Traitement de l'hépatite C avec le sofosbuvir et le daclatasvir

Share Tweet Pin it

L'association du sofosbuvir et du daclatasvir est la méthode de traitement de l'hépatite C la plus accessible et la plus efficace. Avant de prendre ce médicament, vous devez consulter un spécialiste et vous familiariser avec le mode d'emploi. Selon les médecins, le meilleur effet de la thérapie est obtenu en combinant ces deux génériques. Il est possible d'acheter des médicaments en Russie à un prix raisonnable par l'intermédiaire du fournisseur officiel via Internet. Le traitement de l'hépatite C est le plus souvent effectué à l'aide de génériques Sofosbuvir et Daclatasvir. Avec leur aide, tous les génotypes connus du virus sont traités. Le schéma de traitement est choisi par le médecin en fonction des caractéristiques du problème.

Prix ​​et où acheter Daclatasvir avec Sofosbuvir

À ce jour, le daclatasvir et le sofosbuvir en Russie ne peuvent être commandés que par le fabricant, à un prix fixe.

Vous pouvez vous droguer de plusieurs manières:

  1. Sans intermédiaires sur Internet. Lorsque vous achetez un produit sur le site, vous devez lire tous les avis sur un vendeur en particulier. Un signe certain de vendre un faux est un prix trop bas.
  2. En Inde, dans le pays où les biens sont produits. Des génériques bon marché sont disponibles sous les marques Hepcinat (Sofosbuvir) et Natdac (Daclatasvir). Pour éviter des problèmes lors de l'achat de fonds, vous devez apporter un certificat d'enregistrement pour l'hépatite C.
  3. Avec l'expédition internationale. Le produit peut être reçu dans les 2 semaines. Manque de livraison internationale - devra payer un supplément pour les services de courrier et faire un paiement anticipé pour les marchandises.

Combien coûte Sofosbuvir avec Daclatasvir

Vous pouvez acheter des médicaments sans intermédiaires au prix de:

Prix ​​du Sofosbuvir:

  • Moscou - 15 000 roubles.
  • Saint-Pétersbourg - 15 000 roubles.
  • Samara - 15 000 roubles.
  • Ekaterinbourg - 15 000 roubles.
  • Ukraine, Kiev - 6470 UAH.
  • Dnipro (Dnipropetrovsk) - 6470 UAH.
  • Biélorussie, Minsk - 490 bel.rubley
  • Inde - 246 $

Aller sur le site du fournisseur

Prix ​​pour le daclatasvir:

  • Moscou - 9000 roubles.
  • Saint-Pétersbourg - 9000 roubles.
  • Voronej - 9000 roubles.
  • Novosibirsk - 9000 roubles.
  • Ukraine, Kiev - 3880 UAH.
  • Dnipro (Dnipropetrovsk) - 3880 UAH.
  • Biélorussie, Minsk - 295 bel.rubley
  • Inde - 148 $

Aller sur le site du fournisseur

Les spécialistes prescrivent et d'autres médicaments dans la lutte contre la pathologie, par exemple, American-Daklinza ou Sovaldi. Mais ces fonds ont un inconvénient grave: un coût très élevé. En raison des propriétés similaires des médicaments fabriqués en Inde, le sofosbuvir et le daclatasvir, un plus grand nombre de patients avaient une chance de se rétablir.

Avis des médecins sur Daclatasvir et Sofosbuvir

Le daclatasvir et le sofosbuvir en Russie sont prescrits depuis 2016, mais pendant cette courte période, les agents ont réussi à obtenir un retour positif des médecins. Les experts soulignent plusieurs propriétés des agents qui les rendent efficaces dans le traitement de l'hépatite C:

  • Le sofosbuvir est un inhibiteur de la protéine virale NS5A, c'est-à-dire que la substance active du médicament bloque le virus, empêchant ainsi sa reproduction dans le corps.
  • Les composants du daclatasvir inhibent le virus de l'agent pathogène de la pathologie, l'empêchant de se propager aux cellules saines.

Le virus n'a pas eu le temps de développer une résistance aux composants des génériques, contrairement aux interférons, dont le traitement est aujourd'hui considéré comme inefficace.

Vous trouverez ci-dessous certaines des critiques d'experts sur les médicaments discutés.

Au cours de ma pratique médicale, les interférons ont montré une faible performance dans le traitement de l'hépatite C. Mes collègues et moi-même avons préféré les génériques de l'Inde - Hepcinat et Natdac. Après leur utilisation chez les patients, il existe une tendance positive dans la lutte contre la maladie. Le seul inconvénient de ces fonds est leur coût élevé.

Parmi les aspects positifs de l’usage de médicaments, je voudrais mentionner: 1) la liste minimale des effets indésirables; 2) lutter contre les génotypes de la maladie de toutes sortes; 3) un résultat notable après deux semaines de prise de fonds.

Je peux affirmer avec certitude que le sofosbuvir et le daclatasvir sont les moyens les plus efficaces et les plus abordables de lutte contre la pathologie, connus de la médecine à ce jour.

Vladimir Ilyin, spécialiste des maladies virales. Expérience - 11 ans.

Au cours de mon travail avec des patients, j’ai assisté à l’émergence de nouveaux médicaments pour le traitement de l’hépatite C, ils ont également attiré leur publicité peu coûteuse et peu coûteuse, mais l’effet n’était pas spécial et les patients (en fonction des caractéristiques de la maladie) ont été contraints d’acheter des médicaments coûteux fabriqués par les Américains. Et voici, j'ai entendu parler de l'efficacité du sofosbuvir et du daclatasvir indiens non par la publicité, mais par mes collègues. Ces médicaments constituaient une exception parmi d’autres moyens budgétaires, mais inefficaces. Une alternative valable à la médecine américaine.

Nikolay Zotov, hépatologue. Expérience - 17 ans.

Témoignages de patients concernant le traitement par le daclatasvir et le sofosbuvir

Sur Internet, vous trouverez des critiques de patients traités par l'hépatite C avec du daclatasvir et du sofosbuvir.

L'hépatite C a été diagnostiquée en 2015. Le médecin m'a prescrit un traitement par interféron alpha et a indiqué qu'après le traitement, ce médicament pouvait provoquer des effets indésirables tels que fièvre et maux de tête. Un tel effet de prendre de l'interféron m'a fait peur, alors je suis monté sur le forum pour lire les critiques des personnes guéries de l'hépatite C.

Sur Internet, les acheteurs ont parlé positivement des médicaments génériques indiens Daclatasvir et Sofosbuvir. J'ai commandé les comprimés de Hepcinat et de Natdac sur le site Web de Natco Pharma, payé pour les produits à l'aide d'une carte électronique et, au bout de 20 jours, j'ai reçu un médicament générique.

À la troisième semaine de traitement, il a subi une analyse PCR pour identifier l'agent responsable de l'hépatite C dans le corps et a obtenu des résultats négatifs. En d'autres termes, le test sanguin biochimique est revenu à la normale trois semaines seulement après avoir pris les pilules. J'ai terminé un traitement de 3 mois et j'ai à nouveau été testé. Le résultat est le même - NÉGATIF.

Timur, 32 ans, Moscou.

On m'a découvert que j'avais l'hépatite virale en 1997. A cette époque, pour une personne, un tel diagnostic était une phrase, car il y avait très peu de fonds ayant des effets antiviraux. Le médecin n'a fait qu'un geste impuissant et a déclaré que, pour le moment, le médicament était impuissant contre cette maladie.

Déjà maintenant, après avoir lu les forums sur les conséquences de la maladie, je me suis rendu compte que la maladie pouvait se manifester à tout moment et causer la mort. En 2016, mes amis m'ont appris que dans les cliniques rémunérées, les hépatologues proposent un schéma thérapeutique moderne avec des génériques indiens. Elle s'est tournée vers un spécialiste qui m'a prescrit un traitement de 3 mois au Sofosbuvir et au Daclatasvir. Le prix de la drogue "mord", mais il n'y avait pas d'autres options.

J'ai commandé la marchandise moi-même sur Internet. Au début, elle s’inquiétait beaucoup du fait que les médicaments étaient inefficaces, car ils n’avaient aucun effet secondaire, comme dans le traitement à l’interféron. Pour cette raison, j'ai de nouveau passé les tests après 2 semaines. Le résultat a été agréablement surpris: l'analyse biochimique était meilleure qu'en 1996 (avant l'infection par l'hépatite). J'ai donc gagné la maladie avec laquelle j'ai vécu longtemps.

Irina, 41 ans, Krasnodar.

Instructions pour l'utilisation de Sofosbuvir et Daclatasvir

Le mode d’emploi du sofosbuvir et du daclatasvir décrit la composition des médicaments et les contre-indications à leur utilisation. Malgré cela, un traitement avec des génériques ne peut être instauré qu’après avoir consulté un médecin. Le spécialiste vous dira comment prendre de l'argent en fonction du génotype du virus de l'hépatite.

Le sofosbuvir se boit une fois, une pilule par jour. La capsule est souhaitable pour avaler, mais pas mâcher. Les effets indésirables liés à l'utilisation de médicaments génériques chez les patients guéris n'ont été observés que dans 8 à 10% des cas.

Le daclatasvir est également pris une fois par jour. La pilule n'est pas écrasée avant la consommation et prise avec les repas. La durée du traitement et la posologie de l'agent sont déterminées par le médecin traitant. La durée du traitement par des génériques indiens dure en moyenne de 12 à 24 semaines.

Le schéma de traitement pour le premier génotype du virus:

Comment prendre le sofosbuvir et le daclatasvir

Le traitement de l'hépatite C chronique pendant de nombreuses années est resté inefficace. L'utilisation de ce qu'on appelle "l'étalon-or", à savoir les interférons et la ribavirine, n'a pas apporté le rétablissement et la rémission souhaités chez plus de 50% des patients. Seuls les médicaments antiviraux directs, tels que le sofosbuvir et le daclatasvir, ont permis d’obtenir un résultat positif dans 100% des cas.

Le virus de l’hépatite C se caractérise par une grande variabilité, c’est-à-dire que de nombreuses variations génétiquement différentes de l’agent pathogène se forment dans le corps du patient, qui ne peuvent ni détecter ni détruire le système immunitaire de la personne. L'utilisation de médicaments à action médiatisée (interférons, inducteurs d'interféron) n'est pas toujours efficace - il existe de nombreux cas de réponse partielle au traitement (uniquement biochimique ou uniquement virologique), ainsi qu'une récurrence de la maladie.

Le traitement du VHC par le sofosbuvir et le Dakltasvir a démontré d'excellentes performances et efficacité chez tous les patients. C'est vraiment une chance réelle pour un rétablissement complet.

Particularités du mécanisme d'action

Le sofosbuvir est le premier médicament à effet antiviral direct. Il est introduit dans le processus de réplication de l'ARN viral en modifiant l'enzyme ARN polymérase de type NS5B. Sans cette enzyme, il est impossible d'assembler tout un brin d'ARN viral à partir de composants individuels. L'ingrédient actif du sofosbuvir arrête ce processus, rendant ainsi la formation de nouvelles copies du virus impossible.

À la suite d’essais en laboratoire et d’essais cliniques, il a été établi que le sofosbuvir était actif contre les virus de l’hépatite C de types 1, 2, 3 et 4. Son activité antivirale contre les génotypes 5 et 6 n'a pas encore été prouvée. Cependant, ces variantes de l'agent responsable de l'hépatite C sont rares sur le continent européen.

Une différence importante du sofosbuvir est la présence extrêmement rare de la résistance initiale des cellules hépatiques du patient à son principe actif, ainsi que la formation de résistances dans le processus de traitement.

Le Daklatasvir est un antiviral hautement spécifique qui agit uniquement contre le virus de l'hépatite C et n'a pas d'effet significatif sur les autres virus à ADN et à ARN. Son mécanisme d'action est quelque peu différent de celui du sofosbuvir.

Le daclatasvir agit sur un autre type d’enzyme de l’ARN polymérase - NS5A, c’est-à-dire que l’agent pathogène de l’hépatite C n’a aucune chance de se reproduire, tous les chemins sont arrêtés. Une caractéristique importante du daclatasvir par rapport au sofosbuvir est son activité antivirale prouvée contre tous les génotypes du virus (1, 2, 3, 4, 5, 6).

Les deux médicaments sont bien et rapidement absorbés après administration orale (c'est-à-dire sous forme de comprimé ou de gélule). Il n'est donc pas nécessaire de créer et d'utiliser une forme d'injection de ces formes galéniques. Le daclatasvir et le sofosbuvir circulent depuis longtemps dans le sang et le foie du patient. Une seule dose suffit donc (1 fois par jour). Après plusieurs jours d’absorption régulière, une concentration constante des deux substances actives se forme dans les tissus.

Les résultats des études cliniques

Non seulement les caractéristiques pharmacologiques des médicaments, mais aussi leur efficacité clinique sont très importantes pour le médecin et le patient, c’est-à-dire quelle est la probabilité de guérir cette maladie si elle est prise conformément au calendrier prescrit.

Les essais cliniques sur le sofosbuvir et le daclatasvir sont très vastes et donc informatifs. Aucune des études à grande échelle portant sur ces médicaments n’a été utilisée en monothérapie (c’est-à-dire séparément), la condition préalable était leur utilisation au même moment.

Avant le début du traitement antiviral, le génotypage était nécessaire pour déterminer le type de virus de l'hépatite C. Les patients de génotype 1, 2, 3 ou 4 sans signes de décompensation hépatique ont été inclus dans les essais cliniques évaluant l'efficacité de la bithérapie avec ces substances. La posologie standard de Sofosbuvir était de 400 mg et de Daclatasvir, de 30 à 60 mg. La durée du traitement a varié de 12 à 24 semaines.

Les meilleurs résultats ont été observés chez des patients de génotype 1 - tous, sans exception, à la fin du traitement antiviral, une réponse virologique persistante (absence de virus dans le sang) et biochimique (normalisation de tous les échantillons de foie) a été observée. Des résultats un peu moins bons ont été rapportés chez les patients des génotypes 2 et 3: une réponse complète au traitement (une combinaison des réponses biochimique et virologique) n'a été observée que chez 86% des patients.

Tous les protocoles internationaux de traitement de l'hépatite C soulignent qu'il est seulement approprié d'utiliser ces médicaments ensemble, afin d'évaluer l'effet de la monothérapie uniquement par le sofosbuvir ou de déterminer si le daclatasvir seul n'est pas pratique.

Indications d'utilisation

Les médicaments originaux et leurs analogues doivent être pris dans de telles situations:

  • avec l'hépatite C nouvellement diagnostiquée (génotype 1-4), c'est-à-dire sans traitement préalable;
  • avec la récurrence de l'hépatite virale chronique C (les mêmes génotypes);
  • avec un épisode de traitement précédent avec interférons et ribavirine (avec prudence);
  • si nécessaire, traitement antiviral chez les patients présentant une fonction hépatique compensée (avec prudence);
  • pour le carcinome hépatocellulaire, si le patient attend une greffe du foie;
  • avec l'association de l'hépatite C et du VIH - infection.

Il est important de comprendre que toutes les substances médicamenteuses, y compris la combinaison spécifiée, ont plusieurs effets secondaires. Seul un spécialiste peut décider si un médicament et sa combinaison sont contre-indiqués ou autorisés dans chaque cas particulier. L’évaluation de la compatibilité du daclatasvir et du sofosbuvir avec des agents cardiologiques constitue un point particulier. Le médecin traitant détermine la fréquence à laquelle passer les tests et leurs composants.

Des tentatives indépendantes de traitement de l'hépatite virale chronique C peuvent causer un préjudice irréparable au patient.

Schémas d'application en fonction du génotype

Le groupe cible pour l'utilisation d'une combinaison de daclatasvir et de sofosbuvir est constitué de patients présentant un génotype spécifique du virus de l'hépatite C.

Les protocoles internationaux pour le traitement de l'hépatite indiquent les critères suivants pour le traitement réussi des médicaments antiviraux pour l'hépatite C chronique:

  • absence de modifications fibrotiques significatives (F0-F1);
  • forte activité d'AlAt et d'AsAt;
  • poids du patient n'excédant pas 75 kg;
  • jeune âge (jusqu'à 45 ans);
  • appartenant à la race européenne;
  • sexe féminin;
  • charge virale modérée ne dépassant pas 600 000 copies par 1 ml;
  • n'importe quel génotype, mais pas le premier.

Le respect de ces critères offre une chance maximale de récupération, tendant à 100%. Dans d'autres cas, le traitement est également efficace, mais la probabilité de guérison est inférieure à 100%.

Après avoir posé un diagnostic complet, le médecin traitant détermine la durée pendant laquelle le sofosbuvir et le daclatasvir doivent être pris, s'il est nécessaire de boire d'autres antiviraux. Au cours du traitement (avec une certaine fréquence) et à l'issue du traitement complet, le patient est examiné à nouveau. Tout au long de la thérapie, l'alcool est complètement exclu.

Les schémas thérapeutiques associant daclatasvir et sofosbuvir diffèrent par la durée et la nécessité d'utiliser d'autres substances antivirales. Les dosages des deux principes actifs sont standard. Les instructions d'utilisation du sofosbuvir indiquent qu'un seul comprimé (capsule) par jour est nécessaire, à savoir 400 mg le matin ou le soir, de préférence au même moment.

Mode d'emploi Daclatasvira appelle 2 doses possibles - 30 et 60 mg de principe actif. Par jour, vous ne devez prendre qu'un seul comprimé (capsule), généralement 60 mg; La posologie peut être réduite à 30 mg si la combinaison des substances actives est mal tolérée.

Patients de génotype 1

Chez les patients présentant le premier génotype, il est important de déterminer le sous-type, car les génotypes 1b et 1a sont présents. Cette nuance est importante du point de vue de la combinaison avec d'autres ingrédients actifs.

Les patients de génotype 1a reçoivent du daclatasvir et du sofosbuvir en association avec de l’asunaprevir et de la ribavirine pendant 24 semaines.

Les patients atteints d'hépatite C chronique de génotype 1b reçoivent du daclatasvir et du sofosbuvir en association uniquement avec Asunaprevir (sans ribavirine), également pendant 24 semaines.

Des antioxydants et des hépatoprotecteurs peuvent être inclus dans le traitement complexe.

Patients présentant les génotypes 2, 3 et 4

Les patients de génotype 2, 3 ou 4 subissent également un génotypage, mais le choix du génotype 3a et 3b n'a pas d'importance, car le schéma thérapeutique ne change pas.

Dans tous ces cas, seule la combinaison de Sofosbuvir et de Daclatasvir à la posologie thérapeutique standard (400 mg + 60 mg) pendant 12 semaines (3 mois) est prescrite, à condition que le patient n’ait reçu auparavant aucun autre traitement.

Une augmentation de la durée du traitement et l'inclusion d'autres substances actives dotées d'un mécanisme d'action antiviral sont considérées comme inappropriées.

Patients de génotype 5, 6

Selon les recommandations de l'Association européenne pour le traitement des maladies du foie (2015), l'association de daclatasvir et de sofosbuvir n'est pas utilisée chez ces patients, son efficacité clinique n'ayant pas été prouvée.

Les recommandations ultérieures des années 2016-2017 suggèrent d'utiliser cette combinaison d'ingrédients actifs avec les génotypes 5 et 6, mais avec moins de probabilité d'un résultat positif par rapport aux autres génotypes.

Ces génotypes du virus de l'hépatite C sont rares dans la région européenne. Les schémas thérapeutiques suivants sont utilisés pour traiter ces patients:

  • Sofosbuvir + Ribavirine + Interféron pégylé;
  • Sofosbuvir + Ledipasvir.

Il existe également des combinaisons d'autres médicaments antiviraux, mais leur efficacité clinique est à l'étude.

Patients présentant une rechute de la maladie et après des épisodes de traitement infructueux

Il existe des cas où le traitement avec des interférons pégylés n’apporte pas l’effet recherché. On peut prescrire à ces patients une association de daclatasvir et de sofosbuvir sans autres composants, mais la durée du traitement augmente et est de 24 semaines.

Il en ira de même pour le traitement des patients en attente d’une greffe du foie ou présentant une cirrhose du tissu hépatique.

Contre-indications

Les contre-indications à l'utilisation du daclatasvir et du sofosbuvir ne sont pas très complètes, mais nécessitent une attention particulière. Ceux-ci comprennent:

  • déficit acquis ou congénital d'une enzyme telle que la lactase;
  • l'âge du patient est trop jeune (moins de 18 ans);
  • lactation ou grossesse chez une femme;
  • utilisation constante de médicaments antiépileptiques, rifampicine, dexaméthasone.

Le dernier point peut être considéré comme une contre-indication relative si un tel traitement peut être interrompu temporairement et si le patient reçoit le traitement antiviral nécessaire.

Effets secondaires sur le corps

L’évaluation des effets indésirables n’est possible qu’à la suite de l’utilisation d’une association de daclatasvir et de sofosbuvir; la possibilité d’évaluer les effets indésirables de tout principe actif n’est pas possible.

Les commentaires sur les effets secondaires du sofosbuvir et du daclatasvir sont peu nombreux. La plupart des patients notent leur bonne tolérance. Parmi les réactions négatives possibles, les plus importantes sont les suivantes:

(plus de 10% des patients examinés)

(moins de 10% des patients)

  • faiblesse non motivée, non associée à un effort physique accru;
  • douleur à la tête et vertiges légers.
  • troubles du sommeil; l'anémie;
  • perte ou amincissement des cheveux;
  • douleur modérée dans les muscles et les articulations;
  • diverses éruptions cutanées;
  • diarrhée sans impuretés pathologiques, ballonnements, douleurs abdominales, nausées, vomissements;
  • irritabilité et / ou dépression;
  • congestion nasale et / ou toux sèche;

En règle générale, il n'est pas nécessaire d'ajuster la dose de médicament. Les patients n’ont dû interrompre le traitement qu’à l’avance en raison d’une mauvaise tolérance.

Liste de médicaments génériques

Les analogues du Sovaldi original contenant du sofosbuvir sont:

Substituts de la Daklinza d’origine avec l’ingrédient actif daclatasvir:

Thérapie antivirale financière

Acheter les médicaments d'origine sur la force de pas tous les patients. Actuellement, l’Inde et l’Égypte ont établi une production à grande échelle de tous les ingrédients actifs pour le traitement antiviral efficace de l’hépatite C chronique. L’achat de médicaments génériques est une chance réelle de guérison complète. Le coût du traitement est de 67 000 à 72 000 roubles, soit bien moins que le prix du médicament initial.

Vous pouvez commander la livraison des médicaments nécessaires dans les pharmacies ou auprès d'un représentant médical d'une société pharmaceutique indienne. Les spécialistes aident à naviguer dans le prix et le nombre de paquets nécessaires. Sur les sites Web des sociétés organisant des livraisons directes en provenance d'Inde, une interface conviviale a été créée, dans laquelle différents médicaments antiviraux, leur prix et leur forme de libération sont démontrés.

Les avis

Natalia, 39 ans:

«Il y a deux ans, j'ai reçu un traitement à l'interféron et à la ribavirine. Après le cours je me sentais bien. Maintenant vérifié et trouvé haute transaminase à nouveau. Nommé Sofosbuvir et Daclatasvir. J'accepte 3 semaines, pas d'effets indésirables. "

Sergey, 42 ans:

«Après une chirurgie et une transfusion sanguine, le virus de l'hépatite C a été obtenu. Il a été examiné, le médecin a recommandé le daclatasvir et le sofosbuvir, car un génotype a été détecté. À la fin du traitement, tous les tests sont normaux. "

Conclusion

L'association du daclatasvir et du sofosbuvir est l'un des schémas thérapeutiques les plus populaires de l'hépatite chronique C. Outre son efficacité, elle est également caractérisée par son accessibilité, grâce aux médicaments génériques indiens et égyptiens.

Traitement du génotype de l'hépatite C 1

Maladie du foie, due à la défaite des hépatocytes par le virus de l'hépatite C - l'hépatite C. L'infection peut être aiguë et chronique, ce qui affecte la gravité de la maladie. Dans la forme aiguë de l'hépatite, une personne infectée peut ne présenter aucun symptôme et le virus lui-même met très rarement la vie en danger.

Environ 10 à 30% des personnes infectées se débarrassent de la maladie en six mois sans avoir recours à des soins médicaux. Chez d'autres patients, le virus acquiert une forme chronique qui peut provoquer le développement d'une cirrhose du foie au cours des vingt années de vie (15-30%).

L'infection peut survenir de plusieurs manières:

• par le biais de dispositifs d'injection précédemment utilisés par une personne infectée ou par transfusion sanguine;

• lors de rapports sexuels non protégés;

• d'une mère infectée à un bébé pendant l'accouchement (la probabilité est très faible, environ 5%).

Symptômes de l'hépatite virale C

Une fois le virus VHC dans le corps pendant une période d’incubation (de deux semaines à six mois), des symptômes tels que fièvre, fatigue, perte d’appétit, vomissements et nausées, douleurs dans le foie, des urines foncées et des selles peuvent apparaître. nuance grise. La jaunisse peut se produire, ce qui se manifeste par un jaunissement de la peau et du blanc des yeux.

Six génotypes de l'hépatite C ont été identifiés et nécessitent un traitement individuel. Le VHC du premier génotype est considéré comme le plus dangereux et le plus grave. Sa capacité à changer le rend virtuellement invulnérable pour le système immunitaire humain, ainsi que pour le traitement par des médicaments.

Le génotype 1 est divisé en deux sous-types: 1a et 1b. Il présente un certain nombre de différences, parmi lesquelles:

• la détection du virus est le plus souvent observée chez les patients ayant reçu une transfusion sanguine;

• traitement à long terme de la maladie;

• développement du syndrome asténo-végétatif dans le tableau clinique;

• l'une des principales causes de cancer.

La symptomatologie du 1er génotype ne diffère pas des symptômes courants, sauf que la jaunisse ne se manifeste pas dans tous les cas.

Avant de procéder à la guérison du virus, il est nécessaire de poser un diagnostic incluant:

• échographie abdominale;

• Biopsie du parenchyme hépatique.

Traitement du génotype du VHC 1

Le traitement du génotype 1 de l'hépatite C nécessite une approche prudente et ponctuelle, car sinon le développement du virus peut conduire à l'apparition d'une cirrhose du foie. Dans la pratique médicale, deux types de thérapie sont utilisés pour lutter contre le virus.

La ribavirine, l’interféron et un inhibiteur de protéase sont le plus souvent prescrits aux patients qui n’ont jamais reçu de traitement.

Thérapie à l'interféron

La monothérapie, qui n'utilise que de l'interféron, est efficace mais entraîne de nombreux effets secondaires. Pendant longtemps, la thérapie a été réalisée avec l'interféron alpha, qui a donné des résultats élevés dans la lutte contre l'infection.

L'interféron alpha a trois types: 2b, 2a, Infergen. Le traitement est prescrit individuellement à chaque patient, en fonction des résultats des tests: charge virale sur les cellules du foie; l'absence de complications graves; l'âge du patient.

En médecine, la thérapie est pratiquée avec l'association d'interféron alpha et de ribavirine, ce qui donne un résultat plus positif (40 à 85%). L'interféron est une protéine produite par les leucocytes humains. C'est lui qui résiste aux infections virales dans le corps humain.

Comme la monothérapie, le traitement combiné peut provoquer l'apparition d'un grand nombre d'effets secondaires, ce qui nécessite de modifier le principe de traitement ou de réduire la dose du médicament. Les effets secondaires incluent:

• frissons corporels graves;

• augmentation sévère de la température;

Traitement du VHC sans l'utilisation d'interféron

Récemment, des médicaments ne contenant pas d'interféron, ainsi que de la ribavirine, sont utilisés pour lutter contre le VHC, ce que l'on appelle le traitement de l'hépatite de génotype 1, sans interféron.

L’utilisation d’un tel médicament est prescrite sur la base de la charge virale hépatique, des maladies associées (infection par le VIH) et de l’ampleur des lésions hépatocytaires. Le sofosbuvir est l’un des médicaments les plus courants qui a réussi tous les tests et dont l’utilisation a été approuvée.

En plus de l'efficacité du traitement, un avantage considérable du médicament est une période de traitement plus courte. Le sofosbuvir est principalement destiné au traitement de l'hépatite C avec un génotype en inhibant l'ARN polymérase, qui est utilisée par le VHC pour copier son propre ARN. Le traitement doit être effectué exclusivement sous la supervision d'un médecin et non de manière indépendante.

Dans certains cas, la thérapie combinée est autorisée pour un meilleur effet. Le deuxième médicament est le daclatasvir, qui est un agent spécifique contre le virus de l'hépatite C et n'a aucun effet sur l'élimination d'autres virus (par exemple, le VIH).

En supprimant la capacité de répliquer l'ARN et l'assemblage des virions, il arrête le développement de l'infection. L'utilisation du médicament sous forme de monothérapie est strictement interdite.

Le troisième médicament, le lédipasvir, est particulièrement efficace en association avec le sofosbuvir pour lutter contre le VHC du premier génotype. En inhibant la réplication virale, les médicaments présentent un pourcentage élevé d'élimination de l'infection et peuvent être utilisés sans interféron ni ribavirine.

Un résultat positif du traitement a été noté non seulement chez les patients ayant reçu un traitement pour la première fois, mais également chez les personnes qui n’avaient pas bénéficié d’un traitement par interféron lorsque l’hépatite C était traitée avec le génotype 1. Nouveaux médicaments - une percée dans la médecine, qui aide à lutter contre une maladie grave.

Grâce à la médecine moderne et au fait qu’ils ont inventé le vaccin, avec lequel il est possible de traiter efficacement l’hépatite C de génotype 1 sans utiliser d’interféron, de nombreux patients ont été en mesure d’éviter un grand nombre d’effets secondaires négatifs ou d’obtenir un traitement tant attendu qui n’a pas eu lieu aux premiers essais de traitement.

En Fédération de Russie, ces médicaments ne sont pas encore enregistrés, mais ils font déjà l'objet d'essais cliniques et seront bientôt entre les mains de sociétés pharmaceutiques russes. Pour le moment, ils peuvent être achetés sur le site Web sofosbuvir.rus.

Les statistiques indiquent qu'environ 89% des patients infectés par le virus et traités par ces médicaments ont été en mesure de fournir un traitement positif pour l'hépatite C avec un génotype. En l'absence de cirrhose du foie, la durée du traitement est de douze semaines. Si les cellules du foie sont déjà susceptibles de se détruire, la durée peut atteindre 24 semaines. Malheureusement, tout le monde n’a pas l’opportunité d’effectuer le traitement de l’hépatite C avec 1 génotype. Le prix des médicaments est assez élevé et ne peut donc pas être utilisé par tout le monde.

Cependant, dans les pays où des essais cliniques ont déjà eu lieu, les avantages des médicaments commencent à se distinguer, ce qui simplifie grandement le processus de traitement.

N'oubliez pas que tout dépend du corps humain et que chaque réponse au médicament sera extrêmement unique. C'est pourquoi les dosages individuels du médicament sont sélectionnés.

Traitement de l'hépatite C 1 génotype отзывы:

1) J'ai le génotype HCV 1a. Je suis malade pour eux depuis environ cinq ans. J'ai découvert cela par hasard, lors de mon test avant l'opération. Je n’avais utilisé aucun traitement auparavant, le schéma Daclatasvir + Asunaprevir a donc été un salut pour moi. Le traitement a duré vingt-quatre semaines, uniquement sur les conseils d'un médecin. Des améliorations de l'état étaient déjà perceptibles au milieu du trajet. De plus, une échographie l'a confirmé. Un an s'est écoulé depuis le traitement, mais rien ne m'a dérangé. Je subis régulièrement des diagnostics par ultrasons et passe des tests pour surveiller mon état de santé. (Ekaterina, 32 ans)

2) Je suis atteint d'hépatite C depuis plus de 10 ans et j'avais déjà essayé le traitement par interféron, mais je n'ai pas reçu de réponse positive. Après cela, j'ai simplement surveillé l'état du foie, mais j'ai économisé de l'argent pour essayer une seconde fois. À ce moment-là, ma fibrose hépatique se faisait déjà sentir. Un traitement à un prix est très coûteux, mais rien n’est dommage pour la santé. L'hépatologue a suggéré d'essayer le schéma "sofosbuvir + daclatasvir + ribavirine". Bien sûr j'ai décidé de tenter ma chance. Le résultat a été positif, le traitement a pris douze semaines, bien que je sache que la période est plus longue! (Pavel, 47 ans)

Le schéma thérapeutique le plus efficace pour tous les génotypes 1 à 6: SOFOSBUVIR + VELPATASVIR

Application de sofosbuvir et de daclatasvir

Les personnes atteintes d'hépatite C sont souvent effrayées et perdues, elles pensent que la vie est déjà finie et que la maladie ne peut être vaincue. La découverte du sofosbuvir a complètement changé l'idée de traiter l'hépatite C et a aidé de nombreux patients à se débarrasser à jamais de cette maladie insidieuse.

Action des médicaments antiviraux

Le sofosbuvir et le daclatasvir sont les antiviraux les plus efficaces. Ils inhibent la réplication de la polymérase - une enzyme qui synthétise l'ADN et l'ARN dans le processus de reproduction du virus, et de la protéase - une enzyme qui décompose une protéine et divise une longue chaîne protéique en ses composants.

Le sofosbuvir est utilisé depuis 2013, lorsque la société américaine Gilead Sciences Inc a commencé sa production sous le nom commercial Sovaldi. Le daclatasvir a été breveté par Bristol-Myers Squibb sous le nom de Daklinza ™. Des médicaments antiviraux innovants sont utilisés avec succès par de nombreuses cliniques renommées aux États-Unis, en Israël, en Allemagne et en Inde. Ils ont commencé à les appliquer en Russie, le traitement le plus efficace contre l'hépatite C. Le sofosbuvir inhibe et arrête finalement la multiplication des cellules malades, tandis que le Dactalasvir bloque leur action afin qu'elles ne puissent pas infecter tout le corps par le sang.

Le sofosbuvir a été officiellement enregistré en Russie en 2016 et le Dactalasvir en août 2015. Il s'agit de l'événement le plus attendu des citoyens russes atteints d'hépatite. Pratiquement chaque personne atteinte d'hépatite C peut être guérie en 12 semaines, sans effets secondaires, sans injection ni hospitalisation, sans changer le mode de vie habituel. L'association sofosbuvir + daclatasvir est utilisée pour traiter les génotypes de l'hépatite C 1-4 chez l'adulte. Le traitement de l'hépatite C compliqué par une cirrhose du foie ou une infection par le VIH reçoit de bons résultats positifs.

Utilisation de sofosbuvir et de daclatasvir en fonction de la fibrose

Tous les schémas thérapeutiques antiviraux ont été mis au point par des médecins et des scientifiques à la suite d’un protocole d’études cliniques auquel plus de 2000 personnes ont participé. Selon les résultats de la recherche, le schéma combiné sofosbuvir + daclatasvir est le meilleur dans le traitement du génotype 1a, le type de virus le plus courant. En outre, cette technique est largement utilisée pour le traitement du génotype de l'hépatite C 3 - sévère, associé au processus accéléré de formation de la fibrose hépatique, une maladie. Si le schéma de traitement développé est observé, en fonction de l'état pathologique du foie, les génotypes de l'hépatite 3 peuvent être guéris assez rapidement et avec succès.

Lorsqu'il est infecté par un virus de génotype 3, il augmente le risque de progression des modifications fibreuses du foie, de la formation rapide de cirrhose et de cancer. Les hépatologues, sur la base de l'interaction des médicaments les uns avec les autres, ont établi la durée du traitement du génotype 3 avec le daclatasvir et le sofosbuvir en fonction du stade de fibrose hépatique:

  • Fibrose de stade 1-3 - 12 semaines;
  • Fibrose de stade 4 - La ribavirine est ajoutée aux deux médicaments - 24 semaines.

Le traitement du génotype 3 avec le sofosbuvir et le daclatasvir est possible avec une infection à VIH concomitante. Il est également recommandé aux patients en attente d'une greffe du foie de prévenir une éventuelle infection par le virus après la chirurgie.

Utilisation du sofosbuvir et du daclatasvir en fonction du génotype

L'utilisation combinée de sofosbuvir et de daclatasvir a été développée individuellement pour chaque génotype et stade de fibrose hépatique. Sur la base des résultats des études cliniques, la durée du traitement et le pourcentage de récupération des patients ont été déterminés:

  • génotype 1 (a et b) - 12 semaines, efficacité thérapeutique de 100%;
  • génotype 1, cirrhose du foie - 12 semaines, 97%;
  • génotype 1, infection par le VIH - 12 semaines, 97%;
  • génotype 2 - 24 semaines, 100%;
  • génotype 2, cirrhose du foie - 24 semaines, 96%;
  • génotype 3 - 12 semaines, 100%;
  • génotype 3, cirrhose - 12 semaines, 98%;
  • génotype 3, infection par le VIH - 12 semaines, 97%;
  • génotype 4 - 12 semaines, 100%;
  • génotype 4, cirrhose - 12 semaines, 98%;
  • génotype 4, infection par le VIH - 12 semaines, 99%.

Chez de nombreux patients dès la troisième semaine de traitement, un test sanguin révèle un résultat négatif de la présence du virus. Et après le passage de l’ensemble du traitement au sofosbuvir et au daclatasvir, le contenu en transaminases dans le foie est normalisé.

Avantages de deux traitements médicamenteux

Les protocoles d'essais cliniques, les examens des patients et des médecins prouvent les avantages significatifs du traitement combiné sofosbuvir + daclatasvir:

  • approprié pour le traitement des patients avec tous les génotypes du virus;
  • le plus souvent, 12 semaines suffisent pour une récupération complète;
  • L'efficacité du traitement de certains génotypes atteint 100% et la situation globale est de 97%.
  • la possibilité de guérir les patients atteints de pathologies: infection par le VIH, cirrhose du foie;
  • traitement de l'hépatite C après l'échec du traitement par interféron;
  • bonne tolérance de deux médicaments n'affectant pas le système immunitaire et la santé générale;
  • des manifestations mineures d'effets secondaires, tels que vertiges, faiblesse, maux de tête, nausées, peuvent être observées dans de rares cas (2%);

L'effet thérapeutique des médicaments ne vise pas seulement à arrêter la reproduction du virus, mais également à en purifier le corps sans risque de rechute.

Thérapie antivirale abordable

L'utilisation de Sovaldi (sofosbuvir), une technologie innovante, a été recommandée par l'Organisation mondiale de la santé en 2014. Toutefois, son coût - environ 80 000 dollars pour l'ensemble du traitement, n'a pas permis à la majorité des patients de l'utiliser pour lutter contre l'hépatite C. Le médicament Daklinza coûte environ 6 000 dollars. En 2014, des sociétés américaines ont autorisé des sociétés pharmaceutiques indiennes à produire des analogues du sofosbuvir et du daclatasvir. Les génériques pour les effets médicinaux sont similaires aux médicaments originaux et leur coût est des centaines de fois inférieur.

L'Inde est devenue un fournisseur de médicaments de haute qualité pour les patients du monde entier. Une entreprise vendant des médicaments antiviraux en Russie conclut un accord directement avec les fabricants. Cela garantit l'authenticité des médicaments soumis à un double degré de contrôle: dans la production pharmaceutique indienne et dans notre pays, à la réception des médicaments. La thérapie avec le sofosbuvir et le daclatasvir est universelle et à grande échelle, couvre littéralement toutes les configurations de l'hépatite C et donne une chance de guérison.

L'efficacité du traitement de l'hépatite C avec Sofosbuvir et Daclatasvir

Le traitement de l’hépatite C avec du sofosbuvir et du daclatasvir a acquis de nombreuses caractéristiques positives, tant de la part des spécialistes médicaux que des patients qui ont utilisé ces médicaments dans la pratique. Quelles sont les indications et les contre-indications à l'utilisation de ces médicaments? Comment traite-t-on l'hépatite C avec le sofosbuvir et le daclatasvir? Quel type de schéma thérapeutique sera le plus efficace pour différents types d'hépatite?

Le principe d'action du sofosbuvir et du daclatasvir dans l'hépatite

Les informations provenant d'études indiquent une efficacité élevée du sofosbuvir et du daclatasvir dans la lutte contre l'hépatite. Cette combinaison de médicaments vous permet de guérir rapidement l’hépatite en offrant un effet de blocage sur les processus de reproduction des virus de génotype C 3, 2 et 1 de l’hépatite.

Le traitement de l’hépatite C au sofosbuvir a un effet suppressif sur les agents pathogènes. La plupart des professionnels de la santé recommandent l’utilisation de ce médicament dans le cadre d’une pharmacothérapie complète. L’association médicamenteuse avec le daclatasvir est reconnue comme la plus efficace et la plus rentable.

Le daclatasvir est un médicament de nouvelle génération comprenant un composant tel que le dichlorhydrate, qui favorise la destruction rapide et efficace des agents pathogènes viraux responsables des maladies de l’hépatite.

Des études cliniques conduites ont prouvé l'efficacité et l'efficacité de cette association chez 90% des patients. Contrairement à un certain nombre d'autres médicaments utilisés pour lutter contre l'hépatite, ces médicaments se caractérisent par une gamme minimale de restrictions et peuvent même être utilisés pour traiter les patients atteints d'une cirrhose du foie diagnostiquée. Le sofosbuvir et le daclatasvir présentent tous deux certaines indications et contre-indications.

Quand le sofosbuvir est prescrit

Le médicament pour le traitement de l'hépatite Sofosbuvir est recommandé pour les patients ayant des antécédents des indications cliniques suivantes:

  1. La présence de l'hépatite C 1.
  2. Hépatite C 2.
  3. Hépatite C 3.
  4. Hépatite C 4.

Le plan de traitement est adapté individuellement au génotype du patient, à son état de santé et à sa catégorie d’âge, et prend également en compte la réponse de son corps au traitement proposé. Dans la forme chronique du processus pathologique, le médicament est nécessairement associé à d’autres médicaments.

En outre, le médicament est prescrit pour les signes suivants chez un patient:

  1. Augmentation de la fatigue, diminution des performances.
  2. Faiblesse musculaire.
  3. Somnolence pendant la journée.
  4. La diarrhée
  5. Troubles de la chaise.
  6. Nausées et vomissements.
  7. Insuffisance hépatique.
  8. Douleur localisée dans le côté droit de l'abdomen.
  9. Congestion des calculs biliaires.
  10. Foie agrandi.
  11. La sensation de lourdeur et d'inconfort, localisée à droite ou à gauche de l'abdomen.
  12. Augmentation de la taille de la rate.
  13. Nombreux hématomes.
  14. Tendance accrue aux saignements de nez.

Ces symptômes cliniques et leur gravité permettent au spécialiste d’évaluer la gravité de l’état du patient et de prescrire la posologie optimale du médicament pour un cas particulier.

Contre-indications et limitations possibles à la nomination du sofosbuvir

Les comprimés de sofosbuvir ne sont pas recommandés pour le traitement de l'hépatite si le patient présente les problèmes de santé suivants:

  1. Intolérance et hypersensibilité individuelles aux principes actifs de Sofosbuvir.
  2. Insuffisance rénale.
  3. Violations dans le fonctionnement du système cardiovasculaire, survenant sous une forme sévère.
  4. La présence d'une valve artificielle.
  5. Troubles convulsifs.
  6. La présence de tumeurs néoplasiques de nature maligne.

Il est strictement interdit de prendre le sofosbuvir chez la femme enceinte pendant l'allaitement en raison de l'effet négatif des ingrédients actifs de ce médicament sur le nourrisson. Ces pilules sont contre-indiquées chez les patients de moins de 18 ans.

Indications et contre-indications pour la nomination de Daclatasvir

Le médicament contre l'hépatite Daclatasvir, qui appartient au groupe des inhibiteurs génériques de nature antivirale, est prescrit aux patients chez qui le deuxième ou le troisième génotype de l'hépatite a été diagnostiqué.

Il n'est pas recommandé de recevoir du daclatasvir s'il existe les contre-indications cliniques suivantes:

  1. Intolérance individuelle et hypersensibilité aux substances actives.
  2. La grossesse
  3. Période d'allaitement.
  4. La tranche d'âge du patient est âgée de moins de 18 ans.

En cas de cirrhose du foie, ce médicament peut être prescrit par un spécialiste s’il existe certaines indications, mais l’évolution thérapeutique dans ce cas doit être sous surveillance médicale stricte.

Réactions indésirables possibles

Des revues de patients et de spécialistes du domaine médical indiquent que le sofosbuvir et le daclatasvir, tout en respectant la posologie recommandée et le schéma thérapeutique adéquat, sont assez bien tolérés par l'organisme. Cependant, au cours d'un traitement thérapeutique, il est encore possible que le patient développe les effets indésirables suivants:

  1. Maux de tête
  2. Bouts de vertige.
  3. Perte de poids.
  4. Excitabilité nerveuse accrue.
  5. Douleur abdominale, caractère paroxystique.
  6. L'anémie
  7. Troubles du sommeil (insomnie).
  8. Nausée
  9. Manque d'appétit permanent.
  10. Douleurs musculaires et articulaires.
  11. Sécheresse excessive de la peau.
  12. Déficience auditive
  13. La diarrhée
  14. Prurit
  15. La manifestation de réactions allergiques.
  16. Irritabilité et instabilité émotionnelle accrues.

Selon les études, les effets indésirables susmentionnés n'ont été observés que chez 10% des patients sous traitement thérapeutique. Si des effets secondaires et des signes avant-coureurs apparaissent, arrêtez le traitement et demandez conseil à un professionnel qualifié.

Il peut s'avérer nécessaire d'ajuster la posologie, de modifier le schéma thérapeutique ou même de remplacer le médicament. Pour réduire la manifestation de réactions indésirables en réduisant la dose (au moins pour un temps). L'exclusion des aliments gras et frits du régime alimentaire, l'abstinence de fumer et de boire de l'alcool au cours du traitement thérapeutique réduisent le risque d'effets secondaires et accélèrent considérablement les processus de récupération hépatique.

Comment prendre le sofosbuvir et le daclatasvir

Le mode d'emploi recommande de boire les comprimés de Sofosbuvir en les avalant entiers pendant les repas. Ne prenez pas de médicaments l'estomac vide. Si un patient a une attaque de vomissement au cours des deux heures qui suivent la prise du médicament, il est recommandé de boire 1 comprimé supplémentaire du médicament. La posologie optimale est déterminée individuellement par le médecin traitant.

Il est recommandé de prendre le médicament 1 fois au cours de la journée en respectant strictement des intervalles de temps égaux entre les doses. Cela est nécessaire pour assurer la prise la plus régulière du médicament du patient afin de maintenir en permanence la concentration optimale en substances actives au niveau approprié.

Si, pour une raison quelconque, le patient avait oublié une dose du médicament, il pourrait prendre la pilule plus tard. Si vous prenez le médicament en retard pendant plus d'une demi-journée, le prochain comprimé de Sofosbuvir est bu selon le programme habituel, à une heure précise.

Le daclatasvir n'est pas un médicament indépendant et, par conséquent, la monothérapie avec ce médicament a été reconnue comme étant inefficace et inefficace, l'empêchant de guérir. Toutefois, le daclatasvir s'est révélé être un composant d'un traitement complexe de l'hépatite C, en particulier en association avec le sofosbuvir. Cette combinaison donne de bons résultats et permet de guérir la maladie même chez les patients présentant des pathologies hépatiques graves. La durée requise du traitement thérapeutique peut aller de 12 à 24 semaines.

Caractéristiques du cours thérapeutique des médicaments

Les schémas thérapeutiques de l'hépatite Sofosbuvir avec Daclatasvir dépendent du génotype de l'hépatite C, que le patient présente ou non des maladies et des complications concomitantes:

  1. Avec les premier et quatrième génotypes, ou s’il existe un génotype 3 qui ne soit pas compliqué par une cirrhose du foie, le Sofosbuvir avec Daclatasvir est pris pendant trois mois. Lorsqu'un patient a été traité avec des médicaments bloquant des protéines spécifiques, le médecin traitant peut prolonger la durée du traitement jusqu'à six mois.
  2. Si le premier ou le quatrième génotype au stade de la cirrhose compensée est diagnostiqué, la durée recommandée du traitement par Sofosbuvir en association avec le daclatasvir est de six mois. Cependant, en présence d'un traitement antérieur ou d'un faible niveau de charge virale initiale, il est recommandé de réduire la durée du traitement à une période de trois mois.
  3. Dans les premier et quatrième génotypes en cas de cirrhose du foie, qui survient aux derniers stades, il est recommandé d'associer un médicament tel que la ribavirine au traitement par le sofosbuvir et le daclatasvir. La durée optimale du traitement thérapeutique sera de 24 semaines.
  4. En présence de l'hépatite C 3 en cas de cirrhose hépatique compensée concomitante, le sofosbuvir associé au daclatasvir est pris pendant six mois. La thérapie peut également être complétée avec de la ribavirine.
  5. Dans le cas du quatrième génotype de l'hépatite C, la durée optimale de l'évolution thérapeutique du sofosbuvir est de 24 semaines. Il est recommandé de prendre le daclatasvir en association avec la ribavirine pendant une période de six mois à un an, en fonction des indications. Dans le cas de la soi-disant réponse virologique dans les 11 premières semaines du traitement, il est recommandé de réduire la durée du traitement avec des médicaments supplémentaires à une période de trois mois.

Si le patient est infecté par le VIH, il est recommandé de poursuivre le traitement pendant 3,5 mois. Une durée de traitement similaire est indiquée pour la détection d’une réaction négative de l’organisme au traitement proposé. Lorsque le génotype du quatrième type, compliqué d'une cirrhose du foie, l'évolution thérapeutique recommandée peut être étendue à une période de sept mois.

Le schéma optimal du cours thérapeutique est déterminé uniquement par un médecin qualifié individuellement, après un diagnostic complet préalable.

Recommandations supplémentaires

Au cours de l'évolution thérapeutique du sofosbuvir et du daclatasvir, les patients doivent éviter de conduire une voiture et d'autres activités nécessitant une attention particulière et une rapidité de réaction. Cette règle est due aux spécificités des ingrédients actifs des médicaments pour avoir un effet suppresseur sur le système nerveux central, en réduisant le taux de réaction et la capacité de concentration.

La période de grossesse est l’une des principales contre-indications à l’utilisation du sofosbuvir. Des études cliniques menées par des spécialistes ont prouvé l'impact négatif de ce médicament sur le développement normal et complet de l'enfant à naître. Par conséquent, les médecins recommandent vivement que, pendant la période d'utilisation par au moins l'un des époux, le sofosbuvir et le daclatasvir, utilisent un moyen de contraception pour éviter l'apparition de la conception.

Lors du traitement par le sofosbuvir, il convient de rappeler que l’association de ce médicament à un certain nombre de médicaments peut entraîner des conséquences extrêmement graves, voire mortelles.

Par conséquent, afin de vous protéger le plus possible et de réduire les risques possibles d'indicateurs minimaux, vous devez consulter chaque médecin au sujet de l'utilisation de chaque nouveau médicament.

Au cours de l'évolution thérapeutique, il est nécessaire de s'abstenir d'utiliser des préparations antibiotiques à action intestinale, les hépatoprotecteurs, car ils peuvent aggraver les processus d'absorption des substances actives des médicaments antiviraux. Les entérosorbants, qui comprennent le charbon actif, ne doivent pas être pris plus tôt que 5 heures avant ou après l’utilisation du sofosbuvir.

N'oubliez pas qu'aucun médicament n'apportera les résultats escomptés si le patient ne se soucie pas de sa santé. Par conséquent, au cours de l’évolution thérapeutique, afin d’obtenir des résultats positifs extrêmement rapides, les patients doivent observer les recommandations suivantes:

  1. Arrête de boire de l'alcool.
  2. S'abstenir de fumer.
  3. Suivre un régime thérapeutique en excluant la présence dans le régime quotidien d'aliments lourds, gras et frits.
  4. Donnez au corps un exercice modéré et réalisable.
  5. Observez strictement les recommandations du médecin traitant concernant la posologie des médicaments et la durée du traitement.
  6. Suivez le régime d'alcool. Au cours du traitement, il est recommandé de boire au moins 1 litre de liquide, en préférant de l'eau pure.
  7. Limitez au maximum l’utilisation de thé fort, de café et d’autres boissons riches en caféine. Parce que cela peut déclencher une augmentation de la pression artérielle dans le traitement du sofosbuvir.
  8. Après avoir consommé le médicament, et avant d'aller au lit, il est recommandé de faire des promenades en plein air.
  9. Essayez d'éviter une surchauffe générale du corps (abstenez-vous d'aller au bain, au sauna, au soleil).

Avantages de la thérapie

La thérapie d'association avec le sofosbuvir et le daclatasvir est caractérisée par la présence des avantages suivants par rapport à d'autres techniques thérapeutiques, comme en témoignent les examens des médecins et des patients:

  1. Indicateurs de performance élevés - plus de 90%.
  2. Bonne portabilité.
  3. La gamme minimale de contre-indications et de restrictions, comparée à d'autres médicaments d'action similaire.
  4. La possibilité d'utilisation dans les pathologies rénales et hépatiques.
  5. Obtenir un résultat stable et durable, sans risque de rechute.

Où acheter

En Russie, il existe de nombreux sites d’achat de médicaments indiens, le sofosbuvir et le daclatasvir. Les médicaments sont commandés directement auprès de l’Inde - le pays d’origine - à des prix raisonnables et extrêmement abordables auprès des sociétés pharmaceutiques indiennes. Sur Internet, il existe des critiques positives et négatives sur les magasins proposant ces médicaments.

Avant de faire un achat, assurez-vous de vérifier la légitimité des vendeurs afin de vous protéger de l'argent inutile et de l'achat de faux, qui non seulement n'auront pas l'effet thérapeutique souhaité, mais peuvent également causer un préjudice irréparable à la santé. Méfiez-vous des prix des médicaments étrangement bas, car cela indique le plus souvent un faux.

Opinions des patients traités avec les moyens:

  1. Elena Yu.: Premier type d'hépatite C traité par le sofosbuvir et le daclatasvir pendant 3 mois. Aucun effet secondaire, l'amélioration est venue assez rapidement.
  2. Katerina M.: Avec la troisième hépatite C, elle a été traitée avec du sofosbuvir et du daclatasvir, en complément de la ribavirine. Bien que long (presque 8 mois), mais efficace.
  3. Vitaliy K.: L'hépatite C a été diagnostiquée 4 et elle a été prescrite pour le traitement du sofosbuvir, du daclatasvir et de la ribavirine. Le cours a duré un peu moins d'un an. Il a bien toléré les médicaments, il n'y a pas eu d'effets indésirables non plus. Maintenant je me sens mieux.

Une maladie comme l’hépatite C, le sofosbuvir et le daclatasvir, guérit plus rapidement et plus efficacement que d’autres médicaments. Ces médicaments ont des indicateurs de haute performance, qui ont été prouvés par des essais cliniques conduits par les patients eux-mêmes, qui ont utilisé cette combinaison de médicaments en pratique.

Le schéma thérapeutique optimal est déterminé individuellement par les spécialistes, en tenant compte du génotype de l’hépatite C et de l’état de santé du patient. Lorsque vous achetez des produits en Russie, vous devez vous méfier des contrefaçons et acheter des médicaments uniquement auprès de fournisseurs fiables et de bonne réputation.


Articles Connexes Hépatite