Adultes vaccinés contre l'hépatite B

Share Tweet Pin it

Laisser un commentaire

L'hépatite B est très contagieuse et peut se transmettre d'une personne à l'autre. La vaccination aidera à prévenir l'infection. La vaccination contre l'hépatite B chez les adultes n'est pas requise. Mais si une personne veut se protéger et qu'elle risque davantage d'être infectée, il vaut la peine de vacciner. La procédure est très rapide, mais plusieurs étapes sont nécessaires à la formation de l’immunité.

Informations générales sur la maladie

L'hépatite B est une maladie de type infectieuse causée par un virus. Affecte principalement le foie. La période d'incubation de la maladie varie de 2 à 6 mois, il est donc difficile de l'identifier. Dans l'environnement à la température ambiante, le virus peut persister jusqu'à plusieurs semaines, résistant à la chaleur et au gel. Ces propriétés expliquent le niveau élevé d’infection par l’hépatite B.

Mécanismes d'infection

L'infection par l'hépatite se produit de plusieurs manières:

  • pendant les rapports sexuels sans protection;
  • lorsque l'intégrité des vaisseaux est compromise, le plus souvent en raison de coupures, d'éraflures, de crevasses sur les lèvres ou de saignements des gencives;
  • lors de manipulations médicales et d'injections;
  • d'un patient atteint d'hépatite B mère à l'enfant.
Retour à la table des matières

Manifestations symptomatiques

Manifestations symptomatiques de l'hépatite B dues à une insuffisance hépatique. Il n'est pas en mesure de neutraliser les substances toxiques dans son intégralité, et l'écoulement de la bile est également perturbé. Par conséquent, lorsque l'hépatite B est ressentie, une douleur dans le foie. Le jaunissement et les démangeaisons de la peau, la décoloration de la sclérotique sont associés à un dysfonctionnement du foie. Une personne ne dort pas bien ou ne peut pas s'endormir du tout, à cause de cela, elle se sent constamment fatiguée. Le patient perd l'appétit, il y a des vomissements et des nausées prolongées. En cas de maladie prolongée, une pression artérielle basse et un pouls faible sont observés.

Des complications

Avec un traitement adéquat, cette condition d'adulte passera dans quelques mois. Lorsque les symptômes ne disparaissent pas pendant longtemps, une personne ne peut guérir d'aucune façon, il existe un risque de complications:

  • saignements;
  • insuffisance hépatique aiguë;
  • perturbation de la voie biliaire;
  • développement d'un processus infectieux supplémentaire.
Retour à la table des matières

Qui doit être vacciné contre l'hépatite B?

Les vaccinations contre l'hépatite B sont faites à tous les enfants après la naissance, en l'absence de contre-indications. Une nouvelle vaccination est nécessaire dans six mois ou un an. L'enfant forme une immunité instable, qui protège contre le virus jusqu'à 5-6 ans. Les indications pour une vaccination ultérieure à l'âge adulte sont:

  1. Dans la famille, il y a un porteur de la maladie ou un patient atteint d'hépatite.
  2. Travaillez et pratiquez tout en étudiant dans le domaine médical.
  3. La présence d'une maladie chronique, qui nécessite une transfusion sanguine constante.
  4. La personne n'a jamais contracté l'hépatite B et n'avait jamais été vaccinée auparavant.
  5. En contact avec du matériel contaminé collecté pour analyse.
  6. Travaux liés à la production de médicaments à partir de sérum sanguin.
  7. Dans les maladies du type cancéreux de tissu hématopoïétique et lymphatique.
Retour à la table des matières

Programme de vaccination des adultes

Si, pour une raison quelconque, une personne n'a pas été vaccinée à temps, cela peut être fait plus tard. Lorsqu'un adulte a oublié le deuxième vaccin, il ne lui reste pas plus de 4 mois pour se faire vacciner. Vous ne devriez pas tarder à consulter un médecin, car plus l'arriéré de traitement est petit, plus l'immunité contre le virus sera forte. Au bout de 4 mois, le programme de vaccination devra être repris au début. Si un adulte ne respecte pas le calendrier de vaccination et n’a pas fait la troisième vaccination, il reste 18 mois. La vaccination plus tard cette ligne est considérée comme dépourvue de sens, car dans le sang ne s'accumule pas une quantité suffisante d'anticorps. Le patient devra refaire tous les vaccins.

La durée de la vaccination contre l'hépatite

Dans le cas de la vaccination contre l’hépatite dans la petite enfance, le délai d’efficacité de la vaccination est d’environ 22 ans. De plus, dans l'échantillon de sang de cette catégorie de patients, les anticorps anti-virus peuvent ne pas être détectés. Cela est dû au fait que lors du prélèvement de sang, il est difficile d'obtenir un échantillon dans lequel les anticorps seront contenus avec une probabilité de cent pour cent. La revaccination obligatoire de l’hépatite est obligatoire 5 ans après la première vaccination chez l’adulte. Si l'adulte a la bonne quantité d'anticorps contre le virus dans le sang à ce stade, vous pouvez être vacciné contre l'hépatite un an plus tard.

Types de vaccins

Pour les adultes, on utilise le vaccin, qui agit exclusivement contre l'hépatite B (contrairement à la version pour enfants, qui est un mélange de médicaments). Le vaccin s'appelle:

  • Endzheriks-B (Belgique);
  • HB-Vaxll (USA);
  • vaccin contre l'hépatite B recombinant;
  • levure recombinante du vaccin antihépatite B;
  • Sci-B-Vac (Israël);
  • Eberbiovac HB (Russie-Cuba);
  • "Evuks-B";
  • Shanwak-B (Inde);
  • "Biovac-B".
Retour à la table des matières

Contre-indications à la vaccination

Si un adulte a déjà contracté l’hépatite B, la vaccination n’a aucun sens. Il n'est pas recommandé de se faire vacciner contre l'hépatite B dans de telles circonstances:

  • pendant l'accouchement et l'allaitement;
  • plus de 55 ans;
  • allergie aux levures;
  • haute température;
  • s'il y a une réaction allergique ou négative au premier vaccin;
  • intolérance aux composants du médicament;
  • la présence de maladies infectieuses aiguës;
  • avec exacerbation de maladies chroniques existantes.

Comment se préparer à la vaccination?

La vaccination contre l’hépatite B chez les adultes doit être effectuée selon un calendrier planifié à l’avance et convenu avec le médecin traitant, en tenant compte des contre-indications. Avant la vaccination est soumis à une inspection approfondie pour s'assurer que dans le futur, il n'y aura pas de complications et que le corps de l'adulte s'en sortira. Après l'introduction du vaccin, le patient est sous la surveillance de l'agent de santé pendant une demi-heure. Si tout est en ordre, vous pouvez rentrer chez vous. Il est recommandé d’abandonner le repos actif, les efforts physiques et de rester dans les lieux publics pendant quelques jours, car la vaccination est une charge lourde pour le système immunitaire. Après la vaccination, il faut prendre soin d'empêcher l'eau d'entrer dans le site d'injection. Les précautions à prendre pendant la journée.

Où le vaccin est-il injecté?

L'hépatite B est injectée dans le muscle. Cela est dû à la meilleure digestibilité du vaccin dans le tissu musculaire. Ils ne font pas d'injections sous la peau, car l'immunité acquise sera instable au virus, et dans la zone de la ponction, une induration se produira. Cette méthode n'est pratiquée que si le patient souffre d'une mauvaise coagulation du sang. La vaccination contre l'hépatite B chez l'adulte se fait à l'épaule en raison de la proximité des muscles avec la peau.

Les effets de la vaccination et des complications

Souvent, les adultes ne ressentent aucun effet indésirable lié au vaccin, mais il peut néanmoins apparaître après son introduction:

  • douleur et inflammation autour de la ponction;
  • cicatrisation du site vaccinal;
  • haute température;
  • faiblesse

Si le corps ne tolère pas le médicament injecté, l'adulte aura des articulations douloureuses et une faiblesse musculaire. Il y a souvent des nausées et d'autres vomissements. Certains ont la diarrhée. Lorsque allergique aux composants du médicament apparaissent des réactions générales et locales sous forme d'éruption cutanée et de démangeaisons de la peau. Une personne peut s'évanouir ou avoir un essoufflement. Des symptômes similaires devraient disparaître d'eux-mêmes en quelques heures. Si le malaise ne passe pas, il est impératif de consulter un médecin.

Dans les cas graves d'allergie, le patient présente un œdème de Quincke ou un choc anaphylactique. Dans des cas isolés, le vaccin affecte le système nerveux. Développement possible de névrite, méningite, paralysie musculaire. Parfois, le vaccin affecte l’état des ganglions lymphatiques et augmente sous son influence. Avec ce symptôme, le test sanguin du patient indiquera un nombre réduit de plaquettes.

Comment éviter les effets secondaires désagréables?

Si les contre-indications sont pertinentes pour les patients, ils ne reçoivent pas de vaccin contre l'hépatite. Cela ne peut que faire mal. Si tout est en ordre, avant d'introduire le vaccin, il est nécessaire de s'assurer que les conditions de son stockage n'ont pas été violées. Considérez la bouteille avec le médicament. Il ne doit pas contenir de taches après avoir été agité. Le vaccin conserve ses propriétés à une température de 2 à 8 degrés Celsius. S'il est chauffé ou gelé, cela ne sera pas efficace. Le médicament ne doit pas être expiré. Ce sont des exigences obligatoires pour un vaccin de qualité.

Vaccination et revaccination de l'hépatite B chez l'adulte.

De nombreuses personnes risquent de contracter le virus de l'hépatite au quotidien sans même le savoir. Sexe accidentel, plaies ouvertes, articles d’hygiène générale, équipement médical, visite chez le coiffeur - tout cela peut provoquer l’infection à hépadnovirus et, par la suite, le développement de l’hépatite. Vaccinés dans leur enfance, la plupart des gens négligent les revaccinations répétées à l'âge adulte, s'exposant ainsi que leurs proches au risque d'être infectés par un virus. Comment se réalise la revaccination des adultes contre l'hépatite B en Russie et ce qui est important - tout cela est décrit en détail dans l'article.

Prévention

Beaucoup d'adultes sous-estiment l'importance de la vaccination, considérant que la possibilité d'infection dans la vie quotidienne est presque négligeable. Promouvoir un mode de vie sain contre l’hépatite met l’accent sur les dangers de l’injection de drogues et des relations sexuelles imprudentes. Cependant, ce n’est pas le seul moyen par lequel le virus de l’hépatite B peut être infecté. Plus de 38% des infections se produisent à la maison: dans le salon de coiffure, au travail, à l'hôpital, à partir d'une petite plaie ouverte. En Russie, le nombre de patients atteints de différents types d'hépatite atteint 7 millions de personnes et est en augmentation constante. Avec l'augmentation du nombre d'infectés, augmente inévitablement et le danger pour les personnes en bonne santé. Le seul moyen de se protéger complètement du danger est la revaccination à l'âge adulte.

En Fédération de Russie, la revaccination contre l'hépatite est effectuée tous les 20 ans, de 20 à 50 ans.

L'hépadnovirus, qui est l'agent causal de l'hépatite dans le corps, est transmis exclusivement par voie hématogène: par le sang et d'autres fluides physiologiques, contacts sexuels. L'agent causal de l'hépatite B en plein air peut rester actif pendant plusieurs jours. La prévention de cette maladie dangereuse comprend une foule de mesures préventives, des examens annuels et des vaccinations. Une protection complète contre l'hépatite ne peut être administrée qu'avec un vaccin, ce qui donne une chance de neutraliser à 98% le virus de l'hépatite B entré dans le sang. L'immunité à cette maladie est instillée dans la première année de vie avec trois vaccins et dure jusqu'à 21-22 ans. La revaccination est faite à cet âge, ainsi que tous les 20 ans suivants. Au total, il existe trois programmes de vaccination, en fonction de la période pour laquelle il est nécessaire de former une immunité.

La vaccination contre l’hépatite, quel que soit son âge, est réalisée en administrant le vaccin anti-hépatite par voie intramusculaire, aux nourrissons situés dans la cuisse et aux adultes dans le muscle deltoïde de l’épaule.

Disposition standard:

Il consiste en trois vaccinations: la première, un mois plus tard, la seconde et la semaine suivante, six mois après la première. Ce schéma est utilisé par défaut pour la vaccination des adultes et des enfants. Par souci de brièveté, le plan de cette vaccination est désigné comme suit: «0–1–6».

Rapide:

Système de vaccination accéléré de quatre vaccinations. Les trois premiers sont effectués à des intervalles du mois, le dernier un an après la vaccination initiale. Il est très rarement utilisé, le plus souvent pour la vaccination d'adultes exposés à un risque inattendu d'infection par le virus de l'hépatite. Sous forme numérique, le circuit ressemble à ceci: «0–1–2–12».

Urgence:

Le plus rare de leurs régimes est utilisé lorsqu'une création urgente et rapide d'immunité est nécessaire. En règle générale, le besoin associé à l'opération à venir, aux transfusions sanguines ou à un voyage dans une zone d'endémie défavorisée. Il consiste en quatre vaccinations: la première, après sept jours, après 21 jours et la vaccination de contrôle après 12 mois (l'immunité est pleinement efficace après la troisième, une vaccination par an n'est nécessaire que pour la fixation à long terme du résultat. Schéma: «0–7–21-12. ", Où le nombre 12 est un terme en mois, le reste est le jour de la vaccination dans l'ordre.

Groupe de risque

Le groupe de personnes le plus à risque d'infection ou ayant les conditions préalables au développement de la maladie s'appelle généralement le groupe à risque en médecine. Il est logique que ces personnes soient nécessairement vaccinées et le plus tôt possible. Voici les catégories d'adultes à risque de contracter l'hépatite B:

  • Membres de la famille du virus de l'hépatite infecté;
  • personnes ayant un partenaire sexuel infecté;
  • Les personnes qui ont plusieurs partenaires sexuels ou qui mènent dans la promiscuité;
  • consommateurs de drogues injectables;
  • les homosexuels;
  • Personnel infirmier, chirurgiens;
  • patients hémodialysés;
  • patients hémophiles;
  • les personnes nécessitant de fréquentes transfusions sanguines;
  • pensions pour handicapés mentaux;
  • personnes dans des établissements pénitentiaires;
  • personnel correctionnel;
  • personnes en déplacement ou personnes se rendant dans des zones d’endémie.

En règle générale, la vaccination des groupes à risque est contrôlée par des services spéciaux. Toutefois, la responsabilité en incombe au premier discours sur la personne elle-même. Rappelez-vous également que les patients hémodialysés ou immunodéficients sont vaccinés deux fois plus souvent, tous les 10 ans.

Réactions après la vaccination

La vaccination contre l'hépatite B est considérée comme relativement sûre, cependant, vous devez être conscient des réactions possibles après l'injection du vaccin. Les plus courantes sont les douleurs musculaires au site de vaccination, une augmentation de la température corporelle de 2 à 3 degrés par rapport à la normale, divers troubles gastro-intestinaux. Ces réactions ne constituent pas une grande menace et se transmettent 3 à 4 jours après la vaccination. La seule condition importante est la nécessité de ramener la température le plus près possible du niveau normal - sinon, il est possible d’obtenir des réactions désagréables au cœur. Il est également interdit d'effectuer une vaccination en présence d'une réaction allergique prolongée au vaccin précédent. Dans ce cas, vous devez effectuer un examen allergique complet et choisir un autre médicament ou un schéma de vaccination léger.

La nécessité de vacciner les adultes contre l'hépatite ne peut être minimisée, même en comparaison avec la crèche. Au cours de la vie, une personne peut être sur le point de contracter le virus de l'hépatite sans s'en rendre compte. De plus, en s'exposant au risque d'infection, une personne met également sa famille et ses amis en danger. Vous ne pouvez jamais prédire d'où viendront les problèmes, ce qui explique pourquoi la vaccination des adultes est aussi importante que la vaccination des enfants.

Calendrier de vaccination contre l'hépatite B

Malgré le débat public houleux sur la nécessité / la nocivité des vaccins, il a été prouvé de manière convaincante qu’aujourd’hui, il n’existe aucune autre protection contre les maladies infectieuses dangereuses, à l’exception des vaccins.

La vaccination contre l’hépatite B se déroule selon un certain schéma et est l’une des plus importantes dans la vie d’une personne: ce vaccin est administré pour la première fois, dans les 24 heures qui suivent la naissance.

Peu de gens connaissent le calendrier de vaccination contre l'hépatite B. Dans le même temps, cette maladie est l’une des plus répandues dans la population humaine et chaque personne court le risque d’en être infectée au cours de sa vie. Envisager un programme de vaccination contre l'hépatite B chez les enfants et de revaccination chez les adultes.

Qu'est-ce qu'un vaccin contre l'hépatite B?

L’essence de toute vaccination est l’introduction dans le corps:

  • micro-organismes atténués ou inactivés - 1 génération de vaccins;
  • toxoïdes (exotoxines désactivées de micro-organismes) - Vaccins de 2e génération;
  • protéines virales (antigènes) - Vaccins de 3ème génération.

La structure génétique des cellules de levure (Saccharomyces cerevisiae) est préalablement modifiée (recombinée), ce qui leur permet de recevoir un gène codant pour l'antigène de surface de l'hépatite B. Ensuite, l'antigène synthétisé par la levure est débarrassé de la substance de base et complété par des substances auxiliaires.

Après l’introduction du vaccin dans le corps, les antigènes provoquent une réaction du système immunitaire qui se traduit par la production d’anticorps correspondant à cet antigène - les immunoglobulines. Ces cellules immunitaires sont la "mémoire" du système immunitaire. Ils persistent dans le sang pendant des années, ce qui permet de lancer une réponse défensive en temps opportun dans le cas où un véritable virus de l'hépatite B pénètre dans le corps. Ainsi, la vaccination, en quelque sorte, "enseigne" au système immunitaire à reconnaître les dangers auxquels il doit réagir.

Cependant, comme pour tout entraînement, l’entraînement du système immunitaire nécessite une répétition. Pour la formation d'une immunité stable chez les adultes et les enfants, il est nécessaire de procéder à plusieurs vaccinations contre l'hépatite B selon le schéma de vaccination.

Calendrier de vaccination contre l'hépatite B

Dans les territoires des pays de l'ex-URSS, un programme de vaccination contre l'hépatite B est utilisé, qui a commencé à être appliqué en 1982. Selon ce document, tous les enfants sont vaccinés:

  • le premier jour après la naissance;
  • un mois après la naissance;
  • 6 mois après la naissance.

Ainsi, pour la formation d'une immunité stable et prolongée, le schéma de vaccination contre l'hépatite B implique sa triple administration.

Cette règle ne s'applique pas aux enfants à risque, c'est-à-dire ceux nés de mères infectées par le virus. Dans ces cas, le schéma de vaccination contre l'hépatite B est le suivant:

  • dans les premières 24 heures - le premier vaccin + anticorps sont en outre introduits dans l'hépatite B (la «immunisation passive», conçue pour protéger l'enfant jusqu'au développement de ses propres anticorps en réponse au vaccin injecté);
  • un mois après la naissance - le deuxième vaccin;
  • deux mois après la naissance - le troisième vaccin;
  • 12 mois après la naissance - le quatrième vaccin.

L'immunité acquise est maintenue pendant au moins 10 ans. Cependant, cet indicateur est très variable et peut varier selon les personnes.

Vaccin contre l'hépatite B: programme de vaccination

Il existe trois schémas de vaccination dans lesquels les adultes sont vaccinés contre l'hépatite B. Nous avons considéré les deux premiers du paragraphe précédent:

  • le schéma standard des trois vaccinations 0–1–6 (les deuxième et troisième vaccinations sont effectuées 1 mois et 6 mois après le premier);
  • un calendrier accéléré de quatre vaccinations 0–1–2–12 (après 1, 2 et 12 mois, respectivement).

Il existe également une possibilité d'immunisation d'urgence, impliquant l'administration de 4 vaccinations contre l'hépatite B chez l'adulte selon le schéma de 0 à 7 jours - 21 jours - 12 mois. Un tel programme de vaccination est utilisé en cas d'urgence, par exemple, lorsqu'une personne doit partir de toute urgence dans une région épidémiologiquement dangereuse pour l'hépatite.

L'application correcte de l'un de ces schémas forme une immunité forte et durable chez l'adulte. Le calendrier accéléré ou d'urgence des vaccinations contre l'hépatite B vous permet d'accélérer le processus au début, c'est-à-dire d'obtenir une protection suffisante à la fin du deuxième mois (avec le schéma accéléré) ou à la fin du premier mois (avec le schéma d'urgence). Cependant, le quatrième vaccin, administré après 12 mois, est nécessaire à la formation d'une immunité complète à long terme.

Et si l'une des injections n'était pas faite à temps?

Le calendrier de vaccination contre l'hépatite B est obligatoire pour la vaccination. Sauter les vaccins ne permettra pas la formation de l’immunité.

Si pour quelque raison que ce soit, il y a un écart par rapport au calendrier de vaccination contre l'hépatite B, le prochain vaccin doit être introduit le plus tôt possible.

En cas d'écart important par rapport au calendrier de vaccination (semaines ou mois), vous devriez consulter le médecin et consulter en personne les mesures à prendre.

Programme de revaccination

Le calendrier de vaccination contre l'hépatite B chez l'adulte implique une revaccination environ 1 fois par 10 ans avant l'âge de 55 ans et, selon d'autres indications, à un âge plus avancé.

Le nombre d'anti-HBs indique l'intensité de l'immunité au virus de l'hépatite. La vaccination est indiquée à un taux d'anticorps inférieur à 10 unités / l, ce qui est interprété comme une absence totale d'immunité aux antigènes viraux.

À la détection des anticorps à l'antigène nucléaire (anti-HBc) la vaccination n'est pas effectuée, parce que la présence de ces immunoglobulines indique la présence du virus dans le sang. Des précisions supplémentaires peuvent être fournies par des études complémentaires (PCR).

La revaccination de l’hépatite B chez l’adulte est réalisée selon le schéma standard des trois vaccinations 0–1–6.

Quels sont les vaccins contre l'hépatite B?

Aujourd'hui, le marché propose une large gamme de vaccins mono et polyvacciques contre l'hépatite B pour adultes et enfants.

Vaccins monovalents russes:

Vaccins monovalents fabriqués par des laboratoires étrangers:

  • Engerix B (Belgique);
  • Biovac-B (Inde);
  • Gén Wac B (Inde);
  • Shaneak-V (Inde);
  • Eberbiovac NV (Cuba);
  • Euvax V (Corée du Sud);
  • HB-VAX II (Pays-Bas).

Les vaccins énumérés sont du même type: ils contiennent 20 µg d’antigènes viraux dans 1 ml de solution (1 dose pour un adulte).

Parmi ces polyvaccins pour adultes, on peut appeler:

  • contre la diphtérie, le tétanos et l'hépatite B - Bubo-M (Russie);
  • contre l'hépatite A et l'hépatite B - Hep-A + B-in-VAK (Russie);
  • contre l'hépatite A et B - Twinrix (Royaume-Uni).

Le vaccin est-il sécuritaire?

Lors de l'utilisation du vaccin, plus de 500 millions de personnes ont été vaccinées. Cependant, aucun effet secondaire grave ou effet indésirable sur la santé des adultes et des enfants n'a été enregistré.

En règle générale, les opposants à la vaccination font référence à l'insécurité des ingrédients conservateurs dans la formulation. Dans le cas de la vaccination contre l'hépatite, ce conservateur est une substance contenant du mercure - le merthiolate. Dans certains pays, tels que les États-Unis, les vaccins au merthiolate sont interdits.

Dans tous les cas, il est aujourd'hui possible de vacciner un adulte avec un médicament sans agent de conservation. Les vaccins Combiotech, Endzheriks B et HB-VAX II sont disponibles sans mertiolate ou avec une quantité résiduelle de pas plus de 0,000002 g par injection.

Combien de vaccination peut prévenir l'infection?

La vaccination contre l'hépatite B, effectuée conformément au système pour les personnes ne souffrant pas de déficit immunitaire, prévient l'infection dans 95% des cas. Au fil du temps, l'intensité de l'immunité au virus diminue progressivement. Mais dans tous les cas, même si une personne tombe malade, l'évolution de la maladie sera beaucoup plus facile, le rétablissement complet et plus rapide. Lisez comment la maladie se transmet ici.

Vidéo utile

Pour plus d'informations sur la vaccination contre l'hépatite B, voir la vidéo suivante:

Vaccination contre l'hépatite B chez l'adulte

L'hépatite est une maladie hépatique virale transmise de personne à personne. La maladie peut être chronique et certains types de celle-ci provoquent parfois une cirrhose ou une insuffisance hépatique. L'hépatite a trois sous-espèces - A, B, C. La première est plus bénigne pour le foie, et B et C peuvent entraîner sa destruction.

Les adultes ont-ils besoin d'un vaccin contre l'hépatite?

L'hépatite virale B (VHB) est considérée comme l'une des infections les plus imprévisibles. Premièrement, la maladie affecte le foie, puis les vaisseaux, la peau, le système nerveux et les organes digestifs sont impliqués dans le processus. Les porteurs de virus et les personnes malades constituent la principale source d’infection. Pour être infecté, vous n'avez besoin que de 5 à 10 ml de sang infecté par l'hépatite. Voies d'infection:

  • à la naissance de la mère au bébé;
  • à travers les fissures, les coupures, les écorchures, le saignement des gencives;
  • avec des relations sexuelles non protégées;
  • par des manipulations médicales: transfusion sanguine, injections et autres.

Afin de ne pas être infecté par un virus dangereux, vous avez besoin d'un vaccin contre l'hépatite B pour adultes. C'est la seule prévention de la maladie. Presque tous fréquentent des hôpitaux, des salons de coiffure, font appel aux services d’un dentiste. Le groupe à risque comprend à la fois les visiteurs et les employés d'institutions publiques, car ils peuvent facilement être infectés. Si une personne est infectée par l'hépatite B une fois, elle ne pourra pas s'en débarrasser pour toujours.

Quel vaccin est utilisé

À ce jour, plusieurs médicaments contre l'hépatite B sont utilisés et peuvent être vaccinés car chacun a des propriétés et une composition similaires, mais un prix différent. Pour vacciner contre l'hépatite B chez l'adulte, pour développer une immunité à part entière, il est nécessaire de faire trois injections. Tout vaccin a un effet positif, mais les plus populaires sont les médicaments suivants:

  • Engerix (Belgique);
  • Biovac (Inde);
  • Regevak B (Russie);
  • Euvax B (Corée du Sud);
  • Eberbiovac (Cuba).

Où faire l'inoculation

Le vaccin contre l'hépatite B est introduit par injection, chez les adultes et les enfants, dans le muscle. Si vous y entrez par voie sous-cutanée, cela réduira considérablement l'effet et conduira à des scellements inutiles. Les nouveau-nés et les enfants de moins de 3 ans sont vaccinés à la cuisse. Injections d'adultes à l'épaule. Le choix de l'emplacement est déterminé par la proximité de la peau avec des muscles bien développés. Le muscle fessier se trouvant trop profondément, la vaccination n’est plus pratiquée dans cette zone.

Comment se porte la vaccination contre l'hépatite B chez l'adulte - schéma

Endzheriks, Regevak B ou tout autre médicament est administré de plusieurs manières. En règle générale, la première dose est administrée immédiatement et les doses suivantes sont prises à des horaires différents avec des interruptions diverses. La vaccination pour les adultes et les enfants est la même. Il existe trois programmes de vaccination:

  1. Standard Le premier a raison, le second dans un mois et le troisième dans six mois.
  2. Urgence Le premier a raison, le deuxième en une semaine, le troisième en trois semaines et le quatrième en un an.
  3. Rapide Le premier a raison, le second après 30 jours, le troisième après 60 jours, le quatrième après un an.

La vaccination

Combien de fois les personnes sont-elles vaccinées contre l'hépatite B si la personne n'a jamais été vaccinée? Dans ce cas, le cours est choisi dans n'importe quel ordre, mais il est nécessaire de respecter le schéma. Si une injection a été oubliée et que 5 mois ou plus se sont écoulés, les vaccinations recommencent. Si le patient a commencé la procédure plusieurs fois, mais qu'il n'a fait que 2 injections, le traitement est considéré comme terminé. Lors de la primo-vaccination, trois injections sont nécessaires pour former une immunité durable. La durée de la vaccination contre l'hépatite B chez l'adulte, quels que soient le nom du médicament et son prix - de 8 à 20 ans.

Revaccination

L’essence de la vaccination est d’introduire dans le corps un agent infectieux qui stimule la production d’anticorps dirigés contre l’agent pathogène, de sorte que la personne maîtrise l’immunité contre le virus. La revaccination est un programme qui vise à renforcer le système immunitaire et qui est effectuée peu de temps après la vaccination. À des fins préventives, la revaccination contre l'hépatite devrait être effectuée pour chaque personne tous les 20 ans. Si le nouveau-né a été vacciné, l'immunité contre l'hépatite persiste jusqu'à 20-22 ans.

Action

Définissez le besoin de vaccinations individuellement. Le médecin analyse l'âge de la personne, son taux sanguin d'anticorps anti-VHB. Selon les instructions, la revaccination obligatoire une fois tous les 5 ans est réservée aux travailleurs de la santé, car la maladie est transmise par tout liquide biologique. Pour une personne ordinaire précédemment vaccinée et ne présentant aucune contre-indication, il suffit de maintenir l'immunité d'un seul vaccin tous les 20 ans.

Vaccination de routine et revaccination contre l'hépatite B

De nombreuses personnes risquent d’être infectées par le virus de l’hépatite B au quotidien, et elles ne le savent même pas. De nombreuses raisons peuvent déclencher le développement de l'hépatite dans le corps humain.

La revaccination de l'hépatite B est considérée comme une mesure importante et nécessaire car elle aide à prévenir le développement d'une pathologie. De nombreux adultes refusent la revaccination et mettent leurs proches en danger.

Caractéristiques de la maladie

L'hépatite B est une maladie virale dangereuse qui endommage le foie.

L'hépatite B est un virus qui peut pénétrer dans le corps humain et avoir un effet dépresseur sur le fonctionnement des organes vitaux. Surtout cette maladie perturbe le foie, dans lequel la lésion se produit au niveau cellulaire.

L’insiduité de l’hépatite B réside dans le fait qu’elle peut durer longtemps sans que des symptômes prononcés ne se développent. Il peut en résulter le passage de la maladie à la forme chronique, qui se termine par le développement de la cirrhose et de l’oncologie.

La principale raison du développement de l'hépatite B est la pénétration dans l'organisme humain de l'agent pathogène d'une telle pathologie - le virus. La pratique médicale montre que les patients les plus susceptibles de développer cette maladie sont ceux qui ont réduit les fonctions de protection de l’organisme. Le plus souvent, des dysfonctionnements du système immunitaire sont observés lorsque les facteurs négatifs suivants affectent le corps:

  • médicaments
  • fumer
  • abus d'alcool
  • effets toxiques et chimiques sur le corps

Les pathologies transmises à l'homme, qui ont provoqué une perturbation des processus métaboliques, ainsi qu'un apport insuffisant en vitamines et en nutriments, peuvent provoquer une dégradation du système immunitaire.

Quels sont les modes de transmission de l'hépatite B d'une personne malade à une personne en bonne santé:

  • par le sang est considéré comme le mode d'infection le plus courant
  • pendant l'accouchement d'une mère malade à un bébé
  • sexuellement

Pendant longtemps, le patient peut ne présenter aucun signe caractéristique de la maladie.

Il est possible de diagnostiquer un virus dans le corps humain uniquement lors de tests sanguins en laboratoire.

Au fur et à mesure que l'hépatite B progresse, les symptômes suivants apparaissent:

  • des nausées et des vomissements
  • étourdissements fréquents
  • augmentation de la température corporelle nez qui coule et toux constant
  • maux de tête graves
  • détérioration du bien-être général
  • faiblesse constante
  • douleur dans le nasopharynx
  • coloration jaune de la peau, des muqueuses et de la sclérotique des yeux
  • inconfort et douleur dans les articulations
  • diminution ou manque total d'appétit

Chez une personne atteinte d'hépatite B, on observe un changement de couleur de l'urine. Sa couleur commence à ressembler au thé fort ou à la bière et, de plus, elle commence à mousser. De plus, les matières fécales deviennent incolores, un frisson se développe et une sensation de lourdeur apparaît dans l'hypochondre droit.

Au cas où l'hépatite B se transformerait en une forme chronique, il y aurait violation du foie et intoxication du corps, en plus des principaux signes de la maladie. En l'absence de traitement efficace à ce stade de la maladie, le système nerveux central est endommagé.

Vaccination de routine: schémas de vaccination

La vaccination contre l'hépatite B est réalisée pour créer une immunité au virus.

La plupart des gens sont vaccinés contre l’hépatite B dans leur enfance. Cependant, la production d’anticorps contre cette maladie n’est réalisée par les organismes que pendant un certain temps.

Habituellement, cette période est de 5 ans et après la fin du processus, le risque d'être infecté par un virus augmente. À un âge plus avancé, les effets de cette pathologie sont beaucoup plus prononcés.

  • Dans les établissements de santé, la vaccination contre l'hépatite B est effectuée selon un schéma standard comprenant 3 vaccinations. Un tel programme de vaccination est réalisé aussi bien chez l’enfant que chez l’adulte. Tout d'abord, la première vaccination est effectuée un mois après - la seconde et six mois après la première vaccination.
  • En pratique médicale, un programme de vaccination accélérée contre l'hépatite B est utilisé, qui consiste en 4 vaccinations. La plupart du temps, cette vaccination est réalisée pour l’immunisation de patients adultes présentant un risque élevé de développer une telle pathologie. Premièrement, le patient reçoit les trois premiers vaccins avec un intervalle d'un mois et la vaccination de contrôle est effectuée un an après le premier.
  • L'un des programmes les plus rares est la «vaccination d'urgence» contre l'hépatite B, qui est utilisée lorsqu'une immunité rapide est nécessaire. La plupart du temps, un tel programme de vaccination est appliqué avant l'opération, une personne se rend dans la zone où la situation est mauvaise et, si nécessaire, une transfusion sanguine. Le programme d'urgence comporte 4 vaccinations: la première est effectuée en premier, une seconde après, une seconde après 21 jours et la troisième après un an.

Lors de la vaccination des personnes contre l'hépatite B, il est important que toutes ces échéances soient respectées.

Revaccination: qui est à risque

Les experts identifient des groupes de personnes susceptibles de contracter l'hépatite B ou présentant des conditions préalables à l'infection. Ces patients doivent être vaccinés selon les besoins et le plus tôt possible.

Quels types de personnes constituent un groupe de risque pour le développement d'une pathologie telle que l'hépatite B:

  • employés d'institutions médicales
  • voyageurs visitant des zones endémiques
  • agents de correction
  • patients nécessitant une transfusion sanguine
  • toxicomanes et homosexuels
  • travailleurs du sexe promiscuous
  • membres de la famille avec lesquels il y a une personne atteinte du virus de l'hépatite B

Habituellement, des services spéciaux surveillent la revaccination des personnes à risque, mais la responsabilité incombe avant tout à l'individu.

Contre-indications à la vaccination

La revaccination provoque rarement des effets secondaires

Une telle procédure médicale, telle que la vaccination contre l’hépatite B, présente des contre-indications à la conduite et des effets secondaires, que vous devez absolument connaître. Aucune injection n'est donnée aux patients âgés de plus de 55 ans. Dans le cas où une personne a eu une telle maladie, il n'a pas besoin de revaccination.

Il est également strictement interdit aux personnes atteintes d'hépatite B de se faire vacciner contre l'hépatite B, car cela pourrait entraîner une détérioration sensible du bien-être du patient. Une autre contre-indication à la vaccination est la probabilité d’une réaction allergique. Il est nécessaire de refuser une telle procédure si le patient présente une intolérance à au moins un composant du médicament.

Une question controversée est de savoir si les femmes devraient être vaccinées pendant la grossesse. La pratique médicale montre que, néanmoins, les cas d’infection des futures mères sont périodiquement diagnostiqués. Les experts conseillent néanmoins de procéder à une procédure de vaccination avant de concevoir un enfant, ce qui protégera le fœtus en développement du virus.

Lors de la vaccination contre l'hépatite B, il est nécessaire de surveiller l'état du corps.

Le fait est que l’introduction d’un vaccin peut déclencher les effets secondaires suivants:

  • élévation de la température corporelle
  • joint sur le site de vaccination
  • apparition d'éruptions cutanées
  • symptômes du rhume
  • faiblesse du corps
  • diminution ou manque d'appétit
  • l'apparition de douleur au site d'injection
  • l'apparition de problèmes avec le travail du tube digestif
  • vomissements
  • tabouret bouleversé
  • perturbation de l'état émotionnel et de la nervosité du patient

Il est nécessaire de faire appel à un spécialiste si, pendant une longue période après la vaccination, l'état de santé se dégrade et que les symptômes énumérés ne disparaissent pas.

Plus d'informations sur l'hépatite B sont disponibles dans la vidéo:

L'opinion des gens selon laquelle le risque d'infection par l'hépatite n'est présent que dans l'enfance, lorsqu'une personne fréquente un jardin d'enfants ou une école, est considérée comme erronée. En fait, ce n'est pas le cas, car avec l'âge, le risque d'infection par le virus ne diminue pas. Dans le cas où une personne refuse de re-vacciner, le risque d'infection dans les conditions de vie augmente. Souvent, l'infection se produit lorsque vous visitez le dentiste et prenez un test sanguin.

L'hépatite est considérée comme une maladie complexe et dangereuse qui nécessite un traitement obligatoire. En l'absence d'un diagnostic opportun et d'un traitement efficace, le risque de nombreuses complications augmente. La procédure de vaccination elle-même ne prend que quelques minutes, mais elle contribue à créer une forte immunité contre le virus pendant 5 ans. Après l’introduction du vaccin dans le corps, il est important de suivre toutes les recommandations du spécialiste et de suivre toutes les instructions prescrites à la maison.

Remarqué une erreur? Sélectionnez-le et appuyez sur Ctrl + Entrée pour nous le dire.

Hépatite B - vaccination pour adultes

L'hépatite virale est l'une des maladies infectieuses les plus imprévisibles. La maladie affecte d'abord le foie, puis la peau, les vaisseaux, d'autres organes digestifs et le système nerveux sont impliqués dans le processus de la maladie. En raison de la probabilité élevée de contracter le virus, les bébés sont vaccinés dès les premiers jours de leur vie. Quelques années après la revaccination, l'immunité contre le virus de l'hépatite B s'affaiblit pour que tout le monde puisse la retrouver.

Qu'est-ce que cette maladie de l'hépatite B et dans quelles conditions affecte-t-elle une personne? Les adultes sont-ils vaccinés contre l'hépatite B et dans quels cas? Pouvez-vous vous sentir en sécurité si cette maladie frappe des êtres chers?

Qu'est-ce que l'hépatite B?

Environ 5% de la population mondiale souffre d'hépatite B. Mais dans certains pays, ce chiffre doit être multiplié par 4. La principale source d'infection par l'hépatite B est constituée par les personnes malades et les porteurs du virus. Pour l'infection, il suffit que 5 à 10 ml de sang infecté se trouvent dans la plaie. Principales voies d'infection par l'hépatite B:

  • sexuelle - lors de rapports sexuels non protégés;
  • l'infection se produit par des lésions vasculaires: coupures, écorchures, fissures des lèvres, saignements des gencives;
  • voie parentérale, c’est-à-dire par manipulations médicales ou injections: par transfusion sanguine, injections avec une seule seringue non stérile, comme chez les toxicomanes;
  • transmission verticale de l'hépatite B - de la mère à l'enfant à la naissance.

Comment l'hépatite B survient-elle?

  1. Une personne s'inquiète d'une intoxication grave: manque de sommeil, fatigue, perte d'appétit, nausées et vomissements.
  2. Il y a une sensation de douleur dans le foie et de lourdeur dans la région épigastrique.
  3. Coloration jaune de la peau et de la sclérotique.
  4. Démangeaisons sévères de la peau.
  5. Dommages au système nerveux: irritabilité ou euphorie, maux de tête, somnolence.
  6. Plus tard, la pression artérielle commence à diminuer, le pouls devient rare.

Cette condition peut durer plusieurs mois. Si vous avez de la chance, tout se termine en récupération. Sinon, il y a des complications dangereuses:

  • saignements;
  • insuffisance hépatique aiguë;
  • dommages aux voies biliaires, l'ajout d'infections supplémentaires.

Les adultes devraient-ils être vaccinés contre l'hépatite B? - oui, l'hépatite B étant une maladie chronique, une fois infectée, une personne ne s'en débarrassera jamais. Dans le même temps, la sensibilité au virus chez les autres personnes est élevée et les symptômes de l'hépatite disparaissent lentement. La vaccination contre l’hépatite B chez l’adulte est nécessaire pour éviter de contracter cette maladie dangereuse. C'est le seul moyen de prévenir la maladie.

Indications de vaccination

Le premier à vacciner les enfants immédiatement après la naissance, à l'exception de ceux qui ont des contre-indications. Après la revaccination (à 6 ou 12 mois), l'immunité est instable et dure cinq ans, maximum six ans.

Les adultes sont vaccinés en fonction des preuves. Où les adultes reçoivent-ils un vaccin contre l'hépatite B? La vaccination est effectuée dans la clinique du lieu de résidence ou du permis de résidence ou au travail (avec un appareil dans une clinique spécialisée, un hôpital, une clinique). Sur une base facultative, vous pouvez entrer le vaccin dans une clinique privée. Dans des cas exceptionnels, les patients hémodialysés graves ou recevant des transfusions sanguines peuvent être vaccinés à l'hôpital si le vaccin est disponible.

Qui est vacciné? - Tous les adultes à risque.

  1. Personnes dans la famille desquelles se trouve un porteur du virus ou un malade.
  2. Étudiants en médecine et tous les travailleurs de la santé.
  3. Personnes atteintes de maladies chroniques graves qui reçoivent régulièrement des produits sanguins.
  4. Personnes n'ayant jamais été vaccinées et n'ayant pas contracté l'hépatite virale B.
  5. Adultes ayant été en contact avec du matériel infecté par un virus.
  6. Les personnes dont le travail est lié à la production de drogues à partir du sang.
  7. Patients préopératoires s'ils n'ont pas été vaccinés auparavant.
  8. Patients oncohématologiques vaccinés.

Calendrier de vaccination contre l'hépatite B

Les calendriers de vaccination contre l’hépatite B chez l’adulte peuvent différer selon la situation et le type de médicament.

  1. L’un des régimes est la première vaccination, puis un mois plus tard, puis 5 mois plus tard.
  2. La vaccination d'urgence survient lorsqu'une personne voyage à l'étranger. Il a lieu le premier jour, les septième et vingt et unième jours. Une revaccination de l'hépatite B chez l'adulte est prescrite 12 mois plus tard.
  3. Le schéma suivant est utilisé chez les patients en hémodialyse (purification du sang). Selon ce calendrier, un adulte est vacciné quatre fois entre les procédures du schéma 0–1–2–12 mois.

Où les adultes sont-ils vaccinés contre l'hépatite B? - par voie intramusculaire, dans le muscle deltoïde. Dans de rares cas, quand une personne a une maladie avec une coagulation sanguine altérée, vous pouvez injecter le médicament par voie sous-cutanée.

Pour éviter les réactions fausses au vaccin, vérifiez s’il a été conservé correctement.

  1. Dans le flacon avec le médicament ne devrait pas être des impuretés après agitation.
  2. Le vaccin ne doit pas être congelé, les conditions de stockage optimales - 2–8 ºC, sinon il perd ses propriétés. En d’autres termes, l’infirmière ne devrait pas l’obtenir du congélateur, mais du réfrigérateur.
  3. Vérifiez les dates d'expiration.

Types de vaccins contre l'hépatite B

Il existe à la fois des vaccins individuels contre l'hépatite virale B et des complexes contenant en outre des anticorps provenant d'autres maladies. Ces derniers sont plus souvent utilisés dans l’enfance.

Quels médicaments peuvent être administrés aux adultes?

  1. Endzheriks-B (Belgique).
  2. HB-Vaxll (USA).
  3. Le vaccin contre l'hépatite B est recombinant.
  4. Le vaccin contre l'hépatite B est une levure recombinante.
  5. "Sci-B-Vac", qui est produit en Israël.
  6. Eberbiovac HB est un vaccin conjoint russo-cubain.
  7. "Evuks-B".
  8. Shanwak-B (Inde).
  9. "Biovac-B".

À quelle fréquence un vaccin contre l'hépatite B est-il administré à des adultes? Vous pouvez être vacciné pour la première fois s'il y a des indications, puis contrôler la quantité d'anticorps dans le sang dans le sang. S'il y a une forte diminution, le vaccin peut être répété. Les agents de santé devraient être vaccinés régulièrement, au moins une fois tous les cinq ans.

Contre-indications pour les adultes

Les contre-indications à la vaccination contre l'hépatite B chez l'adulte sont:

  1. Grossesse et période d'allaitement.
  2. Réaction à l'administration précédente du vaccin.
  3. Intolérance à l'un des composants du médicament.
  4. Maladies infectieuses aiguës.
  5. Exacerbation de maladies chroniques. La vaccination est recommandée pendant la période de normalisation.

Réactions de vaccination et complications

Les adultes tolèrent bien le vaccin contre l'hépatite B, mais en raison des caractéristiques propres à l'organisme, les réactions suivantes peuvent survenir:

  • douleur et inflammation au site d'injection;
  • compactage des tissus; formation de cicatrices;
  • la réaction générale peut se manifester par de la fièvre, une faiblesse, un malaise.

Quelles peuvent être les complications chez les adultes avec le vaccin contre l'hépatite B?

  1. Douleur dans les articulations, l'abdomen ou les muscles.
  2. Nausées, vomissements, affaiblissement des selles, en analyse, éventuellement augmentation du niveau des paramètres hépatiques.
  3. Réactions allergiques générales et locales: démangeaisons de la peau, apparition d'une éruption cutanée sous forme d'urticaire. Dans les situations graves, il est possible de développer un angioedème ou un choc anaphylactique.
  4. Des cas isolés de réactions du système nerveux ont été enregistrés: convulsions, névrite (inflammation des nerfs périphériques), méningite, paralysie des muscles moteurs.
  5. Parfois, il y a une augmentation des ganglions lymphatiques, et dans l'analyse générale du sang diminue le nombre de plaquettes.
  6. Il peut y avoir des évanouissements et une sensation temporaire de manque de souffle.

Si les symptômes ne sont pas prononcés, ils sont perturbés pendant plusieurs heures et disparaissent d'eux-mêmes - inutile de vous inquiéter. En cas de problèmes persistants de longue durée, il est nécessaire de consulter un médecin et d'informer les agents de santé qui ont vacciné contre l'hépatite B de l'apparition d'une réaction au vaccin. Comment éviter de telles situations? Il est important d'apprendre à se comporter correctement avant et après la vaccination.

Comportement avant et après vaccination

  1. Les vaccinations doivent être planifiées à l'avance. Le besoin de vaccination est signalé dans quelques jours. Pour avoir un minimum d’effets secondaires sur la vaccination contre l’hépatite B chez un adulte, il est préférable de le faire avant le week-end prochain. Il est conseillé de rester à la maison pendant cette période difficile pour le corps lorsque le système immunitaire est en charge.
  2. Après la vaccination, ne planifiez pas des vacances actives avec des amis ou avec votre famille, évitez de vous rendre dans des endroits fréquentés par un grand nombre de personnes et n’approvisionnez-vous en produits pour le week-end.
  3. Assurez-vous de subir un examen de routine par un médecin avant la vaccination et restez 30 minutes après la vaccination sous la supervision d'un professionnel de la santé ayant injecté le vaccin.
  4. Ne pas mouiller le site d’injection pendant au moins 24 heures.
  5. En collaboration avec votre médecin, vous devez choisir le meilleur calendrier de vaccination contre l’hépatite B chez les adultes et discuter de la possibilité d’utiliser des médicaments symptomatiques en cas de complications.

Un adulte a-t-il besoin d'un vaccin contre l'hépatite B? Oui, s'il est à risque et s'il peut rencontrer des patients atteints d'hépatite B. Une évolution légère de la maladie ne sauve pas une personne de complications possibles. Il est beaucoup plus facile de faire face à une réaction vaccinale que de traiter une hépatite virale en cas d’infection pendant plusieurs mois.

Comment l'hépatite B est-elle revaccinée?

Aujourd'hui, la revaccination contre l'hépatite B est le seul moyen de se protéger efficacement contre cette maladie. La plupart des gens sont vaccinés contre l'hépatite B dans leur enfance. Mais le besoin de vaccination apparaît plus tard. Comme le confirment les statistiques: chez l’homme, l’incidence de l’hépatite est nettement plus élevée que chez l’enfant. Cela est dû au fait que beaucoup de personnes âgées pensent qu’elles n’ont pas besoin de vaccin. Mais le corps après la vaccination est capable de produire des anticorps en moyenne jusqu’à cinq ans.

Le calendrier des effets de différents vaccins sur le corps est similaire et lorsque cet effet prend fin, le risque de contracter la maladie augmente et, avec l’âge, la gravité de ses conséquences augmente également. Que devez-vous savoir sur la revaccination contre l'hépatite B afin de ne pas rater le moment où votre corps a besoin d'aide?

Pourquoi le risque d'être infecté?

Certaines personnes pensent qu’une personne risque de contracter l’hépatite seulement dans l’enfance, à la maternelle ou à l’école. Loin de là. Pendant que la personne vieillit, le risque de contracter l'hépatite ne diminue pas. Les personnes non immunisées à nouveau peuvent contracter l'hépatite à la maison.

La probabilité d'infection est assez élevée lors de la visite d'établissements médicaux. Selon les statistiques médicales, de nombreux adultes contractent l’hépatite lorsqu’ils reçoivent des soins dentaires. Pas moins dangereux est le test. Oui, les dispositifs jetables sont utilisés à ces fins, mais les cas dans lesquels un patient contracte l'hépatite B lors de tests sanguins sont permanents dans la pratique médicale.

Sans salons de coiffure, manucure et pédicure, la plupart des gens ne représentent pas une vie établie. Toutefois, la probabilité d'infection par l'hépatite dans les salons de coiffure et de beauté, reconnue par les experts du domaine de la santé, est l'une des plus élevées de Russie. Certains pensent qu'une visite dans un salon de beauté ou un coiffeur d'élite garantit l'absence d'infection par l'hépatite. Cependant, même le respect le plus strict des normes et exigences sanitaires et hygiéniques ne garantit pas la protection contre la maladie fournie par le vaccin.

Il est nécessaire de prendre en compte: des agents tels que le personnel des cliniques privées et des établissements de santé publique font partie des groupes de risques d'infection à l'hépatite B les plus nombreux. Pour ces catégories de travailleurs, les vaccinations répétées contre l'hépatite sont obligatoires et constituent l'une des conditions importantes de leur activité professionnelle.

En Russie, afin de prévenir l’infection de masse de la population en âge de travailler, il existe des programmes de revaccination contre l’hépatite chez les adultes. Leur mise en œuvre dans la pratique médicale quotidienne a conduit le fait que l'État a réussi à enrayer l'infection de masse de personnes âgées de 20 à 50 ans. Pour cette catégorie de la population, deux programmes de vaccination ont été développés et mis en œuvre:

  • de trois injections;
  • de quatre injections.

L'hépatite ne fonctionnera pas si vous prenez soin de la revaccination en temps opportun.

La différence entre les programmes de vaccination est principalement de la durée. Les deux graphiques sont conçus pour la revaccination contre l'hépatite B, en tenant compte du fait que des anticorps sont progressivement produits chez l'homme. À partir du moment de la vaccination, il faut en moyenne 14 à 15 jours avant que le corps commence à produire des anticorps.

Les deux programmes de vaccination ont leur phase primaire ou initiale au moment de la première injection. Le deuxième exercice en un mois. Et le tour de cinq mois - selon le premier schéma - reçoit une autre injection. Mais la séquence de procédures selon le deuxième schéma à partir de sa troisième étape devient différente. Selon le deuxième calendrier: la différence entre la deuxième et la troisième injection est de 1 mois. Et le quatrième vaccin est effectué à l'expiration d'un an après la toute première injection.

La vaccination progressive contre toutes les maladies infectieuses est considérée dans la médecine moderne comme l’une des plus efficaces et des plus douces pour le corps. Mais dans la science moderne, la question de savoir depuis combien de temps une personne produit des anticorps est toujours une question controversée. Certains scientifiques affirment que le processus dure au moins 5 ans après la vaccination, tandis que d'autres prétendent que l'immunité contre l'hépatite B sera valide à vie.

Comme le montre la pratique médicale, les deux côtés ont raison, car ce processus se déroule de différentes manières pour différentes catégories de patients. Un danger particulier d'infection réside dans les zones où les épidémies d'hépatite B se produisent fréquemment. Dans de tels cas, se protéger de la maladie est beaucoup plus difficile, mais cela ne signifie pas pour autant que c'est impossible. Afin de résoudre ce problème, la vaccination doit avoir lieu tous les 3 ans dans l’un des régimes, s’il n’ya pas de contre-indication médicale.

À propos des contre-indications et des effets secondaires

La vaccination, comme toute procédure médicale, a ses propres contre-indications et effets secondaires, qui doivent être connus à l'avance. Les personnes âgées de plus de 55 ans ne reçoivent pas d'injection pour l'hépatite B. Si une personne a eu l'hépatite, elle ne sera pas revaccinée.

Il est strictement interdit aux patients souffrant d’hépatite d’effectuer la procédure de vaccination, car l’injection à ce stade peut entraîner une détérioration sensible de la santé. Cette règle s’applique également aux personnes souffrant de formes aiguës de toute maladie, car le corps est très affaibli à l’heure actuelle et ses efforts sont axés sur la lutte contre la maladie aggravée. Ce n'est qu'après le rétablissement complet que le patient peut être vacciné, mais pas immédiatement, mais au bout de 10 à 14 jours en moyenne.

L'allergie est un autre obstacle à l'injection. Si le patient est intolérant à au moins un des composants du médicament, la vaccination n’est pas effectuée. Le médecin peut proposer un analogue et si le vaccin ne contient pas de composant allergique, la procédure est effectuée. Le fait de vacciner ou non les femmes enceintes est également une question très controversée. Les infections à l'hépatite B se produisent de façon intermittente pendant la grossesse. Les fabricants de produits pharmaceutiques affirment que les produits injectés ne font pas de mal au corps et au fœtus de la femme enceinte. Néanmoins, les médecins spécialistes conseillent aux femmes, avant même de concevoir un enfant, de suivre toutes les procédures nécessaires à la revaccination afin de se protéger et de protéger le fœtus des infections.

Toute personne qui a commencé à effectuer une revaccination doit surveiller attentivement son état de santé. Le vaccin contre l'hépatite B peut causer:

  • douleur au site d'injection;
  • augmentation de la température corporelle;
  • trouble du fonctionnement du tube digestif;
  • diarrhée et vomissements;
  • faiblesse et perte d'appétit;
  • irritabilité ou état émotionnel agressif.

Les éruptions allergiques après les injections sont enregistrées très rarement, mais elles peuvent néanmoins apparaître chez les personnes ne souffrant pas d'allergies alimentaires. Si, après l'injection, l'état de santé commence à se détériorer brutalement et si les symptômes énumérés ne disparaissent pas pendant une longue période, il est nécessaire de consulter un médecin sans tarder.

La vaccination contre l'hépatite n'est pas obligatoire, mais c'est aujourd'hui le seul moyen de vous protéger de la maladie.

Avant de décider de la vaccination, vous devez consulter des médecins spécialistes. Ils seront en mesure de prédire l’impact de la vaccination sur l’état de santé d’un cas particulier.

Quelle est la bonne injection?

Pour que le vaccin fonctionne efficacement, il doit être correctement introduit dans le corps. L'injection d'hépatite B est réalisée pour les adultes uniquement par voie intramusculaire. Cela est dû au fait que si vous entrez dans le médicament par voie sous-cutanée, son efficacité sera faible. Dans le même temps sur le corps apparaissent des phoques particuliers, montrant: la procédure est effectuée de manière incorrecte.

Si l'agent pénètre dans le muscle, il est transporté intégralement dans le sang et déclenche la production d'anticorps afin de créer une barrière protectrice contre l'hépatite. Aux États-Unis et dans un certain nombre de pays européens, la vaccination contre l'hépatite B est considérée comme non valide si le médicament a été injecté par voie sous-cutanée au cours de la procédure. Dans ce cas, les résultats de la revaccination sont annulés et la personne doit subir à nouveau toutes ses procédures.

Une défense immunitaire complète du corps est composée de divers facteurs. Comme le confirment de nombreuses études scientifiques, les anticorps dans le corps humain après la revaccination persistent pendant 20 ans en moyenne. Après cela, des changements se produisent dans la mémoire immunologique de l'organisme, et déjà au niveau de l'immunité, il se souvient de la façon de lutter contre l'infection. Tenant compte de ces facteurs, l’OMS estime que la vaccination de la population adulte en âge de travailler ne devrait pas être pratiquée trop souvent et suggère, par exemple, aux agents de santé de la subir une fois tous les 7 ans.

En moyenne, selon les experts de l'OMS, la revaccination est suffisante pour être effectuée tous les 10 à 15 ans, mais pour les personnes hémodialysées ou souffrant d'immunodéficience, elle est requise plus souvent.


Articles Connexes Hépatite