Combien vivent avec une cirrhose du foie 1, 2, 3 et 4 stades

Share Tweet Pin it

Combien d'années les gens vivent avec la cirrhose ne peut certainement pas être dit. Cela dépend de nombreux facteurs et de nombreux liens pathogéniques qui se développent au cours de la cicatrisation du foie. Selon le type et le nombre de changements, l’espérance de vie du patient est prédite. Une attention particulière est également portée à sa qualité: il durera probablement 20 ans et passera la plupart du temps au lit. Toute prédiction sera défectueuse - l'abus d'alcool et le tabagisme provoquent la destruction rapide du tissu hépatique sain.

Perspectives et influences

Le moment de la vie avec la cirrhose détermine un certain nombre de points:

  • La cause de la maladie;
  • Boire de l'alcool;
  • Activité de processus;
  • La présence d'athérosclérose et le degré d'insuffisance cardiaque;
  • Régularité du traitement;
  • Immunité;
  • Infections concomitantes.

En cas d'hépatite virale chronique, le processus est lent mais irréversible. Lorsque des excroissances cicatricielles sont formées, des changements pathologiques. Nous donnons des statistiques. Pronostic défavorable de survie chez les patients qui abusent de l'alcool. En cas de toxicomanie et d’alcoolisme chronique, le foie s’effondre au bout de 2 à 3 ans, ce qui est fatal en raison d’un saignement aigu, de modifications du cœur décompensées et de lésions cérébrales. Si le patient continue de boire de l'alcool malgré la maladie, la mort survient soudainement.

Avec une cirrhose décompensée, jusqu'à 90% des personnes décèdent en 3 ans des suites d'un saignement des veines de l'œsophage, du coma hépatique.

Les statistiques générales montrent qu'après avoir identifié la maladie, une personne peut vivre jusqu'à 6 ans. Les termes sont réduits lors de la formation de tumeurs malignes du foie sur fond de pathologie.

La vie du patient est prolongée de deux décennies lorsque la cirrhose est détectée à un stade compensé ou sous-compensé. Si vous effectuez un traitement approprié de l'hépatite virale, éliminez l'abus de boissons alcoolisées, utilisez des médicaments réducteurs, vous pouvez prolonger considérablement la durée de vie. Avec le diagnostic opportun de la maladie, le traitement vous permet d’arrêter le processus pathologique au stade initial.

Il est préférable d’établir le pronostic pour la vie du patient après vérification de la cirrhose selon les critères de Child-Turkotta:

Dans le troisième cas, 20% des patients vivent 5 ans. En analysant les statistiques des lésions cirrhotiques, on a révélé la durée totale de tous les patients - environ 7 ans. Avec une cirrhose compensée, 50% des patients franchissent le cap de la décennie, à 3 ou 4 stades, environ 40%. La période minimale de cirrhose est de 3 ans.

Les complications affectent la survie. Le syndrome d'hypertension portale est caractérisé par une augmentation de la pression dans le système de la veine porte. Avec l'ascite, les gens vivent environ 3 ans avec une fréquence de> 25%. Le délai est réduit avec une encéphalopathie hépatique. Avec cette nosologie, les décès surviennent dans les 12 mois suivant l’établissement du diagnostic.

Lorsqu'elle détecte un stade 3-4 d'encéphalopathie, une personne peut vivre jusqu'à un an. Une issue fatale se produit avant le coma hépatique. La mort d'une cirrhose est possible pour les raisons suivantes:

  1. Saignement interne des veines dilatées de l'œsophage, des intestins;
  2. Ascite au cours de la transition vers la péritonite;
  3. Encéphalopathie hépatique;
  4. Troubles biochimiques - taux d'albumine jusqu'à 2,5 mg%, sodium jusqu'à 120 mmol / l.

Cirrhose du foie 4 degrés

Avec la maladie, un certain nombre de complications dangereuses surviennent, ce qui limite la survie des personnes jusqu'à 3 ans. L'hydropisie est un symptôme courant de cette étape. Liquide dans la cavité abdominale se produit lorsque la lymphe s'accumule, évacuation insuffisante du contenu pathologique. Gonflement des extrémités inférieures et supérieures, hydrothorax.

La survenue d'une ascite dans la cirrhose est associée à plusieurs facteurs:

  • Accumulation excessive de lymphe dans le foie.
  • Augmentation de la perméabilité vasculaire du corps.
  • Pression excessive des vaisseaux hépatiques.
  • Rétention de sodium dans les tissus.

L’ascite se manifeste par une hypertension portale, mais aussi par un certain nombre de symptômes associés:

  1. Augmentation de l'abdomen;
  2. Affaissement précoce;
  3. L'apparition d'une hernie fémorale, inguinale ou ombilicale;
  4. Son de batterie avec abdomen de percussion.

Pour le diagnostic de l'hydropisie est prise la ponction (laparocentèse). L'étude permet de déterminer l'accumulation de liquide dans la cavité pleurale, qui devient la principale cause de stimulation des récepteurs du péritoine pariétal. Sans soins médicaux d'urgence, la pathologie entraînera la mort.

  1. Douleur abdominale.
  2. Fièvre accrue avec des frissons.
  3. Absence de bruit intestinal.
  4. Leucocytose du sang.
  5. Symptômes de l'encéphalopathie.

Cirrhose grade 3

Environ 50% des personnes ayant ce diagnostic vivent entre 3 et 4 ans. La réduction des termes se produit avec des complications:

  • Hydrothorax (épanchement dans la cavité pleurale).
  • Le développement des hémorroïdes en augmentant la pression intra-abdominale.
  • Déplacement d'organes internes.
  • Hernie diaphragmatique.
  • Reflux oesophagien.

Avec une thérapie adéquate, ils augmentent la survie de 1 à 2 ans, mais les médecins ne peuvent en faire plus: les cellules hépatiques fonctionnelles sont remplacées par une fibrose non fonctionnelle. Si l'organe est transplanté et qu'il prendra bien racine, les règles augmentent, mais pas avec les infections virales. Une fois transplanté, le microorganisme infectera un nouveau foie. Des problèmes supplémentaires découleront de l'utilisation d'immunosuppresseurs afin de supprimer la réaction de rejet de greffe.

Complications de la cirrhose de grade 3:

  1. Varices de l'œsophage, du rectum.
  2. Saignements gastro-intestinaux.
  3. Encéphalopathie hépatique (confusion, convulsions neuromusculaires, trouble du comportement).
  4. Le carcinome hépatocellulaire est une tumeur maligne à progression rapide.
  5. Syndrome hépatorénal - inhibition persistante de la fonction rénale, insuffisance rénale, accumulation de toxines sanguines.
  6. Syndrome hépatique et pulmonaire.
  7. Gastropathie hépatique.

Cirrhose du foie, grade 2

La pathologie est favorable par rapport à la survie à 10 ans, mais la moitié de ces patients meurent 5-6 ans après le diagnostic de la maladie. La cause du décès sont des complications, le mépris du rejet de l’alcool. La probabilité de décès à court terme est déterminée par la gravité de l’insuffisance hépatique, hypertension portale.

Des spécialistes qualifiés dans le diagnostic de la gravité de la maladie évaluent le contenu en albumine, bilirubine, temps de prothrombine, stade de l'encéphalopathie hépatique, la sévérité de l'ascite - les indicateurs aident à la prédiction. Avec le grade 2 (sous-compensé), les varices et les saignements gastro-intestinaux ne se développent pas, ce qui augmente l'espérance de vie des patients.

Cirrhose grade 1

Dropsy pour cette étape n'est pas typique. Les processus inflammatoires menant à la mort des hépatocytes, avec un traitement opportun, arrêtent ou ralentissent. Des modifications spécifiques sont reflétées dans les analyses de sang. L'augmentation d'AlAt, AsAt indique la destruction des cellules du foie. En pathologie, la concentration normale d'albumine, la bilirubine est tracée, l'indice de prothrombine diminue à 60-80. Avec la progression rapide de l'hépatite suggèrent la formation active de la cirrhose avec limitation de la vie à 10-15 ans.

Facteurs limitants supplémentaires:

  • Maux de tête
  • Faiblesse
  • Baisse des performances.
  • Apathie
  • Gynécomastie (chez les hommes).

Les complications sont insignifiantes par rapport au traitement, mais affectent la sphère mentale du patient et réduisent ses performances.

Les enfants atteints de cirrhose d'un degré vivent longtemps avec un traitement approprié. Les cellules hépatiques ont des capacités de réserve: elles sont restaurées par une inflammation et des tumeurs organiques.

L'utilisation de l'eau minérale, la nourriture peut réduire la quantité de toxines dans le sang. La thérapie à domicile comprend l'huile de lin et le chardon-Marie. En cas de cirrhose biliaire, le patient transforme indépendamment les procédures correctives en mesures thérapeutiques. Sans coordination avec le médecin ne peut être auto-traitement.

Les patients atteints de cirrhose ont réduit leur immunité. Il est nécessaire d'éliminer les foyers d'infection chronique dans les dents. Pour augmenter la durée de vie des patients atteints de cirrhose, évitez de travailler avec des odeurs dures, des pesticides. La sévérité de levage en pathologie est également contre-indiquée.

La durée d'une personne atteinte de cirrhose dépend de l'humeur et du désir du patient. Un diagnostic précoce, un traitement approprié est la base pour augmenter l'espérance de vie des lésions cirrhotiques du foie ou de la rate.

L'abus d'alcool est le principal problème de la maladie. L'ingestion prolongée de substituts entraîne la destruction des hépatocytes, une altération de l'excrétion de la bile et d'autres manifestations. Si vous vous débarrassez de la dépendance à un stade précoce, le processus pathologique peut être évité. Les cellules hépatiques sont capables de s'auto-cicatriser, mais avec l'existence à long terme de la maladie, des changements irréversibles se produisent - la croissance du tissu fibreux. Les cicatrices se forment sur le site de réactions inflammatoires persistantes dans lesquelles les modifications pathologiques n'ont pas le temps de se régénérer.

L'hépatite virale est un autre problème. L'évolution chronique de la maladie est accompagnée d'une inflammation constante. La destruction à long terme des cellules hépatiques viole la fonctionnalité de l'organe. La fibrose remplace le lieu de la destruction. Morphologiquement trace de foyers micronodulaires. La taille de la lésion détermine la survie de la cirrhose.

Combien vivent avec l'hépatose

Tout le monde sait que l'hépatite C est une maladie infectieuse dangereuse, qui porte un deuxième nom vraiment terrible - «tueur affectueux». En conséquence, il n’est pas surprenant que les patients atteints d’hépatite C et les personnes en bonne santé posent souvent des questions sur l’espérance de vie potentielle des personnes infectées.

Alors, combien d'années une personne infectée par l'hépatite C peut-elle vivre?

Tout d’abord, il est nécessaire de préciser le comportement du virus au stade initial de son entrée dans le corps humain.

Immédiatement après l’infection, l’hépatite entre dans la lutte contre les cellules saines, mais n’est pas toujours victorieuse. Dans 10 à 30% des cas, un système immunitaire fort d’une personne infectée annule le virus, de sorte qu’une maladie qu’une personne ne soupçonne même pas d’avoir la moindre finalité dans un processus d’auto-guérison sans médicament. Cependant, à l’avenir, divers facteurs provocateurs peuvent activer le virus. Dans les 90 à 70% des cas restants, l'infection par l'hépatite C aiguë devient chronique.

Selon l'Organisation mondiale de la santé, plus de 500 millions de personnes dans le monde sont infectées par l'hépatite C, mais seulement 6 à 7% d'entre elles décèdent des suites de l'infection. La mortalité par ce virus se produit beaucoup plus souvent si l'hépatite est accompagnée d'autres maladies du foie, le plus souvent une cirrhose (mortalité dans 57% des cas) et un carcinome hépatocellulaire (mortalité dans 43% des cas).

Les experts prédisent que d'ici 2025, le nombre de patients atteints de cirrhose du foie augmentera de 55% et le cancer du foie de 70%. On suppose que le nombre total de décès dus à d'autres maladies du foie sera presque deux fois supérieur au chiffre actuel.

Plus spécifiquement, aucun médecin ne peut répondre «combien d'années vivent avec l'hépatite», car tous les patients ont l'hépatite individuellement. Si vous avez une activité élevée de la maladie, la cirrhose du foie commence à se développer très rapidement. Chez les patients qui consomment de l'alcool, le développement d'une maladie telle que la cirrhose se produit 2 fois plus rapidement. Et si l'hépatite virale C entre en cirrhose du foie, il est presque impossible de la guérir complètement à ce stade.

Mais ce n’est pas une raison de désespérer. Si vous suivez le régime et suivez tous les conseils de votre médecin traitant, vous pourrez vivre jusqu’à 60-80 ans.

L'hépatite C et un mode de vie sain

Combien d'années pouvez-vous vivre pour les porteurs de l'hépatite C et mener une vie saine?

Seul, le virus lui-même ne peut pas tuer une personne infectée, mais contribue uniquement au développement de pathologies qui raccourcissent sa durée de vie.

Il n'y a pas de période spécifique et universelle au cours de laquelle l'organisme est détruit. Dans chaque cas, ce processus est purement individuel et dépend de nombreux facteurs, notamment:

  • l'âge du patient;
  • la durée de l'infection;
  • conditions d'immunité;
  • mener un mode de vie sain;
  • fumer;
  • consommation d'alcool;
  • traitement en temps opportun;
  • maladies chroniques concomitantes (diabète, obésité);
  • le sexe (chez les hommes, l'apparition de tels effets de l'hépatite C comme la fibrose se développe plus rapidement et plus souvent que chez les femmes).

L'hépatite C peut rester asymptomatique pendant une longue période, même au stade chronique. Ainsi, 30% des personnes infectées développent la maladie pendant environ 50 ans et le décès ne provient pas d'une infection, mais de maladies associées. Chez tant de patients, l'hépatite conduit à la cirrhose pas plus tôt que 20 ans. Dans le même temps, si vous refusez de consommer de l'alcool, si vous faites du sport, si vous suivez un régime et si vous avez des prescriptions médicales, le développement de la maladie peut être considérablement ralenti.

Qu'est-ce qui se passe avec l'hépatite C

Comme mentionné ci-dessus, l'hépatite aiguë devient dans la plupart des cas chronique si ses symptômes restent inaperçus à temps.

Cependant, au stade initial, avant la transformation, la maladie se manifeste par un ARVI normal, accompagné de symptômes atypiques tels que:

  • réactions allergiques;
  • intoxication générale;
  • légère augmentation de la température;
  • fatigue chronique, fatigue;
  • mal de tête;
  • divers troubles gastro-intestinaux.

Étant donné que ces symptômes ne sont pas toujours et que toutes les personnes ne sont pas suspectes, le stade initial de l'hépatite reste souvent non diagnostiqué et, par conséquent, le virus devient facilement chronique. Avec elle depuis de nombreuses années (de 15 à 25 ans), la maladie peut à nouveau ne pas se manifester, mais l'état général de la personne se détériore de manière notable. Une personne infectée affaiblit progressivement la fonction hépatique et développe des maladies du tractus gastro-intestinal, des systèmes cardiovasculaire et urinaire.

Les conséquences pour l'hépatite C peuvent être différentes, entraînant des maladies telles que:

  • stéatose - accumulation de graisse dans les cellules du foie
  • fibrose - cicatrisation du tissu hépatique
  • cirrhose - changements irréversibles dans les tissus du foie

La cirrhose du foie est une conséquence très grave de l’effet du virus sur le corps, entraînant de telles complications pouvant mettre la vie en danger:

  • insuffisance hépatique significative;
  • saignements (même des blessures mineures et des ecchymoses dues à une coagulation sanguine réduite peuvent être accompagnées de saignements graves);
  • encéphalopathie (lésion cérébrale avec des toxines qui ne sont pas neutralisées par un foie faible);
  • ascite (accumulation de liquide dans la cavité abdominale);
  • cancer primitif du foie;
  • jaunisse (symptôme de cirrhose progressive du foie, accompagnée de douleur dans l'hypochondre droit; assombrissement de l'urine; selles décolorées; jaunissement des yeux et de la peau des paumes)

Vous devez comprendre que le diagnostic de l'hépatite C n'est pas une phrase. Avec l'hépatite C, vous pouvez vivre longtemps, mais avec un mode de vie sain.

Quel est dangereux pour une personne une hépatite grasse du foie: symptômes et traitement

Les médecins expérimentés savent pourquoi l’hépatose graisseuse du foie se développe, les symptômes et le traitement de cette pathologie. Il s'agit d'une affection caractérisée par des modifications du métabolisme dans les tissus corporels, des dépôts lipidiques et une altération de la fonction des hépatocytes. Ce problème est confronté par les adultes. Les causes de la stéatose hépatique sont l’alcoolisme, la chirurgie, la prise de médicaments toxiques, les blessures, l’empoisonnement, les maladies parasitaires et la pathologie endocrinienne.

Manifestations cliniques de la stéatose

La maladie du foie gras est très fréquente. Elle souffre jusqu'à 20% de la population. Le groupe à risque comprend les personnes en surpoids. Les signes d'hépatose graisseuse du foie sont déterminés par le stade de la maladie. Il n'y en a que 3. Dans la plupart des cas, il n'y a pas de signes spécifiques. Cette maladie se développe progressivement et est souvent asymptomatique.

Il n'y a pas de plaintes au début. Au stade 2, les symptômes suivants sont observés:

  • la douleur
  • inconfort dans le quadrant supérieur droit;
  • manque d'appétit;
  • la faiblesse;
  • nausée

Il y a hépatose focale et diffuse (totale). Dans ce dernier cas, les symptômes sont plus prononcés. Les troubles suivants sont la base du tableau clinique de la stéatose:

  • la dystrophie d'organe;
  • résistance à l'insuline;
  • accumulation de lipides dans les hépatocytes;
  • augmentation de la peroxydation;
  • violation de la formation de l'apoprotéine;
  • apport de sang à l'organe;
  • perturbation cellulaire;
  • retarder les toxines.

Les processus métaboliques sont perturbés et le foie ne peut pas remplir ses fonctions normalement. Tous les signes d'hépatose ont leur propre mécanisme d'apparition. La douleur est due à l’étirement de la capsule. L'hépatomégalie (augmentation de la taille du foie) se rencontre chez ces personnes. Les manifestations cliniques comprennent un inconfort qui n'a aucun lien avec la prise de nourriture.

À la palpation de l'abdomen d'une personne malade, on détecte une douleur modérée. La dégénérescence graisseuse du foie est caractérisée par le syndrome asthénique. Cela inclut la faiblesse, la somnolence et la dégradation des performances. La raison est le manque d'énergie. Cela est dû au fait que les processus métaboliques les plus importants ont lieu dans ce corps. S'il y a des changements dans le foie, le métabolisme est perturbé.

Chaque médecin expérimenté sait comment se manifeste une hépatose toxique. Il a des nausées. La raison - une violation de la formation de bile. Cela conduit à la dyspepsie. Lorsque l'hypersalivation de la dystrophie hépatique, on observe une aversion pour certains produits et une gêne abdominale. Avec cette maladie, les personnes souffrent souvent d'ARVI. La raison est une diminution de la défense immunitaire.

Derniers signes de stéatose

Comme beaucoup d'autres maladies du foie, les hépatites graisseuses entraînent la jaunisse. Souvent, il est accompagné de démangeaisons. La peau des personnes malades devient jaunâtre. La raison est l'hyperbilirubinémie. Ceci est possible avec la difficulté de liaison et d'excrétion du pigment biliaire du foie. Les démangeaisons sont causées par une irritation des terminaisons nerveuses.

Il est modéré ou intense. Souvent inquiet d'une sensation de brûlure dans une zone donnée. Si une personne n'est pas traitée, l'étape 3 se développe. Avec la jaunisse et les démangeaisons, une éruption cutanée apparaît sur le corps. Lorsque cela se produit, petites taches. À l'examen, des hémorragies sont détectées. L'apparition de ces signes est associée à une altération de la fonction de détoxification d'organes. La dégénérescence graisseuse des cellules hépatiques est accompagnée d'une dyslipidémie.

Cela signifie que la proportion de lipoprotéines dans le sang change. Un médecin expérimenté connaît les signes de dyslipidémie. Ceux-ci incluent le xanthélasma dans les paupières, les xanthomes et la présence d'un arc dans la zone de la cornée de l'œil. Sous l'influence de l'alcool augmente le dépôt de tissu adipeux. Cela peut entraîner des selles anormales, des vomissements, des évanouissements et une hypotension artérielle. Si le traitement est effectué hors du temps, le diabète se développe.

Tactiques thérapeutiques pour la stéatose

Avant de traiter une hépatose grasse du foie, un examen du patient est nécessaire. Il est nécessaire d'exclure d'autres maladies (hépatite virale, échinococcose, tumeurs, kystes). Les études suivantes seront nécessaires:

  • analyses générales de sang et d'urine;
  • analyse biochimique;
  • Échographie des organes abdominaux;
  • percussion;
  • la palpation;
  • tomographie;
  • élastographie;
  • biopsie;
  • études hormonales;
  • balayage des radionucléides.

Le foie humain devient lâche. Le diagnostic par ultrasons est d'une grande valeur. Échogénicité améliorée révélée du tissu hépatique, son augmentation et son infiltration graisseuse. Souvent, des zones d'hyperéchogénicité alternent avec des zones d'hypoéchogénicité. Pour guérir l'hépatose, vous devez suivre les recommandations suivantes:

  • prendre des médicaments prescrits par un médecin;
  • suivre un régime strict;
  • complètement abandonner l'alcool.

Le traitement est effectué en milieu hospitalier ou ambulatoire. Le plus souvent, un traitement conservateur est organisé. Si l'échographie présente des signes d'écho de stéatose, vous pouvez alors vous prescrire:

  • acide lipoïque;
  • hépatoprotecteurs;
  • acide folique;
  • cholérétique;
  • médicaments hypoglycémiques;
  • compléments alimentaires;
  • les dérivés d'acides aminés;
  • phytopreparations;
  • les antihypoxants;
  • les antioxydants.

Si le foie est hypertrophié et que la résistance à l'insuline est détectée, les biguanides ou la thiazolidinedione sont indiqués. Lorsque l’hépatite Fat prend des médicaments qui augmentent la résistance cellulaire. Ceux-ci comprennent des médicaments comme Heptral, Gepabene, Essliver, Heptor, Liventziale, Rezalut Pro et Phosphogliv.

Les produits à base de plantes sont souvent inclus dans le schéma thérapeutique. Ce groupe comprend Kars, Liv-52 et Legalon. Ils ont un effet antioxydant, améliorent la sécrétion de bile et favorisent la réparation des tissus. Médicaments souvent prescrits à base d'acide ursodésoxycholique. Ceux-ci incluent Ursofalk. Ils préviennent l'apparition de calculs, améliorent la formation de bile et améliorent son excrétion.

En cas d'hépatite grasse, des antioxydants hépatiques sont prescrits (Mexidol, vitamines A et E). Les antihypoxants sont utilisés pour améliorer l'utilisation de l'oxygène par les tissus. Ceux-ci incluent Actovegin. Le traitement médicamenteux de la stéatose est d'importance secondaire. La thérapie repose sur un régime et le maintien d'un mode de vie convenable.

Le régime alimentaire des patients atteints de stéatose

Il est nécessaire de savoir non seulement ce qu'est l'hépatose, mais également comment en manger. Les principaux aspects du régime alimentaire sont les suivants:

  • réduction de poids;
  • limiter la consommation de graisse animale;
  • refus de boissons alcoolisées;
  • enrichissement en protéines;
  • manger des aliments riches en vitamines et en minéraux.

Après le diagnostic d'hépatose du foie, vous devez adhérer à une nutrition adéquate. L'objectif principal est de réduire le poids. La perte de 10-15% de la masse initiale affecte favorablement les processus métaboliques dans le foie et le corps. En cas d'hépatose chronique du foie, vous devez perdre du poids lentement. La perte de poids ne doit pas dépasser 500 à 700 g par semaine, sinon des calculs se forment dans la lumière de la vésicule biliaire et une insuffisance hépatique se développe.

Le numéro de tableau 5 ou 8 est prescrit dans cette pathologie: un malade devrait consommer 100 à 120 g de protéines, environ 60 à 80 g de matières grasses et 200 à 300 g de glucides par jour. La part des lipides d'origine animale ne doit pas dépasser 25-30% du total des graisses. Buvez au moins 1,5 litre d'eau. Les patients doivent adhérer aux règles suivantes:

  • manger de la nourriture 6 à 7 fois par jour en petites portions;
  • réduire la consommation de sel et de sucre cristallisé;
  • refuser les aliments gras et frits;
  • cuisiner pour un couple, faire bouillir ou cuire au four;
  • exclure de l'utilisation des épices, des cornichons, des produits aigres et des cornichons;
  • renoncez au cacao, au café et au thé vert;
  • manger des aliments sous forme de chaleur.

Les huiles végétales et d’olive devraient être la principale source de graisse. La nutrition médicale dans la stéatose interdit l’utilisation de la crème sure, du fromage cottage gras, de la crème, du saindoux, de la viande grasse, de la truite, des viandes fumées, des saucisses, de la moutarde, de la mayonnaise, du beurre, des chips, des hamburgers, des conserves, des champignons, des bouillons gras, radis.

Avec l'hépatose, vous pouvez manger des viandes maigres et du poisson, des fruits de mer, des légumes, des fruits, de l'huile végétale, des céréales, des baies, du fromage cottage et du lait maigres, des côtelettes de vapeur et des boulettes de viande, des casseroles. La nutrition médicale pour la stéatose implique l’abandon du chocolat, de la crème glacée, des pâtisseries, de la crème, des cerises, des raisins, des canneberges, du jus de fruits frais, de la semoule et des sodas. Des bonbons, vous pouvez manger de la marmelade, du miel, des compotes, des fruits secs et de la guimauve.

Autres traitements

Comment traiter l'hépatose du foie, tout le monde ne le sait pas. Une composante essentielle de la thérapie est une augmentation de l'activité motrice. Le pronostic s'améliore si vous faites de l'exercice quotidiennement. Cela peut être une marche scandinave, de longues marches, des pompes, des tractions, le travail à la datcha et la natation.

Si une personne souffre d'obésité grave, la course à pied n'est pas recommandée. Mieux vaut faire du yoga et du fitness. Le schéma thérapeutique pour l'hépatose du foie comprend souvent des remèdes populaires. Ils sont appliqués avec l'autorisation du médecin. Le régime est complété par l’utilisation de diverses infusions, décoctions et teintures à base de plantes. Lorsque la stéatose est la plus efficace, ce qui suit signifie:

  • fruits du chardon maculé;
  • tiges d'avoine;
  • la farine d'avoine;
  • fleurs d'immortelle;
  • le son;
  • chien a augmenté;
  • calendula;
  • la camomille;
  • pignons de pin;
  • le curcuma;
  • Hypericum

S'il y a une augmentation du foie dans le contexte de l'hépatose, vous pouvez prendre du chardon-Marie. C'est un agent efficace qui a un effet antioxydant et protecteur sur les tissus de l'organe. Cette plante contient de la silymarine. Le chardon-Marie empêche le développement de la fibrose du foie, élimine l'inflammation, réduit la résistance à l'insuline cellulaire et a un effet cholérétique. Il affecte les cellules adipeuses et réduit le risque de développer une cirrhose.

Vous devez connaître non seulement les causes de l'hépatose du foie, mais également quels sont les honoraires qui sont bons pour cette maladie. On utilise souvent un mélange à base de graines de chardon-Marie, de feuilles de plantain, de racine de calame, de prêle et de succession. Une infusion est faite à partir de ces plantes. Il est filtré et consommé avant les repas 4-5 fois par jour pendant 3-4 mois.

Lorsque l'hépatose du foie est causée par une exposition à des substances toxiques présentes dans l'organisme. Ceux-ci peuvent être des produits chimiques et de l'alcool. Pour cette raison, lors d'un traitement avec une hépatite grasse du foie, il est nécessaire d'abandonner les boissons alcoolisées et d'éviter le contact avec des substances nocives. Le traitement vise à éliminer les principaux facteurs de risque. Si la cause était des maladies endocriniennes, alors il est nécessaire de normaliser les hormones. Le traitement chirurgical de l'hépatose n'est pas effectué. Cela peut être nécessaire en cas d'insuffisance hépatique grave.

L'effet du traitement et de la prévention

Le pronostic de stéatose est relativement favorable. Avec tous les rendez-vous chez le médecin, son état s'améliore. Si le traitement de l'hépatite grasse du foie n'est pas effectué, des complications telles que la cirrhose, la cholélithiase, la cholestase, le diabète sucré et une insuffisance hépatique sont possibles. La prévention spécifique de la stéatose est absente.

Vous devez savoir non seulement ce qu’est l’hépatose hépatique, mais également comment le prévenir. Pour ce faire, suivez les règles suivantes:

  • limiter la consommation d'aliments gras et de glucides simples;
  • bouger plus;
  • faire du sport;
  • éliminer le stress;
  • ne bois pas d'alcool;
  • éliminer tout traumatisme abdominal;
  • traiter les maladies parasitaires;
  • surveiller les niveaux d'hormones;
  • traiter en temps opportun les maladies endocriniennes;
  • Ne pas consommer de substances toxiques.

Le schéma thérapeutique pour les hépatoses grasses du foie est choisi par un médecin. Ignorer les symptômes peut entraîner une insuffisance hépatique. Ainsi, la stéatose est une pathologie courante et survient longtemps sous une forme latente.

Obésité hépatique - comment vivre avec l'hépatose

L'obésité hépatique est une maladie chronique courante caractérisée par le dépôt de gouttelettes de graisse dans les cellules du foie. Le résultat de cette action est l’incapacité de fonctionner normalement, une perturbation de la nutrition cellulaire, en d’autres termes, une dystrophie survient.

L '«empoisonnement» du corps par les produits métaboliques devient plus intense, il y a une inflammation du foie, qui peut finalement conduire à une cirrhose. L'obésité du foie, aussi appelée hépatose, survient lors de troubles métaboliques dans le corps.

La liste des maladies appropriées à cette maladie est assez longue, mais les suivantes sont particulièrement dangereuses: diabète, pancréatite sévère.

En outre, les causes concomitantes sont le manque de vitamines dans le régime alimentaire, les effets de certains médicaments et la dépendance pernicieuse à l'alcool.

Symptômes de l'hépatose

Douleur du côté droit, nausées, problèmes de peau, forte fièvre, déséquilibre partiel ou complet des processus digestifs, et parfois jaunisse, autant de problèmes du corps indiquant des difficultés imminentes avec le foie.

L'obésité du foie est dangereuse en raison de sa nature secrète.

La symptomatologie de la maladie est extrêmement faible, la taille du foie augmente légèrement. La palpation est probablement un malaise douloureux.

La grande majorité des patients se plaignent de douleurs dans l'hypochondre droit. La maladie est capable de s’installer dans le corps humain pendant de nombreuses années. L’évolution de la maladie est lente, sans hâte.

Parfois, il y a des sursauts à court terme d'amélioration du bien-être.

L'anxiété, l'exercice excessif, les virus, les infections et l'alcool sont les causes les plus courantes d'une forme aiguë.

Processus thérapeutique

La prescription d'un traitement dépend principalement de la cause spécifique de l'obésité hépatique. Les leaders, comme mentionné ci-dessus, sont l'obésité, l'hépatite virale, l'amour de l'alcool, les maladies métaboliques. Bien entendu, les médicaments doivent être exclusivement prescrits par un médecin, pas par un amateur.

Un résultat positif est-il possible dans le traitement de l'hépatose graisseuse? Il est possible d'obtenir des résultats positifs uniquement au stade initial et si la santé du foie était perturbée uniquement par le facteur alcool.

Naturellement, le succès n’est pas possible sans le désir du patient de «s’engager» complètement dans l’alcool. Lorsque la raison est complètement différente, le processus de traitement prend une longue période de temps, visant à l'élimination possible des facteurs de risque.

Enfin, il devient possible pour un médecin de diagnostiquer le problème d'hépatose graisseuse après une biopsie du foie. Les complications qui surviennent tout au plus pendant les stades sévères de la maladie peuvent donner une impulsion puissante à la formation de problèmes plus graves - nous parlons de cirrhose. Des fonctions de protection affaiblies dans le corps peuvent souvent causer des problèmes pulmonaires.

Question de pouvoir

Régime presque identique à celui des processus inflammatoires de la vésicule biliaire. Les aliments gras, frits, salés, épicés et acides sont considérés comme négatifs. Il faut oublier les bouillons de viande.

Par ailleurs, les céréales, en particulier le sarrasin, le gruau, le poisson bouilli, comme la morue et le fromage cottage, ont un effet bénéfique sur la récupération du foie. Le facteur de nutrition fractionnée joue un rôle important, le nombre de repas devrait être réduit à 4-5, bien sûr, en portions modérées. À propos de l'alcool, encore une fois ne vaut pas la peine, et dire - une voie directe à l'insuffisance hépatique, la cirrhose du foie.

La thérapie auxiliaire implique la nomination d’herbes cholérétiques, telles que des teintures de soie de maïs, de la rose des chiens et de l’immortelle. Habituellement, le taux de change est de dix jours par mois. Ralentir le développement de l'hépatose graisseuse peut éliminer l'intoxication, une thérapie qualifiée du diabète, un contrôle efficace des maladies des organes digestifs, une alimentation équilibrée.

Danger de poids lourd

Le succès du traitement de l'obésité hépatique dépend dans une large mesure de l'élimination complète, ou du moins de la limitation maximale de l'effet du facteur qui est à l'origine des dépôts adipeux. Les diabétiques et les patients présentant des troubles du métabolisme lipidique doivent se rendre régulièrement dans les locaux d’un cardiologue, endocrinologue.

Je voudrais mentionner séparément l’apparente provocateur de cette maladie, l’hypothyroïdie de la glande thyroïde et d’autres problèmes de même nature. L'absence de contrôle sur les médicaments, en particulier les antipyrétiques et les antiviraux, peut indirectement favoriser le développement de la maladie.

Mais, tout de même, l’une des principales causes de l’hépatose est de ne pas tenir compte d’un régime alimentaire équilibré. Au fil des ans, beaucoup d’entre nous consommons une quantité croissante d’aliments gras. Le foie est un bourreau de travail, incapable de traiter toute la graisse, ce qui conduit à sa croissance inévitable, conduit à son accumulation, se déposant à l'intérieur de celle-ci. De plus, avec l’âge, l’activité physique de nombreuses personnes est considérablement réduite.

L'hépatose est considérée comme la première cloche du corps, en prévision de la menace d'un danger plus grave pour le foie - l'état de dystrophie. Pour beaucoup, le cours agressif de l'obésité hépatique est minime. Cependant, en liaison avec l'inflammation, la maladie peut atteindre un nouveau stade de développement: la stéatohépatite non alcoolique. Le danger pour la santé du corps augmente de nombreuses fois, les cellules hépatiques enflammées meurent, le fonctionnement de l'appareil s'aggrave et des troubles métaboliques sont observés.

Enfin, lorsque la possibilité d’arrêter la mort des cellules hépatiques est complètement épuisée, la cirrhose, une maladie constituant un danger de mort, entre en scène. La conclusion à tirer de ceci est la suivante: à risque élevé, les personnes ayant une masse corporelle élevée sont contraintes, en raison de certaines circonstances, de prendre souvent des médicaments qui ont des problèmes de thyroïde.

Lors de la réduction du poids, les recommandations des médecins doivent prendre en compte le fait que la perte de poids rapide entraîne également la progression de l'activité inflammatoire, l'augmentation de la fibrose. Le meilleur peut être appelé la perte d'un kilogramme en sept jours. Ceci est réalisé par une alimentation équilibrée + exercice modéré.

Une recommandation populaire pour l'obésité hépatique est la suivante:

Préparez une collection comprenant les composants suivants. Feuillage de bouleau, fruits de la rose sauvage en quatre parties, feuillage d'ortie, racines de réglisse de trois. En outre, vous devez prendre la couleur tanasse, calendula, stigmates de maïs, racines de pissenlit, valériane, feuilles de menthe (2 parties).

Enfin, une partie nécessite l’herbe du millepertuis, la chélidoine. Deux cuillères à soupe du mélange sont brassées avec de l’eau extrêmement chaude, d’un volume de 500 ml, et il est possible de les infuser pendant douze heures. La réception est visible tout au long de la journée. La durée de la perfusion varie de 30 à 180 jours.

Une mesure préventive est considérée comme l'utilisation systématique de plusieurs nucléoles d'abricot, bien que vous devriez obtenir une recommandation médicale pour les contre-indications possibles avant l'utilisation, car l'acide cyanhydrique contenu dans les noyaux est toxique en grande quantité.

Pour prévenir les situations où l'obésité hépatique peut constituer une menace sérieuse pour le corps, un contrôle systématique du bon fonctionnement de cet organe est nécessaire.

Causes et symptômes du foie gras

Maladie des cellules hépatiques, caractérisée par un trouble métabolique entraînant des modifications pathologiques du tissu hépatique, les cliniciens appellent hépatose ou dégénérescence graisseuse du foie, qui affecte la fonctionnalité du foie et se traduit par une accumulation intracellulaire de cellules adipeuses.

Causes de la maladie

Le foie n'a pas de terminaison nerveuse et, dans la plupart des cas, il «souffre» sans douleur. Cela signifie que les symptômes de l'hépatose graisseuse du foie sont complètement absents. Une personne ignore son problème jusqu'à ce que plus de 50% des cellules du foie se transforment en tissu conjonctif.

L'hépatose graisseuse survient indépendamment de la catégorie d'âge du patient, mais la plupart sont des personnes de plus de 50 ans.

Dans 30% des cas d'hépatose, la pathologie revêt un caractère inflammatoire chronique, la stéatohépatite. Et chez un quart des patients, la pathologie évolue vers une cirrhose du foie, non traitable, et mortelle.

Notre foie est un organe unique, contrairement aux autres composants du corps, seul le foie peut se régénérer et faire croître ses cellules. Mais ces qualités ont leurs limites et un diagnostic rapide de la maladie est important pour la fourniture de soins et de traitements. Lorsqu'il est exposé à un traitement adéquat, il est possible de restaurer la structure du foie et d'arrêter complètement le processus pathologique.

De ce qui cause l'hépatose, la maladie est classée en:

  • hépatose primaire;
  • hépatose secondaire.

L'hépatose primaire peut être causée par des facteurs tels que:

  • résistance à l'insuline;
  • diabète de type 2;
  • dépendance aux aliments riches en calories;
  • teneur élevée en fragments graisseux dans le plasma sanguin;
  • augmentation de l'absorption et de la formation de triglycérides dans le gros intestin.

L'hépatose secondaire se développe pour les raisons suivantes:

  • Dépendance à l'alcool.
  • Utilisation à long terme d'œstrogènes, de tranquillisants et d'autres médicaments hépatotoxiques.
  • Prendre des antibiotiques pendant longtemps.
  • Consommation de stupéfiants.
  • Un certain nombre de maladies chroniques, telles que:
    • colite ulcéreuse
    • pancréatite,
    • maladies auto-immunes
    • insuffisance pulmonaire ou cardiaque.
  • Hépatite C et D.
  • Perte de poids illettrée et rapide en raison de la famine.
  • Mauvaise nutrition et faible apport calorique.
  • Changez de régime sans l'avis d'un expert (transition brutale vers des aliments faibles en glucides, ou uniquement avec des aliments riches en glucides).
  • Accro aux aliments gras et épicés.

La première place dans le groupe à risque est occupée par les amateurs d'alcool. La consommation excessive de boissons alcoolisées contribue activement au développement de l'inflammation du tissu hépatique, entraînant éventuellement une cirrhose ou une fibrose.

Les symptômes d'hépatose graisseuse du foie, dans la plupart des cas, ressemblent à des signes d'autres pathologies, et la maladie elle-même est diagnostiquée principalement par hasard lors d'un examen pour une autre raison.

Une étude sociologique de la population de la plupart des pays développés a montré que l'hépatose du foie se développe dans le contexte d'une faible teneur en vitamine D, de la consommation d'aliments génétiquement modifiés, ainsi que de plats de restauration rapide riches en agents de conservation et exhausteurs de goût. De plus, l'utilisation constante d'écrans solaires, qui entraîne un manque de supplémentation en vitamine D, le développement du rachitisme et une inflammation des tissus du foie, conduit à une hépatose précoce.

Manifestations cliniques du foie hépatose

Les symptômes ou les manifestations de l'hépatose du foie deviennent perceptibles à mesure que les hépatocytes, les cellules du foie, sont endommagés et dépendent du degré de la maladie.

  • Lorsque le premier degré de la maladie est possible, il est possible d'identifier les grappes de cellules à haute teneur en graisse, ainsi que l'analyse histologique des tissus montrant la concentration de cellules adipeuses dans plusieurs régions du foie. Les foyers pathologiques peuvent être regroupés au même endroit ou situés à une distance considérable. L'analyse histologique est le premier indicateur de la présence d'hépatose graisseuse diffuse.
  • Le deuxième degré de la maladie se caractérise par une augmentation du nombre de cellules malades, la formation de foyers étendus du tissu atteint. Ainsi que la croissance du tissu conjonctif entre eux.
  • Lorsque la maladie passe au troisième stade, il se produit une prolifération importante de cellules adipeuses et un remplacement multiple du tissu conjonctif du foie. Cela conduit finalement à la perte de la fonction du foie et au développement de la cirrhose.

Lors du diagnostic de l’hépatose graisseuse au troisième stade de la maladie, les mesures thérapeutiques sont réduites au maintien de la vie du patient. Aucune thérapie dans ce cas ne peut plus aider. La seule méthode efficace ne peut être que la transplantation d'organe. Le cours de l'hépatose peut prendre la forme d'une forme aiguë ou chronique, qui se distingue par la symptomatologie et les manifestations principales.

Hépatose aiguë du foie

L'hépatose aiguë se manifeste habituellement par des symptômes prononcés, tels que:

  • nausée et vomissements fréquents,
  • brûlures d'estomac après chaque repas,
  • douleur épigastrique,
  • sentiment constant d'inconfort,
  • léthargie
  • mouvement lent et coordination altérée.

La dystrophie graisseuse se développe également à la suite d'intoxications aiguës avec les substances suivantes:

  • composés d'arsenic et de phosphore;
  • alcool de basse qualité,
  • champignons toxiques,
  • antibiotiques du groupe des tétracyclines.

En outre, une hépatose aiguë peut se développer dans le contexte d’une grossesse compliquée du fait de l’absence de certaines enzymes cellulaires nécessaires à la dégradation des composés gras. Les patients présentent un jaunissement faible de la sclérotique des yeux, un léger changement de la couleur de la peau et de la plupart des muqueuses. Lors de l'examen du foie de taille normale ou légèrement réduite.

Le développement ultérieur de la pathologie entraîne une augmentation des symptômes, les brûlures d'estomac deviennent permanentes et des traînées de sang apparaissent dans le vomi. Cela est dû au fait que les ulcères apparaissent dans l'œsophage et l'estomac en raison du reflux constant de la bile.

Le développement aigu de l'hépatose est dangereux pour la santé humaine. Cette forme de la maladie a dans la plupart des cas un pronostic défavorable. En raison de l'hépatose, une insuffisance hépatique et rénale, des saignements internes, une insuffisance cardiovasculaire aiguë, qui sont difficiles à traiter et se terminent le plus souvent par la mort.

Avec une évolution simple et une issue favorable, la forme hépatique aiguë entre dans la phase du type chronique de la maladie.

Forme chronique du foie gras et ses symptômes

Malgré le fait que la maladie ne présente pratiquement aucun symptôme évident, on peut la suspecter par des manifestations telles que:

  • Faible douleur au tempérament terne dans l'hypochondre droit. Le renforcement de cette douleur survient lors de la levée de poids, de la flexion ou de la rotation de la partie supérieure du corps.
  • Perte d'appétit et signes de dysbiose (diarrhée, nausée).
  • L'apparition de nausées après avoir mangé, souvent le matin.
  • Sentiment fréquent d'amertume dans la bouche et éructations régulières avec une odeur désagréable.
  • Flatulences
  • Faiblesse constante et fatigue même après des charges mineures.
  • Diminution de la vision.
  • Une détérioration notable de l'état de la peau (sécheresse accrue, pâleur, jaunâtre).

Le diagnostic de l'hépatose commence toujours par un entretien avec le patient et la clarification de toutes les plaintes. La collecte d'une histoire détaillée joue un rôle important dans la détermination de la nature de la maladie. Combien une personne consomme de l'alcool, quelles sont les dépendances en matière de nutrition, les maladies récentes et les conditions de vie, tout cela peut aider à poser le bon diagnostic.

L'inspection visuelle peut ne pas donner des résultats clairs. La légère jaunisse de la sclérotique des yeux et une légère augmentation du bord inférieur du foie ne dépassent pas les limites de la norme. Demander au médecin de la présence de problèmes dans le corps ne peut être qu'une légère douleur dans le foie lors de la palpation. Lors du premier examen, l'organe peut être légèrement agrandi et à l'avenir, la pathologie peut ne plus être ressentie. Le médecin doit établir la taille exacte de la rate. Cela aidera à différencier l'hépatose de l'hépatite car, dans l'hépatite, la rate augmente et cela ne se produit pas dans l'hépatose.

Les tests de laboratoire ne fournissent pas non plus de confirmation précise. Les indicateurs de la phosphatase alcaline, de l'aminotransférase, de la glutamine-pyrominovinogradnoy, de l'acide glutimino-acétique, de la RSE et d'autres données sur le sang ne dépassent souvent pas la norme ou ont légèrement augmenté. Mais ces données ne sont pas spécifiques à cette maladie et ne peuvent pas indiquer avec précision une hépatose. Des analyses plus fiables des matières fécales et de l'urine. Avec le développement de l'hépatose, l'urine devient sombre et trouble et les selles sont nettement décolorées.

L'échographie du foie peut ne montrer aucun changement, car la réponse échogène du tissu hépatique reste inchangée. Des méthodes de recherche visuelles, seule la tomographie par ordinateur ou la résonance magnétique nucléaire donnent les résultats les plus fiables. Avec leur aide, il est réaliste d'identifier les grappes de cellules et de lésions altérées. En plus du diagnostic de la maladie, l'IRM et la tomodensitométrie sont prescrites pour surveiller le déroulement du traitement. Avec un traitement approprié, les groupes pathologiques peuvent diminuer ou disparaître complètement.

Un diagnostic précis de la forme chronique d'hépatose graisseuse ne peut être fondé que sur les résultats de l'examen histologique du biomatériau. L'échantillonnage des tissus pour l'histologie est effectué avec des outils spéciaux lors de la tomodensitométrie.

Pronostic de la maladie

La détection précoce de la dystrophie adipeuse des cellules du foie et l'élimination rapide de ses causes donnent de bons résultats. Il est important pour le patient d’avoir de la patience et de suivre régulièrement des traitements à base de médicaments et de médicaments traditionnels.

En outre, l’adaptation obligatoire du régime alimentaire et le respect du régime alimentaire prescrit tout au long de la vie. Contribuer également à la régression du processus pathologique peut normaliser l'activité physique.

L’article sur les causes et les symptômes de l’hépatose graisseuse du foie peut également être lu en ukrainien: "Causes et symptômes de l’hépatite hépatique, l’hépatose hépatique".

Obésité du foie. Qu'est-ce qu'une stéatohépatose dangereuse et comment vivre avec ce diagnostic?

Entretien avec gastro-entérologue, hépatologue, docteur en sciences médicales, professeur Sas Evgeny Ivanovich

Evgeny Ivanovich, commençons la conversation avec une définition claire du diagnostic. Existe-t-il les noms «hépatites graisseuses», «dégénérescence graisseuse du foie», «stéatose hépatique non alcoolique», «stéatohépatose» - ces termes désignent-ils tous la même maladie ou une maladie différente?

- Et oui et non. À première vue (on entend souvent aussi dans les publications), ce sont des noms différents pour une même maladie. Supposons que nous ayons un patient souffrant de diabète sucré ou d'obésité - le diagnostic de «maladie du foie gras non alcoolique» semblera plus vrai, ce qui montre que, dans le développement de la pathologie, une perturbation métabolique est primordiale. Lorsque la cause est encore inconnue (il peut s'agir d'une lésion médicinale, toxique ou alcoolique), nous utilisons les termes «hépatite graisseuse», «dégénérescence du foie gras» ou «stéatohépatose».

Quels sont les symptômes et les signes d'une hépatite grasse? Combien de temps une maladie peut-elle se développer asymptomatiquement, car, comme vous le savez, le foie est l’un des organes les plus «silencieux», il ne «informe» pas de son mauvais état jusqu’à l’apparition d’un état très grave...

- Les symptômes d'hépatose graisseuse sont vraiment non spécifiques. Il s’agit d’une fatigue accrue, d’une somnolence diurne, d’une insomnie nocturne, etc. Beaucoup se sont déjà reconnus (surtout à la veille des vacances). Cependant, ces symptômes peuvent être dus à une simple fatigue et à un signal de nombreuses autres maladies. La seule variante correcte du «comportement» vis-à-vis de l'hépatose graisseuse (élaborée dans notre pays depuis de nombreuses années) est l'examen préventif avec analyse sanguine biochimique et l'examen échographique des organes abdominaux - une sorte d '«inspection corporelle».

Que se passe-t-il dans le foie lors d'une hépatite graisseuse? Dois-je bien comprendre que les cellules fonctionnelles - les hépatocytes sont remplacées par du tissu adipeux? Est-ce dangereux et si oui, quel est le danger?

- Imaginez un bibliothécaire (vous pouvez n'importe quelle autre personne) gagner 30-50 kg. Il vient au travail le matin et doit s'acquitter de ses tâches officielles: tenir un dossier, rechercher les livres demandés (parfois prendre du retard), ranger les livres restitués... À l'heure du déjeuner, il deviendra évident que chaque kilogramme supplémentaire doit être épuisé et qu'il ne reste plus aucune force. Il se passe à peu près la même chose avec le foie: les cellules sont remplies de graisse, il leur est difficile de travailler, mais il n’ya pas moyen «d’atteindre le propriétaire».

Quels facteurs contribuent à l'apparition d'une hépatite graisseuse? Lequel d'entre eux ne dépend que du patient et peut être ajusté par lui?

- Tout d'abord, vous devez parler du mauvais mode de vie. Consommation excessive d'aliments sucrés et gras, mode de vie sédentaire. Par ailleurs, j'aimerais parler de la consommation excessive de produits "sains". Pendant les vacances d'été, beaucoup essaient de rattraper les «ratés» et commencent à consommer de grandes quantités de fruits frais (ou à en nourrir activement les enfants), ce qui nous manque souvent. Un kilo de raisins, bananes, kakis, dattes, quelques variétés de pommes, etc. contiennent des glucides et, par conséquent, un nombre de calories que nous ne pouvons pas dépenser pendant la journée. C’est le bon pas vers l’obésité et l’hépatose graisseuse. Par ailleurs, j'aimerais m'attarder sur l'activité physique: des études récentes ont montré que les muscles squelettiques ont une activité hormonale. L'éducation physique contribuera donc non seulement à la normalisation du métabolisme, mais réduira également l'activité du processus inflammatoire dans le foie et le pancréas.

Comment le diagnostic est-il établi? Quels tests devez-vous réussir et quelles études réussir? Qu'est-ce qui devrait généralement servir d'avertissement à une personne pour prendre rendez-vous avec un hépatologue? Ou est-il nécessaire de vérifier périodiquement l'état du foie, même si rien ne vous dérange?

- Il est assez difficile de consulter un hépatologue médecin et la nécessité de lui rendre visite se pose lorsque nous ne pouvons pas établir la cause de l’apparition de l’hépatite graisseuse ou lorsque toutes les tentatives de le traiter ne donnent pas de succès. En règle générale, le diagnostic est posé par le médecin «premier contact» - le thérapeute. Pour cela, il est nécessaire de réaliser un test sanguin biochimique et un examen échographique des organes abdominaux. Mais, je répète encore une fois, compte tenu de l’importance de ce qui a été dit, le diagnostic médical approfondi annuel revêt une importance primordiale.

Est-il correct de parler de prévention en rapport avec l'hépatose graisseuse? Est-il possible d'empêcher l'apparition et le développement de cette maladie?

- L'hépatose grasse n'est qu'une maladie à laquelle il est très approprié d'appliquer le concept de prévention. L'utilisation d'une quantité suffisante de fibres alimentaires (céréales, légumes), réduisant la consommation d'activité physique principalement douce, puis grasse, d'utilisation d'huile de poisson (non sous la forme de poisson gras cuit, à laquelle on ajoute quelques centimètres supplémentaires au niveau de la taille, mais sous la forme de supplémentation) constitue une prévention adéquate de l’hépatose graisseuse.

Si le diagnostic est déjà établi, quels changements dans la vie du patient devraient se produire? Par exemple, avez-vous besoin d'ajuster le régime alimentaire et à quel point de tels changements alimentaires devraient être difficiles?

- La nourriture doit être variée et suffisante. Notre alimentation contient une quantité énorme de produits à faible teneur en calories et bénéfiques pour le foie (fromage cottage faible en gras, dinde, lapin, fraises, framboises, etc.), qui permettent au patient de ne pas se sentir "privé". J'essaie d'éviter le mot «régime», qui décourage de nombreux patients, ou de parler d'une certaine période d'adhésion au régime. C'est un mode de vie sain, qui doit être suivi dès l'enfance. En règle générale, tous les régimes exotiques dans le contexte de l'utilisation d'un produit ou d'une méthode «miraculeuse» sont basés sur les principes de base d'un mode de vie sain. Il est seulement nécessaire de prévenir nos lecteurs qu’une réduction importante du contenu calorique et une diminution rapide du poids corporel peuvent être accompagnées d’une augmentation du nombre de hépatoses au premier stade et d’une augmentation du pouvoir lithogénique de la bile (tendance à la formation de calculs). Par conséquent, il est nécessaire d '"accompagner" le patient avec un médecin à ce stade et de corriger rapidement ces modifications avec des préparations d'acide ursodésoxycholique (Ursosan).

Comment traiter la maladie? Combien de fois rendre visite à un médecin? Un patient présentant une hépatite graisseuse devrait-il être enregistré auprès d'un hépatologue et surveiller périodiquement la dynamique de la maladie?

- Au cœur de la thérapie se trouve une modification du mode de vie: utilisation de produits à faible indice glycémique, augmentation des charges aérobies (marche, course, nage, etc.), correction obligatoire de la microflore intestinale et utilisation du médicament ayant un effet hépatotrope (restauration de la fonction hépatique). Séparément, il est nécessaire de parler de la correction des troubles métaboliques: pour les patients atteints de diabète sucré - contrôle du taux de sucre; pour les patients dont le métabolisme lipidique est altéré - normalisation du taux de cholestérol. À cet égard, le médecin détermine individuellement la fréquence et la fréquence des visites du patient.

Quelles sont les projections d'hépatosis gras? Peut-il récupérer complètement? Les changements de cette maladie avec le foie sont-ils réversibles ou irréversibles? La stéatohépatose peut-elle avoir de graves conséquences pour le foie - par exemple, la cirrhose, le cancer?

- L'hépatose graisseuse est réversible, vous devez donc vous efforcer de la guérir. Cependant, avec l’existence à long terme de la maladie, il se produit un processus inflammatoire conduisant à des modifications fibrotiques (qui sont déjà irréversibles) dans le foie, avec éventuellement une éventuelle transformation cirrhotique et oncologique, qui détermine la nécessité d’un diagnostic et d’un traitement précoces de cette maladie.

Sas Evgeny Ivanovich - gastro-entérologue, hépatologue, docteur en sciences médicales, professeur, chercheur principal du centre de recherche de l'Université de médecine pédiatrique de Saint-Pétersbourg répond aux questions.


Articles Connexes Hépatite