L'hépatite C peut-elle guérir?

Share Tweet Pin it

Certaines personnes demandent: "L'hépatite C peut-elle être guérie?" Aujourd'hui, de nombreuses maladies, même très graves, peuvent être traitées avec succès. Grâce à l'utilisation de médicaments modernes et au strict respect des règles thérapeutiques, même l'hépatite C peut désormais être guérie, bien qu'elle ait été récemment considérée comme incurable.

Mythes sur l'hépatite


L'hépatite C est une maladie entourée de mythes et de fictions diverses. En raison du manque d'informations, quelqu'un pense qu'il s'agit d'une maladie incurable qui conduit rapidement à la mort, et quelqu'un est convaincu que la maladie n'existe pas du tout, qu'il ne s'agit que d'une partie d'un complot mondial. Malheureusement, de tels mythes ne sont pas anodins - trop d'attention à leur égard entraîne diverses conséquences négatives, dont la plus grave est le refus des patients de suivre un traitement.

Les principaux mythes sur l'hépatite sont les suivants:

  1. Ce n’est pas une maladie grave, et il n’est pas nécessaire de la traiter. En fait, le virus a un effet dévastateur sur le foie, qui, sans traitement approprié, conduit à la cirrhose et au cancer.
  2. Le principal mode de transmission du virus est sexuel - la possibilité d'être infecté par contact sexuel existe, mais tout d'abord les personnes à risque qui ont subi une intervention chirurgicale, qui ont reçu une transfusion sanguine et qui s'injectent des drogues.
  3. Vous pouvez être infecté par des moyens ménagers - l'infection ne se produit que par contact avec du sang infecté, le fait de vivre à côté d'un malade ne présente aucun danger.
  4. Vous pouvez être guéri avec l'aide de la médecine traditionnelle - toutes sortes de remèdes homéopathiques et compléments alimentaires n'ont aucun effet n'est pas un virus. En cours de traitement, il est impossible d’adhérer au mode de vie habituel - bien sûr, certains changements devront, par exemple, être soumis à un régime alimentaire particulier, mais ils ne sont pas critiques.

Ne croyez pas les mythes sur la maladie, la panique ou même l’abandon du traitement, vous ne pouvez obtenir des informations complètes sur la maladie et sur la façon de la traiter en consultant un hépatologue.

Pourquoi l'hépatite était-elle considérée comme incurable?

L'hépatite C est en effet une maladie du foie très complexe qui nécessite un traitement sérieux, mais avec la bonne approche, un traitement complet peut être atteint. Bien que plus récemment, la maladie ait été considérée non seulement comme dangereuse, mais également incurable. La raison en est que souvent l'hépatite C est presque asymptomatique et que la personne a appris son diagnostic par hasard, alors que la maladie était déjà passée à la cirrhose ou au cancer. En outre, malgré le traitement mis au point par les médecins et les pharmaciens, il n’a pas toujours donné de résultats et a été accompagné d’effets secondaires graves.

Mais il y a quelques années, une avancée majeure a été réalisée dans le traitement de l'hépatite C: de puissants médicaments antiviraux à action directe ont été inventés. Grâce à eux, un effet positif est atteint dans 90% des cas, les effets secondaires sont minimisés et la durée du traitement est réduite à plusieurs semaines. En conséquence, lors du prochain congrès européen annuel sur les maladies du foie, les médecins ont annoncé que l'hépatite C était passée dans la catégorie des maladies complètement guérissables. Bien sûr, à condition que tous les patients reçoivent un traitement approprié.

En pratique, tout est un peu plus compliqué: les antiviraux modernes coûtent très cher et, puisqu'ils ne sont largement utilisés que depuis peu, tout le monde ne leur fait pas confiance. De plus, n'oubliez pas le facteur humain: souvent, les personnes qui ont appris leur diagnostic refusent d'aider et même cachent la maladie à leurs proches.

Méthodes de traitement de l'hépatite


Pendant de nombreuses années, l'hépatite C a été traitée avec une combinaison d'interféron alpha et de ribavirine, et des médicaments homéopathiques ont généralement été prescrits pour maintenir les fonctions d'une maladie hépatique affaiblie. Une telle thérapie a eu un certain effet, cependant, pendant le traitement, les patients se plaignaient souvent de fatigue, d’irritabilité, d’insomnie, de douleurs musculaires, etc. Dans certains cas, les effets secondaires étaient si importants que le traitement a dû être abandonné.

Maintenant, grâce à l’émergence de médicaments antiviraux à action directe, le traitement de l’hépatite a changé - vous pouvez en apprendre davantage sur les nouveaux médicaments et connaître leurs caractéristiques sur le site Web INDIA-EXPRES. L'utilisation de médicaments sans interféron et de leurs génériques a considérablement réduit la durée du traitement - dans certains cas même jusqu'à 12 semaines - et a pratiquement éliminé les effets secondaires.

Après un tel traitement, la fonction hépatique est rétablie dans son intégralité. Dans tous les cas, avant d’entamer une thérapie, il est nécessaire de consulter un spécialiste qualifié, car seul un médecin, après avoir examiné tous les tests, est en mesure de poser le diagnostic correct et de choisir le médicament. L'auto-traitement dans ce cas est strictement contre-indiqué.

Est-il possible de guérir l'hépatite C une fois pour toutes?

L'hépatite C est diagnostiquée chaque année dans le monde entier. Par conséquent, beaucoup se demandent si l'hépatite C peut être guérie, car la maladie est très dangereuse et impose certaines restrictions au patient. Un autre facteur effrayant est qu’aujourd’hui, il est impossible de se protéger de l’infection par la vaccination. Pour répondre à cette question, il est nécessaire de traiter des causes, des symptômes et des principes de traitement de l'hépatite.

Causes de la maladie

L'hépatite virale C (VHC) est à l'origine de personnes malades ou infectées. Dans le second cas, la personne se sentira en bonne santé et pourrait même ne pas deviner la présence d'une infection dans son sang. L’hépatite C ne se transmet que par le sang, c’est-à-dire que l’infection ne se produit que si le sang du patient pénètre dans le sang d’une personne en bonne santé. C'est un point très important. La maladie ne se transmet pas par la poignée de main, la vaisselle et l’air. Il faut comprendre que la présence de ce virus ne rend pas une personne exclue, elle peut continuer à travailler, étudier, communiquer avec sa famille, ses proches, etc.

Les principales voies de pénétration du VHC dans le corps sont:

  • à travers des objets tranchants, des rasoirs;
  • à travers des seringues lors de la prise de substances narcotiques par voie intraveineuse;
  • par le biais d'outils non traités ou mal transformés dans des salons de beauté;
  • dans les institutions médicales par le sang en violation des normes sanitaires et des règles de sécurité.

Si dans les hôpitaux, le personnel médical ne respecte pas les exigences sanitaires et hygiéniques, l'infection peut se produire dans n'importe quel bureau. Dans le même temps, il est pratiquement impossible d'établir la source de l'infection. La probabilité d'infection par le VHC lors de rapports sexuels non protégés est d'environ 4%. Ce chiffre augmente avec les changements fréquents de partenaires, car dans ce cas, vous ne pouvez pas être tout à fait sûr que votre partenaire est en bonne santé.

Toujours dans la pratique médicale, il existe de rares cas où la maladie est transmise d'une mère infectée à un enfant. L'infection du fœtus ne peut se produire que pendant l'accouchement et ne peut être prévenue. Si un mamelon est endommagé chez une mère qui allaite, le virus peut pénétrer dans le corps de l’enfant avec du lait. Par conséquent, dans ce cas, il est préférable de refuser l'allaitement.

Symptômes de l'hépatite C

Du début de l'infection au début des premiers symptômes, cela peut prendre de plusieurs semaines à un an. Le VHC aigu peut commencer 7 à 8 semaines après l’infection. Au cours de cette période, le patient peut ressentir une diminution de l'appétit, une faiblesse générale et une fatigue. Dans la région de l'hypochondre droit, il se produit un léger inconfort. Dans certains cas, des maux de tête, des démangeaisons, de la diarrhée et des vertiges peuvent être fréquents. Chez la plupart des patients, le foie grossit.

Après la phase aiguë, une personne peut se rétablir et la maladie peut se transformer en une forme chronique ou en être porteuse du virus. Selon les statistiques, cette maladie se développe chez 80% des personnes infectées. Le passage de la forme aiguë à la forme chronique s'effectue progressivement, le nombre de cellules hépatiques endommagées augmente au cours de plusieurs années et une fibrose se développe. L'hépatite C chronique peut durer des décennies. Pendant cette période, le patient peut développer une cirrhose du foie. Les principaux symptômes de la cirrhose sont les suivants:

  • perte de poids importante;
  • perte d'appétit;
  • jaunissement de la peau et des muqueuses;
  • une augmentation de l'abdomen;
  • gonflement des jambes;
  • varices.

Comment guérir l'hépatite C?

Le traitement de l'hépatite virale C repose sur un traitement complexe à la ribavirine et à l'interféron.

La pratique montre que le traitement complexe avec ces médicaments antiviraux est beaucoup plus efficace que la monothérapie avec chacun de ces médicaments séparément.

La monothérapie est utilisée uniquement lorsque certaines contre-indications interfèrent avec un traitement complexe. Plus précisément, le médecin choisit le schéma thérapeutique individuellement pour un cas particulier, en tenant compte des symptômes de la maladie et de la gravité de son évolution. Il n'y a pas d'analogues à un tel traitement aujourd'hui.

Il convient de noter que des médicaments accompagnent toujours le traitement principal, mais n'en constituent en aucun cas la base. Le virus de l'hépatite C ne peut être vaincu par les hépatoprotecteurs, qui se présentent sous la forme de compléments alimentaires. Ils permettent uniquement d'améliorer le fonctionnement du foie et de maintenir l'état général du corps.

L'acceptation d'immunomodulateurs à elle seule ne mènera pas non plus au rétablissement, car ces médicaments ne combattent pas le virus, mais soutiennent le système immunitaire. Pour déterminer celui des médicaments supplémentaires réellement nécessaires pour le patient, ne peut être qu'un spécialiste qualifié. Par conséquent, pour traiter l'hépatite C, vous devez consulter votre médecin en permanence.

Il convient de noter que le traitement médicamenteux du VHC ne peut pas être administré à tous les patients. Il existe certaines restrictions en vertu desquelles l'utilisation de la ribavirine et de l'interféron est strictement interdite. Ces cas incluent:

  • pathologie thyroïdienne;
  • insuffisance cardiaque;
  • maladie pulmonaire obstructive chronique;
  • diabète sucré;
  • la grossesse
  • idiosyncrasie à la drogue.

Peut-on guérir l'hépatite C?

Bien qu'il soit impossible d'éliminer complètement le VHC aujourd'hui, il est tout à fait possible de récupérer de ce virus. Développés et améliorés au fil des ans, les schémas de traitement antibactérien réduisent considérablement le taux de reproduction du virus, réduisent le processus inflammatoire et arrêtent la fibrose hépatique. Avec un traitement opportun et approprié, les chances de guérison atteignent 75%.

L'efficacité du traitement dépend de l'âge de la personne infectée et de l'état de son système immunitaire. Si, au début du traitement, le patient est atteint d'une cirrhose du foie, les chances de guérison sont minimes. Bien qu'il soit possible de guérir de l'hépatite C, il est presque toujours nécessaire de supporter les effets secondaires du traitement antiviral. Mais fondamentalement, après un certain temps, le corps humain s’adapte aux médicaments et les tolère normalement.

Traitement de l'hépatite virale C à la maison

Renforcez l'effet thérapeutique des médicaments prescrits et supprimez les effets secondaires de leur utilisation à l'aide de remèdes populaires, notamment:

  1. Collection à base de plantes. Pour sa préparation, il est nécessaire de mélanger un verre de lin et de centaurée, 2 tasses de stigmates de maïs et 3 verres d’immortelle. Après cela, 1 cuillère à soupe. une cuillerée du mélange est brassée dans un verre d'eau bouillante et, après refroidissement, prise pour 3 appels au cours de la journée précédant les repas.
  2. Une décoction d'avoine. Utilisé pour soulager l’intoxication par la ribavérine et l’interféron. On verse 100 g d'avoine dans 1 litre d'eau et on fait bouillir pendant 60 minutes à feu doux. La décoction se prend tout au long de la journée entre les repas.
  3. Infusion d'ail. On épluche 5 à 7 grosses têtes d'ail, on les écrase délicatement jusqu'à formation d'un coulis homogène et on verse 1 litre d'huile de tournesol. Après cela, le mélange est infusé dans un récipient en verre fermé pendant 2 semaines. Prenez le besoin d'infusion pour 1 cuillère à soupe. cuillère 3 fois par jour avant les repas.

L'hépatite virale C est très dangereuse, mais la situation n'est pas sans espoir. Si le patient est traité selon les instructions à la lettre, s’adresse périodiquement au médecin et qu’il suit toutes les procédures prescrites, il peut alors espérer un résultat positif.

Témoignages sur la façon de traiter l'hépatite C

Internet regorge littéralement de publications sur l’hépatite C. Cependant, les informations qu’elles contiennent ne satisfont pas toujours le demandeur, car l’article ne dit rien sur les réactions de patients réels. Mais ils peuvent être utiles à bien des égards, et surtout, comme exemple de réussite du traitement.

Laissé seul avec la maladie, il n'est pas facile de faire preuve de courage, en ignorant les pensées sombres - et la bonne attitude est l'un des éléments les plus importants de la thérapie.

Les revues de patients atteints d'hépatite C, illustrant l'effet de médicaments ou de moments d'infection, ne peuvent pas toujours être objectives, car le corps de chacun répond différemment au même schéma. Mais ils peuvent aider à compléter l'idée d'infection.

Causes de la maladie

Avant de parler de traitement antiviral et d’examen des médicaments, il convient d’explorer ce que l’on entend par «hépatite C».

L'hépatite est une inflammation du foie. Le préfixe "C" indique le type de virus qui en devient la cause.

L'infection par l'hépatite C se produit selon l'un des mécanismes suivants:

  1. Parenteral (par le sang).
    Il est mis en œuvre lors d'interventions invasives impliquant une ponction, une incision de la peau, une membrane muqueuse: injections, chirurgies, ainsi que des manipulations esthétiques (manucure, piercing). L’abus de drogues injectables est l’une des causes courantes de l’hépatite C; la transmission de l’infection se fait généralement par le biais d’une seringue commune. Les personnes qui subissent des transfusions sanguines (transfusions de sang ou de ses composants), d'hémodialyse (nettoyage du sang en cas d'insuffisance rénale) courent également un risque, en particulier si cela se produit régulièrement.
  2. Sexuel (rapports sexuels non protégés).
    Le patient peut transmettre le virus à son partenaire sexuel. La fréquence d'occurrence de cette voie d'infection est inférieure à celle parentérale.
  3. Vertical.
    Infection de l'enfant dans l'utérus ou lors du passage dans le canal utérin.

Le virus de l'hépatite C contient de l'ARN (acide ribonucléique), qui constitue la base de son génome. Certains des tests de diagnostic modernes visent sa recherche. La présence, l'absence et l'indicateur quantitatif de la teneur en ARN dans le sang et dans d'autres substances biologiques du corps constituent un indicateur de l'activité du processus infectieux.

L'ARN, quant à lui, est constitué de bases azotées, des nucléotides, disposés dans un ordre différent, ce qui détermine la présence de six génotypes. Le génotype de l'agent pathogène est un élément important du diagnostic. En fonction de cela, le schéma et la durée du traitement médicamenteux sont choisis.

Selon les hypothèses théoriques, l'agent causal de l'hépatite C est capable de s'intégrer (s'intégrer) dans le génome cellulaire. En fait, il s’agit d’un envahisseur qui prend tout ce dont il a besoin pour se reproduire (autocopier) et continuer à fonctionner, et l’hépatocyte subit des modifications dystrophiques et ne peut effectuer le travail nécessaire à l’organisme.

La localisation à l'intérieur de la cellule constitue également un moyen de défense, car le système immunitaire ne peut tuer le virus qu'en détruisant l'hépatocyte infecté.

En dépit de l'emplacement principal, l'agent pathogène a le temps de nuire non seulement au foie. L'hépatite C chronique entraîne de nombreuses manifestations extrahépatiques - telles que cryoglobulinémie mixte, vascularite, thyroïdite de Hashimoto, etc.

Ils sont tous tolérés par les patients. Les examens de l’hépatite C guérie peuvent contenir des souvenirs des symptômes de ces maladies.

Les symptômes

Il est certain que chaque personne au moins une fois dans sa vie a entendu parler de l'hépatite C et de la dangerosité de cette maladie. Cependant, le début est presque imperceptible. La forme aiguë, qui fait partie intégrante du développement de l'hépatite C chronique, peut être complètement asymptomatique.

Dans certains cas, les signes ressembleront à une fatigue excessive - maux de tête, faiblesse, somnolence - ou une infection aéroportée - la température corporelle augmente, la personne est inquiète du malaise général, de la douleur musculaire. Bien entendu, il existe également une forme classique avec augmentation du foie, jaunissement de la peau et des muqueuses.

Et, très probablement, les patients présentant de telles manifestations seront définitivement hospitalisés et examinés pour l'hépatite. Mais la plupart des gens vont apprendre le diagnostic quand l'hépatite C est déjà devenue chronique.

Après la phase aiguë, la phase latente suit. Le virus est déjà actif, il utilise les ressources du foie et les hépatocytes sont massivement détruits. Mais il n'y a toujours pas de symptômes. Le foie a une large capacité de compensation. La mort d'une partie des cellules au début du développement de la maladie est dangereuse pour elle, mais cela n'est pas critique si les hépatocytes restants sont suffisants pour remplir les fonctions.

À mesure que la maladie progresse, les cellules doivent faire plus de travail: elles portent une double, triple charge et augmentent de taille. Des ganglions fibreux apparaissent dans le tissu hépatique, en violation de l’architecture - une cirrhose se développe, une insuffisance hépatique chronique se développe.

C’est au stade cirrhotique que peuvent apparaître les symptômes d’anxiété, mais ils apparaissent plus tôt lors de la rupture d’adaptation provoquée par un facteur déclencheur (infection aiguë, manque d’oxygène, etc.). Les principaux signes de l'hépatite C comprennent:

  • fatigue constante, faiblesse, léthargie, surtout après l'exercice;
  • maux de tête, vertiges, troubles du sommeil, humeur dépressive;
  • fièvre
  • nausée, vomissement, manque d'appétit;
  • perte de poids;
  • douleur dans les grandes articulations de nature migratrice;
  • lourdeur et douleur dans l'hypochondre droit;
  • foie hypertrophié (hépatomégalie);
  • jaunissement de la peau et des muqueuses;
  • urine foncée, clarification des matières fécales;
  • prurit

Diagnostics

L'hépatite C nécessite un diagnostic complet. Déterminé par la présence du virus, son génotype et son activité dans le corps, ainsi que par l'état général de la personne. En évaluant les résultats de la recherche, nous pouvons supposer que la réponse au traitement, en particulier en présence de maladies concomitantes.

Les témoignages sur la possibilité de guérir complètement l’hépatite C contiennent souvent des informations sur le niveau de charge virale avant et après le traitement, car son indice reflète l’efficacité du traitement.

Pour le diagnostic en utilisant des méthodes telles que:

  1. Analyse biochimique du sang.
  2. ELISA (dosage immuno-enzymatique).
  3. PCR (réaction en chaîne de la polymérase).
  4. Échographie des organes abdominaux.
  5. Biopsie du foie.

Des examens de la manière de traiter l'hépatite C indiquent une dépendance directe du schéma thérapeutique au génotype du virus. Par conséquent, il est important de définir correctement et de bien comprendre quel génotype a provoqué la maladie.

Ceux qui sont guéris de l'hépatite C en partageant un examen peuvent confirmer la nécessité de surveiller l'efficacité du traitement à l'aide de tests de laboratoire.

Traitement

Le traitement antiviral (PVT) est la base du traitement de l'hépatite C. Les pages de forums et de sites consacrés à la maladie abondent dans ses commentaires. Il s'agit d'une mesure obligatoire, malgré la manifestation fréquente d'effets secondaires, notamment de symptômes pseudo-grippaux, de perte de cheveux, de bouche sèche, de nausée, etc.

Dans les schémas de la thérapie antivirale comprennent des médicaments tels que l'interféron alpha pégylé, la ribavirine, le botsrivir, le télaprévir, le sofosbuvir. Utilisé un traitement avec deux ou trois médicaments. L'association classique interféron + ribavirine est très efficace chez les patients infectés par les génotypes 1 et 3.

Les médicaments suppriment la réplication virale, réduisant ainsi la charge virale. L'absence de détection de l'ARN de l'agent responsable de l'hépatite C dans le sang six mois après la fin du traitement est considérée comme une preuve de récupération. Dans le même temps, malheureusement, on ne peut pas dire que le virus a complètement disparu; certains patients ont des rechutes.

De plus, l'infection n'est pas toujours traitable. Cependant, la plupart des gens reprennent une vie à part entière, à condition de commencer à l’heure et de suivre un cours de HTP de haute qualité. Les critiques de ceux qui ont guéri de l'hépatite ne sont pas rares sur Internet.

L'hépatite C peut-elle être traitée avec des remèdes populaires et comment la traiter? Les critiques sont assez contradictoires. Certains patients sont convaincus que leur état est considérablement amélioré grâce à l'utilisation de recettes à base de plantes, de miel et autres. D'autres s'opposent à une telle thérapie parce qu'ils craignent le résultat de «plus de mal que de bien».

Quoi qu’il en soit, l’examen des remèdes populaires contre l’hépatite C ne peut être un guide pour le traitement par le choix de soi. De nombreuses personnes sont allergiques au miel ou aux noix, qui entrent souvent dans la composition des fonds recommandés. Les herbes préparées de différentes manières peuvent en fait avoir un effet hépatoprotecteur, mais seulement avec un dosage précis.

De plus, ils n'ont pas d'effet antiviral sur l'agent responsable de l'hépatite C et ne peuvent remplacer un traitement à part entière. L’utilisation de médicaments populaires est mieux coordonnée avec le médecin - c’est une sorte de "technique de sécurité" à ne pas négliger.

Les commentaires sur l'utilisation du chardon-Marie dans l'hépatite C ont des opinions divergentes: la majorité des patients notent une amélioration de l'état de santé général et de l'état du foie en particulier. Cependant, après avoir pris le repas de chardon, certaines personnes ont un goût amer dans la bouche, une inflammation des gencives et une sensation de picotement dans le côté droit.

L'hépatite C avec l'hépatite C dans les revues apparaît comme un moyen d'augmenter les réserves de récupération du foie:

"On pense qu'il est le meilleur hépatoprotecteur, il a commencé à se sentir beaucoup mieux..."

"Heptrales a été prescrit pour le traitement de l'hépatite C afin d'améliorer les indices hépatiques, qui sont devenus meilleurs; cela n'a eu aucun effet sur le virus de l'hépatite C, mais uniquement sur la qualité de vie..."

Hofitol se positionne dans les instructions comme médicament pour le traitement complexe de l'hépatite C chronique, ce qui coïncide avec les commentaires:

«On m'a prescrit du foie (hépatite C)... aide à soulager le foie... très bon médicament. La douleur dans l'hypochondre droit passe presque immédiatement... "

L'hépatite C, divisée par les génotypes du virus, présente quelques différences dans les manifestations. Cependant, l'acide ursodésoxycholique est présenté comme un hépatoprotecteur dans l'une ou l'autre des options. Les avis des patients concernant Ursosan ne sont pas toujours positifs:

"Il a pris avec l'hépatite C, a été examiné - le foie a presque récupéré..."

"J'accepte 3 mois, les analyses s'améliorent..."

"J'accepte au printemps et à l'automne... les indicateurs ne diminuent pas..."

"Inefficace contre l'hépatite virale..."

Certains patients tentent une hirudothérapie. Les critiques sur l'utilisation de sangsues pour l'hépatite C ne sont pas aussi fréquentes que les histoires sur l'utilisation de médicaments et de méthodes traditionnelles. Dans tous les cas, l'efficacité de cette technique ne peut être jugée que par des sensations individuelles.

Il convient de souligner encore une fois que l'hirudothérapie comporte des risques et ne garantit pas l'élimination du virus.

L'hépatite C est une maladie insidieuse. Les avis guéris peuvent encourager ou, au contraire, décevoir. Tout cela - les opinions de personnes qui, d’une manière ou d’une autre, ont décidé de lutter contre le virus.

Leur corps a pris la thérapie différemment, par conséquent, s'attendre à un effet similaire des côtés positifs et négatifs est inutile.

Pour se familiariser avec les examens, le patient doit également s’écouter, être attentif à ses réactions à tel ou tel médicament et décider délibérément de l’utilisation de fonds supplémentaires, à l’exception du HTP.

Pensez-vous toujours que guérir l'hépatite C est difficile?

À en juger par le fait que vous lisez ces lignes maintenant, la victoire dans la lutte contre les maladies du foie ne vous appartient pas encore... Et avez-vous déjà pensé au traitement par interféron? C'est compréhensible, car l'hépatite C est une maladie très grave, car le bon fonctionnement du foie est la clé de la santé et du bien-être. Nausées et vomissements, peau jaunâtre ou grisâtre, goût amer dans la bouche, urine foncée et diarrhée... Tous ces symptômes ne vous sont pas familiers, pas par ouï-dire. Mais peut-être est-il plus correct de ne pas traiter l’effet, mais la cause?

Aujourd'hui, les médicaments modernes de nouvelle génération, le sofosbuvir et le daclatasvir, vont probablement guérir l'hépatite C entre 97 et 100% des cas. Vous pouvez obtenir les derniers médicaments en Russie auprès du représentant officiel du géant pharmaceutique indien Zydus Heptiza. Les médicaments commandés seront livrés par courrier dans les 4 jours, le paiement à la réception. Obtenez une consultation gratuite sur l'utilisation de médicaments modernes, ainsi que des informations sur les moyens d'acquérir, vous pouvez sur le site officiel du fournisseur Zydus en Russie.

L'hépatite C est-elle complètement traitée? Médicaments contre l'hépatite C

Imaginez que vous avez une bombe à l'intérieur. Sur son tableau d’affichage numérique, il y a un compte à rebours pendant que vous effectuez vos tâches ménagères habituelles: allez au travail, faites les courses, allez vous promener dans le parc. À tout moment, une explosion peut se produire et prendre la vie. L'hépatite C est une telle bombe à retardement, une maladie qui, chez de nombreuses personnes, provoque la panique et un état de malheur total. Est-ce tout mauvais? Essayons de le comprendre.

Les principales causes de la maladie

L'hépatite C est-elle traitée? Comme toute infection virale, elle peut être complètement éradiquée de votre corps. Mais d'abord, découvrons comment il s'y rend. Une maladie pénètre généralement dans le sang. Vous pouvez être infecté d’abord au cours de toute procédure médicale si les normes sanitaires élémentaires sont violées: par une seringue, par hémodialyse, par transfusion sanguine, chez le dentiste. La possibilité de contracter une infection sexuellement transmissible existe également: avec un acte non protégé, la probabilité est comprise entre 3 et 5%. La chance d'obtenir un "cadeau" sous forme d'hépatite est assez petite, mais il vaut mieux ne pas risquer.

Le risque d'infection est pour le bébé, qui porte une mère malade: en passant par le canal de naissance, il peut attraper l'infection. Vous pouvez être infecté en faisant un piercing ou un tatouage, si le capitaine est malade ou est porteur du virus. Et pire que tout, dans certains cas, l’hépatite C pénètre dans le corps par des articles d’hygiène personnelle tels que rasoir, brosse à dents, manucure. Dans ce cas, l'infection n'est pas transmise par des gouttelettes aéroportées, des câlins et des poignées de main.

Les symptômes

L'hépatite C a une période de latence: à partir du moment où le virus pénètre dans le sang jusqu'à sa manifestation, il prend de 2 semaines à 6 mois. Si la maladie débute de manière aiguë, la personne ressent alors une douleur dans les articulations, son tractus gastro-intestinal fonctionne mal et il en résulte une fatigue et une faiblesse accrues. La température augmente rarement, la jaunisse n'est pas observée.

Si, à ce moment, le diagnostic de la maladie est diagnostiqué, l'hépatite C est curable. Tout retard menace la transition de la maladie vers une forme chronique dont l'élimination est presque impossible. À propos, un tel résultat est généralement observé chez 70 à 80% des patients. Et tout cela parce que la forme tranchante est rarement trouvée, cela se produit généralement de manière aléatoire.

La transformation de la maladie en phase chronique se fait progressivement sur plusieurs années. Qu'est-ce qui est dangereux pour l'hépatite C en ce moment? Tout d'abord, les cellules du foie sont détruites, une fibrose se produit. Deuxièmement, le patient est menacé de cirrhose, dont les signes sont un élargissement de l'abdomen et l'apparition d'un motif en forme d'étoiles.

Que pouvez vous faire

Supposons que vous appreniez que vous avez été infecté par un virus dangereux. Pour le savoir, il suffit de passer un test sanguin d'infection. Si le résultat est positif, vous devez immédiatement contacter votre médecin traitant, qui vous dirigera vers les bons spécialistes. Lorsque le diagnostic est posé, la première chose qui vous est demandée est de suivre scrupuleusement toutes les prescriptions et les recommandations du médecin. Il faut aussi renoncer à l'alcool.

Oubliez la médecine traditionnelle - c'est inefficace ici. En mangeant des bouillons et des teintures, vous ne perdez qu'un temps précieux. Vous pouvez également envoyer à la corbeille divers suppléments qui, dans l’annonce, promettent une guérison miraculeuse.

Seul un médecin expérimenté choisira les médicaments appropriés (en fonction de la complexité et du degré de négligence de la maladie) pour le traitement de l'hépatite C. Il est préférable que vous soyez vu par un hématologue. C'est le spécialiste qui surveille tous les essais cliniques de nouveaux médicaments à partir du virus et y participe même. Il est donc le plus compétent et pourra vous recommander le traitement le plus efficace.

Thérapie moderne

Si vous demandez à votre médecin si le traitement de l'hépatite C est complet, il vous donnera probablement une réponse encourageante. De nouvelles méthodes, telles que la thérapie antivirale combinée, par exemple, sont très efficaces. Récemment, de nombreuses études cliniques ont été menées. En conséquence, les scientifiques ont conclu que l'utilisation simultanée de deux médicaments puissants: la ribavirine et l'interféron alpha donnait les meilleurs résultats. Individuellement, ils ne sont pas aussi puissants.

Dans certains cas, d'autres médicaments pour le traitement de l'hépatite C sont également prescrits, par exemple des analogues de nucléosides. Cela peut être Adefovir ou Lamivudin. Ils sont capables de réduire le taux de reproduction du virus et de bloquer la collecte de virions dans le foie. Habituellement, le choix d'un schéma thérapeutique particulier est attribué après un examen complet et des tests réussis. Le traitement dure de six mois à plusieurs années, au cours desquelles vous êtes également obligé de suivre un régime alimentaire particulier et de consulter en permanence votre médecin.

Autres traitements

Parfois, les médecins choisissent une voie différente et prescrivent des hépatoprotecteurs aux patients: Silimar, Essentiale, Phosphogliv et quelques autres. Ils ne possèdent pas d'effet antiviral, mais ils soutiennent la fonction du foie et améliorent son état général. L'hépatite C est curable si des immunomodulateurs sont ajoutés à tout cela, ce qui aidera le corps à combattre l'infection plus rapidement. Le plus populaire de ces médicaments "Zadaksin", qui est injecté dans le corps par le biais d'injections sous-cutanées.

L'hépatite C est-elle traitée si vous prenez méticuleusement les bons médicaments et suivez les instructions de votre médecin? Bien sûr que oui. L'essentiel est de ne pas s'engager en amateur. Outre les interférons, il n’existe pas encore de médicaments plus efficaces. Bien que la recherche de nouvelles méthodes et méthodes de traitement soit en cours. Rappelez-vous également que le moyen rapide et peu coûteux de se débarrasser de la maladie n'existe pas. Préparez-vous, vous devrez faire preuve d'une patience et d'une endurance maximales, ainsi que de stocks sur vos finances.

Le coût de la thérapie

L’aspect financier des patients n’intéresse pas moins que la question de savoir si l’hépatite C est traitée, le montant exact est difficile à appeler car il varie. Les coûts mensuels vont d’environ 500 à 2 500 000 dollars. Si la durée du traitement est d’au moins six mois, dans ce cas, 3 000 correspond au prix de départ que vous auriez dû préparer à l’avance. Le coût minimum du traitement annuel au même moment sera d’environ 6 000 dollars, le maximum - environ 30.

Plus efficace et plus récent, le développement de médicaments étrangers coûtera encore plus cher, vous devez donc débourser. Surtout si elles sont produites par des marques pharmaceutiques bien connues. La part du lion du coût revient à l'interféron. S'il s'agit d'une drogue pégylée de fabrication étrangère, son prix atteint parfois des sommets transcendantaux. Lorsque les finances chantent des histoires d'amour, il est préférable de se débrouiller avec les moyens d'un fabricant national: son produit n'est peut-être pas celui annoncé, mais il est tout aussi utile qu'un produit étranger. Il est même préférable de respecter les mesures préventives afin de ne pas savoir où trouver de l’argent pour un traitement coûteux.

Effet attendu

Les coûts financiers seront-ils justifiés? Cette question inquiète beaucoup. Bien sûr, ils le feront. Après tout, en mettant un montant décent dans votre poche, ne le jetez pas au vent, mais sauvez votre vie, restaurez la santé. Oui, et le médecin va vous rassurer. Si vous lui demandez si l'hépatite C chronique est traitée, il répondra par l'affirmative. Au moins, il y a plus de chances dans cette situation que pour la même hépatite B. Habituellement, à l'état de "sommeil", il accompagne le patient toute sa vie, devenant de plus en plus aigu de temps en temps. Ceux qui ont réussi à vaincre le virus sont très peu nombreux - 10-15%.

En ce qui concerne l'hépatite C, les choses vont beaucoup mieux. Il y a quelques années, le nombre de patients guéris ayant reçu le traitement combiné représentait 30 à 40% de la masse totale. Aujourd'hui, la médecine a fait plusieurs pas en avant, notamment dans le sens d'un traitement efficace de ce virus. Par conséquent, le pourcentage de ceux qui ont guéri a presque doublé (60 à 80%). Mais pour entrer dans leur nombre, il est nécessaire de faire le maximum d'efforts à la fois pour le médecin et le patient.

Régime alimentaire

Les dommages au foie, sa destruction et ses modifications irréversibles rendent l’hépatite C dangereuse et si vous êtes infecté par le virus, mangez bien pour alléger le fardeau d'un organe déjà malade. Il est recommandé d'utiliser des légumes et des fruits frais, des baies, des produits laitiers, du poisson maigre, de la viande bouillie, des légumineuses, des grains entiers, des céréales avec du lait, des noix et des graines. Buvez beaucoup de liquides pour éliminer les toxines du corps. Dans le même temps, évitez les plats fumés, salés et gras, refusez les produits semi-finis, les conserves, le café et l’alcool.

Un menu approximatif pour la journée pourrait ressembler à ceci:

  1. Petit déjeuner - gruau ou fromage cottage. Tisane
  2. Déjeuner - pommes, salade légère.
  3. Déjeuner - soupe de légumes, viande bouillie, compote.
  4. Dîner - pommes de terre, sarrasin ou riz avec du poisson cuit au four. Le thé
  5. Avant de se coucher - kéfir faible en gras, biscuits de régime.

En observant ces règles diététiques simples et en prenant le bon médicament, vous êtes convaincu que vous pouvez guérir l’hépatite C. Même si au début du voyage, cela vous semblait une tâche absolument impossible.

Cas où l'hépatite est intraitable

Cela se produit généralement dans des formes particulièrement avancées, lorsque des modifications irréversibles ont commencé dans le foie et qu'elles ne font que progresser. Une maladie est susceptible de traitement si elle est diagnostiquée chez les hommes, patients âgés de plus de 40 ans. Il est également difficile de se débarrasser de la maladie dans les cas suivants: lorsqu'une personne possède le génotype d'un virus, les transaminases fonctionnent normalement ou une activité virale élevée est observée. Les autres personnes ne devraient pas avoir de doutes sur le traitement de l'hépatite C. Bien entendu, il est possible de vaincre la maladie.

L'efficacité même du traitement dépend de nombreux facteurs. Avec une longue durée de la maladie, il n'est pas facile d'éradiquer l'infection. La tâche principale des médecins est de ralentir le processus de reproduction. Ceci est absolument réaliste dans la majorité des cas diagnostiqués avec l'aide des schémas thérapeutiques modernes de traitement rétroviral intégré. Lorsque l'infection cesse de se multiplier, les processus inflammatoires s'atténuent immédiatement et la fibrose disparaît.

Contre-indications

Nous avons déjà déterminé si l'hépatite C est complètement traitée. Examinons maintenant les cas où le traitement est absolument contre-indiqué. Premièrement, il ne peut pas être appliqué aux patients souffrant de malformations cardiaques graves, présentant une maladie ischémique prononcée ou une hypertension artérielle, traités pour un diabète ou des maladies chroniques du système respiratoire. Deuxièmement, il est impossible de prendre des médicaments pour le traitement de l'hépatite chez les personnes transplantées.

Le traitement est contre-indiqué pour les femmes enceintes, les enfants de moins de trois ans et les personnes présentant une intolérance prononcée à l'interféron ou à d'autres médicaments contre l'hépatite. Avant de prescrire un traitement, le médecin procédera à un examen approfondi et donnera des directives concernant tous les tests et procédures nécessaires pour éliminer les risques existants et obtenir le résultat optimal. Il y a aussi des cas où la thérapie n'est pas nécessaire. Pour des raisons inconnues, 15 à 25% des personnes infectées par le virus s'autodétruisent et ne deviennent pas chroniques.

Prévention de l'hépatite virale C

Afin de ne pas succomber à un traitement long et coûteux, il est plus facile d'éviter l'infection. Pour ce faire, suivez ces règles:

  1. À la clinique, si une injection vous a été administrée, apportez une seringue achetée en pharmacie. Ou vérifiez que l'infirmière utilise un instrument stérile.
  2. N'utilisez pas le rasoir ou les objets sur lesquels du sang pourrait rester.
  3. Visitez seulement un dentiste reconnu. Assurez-vous que tous vos instruments sont stérilisés sous vos yeux.
  4. Abandonnez le piercing et le tatouage. Si le désir de les fabriquer est très élevé, choisissez des salons professionnels.
  5. Lorsque vous avez des relations sexuelles avec différents partenaires, utilisez un préservatif.

Si l'infection persiste, alors après le traitement de l'hépatite C, soyez prudent, ne marchez pas sur le vieux râteau. Les méthodes préventives aideront à maintenir la santé et ne permettront pas à un virus dangereux de pénétrer dans votre corps.

Est-il possible de guérir complètement le virus de l'hépatite C

Les médecins demandent souvent aux patients s’il est possible de guérir complètement l’hépatite C. Il y a quelques années, les experts étaient convaincus que la maladie ne disparaîtrait pas pour toujours. L'activité du virus n'est supprimée que pour une durée indéterminée par l'administration d'antiviraux et d'immunomodulateurs.

Cependant, à ce jour, les médecins ont mis au point des médicaments qui favorisent une rémission durable. Il existe des cas de guérison complète. La probabilité d'un effet thérapeutique positif dépend de nombreux facteurs. Le succès du traitement est affecté par:

  • mode de vie d'une personne malade;
  • la présence de mauvaises habitudes;
  • attitude mentale;
  • respect consciencieux des prescriptions du médecin.

Quelle est la probabilité de guérison complète

Le virus envahit les cellules du foie et détruit progressivement l'organe. En l'absence de traitement opportun, une personne malade développe une cirrhose ou un cancer. Les pathologies sont irréversibles, elles ne peuvent être guéries. Si l'hépatite C est diagnostiquée plus tôt que la cirrhose et le cancer, il est possible de s'en débarrasser pour toujours. Pour un prompt rétablissement, il est nécessaire de combiner l'expérience et les connaissances du médecin avec les efforts du patient. Plus tôt le traitement commence, plus le risque de destruction du virus est élevé.

Aujourd'hui, un traitement bien planifié de l'hépatite C peut être guéri dans 90 à 98% des cas. La forme chronique de la pathologie est plus difficile à traiter. Pour sélectionner des médicaments antiviraux efficaces, le patient subit un examen complet. Au cours du diagnostic sont déterminés:

  • génotype du virus;
  • phase d'infection;
  • le degré de dommages au foie;
  • la présence de maladies concomitantes.

Que l'hépatite C puisse ou non être guérie dépend de nombreux facteurs. Malgré les cas de délivrance complète du virus, les médecins ne donnent aucune garantie de guérison à 100%. L'hépatite C est parfois comparée au VIH. Les deux infections détruisent progressivement le corps humain. Les médicaments antiviraux inhibent l'activité des microorganismes pathologiques, mais ne les détruisent pas complètement. Bien que dans le cas de l'hépatite C, des exceptions sont possibles. Les médecins ont mis au point des médicaments capables de détruire complètement le virus. Il est important que le médecin sélectionne et organise correctement le médicament.

L'hépatite C chronique nécessite un traitement complexe. Les médicaments doivent interagir les uns avec les autres et non se supprimer. Grâce aux nouveaux médicaments, chaque patient peut vraiment choisir un traitement individuel. Le coût de la thérapie est élevé. Toutes les personnes infectées par l'hépatite C n'ont pas les moyens d'acheter des produits pharmaceutiques coûteux. Par conséquent, parallèlement aux médicaments innovants, les médecins continuent de prescrire des médicaments standard, dont le prix est plus abordable.

Il est difficile de déterminer s'il faut guérir l'hépatite C en utilisant une approche standard. Vous pouvez donner une prévision après un examen approfondi du patient. Dans la pratique médicale, il existe des cas de récupération complète à un stade précoce, mais ils sont rares. Il est possible de récupérer à l'aide des thérapies standard utilisées depuis 1990. Mais alors que la probabilité de se débarrasser du virus est faible et n’est que de 30%.

Approche de traitement standard

Avant de commencer le traitement, il est nécessaire de contacter un hépatologue. Pendant de nombreuses années, les lésions hépatiques virales ont été traitées avec des préparations d'interféron et de ribavirine. Même si le patient a des valeurs d'ALT et d'AST comprises dans la plage normale, des antiviraux sont toujours prescrits. La thérapie combinée aide à retarder l'apparition de changements pathologiques dans le foie.

La ribavirine modifie l'ARN du virus. Le composant est actif uniquement en association avec l'interféron. Il pénètre dans la structure des microorganismes pathogènes et ralentit leur activité. La maladie cesse de progresser dans 60% des cas. Avec l'utilisation correcte et systématique des médicaments, une rémission stable est possible pendant de nombreuses années. Dans certains cas, même en utilisant le schéma thérapeutique standard, la maladie ne dégénère pas avant l’âge de la vieillesse. Les médecins appellent cela une récupération totale ou partielle.

Il est possible de guérir le type chronique de la maladie ou de ralentir sa progression en utilisant des médicaments qui incluent à la fois l'interféron et la ribavirine. Les hépatologues sont souvent prescrits aux patients:

Il est rarement possible de guérir l'hépatite C de façon permanente à l'aide des agents pharmaceutiques susmentionnés. Le résultat du traitement est affecté par:

  • génotype de l'agent pathogène;
  • caractéristiques physiologiques d'un malade;
  • la quantité de virus dans le sang;
  • sensibilité des agents pathogènes à l'interféron;
  • le degré de dommages au foie.

Le premier traitement dure six mois. Chaque mois, une personne malade est testée pour déterminer l'efficacité du traitement. Si après six mois la concentration du virus dans le sang n’a pas diminué, le traitement est prolongé de six mois. Si nécessaire, le médecin vous prescrit d'autres médicaments. Au lieu des moyens combinés, la ribavirine et l’interféron sont souvent utilisés séparément.

Il existe des médicaments nationaux et importés. Ils ont la même efficacité, ne diffèrent que par le prix. La ribavirine est un composant de Rebetola, Ribavin, Ribamidil, Ribapega. L'interféron comprend Reaferon, Altevir, Interal, etc. De plus, des vitamines et des hépatoprotecteurs sont prescrits. Ils sont nécessaires pour restaurer le foie et maintenir l’immunité.

Nouvelle technique

Certaines personnes malades ont une réaction négative à l’utilisation de médicaments contenant de l’interféron. L'activation aiguë de l'immunité est marquée par de la fièvre, une faiblesse, un manque d'appétit, des nausées et des états dépressifs. De nombreux patients souhaitent savoir s'il est possible de ralentir la progression de la pathologie sans utiliser d'interféron. En 2012, les médecins ont mis au point des médicaments anti-hépatite qui ne contiennent pas d'immunomodulateurs. Ils s'appellent des inhibiteurs et agissent directement sur le virus.

Médicaments à action directe - une avancée dans le traitement traditionnel de l'hépatite C. Ils empêchent la reproduction des virus dans 97% des cas. Aux stades précoces de la maladie, les inhibiteurs contribuent au rétablissement complet de 90% des personnes malades. Le seul inconvénient des médicaments à action directe est le prix élevé. Seuls quelques-uns peuvent se permettre d'acheter des inhibiteurs sans l'aide de l'État et des fondations caritatives.

Aujourd'hui, dans les pharmacies de Russie, vous ne pouvez trouver que 2 agents antiviraux d'action directe: Inviso et Viktralis. Les médicaments inhibiteurs suivants ont été testés et enregistrés avec succès en Europe et aux États-Unis:

Que l'hépatite C soit traitée avec les médicaments ci-dessus dans un cas particulier, seul un hépatologue peut le dire.

Il existe 1 à 6 génotypes du virus, chacun pouvant être traité avec un médicament spécifique. Afin de guérir la maladie pour toujours, il est nécessaire de suivre toutes les recommandations du médecin, de ne pas boire d'alcool ni d'aliments gras. Les patients doivent être testés régulièrement, en prenant des vitamines et des médicaments pour restaurer la fonction hépatique. Seulement dans ce cas, vous pouvez compter sur une récupération complète.

Comment guérir l'hépatite C pour toujours

✓ Article vérifié par un médecin

Bien que le virus de l’hépatite C soit aujourd’hui classé dans la catégorie des maladies du foie les plus courantes, il a été découvert il ya peu de temps au siècle dernier. En 1989, une étude en laboratoire a pleinement confirmé le développement de la pathologie du type C et contraint les médecins à rechercher des méthodes efficaces pour lutter contre cette maladie. On pense que la maladie ne se transmet que par contact sexuel et en contact direct avec le sang d'une personne infectée.

Attention! Il existe aujourd'hui des cas où il n'est pas possible de trouver la source de l'infection et où la maladie se développe activement. Cela incite certains médecins à penser à la pénétration possible de molécules dans le corps humain à l'aide de la salive et de la sueur.

Pour arrêter le virus et l'éliminer complètement du corps, il est nécessaire de combiner thérapie de combinaison, régime alimentaire et autres recommandations du médecin traitant.

Comment guérir l'hépatite C pour toujours

Puis-je me débarrasser du virus de l'hépatite C?

Cette question peut être résolue sans équivoque oui. Pour guérir ce type de virus, il existe bien plus d'opportunités que d'éliminer les manifestations et les molécules de l'hépatite de type B. Avec un traitement médicamenteux correctement sélectionné, il est possible de vaincre la pathologie d'environ 40% des patients. Dans le même temps, les médecins insistent sur le fait qu’avec des efforts supplémentaires de la part du patient et du médecin traitant, il est possible de nettoyer définitivement le corps de l’hépatite de type C chez 90% des malades.

Attention! Les recherches officielles de l'OMS en disent peu sur les autres données, affirmant que, compte tenu de la gravité de la maladie et de son évolution, de 50 à 80% des patients peuvent être guéris. Pas le dernier rôle dans ce cas joue également le temps de détection de la pathologie.

Développement de l'hépatite C

Interféron dans le développement de l'hépatite C

Si vous décidez d'éliminer complètement le virus du corps, vous devez utiliser l'interféron, qui stimule les processus de défense naturels du corps, ce qui lui permet d'être complètement nettoyé des substances nocives et des scories. Un produit médical est produit sous forme de suppositoires rectaux et d'une poudre spéciale pour la préparation d'injections intradermiques. Étant donné que l’interféron est utilisé non seulement pour le traitement de l’hépatite C, mais également pour le rhume, vous devez au préalable consulter votre médecin au sujet du dosage exact, car ils sont très différents lorsqu’un traitement contre diverses pathologies est effectué.

L'interféron stimule les processus de défense naturels du corps

Lors de l'élimination du virus et de ses symptômes, seule la poudre lyophilisée est utilisée, laquelle doit être utilisée à des doses choisies individuellement. Le schéma thérapeutique classique est le suivant:

  • 6 UI sont administrées pour la première fois tous les deux jours; il devrait y avoir trois utilisations par semaine;
  • ce régime est pris en charge pendant 12 semaines;
  • après trois mois, la posologie est réduite de moitié et est également utilisé pendant 12 semaines trois fois par semaine;
  • si nécessaire, la durée du traitement peut être augmentée si le résultat thérapeutique requis n'est pas observé;
  • si, au cours de l'utilisation de l'interféron, le patient développe une cirrhose du foie, le médicament ne peut pas être utilisé, même à des doses minimales.

Lors de l'utilisation du médicament, le patient peut présenter des effets secondaires tels que des brûlures d'estomac sévères, des problèmes de conscience et de vision. Dans certains cas, les patients ont ressenti une douleur intense aux articulations.

Attention! Parfois, l'utilisation d'interféron au lieu d'éliminer le virus de l'hépatite C chez un patient provoquait une propagation et une détérioration encore plus grandes de celui-ci. Les raisons en sont généralement l’intolérance du médicament ou une posologie mal choisie. Dès les premiers signes de détérioration, vous devez contacter immédiatement un hépatologue.

Ribavirine avec l'hépatite C

Le médicament est produit sous forme de comprimé. Le traitement par la ribavirine peut durer toute une année, ce qui est nécessaire pour prévenir le développement d'une rechute. Le schéma thérapeutique classique dans ce cas est le suivant:

  • pendant la monothérapie, 0,8 à 1,2 g de la substance active est prescrite, divisée en deux doses le matin et le soir;
  • si le patient pèse moins de 75 kg, il est recommandé de prendre 0,4 g de substance le matin et un autre 0,6 le soir;
  • en cas de dépassement du poids spécifié, il convient de prendre 0,6 g de ribavirine à chaque dose;
  • avec un traitement combiné, les posologies doivent être calculées individuellement.

Le traitement peut durer de six mois à un an, tandis que les patients n'ayant jamais pris de médicaments doivent être particulièrement attentifs au nombre de doses prises. Idéalement, le patient devrait suivre un traitement annuel utilisant de la ribavirine et de l'interféron. Le médicament est interdit d'utiliser pendant la grossesse et l'allaitement, provoque de graves brûlures d'estomac, insomnie, perte d'appétit et des selles contrariées peuvent être notés. Il est strictement interdit de mâcher et d'écraser les comprimés.

Attention! Parfois, les patients présentent une intolérance grave au médicament, ce qui entraîne la nécessité d'annuler l'interféron ou la ribavirine. Avec ce traitement, l'efficacité de l'utilisation des médicaments est bien moindre. Afin de ne pas donner à la maladie un risque de récurrence ou de détérioration, il est nécessaire d'appliquer un traitement symptomatique obligatoire.

Zadaksin avec l'hépatite C

Le médicament Zadaksin permet à l'organisme d'augmenter la production d'anticorps dirigés contre le virus et de le pousser hors du foie

Le terme médicament désigne les immunomodulateurs qui permettent à l'organisme d'augmenter la production d'anticorps dirigés contre le virus et de le pousser hors du foie. Le médicament n'est utilisé que par voie sous-cutanée, ce qui donnera un résultat beaucoup plus rapide et perceptible. La zadaksine est produite sous forme d'une poudre lyophilisée, qui doit être préparée immédiatement avant l'administration. Le médicament est utilisé selon le schéma suivant:

  • 1,6 mg d'ingrédient actif deux fois par semaine;
  • si le patient pèse moins de 40 kg, la posologie est réduite à 40 µg pour chaque kilogramme de corps, également deux fois par semaine;
  • En présence d'une infection par le virus de type C, la zadaksine est utilisée pendant un an.

En aucun cas, l'agent ne peut être administré par voie intramusculaire ou intraveineuse, car cela peut provoquer des réactions mettant la vie en danger. Lors de l'utilisation de Zadaksin, des réactions allergiques graves peuvent survenir sous la forme de démangeaisons, d'éruptions cutanées, dans de rares cas, un érythème a été enregistré chez les patients. Ce médicament ne doit pas être mélangé avec d'autres médicaments, car il viole de manière significative l'absorption de la zadaksine et peut augmenter les effets secondaires.

Attention! Si l'ampoule de poudre a déjà été ouverte et n'a pas été utilisée conformément à son objectif dans l'heure, l'utilisation du médicament est strictement interdite. La même règle s'applique à la solution préparée.

Thérapie de soutien pour l'hépatite C

Phosphogliv

Médicament à libération de forme Phosphogliv

Le médicament est disponible sous forme de gélules et de solutions pour administration par voie intraveineuse. Pour le traitement des dommages viraux est préférable de choisir une solution qui est préparée à partir d'une poudre spéciale. Il doit être dissous dans de l'eau pour injection, la dose de matière sèche étant de 2,5 g. Dans l'hépatite aiguë, vous devez entrer une ampoule une ou deux fois par jour. Dans ce cas, la durée du traitement dans ce cas dure dix jours, dans les cas difficiles - pendant un mois. Lorsque l'hépatite entre dans la phase chronique, 2,5 g de la substance active sont appliqués tous les deux jours ou trois fois par semaine. La durée du traitement dans ce cas est d'environ un an.

Si les gélules sont sélectionnées pour le traitement, elles doivent être prises quel que soit le repas, sans croquer ni boire de l'eau avec précaution. Au stade aigu, Phosphogliv est pris dans deux capsules trois fois par jour pendant un mois. En cas d'hépatite C chronique, il est nécessaire de prendre le médicament à la même posologie pendant un an, parfois le traitement est réduit à six mois.

Silymar

Drug Silymar favorise un meilleur fonctionnement du foie

Le médicament favorise un meilleur fonctionnement du foie et le protège des effets du virus. Le médicament se caractérise par des traitements relativement courts qui doivent être répétés avec de courtes pauses. Compte tenu de la gravité de la maladie, il est possible de prescrire au patient 1 à 2 comprimés de Silymar, à prendre une demi-heure avant les repas trois fois par jour. La dose quotidienne maximale du médicament est de six comprimés.

La durée de la thérapie est d'un mois. Si nécessaire, répétez le traitement après 4-12 semaines. Il est utile de vérifier auprès de votre médecin traitant la possibilité d’utiliser un traitement d'association avec Silimar, car il n'existe actuellement aucune donnée précise sur les interactions médicamenteuses.

Vidéo - Les principales méthodes de traitement et de diagnostic de la cirrhose

Dans le tableau ci-dessous, vous pouvez voir les prix des médicaments ci-dessus.


Articles Connexes Hépatite