Que veut dire faiblesse après avoir mangé?

Share Tweet Pin it

Nous savons tous que la nourriture est une source d'énergie. Pourquoi, alors, beaucoup sont confrontés au phénomène de faiblesse après avoir mangé, de somnolence et de diminution des performances? On voudrait, après un bon repas, s'allonger et faire une sieste d'au moins 20-25 minutes. Le désir devient si irrésistible qu'il n'y a plus de force pour le combattre. Que faire dans cette situation?

Tout d’abord, vous devriez découvrir pourquoi, après avoir mangé, cela devient mauvais, puis prendre des mesures pour éliminer la maladie agaçante.

Causes de la faiblesse de l'après-midi

Essayons de comprendre pourquoi, après avoir mangé, il y a une faiblesse et je veux me coucher. Il y a plusieurs raisons à cette condition. Certains d'entre eux ne sont pas associés à une maladie grave et sont dus à un régime alimentaire inapproprié ou à un dysfonctionnement du régime alimentaire. D'autres indiquent des problèmes de santé graves et nécessitent une attention particulière.

Ci-dessous, nous aborderons ce sujet plus en détail, déterminerons quand une faiblesse apparaît après avoir mangé et en découvrirons les causes.

Lourd et la malbouffe

Nous comprenons tous à quel point une alimentation saine et complète est utile. Mais pour une raison quelconque, nous continuons à manger des aliments nocifs pour notre santé. La viande grasse, les pommes de terre frites, les saucisses, le ketchup et la mayonnaise - tout cela provoque la faiblesse et la somnolence après le déjeuner.

La raison est assez simple. La digestion et l'assimilation d'aliments lourds et gras nécessitent beaucoup d'efforts. Après avoir travaillé dur et décomposé les aliments en éléments nutritifs, le corps perd une énorme quantité d’énergie dont le manque se manifeste par une somnolence après un déjeuner copieux et copieux.

Se sentir malade après avoir mangé peut être causé par un excès de tyramine. L'acide aminé augmente le niveau d'épinéphrine et de dopamine, mais diminue la concentration de sérotonine. Cela conduit finalement à un strict rétrécissement des vaisseaux cérébraux, à une privation d'oxygène et à une faiblesse grave. Peut-être le vertige et la perte de conscience.

  1. Fromages et produits laitiers.
  2. Chocolat amer et fruits trop mûrs.
  3. Agrumes.
  4. Viande et saucisses.
  5. L'alcool
  6. Produits frits, gras et fumés.

Conseil Les médecins recommandent fortement, dans les moments de fatigue et de somnolence, de ne pas se maîtriser, mais de se reposer. Peut-être même faire une sieste. Après 30 à 40 minutes, le métabolisme se rétablit et la santé redevient normale.

Processus biochimiques

Les scientifiques modernes affirment que la cause principale de la somnolence après un repas est une augmentation de la concentration de glucose dans le sang. Cette substance réduit la production d'orexine, responsable de l'activité physique. Considérez comment cela se passe.

Le tractus gastro-intestinal est directement connecté au système endocrinien du corps. Pendant la famine, le cerveau commence à synthétiser activement l'hormone Orexin. La substance stimule une personne à se réveiller et à chercher de la nourriture.

Après le déjeuner, qui consiste le plus souvent en glucides simples, la majeure partie du glucose provenant du tractus gastro-intestinal n’a pas le temps d’être absorbée par les cellules et se concentre dans le sang. En conséquence, le cerveau réduit la production d'orexine et des symptômes tels que fatigue et diminution des performances apparaissent.

Conseil Pour réduire les risques de somnolence en après-midi, limitez la consommation de sucres simples et remplacez-les par des protéines.

Pathologie concomitante du tube digestif

Souvent, les maladies gastro-intestinales peuvent déclencher une faiblesse après avoir mangé. Si la somnolence de l'après-midi s'accompagne de gêne dans la région épigastrique, de nausées, de flatulences et d'une violation de la chaise, les pathologies suivantes sont susceptibles de se développer:

  • ulcères gastriques et duodénaux;
  • la gastrite;
  • la cholélithiase;
  • inflammation du pancréas;
  • entérite.

Pour identifier les causes d'un mauvais état de santé après avoir mangé et établi un diagnostic précis, contactez un spécialiste.

Très souvent, une rupture en après-midi se produit après une résection ou une gastro-entérostomie. La complication de l'opération devient un syndrome de dumping (évacuation accélérée du contenu de l'estomac dans l'intestin grêle). En pratique médicale, il existe des cas de malaise chez des personnes qui n'ont pas subi de traitement chirurgical.

Syndrome de dumping

La pathologie est formée chez 30% des patients en postopératoire. La maladie apparaît sur le fond d'une violation du processus de digestion et ne dépend pas de la quantité de nourriture mangée.

Il y a trois degrés de la maladie:

  1. Facile Des crises de faiblesse générale apparaissent pendant les repas ou au cours des 10 à 12 premières minutes qui suivent. Dernière pas plus d'une demi-heure et passe indépendamment.
  2. Moyenne A ce stade, le patient tombe malade immédiatement après avoir mangé. La transpiration augmente, une somnolence se développe, des vertiges, des acouphènes et des tremblements des membres peuvent apparaître. Les symptômes deviennent si graves que le patient est obligé de s'allonger.
  3. Lourd Des attaques peuvent se développer après avoir consommé n'importe quel aliment. Dernière au moins trois heures et sont accompagnés d'une augmentation de la fréquence cardiaque, essoufflement, migraine, engourdissement des extrémités. La faiblesse est souvent évanouie.


Le syndrome de dumping survient le plus souvent après la consommation de produits laitiers ou d'aliments riches en glucides.

Conseil Pour réduire la gravité des symptômes de la maladie, les nutritionnistes recommandent de passer aux repas fractionnés en petites portions. Les aliments liquides et solides doivent être consommés séparément toutes les 30 minutes. Éliminez du régime les aliments riches en graisses, glucides et sucres. Après le déjeuner, vous devriez vous allonger pendant 20-30 minutes.

Autres causes de panne après le repas

La pratique médicale montre que la faiblesse de l’après-midi peut être due à diverses violations du système de régulation du corps. Par conséquent, si après un repas vous voulez régulièrement dormir et qu'il y a une faiblesse, vous devez consulter un médecin dès que possible. De tels symptômes peuvent préfigurer l'apparition d'une maladie endocrinienne.

Le diabète

Cette maladie se développe sur fond de troubles du métabolisme des glucides et d'une augmentation de la concentration de glucose dans le sang et l'urine.

Dans cette maladie, la faiblesse de l'après-midi s'accompagne de:

  • soif forte et mictions fréquentes;
  • perte de poids rapide;
  • mauvaise régénération de la peau;
  • somnolence après les repas.

Lorsque ces symptômes apparaissent, il est urgent de consulter un médecin et de mesurer votre glycémie. Pourquoi c'est si important, vous pouvez le découvrir dans la vidéo à la fin de l'article.

Le diabète n'est pas une maladie mortelle. Un régime strict et le respect des recommandations du médecin aideront à surmonter la fatigue et la somnolence après le repas, à améliorer l'efficacité et la qualité de vie.

Régime rigide

Une restriction excessive du régime alimentaire, provoquée par des tentatives de perte de poids, se termine souvent par une énorme panne, au cours de laquelle une personne est capable de manger une quantité énorme de nourriture. Dans le même temps, il existe des signes similaires au syndrome de dumping.

Cependant, dans ce cas, la faiblesse après l’alimentation est provoquée par un manque prolongé de nutrition et la somnolence est un excès alimentaire insignifiant, que le système digestif, qui a perdu l’habitude de travailler, ne peut tout simplement pas y faire face.

Conseil Ces méthodes extrêmes de perte de poids peuvent conduire au développement de la boulimie ou de l'anorexie. Ces derniers, en règle générale, provoquent des troubles mentaux et sont très mal traitables. Par conséquent, il n'est pas souhaitable de s'impliquer dans des régimes stricts et à jeun.

Faiblesse de l'après-midi pendant la grossesse

Porter un enfant est une période très responsable et difficile dans la vie de la mère. Le corps de la future mère connaît d'énormes charges et consacre beaucoup d'efforts à maintenir une activité vitale.

La faiblesse après avoir mangé chez les femmes enceintes se développe en raison de la consommation élevée d'énergie pour la digestion des aliments. Parallèlement, le débit sanguin augmente considérablement dans la région du tube digestif, ce qui entraîne une baisse de la pression artérielle et, par conséquent, une diminution de la force et de la somnolence.

Conseil Nous ne devrions pas ignorer ces symptômes et espérer que tout disparaîtra de lui-même. Il est possible qu’ils soient les premiers signes d’une maladie endocrinienne ou d’autres troubles du corps de la femme. Par conséquent, il est nécessaire d'informer le médecin des symptômes désagréables.

Comme vous pouvez le constater, les causes de somnolence et de faiblesse après avoir mangé sont très diverses. N'écrivez pas ces symptômes uniquement pour avoir trop mangé ou les mauvais aliments. Derrière la panne, il peut y avoir de graves violations, dont le traitement demandera beaucoup de travail et de temps. Par conséquent, ne retardez pas la visite chez le médecin. Plus tôt la maladie est détectée et le traitement instauré, plus vite le rétablissement se produira.

Attention! Cet article n’est pas un guide d’action, demandez conseil à un endocrinologue ou à un gastro-entérologue!

Mais peut-être est-il plus correct de ne pas traiter l’effet, mais la cause?

Nous vous recommandons de lire l'histoire d'Olga Kirovtseva, comment elle a guéri son estomac. Lire l'article >>

Pourquoi la faiblesse survient-elle après avoir mangé?

Pendant le repas, notre corps reçoit des nutriments, des protéines, des lipides, des glucides, des vitamines et des minéraux essentiels. En théorie, après avoir mangé, nous devrions nous sentir éveillés, pleins de force et d’énergie. Alors pourquoi cette faiblesse après avoir mangé? Pourquoi nous sentons-nous somnolents et étourdis, et parfois même des accès de nausée?

Le problème du malaise après avoir mangé est un phénomène assez courant. Eh bien, essayons de déterminer ce qui pourrait causer cette maladie.

Que se passe-t-il dans le corps immédiatement après un repas?

La réception et le traitement des aliments constituent une tâche difficile pour le corps. En train de manger, le sang est fourni plus activement aux organes digestifs pour aider à faire face plus rapidement aux aliments ingérés. De plus, si la nourriture n’est pas assez digestible et forme une masse dure (chyme), une forte pression se crée dans l’intestin grêle après la prise de nourriture, ce qui active non seulement la libération de catécholamines dans le sang, mais provoque également d’autres symptômes désagréables (nausée, faiblesse, douleur). dans l'estomac).

Voir aussi: Phases de la digestion

Peut-être avez-vous également remarqué que, immédiatement après avoir mangé, vous avez une terrible somnolence? En effet, votre système digestif dépense beaucoup d’énergie pour la transformation des aliments. Vous vous sentez donc faible et fatigué immédiatement après la fin du processus de digestion.

Il y a une autre raison pour laquelle vous voulez dormir après un repas. Lorsque les nutriments sont absorbés dans les intestins, le taux de glucose augmente rapidement dans le sang. Les cellules cérébrales utilisent le sucre comme source d'énergie. Ainsi, si une personne a faim, le cerveau produit activement de l'orexine, une substance spéciale qui empêche une personne de s'endormir et lui ordonne de chercher de la nourriture. Lorsque la nourriture est entrée dans le corps, elle a été digérée et assimilée, le cerveau reçoit un signal à ce sujet et cesse immédiatement de produire de l'orexine, et nous commençons à nous endormir.

Quelle pourrait être la cause de la faiblesse après avoir mangé?

La faiblesse après avoir mangé est un état plutôt multifactoriel. Nous ne listerons que les pathologies et les conditions les plus probables dans lesquelles vous pourriez rencontrer une détérioration du bien-être après un repas.

L'hypoglycémie

Réduire la glycémie après les repas. Dans ce cas, le corps n'utilise pas de glucides pour reconstituer la glycémie et les envoie aux magasins de graisse. Une hypoglycémie peut également se développer plusieurs heures après avoir mangé. Si vous ne consommez pas suffisamment d’aliments contenant des glucides ou si vous avez consommé de l’alcool, vous êtes physiquement actif et souffrez de diabète en raison de la prise excessive d’antidiabétiques.

L'hyperglycémie

Sucre élevé (glucose) dans le sérum. L'hyperglycémie apparaît principalement dans les cas de diabète sucré ou d'autres maladies du système endocrinien. Caractérisé par le fait que le corps apparaît faible après le sucré ou la farine.

Si la fatigue après les repas est causée par une hyperglycémie, vous devez réduire votre consommation de glucides jusqu'à ce que vous déterminiez la quantité de glucides dont vous avez besoin. Tout d’abord, vous devez éliminer les glucides rapides, c’est-à-dire les aliments à indice glycémique élevé (IG), y compris le pain blanc, les aliments sucrés, les fruits sucrés et l’alcool.

Syndrome de dumping

Complications causées par une chirurgie récente à l'estomac. Le syndrome de dumping se caractérise par une évacuation accélérée, le fait de «faire tomber» des aliments de l'estomac dans l'intestin, ce qui s'accompagne d'une violation du métabolisme des glucides et du fonctionnement du système digestif. Le syndrome de dumping se développe chez 10 à 30% des patients opérés de l'estomac au cours de la période postopératoire immédiate ou tardive. Symptômes de la maladie: détérioration soudaine de la santé immédiatement ou une heure et demie à deux heures après le repas, faiblesse, arythmie cardiaque, vertiges, nausées et vomissements.

Perturbation endocrinienne

Les hormones thyroïdiennes sont responsables de la régulation des processus métaboliques, y compris de l'énergie. Quand il y a un déséquilibre dans la sécrétion d'hormones, l'énergie est dépensée de manière incorrecte et, en règle générale, il y a une sensation de fatigue après avoir mangé.

Les médecins affirment qu'un état tel que la faiblesse après avoir mangé peut être le symptôme d'une perturbation grave du corps. Gastrite, pancréatite, maladie des calculs biliaires, diabète sucré, anorexie mentale - il ne s'agit pas d'une liste complète des pathologies dans lesquelles vous pouvez ressentir la gravité différente de l'indisposition après un repas. Par conséquent, si vous constatez une faiblesse régulière après avoir mangé, contactez immédiatement un spécialiste, tout d’abord un gastro-entérologue, puis un endocrinologue.

Il faut dire que la nausée et la faiblesse après avoir mangé peuvent aussi résulter d'une banale faim, lorsque vous mangez même après avoir l'estomac plein, ou lorsque vous mangez trop vite sans manger de nourriture. Dans ce cas, vous devriez changer l'approche de la prise de nourriture: revoir le programme d'alimentation et de nutrition, éventuellement appliquer un régime ou opter pour un régime fractionné.

Après avoir mangé faiblesse et somnolence

Quelqu'un après avoir mangé de la nourriture se sent énergisé, et quelqu'un veut dormir. Le corps de chaque personne est individuel, ce n'est donc pas surprenant. Mais que se passe-t-il si la somnolence après avoir mangé vous dérange au quotidien? Vous devez faire beaucoup de choses, mais vous ne pouvez pas vous concentrer sur elles. Faut-il abandonner le déjeuner?

Faiblesse après avoir mangé: pourquoi cela se produit-il?

Ne paniquez pas et ne vous énervez pas si, après un repas copieux, vous voulez dormir et que vous êtes trop paresseux pour faire quoi que ce soit. C'est une réaction tout à fait normale du corps, car il consomme beaucoup d'énergie pour la digestion des aliments. Néanmoins, si vous vous sentez faible après chaque repas et chaque jour, il est temps de tirer la sonnette d'alarme - vous avez peut-être de graves problèmes.

Pourquoi il y a une faiblesse après avoir mangé: causes

Il existe plusieurs causes de somnolence et de faiblesse après avoir mangé. Cela peut être une diminution de l'immunité et des maladies chroniques. Pour un diagnostic précis, vous devez consulter un médecin:

Maladie de la thyroïde - pénurie ou offre excédentaire d'hormones;

Le diabète - l'apparition d'une faiblesse est associée à des sauts de glycémie après avoir mangé;

Maladies de l'estomac et des intestins. Peut-être récemment avez-vous eu des exacerbations aiguës de maladies ou d'interventions chirurgicales. Le plus souvent, le symptôme se manifeste par des maladies telles que la gastrite ou la pancréatite.

Une forte diminution de la glycémie. C'est un processus naturel, il se produit si vous avez très faim et que vous n'avez pas mangé depuis plusieurs heures. Après ingestion d'aliments, les terminaisons nerveuses transmettent des signaux au cerveau, favorisant le repos et la relaxation.

Immunité réduite. Votre corps est affaibli et consomme beaucoup d'énergie lors de la digestion des aliments. Sirotez un complexe de vitamines et de minéraux et, si vous ne remarquez pas d'amélioration après quelques semaines, consultez votre médecin.

Manger de la nourriture lourde. Vous n'avez pas mangé quelques heures, puis vous avez déjeuné ou dîné agréablement? La pression dans les intestins change, entraînant une faiblesse.

Médicaments. Si vous prenez des médicaments, ils peuvent provoquer une faiblesse après avoir mangé.

Comme vous pouvez le constater, les causes de somnolence et de faiblesse après avoir mangé ne sont pas rares. Si ces symptômes vous accompagnent pendant plusieurs semaines, voire plusieurs mois, consultez un spécialiste.

Puis-je me reposer après avoir mangé?

Les médecins ne recommandent pas de dormir après un repas, car cela peut entraîner des brûlures d'estomac, des flatulences et des douleurs abdominales. Nous vous recommandons de vous promener un peu après un repas copieux afin d’éliminer la somnolence et d’améliorer la digestion.

Le repos après avoir mangé ralentit la production de suc gastrique et le processus de digestion des aliments. En plus des problèmes de digestion, cela provoquera un ralentissement des processus métaboliques et le dépôt de graisse sous-cutanée.

Après avoir mangé, évitez les activités trop actives - courez, sautez ou entraînez-vous dans le gymnase. Attendez au moins une heure et commencez à vous entraîner.

Comment prévenir la faiblesse après avoir mangé: conseils

Coller toutes les 2-3 heures pour réduire la charge sur le tractus gastro-intestinal. Essayez de manger pas trop de nourriture, les portions devraient être petites. Ne buvez jamais un repas avec de l'eau ou d'autres boissons, cela ralentit la production de suc gastrique. Marchez 10-15 minutes après avoir mangé.

Pourquoi la faiblesse apparaît-elle après avoir mangé? Dans la plupart des cas, ce symptôme indique une alimentation déséquilibrée et des carences nutritionnelles. Si la faiblesse est accompagnée de douleurs abdominales ou de nausées, consultez un médecin.

Devenir mauvais après avoir mangé? Causes d'une condition désagréable

J'ai mangé, je ne semble pas avoir mangé et les produits sont de haute qualité, mais la faiblesse grandit, cela devient mauvais, je veux m'accroupir sous une couverture et ne voir personne? Désagréable Quel est le moyen de sortir de cette situation? Ne pas manger ou manger de petites doses? Ce n'est pas une option!

Avec les aliments, entrez les nutriments, les vitamines et les minéraux. L'échec ou la réduction des portions aura un effet négatif sur l'état de santé général. Que faire Il n'y a pas le choix! Vous devez vous écouter, systématiser les symptômes et revenir chez le médecin.

Digestion des aliments - travail dur pour le corps

C'était délicieux et intéressant pour vous, et pour le corps, digérer les aliments est un travail difficile. Les aliments, même s'ils sont écrasés dans la bouche, dans l'estomac peuvent rester collés ensemble. Les organes de digestion précipitent activement le sang, tandis que les autres organes commencent à manquer d'oxygène.

De plus, la pression dans l'intestin grêle augmente, la production de catécholamines - des médiateurs et des hormones impliqués dans le métabolisme est activé. Cela provoque une faiblesse, parfois des nausées.

Occurrence fréquente - somnolence après avoir mangé. Cet effet est associé aux modifications de la glycémie. Rose - nous sommes heureux, l’énergie bat son plein et je veux vivre. S'il a diminué, nous voulons dormir ou rester simplement inactifs.

Faiblesse après avoir mangé. Conditions pathologiques

Une faiblesse après avoir mangé peut provoquer une hypoglycémie.

Mauvais après le déjeuner ou le dîner? Cela peut être un symptôme de diverses conditions pathologiques. Causes d'inconfort:

  1. Hypoglycémie - une forte baisse de la glycémie
  2. Hyperglycémie - glycémie élevée
  3. Syndrome de dumping
  4. Maladie de la thyroïde
  5. Processus pathologiques dans le système gastro-intestinal - gastrite, ulcères, entérites

Toutes ces conditions nécessitent un examen, un traitement et une observation dynamique par un médecin.

Hypoglycémie après avoir mangé. Causes et symptômes

Le diabète sucré peut être la cause de l'hypoglycémie.

Hypoglycémie - abaissement de la glycémie inférieure à 3,33 mmol / l. La condition est critique et nécessite une hospitalisation urgente en raison du risque de coma. Cette pathologie survient chez des patients atteints de diverses maladies et chez des personnes en parfaite santé. Causes de l'hypoglycémie, qui se développe après un repas:

  • Vidange rapide de l'estomac et des intestins après la chirurgie
  • La prise de galactose sur le fond de la galactosémie est un trouble métabolique dans lequel le galactose ne se transforme pas en glucose.
  • Longue réception du fructose
  • Excès de leucine sur fond de susceptibilité accrue à cet acide aminé
  • Stade initial du diabète

Pour les autres types d'hypoglycémie, caractérisée par le développement progressif de symptômes, ils ne dépendent pas de la prise de nourriture. La symptomatologie de cette pathologie commence à se faire sentir lorsque le taux de glucose ne diminue que de 0,33 mmol / l:

  1. Composant neurologique - peur, anxiété, tremblements, vertiges, coordination des mouvements, difficultés à se focaliser sur les yeux
  2. Faiblesse générale
  3. Sentiment de faim constant et agonisant
  4. Arythmies - tachycardie ou bradycardie
  5. La pression artérielle saute

Dans les cas graves, la somnolence, le coma se développe et les symptômes neurologiques augmentent. Des actions automatisées irresponsables apparaissent: déglutition, succion, grimace.

Une vidéo sur l'hypoglycémie, les symptômes et les méthodes de traitement racontera:

Hyperglycémie après avoir mangé. Symptomatologie

L'hyperglycémie peut être à l'origine d'un mauvais état après avoir mangé.

L'hyperglycémie est une affection caractérisée par une augmentation du contenu sanguin. Les médecins distinguent 2 types de cette pathologie:

  • Hyperglycémie à jeun - se développe 8 heures après le dernier repas
  • Hyperglycémie, se développant après avoir mangé. Indicateurs de glycémie dans cet état supérieur à 10 mmol / l

Symptômes de cette pathologie:

  1. Soif implacable
  2. Trouble de la défécation
  3. Le sucre est détecté dans l'urine.
  4. Réduction de poids
  5. Démangeaisons et brûlures de la peau
  6. Faiblesse
  7. Dans les cas graves - jusqu'au coma

C'est important! L'hyperglycémie n'est pas un signe obligatoire de diabète. Le plus souvent, il s'agit d'un trouble métabolique.

Syndrome de dumping. Symptomatologie

Les mauvaises conditions après avoir mangé peuvent être dues au dumping simdrom.

Cette pathologie se développe après des interventions chirurgicales sur les organes du tractus gastro-intestinal. Cela consiste en une évacuation inutilement rapide des aliments de l'estomac dans l'intestin. Développé dans 30% des cas, comme complication après résection. Les principaux symptômes du syndrome de dumping apparaissent soit immédiatement après un repas, soit pendant un repas:

  • Sensation de plénitude dans l'estomac
  • Faiblesse, vision réduite
  • Douleur, sensation de brûlure dans l'épigastrie
  • Nausée, vomissements
  • Maux de tête
  • Acouphènes, changements soudains de pression
  • Augmentation de la production de gaz
  • Dans les cas graves - jusqu'au développement du coma

La gravité dépend du facteur temps. Plus le temps a passé après l'intervention, moins les symptômes deviennent graves.

Pathologie de la glande thyroïde et du tractus gastro-intestinal

La pathologie de la glande thyroïde participe également au métabolisme.

La glande thyroïde n'a pas d'effet direct sur les processus d'assimilation et de digestion des aliments. Mais elle est impliquée dans le métabolisme. Donc, avec une fonction insuffisante de ce corps, une augmentation de poids corporel se produit sans changer le régime

Avec un excès d’hormones - au contraire, le poids diminue fortement avec une nutrition améliorée. Les deux conditions sont caractérisées par des problèmes avec le tube digestif, des nausées, des vomissements et des sensations désagréables après avoir mangé.

Les maladies du tube digestif - gastrite, érosion, entérite - peuvent également provoquer l'apparition de symptômes désagréables après avoir mangé. Cela est dû à une inflammation des muqueuses de ces organes.

Les raisons de se sentir malade après avoir mangé sont variées. Ne blâmez pas tout sur le stress ou les excès alimentaires. Derrière une somnolence banale ou des nausées peuvent se trouver des conditions dangereuses, pour lesquelles le soulagement devra subir un traitement à long terme. Consultez un médecin, examinez, trouvez la raison! Une nourriture savoureuse devrait apporter des émotions agréables, pas de douleur ni une détérioration de la santé!

Pourquoi la faiblesse survient-elle après avoir mangé?

Faiblesse après avoir mangé

Pendant le repas, notre corps reçoit des nutriments, des protéines, des lipides, des glucides, des vitamines et des minéraux essentiels. En théorie, après avoir mangé, nous devrions nous sentir éveillés, pleins de force et d’énergie. Alors pourquoi cette faiblesse après avoir mangé? Pourquoi nous sentons-nous somnolents et étourdis, et parfois même des accès de nausée?

Le problème du malaise après avoir mangé est un phénomène assez courant. Eh bien, essayons de déterminer ce qui pourrait causer cette maladie.

Que se passe-t-il dans le corps immédiatement après un repas?

La réception et le traitement des aliments constituent une tâche difficile pour le corps. En train de manger, le sang est fourni plus activement aux organes digestifs pour aider à faire face plus rapidement aux aliments ingérés. De plus, si la nourriture n’est pas assez digestible et forme une masse dure (chyme), une forte pression se crée dans l’intestin grêle après la prise de nourriture, ce qui active non seulement la libération de catécholamines dans le sang, mais provoque également d’autres symptômes désagréables (nausée, faiblesse, douleur). dans l'estomac).

Peut-être avez-vous également remarqué que, immédiatement après avoir mangé, vous avez une terrible somnolence? En effet, votre système digestif dépense beaucoup d’énergie pour la transformation des aliments. Vous vous sentez donc faible et fatigué immédiatement après la fin du processus de digestion.

Il y a une autre raison pour laquelle vous voulez dormir après un repas. Lorsque les nutriments sont absorbés dans les intestins, le taux de glucose augmente rapidement dans le sang. Les cellules cérébrales utilisent le sucre comme source d'énergie. Ainsi, si une personne a faim, le cerveau produit activement de l'orexine, une substance spéciale qui empêche une personne de s'endormir et lui ordonne de chercher de la nourriture. Lorsque la nourriture est entrée dans le corps, elle a été digérée et assimilée, le cerveau reçoit un signal à ce sujet et cesse immédiatement de produire de l'orexine, et nous commençons à nous endormir.

Quelle pourrait être la cause de la faiblesse après avoir mangé?

La faiblesse après avoir mangé est un état plutôt multifactoriel. Nous ne listerons que les pathologies et les conditions les plus probables dans lesquelles vous pourriez rencontrer une détérioration du bien-être après un repas.

L'hypoglycémie

Réduire la glycémie après les repas. Dans ce cas, le corps n'utilise pas de glucides pour reconstituer la glycémie et les envoie aux magasins de graisse.

L'hyperglycémie

Sucre élevé (glucose) dans le sérum. L'hyperglycémie apparaît principalement dans les cas de diabète sucré ou d'autres maladies du système endocrinien.

Syndrome de dumping

Complications causées par une chirurgie récente à l'estomac. Le syndrome de dumping se caractérise par une évacuation accélérée, le fait de «faire tomber» des aliments de l'estomac dans l'intestin, ce qui s'accompagne d'une violation du métabolisme des glucides et du fonctionnement du système digestif.

Perturbation endocrinienne

Les hormones thyroïdiennes sont responsables de la régulation des processus métaboliques, y compris de l'énergie. Quand il y a un déséquilibre dans la sécrétion d'hormones, l'énergie est dépensée de manière incorrecte et, en règle générale, il y a une sensation de fatigue après avoir mangé.

Il faut dire que la nausée et la faiblesse après avoir mangé peuvent aussi résulter d'une banale faim, lorsque vous mangez même après avoir l'estomac plein, ou lorsque vous mangez trop vite sans manger de nourriture. Dans ce cas, vous devriez changer l'approche de la prise de nourriture: revoir le programme d'alimentation et de nutrition, éventuellement appliquer un régime ou opter pour un régime fractionné.

Pourquoi il y a une faiblesse après avoir mangé et comment y faire face

Manger comme pour le processus de digestion lui-même ne consiste pas seulement à remplir le corps de substances nécessaires, parfois inutiles, mais aussi d'une certaine quantité d'énergie utilisée pour broyer et transformer les aliments qui vont dans l'estomac. Dans ce contexte, la faiblesse après avoir mangé semble être un état normal du corps, causé par le travail accru de nombreux organes et systèmes. D'un côté, c'est le cas, mais d'un autre côté, une telle condition peut être le symptôme d'une maladie en développement actif et nécessite donc une attention particulière.

Épidémiologie

Des études montrent que tout le monde souffrait d'une faiblesse telle que la faiblesse après avoir mangé, au moins une fois dans sa vie, ne serait-ce que parce que ce symptôme accompagne une pathologie aussi courante que le TRI. Il ne fait pas de distinction entre l'âge et le sexe, bien que ce soit toujours moins fréquent chez les enfants que chez les adultes.

L'apparition d'une faiblesse après avoir mangé contribue à la création d'un large assortiment d'aliments divers riches en glucides et en additifs alimentaires qui stimulent la faim ou la soif, ce qui entraîne une surconsommation de grignotines glucidiques et, par conséquent, des troubles digestifs. De l'achat de ces dangereux pour l'estomac et l'ensemble du système digestif de "traite" personne n'est à l'abri. La publicité omniprésente et les emballages colorés nous poussent, ainsi que nos enfants, à faire de tels achats téméraires.

Le risque de sensation de faiblesse après un repas est augmenté par les comorbidités, l'un des symptômes dont il est, en général.

Causes de faiblesse après avoir mangé

La faiblesse après avoir mangé peut être causée par la suralimentation banale ou l'absorption de grandes quantités d'aliments gras lourds. Il n'est pas nécessaire d'être un expert pour comprendre que cela ne se fera pas sans conséquences. Les coûts énergétiques élevés et la difficulté à digérer les aliments peuvent provoquer des vertiges et une faiblesse après avoir mangé, accompagnés d'une sensation de lourdeur dans l'estomac et d'une somnolence.

Des vertiges peuvent être causés par la consommation de grandes quantités d'aliments riches en substances du groupe des amines biogènes, la tyramine, qui provoque une vasoconstriction du cerveau. Parmi ces produits figurent les fromages, les agrumes, les conserves, les produits fermentés (kéfir, bière, kvas, etc.).

Si vous avez des symptômes tels que des nausées et une faiblesse après avoir mangé, vous devrez peut-être consulter un gastro-entérologue dès que possible. De tels symptômes peuvent indiquer le développement de diverses maladies gastro-intestinales, telles que la gastrite, la pancréatite, les ulcères gastriques et duodénaux, le syndrome de l'estomac paresseux, la cholécystite, etc.

Une attention particulière doit être portée à l'état du tractus gastro-intestinal, si les symptômes ci-dessus sont accompagnés de vomissements et de fièvre. Une telle réaction du corps peut être un indicateur de problèmes graves: aggravation des ulcères gastriques, appendicite, dyspepsie, péritonite débutante (inflammation du péritoine). Et ici déjà le retard de la mort est comme.

La faiblesse et la somnolence après avoir mangé peuvent être le résultat d'une consommation excessive d'aliments riches en glucides. Mais si ces symptômes deviennent réguliers, il y a une question sur un test de diabète. De tels symptômes peuvent être confirmés par un diagnostic désagréable: soif observée régulièrement, besoin fréquent d'uriner, cicatrisation lente des plaies et des égratignures, perte de poids soudaine.

Mais la bête n'est pas si terrible qu'elle est peinte. Vous pouvez vivre avec un tel diagnostic. La principale chose à temps est de reconnaître la maladie et de ne pas lui permettre de passer au stade où une alimentation constante en insuline est nécessaire. Le diabète sucré, cependant, comme la gastrite, la pancréatite et d’autres maladies graves, est avant tout un régime alimentaire, le rejet de nombreuses friandises et de certaines habitudes. Mais vous ne pouvez rien faire, vous voulez vous sentir en bonne santé et heureux - apprendre à aimer le bon aliment.

La faiblesse et les palpitations après avoir mangé sont le plus souvent les premiers signes d'une maladie cardiovasculaire. Le fait est que la tachycardie (accélération du rythme cardiaque) s'accompagne de symptômes tels que faiblesse, transpiration, essoufflement. Si une personne après avoir mangé une condition similaire se produit, cela indique déjà un écart par rapport à la norme.

De tels symptômes peuvent provoquer non seulement des maladies du cœur et des vaisseaux sanguins, mais aussi des troubles du tractus gastro-intestinal, l'obésité, des problèmes de thyroïde, le diabète et des troubles du système nerveux central.

Si vous transpirez et que vous ressentez une faiblesse apparente après avoir mangé, la raison en est peut-être une augmentation hormonale ordinaire. Les effets des hormones sont les plus sensibles chez les femmes, en particulier pendant la menstruation et la puberté.

C’est l’ajustement hormonal et l’abaissement de la pression artérielle qui accompagne le processus de digestion des aliments, principale cause de faiblesse après avoir mangé pendant la grossesse.

L'hyperhidrose, associée à une faiblesse après un repas, peut être décelée chez les personnes atteintes de troubles métaboliques, de dystonie vasculaire diagnostiquée (VVD), ainsi que chez les patients atteints du syndrome de Frey, qui sont mis à transpirer après avoir mangé des aliments chauds,.

L'essoufflement et la faiblesse après avoir mangé sont un symptôme alarmant, mais ils ne peuvent à eux seuls indiquer une maladie spécifique. Ils sont le signe de l'existence d'une sorte de déviation dans le travail des organes internes. Un diagnostic exact de la maladie, signalé par une faiblesse et un essoufflement, peut être déterminé par le médecin généraliste sur la base d'un examen complet ou partiel du corps.

Une cause fréquente de faiblesse après avoir mangé est le syndrome dit de dumping, dans lequel se produit une vidange gastrique anormalement rapide. Habituellement, son apparition est précédée d'une résection - une opération consistant à enlever une grande partie de l'estomac avec restauration ultérieure du tractus gastro-intestinal, mais ses manifestations sont parfois observées chez des personnes apparemment en bonne santé.

Presque tous les symptômes décrits ci-dessus sont caractéristiques du syndrome de dumping. La pathogenèse de cette maladie dépend des processus intervenant dans le corps au cours du traitement des aliments.

Il existe 2 types de syndrome de vidange gastrique accélérée:

  • Précoce (qui survient presque immédiatement après un repas, pas plus tard que 20 minutes après un repas), qui est provoquée par la formation d'une grosseur d'aliments et par une augmentation de la pression osmotique dans l'intestin.
  • En retard (se produit après un certain temps après un repas, le plus souvent en 2-3 heures).

Pour le syndrome de dumping précoce caractérisé par:

  • faiblesse notable
  • palpitations cardiaques
  • diminution de la pression artérielle et des vertiges associés,
  • pâleur de la peau et des taches sur elle.

Ainsi que l'apparition de sueurs froides, essoufflement, nausée, avec l'envie de vomir.

Dans le cas du syndrome de dumping tardif, les plaintes suivantes sont annexées:

  • faim sans cause
  • évanouissement
  • déficience visuelle sous forme d'éblouissement et de taches devant les yeux, incapacité de se concentrer sur un point, obscurité devant les yeux,
  • diminution de la glycémie,
  • grondant dans l'estomac
  • malaise général.

Dans ce cas, la peau devient rouge et la nausée et l'essoufflement régressent. Leur apparition au stade du syndrome de décharge tardive ne peut être provoquée que par une alimentation excessive.

La faiblesse après l’alimentation et les symptômes qui en résultent peuvent être dus à des régimes stricts, au jeûne et à des maladies qui se développent sur cette base: syndrome de l’estomac irritable (indigestion fonctionnelle), boulimie (prise de nourriture non contrôlée psychologiquement), anorexie.

De tels symptômes peuvent accompagner les allergies alimentaires. Si vous remarquez que la nausée et la faiblesse surviennent après avoir mangé, elles ne sont accompagnées que de maux de tête et de bourdonnements dans les oreilles. Il est urgent d'identifier l'allergène et de l'éliminer de l'alimentation.

Pathogenèse

Étant donné que la faiblesse après avoir mangé peut indiquer diverses affections et maladies, la pathogenèse de ce symptôme ne peut être envisagée que du point de vue des processus corporels qui accompagnent le processus de transformation des aliments. Le processus de traitement des aliments commence dans la cavité buccale. Le corps a besoin d'énergie supplémentaire non seulement pour broyer les produits, mais aussi pour les absorber.

En théorie, le processus de digestion commence par l'apparition de la faim. Le corps commence à se préparer à manger, le cerveau envoie un signal et le sang commence à couler vers les organes digestifs. Selon la loi de la conservation, dans un environnement fermé, si un excès se forme quelque part, cela signifie que nous observerons un déficit à un autre endroit. Le sang étant drainé du cerveau et des poumons, ils sont privés d'oxygène (après tout, l'oxygène est acheminé aux organes par le sang), d'où l'apparition de symptômes tels que vertiges et essoufflement (truffes) se manifestant sur le fond avec une faiblesse générale (d'autres organes étant également touchés).

L'ingestion d'aliments lourds, difficiles à digérer, dans le tube digestif se heurte à la formation de chyme. Une telle masse de nourriture dure, qui se forme dans l'estomac et est incapable d'y faire face, se déplace plus loin dans l'intestin grêle, où elle exerce une forte pression sur ses parois. Une telle "violence" provoque la libération de substances spéciales de catécholamines dans le sang des glandes surrénales. Des symptômes tels que la faiblesse après l’alimentation, les vertiges, la fatigue, la transpiration, l’essoufflement sont associés à son excès.

Nous allons plus loin. L'absorption dans l'intestin des nutriments contenus dans les aliments s'accompagne d'une augmentation de la glycémie qui nourrit le cerveau. Pour lui, cela sert de signal pour arrêter la production d'orexin. Cette substance nous pousse non seulement à chercher de la nourriture, mais donne également une charge de vivacité et d’activité. Il est clair qu'une diminution du niveau d'une substance donnée entraîne une diminution de la force, c'est-à-dire faiblesse et somnolence.

Comme vous pouvez le constater, l'activité des cellules Orexin réduit le sucre, ou glucose, ce qui explique la somnolence et la faiblesse les plus graves observées lors de la consommation d'aliments riches en glucides, en particulier de sucreries. En utilisant des biscuits, des bonbons et des boissons sucrées comme collation pendant la journée, nous provoquons en fait une inhibition de certains processus dans le corps. Si nous considérons notre corps comme une sorte de mécanisme de travail, orexin y jouera le rôle de pédale d’essence, et le sucre et les autres glucides agiront comme des freins.

C'est pourquoi, l'un des principes d'une bonne nutrition est la règle qui interdit de consommer des glucides le matin et l'après-midi, ou du moins de limiter leur quantité de manière significative. Mais les protéines de haute qualité constituent un antidote aux glucides, réduisant considérablement leur effet négatif sur le sommeil.

Diagnostic de la faiblesse après avoir mangé

Quelqu'un va-t-il contester l'affirmation selon laquelle il est souvent plus facile de prévenir que de guérir les maladies graves, et qu'un diagnostic opportun rend le traitement plus efficace? Pas étonnant que les sages aient dit que Dieu protège les êtres chéris. Donc, dans le cas de faiblesse après avoir mangé. Si vous rattrapez votre retard, vous pouvez empêcher le développement ou faciliter le traitement de nombreuses maladies, dont le compagnon est une faiblesse similaire. Ou du moins, développez un menu et un régime de jour optimaux, contribuant à la normalisation de l'état après un repas.

Ignorer ce symptôme peut avoir les conséquences les plus désagréables sous la forme de diabète sucré insulino-dépendant négligé, d'exacerbations de gastrite ou d'ulcères gastriques et duodénaux, du développement d'autres maladies, en particulier celles associées au tractus gastro-intestinal. Si vous réagissez rapidement à la situation, vous éviterez des complications dangereuses telles que la perforation de l'ulcère ou l'inflammation du péritoine.

Le diagnostic de faiblesse après avoir mangé ne se réduit pas au fait même de ce fait, mais à la recherche de la cause de ce symptôme et à l'identification de maladies connexes. Pour ce faire, le médecin clarifie, lors de la réception, toutes les circonstances qui ont précédé l'apparition de la faiblesse: quand sont-ils apparus, quels produits la personne a-t-elle utilisés et en quelle quantité, quels symptômes sont présents à côté de la faiblesse, à quelle fréquence se produisent des attaques de faiblesse après avoir mangé. En outre, la prédisposition héréditaire aux allergies alimentaires est exclue ou établie.

En plus d'interroger le patient, le médecin peut mesurer la température et la pression artérielle, ainsi que la palpation de la région épigastrique. Cette méthode d'enquête peut déjà fournir des informations sur la santé du tractus gastro-intestinal.

Des informations plus complètes sur un problème éventuel sont fournies par les diagnostics instrumentaux. La première étude est soumise au tractus gastro-intestinal. Un gastroentérologue s'occupe de l'identification des pathologies du tractus gastro-intestinal.

Les méthodes les plus populaires dans ce domaine de recherche sont l’échographie abdominale et la fibrogastroscopie, qui permettent de visualiser la pathologie de l’intérieur et de mesurer l’acidité du suc gastrique. À partir d'études instrumentales et d'anamnèse, le gastro-entérologue donne sa conclusion.

En cas de suspicion de syndrome de dumping aux fins du diagnostic, une radiographie de l'estomac peut être nécessaire en plus d'interroger le patient. Des tests de provocation peuvent être effectués pour confirmer la réponse au glucose. Réalisation d'études de laboratoire sur l'insuline et l'albumine.

En outre, le médecin peut vous prescrire des tests: un test sanguin général et avancé, des analyses d'urine et de fèces, ainsi qu'un test sanguin pour détecter la présence de sucre dans le diabète et d'autres maladies métaboliques. Ici, vous devrez peut-être consulter un endocrinologue spécialisé dans les pathologies du système endocrinien, responsable de la normalisation du métabolisme.

Une pancréatite est un problème diagnostique. En plus des ultrasons et des rayons X, des études spécifiques peuvent être prescrites: endoscopie, laparoscopie, ainsi qu'un double test sanguin et urinaire pour la présence d'enzymes.

En cas de dyspnée et de tachycardie, des méthodes d'examen supplémentaires peuvent être prescrites, telles qu'une radiographie pulmonaire, un électrocardiogramme, une IRM, etc.

Qu'est-ce que vous devez examiner?

Diagnostic différentiel

Si le diagnostic différentiel ne révèle aucune anomalie dans le corps, le médecin généraliste donnera au patient les instructions nécessaires à l’établissement du schéma posologique journalier et de l’alimentation, afin d’éviter une récurrence ultérieure du symptôme.

Qui contacter?

Traiter la faiblesse après avoir mangé

La faiblesse après avoir mangé n'est pas une maladie. Ceci n'est qu'un symptôme de certaines pathologies du corps. Il s'avère qu'il est possible de se débarrasser de ce symptôme inconfortable uniquement en prenant des mesures pour traiter la cause qui le provoque. Et puisqu'il existe un grand nombre de ces raisons, il est impossible de décrire en détail le traitement de toutes les maladies et conditions pathologiques dans un article.

Arrêtons-nous sur les médicaments qui peuvent soulager l’état du patient dans les maladies et affections les plus courantes associées à la suralimentation. Dans le traitement de diverses maladies du tractus gastro-intestinal, les préparations enzymatiques facilitant la digestion et l'assimilation des aliments dans le tractus gastro-intestinal sont largement utilisées. S'il existe des problèmes d'estomac et de pancréas, ces médicaments sont toujours prescrits dans le cadre d'une thérapie complexe des maladies.

A propos, ces mêmes médicaments peuvent être conseillés à ceux qui ne peuvent pas contrôler leur appétit, sont enclins à trop manger, ou tout simplement comme aide à la digestion pendant les repas avec une abondance de repas gras et nourrissants, accompagnés de nausées et de faiblesse après avoir mangé.

Les préparations enzymatiques les plus populaires et les plus recherchées sont Festal, Mezim, Créon, Pancréatine, Pancréazim, Existentiel, Semilaz.

Pancréatine - probablement le plus populaire en raison de son efficacité et de son faible coût, il facilite la digestion des aliments. Il semblerait qu'une préparation enzymatique portant un nom spécifique devrait également avoir des indications associées à une synthèse altérée des enzymes permettant la digestion dans le pancréas. C’est vrai, mais les problèmes de pancréas ne sont que l’une des indications pour prendre le médicament. En outre, les médecins conseillent de prendre "Pancréatine" pour les pathologies gastro-intestinales chroniques, les maladies du foie, après une intervention chirurgicale du pancréas, de l'estomac ou du duodénum, ​​après irradiation des organes gastro-intestinaux, avec une suralimentation unique ou constante. Il est également montré aux personnes dont le mode de vie ne prédispose pas au mouvement actif, ainsi qu'à celles qui ont des problèmes avec l'appareil de mastication, lors de la préparation aux rayons X ou aux ultrasons du tractus gastro-intestinal.

La "pancréatine" contient des enzymes (protéase, amylase et lipase), identiques à celles produites par le pancréas humain. Les bovins et les porcs sont à l'origine de ces enzymes. Pris par voie orale, la préparation enzymatique comble la carence en ces substances dans l'organisme et contribue à la dégradation rapide des protéines, de l'amidon et des graisses et à leur transformation en acides aminés, oligosaccharides et acides gras nécessaires à la vie humaine.

Dans les pharmacies, vous pouvez trouver le médicament de différents fabricants, produit sous la forme de comprimés de différentes doses de 10 à 60 pièces par boîte. Il existe 2 types de médicaments "Pancréatine" et "Pancréatine Forte".

Méthode d'application et dosage. Prenez le médicament devrait être avec de la nourriture ou immédiatement après le repas, en aucun cas, ne pas le fendre en morceaux. Le médicament doit être accompagné de l’utilisation de grandes quantités de liquide. Cela est nécessaire pour que les enzymes entrant dans la composition du médicament soient libérés et commencent à agir directement dans le duodénum, ​​et pas plus tard.

Cette méthode d'application vous permet d'obtenir l'effet maximal du médicament en 30 à 40 minutes. Le nombre de comprimés pris à la fois est généralement de 1 à 2 comprimés, mais selon les recommandations du médecin, la dose peut être augmentée en fonction du degré de développement du déficit enzymatique et de l'âge du patient.

Au cas où le pancréas ne serait pas en mesure de produire des enzymes en général, une dose maximale du médicament est prescrite: 5 comprimés de pancréatine 8 000, ce qui correspond aux besoins physiologiques du tractus gastro-intestinal en enzymes.

La pancréatine est capable de soulager avec succès les symptômes désagréables de la suralimentation, tels que la lourdeur de l'estomac, la somnolence, les nausées et la faiblesse après avoir mangé. Dans ce cas, 1 comprimé pris immédiatement après un repas suffit.

Le médicament a très peu de contre-indications. Comme d'habitude, il s'agit d'une sensibilité accrue aux substances entrant dans la composition du médicament, d'une forme aiguë de pancréatite, ainsi que d'une exacerbation de sa forme chronique. Le médicament est approuvé pour une utilisation dans l'enfance et pendant la grossesse / allaitement. Dans ce cas, un dosage individuel peut être défini.

Le médicament est rarement accompagné d'effets secondaires. Occasionnellement, il peut y avoir des selles anormales, des nausées, une gêne abdominale, de légers changements dans le test sanguin, une éruption cutanée allergique.

Précautions Il n'est pas souhaitable de prendre ce médicament en association avec des antiacides et des préparations à base de fer, ainsi qu'avec de l'alcool. Il est acceptable d’utiliser de la "pancréatine" à petites doses après les repas avec une petite quantité d’alcool consommé.

Dans l'enfance, la prise du médicament augmente les risques de constipation.

L'équivalent étranger de "pancréatine" est "Mezim". Les médicaments ne diffèrent que par le dosage fixe des enzymes individuelles chez ces derniers. "Pankreazim" est un analogue domestique de la préparation décrite ci-dessus.

CREON est également un analogue de la pancréatine, mais il est déjà produit sous forme de gélules. Selon les médecins, cette forme de libération est plus efficace dans ce cas. La posologie habituelle est: 1 capsule avant les repas.

Drogue "Festif", contrairement aux précédents, il est complété par des composants de la bile, renforçant l'action de la lipase et de l'hémicellulose, qui aident à décomposer les fibres. Il favorise une absorption plus efficace des vitamines et des graisses.

Dans ce cas, la diarrhée non infectieuse, les flatulences, le syndrome du côlon irritable peuvent être ajoutés aux indications habituelles des préparations enzymatiques.

En raison de la présence de bile et d'hémicellulose dans la préparation, il existe des contre-indications spécifiques. Ce sont des maladies du foie telles que la jaunisse, l'hépatite, l'insuffisance hépatique, la cholélithiase, l'accumulation de pus dans la vésicule biliaire (empyème) et l'obstruction intestinale.

Prenez le médicament habituellement à raison de un ou deux comprimés 3 fois par jour. La norme pour enfants est établie par un médecin.

Le médicament peut être accompagné d'effets indésirables identiques à ceux de la «pancréatine».

Précautions Le médicament se présente sous forme de comprimés et le contenu de l'enveloppe de glucose peut nuire à l'état de santé des patients diabétiques.

Avec soin, strictement selon le témoignage du médecin prendre "Festal" pendant la grossesse ou l'allaitement.

L'analogue de "Festal", situé dans la même catégorie de prix, est le médicament "Enzistal".

"Somilaz" - préparation multienzyme, dans laquelle on peut trouver des solutions liées à des enzymes pour la dégradation des graisses, et à l’a-amylase. Le principe du médicament est légèrement différent des précédents. Le manque d'enzymes est reconstitué par la décomposition des graisses.

Les indications pour l'utilisation du médicament en plus de l'insuffisance du tractus gastro-intestinal et du pancréas en raison de maladies, sont des modifications du système digestif liées à l'âge.

La méthode d'administration et le dosage du médicament sont les mêmes que dans Festal.

L'avantage du médicament "Somilaz" est l'absence presque complète de contre-indications à l'utilisation et aux effets secondaires. Cependant, le médicament ne doit être pris qu'après consultation d'un spécialiste.

En ce qui concerne le diabète, la conversation peut être longue et sans fondement, car la prescription de médicaments pour cette maladie nécessite la compétence d'un endocrinologue. Nous pouvons seulement dire que le traitement de ce trouble de santé semble être long et repose sur l'adhésion à un régime alimentaire spécial avec des sources limitées de glucose et de cholestérol.

On peut en dire autant des maladies cardiovasculaires traitées par un médecin spécialiste.

Mais en ce qui concerne le syndrome de dumping, vous pouvez donner quelques conseils pour améliorer l’état du patient et pour normaliser le processus de digestion, pour éliminer la possibilité de faiblesse après avoir mangé.

Comme dans le cas du diabète, et dans le cas de maladies du régime gastro-intestinal, le régime alimentaire devient une priorité. Pour chaque maladie a ses propres limites sur la qualité et le dosage de la nourriture. Le plus souvent, on a recours à la nutrition fractionnée, lorsque le nombre de repas par jour augmente et que les portions sont réduites en conséquence, de même que pour exclure du menu les aliments lourds qui provoquent la formation de grumeaux alimentaires.

Le régime pour le syndrome de dumping implique d'obtenir une nutrition fractionnée complète. Les aliments doivent être riches en calories et contenir toutes les vitamines nécessaires, mais la quantité de liquide et de glucides doit être limitée. Les aliments riches en fibres doivent être exclus du menu autant que possible.

En cas d'évolution légère du syndrome, il est souvent limité à une thérapie par le régime. Si, en plus des nausées et des faiblesses après l’alimentation, des vertiges sont également observés, Imodium, Motilium, Okreotid ainsi que des préparations enzymatiques peuvent être recommandés pour soulager ces syndromes.

Immodium réduit la fréquence des contractions des parois intestinales, grâce à laquelle son contenu se déplace plus lentement. Le médicament est indispensable dans le syndrome modéré avec les médicaments à base d'atropine qui réduisent la motilité gastro-intestinale. "Okréotid" réduit le risque de complications après des opérations sur l'estomac et d'autres organes du tractus gastro-intestinal. "Moillium" élimine directement les symptômes désagréables liés au syndrome de dumping.

En cas d'évolution grave du syndrome de dumping, avant un repas, l'administration d'un anesthésique Novocain est prescrite. De plus, après chaque repas, les médecins ne recommandent pas de bouger activement, mais plutôt de se reposer.

Si toutes les mesures prises ne donnent pas de résultats, une intervention chirurgicale peut être nécessaire. Elle consiste en une gastro-neuro-duodénoplastie reconstructive qui ralentit le mouvement des aliments dans l'intestin grêle.

La faiblesse après avoir mangé peut être causée par une violation de la digestibilité des aliments, et donc des vitamines dans leur composition. Par conséquent, le traitement de cette maladie comprend la prise de complexes de vitamines.

Un traitement de physiothérapie est prescrit pour les maladies qui provoquent un état de faiblesse après un repas. Cela peut être une thérapie de boue, un traitement aux eaux minérales, des exercices de physiothérapie, une climatothérapie.

Traitement populaire de la faiblesse après avoir mangé

Le traitement médical et le traitement populaire de la faiblesse après l’alimentation reposent sur l’élimination de la cause de son trouble, et ne doivent donc être effectués qu’à la suite d’un diagnostic médical. Une fois la maladie établie, il est logique de commencer son traitement, ce qui éliminera la faiblesse et d’autres symptômes.

Donc, avec la pancréatite et la gastrite, le jus de pomme de terre frais a un effet positif, que vous devez boire de 1,5 à 3 verres par jour.

Aide à de nombreuses maladies du tube digestif et de la propolis. Il est utilisé sous forme de teinture alcoolique, de solution aqueuse ou sous sa forme naturelle. La meilleure façon de le faire est de mâcher un morceau de propolis avec un peu plus d'un pois pendant un certain temps, avec les complications de la maladie et les symptômes de nausée et de faiblesse après avoir mangé.

L'huile d'argousier améliore également de manière significative l'état des patients souffrant de maladies à l'estomac, au duodénum et aux intestins. Prenez il est nécessaire pour 1 cuillère à café dans 25-30 minutes avant les repas.

Dans le cas du diabète, la médecine traditionnelle recommande d'utiliser des haricots légers à raison de 7 pièces le matin, imbibées de 100 g d'eau le soir. Les haricots doivent être consommés l'estomac vide, lavés avec la même eau, une heure avant les repas.

Aide à stabiliser le diabète et le raifort. Il est nécessaire de moudre et d'insister sur le lait dans un endroit froid pendant environ 7 à 8 heures (1 cuillère à soupe de raifort pour 1 cuillère à soupe. Lait acide). Prendre une demi-heure avant les repas à raison d'une cuillère.

Il existe de nombreuses recettes de ce type, mais la stabilisation du tractus gastro-intestinal et la prévention des faiblesses, des nausées et des vertiges après l’alimentation sont facilitées en mangeant des aliments et des herbes qui aident à améliorer la digestion. Les produits de cette action comprennent les fruits secs, les fruits et légumes frais, les graines de lin, les produits laitiers et le son.

Homéopathie

Le traitement à base de plantes de la faiblesse après avoir mangé est basé sur les propriétés de certaines herbes qui sont bonnes pour la digestion. Ces herbes comprennent pissenlit, aneth, menthe. Ainsi que la camomille, elecampane, plantain, millepertuis, romarin, racine de gingembre, chicorée et calamus, etc. Sur la base de ces herbes sont les frais médicaux. Certains d'entre eux peuvent être trouvés même dans la pharmacie, par exemple, les tisanes efficaces du Dr. Selezneva.

Parmi les autres remèdes homéopathiques contre la faiblesse après le repas, on distingue les médicaments suivants:

Anacardium-Homaccord utilisé pour traiter divers troubles du travail du tube digestif. Une des indications à utiliser est le syndrome de dumping malheureux.

Le médicament est disponible sous forme de gouttes. La posologie quotidienne chez l'adulte est de 30 gouttes, divisées également en 3 doses. La pépinière est définie par le médecin.

Contre-indications à l'utilisation de l'hypersensibilité aux composants. Les effets secondaires ne sont pas observés. Les patients présentant des pathologies de la glande thyroïde ne peuvent prendre le médicament qu’à la posologie déterminée par l’endocrinologue.

"Coenzyme compositum" ampoules homéopathiques utilisées en injection. Normaliser le métabolisme, activer les défenses de l'organisme pour combattre les pathologies du tractus gastro-intestinal et d'autres organes et systèmes, influer positivement sur la production d'enzymes.

Les injections sont effectuées de 1 à 3 fois par semaine, en utilisant diverses méthodes d'administration de médicaments. Adulte dose unique - 1 ampoule. Pour les enfants de moins de 6 ans, la posologie est de 1 ml, jusqu'à 1 an - 0,4 ml, jusqu'à 3 ans - 0,6 ml.

La solution peut être consommée et buccale (par la bouche), en diluant la dose prescrite dans de l’eau (5-10 ml). La durée du traitement peut aller de 2 à 5 semaines.

En plus de l'intolérance du médicament, il n'existe aucune autre contre-indication à ce remède contre la faiblesse après avoir mangé. Cependant, certains effets secondaires ont été observés: gonflement au site d'injection, démangeaisons et éruptions cutanées allergiques.

Il n'est pas recommandé de mélanger ce médicament avec d'autres médicaments dans la même seringue.

"Natrium phosphoricum" - un médicament pour le traitement du diabète et des conditions difficiles à digérer les aliments gras. Contient du lactose.

Le médicament est destiné au traitement des adultes et des enfants, y compris les nourrissons. Une dose unique pour tous les âges est de un à un comprimé. Mais la multiplicité d'application dépend à la fois de l'âge du patient et de l'évolution de la maladie. Dans des conditions chroniques, le médicament est pris 1 à 3 fois par jour, avec une dose aiguë - 1 à 6 fois.

Lors de la prise du médicament, des réactions d'hypersensibilité sont possibles. Pendant la grossesse, vous devrez peut-être consulter un professionnel de la santé au sujet de l'utilisation de ce médicament.

Gastronal - médicament homéopathique, qui a trouvé son utilisation dans la thérapie complexe des maladies gastro-intestinales, accompagné de nausées et de faiblesses après avoir mangé.

Le médicament est indiqué pour une utilisation chez les patients adultes de plus de 18 ans. Les contre-indications à l'utilisation, en plus des réactions d'hypersensibilité, sont la pénurie d'intolérance à la sucrase et au fructose, qui fait partie du médicament. Les effets secondaires se manifestent uniquement en ignorant les contre-indications.

Le médicament sous forme de granulés homéopathiques est utilisé dans le dosage simple habituel (8 pcs.) Et est maintenu dans la bouche jusqu'à dissolution maximale. Vous pouvez prendre des pilules avant (une demi-heure) ou après un repas (dans une heure). Il est recommandé d'utiliser le médicament trois fois par jour au cours du traitement de 1 mois.

L'outil n'est pas recommandé pour une utilisation pendant la grossesse et l'allaitement, ainsi qu'après l'expiration de la durée de conservation.

Prévention

La prévention de la faiblesse et des autres symptômes désagréables après l’alimentation commence par un examen du régime quotidien actuel et du menu habituel. Le petit-déjeuner, le déjeuner et le dîner doivent être servis à la même heure. Tout en mangeant, vous devez vous concentrer sur le processus de manger plutôt que de penser aux détails de la réunion à venir et de vous inquiéter des moments perdus. Vous ne devriez pas regarder des émissions de télévision tout en mangeant, apprendre des leçons, vous préparer à des examens, lire des fictions, laissez votre estomac seul avec de la nourriture insuffisamment mastiquée.

Révisez votre régime horaire. Le matin et l’après-midi, limitez la consommation d’aliments riches en glucides afin qu’ils ne provoquent pas de somnolence inopinée. Pour éviter les vertiges et la faiblesse après avoir mangé, limitez la quantité de café que vous buvez, en particulier le café avec sucre.

Augmenter la fréquence des repas et réduire le nombre de portions individuelles aidera le tube digestif à faire face plus facilement à son travail. Dans ce cas, il est nécessaire de manger lentement, de moudre soigneusement les aliments dans la bouche et de privilégier les aliments légers, les fruits et les légumes. Cela aidera à éviter la formation de grumeaux de nourriture.

S'il n'y a pas de contre-indications spécifiques, ajoutez des fibres à votre alimentation qui aideront activement le tube digestif lors de la transformation des aliments. Faites attention aux autres produits qui améliorent la digestion. Ils sont utiles à la fois pour le traitement et la prévention de la faiblesse après avoir mangé.

Prenez l'habitude pendant une demi-heure avant le premier repas de boire un verre d'eau propre. Cela permettra non seulement de libérer l'estomac et les intestins qui ne se sont pas encore réveillés, mais également de les débarrasser du mucus accumulé.

La suralimentation est le plus grand ennemi du tractus gastro-intestinal. Une alimentation excessive et son volume important sont une cause fréquente de développement de diverses pathologies du tractus gastro-intestinal. Dans ce cas, un verre d’eau aidera à réduire l’appétit aigu.

Si vous ne pouvez pas éviter de trop manger (cela se produit généralement lors de mariages, anniversaires et autres célébrations riches en alcool et en friandises), des préparations enzymatiques et le charbon actif habituel viendront à la rescousse, ce qui aidera à vous débarrasser rapidement et efficacement de problèmes tels que faiblesse après avoir mangé.

Prévisions

Parler du pronostic de faiblesse après avoir mangé comme un état désagréable parfois récurrent, puis suivre un régime et d’autres mesures préventives changera définitivement la situation pour le mieux. Si, toutefois, la faiblesse après avoir mangé est considérée comme le symptôme d’une maladie spécifique, un traitement grave et de longue durée peut être nécessaire pour un pronostic favorable, à condition que la pathologie soit détectée à temps. Ici, un régime est rarement contourné.

Éditeur expert médical

Portnov Alexey Alexandrovich

Éducation: Université de médecine nationale de Kiev. A.A. Bogomolets, spécialité - "Médecine"


Articles Connexes Hépatite