inflammatoires du foie d'origine différente. L'hépatite est divisée en groupes: A, B, C, D, E, F, G, X. L'hépatite A souffre de 28% de toutes les personnes atteintes de cette pathologie, l'hépatite B - 18%, l'hépatite C - 25%, l'hépatite sont mixtes. Tous les groupes sont caractérisés par cytolyse - destruction des cellules hépatiques. L'hépatite A, ou maladie de Botkin, se transmet principalement par de la nourriture et de l'eau contaminées, pour lesquelles on l'appelle aussi «maladie des mains non lavées». Elle se caractérise par une intoxication, une hypertrophie du foie et de la rate, des fonctions hépatiques anormales et parfois une jaunisse. Cette maladie a seulement une forme aiguë. L'hépatite B de la forme aiguë devient chronique si le virus est présent dans le corps pendant plus de 6 mois. L'hépatite virale chronique B est une maladie dangereuse pouvant entraîner des conséquences graves, voire mortelles. Il est transmis par le sang et d'autres liquides biologiques. L'hépatite C est la forme la plus grave de la maladie. Dans la plupart des cas, cela devient chronique. Environ 20% des patients atteints d'hépatite C chronique souffrent par la suite de cirrhose et de cancer du foie. Il n'y a pas de vaccin pour cette maladie. Les autres groupes d'hépatite sont beaucoup moins courants.

L'hépatose

La maladie, qui repose sur des troubles métaboliques des hépatocytes. La maladie débute par une accumulation de graisse dans les cellules du foie. Cela entraîne une défaillance de leur fonctionnement normal, une accumulation excessive de radicaux libres dans le foie, puis une inflammation. À la suite du développement de la maladie, les cellules des glandes commencent à mourir (nécrose tissulaire), le tissu conjonctif se forme activement à leur place et le foie cesse de fonctionner normalement. Il existe des hépatoses aiguës, chroniques, cholestatiques et graisseuses à caractère alcoolique et non alcoolique et des hépatoses des femmes enceintes. Cette dernière souffre de 0,2 à 1% des futures mères. L'hépatose graisseuse est retrouvée chez 65% des personnes ayant une masse corporelle accrue, et aiguë et chronique - dans 35% des cas. Avec un traitement opportun et approprié, vous pouvez vous débarrasser de la maladie, sinon elle peut passer au stade chronique et conduire à la cirrhose.

Cirrhose du foie

Maladie inflammatoire chronique. La phase finale de la fibrose. Pendant la cirrhose, les cellules du foie meurent et le tissu conjonctif prend sa place. Progressivement, le corps cesse de fonctionner normalement, ce qui entraîne diverses conséquences graves. La principale cause de la maladie est l'hépatite virale chronique et l'alcoolisme, ainsi que les conséquences d'autres pathologies de la glande. La cirrhose est souvent accompagnée de complications: saignements des veines dilatées de l'œsophage, thrombose, péritonite et autres. La maladie est irréversible. Le traitement médicamenteux et le régime alimentaire (tableau numéro 5) aident le patient à maintenir un état stable.

Les tumeurs du foie sont bénignes et malignes. Les bénignes incluent les kystes, les hémangiomes et l'hyperplasie nodulaire. La Russie occupe le cinquième rang parmi le nombre de cancers du foie enregistrés. Le risque de développer un cancer de cette glande augmente avec l'âge. L'âge moyen des patients est de 55 à 60 ans. Il existe des cancers du foie primaire et secondaire. Primaire - lorsque la source de la tumeur se trouve dans le foie lui-même, secondaire - lorsque la tumeur dans cet organe est une conséquence de la propagation de métastases provenant d'autres organes. Le deuxième type de cancer est beaucoup plus commun. Les principales causes de cancer peuvent être les hépatites B et C, ainsi que la cirrhose. Chez les patients atteints d'un cancer du foie, la survie à 5 ans est d'environ 20%. Afin de prévenir le cancer du foie, il est recommandé de s'abstenir de toute consommation excessive d'alcool, de stéroïdes anabolisants et de médicaments toxiques afin de mener une vie saine.

Afin de vous protéger des effets graves de la maladie du foie, vous devez connaître les symptômes de la maladie. Cela aidera à temps à subir des procédures de diagnostic et, si nécessaire, à commencer le traitement.

Symptômes et signes de maladie du foie

Les principaux symptômes des pathologies du foie sont similaires aux symptômes du rhume: fatigue, faiblesse. Un trait distinctif est la douleur ou la lourdeur dans l'hypochondre droit, ce qui indique que le corps est agrandi. Des symptômes plus gênants peuvent apparaître: goût amer dans la bouche, brûlures d'estomac, nausées et vomissements. Parfois, les maladies sont accompagnées de jaunissement ou de pâleur de la peau, d’allergies et de démangeaisons. De plus, lorsque le foie est endommagé, le système nerveux en souffre, ce qui peut se manifester par l'apparition d'une irritabilité chez un patient.

Ce sont des symptômes communs de la maladie du foie. Désignons maintenant celles qui caractérisent certaines maladies:

Symptômes de l'hépatose. L'hépatose ou stéatose du foie est presque asymptomatique. L'inconfort et la lourdeur dans l'hypochondre droit peuvent être détectés. Les changements deviennent perceptibles à l'échographie.

Symptômes de l'hépatite. Aux symptômes ci-dessus, vous pouvez ajouter une diminution notable de l'appétit, des problèmes digestifs et une augmentation de la teneur en enzymes telles que l'alanine et l'aspartate aminotransférase, selon un test sanguin biochimique. Ils indiquent la destruction des hépatocytes sous l'influence de l'inflammation.

Symptômes de la cirrhose: faiblesse, fatigue, perte d’appétit, nausées, vomissements, augmentation de la formation de gaz (flatulence), diarrhée.

Symptômes du cancer. Cette maladie s'accompagne d'une augmentation de la taille de l'abdomen, de saignements de nez, d'anémie, d'œdèmes, de fièvre (de 37,5 à 39 degrés). Dans 50% des cas, les patients se plaignent d'une douleur à la traction tirée dans la région lombaire lors d'une marche ou d'un effort physique prolongé.

En fonction de la maladie, le mécanisme de son origine et de son développement dans le corps diffère.

Développement de la maladie

La plupart des pathologies ne présentent initialement aucun symptôme, mais seulement avec une forte détérioration de l'état, des signes de certaines maladies sont observés. Si le traitement n’est pas instauré pendant le traitement, la maladie peut entrer dans une phase irréversible qui, dans le pire des cas, entraînera la mort.

L'hépatite virale avec traitement inefficace ou son absence complète se termine rarement avec un rétablissement, le plus souvent devenant chronique (avec éventuellement des complications), conduisant à une cirrhose. Ce dernier conduit à son tour à la destruction des hépatocytes.

Une hépatose «négligée» dans le corps perturbe le métabolisme des glucides, des protéines, des enzymes, des lipides, des hormones et des vitamines. La maladie «lancée» affecte de manière extrêmement négative le travail de tous les systèmes du corps, ce qui peut entraîner une hépatite, une fibrose et une cirrhose du foie.

Le plus souvent, les maladies longtemps négligées sont difficiles à traiter avec des médicaments. Pour éviter cela, vous devez prendre votre santé au sérieux et porter une attention particulière à la prévention des maladies.

Prévention des maladies du foie

Les mesures préventives pour éviter les pathologies du foie sont réduites aux règles simples suivantes:

éviter la consommation excessive d'alcool;

cessation du tabac;

respect des normes d'une alimentation saine;

mode de vie actif;

hygiène personnelle;

manque de stress psychologique, stress constant.

Cependant, toutes ces mesures ne peuvent pas garantir la santé du foie: trop de facteurs environnementaux négatifs ont un effet sur l’organe. C'est pourquoi les médecins ont recours à des médicaments spéciaux qui augmentent les propriétés protectrices du foie - les hépatoprotecteurs.

Préparations pour restaurer les fonctions du foie

Médicaments conçus pour restaurer la fonction du foie, appelés hépatoprotecteurs. Leur composition peut comprendre des substances actives telles que les phospholipides essentiels, l’acide glycyrrhizique, l’acide ursodésoxycholique, l’adémétionine, l’extrait de chardon-Marie, l’acide thioctique. Une attention particulière doit être portée à la combinaison des phospholipides essentiels et de l'acide glycyrrhizique, qui se distingue par son efficacité clinique et son profil d'innocuité favorable. Selon la liste des médicaments essentiels et à usage médical approuvés par le gouvernement de la Fédération de Russie, cette association (la seule) est incluse dans la section «Préparations pour le traitement des maladies du foie». Disons quelques mots sur l'effet de ces composants.

Plus de 30 essais cliniques ont confirmé que l'acide glycyrrhizique avait des effets anti-inflammatoires, anti-oxydants et anti-fibrotiques et qu'il était efficace dans le traitement de l'alcool et des affections grasses non alcooliques. La plus grande base de données d'informations médicales - PubMed - contient plus de 1 400 publications, décrivant en détail les propriétés uniques de ce composant actif. L'acide glycyrrhizique est inclus dans les recommandations de l'Association pour l'étude du foie en Asie-Pacifique (APASL) et est approuvé pour un usage médical par l'Agence médicale européenne (EMA). Les phospholipides essentiels sont capables de restaurer la structure du foie et ses fonctions, en fournissant un effet cytoprotecteur et en réduisant le risque de fibrose et de cirrhose du foie. La combinaison de phospholipides et d'acide glycyrrhizique améliore l'efficacité de ce dernier.

Symptômes de maladie du foie

De nombreux signes de maladie du foie dépendent du type de nosologie, de la nature du parcours. Les hépatocytes ont une grande capacité de récupération, mais dans le cas de maladies négligées, la plus grande partie du parenchyme meurt. La maladie entraîne une insuffisance hépatique partielle ou complète.

Les défauts sont des tissus cicatriciels fermés non fonctionnels. Cirrhose - la cause du décès, mais est formé avec une inflammation prolongée (virale, toxique, médicament). Pour éviter ce processus, nous vous suggérons de vous familiariser avec les signes de la nosologie hépatique.

Types de maladie du foie

La gamme étendue de nosologie hépatique est mieux classée selon les formes:

  1. Inflammatoire (purulent, viral);
  2. Traumatique (après des frappes dans l'hypochondre droit);
  3. Vasculaire (artériel, veineux, thromboembolique);
  4. Pathologie des voies biliaires intrahépatiques;
  5. Tumeur;
  6. Parasite;
  7. Héréditaire;
  8. Secondaire (en cas de lésion d'autres organes);
  9. Ajustement structurel;
  10. Auto-immune.

Les lésions inflammatoires du parenchyme hépatique provoquent des infections virales, des toxines, des amas graisseux, des substituts alcooliques, des abcès. L'utilisation à long terme de médicaments hépatotoxiques provoque une destruction persistante des hépatocytes.

Les blessures entraînent la rupture de la capsule, des dommages profonds limités (plaies par arme blanche), une désintégration massive avec hémorragies (plaies par balle).

Destruction purulente de la veine porte, augmentation de la pression porte, thrombose de la veine hépatique (syndrome de Budd-Chiari), fistules intrahépatiques - causes de modifications vasculaires.

Les conditions suivantes entraînent un blocage et une inflammation des canaux intrahépatiques:

  • Cholangite chronique;
  • Cholestase avec stagnation à l'intérieur des voies biliaires;
  • L'expansion des canaux hépatiques avec calcul;
  • Tendance congénitale aux abcès et à la dilatation des canaux intrahépatiques;
  • Inflammation purulente des passages.

Si ces nosologies sont détectées à un stade précoce, le blocage des voies biliaires, les modifications congestives de la vésicule biliaire et la maladie des calculs biliaires sont évités.

Pathologie des tumeurs du foie - hémangiome (accumulation anormale de cellules vasculaires), carcinome hépatocellulaire, tumeur de Klatskin (à l'intérieur du canal), métastase des cancers associés.

Maladies parasitaires affectant le parenchyme hépatique:

  • Helminthes leptospira;
  • Grands vers - vers ronds;
  • Opisthorchiase;
  • La schistosomiase;
  • Alvéococcose

Certains types de vers contribuent à la formation de kystes - des cavités remplies de liquide. De tels changements morphologiques provoquent l'échinocoque.

La pathologie héréditaire est détectée immédiatement après la naissance ou par hasard lors d'une échographie, IRM.

Anomalies anatomiques - sous-développement, rétrécissement des canaux intrahépatiques. Des dysfonctionnements génétiques apparaissent lorsqu'il y a des défauts dans les systèmes enzymatiques (jaunisse de Rotor, Dabin-Jones, Gilbert), l'hémochromatose (accumulation de fer dans le parenchyme).

Maladie hépatique chronique se produit sur le fond de la pathologie d'autres organes:

  • Le diabète sucré;
  • Insuffisance cardiaque congestive;
  • L'amylose;
  • Insuffisance rénale (accumulation excessive d'ammoniac).

Les maladies secondaires associées à une pathologie hépatique provoquent des modifications irréversibles du corps.

L'ajustement structurel se produit dans la jaunisse, la cirrhose. Dans le premier cas, une augmentation de la concentration en bilirubine entraîne des complications, dans le second cas, le froissement de l'organe par rapport au fond des excroissances fibreuses.

Le complexe de maladies auto-immunes du parenchyme est dû à la formation d'immunoglobulines qui affectent leurs propres tissus. Facteurs provocants d'auto-agression contre les hépatocytes - cholangite sclérosante, cirrhose biliaire.

Symptômes externes des maladies hépatobiliaires

Pour les modifications cutanées précoces, il est possible de prendre pour hypothèse une pathologie hépatique dont les symptômes sont suffisamment spécifiques pour suggérer des modifications négatives:

  • La jaunisse est provoquée par une augmentation de la concentration de bilirubine dans le sang (sclérotique jaunie, peau);
  • Démangeaisons de la peau dues à l'accumulation de toxines dans le sang;
  • Coloration brune de la peau avec hépatose pigmentée;
  • Assombrissement limité de l'aine, axillaire dans la cirrhose biliaire, l'hépatose;
  • Eruption hétérogène dans l'hépatite auto-immune;
  • "Étoiles" rouges sur l'abdomen en raison d'artères dilatées;
  • Érythème des paumes au point de contact avec les doigts;
  • Des fissures dans les coins de la bouche;
  • Les vergetures;
  • Points blancs sur les ongles;
  • Renflement des veines saphènes au niveau du nombril;
  • Syndrome douloureux de l'hypochondre droit;
  • Inconfort lourdeur dans l'estomac;
  • Nausée, diarrhée, vomissements;
  • Odeur de poisson de la bouche;
  • Gonflement des membres inférieurs;
  • Gros ventre (en raison de l'accumulation de liquide dans l'ascite).

Les signes décrits sont caractéristiques de la majorité des nosologies hépatiques.

Certains symptômes de maladie du foie sont uniques. Chez les alcooliques de sexe masculin, des changements dans l'apparence du type féminin se développent. Cette maladie s’explique par une diminution du nombre d’hormones sexuelles mâles et une augmentation du nombre d’hormones féminines - les androgènes. Des études ont montré que les boissons alcoolisées dirigent le métabolisme biochimique vers la conversion de la testostérone en œstrogènes.

La manifestation non spécifique de la féminisation est une augmentation significative des glandes mammaires chez les représentants de la moitié plus forte. L'atrophie des testicules avec l'augmentation de l'oestrogène conduit à la disparition de la puissance. Se produit avec la propagation étendue du processus inflammatoire.

Le coma hépatique augmente la concentration de l'hormone parathyroïdienne, entraînant la disparition des faisceaux osseux, une tendance accrue à la fracture, des déformations des membres.

L'accumulation de graisse dans les hépatocytes est observée dans le diabète sucré.

L'augmentation de la concentration d'ammoniac dans l'insuffisance rénale provoque des lésions du tissu cérébral. La conséquence de la nosologie - troubles neurologiques prononcés:

  • Perturbation du sommeil;
  • L'insomnie;
  • Apathie, léthargie;
  • Troubles de la mémoire;
  • Somnolence;
  • Doigts tremblants;
  • Changer l'écriture manuscrite;
  • Fatigue constante;
  • Faiblesse;
  • Crises d'épilepsie.

Des dommages importants au foie sont accompagnés de troubles de la coagulation. Les personnes malades ont une tendance accrue aux saignements internes. Lors du brossage des dents, des hémorragies gingivales sont observées.

Manifestations d'intoxication en pathologie hépatique

La pathologie des fonctions enzymatiques est accompagnée de l'accumulation de toxines, ce qui entraîne des symptômes d'intoxication, une exacerbation de maladies secondaires.

Périodiquement, la température du patient s'élève à 38-38,5 degrés. Douleurs musculaires et articulaires, faiblesse, perte de poids - les manifestations sont dues à l'accumulation de composés toxiques dans les fibres musculaires.

L'effet des toxines sur le tractus gastro-intestinal est caractérisé par une perte d'appétit, des frissons et une perte de poids. L'intoxication exacerbe l'entérite chronique, la colite, augmente la taille des ganglions atteints d'hémorroïdes.

Signes de jaunisse

Décrivant les symptômes, vous ne pouvez pas éviter la jaunisse. La nosologie provoque plusieurs formes nosologiques - blocage des voies biliaires, destruction des globules rouges, destruction des hépatocytes.

Dans l'ictère hépatique, une augmentation du contenu en bilirubine est due à la libération d'une substance dans le sang à partir des cellules détruites. Une situation similaire se produit avec l'hépatite virale.

Forme hémolytique peut être tracée avec la destruction des globules rouges. La décomposition des globules rouges augmente la teneur en sang du constituant de l'hémoglobine (hème). Le complexe de protéines subit un traitement par les hépatocytes, mais en raison d'une concentration trop élevée en tissu, il ne peut supporter la charge. Une condition similaire peut être observée chez les nouveau-nés en raison de la présence d'un grand nombre de globules rouges détruits qui se renouvellent après la naissance. La jaunisse hémolytique apparaît dans certains types d'anémie, de lymphomes, de maladies auto-immunes.

La forme obstructive survient lorsque le canal biliaire est obstrué par une pierre, une tumeur ou une inflammation.

Toutes les formes de jaunisse à long terme sont caractérisées par un syndrome douloureux de l'hypochondre droit dû à une augmentation du parenchyme hépatique. Une augmentation de la bilirubine est accompagnée de fièvre, de frissons, de vertiges et de troubles du tractus gastro-intestinal.

Les principaux signes du syndrome ictérique:

  • Jaune et gonflement de la sclérotique oculaire;
  • Teinte citronée de la peau;
  • Urines foncées (avec augmentation de la bilirubine dans le sang);
  • Décoloration des matières fécales (blocage de la voie biliaire).

Manifestations d'alvéococcose intrahépatique

En Russie, l'alvéococcose est fréquente chez les habitants de la Yakoutie, dans le territoire de Krasnodar, au Bachkortostan, où la population locale découpe des carcasses de renards, de renards arctiques et de loups. L'infection se produit par l'ingestion d'œufs d'helminthes lorsque les conditions sanitaires ne sont pas suivies après le contact avec la peau des animaux. Si les mains sont manipulées correctement, l'infection ne se produit pas. En règle générale, les chasseurs négligent les exigences sanitaires.

Les réservoirs naturels des helminthiases sont les chats, les chiens, les renards, les loups et les coyotes. L'infection humaine se produit lors du traitement des peaux ou de la consommation du foie infecté d'animaux.

Pour le développement de l'alvéococcose, un hôte intermédiaire est nécessaire - souris campagnol, rats musqués, dans le foie desquels se forme un kyste. Après avoir pénétré dans le parenchyme, les larves (oncosphères) deviennent des individus viables qui infectent le tissu.

Les principaux symptômes et le traitement de l'alvéococcose du foie chez l'homme:

  1. Les kystes alvéococciques provoquent une hypertrophie du foie;
  2. Syndrome de jaunisse, douleur dans l'hypochondre droit;
  3. Perte d'appétit, perte de poids;
  4. Le traitement de toutes les invasions helminthiques est effectué avec des médicaments anthelminthiques comme le métronidazole;
  5. Les gros kystes sont enlevés chirurgicalement, pour les petites formations, on effectue un suivi dynamique.

Types de parasites affectant le parenchyme hépatique:

  • Les amibes pénètrent dans les veines et les ganglions lymphatiques par la paroi intestinale. En endommageant les vaisseaux, provoque la mort cellulaire (nécrose) avec la formation d'une cavité purulente limitée, sujette à la prolifération (abcès);
  • La giardiase provoque des troubles trophiques dans les hépatocytes, ce qui augmente la propension à l'inflammation, au blocage des voies biliaires intrahépatiques (lorsque des bactéries sont liées au processus);
  • L'activité vitale des schistosomes dans les vaisseaux hépatiques provoque des modifications inflammatoires ou cirrhotiques des tissus;
  • Ascaris - vers de grande taille. Après avoir pénétré dans les veines hépatiques, l’irrigation sanguine est perturbée par la formation d’une micronécrose, de micro-abcès;
  • L'échinocoque à chambre unique forme des kystes dans le foie, comprimant le parenchyme et les vaisseaux sanguins environnants. La pression sur les canaux intrahépatiques provoque une jaunisse, la destruction des hépatocytes.

Les manifestations d'invasion d'helminthes à un stade précoce sont cachées. Les changements sont détectés après l'apparition d'une clinique de soins de courte durée, lorsque les symptômes de dommages aux organes sont détectés.

Vous pouvez suspecter des parasites pour certains symptômes - ongles cassants, rides, fissures aux coins de la bouche, apparition de papillomes, superposition de plaques de vernis à ongles.

Lorsque l'amibiase augmente le contenu de leucocytes dans le sang, il y a des signes d'intoxication - fièvre, perte d'appétit.

Une augmentation des enzymes de la cholestase dans le sang (AlAt, AsAt, GGTP), malgré le traitement actif, peut indiquer une Giardia.

La libération maximale de substances toxiques par le foie dans le sang se situe entre 2 et 3 heures de la nuit. Au cours de cette période, les patients atteints d'infections à helminthes ne peuvent s'endormir car l'activité des parasites augmente.

En conclusion, il faut dire que la pathologie hépatobiliaire est plus facile à prévenir qu'à guérir. Toute maladie du foie peut être détectée par des méthodes cliniques. Ne vous fiez pas à la disparition indépendante de la nosologie ni à l'efficacité du traitement traditionnel. Si vous trouvez les premiers signes d'une maladie du foie, contactez immédiatement le médecin.

Symptômes, signes et traitement des maladies du foie

Le corps humain est conçu de manière à ce que tous les organes puissent être divisés en organes vitaux et auxiliaires. Le foie appartient clairement au premier groupe. Son importance pour le maintien de la vitalité du corps ne peut être surestimée. Après tout, il s’agit d’un puissant organe parenchymateux qui combine les fonctions de la glande digestive et d’une sorte de laboratoire biochimique.

C’est ici que se déroulent toutes les réactions biochimiques centrales et tous les processus responsables du maintien de la vie. Naturellement, plus la structure du corps est complexe et plus sa charge est lourde, plus il est vulnérable. Et malgré l’excellente capacité régénératrice du foie, le nombre de ses maladies, se transformant en insuffisance hépatique, continue de croître régulièrement.

Où est le foie humain?

Comme tous les organes vitaux, le foie est situé dans les parties centrales du corps. Il occupe pratiquement tout l'abdomen supérieur droit, sous le diaphragme. La majeure partie du corps est fixée par des ligaments sous son dôme droit, projeté sur la paroi abdominale antérieure, de même que la zone de l’arc costal droit et de l’hypochondre. À partir de cette section, le foie est dirigé vers la gauche et s’efface progressivement jusqu’à la connexion complète des bords selon un angle aigu sous la forme d’un coin plus proche de l’hypochondre gauche. Par conséquent, s’il existe des problèmes hépatiques, les patients se plaignent de douleurs ou d’inconfort dans l’hypochondre droit, avec possibilité de propagation à l’épigastre.

Fonction hépatique dans le corps humain

Autant de fonctions que le foie remplit, aucun organe du corps humain ne le fournit. Ceux-ci comprennent:

Désintoxication du corps - neutralisation de tous les composés toxiques qui pénètrent dans le sang en provenance de l'environnement (alcool, toxines, médicaments);

Élimination et inactivation des produits métaboliques toxiques formés dans le corps au cours de la vie (produits de dégradation des protéines, phénol, composés cétoniques et acétone);

Participation aux vitamines et au métabolisme des minéraux: dépôt de vitamines hydrosolubles des groupes B, C, PP, ainsi que de D, E, K liposolubles, d’oligo-éléments de fer, de cuivre et de cobalt;

Participation à la synthèse du sexe stéroïdien, de la thyroïde, des hormones surrénaliennes et à la neutralisation de leur excès;

Régulation du métabolisme des glucides;

Dépôt et distribution de substrats énergétiques dans le corps (glucose, glycogène) par les processus de glycogénolyse, gluconéogenèse, glycolyse;

Participation au métabolisme lipidique (métabolisme du cholestérol, des phospholipides, des acides gras, des lipoprotéines);

Mise en œuvre des processus centraux du métabolisme des protéines: synthèse de composants protéiques pour les membranes cellulaires et les protéines de transport, redistribution des acides aminés;

Participation à la synthèse d'immunoglobulines, d'anticorps et d'autres protéines importantes du système immunitaire;

Synthèse des facteurs de coagulation plasmatique et du système anticoagulant sanguin;

Fonction hématopoïétique, en particulier dans les périodes prénatale et infantile;

Synthèse de la bile et des enzymes impliqués dans les processus de digestion. Leur rôle principal est le fractionnement des graisses;

Mise en oeuvre du métabolisme de la bilirubine et sa neutralisation par conjugaison avec de l'acide glucuronique;

Dépôt de sang qui permet de le redistribuer en cas de besoin (libération de sang dans les vaisseaux lorsqu’il est déficient lors d’une perte de sang ou de concentration en cas d’insuffisance cardiaque congestive);

Le foie est la plus grande glande du corps humain, qui remplit la plupart des fonctions parmi tous les organes. Les dommages au foie peuvent être accompagnés d'une violation de l'une et de toutes ses fonctions, ce qui constitue le fondement de la gravité de la maladie.

Maladies du foie

Le groupe des maladies du foie peut inclure tout type de dommage à toutes les structures ne dépassant pas les limites anatomiques de cet organe. Il peut s’agir des hépatocytes et des lobules hépatiques qu’ils forment, des vaisseaux artériels et veineux intrahépatiques et des voies biliaires. Les maladies des voies biliaires extrahépatiques et de la vésicule biliaire doivent être traitées comme une rubrique distincte.

Les principales maladies du foie courantes sont énumérées dans le tableau:

Groupe de maladies du foie

Unités nosologiques du groupe

Lésions inflammatoires primaires, purulentes et fonctionnelles des cellules du foie

Hépatite virale (A, B, C et autres espèces);

Hépatomégalie d'origine indéterminée (grossissement déraisonnable du foie);

Stéatohépatose alcoolique et non alcoolique;

Tuberculose et dommages syphilitiques au foie;

Abcès du foie (formation d'une cavité purulente).

Ruptures de foie avec traumatisme abdominal fermé fermé;

Dommages au foie ouverts (coups de couteau);

Dommages par balle et écraser le foie.

Thrombose veineuse hépatique (syndrome de Budd-Chiari);

Pylephlebitis (inflammation purulente de la veine porte du foie);

Hypertension portale (augmentation de la pression dans la veine porte et le système portail en cas de cirrhose du foie);

Fistules et fistules artério-veineuses intrahépatiques (fistule pathologique entre les vaisseaux du foie).

Lésion des voies biliaires intrahépatiques

Cholestase intrahépatique (stagnation de la bile dans le foie);

Cholangite aiguë (inflammation purulente des voies biliaires);

Cholélithiase intrahépatique (formation de calculs dans les voies biliaires hépatiques);

Maladie de Caroli (dilatation congénitale des canaux intrahépatiques avec formation accrue de calculs et de multiples abcès).

Kyste du foie (accumulation de liquide limitée, capsule limitée);

Hémangiome (accumulation anormale de structures vasculaires sous la forme d'une tumeur);

Angiosarcome et autres types de sarcomes du foie;

Carcinome intra-canalaire (tumeur de Klackin);

Atteinte hépatique métastatique dans les cancers de n'importe quel endroit.

Infections parasitaires et infections

Pathologie héréditaire et anomalies

Hypoplasie et aplasie du foie (hypoplasie ou absence d'organe);

Atrésie des conduits et vaisseaux intrahépatiques (rétrécissement ou membranes entravant la circulation du sang ou de la bile);

Fermentopathies hépatiques avec une altération du métabolisme de la bilirubine (syndromes de Gilbert, Rotor et Dabin-Jones);

Fermentopathies hépatiques avec violation de l'échange de cuivre (syndrome de Wilson-Konovalov);

Hépatose pigmentaire héréditaire.

Lésion hépatique dans la pathologie d'autres organes

Foie congestif dans l'insuffisance cardiaque;

Hépatomégalie avec leucémie.

Changements structurels et fonctionnels dans le foie et leurs complications

Maladie hépatique auto-immune

Pathologie dans laquelle se produit la destruction sans cause du foie par son propre système immunitaire:

Cholangite sclérosante primitive;

Cirrhose biliaire primitive;

Toute maladie du foie en cas de progression se termine par une cirrhose et s'accompagne d'une insuffisance hépatobiliaire à divers degrés.

Signes et symptômes de maladie du foie

Les symptômes de la maladie du foie sont des nausées fréquentes, des brûlures d'estomac, une odeur très désagréable de sueur, une peau jaunâtre, une urine jaune foncé, une diarrhée, une décoloration des matières fécales au brun foncé ou jaune clair, parfois verte.

En outre, des troubles du foie peuvent entraîner de l'acné à l'âge adulte, une sensation de faim fréquente ou une soif forte et fréquente, des démangeaisons de certaines zones de la peau, une détérioration de la vision. Par exemple, une personne peut commencer à confondre le blanc avec la couleur jaune, ressentir le froid et la chaleur, ne pas dormir la nuit, en cas de fièvre, de palpitations cardiaques. Les cheveux et les sourcils peuvent commencer à tomber. Il y a des convulsions, des papillomes se forment, le développement de l'athérosclérose du cerveau, du cœur, des intestins, des vaisseaux sanguins des jambes commence.

Les cas typiques de problèmes de foie dans le plan organique et fonctionnel sont facilement reconnaissables à leurs symptômes caractéristiques. Cependant, certaines situations créent des difficultés pour un diagnostic correct, même pour les hépatologues expérimentés (spécialistes des maladies du foie). Tout dépend du type de maladie, des caractéristiques individuelles de l'organisme, de la présence ou de l'absence de comorbidités.

Les principales manifestations cliniques de la pathologie hépatique peuvent être:

Inconfort et douleur dans la projection du foie;

Foie agrandi en taille;

Faiblesse générale et malaise;

Capacités mentales altérées;

Transpiration accrue de la peau et gonflement;

Peau jaune et sclérotique;

Augmentation de la fragilité des vaisseaux sanguins et tendance au saignement;

L'instabilité des selles, changeant la nature et la couleur des matières fécales;

Augmentation de la taille de l'abdomen;

Motif veineux amélioré sur la peau de l'abdomen;

Perte de poids non motivée;

Des fissures à la surface de la langue et de son revêtement blanc ou brun;

Réaction de température de gravité variable.

Comment le foie fait-il mal?

La douleur dans le foie peut être différente. Vous pouvez les interpréter comme ceci:

Douleur mineure dans l'hypochondre droit sous forme de douleur douloureuse, de larmoiement et de sévérité. Caractériser le processus pathologique lent d'origine inflammatoire toxique ou autre. Ce type de douleur dans le foie est probablement dû à une augmentation de la taille de l'organe et à une extension excessive de la capsule hépatique. Les patients ne peuvent pas clairement indiquer un point de douleur;

Douleur commune intense dans l'hypochondre droit. Rarement rencontrés et ils disent soit un processus pathologique inflammatoire, purulent, traumatique prononcé, soit une lésion des canaux biliaires avec des calculs;

Sévère douleur locale dans la projection du foie. Pas typique pour les dommages au foie et dans la plupart des cas associé à la pathologie de la vésicule biliaire et des voies biliaires extrahépatiques;

Absence complète de douleur dans le foie. On le trouve très souvent dans les maladies du foie à écoulement lent qui passent inaperçues pendant longtemps et ne sont déterminées qu'au stade d'insuffisance hépatique ou de cirrhose du foie.

Peau atteinte de maladie du foie

Selon les caractéristiques de la peau, il est possible de déterminer le fonctionnement de divers organes, y compris le foie.

Pour de telles maladies, la peau peut être:

Pâle ou à la peau foncée avec une transpiration sévère et un gonflement du tissu sous-cutané, en particulier du visage et des extrémités;

Sec, feuilleté avec de multiples rayures dues aux rayures et aux fissures;

Sujettes aux éruptions allergiques, à l'apparition de dermatite atopique, de psoriasis, d'eczéma;

Ictérique. La nature de ce type de changements cutanés peut déterminer l'origine de la jaunisse. Pour les problèmes de foie, la couleur jaune est d'intensité modérée et est représentée par une teinte orange. Lors du diagnostic différentiel de la jaunisse, ce critère permet d’exclure leurs types mécaniques (teint brun) et hémolytiques, accompagnés d’un teint jaune citron;

Avec la présence de vergetures. Les vergetures sont des étirements de la peau à un degré plus important de l'abdomen sous la forme de bandes bleuâtres de son amincissement. La raison de leur apparition est un déséquilibre hormonal, tant chez le corps masculin que féminin, lorsque le foie est incapable de neutraliser les hormones stéroïdiennes en excès.

Éruption cutanée avec une maladie du foie

Chez la majorité des patients présentant une pathologie hépatique, accompagnée d'un changement de couleur de peau, l'apparition de diverses éruptions est notée.

Les mécanismes d'occurrence et les types d'éruption cutanée peuvent être les suivants:

Éléments pustuleux, tendance à la folliculite et à la furonculose. Ils sont basés sur le déséquilibre immunitaire qui se produit en raison d’une capacité réduite du foie à synthétiser des immunoglobulines;

Éruption allergique sur le type de taches et de papules. Elle est causée par une violation de la fonction de détoxication du foie, à l'origine de réactions allergiques aux conditions environnementales habituelles pour le corps.

Éruption hémorragique. De petites hémorragies sur toute la surface de la peau, appelées éruptions pétéchiales, sont des manifestations typiques d'une diminution de la fonction synthétique du foie. Tout d'abord, les protéines qui composent le système de coagulation du sang sont affectées. Chez ces patients, la tendance à la formation d'hématomes présentant le moindre dommage est accrue.

Démangeaisons pour les maladies du foie

Il est caractéristique que tout type d'éruption cutanée associée à des maladies du foie s'accompagne de démangeaisons graves. Il acquiert une persistance particulière avec une combinaison de jaunissement de la peau et d'éruptions cutanées. Ce symptôme s'explique par le fait que la bilirubine, non neutralisée par le foie, se déposant dans la peau, provoque son irritation. En outre, d'autres produits métaboliques toxiques sont concentrés dans le vaste réseau microcirculatoire de la peau, ce qui provoque également une irritation et des démangeaisons. À cet égard, lors de l'examen de patients présentant une pathologie hépatique, vous pouvez remarquer des traces de rayures, en particulier sur les surfaces latérales de l'abdomen et des avant-bras.

Causes de la maladie du foie

Les tissus hépatiques ont un potentiel énorme en termes de capacité de récupération et de résistance aux facteurs environnementaux nocifs.

Parmi les causes possibles de problèmes de foie sont:

Agents viraux. Ceux-ci incluent les virus de l'hépatite de types A, B, C, D, E et d'autres espèces rares. Ils conduisent à l'apparition de processus inflammatoires aigus et chroniques dans le tissu hépatique, appelés hépatite, respectivement le nom du virus. L'hépatite A est considérée comme le type d'hépatite virale la plus favorable, dangereuse - B, acquiert une évolution chronique et est détectée au stade de la cirrhose - l'hépatite C;

Effets toxiques. L'ingestion prolongée et systématique de composés toxiques provenant de l'environnement (vapeurs, composés chimiques, métaux lourds) ou l'impact simultané de fortes doses sur le foie conduit à la défaite de cet organe. Dans ce cas, il peut exister un grossissement modéré du foie sans troubles fonctionnels prononcés, ainsi qu'une nécrose hépatocytaire massive avec transition vers une insuffisance hépatocellulaire progressive;

Effets de la drogue. Tous les médicaments ne présentent pas la même hépatotoxicité. Les plus agressifs d'entre eux sont considérés comme des agents chimiothérapeutiques, des antibiotiques, des hormones;

Boissons alcoolisées. L'abus systématique de produits contenant de l'éthanol provoque un effet néfaste direct sur les cellules du foie. Au fil du temps, cela conduit à une cirrhose du foie. La dose quotidienne sans danger établie d’éthanol à 40% pour le foie ne dépasse pas 90 à 100 millilitres pour les hommes et entre 50 et 70 ml pour les femmes;

Agents infectieux et parasitaires. Parmi eux, la place principale est occupée par les échinocoques et les alvéocoques, les ascaris, les agents pathogènes de la leptospirose. Ils deviennent à la fois la cause de changements pathologiques aigus et provoquent des processus chroniques sous la forme de transformation kystique du foie;

Erreurs de régime et de mauvaise nutrition. À cet égard, l’abus systématique le plus dangereux de matières grasses, frites, fumées et d’aliments contenant de grandes quantités d’épices. Cela provoque une violation de l'écoulement de la bile, ce qui entraîne sa stagnation, une cholangite et la formation de calculs dans le système canalaire du foie;

Prédisposition héréditaire, maladies et malformations génétiques. Ce type de cause sous-tend diverses atrésies des vaisseaux et des conduits hépatiques, une hypoplasie du foie, des maladies d’accumulation et de la fermentopathie;

Maladies aiguës des organes abdominaux, accompagnées de processus suppuratifs. Peut entraîner la propagation de la suppuration dans la veine porte, ce qui provoquera une thrombose;

Blessures à l'abdomen et au foie. Peu importe peu après l'événement. Parfois, plusieurs années après une blessure, des kystes ou d'autres accumulations de liquide peuvent se retrouver dans le parenchyme hépatique;

Rayonnements ionisants et autres cancérogènes physiques et chimiques. Ces facteurs peuvent causer le cancer dans certaines zones du foie.

Le foie possède l'une des capacités de régénération les plus élevées de tous les tissus corporels. Le degré de réalisation de l'effet néfaste des facteurs de causalité sur l'apparition de maladies du foie dépend davantage du mode de vie.

Régime alimentaire pour les maladies du foie

Le respect du régime alimentaire pour les maladies du foie est un attribut obligatoire du processus de traitement. Parfois, cela dépend de ses performances. Tous les patients atteints de pathologie hépatique doivent s'en souvenir. Il est très important de respecter les recommandations de style de vie afin de maintenir le foie dans un état de repos fonctionnel relatif.

Qu'est-ce qui devrait être exclu du régime?

Les aliments suivants doivent être exclus du régime alimentaire:

L'alcool est strictement interdit, même en petite quantité.

Café et thé fort;

Eau gazeuse minérale, en particulier avec des colorants, ou le liquide habituel fortement refroidi

Viande grasse (porc, canard, oie) et sous-produits (reins, foie, cervelle, cœur);

Vous ne pouvez pas manger de viande riche, grasse, aux champignons, à base de légumineuses et d’oseille

Porridges d'orge, de maïs, d'orge et de mil

Pâtes avec additifs, pâtes et sauces avec graisse, vinaigrettes fortes à la tomate et sauce crémeuse

Tous les types de produits fumés, saucisses, conserves, graisse de confiserie, agneau, bœuf et porc sont exclus

Variétés de poissons gras (saumon, saumon, esturgeon, anguille, carpe, esturgeon, poisson-chat), y compris poisson salé et fumé.

Tout type de caviar et sushi

Pain et produits de pâtisserie frais (brioches, tartes, beignets, biscuits);

Ryazhenka, lait entier et lait caillé, fromages salés et aromatisés

Quelques légumes: chou, chou de Bruxelles, oseille, épinards, cornichons, cornichons, ail, oignons, aubergines, champignons, radis, navets, asperges et poivrons après la cuisson

Presque toutes sortes de fruits et de baies, y compris les dattes, les canneberges, les raisins, les figues et les framboises

Vous ne pouvez pas utiliser dans la pathologie du foie beaucoup d'œufs, ni dans ceux-ci rôtis

Les sushis, les aliments fumés, les plats épicés et gras ne sont pas autorisés dans les entrées;

Tous les produits contenant du chocolat et du cacao, de la crème ou beaucoup de graisse de confiserie sont interdits dans les sucreries.

Tout assaisonnement, moutarde, vinaigre, poivre, adjika, ketchup, mayonnaise et sauces, particulièrement épicées;

Quels produits sont autorisés pour les maladies du foie

Les produits suivants sont autorisés pour les maladies du foie:

Boissons Bouillon des baies de rose sauvage, thé noir faible au citron, lait. Au lieu de sucre, vous pouvez utiliser des substituts (xylitol). Jus de fruits et de fruits sans sucre. Les compotes sont fabriquées à partir de fruits séchés et frais, en les broyant.

Pain de seigle ou de son, ou pâte à base de pâte à base de blé (ou rassis), génoise, de type biscuit;

Produits à base de viande faibles en gras. Viande de dinde recommandée, bœuf, lapin, poulet. Pelez la poule vaut mieux l'enlever;

Variétés de poisson faibles en gras. L'attention est concentrée sur la sandre, le brochet, la morue, toutes les variétés de poissons de rivière faibles en gras;

Les huiles. Les huiles végétales raffinées (jusqu'à 10 g) et le beurre (jusqu'à 10 à 30 g) sont autorisés;

Produits laitiers faibles en gras. Il peut s’agir de yaourt, de fromage cottage faible en gras ou faible en gras, et non de fromages pointus. Le kéfir et le lait ne peuvent qu'écrémer, la quantité maximale de graisse ne doit pas dépasser 2%. Le menu peut être varié avec des gâteaux au fromage, des quenelles paresseuses, des puddings.

Des oeufs Le nombre recommandé d'oeufs par jour est juste un. Il peut s'agir d'œufs de n'importe quelle espèce d'oiseau.

Il est préférable de cuisiner des plats de légumes à partir de pommes de terre, citrouilles, chou-fleur, courgettes, carottes et betteraves. Pois verts et chou chinois complèteront parfaitement le menu. Les légumes peuvent bouillir, broyer et faire de la soupe, du soufflé, des casseroles avec de la viande et du poisson. En petite quantité, les salades au goût neutre (racine, iceberg, romain) sont les bienvenues. Le poivre bulgare est utile;

Vous pouvez utiliser toutes les variétés de vermicelles et de pâtes alimentaires, le sarrasin, le riz, les flocons d’avoine - le tout à l’état bouilli;

Vous pouvez assaisonner les plats préparés avec du laurier, de la cannelle, du persil, de l'aneth et de la vanille. Idéal pour aromatiser la sauce de soja.

Chez les personnes atteintes d'une maladie du foie, les confiseries et les sucreries doivent être accompagnées de confiture de fruits, de miel en petite quantité et de marmelade.

Des collations. Le régime alimentaire pour les maladies du foie ne limite pas la consommation de salades de légumes et de fruits frais, assaisonnées d'huile raffinée; après avoir fait bouillir le poisson, préparer une variété de hareng faible en gras, préparer du poisson farci. Admis en petites quantités, afin de ne pas provoquer de flatulences, choucroute sans vinaigre. Parmi les salades habituelles: salade, courge sous forme de caviar.

Sous quelle forme cuisiner et manger des plats?

Tous les produits doivent être cuits à la vapeur, à l'étuvée, cuits au four, bouillis. En aucun cas, ne peut pas les frire et les fumer. Cela peut être une soupe, une soupe à la crème, une casserole, un pudding, une purée de pommes de terre, juste des produits purs bouillis. Vous pouvez combiner les aliments autorisés dans les salades et les ragoûts. Assurez-vous d'ajouter du sel. Cela fournira au corps des ions de sodium et de chlore. Les plats préparés doivent être chauds avant consommation. Il est préférable d’adhérer au principe de fractionnement de 6 repas par jour. Cette approche créera l'attitude la plus prudente envers le foie et fournira des nutriments au corps.

Prévention des maladies du foie

Malheureusement, la prévention des maladies du foie ne dépend pas seulement du comportement correct d'une personne qui, malgré tout son désir, ne peut pas toujours s'en protéger. La pathologie hépatique est liée dans une certaine mesure à un problème social. Parmi les raisons de son développement figurent celles qui sont extrêmement difficiles à influencer avec le respect habituel des recommandations préventives. Mais tout le monde est obligé de lutter pour cela: les structures du gouvernement de l’état, les institutions médicales, les établissements de restauration et tous ceux qui surveillent leur santé.

La prévention des maladies du foie comprend les mesures suivantes:

Conformité avec la technologie de production dangereuse, à l'exception du rejet de déchets dans les eaux usées ou dans l'air;

Respect par les travailleurs en production dangereuse des règles relatives au travail avec des substances toxiques, à l'utilisation d'équipements de protection individuelle;

N'achetez que des produits frais auprès de fournisseurs de confiance. Beaucoup d'entre eux sont cultivés et transportés grâce à leur traitement chimique, extrêmement nocif pour le foie;

L'élimination de l'abus d'alcool;

Exercer un contrôle strict sur le traitement des instruments dans les cliniques de chirurgie et les cabinets dentaires. Utilisation maximale dans la pratique des dispositifs jetables;

Contrôle strict de l'état du sang du donneur et de ses médicaments, ainsi que des donneurs. Cela permettra d'éviter les cas d'hépatite virale;

Isoler les patients atteints d'hépatite virale A;

Exclure les rapports sexuels non protégés;

Respect des principes d'une saine alimentation;

Vacciner contre l'hépatite B les personnes du groupe à risque pour l'apparition de cette maladie;

Surveiller l'état des patients atteints de maladies chroniques du foie;

Exclure les médicaments non contrôlés;

Utilisez des hépatoprotecteurs en présence d’une menace de lésions hépatiques;

Consulter immédiatement un médecin en cas de suspicion d'affection hépatique;

Un traitement approprié de toute pathologie existant chez l'homme, pouvant entraîner des lésions hépatiques secondaires.

Maladies du foie - une menace sérieuse pour la santé et la vie, à ne jamais laisser sans attention!

Conseils sur les maladies du foie

Ceux qui souffrent de maladie du foie doivent renoncer à leurs mauvaises habitudes en utilisant du chaud, du chaud et du gras. La chaleur et le bronzage doivent être évités. Les aliments doivent être utilisés cuits à la vapeur ou cuits à l'étouffée. Non recommandé de manger la nourriture d'hier. Vous ne pouvez pas manger d'oignons et d'ail, mais il est préférable d'ajouter du raifort et de la moutarde à la nourriture. Mangez du poulet bouilli, pas frit. Aussi, vous ne pouvez pas canard, viande de chèvre, ou la même viande séchée. Mangez des crudités. Ne mangez pas trop de produits à base de lait fermenté, mangez souvent, mais petit à petit.

Vous pouvez manger du bonbon, du thé sucré peut aider à soulager la douleur dans le foie. Mangez de la nourriture aussi en passant douce, amère, astringente.

Le traitement hépatoprotecteur Esslial Forte s’est bien recommandé en tant que composant d’un traitement complexe des maladies du foie. C'est une combinaison de phospholipides, correspondant pleinement aux phospholipides du tissu hépatique, mais les dépassant par leur teneur en acides gras essentiels. L'intégration de ces phospholipides dans les parties endommagées des membranes des cellules du foie aide à restaurer leur intégrité et favorise la régénération. Moyens ne contient pas d'additifs synthétiques, colorants, ne provoque pas de réactions allergiques.

Quel médecin contacter?

Un médecin qui traite le foie est un gastro-entérologue (thérapeute-gastro-entérologue), un hépatologue (si vous avez une hépatite).

Auteur de l'article: Gorshenina Elena Ivanovna, gastro-entérologue


Articles Connexes Hépatite