Infiltration graisseuse du foie: causes, symptômes et méthodes de traitement

Share Tweet Pin it

Le foie gras, ou hépatose, est une maladie assez commune et dangereuse. Il s'accompagne de la soi-disant renaissance grasse, lorsque de simples graisses commencent à s'accumuler dans des cellules fonctionnelles - les hépatocytes -. Au fur et à mesure que la maladie progresse, les tissus hépatiques commencent à être remplacés par des tissus adipeux, ce qui perturbe les fonctions normales de l'organe et, par conséquent, affecte le fonctionnement normal de l'organisme.

Infiltration graisseuse du foie et ses causes

En fait, l'hépatose peut survenir sous l'influence de nombreux facteurs, tant externes qu'intérieurs.

  1. Par exemple, la dégénérescence graisseuse est souvent associée à une violation du métabolisme des lipides dans le corps. Parfois, le sang d’une personne contient une quantité anormalement élevée de lipides libres qui s’accumulent dans les tissus du foie. Le risque de développer une hépatose augmente avec l'obésité ou le diabète.
  2. La maladie peut également être associée à un régime alimentaire inapproprié, par exemple une carence en aliments protéinés ou la famine, ce qui entraîne le corps dans un état de stress et perturbe le fonctionnement normal du foie.
  3. Loin de la dernière place dans la liste des raisons est toxique. L'infiltration du foie se développe souvent dans le contexte de l'alcoolisme chronique.
  4. Les statistiques montrent que les personnes vivant dans les zones de forte radiation, ce problème est plus commun.
  5. Le danger est lourd d'utilisation non systématique d'antibiotiques pendant une longue période.
  6. L'infiltration graisseuse du foie peut être le résultat de perturbations hormonales. Prouvé que le développement de cette maladie conduit à un déficit en thyroxine, ainsi qu'à une quantité excessive d'hormones surrénales. De plus, le risque d'hépatose augmente pendant la grossesse.
  7. Dans certains cas, la cause est une perturbation de la digestion normale et de l'absorption des graisses dans le tube digestif.

Infiltration graisseuse du foie et ses principaux symptômes

Malheureusement, les premiers stades de la dégénérescence graisseuse s'accompagnent rarement de symptômes graves et les patients ne font souvent pas attention à une petite indisposition. Il est nécessaire de comprendre qu’il est très important de détecter la maladie à temps car, au stade final du développement, il est peu probable que le traitement conservateur donne des résultats. Les principaux signes d'hépatose comprennent:

  • dysbiose persistante, qui se manifeste par des ballonnements et des douleurs abdominales, des flatulences, des problèmes de selles;
  • nausées et vomissements fréquents;
  • lourdeur dans l'estomac du côté droit;
  • détérioration de la peau, qui devient terne et mince à mesure que la maladie progresse;
  • au fil du temps, l’acuité visuelle diminue.

Infiltration graisseuse du foie: traitement et diagnostic

En règle générale, même pendant l'examen, le médecin détecte une hypertrophie du foie, ce qui justifie des recherches supplémentaires - échographie, tomographie et biopsie. Le traitement dépend du stade de la maladie et de la cause de son apparition. Par exemple, si l'hépatose est causée par l'alcool, le patient doit alors cesser de boire de l'alcool. En outre, vous devez suivre un régime strict, éliminer les aliments épicés, frits, gras et épicés du régime. Parfois, un traitement hormonal est nécessaire. Malheureusement, dans les phases finales du développement de la maladie, le seul traitement possible est la greffe de foie.

Stéatose ou infiltration graisseuse du foie

La stéatose est le terme appelé infiltration graisseuse du foie. Au sens littéral, il s’agit de l’accumulation de graisse dans les cellules du foie. Cette maladie est considérée comme la plus répandue parmi toutes les hépatoses.

Il se produit en raison de la réaction du foie aux effets toxiques de divers types. En outre, certaines maladies et toutes sortes de pathologies sont à l’origine de ce processus. Il peut se développer en raison de la famine.


La stéatose dans les cas bénins se déroule sans douleur et peut être de courte durée. Les cas graves de la maladie sont extrêmement douloureux. La masse du foie augmente parfois jusqu'à cinq kilogrammes, bien que son poids atteigne normalement 1,5 kg. Les cas particulièrement graves peuvent entraîner une insuffisance hépatique et la mort. L'infiltration graisseuse est, en principe, réversible. Aujourd'hui, le traitement implique le respect scrupuleux du patient avec toutes les recommandations du médecin et l'abandon complet de la consommation d'alcool.


Causes du foie gras


La pathologie hante le plus souvent les personnes qui abusent de l'alcool. Selon la quantité d'alcool consommée, un niveau d'infiltration hépatique est observé.


Autres causes du foie gras:

  • Le diabète sucré;
  • Maladies du tractus gastro-intestinal;
  • Surdosage de drogues;
  • La faim, la malnutrition;
  • Intoxication par les pesticides;
  • L'obésité;
  • La grossesse;
  • Maladies systémiques.

Symptômes d'infiltration graisseuse du foie


À bien des égards, les symptômes dépendent du niveau des dommages au foie. Aux stades initiaux, la pathologie peut être complètement asymptomatique. Chez de nombreux patients, parmi les signes, on peut noter une sensibilité à la palpation et une hypertrophie du foie. Symptômes standard de la maladie:

  • L'œdème;
  • La fièvre;
  • Douleur dans l'hypochondre droit;
  • Vomissements, nausées, perte d'appétit.

Diagnostic d'infiltration graisseuse du foie


L'infiltration graisseuse du foie peut être diagnostiquée par un médecin qualifié. Il porte une attention particulière aux personnes souffrant d'alcoolisme, de diabète, d'obésité. En outre, lors du diagnostic, le médecin s'appuie sur la présence de symptômes standard pour la pathologie. Pour confirmer le diagnostic, une analyse de sang et une biopsie par ponction sont effectuées.


Bien que l'état fonctionnel de l'organe soit nécessairement réduit en cas d'hépatose graisseuse, il est presque impossible, avec l'aide de tests de laboratoire standard, de confirmer ces troubles. Les patients, en tenant compte de l'étiologie, trouvent souvent des symptômes objectifs ou subjectifs associés à la maladie sous-jacente. Par exemple, la dystrophie graisseuse, qui se développe dans le contexte d’une intoxication chronique à l’alcool, est généralement caractérisée par une anorexie, un essoufflement et d’autres symptômes. Cependant, l'évolution clinique de la maladie est presque asymptomatique. Parfois, les patients se plaignent de douleurs et de lourdeurs dans le quadrant supérieur droit de l'abdomen, qui sont aggravées par les mouvements.


La douleur à la palpation dans la région du foie est extrêmement rare. Son apparence peut être associée à une accumulation active de graisse dans le foie en raison d'un alcoolisme ou de la décompensation du diabète. En cas d'hépatose graisseuse, le foie est souvent hypertrophié, mais tout dépend de la pathologie de fond. L'échogénicité du tissu hépatique dans le cas d'une hépatite grasse avec échographie peut être tout à fait normale (rarement élevée), mais il est difficile de distinguer ces modifications de la fibrose et de la cirrhose. Seules la tomodensitométrie (TDM) et l'imagerie par résonance magnétique peuvent dans la plupart des cas détecter une infiltration graisseuse du foie.


Au cours d'une échographie, les foyers peuvent être détectés sous la forme de zones à haute échogénicité, tandis que la tomographie par ordinateur permet de détecter les zones à coefficient d'absorption réduit. Mais même dans de telles situations, le diagnostic ne peut être confirmé que par une biopsie du foie par ponction sous contrôle informatique. Au fil du temps, les lésions peuvent changer ou disparaître. Par conséquent, si les études sont conduites en dynamique, en particulier dans le contexte du traitement, leur disparition probable n'est pas exclue, ce qui présente une grande valeur diagnostique.


À cet égard, il est possible de confirmer l'accumulation excessive de graisse dans le foie uniquement dans le cas d'un examen histologique d'échantillons de biopsie. Lorsque le foie est coupé avec de l'éosine ou de l'hématoxylane, des vacuoles vides se trouvent dans les hépatocytes, ainsi que le noyau déplacé à la périphérie de la cellule. Si une dystrophie graisseuse se forme en raison d'une intoxication alcoolique, une fibrose péricellulaire commence à se former en même temps que l'obésité des cellules hépatiques au goutte à goutte, une infiltration neutrophile des parties intradirectionnelle et interstitielle du foie, un gonflement (gonflement) des hépatocytes et le dépôt de corps hyalines de Mallory dans les cellules. En cas de dystrophie graisseuse, une augmentation du contenu en sérum des g-glutamyl transpeptidases est souvent constatée, ce qui est probablement associé à un abus d'alcool.


L'activité des phosphatases alcalines et des transaminases sériques est généralement légèrement élevée et les taux d'albumine, de bilirubine et de prothrombine sont souvent normaux.


La stéatose hépatique apparue sur le fond de l'obésité générale est l'une des causes les plus fréquentes d'augmentation de l'activité transaminase et souvent d'autres manifestations du syndrome métabolique (hypertriglycéridémie, hypercholestérolémie, etc.).


La dystrophie grasse se développe souvent chez des personnes sans aucune raison. En tout état de cause, il arrive parfois que les médecins ne trouvent tout simplement pas de raison explicable à sa formation. Cette maladie appartient à la forme idiopathique (cryptogénique).


Traitement du foie gras


En raison de la grande variété de raisons pour le développement de cette maladie, la systématisation du traitement est très difficile. Le traitement vise avant tout l’élimination ou la correction complète de la cause, à la suite de laquelle une infiltration graisseuse a commencé à se développer. Par exemple, une pathologie similaire, à l'origine de l'alcoolisme, est traitée par un rejet complet de l'alcool et l'observance d'une nutrition adéquate. Le foie dans ce cas peut récupérer en un mois.


Si la cause de l'infiltration graisseuse du foie est devenue un régime alimentaire malsain, vous devez toutefois suivre un régime alimentaire particulier contenant des protéines en quantité suffisante. Dans tous les cas, le traitement non aggravé doit être effectué en respectant le régime alimentaire et en prenant des médicaments qui permettent une fonction hépatique normale. D'excellents résultats sont démontrés par l'utilisation continue de Gepabene d'origine végétale.


De ce fait, la formation de bile et la sécrétion de bile est stimulée, les fonctions de l'organe sont améliorées. Il est recommandé que le patient après le traitement pendant un certain temps soit sous la surveillance d'un médecin.


Auto-traitement de la stéatose


Il faut savoir que l’infiltration graisseuse du foie peut être très bien traitée, mais seulement si les instructions du médecin sont suivies à la lettre.


Une personne qui souffre d’alcoolisme devrait assister à des réunions alcooliques anonymes périodiques. En outre, il existe aujourd'hui divers centres de réadaptation destinés à aider les alcooliques et leurs familles.


Dans la lutte contre l'excès de poids, vous devez choisir et suivre un régime qui ne limitera pas le patient en éléments nutritifs. En outre, pour suivre un régime, vous devez consulter des professionnels qualifiés.

Signes d'infiltration du foie gras

L'infiltration graisseuse du foie, ou stéatose, est une maladie grave qui, au fil du temps, se transforme en cirrhose. Il y a une accumulation de graisse dans les cellules du foie. En même temps, la cellule individuelle de cet organe, l'hépatocyte, souffre. À mesure que la graisse s'accumule, les membranes des hépatocytes sont détruites, les cellules cessent de fonctionner.

Causes d'infiltration graisseuse du foie.

La pathologie est plus fréquente chez les personnes qui abusent de l'alcool. Cette maladie peut également se développer avec une nutrition inadéquate. Les régimes alimentaires cruels et les restrictions alimentaires, y compris le jeûne hebdomadaire, ainsi que divers frais associés à une grande quantité d'herbes ayant un effet laxatif et diurétique, causent des dommages énormes au foie. Les femmes et les filles qui souhaitent mettre de l'ordre dans leur corps en peu de temps ont le plus souvent recours à cette technique. La cause de cette maladie peut également être le diabète sucré, la grossesse, les maladies gastro-intestinales, l’obésité, les maladies systémiques, la surdose de drogue.

Symptômes d'infiltration graisseuse du foie.

Au stade initial, la stéatose est asymptomatique. Certains patients atteints de palpation du foie ressentent une douleur et une hypertrophie du foie. Plus tard, un gonflement peut se produire, la température augmente. Parfois, il y a des vomissements, des nausées, une perte d'appétit.

Protection du foie contre l'infiltration graisseuse.

Pour éviter cette maladie, vous devez respecter strictement les règles suivantes:

- dire au revoir à ces kilos superflus devrait être progressivement, pas plus de 2-3 mois par mois, si vous avez décidé de perdre du poids. En parallèle, vous devez utiliser des médicaments pour protéger le foie - hépatoprotecteurs;

- entrez dans votre régime les noix, les œufs, le soja, la viande rouge grasse. Ces produits sont la source des composés les plus importants pour le foie - les phospholipides indispensables à la construction des membranes des hépatocytes;

- si vous avez une condition médicale telle que le diabète, vous devriez étudier toutes les informations concernant les précautions à prendre lors de l'utilisation d'injections d'insuline, ainsi que l'activité physique et l'alimentation.

- pour l'obésité, choisissez un régime comprenant des aliments riches en protéines.

Il faut se rappeler que la maladie est plus facile à prévenir qu'à guérir. Par conséquent, les mesures préventives n’ont toujours apporté que des avantages. En cas de malaise au niveau de l'hypochondre droit, vous devez immédiatement consulter un médecin, qui planifiera un examen approprié pour poser un diagnostic correct et exact.

Changements hépatiques diffus par type d'infiltration graisseuse

Sous l’influence de facteurs environnementaux négatifs, en cas d’abus d’alcool et de malnutrition, des problèmes de digestion entraînent une infiltration graisseuse du foie, également appelée stéatose, ou hépatose graisseuse. Cette pathologie résulte souvent du jeûne ou, au contraire, de la suralimentation, et est détectée chez un habitant sur quatre d'un pays développé. Des modifications du parenchyme hépatique et une accumulation de graisse nuisent à son travail et entraînent de graves conséquences, notamment la mort.

Raisons

Le plus souvent, l’alcoolisme ou l’utilisation de médicaments hépatotoxiques conduit au développement de la stéatose. Mais il y a plusieurs autres raisons:

  • maladies chroniques du tractus gastro-intestinal avec absorption réduite;
  • Myxedema (œdème dû au manque d'hormone thyroïdienne);
  • Syndrome de Cushing (excès de l'hormone du cortex surrénalien);
  • absence de lipase acide lysosomale (une enzyme qui aide à l'absorption et à la dégradation des graisses);
  • manque de protéines dans les aliments;
  • avoir trop mangé, jeûner;
  • diabète de type 2.

Les personnes souffrant d'obésité et de diabète courent un risque d'infiltration graisseuse. Vous devez donc suivre un régime et surveiller l'état du foie.

Les symptômes

Avec une légère accumulation de graisse dans les tissus du patient ne ressent pas de gêne. Seul un examen par un spécialiste aidera à identifier les problèmes de foie. Ainsi, au stade initial de l'infiltration graisseuse, la douleur apparaît lors du sondage et une augmentation de la taille de l'organe est observée.

L'apparition d'un œdème, la rondeur de l'abdomen et les nausées sont une raison de consulter un hépatologue.

En outre, le développement de la maladie se traduira par une douleur dans l'hypochondre droit, une fièvre, des vomissements et un manque d'appétit. Une augmentation de l'abdomen est due à une augmentation du poids du foie qui, avec une infiltration graisseuse, peut atteindre 5 kg (normalement 1,5 kg).

Diagnostics

Les méthodes les plus informatives sont l’échographie, l’imagerie par résonance magnétique et la résonance magnétique. La biopsie du foie est extrêmement rare, bien que la procédure permette d'estimer avec précision le degré de lésion d'un organe. Les méthodes de recherche en laboratoire ne montrent aucun changement.

Une échographie est nécessaire pour confirmer le diagnostic. Au cours de l'étude, il y a une augmentation diffuse de l'échogénicité des tissus de l'organe. Bien que la structure du foie reste homogène, sa taille augmente.

La tomodensitométrie montre les modifications du parenchyme. Une diminution diffuse des indices densitométriques apparaît, ainsi qu'une augmentation de la taille du foie. Grâce à cette méthode de recherche, l’infiltration graisseuse elle-même peut être envisagée.

Avec la biopsie, cette pathologie est détectée avec presque 100% de garantie. La section du foie est colorée à l'éosine ou à l'hématoxyline et examinée au microscope. Des vacuoles vides sont visibles dans les cellules hépatiques et un déplacement du noyau plus près du bord est observé. Lorsque l'alcool provoque le tissu conjonctif apparaît et une augmentation des cellules est enregistrée.

Traitement

Vous devez d’abord éliminer la cause de la stéatose, si possible. Simultanément à la nomination d'un traitement pour l'obésité, il est nécessaire de réduire le poids corporel, avec l'alcoolisme d'abandonner la consommation d'alcool. Avec un régime alimentaire inapproprié, vous devez normaliser les repas, équilibrer les protéines, les lipides et les glucides dans les aliments. Dans des conditions favorables, cela suffit et les améliorations de l'état deviennent perceptibles après un mois, même sans traitement.

Si vous soupçonnez un problème de foie, vous devriez toujours consulter un hépatologue. Pour le traitement, utilisez souvent le médicament "Gepabene", qui aide à améliorer l’état et à se débarrasser de la stéatose. Il est logique de prescrire les vitamines B9 et B12, contribuant à la normalisation du métabolisme des lipides. Au cours de l'évolution plus grave de la maladie, un traitement avec des médicaments plus graves, tels que Ursofalk, Ursosan, Heptral, est effectué. Les acides lipoïque et folique sont utilisés comme traitement supplémentaire. Il existe également de nombreuses méthodes populaires pour traiter cette maladie.

Après récupération, le médecin doit être surveillé. Tous les deux mois, vous devez vous rendre à la clinique, où des experts vérifieront l’état de la maladie, la présence de douleur et, si nécessaire, prolongeront le traitement. Une étude des transaminases sériques est réalisée une fois par trimestre. Tous les six mois - Échographie du foie.

Un traitement précoce contribue à un rétablissement complet et rapide. Il est nécessaire de poursuivre l'observation pendant un à deux ans pour prévenir la récurrence de la maladie.

Avec le refus du traitement et les changements de mode de vie, la maladie s'aggrave et le foie est détruit de manière irréversible. Le développement de la cirrhose entraîne une diminution de la qualité de vie et de la mort.

Prévention

Prévenir la progression de la maladie est assez facile. La condition principale est de maintenir un mode de vie sain. Le refus de l'alcool aide à restaurer tous les systèmes de l'organisme et constitue la meilleure prévention de l'infiltration graisseuse. Il est important d'éliminer le stress de la vie quotidienne, car l'anxiété entraîne une diminution des défenses de l'organisme. En outre, pendant la dépression, des modifications de l’alimentation nuisent à la santé du foie. Les exercices quotidiens, la natation ou la marche aident à maintenir un poids corporel normal et, partant, à prévenir les maladies.

Parmi les aliments consommés chaque jour, il est préférable de faire de la viande maigre, du poisson, des légumes, des fruits et des céréales. Lorsque vous prenez un médicament, il est important de vous rappeler les effets négatifs sur le foie et de consulter votre médecin pour en savoir plus sur les doses sûres et efficaces.

Causes de développement et méthodes de traitement de l'hépatose graisseuse du foie

L'infiltration de foie gras n'est pas seulement un problème pour les personnes obèses et les alcooliques. Les personnes atteintes de maladies chroniques du système endocrinien, ainsi que de troubles du tractus gastro-intestinal, souffrent de cette maladie. L'intoxication au tétrachlorure de carbone, aliment contenant des additifs synthétiques difficiles à neutraliser le foie, fait partie des facteurs de l'hépatose. La stéatohépatose (un des synonymes de l'infiltration graisseuse du foie) peut entraîner une cirrhose notoire et la mort.

Raisons

L'hépatose graisseuse est caractérisée par l'accumulation de graisse neutre dans les cellules du foie. Il s'agit d'une graisse métabolique dans le foie causée par une intoxication par des endotoxines ou des exotoxines, un manque de substances ressemblant à des vitamines. Cela se produit pour les raisons suivantes:

1) intoxication alcoolique. L'alcool éthylique est une substance toxique qui doit être convertie et éliminée du corps. Avec l'augmentation de la charge, le foie ne fait pas face, il y a un stress oxydatif et une accumulation de graisse dans les hépatocytes.

2) Maladies du petit et du gros intestin. Le foie souffre également des maladies de l’intestin associées à une absorption réduite des vitamines ou à la perméabilité de la paroi.

  • Si l'absorption est altérée, comme dans le cas de la maladie cœliaque ou de la maladie de Crohn, la consommation de vitamines sera difficile. Pour le fonctionnement normal du foie, des vitamines B sont nécessaires, nous en discuterons plus tard.
  • Le deuxième problème après l'absorption est l'augmentation de la perméabilité, ou «syndrome de l'intestin grêle», dans laquelle les pores de la membrane muqueuse sont élargis. Dans le même temps dans la veine porte, aller au foie, en excès de substances nocives. En conséquence, la charge de désintoxication augmente.
  • Le troisième problème de l'intestin, qui affecte le travail du foie, est l'ensemencement excessif de bactéries du petit intestin (SIBO). Ce syndrome se développe pour diverses raisons: carence en magnésium et faiblesse du tissu conjonctif, diminution de l'acidité gastrique, insuffisance pancréatique. Avec une carence en magnésium et une faiblesse du tissu conjonctif, la valve entre l'intestin grêle et le gros intestin ne peut pas se fermer normalement. Dans le gros intestin, la concentration de bactéries est plus élevée que dans le mince. Lorsque la valve de Bauhinia n'est pas fermée, les bactéries du gros intestin pénètrent dans le petit et plus précisément dans l'iléon. Cela conduit à la croissance de la microflore dans l'iléon. Avec une diminution de l'acidité de l'estomac, les aliments ne sont pas traités correctement, les microbes se multiplient. La microflore libère des toxines qui pénètrent dans la veine porte et empoisonnent le foie. En outre, les bactéries transforment les nutriments (choline, lécithine, bétaïne, carnitine) en éléments nocifs (triméthylamine), ce qui affecte le métabolisme des graisses et du cholestérol.

3) Syndrome de Cushing avec hyperfonctionnement des glandes surrénales ou, lors de la prise de stéroïdes, stress. Une augmentation du cortisol entraîne une synthèse accrue des graisses neutres.

4) Les additifs alimentaires, en particulier les arômes et les médicaments, ont une structure chimique complexe. Par conséquent, le foie est confronté à la tâche difficile de les neutraliser.

5) Diabète sucré de type 2.

Traitement

Le foie a un fort potentiel d'auto-guérison. Cependant, il est nécessaire de l'aider dans ce domaine. Le traitement doit viser à éliminer la cause de la stéatohépatose et ses conséquences. L’infiltration graisseuse peut être traitée avec succès par une approche intégrée: c’est un régime alimentaire, l’utilisation de médicaments auxiliaires et de vitamines, des procédures de renforcement.

Le régime vise à obtenir des vitamines qui régulent le métabolisme des hépatocytes, ainsi que l’élimination de la microflore nocive. Les principales substances qui empêchent l’accumulation de graisses dans le foie sont la cobalamine et les folates, la choline, l’acide lipoïque, la lécithine, la bétaïne et le zinc. Ce sont des substances lipotropes qui aident le foie à utiliser les graisses. La choline peut être trouvée dans le fromage cottage, la bétaïne dans les betteraves, l'acide lipoïque dans le jus de chou. Les nutritionnistes conseillent d'utiliser 200 grammes de fromage cottage chaque jour pour traiter la stéatohépatose. Le fromage cottage est un produit facilement digestible (en l'absence d'intolérance au lactose ou à la caséine), qui inhibe la pourriture dans les intestins.

Dans le régime alimentaire devrait être aussi peu que possible de la nourriture raffinée, qui est la nourriture pour les microorganismes pathogènes, et perturbe également le métabolisme des glucides et des graisses. Il est nécessaire d'inclure dans le régime alimentaire des fibres, supprime les matières grasses et les produits en décomposition.

Le magnésium est utilisé pour l'infériorité de la valve intestinale de Bauhinia. Le macroélément améliore la fonction hépatique et détend le sphincter d’Oddi, qui régule le flux de bile dans l’intestin. De plus, le magnésium réduit la production de cortisol surrénalien, ce qui est fatal au métabolisme des graisses dans le foie.

L'augmentation de la perméabilité intestinale se produit avec l'abus de chocolat, d'agrumes. Les allergies affectent la santé du foie. Par conséquent, il est nécessaire de suivre un régime d'élimination, excluant les allergènes des aliments.

Le café et l'alcool sont exclus en raison de leur toxicité pour les hépatocytes. Le café charge le système enzymatique et augmente le taux de cortisol dans le sang. Trop manger nuit aussi au foie.

Les médicaments

L'infiltration graisseuse s'accompagne également d'un risque accru de cholélithiase. Pour réduire la densité de la bile prescrire des médicaments acides biliaires: Urdoks, Livodeksa, Henofalk. En cas d'hépatose, la digestion est perturbée en raison de la détérioration des propriétés émulsifiantes de la bile, ce qui entraîne la croissance de la microflore dans l'intestin et l'aggravation de la pathologie. Lorsque les troubles digestifs recourent à la nomination d'enzymes (Pancréatine, Hermital).

Pour le traitement du SIBR, il est recommandé d'utiliser des antibiotiques qui ne sont pratiquement pas absorbés dans le sang et qui agissent dans l'intestin. La rifaximine, le nifuroxazide, élimine la charge de toxines des bactéries et contribue au traitement de la stéatohépatose.

Des préparations de S-adénosylméthionine (injections de Heptral), de l'acide lipoïque, des injections de cobalamine (en violation de l'absorption dans le tractus gastro-intestinal), de l'acide folique sont prescrites pour restaurer le métabolisme des graisses perturbées. Les composés lipotropes sont les phospholipides essentiels présents dans Essentiale.

Les probiotiques et les prébiotiques sont utilisés pour normaliser la fonction hépatique. Ce sont des préparations pour optimiser la microflore intestinale. Le lactulose est utilisé dans le traitement des maladies du foie. L'infiltration graisseuse est une indication pour l'utilisation de médicaments contenant du lactulose (Lactusan, Duphalac).

Exercice physique

La physiothérapie normalise le métabolisme des graisses chez les personnes présentant un excès de poids. Il est nécessaire d'avertir les patients atteints de stéatose hépatique des croix. À long terme a augmenté la charge sur le foie. Avec l'obésité, courir nuit aux articulations. L'activité physique accompagnée de stéatohépatose doit viser à améliorer la circulation sanguine dans la cavité abdominale.

Changements hépatiques diffus par type d'infiltration graisseuse

L'infiltration graisseuse du foie est due à l'accumulation de graisse dans celui-ci. Ces changements se produisent pour diverses raisons, notamment les effets de l'alcool, de certaines drogues et d'autres facteurs. C'est une maladie non dangereuse si vous commencez le traitement à temps. Dans les cas les plus graves, une telle maladie du foie peut être fatale pour le patient.

Symptômes cliniques et diagnostic

Étant donné que l'infiltration graisseuse est une maladie associée à l'accumulation de graisse dans les tissus et les cellules du foie, en raison de l'exposition à des substances toxiques, le diagnostic de cette maladie a ses spécificités.

Symptomatologie

Dans les premiers stades, le patient ne ressentira pas de symptômes prononcés, car les changements dans le foie seront mineurs. Mais après l'apparition des premiers symptômes, il est préférable de contacter immédiatement les spécialistes.

L'infiltration graisseuse présente les symptômes suivants:

  • tout d'abord, le gonflement apparaît sur tout le corps, les bras et les jambes deviennent mous et la région de l'abdomen devient anormalement ronde;
  • le volume du foie augmente: à son niveau normal de 1,5 kg, il peut atteindre 5 kg;
  • des nausées et des vomissements, avec lesquels l'appétit disparaît;
  • la température corporelle peut augmenter;
  • il y a une douleur qui se manifeste par la palpation de l'hypochondre inférieur droit.

Ces symptômes sont dus au fait que des modifications du foie affectent la qualité de ses fonctions.

Diagnostics

Le diagnostic, qui révèle une infiltration graisseuse, sera le suivant.

  • La première chose que fait le spécialiste est un examen externe du patient. Cette maladie peut être identifiée lors d'un examen externe, lorsqu'il y a gonflement et gonflement du corps. En outre, la palpation de l'hypochondre inférieur est réalisée et si le foie est agrandi, le médecin le sentira et le patient ressentira une douleur en appuyant sur cet organe.
  • Le diagnostic externe du foie ne confirme pas ce diagnostic. Afin de déterminer il est attribué tomographie ou échographie. Dans le premier cas, les modifications diffuses seront détectées. Les changements diffus dans le foie sont l'hétérogénéité de ses tissus. Mais de tels changements ne disent pas que le patient peut être atteint de cette maladie. Les modifications diffuses ne font que confirmer les violations dans ce corps. Dans le second cas, à l'aide d'une échographie, des modifications de cet organe sont également détectées.
  • L'étude la plus précise est une biopsie. Il consiste à prélever, à l’aide d’une aiguille spéciale, des échantillons de tissu hépatique. Ensuite, dans l’étude, identifiez les cellules graisseuses et les dépôts qu’elle contient

Qu'est-ce qui contribue à cette maladie et à son traitement?

Raisons

Après avoir compris ce qu’est une infiltration graisseuse, vous devez accorder une attention particulière aux facteurs de causalité qui contribuent à son développement.

Les médecins ont clairement identifié les facteurs contribuant au développement de cette maladie:

  • le premier est l'abus de boissons alcoolisées, provoqué par le fait que l'alcool détruit les cellules de cet organe et que son utilisation périodique les empêche de récupérer, ce qui les remplace par du tissu adipeux;
  • Ce qui suit sont diverses maladies du tractus gastro-intestinal (tractus gastro-intestinal), le diabète sucré et d'autres maladies chroniques;
  • la maladie se manifeste après l’empoisonnement par les pesticides ou l’utilisation d’un grand nombre de médicaments;
  • cette maladie se rencontre souvent chez les femmes enceintes et chez celles qui souffrent fréquemment de la faim;
  • les personnes ayant reçu un diagnostic d'obésité sont également sensibles à cette maladie.

Ces facteurs et provoquer des changements dans ce corps.

Traitement

Le traitement est un complexe et est divisé en deux étapes principales.

  • La première étape du traitement se déroule en fonction du type d’élimination de la cause de la survenue de cette maladie. Par exemple, s'il est causé par la consommation systématique d'alcool, vous devez d'abord l'abandonner complètement. Si elle est causée par des maladies, le traitement de ces maladies est appliqué et le travail de cet organe est ensuite restauré.
  • La deuxième étape du traitement se déroule en fonction du type de restauration de l'organe lui-même. Après avoir éliminé les causes d'infiltration graisseuse, un traitement de rééducation est prescrit. Le premier est le régime alimentaire, puisque le foie commence à récupérer par lui-même, régénérant les cellules endommagées. Un traitement médicamenteux est recommandé (par exemple, Gepabene). Dans les cas les plus graves, des injections de médicaments plus puissants peuvent être administrées.

En général, le traitement le plus important est le régime alimentaire, qui permet de réduire la charge sur le corps et de lui donner la possibilité de commencer à se rétablir.

Cette maladie est principalement causée par la consommation chronique d'alcool. S'il n'est pas soigné à temps, il peut se transformer en cirrhose ou provoquer le décès du patient par le refus de l'organe.

Manifestations et traitement de l'infiltration graisseuse du foie

Le fonctionnement du corps dépend du fonctionnement normal du foie. Il est responsable du métabolisme des graisses et des glucides, de la neutralisation des substances toxiques, participe aux processus de digestion et dépose des réserves d'énergie (il accumule du glycogène).

L'accumulation de graisse dans les cellules du foie peut entraîner de graves dommages et la défaillance de cet organe. Par conséquent, une telle pathologie doit être diagnostiquée à un stade précoce et commencer immédiatement le traitement.

Qu'est-ce que le foie gras?

Une accumulation excessive de graisse dans les cellules du foie entraîne une violation de leur fonction. Dans des conditions normales, le foie est constamment impliqué dans le processus de conversion des graisses: celles-ci sont envoyées vers le tissu adipeux sous-cutané pour y être déposées et, lors d'un effort physique intense, elles sont scindées avec une libération d'énergie.

Le plus souvent, ces modifications sont causées par les raisons suivantes:

  • consommation excessive d'alcool;
  • mauvaise alimentation - manger de grandes quantités de sucre, des aliments qui en contiennent et une forte teneur en matières grasses (y compris les gras trans);
  • diabète sucré;
  • l'obésité;
  • manque de protéines dans les aliments ou à jeun;
  • utilisation à long terme de certains médicaments (hormones anaboliques, corticostéroïdes, œstrogènes, statines);
  • exposition aux poisons (mercure, arsenic, pesticides, phosphore jaune);
  • infection parasitaire hépatique;
  • mode de vie sédentaire.

Comment se manifeste la maladie?

Le changement diffus du foie sous forme d'un type d'infiltration graisseuse du foie se développe progressivement et comporte trois stades: les changements initiaux, prononcés et graves.

  1. Au stade initial de la maladie, les symptômes peuvent ne pas être. Périodiquement, il peut être perturbé par la lourdeur de l'hypochondre droit, qui augmente après l'ingestion d'aliments gras.
  2. Dans la deuxième étape, les sensations douloureuses dans l'hypochondre droit augmentent et deviennent permanentes. Après avoir mangé, il y a une nausée qui peut se terminer par des vomissements, de la diarrhée.
  3. Au troisième stade, l'enflure, la douleur et les symptômes dyspeptiques sont accompagnés de fièvre. Jointure jaune de la peau, sclérotique. Le patient souffre de perte d'appétit et de poids.

Le diagnostic de la maladie commence par la palpation du foie. Selon le stade, son augmentation, sa consistance et sa douleur seront détectées. En présence de facteurs déclenchant la maladie et de symptômes caractéristiques, il est nécessaire de réaliser une échographie, un scanner ou une IRM, une analyse biochimique du sang (phosphatase alcaline, transaminases).

Traitement du foie gras

Si une infiltration graisseuse du foie s'est développée, le traitement doit viser à rétablir le fonctionnement normal des cellules du foie. A cette fin, les médicaments prescrits appartenant au groupe des hépatoprotecteurs:

La douleur dans l'hypochondre droit nécessite la nomination d'antispasmodiques (No-Spa, Papaverine).

Pour la normalisation des processus métaboliques, il faut les vitamines B, les vitamines E et A.

Les patients diabétiques doivent contrôler strictement leur taux de sucre dans le sang.

Il est recommandé aux patients de suivre le régime numéro 5. Les principaux objectifs du régime:

  • normaliser le métabolisme des graisses et du cholestérol;
  • stimuler la formation et la sécrétion de la bile.

Les aliments doivent être riches en protéines animales, en vitamines et en micro-éléments. Veillez à utiliser quotidiennement le fromage cottage (une riche source de méthionine, impliquée dans la construction de la cellule hépatique).

Prévisions

Le pronostic de la maladie dépend du stade. Aux stades initiaux, sous réserve du rejet complet de l’alcool et de la nomination du traitement, il est possible de restaurer complètement la fonction de l’organe affecté. Dans les cas avancés, la transformation des modifications diffuses dans le foie par le type d'infiltration du foie gras en cirrhose avec le développement d'une insuffisance hépatique est probable.

Vidéo utile

Dans la vidéo suivante, vous trouverez plus d’informations sur l’infiltration du foie gras:

Symptômes et diagnostic d'hépatose graisseuse du foie

L'hépatose graisseuse (ou stéatohépatose, dégénérescence graisseuse) est une atteinte hépatique chronique accompagnée d'une dystrophie adipeuse, de dépôts de produits du métabolisme des graisses dans les cellules du foie (hépatocytes). Les symptômes de l'hépatose graisseuse du foie ne diffèrent pas pratiquement des manifestations cliniques d'autres types d'hépatose (toxiques, héréditaires). Par conséquent, seul un médecin peut établir un diagnostic précis en fonction des résultats d'un examen de laboratoire et d'un instrument.

La base du développement de la stéatose hépatique est la réduction de la production de substances impliquées dans la décomposition des graisses en phospholipides, en lipoprotéines et en lécithine. Les molécules adipeuses commencent à se déposer dans les cellules du foie, les hépatocytes dans les tissus du corps sont remplacés par des adipocytes (lipocytes). Au fil du temps, les cellules du «foie gras» se modifient, ce qui conduit au développement de la fibrose, puis de la cirrhose.

Pour des raisons de développement, la maladie est classée en hépatite grasse alcoolique (l'alcoolisme devient la cause première) et en hépatose grasse non alcoolique du foie (NGBP), lorsque la pathologie se développe sous l'influence de divers facteurs externes et internes, mais sans l'influence de l'alcool. Dans les deux cas, la maladie manifeste des symptômes similaires.

Étapes et symptômes

Les signes d'hépatose peuvent varier selon le stade de la maladie.

  • Le premier Des foyers cellulaires distincts à forte concentration d'acides gras et de glycérol (triglycérides) apparaissent dans les tissus du foie.
  • La seconde La surface des foyers de lésions graisseuses augmente, le tissu conjonctif apparaît entre les hépatocytes.
  • Troisième. La zone d'atteinte à l'organe est très grande, les zones de tissu conjonctif sont clairement visibles.

La défaite des hépatocytes entraîne une perturbation du foie, entraînant l'apparition de douleurs, de troubles digestifs et d'autres symptômes désagréables. Les manifestations initiales de la maladie sont généralement:

  • troubles digestifs récurrents (nausée, flatulence);
  • sensation de lourdeur et d'inconfort dans l'hypochondre droit;
  • fatigue accrue, diminution des performances;
  • alopécie.

Pendant longtemps, la maladie est cachée et les patients ne font souvent pas attention aux légers symptômes initiaux de l'hépatose du foie.

Au fur et à mesure que le processus pathologique s'aggrave, les nausées et les flatulences deviennent permanentes, une douleur douloureuse se fait sentir dans l'hypochondre droit et d'autres signes d'hépatite du foie gras rejoignent ces symptômes:

Faites ce test et découvrez si vous avez des problèmes de foie.

  • symptômes de dysbiose - alternance de constipation et de diarrhée, changement de couleur des selles (acquiert une teinte verdâtre);
  • goût amer dans la bouche;
  • fleur jaunâtre sur la langue;
  • éruption cutanée et démangeaisons;
  • altération de la fonction visuelle;
  • immunité des aliments gras.

Aux stades avancés de l'obésité dans le foie, en l'absence de traitement, une insuffisance hépatique et une cirrhose se développent, lesquelles se manifestent:

  • dégoût pour la nourriture;
  • jaunisse;
  • syndrome d'hypertension portale se développant à la suite de la défaite des hépatocytes et de la violation de la circulation sanguine dans le foie par la veine porte (accompagnée d'une accumulation de liquide dans la cavité abdominale, de varices de l'abdomen antérieur, de varices oesophagiennes);
  • syndrome asthénique, caractérisé par une monotonie de la parole, une léthargie, une incoordination, une irritabilité, des troubles du sommeil, une instabilité émotionnelle.

De par la nature des changements dans les tissus, la dystrophie adipeuse est classée en focale (les accumulations de graisse sont regroupées dans des foyers distincts) et diffuse (les plaques de graisse sont dispersées de manière chaotique dans tout le corps). Le développement d'une infiltration graisseuse diffuse du foie, contrairement à la forme focale, peut être accompagné d'hémorragies internes périodiques (hémorragie), d'une forte diminution de la pression artérielle, d'un évanouissement.

Diagnostics

Un gastro-entérologue peut suspecter le développement de la maladie sur la base des plaintes des patients. Cependant, pour clarifier le type et la nature de la lésion, il faut un diagnostic complet, y compris des méthodes de recherche en laboratoire et instrumentales.

Tests de laboratoire

Les principales méthodes de laboratoire utilisées en cas de suspicion de développement d'une sténose du foie sont les suivantes:

  • tests hépatiques biochimiques (détermination des enzymes hépatospécifiques, bilirubine, albumine, temps de prothrombine);
  • test sanguin pour les anticorps anti-virus de l'hépatite, la rubéole, le virus d'Epstein-Barr, le cytomégalovirus;
  • identification de marqueurs de lésions auto-immunes du foie;
  • analyse des hormones thyroïdiennes (l’hypothyroïdie pouvant déclencher la dégénérescence graisseuse des hépatocytes).

Avec le développement des symptômes de l'hépatose chez la femme enceinte, ils peuvent également prescrire une analyse détaillée des hormones, car la restructuration de l'équilibre hormonal pendant la grossesse devient souvent un facteur provoquant le développement de la stéatose.

Méthodes d'examen instrumental

Également pour la détection de la stéatose du foie, des examens instrumentaux sont nécessairement effectués:

  • scintigraphie statique;
  • IRM (imagerie par résonance magnétique);
  • échographie;
  • biopsie.

Une biopsie implique la perforation (prélèvement d'une zone minimale du tissu affecté avec une aiguille spéciale sous anesthésie locale) et des tests supplémentaires en laboratoire du matériau sélectionné. Une biopsie permet d'identifier des taches graisseuses, une inflammation intralobulaire, des modifications fibrotiques dans les tissus, des signes de stéatonécrose.

À l'échographie, révéla une hypertrophie du foie. Les autres symptômes de stéatose ne sont détectés que si la lésion couvre plus du tiers des tissus de l'organe. Les dommages diffus se manifestent par une visualisation vague des parties profondes du foie et des petits vaisseaux veineux. En cas de lésions focales, les signes d'écho sont difficiles à distinguer des tumeurs du foie, donc, pour clarifier le diagnostic du patient, il est envoyé pour une scintigraphie statique ou une IRM.

La scintigraphie statique est utilisée pour diagnostiquer une forme focale de la stéatose hépatique, elle permet d’évaluer la topographie, la forme et la taille des foyers pathologiques.

L'imagerie par résonance magnétique est la méthode la plus informative pour distinguer les dommages graisseux dystrophiques du tissu hépatique de la transformation maligne. Lorsque les lésions de stéatose ont une forme segmentaire ou en forme de coin, il n’ya pas de modification des vaisseaux veineux ni de signes de compression des structures environnantes.

L'hépatose graisseuse est diagnostiquée chez les femmes (principalement en surpoids) dans 65 à 70% des cas, et la maladie est deux fois plus rare chez les hommes.

Le traitement de la maladie identifiée est effectué de manière globale, y compris par un traitement médicamenteux, le respect d’un régime strict, la correction du surpoids.

L'hépatose graisseuse peut facilement faire l'objet d'un traitement conservateur, à condition que la raison qui a provoqué la maladie soit exclue. Un traitement médicamenteux opportun, une activité physique suffisante, la mise en œuvre de recommandations sur le régime alimentaire, l'élimination de l'alcool peuvent restaurer la fonction du foie. Mais si les facteurs qui provoquent ne sont pas éliminés, la dégénérescence des hépatocytes se poursuivra, la maladie pouvant se transformer en cirrhose.

Quel est le foie gras

Les statistiques de l'OMS indiquent qu'un quart de la population des pays économiquement développés a la stéatose hépatique, de quoi s'agit-il? Un autre nom est la stéatose. Il s’agit d’une affection dans laquelle la graisse s’accumule dans le tissu hépatique (à l’intérieur et autour des hépatocytes) et que des modifications diffuses du foie se développent selon le type d’hépatose.

L'hépatose graisseuse peut être attribuée à des maladies de civilisations, dont le développement est associé à une modification du type de nutrition humaine (les graisses et les glucides simples prévalent), à une restriction de l'activité physique, à l'urbanisation et à d'autres facteurs.

Le danger de cette maladie est qu’elle ne se manifeste pas aux stades initiaux. Le patient commence à s'inquiéter des symptômes de la stéatose, lorsque la maladie atteint son apogée du développement.

Une des complications est un kyste - une formation non maligne entourée de tissu cicatriciel. Dans les formes avancées, la dystrophie du foie gras conduit à une insuffisance hépatique et même à la mort. Il est important de noter à temps les premières manifestations de l'obésité hépatique afin d'éviter des conséquences graves pour l'organisme.

Raisons

Toute maladie du foie est plus fréquente chez les personnes qui consomment de l’alcool ou des substances narcotiques (toxiques). La sévérité des modifications diffuses dans le foie en tant qu’hépatite graisseuse est directement proportionnelle à la durée d’utilisation des substances et à leur nombre.

Mais contrairement aux stéréotypes universels, l’infiltration du foie gras peut être causée par d’autres facteurs:

  • maladies métaboliques (diabète, diabète stéroïdien, pathologies héréditaires des systèmes enzymatiques);
  • pathologies du système digestif;
  • intoxication par des substances toxiques ou des drogues;
  • nutrition enrichie en graisses et en glucides simples;
  • hypokinésie (activité physique réduite);
  • malnutrition prolongée, faim (déficit en protéines, Kwashiorkor);
  • l'obésité;
  • lupus érythémateux disséminé.

Toutes ces causes déclenchent un mécanisme d’accumulation des lipides et provoquent des modifications diffuses du foie selon le type d’hépatosis graisseux. Au cours du développement de la maladie, les fonctions de la glande sont perturbées, sa biochimie et sa physiologie changent.

Au cours des premiers stades, le taux de lipides, de cholestérol et d'acides gras dans le sang augmente (en raison d'une consommation excessive ou d'une dégradation de votre part). Normalement, ils devraient être utilisés pour générer de l'énergie ou synthétiser des substances (hormones sexuelles, vitamine D, composants de la membrane cellulaire et triglycérides du tissu adipeux). Si le corps n'a pas le temps d'utiliser ces graisses, celles-ci s'accumulent dans le parenchyme de l'organe: au stade initial dans les hépatocytes eux-mêmes, puis en dehors d'eux.

Il existe une forme idiopathique dans laquelle l'hépatose graisseuse peut survenir. Il se caractérise par l'absence de cause visible. Le patient n'a aucun facteur dans la vie qui provoque le développement d'un foie gras, mais la maladie progresse néanmoins et nécessite un traitement immédiat.

Les symptômes

La sévérité des manifestations cliniques de la stéatose dépend de la gravité de l'atteinte de l'organe. Dans les premiers stades du développement de la maladie, une évolution asymptomatique est notée. Chez ces patients, les signes généraux d'infiltration graisseuse peuvent se manifester légèrement, mais ils restent le plus souvent sans surveillance - les patients les expliquent par la fatigue ou une indisposition.

L'hépatose graisseuse est caractérisée par de tels symptômes:

  • douleur à la palpation dans le quadrant supérieur droit de l'abdomen;
  • tendance à l'œdème;
  • apathie, somnolence, fatigue;
  • fièvre déraisonnable;
  • amertume dans la bouche, nausée, perte d'appétit;
  • jaunisse (dans les formes graves de la maladie).

Ce sont des symptômes communs caractéristiques des maladies de type infiltration graisseuse. Le plus souvent, le patient n'a pas tous les signes, mais seulement certains.

Diagnostic de la stéatose

Si vous identifiez au moins deux des symptômes ci-dessus, il est recommandé de contacter votre gastro-entérologue pour un examen. Sur la base des plaintes, des symptômes, de l'examen physique, des méthodes de recherche en laboratoire et des méthodes de recherche instrumentales, le médecin diagnostiquera et décidera de la manière de traiter le patient.

Les principales méthodes de diagnostic de la stéatose:

  • inspection, palpation du foie;
  • Échographie des organes abdominaux;
  • imagerie par résonance magnétique et calculée;
  • biopsie du tissu hépatique (examen microscopique d'un échantillon d'organe);
  • numération globulaire et urine complète.

La douleur de la palpation dans cette maladie n'est pas nécessaire. Son apparition est accompagnée d'hépatites graisseuses chez les alcooliques et les diabétiques. En sondant les limites du foie, on note son élargissement et son épaississement.

À l'aide de méthodes de diagnostic par radiation (ultrasons, tomodensitométrie), le spécialiste détecte les zones de densité modifiée dans lesquelles les ultrasons ou les rayons X sont davantage absorbés (changement des signes d'écho). Cela signifie que les tissus de l'organe ont subi des modifications.

Il suffit de confirmer l'infiltration graisseuse du foie permettant de biopsier un échantillon de tissu d'un organe. Pour ce faire, le patient est perforé - en utilisant une longue aiguille sous anesthésie locale, une petite quantité de tissu hépatique est collectée. En outre, ces échantillons sont étudiés au microscope et à l’aide de tests biochimiques.

Sur le microgouton coloré avec des colorants spéciaux, le personnel médical observera des modifications diffuses du parenchyme hépatique, notamment des cellules dans lesquelles de grosses gouttes de graisse emplissent tout leur espace et détruisent même les hépatocytes. L'infiltrat de graisse est également localisé autour des cellules - dans le stroma de l'organe. Dans certains cas (hépatite grasse alcoolique), des signes de fibrose s'ajoutent aux signes d'obésité hépatique - prolifération de tissu conjonctif au site des cellules fonctionnelles endommagées. Une condition similaire menace le développement de la cirrhose du foie.

Dans le sang d'un patient souffrant de stéatose, on note une augmentation du taux de lipides libres, d'acides gras et d'enzymes hépatiques, qui pénètrent dans le sang à partir d'hépatocytes détruits. L'augmentation de l'activité transaminase dans le sang signifie que le parenchyme hépatique est détruit.

Traitement

Le traitement des infiltrations graisseuses du foie doit être complexe: recours à l’étiotrope (visant les causes), traitement symptomatique, thérapie par le régime. Après avoir confirmé le diagnostic, la première chose à faire est, si possible, d’éliminer le facteur pathogène: cesser de boire de l’alcool, arrêter l’ingestion de substances toxiques dans le corps, normaliser la nutrition, ajuster le régime alimentaire, etc. Si l'élimination complète de la cause est impossible (une maladie génétique ou une forme irréversible d'une maladie acquise), il est alors nécessaire de minimiser les effets de la maladie sous-jacente sur le corps - pour appliquer un traitement symptomatique. Chez ces patients, il devrait être permanent et systémique.

Si la cause de l'hépatose graisseuse du foie réside dans l'alcoolisme ou la malnutrition, si vous suivez toutes les recommandations du médecin, la maladie pourra être vaincue en un temps relativement court (un mois ou deux).

Les patients ayant un diagnostic d'hépatose (adipeux) se voient prescrire un régime alimentaire spécial n ° 5. Son essence réside dans l'exclusion du régime alimentaire des graisses animales réfractaires et des glucides simples. Le menu du jour devrait inclure des graisses végétales saines et des aliments riches en acides gras polyinsaturés (poisson, noix, huile d'olive, etc.). Il est également nécessaire d'optimiser le régime des eaux. Le volume quotidien optimal d’eau est de 30 ml pour 1 kg de poids corporel.

Une attention particulière devrait être portée aux aliments riches en substances lipotropes - ils favorisent la synthèse des phospholipides dans le foie et inhibent la synthèse supplémentaire des graisses. Ces produits comprennent le bœuf maigre, le fromage, le fromage cottage, les œufs de poule et les huiles végétales. La nutrition d'un patient atteint d'hépatose doit être fractionnée (5 à 6 repas par jour).

Prendre des médicaments avec prudence, c’est la charge qui pèse sur l’organe malade. Tous les médicaments doivent être prescrits par le médecin, il n'est pas nécessaire de s'auto-traiter. L'hépatose hépatique est une indication pour la nomination d'hépatoprotecteurs, notamment:

  • les phospholipides (Gepabene, Essentiale Forte, etc.);
  • acides aminés (méthionine, ornithine);
  • médicaments d'origine naturelle (alcool, Kars);
  • vitamines des groupes B et E;
  • médicaments lipotropes synthétiques.

En plus du traitement diététique, il est recommandé aux patients atteints de stéatose de faire du sport. Une activité physique modérée chaque jour sous forme de randonnée, de jogging ou de simple gymnastique suffira à «disperser» le métabolisme.

Si toutes les recommandations sont suivies en une semaine, le patient ressentira une amélioration de sa santé. Les processus de formation de la bile sont optimisés, les signes de dystrophie adipeuse disparaissent et, par conséquent, la digestion. L'appétit et l'énergie reviennent au patient.


Articles Connexes Hépatite