Traitement de l'hépatite C avec le sofosbuvir et le daclatasvir

Share Tweet Pin it

L'association du sofosbuvir et du daclatasvir est la méthode de traitement de l'hépatite C la plus accessible et la plus efficace. Avant de prendre ce médicament, vous devez consulter un spécialiste et vous familiariser avec le mode d'emploi. Selon les médecins, le meilleur effet de la thérapie est obtenu en combinant ces deux génériques. Il est possible d'acheter des médicaments en Russie à un prix raisonnable par l'intermédiaire du fournisseur officiel via Internet. Le traitement de l'hépatite C est le plus souvent effectué à l'aide de génériques Sofosbuvir et Daclatasvir. Avec leur aide, tous les génotypes connus du virus sont traités. Le schéma de traitement est choisi par le médecin en fonction des caractéristiques du problème.

Prix ​​et où acheter Daclatasvir avec Sofosbuvir

À ce jour, le daclatasvir et le sofosbuvir en Russie ne peuvent être commandés que par le fabricant, à un prix fixe.

Vous pouvez vous droguer de plusieurs manières:

  1. Sans intermédiaires sur Internet. Lorsque vous achetez un produit sur le site, vous devez lire tous les avis sur un vendeur en particulier. Un signe certain de vendre un faux est un prix trop bas.
  2. En Inde, dans le pays où les biens sont produits. Des génériques bon marché sont disponibles sous les marques Hepcinat (Sofosbuvir) et Natdac (Daclatasvir). Pour éviter des problèmes lors de l'achat de fonds, vous devez apporter un certificat d'enregistrement pour l'hépatite C.
  3. Avec l'expédition internationale. Le produit peut être reçu dans les 2 semaines. Manque de livraison internationale - devra payer un supplément pour les services de courrier et faire un paiement anticipé pour les marchandises.

Combien coûte Sofosbuvir avec Daclatasvir

Vous pouvez acheter des médicaments sans intermédiaires au prix de:

Prix ​​du Sofosbuvir:

  • Moscou - 15 000 roubles.
  • Saint-Pétersbourg - 15 000 roubles.
  • Samara - 15 000 roubles.
  • Ekaterinbourg - 15 000 roubles.
  • Ukraine, Kiev - 6470 UAH.
  • Dnipro (Dnipropetrovsk) - 6470 UAH.
  • Biélorussie, Minsk - 490 bel.rubley
  • Inde - 246 $

Aller sur le site du fournisseur

Prix ​​pour le daclatasvir:

  • Moscou - 9000 roubles.
  • Saint-Pétersbourg - 9000 roubles.
  • Voronej - 9000 roubles.
  • Novosibirsk - 9000 roubles.
  • Ukraine, Kiev - 3880 UAH.
  • Dnipro (Dnipropetrovsk) - 3880 UAH.
  • Biélorussie, Minsk - 295 bel.rubley
  • Inde - 148 $

Aller sur le site du fournisseur

Les spécialistes prescrivent et d'autres médicaments dans la lutte contre la pathologie, par exemple, American-Daklinza ou Sovaldi. Mais ces fonds ont un inconvénient grave: un coût très élevé. En raison des propriétés similaires des médicaments fabriqués en Inde, le sofosbuvir et le daclatasvir, un plus grand nombre de patients avaient une chance de se rétablir.

Avis des médecins sur Daclatasvir et Sofosbuvir

Le daclatasvir et le sofosbuvir en Russie sont prescrits depuis 2016, mais pendant cette courte période, les agents ont réussi à obtenir un retour positif des médecins. Les experts soulignent plusieurs propriétés des agents qui les rendent efficaces dans le traitement de l'hépatite C:

  • Le sofosbuvir est un inhibiteur de la protéine virale NS5A, c'est-à-dire que la substance active du médicament bloque le virus, empêchant ainsi sa reproduction dans le corps.
  • Les composants du daclatasvir inhibent le virus de l'agent pathogène de la pathologie, l'empêchant de se propager aux cellules saines.

Le virus n'a pas eu le temps de développer une résistance aux composants des génériques, contrairement aux interférons, dont le traitement est aujourd'hui considéré comme inefficace.

Vous trouverez ci-dessous certaines des critiques d'experts sur les médicaments discutés.

Au cours de ma pratique médicale, les interférons ont montré une faible performance dans le traitement de l'hépatite C. Mes collègues et moi-même avons préféré les génériques de l'Inde - Hepcinat et Natdac. Après leur utilisation chez les patients, il existe une tendance positive dans la lutte contre la maladie. Le seul inconvénient de ces fonds est leur coût élevé.

Parmi les aspects positifs de l’usage de médicaments, je voudrais mentionner: 1) la liste minimale des effets indésirables; 2) lutter contre les génotypes de la maladie de toutes sortes; 3) un résultat notable après deux semaines de prise de fonds.

Je peux affirmer avec certitude que le sofosbuvir et le daclatasvir sont les moyens les plus efficaces et les plus abordables de lutte contre la pathologie, connus de la médecine à ce jour.

Vladimir Ilyin, spécialiste des maladies virales. Expérience - 11 ans.

Au cours de mon travail avec des patients, j’ai assisté à l’émergence de nouveaux médicaments pour le traitement de l’hépatite C, ils ont également attiré leur publicité peu coûteuse et peu coûteuse, mais l’effet n’était pas spécial et les patients (en fonction des caractéristiques de la maladie) ont été contraints d’acheter des médicaments coûteux fabriqués par les Américains. Et voici, j'ai entendu parler de l'efficacité du sofosbuvir et du daclatasvir indiens non par la publicité, mais par mes collègues. Ces médicaments constituaient une exception parmi d’autres moyens budgétaires, mais inefficaces. Une alternative valable à la médecine américaine.

Nikolay Zotov, hépatologue. Expérience - 17 ans.

Témoignages de patients concernant le traitement par le daclatasvir et le sofosbuvir

Sur Internet, vous trouverez des critiques de patients traités par l'hépatite C avec du daclatasvir et du sofosbuvir.

L'hépatite C a été diagnostiquée en 2015. Le médecin m'a prescrit un traitement par interféron alpha et a indiqué qu'après le traitement, ce médicament pouvait provoquer des effets indésirables tels que fièvre et maux de tête. Un tel effet de prendre de l'interféron m'a fait peur, alors je suis monté sur le forum pour lire les critiques des personnes guéries de l'hépatite C.

Sur Internet, les acheteurs ont parlé positivement des médicaments génériques indiens Daclatasvir et Sofosbuvir. J'ai commandé les comprimés de Hepcinat et de Natdac sur le site Web de Natco Pharma, payé pour les produits à l'aide d'une carte électronique et, au bout de 20 jours, j'ai reçu un médicament générique.

À la troisième semaine de traitement, il a subi une analyse PCR pour identifier l'agent responsable de l'hépatite C dans le corps et a obtenu des résultats négatifs. En d'autres termes, le test sanguin biochimique est revenu à la normale trois semaines seulement après avoir pris les pilules. J'ai terminé un traitement de 3 mois et j'ai à nouveau été testé. Le résultat est le même - NÉGATIF.

Timur, 32 ans, Moscou.

On m'a découvert que j'avais l'hépatite virale en 1997. A cette époque, pour une personne, un tel diagnostic était une phrase, car il y avait très peu de fonds ayant des effets antiviraux. Le médecin n'a fait qu'un geste impuissant et a déclaré que, pour le moment, le médicament était impuissant contre cette maladie.

Déjà maintenant, après avoir lu les forums sur les conséquences de la maladie, je me suis rendu compte que la maladie pouvait se manifester à tout moment et causer la mort. En 2016, mes amis m'ont appris que dans les cliniques rémunérées, les hépatologues proposent un schéma thérapeutique moderne avec des génériques indiens. Elle s'est tournée vers un spécialiste qui m'a prescrit un traitement de 3 mois au Sofosbuvir et au Daclatasvir. Le prix de la drogue "mord", mais il n'y avait pas d'autres options.

J'ai commandé la marchandise moi-même sur Internet. Au début, elle s’inquiétait beaucoup du fait que les médicaments étaient inefficaces, car ils n’avaient aucun effet secondaire, comme dans le traitement à l’interféron. Pour cette raison, j'ai de nouveau passé les tests après 2 semaines. Le résultat a été agréablement surpris: l'analyse biochimique était meilleure qu'en 1996 (avant l'infection par l'hépatite). J'ai donc gagné la maladie avec laquelle j'ai vécu longtemps.

Irina, 41 ans, Krasnodar.

Instructions pour l'utilisation de Sofosbuvir et Daclatasvir

Le mode d’emploi du sofosbuvir et du daclatasvir décrit la composition des médicaments et les contre-indications à leur utilisation. Malgré cela, un traitement avec des génériques ne peut être instauré qu’après avoir consulté un médecin. Le spécialiste vous dira comment prendre de l'argent en fonction du génotype du virus de l'hépatite.

Le sofosbuvir se boit une fois, une pilule par jour. La capsule est souhaitable pour avaler, mais pas mâcher. Les effets indésirables liés à l'utilisation de médicaments génériques chez les patients guéris n'ont été observés que dans 8 à 10% des cas.

Le daclatasvir est également pris une fois par jour. La pilule n'est pas écrasée avant la consommation et prise avec les repas. La durée du traitement et la posologie de l'agent sont déterminées par le médecin traitant. La durée du traitement par des génériques indiens dure en moyenne de 12 à 24 semaines.

Le schéma de traitement pour le premier génotype du virus:

Comment prendre le sofosbuvir et le daclatasvir et leurs effets secondaires

L'hépatite C est une pathologie du foie assez grave qui, sans traitement approprié, peut être fatale. Beaucoup de gens croient que cette maladie est incurable et qu'une rechute se produira même si elle complète le traitement.

Cependant, cette opinion n’est pas tout à fait correcte, car tout dépend du schéma de traitement choisi. Si le traitement est effectué en utilisant la bonne combinaison de moyens et dans son intégralité, les symptômes de la maladie s'atténuent avec le temps, la charge virale diminue et le rétablissement se produit.

Aujourd'hui, de nouveaux médicaments efficaces sont disponibles pour lutter contre une maladie aussi dangereuse qui, contrairement au schéma traditionnel, fournit une garantie de guérison de presque cent pour cent. La combinaison la plus efficace de médicaments contre l'hépatite C est actuellement considérée comme l'accueil conjoint du daclatasvir et du sofosbuvir.

Le but de cet article est de vous familiariser avec les effets de ces nouveaux médicaments et de leurs génériques moins coûteux. Cependant, il convient de garder à l'esprit que le traitement avec de tels agents ne peut être effectué que sous la surveillance d'un médecin.

Avantages des nouveaux médicaments par rapport aux moyens traditionnels

Auparavant, une combinaison standard de médicaments tels que la ribavirine et les interférons était utilisée pour le traitement de l'hépatite C. Les patients devaient utiliser ces médicaments assez longtemps: le traitement pouvait durer un an et même être prolongé jusqu'à un an et demi.

Mais même avec une telle thérapie à long terme, aucun médecin ne peut garantir une délivrance complète de la maladie. Les remèdes chez les personnes infectées par les deuxième et troisième génotypes du VHC ne se produisent que dans 70% des cas, et les premier et quatrième dans seulement 45% des cas.

Dans ce cas, les effets secondaires des médicaments sont assez lourds. La plupart des patients présentent des symptômes tels que fièvre, douleurs dans les muscles, les articulations, le nez qui coule et de nombreux autres signes semblables à ceux de la grippe. Chez 30% des patients, il y a violation de l'état mental. Il peut s'agir d'irritabilité et de nervosité, de mauvaise humeur fréquente, de dépression et même d'hallucinations.

Aujourd'hui, une nouvelle combinaison de médicaments pour le traitement de la maladie a été développée. Le monde a déjà mené des essais cliniques sur des médicaments tels que le daclatasvir et le sofosbuvir. Aujourd'hui, ils sont largement utilisés pour traiter l'hépatite C. Ces médicaments peuvent être utilisés sans et avec l'interféron et avec l'interféron. La plupart des effets indésirables susmentionnés sont exclus.

Aujourd'hui, de nombreux médecins prescrivent ces médicaments à leurs patients pour lutter contre l'hépatite C. Ils leur ajoutent souvent de la ribavirine et remplacent également le daclatasvir par le velpatasvir. De telles combinaisons de médicaments peuvent détruire complètement le VHC et l'efficacité du traitement atteint jusqu'à 97% des cas.

Le schéma thérapeutique du daclatasvir contre l'hépatite C et du sofosbuvir dépend à la fois du stade et des complications survenus au cours du développement de la pathologie. En l'absence de modifications cirrhotiques dans le foie, le traitement nécessite un peu plus de trois mois.

Traitement de l'hépatite C

La durée de l'effet thérapeutique dépend de la rapidité avec laquelle les processus inflammatoires régressent dans les tissus du foie. Dans le même temps, environ la moitié du temps, le traitement est effectué en l'absence de charge virale. Ces mesures aident à prévenir la récurrence dans la période suivante.

Habituellement, lors du diagnostic, le génotype du virus n'est pas indiqué. Cependant, la connaissance de la séquence génomique de l'agent pathogène est nécessaire pour bien choisir le schéma thérapeutique. Pour déterminer cet indicateur, le patient doit subir un dosage immunologique ou donner du sang pour la PCR.

Caractéristiques de Sofosbuvir

Le sofosbuvir, dont le nom officiel est Sovaldi, est un médicament antiviral nucléotide. Également disponible sous le nom Viropack. Le sofosbuvir ne permet pas la production de polymérase, synthétisant les molécules d'ARN en les copiant. Le médicament est inclus dans le schéma thérapeutique de l’hépatite C, quel que soit le type de maladie.

Dans ce cas, l'efficacité du médicament augmente avec son utilisation combinée - avec d'autres médicaments (inhibiteurs de l'ARN polymérase). En monothérapie, Sovaldi n’est pas utilisé actuellement, car il ne donne pas l’effet thérapeutique attendu.

Un comprimé de Sofosbuvir contient 400 mg de substance active. De plus, il est recouvert d'une gaine protectrice qui peut se dissoudre rapidement dans l'environnement acide de l'estomac. Les comprimés sont stockés à une température de 15 à 30 degrés. Il est recommandé de prendre des médicaments avec de la nourriture. Dans ce cas, l'outil doit être lavé à grande eau. La dose quotidienne est un comprimé.

Le traitement dure le plus souvent 12 semaines. Cependant, dans les cas où il n’ya pas de réponse virologique, l’extension du traitement est planifiée pour le même temps. La même durée de traitement est nécessaire pour la cirrhose ou la fibrose du foie, qui survient lorsque la charge virale est élevée.

En prenant un tel médicament antiviral, les effets indésirables suivants peuvent survenir:

  • nausée avec bâillonnement;
  • état fébrile;
  • diminution de l'acuité visuelle;
  • bouche sèche;
  • manque d'appétit complet ou partiel;
  • fatigue constante;
  • maux de tête et vertiges fréquents;
  • manifestation d'irritabilité et de mécontentement constant;
  • douleurs musculaires;
  • peau sèche due à sa déshydratation.

La prise du médicament à jeun est souvent associée à des effets indésirables. Ces effets se produisent nécessairement lors d'un surdosage. Il convient de noter que le dépassement de la dose thérapeutique (400 mg recommandée) entraîne un dysfonctionnement du cœur et du système vasculaire.

L'utilisation simultanée de médicaments avec des médicaments tels que le télaprévir ou le bocéprévir provoque souvent des effets secondaires. Pour prévenir de telles manifestations, le médicament doit toujours être pris en même temps et uniquement à la posologie prescrite par le médecin.

Le médicament est indésirable à utiliser:

  • enfants de moins de 18 ans;
  • les femmes enceintes et allaitantes;
  • Personnes présentant une sensibilité individuelle accrue à l'un des composants du médicament.

Le respect des précautions particulières lors de l'utilisation du médicament est nécessaire pour les femmes lorsqu'elles planifient une grossesse. Les patients présentant une insuffisance hépatique ou une maladie vasculaire doivent suivre un traitement par interféron en milieu hospitalier. Dans ce cas, assuré une surveillance constante par le médecin traitant.

Comment fonctionne le declatasvir?

L'outil est considéré comme très spécifique. Il a une activité élevée contre les virus contenant des molécules d’ARN ou leurs fragments. Le médicament agit en supprimant la reproduction de protéines non structurelles telles que NS5A. Cela vous permet d'arrêter le développement de l'inflammation virale.

Le daclatasvir (nom officiel - Daklins) est un médicament puissant qui a un effet pathogénique. Cela a un effet direct sur le facteur étiologique. Dans ce cas, l’interaction avec le sofosbuvir augmente l’activité antivirale des deux médicaments. Cela explique la nécessité de les utiliser conjointement dans les schémas thérapeutiques contre l'hépatite.

Le médicament est disponible en comprimés avec différents contenus de la substance active - 30 et 60 mg. D'en haut, ils sont recouverts d'un revêtement protecteur, facilement soluble dans l'estomac. Les comprimés sont pris par voie orale, alors qu'ils doivent boire de l'eau en quantités suffisantes. Ne les dispersez pas et ne les mâchez pas.

La dose recommandée pour la prise quotidienne est de 60 mg. Le daclatasvir n'est pas utilisé en tant que médicament unique. La stratégie de traitement antiviral implique l’utilisation du médicament en association avec des médicaments tels que le sofosbuvir, la ribavirine, l’interféron (Pegasis, Pegintron, Interféron alpha). Dans le même temps, en fonction du médicament sélectionné, le schéma thérapeutique peut être ajusté.

La thérapie combinée peut être effectuée pendant 12 semaines ou deux fois plus longtemps. Cela dépend du stade de développement de l'inflammation et de la présence de complications. Il est nécessaire de considérer que la dose quotidienne ne doit pas être inférieure à 30 mg. L'utilisation d'une quantité moindre du médicament peut entraîner une rechute de la pathologie.

L’utilisation combinée de deux médicaments peut entraîner l’apparition de réactions connexes:

  • démangeaisons de la peau;
  • rigidité (engourdissement, immobilité) des structures musculaires;
  • maux de tête;
  • douleur dans l'abdomen, dans les articulations;
  • malaise général;
  • perte de cheveux (alopécie);
  • diminution ou manque d'appétit;
  • perturbations de la fréquence des toilettes - diarrhée, constipation;
  • hypertension artérielle;
  • problèmes dans la cavité buccale - stomatite.

Le plus souvent, ces conséquences sont dues à un non-respect des instructions du médecin traitant.

L'agent antiviral a quelques contre-indications à utiliser:

  • hypersensibilité aux composants constitutifs;
  • période de grossesse et d'allaitement;
  • intolérance au lactose;
  • augmentation des symptômes d'insuffisance hépatique.

Prenez également en compte les limitations suivantes:

  1. Le médicament ne peut pas être utilisé pour traiter les enfants.
  2. Après un traitement avec ce médicament pendant six mois, vous ne pouvez pas utiliser de contraceptif chimique.
  3. Il existe une liste de médicaments contre-indiqués pour une utilisation avec le daclatasvir. Parmi ceux-ci, la dexaméthasone, la rifampicine et le fénofarbital devraient être mis en évidence.

Génériques Hepcinat et Natdac

Le schéma thérapeutique dans lequel le sofosbuvir est utilisé en association avec le daclatasvir est actuellement le plus efficace pour traiter l’hépatite C. Il vous permet de vous remettre de la pathologie avec une probabilité de 97%. Cependant, cette thérapie a un inconvénient très important: le coût élevé des médicaments. Le coût d'un traitement mensuel dépasse 100 000 dollars.

Cependant, la solution au problème du traitement efficace de l'hépatite C peut consister en l'utilisation de médicaments génériques. Leur coût est 30 à 40 fois inférieur aux moyens d'origine. Le droit de fabriquer de tels médicaments a été accordé à des fabricants dans un certain nombre de pays.

Les entreprises pharmacologiques de l'Inde et de l'Égypte devraient figurer parmi elles. Le coût de leurs médicaments est bien inférieur à celui d’autres fabricants, comme l’Allemagne. Dans le même temps, les médicaments indiens sont considérés comme de meilleure qualité, car ils ont passé avec succès tous les tests nécessaires et publié les données correspondantes.

Le générique bien connu de Sovaldi (Sofosbuvir) est Hepcinat et Daclins (Daclatasvir) est Natdac. Ces agents ont les mêmes ingrédients actifs que les médicaments d'origine. Les doses et leur utilisation sont identiques.

Le traitement avec des médicaments d'action directe permet d'augmenter l'efficacité de la thérapie. Cependant, sa durée est considérablement réduite.

Les nouveaux médicaments les plus efficaces ont montré le troisième génotype du virus, tandis que le premier cédait au traitement de pire. Les pronostics de traitement s'aggravent avec une maladie prolongée. L'efficacité de la thérapie affecte également:

  • la présence dans le corps d'un grand nombre de virus (charge virale élevée);
  • la présence de comorbidités, telles que des co-infections. Les comorbidités les plus graves incluent l'oncologie, la cirrhose ou la présence d'une infection par le VIH;
  • le degré de perturbation du foie.

Le traitement le plus efficace contre l’hépatite C est la thérapie complexe. Cependant, dans certains cas, par exemple, en cas d'intolérance personnelle à un médicament, une monothérapie est effectuée. Dans le même temps, l'efficacité du traitement est considérablement réduite. Les principaux schémas thérapeutiques actuels sont les suivants:

    Sofosbuvir + Ledipasvir

Lors de l’identification du premier génotype, l’association Sofosbuvir / Ledipasvir (Daclatasvir) est utilisée. Le traitement dure 12 semaines. Dans le cas de la détermination du génotype 1a, il est recommandé de doubler la durée du traitement. Dans ce cas, l'histoire n'a pas d'importance.

  • La présence du génotype 1b et de la fibrose de zéro au deuxième degré nécessite la durée du traitement avec la même combinaison de médicaments pendant 12 semaines. Cependant, lorsque la fibrose au troisième ou au quatrième degré est atteinte, il est nécessaire de doubler la durée du traitement. Les peginterférons (Pegintron, Pegasys) sont également souvent ajoutés au traitement.
  • Pour soigner le virus du troisième génotype, il est également nécessaire de combiner le sofosbuvir et le daclatasvir (Ledipasvir). En cas de cirrhose, la durée du traitement est de 24 semaines et le schéma est souvent complété par du peginterféron.
  • La même combinaison montre une efficacité élevée avec le quatrième génotype du virus. Dans ce cas, une guérison complète est possible même en présence d'une cirrhose du foie.
  • Schémas thérapeutiques contre l'hépatite C

    Selon les spécificités du développement de la pathologie, il existe d'autres schémas thérapeutiques. Ainsi, en cas d'hépatite du premier type associé à Sovaldi, utilisez Pigenterferon, Ribavirin. Dans ce cas, le second type n'est traité qu'avec l'ajout du dernier médicament. À l'avenir, tout traitement pourra être ajusté. Cela se produit lors du changement de la vitesse de développement de la pathologie ou de ses caractéristiques de développement.

    Avis des patients

    À quel point le nouveau schéma thérapeutique peut-il être jugé efficace par les examens des patients:

    Nikolay, 38 ans: «La nouvelle année a été très amusante. Il m'a tourmenté la bouche sèche. Début décembre, je suis allé à l'hôpital pour mesurer le sucre. Ils ont mesuré 12, envoyé pour un don de sang. Il est venu pour le résultat, il est nécessaire de traiter le diabète, mais ils me disent que l'hépatite C sera traitée. ALT, environ 290, l'AST est plus petit - 170.

    Le troisième génotype. Je n'ai rien compris, puis on m'a expliqué et je l'ai lu moi-même. Vous avez une référence pour la fibroélastométrie. Le résultat est généralement terminé - fibrose de 3 degrés. Le médecin a prescrit des médicaments. J'ai parlé à des personnes dans la file d'attente, lu à Inete, trouvé où acheter du sofosbuvir avec du daclatasvir d'Inde.

    J'ai dû emprunter de l'argent. Le médecin a dit que ce sont de bons médicaments, prescrit un régime. Après sept semaines, les tests ont déjà montré une diminution du virus, et ALT-80, AST est également inférieur. Je continue le traitement. Je me sens bien, mais ils ne veulent pas me voir au travail. J'espère récupérer. "

    Lydia, 18 ans: «Ma mère a eu l'hépatite C. Donné du sang comme hypertendu. Premier diagnostic de cancer du foie. Mais après un certain temps, il a été signalé qu'il s'agissait d'une hépatite. Maman a depuis longtemps compris pourquoi elle n'avait pas été déterminée auparavant. Mais alors il est devenu impossible de se faire soigner.

    Mon frère et moi avons également été forcés de passer des tests. Premièrement, on a prescrit à la mère une ancienne méthode de traitement. Six mois se sont écoulés et les résultats - zéro. J'ai dû me coucher avec mon frère et acheter du daclatasvir et du sofosbuvir d'Egypte. Ils ont dépensé un peu moins de 1 500 dollars pour un cours de trois mois.

    Ils ont promis un rabais pour la prochaine moitié - presque deux fois moins cher. Nous espérons le succès, car la femme qui a conseillé le médicament est déjà en bonne santé. À un moment donné, j'ai consulté ma mère pour un examen, mais j'ai refusé d'être traité avec les méthodes de traitement traditionnelles. »

    L'efficacité du traitement avec de nouveaux médicaments est nettement supérieure à la thérapie traditionnelle. Bien que le coût des fonds initiaux soit extrêmement élevé, ils peuvent être remplacés par des médicaments génériques totalement identiques. Dans ce cas, le traitement avec de tels médicaments est efficace dans presque 100% des cas.

    Efficacité du sofosbuvir et du daclatasvir dans le traitement de l'hépatite C

    L'hépatite est une pathologie infectieuse du foie et des voies biliaires. C'est une hépatite au pluriel, puisqu'il y en a plusieurs (A, B, C, D, E). Oui, et ces formulaires sont divisés en plusieurs sous-espèces. Et si les hépatites D, E pour nous ne constituent pas une menace significative, puisqu'elles «poussent» en dehors de notre zone climatique, les trois premières sont bien réelles.

    Les pathologies de type A, et dans certains cas (avec évolution aiguë) B, ne peuvent être négligées, car il existe certains signes spécifiques, notamment la jaunisse, la décoloration des matières fécales et l'acquisition d'une couleur de bière par l'urine.

    Ensuite, une hépatite C, également appelée «tueur en douceur», peut ne pas se manifester avant des années, alors qu'elle vit dans le corps humain et affecte son foie. Les symptômes cliniques sont pratiquement absents, l'état de santé ne s'aggrave pas. Mais jusqu'à un certain point.

    Les infectiologues affirment qu'environ 15% des patients atteints d'hépatite C peuvent être guéris sans aide, et même de manière inaperçue. Comme c'est incroyablement malade, si inaperçu et récupéré. Que cela soit ou non - laissez cela rester sur la conscience des sommités de la médecine qui poussent cette version.

    Nous examinerons les principes du traitement de l’hépatite C avec le sofosbuvir et le daclatasvir. Ce schéma thérapeutique est reconnu comme l’un des plus efficaces et des plus sûrs, car tous les médicaments pour le traitement de cette maladie sont très actifs et agressifs, et entraînent de nombreux effets secondaires.

    Risque de maladie

    Avant d’envisager des médicaments spécifiques pour le traitement de l’hépatite C, il est impératif de mentionner que pratiquement tout le monde peut être infecté par le virus. Si les sceptiques prétendent être protégés à 100% contre l'infection, puisqu'ils ne sont «ni toxicomanes ni prostitués», ils se trompent profondément. Pour le prouver, considérons les moyens modernes de transmission, ou plutôt d’infection par le virus de l’hépatite C.

    Il se transmet principalement par voie hématogène, c'est-à-dire par le sang. Dans quels cas le sang est-il une source d'infection?

    • Les consommateurs de drogues injectables constituent toujours la majorité des personnes infectées. L'utilisation générale de seringues avec des traces de sang fait son "noir".
    • Salons de tatouage, perçage, salons de manucure, où ils ne surveillent pas attentivement la stérilité des instruments en contact direct avec le sang du client. Dans ces institutions, les blessures et le sang sont monnaie courante.
    • Au quotidien, le risque d'infection est minime, mais possible. Le virus n'est pas transmis par les gouttelettes en suspension dans l'air ni par les poignées de main, l'utilisation d'ustensiles ordinaires et d'autres ustensiles ménagers. Mais si le sang du patient ou du porteur pénètre dans la plaie ouverte du ménage, l’infection est possible (même à l’aide d’une brosse à dents, sans oublier les accessoires de rasage).
    • La transmission de la mère à l'enfant au cours du développement fœtal n'est que de 5%. Mais lors de l'accouchement, lorsqu'un bébé passe dans le canal génital d'une mère malade, l'infection ne peut en aucun cas être évitée.
    • Lors de manipulations médicales, en cas de violation de l'intégrité de la peau, lors d'opérations, de transfusions de sang et de ses composants. Ce mode de transmission a lieu dans les pays sous-développés, même si nous avons toujours le «facteur humain».
    • Le personnel médical traitant le sang est à risque.
    • La voie sexuelle ne représente que 3 à 5% du total. Et même dans ce cas, si les relations sexuelles ne sont pas protégées, de nombreux partenaires sexuels changent souvent.

    Sur la base de ces informations, nous pouvons conclure que non seulement les «personnalités asociales» (comme ils l'ont déjà dit) ont la possibilité d'attraper l'hépatite C. Personne n'est assuré contre l'infection. Que chacun sache qu'il existe un remède contre l'hépatite C

    Statistiques tristes. Plus de 170 millions de personnes sur la planète sont atteintes d'hépatite de type C. Chaque année, 3 à 4 millions d'autres personnes sont infectées. les personnes infectées après une partie assez impressionnante sont celles après 55 ans.

    Les mécanismes d'action de ces médicaments

    Le virus de type C chronique nécessite un traitement complexe. Malheureusement, c’est déjà sous sa forme chronique que l’hépatite se retrouve dans le corps. Dans certains cas, par hasard, lors du prochain examen médical régulier ou d'un examen pour des problèmes complètement différents.

    Le tandem Sofosbuvir et le Daclatasvir s'est avéré très efficace et efficace dans le traitement de tous les génotypes de l'hépatite C (1,2,3,4). Cette combinaison bloque la reproduction du virus et sa libération dans le sang, minimisant ainsi les effets sur le foie. Et avec les perspectives les plus prometteuses et dans le cas d’un appel précoce à un traitement, il vous permet de vous rétablir complètement de la maladie.

    Le sofosbuvir exerce un effet suppressif sur l'agent pathogène et le daclatasvir détruit un virus affaibli. Un tel «double coup» permet de lutter efficacement contre l'hépatite C, même au stade de développement d'une cirrhose du foie.

    Sur la base des résultats d'études cliniques, les scientifiques soutiennent que le traitement de l'hépatite C par le sofosbuvir en association avec le daclatasvir est efficace dans 90% des cas.

    Cependant, chacun de ces médicaments a ses propres indications claires, ses contre-indications et ses effets secondaires possibles.

    Le sofosbuvir

    Le médicament est prescrit dans le cas des formes chroniques de l'hépatite C des quatre génotypes. Pour plus d'efficacité, il est généralement associé à d'autres médicaments.

    Le spécialiste prend en compte les caractéristiques individuelles du patient, son âge (les patients de plus de 60 ans sont prescrits avec une extrême prudence), son état de santé général, la présence d'autres pathologies chroniques et la réponse du patient au traitement.

    En outre, les indications pour l'utilisation du médicament sont les conditions suivantes d'un patient atteint d'hépatite C chronique:

    • faiblesse générale, fatigue excessive entraînant une diminution des performances, somnolence pendant le jour et insomnie pendant la nuit;
    • faiblesse musculaire, crampes et douleurs occasionnelles;
    • lourdeur et inconfort dans l'abdomen (dans la région abdominale avec localisation dans l'hypochondre droit et gauche);
    • douleur dans la projection du foie, irradiant dans le dos;
    • diarrhée ou constipation accompagnée de nausées et de vomissements;
    • stase biliaire;
    • insuffisance hépatique;
    • augmentation de la taille du corps;
    • l'apparition d'hématomes multiples dans tout le corps;
    • saignements de nez fréquents.

    Le traitement au Sofosbuvir dans le cadre d'une manifestation clinique de la pathologie sera efficace, car le spécialiste sera en mesure d'évaluer la gravité de l'évolution de la maladie et de prescrire la posologie souhaitée du médicament.

    Contre-indications et caractéristiques du rendez-vous

    Comme tous les médicaments, le sofosbuvir présente un certain nombre de contre-indications. Ceux-ci comprennent:

    • hypersensibilité à l'un des composants du médicament;
    • pathologie rénale sévère, aiguë et chronique;
    • maladies graves du système cardiovasculaire;
    • valve cardiaque artificielle. (Selon certaines données, en présence d’un stimulateur cardiaque, l’utilisation de cet agent n’est pas recommandée);
    • syndrome convulsif de toute genèse;
    • histoire des tumeurs.

    Les femmes en attente du bébé et pendant la période d'allaitement sont formellement interdites au traitement par ce médicament en raison de son impact négatif sur l'enfant. En outre, l'âge est inférieur à 18 ans à des contre-indications absolues.

    Daclatasvir

    Le médicament est une nouvelle génération. Il contient une substance spéciale capable de détruire complètement le virus. Cependant, il est utilisé en thérapie complexe plus souvent qu'indépendamment.

    Si, en tant que médicament unique, le daclatasvir est recommandé pour les génotypes 2 et 3, il ne l'est qu'en association avec le sofosbuvir.

    La nécessité de traiter l'hépatite C avec une combinaison de ces médicaments découle de la direction dans laquelle ils agissent. Ils se complètent. Le sofosbuvir affaiblit le virus et le daclatasvir détruit les restes du virus.

    Prendre Daclatasvir comprimés est contre-indiqué dans:

    • l'intolérance individuelle, en tant que composant principal du médicament, et de tous ses composants;
    • pendant toute la grossesse et pendant l'allaitement;
    • âge jusqu'à 18 ans.

    Avec une cirrhose du foie diagnostiquée, il est nécessaire de prescrire le médicament très attentivement et de surveiller en permanence l'état du patient.

    Effets indésirables possibles

    Le sofosbuvir et le daclatasvir sont généralement bien tolérés par les patients. Si le traitement est effectué correctement, selon le schéma prescrit, sans dépasser la dose et en suivant toutes les recommandations, le développement d'effets secondaires est extrêmement rare.

    Mais avec le traitement à long terme, la réaction individuelle du corps et la coïncidence de plusieurs facteurs négatifs, les effets indésirables suivants peuvent survenir:

    • vertiges paroxystiques et maux de tête d'intensité variable;
    • douleur abdominale paroxystique, localisée dans la projection de l'estomac et du foie;
    • nervosité accrue, sautes d'humeur fréquentes, réactions inadéquates à ce qui se passe, caractérisées par des accès de colère déraisonnables;
    • nausée aux vomissements, perte d'appétit et perte de poids;
    • violation de la chaise - souvent diarrhée, moins de constipation, flatulences;
    • somnolence pendant la journée, insomnie la nuit (état permanent qui disparaît avec le temps);
    • développement possible d'anémie, diminution de l'hémoglobine et de l'hématocrite;
    • douleur dans les muscles et les articulations;
    • réactions allergiques, le plus souvent des rougeurs de la peau et des démangeaisons;
    • diminution de l'acuité auditive et visuelle.

    Si le patient a remarqué des symptômes inconfortables, arrêtez immédiatement de prendre les médicaments et contactez votre médecin. Il peut être nécessaire d’ajuster la posologie des médicaments, d’attribuer un autre schéma thérapeutique ou même de remplacer les médicaments.

    Le régime alimentaire peut également affecter le développement des effets secondaires, leur intensité. Au moment du traitement, il est nécessaire d’exclure du régime les aliments frits, les aliments gras et épicés, l’alcool. Si tu peux arrêter de fumer. Ces mesures générales non seulement minimisent les événements indésirables, mais accélèrent également l’effet thérapeutique du traitement.

    Schéma thérapeutique standard

    Pour le traitement de l'hépatite C, il ne peut y avoir de normes strictes appliquées de manière rigoureuse. Dans chaque cas, le médecin prend une décision en fonction des indicateurs individuels du patient. Cependant, il existe un protocole généralement accepté, sur la base duquel le schéma variable est construit pour chaque patient.

    • Les génotypes 1b et 4, ainsi que 3 sans cirrhose. La combinaison de médicaments est appliquée pendant trois mois. S'il existe des moyens dans le schéma pour bloquer des composés protéiques spécifiques, le cours peut durer six mois.
    • Génotypes 1 et 4 avec cirrhose en phase de compensation. Le cours thérapeutique est de 6 mois. Si le traitement a déjà été effectué, il est divisé en deux.
    • Les génotypes 1 et 4 avec une cirrhose grave dans les derniers stades. Il est recommandé de relier la ribavirine au tandem de médicaments et de prendre les comprimés pendant 24 semaines.
    • Génotype 3 avec cirrhose en phase de compensation. Le cours dure six mois et est complété par la ribavirine.
    • Génotype 4. Le traitement au Sofosbuvir est effectué dans les 24 premières semaines. Ensuite, connectez daclatasvir et ribavirine pendant un an maximum. Mais si, au cours de l'administration de médicaments pendant 11 semaines, il y a une amélioration notable de la performance (en particulier, une réponse virologique apparaît), des médicaments supplémentaires sont pris pendant 12 semaines au maximum.

    Comment prendre

    Il est impératif de prendre une pilule pendant que vous mangez, en tout cas pas sur un estomac vide.

    Attention! Au cours de la première semaine de traitement, des vomissements peuvent se produire, qui se développent spontanément, généralement 1,5 à 2 heures après la prise du médicament. Il est recommandé de boire un comprimé de plus après la disparition des nausées.

    Si de telles réactions se produisent, vous devez en informer votre médecin. Peut-être, au début, il est nécessaire de réduire la posologie et d'aller progressivement aux indicateurs requis pour éviter un tel inconfort.

    La prise de médicament doit être effectuée une fois par jour, à peu près au même moment, de manière à ce que la concentration de la substance active dans le corps soit constamment au même niveau. C’est le seul moyen d’obtenir le maximum d’effet thérapeutique du traitement.

    Si, pour une raison quelconque, le temps a été oublié, mais que le temps de retard n’est pas supérieur à 12 heures, vous pouvez prendre la prochaine dose. Si plus - alors la prochaine réception devrait être effectuée dans le temps habituel sans tenir compte des manqués.

    Le traitement de l’hépatite C avec le sofosbuvir peut être réalisé en association et en tant que médicament unique. Considérant que le daclatasvir est rarement utilisé en monothérapie, mais uniquement dans un complexe où il est efficace en association avec le sofosbuvir

    Certaines caractéristiques de la drogue

    Outre les effets indésirables pouvant survenir au cours du traitement par le sofosbuvir et le daclatasvir, ces médicaments présentent un certain nombre de caractéristiques. Ils peuvent affecter le mode de vie habituel, mais seulement légèrement. Certaines restrictions sur la durée du traitement de la maladie n'entraîneront pas de gêne importante. Surtout quand on considère que «à l'horizon» consiste à se débarrasser d'une maladie ou à minimiser ses symptômes.

    • Pendant le traitement avec les médicaments susmentionnés, il n'est pas recommandé de prendre le volant pour effectuer des actions liées à la concentration et à la vitesse de réaction. La spécificité des substances actives est telle qu’elles ne ternissent pas l’activité du système nerveux, n’inhibent pas les processus réactifs et ne réduisent pas la concentration.
    • Lorsqu'ils planifient une grossesse, les conjoints doivent tenir compte du fait que cette paire de médicaments peut affecter considérablement le bébé. En conséquence, il est préférable de différer la période de conception au moment où le traitement se termine et où une certaine période passe, afin que les médicaments puissent être retirés du sang de celui qui a été traité.
    • L'association de médicaments contre l'hépatite B et d'autres médicaments peut entraîner des conséquences imprévisibles, voire la mort. Avant d'utiliser un médicament au cours d'un traitement contre l'hépatite, il est nécessaire de consulter un médecin pour éviter les conséquences négatives.
    • Les hépatoprotecteurs et les antibiotiques intestinaux ralentissent l’absorption des antiviraux, ce qui aggrave l’effet du traitement.

    Le traitement avec ces médicaments est caractérisé positivement à la fois par les médecins et les patients en cours de traitement. Les caractéristiques distinctives en faveur d'un tel traitement d'association sont appelées:

    • bonne tolérance aux médicaments avec un minimum d'effets secondaires et de contre-indications par rapport à d'autres médicaments similaires;
    • appliquer (avec une grande prudence et avec une surveillance constante de l'état général) pour l'insuffisance rénale et hépatique;
    • l'efficacité du traitement est d'environ 90%, ce qui est plusieurs fois supérieur à celui d'autres méthodes;
    • le risque de récidive est minime, le résultat est persistant et durable.

    Cependant, il existe encore des règles dont la mise en œuvre garantit non seulement un effet maximal, mais également un meilleur état de santé.

    Recommandations générales

    Ces règles doivent être strictement suivies pendant le traitement. Mais à l'avenir, ils n'apporteront que des résultats positifs. Et non seulement pour les malades, mais pour les personnes en bonne santé, elles ne seront pas superflues.

    • Un rejet complet des mauvaises habitudes, en particulier la consommation d'alcool (même à faible dose et même faible), le tabagisme.
    • Respect du mode et de la qualité des aliments. Il devrait être fractionné, nécessairement régulier. Exclure les plats frits, épicés, trop salés et épicés qui surchargent le tube digestif du régime alimentaire.
    • Buvez beaucoup de liquides. Tout en prenant les pilules - au moins 1 litre par jour, puis - au besoin, mais pas moins de préférence.
    • Au cours du traitement par le sofosbuvir, il est recommandé de limiter les boissons riches en caféine, dans la mesure où il existe un risque d'augmentation de la pression artérielle.
    • L'exercice devrait être obligatoire, mais modéré et réalisable.
    • En marchant au grand air, les activités de plein air renforceront l’état général du corps.

    Au cours du traitement, il est recommandé de s’abstenir de tout traitement thermique et de toute surchauffe du corps. Bains, saunas, plages, solarium et autres événements similaires devraient être reportés à des temps meilleurs.

    Chaque personne doit comprendre qu’elle peut contracter l’hépatite C n’importe où et que personne n’est à l’abri des infections dans le monde moderne. Mais un tel diagnostic n'est pas une phrase. Il suffit d’être attentif à leur santé et de demander de l’aide à temps si des problèmes même mineurs se manifestent.

    Achetez le sofosbuvir et le daclatasvir. Effets secondaires, évolution et schéma thérapeutique.

    Le traitement de l'hépatite virale C jusqu'en 2011 reposait sur l'utilisation d'une association d'interféron et de ribavirine, mais les résultats du traitement à long terme ont été décevants - environ 45% des personnes guéries. En outre, les effets secondaires de l’utilisation de ces médicaments ont gâché la situation dans son ensemble. Les patients se plaignaient d’indisposition, de perte de cheveux et, surtout, de dépression profonde, allant jusqu’à une tentative de suicide.

    En 2011, une découverte innovante a été faite, donnant aux personnes atteintes d'hépatite C une chance de se rétablir sans conséquences graves. Cette découverte était la dernière génération d'antiviraux, le sofosbuvir et le daclatasvir. L'efficacité de l'utilisation d'une combinaison de médicaments va jusqu'à 90-100%. De nombreux essais cliniques ont permis de conclure que l'utilisation de ces médicaments est non seulement efficace, mais également sans danger. Le sofosbuvir et le daclatasvir ne provoquent que peu d’effets secondaires au cours du traitement.

    Quels peuvent être les effets négatifs de la prise de médicaments Sofosbuvir et Daclatasvir?

    Par rapport à tous les schémas thérapeutiques existants, le sofosbuvir et le daclatasvir ont une quantité minimale d’effets secondaires.

    Les effets indésirables les plus couramment observés chez environ un patient sur 10 sont:

    1. Mal de tête.
    2. Syndrome asthénique.
    3. Nausée

    Les effets indésirables survenant chez moins d’un patient sur dix sont les suivants:

    1. Au niveau du tractus gastro-intestinal: perte d'appétit, diarrhée ou constipation, distension abdominale, douleur abdominale.
    2. Du côté du système nerveux central: sommeil médiocre, vertiges, démarche instable, anxiété, hyperexcitabilité.
    3. L'anémie
    4. Douleur dans les muscles et les articulations.
    5. Peau sèche.

    Il convient de noter que lorsqu’ils sont co-administrés avec le sofosbuvir, le daclatasvir et l’amiodarone, les patients développent une bradycardie sévère. Dans une étude indépendante, il y avait des cas d'installation d'un stimulateur cardiaque afin d'assurer une fonction cardiaque adéquate.

    La réception des fonds pour l’hépatite C se fait sous la surveillance d’un médecin. Si vous présentez des symptômes, vous devez en informer votre médecin.

    Il n'est pas recommandé d'arrêter de prendre le sofosbuvir et le daclatasvir en cas d'effet indésirable. De plus, les comprimés doivent être pris strictement à temps pour maintenir une concentration suffisante du principe actif dans le sang.

    Pour éliminer les symptômes indésirables, un traitement symptomatique est prescrit. Le syndrome de la douleur est éliminé en prenant des analgésiques non narcotiques. En cas de nausée et de vomissements, du métoclopramide (réglementé) est administré. L'anémie, en règle générale, pas plus que le premier degré, ne nécessite pas de correction. Lorsque des symptômes apparaissent du côté du système nerveux central, il est déconseillé de conduire des véhicules ou de traiter des cas nécessitant une attention accrue.

    Avec un traitement antiviral, ne peut pas prendre des barbituriques, la réserpine, le millepertuis.

    La combinaison de médicaments Sofosbuvir et Daclatasvir ne provoque pas d'effets secondaires après la fin de la réception.

    Aperçu des médicaments, des schémas thérapeutiques, des dosages et de la durée du traitement

    Le daclatasvir est un médicament qui a un effet spécifique sur l'ARN du virus de l'hépatite C. Les États-Unis produisent un médicament appelé Daklins.

    Le mécanisme d’action repose sur l’inhibition de la protéine NS5A, responsable de la réplication du virus de l’hépatite C. Dans ce cas, l’assemblage du virion est bloqué - une particule virale formée qui contient un acide nucléique (ARN) et une capside (shell). En termes simples, on peut dire que le daclatasvir réduit le nombre de virus dans le sang périphérique, c’est-à-dire qu’il réduit la charge virale.

    L'effet antiviral est dirigé contre les quatre génotypes du virus.

    Le médicament est administré par voie orale. L'outil est disponible dans les dosages de 30 mg et 60 mg. Il est recommandé de prendre une pilule une fois par jour, sans combinaison avec un régime. Le médicament n'est pas mâché, lavé à grande eau. L'excrétion de la substance active se produit par les reins. La durée du traitement dépend du génotype du virus et du schéma thérapeutique.

    Le sofosbuvir se réfère également aux médicaments antiviraux.

    Le mécanisme d'action consiste à bloquer l'ARN polymérase.

    L'action est dirigée contre les quatre génotypes du virus.

    L'outil est utilisé une fois par jour, par voie orale à une dose de 400 mg. La tablette ne mâche pas car elle a un goût amer. Les moyens de réception doivent être combinés avec de la nourriture, boire beaucoup de liquides. Il est très important d’utiliser le médicament selon le schéma à intervalles réguliers, à la même heure. Si, pour une raison quelconque, le médicament n'a pas été reçu à temps et que le délai est inférieur à 12 heures, vous pouvez prendre une pilule. Si plus de la moitié de la journée s'est écoulée, prenez la dose suivante à l'heure habituelle.

    La combinaison de ces médicaments est le plus efficace des médicaments existants. Il existe un effet antiviral même dans le traitement du génotype de l'hépatite C 3, qui est plus agressif et moins traitable.

    Dans le premier type, le schéma thérapeutique pour l’utilisation des médicaments est le suivant: Daclatasvir 60 mg et Sofosbuvir 400 mg pendant 3 mois. L'efficacité du traitement est de 100% des cas de guérison.

    Dans le second génotype, Daclatasvir + Sofosbuvir est utilisé à une dose standard pendant 6 mois. Efficacité - 100%.

    Le troisième type est traité avec une association de Daclatasvir + Sofosbuvir selon une posologie standard pendant 3 mois avec une efficacité de 97%. Lorsqu'il est ajouté au schéma Ribavirin - 100%.

    Si le patient est atteint de cirrhose, l'association Daclatasvir + Sofosbuvir est utilisée pendant 3 mois. L'efficacité du traitement est de 57%.

    Le quatrième génotype nécessite un traitement avec addition d'interféron et de ribavirine pendant 6 mois.

    Les virus de l'hépatite C cinq et six sont traités avec une combinaison de Daclatasvir + Sofosbuvir à des doses standard pendant 3 mois.

    Les recommandations de 2016 excluent l'interféron pégylé des schémas de traitement de l'hépatite C. Seul un traitement d'association avec plusieurs médicaments est recommandé. Nous avons également mis au point des schémas thérapeutiques spécialement conçus pour les traitements infructueux utilisant l'interféron et la ribavirine.

    On peut dire que les progrès de la science dans le traitement de l'hépatite C ont dépassé toutes les attentes. Si il y a 10 ans, l'hépatite virale était considérée comme chronique, on l'appelait le «tueur en douceur», mais aujourd'hui, il est tout à fait possible de s'en remettre. Le seul point négatif est que les schémas thérapeutiques modernes ne sont pas abordables pour tout le monde, même avec l'utilisation de génériques indiens. En Russie, la question des marchés publics pour les derniers médicaments antiviraux des pays - les fabricants et le développement de leurs homologues nationaux.

    Où est-il sécuritaire d'acheter du sofosbuvir?
    PROGRAMME D'ACCÈS HCV24 - Votre voie pour la récupération! Toutes les commandes sont couvertes par une extension de garantie: 100% de réussite ou de remboursement.

    Effets secondaires du sofosbuvir

    Comme pour tout médicament, une association médicamenteuse associant le sofosbuvir et l'action principale peut entraîner un certain nombre d'effets indésirables. Il n’est pas nécessaire qu’ils soient à vous, mais vous devez être préparé mentalement à un tel scénario et écouter attentivement les signaux que votre corps envoie. Si vous présentez des signes d’une réaction allergique: difficulté à respirer, gonflement du visage, des lèvres, de la gorge. De même, vous devez agir si vous soupçonnez des symptômes d'anémie (diminution du nombre de globules rouges): pâleur de la peau, vertiges, sensation de manque d'air, problèmes de concentration.

    Une liste généralisée des symptômes, avec l'apparition desquels vous devez être particulièrement vigilant lors de l'utilisation du sofosbuvir, Ledipasvir Daclatasvir Velpatasvir est la suivante:

    • Inconfort ou douleur à la poitrine;
    • Rythme cardiaque lent ou irrégulier;
    • Fatigue inhabituelle;
    • Essoufflement;
    • Étourdissements ou évanouissements;
    • Pensées suicidaires;
    • Problèmes de concentration;

    En plus des complications potentiellement dangereuses énumérées ci-dessus, les patients évoquent d'autres «effets secondaires» courants qui, bien que désagréables, ne constituent pas une menace importante pour la santé. Le plus souvent, ils disparaissent au cours du traitement et ne nécessitent ni intervention ni modification du schéma thérapeutique, car le corps s'adapte progressivement au mécanisme d'action des médicaments.

    Effets secondaires du sofosbuvir

    Comme le sofosbuvir n'est utilisé qu'avec d'autres médicaments (il peut s'agir du lédipasvir, du daclatasvir, de la ribavirine et d'autres, en fonction du type de virus, de l'infection par le VIH et d'autres facteurs), il est évident que de nouveaux effets peuvent s'ajouter aux effets indésirables du médicament principal.

    Les effets indésirables les plus fréquemment rapportés par les patients guéris de l'hépatite C qui associaient le sofosbuvir à un traitement par ribavirine étaient la fatigue et les céphalées. Et avec l'association du sofosbuvir à l'interféron alpha, on observe de la fatigue, des maux de tête, des nausées, de l'insomnie et de l'anémie.

    Les figures suivantes témoignent éloquemment de la tolérance exceptionnellement bonne du sofosbuvir. En raison des effets secondaires, le traitement n'est interrompu que par un peu plus de 3 à 4% des personnes suivant le traitement standard de 12 semaines. Dans 10% des cas, un ajustement de la posologie des immunosuppresseurs est nécessaire chez les patients subissant une transplantation hépatique.

    À la fin de l'article se trouve une liste exhaustive des effets secondaires pouvant être ressentis par les patients recevant un traitement d'association par le sofosbuvir et d'autres médicaments.

    • Du système nerveux: maux de tête, vertiges, troubles de l'attention et de la mémoire.
    • Manifestations dermatologiques: peau sèche, démangeaisons, éruption cutanée, alopécie (perte de cheveux).
    • Troubles mentaux: insomnie, irritabilité, anxiété, agitation, dépression grave, voire tentatives de suicide chez des patients ayant des antécédents de maladie mentale.
    • Système cardiovasculaire: bradycardie symptomatique (diminution du pouls), y compris les cas nécessitant l'intervention d'un stimulateur cardiaque.
    • Appareil digestif: nausée, diarrhée, gêne abdominale, constipation, bouche sèche, reflux gastro-œsophagien.
    • Troubles métaboliques: perte d'appétit, perte de poids.
    • Système musculo-squelettique: myalgie (douleur musculaire), arthralgie (douleur aux articulations), mal de dos, spasme musculaire, augmentation de la créatine kinase.
    • Troubles respiratoires: rhinopharyngite (inflammation de la muqueuse nasopharyngée), essoufflement intense.

    Il convient de noter que, dans 97% des cas, tous ces effets indésirables concernent principalement l’association de sofosbuvir à d’autres médicaments.

    Vous pouvez clarifier les questions concernant les effets secondaires qui vous intéressent en appelant la hotline Cheetah au 8-800-2500-928 ou en laissant votre numéro de téléphone sous la forme d'un rappel en haut de la page.


    Articles Connexes Hépatite