Combien de personnes vivent avec la cirrhose du foie - l'étendue de la maladie. Les étapes de la cirrhose et de la longévité

Share Tweet Pin it

Cette maladie est progressive: dans le corps commencent les processus irréversibles qui perturbent le fonctionnement du corps, le tissu fonctionnel est remplacé par le connectif (fibreux). Le stade, les causes profondes de la maladie affectent combien de personnes peuvent vivre pendant des années.

Qu'est ce qui détermine la durée de vie de la cirrhose du foie

Tous les patients qui ont entendu ce terrible diagnostic sont intéressés à savoir combien de temps ils vivent avec une cirrhose du foie, s’il est possible de guérir la maladie. L'amélioration de l'état est possible lorsqu'elle est détectée à un stade précoce, en suivant les recommandations du médecin. Si la maladie progresse, elle ne se développe pas la première année, des complications graves ont commencé, le pronostic sera toujours négatif.

L'hépatite alcoolique, qui provoque une forme chronique de la maladie, est la cause la plus courante de maladie. Elle ne peut être guérie qu'au moyen d'une greffe d'organe. Un alcoolique ne pourra pas être inscrit sur la liste pour un repiquage. Il existe une liste de facteurs qui déterminent combien de personnes vivront:

  • Le patient mène-t-il un bon mode de vie?
  • l'âge du patient, chez les jeunes, les chances d'éviter la mort sont plus grandes;
  • état général d'une personne;
  • la cause fondamentale de l'apparition de la maladie (s'il s'agit d'une hépatite, le traitement pourrait alors être efficace);
  • Y a-t-il d'autres maladies chroniques?

Effet de maladies concomitantes sur la cirrhose du foie

Toute pathologie associée (en particulier chronique) affecte négativement le pronostic. L’état du patient est bien pire, la fonction du corps est mal ou pas du tout exécutée. D'autres pathologies peuvent aggraver le processus et raccourcir la durée de vie du patient. Certaines maladies limitent les options de traitement. Dans tous les cas, les aminosides, les AINS pouvant provoquer des saignements dans le tractus gastro-intestinal, sont interdits. Comme les complications ne sont pas rares:

  • varices de l'œsophage / estomac;
  • syndrome hépatique-rénal;
  • encéphalopathie hépatique;
  • la péritonite;
  • coagulopathie;
  • type de carcinome hépatocellulaire.

Combien de personnes vivent avec une cirrhose de gravité variable

La maladie a plusieurs degrés avec des symptômes caractéristiques et la probabilité de succès du traitement. Cela dépend du stade auquel les gens vivent avec une cirrhose du foie. Il existe plusieurs étapes principales: la compensation, la sous-compensation, la décompensation et la dernière étape (terminale). L’espérance de vie dépend du facteur le plus important: le stade auquel la thérapie est commencée:

  1. Premier degré La fonction des cellules mortes est assumée par des hépatocytes sains et intacts, la maladie n’est pas accompagnée de symptômes. L'espérance de vie chez 50% des patients est supérieure à 7 ans.
  2. La deuxième étape. Les premiers signes de maladie se manifestent, les cellules fonctionnelles meurent et s'épuisent, l'organe est perturbé. L'espérance de vie est de 5 ans.
  3. Au stade de la décompensation, le tissu conjonctif se développe, une insuffisance hépatique apparaît. Seulement 20-30% vivent 3 ans.
  4. Le pronostic en phase terminale est toujours mauvais. Des complications se développent: ascite (hydropisie de l'abdomen), une personne peut tomber dans le coma, une décomposition des tissus se produit. L'espérance de vie est inférieure à un an.

Combien de temps vivent-ils avec une cirrhose compliquée

Une autre caractéristique de cette maladie est les complications graves: ascite, insuffisance hépatique, hypertension portale, encéphalopathie. Le danger mortel est l'ouverture d'une hémorragie interne, généralement sur l'une des sections du tractus gastro-intestinal ou dans les veines de l'œsophage. L'espérance de vie est de 3 ans dans la moitié des cas.

L'ascite est considérée comme une autre forme de complication grave. Seulement 25% des personnes vivent jusqu'à 3 ans, la plupart meurent avant cette période. Dans le cas de l'encéphalopathie hépatique, le médecin prédit une issue défavorable. En moyenne, les patients ne vivent pas plus d'un an. Si vous ignorez les recommandations du médecin, l'espérance de vie est considérablement réduite.

Combien de temps pouvez-vous vivre avec une cirrhose d'étiologie différente

La maladie peut être causée par différentes raisons, ce facteur affecte la réussite du traitement et le nombre de patients qui vivent. Par exemple, avec une cirrhose biliaire et alcoolique au premier stade, un résultat favorable est autorisé. Une personne pour cela est obligée d'éliminer complètement l'alcool. Si le stade est 2e ou 3e, l'espérance de vie sera de 6 ans ou plus.

En cas de maladie biliaire, le terme est de 5-6 ans à compter de la première apparition de signes de la maladie. Le plus grave est le type viral de la maladie. Dans les situations avancées, des associations d'alcool ou de pathologie toxique et virale sont diagnostiquées. Cela suggère une mort prématurée, même avec l'utilisation d'un traitement efficace. Le seul salut peut être une greffe d'organe.

Prévisions basées sur le sexe et l'âge

Un autre facteur qui influence la durée de vie d'une personne est le sexe et l'âge. Une maladie plus grave survient dans la vieillesse. Le niveau global d'immunité et d'autres mécanismes de protection est réduit et le nombre de comorbidités augmente. Cependant, dans certains cas, le diagnostic de la maladie chez les jeunes a également un pronostic défavorable.

Des études montrent que chez les hommes, la cirrhose est moins grave que chez les femmes. Pour la même raison, les décès du "sexe faible" sont plus fréquents. Cela est dû à la grande sensibilité des cellules du corps féminin à l'éthanol, qui commence à s'accumuler en grande quantité en raison d'un dysfonctionnement de l'organe. Cependant, la maladie se produit sur le fond de l'alcoolisme en général, beaucoup moins.

Vidéo: combien de personnes vivent avec la cirrhose

Les informations présentées dans l'article sont à titre informatif seulement. Les matériaux de l'article n'appellent pas d'auto-traitement. Seul un médecin qualifié peut diagnostiquer et conseiller un traitement en fonction des caractéristiques individuelles d'un patient particulier.

Combien vivent avec une cirrhose du foie?

Laisser un commentaire

Le diagnostic de cirrhose du foie est une phrase pour une personne. La prévision est décevante, alors une question se pose dans nos pensées: «Combien reste-t-il?» Il est impossible de répondre sans équivoque à la question de savoir combien de personnes vivent avec la cirrhose du foie. Le nombre de jours mesuré chez ces patients est influencé par de nombreux facteurs. Certains vivent jusqu'à 10 ans, tandis que d'autres meurent dans un.

Le nombre de personnes souffrant de cirrhose à l'estomac dépend en grande partie du mode de vie du patient et de l'ampleur des dommages.

Qu'est-ce qui influence la durée de la vie dans la cirrhose du foie?

La durée du chemin de vie dans cette maladie complexe est influencée par plusieurs facteurs:

  • stade d'atteinte à un organe;
  • résultat de complications;
  • causes de la maladie;
  • l'âge, le sexe du patient;
  • l'exactitude du traitement prescrit;
  • respect des recommandations du médecin;
  • quelle est la force de l'immunité du patient;
  • complications.

Combien vivent en fonction du stade de la maladie?

La cirrhose du foie se réfère aux maladies acquises, il est rarement congénital. L'examen et l'observation des patients permettent de comprendre quel pourcentage de patients peut vivre plus de cinq ans après le diagnostic. Il faut dire que, selon les statistiques, le pourcentage de survie est élevé. 50% des patients vivent plus de 7 printemps. Cependant, l'étendue des dommages aux organes affecte également l'issue du traitement et la durée de vie de la cirrhose du foie. En médecine, il existe 4 degrés de sévérité de la cirrhose:

  • D'abord (compensation). La forme initiale de la maladie est la cirrhose compensée, caractérisée par la capacité des cellules vivantes du parenchyme hépatique à assumer leurs fonctions et celles des cellules mortes. Souvent, une personne au premier stade ne ressent pas les symptômes de la maladie. Des circonstances supplémentaires affectent la durée de vie dans cette situation. En moyenne, les patients qui ne ressentent aucun signe de maladie vivent environ 7 ans. C'est peu de temps, mais avec un diagnostic difficile est un bon indicateur.
La cirrhose, entraînée par les complications et la mort cellulaire irréversible, ne donne pas l’espoir de vivre plus de deux ans.
  • La seconde (sous-compensation). Avec l'apparition de la deuxième phase de la maladie, les premiers symptômes commencent à apparaître. Cela est dû au fait que la cirrhose sous-compensée est caractérisée par l'épuisement des cellules fonctionnelles. Les cellules du parenhema du foie meurent, perturbant le processus fonctionnel de l'organe. Symptômes du second stade de la maladie: nausée, perte de poids. L'espérance de vie n'est pas supérieure à 5 ans.
  • Troisième (décompensation). Au cours de la période de décompensation, le parenchyme sain est remplacé par du tissu conjonctif fibreux. Le corps ne peut pas exécuter la fonction, des complications se développent, ce qui aboutit à la décomposition. La cirrhose décompensée entraîne une détérioration de l'état du patient. Une personne peut décéder après 3 ans. En médecine moderne, il existe une méthode qui permet, au stade décompensé, de ne pas attendre que le foie soit défaillant, mais de prolonger la durée de vie en effectuant une greffe d'organe.
  • Le quatrième (terminal). Le dernier degré de développement de la cirrhose, le pronostic de récupération est médiocre. Le développement de toutes sortes de complications dans la dernière étape, la décomposition du corps ne donne pas de chances et la personne meurt dans l'année.
Retour à la table des matières

Pronostic dans le développement de complications

Avez-vous découvert combien de personnes vivent avec un diagnostic aussi complexe et y a-t-il des chances pour la vie de développer des complications? Les difficultés survenant à l'arrière-plan de la maladie sont associées à une augmentation de la pression artérielle dans le tronc veineux et à un éventuel saignement. L'hypertension artérielle peut entraîner divers processus irréversibles pouvant entraîner la mort. La nature de la complication elle-même a une grande influence sur l'espérance de vie:

L'exacerbation de la maladie du foie entraîne un certain nombre de maladies mortelles telles que des saignements, des hernies.

  • Saignement interne. Les complications les plus difficiles et les plus dangereuses de cette maladie. L'apparition de saignements dans différents organes conduit à un résultat médiocre, probablement fatal. Les saignements de l'œsophage et du tractus gastro-intestinal sont considérés comme les plus risqués. Dans la plupart des cas, les patients présentant un saignement interne ne vivent pas longtemps. La mortalité est de 40% de tous les patients.
  • Ascite Une maladie du foie peut entraîner l'apparition de liquide dans la cavité abdominale. Cette complication s'appelle ascite ou hydropisie abdominale. Les cellules de Parenhema, en train de mourir, remplies de tissu conjonctif, chevauchent les vaisseaux. La fonction de purification du sang du corps est altérée, la pression sanguine dans la veine porte augmente et les reins sont en panne. Les symptômes de l'hydropisie sont difficiles à remarquer:
  1. le ventre augmente de volume;
  2. une hernie se développe (inguinale, ombilicale, fémorale);
  3. En frappant le ventre, le médecin entend un son sourd (chez une personne en bonne santé, le son sonne).

Pendant l'examen, le spécialiste effectue une enquête et un examen du patient pour déterminer s'il est nécessaire de percer le liquide. La ponction de l'hydropisie pour prélever le liquide est réalisée si une infection est suspectée (compliquée d'une péritonite) ou un cancer. La cirrhose, compliquée par l'hydropisie de l'abdomen, aggrave le pronostic et se termine par la mort sans traitement en temps voulu. Un petit pourcentage de patients est capable de vivre avec une telle complication pendant un certain temps, les autres ne vivent pas et ne meurent pas beaucoup plus tôt.

  • Encéphalopathie hépatique. Une des principales complications de la maladie du foie, dont la complexité affecte la forme de la maladie. Avec de tels indicateurs, les patients peuvent vivre deux sources. Et plus la maladie est difficile, moins il y a de chances.

La phase la plus difficile et la plus dangereuse est le coma hépatique. Pendant le coma, le processus de synthèse et de maturation de la protéine est perturbé, la capacité de détruire le produit toxique, résultat du métabolisme, est perdue. Les signes de l'apparition du coma hépatique:

  1. augmentation de la température corporelle;
  2. envie de dormir constamment;
  3. déséquilibre émotionnel;
  4. perte d'orientation;
  5. difficulté à coordonner le mouvement.

Le coma peut survenir avec l'évolution de l'encéphalopathie, dans le contexte d'une maladie du foie. Le patient est dans le coma hépatique, il y a:

  1. perte de conscience;
  2. irritation provenant d'une source de lumière directe (le patient peut automatiquement se détourner de lui);
  3. au début, la réaction aux stimuli est observée, mais elle disparaît rapidement;
  4. raideur des membres et de l'arrière de la tête;
  5. manifestation de réflexes pathologiques du système nerveux central.

Avec un long séjour dans le coma, il se produit une situation dans laquelle la mort est fixée. Les pupilles sont dilatées, il n’ya pas de réactions, les valves pour réguler le passage des substances d’un organe à l’autre sont paralysées. La cause de la mort dans le coma est un arrêt respiratoire.

La prévision de perturbation en fonction de l'étiologie

Selon l'étiologie, l'alcool et les types biliaires (auto-immunes) de la maladie sont considérés comme moins compliqués. Quelle est l'espérance de vie dans de tels cas? Si le patient a cessé de boire lorsque le type est alcoolique, le nombre de jours qui lui sont attribués augmente et atteint plus de 5-6 ans. Avec biliary, tout n'est pas si optimiste, après l'apparition des premiers signes chez un patient pas plus de 5.

Il existe une complication de type viral (hépatite virale). C'est le cas le plus difficile dans le traitement de la cirrhose avec complications. La situation devient encore pire lorsque deux types se développent ensemble: alcoolique et viral. On ne parle pas d'un résultat positif dans ces cas, le résultat est une mort rapide.

La durée de la vie en fonction du sexe et de l'âge du patient

L'âge au cours de la maladie joue toujours un rôle et, en cas de maladie grave, il l'est encore plus. Les chances de guérison avec ce trouble chez les personnes âgées sont nulles. Plus l'âge est élevé, plus les défenses de l'organisme sont basses et souvent, d'autres maladies chroniques se rejoignent. Certes, pour les jeunes, une telle maladie ne se termine pas toujours de manière positive. Très souvent, les alcooliques, les toxicomanes et les patients atteints d'hépatite virale développent une cirrhose du foie.

La particularité du corps féminin est la sensibilité des cellules à l'alcool éthylique. Par conséquent, les femmes alcooliques souffrent beaucoup plus de la maladie que les hommes et leur espérance de vie est plus courte.

Qu'attend-il si vous violez les prescriptions du médecin?

Respecter les rendez-vous médicaux est nécessaire dans le traitement de toute maladie, pour ne pas mentionner une telle complexe. Un résultat positif ne sera obtenu que si les missions et les recommandations sont pleinement respectées. Un mode de vie sain est un aspect important de la thérapie. Il est nécessaire d'exclure l'utilisation de boissons alcoolisées, le tabagisme, ils ont un effet toxique sur le corps. Seule une exécution claire des ordonnances aidera non seulement à prolonger la vie, mais augmentera également les chances d'un avenir confortable.

Les effets parallèles d'autres troubles

Le développement de la cirrhose par rapport à d'autres maladies des organes internes aggrave la situation. Le pire résultat se produit lorsque les maladies oncologiques. La question de l'espérance de vie dans une telle situation ne peut être résolue clairement, il est nécessaire de prendre en compte la complexité des pathologies et des maladies associées.

Statistiques médicales

La pratique médicale est riche en cas d'élimination d'une maladie grave et de guérison réussie. Mais mieux que des mots, les faits secs parlent d’eux-mêmes. Le pire résultat du traitement chez les patients qui mènent une vie agitée associée à l’alcool et à la drogue. L'espérance de vie avec les complications associées est petite. En cas de consommation continue de boissons alcoolisées, il n'est pas question d'augmenter le nombre de jours de la vie. La mort survient soudainement.

La mortalité due à la troisième forme de cirrhose, la plus grave, atteint 60 à 90%. Si le patient a connu une inflammation du péritoine et vit, la probabilité de récurrence de la péritonite au cours des six premiers mois est de 50%. Plus le temps passe, plus le chiffre devient élevé et atteint 74%. Les causes de décès les plus courantes:

Accélérer la mort dans la cirrhose peut entraîner des saignements ou un dysfonctionnement d'autres organes du système excréteur.

  • Saignement des organes internes. La mortalité du premier saignement est de 30 à 50%. Survivre, une rechute peut survenir et le chiffre atteint 70%.
  • Les fonctions de l'organe sont violées (foie, reins refusés). Quand le coma meurt à 100%. Si la forme terminale est compliquée par la défaillance des organes internes, l'avènement de l'oncologie, les chances de guérison diminuent immédiatement.
Retour à la table des matières

Comment augmenter l'espérance de vie?

Les faits sont des chiffres avec lesquels discuter. Augmenter le nombre de jours de la vie avec une maladie aussi grave est possible. Pour ce faire, suivez les recommandations simples:

  • Après avoir transféré une hépatite virale, il ne faut pas attendre le début de la cirrhose, il vaut la peine de commencer le traitement immédiatement. Plus important encore, il est important que les patients atteints d'hépatite suivent un régime. Abandonner épicé, gras, frit, éliminer l'alcool.
  • Il est interdit de s'auto-traiter, vous ne pouvez pas commencer et arrêter un traitement médicamenteux sans prescription médicale.
  • Il est nécessaire de renforcer le système immunitaire, en protégeant le corps contre les virus.
  • Suivez la bouche.
  • Nous ne devons pas oublier l'état émotionnel. Il est important d’obtenir un résultat positif avec le soutien de proches, d’amis.

Espérance de vie dans la cirrhose du foie

La cirrhose du foie est une maladie évolutive dans laquelle des changements irréversibles se produisent dans l'organe - le tissu fonctionnel du foie est remplacé par un tissu fibreux. Il est impossible de guérir la maladie, mais un diagnostic rapide et la mise en oeuvre des mesures thérapeutiques nécessaires permettent de suspendre le processus de destruction. Quels sont les symptômes de la cirrhose du foie? Combien vivent avec cette pathologie? Ces questions et d'autres seront discutées ci-dessous.

La liste des facteurs qui affectent la période de la vie avec ce trouble

Si une cirrhose du foie est détectée, combien de personnes vivent avec un tel diagnostic? Il est impossible de donner une réponse sans équivoque à cette question. L'espérance de vie dans la cirrhose du foie dépend de:

  • stade de la violation;
  • effets de la pathologie;
  • étiologie de la maladie;
  • le sexe, l'âge des malades;
  • traitement en cours;
  • respect des prescriptions du médecin et de l'alimentation;
  • troubles concomitants et bien-être général du patient.

Considérez plus en détail chacun des facteurs.

Longévité en fonction du stade de la pathologie

La cirrhose traverse plusieurs stades de développement: compensation, sous-compensation, décompensation et stade terminal. Combien de personnes vivent avec une cirrhose du foie? Au stade de la compensation, les hépatocytes intacts assument la fonction de cellules mortes et les symptômes de la maladie sont le plus souvent absents. L'espérance de vie d'environ 50% des patients dans cette situation est de 7 ans ou plus.

Au stade de la sous-compensation, les premiers signes d'une violation apparaissent: les cellules fonctionnelles sont épuisées et meurent, le travail de l'organe est perturbé. Combien de personnes vivent avec une cirrhose du foie? A ce stade, la vie ne dépasse pas 5 ans.

Au stade de la décompensation, on observe une prolifération du tissu conjonctif, le foie cesse presque de fonctionner, l’état du patient se détériore. Combien de personnes vivent avec une cirrhose du foie à 3 degrés? Seulement 20 à 40% des patients vivent environ 3 ans.

Le pronostic de la cirrhose en phase terminale est extrêmement médiocre. À ce stade, développez des complications dangereuses, dont l'issue est souvent fatale. Combien de personnes vivent avec une cirrhose du foie à 4 degrés? Au dernier stade de la maladie, l'espérance de vie est inférieure à un an.

Pronostic dans le développement de complications

Avec cette maladie, il existe des complications graves, telles qu'une insuffisance hépatique, une encéphalopathie, une hypertension portale. Les plus dangereux sont les saignements internes, en particulier le tractus gastro-intestinal et les veines de l'œsophage. Cirrhose du foie: combien de personnes vivent-elles avec un saignement? Dans 40 à 50% des cas, le décès avec cette complication survient dans les 2-3 ans. Les saignements internes sont la cause de décès la plus fréquente.

Combien de personnes vivent avec une cirrhose du foie lorsqu'elles développent une hydropisie de l'abdomen (ascite)? Dans une telle situation, l'espérance de vie de seulement 25% des patients est de 3 ans, la majorité des patients décédant avant cette période.

Si une encéphalopathie hépatique s'est développée, le pronostic est également médiocre. La durée de la vie dépend du stade de la pathologie, mais le plus souvent, de nombreux patients ne vivent même pas un an après le début de cette complication.

La prévision de perturbation en fonction de l'étiologie

Un pronostic relativement favorable est observé avec la cirrhose alcoolique et biliaire. Combien vivent avec la cirrhose alcoolique du foie? Si une personne élimine complètement l'utilisation de boissons contenant de l'alcool, son espérance de vie peut être de 5 ans ou plus. Avec le développement de la cirrhose biliaire, la durée de vie est d'environ 5-6 ans après l'apparition des premiers symptômes.

La cirrhose virale est le type le plus grave de cette maladie, une situation encore plus grave se pose avec la combinaison d'une cirrhose d'étiologie virale et alcoolique. Dans ce cas, le pronostic est extrêmement défavorable et la mort survient très rapidement.

La durée de la vie en fonction du sexe et de l'âge du patient

Lorsqu'un tel trouble survient chez les personnes âgées, le pronostic est le plus souvent défavorable. Avec l'âge, les défenses de l'organisme s'affaiblissent et, de plus, il existe d'autres pathologies. Cependant, il convient de noter que lorsque la cirrhose est détectée à un jeune âge, le pronostic peut également être défavorable. Surtout si la maladie se développe sur fond d'hépatite virale, d'abus d'alcool, de drogue.

La cirrhose survient chez les femmes sous une forme plus grave et les décès sont plus fréquents que chez les hommes. Cela est dû au fait que les cellules du corps féminin sont plus sensibles à l'éthanol.

Espérance de vie en violation des prescriptions du médecin

Combien de temps vivent-ils avec la cirrhose du foie en violation des prescriptions médicales? Pour un traitement réussi et un pronostic favorable pour ce trouble, il est extrêmement important de respecter scrupuleusement toutes les recommandations médicales.

Il faut exclure tout facteur provoquant, en premier lieu, refuser d'accepter des boissons alcoolisées ayant un effet hépatotoxique.

Combien vivent avec une cirrhose alcoolique du foie sans alcool? La durée de vie de 60% des patients dans cette situation est de 5 ans. Avec la poursuite de la consommation d’alcool au cours de cette période, seuls 40% des patients sont capables de vivre.

Le respect des autres recommandations d'un spécialiste revêt également une grande importance. Des mesures thérapeutiques adéquates peuvent non seulement prolonger la vie de manière significative, mais également en améliorer la qualité.

Effet des troubles concomitants

En cas de violation d'autres organes, le pronostic de la cirrhose du foie est significativement détérioré. En particulier, cela concerne les maladies oncologiques. Combien de temps pouvez-vous vivre avec une cirrhose dans ce cas? La durée de vie dans une telle situation dépend de la gravité du trouble développé. En règle générale, les patients ne vivent pas plus de 2 à 5 ans (sous réserve d'un traitement et de soins appropriés).

La longévité peut être augmentée!

Nous avons découvert combien de personnes vivaient avec la cirrhose, mais il est possible de prolonger la vie de cette maladie. Pour ce faire, suivez les recommandations simples:

  • après une hépatite virale, certaines mesures thérapeutiques doivent être prises avant le début de la cirrhose. Il est extrêmement important de suivre un régime strict - éliminer les aliments gras, frits et épicés, inclure les fruits et les légumes frais dans l’alimentation quotidienne et une quantité suffisante de produits laitiers. L'utilisation de boissons alcoolisées est absolument contre-indiquée.
  • Pour améliorer la digestion, une petite quantité d’eau minérale doit être consommée avant les repas. Cependant, la nomination indépendante du régime d'alcool peut être dangereuse. Consultation avec un gastroentérologue.
  • pour la cirrhose biliaire, il est utile d'utiliser l'huile de lin et l'huile de chardon-Marie (cela aidera à améliorer le flux de bile).
  • même au stade de l'indemnisation, il est impossible de prescrire ou d'annuler des mesures thérapeutiques, ainsi que de prendre des médicaments à l'insu du médecin traitant.
  • protéger le corps contre le développement de maladies infectieuses (y compris la grippe). Dans certains cas, la vaccination contre diverses infections est indiquée.
  • réduire l'activité physique, éviter le contact avec les pesticides.
  • traiter les caries dentaires - source d'infection et d'hygiène de la cavité buccale.

En outre, pour le traitement réussi de cette maladie est extrêmement importante l'attitude psycho-émotionnelle du patient, ainsi que le soutien de parents et amis.

Combien vivent avec une cirrhose du foie?

L'espérance de vie dans la cirrhose du foie dépend de nombreux facteurs. Bien qu'il soit impossible de guérir la cirrhose, le pronostic n'est pas toujours défavorable. Dans cette maladie, les hépatocytes (cellules du foie) sont remplacés par du tissu fibreux, ce remplacement étant irréversible.

Mais avec un diagnostic opportun, le processus peut être suspendu, les hépatocytes restants peuvent remplir la fonction de cellules mortes. Cependant, la mortalité par cirrhose du foie est généralement assez élevée: environ la moitié des patients décèdent dans les cinq ans suivant le diagnostic.

La durée pendant laquelle vous pouvez vivre avec une cirrhose du foie dépend des facteurs suivants:

  1. Gravité de la maladie
  2. Complications et leur gravité
  3. Causes de la cirrhose du foie
  4. Âge et sexe d'une personne malade
  5. Suivre un régime, en particulier éviter l'alcool
  6. Traitement
  7. Maladies concomitantes et état général d'une personne atteinte de cirrhose

Considérez chaque facteur plus en détail.

Espérance de vie pour la cirrhose du foie en fonction de la gravité

La cirrhose du foie est compensée par la gravité, sous-compensée et décompensée. En état de compensation, les hépatocytes conservés peuvent toujours fonctionner comme des cellules mortes et, en règle générale, il n’ya aucune manifestation de cirrhose. Le nombre de personnes atteintes d'une telle cirrhose dépend d'autres facteurs, mais environ 50% de tous les patients vivent plus de sept ans. C'est un très bon indicateur.

La cirrhose sous-compensée est caractérisée par l’apparition des premiers symptômes: les hépatocytes commencent à s’épuiser, ils ne sont pas suffisants pour le bon fonctionnement du foie. L'espérance de vie avec la cirrhose à ce stade est d'environ cinq ans.

La cirrhose du foie au stade de la décompensation se caractérise par l’apparition de complications, l’état grave du malade. Seulement 10 à 40% des cas vivent 3 ans. La prévision dans ce cas est extrêmement défavorable.

Combien de personnes vivent avec une cirrhose compliquée

La cirrhose du foie peut entraîner diverses complications: hypertension portale et affections connexes, insuffisance hépatique, encéphalopathie hépatique, etc. Les plus redoutables d'entre eux, entraînant souvent la mort, sont des saignements internes d'organes différents. Les saignements dans les veines de l'œsophage et les troubles gastro-intestinaux sont particulièrement dangereux. La mortalité par cirrhose dans les saignements œsophagiens est d'environ 40%. C’est la principale cause de décès dans la cirrhose.

Combien de temps pouvez-vous vivre avec une cirrhose compliquée par une ascite? Seulement 25% de ces patients vivent plus de 3 ans, le reste décède plus tôt.

Un signe de mauvais pronostic est la présence d'une encéphalopathie hépatique. À différents stades de son pronostic est différent, mais en général, la plupart de ces patients décèdent dans les 12 prochains mois. Plus le stade est difficile, plus la mortalité due à cette cirrhose est élevée.

Cirrhose du foie: combien vivent avec ses différentes causes

On pense que le plus favorable est le type de cirrhose alcoolique et biliaire. Avec une cirrhose alcoolique du foie, si un malade a renoncé à l'alcool, il peut vivre 7 à 10 ans ou plus. Bien que ce facteur dépend d'autres raisons.

Dans le cas de la cirrhose biliaire, l'espérance de vie est également supérieure à 6 ans à compter du début des premiers symptômes.

La cirrhose virale est la plus agressive; son évolution, encore plus grave, est caractérisée par une combinaison d'alcool et de facteurs viraux. La cirrhose provoquée par une hépatite auto-immune progresse également rapidement.

Prévisions basées sur le sexe et l'âge

Dans la vieillesse, comme dans le cas d'autres maladies, le pronostic de la cirrhose est pire. De plus, à cet âge, ce processus pathologique existe en règle générale depuis longtemps et va assez loin. Cependant, même à un plus jeune âge, si une cirrhose est diagnostiquée, la mort peut survenir. Cela est particulièrement vrai des hépatites virales et de leur combinaison avec l'abus d'alcool et de narcotiques.

La cirrhose alcoolique chez les femmes a un pire pronostic, contrairement aux hommes. Ceci est attribué à la plus grande sensibilité des cellules aux effets néfastes de l'éthanol.

Combien de personnes vivent avec une cirrhose du foie en cas de non-respect des recommandations du médecin

Un facteur très important est la façon dont une personne malade se conforme à toutes les fins médicales. Un régime alimentaire spécial, notamment le rejet de substances hépatotoxiques (principalement des boissons alcoolisées), a un effet thérapeutique important.

Si la cirrhose est alcoolique, c'est particulièrement important. Si vous renoncez à l'alcool pendant plus de cinq ans, 60% de tous les patients vivent. Sinon, le taux de survie à cinq ans n’est que de 40%.

La survie dépend également du respect des recommandations restantes. En cas de traitement complet dans un hôpital, suivi régulier dans un établissement médical, l'espérance de vie augmente considérablement. De plus, vous devez informer votre médecin de tout changement et de toute détérioration de leur état.

Effet de maladies concomitantes sur la cirrhose du foie

Bien entendu, les pathologies graves d’autres organes, notamment le cancer, aggravent considérablement le pronostic. Dans ce cas, la cirrhose du foie dépend dans une large mesure de la gravité des autres maladies.

Combien vivent avec une cirrhose du foie 1, 2, 3 et 4 stades

Combien d'années les gens vivent avec la cirrhose ne peut certainement pas être dit. Cela dépend de nombreux facteurs et de nombreux liens pathogéniques qui se développent au cours de la cicatrisation du foie. Selon le type et le nombre de changements, l’espérance de vie du patient est prédite. Une attention particulière est également portée à sa qualité: il durera probablement 20 ans et passera la plupart du temps au lit. Toute prédiction sera défectueuse - l'abus d'alcool et le tabagisme provoquent la destruction rapide du tissu hépatique sain.

Perspectives et influences

Le moment de la vie avec la cirrhose détermine un certain nombre de points:

  • La cause de la maladie;
  • Boire de l'alcool;
  • Activité de processus;
  • La présence d'athérosclérose et le degré d'insuffisance cardiaque;
  • Régularité du traitement;
  • Immunité;
  • Infections concomitantes.

En cas d'hépatite virale chronique, le processus est lent mais irréversible. Lorsque des excroissances cicatricielles sont formées, des changements pathologiques. Nous donnons des statistiques. Pronostic défavorable de survie chez les patients qui abusent de l'alcool. En cas de toxicomanie et d’alcoolisme chronique, le foie s’effondre au bout de 2 à 3 ans, ce qui est fatal en raison d’un saignement aigu, de modifications du cœur décompensées et de lésions cérébrales. Si le patient continue de boire de l'alcool malgré la maladie, la mort survient soudainement.

Avec une cirrhose décompensée, jusqu'à 90% des personnes décèdent en 3 ans des suites d'un saignement des veines de l'œsophage, du coma hépatique.

Les statistiques générales montrent qu'après avoir identifié la maladie, une personne peut vivre jusqu'à 6 ans. Les termes sont réduits lors de la formation de tumeurs malignes du foie sur fond de pathologie.

La vie du patient est prolongée de deux décennies lorsque la cirrhose est détectée à un stade compensé ou sous-compensé. Si vous effectuez un traitement approprié de l'hépatite virale, éliminez l'abus de boissons alcoolisées, utilisez des médicaments réducteurs, vous pouvez prolonger considérablement la durée de vie. Avec le diagnostic opportun de la maladie, le traitement vous permet d’arrêter le processus pathologique au stade initial.

Il est préférable d’établir le pronostic pour la vie du patient après vérification de la cirrhose selon les critères de Child-Turkotta:

Dans le troisième cas, 20% des patients vivent 5 ans. En analysant les statistiques des lésions cirrhotiques, on a révélé la durée totale de tous les patients - environ 7 ans. Avec une cirrhose compensée, 50% des patients franchissent le cap de la décennie, à 3 ou 4 stades, environ 40%. La période minimale de cirrhose est de 3 ans.

Les complications affectent la survie. Le syndrome d'hypertension portale est caractérisé par une augmentation de la pression dans le système de la veine porte. Avec l'ascite, les gens vivent environ 3 ans avec une fréquence de> 25%. Le délai est réduit avec une encéphalopathie hépatique. Avec cette nosologie, les décès surviennent dans les 12 mois suivant l’établissement du diagnostic.

Lorsqu'elle détecte un stade 3-4 d'encéphalopathie, une personne peut vivre jusqu'à un an. Une issue fatale se produit avant le coma hépatique. La mort d'une cirrhose est possible pour les raisons suivantes:

  1. Saignement interne des veines dilatées de l'œsophage, des intestins;
  2. Ascite au cours de la transition vers la péritonite;
  3. Encéphalopathie hépatique;
  4. Troubles biochimiques - taux d'albumine jusqu'à 2,5 mg%, sodium jusqu'à 120 mmol / l.

Cirrhose du foie 4 degrés

Avec la maladie, un certain nombre de complications dangereuses surviennent, ce qui limite la survie des personnes jusqu'à 3 ans. L'hydropisie est un symptôme courant de cette étape. Liquide dans la cavité abdominale se produit lorsque la lymphe s'accumule, évacuation insuffisante du contenu pathologique. Gonflement des extrémités inférieures et supérieures, hydrothorax.

La survenue d'une ascite dans la cirrhose est associée à plusieurs facteurs:

  • Accumulation excessive de lymphe dans le foie.
  • Augmentation de la perméabilité vasculaire du corps.
  • Pression excessive des vaisseaux hépatiques.
  • Rétention de sodium dans les tissus.

L’ascite se manifeste par une hypertension portale, mais aussi par un certain nombre de symptômes associés:

  1. Augmentation de l'abdomen;
  2. Affaissement précoce;
  3. L'apparition d'une hernie fémorale, inguinale ou ombilicale;
  4. Son de batterie avec abdomen de percussion.

Pour le diagnostic de l'hydropisie est prise la ponction (laparocentèse). L'étude permet de déterminer l'accumulation de liquide dans la cavité pleurale, qui devient la principale cause de stimulation des récepteurs du péritoine pariétal. Sans soins médicaux d'urgence, la pathologie entraînera la mort.

  1. Douleur abdominale.
  2. Fièvre accrue avec des frissons.
  3. Absence de bruit intestinal.
  4. Leucocytose du sang.
  5. Symptômes de l'encéphalopathie.

Cirrhose grade 3

Environ 50% des personnes ayant ce diagnostic vivent entre 3 et 4 ans. La réduction des termes se produit avec des complications:

  • Hydrothorax (épanchement dans la cavité pleurale).
  • Le développement des hémorroïdes en augmentant la pression intra-abdominale.
  • Déplacement d'organes internes.
  • Hernie diaphragmatique.
  • Reflux oesophagien.

Avec une thérapie adéquate, ils augmentent la survie de 1 à 2 ans, mais les médecins ne peuvent en faire plus: les cellules hépatiques fonctionnelles sont remplacées par une fibrose non fonctionnelle. Si l'organe est transplanté et qu'il prendra bien racine, les règles augmentent, mais pas avec les infections virales. Une fois transplanté, le microorganisme infectera un nouveau foie. Des problèmes supplémentaires découleront de l'utilisation d'immunosuppresseurs afin de supprimer la réaction de rejet de greffe.

Complications de la cirrhose de grade 3:

  1. Varices de l'œsophage, du rectum.
  2. Saignements gastro-intestinaux.
  3. Encéphalopathie hépatique (confusion, convulsions neuromusculaires, trouble du comportement).
  4. Le carcinome hépatocellulaire est une tumeur maligne à progression rapide.
  5. Syndrome hépatorénal - inhibition persistante de la fonction rénale, insuffisance rénale, accumulation de toxines sanguines.
  6. Syndrome hépatique et pulmonaire.
  7. Gastropathie hépatique.

Cirrhose du foie, grade 2

La pathologie est favorable par rapport à la survie à 10 ans, mais la moitié de ces patients meurent 5-6 ans après le diagnostic de la maladie. La cause du décès sont des complications, le mépris du rejet de l’alcool. La probabilité de décès à court terme est déterminée par la gravité de l’insuffisance hépatique, hypertension portale.

Des spécialistes qualifiés dans le diagnostic de la gravité de la maladie évaluent le contenu en albumine, bilirubine, temps de prothrombine, stade de l'encéphalopathie hépatique, la sévérité de l'ascite - les indicateurs aident à la prédiction. Avec le grade 2 (sous-compensé), les varices et les saignements gastro-intestinaux ne se développent pas, ce qui augmente l'espérance de vie des patients.

Cirrhose grade 1

Dropsy pour cette étape n'est pas typique. Les processus inflammatoires menant à la mort des hépatocytes, avec un traitement opportun, arrêtent ou ralentissent. Des modifications spécifiques sont reflétées dans les analyses de sang. L'augmentation d'AlAt, AsAt indique la destruction des cellules du foie. En pathologie, la concentration normale d'albumine, la bilirubine est tracée, l'indice de prothrombine diminue à 60-80. Avec la progression rapide de l'hépatite suggèrent la formation active de la cirrhose avec limitation de la vie à 10-15 ans.

Facteurs limitants supplémentaires:

  • Maux de tête
  • Faiblesse
  • Baisse des performances.
  • Apathie
  • Gynécomastie (chez les hommes).

Les complications sont insignifiantes par rapport au traitement, mais affectent la sphère mentale du patient et réduisent ses performances.

Les enfants atteints de cirrhose d'un degré vivent longtemps avec un traitement approprié. Les cellules hépatiques ont des capacités de réserve: elles sont restaurées par une inflammation et des tumeurs organiques.

L'utilisation de l'eau minérale, la nourriture peut réduire la quantité de toxines dans le sang. La thérapie à domicile comprend l'huile de lin et le chardon-Marie. En cas de cirrhose biliaire, le patient transforme indépendamment les procédures correctives en mesures thérapeutiques. Sans coordination avec le médecin ne peut être auto-traitement.

Les patients atteints de cirrhose ont réduit leur immunité. Il est nécessaire d'éliminer les foyers d'infection chronique dans les dents. Pour augmenter la durée de vie des patients atteints de cirrhose, évitez de travailler avec des odeurs dures, des pesticides. La sévérité de levage en pathologie est également contre-indiquée.

La durée d'une personne atteinte de cirrhose dépend de l'humeur et du désir du patient. Un diagnostic précoce, un traitement approprié est la base pour augmenter l'espérance de vie des lésions cirrhotiques du foie ou de la rate.

L'abus d'alcool est le principal problème de la maladie. L'ingestion prolongée de substituts entraîne la destruction des hépatocytes, une altération de l'excrétion de la bile et d'autres manifestations. Si vous vous débarrassez de la dépendance à un stade précoce, le processus pathologique peut être évité. Les cellules hépatiques sont capables de s'auto-cicatriser, mais avec l'existence à long terme de la maladie, des changements irréversibles se produisent - la croissance du tissu fibreux. Les cicatrices se forment sur le site de réactions inflammatoires persistantes dans lesquelles les modifications pathologiques n'ont pas le temps de se régénérer.

L'hépatite virale est un autre problème. L'évolution chronique de la maladie est accompagnée d'une inflammation constante. La destruction à long terme des cellules hépatiques viole la fonctionnalité de l'organe. La fibrose remplace le lieu de la destruction. Morphologiquement trace de foyers micronodulaires. La taille de la lésion détermine la survie de la cirrhose.

Prévisions de vie pour la cirrhose du foie

La cirrhose du foie est un processus pathologique qui conduit à une nécrose complète de l'organe et, par voie de conséquence, à la mort si le traitement approprié n'est pas instauré. Pour déterminer le nombre de personnes atteintes de cirrhose du foie, il convient de prendre en compte des indicateurs cliniques, des antécédents généraux et l’état de santé du patient.

En outre, tenez compte des éléments suivants:

  • stade de la maladie;
  • Existe-t-il des maladies concomitantes?
  • quand le traitement a été commencé.

Combien de personnes vivent avec un tel diagnostic, aucun médecin ne peut le dire. Cela est dû au fait que la maladie peut ne pas se manifester avant 5 ans mais se manifester progressivement en:

  • manque d'appétit;
  • la faiblesse;
  • perte de poids;
  • pression réduite;
  • la manifestation des vaisseaux sanguins;
  • des zones jaunes et bleues se forment sur la peau;
  • des nausées et des vomissements;
  • dyspnée fréquente.

Certes, même avec un tableau clinique complet, combien de temps un patient vivra avec un tel diagnostic est impossible, car tout dépend de l'état du système immunitaire et du stade de développement de la maladie. Les cliniciens notent qu'avec le diagnostic opportun de la maladie, il est possible d'éliminer la cirrhose du foie ou d'arrêter son développement uniquement par des médicaments. Dans certains cas, seule une greffe d'organe est efficace. Cependant, il n'est pas possible d'affirmer sans équivoque une récupération complète.

Le pronostic est bien pire si une cirrhose du foie s'est produite dans le contexte d'une maladie infectieuse grave (une forme d'hépatite). Dans ce cas, pour faire des prévisions préliminaires sur l’espérance de vie, le médecin prend en compte les facteurs suivants:

  • l'âge;
  • immunité;
  • comment était le style de vie en bonne santé;
  • si le patient a pris des cigarettes et de l'alcool;
  • quand l'hépatite et son traitement ont commencé

Les cliniciens notent que 30% des personnes souffrent d'hépatite dans leur corps tout au long de leur vie. À l'âge de 50 ans, il commence à présenter un tableau clinique spécifique et le risque de développer une cirrhose est élevé. Si l'hépatite se manifeste plus tôt et que la personne réussit à la guérir, une cirrhose du foie peut survenir dans environ 20 ans.

Combien de temps pouvez-vous vivre avec une cirrhose du foie

Les statistiques montrent que le cycle de vie des personnes avec ce diagnostic atteint un maximum de 6 ans. Le terme sera réduit si le corps apparaîtra des maladies associées. Si on diagnostique un degré de maladie compensé ou sous-compensé, une guérison partielle est possible. L'espérance de vie avec une cirrhose au cours des deux premières étapes peut atteindre 20 ans. Au dernier degré de la maladie, les patients peuvent survivre pendant 3 ans maximum. Chez 90% des patients, le saignement des organes internes commence.

Si vous vous basez sur des données générales, les personnes atteintes de lésions d'organes cirrhotiques vivent en moyenne 7 ans. En termes de moyennes au premier stade de la maladie, 50% des patients vivent encore 10 ans. À 3 et 4 étapes, seuls 40% peuvent vivre 10 ans.

Si la cirrhose du foie est accompagnée d’une ascite, l’activité vitale du patient est réduite à trois ans au maximum. Le nombre d'années vécues diminuera en fonction des complications. Si le patient est atteint d'encéphalopathie hépatique, il peut vivre au maximum une année supplémentaire après avoir posé le diagnostic. Aux derniers stades de cette complication, les patients vivent rarement plus d'un an.

Survie dans la cirrhose de 1 degré

Avec le développement de la maladie dans la phase initiale, il n'y a pas de symptômes prononcés. La dropsie n'est pas typique et les processus inflammatoires entraînent la mort des hépatocytes. Si à temps pour demander du miel. aide, le pronostic sera très positif. La probabilité de décès avec ce degré de maladie est assez faible. Traitement médicamenteux et régime alimentaire.

Survie en cirrhose de grade 2

Au stade 2 de la maladie, les médecins ont établi un pronostic favorable et une survie présumée pendant 10 ans. Les patients qui négligent toutes les règles d'un mode de vie sain, n'abandonnent pas l'alcool et le tabac, réduisent la durée de vie. L'issue fatale peut survenir 5 ou 6 ans après un diagnostic précis.

Survie dans la cirrhose de grade 3

Il est difficile de déterminer s'il s'agit d'une cirrhose du foie curable au stade de la décompensation. Tout dépend de l'évolution de la maladie elle-même. 50% des patients au stade 3 vivent encore 3-4 ans. Les durées sont réduites en raison de complications importantes dont l’une est l’accumulation de liquide dans la région abdominale.

Avec un traitement approprié et rapide, le patient peut augmenter sa survie de 1 à 2 ans. Le traitement médicamenteux est inefficace. Prolonger la vie du patient ne peut être soumis à une transplantation d'organe. Mais avec une infection virale peuvent aller des complications qui vont entraîner la mort.

Survie dans la cirrhose de grade 4

Avec la cirrhose du quatrième degré de survie est extrêmement faible. Si la maladie se développe avec une pathologie, le patient peut vivre au maximum 3 ans. Reconnaître ce stade peut être accumulé de fluide dans le bas-ventre. Cette pathologie est fatale.

À la dernière étape de la question: "la cirrhose est curable ou non", la réponse sera négative. Les patients ont des complications graves. La pathologie commence à affecter d'autres organes. Saignement interne commence. Dans 50% des cas, les patients décèdent. Si une personne réussit à survivre, une nouvelle saignée survient dans 70% des cas la même année, ce qui est fatal dans 96% des cas.

Combien vivent avec une cirrhose du foie?

La cirrhose du foie est un grave problème d'hépatologie moderne. Chaque jour, la maladie prend la santé et entraîne la mort d'un grand nombre de personnes. L'article contient des informations sur la cirrhose du foie et sur le nombre de patients vivant en cas de développement d'une maladie.

La dépendance de la survie sur les facteurs de la cirrhose

Il existe un certain nombre de facteurs indésirables qui, dans certaines conditions, entraîneront nécessairement la croissance de tissu conjonctif dans le foie. Parmi les causes de la maladie sont:

  1. La cirrhose alcoolique se produit dans le contexte de la consommation d'alcool. Les alcooliques ne sont pas en mesure de contrôler le flux d'alcool dans le corps, qui n'est plus en mesure de neutraliser l'éthanol. Cela provoque progressivement le développement de la stéatohépatite. L'inflammation du foie dans le contexte de la dégénérescence graisseuse du parenchyme détruit lentement les cellules de l'organe et conduit à la formation de petits foyers de fibrose. L'alcoolisme est un facteur de la maladie dans exactement la moitié des cas.
  2. Les hépatites virales C et B détruisent le foie en fonction de la réactivité individuelle de l'organisme. Cela signifie que chez chaque patient, le taux de transition de l'inflammation du foie en fibrose est différent. Avec l'hépatite C chronique, la malignité de la maladie est plus élevée, il est plus difficile de vendre au traitement, elle est plus susceptible d'être fatale.
  3. Dommages toxiques au foie causés par des produits chimiques, des médicaments, des poisons de champignons. La nécrose aiguë du foie se développe avec le décès du patient ou le passage de l'hépatite aiguë à la cirrhose du foie.
  4. La cirrhose biliaire primitive survient au cours d'une attaque auto-immune des voies biliaires à cause de laquelle la bile stagne et affecte le parenchyme hépatique, entraînant le remplacement du tissu fonctionnel par un tissu fibreux. Cirrhose maligne, il est difficile à corriger, les médicaments utilisés pour le traitement (glucocorticoïdes) ont des effets indésirables prononcés.
  5. La cirrhose biliaire secondaire se produit également avec une stase biliaire dans le foie et son effet agressif sur les hépatocytes, mais la raison en est la fermeture des canaux biliaires avec des calculs ou une tumeur. Dans le même temps, la maladie se développe progressivement et après l'élimination de la cause de l'obstruction des voies biliaires, régresse, répond bien à la correction, le taux de survie des patients est aussi élevé que possible avec une intervention chirurgicale rapide.
  6. Les fermentopathies déterminées génétiquement (maladie de Wilson-Konovalov, déficit en alpha1-antitrypsine) avec un traitement de remplacement opportun ne conduisent pas à la cirrhose, mais sans soutien médical normal, l'évolution de la maladie entraîne inévitablement la mort du patient à un âge précoce.
  7. Les maladies parasitaires (echinococcus, alveococcus) conduisent à une fibrose focale et permettent, avec le traitement opportun, d’éviter la cirrhose, susceptible d’un traitement chirurgical, ce qui contribue à l’évolution favorable de la maladie.

Stade d'espérance de vie

Chaque facteur qui a provoqué la maladie passe par les étapes naturelles au cours desquelles la maladie se développe. La durée de vie avec la cirrhose est plus facile à établir au cours des étapes du processus pathologique. Cette classification reflète avec précision la durée de vie de la cirrhose du foie.

Survie au stade compensé

Avec la cirrhose compensée, on note la pauvreté du tableau clinique, due à l’adaptation fonctionnelle des cellules hépatiques saines. Les hépatocytes remplacés par du tissu conjonctif ne sont plus en mesure de remplir leur tâche, mais des symptômes spécifiques n'apparaissent pas encore. Le patient se sent fatigué, déprimé, les hommes ont la gynécomastie. Un test sanguin biochimique peut détecter une diminution de l'indice de prothrombine.

Au stade initial de la cirrhose compensée, le patient peut vivre environ 12 à 15 ans. La cirrhose du premier degré ne met pas la vie en danger, mais nécessite déjà un traitement médicamenteux actif.

Survie du stade sous-compensé

Pour la cirrhose sous-compensée du foie est caractérisée par l'apparition des premiers signes de la maladie, il y a une perte progressive de poids corporel, une violation du tube digestif (nausée, vomissement, flatulence), prurit, jaunisse. Peu à peu, les signes apparaissent sous la forme de varicosités, saignements de nez. Les cellules saines restantes ne sont plus en mesure d'assurer le fonctionnement complet du corps, une violation de la fonction de synthèse et de détoxification se produit.

Le nombre de personnes vivant avec une cirrhose sous-compensée est déterminé par la gravité des symptômes, mais en moyenne, il est d'environ 10 ans. Maladie 2 degrés sans traitement adéquat et modification du mode de vie progresse rapidement, et la mort d'une personne peut survenir à 6 ans de la maladie.

Survie au stade décompensé et complications de la cirrhose

Le nombre d'années vécues par les patients atteints de cirrhose de grade 3 dépend entièrement du schéma thérapeutique et du médecin traitant, le patient.

Il y a un remplacement presque complet du parenchyme hépatique par un tissu fibreux, les cellules saines restantes ne sont plus porteuses de signification fonctionnelle. La cirrhose du foie décompensée est caractérisée par des manifestations cliniques prononcées, un ictère, une sévérité de l'hypochondre, des hémorroïdes se développent, le risque de carcinome hépatocellulaire augmente. Contrairement au grade 2, des complications telles que l'encéphalopathie hépatique, les saignements et l'ascite commencent à se manifester.

La phase décompensée nécessite une transplantation hépatique urgente, sans complication de développement. La survie de 50% des patients est d'environ 3 ans.

Survie pour complications

  • L'ascite dans la cirrhose du foie est une complication qui se développe en raison d'une augmentation de la pression dans la veine porte associée à un changement de l'architectonique de l'organe. Une baisse de l'abdomen survient lorsque le flux lymphatique est perturbé et que la partie liquide du sang pénètre dans la cavité abdominale. L'accumulation de liquide entraîne une augmentation de la taille abdominale et une augmentation de la pression intra-abdominale. Les symptômes caractéristiques de la complication sont des veines saphènes dilatées variqueuses sur la paroi antérieure du péritoine sous la forme d'une «tête de méduse» et l'apparition de hernies. À la percussion, le médecin détermine un son sourd, tandis que l’estomac a normalement un son de batterie (tympanique). La dropsie de l'abdomen aggrave considérablement l'évolution de la maladie à mesure que l'œdème intracavitaire augmente et que la question de savoir combien de personnes vivent avec une ascite au cours d'une cirrhose du foie ne peut pas être résolue.
  • Les saignements abondants des veines dilatées du tractus gastro-intestinal sont une conséquence de la diminution de la synthèse des facteurs de coagulation sanguine, qui sont pour la plupart des protéines, ainsi que de l'augmentation de la pression veineuse. La complication est défavorable et il est difficile de déterminer combien il reste à vivre pour le patient, car tout saignement peut être fatal.
  • L'encéphalopathie hépatique est due à l'incapacité du foie à détoxifier les sous-produits du métabolisme, qui ont un effet néfaste sur le système nerveux central. Le syndrome asthénique augmente, le patient devient irritable, la mémoire diminue, la coordination des mouvements est perturbée. La phase suivante après une encéphalopathie est le coma avec une cirrhose du foie. Avec un tel diagnostic, une personne ne peut vivre plus de deux ans.

Survie au stade terminal

La phase terminale de la cirrhose se manifeste par des symptômes graves. Dans la dernière étape, les complications sont particulièrement malignes.

L’accumulation de liquide s’observe de manière uniforme dans toutes les cavités corporelles: en plus de l’ascite, l’hydrothorax se produit avec un essoufflement croissant et une défaillance respiratoire. Les saignements au stade terminal ne peuvent pas être arrêtés. Le coma avec une cirrhose du foie remplace l'encéphalopathie et se manifeste d'abord par des violations flagrantes du comportement, puis par une perte de conscience complète.

Le dernier stade de la cirrhose du foie entraîne inévitablement la mort du patient. En règle générale, la mort découle de pertes de sang ou de mort cérébrale dues à une intoxication par des produits métaboliques non neutralisés. Tout traitement médicamenteux devient inefficace, une greffe hépatique urgente est nécessaire. La cirrhose de grade 4 entraîne la mort en moins de 2 ans.

La question de savoir combien de personnes vivent avec la cirrhose reste ouverte dans la pratique clinique. Les médecins du monde entier travaillent sur la survie des patients atteints de cette maladie. Et rappelez-vous: l'accès rapide à un médecin aidera à prolonger la vie. Si vous avez de l'expérience dans le traitement d'une maladie, parlez-nous-en dans les commentaires!


Articles Connexes Hépatite