Tous les faits.ru

Share Tweet Pin it

Le foie humain se réfère à des organes internes non appariés, il est situé dans la cavité abdominale, a une structure glandulaire. Le foie est la plus grande glande, a une masse de 1,5 à 2 kg.
Le foie dans la masse se trouve sous le diaphragme à droite. Sa surface, qui fait face au dôme du diaphragme, est convexe, c'est-à-dire qui lui correspond par la forme, d'où son nom de diaphragmatique.
Le dessous de l'orgue est concave. Trois rainures le long de la surface inférieure le divisent en quatre lobes. Dans l'une des rainures se trouve un paquet rond. Partie postérieure diaphragmatique légèrement arquée.

Le foie est attaché au diaphragme au moyen du ligament en croissant avec sa surface convexe, ainsi qu’à l’aide du ligament coronaire. En plus de l'appareil ligamentaire, le petit omentum, la veine cave inférieure et une partie de l'intestin avec l'estomac, situés en dessous, participent au maintien de l'organe.


L'organe est divisé en deux moitiés à l'aide du ligament faucille. La partie droite est située sous le dôme du diaphragme et s'appelle le lobe droit, la partie gauche est la plus petite partie du foie.
Il est caractéristique que sa surface interne soit inégale, il a plusieurs impressions causées par l'ajustement d'autres organes et structures. Une impression rénale se forme à partir du rein droit, le duodénum provoque l’apparition d’une indentation intestinale duodénale, le côté droit de l’indentation est situé et la glande surrénale de droite est la glande surrénale.

La surface inférieure du corps est divisée par trois sillons en plusieurs parties:

  1. Retour On l'appelle aussi la queue.
  2. Devant ou carré.
  3. À gauche.
  4. Droit

La seule rainure transversale sur la surface inférieure du foie est l'emplacement des portes du foie. Ils comprennent le canal biliaire commun, la veine porte, les nerfs et l'artère hépatique. Et la vésicule biliaire est située dans la rainure longitudinale droite.

La structure du foie humain peut être visualisée à partir de différentes positions: anatomique, chirurgicale.
Le foie humain, comme tous les organes glandulaires, a sa propre unité structurelle. Ce sont des lobules. Ils sont formés par l'accumulation d'hépatocytes - cellules hépatiques. Les hépatocytes sont disposés dans un ordre spécifique, autour de la veine centralisée, formant des rangées radiales de faisceaux. Entre les rangées se trouvent les vaisseaux veineux et artériels interlobulaires. En fait, ces vaisseaux sont des capillaires du système de la veine porte et de l'artère hépatique. Ces capillaires recueillent le sang dans les vaisseaux veineux centraux des lobules et, à leur tour, dans les veines collectrices. Les veines collectives acheminent le sang vers les réseaux veineux hépatiques, puis vers le système de la veine cave inférieure.

Entre les hépatocytes des lobules se trouvent non seulement les vaisseaux, mais aussi les sillons hépatiques. Ensuite, ils vont au-delà des limites des lobules, se connectant dans les canaux interlobulaires, à partir desquels sont formés les canaux hépatiques (droit et gauche). Ces derniers collectent et transportent la bile dans le canal hépatique commun.

Le foie a une membrane fibreuse et en dessous une membrane plus fine est séreuse. La membrane séreuse située à l'emplacement de la porte pénètre dans son parenchyme et se poursuit ensuite sous la forme de minces couches de tissu conjonctif. Ces couches sont entourées de lobules hépatiques.
Les capillaires hépatiques des lobules contiennent des cellules étoilées dont les propriétés ressemblent à celles des phagocytes, ainsi que des endothéliocytes.

Appareil à ligament

Sur la surface inférieure du diaphragme, il y a une feuille de péritoine qui passe doucement à la surface diaphragmatique de l'organe. Cette partie du péritoine forme le ligament coronaire dont les bords ressemblent à des plaques triangulaires. Ils sont donc appelés ligaments triangulaires.
Sur la surface viscérale, les ligaments proviennent de la muqueuse jusqu'aux organes adjacents: le ligament hépatique-rénal, les ligaments gastrique et duodénal.

Division segmentaire

L'étude d'une telle structure a acquis une grande importance dans le cadre du développement de la chirurgie et de l'hépatologie. Cela a changé l'idée habituelle de sa structure lobulée.
Le foie humain a cinq systèmes de tubes dans sa structure:

  1. réseaux artériels;
  2. les canaux biliaires;
  3. système de veine de portail, ou portail;
  4. système caval (vaisseaux veineux hépatiques);
  5. réseau de vaisseaux lymphatiques.

Tous les systèmes, à l'exception du portail et de la cavale, coïncident et vont à côté des branches de la veine du portail.
En conséquence, ils donnent naissance à des faisceaux de sécrétions vasculaires, reliés par des branches nerveuses.


Un segment fait partie de son parenchyme, qui ressemble à une pyramide et est adjacent à la triade hépatique. Une triade est la combinaison d’une branche du deuxième ordre de la veine porte, d’une branche de l’artère hépatique, de la branche correspondante du conduit hépatique.

Les segments sont comptés dans le sens anti-horaire à partir du sillon de la veine cave:

  1. Le premier, ou segment caudé, qui correspond au lobe du même nom.
  2. Segment de lobe gauche, postérieur. Situé dans la part du même nom, dans sa partie arrière.
  3. Le troisième segment ou segment avant du lobe gauche.
  4. Segment carré du lobe gauche.
  5. Du lobe droit se trouvent les segments suivants: haut avant, milieu.
  6. La sixième est la partie inférieure antérieure antérieure.
  7. Septième - latéral inférieur arrière.
  8. Huitième - milieu supérieur.

Les segments sont regroupés autour des portes du foie le long du rayon, formant des zones (également appelées secteurs). Ce sont des parties séparées du corps.

  1. Monosegmental - latéral, situé à gauche.
  2. Ambulancier gauche. Formé par 3 et 4 segments.
  3. Ambulancier à droite. Formé 5 et 8 segments.
  4. Le secteur latéral à droite est formé de 6 et 7 segments.
  5. Gauche, formée uniquement par 1 segment, située dorsalement.
  6. Une telle structure segmentaire se forme déjà chez le fœtus et, au moment de la naissance, elle est clairement exprimée.

Fonctions

On peut parler de la signification de ce corps pendant longtemps. Le foie affecte le corps humain est multiple, remplissant de nombreuses fonctions.
Tout d’abord, vous devez en parler comme de la glande participant à la digestion. Son principal secret est la bile, pénétrant dans la cavité du duodénum.
En outre, tout le monde connaît un autre rôle de cette glande: la participation à la neutralisation des toxines et des produits de la digestion provenant de l'extérieur. C'est une fonction barrière. Comme mentionné ci-dessus, les vaisseaux du parenchyme contiennent des cellules étoilées et des cellules endothéliales, qui agissent comme des macrophages, capturant toutes les particules nocives entrées dans le sang.
Au cours de la période de développement de l'embryon, la fonction hématopoïétique est réalisée par les hépatocytes. Par conséquent, il est particulier d’exercer des fonctions digestives, barrières, hématopoïétiques, métaboliques et bien d’autres:

  1. Neutralisation Les hépatocytes, dans leur vie entière, neutralisent un grand nombre de xénobiotiques, c'est-à-dire des substances toxiques provenant de l'environnement extérieur. Ceux-ci peuvent être des poisons, des allergènes, des toxines. Ils se transforment en composés plus inoffensifs et sont facilement excrétés du corps humain sans avoir d'effet toxique.
  2. En cours de vie, le corps produit une quantité énorme de substances et de composés susceptibles d’être éliminés. Ce sont des vitamines, des médiateurs, des hormones en excès et des substances analogues aux hormones, des produits intermédiaires et finaux du métabolisme, qui ont un effet toxique. Ce sont le phénol, l'acétone, l'ammoniac, l'éthanol, les acides cétoniques.
  3. Participe à fournir au corps des produits pour la vie et la production d'énergie. Tout d’abord, c’est le glucose. Les hépatocytes convertissent divers composés de nature organique en glucose (acide lactique, acides aminés, glycérine, acides gras libres).
  4. Régulation du métabolisme des glucides. Dans les hépatocytes, le glycogène s'accumule, ce qui permet une mobilisation rapide, fournissant à la personne l'énergie manquante.
  5. Les hépatocytes sont un dépôt non seulement pour le glycogène et le glucose, mais également pour un grand nombre de vitamines et de minéraux. Les réserves les plus importantes sont en vitamine liposoluble. A et D, et B soluble dans l'eau 12. Les minéraux s'accumulent sous forme de cations (cobalt, fer, cuivre). Le fer est directement impliqué dans le métabolisme des vitamines A, B, C, E, D, acide folique, PP, K.
  6. Dans la période embryonnaire humaine et chez le nouveau-né, les hépatocytes sont impliqués dans le processus de formation du sang. En particulier, ils synthétisent un grand nombre de protéines plasmatiques (protéines de transport, alpha et bêta-globulines, albumine, protéines qui assurent le processus de coagulation et d'anticoagulation du sang). Par conséquent, le foie peut être appelé l'un des organes importants de l'hémopoïèse dans la période prénatale.
  7. Implication et régulation du métabolisme lipidique. Dans les hépatocytes, le glycérol et ses esters, les lipoprotéines, les phospholipides sont synthétisés.
  8. Participation à l'échange de pigment. Ceci s'applique à la production de bilirubine et d'acides biliaires, à la synthèse de la bile.
  9. Lors d’un choc ou après la perte d’une partie importante du sang, le foie d’une personne est approvisionné en sang car il s’agit d’un dépôt d’un volume spécifique. La propre circulation sanguine est réduite, assurant la restauration du BCC.
  10. Un certain nombre d'hormones et d'enzymes synthétisées par les cellules du foie participent activement à la digestion du chyme dans les sections initiales de l'intestin.

Dimensions normales et variées

La taille du foie peut donner beaucoup d'informations et un diagnostic préliminaire pour un spécialiste.
La masse du foie atteint 1,5-2 kg, longueur de 25 à 30 cm.
Le bord inférieur du lobe droit est projeté approximativement le long du bord inférieur de l’arc costal à droite, ne dépasse que de 1,5 cm le long de la ligne médio-claviculaire et de 6 cm le long de la ligne médiane.
L'abaissement du bord inférieur au-dessous de la norme est autorisé dans l'asthme, les maladies pulmonaires obstructives chroniques, la pleurésie avec épanchement massif.

Ses limites sont élevées lorsque la pression intra-abdominale augmente ou lorsque la pression intrathoracique diminue. Cela peut être après la résection d'une partie du poumon ou pendant la flatulence.


Le lobe droit dans sa taille verticale le long de la broche ne dépasse pas 15 cm, la hauteur peut varier de 8,5 à 12,5 cm, le lobe gauche en hauteur ne dépasse pas 10 cm, le lobe droit dans la coupe antéro-postérieure de 11 à 12,5 cm, et à gauche - jusqu'à 8 cm.
On observe une augmentation de la taille d'une personne lorsque la circulation sanguine est insuffisante, lorsque le sang se déplace lentement dans les vaisseaux, stagne dans un grand cercle de circulation sanguine. Par conséquent, l'organe gonfle et grossit.

Une autre raison peut être une inflammation de nature différente: toxique (alcool), viral. L'inflammation est toujours accompagnée d'un œdème, suivi de changements structurels.

L’hépatose graisseuse associée à l’accumulation de graisse en excès dans les hépatocytes se traduit par un changement significatif de la taille normale.

Les déséquilibres peuvent être causés par une accumulation de maladies à caractère héréditaire (hémochromatose et glycogénose).

Des symptômes inverses sont observés dans la cirrhose et la dystrophie toxique du parenchyme. La dystrophie toxique s'accompagne d'une nécrose cellulaire massive et d'une augmentation du nombre de défaillances d'organes. Les raisons en sont diverses: hépatite virale, intoxication à l'alcool éthylique, poisons ayant des effets hépatotropes (par exemple, d'origine végétale: champignons, aflatoxines, héliotrope, crotalaria), ainsi que des composés industriels (nitroso, amino, naphtalène, insecticides); certains médicaments: sympathomimétiques, sulfamides, médicaments contre la tuberculose, halothane, chloroforme.
La taille du foie est réduite et avec la cirrhose, c'est la deuxième cause la plus probable. Ses causes sont également l'hépatite virale et l'alcoolisme. Plus rarement, il est causé par des maladies parasitaires, des toxines industrielles, des médicaments à usage prolongé. C'est aux dernières étapes que l'organe est considérablement réduit et ne remplit presque pas ses fonctions.

Masse de foie

Le foie humain se réfère à des organes internes non appariés, il est situé dans la cavité abdominale, a une structure glandulaire. Le foie est la plus grande glande, a une masse de 1,5 à 2 kg.
Le foie dans la masse se trouve sous le diaphragme à droite. Sa surface, qui fait face au dôme du diaphragme, est convexe, c'est-à-dire qui lui correspond par la forme, d'où son nom de diaphragmatique.
Le dessous de l'orgue est concave. Trois rainures le long de la surface inférieure le divisent en quatre lobes. Dans l'une des rainures se trouve un paquet rond. Partie postérieure diaphragmatique légèrement arquée.

Le foie est attaché au diaphragme au moyen du ligament en croissant avec sa surface convexe, ainsi qu’à l’aide du ligament coronaire. En plus de l'appareil ligamentaire, le petit omentum, la veine cave inférieure et une partie de l'intestin avec l'estomac, situés en dessous, participent au maintien de l'organe.

L'organe est divisé en deux moitiés à l'aide du ligament faucille. La partie droite est située sous le dôme du diaphragme et s'appelle le lobe droit, la partie gauche est la plus petite partie du foie.
Il est caractéristique que sa surface interne soit inégale, il a plusieurs impressions causées par l'ajustement d'autres organes et structures. Une impression rénale se forme à partir du rein droit, le duodénum provoque l’apparition d’une indentation intestinale duodénale, le côté droit de l’indentation est situé et la glande surrénale de droite est la glande surrénale.

La surface inférieure du corps est divisée par trois sillons en plusieurs parties:

  1. Retour On l'appelle aussi la queue.
  2. Devant ou carré.
  3. À gauche.
  4. Droit

La seule rainure transversale sur la surface inférieure du foie est l'emplacement des portes du foie. Ils comprennent le canal biliaire commun, la veine porte, les nerfs et l'artère hépatique. Et la vésicule biliaire est située dans la rainure longitudinale droite.

La structure du foie humain peut être visualisée à partir de différentes positions: anatomique, chirurgicale.
Le foie humain, comme tous les organes glandulaires, a sa propre unité structurelle. Ce sont des lobules. Ils sont formés par l'accumulation d'hépatocytes - cellules hépatiques. Les hépatocytes sont disposés dans un ordre spécifique, autour de la veine centralisée, formant des rangées radiales de faisceaux. Entre les rangées se trouvent les vaisseaux veineux et artériels interlobulaires. En fait, ces vaisseaux sont des capillaires du système de la veine porte et de l'artère hépatique. Ces capillaires recueillent le sang dans les vaisseaux veineux centraux des lobules et, à leur tour, dans les veines collectrices. Les veines collectives acheminent le sang vers les réseaux veineux hépatiques, puis vers le système de la veine cave inférieure.

Entre les hépatocytes des lobules se trouvent non seulement les vaisseaux, mais aussi les sillons hépatiques. Ensuite, ils vont au-delà des limites des lobules, se connectant dans les canaux interlobulaires, à partir desquels sont formés les canaux hépatiques (droit et gauche). Ces derniers collectent et transportent la bile dans le canal hépatique commun.

Le foie a une membrane fibreuse et en dessous une membrane plus fine est séreuse. La membrane séreuse située à l'emplacement de la porte pénètre dans son parenchyme et se poursuit ensuite sous la forme de minces couches de tissu conjonctif. Ces couches sont entourées de lobules hépatiques.
Les capillaires hépatiques des lobules contiennent des cellules étoilées dont les propriétés ressemblent à celles des phagocytes, ainsi que des endothéliocytes.

Appareil à ligament

Sur la surface inférieure du diaphragme, il y a une feuille de péritoine qui passe doucement à la surface diaphragmatique de l'organe. Cette partie du péritoine forme le ligament coronaire dont les bords ressemblent à des plaques triangulaires. Ils sont donc appelés ligaments triangulaires.
Sur la surface viscérale, les ligaments proviennent de la muqueuse jusqu'aux organes adjacents: le ligament hépatique-rénal, les ligaments gastrique et duodénal.

Division segmentaire

L'étude d'une telle structure a acquis une grande importance dans le cadre du développement de la chirurgie et de l'hépatologie. Cela a changé l'idée habituelle de sa structure lobulée.
Le foie humain a cinq systèmes de tubes dans sa structure:

  1. réseaux artériels;
  2. les canaux biliaires;
  3. système de veine de portail, ou portail;
  4. système caval (vaisseaux veineux hépatiques);
  5. réseau de vaisseaux lymphatiques.

Tous les systèmes, à l'exception du portail et de la cavale, coïncident et vont à côté des branches de la veine du portail.
En conséquence, ils donnent naissance à des faisceaux de sécrétions vasculaires, reliés par des branches nerveuses.

Un segment fait partie de son parenchyme, qui ressemble à une pyramide et est adjacent à la triade hépatique. Une triade est la combinaison d’une branche du deuxième ordre de la veine porte, d’une branche de l’artère hépatique, de la branche correspondante du conduit hépatique.

Les segments sont comptés dans le sens anti-horaire à partir du sillon de la veine cave:

  1. Le premier, ou segment caudé, qui correspond au lobe du même nom.
  2. Segment de lobe gauche, postérieur. Situé dans la part du même nom, dans sa partie arrière.
  3. Le troisième segment ou segment avant du lobe gauche.
  4. Segment carré du lobe gauche.
  5. Du lobe droit se trouvent les segments suivants: haut avant, milieu.
  6. La sixième est la partie inférieure antérieure antérieure.
  7. Septième - latéral inférieur arrière.
  8. Huitième - milieu supérieur.

Les segments sont regroupés autour des portes du foie le long du rayon, formant des zones (également appelées secteurs). Ce sont des parties séparées du corps.

  1. Monosegmental - latéral, situé à gauche.
  2. Ambulancier gauche. Formé par 3 et 4 segments.
  3. Ambulancier à droite. Formé 5 et 8 segments.
  4. Le secteur latéral à droite est formé de 6 et 7 segments.
  5. Gauche, formée uniquement par 1 segment, située dorsalement.
  6. Une telle structure segmentaire se forme déjà chez le fœtus et, au moment de la naissance, elle est clairement exprimée.

Fonctions

On peut parler de la signification de ce corps pendant longtemps. Le foie affecte le corps humain est multiple, remplissant de nombreuses fonctions.
Tout d’abord, vous devez en parler comme de la glande participant à la digestion. Son principal secret est la bile, pénétrant dans la cavité du duodénum.
En outre, tout le monde connaît un autre rôle de cette glande: la participation à la neutralisation des toxines et des produits de la digestion provenant de l'extérieur. C'est une fonction barrière. Comme mentionné ci-dessus, les vaisseaux du parenchyme contiennent des cellules étoilées et des cellules endothéliales, qui agissent comme des macrophages, capturant toutes les particules nocives entrées dans le sang.
Au cours de la période de développement de l'embryon, la fonction hématopoïétique est réalisée par les hépatocytes. Par conséquent, il est particulier d’exercer des fonctions digestives, barrières, hématopoïétiques, métaboliques et bien d’autres:

Dimensions normales et variées

La taille du foie peut donner beaucoup d'informations et un diagnostic préliminaire pour un spécialiste.
La masse du foie atteint 1,5-2 kg, longueur de 25 à 30 cm.
Le bord inférieur du lobe droit est projeté approximativement le long du bord inférieur de l’arc costal à droite, ne dépasse que de 1,5 cm le long de la ligne médio-claviculaire et de 6 cm le long de la ligne médiane.
L'abaissement du bord inférieur au-dessous de la norme est autorisé dans l'asthme, les maladies pulmonaires obstructives chroniques, la pleurésie avec épanchement massif.

Ses limites sont élevées lorsque la pression intra-abdominale augmente ou lorsque la pression intrathoracique diminue. Cela peut être après la résection d'une partie du poumon ou pendant la flatulence.

Le lobe droit dans sa taille verticale le long de la broche ne dépasse pas 15 cm, la hauteur peut varier de 8,5 à 12,5 cm, le lobe gauche en hauteur ne dépasse pas 10 cm, le lobe droit dans la coupe antéro-postérieure de 11 à 12,5 cm, et à gauche - jusqu'à 8 cm.
On observe une augmentation de la taille d'une personne lorsque la circulation sanguine est insuffisante, lorsque le sang se déplace lentement dans les vaisseaux, stagne dans un grand cercle de circulation sanguine. Par conséquent, l'organe gonfle et grossit.

Une autre raison peut être une inflammation de nature différente: toxique (alcool), viral. L'inflammation est toujours accompagnée d'un œdème, suivi de changements structurels.

L’hépatose graisseuse associée à l’accumulation de graisse en excès dans les hépatocytes se traduit par un changement significatif de la taille normale.

Les déséquilibres peuvent être causés par une accumulation de maladies à caractère héréditaire (hémochromatose et glycogénose).

Des symptômes inverses sont observés dans la cirrhose et la dystrophie toxique du parenchyme. La dystrophie toxique s'accompagne d'une nécrose cellulaire massive et d'une augmentation du nombre de défaillances d'organes. Les raisons en sont diverses: hépatite virale, intoxication à l'alcool éthylique, poisons ayant des effets hépatotropes (par exemple, d'origine végétale: champignons, aflatoxines, héliotrope, crotalaria), ainsi que des composés industriels (nitroso, amino, naphtalène, insecticides); certains médicaments: sympathomimétiques, sulfamides, médicaments contre la tuberculose, halothane, chloroforme.
La taille du foie est réduite et avec la cirrhose, c'est la deuxième cause la plus probable. Ses causes sont également l'hépatite virale et l'alcoolisme. Plus rarement, il est causé par des maladies parasitaires, des toxines industrielles, des médicaments à usage prolongé. C'est aux dernières étapes que l'organe est considérablement réduit et ne remplit presque pas ses fonctions.

Le foie est l'un des plus importants organes internes non appariés essentiels d'une personne. Sa masse, en règle générale, est de 1200-1500 g - environ un cinquantième de la masse de tout le corps.

Cet organe joue un rôle important dans les processus métaboliques du corps humain: de nombreuses réactions biochimiques s'y déroulent.

L'emplacement et la structure du foie

Le foie est situé directement sous le diaphragme - dans la partie supérieure droite de la cavité abdominale. Le bord inférieur recouvre les côtes et le haut va au ras des tétons. L'anatomie du foie est telle que presque toute sa surface est recouverte par le péritoine, à l'exception d'une certaine partie de la surface postérieure, adjacente au diaphragme. La position du foie change également à partir d'un changement de position du corps: en position horizontale, il se lève et en position verticale, au contraire, il descend.
Il est de coutume de distinguer les lobes droit et gauche du foie, qui sont divisés en haut par le ligament du croissant et en bas par le sulcus transverse. Il est à noter que le lobe droit est beaucoup plus large que le gauche, il peut être facilement ressenti dans l'hypochondre droit. Le lobe gauche est situé plus près de la partie gauche du péritoine, où se trouvent le pancréas et la rate.

L'anatomie a conduit au fait que cet organe a généralement une arête supérieure émoussée et des arêtes inférieures vives, ainsi que des surfaces supérieures et inférieures. La partie supérieure (diaphragmatique) est située sous le dôme droit du diaphragme et la partie inférieure (viscérale) est adjacente à d'autres organes internes. Près de la surface inférieure du foie se trouve la vésicule biliaire, qui joue le rôle de récipient pour la bile, qui est produite par les cellules du foie (hépatocytes).
Les hépatocytes constituent eux-mêmes des unités structurelles et fonctionnelles du foie de forme prismatique, appelées lobules hépatiques. Chez l'homme, ces lobules sont séparés les uns des autres assez faiblement, entre eux se trouvent des capillaires biliaires, qui sont recueillis dans de plus grands conduits. Ils forment le canal hépatique commun, qui passe dans le canal biliaire commun, par lequel la bile pénètre dans le duodénum.

Fonctions principales

Le foie est considéré comme un organe multifonctionnel. Tout d'abord, il s'agit d'une grosse glande digestive qui, comme on l'a déjà mentionné, produit de la bile. Mais le rôle du foie dans le corps humain ne se limite pas à cela. Il remplit également les fonctions importantes suivantes:

Nos lecteurs recommandent

Notre lecteur régulier a recommandé une méthode efficace! Nouvelle découverte! Les scientifiques de Novosibirsk ont ​​identifié le meilleur moyen de nettoyer le foie. 5 ans de recherche. Auto-traitement à la maison! Après l'avoir lu attentivement, nous avons décidé de l'offrir à votre attention.

  1. Il désinfecte toutes sortes de substances étrangères pour le corps (xénobiotiques), telles que les allergènes, les toxines et les poisons, les transforme en composés dérivés moins toxiques ou plus simples.
  2. Élimine les excès de vitamines, de médiateurs, d'hormones et de produits métaboliques toxiques intermédiaires et finaux (phénol, ammoniac, acétone, éthanol, acides cétoniques).
  3. Participe aux processus digestifs, fournissant les besoins énergétiques en glucose du corps. Le foie convertit également certaines sources d'énergie (acides aminés, graisses libres, glycérine, acide lactique, etc.) en glucose. Ce processus s'appelle la gluconéogenèse.
  4. Reconstitue et maintient rapidement les réserves d'énergie mobilisées, régule le métabolisme des glucides.
  5. Stocke et stocke des vitamines. Le foie contient des vitamines liposolubles A, D, de la vitamine B12 hydrosoluble et des oligo-éléments tels que le cuivre, le cobalt et le fer. Même en elle se trouve le métabolisme des vitamines A, B, C, D, E, K, PP, ainsi que de l'acide folique.
  6. Il participe aux processus hématopoïétiques du fœtus, synthétise un certain nombre de protéines plasmatiques: globulines, albumine, protéines de transport des vitamines et des hormones, protéines anticoagulantes et systèmes de coagulation sanguine, etc. Au cours du développement prénatal, le foie est impliqué dans le processus d'hématopoïèse.
  7. Il synthétise le cholestérol et ses esters, lipides et phospholipides, lipoprotéines et régule le métabolisme des lipides.
  8. Il synthétise les acides biliaires et la bilirubine, produit et sécrète également la bile.
  9. C'est un dépôt pour un volume sanguin élevé. En cas de choc ou de perte d'une quantité importante de sang, les vaisseaux du foie se contractent et le sang est libéré dans le lit vasculaire général.
  10. Il synthétise les hormones et les enzymes impliquées dans le processus de conversion des aliments dans le duodénum et d'autres parties de l'intestin grêle.

Caractéristiques de l'approvisionnement en sang

L'anatomie et les caractéristiques de l'apport sanguin de cette glande affectent d'une certaine manière certaines de ses fonctions. Par exemple, pour détoxiquer le sang de l'intestin et de la rate, des substances toxiques et des déchets de micro-organismes pénètrent dans le foie par la veine porte. Ensuite, la veine porte est divisée en veines interlobulaires de tailles plus petites. Le sang artériel, saturé en oxygène, traverse l'artère hépatique, partant du tronc coeliaque et se ramifiant ensuite dans les artères interlobulaires.

Ces deux principaux vaisseaux sont impliqués dans le processus d'approvisionnement en sang. Ils pénètrent dans le corps par une cavité située au bas du lobe droit de la glande et appelée la porte du foie. La plus grande quantité de sang (jusqu'à 75%) y pénètre par la veine porte. Chaque minute, environ 1,5 litre de sang traverse le lit vasculaire du corps, ce qui correspond au quart du flux sanguin total dans le corps humain par minute.

Régénération

Le foie est l’un des rares organes à pouvoir retrouver sa taille initiale, même si seulement 25% du tissu est préservé. En fait, le processus de régénération a lieu, mais en soi, il est plutôt lent.
Pour le moment, les mécanismes de régénération de cet organe ne sont pas complètement compris. À une époque, on croyait que ses cellules se développaient comme les cellules d'un embryon. Mais, grâce aux recherches modernes, il a été possible d’apprendre que la taille d’un foie en convalescence est modifiée en augmentant la croissance et le nombre de cellules. Dans le même temps, la division cellulaire s’arrête dès que la glande atteint sa taille initiale. Tous les facteurs qui pourraient affecter ceci ne sont pas encore connus et on ne peut que les deviner.
Le processus de régénération du foie humain dure longtemps et dépend de l'âge. Chez les jeunes, il récupère plusieurs semaines et même avec un léger excès (environ 110%) et, à un âge avancé, la régénération prend beaucoup plus de temps et n'atteint que 90% de sa taille initiale.
On sait que les caractéristiques individuelles de l'organisme influencent l'intensité de la régénération. Par conséquent, avec une récupération insuffisante, il existe une probabilité de développer une inflammation chronique et un autre dysfonctionnement de l'organe. Dans ce cas, la régénération doit être stimulée.

Changements d'âge

En fonction de l'âge, l'anatomie et les capacités de cette glande changent. Dans l’enfance, les performances fonctionnelles sont assez élevées et diminuent progressivement avec l’âge.
Chez un nouveau-né, le foie a une masse de 130 à 135 g, qui atteint sa taille maximale vers 30 à 40 ans, après quoi la masse du foie commence à diminuer légèrement. Comme déjà mentionné, la capacité de récupération diminue également au fil des ans. De plus, la synthèse des globulines et en particulier de l'albumine chute. Mais cela ne viole pas la nutrition des tissus et la pression sanguine oncotique, car chez les personnes âgées l'intensité du processus de décomposition et l'apport en protéines dans le plasma par d'autres tissus sont réduits. Il s'avère que même dans la vieillesse, le foie répond au besoin de synthèse des protéines plasmatiques.
Le métabolisme des graisses et la capacité glycogénique du foie atteignent leur maximum à un âge précoce et diminuent légèrement avec l’âge. La quantité de bile produite par le foie et sa composition changent à différentes périodes du développement de l'organisme.
En général, le foie est un organe de petit âge qui peut servir correctement une personne tout au long de sa vie.

Qui a dit que guérir une maladie grave du foie n'est pas possible?

  • Beaucoup de façons ont essayé, mais rien n'y fait...
  • Et maintenant, vous êtes prêt à profiter de toute occasion qui vous procurera un sentiment de bien-être tant attendu!

Un remède efficace pour le traitement du foie existe. Suivez le lien et découvrez ce que les médecins recommandent!

La structure du foie, la taille du foie, des segments du foie. Système vasculaire du foie. Apport de sang artériel. Veine du portail. Système biliaire. Ultrastructure du foie.

Le foie est l’un des plus grands organes du corps humain et joue un rôle important dans la digestion et le métabolisme. Il est difficile de nommer un autre corps avec la même grande variété de fonctions que le foie.

La taille et le poids relatifs du foie sont soumis à des fluctuations significatives en fonction de l'âge. La masse hépatique d'un adulte est comprise entre 1 300 et 1 800 g. Le foie des nouveau-nés et des enfants au cours du premier mois de la vie représente 1/2 à 1/3 de la cavité abdominale, soit en moyenne 1/18 du poids corporel, et chez l'adulte, il ne représente que 1/36 du poids corporel. Cependant, déjà chez les enfants de trois ans, le foie présente les mêmes rapports avec les organes abdominaux que chez les adultes, bien que sa marge soit plus prononcée sous l'arcade costale en raison de la cage thoracique courte d'un enfant.

Le foie est recouvert de péritoine de tous les côtés, à l'exception de la porte et d'une partie de la surface arrière. Le parenchyme de l'organe est recouvert d'une fine membrane fibreuse durable (capsule de glisson) qui entre et se ramifie dans le parenchyme de l'organe.

Squelette du foie. Le foie est situé directement sous le diaphragme dans la partie supérieure droite de l'abdomen. Une petite partie du corps chez l'adulte se situe à gauche de la ligne médiane. Le corps possède des repères stables par rapport au squelette, qui servent à déterminer les limites (Fig. 1). Le bord supérieur du foie à droite avec l'expiration maximale est situé au niveau du 4ème espace intercostal le long de la ligne du mamelon droit, le point supérieur du lobe gauche atteint le 5ème espace intercostal le long de la ligne parasternale gauche. Le bord supérieur du foie a une direction légèrement oblique passant le long de la ligne IV de la côte droite jusqu'au cartilage de la côte V gauche. La marge antéro-postérieure du foie à droite le long de la ligne axillaire est au niveau du 10ème espace intercostal, sa projection coïncide avec le bord de l'arc costal le long de la ligne du mamelon droit. Ici, la marge antérieure part de l'arc costal et s'étend obliquement vers la gauche et vers le haut; elle est projetée le long de la ligne médiane au milieu de la distance entre le nombril et la base du processus xiphoïde. Ensuite, le bord antérieur du foie traverse l'arc costal gauche et, au niveau du sixième cartilage costal, le long de la ligne parasternale gauche passe dans le bord supérieur.

Déterminer la projection du bord antérieur du foie est très important lors de la biopsie percutanée du foie. La projection antérieure du foie a l'apparence d'un triangle presque rectangulaire, recouvert en grande partie par la paroi thoracique, mais dans la région épigastrique, le bord inférieur du foie s'étend au-delà des arcades costales et est recouvert par la paroi abdominale antérieure. La projection postérieure du foie prend une voie relativement étroite. Le bord supérieur du foie est projeté au niveau du bord inférieur de la vertèbre thoracique IX et le bord inférieur passe au milieu de la XIe vertèbre thoracique.

La localisation du foie varie en fonction de la position du corps. En position verticale, le foie diminue légèrement et lorsqu'il est horizontal, il se lève. Le déplacement du foie lors de la respiration est utilisé lors de la palpation: dans la plupart des cas, il est possible de déterminer son bord inférieur lors de la phase d'inhalation profonde.

Fig. 1. La projection du foie sur la paroi thoracique antérieure.

Il est important de rappeler la position du foie par rapport au plan sagittal du corps; distinguer les positions droite et gauche du foie. En position droite, le foie se trouve presque à la verticale et possède un lobe droit fortement développé et un lobe gauche réduit. Dans certains cas, tout le corps ne dépasse pas la ligne médiane située dans la moitié droite de la cavité abdominale. Dans la position du côté gauche, l'organe se situe dans le plan horizontal, a un lobe gauche bien développé, atteignant même parfois la rate. Ces options pour la position du foie doivent être considérées lors de l’évaluation des résultats du balayage et de l’écholocation d’un organe.

Division segmentaire du foie. Selon les signes externes du foie est divisé en inégale plus grands lobes droit et gauche. Sur la surface supérieure convexe, la limite entre les lobes est le lieu de fixation du ligament croissant, sur la surface inférieure, les rainures longitudinales gauche et droite constituent la limite. En outre, émettent des lobes carrés et de la queue, qui étaient attribués au lobe droit. Le lobe carré se situe entre les sections avant des deux rainures longitudinales. Le lobe de la queue du foie se situe entre les sections postérieures des sillons longitudinaux. Dans la cavité antérieure sur la surface inférieure du droit de savoir si le foie est la vésicule biliaire. Les portes du foie se trouvent dans la profonde gorge transversale située sur la surface inférieure du lobe droit. L'artère hépatique et la veine porte avec les nerfs qui les accompagnent pénètrent dans le foie par les portes, le canal biliaire hépatique commun et les vaisseaux lymphatiques sortent.

Base de la division anatomique et fonctionnelle moderne basée sur la théorie de la structure segmentaire du foie. Actions, secteur, segment, appelées zones du foie de différentes tailles, avec circulation sanguine et lymphatique séparée, innervation et écoulement biliaire. La veine porte, l'artère hépatique, les voies biliaires et les veines hépatiques se ramifient dans le foie. L'évolution des branches de la veine porte, de l'artère hépatique et du canal biliaire dans le corps est relativement la même. Ces vaisseaux et canaux biliaires sont appelés système glisson ou portail, contrairement aux veines hépatiques, appelées système caval. La division segmentaire du foie est réalisée sur les systèmes porte et caval. La division du foie par le système portail est plus souvent utilisée dans la pratique chirurgicale, car elle a des motifs plus anatomiques.

L'architecture intrahépatique de la veine porte forme la base de la plupart des schémas de division segmentaire (Fig. 2). La classification de S. Couinaud (1957), selon laquelle il existe 2 lobes dans le foie - droit et gauche, 5 secteurs et 8 des segments les plus constants, s'est généralisée. Les segments, regroupés par rayon autour de la porte du foie, entrent dans de plus grandes parties indépendantes de l'organe, appelées secteurs. Ainsi, les segments III et IV forment le secteur paramédian gauche. Le secteur latéral gauche (monosgmental ne comprend que le segment II et le secteur paramédian droit comprend les segments V et VIII, le secteur latéral droit comprend les segments VI et VII; le segment I représente le secteur dorsal (monosgmental). Chaque segment, segment ou segment du foie a Dans la plupart des cas, la jambe dite de Glisson accessible au traitement chirurgical, dans laquelle les branches de la veine porte, de l’artère hépatique et du canal hépatique sont étroitement adjacentes sont placées dans une gaine de tissu conjonctif.

Vaisseaux sanguins Le sang pénètre dans le foie par la veine porte et l’artère hépatique; Le volume sanguin de 2 / s entre par la veine porte et seulement par l’artère hépatique. Cependant, l’importance de l’artère hépatique pour les fonctions vitales du foie est grande, car le sang artériel est riche en oxygène.

Le sang artériel qui alimente le foie provient de l'artère hépatique commune (a. Hepatica communis), qui est une branche du truncus coeliacus. Sa longueur est de 3–4 cm et son diamètre de 0,5–0,8 cm. L'artère hépatique située juste au-dessus du portier, ne dépassant pas 1–2 cm avant le canal biliaire commun, est divisée en a. gastroduodenalis et a. hepatica propria. L’artère hépatique propre (A. hepatica propria) s’allonge vers le haut dans le ligament hépatoduodénal, alors qu’elle est située à gauche et un peu plus profonde que le canal biliaire commun et devant la veine porte. Sa longueur varie de 0,5 à 3 cm et son diamètre de 0,3 à 0,6 cm. L'artère hépatique dans sa section initiale donne une branche - l'artère gastrique droite et avant d'entrer dans la porte du foie ou directement à la porte est divisée en une branche gauche. Dans certains cas, une branche - un lobe carré du foie - quitte l'artère hépatique. Habituellement, l'artère hépatique gauche fournit les lobes gauche, carré et caudal du foie.

L'artère hépatique droite alimente principalement le lobe droit du foie et donne l'artère à la vésicule biliaire.

Les anastomoses artérielles du foie sont divisées en deux systèmes: extraorgan et intraorgan. Le système non-organique est principalement constitué de branches s'étendant de a. hepatica communis, aa. gastroduodenalis et hepatica dextra. Le système intraorganisé de collatérales est formé d'anastomoses entre les branches de la propre artère hépatique.

Le système veineux du foie est représenté par les veines menant et saignant. La veine principale principale est la veine porte. Le sang s'écoule du foie par les veines hépatiques qui se déversent dans la veine cave inférieure.

La veine porte (veine porte) est le plus souvent formée de deux grands troncs: la veine splénique (v. Lienalis) et la veine mésentérique supérieure (v. Mesenterica superior).

Fig. 2. Schéma de division segmentaire du foie: A - surface diaphragmatique; B - surface viscérale; B - branches segmentaires de la veine porte (projection sur la surface viscérale). I - VIII - segments du foie, 1 - lobe droit; 2 - lobe gauche.

Les plus grands affluents sont les veines de l'estomac (v. Gastrica sinistra, v. Gastrica dextra, v. Prepylorica) et la veine mésentérique inférieure (v. Mesenterica inferieure) (Fig. 3). La veine porte commence le plus souvent au niveau de la vertèbre lombaire II derrière la tête du pancréas. Dans certains cas, il est situé partiellement ou complètement dans l'épaisseur du parenchyme de la glande, a une longueur de 6 à 8 cm, un diamètre allant jusqu'à 1,2 cm, il ne possède pas de valves. Au niveau de la porte du foie v. portae est divisé en une branche droite qui alimente le lobe droit du foie et une branche gauche en fournissant les lobes gauche, caudal et carré.

La veine porte est associée à de nombreuses anastomoses à veines creuses (anastomoses portocaves). Il s’agit d’anastomoses des veines de l’œsophage et des veines de l’estomac, du rectum, des veines paraumbilicales et des veines de la paroi abdominale antérieure, ainsi que des anastomoses entre les racines des veines du système porte (mésentère supérieure et inférieure, splénique, etc.) et les veines de l’espace rétropéral (rénal, adénalien, sécrétoire). ou ovaire, etc.). Les anastomoses jouent un rôle important dans le développement de la circulation collatérale dans les troubles de l'écoulement dans le système de la veine porte.

Les anastomoses portocavales sont particulièrement bien prononcées dans la région rectale, où v. rectalis supérieur, coulant dans v. mesenterica inférieur, et vv. rectalis media et inférieur au système de la veine cave inférieure. Sur la paroi abdominale antérieure, il existe une connexion prononcée entre les systèmes porte et caval par le biais de vv. paraumbilicales. Dans la région de l'œsophage par le biais de connexions v. gastrica sinistra et v.v. oesophagea crée une anastomose de la veine porte avec v. azygos, c’est-à-dire le système de la veine cave supérieure (Fig. 4).

Les veines hépatiques (v.v.hepaticae) sont le système vasculaire abduction du foie. Dans la plupart des cas, il y a trois veines; à droite, au milieu et à gauche, mais leur nombre peut augmenter considérablement, pour atteindre 25. Les veines hépatiques se jettent dans la veine cave inférieure en dessous, où elles passent à travers le trou du tendon du diaphragme dans la cavité thoracique.

Fig. 3. La veine porte et ses grandes branches (d'après L. Schiff). Veine porte P; C - veine de l'estomac; IM - veine mésentérique inférieure; Veine S-splénique; SM - veine mésentérique supérieure.

Dans la plupart des cas, la veine cave inférieure traverse la partie postérieure du foie et est entourée de parenchyme de tous les côtés.

L'hémodynamique de la porte se caractérise par une chute graduelle de la pression élevée dans les artères mésentériques au niveau le plus bas dans les veines hépatiques. Il est essentiel que le sang passe par deux systèmes capillaires: les capillaires des organes abdominaux et le lit sinusoïdal du foie. Les deux réseaux capillaires sont interconnectés par la veine porte.

Le sang des artères mésentériques sous pression de 120 mm de mercure. st. pénètre dans le réseau des capillaires intestinaux, de l’estomac, du pancréas. La pression dans les capillaires de ce réseau est comprise entre 15 et 10 mm Hg. st. À partir de ce réseau, le sang pénètre dans les veinules et les veines, formant la veine porte, où normalement la pression ne dépasse pas 10 - 5 mm Hg. st. De la veine porte, le sang est envoyé aux capillaires interlobulaires, de là il entre dans le système des veines hépatiques et passe dans la veine cave inférieure. La pression dans les veines hépatiques varie de 5 mm Hg. st. à zéro.

Ainsi, la perte de charge dans le lit portail est de 120 mm Hg. st. Le débit sanguin peut augmenter ou diminuer avec les changements de gradient de pression. G. Magnitsky (1976) souligne que le débit sanguin porte dépend non seulement du gradient de pression, mais également de la résistance hydromécanique des vaisseaux du lit porte, dont la valeur est déterminée par la résistance totale des premier et deuxième systèmes capillaires. Un changement de résistance au niveau d'au moins un système capillaire entraîne un changement de résistance totale et une augmentation ou une diminution du débit sanguin porte. Il est important de souligner que la perte de charge dans le premier réseau capillaire est de ON mm Hg. Art., Et dans le second - seulement 10 mm Hg. st. Par conséquent, le système capillaire des organes de la cavité abdominale, qui constitue un puissant robinet physiologique, joue un rôle essentiel dans la modification du débit sanguin porte. Des fluctuations significatives de la résistance hydromécanique se produisent à la suite de modifications de la lumière des vaisseaux sanguins sous l'influence de la régulation nerveuse et humorale. Le sang circule par un canal portail chez l’homme à une vitesse moyenne de 1,5 l / min, ce qui représente près de 7 à 3% du volume total en minutes du sang du corps humain.

Le foie est une masse de cellules hépatiques, imprégnées de sinusoïdes sanguins. Selon les concepts modernes, les hépatocytes forment des plaques anastomosées à partir d'une seule rangée de cellules en contact étroit avec le labyrinthe de sang ramifié de sinusoïdes (Fig. 5). Depuis 1883, la principale unité morphophysiologique du foie est considérée comme le lobule hexagonal «classique». Son centre est la veine hépatique - le lien initial du système veineux, qui recueille le sang qui coule du foie. Le parenchyme des lobules est formé par des faisceaux hépatiques situés radialement; ce sont des formations lamellaires d'une cage d'épaisseur. Les lobules sont séparés les uns des autres par des couches de tissu conjonctif appelées champs portes associées à la capsule fibreuse du foie.

Fig. 4. Anastomoses portocavales (selon BV Petrovsky): 1 - anastomoses portocaves dans la région rectale 2- - anastomoses dans l'œsophage. 3 - anastomoses dans l'estomac, VCI - veine cave inférieure. BB - veine porte

Le tissu conjonctif interlobulaire d'un foie normal est peu développé. Des branches de la veine porte, de l'artère hépatique, de la bile et des tubules lymphatiques passent dans les champs porte. En passant à travers la plaque terminale des hépatocytes séparant le parenchyme des lobules du champ porte, la veine porte et l'artère hépatique font don de leur sang aux sinusoïdes. Les sinusoïdes s'écoulent dans la veine centrale des lobules. Le diamètre des sinusoïdes varie de 4 à 25 microns, en fonction de l'état fonctionnel du foie. Au confluent de la veinule dans la sinusoïde et du sinusoïde dans la veine hépatique, il existe des sphincters des muscles lisses externes et internes qui régulent le flux sanguin vers le lobe. Les artères hépatiques, comme les veines correspondantes, se fragmentent en capillaires. Ils pénètrent dans le lobule du foie et, à sa périphérie, se confondent avec les capillaires provenant des veines porte. Pour cette raison, le sang s'écoulant de la veine porte et de l'artère hépatique est mélangé dans le réseau capillaire intralobulaire (Fig. 6).

Fig. 5. Reconstruction d'un fragment du foie selon N. Elias

Il existe un autre point de vue selon lequel un lobe de sécrétion ou une unité acineuse similaire est considéré comme une unité morphophysiologique. Le parenchyme hépatique est fonctionnellement divisé en petites sections avec un champ porte au centre, délimité par les veines centrales de deux lobules hépatiques adjacents, 3 - 4 de tels fragments du parenchyme forment un acinus ou lobe porte complexe avec un faisceau vasculaire de la voie portale au centre et des veines hépatiques situées dans les trois coins de la périphérie..

Les sinusoïdes Intralobar, qui sont une microvascularisation du système circulatoire du foie, sont en contact direct avec chaque hépatocyte. L'échange maximal entre la circulation sanguine et le parenchyme hépatique est favorisé par la structure particulière des parois des sinusoïdes hépatiques. La paroi des sinusoïdes du foie n'est pas caractéristique des capillaires d'autres organes de la membrane basale et est construite à partir d'une seule rangée de cellules endothéliales. Entre les cellules endothéliales et la surface des cellules hépatiques, il y a un espace périsinusoïdal libre - l'espace Disse. Il a été établi que la surface des cellules endothéliales est recouverte d'une substance de nature mucopolysaccharidique qui remplit également les pores des cellules de Kupffer, les espaces intercellulaires et les espaces de Dnsse. Dans cette substance, un échange intermédiaire entre le sang et les cellules du foie a lieu. La surface fonctionnellement active des cellules hépatiques augmente considérablement en raison des nombreuses petites excroissances du cytoplasme - microvillosités.

Fig. 6. 1 - veine porte; 2 - artère hépatique; 3 - sinusoïdes; 4 - sphincter interne; 5 - veine centrale; 6 - sphincter externe; 7 - artériole.

Selon leur état fonctionnel, les cellules endothéliales sont divisées en fonctions de support endothéliales, en cellules endothéliales actives (cellules de Kupffer) dotées d'une fonction phagocytaire et en cellules fibroplastiques qui participent à la formation du tissu conjonctif. Dans les études histochimiques, une forte teneur en ARN, en granules positifs au CHIC et une activité élevée de la phosphatase acide sont détectées dans le cytoplasme des cellules de Kupffer.

Le tissu conjonctif des champs porte avec la triade porte, comprenant les branches de la veine porte, l'artère hépatique et les voies biliaires interlobulaires, contient des lymphocytes uniques, des histiocytes, des cellules plasmatiques et des fibroblastes. Le tissu conjonctif des voies portales est représenté par les fibres de collagène, bien détectées lorsqu'elles sont colorées avec le pikrofuksinom ou la méthode trichromatique de Mallory.

Système biliaire.

Son lien initial est constitué des canalicules biliaires extracellulaires (capillaires) formés par les pôles biliaires de deux hépatocytes adjacents ou plus (Fig. 7). Les canalicules biliaires n'ont pas leur propre paroi, ils servent de membrane cytoplasmique des hépatocytes. L'examen histologique des tubules biliaires n'est pas détecté, mais clairement visible dans la réaction à la phosphatase alcaline. Les canaux biliaires intercellulaires, qui se rejoignent à la périphérie du lobule hépatique, forment des canaux biliaires périlobulaires plus grands (canalets terminaux, cholangiols). Les cholangiols sont formés par des cellules épithéliales cubiques. L'examen au microscope électronique a révélé la présence de microvillosités à la surface des cellules épithéliales de cholangiol. En traversant la plaque terminale des hépatocytes, dans la zone périportale, les cholangiols s’écoulent dans les canaux biliaires interlobulaires (canaux, cholangs). Les parois de ces canaux sont formées par du tissu conjonctif et dans les canaux plus larges, il existe également une couche de fibres musculaires lisses.

Fig. 7. Canaux biliaires intrahépatiques (d'après N. Popper, F. Schaffner). 1 - cellule hépatique; 2 - cellule de Kupffer; 3 - sinusoïde; 4 - tubule biliaire extracellulaire; 5 - canal biliaire périlobulaire; b - canal biliaire interlobulaire; 7 - veine; 8 - vaisseau lymphatique.

Fig. 8. Canaux biliaires extrahépatiques. 1 - vésicule biliaire; 2- - canalus cystique; 3 - canal hépatique; 4 - canalus cholédoque; 5 - canal pancréatique; 6 - sphincter Oddi.

Sur la face inférieure du foie dans le sillon transversal, les canaux biliaires gauche et droit sont reliés, formant un canal hépatique commun. Ce dernier, qui se confond avec le canal cystique, se jette dans le canal biliaire commun de 8 à 12 cm de long et s’ouvre dans la lumière du duodénum dans la région de la grande papille duodénale. L’extrémité distale du canal biliaire commun est élargie et sa paroi présente une couche de muscles lisses - le sphincter (Fig. 8),

Ultrastructure des hépatocytes.

Dans une étude au microscope électronique, l'hépatocyte a une forme hexagonale irrégulière aux angles indistincts.

Un pôle sinusoïdal fait face à la sinusoïde circulatoire et un pôle biliaire fait face au canal biliaire (Fig. 9). La membrane cytoplasmique des hépatocytes est constituée des couches externe et interne, entre lesquelles se trouve une couche osmiophobe d'une largeur de 2,5 à 3,0 nm. Il y a des pores dans la membrane qui assurent la communication du réticulum endoplasmique avec le milieu extracellulaire. De nombreuses excroissances de la membrane - microvillosités - sont particulièrement prononcées sur le pôle sinusoïdal de l'hépatocyte; ils augmentent la surface d'activité fonctionnelle de l'hépatocyte. Les villosités du pôle sinusoïdal capturent de nombreux métabolites et les sécrétions sont sécrétées au pôle biliaire de l'hépatocyte. Ces processus sont régulés par des systèmes enzymatiques, en particulier la phosphatase alcaline et l'ATP-ase. Hyaloplasma, la substance principale du cytoplasme des hépatocytes, est faiblement osmiophile et présente des granules, des vésicules et des fibrilles fines indistinctement exprimées. Les composants solubles de la matrice du cytoplasme comprennent une quantité importante de protéines, une petite quantité d'ARN et de lipides, des enzymes de glycolyse, une transamination, etc. L'hyaloplasme contient des organites cytoplasmiques et des inclusions. Le noyau. Rond et léger, il se situe dans la partie centrale de l'hépatocyte, possède une enveloppe nucléaire bien marquée, quelques petites touffes de chromatine et de 1 à 4 nucléoles oxyphiles ronds. Dans de rares cas, les hépatocytes contiennent deux noyaux.

La membrane nucléaire dans les hépatocytes est étroitement liée au réticulum endoplasmique: il existe des transitions directes de la membrane externe de l'enveloppe nucléaire vers les membranes du réticulum endoplasmique et la communication de l'espace fendu entre la membrane nucléaire de l'enveloppe nucléaire et les canalicules du réticulum endoplasmique granulaire. Dans la chromatine du noyau, l’ADN et les histones se présentent sous la forme d’un complexe de désoxyribonucléoprotéines qui localisent les protéines acides, l’ARNr et les ARNm. Le noyau de l’hépatocyte contient de nombreuses enzymes qui interviennent dans la synthèse de l’ARN, de l’ADN et des protéines.

Le réticulum endoplasmique de l'hépatocyte est représenté par un système de tubules et de citernes formés en parallèle par les membranes localisées. Le réticulum endoplasmique est constitué de deux parties: granuleuse (granuleuse) et lisse. Dans des conditions physiologiques, la partie granulaire est beaucoup plus développée que lisse; il se situe principalement autour du noyau et des mitochondries. Sur sa membrane externe se trouvent de nombreux granules d'osmiophiles d'un diamètre de 12-15 nm - les ribosomes. Les membranes du réticulum endoplasmique lisse sont situées près du pôle biliaire de l'hépatocyte, dans lesquelles elles synthétisent des glycoprotéines, du glycogène et du cholestérol. Les deux parties du réticulum endoplasmique sont étroitement liées, ce qui représente un système de tubules continus. Le rôle physiologique du réticulum endoplasmique est de neutraliser les substances médicinales et toxiques, la conjugaison de la bilirubine, le métabolisme des stéroïdes, la biosynthèse des protéines sécrétées par la cellule dans le fluide tissulaire, la participation directe au métabolisme des glucides.

Fig. 9. Diagramme de l'ultrastructure des cellules hépatocytaires (I), de Kupffer (II) et cholestérol épithéliales (III) (d'après A. F. Bluger). 1 - le noyau; 2-nucléole; 3 - membrane nucléaire; Réticulum endoplasmique rugueux 4; réticulum endoplasmique lisse 5; 6 - mitochondries; complexe 7 - de Golgi; 8 - lysosomes; 9 - polyribosomes; 10 - ribosomes; II - microcanal; 12 - desmosome; 13 - vacuole; 14 - espace de disse; Tubule de 15 gallons; 16 - peroxysome; 17 - vésicules pinocytotiques; 18 - sinusoïdes ", 19 - lipides; 20 - membrane basale: 21 - micro villosités; 22 - glycogène; 23 - canal biliaire interlobulaire; 24 - centriole.

L'appareil de Golgi, ou complexe lamellaire, est constitué de doubles membranes, formant des sacs aplatis et de petites bulles. Il est généralement situé à proximité du réticulum endoplasmique lisse au pôle biliaire de l'hépatocyte. La fonction fonctionnelle de l'appareil de Golgi est déterminée par son rôle important dans les processus de sécrétion. En fonction de la phase de sécrétion de la bile, les composants de l'appareil de Golgi changent. Il est supposé être impliqué dans la formation de lysosomes et de glycogène.

Dans le cytoplasme des hépatocytes en contact topographique étroit avec le système de tubules décrit ci-dessus, se trouvent des formations granulaires: mitochondries, lysosomes, micro-organismes.

Les mitochondries ont une forme et une localisation très variables dans la cellule, en fonction de sa localisation dans le lobule ou des caractéristiques de son état fonctionnel. En règle générale, les mitochondries sont rondes, ovales ou allongées, entourées d’une membrane à trois couches. La couche interne des membranes forme des cloisons membranaires, des crêtes sur lesquelles se trouvent des particules granulaires. La phosphorylation oxydative est réalisée en particules granulaires. La matrice mitochondriale a une structure à grain fin, contient des granules d’ARN, de minces brins d’ADN et des inclusions lipidiques simples. Les systèmes enzymatiques les plus importants sont localisés dans les mitochondries, la place centrale étant occupée par les enzymes du cycle de Krebs, les enzymes de désamination et de transamination.

Les lysosomes ont une forme ronde ou ellipsoïdale, entourée d'une membrane lipoprotéique monocouche. Les lysosomes sont généralement situés au pôle biliaire de l'hépatocyte et sont donc appelés corps péribiliaires. La plus grande quantité de lysosomes est contenue dans les zones périphériques du lobule hépatique. Les lysosomes sont considérés comme un appareil servant à faire bouillir les aliments intracellulaires et sont divisés en enzymes primaires non encore utilisées, et secondaire, dans lesquels le contact entre les hydrolases et le substrat a déjà eu lieu. Les lysosomes secondaires sont subdivisés en vacuoles digestives, qui effectuent la lyse des substances exogènes pénétrant dans la cellule par pin et phagocytose, des vacuoles autophages, qui effectuent la lyse du matériel endogène, et des corps résiduels, ou des ségrosomes contenant le matériau compact dans lequel le clivage du substrat est complet. La fonction des lysosomes peut être définie comme «digestion intracellulaire», ils sont impliqués dans les réactions de défense, la formation de la bile, fournissent l'homéostasie intracellulaire. Outre les organites, le cytoplasme des hépatocytes contient diverses inclusions: glycogène, lipides, pigments, lipofuscine.


Articles Connexes Hépatite