Exercice physique avec l'hépatite C

Share Tweet Pin it

Les patients atteints d'hépatite C peuvent-ils faire de l'exercice? La réponse à cette question dépend en grande partie de l'état de la personne infectée. L'hépatite C est une maladie grave qui détruit le foie et a un effet négatif sur le travail des autres organes.

Mais en l'absence de douleur aiguë et de fatigue intense, les exercices physiques contre l'hépatite C sont les bienvenus: ils renforceront les capacités de protection du corps et aideront à faire face à la maladie.

Pourquoi ne pouvons-nous pas négliger la culture physique?

Les sports pour les personnes infectées par le virus de l'hépatite C sont essentiels.

Qu'est-ce que l'hépatite C insidieuse?

Il y a plusieurs raisons à cela:

  1. L'hépatite C affecte négativement le métabolisme des lipides, il y a des problèmes avec la dégradation des graisses dans le corps. Après tout, les pathologies de la vésicule biliaire, y compris la cholélithiase, deviennent le plus souvent des comorbidités. Le foie malade, incapable de supporter des charges élevées, refuse de décomposer de grandes quantités de graisse entrante et les envoie dans les tissus corporels. Pour éviter l'obésité de divers organes, il est nécessaire de créer une consommation constante de glycogène dans les muscles. Cela aidera exercice réalisable.
  2. L'hypodynamie est l'un des ennemis les plus vicieux de l'immunité. La culture physique dans des limites raisonnables augmente les propriétés protectrices du corps. Des exercices particulièrement utiles qui saturent le sang en oxygène.
  3. L'exercice régulier améliore la circulation sanguine dans la cavité abdominale, l'afflux sanguin riche en oxygène du foie, normalise la fonction motrice du tractus biliaire, le travail du tractus gastro-intestinal.
  4. L'impact émotionnel positif du sport est également un point important. Le diagnostic en soi n'augmente pas l'humeur et l'utilisation de certains médicaments inhibe le système nerveux et peut entraîner une dépression.
  5. Et enfin, le facteur social. Faire du sport avec des amis est très utile pour un patient qui se sent exclu de la société.

Dans le même temps, les médecins parlent d'activité physique réalisable et non d'activité physique excessive ou de sport professionnel. Un entraînement trop intense aggravera les processus pathologiques dans les cellules enflammées, pouvant entraîner des saignements et une nécrose des hépatocytes.

N'oubliez pas que l'interféron et les autres médicaments utilisés pour traiter l'hépatite C provoquent également un stress supplémentaire dans de nombreux organes, à l'exception du foie. Par conséquent, la charge doit être légère pour faire plaisir. Vous pouvez faire des exercices physiques à l'air frais - cela stimule en outre les fonctions de protection du corps.

Quels sports sont utiles?

Voici les règles de base à suivre:

  1. Utilisez la technique des athlètes professionnels et n'oubliez pas de prendre une collation une heure avant l'entraînement. Une portion ne devrait pas dépasser 150 grammes. Si vous êtes sujet au ralentissement du métabolisme, il est conseillé de manger une heure et demie avant le début de la séance.
  2. Au cours des trois premières semaines, limitez-vous aux exercices toniques: promenades au grand air, vélo d’entraînement, possibilité d’utiliser la piscine. Vous devez le faire sans trop de pression, mais pour un temps assez long. Si des sensations désagréables se manifestent dans le péritoine, en particulier dans l'hypochondre droit, il faut immédiatement ralentir, attendre que la douleur s'atténue et mieux vaut terminer l'exercice. Et attendez au moins deux heures avant le prochain train physique.
  3. Si l'entraînement comprend des exercices liés à la tension d'un grand nombre de muscles, vous devrez ensuite vous arrêter avec les exercices de respiration.
  4. Si vous avez vraiment envie de boire, étanchez votre soif mieux que de l’eau ordinaire sans sucre et sans colorant. Vous pouvez également utiliser du thé glacé ou du bouillon de dogrose.
  5. Les crises de faim sévères après l'entraînement doivent être maîtrisées et non pas précipitées sur la nourriture. Et surtout ne pas trop manger, avec l'hépatite C n'est pas du tout utile. Vous devez attendre une demi-heure, puis manger une petite portion ou boire un shake protéiné.
  6. Après environ un mois, le corps deviendra plus fort, il y aura une forte poussée de désir de manger immédiatement après les exercices. Vous pouvez commencer à augmenter la charge. À la marche et au jogging habituels, il convient d’ajouter des exercices avec haltères et squats. Coquilles, il est préférable de choisir la composition, de sorte que le poids peut être ajusté.
  7. Et après 2 semaines d’exercices, ceux qui le souhaitent peuvent s’inscrire dans un club de fitness. Dans le hall, vous pouvez faire du Pilates, étape par étape, choisir des simulateurs pas trop complexes.

Les médecins considèrent que la marche, le jogging, le ski et le patinage, la natation, l'aquagym, les jeux en équipe (football, basketball, volleyball) sont les sports les plus appropriés pour les personnes souffrant d'hépatite C.

Alternativement, vous pouvez vous inscrire à un cours de danse.

Quelles précautions devez-vous suivre?

Tout sport, même le plus simple, est considéré comme traumatisant.

Pour vous protéger et protéger les autres, vous devez prendre en compte certaines limitations:

  • Ceux qui souffrent d'hépatite C doivent suivre un régime: renoncent aux fast-foods, plats gras, marinades, boissons alcoolisées. Il représente des aliments fractionnés en petites portions, en particulier en combinaison avec le sport. Mais en aucun cas, ne peut pas en avoir marre à la veille ou après la formation.
  • Marcher et courir à l'air frais sont très utiles, mais par temps chaud, sous le soleil éclatant, peuvent nuire à la santé. L'ultraviolet et la fièvre peuvent déclencher le développement de processus inflammatoires dans le foie. Par conséquent, en été, vous devez prévoir un entraînement en plein air le matin ou le soir. Il est également utile d'utiliser un écran solaire ou des lotions.
  • Lors d’une exacerbation de la maladie ou lorsqu’elle se transforme en forme chronique, un effort physique intense est contre-indiqué: course à pied longue distance, équipement de musculation, levée de poids supérieure à 10 kg, etc. ) diaphragme de respiration profonde. Cependant, un exercice modéré est possible avec les stades sévères de la maladie. Après les cours, les médecins conseillent de se reposer, couchés, les jambes pliées. Cela permet de détendre les organes abdominaux. Les exercices respiratoires sont recommandés pour les patients alités.
  • Les athlètes professionnels infectés par l'hépatite C doivent faire particulièrement attention. En effet, de nombreux facteurs, tels que la surcharge persistante, les blessures, la prise de poids et la perte de poids, peuvent aggraver l’état de santé. Une variété de dopage a un effet négatif sur le foie, les pires étant les stéroïdes anabolisants. Si vous ne les avez toujours pas abandonnées et que vous injectez du dopage dans le corps par injection, utilisez au moins des seringues jetables et assurez-vous que personne ne peut prendre vos fournitures. En ce qui concerne la nutrition sportive, assurez-vous de consulter un médecin - certaines formulations contiennent des hormones et d’autres substances ayant une charge grave pour le foie.

Si vous êtes infecté par l'hépatite C, il est important de ne pas transmettre le virus à d'autres personnes. Appliquez les rayures éventuelles sur le ruban, en particulier dans les sports de contact.

Bien sûr, il est très difficile de transmettre l’infection, mais il est préférable de se tromper. Il est préférable d’apporter vos propres serviettes, gants, bracelets et autres équipements à la salle de sport. L'hépatite C et le sport ne s'excluent pas mutuellement.

L'activité physique est favorable pour tous les systèmes et tissus de l'organisme, y compris le foie. L'essentiel est de ne pas aller trop loin et d'écouter vos sentiments. Et mieux encore, consultez votre médecin qui, après avoir analysé votre état de santé, vous recommandera une série d’exercices ou vous guidera vers la gymnastique thérapeutique dans un centre de remise en forme.

Puis-je faire du sport avec l'hépatite C?

Puis-je faire du sport avec l'hépatite C? Cette question intéresse de nombreuses personnes qui ont mené une vie saine tout au long de leur vie et souhaitent continuer à conserver leur excellente forme physique, malgré la maladie. Je voudrais commencer par décrire l’hépatite virale C et son incidence sur le corps humain. Il s’agit sans aucun doute d’une maladie grave qui se transmet de trois manières: de la mère à l’enfant, par le sang et sexuellement. Par conséquent, les médecins recommandent toujours fortement de se protéger afin de se protéger non seulement contre les infections sexuellement transmissibles, mais également contre l'hépatite C. C'est probablement l'un des diagnostics les plus terribles, car il n'existe aucun vaccin qui puisse guérir le foie touché.

Vous devez d’abord comprendre qu’il s’agit d’une maladie grave entraînant des lésions du foie et un impact négatif sur le travail de tout l’organisme. Tout d'abord, les symptômes sont la fièvre, les maux de tête et d'autres indicateurs que beaucoup confondent souvent avec la grippe. Après le début du foie et de la jaunisse, et selon l'historique de certains processus corporels, il est déjà possible de déterminer qu'une personne a été infectée par le virus de l'hépatite.

Exercice physique dans l'hépatite virale C

Chaque personne souffre de cette maladie grave de différentes manières. Il est donc très difficile de dire avec précision s'il est possible de faire du sport avec l'hépatite, car elle nécessite une consultation médicale obligatoire, dans laquelle le patient est surveillé. Oui, le sport est important car il permet de maintenir l'état général du corps en bonne forme, mais souvent, lorsqu'une personne est atteinte d'hépatite C, un malaise général et une faiblesse sont présents. Il est donc tout simplement impossible de dire quelque chose à propos de l'activité physique.

Dans tous les cas, les lourdes charges en cas de maladie devraient être exclues.

Si une personne se sent suffisamment bien, vous pouvez faire des exercices légers ou simplement marcher dans la rue - ce sont des activités sportives autorisées pour tout le monde. L'air frais a un effet positif sur l'état du patient.

L'essentiel est de ne pas forcer son propre corps. Après tout, l’interféron, qui vise essentiellement à guérir une personne atteinte d’hépatite C, exerce une pression sérieuse sur tous les organes. En outre, l’influence de la maladie peut modifier considérablement tous les processus de la personne. Par conséquent, il n'est pas conseillé à de nombreux médecins de faire du sport, car le corps devrait récupérer et se reposer, et de ne pas recevoir la charge, ce qui ne permet pas de faire face.

Est-il possible de faire du sport avec l'hépatite C?

L'hépatite C est une maladie grave qui affecte le fonctionnement du foie. S'il n'est pas diagnostiqué à temps, il devient chronique. La pathologie détruit progressivement le foie, altère l'état de santé et la qualité de vie d'une personne dans son ensemble.

Pour les personnes qui ont déjà mené une vie active, la question se pose: est-il possible de faire du sport avec l'hépatite C? Malgré le fait que la pathologie soit grave et entraîne souvent la mort, l’exercice modéré dans ce type d’hépatite n’est pas interdit. Seul l'évolution de la maladie est individuelle pour tout le monde. Par conséquent, seul un médecin peut approuver un sport ou introduire certaines restrictions.

Comment vivre dans une famille atteinte d'hépatite

Il ne faut pas oublier que personne n'est à l'abri d'une infection par l'hépatite C. La ruse est qu’il est asymptomatique pendant longtemps et qu’il est détecté lors d’un examen physique de routine ou lors de l’examen d’autres maladies. Que faire si un terrible diagnostic est posé à l'un des membres de la famille? Avant de paniquer, vous devez déterminer quelle peut être la cause de l’infection. Le virus de l'hépatite C ne pénètre dans le sang d'une personne en bonne santé que par le sang. Ainsi, il est possible d'identifier les principales voies de pénétration du virus dans le corps humain:

  • pendant la procédure de transfusion sanguine et ses composants. Bien que récemment, ces cas soient plutôt rares, car le donneur subit un examen approfondi et des tests de diverses pathologies;
  • farce de tatouage sans changement ni traitement de l'instrument;
  • lors de procédures esthétiques et dentaires en raison d'une mauvaise stérilisation de l'instrument;
  • les travailleurs de la santé en contact direct avec le sang sont à risque;
  • dans 50% des cas, la cause de l'infection est une seringue pour tous les toxicomanes.

Il est impossible d'être infecté au quotidien - le virus ne se transmet pas par la salive, la vaisselle, la nourriture, les vêtements. Vous ne pouvez être infecté que par contact direct avec le sang d'une personne infectée. Les exceptions sont les articles pouvant causer des coupures et des égratignures - rasoir, épilateur, lime à ongles, ciseaux et pinces pour la manucure. Par conséquent, il n'est pas nécessaire d'isoler un membre de la famille malade. Une personne doit décider comment vivre avec un diagnostic. Personne n'a le droit de violer le patient chez lui ou au travail.

Règles de sécurité pour le contact avec les infectés

Comme indiqué ci-dessus, la source d'infection est uniquement le sang d'une personne malade. Pour éviter une infection au contact du patient, il suffit de respecter les précautions élémentaires:

  • N'utilisez pas d'objets pouvant contenir des particules de sang - limes à ongles, brosses à cheveux, etc.
  • n'utilisez pas les mêmes articles d'hygiène;
  • Lorsque vous prodiguez les premiers soins à une personne atteinte du VHC, portez des gants de caoutchouc;
  • Si vous avez des relations sexuelles avec un conjoint atteint du VHC, veillez à utiliser des préservatifs.

Le sport comme prévention

Les médecins modernes pensent que l’exercice physique au cours d’une hépatite est une forme de prévention du développement de la maladie. Le virus de l'hépatite C affecte négativement le foie, ce qui peut provoquer un métabolisme des graisses. Le complexe d'exercices légers aidera à rester en forme et à débarrasser le corps de l'excès de graisse qui, lors de l'hépatite C, se dépose dans les tissus du foie.

Toute activité physique peut provoquer des émotions positives. Les médicaments prescrits aux patients atteints d'hépatite suppriment l'état psycho-émotionnel et conduisent souvent à la dépression. L'exercice régulier élimine cet effet secondaire.

La gymnastique thérapeutique pour Leporsky lutte contre la stagnation de la bile, améliore le bien-être général du patient tout en ne prenant pas plus de 10 minutes!

Ainsi, la question «Est-il possible de faire du sport avec l'hépatite?» Pour les personnes avec un tel diagnostic n'est pas du tout appropriée. Ce n'est pas possible, mais nécessaire! En cas de maladie du foie, il est important de calculer correctement l’activité physique, il est souhaitable de le faire avec l’aide du médecin traitant.

Sports autorisés

Il n'y a pas de liste spécifique d'exercices autorisés pour l'hépatite C. Les nuances suivantes sont prises en compte:

  • type d'hépatite;
  • la gravité de la maladie;
  • l'effet du virus sur le corps humain dans son ensemble;
  • bien-être général du patient.

Sur la base des données obtenues, des exercices de physiothérapie sont désignés. Le plus souvent, il s'agit de volley-ball, tennis, piscine (natation libre), marche nordique. Les bodybuilders s'inquiètent de la question: est-il possible de continuer à s'entraîner dans le gymnase contre l'hépatite? Les médecins conseillent de s'abstenir de simulateurs qui exercent une pression sur les muscles abdominaux.

Sports qui devraient être éliminés par les porteurs de l'hépatite C:

  • haltérophilie;
  • gymnastique;
  • équitation;
  • ramer;
  • course à pied longue distance;
  • différents types de lutte.

Certains disent: «Je cours le matin, mais je ne remarque aucune détérioration de mon bien-être." C'est possible avec modération, mais il vaut mieux remplacer les promenades de jogging au grand air. En cas d'hépatite aiguë, tout exercice est strictement interdit!

Les règles dans le sport pour les infectés

L'effet de l'exercice sur la santé humaine n'a pas de prix. Avec l'hépatite C, l'état général du corps peut se détériorer en raison de l'utilisation de nombreux médicaments. Et les exercices sportifs lourds ne peuvent que tout aggraver.

Ceux qui n'ont jamais pratiqué aucun sport avant la maladie devraient être entraînés progressivement. Mieux si le premier mois ce sera une marche rapide ordinaire. Avec une détérioration de la santé, l'apparition de douleurs dans l'hypochondre droit arrête immédiatement tout.

Si une personne se sent bien, une activité physique légère ou le yoga en bénéficieront. L'entraînement dans un fauteuil à bascule, le football, le marathon et tout ce qui touche à la musculation - devra être exclu. Si après la classe il y a une faim sauvage, vous devriez essayer de vous retenir. Trop manger ne fera qu'aggraver le bien-être.

N'oubliez pas de bien manger avant de faire de l'exercice. L'intervalle entre manger et s'entraîner devrait être de 60 à 90 minutes. En aucun cas avec l'hépatite ne peut pas manger de suppléments de protéines! En boisson, eau idéale sans gaz.

Les hépatologues soutiennent sans équivoque l'activité physique des patients. Il suffit de ne pas forcer le corps. L'hépatite C devra oublier les activités sportives professionnelles.

Vidéo

Est-il possible de faire du sport dans le traitement de l'hépatite C?

Puis-je faire du sport avec l'hépatite?

Laisser un commentaire

L’infection par le virus de l’hépatite est fréquente chez de nombreuses personnes. Puis-je faire du sport avec l'hépatite C? Avec une condition favorable de l'infecté, un exercice adéquat est autorisé. Mais dans de telles occupations, le patient doit écouter très attentivement son état intérieur. Le sport avec hépatite est contre-indiqué dans la phase aiguë de la maladie et lorsque la personne infectée est affaiblie. Avant toute formation pour un patient souffrant d'hépatite, les experts recommandent de consulter le médecin traitant pour un examen, afin de ne pas aggraver la maladie.

Puis-je faire du sport: recommandations générales

Chaque personne porte le virus de l'hépatite différemment. En conséquence, il n’ya pas de réponse sans équivoque à la question: "Est-il possible de faire du sport avec l’hépatite?". Tout d’abord, les personnes infectées doivent consulter leur médecin et se soumettre à un examen complet. Avec tous les effets positifs du sport chez un patient atteint d'hépatite, un effort physique peut aggraver l'évolution de la maladie. Par conséquent, toute formation avec de lourdes charges chez les personnes atteintes du virus de l'hépatite est exclue. Cependant, avec le bien-être, le patient peut faire un exercice léger ou marcher à l’air frais. En outre, l'hépatite et la circulation à l'air frais ont un effet bénéfique sur le corps infecté. Mais il convient de rappeler que courir ne devrait pas être violent.

Les principales recommandations pour un patient souffrant d'hépatite pendant le sport incluent:

  • n'autorisant l'activité physique qu'après le stade aigu de la maladie;
  • sélection de l'activité physique, en tenant compte des caractéristiques individuelles du patient (stade de la maladie, son état et son état physique);
  • la formation doit être effectuée avec soin et en accordant une attention particulière à l'état interne.
Retour à la table des matières

Sports utiles

La diminution de l'activité physique ralentit le métabolisme et a un effet négatif sur le système immunitaire. L'activité sportive dans les limites modérées a un effet bénéfique sur différents systèmes du patient, à savoir:

  • active les forces immunitaires qui aident à combattre la maladie;
  • améliore la circulation sanguine dans la région abdominale;
  • a un effet normalisant sur les organes digestifs;
  • équilibre la fonctionnalité motrice de la galle et ses voies;
  • stimule le flux sanguin vers le foie.

Il est recommandé au patient de participer à des activités sportives en groupe, ce qui permet d'éviter l'isolement et la dépression. Interagir avec les gens pendant l'entraînement aide le patient à se distancer de son diagnostic et à participer à une interaction sociale active. Parmi les sports pour les personnes atteintes d'hépatite recommandent:

  • marche sportive;
  • faire du jogging;
  • randonnées pédestres;
  • faire du sport dans l'eau;
  • sports d'équipe;
  • danser
Retour à la table des matières

Précautions lors de l'exercice chez les personnes atteintes d'hépatite

Les précautions sportives pour les personnes infectées par l’hépatite comprennent:

  • utilisation d'équipements de sport personnels;
  • coller des égratignures ou des blessures de la peau ouverte;
  • l'interdiction de s'entraîner au soleil en raison des effets nocifs du rayonnement ultraviolet sur le foie;
  • l'exclusion des sports intenses dans les périodes aiguës de la maladie.

Le respect de ces règles protégera l'environnement du patient contre une éventuelle infection par le virus et lui-même contre les surcharges excessives. Les activités sportives jouent un rôle important dans la thérapie complexe de la pathologie. Cependant, un résultat favorable est obtenu conjointement avec le traitement approprié. Le patient doit suivre un régime qui économise le foie et élimine la consommation de substances nocives (alcool, drogues, nicotine et autres).

L'hépatite C et le sport sont compatibles. Une activité physique modérée est bénéfique pour tout le corps, y compris le foie. Lors de la formation de personnes infectées, il est important de ne pas forcer votre corps, mais de bien noter toutes les sensations et tous les changements qui s’y produisent. Avant tout effort physique, il est recommandé de consulter le médecin traitant, qui peut sélectionner des exercices spéciaux en fonction de l’état de santé du patient et du stade de sa maladie. Il est bon de savoir que le non-respect des règles relatives aux charges sportives entraîne une aggravation de la maladie, qui affecte négativement la vie entière d'une personne.

Exercices physiques pour l'hépatite C

L'activité physique avec l'hépatite joue un rôle essentiel dans la voie de la normalisation de la maladie. Il n'y a pas de programme ni de règles d'entraînement unifiés, mais certaines recommandations et conseils aideront à établir un rythme raisonnable de pratique sportive afin d'améliorer le bien-être du patient.

Le sport est-il compatible avec l'hépatite C?

La question de la possibilité de combiner l'hépatite C et le sport reste controversée, mais malgré cela, il est possible d'identifier une tendance générale:

  1. l'activité physique n'est autorisée que lorsque le stade aigu de la maladie est terminé;
  2. les charges physiques sont sélectionnées individuellement, en fonction de l'expérience de la formation, du stade de la maladie, de l'état de santé du patient;
  3. les sports doivent être pratiqués avec prudence et une attention accrue doit être accordée au bien-être du patient.

L'exercice réalisable peut améliorer l'humeur et augmenter le tonus général du corps.

Les sports pour une personne atteinte d'hépatite C ne peuvent être utiles qu'après avoir quitté le stade aigu de la maladie. Lorsqu'un traitement anti-inflammatoire est mis en place et que le patient commence à se sentir mieux, il est utile de commencer à habituer votre corps à des exercices.

Le sport aidera à surmonter l’état de mauvaise humeur, à prévenir le développement de la dépression associée au diagnostic et à la prise de médicaments.

L'exercice adéquat permettra d'éviter l'obésité. Le foie dans l'hépatite C ne peut pas faire face à sa tâche principale - le fractionnement des graisses. L'organe malade enverra la graisse au stock au lieu de la traiter avec succès. Le sport aidera à brûler les amas graisseux formés par l’activité hépatique réduite.

L'exercice à l'air frais apportera deux avantages au corps.

Cependant, l'effort physique ne convient pas à tous les patients. Si une personne est encore trop faible, il faut d’abord récupérer et, au début de l’activité, attendre un peu. Sur la possibilité de formation, vous devez consulter votre médecin. Il évaluera la situation et donnera des conseils sur l'intensité de l'entraînement.

Avantages du sport

Une activité physique réduite inhibe non seulement le métabolisme, mais aussi le travail de l’immunité. Une charge raisonnable a un effet positif sur de nombreux systèmes d'un organisme souffrant:

  1. active les systèmes de défense du corps, aide à faire face à la maladie;
  2. contribue à améliorer la circulation sanguine dans la cavité abdominale;
  3. normalise le travail du système digestif, augmente la motilité intestinale;
  4. améliore la fonction motrice de la vésicule biliaire et de ses conduits;
  5. le sang commence à affluer vers le foie, saturé en oxygène.

Si le patient s'intéresse aux sports collectifs, cela contribuera à éviter l'isolement social et le développement d'un état dépressif. Communiquer avec des amis pendant les cours permettra au patient de ne pas abandonner son diagnostic et de continuer à mener une vie sociale active.

Pour les débutants, l’objectif est de préserver la santé et l’activation des défenses de l’organisme, et non d’atteindre des résultats sportifs.

Pour les patients atteints d'hépatite C, les sports les plus recommandés sont:

  1. marcher
  2. faire du jogging;
  3. patinage sur glace et ski;
  4. toutes sortes d'activités en piscine;
  5. sports d'équipe - football, volleyball, basketball;
  6. la danse
  7. Pilates et step.

Ce que vous devriez faire attention lorsque vous étudiez

L'activité physique, choisie par une personne, devrait exclure les effets mécaniques sur le foie: sa compression et son pressage. Par conséquent, certains experts ne recommandent pas le yoga, presse rock, effectuer diverses torsions.

Si le patient choisit une activité en dehors de l'été, il convient de veiller à ce qu'il n'y ait pas de surchauffe. Pour ce faire, il est préférable d’assigner une formation le matin ou le soir. L'augmentation de la température et la déshydratation affectent négativement l'état des cellules du foie et aggravent les processus inflammatoires.

Si au cours du traitement une personne tombe malade et aggrave la maladie, le sport ne doit pas être complètement exclu, il suffit de réduire la charge pendant les cours:

  • réduire la distance pour courir et marcher;
  • réduire les projectiles de poids pour l'entraînement en force.

Comment continuer ou commencer à faire du sport

Si une personne pratiquait un sport avant de poser un diagnostic, il n'est pas nécessaire d'abandonner les cours, à condition que la force soit suffisante pour une telle activité. Il est conseillé de consulter un spécialiste sur le nombre de séances d'entraînement et la nature des charges. Des charges excessives combinées à des fluctuations de poids ne seront pas bénéfiques. Vous devriez également consulter votre médecin au sujet des médicaments et de la nutrition sportive spécialisée, qui sont souvent pris par des athlètes professionnels.

La charge doit être équilibrée, la surtension pouvant entraîner une aggravation des processus pathologiques dans les tissus enflammés et la mort d'un grand nombre de cellules hépatiques.

Pour ceux qui, avant de poser un diagnostic, ne prévoyaient que se joindre au sport, les exercices devraient commencer très doucement et avec un effort minimal. La meilleure façon de commencer à faire de l'exercice est la marche. Il peut être remplacé par le cyclisme ou la natation. Même un exercice physique minimal devrait suivre quelques règles simples:

  • une heure avant de marcher ou si un autre type d'activité vaut la peine d'être mangé (le poids recommandé d'une portion est de 150 g), les aliments doivent être sélectionnés sur la base d'un régime alimentaire pour les patients atteints d'hépatite C;
  • Toute charge doit commencer par un échauffement - le corps doit se préparer;
  • si, en cours d’entraînement, vous ressentez des douleurs du côté droit, arrêtez-vous et reprenez-le au plus tôt après 3 heures.
  • une heure après une séance d'entraînement, vous devez manger à nouveau. Pour une récupération de qualité, il vaut la peine de s'attarder sur l'utilisation d'aliments protéinés;
  • Les premières promenades ne devraient pas durer plus d’une heure, vous pouvez les faire deux fois par jour;
  • à la fin de l'entraînement, vous devez vous reposer, vous allonger avec les jambes pliées au niveau des genoux;
  • pendant les cours, vous devez boire du liquide.

Exercice physique avec l'hépatite C

Le diagnostic d'hépatite virale C (VHC) chez des personnes habituées à un mode de vie physiquement actif soulève de nombreuses questions liées aux caractéristiques de la maladie.

Les plus fréquents d'entre eux sont de savoir si la maladie est dangereuse et contagieuse pour les autres, comment se comporter à l'avenir et si le stress physique est acceptable pour l'hépatite C.

Puis-je faire du sport avec l'hépatite C

Personne ne dira que l'hépatite C et le sport sont des choses incompatibles. Mais la décision de continuer à faire du sport par une personne qui a contracté l'hépatite C ne peut être prise par le patient.

Même si la maladie avait été découverte par hasard au cours d'un examen de routine et que le patient ne la ressentait pas et ne se plaignait de rien, le processus d'endommagement du foie, voire d'autres organes importants, avait déjà commencé. Ainsi, certaines restrictions du mode de vie habituel et d’autres changements de la personne sont néanmoins attendus.

Ces conditions et règles impliquent le choix d'une activité physique optimale pour l'hépatite C pendant le sport. Vous devrez peut-être modifier le sport ou l'intensité de l'entraînement. Il sera également nécessaire de déterminer la liste des charges nocives et dangereuses pour la santé, qui doivent être exclues du rythme de vie des malades atteints d'hépatite C.

Effort physique optimal pour l'hépatite C

L'effort physique recommandé pour l'hépatite C doit être sélectionné individuellement. Il devrait se concentrer sur les facteurs suivants:

  • type d'hépatite;
  • indicateurs de charge virale;
  • la gravité de la maladie;
  • le degré d'activité du virus du VHC;
  • bien-être du patient.

Après une étude minutieuse de ces indicateurs, le patient peut généralement être autorisé à faire du sport (volley-ball, basket-ball, tennis). Vous pouvez aussi aller nager, mais seulement en style libre.

En plus de la formation autorisée par le médecin, les patients atteints du VHC doivent effectuer une gymnastique de Leporsky visant à prévenir la stase biliaire. C'est un complexe tout à fait simple, qui prend de 5 à 7 minutes, 2 fois par jour. Cependant, sa mise en œuvre évite les troubles fonctionnels et les processus inflammatoires de la vésicule biliaire et du foie, vous ne devez donc pas négliger cette gymnastique.

Quel type d'exercice avec l'hépatite C est nocif

Bien que le sport avec l'hépatite C ne soit pas interdit, il existe des restrictions pour certains types de charges sportives, ce que le patient ne devrait pas faire. Ceci s'applique aux sports de force - l'haltérophilie, le bras de fer, la boxe et d'autres types qui nécessitent un travail accru des muscles abdominaux ou un risque de blessure du foie.

Lorsque l'hépatite C est contre-indiquée, respiration profonde du diaphragme, virages prononcés en avant et sur les côtés, course longue, sauts.

Le résultat est la liste suivante des activités physiques interdites dans le VHC:

  • exercice accru et excessif dans le gymnase;
  • lourd et certains types d'athlétisme;
  • gymnastique;
  • course de marathon;
  • football, hockey, handball;
  • boxe, lutte et autres sports de contact;
  • musculation;
  • nager dans le style de la brasse et du papillon;
  • l'aviron et le canoë;
  • équitation;
  • acrobatie.

Les athlètes professionnels ou les bodybuilders qui utilisent des suppléments de dopage ou des stéroïdes anabolisants ne doivent pas oublier que les hormones qui composent ces médicaments ont des effets néfastes sur le foie. En d'autres termes, leur utilisation peut accélérer le processus de destruction provoqué par l'hépatite.

Vidéo utile

À propos de la maladie elle-même, l'hépatite C, vous pouvez trouver plus d'informations à partir de la vidéo suivante:

Puis-je faire du sport avec l'hépatite C?

Certaines maladies peuvent affecter de manière significative une personne, nécessitant un changement de mode de vie.

L'hépatite C est une maladie virale grave qui affecte le foie et, par conséquent, le corps dans son ensemble. De plus, il possède de nombreux génotypes.

Différentes conséquences sont possibles en fonction de la force de l’immunité, du génotype du virus, de son stade de développement et de la charge virale: de la guérison complète sans traitement médicamenteux pendant 6 mois à l’infection chronique, de la cirrhose et de la fibrose hépatique.

Dans ce cas, une personne atteinte d'hépatite C peut vivre pendant des décennies. Afin de réduire l'effet destructeur de la maladie, vous devez respecter certaines règles, tant en matière d'alimentation que de mode de vie.

Par conséquent, la question reste de savoir si le corps montre un effort physique et, le cas échéant, lesquels, ainsi que les règles à suivre, pour ne pas nuire à la santé. Cette question, nous allons examiner plus loin dans notre article.

L'importance de l'activité physique

Le cyclisme est une excellente forme d'activité physique pour les patients atteints d'hépatite C

Les médecins estiment que le sport est un élément essentiel de la vie des patients atteints d'hépatite C. Il y a plusieurs raisons à cela, que nous examinerons plus loin.

Combattre l'obésité

On sait que le virus de l'hépatite C affecte négativement le métabolisme des lipides dans le corps. Pour cette raison, le fractionnement et le transport des graisses peuvent poser des problèmes. Dans le même temps, une cholélithiase peut devenir une maladie associée.

Dans des conditions où le corps n'a pas le temps de décomposer les graisses, il commence à les envoyer dans les tissus. L'obésité vient tout simplement, ce qui crée des problèmes supplémentaires pour le patient. Pour éviter cela, vous devez créer régulièrement une consommation de glycogène dans les muscles, ce qui vous obligera à dépenser des graisses pour la production d'énergie.

Par conséquent, pratiquer un sport unique en son genre conviendra au patient infecté par l'hépatite C et aidera à éviter les dépôts de graisse excessifs dans le corps.

Défenses renforcées

Très souvent, une personne malade préfère abandonner toute activité physique. En conséquence, une hypodynamie peut se développer, perturbant le système cardiovasculaire, réduisant l'efficacité et l'apport de sang aux tissus.

Cela peut affecter la capacité du corps à résister non seulement au virus de l'hépatite C, mais également à d'autres. Pour éviter cela, il suffit de donner au corps une charge légère sous forme d'éducation physique standard. Les exercices qui vous permettent de saturer vos muscles en oxygène seront très utiles.

Accélération du sang, amélioration du métabolisme biliaire

Le sport contribue à améliorer la circulation sanguine. En cas d'hépatite, l'apport de sang oxygéné à la cavité abdominale, le foie, est bénéfique. Les cours d'exercices normalisent le travail du tractus gastro-intestinal et la fonction des voies biliaires.

Montée psychologique

Souvent, après avoir diagnostiqué une maladie même bénigne, les gens deviennent déprimés, des crises et des tensions commencent. De plus, les médicaments peuvent inhiber le système nerveux. Les troubles psychologiques nuisent à la condition physique de la personne.

Les activités sportives aident une personne à développer l'estime de soi, à croire en ce qui a de mieux et à donner de la force pour combattre les maladies. L'essentiel est de ne pas en faire trop en termes d'effort physique.

La prise de certains médicaments peut inhiber le système nerveux central. Le sport a l'effet inverse.

Facteur social

L'hépatite est une maladie que craignent les gens qui les entourent. Dans la plupart des cas, cela est dû à une incompréhension et à une ignorance de la manière dont le virus est transmis. La personne infectée dans ce cas peut commencer à se sentir inutile et désavantagée.

En fait, par des poignées de main, des baisers et des câlins, le virus ne peut pas être transmis. Par conséquent, des jeux sportifs communs, tels que le football ou le basketball, aideront le patient à ne pas se sentir exclu de la société et à remonter le moral.

Les médecins recommandent de donner une charge légère, car un effort excessif peut provoquer une nécrose des hépatocytes.

Comme vous pouvez le constater, faire du sport sur de nombreux points est utile pour les patients atteints d'hépatite C. Nous passons ensuite aux conseils sur la manière d'engager et de ne pas surcharger l'organisme infecté afin d'éviter des conséquences négatives.

Comment charger le corps

La première chose qui manque à beaucoup d’athlètes est de préparer le corps à l’effort. Cela se fait sous la forme d'un léger échauffement: vous devez réchauffer les muscles, calculer la rotation des articulations, augmenter le flux sanguin.

Soulignez les conseils de formation de base suivants pour les patients atteints d’hépatite C:

Il est très important d’éviter les surcharges pouvant nuire aux défenses de l’organisme.

  • le dernier repas avant l'entraînement devrait être une heure et demie avant le premier chargement. Une portion d’aliment ne dépassant pas 150 grammes d’aliments, l’accent principal devrait être mis sur les glucides lents;
  • la première fois (de 2 à 4 semaines) est préférable de limiter l'activité physique avec des exercices de restauration légers. La liste comprend les promenades au grand air ou à vélo lent, la natation dans la piscine, l'utilisation d'un vélo d'exercice. L'essentiel est de donner au corps une petite charge, mais pour longtemps. Si vous ressentez une douleur à l'abdomen ou à l'hypochondre droit, il est recommandé d'abaisser le tempo et d'attendre que la douleur s'atténue;
  • si vous faites des exercices qui impliquent la majorité des muscles de votre corps, vous devez alors faire des exercices de respiration entre les séries pour aider le corps à récupérer plus rapidement et à ne pas être surchargé de travail;
  • Pour étancher votre soif, vous pouvez utiliser de l’eau pure sans additifs ni bouillon de dogrose. En même temps, vous devez boire de petites doses, dans certains cas, une bouche rayée;
  • après l'effort physique, la faim apparaîtra - la réaction naturelle du corps à la perte rapide de ressources sous forme d'énergie. Vous devez attendre au moins 30 minutes avant de manger après une séance d’entraînement. Une portion de nourriture devrait être comme une collation légère, pas besoin de trop manger. Il n'est pas recommandé aux patients atteints d'hépatite C de «remplir» complètement l'estomac, car il est menacé d'obésité, avec laquelle ils doivent déjà se battre en raison d'une violation du métabolisme des lipides;
  • Après environ un mois, le corps s'habitue plus ou moins aux charges, vous remarquerez que les exercices sont faciles pour vous. Cela signifie que vous pouvez augmenter progressivement le stress, ajouter des haltères légers et de nouveaux types d'exercices. Mais cela doit être fait très soigneusement pour éviter les surtensions;
  • si vous avez de l'argent et du temps pour visiter les salles de sport, ce sera très utile. Choisissez Pilates, step, aérobic légère. Dans le gymnase, il est préférable de travailler avec de petits poids sous la supervision d'un entraîneur.

Pour varier, vous pouvez ajouter une partie de football, patinage, jogging, aquagym et autres sports, mais vous devez y faire face sans fanatisme.

Précautions de sécurité

N'oubliez pas que tout sport ou exercice peut être traumatisant. Ceci est hautement indésirable pour les personnes porteuses du virus de l'hépatite. Rappelez-vous qu'il est important de préserver la santé du patient et de son entourage. Pour ce faire, suivez les règles suivantes:

Si vous ressentez des douleurs dans l'estomac, la charge est réduite

  1. En été, entraînez-vous à l'extérieur le matin ou le soir lorsque l'air est plus frais. L'excès de graisse et les effets des rayons ultraviolets peuvent avoir des effets néfastes sur la santé, notamment une perte de conscience aux conséquences diverses, ainsi qu'une activation des processus inflammatoires dans le foie et d'autres parties du corps.
  2. Les charges intensives sont particulièrement dangereuses lors du processus de transition d'une hépatite aiguë à une hépatite chronique. Pendant cette période, il est interdit de forcer les abdominaux, de redresser et de plier le corps, de respirer profondément avec le diaphragme. Après l'effort, il est recommandé de passer du temps avec les jambes pliées afin de détendre les organes abdominaux.
  3. En cas d'hépatite C, il est recommandé non seulement de s'abstenir de consommer de l'alcool, des aliments gras et d'autres produits nocifs, mais également de faire de la nutrition sportive et de la pharmacologie. Au mieux, le foie est sollicité et au pire, il détruit ses cellules, ce qui augmente le risque de fibrose ou de cirrhose.
  4. Le patient doit prendre soin de son entourage et sceller toute coupure, égratignure ou autre blessure ouverte avec un pansement. Cela est dû au fait que la principale voie de transmission du virus de l'hépatite C est le contact direct avec du sang infecté. Seuls les serviettes et autres articles d’hygiène personnelle doivent être utilisés dans la chambre.
  5. Avant de choisir un programme de formation, il est recommandé de consulter un médecin qui peut déterminer si les charges seront excessives et nocives pour le corps, y compris le foie.
  6. Ces règles s’appliquent à tout le monde, y compris au deuxième génotype du virus.

Ces articles peuvent vous intéresser.

Conclusion

En résumé, nous pouvons souligner les points principaux:

  • les charges sportives sont recommandées aux patients atteints d'hépatite C pour diverses raisons, notamment le renforcement du système immunitaire et de la santé en général, l'amélioration de la circulation sanguine et son oxygénation;
  • les charges doivent être modérées, leur augmentation progressive est autorisée. Cependant, le stress excessif n'est pas le bienvenu.
  • les 2 à 4 premières semaines devraient être «accélérées», pendant lesquelles la marche, la natation dans la piscine et les cours sur un vélo stationnaire sont autorisés;
  • au gymnase, vous devriez préférer travailler avec des poids légers, vous pouvez assister à des cours de step, d'aérobic, de Pilates;
  • pendant la période de transition de la maladie à la forme chronique, il est préférable d'éviter d'augmenter les charges et de laisser aux muscles abdominaux le temps de se reposer, en évitant leur surmenage.

Sport dans les hépatites C et B - les charges physiques étant compatibles avec la maladie

L'hépatite C est une maladie virale grave qui affecte le foie et entraîne la suppression de toutes ses fonctions. Les processus inflammatoires dans le parenchyme hépatique peuvent limiter considérablement les activités quotidiennes du patient. Par exemple, en cas d'exacerbation de la maladie, l'apparition de douleurs, de troubles digestifs et le développement de troubles dyspeptiques peuvent survenir. Au vu de tout cela, de nombreux patients menant une vie mobile se demandent: "Est-il possible de faire du sport avec l'hépatite C?".

Cette question ne peut pas être répondue en monosyllabes. Le traitement de l'hépatite est une tâche complexe qui nécessite à la fois de prendre des médicaments et de modifier le mode de vie du patient.

L'activité physique doit être limitée et doit être associée à un traitement par interféron et à un régime alimentaire particulier.

Raisons de faire du sport

Être atteint d'hépatite et pratiquer des sports - des activités entièrement compatibles. La culture physique est la base d'un mode de vie sain, permettant aux personnes de rester en forme. Les effets bénéfiques du sport sur les organes et les systèmes du corps humain sont les suivants:

  • Les processus inflammatoires dans le foie ont une incidence négative sur la dégradation des lipides. En conséquence, la distribution des molécules de graisse dans le corps commence, ce qui contribue au développement de l'obésité. Pour éviter cela, il est recommandé de faire de l'exercice, ce qui stimulera le travail du parenchyme hépatique et créera un déficit en glycogène dans les tissus.
  • Selon de nombreux médecins, une faible mobilité peut nuire à tous les systèmes et à toutes les fonctions du corps. Au cours des essais cliniques, il a été noté que l'hypodynamie contribuait à une diminution de la résistance aux agents bactériologiques de l'environnement. L'exercice régulier contribue à augmenter l'immunité. Ceci s'applique en particulier à l'entraînement aérobie, permettant de saturer le sang avec le niveau d'oxygène nécessaire.
  • L'exercice physique réalisable améliore la circulation sanguine et le flux de substances biologiques bénéfiques dans tous les organes et tissus. L’admission de sang oxygéné dans le parenchyme hépatique normalise la production de bile et améliore le fonctionnement du tube digestif. Il faut se rappeler qu'une augmentation excessive du flux sanguin peut entraîner une surcharge hépatique et une exacerbation de l'hépatite.
  • Si vous faites sérieusement de l'exercice physique, vous pouvez voir comment l'arrière-plan psycho-émotionnel s'améliore avec le temps. Les médicaments pris pour les hépatites C et B contribuent à l'apparition d'humeur dépressive. L'exercice régulier réduira la gravité de cet effet secondaire.
  • Beaucoup de patients qui ont appris le diagnostic deviennent déprimés et se sentent exclus de la société. Les cours dans le club de fitness vous permettent d'échapper à ces pensées, de vous aider à trouver de nouveaux amis et de ne pas vous sentir éloigné de la société.

Tous les spécialistes en hépatologie recommandent à leurs patients de ne faire que de l'exercice modéré, en évitant une activité physique excessive. Les sports professionnels sont inacceptables pour cette catégorie de patients. L'augmentation de la tension musculaire entraîne l'activation du processus pathologique et peut également contribuer au développement de saignements dans le parenchyme hépatique.

Un fait intéressant. Selon une étude statistique de l'OMS, environ 3% de la population mondiale est atteinte d'hépatite C.

Les médicaments pris par les patients souffrant d'hépatite ont, en eux-mêmes, un effet néfaste sur la plupart des organes et des systèmes de l'organisme. Sur cette base, vous devez vous entraîner de manière à ce que la charge ait un caractère léger et agréable. Il est conseillé d'effectuer des exercices à l'air frais, cela permettra de stimuler davantage le système immunitaire.

Effet de l'exercice sur le foie

Comme vous le savez, l'hépatite C et l'hépatite B entraînent une violation de la dégradation des graisses. Cela est particulièrement vrai lorsqu'il est impliqué dans le processus inflammatoire de la vésicule biliaire. Pour prévenir de telles complications, il est nécessaire de stimuler la fonction digestive du foie et de ne pas aggraver l'évolution de la maladie existante.

Le foie remplit de nombreuses tâches, mais l'une d'entre elles est sous l'influence directe de fluctuations constantes. Si d'autres fonctions, telles que la désintoxication ou la synthèse des protéines, ont un degré d'activité équivalent, la digestion des aliments dépend directement de l'apport alimentaire. Une transition abrupte d'un état à un autre est toujours un facteur de stress. Par conséquent, pour éviter de telles situations, il est nécessaire d'ajuster votre alimentation. La base de la nutrition dans les hépatites C et B est le principe de la prise d'aliments fractionnaires. Une distribution uniforme de calories par jour pendant 6 à 8 portions réduira considérablement la charge sur le foie enflammé.

La quantité de sang traversant le parenchyme hépatique par jour est plus ou moins la même. Chez les personnes souffrant d'hépatite, le volume peut même être réduit. Pour normaliser la fonction de désintoxication et assurer la filtration physiologique du sang des éléments indésirables, il est nécessaire de suivre les instructions du médecin et de prendre régulièrement des médicaments.

Si tout est clair avec la fonction de désintoxication du foie et qu'il est facile de maintenir son activité au bon niveau, alors comment procéder avec la normalisation du système digestif? Chez les personnes en bonne santé, la graisse du foie se dédouble constamment et le pic lipolytique est atteint immédiatement après l'ingestion d'aliments. L'un des principaux rôles dans ce problème est joué par le glycogène (un polymère biologique, dont le monomère est le glucose). Ce composé est une réserve d’énergie stratégique de notre corps. À jeun ou avec un effort physique intense, le corps humain commence à décomposer activement le glycogène et à utiliser son monomère comme principal substrat énergétique.

Le foie, à son tour, est capable de décomposer la graisse et de synthétiser ce polymère. Cependant, avec l'hépatite, toutes les fonctions principales du foie sont affectées, de sorte que la formation et l'accumulation de glycogène seront difficiles. Le seul moyen de sortir de cette situation est de déposer des lipides dans le tissu adipeux. Sur la base de ce qui précède, on peut conclure que sans «motivation» appropriée, une personne souffrant d’hépatite aura tendance à devenir obèse. Pour éviter cela, il est nécessaire de stimuler doucement le foie pour activer ses propres mécanismes de division du gras.

Au cours de l’étude, il a été constaté que pour améliorer la synthèse du glycogène, il était nécessaire de réduire son contenu dans les tissus périphériques, c’est-à-dire dans les muscles. Cela ne peut être fait que lors d'exercices physiques. En réduisant les fibres musculaires, il est possible d’obtenir la teneur en glycogène requise dans les tissus afin de «motiver» le foie à une lipolyse plus active. L'exercice modéré devrait devenir une partie intégrante du traitement anti-hépatite.

Toute activité physique a certaines normes. Personne ne demande aux patients de devenir des athlètes professionnels. L'augmentation du débit sanguin et l'accélération des processus cataboliques contribuent à la charge sur le parenchyme hépatique. Par conséquent, une surtension excessive affecte également les processus de régénération.

Il convient de rappeler que la pratique de sports influe de manière positive non seulement sur l’état des muscles et de l’appareil osseux et ligamentaire, mais également sur le système cardiovasculaire. Ensemble, ces facteurs conduisent à une amélioration du bien-être général des patients et à une augmentation des mécanismes de protection.

Si une personne souffrant d'hépatite n'a jamais été passionnée par le sport, il est nécessaire de commencer doucement et en douceur pour ne pas aggraver l'évolution de la maladie existante. Le sport doit être abordé correctement, sans enthousiasme et avec l’évaluation de la préparation individuelle du patient. Au cours des six premiers mois, une formation sérieuse est absolument contre-indiquée. Par conséquent, il est nécessaire de commencer un travail actif à la maison.

Vous devez d’abord regarder autour de vous pour analyser l’environnement et comprendre quels exercices domestiques vous aideront à assurer une consommation uniforme de glycogène dans les tissus musculaires. C'est l'objectif principal de l'entraînement contre l'hépatite C et l'hépatite B, car une forte diminution des réserves d'énergie peut augmenter la charge du foie.

Bonne organisation du processus de formation

La première règle à apprendre est que vous devez manger avant l'entraînement. Ces recommandations sont suivies non seulement par les patients atteints d'hépatite, mais également par les athlètes professionnels. Si le patient souffre d'un métabolisme lent, l'intervalle de temps peut être allongé à 90 minutes. Manger ne doit pas être trop dense et peser plus de 150 g. Un petit déjeuner trop copieux ne vous permettra pas de faire des exercices physiques au niveau requis, mais ne causera que des malaises à l’estomac.

Dans cette question, il y a un autre aspect qui mérite d'être mentionné. Quand une personne mange beaucoup de nourriture, le sang se précipite dans le tube digestif. Cela permet à l'estomac et aux intestins de fournir la quantité appropriée d'énergie nécessaire à la dégradation des produits. Lorsque vous faites du sport, ce mécanisme physiologique a un effet négatif, il est donc important d'observer l'intervalle de temps entre la prise de nourriture et l'activité vigoureuse.

Il vaut mieux que les 4 premières semaines marchent au grand air. Si les conditions météorologiques ne prédisposent pas à cela, vous pouvez essayer de marcher sur le tapis roulant. Les exercices de ce type doivent être durables, pas de puissance ni de vitesse. Diverses ascensions ou ascensions ne sont absolument pas appropriées ici. Marches modérées autant que possible - c'est ce qui aura le plus grand impact sur l'activation du foie.

Si, pendant l’entraînement, l’hypochondre droit est douloureux, il est nécessaire de ralentir lentement, de vous arrêter et de vous reposer. Une attaque douloureuse sert en quelque sorte de signal indiquant que l'entraînement est terminé. Pour étancher votre soif, l’eau filtrée ordinaire est préférable.

Toutes les boissons gazeuses contenant des conservateurs, des colorants et une grande quantité de sucre surchargeront le foie de travail inutile.

Un tissu musculaire physiologiquement sain a tendance à s'adapter rapidement à un effort physique régulier. Lors de l’élaboration du programme d’exercices, il est important de choisir le taux d’augmentation des charges, qui coïncide avec les capacités d’adaptation du foie. Après 3 semaines d'entraînement quotidien, le patient commence à remarquer moins de fatigue lors des promenades et la disparition de la douleur dans la projection du foie. De plus, après les promenades, il existe une forte faim et le désir de vider le contenu du réfrigérateur le plus rapidement possible.

Il faut se rappeler que la violation du régime alimentaire peut compliquer à maintes reprises l'évolution de l'hépatite. Il est donc essentiel, après l'effort, de résister à la tentation. Le nombre de calories à consommer après une promenade ne doit pas dépasser la quantité de nourriture précédemment prévue. Il ne faut pas manger avant 30 minutes après l'exercice.

En aucun cas, ne peut pas être impliqué dans les protéines sportives. Une consommation excessive de protéines exerce une charge accrue sur le foie et provoque une exacerbation de l'hépatite. Un effet plus doux ont des ensembles d'acides aminés. Ils fourniront au corps une quantité suffisante de matériaux de construction et ne provoqueront pas en même temps une aggravation du processus pathologique. Avant de décider de l'admission de certains suppléments sportifs, consultez votre médecin.

Au fil du temps, les tissus musculaires et le foie vont s'adapter, vous devez donc penser à augmenter l'intensité du stress. L'entraînement au gymnase pendant cette période n'est toujours pas autorisé. La marche doit être complétée par des exercices à la maison. Lors des marches, la charge entière tombe sur les membres inférieurs. Par conséquent, pour répartir le travail de manière uniforme, il est nécessaire d’élaborer un programme pour la ceinture scapulaire supérieure. La meilleure solution à ce problème consistera à acheter un ensemble d’haltères pliables. En contrôlant le poids et en augmentant progressivement la charge, il est possible de réaliser en douceur une hypertrophie du tissu musculaire sans effet négatif sur le foie.

Le poids des haltères ne doit pas dépasser 10 kg. Si le patient n'a jamais aimé les sports lourds, vous devriez commencer avec un poids de 1 kg. Les exercices avec des haltères ne remplaceront pas la marche au grand air. La musculation est préférable de commencer immédiatement après une séance de marche. Vous pouvez encore augmenter la charge sur les jambes, en faisant des squats. Au début, vous devez vous accroupir uniquement avec votre propre poids, puis compliquez l'exercice en ramassant des haltères.

Après que toutes les possibilités d'entraînement à domicile aient été épuisées, il est nécessaire de s'inscrire au gymnase. À ce moment-là, le patient faisait régulièrement de l'exercice depuis 3 mois. Sa préparation devrait donc être un peu plus élevée que le niveau initial. Si vous aimez le fitness, vous devez privilégier les gymnases dans lesquels l'entraîneur a de l'expérience en rééducation.

Précautions de sécurité

Bien que les patients atteints d'hépatite puissent ne pas prendre de précautions, il est nécessaire de respecter certaines règles pour vous respecter et empêcher les autres de contracter l'infection. En outre, plusieurs recommandations visent à prévenir l'apparition d'exacerbations de maladies:

  • Avoir votre propre équipement de sport;
  • Avoir un consommable individuel à disposition (gants, bandages, gants, serviettes);
  • Ne vous engagez pas dans le gymnase avec une plaie ouverte;
  • Ne rangez pas d'articles d'hygiène personnelle dans un casier, mais placez-les dans un sac de sport que vous devez récupérer après chaque séance d'entraînement.
  • Il n'est pas recommandé de faire du sport en plein soleil. L'effet négatif du rayonnement ultraviolet peut nuire à la fonction hépatique;
  • Il est interdit de pratiquer des activités physiques pour le traitement de l'hépatite pendant la période d'exacerbation.

En observant ces mesures simples, il est possible non seulement de protéger les autres de l’infection virale, mais aussi de se protéger des surtensions. L'éducation physique devrait faire partie intégrante des mesures thérapeutiques contre l'hépatite C et l'hépatite B. Cependant, il convient de rappeler que la réussite du traitement dépend de la combinaison de techniques thérapeutiques. Les régimes amaigrissants jouent également un rôle important dans la normalisation du foie. Dans cette maladie, le patient est tenu de se limiter à la consommation d'aliments gras, ainsi que d'éliminer complètement l'utilisation de boissons alcoolisées. Il n'est pas recommandé de balancer la presse et de soulever des poids en cas d'insuffisance hépatique.

Les athlètes professionnels infectés par les hépatites C et B devraient faire plus attention, car la surcharge musculaire constante, les blessures sportives, ainsi que les changements de poids soudains contribuent à la surmenage de tous les organes.

Toutes sortes d’anabolisants stéroïdiens, d’hormones de croissance et d’autres médicaments utilisés pour améliorer les performances sportives ont un effet négatif sur le parenchyme hépatique. Si le patient ne veut pas refuser de prendre des formes injectables de stéroïdes anabolisants, il doit utiliser une seringue jetable et en disposer de manière à ce que personne ne soit en contact avec lui.

Il y a de nombreuses raisons de faire du sport et encore plus chez les personnes atteintes d'hépatite. Une activité physique limitée renforcera non seulement les muscles, mais également l'ensemble du corps. Il est conseillé aux patients de ne pas abuser des séances d’entraînement, de connaître leur propre mesure et de se conformer aux principes fondamentaux de l’hygiène afin de protéger les autres.


Article Précédent

Chirurgien: à quoi se référer?

Article Suivant

Cirrhose biliaire

Articles Connexes Hépatite