Symptômes de maladie du foie chez les enfants

Share Tweet Pin it

Selon les données statistiques, une pathologie hépatique est retrouvée chez l'un des 2500 nouveau-nés. Un point important de cette période est le diagnostic précoce, qui laisse le temps de détecter la maladie et de prévenir l’apparition de complications. Il est prouvé que le début tardif du traitement des maladies du tractus hépatobiliaire (foie, voies biliaires et vessie) chez le nourrisson aggrave considérablement le pronostic à vie. Si l’atrésie des conduits est diagnostiquée après l’âge de deux mois, l’efficacité de l’hépatoporto-entérostomie (restauration du drainage biliaire) diminue plusieurs fois.

La détection d'une maladie hépatique à un stade précoce permet de bloquer le processus pathologique, empêchant ainsi la survenue de conséquences graves. Compte tenu de la polyvalence et de l’importance du foie pour un enfant, on ne peut que deviner quelles complications peuvent apparaître sur le fond de son insuffisance.

Malheureusement, en pédiatrie, les cas sont souvent enregistrés lorsqu'une grave maladie du foie survient sous le masque de la jaunisse physiologique.

Caractéristiques de l'évolution de la maladie du foie chez les enfants

Les signes cliniques de maladie du foie chez les enfants plus âgés ne diffèrent pas beaucoup des symptômes chez les adultes. Quant aux nouveau-nés, les maladies héréditaires commencent à se manifester dès la première année de vie.

Au cours des deux premières semaines après la naissance, un signe de dysfonctionnement du tractus hépatobiliaire, tel qu'un jaunissement de la peau, apparaît. Elle survient à la suite d'un sous-développement des canaux intra-utérins (atrésie), lorsqu'il n'y a pas de perméabilité des voies biliaires ou dans le contexte de l'alimentation du bébé avec du lait en poudre.

La jaunisse peut également se développer en réponse à l'introduction d'aliments complémentaires et à des modifications du régime alimentaire de la mère dans le contexte d'une intolérance au fructose ou d'un déficit en lactase.

La cause du jaunissement peut être cachée dans une violation héréditaire du flux de bile dans la cholestase familiale, diagnostiquée au cours du premier mois de la vie. En plus de la toxicité (jaunissement) des muqueuses et de la peau, il existe une décoloration des masses fécales.

En outre, des lésions hépatiques chez le nourrisson sont observées si la femme enceinte a subi une maladie infectieuse aiguë, a abusé de l’alcool ou a pris des médicaments hépatotoxiques lorsqu’elle porte un fœtus.

Symptômes de maladie du foie chez les enfants

Les difficultés de diagnostic des maladies chez les enfants sont dues au nombre limité de méthodes d’examen autorisées, ainsi qu’à l’absence de contact verbal avec le patient dans les premières années de sa vie. Les signes de maladie hépatique chez l’enfant comprennent des manifestations non seulement de lésions du tractus hépatobiliaire, mais également de dysfonctionnement des systèmes digestif et nerveux.

Un syndrome précoce de la pathologie hépatique est le syndrome de la douleur, localisé dans la région de l'hypochondre droit. L'intensité de la douleur augmente les aliments gras et la course. Il peut s'agir de crampes, de coupures, d'éclatements ou de douleurs. Parfois, les accès de douleur durent jusqu’à un quart d’heure.

En outre, les maladies du foie chez les enfants se manifestent:

  • cracher après avoir mangé;
  • des nausées;
  • vomissements avec mélange de bile;
  • amertume dans la bouche;
  • assombrissement de l'urine;
  • la diarrhée;
  • malaise grave;
  • mal de tête;
  • manque d'appétit;
  • flatulences;
  • jaunissement des muqueuses et de la peau.

En outre, il y a un trouble du sommeil, à cause de ce que l'enfant devient morose, en pleurs et somnolent pendant la journée.

Causes de la douleur du foie

Les symptômes de la pathologie du système hépatobiliaire dépendent en grande partie de la cause de son apparition. Dans tous les cas, la douleur dans la région de l'hypochondre droit n'est pas la norme et nécessite un diagnostic attentif. Les enfants peuvent avoir des douleurs dans le foie en raison de:

  1. activité physique;
  2. abus d'aliments gras;
  3. étirement de la capsule du foie en raison d'une hépatomégalie (hypertrophie de la glande);
  4. troubles du drainage biliaire.

Exercice physique

Une douleur dans la région de l'hypochondre droit peut survenir après un effort physique intense. Beaucoup d'entre nous ont eu des coliques ou une lourdeur dans le foie après avoir couru ou fait des exercices sportifs.

Dans ce cas, le foie de l'enfant est douloureux à cause de son sang. Le fait est que lors de l'activité physique, il y a une redistribution du sang, à cause de laquelle le volume du corps augmente légèrement, tout en étirant la capsule. Gravité et douleur causées par l'irritation de ses récepteurs nerveux.

Pour éviter l'apparition de douleur, il est recommandé d'effectuer un échauffement avant de charger ou de courir. De plus, vous devez respecter l'intervalle de temps après un repas et avant les activités sportives. Pendant l'exercice, il est interdit de boire beaucoup de liquide, il faut bien respirer et faire des pauses entre les séries.

Malnutrition

Chacun de nous sait que le foie est activement impliqué dans la digestion. L'une de ses principales fonctions est de synthétiser la bile, qui s'accumule dans la vessie, où elle se débarrasse de l'excès d'eau et se concentre. Il est nécessaire pour:

  1. dédoublement de la graisse;
  2. stimulation de la motilité intestinale;
  3. neutraliser l'acidité des aliments qui proviennent de l'estomac, où ils ont été exposés à l'acide chlorhydrique et à la pepsine;
  4. maintenir la microflore des canaux, empêchant ainsi le développement d'une inflammation infectieuse;
  5. excrétion de cholestérol, de toxines et de bilirubine;
  6. stimulation de la synthèse d'hormones (sécrétine, cholécystokinine) activant les enzymes digestives.

Lorsque vous mangez des aliments gras, des épices chaudes, de grandes quantités de bonbons, des aliments frits ou de la viande fumée, la charge sur le foie augmente considérablement. En conséquence, son volume augmente légèrement, la capsule s’étire et la douleur apparaît dans la région de l’hypochondre droit.

Étirement de la capsule fibreuse

La douleur peut survenir en raison de l’étirement de la capsule fibreuse avec une augmentation du volume du tissu hépatique. Il est nécessaire de mettre en évidence de telles maladies du foie chez les enfants, qui sont accompagnés d'une hépatomégalie:

  1. maladies inflammatoires (hépatite virale, sepsis, infections congénitales, dommages aux médicaments toxiques, genèse parasitaire de la pathologie de l 'ecchicoccose, ainsi que des abcès bactériens);
  2. troubles métaboliques (amylose, porphyrie, mucopolysaccharidoses, glycogénoses, maladie de Wilson, métabolisme du cuivre);
  3. stase sanguine (thrombose veineuse, cirrhose, insuffisance cardiaque);
  4. processus infiltrants dans le foie (leucémie, maladie hémolytique du nourrisson, hémochromatose, hématopoïèse extramédullaire, lorsque la formation de cellules sanguines se produit dans des endroits "atypiques");
  5. néoplasmes supplémentaires (kystes, métastases et tumeurs primitives de l'hépatome).

Pathologie des voies biliaires et de la vessie

La liste des conditions pathologiques dans lesquelles la circulation de la bile est perturbée est présentée:

  • atrésie des voies biliaires, quand il n’ya pas de perméabilité canalaire, et que l’on observe une congestion. La seule aide pour l'enfant est la chirurgie. Elle consiste en la formation d'anastomoses entre les conduits et l'intestin pour rétablir le passage de la bile;
  • maladie de calculs biliaires (cholélithiase). Il se caractérise par la formation de calculs dans le système biliaire. La maladie est diagnostiquée extrêmement rarement dans l'enfance (1% parmi toutes les pathologies digestives). Le syndrome douloureux aigu survient lorsque la lumière canalaire est obstruée par une grosse pierre qui empêche l'écoulement de la bile;
  • dyskinésie des voies biliaires, qui est une violation de la contractilité de la vessie et des conduits, ce qui conduit à la cholestase. Parmi toutes les maladies de la voie biliaire, la dyskinésie occupe une place de choix;
  • cholécystite et cholangite, dont le développement repose sur un processus inflammatoire localisé dans la vessie et les conduits. En conséquence, le mouvement de la bile est perturbé et une lourdeur se forme dans la région de l'hypochondre droit;
  • développement anormal de la vessie. Ils peuvent se manifester par l’absence d’organe, sa taille inhabituelle, son emplacement atypique ou la présence de cloisons intravésicales;
  • lésion parasitaire des voies biliaires (giardiase, opisthorchiase, amibiase).

Diagnostics

Le processus de diagnostic commence par une enquête sur les plaintes des patients. L'enfant doit lui dire ce qui le dérange et lui montrer où est la douleur. Ensuite, le médecin procède à un examen physique, en se concentrant sur la couleur des muqueuses et de la peau, ainsi qu’en sondant la zone de l’hypochondre droit, où il peut détecter une hépatomégalie et une douleur à la palpation.

Après avoir interrogé les parents et analysé les données, le médecin détermine l’éventail des examens de diagnostic qui lui permettront de confirmer la maladie.

Méthodes instrumentales

Pour visualiser les organes internes, en particulier le système hépatobiliaire, le spécialiste prescrit une échographie. Il est considéré comme le plus sûr pour les enfants et peut être répété plusieurs fois. Au cours de l'enquête, les ombres d'intensité plus ou moins grande réfléchissent les ondes qui traversent des tissus de densités différentes. Ainsi, le médecin peut déterminer la taille, la structure du foie, visualiser des conduits, des calculs, des formations supplémentaires ou des anomalies du développement.

Pour évaluer la contractilité de la vessie et l'état du sphincter d'Oddi, les ultrasons sont répétés après le petit-déjeuner. Il devrait contenir des produits stimulant la circulation de la bile.

Selon les indications, il est possible d'effectuer un sondage duodénal, ce qui permet d'analyser les volumes de lots et la composition de la bile. Pour un examen plus détaillé, une cholécysto ou cholangiopancréatographie est utilisée.

Tests sanguins

Le diagnostic en laboratoire comprend:

  1. analyse clinique générale du sang, dans laquelle sont enregistrés un taux accru de leucocytes et une ESR accélérée, ce qui indique la présence d’un processus inflammatoire dans le corps. Si une augmentation du nombre d'éosinophiles est détectée, il est nécessaire de suspecter une maladie parasitaire;
  2. des tests immunologiques (RSK, RNGA) sont nécessaires pour détecter les parasites en détectant des protéines spécifiques;
  3. tests pour confirmer l'hépatite infectieuse (recherche d'anticorps anti-virus, d'antigènes, d'Ig spécifique, ainsi que de sections d'ARN ou d'ADN pathogènes);
  4. test de coagulation pour la coagulation du sang.

Séparément, il faut dire à propos de l'échantillon Katstsoni, nécessaire pour confirmer l'échinococcose. Le test est effectué comme suit. Le contenu d'un kyste parasite est appliqué à l'intérieur de l'avant-bras à l'aide d'un scarificateur. La réaction est considérée comme positive lors de l'apparition d'une hyperémie et d'un gonflement des tissus dans la zone à gratter.

Tests hépatiques

L'analyse biochimique du sang comprend de nombreux indicateurs, mais tous les médecins ne l'utilisent pas pour diagnostiquer une maladie du foie. Le décodage des résultats est effectué en tenant compte des normes d'âge. Le sang doit être pris à jeun. Si le matériau est pris chez le nourrisson, le spécialiste doit prendre en compte l'heure à laquelle le bébé a mangé la dernière fois.

L'analyse examine souvent les indicateurs suivants:

  1. l'alanine aminotransférase. L'enzyme se trouve dans de nombreuses cellules du corps, principalement dans le foie et les reins. Avec une augmentation des taux sanguins, on soupçonne une hépatite, une leucémie, des lésions métastatiques de la glande, une mononucléose infectieuse, des troubles métaboliques ou une hypoxie du foie;
  2. aspartate aminotransférase. L'enzyme se trouve dans le foie et le myocarde. Normalement, il est absent dans le sang; son apparence est donc un signe de lésion tissulaire dans les cas d'hépatite, de tumeurs, de mononucléose et de troubles métaboliques;
  3. gamma-glutamyl transférase. Son contenu maximum est noté dans le foie, les reins et le pancréas. Avec son augmentation devrait être exclue l'hépatite, l'intoxication, la stase biliaire intra et extrahépatique.

Lorsque la gamma-glutamyltransférase diminue, on soupçonne une hypothyroïdie, très dangereuse dans l’enfance et pouvant entraîner un retard mental et physique.

  1. phosphatase alcaline. La quantité maximale qu'il est dans le foie, et donc son augmentation est observée dans l'hépatite infectieuse, les tumeurs, la présence de calculs dans les canaux, les abcès de la glande ou la mononucléose. La phosphatase alcaline n'est pas toujours un indicateur fiable de la maladie du foie. Le fait est qu’il est également synthétisé dans le tissu osseux, ce qui permet d’observer son augmentation dans le contexte d’une augmentation rapide de la croissance de l’enfant;
  2. La bilirubine totale est un produit de la destruction des globules rouges qui pénètre dans le foie pour être éliminé du corps par la bile. Avec la cholestase, son niveau dans le sang augmente. Ceci est observé dans les cas d'ictère hémolytique, d'hépatite, de fibrose kystique, d'obstruction des voies biliaires due à l'obstruction de la lumière par une pierre ou au fond d'une atrésie du tractus excréteur.

Traitement

La tactique du médecin repose sur les résultats de diagnostics de laboratoire et instrumentaux. Plus tôt le traitement commence, moins les complications de la maladie seront graves. Un des points importants de la thérapie est le régime alimentaire.

Un numéro de table 5 est attribué à l'enfant, ce qui permet de réduire la charge sur le système hépatobiliaire et de normaliser le flux biliaire. Voici les principes de base de la nutrition:

  • boire beaucoup d'eau;
  • restriction des sucreries, de la pâtisserie fraîche, des fruits aigres et du sel;
  • l'exclusion des épices chaudes, des viandes fumées, du lait riche, des produits à base de viande et de poisson;
  • repas fractionnés (jusqu'à six fois par jour en petites portions);
  • enrichissement de la ration avec des céréales, du son, de l'huile végétale, des produits laitiers maigres, de la viande, des produits à base de poisson et des légumes.

Si le bébé est allaité, des restrictions alimentaires s’appliquent à la mère.

Assistance médicale

La tactique conservatrice du traitement implique l’usage de médicaments dont l’action vise à éliminer la cause de la pathologie et à soulager l’état d’un petit patient. Le médecin peut prescrire:

  1. médicaments anti-inflammatoires pour éliminer la douleur et réduire la gravité du processus inflammatoire;
  2. les antispasmodiques vous permettent d’élargir les voies biliaires et de normaliser le passage de la bile;
  3. les sédatifs;
  4. médicaments antibactériens, antiviraux ou antiparasitaires pour éliminer les agents pathogènes pathogènes;
  5. cholagogue signifie prévenir la stagnation.

Traitement chirurgical

Au stade avancé de la maladie des calculs biliaires, une ablation chirurgicale de la vessie peut être nécessaire, appelée cholécystectomie. L'intervention est réalisée à l'aide d'instruments laparoscopiques. À l'atrésie des voies biliaires, des anastomoses se forment pour rétablir le flux biliaire.

Dans les cas graves de dommages au foie, la question de la transplantation peut être envisagée.

La physiothérapie, la galvanisation, la psychothérapie et les procédures physiothérapeutiques, telles que les bains de paraffine, l’électrophorèse et les massages, ont fait leurs preuves. Ils sont utilisés en association avec des médicaments et dans la période postopératoire.

La prévention des maladies du foie passe par une nutrition adéquate, des activités sportives et des examens réguliers chez le pédiatre.

Maladies du foie chez les enfants

Les maladies chez les enfants associées à des anomalies du foie peuvent survenir pour diverses raisons. En tout état de cause, ils représentent une menace sérieuse pour la santé et le développement de l'enfant.

Le foie est l’un des principaux organes dont le travail affecte tous les autres. Il est responsable de la formation du sang, de la nutrition des tissus avec les substances nécessaires à la construction des cellules et à l'élimination des substances toxiques de l'organisme.

Causes de maladie du foie chez les enfants

Des écarts dans le travail de ce corps chez les enfants peuvent survenir pour les raisons suivantes:

  • Hypoplasie congénitale du foie ou des voies biliaires;
  • Maladies héréditaires;
  • Infections virales;
  • Intoxication médicamenteuse;
  • Intoxication alimentaire;
  • Inflammation intestinale chronique;
  • L'obésité;
  • Maladie cardiaque
  • Infection par des parasites.

Les principaux symptômes de la maladie

Le corps de l'enfant réagit rapidement à toute gêne. Un léger refroidissement excessif, une nourriture inhabituelle, le stress peuvent provoquer de la fièvre, une indigestion, des changements d'humeur et d'autres signes. De tels symptômes ne doivent pas être ignorés. Ils peuvent causer une maladie grave.

Les déviations suivantes devraient attirer l’attention des parents:

  • Jaunissement de la peau et du blanc des yeux;
  • Plaintes de douleur dans le côté droit;
  • Augmentation de la température;
  • Manque d'appétit;
  • Somnolence et diminution de l'activité;
  • Nausée, vomissements;
  • Troubles intestinaux;
  • La chaise est blanche;
  • Assombrissement de l'urine.

Les symptômes peuvent être atténués, surtout en présence de rhumes. Cela peut être trompeur, même pour le médecin. En règle générale, il prescrit la livraison de tests d'urine et de sang. La couleur de l'urine peut même suspecter visuellement un enfant présentant un trouble hépatique. La numération globulaire complète indiquera la teneur en colorant de la bilirubine produite par le foie. Le taux d'hémoglobine chez un enfant en bonne santé est normal ou légèrement sous-estimé. Avec l'hépatite, le contenu en hémoglobine est augmenté. La coagulation sanguine dépend également de l'état du foie. Une coagulation réduite peut être un signe de maladie. Le nombre d'érythrocytes et de plaquettes change également. Après avoir examiné les résultats du test, le médecin décide d'envoyer ou non l'enfant à un examen plus complexe. L'analyse d'urine montrera la concentration de bilirubine, la présence de composés toxiques, des niveaux élevés de globules blancs, indiquant un processus inflammatoire.

Maladies du foie, possibles chez les enfants

Des maladies du foie de gravité variable peuvent survenir chez les enfants de tout âge. Des formes de déviations telles que la jaunisse des nouveau-nés, l'hépatomégalie modérée peuvent avoir des causes physiologiques. Des blessures graves peuvent survenir dans les maladies suivantes:

  • Hépatite virale. Ils peuvent être transmis à l'enfant par une mère malade pendant l'accouchement. L'infection peut survenir à un âge plus avancé par le contact avec des personnes malades (hépatites A, B), lors de visites chez le dentiste ou à l'hôpital, lors d'opérations, d'injections intraveineuses (hépatite C);
  • Hépatite toxique (drogue, nourriture, produits chimiques ménagers);
  • Maladies infectieuses dues à une infection parasitaire;
  • L'hépatite auto-immune est une inflammation du tissu hépatique due à des anomalies immunitaires dans l'organisme.
  • Hépatite grasse (peut survenir chez un enfant souffrant d'obésité, de maladies du pancréas et d'autres organes). Lorsque cela se produit, le tissu hépatique renaît à cause de l'accumulation de graisse.
  • Obstruction de la voie biliaire;
  • Maladies tumorales (hémangiomes).

Maladie du foie chez les nouveau-nés et les nourrissons

En raison du sous-développement naturel des voies biliaires, ce qui est possible pendant la période prénatale, le foie des nouveau-nés peut ne pas s’adapter immédiatement à des conditions normales. Apparaît ce qu'on appelle l'ictère physiologique. L'allaitement peut être à l'origine du jaunissement du corps et des yeux chez le nouveau-né si la mère a du lait en poudre. Habituellement, jusqu'à deux semaines, cette jaunisse n'est pas dangereuse, elle se transmet d'elle-même. Si la jaunisse ne disparaît pas après 2 semaines, alors la maladie peut en être la cause. L'enfant doit être examiné et, lors de la confirmation de la maladie, traité, en prêtant attention au moindre changement d'état. La complication peut être très dangereuse, car elle survient généralement soudainement (on parle aussi de "jaunisse nucléaire"), entraînant la mort de l'enfant.

La jaunisse chez le nourrisson peut également survenir lorsque le régime d'une mère qui allaite change. Le corps peut réagir aux fruits, au lait. Cette condition survient lors d'une carence en lactose ou d'une intolérance au fructose. Afin d'éliminer l'anomalie chez le nourrisson, il suffit que la mère s'en tient au régime. Quel produit provoque une telle réaction du corps de l'enfant, invite les analyses.

Parfois, la jaunisse chez un enfant peut être une violation héréditaire de la circulation de la bile dans le corps (cholestase familiale). Le plus souvent, cette maladie survient à l'âge de 1 mois. Un signe de formation insuffisante de bile est un tabouret blanc de composition hétérogène avec des taches brunes.

Nos lecteurs recommandent

Notre lecteur régulier a recommandé une méthode efficace! Nouvelle découverte! Les scientifiques de Novosibirsk ont ​​identifié le meilleur moyen de nettoyer le foie. 5 ans de recherche. Auto-traitement à la maison! Après l'avoir lu attentivement, nous avons décidé de l'offrir à votre attention.

La cause commune de la jaunisse chez les enfants est la présence de maladies infectieuses chez la mère pendant la grossesse et l'accouchement. Il peut s'agir d'infections des organes urinaires, de maladies gynécologiques, d'herpès, de syphilis, de rubéole, de tuberculose et autres.

Les maladies graves chez les nourrissons comprennent l'atrésie des voies biliaires - obstruction des voies biliaires. Cette maladie n’est pratiquement pas traitée, une greffe du foie est nécessaire. Une intervention chirurgicale difficile peut entraîner des complications potentiellement mortelles (cirrhose et autres).

Des écarts peuvent également se produire si une femme prend des médicaments, de l'alcool ou fume pendant sa grossesse ou l'allaitement. Un enfant peut attraper une hépatite toxique.

Maladies chez les enfants plus âgés

À l'âge de 5 à 7 ans, les enfants peuvent présenter une hypertrophie du foie modérée (hépatomégalie), qui est le plus souvent causée par des raisons physiologiques, en raison du développement progressif du système biliaire dans le corps de l'enfant. Cela peut ne pas se manifester. Dans certains cas, il peut y avoir une jaunisse, une légère indisposition. Dans de tels cas, l’enfant n’a pas besoin de traitement, il a seulement besoin d’aliments diététiques - d’aliments non gras, non salés, d’une consommation modérée de sucreries. Dans le régime alimentaire devrait être des fruits, des légumes, du fromage cottage et des plats de produits laitiers. Cet aliment soutient le système immunitaire, favorise la réparation des tissus.

Une maladie courante chez les adolescents est la dégradation toxique du foie, due à la consommation d’alcool, à la toxicomanie et à d’autres mauvaises habitudes.

L'infection par l'hépatite virale A ou B peut se produire par le biais commun avec un parent malade de la vaisselle ou des articles d'hygiène. L’infection par l’hépatite virale C peut être le résultat du flux sanguin accidentel des porteurs du virus jusqu’aux instruments médicaux dans le cabinet du dentiste, et peut également survenir lors d’opérations chirurgicales, médicaments par voie intraveineuse. Les manifestations de l'hépatite aiguë chez les enfants sont la jaunisse, les démangeaisons cutanées, l'hépatomégalie, la fatigue, les troubles nerveux, la perte de conscience et le coma. Si un enfant maigrit rapidement, qu’il a mal au ventre, qu’il a des nausées et des vomissements, il doit être montré au médecin le plus tôt possible.

Diagnostic et traitement des maladies du foie chez les enfants

Si vous soupçonnez une maladie, un examen urgent par des méthodes de laboratoire est nécessaire. Ceci est réalisé: analyse générale et biochimique du sang, analyses immunologiques, qui permettent de détecter des anticorps contre les virus. Avec leur aide, il est possible de déterminer l’atteinte du tissu hépatique et de prédire l’évolution de la maladie. Les ultrasons, les rayons X et d'autres méthodes sont utilisés pour confirmer la maladie. Après l'examen, le médecin connaît exactement la nature de la maladie, son stade de développement, ses complications possibles. Les formes graves de lésions du tissu hépatique sont la cirrhose et le cancer. La cause de telles affections peut être une complication de l'hépatite virale chronique.

Il existe les méthodes suivantes de traitement de la maladie du foie chez les enfants:

  1. Conservateur - avec l'aide de médicaments et de régime alimentaire;
  2. Opérations chirurgicales sans hémorragie du tissu hépatique et des voies biliaires (laparoscopie), ainsi que dans les cas les plus graves d’opérations avec une ouverture abdominale (par exemple, une greffe du foie).

Toutes les opérations chez les enfants sont réalisées sous anesthésie complète.

Avec un traitement conservateur prescrit un régime strict, une exemption de l'activité physique, des activités sportives. Des médicaments sont prescrits en fonction de la nature de la maladie: antibiotiques (pour les processus infectieux et inflammatoires), hépatoprotecteurs (pour l'hépatite, la cirrhose et d'autres maladies graves), médicaments cholérétiques, vitamines.

Le diagnostic et le traitement opportuns, même dans les cas graves, peuvent rétablir la santé d’un enfant et parfois sauver des vies.

Qui a dit qu'il est impossible de guérir une maladie grave du foie?

  • De nombreuses manières ont essayé, mais rien n'y fait.
  • Et maintenant, vous êtes prêt à profiter de toute occasion qui vous procurera un sentiment de bien-être tant attendu!

Un remède efficace pour le traitement du foie existe. Suivez le lien et découvrez ce que les médecins recommandent!

Signes de maladie du foie chez les enfants et les adultes

Le foie est l’un des organes humains les plus importants, un filtre dans lequel différentes substances sont neutralisées, parfois très toxiques pour le corps. Par conséquent, au moindre signe de violation de son travail, il est nécessaire de consulter un médecin de toute urgence.

D'une part, il existe de nombreux signes de maladie du foie. Par exemple, une personne peut ressentir de la fatigue, des nausées, des vomissements et des maux de tête. Mais ces mêmes symptômes sont caractéristiques d'autres maladies. Par conséquent, on demande souvent lequel des nombreux signes de maladie du foie est le plus caractéristique. Laissez-nous répondre brièvement à cette question.

  1. Si la fonction hépatique est altérée, des substances nocives - des toxines - s'accumulent dans le corps. De ce fait, une faiblesse générale se manifeste, une personne ressent de la fatigue au moindre effort, son appétit diminue, ce sont les premiers signes d'une maladie du foie.
  2. D'autres apparaissent progressivement, y compris des lésions externes: le jaunissement des muqueuses (ce sont tout d'abord les sclérotiques des yeux) et la peau en raison d'un écoulement biliaire réduit. La peau des paumes et des pieds devient rouge, des démangeaisons et des démangeaisons, avec éventuellement des démangeaisons pouvant s'étendre, des irritations de la peau apparaissent. Dans le haut du torse sur la peau, il est facile de voir des "étoiles" vasculaires. Parfois, il y a des taches de vieillesse.
  3. Dans l'hypochondre droit, je ressentais une douleur sourde et sourde. Le foie est agrandi.

La perte de cheveux, la peau sèche, la pâleur sont également des signes de maladie du foie. S'ils sont reconnus à temps, il y a parfois assez de diète et d'abandon des mauvaises habitudes pour que le foie puisse à nouveau fonctionner normalement. Mais il est impératif de passer les tests et de consulter votre médecin, car c’est le seul moyen de déterminer la cause de la maladie.

Signes spécifiques de maladie chez les hommes et les femmes

Les médecins identifient les signes de maladie du foie chez les femmes et les hommes. Dans le cas d'un tableau général similaire, des symptômes spécifiques apparaissent en raison de la perturbation de la production et du traitement des hormones sexuelles.

Les signes de maladie du foie chez les hommes apparaissent en raison d'un excès d'androgènes dans le corps. Les testicules s'atrophient progressivement, une gynécomastie se développe et une seule des glandes peut être agrandie, elle devient douloureuse, la peau du mamelon est pigmentée. Les signes externes de maladie hépatique chez l'homme sont souvent accompagnés d'impuissance et d'infertilité. Avec le développement de la cirrhose du foie chez les hommes, les cheveux tombent dans la région abdominale - l'estomac «chauve».

Chez les femmes, en raison d’un excès d’œstrogènes, d’une atrophie de l’utérus et des glandes mammaires, le cycle menstruel est perturbé.

Signes de maladie du foie chez les enfants

Les signes de maladie du foie chez les enfants sont généralement les mêmes que chez les adultes. Ainsi, un symptôme lumineux chez les nouveau-nés est le jaunissement de la peau. Malheureusement, les maladies du foie chez les bébés sont souvent confondues avec la jaunisse physiologique, sans faire de tests spéciaux ni manquer de temps pour commencer le traitement. Chez les bébés, une augmentation du foie est clairement visible, cela peut être noueux, le ventre devient asymétrique.

Chez les enfants plus âgés, les symptômes de la maladie semblent identiques à ceux des adultes. Lorsque les premiers signes de problèmes de foie apparaissent, le plus important est de consulter immédiatement un médecin.

Maladies du foie chez les enfants. Causes de la maladie, symptômes, diagnostic et traitement.

Maladies du foie chez les enfants. Causes de la maladie, symptômes, diagnostic et traitement.

Actuellement, selon les statistiques, dans notre pays, les cas de maladie du foie chez les nouveau-nés sont de 1 sur 2500.

Le diagnostic précoce de la maladie du foie chez les nouveau-nés et les nourrissons est extrêmement important, car avec son aide, il est possible de prévenir l'évolution défavorable de la maladie et ses conséquences négatives. Cela est également important car divers troubles du fonctionnement du foie et les troubles généraux associés dans le corps de l'enfant augmentent avec l'âge. Par exemple, la détection de l'atrésie biliaire chez un enfant âgé de 2 mois et plus réduit considérablement l'efficacité et le succès d'un traitement chirurgical ou d'une correction chirurgicale. La détection précoce de la dysfonction hépatique permet aux parents et aux médecins de corriger le régime journalier de l'enfant, son système d'alimentation et son soutien nutritionnel, ainsi que d'autres mesures non médicamenteuses et non chirurgicales pouvant ralentir l'évolution de la maladie. Le résultat peut être une réduction du nombre d'effets secondaires et une amélioration de la croissance de l'enfant.

Le diagnostic précoce des maladies du foie est également très important du fait que, si nécessaire, la transplantation orthotopique au cours d'une intervention chirurgicale a généralement plus de succès chez les enfants pesant plus de dix kilogrammes.

Malheureusement, à l'heure actuelle, le diagnostic précoce des lésions hépatiques, y compris sévères, est un problème grave, compliqué par des manifestations initiales identiques. Parmi les patients nouveau-nés, la maladie du foie ne présente pas de symptômes prononcés ni de signes cliniques non spécifiques. Ainsi, par exemple, si le tissu hépatique chez le nouveau-né est touché, la couleur de la jaunisse de la peau se forme en premier lieu, elle est souvent ignorée par les pédiatres et est attribuée à la jaunisse physiologique du nouveau-né. À cet égard, les pédiatres et les parents devraient être plus attentifs à la condition du nouveau-né et tenter d'identifier les éventuels signes indiquant une atteinte hépatique dans le temps.

Les causes les plus courantes de maladie du foie chez les enfants de la première année de vie:

  • troubles cholestatiques: atrésie biliaire, cholélithiase, insuffisance des voies biliaires, kyste du cholédoque, maladie hémolytique - épaississement de la bile, syndromes évolutifs de cholestase familiale, cholestase récurrente bénigne, etc.
  • hépatite virale et autres maladies infectieuses du nouveau-né: virus de l'herpès, cytomégalovirus, toxoplasmose, virus d'Epstein-Barr, rubéole, syphilis, entérovirus, adénovirus et autres;
  • maladies métaboliques héréditaires: diabète sucré, troubles métaboliques des acides biliaires, troubles métaboliques des glucides, des protéines et des lipides, troubles du cycle de l'urée et autres fermentopathies;
  • effets toxiques (pharmacologiques) sur le corps: hypervitaminose A, certains types de médicaments, nutrition parentérale générale.
  • Ainsi, les causes des maladies du foie sont extrêmement diverses chez les enfants, mais 95% d’entre elles sont dues à la stagnation de la bile dans la vésicule biliaire (cholestase), qui résulte d’une obstruction des voies biliaires congénitales (atrésie biliaire) et d’une hépatite néonatale (hépatite néonatale).

Signes de maladie du foie

Les principaux signes de dysfonctionnement hépatique chez le nouveau-né se manifestent par une jaunisse persistante non physiologique, même 14 jours après la naissance. Si un enfant de plus de 2 semaines présente des signes de jaunisse, un examen approfondi du foie doit être effectué. Chez les enfants en bonne santé, la bilirubine, présente dans la bile, pénètre dans l'intestin par la vésicule biliaire et, après une série de modifications, passe dans le pigment stercobilin, qui confère au fauteuil du nouveau-né une couleur brune caractéristique. Si l’apparition précoce de la jaunisse est accompagnée de l’apparition d’un tabouret acholique (incolore), cela peut indiquer une cholestase, dans laquelle la bile stagne dans la vésicule biliaire et ne pénètre pas dans l’intestin. Par conséquent, les excréments de l’enfant n’ont pas de couleur. En outre, un trouble de la coagulation identifié dans l'analyse peut indiquer un dysfonctionnement du foie.

Un autre signe d'atteinte hépatique est une augmentation de sa taille, parfois visible à l'œil nu. Chez un enfant malade, le foie se gonfle dans l'hypochondre droit (chez un enfant en bonne santé, il ne dépasse que légèrement de 1 à 2 centimètres sous l'arcade costale droite), sa limite inférieure peut tomber jusqu'au milieu de l'abdomen et même parfois s'abaisser. L'abdomen devient nettement asymétrique et la surface du foie peut être grumeleuse. Avec la progression de la maladie peut être une augmentation de la rate.

Le développement de l'insuffisance hépatique - l'ascite, qui entraîne une augmentation de la taille de l'abdomen en raison de l'accumulation de liquide en excès dans la cavité abdominale, est un autre signe d'une complication grave de la maladie du foie. Chez un enfant souffrant d'insuffisance hépatique, en raison d'une diminution de la concentration de protéines plasmatiques, une violation de la coagulation du sang se produit et, en conséquence, des œdèmes se développent et le corps devient intoxiqué. Parfois, l’ascite est congénitale et indique généralement une insuffisance hépatique congénitale, une cirrhose du foie ou une maladie d’accumulation. Les enfants atteints de maladies du foie aussi graves meurent au cours de leur deuxième ou troisième année de vie d'une insuffisance hépatique.

Le traitement de la maladie du foie chez les nouveau-nés et les jeunes enfants n’est prescrit qu’après un examen approfondi de l’enfant et un diagnostic précis. Dans chaque cas, différentes méthodes de traitement sont nécessaires: une intervention chirurgicale, par exemple en cas d'atrésie des voies biliaires, ou uniquement une diététique et un traitement médicamenteux. En aucun cas, vous ne pouvez avoir recours à l'auto-traitement de l'enfant avec des médicaments homéopathiques ou des compléments alimentaires sans consulter un médecin. L’absence de diagnostic précoce, l’inattention des parents et des médecins ainsi que l’absence de traitement adéquat peuvent nuire considérablement à la qualité de la vie future de l’enfant et en raccourcir la durée. Cela doit toujours être rappelé!

Comment reconnaître un enfant atteint d'une maladie du foie?

Cette maison se trouve sur la rive droite et abrite la plus grande glande digestive, le foie.
Il fonctionne au quotidien: il accumule des nutriments et des vitamines, produit une bile qui favorise la dégradation et l'absorption des graisses, participe au processus de métabolisme, à la synthèse des réservoirs de sang, régule les facteurs de coagulation du sang. Vie, année après année, vieillissant, pesant davantage. Le foie est très domestique: il aime les aliments cuits de haute qualité et n'accepte ni drogues ni alcool, mais n'aime pas les agents chimiques. Quand le foie est en colère et malade, alors toute la maison, tous ses habitants sont malades.

  1. L'enfant a un léger jaunissement de la peau et, lors de la palpation, les marges du foie sont légèrement augmentées, il y a une légère douleur du côté droit. Vous êtes également contrarié et ne souhaitez même pas penser que les symptômes marqués parlent de maladie, bien que, hélas, cela ne soit pas exclu. Les maladies du foie occupent l'une des premières places parmi les maladies du tractus gastro-intestinal chez les enfants de 3 à 7 ans. Les principales raisons sont une nutrition irrégulière, des modifications de la qualité des aliments, l'apparition d'allergènes dans les aliments et l'eau, une surmenage psycho-émotionnelle.
  2. Vous rentriez du travail et, dans le mouvement de convolutions et de casseroles dans le réfrigérateur, vous vous êtes rendu compte que la soupe n'était pas chauffée et que vous aviez mangé du lait concentré bouilli et un morceau de saucisson. Votre enfant étudie en troisième année - cela signifie que pour la troisième année, un écolier mange des rations sèches. Vous avez souvent remarqué ses fréquentes éructations. C'est un signe que le foie est en panne. De toute évidence, vous devez faire un journal du rapport sur la consommation de nourriture ou prévoir des mesures de contrôle forcées.
  3. Maman a averti que le bébé de 3 ans ne dormait que sur le côté gauche ou sur le dos. Maman se souvint que même plus tôt, la fille pleurait souvent quand elle était couchée sur le flanc droit. Dans un établissement médical, des modifications hépatiques fonctionnelles ont été diagnostiquées. La raison en était le transfert précoce de la fille à une alimentation artificielle et mixte.
  4. De retour de la maternelle, le fils mangea joyeusement des chebureks (du kiosque). Il s'est avéré qu'à la maternelle, le garçon ne mangeait jamais rien. Pourquoi Parce qu'il n'est pas habitué à manger de la bouillie, de la purée de pommes de terre, de la soupe, des pâtes. À la maison, la façon de manger «sur la route» a prévalu: ce qui devait être mangé était immédiatement acheté. En fait, tous les parents peuvent être avisés: bien que l'enfant soit petit, il doit au moins cuisiner correctement (entrée, fruits, salades). Commencez un journal alimentaire, découvrez ce que l'enfant a mangé aujourd'hui à la maternelle, à l'école et à la maison.
  5. Gardez une trace de l'endroit où vous notez des petites choses et des nuances importantes. Par exemple: à partir de quelle date la quarantaine sur l'hépatite virale a commencé à la maternelle; Quelles tâches supplémentaires ont chargé l'enfant après la maternelle, l'école? comment il a répondu à la remarque s'il a une maladie saisonnière; comment fonctionnent les intestins. Tout cela est très important pour la reconnaissance rapide des maladies du foie. L'enfant peut se plaindre de nausée, d'éructations, de sécheresse et d'amertume dans la bouche. En même temps, pendant la douleur dans l'hypochondre droit, la chaise est jaune, la tête est douloureuse, l'humeur est déprimée et la fatigue survient rapidement. Ce sont tous des signes de maladie du foie.

PYREY - MAUVAISE HERBE OU MEDICAMENT?

Il guérit et renforce le foie, il est donc peu commode de l’appeler en quelque sorte une mauvaise herbe. 1 cuillère à café d'herbe de blé, d'églantine et d'ortie est versée avec un verre d'eau, bouillie, refroidie, filtrée et prise dans un demi-verre pendant une demi-heure avant les repas et le soir. Le bouillon est utile et petit, et l'adulte, non seulement médical, mais aussi prophylactique. Si votre enfant a (ou a eu dans le passé) des violations du foie et de la vésicule biliaire, utilisez cette recette sans faute.

Boire sans limites

Il est utile pour réguler l’activité du foie et d’autres infusions: versez 300 g d’herbe et 50 g de fleurs d’immortelle avec deux tasses d’eau bouillante et laissez infuser pendant la nuit. Le matin filtrer et donner à boire au lieu de l'eau, sans restrictions.

Mais la collection, longtemps considérée comme enfantine dans la médecine traditionnelle: 200 g d’herbes de millepertuis, de renoncule, de fleurs de calendula, 15 g d’écorce de nerprun et 5 g de camomille de pharmacie. Ne soyez pas dérouté par les «grammes», car la proportion d’herbes consommées pour la perfusion est importante. Cette collection prend 2 cuillères à soupe, versez 0,5 litre d'eau froide et mettez pendant la nuit. Dans la matinée, bouillir pendant 5 à 7 minutes, insister dans un endroit chaud pendant une demi-heure, puis filtrer. La perfusion résultante doit être bue dans plusieurs réceptions.

Les symptômes de la maladie du foie sont similaires aux signes de maladies gastro-intestinales aiguës, ainsi qu’à une crise d’appendicite. Ici, ces décoctions ne vont pas aider - des soins médicaux urgents sont nécessaires. Par conséquent, il vaut mieux refuser l'autodiagnostic et le traitement.

Peur agriculteurs gras

Aux premiers symptômes de la maladie (douleur sourde au côté droit, brûlures d’estomac, manque d’appétit), il peut être utile de chauffer un appareil chauffant sur le côté droit pendant 1,5 à 2 heures avant de dormir pendant trois jours, ainsi qu’un massage ponctuel de la verticalement du mamelon droit). De plus, des lavements de nettoyage la nuit 2-3 fois par semaine. Il est souhaitable que l’enfant soit assis tranquillement deux ou trois fois par jour, en étirant la jambe droite sous lui. Cette position contribue à l'écoulement de la bile.

HIT AVEC DEUX FRONTS

Et si l'infection est à blâmer et que la jaunisse se retrouve chez l'enfant? Ensuite, en plus du traitement prescrit par le médecin, la médecine traditionnelle peut également offrir ses moyens efficaces:

  • 60 g d'écorce de saule séchée bouillir pendant 10 minutes. dans 1 litre d'eau. Injecter pendant un jour, filtrer; 3 fois par jour avant les repas pour donner aux enfants une boisson médicinale (d'un an à trois ans: un quart de verre, de 3 à 8 ans - un tiers de verre, de 8 à 14 ans - un demi-verre).
  • En tant que thé infusé, utilisez Immortelle et buvez sans restrictions pendant 2 à 3 semaines consécutives.

    Symptômes de maladie du foie et traitement chez les enfants

    Actuellement, la cholélithiase (cholélithiase) chez les enfants n'est plus rare. Cette pathologie est considérée comme une maladie récurrente chronique du système hépatobiliaire, qui repose sur une violation du métabolisme du cholestérol, de la bilirubine et des acides biliaires avec formation de calculs biliaires dans la vésicule biliaire ou dans les voies biliaires.

    Causes de maladie du foie chez les enfants

    Chez un enfant, la cause de la maladie de calculs biliaires peut être:

    • maladies survenant avec une hémolyse accrue;
    • hypercholestérolémie familiale;
    • hépatite et lésions inflammatoires du système biliaire;
    • facteurs conduisant au développement de la cholestase (par exemple, la fibrose kystique);
    • diabète sucré.

    La stagnation de la bile, le dyscholium et l’inflammation sont d’une importance capitale pour l’apparition d’un enfant atteint de cette maladie du foie. La cholélithiase chez les enfants a un cours latent.

    Symptômes de maladie du foie chez les enfants

    La cholélithiase (cholélithiase) se manifeste par des symptômes de cholécystite ou des symptômes d'obstruction des voies biliaires - coliques biliaires.

    Diagnostic de maladie du foie chez les enfants

    L'échographie, la cholécystographie à rayons X et la tomodensitométrie jouent un rôle de premier plan dans le diagnostic d'un enfant atteint de la maladie des calculs biliaires.

    Traitement de la maladie du foie chez les enfants

    Le traitement du complexe de cholélithiase prévoit l’élimination des facteurs provoquants, 4 à 5 repas par jour, à l’exception des aliments gras et frits, et l’enrichissement du régime en fibres et en huile végétale.

    Lors d'une crise de colique biliaire, il est important d'éliminer le syndrome douloureux le plus rapidement possible. À cette fin, vous pouvez attribuer une solution d’atropine à 0,1% (à la réception de 1/2 goutte par année de vie) ou d’extrait de belladone (1 mg par année de vie à la réception), "Papaverine", "No-shpa", "Spasmolitin". "Théophylline." L'efficacité du traitement étant insuffisante, on administre une injection intramusculaire de «Baralgin», «Platyphylline», du sulfate d'atropine et de «Papaverine».

    En cas de maladie des calculs biliaires, des agents litholytiques sont également utilisés pour le traitement (principalement pour les calculs biliaires du cholestérol) - «Ursofalk» (10 mg / kg), «Litofalk» (7 mg / kg) tous les 6 à 24 mois. Avec inefficacité - cholécystectomie.

    L'observation clinique est réalisée pendant 1 an.

    Au cours de la période de traitement de cette maladie du foie, il est nécessaire d’observer un régime alimentaire épargnant, en limitant l’effort physique, une thérapie par l’exercice. Le traitement est indiqué dans les sanatoriums locaux et après 3 mois - dans les stations balnéaires aux eaux minérales (Truskavets, Morshin).

    Hépatite chronique - maladie du foie chez les enfants

    L'hépatite chronique est une maladie hépatique inflammatoire chronique caractérisée par une évolution progressive, la survenue d'une fibrose pouvant conduire à la formation d'une cirrhose.

    Causes de maladie du foie chez les enfants

    Selon l’OMS, plus de 2 milliards de personnes sont infectées par le virus de l’hépatite B dans le monde, dont plus de 400 millions sont des porteurs chroniques du virus de l’hépatite B. Dans 10 à 25% des cas, l’état de porteur chronique de cette hépatite se transforme en une grave maladie du foie. Dans les cas d'hépatite B congénitale, une maladie chronique survient dans 90% des cas.

    La prévalence de la maladie du foie chez les enfants

    Environ 500 millions de personnes dans le monde sont porteuses du virus de l'hépatite C. 65 à 75% d'entre elles sont atteintes d'hépatite chronique, 10 à 20% des enfants malades souffrent de cirrhose du foie et 15% d'hépatomes. L'hépatite chronique est causée par des virus qui sont principalement transmis par voie parentérale:

    • Le virus de l'hépatite C chez les enfants atteints d'hépatite chronique est détecté dans 30 à 50% des cas;
    • virus de l'hépatite B - dans 15 à 20% des cas, en général, simultanément avec le virus delta;
    • virus de l'hépatite E - moins de 1% des cas;
    • virus cytomégalie, herpès, rubéole, entérovirus - très rarement, principalement chez les jeunes enfants.

    L'hépatite chronique peut être une conséquence de dommages toxiques au foie causés par des substances chimiques (dérivés du benzène, composés organochlorés, sels de métaux lourds); médicaments (isoniazide, sulfonamides, carbamazépine, nitrofurane, cytostatiques). La survenue de symptômes de cette maladie du foie est possible dans le contexte de maladies bactériennes et parasitaires (endocardite septique, brucellose, tuberculose, amibiase, opisthorchiase, mononucléose infectieuse).

    Symptômes de l'hépatite virale chronique

    L'hépatite virale chronique avec un degré d'activité modéré est la forme la plus courante d'hépatite chronique.

    Le développement des symptômes de la maladie chez les enfants et les adultes est en grande partie similaire. Préoccupé par la douleur sourde dans l'hypochondre droit, l'élargissement modéré du foie. La sclérotique sous-cutanée, les muqueuses et la peau ne surviennent que pendant la période d'exacerbation. Syndrome hémorragique exprimé. Au cours de la période d'exacerbation, on observe une augmentation modérée de l'activité des enzymes cytolytiques, gamma globulines, échantillons sédimentaires.

    L’hépatosplénomégalie se développe progressivement, des manifestations hémorragiques sont possibles. La plupart des patients ont des varicosités, "langue du foie et paumes". Les phénomènes de sous-traitance, d’asthénie végétale et dyspeptique persistent même sans aggravation. Souvent, la maladie évolue progressivement avec la transition vers la cirrhose du foie.

    Cholécystite chronique - maladie du foie chez les enfants

    La cholécystite chronique est une maladie inflammatoire récurrente de la vésicule biliaire.

    Causes de maladie du foie chez les enfants

    Souvent, les symptômes de la cholécystite chronique se forment après une hépatite, accompagnent souvent la cholélithiase et le reflux duodénobiliaire. Les facteurs prédisposant au développement de la cholécystite sont des anomalies des voies biliaires, du dyscholium et des bactérioses. Chez les enfants c'est rare.

    Symptômes de cette maladie du foie chez les enfants

    Contrairement à la dyskinésie, les manifestations cliniques de la cholécystite sont caractérisées par un stéréotype, la présence de périodes d'exacerbations avec une intoxication grave, une possible fièvre de faible intensité.

    Pour la cholécystite chronique chez les enfants, les symptômes suivants sont caractéristiques: syndrome de la douleur du côté droit; Intoxication spontanée, intoxication inflammatoire, syndromes cholestatiques, hypovégétatifs. Parmi les symptômes objectifs de la cholécystite chronique chez les enfants, on trouve le plus souvent: résistance musculaire dans l'hypochondre droit, symptôme d'Ortner, symptôme de Murphy, symptôme de Mendel, sensibilité à la palpation dans le triangle de Shoffard.

    Diagnostic de maladie du foie chez les enfants

    Dans les études de laboratoire sur la cholécystite chronique, les indicateurs d'activité du processus inflammatoire (hypergammaglobulinémie, augmentation de la RSE, leucocytopénie) peuvent être augmentés.

    En échographie, l’argument en faveur de cette maladie du foie chez l’enfant est la détection d’une paroi épaissie (plus de 1,5 mm), en couches, hyperéchogène de la vésicule biliaire.

    L'imagerie thermique révèle une hyperthermie dans la zone de projection de la vésicule biliaire.

    La valeur diagnostique a un changement dans la composition de la bile.

    Traitement de la cholécystite chronique chez les enfants

    Dans la cholécystite aiguë, un traitement conservateur est généralement suffisant: repos au lit, faim, forte consommation d'alcool, antibiotiques, antispasmodiques et analgésiques, traitement par perfusion, médicaments anti-enzymatiques.

    Dans la cholécystite chronique, accompagnée d'un régime (dans la période aiguë d'épargne mécanique, avec peu de sel, de matières grasses et de protéines) et d'un traitement symptomatique, au cours de l'exacerbation, prescrire "Nikodin" ou oxafénamide, "Tsikvalon", "Furazolidone".

    Au cours de la période de traitement, la thérapie de vitamine est obligatoire (dans la période aiguë, les vitamines A, C, B1, Dans2, PP, à l'avenir - cours de vitamines B12, Dans15, Dans5, E).

    Votre enfant a-t-il une maladie du foie? Partagez le!

    Selon les statistiques, les maladies du foie en Russie se situent à la troisième place après les pathologies neurologiques et cardiovasculaires. Le foie est la plus grande glande du corps humain et remplit les fonctions vitales les plus importantes. Cet organe fonctionne comme un puissant laboratoire biochimique qui produit la bile (nécessaire à la digestion normale et à la décomposition des graisses), dépose les réserves de glycogène, neutralise les poisons et les toxines contenus dans les aliments. Le foie participe à tous les processus métaboliques, au métabolisme des vitamines, des hormones et au renforcement des fonctions du système immunitaire. Par conséquent, il est si important de maintenir la santé de cet organe, de connaître les principaux signes des maladies du foie et leurs causes.

    Les tissus hépatiques présentent une résistance élevée aux influences externes néfastes et un potentiel de régénération élevé. C’est le seul organe humain capable de récupérer par lui-même. Il existe des cas où une personne a survécu et a continué à mener une vie normale avec une perte de 70% du foie. Cependant, sous l’influence de facteurs néfastes, le potentiel du foie est réduit, ce qui conduit à l’apparition de diverses pathologies. Nous énumérons les principales causes qui déclenchent le mécanisme de la maladie:

    1. Intoxication du corps. L'ingestion systémique de toxines et de substances toxiques provoque des lésions du foie. Cela contribue au travail à long terme dans les industries dangereuses associées aux sels de métaux lourds, plomb, mercure, acides et autres composés chimiques. Parfois, pour violation des fonctions du foie, il suffit d’une exposition unique à des substances nocives en concentrations élevées. Avec des effets toxiques, les signes de dommages se développent progressivement, mais la maladie évolue dans le temps et se termine par une nécrose cellulaire, ce qui entraîne l'apparition d'une insuffisance rénale.
    2. Réception des médicaments. Les médicaments longs et aléatoires épuisent les cellules du foie, qui sont obligés de neutraliser les substances toxiques contenues dans les préparations. Les antibiotiques, les médicaments antifongiques, les hormones et les médicaments utilisés en chimiothérapie présentent le degré d'hépatotoxicité le plus élevé.
    3. Infections virales. L'infection par des virus de l'hépatite de différents types (A, C, B) provoque des processus inflammatoires aigus ou chroniques dans les tissus du foie et détruit progressivement l'organe, provoquant une cirrhose. L'hépatite de type B est considérée comme la plus dangereuse, elle se manifeste rarement par des symptômes graves et devient rapidement chronique. Les médecins n'ont aucune raison de l'appeler "un tueur doux". Le pronostic le plus favorable accompagne l'hépatite A (communément appelée «jaunisse»), qui ne présente pas de stade chronique et ne provoque pas de lésions hépatiques graves.
    4. Maladies infectieuses et parasitaires. Lorsqu'il est infecté par des parasites (ascaris, échinocoques, Giardia), le foie souffre de toxines libérées par ces derniers au cours de l'activité de la vie. En l'absence de traitement, les symptômes de la lésion augmentent et développent une maladie chronique du foie. Des processus infectieux entraînent des abcès du foie, des formations kystiques, une insuffisance hépatique et d’autres pathologies.
    1. L'abus d'alcool. L’usage systématique et excessif d’alcool entraîne la destruction du tissu hépatique et la cirrhose alcoolique, qui est fatale.
    2. Erreurs de nutrition. Passion pour les plats gras, frits, épicés et épicés, les épices, les viandes fumées et autres produits nocifs provoque une violation de la sortie de la bile. En conséquence, la stagnation favorise la formation de calculs dans les conduits du foie.
    3. Pauvre hérédité, les malformations sous-tendent les pathologies des conduits et des vaisseaux hépatiques. Des anomalies dans la structure du corps provoquent une hypoplasie hépatique, une fermentopathie et d'autres anomalies.
    4. Blessures à l'abdomen et aux organes internes. Dans de telles situations, des problèmes de foie peuvent survenir non seulement dans les premiers jours suivant le facteur traumatique. Même après quelques années, les effets d'un traumatisme peuvent vous rappeler la formation de kystes ou un gonflement du parenchyme hépatique.
    5. L'impact d'un rayonnement ou d'un rayonnement ionisant. Une telle exposition peut provoquer un cancer des cellules du foie.
    6. Les facteurs qui affectent l'état du foie sont nombreux, mais la plupart d'entre eux sont liés au mode de vie d'une personne. Et cela signifie qu'en éliminant l'influence néfaste, une personne peut se protéger de nombreuses maladies graves.

    Les maladies les plus courantes

    L'état des canaux biliaires et de la vésicule biliaire, avec lesquels cet organe interagit, se reflète nécessairement dans le travail du foie. Par conséquent, en médecine, il est habituel de subdiviser les pathologies du foie en pathologies primaires et secondaires.

    Les lésions primaires du foie comprennent les maladies aiguës survenant dans les tissus, les vaisseaux du foie et des voies biliaires:

    • hépatite (virale, bactérienne, toxique, ischémique);
    • attaque du foie;
    • thrombose veineuse hépatique;
    • cirrhose du foie;
    • pyléphlébite;
    • la pilétrombose;
    • maladies du foie et de la vésicule biliaire (cholangite, cholangiohépatite).

    Les affections suivantes concernent les maladies du foie secondaires:

    • processus tumoraux (bénins et malins);
    • maladies concomitantes des systèmes endocrinien, nerveux ou vasculaire qui provoquent des modifications du foie;
    • hépatite graisseuse, glycogénose, hémochromatose;
    • pathologies associées de la vésicule biliaire et des voies biliaires (dyskinésie, cholécystite, cholélithiase);
    • infections parasitaires (ascaridiose, échinococcose, giardiase, trichinose, opisthorchiase).

    Cette classification des maladies du foie n'est pas définitive. En science, il existe d'autres opinions dans l'approche de cette question. De plus, la classification des maladies avec le développement des possibilités de la médecine est en constante évolution et en révision.

    Symptômes de maladie du foie

    Les maladies du foie peuvent échouer pendant longtemps, car il s’agit de l’un des organes les plus «silencieux», dans lequel il n’existe aucune terminaison nerveuse responsable de l’apparition de la douleur. Les douleurs sévères apparaissent généralement déjà dans les lésions hépatiques graves, quand elles grossissent et commencent à exercer une pression sur la membrane fibreuse (capsule de glisson), dans laquelle se concentrent les points douloureux. Les symptômes caractéristiques de la maladie du foie sont les suivants:

    • malaise général, faiblesse;
    • sensation de lourdeur dans l'hypochondre droit;
    • peau jaune et sclérotique;
    • décoloration de l'urine;
    • troubles des selles, changement de consistance et couleur des matières fécales;
    • les poches;
    • transpiration excessive;
    • fragilité des vaisseaux sanguins, apparition d'hématomes;
    • tendance saignante;
    • goût amer dans la bouche le matin, mauvaise haleine, plaque sur la langue;
    • une augmentation du volume de l'abdomen, l'apparition d'un motif veineux sur celui-ci;
    • éruptions cutanées, démangeaisons, sensation de brûlure;
    • perte de poids spectaculaire;
    • maux de tête, problèmes de mémoire, déficience mentale;
    • troubles du système nerveux et hormonal;
    • une augmentation de la taille du foie.

    La plupart des symptômes ci-dessus se manifestent déjà aux derniers stades de la maladie, lorsque la maladie devient chronique. Un signe caractéristique indiquant une atteinte hépatique peut être un engourdissement des muscles, une sensation de froid au niveau des doigts et des orteils, un changement de la forme des ongles et l'apparition de taches rouges symétriques sur les paumes. La jaunisse se développe le plus souvent sur le fond d'une hépatite virale ou toxique aiguë. Avec la cirrhose, la couleur ictérique caractéristique de la peau, de la sclérotique et des muqueuses apparaît déjà dans les derniers stades.

    En cas d'atteinte hépatique, les patients se plaignent souvent d'une sensation de brûlure, de démangeaisons cutanées ou de bouffées de chaleur accompagnées d'une transpiration abondante. De telles sensations se produisent généralement la nuit et ne permettent pas au patient de s'endormir. Une douleur intense dans l'hypochondre droit survient généralement lors de lésions concomitantes de la vésicule biliaire et des voies biliaires ou à un stade avancé de l'hépatite et de la cirrhose.

    L'évolution de l'hépatite ou de la cirrhose peut être accompagnée d'une légère augmentation de la température corporelle. Si elle augmente de manière significative (plus de 39 ° C), cela peut indiquer le développement d'un processus purulent dans les voies biliaires et la vésicule biliaire.

    Du côté du système nerveux central, des troubles tels que la fatigue, la somnolence, la faiblesse, l'apathie, la perte de mémoire et de concentration, et les troubles du sommeil. Le fait est que les cellules nerveuses sont très sensibles à une diminution de la fonction neutralisante du foie. Les toxines et les produits métaboliques ne sont pas complètement éliminés et affectent négativement l’état du système nerveux, provoquant des symptômes de neurasthénie, de léthargie ou d’irritabilité et de sensibilité. Les patients se plaignent de maux de tête, de vertiges, d'insomnie, de troubles de la sphère sexuelle.

    Peau atteinte de maladie du foie

    Avec les dommages au foie, des changements caractéristiques se produisent sur la peau. Il perd son élasticité, devient pâle, sec et squameux. Il y a un gonflement prononcé du visage et des extrémités, une tendance aux manifestations allergiques (dermatite, eczéma). Il existe différents types d'éruptions cutanées sur la peau sous forme d'éléments pustuleux, d'éruptions allergiques ou hémorragiques (purpura hépatique).

    Les maladies du foie chez les femmes s'accompagnent de l'apparition de varicosités caractéristiques sur la peau et de vergetures (vergetures sous forme de fines rayures bleuâtres dans l'abdomen). Même avec peu d'effet sur la peau, des hématomes (ecchymoses) peuvent apparaître et ne pas disparaître pendant longtemps. La raison de ces changements est le déséquilibre hormonal dans le corps de la femme, dans lequel le foie malade ne peut pas neutraliser complètement les hormones stéroïdes.

    Le jaune de la peau, des muqueuses et de la sclérotique des yeux est un autre trait caractéristique. En outre, vous devez faire attention aux taches caractéristiques des maladies du foie:

    • l'apparition de taches brunâtres et de rides profondes sur le front entre les sourcils;
    • assombrissement de la peau dans la région des aisselles;
    • cernes et gonflement sous les yeux;
    • taches brunes sur la peau de l'épaule droite et de l'omoplate;
    • l'apparition d'une éruption cutanée avec des têtes noires sur les avant-bras et le dos de la main;
    • taches symétriques rouges vives des paumes (paumes du foie).

    Ces signes indiquent une évolution chronique de la maladie du foie. En outre, les femmes peuvent connaître une diminution de la croissance des poils sous les bras et dans la zone pubienne ou, au contraire, une croissance excessive des cheveux, une atrophie des glandes mammaires et des troubles menstruels. Et pour les hommes - amincissement du cuir chevelu sur la tête, jusqu’à la calvitie complète, trouble de la libido.

    Le prurit dans les maladies du foie est un symptôme caractéristique. La cause de cette affection devient une violation de la fonction de détoxification du foie. En conséquence, les substances nocives s'accumulent dans le corps, les toxines pénètrent dans le sang et pénètrent dans la peau, provoquant une irritation des terminaisons nerveuses et des démangeaisons douloureuses.

    Diagnostics

    S'il y a des problèmes de foie, il est nécessaire de subir un examen complet afin de clarifier le diagnostic et de commencer le traitement. Pour ce faire, consultez un thérapeute, un hépatologue ou un gastro-entérologue. Les tests de diagnostic des maladies du foie reposent sur des méthodes de laboratoire, invasives et non invasives.

    En laboratoire, ils effectueront des analyses de sang et d'urine (générales et biochimiques), mèneront des recherches pour identifier les cellules de l'hépatite ou du cancer et, si nécessaire, effectueront des tests génétiques et immunologiques.

    L'utilisation de la technologie informatique est une méthode de recherche moderne et non indolore (non invasive). Le patient sera dirigé vers une échographie des organes abdominaux. Dans les cas douteux, il sera réalisé par IRM (imagerie par résonance magnétique) ou par scanner (tomodensitométrie), qui fournira des informations complètes sur l’état, la taille de l’organe, la structure de ses tissus et l’étendue des dommages.

    Dans les cas difficiles, des méthodes invasives sont utilisées - biopsie, laparoscopie ou ponction percutanée, qui aident à poser un diagnostic précis.

    Méthodes de traitement

    Le complexe de mesures thérapeutiques pour les maladies du foie est l'utilisation de médicaments, les régimes amaigrissants, l'adaptation au mode de vie. La pharmacothérapie est basée sur l’utilisation de drogues dans les groupes suivants:

    1. Préparations à base de plantes. Pour restaurer la fonction du foie, on utilise couramment des médicaments à base de chardon-Marie. Des médicaments tels que Gepabene, Karsil, Silymarin, Silymar contiennent des extraits de cette plante et sont utilisés dans le traitement de l'hépatite, de la cirrhose, de la cholécystite ou des lésions toxiques du foie. Le même groupe comprend les médicaments LIV-52 (à base de achillée et de chicorée), le Hofitol (à base d'artichaut). Parmi les compléments alimentaires, le médicament Ovesol est très populaire.
    2. Phospholipides essentiels. Les représentants de ce groupe (Essentiale, Essentiale Forte, Essliver, Phosphogliv) aident à normaliser les processus métaboliques dans les cellules du foie et à accélérer sa régénération et son rétablissement.
    3. Médicaments d'origine animale. Les représentants de ce groupe sont fabriqués à base d'hydrolysats de foie de bovin, ont des propriétés protectrices et procurent une détoxification et un nettoyage du foie. Les médicaments populaires sont l'hépatosan et le syrepar.
    4. Médicaments avec des acides aminés. Ce sont des médicaments tels que Heptral et Heptor. Ils présentent un puissant effet antioxydant et anti-toxique, protègent le foie et accélèrent sa récupération.

    Outre la thérapie conservatrice, la gymnastique thérapeutique consiste en une série d'exercices spécialement conçus. Dans les pathologies hépatiques, ils ont un effet bénéfique sur les processus métaboliques, éliminent les spasmes des voies biliaires, renforcent les muscles abdominaux et améliorent le fonctionnement des systèmes nerveux, digestif et cardiovasculaire. Effectuez de tels exercices mieux sous la direction d'un instructeur expérimenté.

    Bon effet donne l'utilisation de méthodes de médecine traditionnelle, basées sur la réception de décoctions et de teintures d'herbes médicinales. Mais avant de commencer le traitement, consultez votre médecin, cela vous évitera des complications indésirables. Pour le traitement du foie, on utilise de la farine de chardon, des décoctions de racines de pissenlit et des artichauts, des plantes aux propriétés cholérétiques et diurétiques (rose sauvage, feuilles de fraise, millepertuis, soie de maïs, etc.). Leviron Duo, médicament naturel parfaitement prouvé.

    Toutefois, le régime alimentaire revêt une importance particulière dans le traitement des pathologies du foie. Quelle devrait être la nutrition pour les maladies du foie, qu'est-ce qui est possible et qu'est-ce qui ne devrait pas être inclus dans le menu du jour? Des recommandations sur ce sujet peuvent être obtenues auprès de votre médecin et nutritionniste.

    Régime alimentaire pour les maladies du foie

    Avec des dommages au foie, le régime alimentaire est vital. Un régime bien choisi aidera à normaliser les processus de sécrétion de bile et de digestion, à réduire la charge qui pèse sur l’organe malade et à restaurer ses fonctions. Les protéines, les glucides, les vitamines et les oligo-éléments doivent constituer le fondement d'un régime thérapeutique. La consommation de matières grasses doit être réduite au minimum. Les produits suivants sont autorisés pour les maladies du foie:

    • soupes de céréales laitières, de légumes et de mucus;
    • produits laitiers fermentés (sans graisse);
    • viande maigre (volaille, lapin, veau);
    • fruits de mer et poisson (variétés faibles en gras);
    • pâtes alimentaires, céréales (sarrasin, orge, flocons d'avoine);
    • omelettes protéinées à la vapeur;
    • salades de légumes frais à l'huile végétale;
    • les verts, les fruits frais, les légumes.

    Il n'est pas souhaitable d'utiliser du pain frais, il est préférable de le sécher, de faire des craquelins et de ne pas manger plus de 2 à 3 tranches par jour avec le premier plat. Une autre exigence importante concerne le mode de cuisson. Les aliments frits doivent être complètement exclus du régime alimentaire, il est recommandé de cuire les aliments à la vapeur, de les cuire ou de les cuire au four. En outre, vous devez surveiller le respect du régime en eau et boire au moins 1,5 litre de liquide par jour. Thés verts et tisanes utiles, compotes, boissons aux fruits, eau minérale (recommandés par le médecin).

    Qu'est-ce qui est interdit?

    Pour les maladies du foie, l'interdiction s'applique aux produits suivants:

    • pâtisseries, muffins, pâtisseries, pain blanc frais;
    • bouillons riches, viande grasse et poisson;
    • bonbons, bonbons, chocolat;
    • produits semi-finis, aliments en conserve;
    • viande fumée, saucisses;
    • l'alcool;
    • soda sucré;
    • café noir fort et thé;
    • sauces grasses; graisses animales;
    • épices et assaisonnements;
    • les légumineuses;
    • la farine d'avoine à partir de gruau d'orge, de maïs, d'orge et de mil;
    • radis, radis, ail, navet, chou blanc, oseille, oignons, épinards;
    • raisin, tomate, jus d'orange.

    Dans le menu, vous devez exclure les légumes à fibres grossières, certains fruits et baies (agrumes, groseilles, canneberges, framboises, raisins) et abandonner complètement les boissons, même les plus faibles en alcool. Un tel régime devrait devenir un mode de vie, il devrait être maintenu constamment, puis, en combinaison avec un traitement médicamenteux, il aidera à restaurer les fonctions du foie.

    Prévention des maladies du foie

    Prévenir les maladies du foie aidera à prendre des mesures telles qu'une nutrition adéquate et adéquate, le rejet des mauvaises habitudes, le respect du travail et du repos, l'augmentation de l'activité physique et du sport. Essayez de n'utiliser que des produits frais et sains, éliminez complètement l'alcool de votre vie, abandonnez l'utilisation incontrôlée des médicaments.

    Pour prévenir l’infection par le virus de l’hépatite, éliminez les relations sexuelles non protégées et n’avez qu’un seul partenaire fiable et en bonne santé. Lorsque vous travaillez dans des industries dangereuses, il est impératif de respecter les consignes de sécurité lorsque vous travaillez avec des substances toxiques et utilisez un équipement de protection individuelle.

    Rappelez-vous que les maladies du foie constituent une menace grave pour la santé. Par conséquent, vous devriez consulter un médecin en temps opportun, dès l'apparition des premiers signes avant-coureurs indiquant une violation des fonctions du foie.

    Laisser des commentaires Annuler

    Avant d'utiliser les informations du site, vous devriez consulter votre médecin.


Articles Connexes Hépatite