Pendant combien de temps l'hépatite vit-elle en dehors du corps?

Share Tweet Pin it

Laisser un commentaire

La durée de vie d'un virus de l'hépatite est influencée par divers facteurs. L'hépatite est une maladie virale anthroponotique. L’infection se produit par contact avec du sang contaminé, lors d’une intervention chirurgicale, lors de procédures esthétiques ou par contact direct avec d’autres liquides organiques. On pense que la résistance du virus de l’hépatite C dans l’environnement est relativement plus faible, mais le risque d’infection n’est pas nivelé.

Le virus de l'hépatite n'est pas très résistant aux facteurs environnementaux, mais ne perdez pas votre vigilance pour vous protéger contre l'infection.

Agent causal de l'hépatite C

Le virus de l'hépatite est un groupe de Flaviridae et une sorte d'hépacivirus. La taille du micro-organisme HCV est de 80 nm, elle ressemble à une sphère. Répartir uniformément dans le monde entier. Mais les éclats les plus brillants de la maladie sont enregistrés en Amérique latine. Le virus de l'hépatite C se transmet de la même manière que le virus B. Le virus est doté d'une variation génétique qui se traduit par des mutations. Pour cette raison, un génotype de virus comprend 40 sous-types. En raison du grand nombre de sous-types d'infection, les infections à VHC sont assez courantes. Chaque génovariant a ses propres caractéristiques et un risque de complications différent.

Probabilité d'infection

En cas de contact direct avec le sang d'une personne infectée, le risque d'infection est de 3 à 10%. D'autres méthodes de transmission du virus, telles que le contact avec les muqueuses ou la goutte de sang, ont la même probabilité d'infection. L'infection par le virus en suspension dans l'air est exclue. En outre, l'infection est transmise:

  • lors de la visite de salons de tatouage;
  • en partageant des drogues;
  • lors de l'exercice de fonctions officielles par le personnel médical;
  • avec les transfusions sanguines et autres procédures médicales, le risque d'infection est de 4%;
  • lors de rapports sexuels non protégés, la probabilité de 3-5%;
  • en cas d'utilisation de rasoirs étrangers, de brosses;
  • voie d’infection verticale - d’une mère infectée, le virus est transmis à un enfant présentant un risque pouvant atteindre 5%.

Combien de temps l'hépatite peut-elle vivre dans l'environnement?

La résistance de l'agent infectieux augmente dans l'air avec des températures inférieures à zéro. Si on le compare à la durée d'existence durant la période chaude de l'année, le virus vivra plus longtemps pendant la période froide. L'activité vitale du microorganisme à la température ambiante dure de 16 heures à 4 jours en espace libre. Lorsque la température de l'air est inférieure à 0 ° C, le cycle de vie du virus dure plus d'un an.

A quelle température meurt-il?

L'inactivation du microorganisme se produit lorsque l'ébullition dure 2 minutes. Il meurt aussi avec la lumière ultraviolette. Lors de l'étude de la résistance d'un microorganisme, les scientifiques ont mené une étude sur les chimpanzés. Pour cela, les échantillons d'agents pathogènes ont été stockés sous vide pendant 16 heures. Ensuite, la moitié des échantillons a été soumise à une congélation à -70 ° C et la seconde moitié a été conservée à une température de + 25 ° C. Après toutes les manipulations, les microorganismes ont été examinés et injectés à des organismes chimpanzés. À la suite d’une expérience scientifique, il a été conclu que, en dehors d’un organisme humain ou animal, le pathogène de l’hépatite conserve son activité dans l’environnement jusqu’à 80 heures, après quoi il meurt.

Combien de sang est nécessaire pour une infection?

Dans 90% des cas, l'infection se produit au contact du sang d'une personne infectée. Mais ce n’est que par contact direct, c’est-à-dire par la pénétration de sang infecté sur les zones de peau endommagées d’une personne en bonne santé. Si la peau n'est pas endommagée, l'infection ne se produira pas. Dans le même temps, la concentration du virus dans le sang devrait être élevée, car le corps d'une personne en bonne santé se débat avec l'influence négative avec l'aide du système immunitaire.

Diagnostic après contact avec le virus

Pour le diagnostic, on a utilisé des recherches appelées dosage d’immuno-absorbants liés aux enzymes, qui détectent les anticorps dirigés contre l’agent responsable des maladies infectieuses. La présence de pathogènes et une réaction en chaîne de la polymérase de haute précision sont déterminées. Si le résultat du test sanguin est positif, un diagnostic supplémentaire est prescrit, qui comprend:

  • biopsie;
  • tests biochimiques du foie;
  • échographie;
  • coagulogramme.
Retour à la table des matières

Prévention

L'infection par l'hépatite virale C est évitable, sous réserve des règles suivantes:

  • Ne permettez pas la consommation de drogues.
  • Minimiser les rapports sexuels avec des partenaires non vérifiés. Il est conseillé d'utiliser une contraception de barrière, mais même une telle mesure ne protège pas contre l'infection à 100%.
  • Vérifiez la stérilité des instruments médicaux et cosmétiques dans les salons avant de les utiliser ou apportez les vôtres.

Quelle que soit la profondeur de la plaie sur le corps, il est recommandé de coller la blessure avec un pansement. Un tel événement réduira considérablement le risque d'infection par l'hépatite virale. Les personnes qui ont déjà souffert d'hépatite C sont obligées d'abandonner tous les types de dons. Avant une greffe d'organe ou une transfusion sanguine, il convient de faire des tests supplémentaires pour détecter les micro-organismes pathogènes.

Résistance des virus de l'hépatite A, B et C dans l'environnement

L'hépatite virale est une maladie qui affecte le foie. Les virus ont une structure, des voies et une résistance différentes dans l'environnement externe. Le génome des virus de l'hépatite C, par exemple, évolue constamment. Par conséquent, les vaccins pour ce type de maladie n'ont pas encore été développés.

La vaccination n'est possible que contre les hépatites A et B. À ce jour, pour le traitement de l'hépatite B chronique, C utilise de puissants médicaments antiviraux qui combattent efficacement le virus. Les hépatites aiguës A et B guérissent souvent elles-mêmes. Cela signifie que les virus de l'hépatite ont une capacité de survie différente.

Il est important que toute personne sache combien de temps les virus restent en dehors du corps, quelle voie de transmission prévaut dans l'un ou l'autre type d'agents pathogènes et comment minimiser le risque d'infection si le virus pénètre dans l'organisme (sur la peau, avec de la nourriture, de l'eau, lors de contacts sexuels, de transfusions) sang).

Objectifs de l'article: évaluer la résistance des virus de l'hépatite, déterminer le degré de viabilité des agents pathogènes en dehors du corps humain, montrer des méthodes de lutte contre le virus afin de prévenir l'infection.

Hépatite A Viabilité

L'hépatite virale A (VHA) est la plus sûre et la plus facile à traiter de toutes les autres hépatites. L'agent pathogène appartient au picornavirus, contient 1 ARN de chaîne polypeptidique dans le génome 1. Le génome de cette espèce est stable. Par conséquent, l'immunité de la personne malade demeure à vie, le protégeant de la réinfection.

Le virus est transmis par voie fécale-orale (nourriture, eau, articles ménagers contaminés, vêtements). Cette maladie est très répandue en Égypte, en Tunisie, en Turquie, en Inde et se rencontre également dans le monde entier.

Dans les pays où l'incidence de l'hépatite A est élevée, la vaccination systématique contre le VHA a été introduite. Ce vaccin est inscrit au calendrier de vaccination de la population locale. En Russie, la vaccination contre l’hépatite A n’est pratiquée que d’après certaines indications (voyages d’affaires dans des pays originaires de Turquie, de Tunisie, d’Égypte, de l’armée, de touristes). Si vous prévoyez une tournée dans ces pays, il est préférable de vous faire vacciner contre l'hépatite A 1 mois avant le départ.

Sources d'infection, période d'incubation

L'infection survient chez un malade, excrétant des virus avec les selles. À travers des mains non lavées, l'agent pathogène est transféré aux objets et de là, il va à une personne en bonne santé. La transmission du virus est possible avec un traitement thermique insuffisant des aliments, l'utilisation de légumes non lavés, de fruits, de boire de l'eau bouillie, le non-respect des règles d'hygiène personnelle.

Les personnes à risque comprennent:

  • les enfants;
  • population antisociale.

La période d'incubation dure 2 à 4 semaines. Une personne atteinte d'hépatite A est un virus pendant 5 jours avant l'apparition des symptômes et 5 jours après. Pendant cette période de maladie, le patient est aussi contagieux que possible. Après la fin de la période ictérique, le patient n'émet pas de virus.

Les symptômes caractéristiques de la maladie sont:

  • couleur jaune de la peau et de la sclérotique;
  • manque d'appétit;
  • des nausées;
  • vomissements;
  • augmentation des enzymes hépatiques dans le sang (ALT, AST), bilirubine;
  • urine foncée;
  • les matières fécales lumineuses;
  • foie élargi.

Comment travailler

Le VHA est assez stable. Le micro-organisme est conservé à la température ambiante pendant 1 à 2 semaines. Lorsque le gel dure plusieurs années, il est actif à une température de +4 ° C pendant plusieurs mois. Dans les matières fécales, l'agent pathogène vit jusqu'à 1 mois. Si vous chauffez l'eau à une température de 60 ° C, le virus mourra en 12 heures et bouillira en 5 minutes.

Le micro-organisme est stable lors du traitement de l'acide perchlorique, de l'alcool et d'une autre solution antiseptique. La chloration de l'eau ne protège pas non plus contre ce virus. Lors du traitement des rayons ultraviolets, il meurt après 1-2 minutes. Le microorganisme ne vit pas dans les préparations de sang.

C'est important! Pour prévenir l’infection, il est nécessaire de respecter les règles d’hygiène élémentaires: se laver les mains avant de manger, ne pas utiliser les serviettes de quelqu'un d’autre, laver le linge à haute température (lavable en machine), le linge souillé peut être repassé après le lavage si vous avez été en contact avec un patient contagieux.

L'hépatite A étant souvent transmise par l'eau, vous ne devez pas boire d'eau non bouillie dans les puits, les colonnes ou le robinet. L'eau doit être bouillie pendant 5 minutes. Seulement après que le virus meurt. Lors du traitement thermique des aliments, la soupe ou la seconde doit bouillir pendant 20 minutes. Avant de manger des fruits et des légumes, il faut les laver à l’eau courante, les verser sur de l’eau bouillante.

Si un patient atteint d'hépatite A habite dans la maison, la vaisselle doit être lavée dans une solution désinfectante, puis traitée au lave-vaisselle (température supérieure ou égale à 70-80 ° C). Vous devez également procéder à un nettoyage général des locaux à l’aide d’outils spéciaux.

Caractéristiques du virus HBV

L'hépatite B (VHB) est causée par un virus à ADN qui modifie activement la structure des cellules du foie. Les sources d'infection sont les malades et les porteurs du virus.

Modes de transmission possibles de la maladie:
Façons de transmettre l'hépatite

Par distribution parentérale, on entend la transmission de l'infection par le sang, ainsi que par la salive, le sperme. Les autres fluides biologiques ne présentent pas un grand danger, car la concentration de virus qu'ils contiennent est très faible. En s'embrassant, le risque de contracter l'hépatite B est très faible. La transmission du virus n’est possible que si la salive du patient touche la plaie ouverte.

Méthodes d'infection et groupes à risque

Les voies d'infection les plus probables avec un mécanisme parentéral:

  • transfusions sanguines;
  • l'utilisation d'instruments médicaux non stériles (dentaires, chirurgicaux, seringues);
  • procédures de cosmétologie (manucure, pédicure);
  • piercing, tatouages.

La plupart des personnes atteintes d'hépatite B sont celles qui ont un contact constant avec du sang. Groupes à risque VHB:

  • nouveau-nés (pour les mères malades);
  • personnel médical (infirmières, gynécologues, chirurgiens, assistants de laboratoire, postes de transfusion sanguine, orphelinats, secouristes);
  • contact avec des patients atteints d'hépatite B (membres de la famille);
  • patients toxicomanes;
  • patients nécessitant de fréquentes transfusions sanguines ou hémodialyse (patients atteints de maladies du sang, des reins, patients cancéreux);
  • les homosexuels;
  • les personnes ayant des relations sexuelles imprudentes;
  • militaires et de voyages, qui voyagent souvent dans des pays africains et asiatiques.

Les formes aiguës de l'hépatite B sont guéries, mais la personne est porteuse. L'évolution chronique de la maladie est traitée à 95% avec l'utilisation de médicaments très coûteux. Le VHB est souvent associé à l'hépatite D, ce qui alourdit le cours de la maladie et raccourcit la durée de vie. Le virus peut entraîner le développement d'une cirrhose ou d'un cancer.

Prévalence

Les zones les plus endémiques du VHB sont les pays asiatiques et africains. Là, l’incidence est supérieure à 8%. À Taiwan, en Chine, ainsi qu’en Asie et dans les îles du Pacifique, la prévalence à certains endroits atteint 20%. En Amazonie, l’incidence est supérieure à 8%.

Il existe également des taux élevés de VHB au Canada, en Europe orientale et en Alaska.

Aucun examen supplémentaire n'est effectué dans les pays américains tant que le patient n'est pas à risque. L'hépatite B se manifeste souvent par une infection latente ou une maladie respiratoire aiguë sans syndrome de jaunisse visible. Dans ce cas, le diagnostic est très difficile. Même après une prise de sang, il n’est pas possible de trouver des antigènes du virus produits au stade initial de la maladie.

Résistance, mesures de protection

Le virus de l'hépatite B est parfaitement préservé à l'extérieur du corps:

  1. À 20 ° C, il peut vivre en dehors du corps humain pendant 3 mois.
  2. Après séchage et congélation, le sang de l'agent pathogène est viable pendant plusieurs années.
  3. Pour tuer l'hépatite, vous devez faire bouillir de l'eau pendant 30 minutes.
  4. Il est nécessaire de faire bouillir l'instrument pendant au moins 45 minutes.
  5. Lors de la stérilisation dans des autoclaves de lin ou d'instruments, il faudra 45 minutes pour tuer le microorganisme.
  6. La chaleur sèche pendant la stérilisation devrait affecter les objets infectés à une température de 160 ° C pendant 2 heures.
  7. L'exposition au pathogène par rayonnement ultraviolet devrait durer une heure.
  8. Si le virus est à l'intérieur des seringues et autres objets fermés, détruisez l'agent pathogène. L'ovni ne fonctionnera pas.
  9. Lorsqu'il est traité avec du peroxyde d'hydrogène, des solutions contenant de l'alcool, de l'acide perchlorique, le micro-organisme meurt.

Mesures de prévention en contact avec le sang du patient:

  1. Si le sang infecté par l’hépatite tombe sur la plaie d’une personne, celui-ci doit être immédiatement traité au peroxyde d’hydrogène, à l’alcool.
  2. Si du sang pénètre dans la bouche, rincer la bouche et la gorge avec une solution de chlorhexidine.
  3. Si le sang reste sur le vêtement, il peut également être traité avec du peroxyde ou de l'alcool, puis lavé à une température de 90 à 100 ° C pendant une heure à la machine à laver.
  4. Après toutes les activités doivent être testés pour les anticorps du sang contre le virus. Répétez ensuite l’étude deux fois (après 1 et 3 mois).

Résistance à l'hépatite C

L'hépatite C est une maladie hépatique virale causant une cirrhose ou un cancer. Le plus souvent, la maladie est chronique. Aujourd'hui, la guérison est possible dans 95% des cas avec un traitement rapide.

Faites attention! Les vaccins contre ce type d'hépatite n'existent pas encore, car l'agent pathogène a une structure très variable.

Le génome du virus contient de l'ARN.

Pour atteindre la personne, le virus se propage dans le sang, modifiant ainsi le génotype des cellules du foie. L'agent pathogène se multiplie dans les monocytes, les lymphocytes, les macrophages et les structures des cellules hépatiques. Le virus libère une chaîne d'ARN fonctionnelle qui modifie le génome du matériel génétique cellulaire. À partir des nouvelles molécules d'ARN transformées, des particules virales sont produites qui quittent leurs cellules.

Mécanisme d'infection

L'hépatite C peut être infectée par voie parentérale, verticale et sexuelle. Lorsque le mécanisme d'infection par voie parentérale se propage, le patient est infecté lors d'une transfusion sanguine ou d'une plasmaphérèse, lors de l'utilisation d'instruments médicaux contaminés et de matériel dentaire non stérilisé.

Vous pouvez attraper le virus dans les salons de tatouage, lors de procédures esthétiques (manucure, pédicure), lors de rapports sexuels non protégés. La source de l'agent pathogène est le sang, la salive, le sperme. La voie de transmission verticale de l'infection implique l'infection à la naissance d'un bébé d'une mère infectée.

Faites attention! L'hépatite C est rarement aiguë. Après la pénétration, le virus peut ne pas se manifester avant de nombreuses années. La personne est contagieuse à n'importe quel stade de la maladie.

La maladie peut se manifester par des symptômes généraux: faiblesse, malaise, foie hypertrophié. La maladie n'a pas de manifestations spécifiques. Chez les patients atteints d'hépatite, il est souvent détecté lors d'un examen de routine, lorsqu'un patient présente un risque de morbidité. Les groupes à risque pour l'hépatite C sont les mêmes que ceux pour l'hépatite B.

Sensibilité aux facteurs environnementaux, protection

Le virus du VHC est très résistant:

  1. À 20 degrés, cela dure jusqu'à 16 heures.
  2. Le microorganisme survit pendant 1,5 mois (à une température de +4 à + 20 ° C).
  3. Dans une goutte de sang séchée, le virus vit jusqu'à 6 semaines.
  4. À basse température, l'agent pathogène ne meurt pas. À l'état congelé, il conserve des fonctions vitales pendant de nombreuses années.
  5. Exposé aux rayons ultraviolets directs, le microorganisme meurt après 1 heure.
  6. L'ébullition détruit l'agent pathogène après 5 minutes.
  7. Les solutions désinfectantes (chlore, alcool, peroxyde d'hydrogène, chlorhexidine) entraînent la mort du microorganisme.

Pour se protéger contre les infections, il est nécessaire d’utiliser uniquement des seringues jetables, des instruments médicaux stériles. Si une transfusion sanguine est prévue, vous devez vous assurer que le donneur est en bonne santé. Lors du contact sexuel occasionnel, un préservatif doit être protégé.

Si l'hépatite C est détectée chez une femme enceinte, il est nécessaire de planifier l'accouchement à l'avance (césarienne) afin de protéger le bébé autant que possible de l'infection. L'enfant est immunisé, des médicaments antiviraux sont utilisés. Aucune mesure préventive spécifique (vaccination) contre le virus n’est appliquée, car le micro-organisme a une grande capacité de modification du matériel génétique.

Prévalence

L'hépatite C est présente dans le monde entier. L'incidence la plus élevée parmi les habitants de l'Asie et de l'Afrique. Dans chaque région de l’Afrique, le génotype du virus prévaut. En Europe, les chiffres sont inférieurs, mais dépassent également la moyenne mondiale. En Asie, la fréquence du VHC est notée jusqu'à 8%. Contrairement à tous les autres pays asiatiques, la prévalence de l'hépatite C est faible au Japon.

En Europe (2016), en raison de mesures préventives et diagnostiques, l'incidence a diminué. Tous les patients atteints de formes latentes de la maladie (identifiées pour la première fois) se sont vu proposer un traitement réduisant la transmission à des personnes en bonne santé.

Traitement et vaccination

L'hépatite A peut être traitée assez facilement. La maladie ne représente pas un grand danger, car elle peut être complètement guérie et forme une immunité à vie. Une personne en bonne santé qui n’a pas le VHA peut acheter un vaccin ou le fabriquer selon les indications gratuitement.

Le vaccin constitue une bonne protection contre l'hépatite A. Les vaccins les plus courants sont les médicaments présentés dans le tableau (tableau 1).

Particularités de la résistance au virus de l'hépatite C dans l'environnement

La stabilité du virus de l'hépatite C dans l'environnement externe dépend de divers facteurs. L'hépatite C est une maladie virale anthroponotique, transmise par le sang, au cours de procédures médicales et de cosmétologie (piercing, tatouages, dentisterie), au moment de l'usage collectif de drogues injectables, par le personnel médical ayant subi des lésions cutanées accidentelles avec des aiguilles de patients infectées ou par d'autres fluides biologiques.

La transmission par contact avec le ménage n'est pas possible car la résistance du virus de l'hépatite C à l'environnement extérieur est plutôt faible. Le risque est une transmission de la mère à l'enfant pendant l'accouchement. Le bébé peut être infecté.

La propagation de l'hépatite C dans les différents pays est hétérogène. On compte actuellement environ 5 millions de personnes infectées dans la Fédération de Russie et environ 150 millions dans le monde.

Chaque année, le virus de l'hépatite touche 3 à 4 millions de personnes, le nombre d'infections augmente proportionnellement au nombre de toxicomanes qui, malgré le travail scientifique et éducatif actif des médecins et des volontaires, continuent de négliger les règles d'hygiène personnelle et de ne pas utiliser de seringues jetables.

Le principal agent pathogène de l'hépatite C

L'agent causal est un virus de la famille des flavivirus, un genre d'hépacivirus. Il a été découvert relativement récemment - en 1898, par clonage d'un génome obtenu à partir d'une culture de chimpanzés infectés. Jusqu'à présent, ce virus s'appelait "Hépatite ni A ni B".

La taille de la cellule virale est d'environ 40 à 50 nm.

L'agent causal est un virus contenant l'ARN. Il a une forme sphérique. La coquille est une supercapside liposoluble. L'ensemble des gènes est représenté par l'ARN non fragmenté simple brin. Contient 6 protéines non structurées responsables de la régulation de la reproduction.

Il se caractérise par une grande variabilité - il existe plus de 14 génovariants, chacun étant caractérisé par ses caractéristiques propres au cours de l’infection, au passage à la forme d’une maladie chronique et au pourcentage de cirrhose et de carcinomatose en développement. En Fédération de Russie, les agents pathogènes les plus courants de l'hépatite sont les classes suivantes: 1a (américaine), 2a, 2b, 3a. La distribution du génotype 1b, appelé japonais, a commencé en Extrême-Orient. Cette version du virus amène des touristes. Le génotype égyptien 4, qui est répandu au Moyen-Orient et dans les pays africains, est celui qui se développe le plus rapidement et qui se produit le plus négativement.

Résistance du pathogène de l'hépatite C dans l'environnement

Comme il est pratiquement impossible de cultiver un virus pour la recherche sur des milieux nutritifs, la question de la durabilité en dehors du corps du porteur du virus reste ouverte.

Lors d'essais en laboratoire, il a été constaté qu'à des températures inférieures à zéro, le virus restait actif pendant des années, bouillait pendant 2 minutes à ébullition et était rapidement détruit par les rayons ultraviolets.

Lors des tests de survie du virus à la température ambiante, l'étude suivante a été menée:

Des échantillons de sang de singes chimpanzés infectés ont été prélevés à raison de 105 doses infectieuses. Tous les échantillons ont été séchés sous vide pendant 16 heures. Ensuite, certains des échantillons ont été trempés dans de l'eau stérile et congelés à -70 ° C, et certains ont été transférés dans un conteneur dans certaines conditions (humidité supérieure à 40%, température de 25 ° C). Sur ce nombre, la moitié a été maintenue dans de telles conditions pendant quatre jours et la moitié pendant une semaine. Ensuite, les échantillons ont également été soumis à un trempage dans de l'eau stérile et à la congélation.

Après cela, tous les échantillons obtenus ont été restaurés et ont été soit injectés dans le sang de singes chimpanzés en bonne santé, soit envoyés à la recherche. Les critères suivants ont été vérifiés: charge virale, anticorps anti-hépatite C et taux d'ALT.

D'abord, les échantillons qui ont été stockés dans des conditions standard pendant 7 jours ont été examinés. Dans le plasma a été déterminée la charge virale en petites quantités. Après 129 jours, aucun marqueur de l'hépatite virale C n'a été détecté chez les animaux dans le sang et les taux d'ALT sont restés normaux.

Ensuite, ils ont commencé à travailler avec des échantillons âgés de 4 jours. Une charge virale a également été détectée dans l'échantillon de plasma, ce qui est légèrement plus grand que dans l'expérience précédente. Mais après 134 jours, les animaux d’essai ne présentaient aucun signe d’hépatite C ni de données indiquant une défaillance hépatique.

Ces derniers étaient des échantillons étudiés congelés immédiatement après séchage. Le niveau de charge virale était assez élevé chez eux et les animaux infectés étaient tous atteints d'hépatite C aiguë. Dans le sang, le niveau de charge virale augmentait, les hépatocytes contenant l'antigène de l'hépatite C étaient rapidement détectés et le niveau d'ALAT rapidement augmenté.

Ainsi, nous pouvons conclure qu’à la température ambiante, le virus de l’hépatite C est stable pendant au moins 16 heures et au plus 4 jours. Des gouttes de sang séchées imperceptibles, des seringues, des lames de rasoir, des instruments dentaires et gynécologiques, des appareils de tatouage, des pistolets perforants sont particulièrement dangereux.

Le virus de l'hépatite survit pendant plusieurs années dans le sang, transfusé, dans le plasma, les plaquettes et l'érythromasse. Il est donc nécessaire d'examiner les donneurs rapidement et d'empêcher les produits infectés de pénétrer dans la banque de sang.

Lorsqu'il est exposé aux virus, aux désinfectants et aux antiseptiques (acide chlorhydrique, chlorique et phosphorique, peroxyde d'hydrogène, octenisept, digluconate de chlorhexidine, miramistin, alcool éthylique et liquides contenant de l'alcool), le virus meurt presque instantanément.

Mesures préventives

Ainsi, sur la base des propriétés connues du virus et du degré de stabilité de celui-ci dans l'environnement externe, nous pouvons déduire les règles suivantes pour la prévention de l'infection par l'hépatite virale C:

  1. L'utilisation de drogues injectables doit être évitée. Si des drogues sont encore utilisées, vous devez utiliser votre propre seringue jetable.
  2. Les contacts sexuels avec un partenaire non testé, en particulier les homosexuels, doivent avoir lieu avec l'utilisation de contraceptifs barrières (préservatifs).
  3. Lors des manipulations médicales, les patients doivent s'intéresser à la méthode de stérilisation des instruments et à la possibilité d'utiliser des instruments à usage unique.
  4. De la même manière, vous devez vous comporter lorsque vous visitez une esthéticienne, un salon de manucure, un salon de perçage ou un tatouage. Si vous n'êtes pas sûr de la stérilité des instruments utilisés, il est préférable de ne pas effectuer la procédure.
  5. Si nécessaire, transfusion sanguine, plasma ou masse de cellules sanguines, ainsi que la nécessité d'une transplantation d'organes du donneur, il est nécessaire de vérifier le statut du donneur. Pour le statut de donneur non spécifié, écrivez une renonciation formelle à une intervention médicale.

De plus, les mères infectées par l’hépatite C doivent informer leur équipe de l’obstétrique de leur statut infectieux afin de pratiquer une césarienne.

Combien vit le virus de l'hépatite avec

La durée de vie d'un virus de l'hépatite est influencée par divers facteurs. L'hépatite est une maladie virale anthroponotique. L’infection se produit par contact avec du sang contaminé, lors d’une intervention chirurgicale, lors de procédures esthétiques ou par contact direct avec d’autres liquides organiques. On pense que la résistance du virus de l’hépatite C dans l’environnement est relativement plus faible, mais le risque d’infection n’est pas nivelé.

Le virus de l'hépatite n'est pas très résistant aux facteurs environnementaux, mais ne perdez pas votre vigilance pour vous protéger contre l'infection.

Agent causal de l'hépatite C

Le virus de l'hépatite est un groupe de Flaviridae et une sorte d'hépacivirus. La taille du micro-organisme HCV est de 80 nm, elle ressemble à une sphère. Répartir uniformément dans le monde entier. Mais les éclats les plus brillants de la maladie sont enregistrés en Amérique latine. Le virus de l'hépatite C se transmet de la même manière que le virus B. Le virus est doté d'une variation génétique qui se traduit par des mutations. Pour cette raison, un génotype de virus comprend 40 sous-types. En raison du grand nombre de sous-types d'infection, les infections à VHC sont assez courantes. Chaque génovariant a ses propres caractéristiques et un risque de complications différent.

Probabilité d'infection

En cas de contact direct avec le sang d'une personne infectée, le risque d'infection est de 3 à 10%. D'autres méthodes de transmission du virus, telles que le contact avec les muqueuses ou la goutte de sang, ont la même probabilité d'infection. L'infection par le virus en suspension dans l'air est exclue. En outre, l'infection est transmise:

lors des visites dans les salons de tatouage, lors de l'utilisation conjointe de drogues, lors de l'accomplissement de tâches officielles par le personnel médical, lors de transfusions sanguines ou d'autres procédures médicales, le risque d'infection est de 4%; lors de rapports sexuels non protégés, la probabilité de 3-5%; en cas d'utilisation de rasoirs étrangers, les brosses, voie d’infection verticale - d’une mère infectée, le virus est transmis à un enfant présentant un risque pouvant aller jusqu’à 5%.

Combien de temps l'hépatite peut-elle vivre dans l'environnement?

La résistance de l'agent infectieux augmente dans l'air avec des températures inférieures à zéro. Si on le compare à la durée d'existence durant la période chaude de l'année, le virus vivra plus longtemps pendant la période froide. L'activité vitale du microorganisme à la température ambiante dure de 16 heures à 4 jours en espace libre. Lorsque la température de l'air est inférieure à 0 ° C, le cycle de vie du virus dure plus d'un an.

A quelle température meurt-il?

Dans l'environnement externe, le virus de l'hépatite peut survivre environ trois jours à différentes températures.

L'inactivation du microorganisme se produit lorsque l'ébullition dure 2 minutes. Il meurt aussi avec la lumière ultraviolette. Lors de l'étude de la résistance d'un microorganisme, les scientifiques ont mené une étude sur les chimpanzés. Pour cela, les échantillons d'agents pathogènes ont été stockés sous vide pendant 16 heures. Ensuite, la moitié des échantillons a été soumise à une congélation à -70 ° C et la seconde moitié a été conservée à une température de + 25 ° C. Après toutes les manipulations, les microorganismes ont été examinés et injectés à des organismes chimpanzés. À la suite d’une expérience scientifique, il a été conclu que, en dehors d’un organisme humain ou animal, le pathogène de l’hépatite conserve son activité dans l’environnement jusqu’à 80 heures, après quoi il meurt.

Combien de sang est nécessaire pour une infection?

Dans 90% des cas, l'infection se produit au contact du sang d'une personne infectée. Mais ce n’est que par contact direct, c’est-à-dire par la pénétration de sang infecté sur les zones de peau endommagées d’une personne en bonne santé. Si la peau n'est pas endommagée, l'infection ne se produira pas. Dans le même temps, la concentration du virus dans le sang devrait être élevée, car le corps d'une personne en bonne santé se débat avec l'influence négative avec l'aide du système immunitaire.

Diagnostic après contact avec le virus

Pour le diagnostic, on a utilisé des recherches appelées dosage d’immuno-absorbants liés aux enzymes, qui détectent les anticorps dirigés contre l’agent responsable des maladies infectieuses. La présence de pathogènes et une réaction en chaîne de la polymérase de haute précision sont déterminées. Si le résultat du test sanguin est positif, un diagnostic supplémentaire est prescrit, qui comprend:

biopsie; tests biochimiques du foie; échographie; coagulogramme.

Prévention

L'infection par l'hépatite virale C est évitable, sous réserve des règles suivantes:

Prévenir la consommation de stupéfiants et minimiser les rapports sexuels avec des partenaires non vérifiés. Il est souhaitable d’utiliser une contraception de barrière, mais même une telle mesure ne confère pas une protection contre l’infection à 100% Vérifiez la stérilité des instruments médicaux et cosmétiques dans les salons avant de les utiliser ou apportez les vôtres.

Quelle que soit la profondeur de la plaie sur le corps, il est recommandé de coller la blessure avec un pansement. Un tel événement réduira considérablement le risque d'infection par l'hépatite virale. Les personnes qui ont déjà souffert d'hépatite C sont obligées d'abandonner tous les types de dons. Avant une greffe d'organe ou une transfusion sanguine, il convient de faire des tests supplémentaires pour détecter les micro-organismes pathogènes.

Tout le monde peut contracter l'hépatite C, plus précisément, il existe une telle opportunité. Il n'y a pas de vaccin contre cela, mais dans la plupart des cas, une personne ne contracte pas l'hépatite au cours d'une infection simplement parce que les fonctions de protection fonctionnent correctement. Mais même si l'infection s'est produite, ce n'est pas une phrase. Un traitement approprié dans la plupart des cas donne des résultats positifs.

Instructions étape par étape pour se débarrasser de l'hépatite C

Durabilité du VHC dans l'environnement

Tout virus est une substance plutôt tenace. Le virus de l'hépatite C ne fait pas exception. La résistance dans l'environnement extérieur, c'est-à-dire à l'extérieur du corps d'une personne qui la porte, par exemple dans les airs, est très élevée. Des études menées par des scientifiques médicaux montrent qu’à des températures comprises entre +4 et + 22 ° C, il est capable de vivre dans un liquide biologique à l’air libre pendant un mois et demi au maximum. Augmenter au-dessus de 22 et descendre en dessous de 4 degrés inhibe le virus, mais ne garantit pas totalement sa destruction. Même la congélation de liquides, tels que le sang, n’affecte pas particulièrement l’activité du virus après décongélation. Il est également actif comme avant de geler. Même la salive séchée, qui se trouve sur les articles ménagers, sans parler des gouttes de sang, peut être une source d'infection par le biais de plaies microscopiques aux mains, malheureusement.

La question de savoir combien de temps le virus de l'hépatite C vit à l'extérieur du corps est une question assez compliquée, tout dépend des conditions. Dans une pièce sèche, sa durée de vie est considérablement réduite. Certaines études prouvent que, dans un local sec et bien ventilé, il ne peut pas être détecté dès le quatrième jour.

À quelle température le virus de l'hépatite C meurt-il?

Seules les températures élevées peuvent détruire le VHC. Le temps requis pour la destruction garantie est différent, donc à une température de lavage de +60, la désinfection a lieu en une demi-heure. En ébullition, une température de +100, cinq minutes suffit.

Que peut détruire le virus?

Il est rapide et garanti de tuer le VHC en dehors du corps humain avec de tels produits chimiques:

Alcool éthylique (concentration minimale de 70%) Eau oxygénée Miramistin Chloramine Acide chlorhydrique Acide borique Acide acide phosphorique

Les concentrations des substances énumérées ci-dessus (à l'exception de l'alcool) nécessaires à la création de conditions dans lesquelles ces virus ne peuvent pas vivre plus d'une minute, sont déterminées par des spécialistes des mesures anti-épidémiologiques et connues du personnel médical et en pharmacie. Il suffit de poser une question lors de l’achat d’un médicament en pharmacie ou de consulter un médecin. Vous pouvez créer des conditions si mauvaises pour la vie de cet organisme grâce aux remèdes maison. Il suffit d’essuyer la surface avec de l’agent de blanchiment chloré (pour 1 partie d’eau de Javel, 10 parties d’eau). Et n'essuyez pas beaucoup, ce virus devrait mourir avec un seul usage des médicaments ci-dessus.

Risques d'infection

Malheureusement, il n'y a pas de médicaments pour la vaccination contre le virus de l'hépatite C. Pour cette raison, la prévention de l'infection est primordiale pour réduire la propagation de la maladie.

Alors, comment pouvez-vous être infecté:

Lorsque vous utilisez les produits de soins personnels de quelqu'un d'autre. Cela est particulièrement vrai pour les articles susceptibles de causer des microtraumatismes, tels que les rasoirs, les brosses à dents, les coupe-ongles et même les limes à ongles. Il y a eu des cas d'infection même en utilisant les serviettes de quelqu'un d'autre. Lors de l'application de tatouages ​​ou de perforations pour le perçage corporel, surtout si ces opérations ne sont pas effectuées par un professionnel. Utilisation de seringues réutilisables pour injection, avec une stérilisation inappropriée. L'acupuncture effectuée sans stérilisation appropriée de l'instrument. Faites un don si le sang est prélevé avec des aiguilles réutilisables. Relations sexuelles avec de nombreux partenaires sans protection contre l'infection (sans l'utilisation d'un préservatif).

Le groupe à risque comprend principalement les toxicomanes, les homosexuels, les patients sous hémodialyse et les professionnels de la santé. L'infection est possible avec la transplantation d'organes et la transmission du virus de la mère à l'enfant à la naissance.

Combien de sang infecté est suffisant pour l'infection?

Le volume de sang dangereux pour l’infection n’a aucune importance, cela dépend de la charge virale, c’est-à-dire quantités de virus dans le sang infecté. Avec une charge virale élevée, même des traces de ce sang suffisent. En outre, le corps humain est capable de résister à cette infection. Si la protection est affaiblie, le risque de contracter l'hépatite C augmente plusieurs fois.

Il convient de noter que ce virus peut vivre dans le corps humain même pendant plusieurs décennies et ne pas se manifester, c'est-à-dire qu'il vivra dans le corps sans causer de dommages importants. Vous pouvez le détecter en une semaine, maximum deux, après l'heure estimée de l'infection.

Que faire après un contact avec du sang infecté?

Tout d'abord, bien sûr, consultez un médecin. Ce devrait être un spécialiste des infections à VHC (hépatologue). Pas de panique, car environ 20% des patients infectés ne contractent pas l'hépatite. Il est nécessaire de ne pas limiter, mais d'exclure la consommation d'alcool. Le fait est que l'hépatite affecte le foie et que, si elle est également endommagée par l'alcool éthylique, une fibrose et même une cirrhose du foie peuvent se développer. Le spécialiste choisira un schéma thérapeutique. Avec le bon médicament pendant 12 à 24 semaines, le résultat est positif dans 98% des cas.

Comment savez-vous si vous êtes infecté ou non?

Afin de savoir si vous êtes infecté ou non, il est nécessaire de faire un don de sang pour une analyse biochimique, comme déjà mentionné, au moins une semaine plus tard et encore une fois. En savoir plus sur les tests sanguins pour l'hépatite C ici.

Prévenir l'infection par le VHC

La prévention résulte des risques d'infection:

N'utilisez pas de seringues réutilisables Réduisez au minimum le contact avec les personnes infectées N'utilisez pas les articles ménagers d'autres personnes Protégez-vous de toute infection par des rapports sexuels avec préservatif Acupuncture, transfusions sanguines, tatouages ​​et perçage corporel ne doivent être pratiqués que par des spécialistes de haut niveau. Vaccination contre l'hépatite A et B. métabolisme des graisses et des glucides (régime alimentaire) Élimination des médicaments pouvant endommager le foie Minimiser les entrées le corps des substances toxiques dans le milieu de travail.

Préparations à partir du VHC

Les médicaments contre l'hépatite C sont actuellement assez nombreux. Mais seul un médecin peut les prescrire. En voici quelques exemples, mais pas pour l’automédication.

Combien le virus de l'hépatite C vit-il dans l'environnement?

L'hépatite C est une inflammation du foie de nature infectieuse provoquée par le virus hépatotrope Flava, qui a tendance à se reproduire exclusivement dans les hépatocytes. Afin d'éviter l'infection par cette infection, il convient de se familiariser avec les voies de pénétration du virus dans l'organisme, son développement ultérieur à l'intérieur des cellules. De plus, les informations sur la durée de vie du virus de l'hépatite C dans l'environnement ne seront pas superflues.

Combien le virus de l'hépatite C vit-il en dehors du corps?

La question de savoir combien de temps le virus de l'hépatite C peut vivre en dehors du corps intéresse de nombreuses personnes. Au départ, on pensait qu'il vivait à l'extérieur du corps pendant quelques minutes, après quoi il était neutralisé. Mais c'est loin d'être le cas. La nocivité du virus dans des conditions extérieures dure jusqu'à 6 semaines. Les fluctuations de la température ambiante affectent de manière significative les caractéristiques du virus. L'agent pathogène de l'hépatite C peut survivre plusieurs années dans les échantillons de sang de donneur mis au rebut pour la transfusion.

Les instruments lavés par le sang constituent une menace sérieuse: aiguilles, rasoirs, gants, matériel chirurgical et dentaire. Lorsque vous utilisez des articles non stériles, le risque d'infection est énorme.

Résistance à la température

Dans quelle mesure l'hépatite C vit-elle entre 25 et 25 ans dans l'environnement? Pour établir cela, le sang de chimpanzé de laboratoire a été testé. Après seize heures de lyophilisation, les échantillons ont été dilués avec de l'eau distillée, dont la moitié ont été congelés. La seconde moitié est partie en plein air à +25 degrés. L'expérience a montré que le virus dans les cellules dépourvues de composant liquide reste en vie. À +25, l'agent pathogène pendant 4 jours reste pathogène. L'agent pathogène est bien conservé à basses températures, il peut donc vivre plus d'un an. Les données finales sur la durée du virus pendant la congélation ne sont pas disponibles.

Des médicaments chimiques qui détruisent le virus

Pour le moment, aucun outil spécial capable de tuer le virus n’a été mis au point. Des programmes d’essais sont en cours de création afin de stimuler l’immunité et l’utilisation d’antiviraux. Un certain nombre de médecins conseillent l’utilisation d’interféron alpha dans les deux semaines suivant l’infection probable. Mais cette méthode ne prévoit pas l'élimination complète de cette infection du corps.

Il est à noter qu'il meurt immédiatement lorsqu'il est exposé à des désinfectants contenant du chlore. En outre, il est affecté négativement par l'alcool. Deux minutes d'ébullition tuent le virus. L'agent pathogène se trouve dans le lait, la salive et le sperme à faible concentration. Par conséquent, une personne en bonne santé est rarement infectée lors de l'ingestion de ces excréments.

Sources de distribution

Il y a plusieurs façons de contracter l'hépatite. Si des dispositifs non stériles ont été utilisés lors d'une intervention médicale ou chirurgicale, le risque de tomber malade est de 4%. Une solution consiste à injecter une aiguille non stérile. Dans le même temps, le risque de tomber malade dépend de la quantité de sang emprisonnée chez une personne et du contenu de l'agent pathogène qu'il contient. Par exemple, une personne qui a reçu une injection en utilisant des systèmes de perfusion risque plusieurs fois plus que celle qui utilise une seringue de 2 ml.

Les relations sexuelles non protégées avec un partenaire infecté sont le moyen le plus courant. Dans ce cas, le risque d'infection augmente à 5%. Il est particulièrement élevé chez les personnes dont la muqueuse génitale est endommagée par raréfaction ou par une maladie vénérienne et chez les couples qui entretiennent des relations homosexuelles et des rapports sexuels pendant la menstruation.

L'infection est possible avec une greffe de tissu et une transfusion sanguine, mais très rarement. Comme il y a une période de sommeil sérologique, une personne vient d'être infectée, mais la maladie n'est pas détectée. Par conséquent, les tissus du donneur participant à l’étude sont reconnus comme étant sains.

Environ 3% des patients ont été victimes de services de qualité médiocre dans les salons de tatouage et les studios de manucure. En règle générale, cela est dû à l'utilisation d'instruments non stériles, qui pourraient rester des particules de sang malades.

Le plus grand nombre de patients (75%) sont des citoyens qui utilisent des drogues. Dans le même temps, non seulement ceux qui les injectent par voie intraveineuse, mais aussi ceux qui inhalent de la cocaïne. En règle générale, cela est dû à une lésion de la membrane muqueuse à l'intérieur du nez, ce qui la rend vulnérable à une pénétration sans entrave de l'infection.

5% des patients étaient infectés par le virus d'une mère infectée avant la naissance. Dans les pays chauds, vous pouvez attraper un virus par une piqûre d'insecte.

Combien de sang suffit pour l'infection

Dans le sang séché, la dose de virus est faible et dépend du contenu en ARN viral qu'il contient. En règle générale, cela équivaut à 10 ml de sang infecté. Cela signifie que 1 ml de sang contient de 100 à 10 000 doses infectées. À titre de comparaison, 1 ml de virus de l'hépatite B contient 10 millions de doses.

Mesures de prévention et de sécurité

Afin de ne pas tomber malade avec l'hépatite, il est recommandé de:

  • Lorsque vous visitez des salons de tatouage, des studios de manucure ou des cabinets dentaires, vérifiez de manière indépendante la présence d’un traitement thermique et la désinfection des outils de travail.
  • Toutes les éraflures, coupures, rayures traitent l'iode, l'alcool à usage médical et le peroxyde. Après cela, un bandage doit être appliqué sur le point sensible.
  • Utilisez des préservatifs et évitez les rapports sexuels occasionnels.
  • Les personnes qui travaillent directement avec du sang doivent respecter les règles de sécurité: se laver les mains à l'eau et au savon, porter des gants, éliminer les déchets (coton, seringues) conformément aux instructions.

Au moindre soupçon d'infection, vous devez immédiatement demander de l'aide à l'hôpital et passer les tests nécessaires.

Combien de temps le virus de l'hépatite C vit-il?

L'hépatite virale est une pathologie grave, qui survient souvent avec des complications et cause de nombreux problèmes de traitement. À ce jour, sept types de la maladie ont été identifiés. Chacun d’eux diffère selon le type d’agent pathogène, le taux de progression et les résultats. L'évolution de la maladie dépend du mode de vie de la personne et de la pathologie qui l'accompagne.

Parmi toutes les hépatites, le type «C» est considéré comme une maladie assez grave, qui est chronologiquement à 80% chroniquée et compliquée par une cirrhose. Les cellules hépatiques remplacées par le tissu conjonctif deviennent la base de la malignité, qui se manifeste par un carcinome hépatocellulaire.

Souvent, le patient se tourne vers le médecin à un stade avancé, quand il est presque impossible de restaurer la structure du foie. Par un diagnostic approfondi, le spécialiste détermine le type d'agent pathogène, après quoi il sélectionne les médicaments les plus efficaces pour le cas donné.

L'agent pathogène appartient aux flavivirus. En comparaison avec l'hépatite B, le type «C» est moins communément transmis dans l'intimité et de manière verticale.

Voies d'infection

La principale voie de propagation des agents pathogènes est le sang. Elle est réalisée par contact direct avec du matériel biologique frais et séché. La préservation à long terme dans l'environnement et la résistance aux conditions défavorables sont dues aux propriétés spécifiques de l'agent pathogène.

Il existe les moyens suivants pour propager l'infection:

  1. utilisation d'une seringue multi / à usage unique contaminée par une personne en bonne santé après un porteur du virus;
  2. tatouage et perçage corporel avec des instruments non stériles;
  3. acupuncture;
  4. transfusions sanguines (transfusions sanguines). Grâce à une vérification minutieuse du matériel remis, le taux d’infection a considérablement diminué par rapport à la période antérieure à 1992;
  5. manucure effectuée par des outils infectés;
  6. hémodialyse;
  7. l'utilisation de moyens d'hygiène d'un porteur de virus par des personnes en bonne santé. Chaque personne devrait avoir un rasoir, des ciseaux, une brosse à dents et une serviette personnels;
  8. sexe promiscuous sans préservatif. Un risque d'infection plus élevé est observé pendant l'intimité, lorsque la membrane muqueuse des organes génitaux est blessée et que le contact du sang se produit;
  9. la méthode verticale consiste à transmettre des agents pathogènes de la mère au bébé. Au cours de la période de gestation de l'embryon, la probabilité d'infection est minime, mais à la naissance, le risque augmente considérablement. Avec un accouchement naturel, l'utilisation d'une pince peut endommager la peau du nourrisson, à travers laquelle il est infecté.

Le groupe à risque d'infection comprend:

  1. professionnels de la santé;
  2. consommateurs de drogues injectables;
  3. les patients qui subissent souvent une transfusion sanguine;
  4. les homosexuels;
  5. personnel d'embarquement;
  6. les personnes vivant dans une maison avec un porteur de virus;
  7. Infecté par le VIH;
  8. patients hémodialysés.

Dans quelle mesure l'hépatite C vit-elle dans l'environnement?

Récemment, la fréquence d'enregistrement du VHC de divers génotypes a considérablement augmenté, ce qui est alarmant pour les médecins. Il y a environ cinq ans en Amérique, les résultats d'études publiées ont révélé la bonne résistance du virus de l'hépatite C dans l'environnement externe. L'infection est capable de conserver ses propriétés dans le sang séché jusqu'à six semaines.

Les employés de l'Institut de recherche ont étudié les moyens possibles de propager le virus tant en laboratoire que dans des établissements médicaux. La durée de vie du virus de l'hépatite C dans l'air dépend de la température ambiante. Bien sûr, après l’infection d’une personne, l’agent pathogène se trouve dans des conditions idéales. Cependant, avec le sang, la salive et d’autres liquides organiques, il est périodiquement libéré à l’extérieur, ce qui nécessite une certaine adaptation.

L'agent pathogène conserve ses propriétés infectieuses pendant une semaine, à condition que la température soit maintenue entre + 4 et + 22 degrés. Toute fluctuation en dehors de la plage spécifiée est accompagnée d'une inhibition de son activité.

La durée de la période pendant laquelle le matériel biologique du patient peut rester infectieux dépend de la durée de vie du virus de l'hépatite C. Il est nécessaire de connaître les personnes qui sont souvent en contact avec lui ou vivent dans un appartement infecté. Étant donné la stabilité de l'agent pathogène dans l'air, vous devez éliminer les gouttes de sang de la surface du meuble à l'aide d'antiseptiques, et non simplement d'un chiffon imbibé d'eau.

Il est important de se rappeler que l'agent pathogène n'a pas peur des basses températures. Au cours de nombreux tests, il a été constaté que le séchage du VHC et sa congélation subséquente n’avaient pas entraîné la mort de l’infection. Elle peut vivre et entretenir leurs propriétés pendant de nombreuses années. Après avoir placé l'agent pathogène dans des conditions chaudes, il devient à nouveau dangereux pour les autres.

Pour les expériences, les chimpanzés ont été utilisés car ils possèdent un ADN de structure similaire à celle de l'homme. Au départ, l’échantillon de sang était séché et divisé en trois parties:

  • le premier - a gelé à 70 degrés;
  • le second a été trempé dans de l'eau distillée et laissé dans la chambre où les conditions optimales ont été créées (+25, humidité de 40%). Au bout de 4 jours, l'échantillon était congelé;
  • le troisième est similaire au précédent, seul le transfert sur un milieu à basse température a été effectué en une semaine.

Après la restauration du sang, il a été administré à des primates, à la suite de quoi une infection a été diagnostiquée. Il s'ensuit que la congélation prolongée n'a pas d'effet néfaste sur l'agent pathogène. Dans les conditions ambiantes, il perd son activité après 4 jours et meurt une semaine plus tard.

À quelle température le virus de l'hépatite C meurt-il?

Les chercheurs ont découvert que le virus de l'hépatite C mourait sous l'influence de désinfectants contenant une certaine concentration de substances antiseptiques. Ils devraient être reconnus comme un moyen fiable d'inactiver le VHC. La durée de vie du virus de l'hépatite C à l'extérieur du corps dépend non seulement des conditions de l'habitat, mais également des méthodes pour le combattre.

Il est possible d'éliminer l'infection à l'aide de chloramine, de peroxyde d'hydrogène, de solutions contenant de l'alcool (propyle, éthanol à 70%). En outre, l'agent pathogène n'est pas résistant aux acides chlorhydrique, borique et phosphorique. L'alcool à 95% est un antiseptique puissant. Il mène la destruction des protéines en les coagulant. Pour vaincre le VHC, il est nécessaire d’agir avec de l’alcool pendant deux minutes tout en évitant l’évaporation des vapeurs antiseptiques.

La stérilisation de la pièce et de ses objets s'effectue par rayonnement ultraviolet. Si les vêtements nécessitent un nettoyage, ils devraient être lavés sous peu. Il est important de se rappeler que la mort de l'agent pathogène pendant l'ébullition est observée après quelques minutes. Si vous utilisez de l'eau chaude (50 degrés), l'infection est inactivée après un quart d'heure. À cet égard, il est recommandé de faire bouillir les vêtements contaminés par du sang pendant cinq minutes ou de les laver à la machine à écrire pendant une demi-heure à une température de 60 ° C.

Combien de virus de l'hépatite C et d'autres formes de la maladie vivent?

Que faire en cas de contact avec un objet infecté?

Il existe plusieurs options pour lutter contre l'infection, après quoi elle perd ses propriétés pathogènes et est désactivée:

  • l'eau de Javel tue instantanément l'agent pathogène. Pour obtenir une solution, il suffit de bien mélanger la poudre dans de l'eau dans un rapport de 1: 100. En outre, dans la pharmacie, vous pouvez acheter des antiseptiques spéciaux préjudiciables au virus;
  • Lorsque vous coupez la peau avec un objet infecté, faites sortir immédiatement le sang de la zone endommagée, traitez soigneusement la zone touchée avec de l'eau savonneuse et essuyez-la à l'alcool (70%). L'iode peut être utilisé à la place du dernier antiseptique;
  • les yeux doivent être rincés avec 1% d'acide borique s'ils ont saigné avec le VHC;
  • lorsqu'un liquide infecté pénètre dans la cavité buccale, il est recommandé de le recracher et de le rincer avec une solution de permanganate de potassium;
  • lorsque du sang avec des virus pénètre dans la muqueuse nasale, il est nécessaire de la traiter avec une solution de protargol.

Pour éviter toute infection, il est nécessaire d'effectuer un diagnostic en laboratoire immédiatement après le contact avec du matériel infecté. Les études répétées sont nommées après 4 et 24 semaines.

Directives de prévention

Pour éviter l’infection et éviter la contamination des autres, il est nécessaire de respecter les précautions et les recommandations suivantes:

  1. Il est nécessaire d'utiliser uniquement des produits d'hygiène personnelle. Chacun devrait avoir ses propres ciseaux à ongles, sa serviette et son rasoir;
  2. Si du sang ou de la salive contaminé se retrouve sur des articles ménagers ou des vêtements, vous devez les nettoyer rapidement, car l'agent pathogène peut être maintenu sous une forme active pendant une longue période;
  3. les injections doivent être effectuées avec des seringues jetables;
  4. utiliser les services de salons de beauté réputés à haut niveau sanitaire et épidémiologique;
  5. il n'est pas nécessaire d'essayer les bijoux d'autres personnes (boucles d'oreilles, piercing);
  6. utiliser des outils stériles pour la manucure, les soins médicaux (chirurgie) et le diagnostic (examen gynécologique);
  7. besoin d'abandonner la drogue;
  8. la surface de la plaie sur la peau après traitement avec un antiseptique doit être recouverte d'un pansement;
  9. les préservatifs ne doivent pas être négligés;
  10. il est souhaitable d'avoir un partenaire sexuel;

Afin d'éviter d'infecter le nourrisson, il est recommandé que lors de la planification de la grossesse, il est nécessaire de passer un examen complet aux deux partenaires. Il permet d'identifier non seulement l'hépatite C, mais également d'autres infections cachées.

Pensez-vous toujours que guérir l'hépatite C est difficile?

À en juger par le fait que vous lisez ces lignes à présent, la victoire dans la lutte contre les maladies du foie ne vous appartient pas. Et avez-vous déjà pensé à la thérapie par interféron? C'est compréhensible, car l'hépatite C est une maladie très grave, car le bon fonctionnement du foie est la clé de la santé et du bien-être. Nausées et vomissements, peau jaunâtre ou grisâtre, goût amer dans la bouche, urine foncée et diarrhée. Tous ces symptômes vous sont familiers.

Mais peut-être est-il plus correct de ne pas traiter l’effet, mais la cause? Pour le traitement, nous recommandons l'utilisation de médicaments domestiques modernes - le sofosbuvir et le daclatasvir. Lire plus >>


Articles Connexes Hépatite