L'obésité hépatique: de quoi s'agit-il et comment traiter?

Share Tweet Pin it

Obésité du foie ou, comme on l'appelle aussi, dégénérescence graisseuse de l'organe, l'hépatose graisseuse est une maladie dans laquelle les cellules naturelles de l'organe sont remplacées par des cellules graisseuses. Les symptômes de l'obésité hépatique ressemblent quelque peu aux symptômes de l'hépatite virale, ce qui introduit les médecins dans une idée fausse de courte durée. Bien que le processus inflammatoire soit absent, malgré une certaine similitude des symptômes. La dystrophie hépatique grasse ne peut être ignorée, cette maladie peut provoquer une cirrhose et un cancer des organes, ce qui est fatal.

Qu'est-ce qui arrive au foie?

La dystrophie adipeuse du foie est provoquée par un certain nombre de raisons, de plus en plus dans l'organe sont remplacés par des cellules graisseuses. À cause de ce processus, les responsabilités fonctionnelles du corps sont de moins en moins fixes, ce qui affecte négativement le corps humain dans son ensemble. Le foie cesse de filtrer et de neutraliser les substances entrantes, ce qui inquiète le patient quant aux signes d'intoxication, perturbe le métabolisme et distribue les nutriments de manière incorrecte.

Causes de la dystrophie adipeuse

Les causes possibles d'obésité hépatique sont nombreuses, notamment:

  • abus d'alcool;
  • fumer;
  • un repas végétarien et, en particulier, le véganisme;
  • régimes à faible teneur en protéines et à jeun;
  • déséquilibre des acides gras et du cholestérol;
  • nutrition inadéquate;
  • utilisation de médicaments hormonaux;
  • traitement antibiotique à long terme;
  • maladies virales graves, maladies infectieuses ou infestation parasitaire complexe;
  • maladies du tractus gastro-intestinal;
  • hépatite virale;
  • diabète sucré;
  • l'obésité;
  • facteur de prédisposition héréditaire.

Les symptômes

La dégénérescence graisseuse des cellules hépatiques est difficile à remarquer immédiatement après le début du changement, car le processus se produit progressivement et ne se traduit par aucun symptôme spécifique. Les signes qui apparaissent en premier sont considérés comme:

  • troubles digestifs;
  • sensation de douleur sourde dans l'hypochondre droit pendant une longue période;
  • nausée provoquant des vomissements;
  • sensation de lourdeur dans la région du foie (dans l'hypochondre droit).

Au fur et à mesure que la maladie progresse, d'autres symptômes apparaissent, par exemple, étant donné que l'obésité hépatique continue à se développer, les symptômes suivants sont possibles:

  • le bien-être général se dégrade;
  • il y a une sensation de serrement dans l'abdomen;
  • pas d'appétit;
  • le patient est tourmenté par des flatulences;
  • intoxication manifestée: nausée, douleur dans les membres;
  • il y a une faiblesse constante, de la fatigue, même sans difficulté;
  • la performance diminue et le ton de tout le corps tombe;
  • manifestation possible de la jaunisse, la peau peut démanger;
  • l'examen confirme une hypertrophie du foie, facilement perceptible à travers la peau;
  • quand une pression est exercée sur le bord dépassant de l’arc costal, la douleur est ressentie.

Les symptômes peuvent également varier en fonction des stades de l’hépatose graisseuse:

  1. Ainsi, dans la première phase, on peut noter une détérioration générale de la condition, une diminution du besoin de nourriture, de la fatigue et une fatigue constante. L'ambiance dans une telle période est déprimée, le patient veut toujours dormir.
  2. Dans la deuxième étape, la digestion des aliments est perturbée, une éruption cutanée apparaît, semblable aux allergies, la couleur de la peau est jaune, les membres gonflent et la sensation de douleur dans l'hypochondre droit augmente.
  3. Au troisième stade, l'obésité hépatique est caractérisée par une violation persistante de la fonctionnalité du métabolisme, qui affecte non seulement le foie, mais également d'autres organes internes. La maladie la plus grave de cette période est l'insuffisance hépatique, qui peut provoquer des évanouissements et même un état de coma.

Des symptômes similaires peuvent survenir avec une maladie pancréatique, avec des maladies d'autres organes du tractus gastro-intestinal et avec une hépatite virale, il est donc assez difficile de se diagnostiquer, il est important de consulter un médecin dès que possible pour commencer le traitement adéquat de la maladie. Les méthodes de diagnostic les plus courantes de la dégénérescence hépatique sont l’échographie et les tests sanguins pour les tests hépatiques. Si le médecin doute encore du diagnostic, il peut s’appuyer sur le résultat de la biopsie.

Traitement

Il est important de commencer le traitement rapidement, alors que la maladie est encore loin des complications et surtout d’un triste résultat. Mais même au stade initial, vous ne devez pas vous attendre à un traitement simple et rapide. Aucun médecin ne possède de méthodes rapides "comment traiter l'obésité hépatique en une semaine".

Tout d'abord, il est important de changer le mode de vie. Le médecin racontera généralement à tous les aspects de la nouvelle vie: ce qui doit être jeté dans la lutte contre l'obésité du foie et ce qu'il faut introduire de la manière habituelle. Le plus souvent, l'interdiction de base concerne les mauvaises habitudes: l'alcool et le tabagisme. Le médecin doit parler de tous les médicaments utilisés, car certains d'entre eux peuvent nuire au traitement.

Pendant la période de traitement, il sera nécessaire de prendre les médicaments prescrits par le médecin. Le plus souvent, c'est:

  • hépatoprotecteurs, à savoir un agent contenant des phospholipides essentiels (Essentiale, Essliver, Phosphogliv) et une préparation d’origine végétale contenant de l’extrait de chardon-Marie (Carsil, Hepabene);
  • obésité hépatique, traitement de complexes vitaminiques contenant de la vitamine B, du C et du PP;
  • médicaments avec l'acide ursodésoxycholique (Ursosan, Ursodez, Ursohol).

Le traitement minimum pour l'obésité du foie dure 2 mois, mais il est possible de prolonger cette période pour une durée indéterminée. En outre, il se peut que certains médicaments prescrits doivent être pris à vie comme agents préventifs contre les nouveaux processus d'obésité du foie.

Régime alimentaire

Au moment du traitement et, dans certains cas préventifs, tout au long de la vie, le patient doit suivre un régime. Il s'agit d'un aliment spécial à haute teneur en protéines, mais les aliments gras et les aliments frits (spécialement frits) sont interdits. Aussi interdit:

  • le beurre,
  • gras
  • les abats (foie, cerveau, produits du foie, langue) en raison de leur teneur en purines - substances indésirables pour le foie;
  • viande fumée et saucisses;
  • oseille, oignons verts et ail;
  • des plats simples et épicés, ainsi que des assaisonnements;
  • poulet et caille œufs à la coque et au plat;
  • pain frais et viennoiseries;
  • de même, lorsque l’obésité hépatique est diagnostiquée, le traitement interdit l’utilisation de desserts à la crème contenant des graisses animales et du chocolat sous quelque forme que ce soit.

Pour faire la nourriture, il est nécessaire de faire bouillir dans de l'eau et de la viande cuite à la vapeur, de la viande et du poisson, du porridge et des pâtes comme accompagnement, des salades de légumes, de la purée de pommes de terre et des fruits au dessert. Les produits à base de lait fermenté sont bons pour le foie, mais ils devraient être faibles en gras dans le régime alimentaire. Le pain est hier ou séché, blanc alterné avec seigle.

Ne minimisez pas l’importance de la nutrition, car c’est l’une des raisons du développement de la maladie. En modifiant le régime alimentaire, vous pouvez prévenir l’obésité du foie ou, en association avec des médicaments, guérir le corps de la renaissance. La violation du régime alimentaire n'est pas aussi visible que, par exemple, dans la cholélithiose ou la pancréatite, mais réduit de manière invisible à néant tout le traitement en cours. Par conséquent, rompre le régime, attendre les résultats du traitement n'a pas de sens.

Traitement des remèdes populaires de l'obésité du foie

Il est également possible de traiter les remèdes traditionnels contre les hépatites grasses, mais uniquement en combinaison avec un traitement médicamenteux et un régime. Malheureusement, un traitement avec des remèdes purement folkloriques n'est pas en mesure de donner un résultat efficace. Les méthodes les plus populaires sont:

  • Infusion de chardon-Marie et de pissenlit

Pour un tel traitement, les remèdes populaires nécessiteront:

  1. 2 cuillères à soupe de graines de chardon;
  2. 2 cuillères à soupe de racine de pissenlit déchiqueté;
  3. 1 cuillère à soupe de feuilles d'ortie;
  4. Cuillère à soupe de feuilles de bouleau;
  5. Une cuillère à soupe de feuilles de verge d'or.

Mélangez tous les ingrédients dans un bol en émail en préparant une sorte de collection. Versez les herbes et les feuilles avec deux tasses d'eau bouillante et laissez bouillir pendant 5 minutes à feu doux. Après avoir retiré, insistez 15 minutes en enveloppant la casserole avec une serviette.

Buvez une décoction à raison de deux verres par jour, comme du thé. La durée de ce traitement ne devrait pas être inférieure à un mois.

Pour obtenir du miel de citrouille, il vous faut:

  1. Citrouille moyenne;
  2. Miel frais et léger

La façon la plus agréable de traiter le foie gras, qui implique le traitement des remèdes populaires. Alors, dans une citrouille, découpez soigneusement le haut, retirez les graines. Verser dans le miel préparé à la citrouille creuse, en le remplissant jusqu'au sommet. Couvrir la citrouille avec un haut coupé, comme un couvercle et mettre dans un endroit sombre d'insister pendant deux semaines. Après une période de deux semaines, versez le miel de citrouille dans un pot et prenez une cuillère à soupe trois fois par jour pendant un mois.

  • Lait frais avec du jus de carotte

Le lait frais est chauffé à 70 ° C et mélangé avec du jus de carotte fraîchement pressé dans un rapport de 1: 1. Faites un tel cocktail tous les jours en le buvant l'estomac vide pendant deux semaines.

  • Infusion de cumin, fenouil et menthe

Pour préparer cette infusion, vous aurez besoin d’une cuillerée à thé de cumin, de fenouil et de menthe broyés. Toujours dans le même volume, vous pouvez ajouter achillée millefeuille et absinthe. Une cuillère à soupe de la collection nécessitera un verre d'eau bouillante. Verser les herbes avec de l'eau bouillante et insister sous le couvercle pendant 15 minutes, après quoi le couvercle peut être retiré. Dès que la perfusion est refroidie, il faut la drainer et boire une troisième tasse trois fois par jour. Une perfusion est valable deux jours, à condition qu'elle soit conservée au réfrigérateur.

Prévention de l'hépatose graisseuse du foie

Les mesures préventives, contrairement au traitement de l'obésité du foie, ne nécessitent pas beaucoup d'effort, il suffit qu'un mode de vie sain se conforme à de telles caractéristiques:

  1. Abandonner toutes les mauvaises habitudes, en particulier l’utilisation de boissons alcoolisées de toute force
  2. L'exercice physique régulier est possible, il n'est pas nécessaire de faire du sport professionnel, assez d'activités amateurs qui procurent du plaisir, de la randonnée ou même un simple exercice le matin;
  3. S'il existe des diagnostics de maladies des systèmes cardiovasculaire ou endocrinien, il est important de surveiller le taux de cholestérol et de glucose, ainsi que de consulter régulièrement un médecin;
  4. En collaboration avec un nutritionniste et un gastro-entérologue, créez un régime optimal qui vous permette de prévenir la régénération des cellules du foie et observez-le strictement.
  5. Le régime médical n'a rien à voir avec les régimes amaigrissants ni le jeûne. Vous ne devez donc pas vous impliquer dans des régimes stricts sans protéines et sans sucre;
  6. Manger de petits repas, mais pas moins de 4 ou 5 fois par jour, bien sûr, sans trop manger, mais ne mourant pas de faim jusqu'au prochain repas;
  7. Observez la prévention de l'hépatite virale.

Comment identifier et traiter l'obésité hépatique

L'obésité hépatique ne survient pas toujours chez les personnes en surpoids. Les véritables causes de l'hépatose graisseuse n'ont pas encore été établies, mais de nombreux facteurs provoquants sont à l'origine de la maladie chez les personnes de poids normal ou réduit.

L'abus d'alcool est le mécanisme le plus courant pour le développement de la nosologie. Les autres facteurs étiologiques sont les désordres métaboliques, un déséquilibre en vitamines et en minéraux avec l'alimentation, un apport en protéines insuffisant, un excès de glucides dans les aliments.

Décrivant les symptômes de l’obésité hépatique et le traitement, qui ne sont pas spécifiques, notons la forte probabilité d’accumulation de graisse dans les hépatocytes chez les personnes présentant un taux élevé d’hormones thyroïdiennes (thyrotoxicose), un diabète sucré.

La stéatohépatite physiologique survient chez les femmes enceintes. La raison n’est pas claire, mais les scientifiques pensent que les troubles hormonaux sont le principal facteur de provocation de l’État. L'augmentation de la concentration d'hormones sexuelles améliore la synthèse lipidique intrahépatique. La conséquence de la situation est également la formation de wen sous-cutané. Les accumulations limitées de lipides sont une sorte de dépôt formé lors du remplissage d'autres zones de réserve.

Symptômes de l'obésité alcoolique du foie

La dégénérescence des cellules hépatiques sous l'influence de l'éthanol et de ses substituts découle du blocage du cycle naturel de traitement du cholestérol, des triglycérides et des phospholipides. Des études scientifiques ont prouvé l'effet inhibiteur de l'alcool sur l'utilisation des acides gras dans les hépatocytes. Les symptômes cliniques du premier degré d'hépatose (5-15% des cellules contiennent des vacuoles graisseuses) n'apparaissent pas. La condition ne permet pas un diagnostic rapide de la maladie, prescrire un traitement.

Le foie ne contient pas de récepteurs nerveux; par conséquent, aucun signe d'inflammation, une accumulation de toxines dans le parenchyme, l'apparition de sable dans les canaux intrahépatiques ne sont pas observés. La douleur dans l'hypochondre droit se produit avec une augmentation significative de la taille du corps lorsque la capsule externe, les structures environnantes, la vésicule biliaire sont irritées. Le stade initial peut être une cholélithiase, entraînant la défaite du parenchyme hépatique. La stagnation de la bile provoque la clinique, dans laquelle le patient consulte un médecin.

L'obésité hépatique est une affection irréversible, car les tissus non fonctionnels se développent à la place des tissus morts. La consommation régulière d'alcool à fortes doses est toxique, mais elle n'est pas symptomatique au début. Une personne ressent un effet néfaste après le début de l'insuffisance hépatique dans plusieurs cliniques:

  • Jaunissement de la peau;
  • Dilatation des vaisseaux sanguins;
  • Une augmentation de l'abdomen due à un liquide (ascite);
  • L'apparition de cordes linéaires rouges - "la tête d'une méduse";
  • Troubles intestinaux - vomissements, diarrhée, constipation.

Des études scientifiques ont confirmé la présence de mécanismes génétiques pour le développement de la stéatohépatose chez les personnes qui abusent de l'alcool. Il existe des hypothèses sur le déterminisme inné de la propension à l'alcoolisme et à l'hépatose graisseuse.

Facteurs provocants supplémentaires:

  • Hépatite virale concomitante;
  • Surpoids;
  • Augmentation de la teneur en fer;
  • Régime alimentaire avec restriction en vitamines, protéines et composants minéraux.

L'alcoolisme est une maladie qui doit être exclue. La dépendance entraîne des dommages irréversibles chroniques au foie, cause du décès.

Manifestations de stéatohépatite non alcoolique

La dégénérescence graisseuse du tissu hépatique conduit également à la cirrhose. Si vous arrêtez la progression rapidement, la mort est évitée. Le problème réside dans la détection tardive de la pathologie. Les premières manifestations cliniques de l'hépatose sont détectées avec la défaite de plus de 40% des hépatocytes, lorsque la capacité de régénération n'est pas suffisante pour permettre la correction automatique des défauts.

Une douleur constante sous l'arcade costale droite se produit de manière cyclique avec des périodes d'aggravation et d'affaiblissement. Le premier signe d'un problème peut être un jaunissement de la sclérotique oculaire, mais toutes les personnes ne présentent pas de symptôme. La nature de la clinique dépend des facteurs provocants de la stéatohépatite non alcoolique:

  • Les médicaments;
  • Hépatite virale;
  • Lésion auto-immune;
  • Mauvaise nourriture;
  • Prédisposition héréditaire.

La stéatohépatose est une forme distincte de la maladie. Un changement dans les niveaux hormonaux provoque un dépôt excessif de graisse. Après la naissance de l'enfant, la progression de la pathologie s'arrête, mais les zones endommagées «envahies» par des cicatrices demeurent pour toujours.

En fonction du volume des tissus non fonctionnels, le degré d'insuffisance hépatique est établi. La pratique montre la formation rare de cirrhose étendue après la grossesse. Chez la plupart des femmes, les symptômes ne sont observés ni pendant l'accouchement ni après le post-partum.

Les principales manifestations de la stéatohépatite non alcoolique:

  • Faiblesse;
  • Des nausées;
  • La fatigue;
  • Perte de poids;
  • Problèmes de mémoire (amnésie partielle), concentration.

Les symptômes décrits se retrouvent dans l’obésité bénigne du foie - pas plus de 30% des hépatocytes sont affectés.

Symptômes de la stéatohépatose non alcoolique modérée et sévère:

  • Douleur dans l'estomac à droite;
  • Augmentation de la pigmentation des aisselles;
  • Jaunisse;
  • Formations vasculaires étoilées sur l'abdomen;
  • Affaiblissement de la vision;
  • Perte de mémoire partielle;
  • Irritabilité.

Pour déterminer l'obésité hépatique peut être sur l'échographie, l'imagerie par résonance magnétique. Lors de la palpation lors d'une hospitalisation en ambulatoire, le médecin ne pourra détecter qu'une augmentation de la taille du corps qui se produit de manière modérée ou grave.

Signes de stéatohépatite par degrés d'obésité

Les premiers stades de la maladie ne présentent aucune manifestation clinique. Un petit dépôt de triglycérides n'entraîne pas de modifications en raison de la compensation des fonctions perturbées d'un parenchyme sain. Les symptômes peuvent être la cause de la stéatohépatose: thyrotoxicose, intoxication, substances hépatotoxiques, composés pharmaceutiques.

Chez les personnes asthmatiques avec examen de la palpation du foie, il n’ya pas d’augmentation, de douleur ou de tubérosité au bord de l’organe. Le syndrome d'intoxication faible au premier stade (augmentation des toxines dans le sang) s'accompagne de nausées, de faiblesse, de somnolence et d'aversion pour la nourriture.

Dans le deuxième stade de l'obésité hépatique (infiltration de 30 à 50% des hépatocytes), l'enflure abdominale, la jaunisse, les troubles intestinaux et une faiblesse générale sont des manifestations de la sous-compensation des fonctions hépatiques.

Lorsque le grade 3 développe des troubles dystrophiques graves, des troubles des processus métaboliques, accompagnés de symptômes cliniques graves et de complications associées des organes internes. Le danger est le coma, les crampes musculaires, la pathologie du système cardiovasculaire, le cerveau. Augmentation de la bilirubine, toxines conduit à une encéphalopathie, le coma.

Il n’existe aucun critère diagnostique permettant d’identifier la stéatohépatose au stade initial. Lorsque les hépatocytes dégénèrent de manière significative, les réactions enzymatiques sont perturbées, ce qui est déterminé par des tests de laboratoire (AsAt, AlAt, GGTP). Augmentation de la taille, la dystrophie du foie vérifie l'échographie. Dans les cas difficiles, une aiguille est utilisée pour prélever un morceau de tissu en vue d'un examen morphologique. La procédure est invasive, effectuée selon des indications strictes.

Hépatite grasse - comment traiter

L'obésité du foie est une maladie irréversible. Pour prévenir tout développement ultérieur, il faudra un traitement à long terme. Le critère principal de l'efficacité du traitement est l'élimination du facteur provoquant.

Régime alimentaire dans le dépôt de graisse dans les hépatocytes

Principes du régime numéro 5:

  1. La diminution du régime alimentaire des aliments gras;
  2. Exclusion de viande fumée, marinades, crèmes pâtissières;
  3. Autorisé la viande maigre, poisson;
  4. Des boulettes de viande, des galettes cuites à la vapeur sont ajoutées aux bouillons;
  5. Le menu comprend des légumes naturels contenant des vitamines;
  6. Les produits contenant des acides gras saturés sont remplacés par des huiles végétales (olives, graines de lin).

Les activités physiques sont utiles - course à pied, natation, promenades quotidiennes au grand air, permettant de se débarrasser de l'excès de masse.

Traitement de la toxicomanie

Pour se protéger contre les dommages, stimuler la récupération des hépatocytes, les hépatoprotecteurs sont prescrits - Ursosan, Essentiale - par des traitements prolongés (au moins 3 mois) avec des interruptions périodiques. Les médicaments contribuent à la restauration des membranes, mais la régénération complète des cellules nécessite un apport de vitamines et de minéraux. Pour couvrir l’équilibre vitamino-minéral, il suffit d’utiliser les complexes "Complivit", "Alphabet". Utile acide folique, ascorbique, tocophérol (vitamine E).

Un taux élevé de cholestérol est éliminé avec les médicaments contre le cholestérol - vazilip, atoris.

En combinaison avec des produits pharmaceutiques, des décoctions de plantes (chardon-Marie, églantine, immortelle) sont utilisées. Le dosage et la fréquence de réception choisissent le médecin traitant. Au cours du traitement est recommandé surveillance dynamique de l'état de santé, les paramètres de laboratoire. Avec la détérioration de l'hépatolyse (destruction des hépatocytes), les schémas thérapeutiques sont corrigés.

Prévention de la stéatose

L’élimination des mauvaises habitudes est une étape importante dans la lutte contre la stéatohépatite. Le tabagisme contracte les vaisseaux sanguins et augmente la perméabilité, ce qui intensifie le processus inflammatoire. La nicotine viole les mécanismes physiologiques du métabolisme des substances.

L'alcool éthylique bloque les mécanismes de dégradation de l'énergie lipidique, ce qui contribue à l'obésité du foie. L'action est prouvée par la recherche scientifique. Avec la pathologie hépatobiliaire, les promenades quotidiennes au grand air, la pratique de sports et l'exercice doivent devenir un mode de vie habituel du patient.

L'habitude devrait inclure une surveillance périodique du cholestérol, du glucose et de l'urée. Pour les maladies du système cardiovasculaire, il est nécessaire de consulter un médecin concernant le choix des exercices physiques, une combinaison de médicaments pour le cœur et le foie.

Hépatite grasse (obésité du foie): symptômes et traitement

Hépatose graisseuse (obésité du foie) - les principaux symptômes:

  • Nausée
  • Foie élargi
  • Des ballonnements
  • Écorchure
  • Lourdeur dans l'estomac
  • Douleur dans l'hypochondre droit
  • Panne
  • Trouble digestif
  • Jaunisse
  • Aucun symptôme spécifique
  • Pression abdominale

L'obésité hépatique, aussi appelée hépatite graisseuse, est une maladie chronique ou aiguë de cet organe. L'obésité du foie, dont les symptômes sont associés à des perturbations métaboliques au niveau cellulaire, est liée à des processus dystrophiques concentrés dans le parenchyme de l'organe touché.

Description générale

L'obésité hépatique se développe principalement dans le contexte de l'alcoolisme, du tabagisme et d'un mode de vie sédentaire qui conditionne son développement.

Beaucoup moins souvent, la maladie est de nature endogène et se développe à la suite de formes graves d'entérite, de pancréatite. En outre, des facteurs tels que des carences en vitamines et en protéines, des intoxications chroniques (causées par diverses substances toxiques telles que le tétrachlorure de carbone, des organophosphorés, y compris des toxines bactériennes) peuvent contribuer au développement de la maladie.

Séparément, il est possible de mettre en évidence la possibilité de développement d'une hépatite graisseuse à la suite de certains troubles métaboliques (obésité générale, hypovitaminose, diabète, etc.). Un régime alimentaire trop riche en calories peut également être une cause d'obésité du foie.

Caractéristiques de la maladie

Tout d'abord, la maladie implique la nécessité de mettre en évidence ses caractéristiques telles qu'un foie hypertrophié. Cependant, lors de l'établissement de la cause principale, qui a servi de manifestation à cette maladie, la dystrophie graisseuse diminue souvent et au bout de quelques jours.

La survenue de complications peut s’accompagner d’une augmentation parallèle de la température et du développement de la jaunisse.

La palpation du foie détermine sa densité et sa teinte gris-jaunâtre est déterminée lors d'une étude plus approfondie. Il y a une accumulation progressive de graisse par les cellules de cet organe et des kystes adipeux se forment souvent.

Intoxication hépatique régulière, qui résulte principalement de l'abus d'alcool, dystrophie grasse pertinente pour le patient se développe en une cirrhose du foie avec la mort cellulaire caractéristique de cette maladie et avec le remplacement du tissu hépatique par du tissu conjonctif.

Le développement ultérieur de la maladie entraîne l'exclusion du fonctionnement normal du foie et une telle exception devient possible même en l'absence complète de facteurs nocifs.

La nature des conséquences d'un tel empoisonnement du foie est irréversible. Il convient de noter qu'environ 20% des patients ne font pas face aux symptômes de l'obésité hépatique, malgré sa progression rapide.

Obésité Hépatique: Symptômes

Comme nous l'avons déjà noté, la maladie peut se présenter sous sa propre forme asymptomatique, ses manifestations pouvant être masquées par des manifestations de la maladie devenue majeure (diabète, thyréotoxicose, etc.), ainsi que par des manifestations indiquant des lésions toxiques d'autres organes, y compris: Ceci s'applique également aux maladies concomitantes du tractus gastro-intestinal. Cela concerne en particulier l'hépatose chronique.

En ce qui concerne les autres formes de manifestation du développement de la maladie, la formation de symptômes dyspeptiques sévères, ainsi que d’une faiblesse générale, d’une douleur sourde, concentrée dans l’hypochondre droit, caractérise une pression et une lourdeur abdominale. Dans certains cas, il existe une légère jaunisse, une sensation de plénitude et une pression dans l'abdomen sans que le patient ne puisse déterminer la localisation spécifique de cet inconfort.

Un foie hypertrophié est caractérisé par la modération, sa surface est lisse. La palpation peut déterminer la douleur. Les symptômes de la forme hépatique aiguë du foie se développent rapidement. Cette pathologie se manifeste par une dyspepsie accompagnée de symptômes d'intoxication grave et de jaunisse. C’est dans les phases initiales que l’on détermine une augmentation de la taille et de la souplesse de l’organe affecté lors du sondage. Un peu plus tard, comme indiqué précédemment, une réduction de la taille de percussion de l'organe se produit, après quoi la palpation devient impossible.

La splénomégalie est un symptôme inhabituel de cette maladie. En plus de ces symptômes, des nausées et des flatulences peuvent survenir et l'appétit s'aggrave. Le taux de lipides dans le sang augmente de manière significative, ce qui est également important pour la teneur en sucre dans le sang.

À la lumière du développement de cette maladie, ce type de symptômes d'hépatose graisseuse, qui indique le développement d'une insuffisance hépatique, peut également apparaître. Il peut se dérouler aux stades et aux symptômes suivants:

Stade I - somnolence, faiblesse, nausée, aversion prononcée pour la nourriture, mauvaise coordination des mouvements, diminution des performances, monotonie de la parole;
Stade II - caractérisé par une indigestion générale d'aliments et par des manifestations sous forme d'ictère, d'œdème, de diathèse, de développement d'une hydropisie abdominale (ascite), de faiblesse générale;
Stade III - il se caractérise par des manifestations sous forme de troubles métaboliques graves, ainsi que par des modifications dystrophiques affectant les organes internes. En particulier dans les cas graves, l'insuffisance hépatique manifeste devient la cause de l'épuisement du corps, qui se manifeste également sous forme de perte de conscience, de convulsions et même de coma.

Il convient de noter que l'absence de traitement rapide de l'obésité du foie peut provoquer un certain nombre d'autres problèmes, également liés à la santé. En particulier, l'activité du système cardiovasculaire est exposée à certains changements, auxquels s'ajoute une diminution générale de l'immunité. L'équilibre hormonal est également affecté. En plus, comme vous pouvez le deviner, divers problèmes liés au travail du système digestif peuvent être ajoutés.

Diagnostiquer

Souvent, l’obésité hépatique, dont les symptômes peuvent être complètement absents, est diagnostiquée de manière aléatoire. Cela se fait, en particulier, uniquement sur la base d'une biopsie (méthode de diagnostic basée sur une étude des tissus de cet organe). Un médecin prélève un échantillon de tissu pour lequel on utilise la méthode de la laparoscopie ou de la ponction percutanée avec une aiguille.

Généralement, la plus grande menace ne réside pas tant dans l'obésité du foie que dans la présence des symptômes caractéristiques d'un autre type de maladie grave. Compte tenu de cela, le médecin doit nécessairement procéder à l'examen le plus approfondi.

Traitement de l'obésité hépatique

Dans le traitement de la maladie en question, l’accent est mis principalement sur l’élimination de l’impact du principal facteur qui l’a provoquée. L'alcool dans ce cas est sous interdiction absolue. Ceci s'applique également au tabagisme et à l'utilisation de certaines drogues.

De plus, le régime n ° 5 est prescrit, ses composants principaux étant caractérisés par une teneur élevée en protéines animales sous leur forme complète, en association avec des produits de facteurs lithiotropes, notamment la morue bouillie, le fromage cottage, les produits à base de sarrasin et d'avoine, etc.

En général, la nutrition nécessite un changement des habitudes existantes, des restrictions dans l'utilisation d'aliments trop gras, empêchant de trop manger.

La consommation de graisses dans le corps est également limitée, en particulier en ce qui concerne les graisses d'origine animale et les graisses réfractaires. Les préparations du groupe lipotrope (acide folique, acide lipoïque, vitamine B12, préparations à base d'hydrolysats et extraits du foie) sont également données séparément.

En cas de suspicion de la pertinence de l'obésité hépatique, la consultation de plusieurs spécialistes est nécessaire. En particulier, il s'agit d'un gastroentérologue et hépatologue, ainsi que d'un chirurgien.

Si vous pensez avoir l'hépatite graisseuse (obésité du foie) et les symptômes caractéristiques de cette maladie, vous pouvez alors vous faire soigner par un médecin: un gastro-entérologue, un chirurgien.

Nous vous suggérons également d'utiliser notre service en ligne de diagnostic des maladies, qui sélectionne les maladies possibles en fonction des symptômes entrés.

La cholécystite est une maladie inflammatoire qui survient dans la vésicule biliaire et s'accompagne de symptômes graves. La cholécystite, dont les symptômes se manifestent car, dans environ 20% des cas, la maladie elle-même peut se manifester sous forme aiguë ou chronique.

L'une des maladies les plus courantes du tractus gastro-intestinal est la cholécystopancréatite, une maladie caractérisée par une inflammation simultanée du pancréas et de la vésicule biliaire. Selon la CIM 10, le code pour cette maladie est K87.0.

Le cancer de la tête du pancréas est l’une des pathologies oncologiques les plus néfastes, dans laquelle le pronostic est dans la plupart des cas défavorable. La raison en est que cette maladie est rarement diagnostiquée au stade initial, car les symptômes sont absents à ce stade. En même temps, lors de la détection précoce de l'oncologie, ce qui peut être le résultat d'un diagnostic accidentel lors d'un examen prophylactique, cela donne à une personne la possibilité de se débarrasser définitivement de la maladie. Dans ce cas, le traitement chirurgical consistant en une résection tumorale est très efficace.

Hépatite virale aiguë - Infection du foie causée par des micro-organismes spécifiques. En fonction de la bactérie qui est devenue la source de l'affliction, la forme de l'hépatite sera déterminée. En plus de bactéries spécifiques, la cause du développement de cette pathologie peut être d’autres microorganismes inconnus. Il existe également un certain nombre de facteurs prédisposants qui augmentent le risque de développer la maladie.

La clonorchose est une maladie helminthique déclenchée par des organismes parasites localisés dans le foie et le pancréas humains, qui vivent dans le corps de certains poissons prédateurs (animaux carnivores vertébrés). Le parasite appartient au groupe des trématodoses des helminthes Clonorchis sinensis, également appelé douve chinoise, appartenant à la douve du foie.

Avec l'exercice et la tempérance, la plupart des gens peuvent se passer de médicaments.

Traitement et nutrition pour l'obésité du foie

L'obésité hépatique (hépatite grasse) est une maladie dangereuse qui entraîne un empoisonnement chronique du corps par des substances résultant de la dégradation de la bile et des sous-produits du métabolisme. La dégénérescence graisseuse du corps se développe chez les alcooliques. La maladie est caractérisée par des symptômes non spécifiques.

Les symptômes

Avec l’obésité hépatique, les symptômes peuvent ne pas apparaître longtemps. Souvent, ils sont déguisés en autres pathologies (thyrotoxicose, diabète).

L'hépatose graisseuse est souvent caractérisée par l'apparition de signes de dyspepsie:

  • douleur dans la région de l'hypochondre droit;
  • faiblesse générale;
  • pression et lourdeur dans la cavité abdominale (abdominale);
  • sensation de plénitude dans l'estomac.

À la palpation, on détermine un foie modérément dilaté. Souvent, une personne ressent de la douleur en sondant.

Avec l'apparition d'une pathologie hépatique, des symptômes d'insuffisance apparaissent progressivement:

  1. Au stade 1, la somnolence, les nausées et l'aversion pour la nourriture se développent. Le patient a une certaine incoordination de mouvements, une perte de capacité de travail. Ces symptômes sont aggravés après avoir mangé ou bu. Il y a une augmentation non exprimée du foie. Parfois, la température corporelle augmente, il y a un léger jaunissement des globes oculaires, des démangeaisons cutanées, des taches apparaissent sur la peau, qui disparaissent d'elles-mêmes sans traitement supplémentaire.
  2. Au stade 2 du développement de la maladie, apparaissent ictère, œdème, diathèse, faiblesse générale sévère. Chez la femme, les signes d'obésité hépatique à ce stade de développement de la pathologie sont souvent masqués par des problèmes gynécologiques.
  3. Au stade 3, il existe des troubles métaboliques graves. Les organes internes subissent des modifications dystrophiques. Dans les cas graves, le système nerveux est altéré.

Les formes sévères de pathologie entraînent une perte de conscience et le développement du coma. Dans le coma, le risque de décès est élevé.

Causes de

Les causes de l'obésité hépatique sont différentes. L'abus d'alcool est le principal facteur de développement d'une hépatite grasse. Une prédisposition génétique défavorable peut entraîner une production altérée d'enzymes à division de l'éthanol. Chez les alcooliques, la maladie se développe beaucoup plus souvent.

Les femmes sont plus susceptibles de subir une dégénérescence graisseuse du corps en raison des particularités de la dégradation de l'alcool dans leur corps.

Causes de l'hépatose du foie sans alcool:

  1. Augmentation de la consommation d'aliments gras: lorsque la base du menu est fumée, les aliments frits, ils nuisent au travail du corps.
  2. L'abus d'épices contribue souvent à l'hépatose grasse.
  3. Pathologie endocrinienne. L'hépatose survient souvent chez les patients diabétiques.
  4. Utilisation incontrôlée de la plupart des antibiotiques.
  5. Augmentation du poids corporel.
  6. L'hépatose du foie provoque une intoxication par des poisons. Au développement de la maladie mènent souvent à une intoxication par le phosphore, le plomb, le mercure.
  7. Taux de cholestérol élevé.
  8. Passion pour les régimes difficiles.

La quantité de protéines dans le régime a un effet considérable. Lorsque la privation de protéines augmente le risque d'obésité du corps.

Méthodes de diagnostic

La dystrophie hépatique est diagnostiquée dans les cliniques et les centres de diagnostic. Dans les grandes villes, cela s'applique aux derniers équipements. Les examens biochimiques du patient ne sont pas pratiques car ils peuvent ne pas révéler de changements significatifs. Le test sanguin est effectué pour détecter la présence d'anticorps dirigés contre les agents responsables de l'hépatite, la rubéole. Il est impératif de réussir une analyse au niveau des hormones stimulant la thyroïde.

Les méthodes hautement informatives d’examen du foie comprennent:

  • Échographie (aide à détecter les phénomènes d'hépatose graisseuse);
  • L’IRM (imagerie par résonance magnétique) permet d’évaluer le degré de modification pathologique du parenchyme);
  • biopsie du foie avec examen morphologique des tissus;
  • L’étude hépatique des radionucléides permet de déterminer la forme, la taille, la localisation de l’organe, les lésions diffuses et focales, leur sévérité;
  • Test respiratoire à la méthacétine C13 - détermine l’état des propriétés de détoxification du foie et le pourcentage de cellules qui fonctionnent normalement.

Traitement

Objectifs du traitement de l'obésité du foie - la normalisation du tissu glandulaire de l'organe, des voies biliaires. À cette fin, les hépatoprotecteurs sont prescrits. La durée de l'hépatoprotecteur dans l'hépatose est d'au moins 2-3 mois. À des fins prophylactiques, il est nécessaire de boire des hépatoprotecteurs tout au long de la vie.

La liste des comprimés antioxydants et stabilisants membranaires nécessaires pour se débarrasser de l'obésité du foie:

  • Essliver, Phosphogliv et autres phospholipides essentiels;
  • les sulfoaminoacides (méthionine, héptral, dibicore);
  • Karsil;
  • Liv-52;
  • Berlition

Heptral est administré par voie intraveineuse, par perfusion. Droppers mis depuis le début de la thérapie. Ce médicament est associé à l'administration intraveineuse de Berlition et d'autres produits à base d'acide alpha-lipoïque. Dans la nomination de Heptral, le traitement est d'au moins 2 mois (sous réserve de l'utilisation d'autres hépatoprotecteurs).

Hofitol est prescrit à un patient atteint de dystrophie graisseuse dont l'efficacité s'explique par le contenu de l'extrait d'artichaut, qui augmente l'activité des hépatocytes (cellules du foie) et empêche la destruction du tissu hépatique.

Une attention particulière est portée à l'état du métabolisme lipidique chez les patients. Les médecins utilisent des médicaments anti-cholestérol (Vasilip, Atoris, Crestor) pour stabiliser le métabolisme des graisses.

La bétaïne doit être prescrite au patient, ce qui augmente la concentration dans le sang d'adénosyl-méthionine, qui combat les effets oxydants. Holosas est utilisé pour réduire la proportion de bile. Cela conduit à une diminution de la sensation de lourdeur et à un "éclatement" dans l'hypochondre droit.

Suivre les conseils d'un médecin sur la façon de traiter l'obésité hépatique est impossible sans l'utilisation de vitamines qui aident à détoxifier le foie. Ce sont la vitamine E, les drogues de l'acide nicotinique, folique et ascorbique, la riboflavine. Ils normalisent le métabolisme dans le corps humain et aident à éliminer les toxines qui empoisonnent le corps. La thérapie de vitamine est tenue deux fois par an.

Régime thérapeutique

Tous les patients atteints d'hépatose se voient attribuer un régime alimentaire spécial pour l'obésité hépatique n ° 5. Il devrait être suivi pendant environ 2 ans. Après cela, une petite extension de puissance est autorisée. Le soulagement de l'alimentation n'est possible qu'après consultation d'un spécialiste.

La première chose qu'un patient devrait faire en cas de dégénérescence graisseuse du foie est de perdre du poids. Ceci peut être réalisé en abandonnant la farine sucrée, grasse.

Sur la façon de manger avec l'obésité du foie, dépend du rétablissement de la personne. Produits qui ne peuvent pas être mangés:

  • tous les plats frits et fumés, saucisses;
  • nourriture en conserve;
  • les pâtes;
  • muffin;
  • tous les bouillons, particulièrement forts, riches;
  • sauces, y compris la mayonnaise;
  • des concentrés;
  • restauration rapide;
  • radis;
  • les haricots;
  • alcool, y compris la bière.

Il est nécessaire d'utiliser les aliments autorisés dans le régime alimentaire, la nutrition en cas d'obésité du foie aide à prévenir la dégénérescence des organes, la restauration des hépatocytes:

  1. Les légumes frais, qui sont une source de vitamines, d’oligo-éléments qui soutiennent le foie.
  2. Il est nécessaire de manger plus de raisins, de pommes. Ils contiennent des antioxydants qui favorisent la récupération des tissus organiques.
  3. Dans le menu de régime pour l'obésité du foie devrait toujours être les noix, les graines de tournesol et de citrouille.
  4. Au lieu de sucre, il est souhaitable d'utiliser du miel.
  5. Le pain peut être consommé séché et en petites quantités.
  6. Fruits de mer, poisson.
  7. Les patients présentant une hépatite graisseuse devraient manger plus de céréales.
  8. Des matières grasses utiles sont le maïs, le tournesol, l'huile d'olive.
  9. Des épices utiles à la vanille, à la cannelle.

Fraction recommandée six repas. Si le patient ne mange pas ce qui est interdit en cas d'obésité du foie et enrichit le régime en aliments riches en vitamines et en micro-éléments, le fer se rétablira progressivement. Dans 1 à 1,5 ans, son travail s'améliorera, mais la nutrition à base de plantes devra être respectée tout au long de sa vie.

Remèdes populaires

Le traitement des remèdes populaires doit être effectué conjointement avec un traitement médicamenteux. En termes d'efficacité, ils ne sont pas inférieurs aux médicaments, ils n'ont pratiquement aucun effet secondaire.

Comment traiter les herbes pour l'obésité du foie et lesquelles d'entre elles sont considérées comme les plus efficaces, conseillez le médecin. Infusions et infusions utiles:

  1. Infusion de dogrose. Pour sa préparation devrait prendre 50 g de fruits et versez 0,5 litres d'eau bouillante. Insister mieux dans un thermos pendant 10 heures. Buvez un verre 3 à 4 fois par jour pendant 3 mois.
  2. L'infusion d'aiguilles de pin enrichit le corps en vitamines. Pour le préparer, ajoutez 1 kg d'aiguilles de pin à 2 litres d'eau froide, ajoutez-y 1 kg de sucre. Placer le récipient dans un endroit frais pendant 5 jours, filtrer le mélange et boire 0,5 tasse avant chaque repas pendant 2 mois.
  3. 1 cuillère à soupe l un mélange de feuilles de plantain, d'éleuthérocoque, d'immortelle, de camomille, d'œufs séchés versez 1 tasse d'eau bouillante, insistez pendant une demi-heure. Prendre 25 ml 3 fois par jour avant les repas. La durée du traitement est d'un mois.
  4. Faire bouillir 1 cuillère à soupe. Racine d’oseille dans 1,5 tasse d’eau à feu doux pendant 10 minutes, insister pendant 4 heures Prendre 15 ml de perfusion 3 fois par jour avant les repas.
  5. Moudre 3 citrons avec la pelure, verser 0,5 litre d'eau bouillante et laisser reposer pendant 8 heures. Prenez cette infusion de 50 ml 4 fois par jour entre les repas. Après 3 jours de pause de 4 jours, le traitement doit être répété.
  6. Une fois par jour pendant six mois, prenez du chardon-Marie (1 c. À thé d'herbe broyée est versée avec 0,5 verre d'eau, brassée et bue).

Il est utile de prendre de la cannelle, des noyaux d'abricot avec de la nourriture. Ils aident à restaurer les cellules hépatiques endommagées.

Mesures préventives

Empêcher le développement d'une hépatite graisseuse aidera à faire de l'exercice régulièrement. La thérapie physique pour l'obésité du foie est nécessaire pour chaque patient.

Important régime sain et équilibré. Il est nécessaire de s'assurer qu'il y a suffisamment de protéines dans le régime alimentaire. Il est recommandé d'abandonner complètement l'alcool, d'arrêter de fumer. Les patients doivent normaliser leur poids. Pour cela, faites un régime avec une quantité limitée de glucides.

Tous les médicaments ne doivent être utilisés que sur la recommandation d'un médecin. L'autotraitement est strictement interdit. À des fins prophylactiques, il est nécessaire de prendre des hépatoprotecteurs.

Obésité Hépatique - Traitement

L'hépatose graisseuse, la stéatose ou «foie gras» est une maladie qui s'accompagne d'une accumulation de graisse dans les cellules du foie, qui nuit à son fonctionnement normal.

Quel est le risque d'obésité hépatique?

L'hépatose graisseuse en l'absence de traitement entraîne un certain nombre de complications. Le plus souvent, chez les patients qui ne suivent pas de régime et continuent à consommer de l'alcool, la graisse accumulée dans les hépatocytes subit une oxydation, ce qui provoque le processus inflammatoire - l'hépatite. L'hépatite devient souvent chronique. L'inflammation est accompagnée par le remplacement du tissu conjonctif du foie, ce qui conduit à la cirrhose. De plus, les fonctions normales du foie, même avec une stéatose légère, sont perturbées en raison de «l'interférence» causée par les cellules adipeuses. Un traitement approprié garantit dans la plupart des cas la réversibilité du processus. La principale chose à retenir: l'obésité hépatique est très dangereuse. Plus tôt vous consultez un gastro-entérologue, plus vous avez de chances de vaincre la maladie.

L'hépatose graisseuse se développe sur le fond de l'abus d'alcool, l'intoxication, le diabète, le métabolisme des lipides, la malnutrition. Avant de traiter l'obésité hépatique, vous devez identifier la cause de l'hépatose et éliminer l'influence d'un facteur nocif. Après le diagnostic, il est nécessaire d'arrêter de boire de l'alcool, d'éviter le contact avec des toxines, de contacter un endocrinologue en cas de violation du métabolisme des glucides ou des lipides pour obtenir le bon régime alimentaire.

Ces mesures complètent la prise d'agents lipotropes et d'hydrolysats hépatiques. L'activité physique excessive est recommandée pour les patients en surpoids.

Régime pour l'obésité du foie

Le régime n ° 5 est prescrit aux patients souffrant de stéatose:

  • 80 g de protéines dont 55% d'origine animale;
  • 350 g de glucides, dont 70 à 80 g de sucre;
  • 80 g de matières grasses, dont 30% d'origine végétale;
  • 10 g de sel;
  • 2 l de liquide.

La nutrition pour l'obésité hépatique devrait inclure des aliments enrichis en facteurs lipotropes - choline, méthionine, inositol, lécithine, bétaïne, etc. Parmi ceux-ci:

  • œufs de poule;
  • fromage cottage faible en gras;
  • espèces de poissons faibles en gras (sandre, morue);
  • invertébrés marins;
  • farine de soja;
  • sarrasin, flocons d'avoine;
  • levure.

Exclure du régime alimentaire devrait:

  • pâtisseries sucrées et feuilletées, pain frais;
  • bouillons de viande, de champignons et de poisson;
  • variétés grasses d'oiseaux (oie, canard);
  • les abats;
  • viande fumée;
  • saucisses;
  • nourriture en conserve;
  • saindoux et huiles de cuisine;
  • produits laitiers riches en matières grasses;
  • les légumineuses;
  • oignon, ail, radis;
  • aneth, persil;
  • raifort, poivre, moutarde;
  • cacao, café noir, soda;
  • vanille, cannelle et autres épices.

Médicaments pour l'obésité du foie

Dans les hépatites graisseuses, des agents lipotropes sont prescrits: chlorure de choline, lipocaïne, vitamine B12, acide folique et lipoïque, hydrolysats et extraits de foie.

Le chlorure de choline avec du sérum physiologique est administré par voie intraveineuse, en 14 à 20 procédures.

Prohepar, Syrepar, Ripazone (hydrolysats hépatiques) sont administrés quotidiennement par voie intramusculaire (25 à 40 jours).

Remèdes populaires pour l'obésité du foie

Les toxines qui tuent le foie - non seulement l'alcool et les drogues, mais aussi les drogues. Par conséquent, la thérapie traditionnelle doit être complétée par des remèdes populaires pour traiter l'obésité du foie. Les herbes et les décoctions à base de produits naturels assurent une fonction de nettoyage et de restauration du foie. Les pharmacies vendent une collection toute prête, appelée "thé au foie". Vous pouvez le préparer vous-même en utilisant des plantes médicinales telles que:

  • Hypericum grass;
  • soie de maïs;
  • églantier;
  • fleurs de camomille;
  • herbe des renouées (highlander bird);
  • feuilles de menthe poivrée;
  • fleurs d'immortelle de sable;
  • fleurs de tanaisie;
  • racines de pissenlit.

Obésité hépatique - causes et symptômes. Comment traiter le foie gras avec des médicaments et un régime

La graisse sous-cutanée qui confère un aspect non esthétique à une silhouette n’est que la partie visible de l’iceberg. L'obésité des organes internes, en particulier du foie, représente un grand danger. Il s’agit d’une maladie très grave qui ne peut être détectée que dans un cadre clinique. Si vous êtes en surpoids, vous devez maintenant prendre Mary et commencer à le réduire activement.

L'obésité du foie - qu'est-ce que c'est?

L'obésité, l'hépatose, la dégénérescence graisseuse, l'adipose du foie - les noms de la même maladie chronique, caractérisée par des dépôts graisseux excessifs dans le foie. Foie gras hépatose qualifier pour sévérité:

  1. Le stade initial - de petites taches de graisse ne sont observées que dans des cellules hépatiques individuelles.
  2. Le premier stade - de gros dépôts de tissu adipeux s'accumulent dans certaines parties du foie.
  3. Deuxième degré - presque toutes les cellules du foie sont touchées.
  4. Le troisième degré - l'obésité diffuse avec la formation de kystes, au sein de laquelle la graisse s'accumule.

Obésité Hépatique - Causes

Pour savoir comment vous débarrasser de l'obésité hépatique, vous devez comprendre pourquoi l'adipose se produit et quelles méthodes de traitement existent en médecine. Les causes de l'obésité hépatique sont les suivantes:

  1. Consommation excessive d'alcool. Le méthanol perturbe le métabolisme, détruit les cellules du foie et, par conséquent, le corps commence à accumuler des cellules du tissu adipeux, se substituant aux leurs.
  2. Le jeûne avec une perte de poids rapide ou l'abus d'aliments gras peut également conduire à une dégénérescence graisseuse. La probabilité de développer la maladie augmente avec un mode de vie sédentaire.
  3. Toxines. Les pathologies peuvent causer des pesticides, des champignons toxiques, certains médicaments, dont les ingrédients actifs sont le méthotrexate, la tétracycline, les œstrogènes.
  4. Troubles métaboliques dans des conditions telles que diabète, grossesse, syndrome de Ray, maladie de Konovalov-Wilson, maladie de Weber.

Fumer à la lumière d'autres facteurs ne fait qu'aggraver les risques. Rare, mais il peut arriver que l’hépatose soit de nature endogène et se développe à la suite d’une entérite et d’une pancréatite graves. Entre autres, une carence en protéines et en vitamines dans l'alimentation, un excès de fer, une intoxication chronique, des carences en vitamines et l'obésité générale peuvent provoquer une hépatose.

Obésité hépatique - symptômes

Les symptômes de l'obésité hépatique n'étant pas prononcés, la plupart des patients consultent un médecin lorsque la maladie est gravement négligée. Pour identifier la maladie, vous pouvez utiliser un examen complet dans une clinique. Gravité avec le quadrant supérieur droit, c’est peut-être le seul symptôme tangible de l’hépatose.

Chaque stade de l'hépatose est caractérisé par ses propres symptômes:

  1. L'hépatose peut être détectée au début et à la première étape à l'aide d'analyses de transaminases hépatiques (inconstance des enzymes AlAT et AsAT).
  2. Dans la deuxième étape, les symptômes sont aggravés. Sensation de lourdeur du côté droit, de sensations désagréables dans l'abdomen, une augmentation significative de l'organe est palpée. À l’échographie, altération visible de la densité du foie.
  3. Au troisième stade, le patient ressent des nausées, des douleurs douloureuses dans l'estomac et juste sous les côtes, une sensation de plénitude, de la flatulence (grondement constant). Ils souffrent de constipation ou de selles molles, de problèmes de digestion.

Obésité Hépatique - Traitement

Le diagnostic repose toujours sur la palpation dans l'hypochondre droit; les hypothèses du médecin sont ensuite complétées par une IRM, un scanner, une angiographie, une échographie, des analyses d'enzymes hépatiques et des études sérologiques afin d'éliminer la possibilité d'une hépatite virale. Le gastro-entérologue mène tout ce processus, par conséquent, dès les premiers symptômes de la maladie, consultez immédiatement un médecin.

Le traitement de l'obésité hépatique est complexe et comprend à la fois la partie médicale et un certain nombre de mesures préventives que le patient doit suivre:

  1. Normaliser le mode de vie.
  2. Suivez le régime et la thérapie de vitamine avec l'inclusion de l'acide ascorbique.
  3. Augmenter l'activité physique.
  4. Pour purger le foie à jeun, en organisant des jours de jeûne.
  5. Normaliser le métabolisme en utilisant la nutrition fractionnée.
  6. Réduire le poids en moyenne de 2 kg par mois.

Médicaments pour l'obésité du foie

Dans le processus de récupération ne peut pas faire sans traitement médicamenteux. Les médicaments suivants aideront à normaliser le foie:

  1. Médicaments hépatoprotecteurs: Essentiale Forte, Berlition, Essliver. Ces médicaments améliorent la fonction hépatique, stimulent son travail.
  2. Médicaments d'acide sulfamique: taurine, méthionine. Les pilules pour l'obésité du foie aident à traiter les graisses.
  3. Médicaments réduisant le taux de lipides dans le sang (médicaments anti-cholestérol): Atoris, Vasilip, acide nicotinique, Crestor.
  4. Hépatoprotecteurs à base de plantes: Liv-52, Karsil (à base de chardon-Marie), extrait d'artichaut, extrait de curcuma, extrait d'oseille, hépabène, hohol et autres.
  5. Vitamines antioxydantes: tocophérol (vitamine E), rétinol (vitamine A).
  6. Vitamines du groupe B (B2 - riboflavine, B9 - acide folique).

Obésité hépatique - traitement des remèdes populaires

Il est possible de traiter le foie à la maison à l'aide de préparations à base de plantes proposées par les chaînes de pharmacies ou préparées à la main. Le traitement de l'obésité du foie avec des remèdes populaires est efficace, mais malgré l'apparente innocuité de la décoction à base de plantes, vous devez d'abord consulter votre médecin. Liste des plantes bénéfiques pour le foie:

  • des poteaux de maïs;
  • chien a augmenté;
  • prêle des champs;
  • drogue de camomille;
  • feuille de fraise;
  • inflorescences de l'immortelle sablonneuse;
  • Cèdre morue;
  • feuilles de bouleau;
  • fruits de genièvre;
  • graines d'aneth;
  • inflorescences de calendula.

L'avoine est un outil puissant pour le foie gras. Pour préparer la perfusion, il faudra 250 grammes d’avoine (sans flocons), 50 grammes de feuilles de bouleau et d’airelles, 3,5 litres d’eau. Tous les ingrédients sont mélangés et mis au réfrigérateur pendant une journée. L'infusion prête doit être diluée avec le bouillon des hanches et la renouée, boire tiède avant de manger 50 ml. Alors répétez 10 jours, buvez chaque jour 50 ml de plus que le précédent. Pendant le traitement à l'avoine, éliminez toute viande du régime. Il est utile de suivre en permanence un régime alimentaire particulier sur le chemin de la guérison.

Régime pour l'obésité du foie

Régime alimentaire pour l'obésité hépatique est recommandé n ° 5. La base du régime:

  • produits protéiques (viande non grasse, poisson, fruits de mer) pour la régénération cellulaire;
  • diverses céréales (céréales), riz, fromage cottage;
  • plus de légumes, de fruits, de baies et de son pour enrichir le corps en fibres alimentaires, la pectine. Effet cholérétique ont des carottes et citrouille, toutes les variétés de chou;
  • régime de l'eau (boire 2 litres d'eau par jour);
  • boissons aux fruits;
  • boissons au lait fermenté.

Les légumes peuvent être cuits, bouillis, cuits dans une mijoteuse, cuits au four et consommés crus, frits sont exclus. Enlevez complètement de la diète grasse lait, crème, fromage, boissons alcoolisées, glucides rapides (pain, muffins, pâtes, bonbons, eau douce), mayonnaise, saucisses, beurre. Pour limiter l'utilisation de poulets de chair, ils sont cultivés avec des substances nocives pour le foie.

Ce qui menace l'obésité du foie chez l'adulte

L'obésité du foie chez l'adulte est facile à soigner, sous réserve des règles ci-dessus. Si vous les négligez et continuez à mener une vie malsaine, buvez, fumez, mangez beaucoup, l'hépatose se transformera en fibrose, puis en phase terminale - cirrhose, durcissement du foie avec cicatrisation de cellules saines, développement d'une insuffisance hépatique, un cancer est possible. Les conséquences pour 30% des patients atteints d'hépatose sont l'apparition d'une hépatite. Les maladies du foie peuvent entraîner une diminution de l'immunité, des troubles hormonaux, une intoxication et d'autres déséquilibres du corps.

Si le médecin a posé un diagnostic défavorable, vous devez être préparé à un traitement complexe sérieux à long terme. La pilule magique, qui soulagera la maladie immédiatement, n'a pas encore été trouvée. Nous devons faire tous les efforts possibles - régime alimentaire, médecine, éducation physique, traitement populaire. Si vous faites tout ce que le médecin dit, les premiers résultats seront visibles dans un mois. Pour une récupération complète du foie, plusieurs mois de traitement complexe seront nécessaires.

En savoir plus sur l’hépatopathie hépatique.

Vidéo: comment soigner le foie de l'obésité

Les informations présentées dans l'article sont à titre informatif seulement. Les matériaux de l'article n'appellent pas d'auto-traitement. Seul un médecin qualifié peut diagnostiquer et conseiller un traitement en fonction des caractéristiques individuelles d'un patient particulier.


Articles Connexes Hépatite