Kyste du foie simple: causes et traitement

Share Tweet Pin it

Un simple kyste hépatique est un foyer creux bénin situé dans les tissus d'un organe contenant une gaine-capsule de tissu conjonctif et un liquide à l'intérieur, qui s'est formé en raison d'un blocage des voies biliaires. L'intérieur de cette cavité est tapissé de cellules épithéliales cylindriques ou cubiques semblables aux tissus du système biliaire (biliaire) et remplies d'un exsudat transparent. Selon les statistiques, de tels kystes sont détectés chez environ 5-14% des patients adultes et peuvent être simples ou multiples. Dans certains cas, ils sont répartis de manière diffuse dans les tissus et dans ce cas, les experts classent la maladie dans la catégorie «maladie du foie polykystique». Ces tumeurs sont souvent associées à des kystes des reins.

Dans cet article, nous vous présenterons les causes, les symptômes, les complications, les méthodes de diagnostic et le traitement des kystes hépatiques simples. Cette information vous aidera à vous faire une idée de cette tumeur bénigne et vous pourrez poser des questions à votre médecin.

Le plus souvent, les cavités kystiques simples sont détectées chez les femmes et se trouvent généralement chez les patients âgés de 30 à 50 ans. Souvent, ils ne se manifestent pas longtemps et deviennent un diagnostic accidentel lors d’examens planifiés ou dispensaires comme l’échographie, l’IRM ou la tomodensitométrie.

De simples kystes peuvent être localisés dans différentes parties de l'organe et situés à la fois sur sa surface et dans des couches plus profondes. Leur diamètre peut aller de quelques millimètres à 2,5 cm, mais on trouve parfois des formations gigantesques, principalement chez les femmes.

Pour les petites tailles, une simple formation kystique est entourée d'un tissu hépatique inchangé. Cependant, à mesure que la taille augmente, la cavité kystique comprime le parenchyme, écrase les tissus environnants et provoque des processus atrophiques.

Raisons

Il n’existe pas de consensus parmi les spécialistes sur les causes de l’apparition de simples kystes du foie:

  • Certains médecins et scientifiques suggèrent que la formation de la cavité kystique est causée par une hyperplasie inflammatoire des voies biliaires, accompagnée de leur nouvelle obstruction lors du développement de l'embryon.
  • Certains spécialistes continuent d’examiner la relation entre l’administration d’œstrogènes et l’apparition d’un kyste.
  • La plupart des médecins ont tendance à croire que de simples kystes du foie sont formés à partir des voies biliaires sous-développées inter et intralobulaires, qui, au cours de l'embryogenèse, n'ont jamais été impliquées dans le système biliaire et sont restées «redondantes». L'épithélium qui tapisse leur cavité continue de produire un secret qui s'accumule dans la lumière d'un tel canal et forme un kyste.

D'autres types de kystes du foie - parasitaires, traumatiques, inflammatoires - se forment en raison de:

  • dommages causés aux tissus par des parasites (amibes, échinocoques, alvéocoques);
  • blessures résultant de blessures ou d'interventions chirurgicales;
  • avec nécrose des tumeurs, etc.

Les symptômes

Les kystes hépatiques simples de petite taille peuvent être asymptomatiques tout au long de la vie et peuvent être détectés par hasard lors de l'examen d'un organe pour rechercher d'autres maladies ou uniquement au cours d'une autopsie. L'apparition de signes de formation kystique du foie survient généralement lorsque sa taille augmente jusqu'à 7-8 cm ou lors de la formation de multiples cavités kystiques qui affectent au moins 20% de tous les tissus de l'organe.

Les grandes cavités kystiques peuvent provoquer des douleurs chez un personnage terne ou terne ou une autre gêne dans l'abdomen - dans la région de l'épigastre (haut de l'abdomen), du nombril ou dans la projection du foie. Grâce à leur arrangement superficiel, le patient lui-même peut les sentir sous le bord inférieur droit.

Certains patients atteints de kystes simples présentent de telles plaintes:

  • saturation alimentaire précoce;
  • éructations;
  • vomissements;
  • manque d'appétit;
  • douleur au côté droit, aggravée par des mouvements brusques ou des tremblements en conduisant;
  • tolérance réduite au stress;
  • transpiration;
  • essoufflement;
  • la diarrhée;
  • foie élargi en taille;
  • fièvre de bas grade.

Avec de très gros kystes simples, parfois un renflement de la peau sur eux. Avec une taille de la cavité kystique aussi impressionnante, le patient commence à perdre du poids et, chez certains patients, la jaunisse se développe en raison d'une compression due à la formation de voies biliaires. Dans certains cas, de gros kystes exercent une pression sur les tissus situés à proximité et perturbent ainsi le travail des organes voisins.

Parfois, des kystes simples entraînent le développement des complications suivantes:

  • la rupture de la formation kystique et le développement de la péritonite s'accompagnent de l'apparition d'une douleur aiguë, d'une augmentation rapide du syndrome d'intoxication et peuvent entraîner la mort;
  • la suppuration de la cavité kystique est provoquée par une infection des tissus du kyste par des micro-organismes introduits par le sang, entraînant une augmentation de la température, le développement d'une intoxication et une péritonite;
  • une hémorragie dans la cavité kystique ou abdominale provoque des étourdissements, une pâleur, une faiblesse grave, une augmentation de la fréquence cardiaque, une diminution rapide de la pression artérielle (jusqu'à l'effondrement), une douleur d'intensité variable, des signes d'augmentation ou de rupture de la cavité kystique, pouvant entraîner la mort du patient.

La malignité (la malignité) des kystes hépatiques simples est extrêmement rare.

Diagnostics

De nombreux kystes hépatiques simples sont détectés par hasard lors d'une échographie ou d'une tomodensitométrie du foie:

  1. Lorsque les ultrasons - sont définis sous la forme d'une cavité ovale ou arrondie bien définie avec un contenu anéchoïque (faible densité) à l'intérieur. Si du pus ou du sang est détecté dans le kyste, la structure de l'exsudat devient échogène (plus dense).
  2. Lorsque tomographie par ordinateur - ont la forme de formations rondes et denses avec des contours très lisses et distincts. L'indicateur densitométrique des grandes formations est 0-10 unités sur l'échelle de Hounsfield, ce qui indique la présence de fluide dans la cavité identifiée. Lorsque vous tenez une image de cisaillement plus près du pôle de la cavité kystique, les limites deviennent floues. La capsule d'un simple kyste dans les images résultantes n'est généralement pas visualisée. Lors de la mesure de l'indice densitométrique dans de petites formations, l'indicateur peut être d'environ 20 unités. Dans de tels cas, des instantanés plus minces sont pris pour le diagnostic différentiel. Et pour exclure les métastases au cours de la TDM, un contraste peut être utilisé - un simple kyste ne tache pas et, dans les tumeurs malignes, une accumulation du médicament utilisé se produit.

Le diagnostic des kystes hépatiques par scanner peut être compliqué par de multiples septa, un épaississement de la capsule et une hémorragie intracystique. Dans de tels cas, et si nécessaire, la différenciation d'un kyste hépatique simple de l'hémangiome, de l'œdème de la vésicule biliaire, des lésions métastatiques du foie, des tumeurs de l'intestin grêle, du pancréas, de l'espace rétropéritonéal et du mésentère peut être effectuée selon les méthodes d'examen suivantes:

  • IRM
  • angiographie des artères mésentériques et du tronc coeliaque;
  • scintigraphie du foie;
  • ponction percutanée avec contrôle par ultrasons;
  • laparoscopie diagnostique.

Pour exclure le diagnostic de «kyste parasite», des tests sanguins sérologiques sont effectués afin de détecter les anticorps dirigés contre les micro-organismes ou les protozoaires:

Traitement

Lorsque le diamètre asymptomatique de kystes simples et que leur taille n’excède pas 3 cm de diamètre, il est recommandé au patient d’observer de manière dynamique la pathologie identifiée avec une échographie périodique ou un scanner.

Indications pour le traitement chirurgical des kystes hépatiques simples:

  • grande taille de la tumeur (plus de 10 cm);
  • compression des voies biliaires ou des vaisseaux de la veine porte;
  • la présence de symptômes qui détériorent la qualité de la vie;
  • compliqué par le saignement, la suppuration et la rupture du kyste;
  • récurrence d'un kyste simple après sa ponction et son aspiration.

Aspiration percutanée

Un certain nombre de spécialistes utilisent une méthode à faible impact telle que l'aspiration percutanée pour éliminer le contenu du kyste. Cependant, une telle manipulation, effectuée sous contrôle ultrasonore, n'assure pas le retrait complet de tous les tissus qui forment un simple kyste, et l'épithélium restant peut à nouveau produire de l'exsudat. En conséquence, au fil du temps, un kyste va se reproduire.

Auteur de nombreuses publications sur la chirurgie mini-invasive du foie et ses néoplasmes bénins J.F. Gigot affirme que la méthode de ponction percutanée et d'aspiration du contenu d'un kyste simple ne peut être utilisée comme procédure de diagnostic que s'il est impossible d'obtenir des données fiables en effectuant d'autres études non invasives.

Selon J.F. Gigot, des résultats plus prometteurs sont observés lors de l’aspiration du contenu kystique suivi du durcissement de la cavité. Après de telles interventions peu invasives, le patient réduit les manifestations cliniques de la formation et réduit le risque de récidive.

Les cycloses peuvent subir des kystes avec de petites cavités pouvant atteindre 5 à 6 cm en y introduisant des substances chimiques.

Marsupialisation

La marsupialisation est un autre moyen de supprimer les kystes hépatiques simples. Au cours de cette opération, le chirurgien vide la cavité et ourle ses bords sur les bords de la plaie chirurgicale. Ces interventions, qui sont la norme pour le traitement des kystes simples, peuvent être effectuées sur les formations qui:

  • situé au centre à la porte du foie;
  • accompagné d'hypertension portale;
  • presser les voies biliaires.

Autres techniques

En cas de multiples kystes simples ou polykystiques sans signes d'hypertension portale, le chirurgien peut décider de la nécessité d'une autopsie et d'une excision des parois kystiques libres. Une telle opération s'appelle la fenestration.

Si le patient présente un kyste simple géant, un traitement est ensuite appliqué pour imposer une cystogastro ou une cystoentéroanastomose. Au cours d'une telle opération, un spécialiste réalise la communication de la cavité kystique avec la cavité gastrique ou intestinale et assure ainsi la circulation de l'exsudat.

Les interventions conditionnelles radicales pour l'élimination des kystes simples sont les techniques laparoscopiques suivantes:

  • l'énucléation d'un kyste (c'est-à-dire son exfoliation);
  • excision des parois du kyste.

Des méthodes plus radicales de traitement de la polykystose du foie sont des méthodes chirurgicales telles que la greffe du foie d'un donneur ou la résection du foie, accompagnées de l'ablation de la partie pathologiquement modifiée de l'organe.

Nutrition avec kyste du foie

Il est recommandé aux patients qui suivent la détection d’un kyste du foie ou son ablation chirurgicale de suivre un régime dans lequel les aliments frits, épicés, fumés, gras et en conserve sont exclus du régime. De plus, l'utilisation de café, d'épices, de sucreries, d'épices et de sodas n'est pas recommandée.

Outre l'exclusion des produits et plats décrits ci-dessus, l'alimentation quotidienne de ces patients doit répondre aux exigences suivantes:

  • teneur suffisante en produits contenant des protéines faciles à digérer (plus de 120 g / jour);
  • la quantité de graisse (pas plus de 80 g) et de glucides (environ 450 g) est déterminée par l'état du patient;
  • le contenu calorique approximatif du menu du jour est d'environ 3 000 kcal;
  • repas fréquents (5 à 7 fois par jour) en petites portions;
  • l'inclusion dans le régime alimentaire des produits laitiers, du poisson et des légumes, des baies et des fruits riches en vitamines et en micro-éléments;
  • traitement culinaire soigné des produits lors de la préparation.

Complément du menu du patient avec un kyste hépatique peut être un diététicien qui est guidé par les données des études de diagnostic et de l'état général du patient.

Prévisions

Dans la plupart des cas cliniques, le pronostic de kystes hépatiques simples est favorable. Les exceptions sont les formations kystiques qui:

  • ont été mal diagnostiqués;
  • eu un parcours diffus et compliqué.

Quel médecin contacter

Si vous identifiez un kyste dans le foie ou l'apparition de douleurs, une saillie de la peau dans l'hypochondre droit, vous devez contacter un hépatologue ou un chirurgien. Après une échographie, une tomodensitométrie, une IRM et diverses autres mesures diagnostiques, le médecin déterminera les tactiques de surveillance ou de traitement dynamique du patient.

Un simple kyste du foie est une tumeur assez commune de cet organe et, avec sa petite taille, ne nécessite pas toujours de traitement. Cependant, la présence de cette formation devrait toujours devenir une raison pour consulter un médecin, car seul un spécialiste peut diagnostiquer correctement et déterminer les tactiques de prise en charge du patient. Si nécessaire, les kystes simples sont enlevés en utilisant des techniques chirurgicales peu invasives, laparoscopiques ou traditionnelles.

Le docteur Myasnikov dans l'émission «À propos des plus importants» répond à la question «Un kyste est-il dangereux dans le foie»:

Quels peuvent être des kystes dangereux dans le foie

Kyste hépatique - tumeur bénigne focale, à l'intérieur de laquelle se trouve un secret transparent, peut être localisé à la fois à l'extérieur de l'organe et à l'intérieur de celui-ci. Le foie n'a pratiquement pas de fibres nerveuses et l'apparition de tumeurs pendant une longue période peut ne pas causer de symptômes graves. Selon les statistiques, cette pathologie est le plus souvent rencontrée chez les femmes.

Les formulaires

Selon la classification, les formations kystiques sont réparties dans les types suivants:

  • tumeur parasitaire - alvéocoque, échinocoque;
  • vraie ou fausse tumeur.

Les kystes non parasites sont divisés en vrais et en faux.

Le vrai kyste est une éducation qui apparaît au cours du développement intra-utérin: un bébé naît avec. Par conséquent, ce type de tumeurs bénignes est attribué à des anomalies congénitales et sans dynamique de croissance, elles ne sont pas considérées comme dangereuses. Une formation similaire dans le foie du fœtus peut apparaître au fond des complications. Les experts distinguent plusieurs types de véritables tumeurs bénignes, parmi lesquelles:

  1. Le kyste solitaire est localisé dans le lobe droit de l'organe, dans sa région inférieure. Souvent, la formation a une jambe sur laquelle elle est suspendue dans le péritoine ou située dans les sillons du foie. Les experts notent l'origine génétique de la pathologie.
  2. Formation polykystique - résulte de modifications mutuelles des gènes. Les kystes peuvent être situés dans les deux lobes d'un organe, localisés à sa surface. Leur croissance continue tout au long de la vie d'une personne.
  3. Kistofibrozny éducation - est une forme grave de pathologie qui peut menacer la vie d'un enfant en bas âge. Le tissu fibreux affecte à la fois l'organe lui-même et la veine porte, de multiples kystes du foie se développent et se propagent, y compris les voies biliaires.

Faux kyste - des formations similaires se produisent dans le corps humain au cours du processus de la vie, sont donc considérées comme acquises. Les principales causes de leur développement sont les blessures et les processus inflammatoires. La pathologie est secondaire et un kyste peut se former même dans le contexte d'une intervention chirurgicale.

Il y a des kystes causés par des parasites qui sont transmis d'animaux à l'homme. Il existe 2 types d'agents pathogènes:

  • ecinococcus - ténias de l'ordre cyclophilide;
  • alvéocoques (helminthes) - lorsqu'ils sont infectés, on leur diagnostique un kyste alvéococcique.

Une classification supplémentaire inclut les néoplasmes, qui peuvent être simples et multiples, en présence de complications - compliquées (avec inflammation, rupture, saignement) ou simples.

De plus, selon les caractéristiques de la formation, les kystes sont divisés en 3 types:

  • géant - de 10 à 25 cm et plus;
  • grand - de 3 à 10 cm;
  • moyen, 1–3 cm;
  • petit - moins de 1 cm.

Raisons de l'éducation

Un kyste au foie est une pathologie rare et est diagnostiqué chez 0,8 à 1% des patients. Le corps de la femme subit souvent d'importants changements hormonaux - pendant la puberté, lors du port et de l'alimentation du bébé, pendant la ménopause. L'âge de la plupart des patients atteints de cette pathologie est de 40 à 50 ans.

Chez les enfants, le kyste du foie se développe moins fréquemment que chez l'adulte et les causes de la pathologie ne seront pas associées à l'âge du patient.

Aujourd'hui, les experts n'ont pas été en mesure d'identifier l'étiologie exacte de la maladie, mais notent les différentes causes du kyste:

  • prédisposition génétique;
  • hormonothérapie;
  • apport sanguin insuffisant, provoquant une nécrose des tissus;
  • d'autres maladies du foie, telles que la cirrhose, peuvent également provoquer le développement de tumeurs dans les tissus de l'organe endommagé;
  • la formation de kystes dans le foie peut survenir à la suite d'une intervention chirurgicale;
  • dommages mécaniques au foie;
  • Les néoplasmes congénitaux apparaissent souvent en raison d'un développement fœtal inadéquat.

Si la pathologie est associée à la pénétration de parasites dans le corps, un kyste parasitaire dans le foie est diagnostiqué, ce qui a pour cause le contact d'une personne avec un animal infecté.

Les symptômes

L’émergence de petits kystes, simples et multiples, localisés dans un ou deux lobes, ne provoque pas de symptômes graves. Dans la plupart des cas, la personne n'est même pas consciente de son existence. Déterminer leur présence dans le foie est le plus souvent possible par hasard, lors du diagnostic d'autres pathologies.

Des signes lumineux de maladie apparaissent lorsque le nombre ou la taille de kystes augmentent, notamment les suivants:

  • douleurs dans le côté droit, autour de l'anneau ombilical et dans l'épigastre (les douleurs font mal, entraînant dans la nature);
  • une personne ressent une lourdeur et une pression dans l'hypochondre droit et dans la partie inférieure de la poitrine, entre les côtes;
  • troubles digestifs: nausée, envie émétique (le plus souvent après avoir mangé);
  • troubles intestinaux.

En outre, un certain nombre de symptômes non spécifiques se produisent dans le contexte de la maladie:

  • perte d'appétit;
  • faiblesse générale, léthargie;
  • transpiration accrue;
  • essoufflement.

De telles manifestations indiquent qu'un kyste du lobe droit du foie (ou de gauche) a un effet négatif sur les organes voisins et sur tout le corps.

Une augmentation persistante de la température corporelle ne dépassant pas 37,5 ° C est un signe alarmant. Peut-être que la suppuration se développe dans le fluide qui remplit la formation. Les signes évidents d'une augmentation significative de la taille des kystes et de l'apparition de complications sont un jaunissement de la sclérotique et de la peau, une perte de poids, une asymétrie du péritoine.

Les conséquences

Chez les patients qui reçoivent un diagnostic similaire, la question se pose de savoir si l'état est dangereux. Les experts répondent par l’affirmative. Si la maladie n'est pas traitée, les complications suivantes peuvent survenir sans traitement médical rapide:

  • suppuration des formations kystiques, qui cause souvent le syndrome d'intoxication progressive;
  • l'apparition de saignements dans le péritoine causés par la rupture de la paroi de la tumeur;
  • si la capsule d’un kyste à échinocoques est endommagée, les larves des parasites qu’elle contient se propagent dans tous les organes et systèmes.

Lorsqu'un patient ignore pendant longtemps les signes de la maladie, il aggrave la situation. La maladie conduit à des processus irréversibles conduisant à la mort.

Algorithme de diagnostic

Si un spécialiste soupçonne un patient d'avoir des kystes, il procède à un examen complet qui permet de le détecter et qui comprend:

  • prise d'antécédents - les plaintes des patients, les signes extérieurs, les facteurs concomitants sont pris en compte;
  • examen et palpation de la zone douloureuse - les méthodes ne permettent pas de détecter les petits foyers, mais elles sont informatives avec une augmentation de l'organe touché et des kystes.

Les techniques de laboratoire incluent:

  1. Le test sanguin clinique général a pour but d’évaluer le niveau de RSE (taux de sédimentation des globules rouges) et le contenu en éosinophiles, qui confirment l’évolution du processus inflammatoire dans le corps.
  2. Biochimie sanguine - un taux accru d'enzymes protéiques du foie indique que les cellules de cet organe sont endommagées.
  3. Le dosage immuno-enzymatique de la portion sérique du sang (ELISA) détermine si le système immunitaire produit des anticorps anti-agents pathogènes (un résultat positif confirme que le corps est infecté par des parasites).
  4. La réaction sérologique de Kasoni est une technique permettant d'identifier la fausse forme du kyste provoquée par les vers.
  1. Échographie - la cavité abdominale est examinée. Cette méthode non invasive permet non seulement de détecter des tumeurs même petites, mais également de mesurer la taille des kystes.
  2. Rayon X du péritoine - vous permet d'évaluer l'état d'un organe, que ses contours aient changé, que le diaphragme se soit déplacé ou non. Il est utile de trouver des kystes, mais seulement s'ils contiennent beaucoup de sel.
  3. La tomodensitométrie est une méthode de diagnostic efficace qui évalue les contours de l'organe affecté, détecte les néoplasmes, détermine leur taille et leur nombre.
  4. Imagerie par résonance magnétique (IRM) - est chargé d'identifier les modifications pathologiques dans les tissus du foie.

En évaluant toutes les conséquences du développement de la pathologie, le spécialiste sera en mesure de décider quelle technique sera la plus efficace.

Méthodes de traitement

Le traitement de la maladie est souvent effectué à l'hôpital afin que le spécialiste puisse surveiller en permanence l'état du patient. Les petites tumeurs, dont la taille ne dépasse pas 3 cm et ne gêne pas une personne, n'ont pas besoin de traitement. Il suffit de consulter régulièrement un gastro-entérologue.

Les kystes du foie sont indiqués dans les cas suivants:

  • le processus d'écoulement de la bile de la vésicule biliaire est perturbé par le fait que les conduits sont comprimés;
  • la taille d'une tumeur bénigne dépasse 5 cm;
  • un néoplasme se développe à la porte du foie;
  • les indications pour le traitement chirurgical sont des symptômes graves: douleur intense, altération des processus digestifs, etc.
  • la formation de pus dans le fluide remplissant la cavité kystique, de sorte qu'il puisse s'ouvrir spontanément;
  • les indicateurs absolus sont la rupture des murs et la survenue de saignements;
  • syndrome de pression progressive révélée dans la veine porte.

Il est impossible de se débarrasser de telles violations à l'aide de drogues. Ils ne sont pas en mesure de réduire ou d'éliminer complètement la tumeur. Les moyens ne sont prescrits que pour éliminer les symptômes désagréables de la maladie.

Les médecins utilisent des méthodes palliatives, radicales et conditionnelles. Dans ce dernier cas, il s’agit de la transplantation de l’organe touché, il est nécessaire en cas de cirrhose, de maladie polykystique, lorsqu’un lobe de l’organe est remplacé par un kyste, une atrésie des voies biliaires et d’autres pathologies graves. La transplantation par le médecin traitant n’est recommandée qu’en dernier recours, lorsque d’autres méthodes ne permettent pas de résoudre le problème.

La chirurgie palliative est réalisée selon l'algorithme:

  • le kyste est ouvert et vidé;
  • les parois de la plaie sur les bords sont cousues ensemble;
  • les navires sont connectés.
  • une partie du corps avec la lésion est éliminée;
  • la formation de tumeurs et ses membranes sont expulsées;
  • suivie d'une excision de la paroi tumorale.

Si previa est détecté sur les parois de l'estomac ou du duodénum, ​​le kyste est drainé à l'aide d'un endoscope. L'intervention comprend de telles actions:

  • la cavité du néoplasme est perforée à l'aide d'une aiguille spéciale ou d'une électrode à aiguille, en contrôlant le processus à l'aide d'un écho ou d'un duodénoscope;
  • un spécialiste prélève un échantillon de tissu tumoral pour effectuer un test de laboratoire;
  • ensuite, un conducteur est inséré dans la cavité kystique, augmentant ainsi la taille du trou, de sorte que d'autres instruments chirurgicaux tels que des cathéters, des dilatateurs de ballonnet, etc. soient accessibles;
  • un ou plusieurs tubes de drainage sont installés, à travers lesquels le fluide va sortir, entrant immédiatement dans le tube digestif;
  • si sa sortie est faible, les experts imposent un cathéter de lavage supplémentaire pour le drainage cystonasal - il s'agit d'un mince tube qui est retiré de la formation de la tumeur par les sinus à l'extérieur. Il est supprimé lorsqu'il est possible d'obtenir le résultat souhaité.

Grâce à un traitement chirurgical compétent, il est possible d'éliminer les formations kystiques complexes, assurant ainsi un résultat stable.

Régime alimentaire

Le plus souvent, une maladie du foie survient chez les personnes qui ne suivent pas leur régime, consomment beaucoup de fritures, d’aliments gras, de fast-food, boivent constamment de l’eau gazeuse. Un tel régime nuit au foie, augmente la charge corporelle et peut provoquer la formation de kystes.

Lorsqu'un spécialiste prescrit un traitement pour une tumeur bénigne, ainsi qu'un faux kyste du foie, il recommande nécessairement de suivre un régime fondé sur un certain nombre de principes:

  • le patient doit recevoir la quantité requise de protéines complètes, facilement digestibles;
  • la consommation de graisse est limitée sur une base individuelle;
  • des aliments glucidiques doivent être présents, mais dans le cadre de la norme (la consommation de glucides est réduite si le patient a des problèmes de surpoids);
  • l'alimentation fractionnée est recommandée;
  • devrait être doté d'une action cholérétique.

Un régime avec un kyste implique l'utilisation des produits et plats suivants:

  • produits de boulangerie - pain sec, biscuits à levure chimique, brioches à base de farine complète de seigle;
  • soupes - légumes, produits laitiers, avec nouilles, fruits;
  • viande diététique - viande de lapin, poulet, dinde, cuite au four ou à la vapeur;
  • poisson - il est préférable de préférer la mer, non grasse, à la vapeur ou bouillie;
  • légumes - cuits au four ou bouillis, carottes, citrouille, courgettes, haricots, chou;
  • céréales - avoine, sarrasin, flocons d'avoine;
  • les fruits et les baies sont autorisés à être consommés, vous devez éviter les variétés acides;
  • Le lait fermenté et les produits laitiers sont nécessaires.

Sous l'interdiction tombent tous les gras, les aliments frits, l'alcool et les boissons gazeuses, les cornichons, les épices chaudes, les champignons, le chocolat et les glaces. Un régime amaigrissant peut réduire considérablement la charge sur l'organe affecté et améliorer le flux de bile.

Prévention

Il est impossible d'empêcher le développement de kystes non parasitaires. S'il existe une prédisposition génétique, vous devez consulter régulièrement un gastro-entérologue et lui poser un diagnostic particulier.

Pour réduire le risque de tumeurs parasitaires, vous devez:

  • éviter de boire de l'eau de qualité douteuse sans faire bouillir;
  • animaux anthelminthiques opportuns;
  • N'oubliez pas de vous laver les mains après avoir communiqué avec les animaux.

Les experts disent que même un petit kyste peut causer de gros problèmes, il est donc important de rechercher rapidement une aide médicale et de recevoir un traitement pour tout symptôme.

Causes de la formation de kystes dans le foie - symptômes, traitement avec des médicaments et remèdes populaires

Si les médecins découvrent un néoplasme dans la zone du foie, il est possible qu'il s'agisse d'un kyste dans le foie, qu'il est important de diagnostiquer d'abord avec une échographie, puis de traiter. De par sa nature, il s’agit d’une tumeur bénigne, mais sous l’influence de facteurs pathogènes, elle peut devenir une menace pour la vie du patient - une tumeur maligne.

Qu'est-ce qu'un kyste du foie

Une tumeur abdominale remplie de liquide clair est considérée comme kystique. Peut être localisé dans tous les organes internes, avec une tendance à une croissance graduelle. Un kyste du foie est une tumeur bénigne qui se développe et se développe non seulement dans des segments individuels de l'organe, mais également dans ses ligaments. La guérison de la maladie est réelle, mais le facteur déterminant est la taille de la tumeur, qui varie de quelques millimètres à 25 centimètres. Chez les femmes, un tel problème de santé survient beaucoup plus souvent entre 35 et 50 ans.

Kystes du foie - causes

Les petites tumeurs ne nécessitent pas d'intervention chirurgicale, mais les plus grosses ne doivent être enlevées que par chirurgie. Avant de procéder à des manipulations et de prescrire un traitement efficace, le médecin détermine l'étiologie du processus pathologique. Les kystes hépatiques peuvent être causés par des lésions de l’organe parenchymateux ou par des maladies telles que la maladie des calculs biliaires, la cirrhose, l’hépatite alcoolique, les ovaires polykystiques, les maladies du pancréas ou du rein. L'intoxication à long terme de l'organisme n'est pas exclue.

Il peut y avoir d'autres raisons, par exemple:

  • prédisposition génétique;
  • développement congénital de la maladie;
  • lésion parasitaire du corps de l'échinocoque;
  • traitement médicamenteux hormonal;
  • processus amibien progressif.

Kyste du foie - symptômes

Puisque le «filtre humain» ne contient pas de terminaisons nerveuses, le syndrome de la douleur est absent pendant longtemps. Son apparence est davantage associée à une pression accrue sur les organes voisins, mais pas à un néoplasme dans les tissus parenchymateux. Une tumeur kystique se rappelle de grande taille ou est diagnostiquée par hasard - lors du passage d'une échographie planifiée. Les symptômes typiques d'un kyste du foie sont présentés ci-dessous:

  • signes graves de dyspepsie (flatulences, diarrhée, nausée, vomissements avec impuretés biliaires);
  • condition subfébrile;
  • éructations acides;
  • essoufflement;
  • transpiration excessive;
  • perte totale d'appétit;
  • manifestation de signes de jaunisse sur la peau;
  • augmentation de la taille de l'abdomen;
  • faiblesse générale.

Types de kystes du foie

Ces formations dans la cavité d'un organe peuvent être de nature parasitaire et non parasite. Dans le premier cas, nous parlons d'une activité accrue des échinocoques, dans le second, des causes de nature non infectieuse. Les variétés de la première tumeur sont:

  1. L'échinocoque. Caractéristique du lobe droit du organe parenchymal, déclenchée par une activité accrue des ténias.
  2. Alvéocoque. La cause de l’apparition est le stade larvaire producteur de cestodes, qui affecte également les lobes droit et gauche.

Les cavités non parasitaires peuvent être congénitales et acquises. Dans le premier cas, une tumeur bénigne se développe dans le contexte du dysfonctionnement des voies biliaires. En médecine moderne, elle est dite vraie. Dans le second cas, une rupture traumatique de l'organe parenchymal avec formation ultérieure d'une tumeur caractéristique n'est pas exclue. Dans les deux cas, un traitement est requis.

Kyste du foie simple

Cette vraie tumeur solitaire, qui a une doublure épithéliale interne. Un simple kyste du foie atteint un diamètre ne dépassant pas 3 cm, il ne grossit pas et ne nécessite pas de chirurgie. Les médecins recommandent d'observer systématiquement le néoplasme caractéristique, car il peut être modifié en une tumeur maligne.

Kystes du foie multiples

Certaines tumeurs peuvent se dissoudre d'elles-mêmes, alors que d'autres, au contraire, nécessitent un traitement rapide. Les kystes hépatiques multiples forment une formation polykystique, qui modifie la forme du parenchyme, est dangereux pour la santé. Comme les petites tumeurs sont situées plus près de la surface de l'organe, elles peuvent facilement être palpées avec polykystose à la palpation. Pour clarifier le diagnostic n'est pas exclu l'implication de méthodes de diagnostic peu invasives.

Kyste hépatique parasite

Avec une activité accrue des échinocoques et des alvéocoques dans les organes du parenchyme, des cavités de différentes tailles se forment. Ce sont des kystes hépatiques parasites qui remplissent un ou plusieurs lobes, entraînant une nécrose tissulaire étendue. Jusqu'à ce que la formation abdominale complète soit éliminée, la flore pathogène doit être exterminée, sinon les méthodes radicalement conditionnelles ne sont pas très efficaces, il n'y a pas de dynamique positive.

Microcytes du foie

Si, lors du passage d'une échographie planifiée, de petits néoplasmes du parenchyme sont visualisés, conformément au code 10 de la CIM, il s'agit également de kystes, mais le patient n'a rien à faire. Le plus souvent, ils se dissolvent et apparaissent, peuvent être le résultat d'une intoxication partielle du corps. En échographie, leur taille est négligeable, les médecins ne prennent donc en compte qu'une zone aussi anéchoïque. Les microcytes du foie ne nécessitent pas d'intervention médicale.

Traitement de kyste du foie

Les interventions chirurgicales pour le traitement fructueux des kystes du foie ont deux directions: la ponction sclérosante et la laparoscopie. La première procédure - la sclérooblitération, caractérise les interventions palliatives et est réalisée avec la participation de l'échographie avec l'introduction d'un sclérosant spécial. Tout d'abord, une aspiration de ponction est effectuée, après quoi la cavité résiduelle est vidée sans excision des parois du kyste.

Si nous parlons d'accès laparoscopique, une partie du lobe brûlé est intersectée, suivie d'une dissection et d'une élimination du contenu purulent. Les manipulations sont effectuées à travers des coupures dans l'abdomen, et après son achèvement, le médecin effectue le traitement à l'électrocoagulateur des parois restantes. Les effets dangereux sur la santé en cas d’intervention de spécialistes compétents sont minimes. Dans les tableaux cliniques avec complications, la résection hépatique n'est pas exclue. Les autres interventions chirurgicales sont les suivantes:

  • décortiquer (énucléation) en tant que méthode de traitement radicalement conditionnel;
  • fenestration d'un kyste, marsupialisation d'un kyste en présence d'un vaste site anéchoïque;
  • ouverture, vidange et drainage de la cavité résiduelle;
  • greffe du foie après modification dans une tumeur maligne;
  • cystogastrostomie, cysto-entérostomie, comme traitement radical.

Traitement médicamenteux des kystes du foie

Les médicaments supplémentaires conviennent à la forme parasitaire de la maladie. En même temps qu'une intervention chirurgicale, il est nécessaire de suivre un traitement de chimiothérapie pour l'extermination productive de la flore pathogène. Le traitement médicamenteux du kyste du foie implique la prise de médicaments contre l’échinocoque, les ténias et d’autres organismes nuisibles. Dans tous les cas, la question de savoir comment traiter un kyste du foie, il est important de coordonner avec un spécialiste.

Traitement de kystes du foie remèdes populaires

Les méthodes alternatives sont inefficaces. Sachant qu'un tel kyste dans le foie, il est important de comprendre qu'un tel néoplasme doit être observé par un médecin. L'automédication superficielle ne peut que nuire. Le traitement d'un kyste du foie avec des remèdes populaires procure un effet positif lorsqu'il est combiné aux méthodes officielles. Selon les experts, il est recommandé de boire du jus de bardane ou de chélidoine, mais sous forme diluée 5: 1. Un autre bon remède populaire est de boire 10 œufs de caille chaque matin.

Kyste du foie - régime

S'intéressant à la façon de se débarrasser des kystes du foie, il est important de revoir le régime alimentaire quotidien et d'adhérer à la nutrition thérapeutique. Le menu de régime aidera un adulte et son enfant à réduire le risque de rechute et à ralentir la croissance d’une tumeur bénigne. Donc, un régime avec un kyste du foie:

  1. Permet la consommation de variétés de viande et de poisson allégés en viande, de produits laitiers et de légumes à base de fruits et de céréales.
  2. Interdit la viande grasse, le chocolat, l'alcool, le jus de tomate, les assaisonnements épicés, les premiers bouillons, la crème glacée et la conservation.

Vidéo

Les informations présentées dans l'article sont à titre informatif seulement. Les matériaux de l'article n'appellent pas d'auto-traitement. Seul un médecin qualifié peut diagnostiquer et conseiller un traitement en fonction des caractéristiques individuelles d'un patient particulier.

Kyste du foie

Les pays à climat chaud sont en tête du nombre d'agents pathogènes parasitaires (échinocoques, alvéocoques, etc.). Ces microorganismes sont capables de provoquer de nombreuses pathologies dans le corps humain et animal, y compris les kystes du foie. Les tumeurs causées par d'autres causes sont plus caractéristiques des pays économiquement développés avec une industrie activement développée.

Description de la maladie

Un kyste hépatique est une croissance bénigne qui se produit dans n’importe quel lobe du foie et consiste en une coquille dense (capsule) remplie de liquide. La couleur du contenu varie du transparent au jaune, avec diverses inclusions (sang, bile, pus) ou sans eux.

La tumeur peut être présente de manière unique ou multiple (polykystique) et avoir des tailles différentes.

Risque de maladie

Les petits kystes atteignant 3 cm de diamètre ne sont pas dangereux, mais nécessitent une surveillance attentive par un spécialiste.

Les grandes formations peuvent entraîner de graves complications. De plus en plus grandes, elles pressent les tissus d’autres organes, les vaisseaux sanguins et les voies biliaires, perturbant ainsi leur travail.

Dans certains cas, les gélules peuvent se briser et faire entrer leur contenu dans la circulation générale.

Comment acheter

À ce jour, le mécanisme d'apparition de la pathologie n'est pas complètement compris. On pense que le rôle principal est joué par les facteurs suivants:

  • l'hérédité;
  • maladie inflammatoire du foie;
  • les parasites;
  • blessures et chirurgies;
  • médicaments à long terme;
  • changer les niveaux hormonaux.

Chez les adultes et les enfants

Selon les dernières statistiques, le kyste du foie est une pathologie rare qui affecte 0,8 à 1% de la population.

Les représentantes sont sur la liste plusieurs fois plus souvent que les hommes. Cette tendance est associée à de fréquents changements hormonaux survenant pendant la puberté, pendant la grossesse, l'allaitement et la ménopause. Chez la plupart des patients, la maladie est diagnostiquée entre 40 et 50 ans.

Les enfants tombent malades encore moins souvent. On pense que la formation de tumeurs se produit pour les mêmes raisons que chez l'adulte et ne présente aucune différence en matière de diagnostic et de traitement.

Symptômes communs

Les symptômes apparaissent lorsque le kyste atteint une taille impressionnante, généralement de 6 cm. Une personne peut ressentir:

  • inconfort et douleur dans le côté droit;
  • nausée, vomissement;
  • amertume dans la bouche;
  • perte d'appétit;
  • réduction de poids;
  • clarification des matières fécales et assombrissement de l'urine;
  • couleur jaune de la peau;
  • prurit;
  • détérioration générale du bien-être.

Les formulaires

En partant de l'origine, les kystes sont divisés en:

  • Parasite. Causée par des alvéocoques et des échinocoques, des ténias. La période d'incubation, de 2 jours à plusieurs années.
  • Pas parasite. Comprend les gélules formées pendant le développement du fœtus (véritable kyste) à la suite de la formation inadéquate des voies biliaires. Un autre type de pathologie (faux kyste) est formé à la suite de toutes sortes de lésions organiques.

En fonction du diamètre, on distingue les types de kystes suivants:

  • jusqu'à 1 cm (petit);
  • de 1 à 3 cm (moyenne);
  • 3-10 cm (grand);
  • plus de 10 (grand ou géant).

Tous les types ci-dessus peuvent être observés en quantités multiples, ce qui pèse de manière significative sur l'évolution de la maladie.

Si la capsule est déchirée, enflammée et que du pus se forme dessus, un tel kyste est appelé compliqué. Ce type de tumeur nécessite un traitement immédiat en raison du danger de conséquences mortelles!

Méthodes de diagnostic

L'évolution asymptomatique prolongée ne permet pas de suspecter la maladie à un stade précoce. Ces tumeurs sont détectées par hasard, lors d'examens de routine ou de suspicion d'autres pathologies.

L'apparition de symptômes est caractéristique des grandes formations, souvent palpées par un médecin lors de l'examen initial.

Pour confirmer le diagnostic, utilisez les méthodes de diagnostic suivantes:

  • Échographie abdominale;
  • IRM et TDM du foie;
  • scintigraphie.

En présence d'un kyste, effectuez en outre:

  • ponction pour l'étude du contenu liquide de la capsule;
  • biopsie tissulaire, pour exclure l'oncologie;
  • analyse sérologique du sang par les méthodes de RNAA (réaction d'hémagglutination indirecte), ELISA (dosage immuno-enzymatique), qui permet d'identifier les parasites;
  • test sanguin biochimique pour évaluer l'état du foie et d'autres organes.

Opération

L'indication pour l'élimination du kyste est:

  • diamètre supérieur à 3 centimètres;
  • complications;
  • détérioration de la santé du patient;
  • la présence d'un kyste parasite.

L'opération est effectuée par l'une des méthodes suivantes:

  • résection - couper le lobe atteint du foie;
  • ouvrir la capsule en retirant le fluide;
  • péricystectomie - kystes de décorticage;
  • marsupialisation - ouverture de la capsule, suivie de la connexion de ses parois avec le site de dissection;
  • Cystogastroanastomoz - communication de kystes avec les intestins ou l'estomac.

Traitement de la toxicomanie

Des médicaments sont prescrits pour soulager la gêne du patient.

  • analgésiques et analgésiques;
  • hépatoprotecteurs;
  • des enzymes;
  • agents de revêtement;
  • médicaments cholérétiques;
  • des vitamines;
  • des sorbants;
  • antibiotiques.

Nourriture diététique

Dans la période postopératoire, on prescrit au patient un régime strict, qui doit être suivi pendant au moins six mois. En présence de complications, le terme est prolongé.

Le premier jour, il est recommandé de refuser de manger et d'utiliser uniquement de l'eau. Pendant 2-3 jours, vous pouvez manger de la bouillie bouillie dans de l'eau et des bouillons de légumes. Progressivement, d'autres produits sont introduits dans l'alimentation, à l'exception des suivants:

  • frit
  • épicé
  • gras;
  • fumé
  • nourriture en conserve;
  • plats marinés;
  • sauces, mayonnaise;
  • les tomates;
  • les épices;
  • café
  • du chocolat;
  • le cacao;
  • l'alcool;
  • les légumineuses;
  • œufs durs;
  • pain frais et des bonbons.

Autres traitements

Comme traitement adjuvant, on peut utiliser des remèdes populaires qui ne traitent pas un néoplasme, mais améliorent seulement l’état des organes du tractus gastro-intestinal.

Les recettes suivantes auront un effet positif sur l'état du foie:

  • Bardane À partir des feuilles de la plante, presser le jus et prendre 30 minutes. avant les repas, 1-2 cuillères à soupe, 3 fois par jour.
  • Œufs de caille Chaque matin, à jeun, ils boivent 5 œufs crus.
  • Nicked 1 cuillère à soupe l feuilles broyées de la plante (peut être sec) versez un verre d'eau bouillante. Insistez jusqu'à ce qu'il devienne chaud, filtrez. Consommez un demi-verre, 4 fois par jour, quel que soit le repas.

Prévention des maladies

Pour réduire le risque de maladie, vous devez:

  • renforcer le système immunitaire du corps (sport, durcissement, marche au grand air);
  • se laver les mains après avoir visité des lieux publics;
  • soyez extrêmement prudent lorsque vous voyagez dans des pays chauds;
  • lavez bien les fruits et les légumes avant de les manger;
  • ne buvez que de l'eau bouillie;
  • ne pas trop manger et limiter les aliments qui ne sont pas bénéfiques;
  • se débarrasser des mauvaises habitudes.

Les conséquences

Souvent, les premières manifestations de kystes se font sentir après avoir atteint une taille impressionnante. De telles formations provoquent des symptômes douloureux et peuvent provoquer les complications suivantes:

  • suppuration du kyste ou des tissus environnants;
  • pénétration du liquide kystique dans la cavité abdominale et le sang, en raison de sa rupture;
  • hémorragie dans le kyste;
  • renaissance en oncologie (extrêmement rare);
  • péritonite (infection de la cavité abdominale);
  • insuffisance hépatique (insuffisance hépatique totale ou partielle, souvent observée chez les polykystiques).

Prévisions de vie

L'évolution de la maladie est difficile à prévoir. Les kystes petits et moyens peuvent arrêter la croissance et le traitement n’est pas nécessaire tout au long de la vie.

Après le retrait de grosses tumeurs, il est nécessaire pendant un certain temps de suivre toutes les recommandations des médecins et d'être examiné. Avec une issue favorable, la formation répétée de kystes peut ne pas être.

Dans des cas plus rares, la taille des gélules augmente rapidement, détériore la qualité de vie du patient et peut entraîner de graves problèmes de santé. Les décès et la nécessité d'une greffe du foie ne sont pas exclus.

Et dans cette vidéo, vous pouvez voir comment effectuer une opération pour enlever un kyste hépatique. Dans ce cas, la méthode de résection laparoscopique est utilisée.

Après avoir confirmé le diagnostic, ne paniquez pas. Souvent, la maladie aux premiers stades n'est pas dangereuse et ne nécessite pas de traitement. Cependant, le patient doit se rappeler qu'un kyste peut grossir et causer des problèmes de santé. Il est donc dangereux de retarder une visite chez le médecin et de ne pas tenir compte de ses recommandations. S'il y a des indications pour une intervention chirurgicale, le médecin choisira la meilleure méthode pour la réaliser. Avec un résultat favorable, après six mois, vous pouvez revenir au mode de vie habituel.

Kyste du foie

Kyste du foie - formation cavitaire focale du foie, limitée à la capsule de tissu conjonctif avec le liquide à l'intérieur. Le kyste hépatique se manifeste par une douleur dans l'hypochondre droit, une gêne épigastrique, des nausées, une dyspepsie et une asymétrie abdominale. Le diagnostic des kystes du foie repose sur des données échographiques et tomographiques. Le traitement d'un kyste hépatique peut inclure son retrait radical (décorticage, résection hépatique, excision des parois du kyste) ou des méthodes palliatives (vidange, marsupialisation du kyste, création de cystoentéro-cystogastroanastomose).

Kyste du foie

Le kyste hépatique est une cavité bénigne remplie de liquide, tapissée de l'intérieur par une couche d'épithélium cylindrique ou cubique. Le plus souvent, les kystes sont remplis d'un liquide clair, sans odeur et sans couleur; plus rarement, les kystes du foie peuvent contenir une masse ressemblant à une gelée ou un liquide vert brunâtre, composé de cholestérol, de bilirubine, de mucine, de fibrine et de cellules épithéliales. Lorsque les hémorragies dans la cavité du foie, le contenu du kyste devient hémorragique; quand infecté - crémeux, purulent.

Les kystes hépatiques peuvent être situés dans différents segments, lobes et même ligaments du foie, superficiellement ou en profondeur; parfois avoir un cavalier mince (jambe de kystes). Le diamètre des kystes hépatiques détectables varie de quelques millimètres à 25 centimètres ou plus. En hépatologie et en gastroentérologie, des kystes du foie sont diagnostiqués chez environ 0,8% de la population. Chez les femmes, les kystes du foie sont détectés 3 à 5 fois plus souvent que chez les hommes, généralement entre 40 et 50 ans. Selon les observations cliniques, les kystes du foie peuvent être associés à la maladie des calculs biliaires, à la cirrhose du foie, aux kystes des voies biliaires, aux ovaires polykystiques, aux reins polykystiques et au pancréas.

Classification du kyste du foie

Le concept de «kystes du foie» regroupe des formes nosologiques d'origines diverses. Premièrement, les vrais et les faux kystes du foie sont sécrétés. Les vrais kystes sont d'origine congénitale et ont une doublure épithéliale interne. Parmi les véritables formations solitaires, il existe des kystes dermoïdes du foie simples, à rétention, des cystadénomes à plusieurs chambres.

Les faux kystes sont secondaires, acquis; souvent formés après une intervention chirurgicale, une blessure, une inflammation et, par conséquent, les parois de leur cavité sont constituées de tissu hépatique modifié fibreux. Par le nombre de cavités distinguent les kystes simples et multiples du foie. Avec l'identification des kystes dans chaque segment du foie, parlez de foie polykystique. De plus, des kystes hépatiques non parasitaires et parasitaires sont isolés; ces derniers, en règle générale, sont représentés par des kystes à échinocoques (échinococcose du foie).

Causes des kystes du foie

Il n'y a pas de consensus sur l'origine des véritables kystes du foie non parasitaires. Certains auteurs adhèrent à l’opinion selon laquelle les kystes se forment à la suite d’une hyperplasie inflammatoire des voies biliaires au cours de l’embryogenèse et de leur obstruction ultérieure. La relation entre la présence d'un kyste du foie et des préparations hormonales (œstrogènes, contraceptifs oraux) est prise en compte.

La médecine moderne prédominante est la théorie expliquant la survenue de kystes du foie provenant de voies biliaires aberrantes intra et interlobulaires, qui ne font pas partie du système biliaire au cours du développement embryonnaire. La sécrétion de l'épithélium de ces cavités fermées entraîne l'accumulation de liquide et sa transformation en kyste du foie. Cette hypothèse est confirmée par le fait que le secret du kyste ne contient pas de bile et que la cavité de formation n'est pas communiquée avec les canaux biliaires en fonctionnement.

Les faux kystes sont formés par nécrose des tumeurs, lésion traumatique du foie, lésion parasitaire du foie avec ehonokkok, abcès amibien.

Symptômes de kystes du foie

En règle générale, les petits kystes du foie simples ne présentent pas de manifestations cliniques. La symptomatologie se développe souvent lorsqu'un kyste atteint une taille de 7–8 cm, et également si plusieurs kystes sont atteints, au moins 20% du volume du parenchyme hépatique.

Dans ce cas, il existe une sensation de plénitude et de lourdeur dans l'hypochondre droit et l'épigastrie, qui augmente après le repas ou l'effort. Dans le contexte d’une augmentation des kystes du foie, des symptômes dyspeptiques se développent: éructations, nausées, vomissements, flatulences, diarrhée. Parmi les autres symptômes non spécifiques accompagnant le développement de kystes du foie, on note la faiblesse, la perte d’appétit, la transpiration accrue, l’essoufflement, une fièvre légère.

Les kystes hépatiques géants provoquent une hypertrophie abdominale asymétrique, une hépatomégalie, une perte de poids, une jaunisse. Dans certains cas, un kyste est palpé à travers la paroi abdominale antérieure sous la forme d'une masse indolore fluctuante et élastique dans l'hypochondre droit.

Kyste hépatique compliqué se développe lorsque hémorragie dans sa paroi ou sa cavité, suppuration, perforation, torsion des jambes du kyste, dégénérescence maligne. En cas d'hémorragie, de rupture d'un kyste ou de percée de son contenu dans les organes adjacents, se développe une crise aiguë de douleur abdominale. Dans ces cas, il y a une forte probabilité de saignement dans la cavité abdominale, de péritonite. Un ictère apparaît lorsque les voies biliaires adjacentes sont comprimées et un abcès du foie se forme lors de l'infection.

Les kystes hépatiques à échinocoques sont dangereux car ils propagent les parasites par voie hématogène avec formation de foyers infectieux lointains (par exemple, les kystes pulmonaires à échinocoques). Avec un foie polykystique répandu, une insuffisance hépatique peut se développer avec le temps.

Diagnostic des kystes du foie

La plupart des kystes du foie sont découverts par hasard lors d'une échographie abdominale. Selon l'échographie, un kyste du foie est défini comme une cavité ovale ou arrondie limitée par une paroi mince avec un contenu anéchoïque. S'il y a du sang ou du pus dans la cavité du kyste, les échos intraluminaux deviennent distincts. Dans certains cas, une échographie hépatique est utilisée pour pratiquer la ponction percutanée du kyste, suivie d'un examen cytologique et bactériologique du secret.

Avec l'aide du scanner, de l'IRM, de la scintigraphie du foie, de l'angiographie du tronc et des artères mésentériques, du diagnostic différentiel d'un kyste du foie avec hémangiome, de tumeurs de l'espace rétropéritonéal, de tumeurs de l'intestin grêle, de pancréas, de mésentère, d'hydrocèle de la vésicule biliaire, de lésions métastatiques du foie. En cas de doute sur le diagnostic, une laparoscopie diagnostique est réalisée. Pour exclure l'étiologie parasitaire des kystes du foie, des tests sanguins sérologiques spécifiques sont effectués (ELISA, ARN).

Traitement de kyste du foie

Les patients atteints de kystes hépatiques asymptomatiques, d’un diamètre ne dépassant pas 3 cm, nécessitent une surveillance dynamique par un gastro-entérologue (hépatologue).

Les indications pour le traitement chirurgical des kystes du foie sont les complications (saignement, rupture, suppuration, etc.); kystes de grande taille et géants (jusqu'à 10 cm ou plus); compression des voies biliaires avec écoulement biliaire altéré; compression du système de la veine porte avec le développement de l'hypertension portale; symptômes cliniques graves altérant la qualité de la vie; récurrence d'un kyste du foie après avoir tenté de le percer. Le traitement des kystes hépatiques parasitaires est effectué sous la surveillance d'un spécialiste des maladies infectieuses ou d'un parasitologue.

Toutes les chirurgies pratiquées sur des kystes du foie peuvent être radicales, conditionnellement radicales et palliatives. Les méthodes radicales pour les kystes solitaires comprennent la résection du foie; en cas de greffe polykystique du foie. Les méthodes radicalement conditionnelles peuvent inclure l'exfoliation (énucléation) du kyste ou l'excision des parois du kyste. Lors de l'exécution de ces interventions, l'accès laparoscopique minimalement invasif est largement utilisé.

Les interventions palliatives dans les kystes du foie n'impliquent pas l'ablation de la masse abdominale et peuvent consister en une aspiration ponctuelle ciblée du contenu du kyste avec une sclérooblitération ultérieure de la cavité; ouverture, vidange et drainage de la cavité résiduelle du kyste; kyste de marsupialisation; fenestration du kyste; cysto-entérostomie ou cystogastrostomie.

Un effet durable après aspiration percutanée d'un kyste et son durcissement est obtenu avec des tailles relativement petites (jusqu'à 5-6 cm) de la cavité. Une autopsie et un drainage externe sont indiqués pour les kystes hépatiques solitaires post-traumatiques compliqués de rupture de la paroi ou de suppuration. La marsupialisation (vidange du kyste avec couture des parois sur les bords de la plaie opératoire) est réalisée avec la localisation centrale du kyste dans la porte du foie, compression des voies biliaires, présence d'hypertension portale. Fenestration - En règle générale, on a recours à la dissection et à l'excision des parois libres des kystes pour traiter plusieurs kystes ou un foie polykystique en l'absence de signes d'insuffisance rénale et hépatique. En cas de kystes géants, une cystogastroanastomose ou une cystoentéroanastomose est appliquée, c’est-à-dire qu’un message est créé entre la cavité du kyste du foie et la cavité de l’estomac ou des intestins.

Pronostic pour le kyste du foie

Après une élimination radicale des kystes hépatiques solitaires, le pronostic est généralement favorable. Après des interventions palliatives dans divers termes distants, les kystes du foie peuvent se reproduire, nécessitant des mesures thérapeutiques répétées.

Une augmentation progressive des kystes du foie non traités peut entraîner un certain nombre de complications dangereuses. En cas d'atteinte hépatique étendue, une issue fatale est possible en raison d'une insuffisance hépatique.


Articles Connexes Hépatite