La jaunisse mécanique: de quoi s'agit-il et comment se déroule le traitement?

Share Tweet Pin it

La bile est le secret du foie, qui est produit par les hépatocytes. Il s'accumule dans les canaux biliaires et ensuite, par le canal biliaire commun, pénètre dans la vésicule biliaire (bile kystique ou mature) et le duodénum (bile hépatique ou jeune).

Lorsque l'écoulement de la bile hépatique devient difficile sous l'influence d'un obstacle mécanique, il se produit un syndrome dangereux: la jaunisse mécanique. Ce type de jaunisse est-il contagieux ou non et comment peut-il menacer un patient?

Qu'est-ce que la jaunisse obstructive?

La jaunisse mécanique est aussi appelée obstructive ou sous-hépatique. On trouve dans la littérature scientifique des synonymes de cholestase extrahépatique ou d'hépatite mécanique.

Tous ces noms combinent un syndrome, considéré comme une complication d'un certain nombre de maladies de la zone hépatoduodénale. La jaunisse mécanique est un ensemble de symptômes dus à une violation de la circulation de la bile dans les conduits. Elle n'est donc pas infectieuse.

Les causes

La jaunisse obstructive est une complication fréquente d'un certain nombre de maladies. Au total, environ 10 maladies sont associées à ce syndrome. Ils peuvent être divisés en plusieurs groupes:

  • Maladies oncologiques (Hr: tumeur de la tête pancréatique),
  • Tumeurs bénignes (Nr: polypes),
  • Des sténoses cicatricielles se sont formées en raison de points de suture inappropriés ou de lésions des voies biliaires au cours de la chirurgie.
  • Processus inflammatoires (Nb: pancréatite, cholécystite),
  • Les parasites,
  • Maladie biliaire (ce ne sont pas seulement les calculs qui empêchent la circulation de la bile, mais aussi les cicatrices qui se forment à cause d'eux)
  • Obstruction congénitale des canaux (hypoplasie et atrésie des voies biliaires).

Des conduits de compression ou de chevauchement peuvent se produire en raison de causes intra-conductrices et non conductrices. La jaunisse dans le cancer du foie ou des voies biliaires (Hr: tumeur de kletskin ou cholangiocarcinome, code selon CIM 10 C22.1 cancer des voies biliaires intrahépatiques) commence à apparaître lorsque la tumeur atteint une taille importante, des métastases apparaissent. Ils pressent le conduit de l'extérieur, le rendant difficile pour le passage de la bile.

Pathogenèse

La coloration de la peau, de la membrane muqueuse et de la sclérotique est un signe caractéristique de la jaunisse. Ce processus est dû à une augmentation de la bilirubine - un pigment biliaire, produit final du métabolisme de l'hémoglobine contenue dans les globules rouges. Il est considéré comme normal que la bilirubine soit réunie par la sécrétion de bile dans le duodénum. Mais en raison de la présence de barrières, il peut rester dans le foie. Ce qui conduit à une intoxication du corps.

Les acides biliaires, stagnants dans les canaux, n’ont pas d’issue, ce qui se traduit par l’absorption des protéines et des graisses. Les fractions de bilirubine commencent à être excrétées dans l'urine, ce qui la rend sombre. Mais la bilirubine est absente dans les matières fécales, elle est donc fournie. Plus la bile stagnante est longue sans sortie, plus les cellules du foie sont endommagées.

Préparation spéciale à base de substances naturelles.

Prix ​​du médicament

Avis de traitement

Les premiers résultats se font sentir après une semaine d'administration.

En savoir plus sur le médicament

1 seule fois par jour, 3 gouttes

Instructions d'utilisation

Symptômes et signes

Le tableau clinique de la jaunisse obstructive dépend des raisons. Avec le cancer ou le rétrécissement, la douleur peut apparaître progressivement. Dans la cholélithiase, des crises douloureuses peuvent alors apparaître, puis disparaître, présenter un degré d'intensité différent. Les autres signes de jaunisse obstructive chez les adultes et les enfants comprennent:

  • Peau jaune, sclérotique oculaire et muqueuses.
  • Décoloration de l'urine et des matières fécales.
  • Prurit
  • Fièvre basse.
  • Coliques hépatiques, douleurs abdominales (Nr: avec cholécystite
    la douleur ressemble à la colique).
  • Goût amer dans la bouche.
  • Nausée, perte d'appétit.
  • Selles avec facultés affaiblies
  • symptôme courvois positif,
  • une augmentation de l'abdomen
  • Réduction de poids.

Problèmes liés

La stagnation de la bile conduit à une intoxication de tout l'organisme, son intoxication par des produits métaboliques. Les toxines sanguines se répandent dans tout le corps, sans exclure le cerveau. Avec la pénétration de substances toxiques dans les cellules cérébrales, une affection menaçant la santé se développe: l'encéphalopathie hépatique, dans laquelle le système nerveux central est endommagé.

Quelles que soient les causes sous-jacentes de la jaunisse, le foie présente une bile stagnante et une insuffisance hépatique et réno-hépatique peuvent se développer. À la suite de la mort massive d'hépatocytes, le tissu conjonctif est soumis à une fibrose et à la formation de nodules. La cirrhose, une complication dangereuse de la jaunisse, se développe.

D'autres faits importants sur la maladie peuvent provenir de matériaux distincts:

Méthodes de traitement

Avant de traiter une jaunisse obstructive, il est nécessaire de déterminer la maladie qui l’a provoquée. Le diagnostic de la jaunisse obstructive comprend l’étude des données de laboratoire (analyse sanguine générale et biochimique, analyse d’urine) et des méthodes instrumentales:

  • Échographie de la cavité abdominale;
  • Radiographie;
  • Scanner de la cavité abdominale;
  • Biopsie et laparoscopie;
  • Scan du foie par radio-isotopes;
  • Cholangiographie transhépatique percutanée

Le traitement de la jaunisse dépend du diagnostic principal. Quelles que soient les causes de l'obturation, l'objectif du traitement est d'éliminer la cause du blocage. Sur la base du diagnostic, le médecin peut vous prescrire un traitement conservateur ou une intervention chirurgicale.

Le traitement conservateur est effectué:

  • Complexes de vitamines, hépatoprotecteurs;
  • Métabolisme stimulant les drogues;
  • Acides aminés
  • Agents hormonaux
  • Médicaments améliorant l'irrigation sanguine du foie
  • Antibiotiques.,
  • Les micropreparations préparant une mesure opératoire.

Rétablir le flux normal de la bile n'est possible qu'avec l'aide de la chirurgie. La chirurgie est différenciée entre les chirurgies médicales classiques et les méthodes endoscopiques mini-invasives modernes.

La chirurgie épargnée comprend:

  • Drainage des voies biliaires (réalisé à l'aide d'une cholangiostomie, tube qui sort de la bile);
  • Papillosphinctérotomie;
  • endoprothèses des voies biliaires.

Dans les cas graves, le patient nécessite une intervention plus complexe: ablation de la vésicule biliaire, résection de l'organe touché par la tumeur, ablation partielle des zones affectées du foie. En cas de cancer inopérable, le drainage peut prolonger la vie du patient.

Prévisions

On ne peut répondre sans ambiguïté à la question de savoir à quel point ils vivent avec un ictère obstructif. Le pronostic de la vie dépend du diagnostic de base du patient et de sa négligence. Si un patient souffrant de jaunisse obstructive ne reçoit pas l'aide d'un expert à temps, alors même le cas le plus simple peut aboutir à la mort. Le respect de toutes les étapes du traitement contribue à une récupération rapide.

Le pronostic pour le cancer peut être défavorable. Depuis le danger n'est pas seulement une tumeur, mais aussi ses métastases, qui se propagent dans tout le corps. Un traitement opportun aux stades précoces du cancer peut enrayer la maladie. Et les méthodes modernes de traitement des patients cancéreux à un stade ultérieur de la maladie facilitent l'état du patient.

Jaunisse

Maladie associée à des dommages au foie. La jaunisse est une maladie grave non seulement du foie, mais aussi des voies biliaires. La jaunisse peut être observée dans d'autres maladies. Les maladies les plus courantes menant à la jaunisse incluent:

  • maladie du pancréas;
  • maladies infectieuses;
  • l'anémie;
  • augmentation de la dégradation des globules rouges

Une désintégration accrue des cellules sanguines peut être observée avec diverses lésions infectieuses. La moelle osseuse du patient peut en souffrir. Avec la jaunisse, la peau devient jaune. La sclérotique, le palais, la peau et les muqueuses jaunissent.

Urine de couleur sombre. Décolorez les matières fécales du patient. Selon les causes de la jaunisse, il est divisé en types suivants:

  • mécanique;
  • le parenchyme;
  • hémolytique

La jaunisse mécanique est observée lorsque les voies biliaires sont bloquées. À son tour, cette pathologie est causée par une violation de l'écoulement de la bile. Quelles maladies causent cette pathologie? Les causes les plus courantes de jaunisse obstructive sont les suivantes:

La jaunisse parenchymateuse se développe à la suite de processus inflammatoires dans le parenchyme hépatique. De plus, ces violations sont caractéristiques de la maladie de Botkin, Vasiliev, Weil. Ainsi qu'avec la typhoïde, la pneumonie et l'intoxication.

La jaunisse hémolytique se développe avec une décomposition accrue des globules rouges. La cause de la dégradation des globules rouges est l’empoisonnement par du poison, la transfusion de sang incompatible et le paludisme.

Plus d'informations que vous pouvez trouver sur le site: bolit.info

Une consultation auprès d'un spécialiste est nécessaire!

Les symptômes

Les signes cliniques de la maladie varient selon les espèces. Cependant, le signe le plus caractéristique de la maladie est la jaunisse. Dans ce cas, non seulement la peau jaunit, mais également les muqueuses jaunissent.

Les symptômes suivants peuvent être attribués aux symptômes courants de la jaunisse:

  • prurit;
  • décoloration de la peau;
  • saignements;
  • teneur élevée en bilirubine;
  • la faiblesse;
  • foie élargi;
  • rate élargie

Il convient de noter que le prurit survient avec une jaunisse obstructive. La couleur de la peau change. La peau devient verdâtre.

La jaunisse mécanique est accompagnée d'une décoloration fécale. Couleur sombre de l'urine. L’évolution de ce type de jaunisse dépend de la pathologie sous-jacente.

La jaunisse parenchymateuse se caractérise également par un changement de couleur de la peau. Dans ce cas, la peau est repeinte en rouge. Il y a une faiblesse, des saignements. Et augmente également le foie.

La jaunisse hémolytique se caractérise par une coloration de la peau jaune citron. Les matières fécales deviennent brun foncé. Mais avec la jaunisse hémolytique, les démangeaisons sont absentes.

L'évolution de la jaunisse hémolytique dépend de la maladie sous-jacente. Mais il convient de noter que ce type de jaunisse est accompagné d'une hypertrophie du foie et de la rate. C'est le symptôme le plus caractéristique.

Diagnostics

Dans le diagnostic de la jaunisse, un rôle important est donné à la collecte des informations nécessaires. C'est-à-dire que la collection d'anamnèse est appliquée directement. L'anamnèse indique la présence d'un processus inflammatoire. Sur cette base, les principales pathologies du patient sont interrogées.

Il sera pertinent de procéder à l'examen du patient. Depuis les signes cliniques sur le visage. La jaunisse est caractérisée par un jaunissement de la peau.

Dans le diagnostic de la jaunisse, des tests de laboratoire appliqués. À savoir - le sang et l'urine. Ils ont une certaine pathologie.

Pour une étude plus détaillée de la biochimie largement utilisée. Il vous permet de détecter la présence de bilirubine dans le sang. Dans l'analyse générale du sang, le nombre de globules rouges est réduit. Ceci est également une indication de la présence d'un jaunisse hémolytique.

Appliquer l'étude du foie. Cela révèle une violation de ses fonctionnalités. Pour une étude plus détaillée de la biopsie du foie est réalisée. Pour la détection de tissus pathologiques en elle.

Une biopsie est également nécessaire pour diagnostiquer des anomalies hépatiques plus graves. Jusqu'aux néoplasmes malins. Ainsi que d'autres pathologies du foie.

Dans certains cas, il est fortement recommandé de palper le foie. Pour clarifier le diagnostic de l'élargissement du foie. Les diagnostics supplémentaires sont des diagnostics par ultrasons. Cela vous permet d'identifier les violations dans le foie. Et aussi augmenter sa taille. La rate peut aussi grossir. Dans certains cas

Prévention

Dans certains cas, la maladie résulte d'une non-conformité aux normes sanitaires. Tout d'abord, l'hygiène personnelle. Par conséquent, la prévention de la jaunisse est l'hygiène personnelle. Il est surtout important de se laver les mains. Surtout avant les repas et après avoir visité les toilettes.

Si la jaunisse est causée par d'autres comorbidités, il est nécessaire de les traiter à temps. Par exemple, en cas d'anémie, il est nécessaire de prendre des suppléments de fer.

Si une cholélithiase est détectée, un traitement thérapeutique est également nécessaire. Dans ce cas, peut être appliqué un traitement conservateur. Ou une intervention chirurgicale.

En outre, pour prévenir la jaunisse, vous devez utiliser des relations sexuelles protégées. Le sexe devrait être protégé. Avec l'utilisation de préservatifs.

La jaunisse étant transmise par voie parentérale, il est conseillé d’utiliser uniquement des aiguilles traitées pour injection. Il est bon d'utiliser une prophylaxie non spécifique. La prévention est la gestion des vaccins.

Mais principalement à des fins de vaccination active. Et d'hépatite virale. Quelle est souvent une maladie concomitante.

Traitement

Le traitement de la jaunisse sera la cause première de la maladie. Autrement dit, le traitement de cette maladie dépend directement des comorbidités. Plus la maladie sous-jacente est grave, plus le processus pathologique est grave.

Appliquer des médicaments. Ils visent à éliminer les causes de la maladie. Et aussi sur la réduction de la bilirubine dans le sang.

La photothérapie est largement utilisée. Cette méthode de traitement vous permet de détruire la bilirubine dans le sang d'un malade. Comme il s'avère être le plus sensible aux rayons ultraviolets.

Les nouveau-nés ont eux-mêmes une jaunisse. Aucun médicament n'est requis. Le traitement de la jaunisse est un régime. Le régime visera à épargner méthode de nutrition.

La nourriture ne devrait pas être lourde. Et aussi trop chaud et gras. Il est préférable de manger des aliments économes et traités thermiquement.

Produits sains et épargnants contre la jaunisse:

  • produits laitiers;
  • les légumes;
  • viande diététique;
  • poisson maigre

Des antihistaminiques sont utilisés pour les démangeaisons de la peau. À savoir - pour éliminer les démangeaisons et réduire l'inflammation. Pour la jaunisse obstructive, une procédure endoscopique est recommandée. Cela vous permet d'enlever plus de pierres.

S'il existe une pathologie maligne, utilisez un traitement radical. Ou une intervention chirurgicale. Ce qui dans ce cas est utilisé uniquement selon les indications!

Chez les adultes

La jaunisse est une maladie assez commune. Chez l'adulte, cela se produit fréquemment. La jaunisse se rencontre dans certaines conditions climatiques.

Par exemple, en Asie centrale. La jaunisse est répandue dans les pays chauds où les conditions sanitaires sont mauvaises. Vous devez savoir que la période d'incubation de la maladie est de plusieurs mois. Ce qui caractérise également la gravité de la maladie.

Quels sont les principaux signes de la maladie? Les principaux signes de la maladie chez les adultes comprennent:

  • jaunisse;
  • hypertrophie du foie et de la rate;
  • nombre élevé de globules rouges;
  • paroi veineuse dans l'abdomen

Chez l'adulte, il y a de fortes démangeaisons. La couleur de l'urine et des selles change. Perturbation du système digestif, associée à une perte d'appétit. Douleur marquée dans l'hypochondre droit.

Les causes courantes de maladie chez les adultes comprennent:

  • tumeurs de nature différente;
  • pathologie des voies biliaires;
  • les parasites;
  • complications après la chirurgie;
  • drogues

Dans le groupe à risque d'hépatite, les catégories de personnes suivantes:

  • toxicomanes;
  • les personnes ayant des relations proches
  • parents infectés;
monter

Chez les enfants

La jaunisse chez les enfants peut se développer en raison de maladies infectieuses et de maladies du sang. L'étiologie réside également dans le développement de l'hépatite virale. L'hépatite virale chez les enfants se développe par les voies de transmission fécale-orale. Ainsi que dans le contact quotidien.

La transmission hématogène peut également être retracée. Cela peut être par infection parentérale ou intra-utérine. Les parents doivent se rappeler que la jaunisse est mieux traitée à l'hôpital. Dans le même temps, le repos au lit strict et les instructions du médecin sont observés!

La présence d'ictère chez un enfant n'entraîne pas de conséquences favorables. La jaunisse provoque le plus souvent une dépression nerveuse. À son tour, le développement mental de l'enfant en souffre.

Pour que la jaunisse d'un enfant ne devienne pas une maladie plus grave, il est important de prévenir l'évolution chronique de l'hépatite. Cela peut entraîner une jaunisse chronique. Cela entraîne beaucoup de conséquences désagréables. Jusqu'à la fin du fonctionnement du foie. Ou la formation de tumeurs malignes.

Vous devez également savoir que la jaunisse des nouveau-nés est un processus physiologique. Ce processus a lieu dans quelques jours. Si le processus pathologique est amélioré, alors nous pouvons parler de pathologie.

Prévisions

Le plus souvent, le pronostic de la jaunisse est favorable. Cela est dû à la capacité du foie à réparer ses cellules. Le pronostic dépend également des causes de la jaunisse. Dans de rares cas, la jaunisse hémolytique a un très bon pronostic.

Le pronostic n'est défavorable qu'en cas de complications. Ces complications peuvent avoir des conséquences graves. Extrêmement la vie en danger.

Exode

La maladie se termine favorablement par un traitement opportun et adéquat. Avec une légère jaunisse, vous ne pouvez que changer de régime. Et aussi quitter les dépendances.

Toutefois, si la jaunisse est causée par une hépatite, il est conseillé d’effectuer un traitement complet. En cas de maladie des calculs biliaires, retirez les calculs par voie chirurgicale ou conservatrice. Tout dépend du témoignage.

Le rétablissement peut aussi être le résultat d'une maladie. Cependant, cela devrait suivre certaines règles et utiliser un traitement médicamenteux. Il ne devrait pas viser à soulager les symptômes, mais à traiter la maladie.

Durée de vie

La jaunisse n'affecte généralement pas l'espérance de vie. Cependant, une jaunisse grave causée par des maladies concomitantes peut augmenter le risque de mort. Cela devrait être considéré!

Seul le traitement correct, l'hygiène, l'alimentation. De même que le traitement des pathologies associées augmentera considérablement la durée de vie. En même temps, améliorer sa qualité.

Rappelez-vous que personne ne prend soin de votre santé sauf vous-même. Surveillez votre santé. Ne pas aggraver le processus pathologique dans le corps. Et tout ira bien!

Les effets de la jaunisse sur le corps des hommes et des femmes

La jaunisse, dont les conséquences chez l’adulte peuvent être très graves, est une maladie assez commune. Bien entendu, il est toujours important de prévenir la maladie et non de traiter ses effets.

Mais dans le cas de l'apparition de symptômes prononcés de jaunisse - c'est également un signe du corps humain qu'il n'est pas bien avec sa santé et nécessite une attention particulière.

Qu'est-ce que la jaunisse?

La jaunisse, ou maladie de Gospela, est un complexe de symptômes caractérisé par une coloration jaune de la peau et des muqueuses en raison du taux élevé de bilirubine dans le sang et les tissus du patient ou de la présence de carotènes dans ceux-ci.

Selon la classification médicale, il s'agit de:

La véritable jaunisse peut être:

  • parenchyme (insuffisance hépatique d'origines diverses);
  • mécanique (cholécystite, cholélithiase, obstruction des voies biliaires) et
  • hémolytique (intoxication, anémie, lymphome, maladies auto-immunes).

La peau et les muqueuses sont colorées du jaune pâle au safran, en fonction de l’intensité du développement de la maladie. Avec des symptômes légers ou modérés, la couleur de l'urine ne change pas et avec une sévère, l'urine passe du jaune vif au brun foncé.

Les principales causes de la jaunisse sont les infections virales, les lésions toxiques et d’autres pathologies du foie, des voies biliaires et du sang.

Qu'est-ce qu'un jaunisse dangereux?

Selon les scientifiques, la jaunisse n'est pas une maladie indépendante, mais un groupe de symptômes.

Ces symptômes indiquent que des processus pathologiques dangereux pour la santé et la vie se produisent dans le corps humain. Donc, pour éviter les conséquences, son examen immédiat et complet est nécessaire. Tout d’abord, il s’agit du foie et de la vésicule biliaire.

Symptômes de la maladie - une conséquence, et ses causes chez un adulte, se posent des problèmes liés à l'écoulement de la bile par la vésicule biliaire, à des lésions des cellules du foie ou à la destruction des globules rouges. Identifiez la véritable cause et établissez le diagnostic correct - la tâche du médecin. Sinon, la maladie, dont l'un des symptômes est une grande quantité de bilirubine dans le sang, se développera de manière chronique.

Quelles sont les conséquences de la jaunisse?

Les effets de la jaunisse sont toujours présents - il est important de savoir. Leur incidence sur la santé de la personne traitée à l'avenir dépend de la rapidité et de l'efficacité du diagnostic et du traitement.

La détermination professionnelle et rapide de la cause de l'apparition des symptômes pathologiques est un gage de récupération rapide et de conséquences négatives minimes.

Si vous ne restaurez pas immédiatement la perméabilité des voies biliaires, leur destruction continuera, ce qui peut entraîner un dysfonctionnement du foie. Avec le temps, il perdra complètement sa capacité à éliminer la bilirubine du corps. Sans traitement approprié, les maladies des voies biliaires, l'hépatite et le coma hépatique vont se développer à l'avenir.

La jaunisse entraîne des troubles de la digestion: ils cessent de digérer suffisamment de graisses, ainsi que d'autres nutriments et vitamines.

Avec une conservation prolongée, la jaunisse obstructive conduit au développement de:

  • nausée
  • la diarrhée,
  • constipation
  • flatulences,
  • prurit et éruption cutanée.

Si l'ictère est causé par une hépatite virale B, C, D ou E, ces maladies, si elles ne sont pas traitées, peuvent entraîner une fibrose, une cirrhose et un cancer du foie.

Cela peut entraîner un accouchement spontané ou forcer l'avortement de manière artificielle. Le développement de la dystrophie du foie est également possible.

Les conséquences de la jaunisse chez les hommes et les femmes peuvent être exprimées sous la forme d'un affaiblissement de l'immunité et de la récurrence de la maladie dans le futur.

Il y a des conséquences positives. Après le traitement pour le rétablissement final, vous devez suivre pleinement un cours de rééducation, et à l'avenir:

  • adhérer à un mode de vie exceptionnellement sain;
  • renoncer complètement à l'alcool;
  • consulter votre médecin périodiquement;
  • suivre strictement le régime d'épargne du foie prescrit pour eux et prendre des vitamines.

Cela vous gardera en bonne santé: non seulement vous protéger contre les maladies et les complications du foie et de la vésicule biliaire, mais également une mesure préventive contre les maladies cardiovasculaires.

Traitement de la jaunisse obstructive

Parmi les diverses pathologies du foie et des voies biliaires extrahépatiques, les plus graves sont celles qui s'accompagnent d'une obstruction prolongée des voies biliaires principales. Cela conduit au fait que des parties de la bile pénètrent dans le sang. Ce processus a un effet toxique sur le corps, une insuffisance hépatique se développe. Chez 40 à 65% des patients, l’apparition d’un ictère est due à la présence d’une tumeur. L’écoulement perturbé de la bile provoque l’apparition de formations inférieures aux normes. En règle générale, ces tumeurs sont détectées assez tard. De plus, leur caractéristique est la capacité de fuir à travers les obstacles tissulaires et de provoquer une rechute. Par conséquent, le traitement de la jaunisse obstructive ne tolère pas le délai.

Quel est le danger de la maladie?

Cette pathologie entraîne une augmentation de la concentration de bilirubine dans le sang à plusieurs centaines de µmol / l. Un taux trop élevé de bilirubine exprime un effet toxique entièrement sur les processus biochimiques, ainsi que sur les organes et les systèmes. De plus, avec ce diagnostic, une intervention chirurgicale et chimiothérapeutique pour le traitement de la maladie sous-jacente est contre-indiquée. Une augmentation ultérieure de la bilirubine est fatale.

Souvent, le traitement de la jaunisse obstructive se fait par la méthode de la perfusion, qui est capable de «diluer» légèrement la concentration pendant un certain temps. La méthode la plus efficace est la réparation de l'écoulement biliaire du foie.

Les symptômes les plus courants de la jaunisse

• la couleur jaune de l'épiderme,
• urine foncée,
• décoloration des matières fécales,
• irritation de la peau (démangeaisons).
Vous pouvez également ressentir un malaise à l’estomac, de la fièvre et des frissons.

Diagnostic de la maladie

Le traitement de la jaunisse obstructive commence par un diagnostic précis. Il est basé sur la détection du syndrome d'hypertension biliaire, facile à déterminer par échographie ou tomographie. Si la maladie est mécanique, il est nécessaire d’établir son niveau. L'endoscopie duodénale est utilisée pour diagnostiquer un faible niveau, ce qui permet de détecter une pierre pincée, une sténose, etc. Le contraste direct aux rayons X de l’arbre biliaire, réalisé à l’aide d’une cholangiographie rétrograde ou antérograde (RPGG, HCGG), est particulièrement instructif.

Comment traite-t-on la pathologie?

Le traitement le plus efficace de la jaunisse obstructive est considéré comme une décompression des voies biliaires. Ce n'est qu'après une intervention chirurgicale radicale autorisée. La procédure se déroule en deux étapes:
1. Élimination de la jaunisse par drainage des voies biliaires à travers la vésicule biliaire ou des canaux intrahépatiques.
2. Après avoir effectué un diagnostic et une chirurgie clarifiant, assurez-vous que la bile est extraite dans le tube intestinal.

Il arrive souvent que des patients soient admis à l'hôpital, parfois même un mois après le début de la maladie. Dans de tels cas, l'hépatite est mise et le patient est traité dans un service thérapeutique. La durée de la thérapie joue un rôle important. Le nombre de cellules hépatiques mortes dépend de la durée de la maladie. Selon les statistiques, environ 30 à 40% des cellules hépatiques meurent.

Technique endoscopique

Le drainage à l'aide d'un cathéter aide à rétablir le flux de la bile. Le cathéter ressemble à un tube en polyéthylène percé de trous. En règle générale, ce type de drainage ne provoque pas de complications et peut être entré pendant 1-2 semaines.

Les principaux inconvénients sont la difficulté d’installation du dispositif, l’impossibilité de procéder à un cathétérisme en cas de lésion des conduits intrahépatiques, ainsi que la surveillance quotidienne obligatoire. Si la tumeur a affecté les canaux extra-hépatiques et que la mise en œuvre d'une intervention radicale est contre-indiquée, le patient pose un stent. Ce processus consiste à installer un tube élastique qui soutiendra le canal biliaire. Le stent permet le libre passage de la bile par le foie.

Le stenting est effectué après que l'inflammation soit passée. Les stents peuvent maintenir la perméabilité pendant plusieurs mois (les métalliques sont légèrement plus longs). Après 6 mois, il est nécessaire de remplacer. Les principaux inconvénients des endoprothèses en plastique incluent la probabilité d'un mouvement dans les intestins et l'obstruction de la lumière par la bile.

Méthodes peropératoires

Pour la plupart des interventions constructives dans le traitement de la jaunisse obstructive sont complétées par la formation d'une ouverture pour l'élimination de la bile dans le tractus gastro-intestinal ou le drainage des conduits. En règle générale, la vésicule biliaire est associée à l'intestin grêle. Il convient de noter que les experts préfèrent les techniques mini-invasives pour le traitement de la jaunisse obstructive au cas où la maladie serait accompagnée d'un oncologie. Le choix de l'un ou l'autre mode de fonctionnement garantissant le meilleur résultat est purement individuel.

Ictère mécanique dans le cancer du foie: pronostic et traitement

La jaunisse mécanique dans le cancer se manifeste par un jaunissement de la peau, de la sclérotique et des muqueuses. Le développement de cette pathologie complique grandement le traitement ultérieur du patient cancéreux et aggrave son état. Le diagnostic de cette maladie est fait par des méthodes non invasives et invasives et, pendant le traitement, seules les méthodes chirurgicales sont utilisées - chirurgie palliative ou radicale.

Ictère mécanique avec tumeurs du foie

La jaunisse dans le cancer - une complication redoutable, presque impossible à traiter médicalement. Le mécanisme de la formation de jaunisse en oncologie est assez simple et clair: une tumeur cancéreuse se développe, comprimant progressivement non seulement les vaisseaux sanguins, mais également les canaux biliaires internes et externes. En conséquence, la bile n'a tout simplement aucun endroit où aller, et elle commence à s'accumuler dans le sang. Normalement, il pénètre dans la lumière intestinale, où il remplit ses fonctions utiles. Cependant, son excès dans le sang, c’est-à-dire une augmentation de la concentration de bilirubine, crée des conditions extrêmement favorables pour la progression de la maladie. Extérieurement, le patient fera tout d’abord attention au jaunissement de la peau cancéreuse: si auparavant la peau était rose, physiologique et peut-être pâle, caractéristique de l’oncopathologie, elle est maintenant jaunâtre et parfois nucléaire. Si nous parlons d'un léger changement de couleur de la peau, les parents et le patient lui-même prennent souvent par erreur ce phénomène pour les symptômes d'une certaine amélioration - l'adaptation de l'organisme au cancer; mais en fait, ils ont franchi une autre étape du développement du cancer.

La première chose à faire à un patient suspecté de jaunisse dans le cancer du foie est de faire un don de sang pour une analyse biochimique. Le médecin doit évaluer le degré de développement de la maladie, la dynamique de la croissance dans le cas de tests répétés. Veuillez noter que ce test est requis. Dans le formulaire de laboratoire, vous ne verrez pas le mot "bile" - au lieu de cela, l'élément "bilirubine" apparaîtra.

La bilirubine dans le sang va augmenter, ce qui est loin d'être toujours le cas, mais la peau peut jaunir en raison d'autres facteurs, notamment lors de l'évaluation de sa nuance par faible luminosité. Si la jaunisse survient, la concentration de bilirubine dans le sang peut augmenter de 1,5 à 2 fois, voire 100 fois. De toute évidence, le degré de survenue de changements irréversibles dans le foie est différent, mais le fait demeure.

Il faut également garder à l'esprit qu'une augmentation de la teneur en bilirubine est observée dans 80% des cas de cancer du foie, ce qui n'est pas compliqué par le développement du syndrome de l'ictère. En ce qui concerne notre situation, le médecin aura besoin de plusieurs résultats d'analyses biochimiques de la dynamique de la maladie pour une conclusion précise - par exemple, le jour du diagnostic, après 15 jours et pour le moment. Si la concentration de bilirubine augmente même en cas de progression arithmétique et si le tableau clinique de l'état externe du patient indique également un ictère, il n'y a alors plus lieu de douter.

Décoloration de la peau, ce n’est pas le seul signe. Le cancer provoque souvent un jaunissement de la sclérotique des globes oculaires - c’est peut-être le critère de diagnostic le plus important. Le fait est que des «yeux jaunes» peuvent être remarqués, mais pas toujours, mais un léger jaunissement, qui ne peut être observé que lorsque la paupière inférieure est éloignée, n’est guère possible. Un médecin expérimenté, lorsqu'un patient qui vient chez lui avec une jaunisse présumée, examine toujours l'état de la sclérotique et non de la peau.

Si le taux de développement du syndrome de l'ictère n'est pas dangereusement rapide (instantané), alors, dès les premiers jours, il n'y aura pratiquement aucune plainte. De plus, dans 30% des cas, le patient développe des démangeaisons cutanées directement proportionnelles à la gravité de la jaunisse. Le patient peigne la peau sur la tête, l'abdomen et les jambes, créant ainsi une "porte d'entrée" pour l'infection. Étant donné que l'immunité des patients cancéreux est extrêmement affaiblie, le pronostic de la jaunisse dans le cancer sera défavorable.

Cependant, la jaunisse mécanique en oncologie est dangereuse non seulement par les sensations désagréables de la peau; L'effet toxique d'une augmentation de la bilirubine sur tous les organes et systèmes du corps humain est un élément clé de la pathogenèse du syndrome de l'ictère. Le foie n'est plus en mesure de neutraliser complètement les composés biologiques toxiques. L'action de la bilirubine s'ajoute à leurs effets nocifs. Au début, le patient devient irritable et si la jaunisse continue de se développer sans intervention extérieure, il tombe tout d'abord dans un état d'asthénie complète, laissant la place à des conditions plus graves, dont le coma extrême. Il est difficile de prédire la jaunisse obstructive dans le cancer, il est impossible de dire exactement à quelle période de temps il s'agit: certains patients perdent rapidement leur capacité à mener une activité mentale normale, d'autres au contraire sont extrêmement résistants à une augmentation multiple de la concentration en bilirubine. Mais on peut le dire sans équivoque: il n’ya pas d’exception: la jaunisse accompagnée de tumeurs entraîne une mort rapide. Si un patient est atteint du syndrome de la jaunisse, mais qu’il subit une opération, peu importe qu’elle soit pratiquée au niveau du foie, des reins ou d’autres organes, aucun chirurgien ne s’engage à le faire opérer tant qu’il n’est pas arrêté ou au moins réduit au minimum.

Traitement de la jaunisse obstructive: chirurgie

Comment, alors, traiter un jaunisse obstructif avec une tumeur et toutes ses manifestations? La première chose à dire: malgré tous les succès de la médecine moderne, il n’existe toujours pas de médicament capable de neutraliser la bilirubine. Actuellement, toute une série d'expériences similaires avec des médicaments sont en cours, mais leur introduction dans la médecine pratique, en raison de son hétérogénéité d'action, aura lieu, peut-être même pas de notre vivant. Les médecins ont déployé beaucoup d'efforts pour prévenir l'ictère, et à juste titre. Mais dans le cancer du foie, cette approche n’est tout simplement pas adaptée: il est impossible de contrôler la croissance d’une tumeur cancéreuse, de la diriger dans un sens ou dans l’autre. Par conséquent, pour le traitement de la jaunisse obstructive en oncologie, des opérations dites palliatives sont réalisées, qui ne visent pas à traiter la maladie (cancer du foie), mais à soulager diverses complications - dans ce cas, il s’agit de la jaunisse.

Il existe deux méthodes fondamentalement différentes d'intervention chirurgicale pour la jaunisse obstructive, qui ne sont efficaces que dans certaines circonstances. Un cas simple où la bile ne peut pas drainer des canaux biliaires externes à l'extérieur du foie. Les chirurgiens pratiquent une incision, trouvent l'emplacement du bloc voulu et font ressortir les drains par lesquels la bile s'écoulera dans l'environnement extérieur. De toute évidence, pratiquement rien ne pénétrera dans la lumière intestinale; ainsi, le processus de digestion naturelle est réduit à zéro. Dans la mesure où un cancer du foie ne tend pas à inverser le développement, en particulier dans ce cas, les systèmes de drainage restent dans le corps humain pour le reste de leur vie. Même avec la moindre incision à l'estomac, le processus oncologique commence à se développer encore plus rapidement. Comment être dans ce cas - parce que la tumeur a directement accès à l'oxygène? La situation est controversée. Lors de l'exécution d'une telle opération, qui épuise en outre toutes les capacités d'adaptation du corps, la croissance tumorale augmente
Il est parfois possible de raccourcir la vie d'une personne, mais le développement d'événements peut suivre un chemin différent.

Par exemple, lors du traitement de la jaunisse, il a été décidé de ne pas pratiquer de chirurgie palliative, malgré les taux de progression antérieurs en oncopathologie, l’effet néfaste du syndrome de l’ictère étant très rapidement ressenti; de plus, la qualité de vie elle-même diminuera considérablement. De toute évidence, cette opération est une question de choix pour le patient et son médecin. Il faut peser le pour et le contre et prendre la bonne décision. Si les symptômes de la jaunisse ne montrent pas une tendance à augmenter, vous ne devriez probablement pas vous presser. S'il y a une phase grave du syndrome de la jaunisse, il n'y a pas d'autre issue. Cependant, le cancer se développe dans le foie même, comprimant les canaux hépatiques internes, qui sont extrêmement difficiles à drainer. Dans ce cas, les médecins effectuent un deuxième type d'opération qui, dans les conditions d'un hôpital moderne, peut être effectuée même sous le contrôle d'un appareil à rayons X.

Ici, il faut parler de la complexité de l'opération elle-même, de la nécessité d'équiper la salle d'opération et de la formation correspondante du personnel médical. Selon les statistiques, dans 30% des cas, le traitement chirurgical d'une maladie telle que la jaunisse obstructive se termine sans succès: les canaux ne peuvent pas être drainés (pour faire ressortir la bile), ce qui aggrave encore l'état du patient. Parfois, il est possible de réaliser un drainage partiel, ce qui en général est une sorte de "bouée de sauvetage". Si l'opération a eu lieu au moins favorablement, alors la bile, comme dans le premier cas, s'écoule librement, sans pénétrer dans le tube digestif.

Supposons que l'opération ait été effectuée, le patient est dans le service et s'est déjà éloigné de l'anesthésie. Les parents et les soignants sont toujours informés des règles en matière de drainage. Malheureusement, la pénurie de personnel infirmier dicte ses propres règles, et les proches du patient ont déjà dû prendre ce fait pour acquis. Les drains de soins concernent principalement le traitement continu de la surface externe de la plaie. Il est impératif que rien autour d'un tube en plastique ne s'infecte, la peau ne rougisse pas, il n'y a aucun signe de la hauteur du processus inflammatoire. Sinon, les drains devront être enlevés et une nouvelle intervention chirurgicale sera prescrite, ce que ne font pas tous les patients.

Des membres de la famille vigilants posent souvent la question suivante: faut-il introduire dans les tubes de drainage une solution de lavage spéciale? En fait, dans le cas du cancer du foie, étant donné l’espérance de vie réduite, il n’a pas de sens de le faire. Laver le cathéter urinaire est une chose simple, on ne peut pas en dire autant du lavage du système de drainage du foie. Si le patient vit si longtemps que des flocons et d’autres sédiments commencent à se former, le drainage ne doit être évacué qu’avec la participation d’un chirurgien.

La jaunisse obstructive est-elle la fin?

Membre depuis: 14 juin 2006 Messages: 8

La jaunisse obstructive est-elle la fin?

Bonjour
Comme beaucoup de ceux qui se sont tournés vers ce forum, je suis complètement désemparé par le diagnostic inattendu de "tombé". Par conséquent, je vous en prie - aidez-nous, conseillez quoi faire.
C'est à propos de mon père. Il a 73 ans. Vendredi dernier, il a reçu son congé de l'hôpital, où il a passé un examen de dépistage de la jaunisse obstructive. À la sortie de l'hôpital, le médecin a dit à ma mère que son père avait un cancer du côlon, des métastases au foie et à la rate, une hypertrophie du foie et une jaunisse obstructive. Quand on lui a demandé quoi faire, il a déclaré qu'il était nécessaire d'aller chez l'oncologue du district, mais c'était toujours inutile, il n'a pas été traité et rien n'a pu être fait.
Le même jour, une mère sortie de l'hôpital s'est adressée à un oncologue, qui lui a dit la même chose. Lorsqu'on lui a demandé de donner des directives à Kashirku, l'oncologue a répondu qu'elle devait d'abord examiner la patiente (elle avait quitté l'hôpital à la sortie de l'hôpital). Hier, mère et père étaient à la réception de cet oncologue et la seule chose qu’elle leur a donnée est de se faire diriger vers la clinique de district de VTEK (je ne comprends pas pourquoi j'en ai besoin maintenant, mon père reçoit déjà des médicaments gratuits). Elle n’a donné aucune directive à Kashirku (elle a dit que tout était inutile, qu’elle ne ferait rien et qu’elle lui renverrait encore son père) et que la sortie de l’hôpital lui restait également. Par conséquent, nous n’avons aucun résultat de l’examen.
Mon père, malgré son âge, avait toujours l'air très bien, était actif, n'avait jamais été malade de quoi que ce soit de toute sa vie. L'année dernière, on lui a diagnostiqué un taux d'hémoglobine faible, mais il n'a consulté un hématologue que cette année en février, lorsqu'il a commencé à se sentir malade. Il avait 45 hémoglobines, on lui avait prescrit des pilules (je ne me souviens plus de leur nom), et au bout de 2 mois, il est passé à 95. (Fait intéressant, personne n’allait trouver la raison de la diminution de l’hémoglobine et nous sommes un bon médecin dans ce cas. ) En avril, mon père a commencé à se sentir beaucoup mieux, était de bonne humeur, puis a commencé à se plaindre de nausées, de brûlures d'estomac, de douleurs à l'estomac et a décidé qu'il s'agissait d'un effet secondaire des médicaments qu'il prenait. Puis, brièvement, il y a environ deux semaines, notre voisin l'a examiné à la datcha (il est un chirurgien) et a déclaré que son foie était très hypertrophié et qu'un besoin urgent de voir un médecin était fait. Un médecin a été approché deux jours plus tard (à ce moment-là, ses protéines et sa peau avaient déjà jauni) et il a été conduit à l'hôpital. Qu'est-ce qui s'est passé ensuite, j'ai déjà écrit.
Maintenant, je vous écris et je ne crois pas que tout cela nous concerne. Et je ne comprends pas, vraiment rien ne peut être fait. Maintenant, le père se plaint de faiblesse, mange très peu, a maigri et est tout jaune. Mais surtout, il ne comprend pas ce qui lui arrive. Aucun médecin (ni à l’hôpital ni à l’oncologue) ne lui a jamais parlé, c’est-à-dire qu’on lui a dit - une jaunisse obstructive - et c’est tout.
Chers médecins, s'il vous plaît conseiller quoi faire. Est-ce vraiment la fin? Je ne peux pas m'asseoir et attendre. Après tout, maintenant, toutes sortes de méthodes de traitement (je lis même qu'avec un ictère mécanique, on fait quelque chose comme une ponction à travers la peau pour détourner la bile). Je vous en prie, aidez-moi!

Inscription: 12 novembre 2005 Messages: 320

ElenaA, nous avons besoin de plus d'informations médicales - textes de conclusion d'échographie, dépistages CT / IRM / scanner du foie, sortie de l'hôpital. Dans quel hôpital était mon père? Je ne veux pas vous rassurer beaucoup, mais en cas de cancer colorectal, il faut éliminer les métastases hépatiques simples et permettre au patient de survivre.

Membre depuis: 26 avril 2005 Messages: 803

ElenaA, pour commencer - va chez l'oncologue du district et fais un grand scandale impliquant le médecin en chef du dispensaire d'oncologie, la tête et tous les membres de la file d'attente. Premièrement, elle commet un crime sans prescrire AUCUN traitement et en refusant d'être envoyée dans un autre hôpital. Alors demandez: a) des copies de TOUS les documents qu'elle a gardés avec elle. b) la direction de Kashirku, du 62e hôpital, de Herzen - du moins où vous le souhaitez, du moins vers les trois institutions.
En un rien, allez dans ces hôpitaux avec des extraits et votre père et pour une petite somme d'argent, consultez officiellement Stroyakovsky, par exemple, si nous parlons du 62e hôpital.

Inscription: 01/06/2006 Messages: 411

ElenaA, vous pouvez poster un extrait de l'hôpital (données d'échographie abdominale, FGDS, coloscopie, irrigoscopie? Quelle partie du gros intestin? Selon la description, non?)

Membre depuis: 14 juin 2006 Messages: 8

Merci beaucoup à tous ceux qui ont répondu. Maintenant, je n'ai aucun document entre mes mains. Ce soir, je vais aller chez l'oncologue du district et essayer de lui extraire quoi que ce soit. Si possible, alors tout exposer ici.
Merci encore pour votre soutien - maintenant j'en ai vraiment besoin.

Membre depuis: 14 juin 2006 Messages: 8

Il semble qu'il n'y ait pas d'espoir. Hier, j'étais chez l'oncologue du district et c'est ce que j'ai compris d'une conversation avec elle. Le tout est dans le foie - cela ne fonctionne pas, il est énorme (comme l'a dit le médecin "au nombril") est élargi de tous les côtés, tous les canaux sont obstrués, la bile pénètre dans le sang - d'où un ictère métastatique. Il y a une intoxication du corps. Aucune chimie ne va aider, cela ne fera qu'empirer. Il est en train de mourir. Il lui reste un mois, peut-être un demi. Maintenant, il a besoin de boire du noshpu et du mezim lorsque la douleur commence - des analgésiques sont disponibles.
Elle a pris sa sortie de l'hôpital, mais a très peu compris. Je vais essayer de joindre - je pense que les experts comprendront.
Le père s'affaiblit devant nos yeux. Il ne reste plus qu'à prier pour qu'il ne souffre pas beaucoup.

Inscription: 23/11/2005 Messages: 425

ElenaA,
Priez et tenez bon. Je vais prier avec vous pour votre papa.

Inscription: 01/06/2006 Messages: 411

ElenaA, eh bien, un extrait de l'hôpital - "ceci est toujours une œuvre d'art", une personne a une tumeur de l'intestin, une jaunisse obstructive, une ascite et, selon l'état de décharge, l'état est satisfaisant! La cavité abdominale UZIorganov n'est pas informative!

Membre depuis: 12 oct. 2004 Messages: 375

Extrait indigne d'une institution décente.
Nous ne pouvons recommander que la même chose - un examen supplémentaire.
Effectuer une échographie normale avec une description du volume d'une lésion métastatique, avec une ponction de métastase, avec une coloscopie normale (afin de s'assurer qu'il s'agit d'un véritable cancer - il n'y a pas de vérification morphologique).

Membre depuis: 14 juin 2006 Messages: 8

Dr. Lena, P.V. Mironov, merci pour vos recommandations. Hier en 33 GKB a fait une échographie:
Foie: les dimensions sont agrandies, lobe droit 179 mm, lobe gauche 92 mm, les contours sont nets, même, l'écho est moyen, la structure de l'écho n'est pas uniforme. Les formations tridimensionnelles du lobe hépatique sont 106x96 mm, 52x47 mm, 72x41 mm, 52x61 mm.
Cholédoch: conduits intrahépatiques dilatés à droite jusqu'à 7 mm, à gauche jusqu'à 10 mm.
Vésicule biliaire: dimensions V-18 cm3, forme N, les parois ne sont pas épaissies, la lumière est uniforme, les calculs ne le sont pas.
Le pancréas: la tête est de 18 mm, le corps est de 12 mm, la queue est de 14 mm, les contours sont nets, même, l'écho est augmenté, la structure de l'écho est homogène et il n'y a pas de structures pathologiques.
Rate: les dimensions ne sont pas agrandies de 97x37 mm, les contours sont nets, même, l’échogénicité est moyenne, la structure de l’écho est homogène et il n’existe aucune structure pathologique.
Cavité abdominale: aucun fluide libre détecté.
Conclusion: mts dans le foie, biliaire (?) Hyperte. (?) - Je ne peux pas déchiffrer l'écriture.
Le médecin qui a procédé à l'échographie a déclaré qu'il existait des tumeurs dans les deux lobes du foie, dans la partie gauche - beaucoup, dans la partie droite - une grosse. Il est techniquement possible d'insérer une cholécystostomie dans un canal, mais cela ne fonctionnera pas, c'est-à-dire que cela ne supprimera pas la jaunisse, car une autre partie du foie est complètement atteinte et il s'avère que la jaunisse est non seulement mécanique, mais associée à du parenchyme. Cela n'a aucun sens de torturer une personne avec toutes sortes de pipes - la vie ne la prolongera pas de toute façon. A ma question stupide, est-il possible de retirer cette partie du foie atteinte, il a répondu qu’il restait un petit morceau de foie (parenchyme) qui fonctionne toujours et qu’une telle opération n’a également aucun sens. (Je m'excuse pour la présentation illettrée - je l'ai écrite de la manière que j'ai comprise.)
Ce sont les choses tristes que nous avons. Il est impossible d'opérer, la chimie est impossible, l'irradiation est impossible. Chers experts, je vous demande maintenant conseil sur ce qu'il faut faire maintenant: quoi de mieux manger, quels médicaments et en quelles quantités. Le père boit maintenant le noshpu et le mezim. On nous a également conseillé de lui donner du charbon activé. Lorsque j'étais à la consultation sur Kashirka, le médecin m'a recommandé de faire le goutte-à-goutte, mais le médecin de 33 GKB a déclaré que le compte-gouttes pourrait prolonger la vie de la semaine de deux, mais pourrait provoquer une accélération de la croissance des tumeurs.

Inscription: 01/06/2006 Messages: 411

ElenaA, je pense que si vous drainez même l'un des canaux biliaires présentant une hypertension biliaire, l'effet toxique de la bile sur le corps et sur le foie diminuera quelque peu.

Comment la jaunisse est-elle traitée chez les patients cancéreux à l'étranger?

La jaunisse mécanique n’est pas une maladie indépendante, mais un syndrome qui se développe dans de nombreuses maladies, en particulier les maladies oncologiques. En règle générale, il indique une évolution défavorable de la maladie, le développement de complications.

Ictère mécanique - quelles sont les possibilités de diagnostic et de traitement?

La jaunisse mécanique est dangereuse pour le corps, provoquant une intoxication grave et un dysfonctionnement de tous les organes. En oncologie, c'est un signe de cancer métastatique très avancé, et de tels patients sont souvent «endigués d'une croix», car ils ne sont pas prometteurs en termes de traitement.

Cette question est typique des institutions médicales, dont le niveau laisse beaucoup à désirer, car il n’existe aucune nouvelle technologie permettant d’examiner et d’éliminer cette complication.

Cependant, dans les cliniques et les centres modernes, nationaux et étrangers, des méthodes sont utilisées qui permettent:

  • identifier les causes;
  • niveau de jaunisse;
  • prendre des mesures pour rétablir la circulation normale de la bile.

Qu'est-ce que la jaunisse obstructive et en quoi est-ce dangereux?

Pour beaucoup, le terme jaunisse n'est associé qu'à une hépatite virale infectieuse. Oui, la jaunisse est l’une de ses manifestations et elle est associée à la destruction des cellules hépatiques par les hépatocytes sous l’influence du virus. En conséquence, la bile, produite et contenue dans ces cellules, est absorbée par le sang, se répand dans tout le corps, provoquant une jaunisse de la peau, des muqueuses et des organes internes.

La jaunisse mécanique a une origine différente. Elle est associée à un blocage de la voie de sortie de la bile par le foie, c’est-à-dire à une compression des voies biliaires.

Pour la jaunisse obstructive:

  • débordement du canal biliaire se produit,
  • augmente la pression biliaire dans les voies biliaires intrahépatiques;
  • <желчные ходы расширяются, истончаются;
  • le pigment, la bilirubine et les acides biliaires, sont absorbés par le sang;
  • la concentration de substances toxiques augmente et elles ont un effet toxique sur tous les organes et tissus, perturbant leurs processus métaboliques;
  • système immunitaire déprimé, formation de sang;
  • la coagulation du sang est violée;
  • les reins, le muscle cardiaque et le foie lui-même sont affectés;
  • la fonction des hépatocytes diminue et leur mort se développe progressivement.

D'autre part, lorsque la bile ne pénètre pas dans le duodénum en bloquant le cholédoque (canal biliaire principal), les graisses et les vitamines liposolubles ne sont pas digérés (A, E, K). Tout cela entraîne une privation d'énergie du corps et du béribéri, aggravant les fonctions déjà altérées.

Quand et pourquoi une jaunisse obstructive survient-elle chez des patients cancéreux?

Le blocage des canaux biliaires - cholédoque, hépatique droit et gauche, ainsi que des canaux intrahépatiques chez les patients cancéreux se produit en raison de la compression de leur tumeur dans les cas suivants:

  • dans le cancer de la tête du pancréas;
  • dans le cancer du cholédoque (canal biliaire principal);
  • dans le cancer du duodénum;
  • dans le cancer de la vésicule biliaire;
  • en cas de cancer du mamelon de Vateri (lieu d'entrée du canal biliaire principal dans le duodénum 12);
  • dans le cancer primitif du foie, lorsque la tumeur est située près des gros canaux;
  • avec métastases hépatiques du cancer d'autres organes;
  • avec des lymphomes.

Le plus souvent, la jaunisse obstructive dans le cancer est associée à des métastases au foie, et voici pourquoi. Le fait est que la fonction principale du foie est de nettoyer le corps entier des toxines et que le sang veineux le traverse par la veine porte, qui est collectée à partir de tous les organes et de toutes les parties du corps. Il contient des produits métaboliques, divers déchets et composés toxiques. De la veine porte le long de ses branches, ce sang passe à travers les cellules du foie qui le nettoient et, déjà sous une forme purifiée, passe par les veines hépatiques dans la veine cave inférieure, puis dans la partie supérieure et jusqu'au cœur.

S'il existe une tumeur maligne dans un organe ou une partie du corps, ses cellules peuvent filtrer et pénétrer dans le fluide tissulaire, de là dans la lymphe et dans le sang, puis dans le foie. Une fois installés, ils se multiplient et forment un nœud métastatique - un cancer secondaire. Il survient dans les cas avancés de cancer, quand il se développe et devient plus friable. Les métastases au foie indiquent toujours un cancer de grade 4.

Ils peuvent être littéralement de n'importe quel corps avec:

La jaunisse mécanique dans la granulomatose à lymphome non hodgkinien est associée à une lésion et à un élargissement des ganglions lymphatiques aux portes du foie, qui pincent les voies biliaires.

Comment se manifeste la jaunisse?

La jaunisse mécanique dans le cancer se développe progressivement, avec une augmentation des symptômes. Parfois, c’est le premier signe de cancer si la tumeur dans l’organe est petite et ne se manifeste pas, mais elle est très maligne, agressive et donne des métastases précoces (comme un mélanome ou un sarcome).

Les premiers signes sont:

  • La jaunisse de la sclérotique des yeux, qui peut être vue en levant les yeux;
  • goût amer dans la bouche;
  • l'urine devient sombre, rappelant la bière;
  • l'ombre et la peau ictériques, les muqueuses de la bouche;
  • les matières fécales s’évanouissent jusqu’à perte totale, acquièrent une couleur gris-blanc;
  • augmentation du volume de l'estomac due à une augmentation du foie et de l'ascite (accumulation de liquide dans l'estomac);
  • des zones de veines saphènes dilatées apparaissent sur la peau de l'abdomen, ainsi que sur le visage, le cou et la poitrine.

Les sentiments subjectifs du patient sont plutôt douloureux:

  • des démangeaisons cutanées apparaissent dans tout le corps, ce qui devient parfois insupportable;
  • l'état général empire;
  • le mal de tête apparaît;
  • des vertiges;
  • faiblesse générale grave;
  • bourdonnement dans les oreilles;
  • des frissons apparaissent avec une élévation de la température corporelle à des nombres élevés;
  • des nausées;
  • vomissements.

Par sa couleur, la jaunisse obstructive est différente du parenchyme, associé à une hépatite virale. Avec l'hépatite, la jaunisse a une teinte orange vif, avec une jaunisse mécanique - une teinte gris verdâtre.

Quel examen est effectué pour la jaunisse obstructive chez les patients cancéreux?

Dans l'étude des patients cancéreux présentant un ictère obstructif, une échographie du foie et une échographie Doppler sont réalisées, ce qui permet de déterminer la présence et l'emplacement de la tumeur, l'état des canaux biliaires - leur rétrécissement, leur expansion, leur déformation. De plus, l'IRM et la TEP sont prescrites pour déterminer avec précision l'étendue de la tumeur dans la cavité abdominale.La cholangiographie (examen aux rayons X des canaux biliaires avec contraste) est obligatoire.

Il peut être effectué de deux manières:

  • rétrograde endoscopique - à travers une sonde insérée dans le duodénum, ​​le contraste est introduit dans la lumière du cholédoque et des photos sont prises.
  • une ponction percutanée, dans laquelle, dans l'espace intercostal à droite sous le contrôle de l'échographie, une ponction du foie est effectuée, ils pénètrent dans le grand canal biliaire et injectent un contraste, puis prennent des photos.

Cette étude vous permet de déterminer avec précision le niveau de compression du conduit, ce qui est très important pour le choix de la méthode de traitement.

  • balayer tous les organes;
  • recherche complète en laboratoire;
  • détermination du nombre et des fractions de bilirubine;
  • recherche sur les marqueurs tumoraux;
  • tests de génétique moléculaire.

Comment traite-t-on la jaunisse obstructive du cancer?

Le traitement de la jaunisse obstructive est mené parallèlement au traitement complet de la maladie sous-jacente (cancer, sarcome, lymphome). Ce traitement n'élimine pas la tumeur mais élimine le blocage des voies biliaires, crée les conditions propices à l'écoulement de la bile dans l'intestin, sauvant ainsi le patient de la mort et prolongeant sa vie.

Bien entendu, éliminer le bloc de bile et rétablir la perméabilité des voies biliaires n’est possible que par une intervention chirurgicale. Dans les cliniques modernes, on utilise des opérations dites de drainage des voies biliaires, qui sont effectuées après une cholangiographie et en déterminant le niveau de blocage des voies biliaires.

Les méthodes de drainage suivantes sont utilisées:

  • drainage externe - réglez la sonde en faisant sortir la bile. En même temps, sa stagnation et sa jaunisse mécanique sont éliminées. L'inconvénient de cette méthode est l'absence de bile dans l'intestin et les troubles digestifs associés - non-digestion des graisses et des vitamines liposolubles. Cependant, les avantages sont que la sonde peut être utilisée pour l'introduction de médicaments de chimiothérapie dans le foie, pour la radiothérapie sélective du cancer (introduction d'une solution avec des radio-isotopes).
  • drainage interne - rétablit le passage de la bile dans l'intestin, éliminant ainsi la jaunisse et normalisant la digestion. Ces opérations sont appelées anastomoses biliodigestives, lorsque le canal biliaire principal est coupé du lieu de sa compression et suturé dans la boucle de l'intestin grêle. Cependant, ces opérations dans la cavité abdominale sont plus difficiles et ne peuvent être effectuées pour tous les patients, compte tenu de leur état de santé général.
  • drainage combiné (externe-interne) - la bile pénètre partiellement dans l'intestin, partiellement excrétée. La méthode de drainage est choisie individuellement, en fonction de l'emplacement du blocage de la bile, de la nature et de l'emplacement de la tumeur, des caractéristiques anatomiques et de l'état général du patient. Le plus souvent, ces opérations sont effectuées par des méthodes peu invasives - endoscopiques, laparoscopiques, afin de ne pas causer de traumatisme supplémentaire au patient.

Parmi les nouvelles méthodes de traitement de l'obstruction des voies biliaires, l'endoprothèse vasculaire est de plus en plus populaire - l'élargissement de la canalisation avec une sonde spéciale et l'introduction dans sa lumière d'un cadre tubulaire en métal ou en plastique (endoprothèse) qui ne permet pas à la canalisation de se rétrécir.

Ces opérations sont effectuées lorsque le canal est entouré d'une tumeur et qu'il n'est pas possible de le retirer, en élargissant sa lumière de l'intérieur à l'aide d'un stent.

Dans les cliniques modernes, le stenting est réalisé à l'aide de systèmes vidéo endoscopiques (Olympus et autres) et d'un sténoscope numérique tomographique (General Electric). La procédure est précise, à faible impact et prend un peu de temps.

De nouveaux types de stents intracanalaires sont également en cours de développement. Le fait est que la durée de vie d'un stent conventionnel est de 2 à 3 ans. Il est progressivement bouché par une masse ressemblant à un mastic formée à partir de la bile et cesse de remplir sa fonction.

Aujourd'hui, il est possible d'utiliser des endoprothèses en fil de nitinol auto-expansibles qui répondent aux changements de la lumière du conduit et du degré de compression, et le temps d'installation n'est pas limité.

Quels sont les résultats et le pronostic du traitement chirurgical de la jaunisse obstructive en oncologie?

Les opérations de drainage avec jaunisse obstructive, stenting des voies biliaires sont très efficaces, elles permettent de sauver la vie du patient, plus précisément, elles éliminent le risque de mort de développer une jaunisse obstructive. Bien entendu, cela prolonge sa vie pendant des années, même en cas de cancer inopérable, améliore la qualité de vie. Et en combinaison avec les méthodes modernes de chimiothérapie, de radiothérapie et de traitement avec des médicaments biologiques, le patient acquiert une grande chance de vaincre cette maladie mortelle.

Selon les statistiques fournies par différentes cliniques, des opérations de drainage et de stenting pour un ictère obstructif oncologique pendant 2-3 semaines permettent:

  • éliminer l'insuffisance hépatique;
  • normaliser la digestion;
  • préparer le patient à la chimiothérapie et à la radiothérapie, qui sont très indésirables pendant la jaunisse.

Le coût du traitement de la jaunisse obstructive

En parlant de contacter les principaux oncocliniques, on ne peut éviter la question du coût du traitement. Il faut tenir compte du fait que le coût des services dépend de l’état du patient et du stade de sa maladie. Malgré le fait que la jaunisse obstructive chez les patients cancéreux soit un indicateur du stade métastatique avancé du cancer, les mains ne doivent pas être baissées.

La durée de vie d'un patient atteint d'une tumeur maligne peut être plus longue qu'avec le syndrome d'ictère obstructif. Il n'y a pas de temps à perdre!


Articles Connexes Hépatite