Syndrome de Budd-Chiari, thrombose veineuse hépatique et circulation sanguine hépatique

Share Tweet Pin it

Le nom de la maladie - syndrome de Budd-Chiari - provient des noms des auteurs qui l'ont décrite (médecin anglais Budd en 1845 et pathologiste Chiari d'Autriche en 1899). Un thrombus qui «marche» dans la circulation sanguine peut s'attarder dans n'importe quel vaisseau sanguin du corps humain. Les veines hépatiques ne font pas exception. Toutefois, pour comprendre les événements survenant dans le foie liés au blocage de son vaisseau veineux, il est nécessaire de s’étendre un peu sur la circulation hépatique.

Mouvement du sang dans le foie

La circulation sanguine dans le foie peut être représentée par trois systèmes:

  • Un système qui fournit le flux sanguin aux lobules;
  • Un système de vaisseaux conçu pour faire circuler le sang dans les lobules;
  • Un système par lequel le sang quitte les lobules en toute sécurité.

Le tractus comprend une veine porte (portail), qui recueille le sang des organes abdominaux, et l'artère hépatique, qui alimente le sang de l'aorte, qui se ramifie en petites veines et artères à l'intérieur du foie. Ils pénètrent dans les lobes (lobaire), les segments (segmentaux), passent entre les lobules (interlobulaires) et autour d'eux. Partant des artères et des veines lobulaires, de petits vaisseaux du foie pénètrent dans les lobules et forment des capillaires sinusoïdaux intradiscaux situés entre les faisceaux des cellules du foie (hépatocytes). Le sang mélangé qui coule à travers les sinusoïdes pénètre dans la veine centrale, qui contient chaque lobe. Là, le sang devient veineux et va au prélèvement, puis dans les veines hépatiques, qui, sortant du foie, tombent dans la veine cave inférieure. Ceci est la sortie.

Les voies biliaires, qui portent des noms similaires, forment avec les branches de la veine porte et de l'artère hépatique, appelées triades ou voies portales, tout au long des vaisseaux sanguins. La veine porte du foie, qui amène le sang de l'estomac, des intestins et du pancréas, est en quelque sorte impliquée dans la désintoxication, car elle libère des substances qui pénètrent dans le sang à partir de ces organes en vue de leur traitement ultérieur et de leur neutralisation. L'artère hépatique alimente l'organe lui-même.

Le diamètre normal de la veine porte du foie ne doit pas dépasser 14 mm de diamètre; toutefois, le diamètre compris entre 8 et 10 mm et une longueur de vaisseau de 60 à 80 mm est considéré comme normal.

Cet indicateur change dans le cas des processus pathologiques survenant dans l'organe et dans les maladies des vaisseaux hépatiques, ce qui est observé dans l'hypertension dite portale. Par exemple, il se développe en raison d'une thrombose veineuse hépatique (syndrome de Budd-Chiari) et d'une altération du flux sanguin qui en résulte, accompagnée d'une augmentation de la pression dans le lit veineux et d'une expansion de la veine porte du foie. La taille des gros vaisseaux veineux (veines droite, gauche et moyenne) transportant le sang de l'organe est légèrement inférieure (jusqu'à 10 mm), un diamètre de 0,5 à 0,8 mm étant considéré comme la norme. Avec des valeurs croissantes de cet indicateur (échographie) parler de l'expansion des veines hépatiques.

Modifications pathologiques dans les vaisseaux hépatiques contribuant au développement du syndrome de Budd-Chiari

L'augmentation de la pression artérielle sur la paroi vasculaire et la congestion veineuse dans la cavité abdominale entraînent non seulement une augmentation de la taille de la veine porte du foie, mais également l'apparition des symptômes suivants indiquant sa fibrose:

  • Le foie commence à s'étendre au-delà du bord de l'arc costal, atteignant parfois une taille considérable;
  • Le liquide s'accumule dans la cavité abdominale, une ascite se développe;
  • Parallèlement à ces processus, la rate est hypertrophiée (splénomégalie);
  • Il existe des varices de la paroi abdominale antérieure, des veines hémorroïdaires et des vaisseaux veineux du tiers inférieur de l'œsophage.

En scellant les vaisseaux du foie, en premier lieu, impliquent des changements pathologiques dans les parois des capillaires sinusoïdaux. Dans des conditions hypoxiques (manque d'oxygène), dont la cause principale est la congestion veineuse, des fibres de collagène commencent à se former et se déposent dans les parois des sinusoïdes. Pour cette raison, les fenestr (trous) disparaissent, à travers lesquels s'effectue l'échange entre les hépatocytes et le sang. Les parois vasculaires deviennent denses et impénétrables, ce qui entraîne la formation d'une insuffisance hépatique.

Des processus pathologiques (généralement inflammatoires), touchant le parenchyme hépatique, vont souvent aux veines du foie, et ceux ayant un effet similaire sont responsables du développement d'une phlébite oblitérante. Il convient de noter que l'évolution chronique du syndrome de Budd-Chiari est favorisée par la fibrose des vaisseaux veineux intrahépatiques, tandis que la thrombose des veines hépatiques est la cause principale de la manifestation aiguë de cette maladie rare.

Les principales causes de la maladie

Des modifications hépatiques prolongées (fibrose portale et intrahépatique, inflammation) qui «préparent» l'organe au développement de processus pathologiques chroniques, ou un blocage aigu des veines hépatiques peuvent entraîner la maladie de Budd-Chiari. Cependant, chez environ un tiers des patients atteints de ce syndrome, la cause de la maladie reste incertaine. La maladie est considérée comme rare car, selon les statistiques, elle rattrape une personne sur 100 000. Les femmes bénéficient principalement du «privilège», car leur foie souffre davantage de facteurs défavorables supplémentaires auxquels les hommes ne sont pas confrontés (prise de contraceptifs, grossesse). Et pourtant, les principaux locaux à l'origine du syndrome de Budd-Chiari incluent:

  1. Obstacles mécaniques au mouvement du sang, où les principales anomalies congénitales (fusion membraneuse) de la polovène inférieure, la sténose de la veine hépatique, résultant d'un traumatisme ou d'une intervention chirurgicale, le blocage des vaisseaux veineux du foie et de la veine cave inférieure sont considérés comme les principaux;
  2. Administration intraveineuse d'éléments nutritifs nécessaires au corps (nutrition parentérale) en raison de circonstances ne permettant pas au patient d'être nourri de manière naturelle;
  3. Néoplasmes du foie, des glandes surrénales, du cœur (myxome);
  4. Troubles du système de coagulation du sang causés par diverses causes (maladies hématologiques, inflammation chronique du tractus intestinal, vascularite systémique, contraceptif oral), entraînant une hypercoagulation et par conséquent la formation de caillots sanguins pouvant bloquer les vaisseaux du foie et provoquer une thrombose de la veine hépatique;
  5. Maladies infectieuses (syphilis, tuberculose, amibiase, etc.);
  6. Maladies du foie et, en particulier, la cirrhose.

Manifestations de la maladie

Les symptômes de la maladie de Budd-Chiari dépendent de son évolution, qui peut être à peine perceptible dans un processus chronique (douleur de faible intensité dans l'hypochondre droit, vomissements intermittents, léger jaunissement de la peau et de la sclérotique) et se caractérisant par les symptômes suivants:

  • Douleur épigastrique sévère due à un étirement important de la capsule hépatique;
  • Soudainement commencé à vomir, ce qui peut devenir sanglant, indiquant une rupture des veines du tiers inférieur de l'oesophage;
  • Le développement rapide des ascites associé à une congestion veineuse dans la cavité abdominale;
  • La transition de la douleur à tout l'estomac et la diarrhée, si le processus implique les vaisseaux mésentériques;
  • La thrombose de la veine cave inférieure et la violation de l'écoulement du sang ajoutent au tableau clinique les caractéristiques caractéristiques de l'insuffisance veineuse des membres inférieurs, se manifestant par un gonflement des jambes. En outre, la propagation des masses thrombotiques des vaisseaux dilatés du foie (veineux) dans la lumière de la veine cave inférieure peut entraîner une embolie pulmonaire (EP).

Ces symptômes de la maladie sont en même temps ses complications (hypertension portale, ascite, insuffisance hépatique). En outre, si le patient survit, il est très probable qu'il souffre à l'avenir d'une cirrhose du foie, laquelle, étant présente chez le patient avant le développement du syndrome, pourrait devenir la cause d'affections pathologiques et d'un carcinome hépatocellulaire (carcinome hépatocellulaire) qui, en général, alors, il y a peu d'espoir.

L'évolution aiguë du syndrome de Budd-Chiari s'accompagne d'un trouble de la fonction hépatique pouvant aller jusqu'au coma hépatique et ne laisse, en règle générale, aucune chance au patient de survivre. Il meurt quelques jours après le syndrome hépato-rénal (insuffisance rénale et hépatique aiguë).

Comment reconnaître le syndrome de Budd-Chiari?

L’essentiel dans le diagnostic est de reconnaître la maladie, d’avoir trouvé ou ressenti intuitivement le fil conducteur menant au diagnostic correct. Conséquemment, l’histoire de la vie et de la maladie est toujours la première étape de tout médecin. Une conversation avec le patient lui-même, les demandes de renseignements des proches et des proches peuvent aider à identifier les maladies guéries dans la vie, complètement guéries ou abandonnées à jamais, et lui rappeler une autre rechute, généralement provoquée par des facteurs défavorables.

Cependant, les vraies difficultés, même dans une affaire aussi simple en apparence, existent toujours: l'âge du patient, un état général grave et des symptômes atypiques. En règle générale, immédiatement après la clarification des données anamnestiques, l'évaluation du déroulement et du tableau clinique, le médecin fait appel à ses premiers assistants, ce qui lui permet de gagner du temps et de poser le bon diagnostic:

  1. Méthodes de laboratoire: analyse sanguine générale (augmentation du nombre de leucocytes et de l'accélération de la RSE dans le syndrome de Budd-Chiari), coagulogramme (temps de prothrombine prolongé), études biochimiques (augmentation de l'activité des tests fonctionnels hépatiques de la transférase et de la phosphatase alcaline);
  2. Le diagnostic échographique, qui permet de constater non seulement le fait que la veine porte du foie est agrandie (hypertension portale) et les veines hépatiques, est également possible, mais permet également de détecter un caillot sanguin coincé dans la lumière des vaisseaux veineux du foie ou de la veine cave inférieure.
  3. Cependant, si nécessaire, ce qui se produit souvent dans les cas douteux, il existe d'autres méthodes de diagnostic différentiel du syndrome de Budd-Chiari avec des maladies qui donnent des symptômes similaires:
  4. Examen aux rayons X des organes abdominaux;
  5. La phlébographie, qui est non seulement un excellent diagnostic des modifications pathologiques des vaisseaux veineux, mais également une bonne procédure médicale, car elle permet simultanément l'angioplastie, le stenting, le pontage, la thrombolyse;
  6. Scanner (tomodensitométrie) et IRM (imagerie par résonance magnétique);
  7. Biopsie hépatique percutanée suivie d'un examen histologique.

Il convient de noter que la médecine ne se limite pas aux méthodes de diagnostic ci-dessus, mais que ces dernières, étant les principales, clarifient complètement la situation dans la plupart des cas et qu’il n’est plus nécessaire d’en utiliser de nouvelles.

Espoir ou phrase?

Il est évident que la présence de symptômes vifs et un pronostic peu réconfortant empêchent l'auto-traitement à domicile du syndrome aigu de Budd-Chiari (et un processus chronique qui ne se rappelle plus longtemps, se manifestera un jour), c'est pourquoi le patient doit être soigné dans un hôpital.

Les méthodes de traitement conservateur existantes sont plutôt auxiliaires que fondamentales; il est donc impossible dans ce cas de se passer d'une intervention chirurgicale. Le traitement de la toxicomanie implique l'utilisation de médicaments destinés à dissoudre les caillots sanguins et à lutter contre la congestion veineuse:

  • Agents thrombolytiques (streptokinase, urokinase, antalase);
  • Anticoagulants (fragmin, clexane);
  • Médicaments diurétiques à économie de potassium à usage prolongé (spironolactone, Verohspiron) et diurétiques donnant un effet rapide (furosémide en comprimés et lasix pour administration par voie intraveineuse ou intramusculaire).

Le traitement chirurgical consiste à utiliser les techniques possibles lors de la phlébographie (dilatation percutanée avec pose d’endoprothèse, shunt porto-systémique). En cas d'évolution particulièrement sévère de la maladie ou en cas de développement d'un carcinome hépatocellulaire (carcinome hépatocellulaire), une transplantation hépatique d'un donneur est montrée, ce qui peut augmenter le taux de survie à cinq ans à 90%.

Le pronostic de cette maladie n’est pas très encourageant, mais laisse encore quelques chances, car son évolution chronique, la préservation de la fonction hépatique et la prise en temps voulu de mesures adéquates augmentent considérablement le taux de survie statistique. Malheureusement, la forme aiguë de la maladie de Budd-Chiari constitue une menace directe pour la vie du patient en raison des complications graves qu’elle entraîne (insuffisance rénale et hépatique aiguë, mésotrombose, péritonite diffuse).

Que montre une échographie du foie et comment s'y préparer?

L'échographie hépatique est l'une des méthodes instrumentales de diagnostic médical les plus accessibles, indolore et fiable. Cette étude est désignée aux fins de l'inspection visuelle en temps réel de l'état du corps, des caractéristiques de sa structure et de son travail.

L'échographie est une échographie dont le principe est la fixation d'une onde haute fréquence réfléchie par les tissus des organes internes. Les vagues n'affectent pas le corps humain. La force de réflexion des ondes varie en fonction de la structure et de la densité des tissus des organes internes. Lorsque le traitement informatique du signal réfléchi sur le moniteur affiche une image plate. L'étude de l'image résultante permet de tirer des conclusions sur la conformité de l'état du foie à la variante de la norme.

La structure et la fonction du corps

Le foie est le plus grand organe non apparié chez l'homme. Chez un nouveau-né, cette glande prend la moitié du volume total de la cavité abdominale. Chez un homme adulte, le poids d'un organe atteint normalement les 1800 g, chez la femme (selon la constitution), la norme est de 1300 g.

Le foie est situé dans l'hypochondre droit, a la forme d'un triangle rectangle conditionnel, un angle aigu est situé dans la partie supérieure et est dirigé vers la gauche. La longueur le long de la ligne supérieure est d'environ 18 cm et la largeur d'environ 13 cm Dans la partie médiane de l'organe, la vésicule biliaire et les canaux se situent en dessous.

Le foie est composé de deux lobes inégaux, dont le rapport peut être défini à 1: 6. Une grande proportion est située à droite, la plus petite est le sommet net du triangle conditionnel. Séparer les parties du corps avec un tas. Au cours d'une étude par ultrasons, chaque lobe et le corps dans son ensemble sont mesurés et décrits.

Le foie est un organe vital, ses lésions ou sa pathologie en développement constituent une menace directe pour la vie humaine.

  • Métabolisme Tout le sang qui "fonctionne" dans les organes digestifs passe par le foie. Dans ce corps est l'assimilation et le traitement de tous les nutriments. L'organe fournit la bile nécessaire à la digestion dans les intestins. Il traite et dirige les nutriments et les médicaments vers les tissus du corps.
  • Dépôt d'énergie et de vitamines. Voici le "magasin mobile" d'énergie sous forme de glycogène. Offre «stockée» de vitamines A, D, B12, ainsi que de cobalt, de fer et de cuivre.
  • Désintoxication. Le foie capte et élimine du corps l'essentiel des produits métaboliques toxiques et des substances nocives provenant de l'extérieur avec des aliments, des médicaments et des effets néfastes.
  • Hématopoïèse et dépôt de sang. Le foie est l'organe qui produit le sang chez le fœtus. Quand une personne naît, cette fonction hépatique cesse de fonctionner. Cependant, avec une perte de sang importante, le foie est capable de "jeter" une quantité importante de sang dans la circulation sanguine en raison du rétrécissement de ses vaisseaux.

Indications pour le diagnostic

Un examen échographique du foie est prescrit dans les affections et maladies suivantes:

  • Le patient présente des symptômes «hépatiques»: sclérotique et peau jaunes, faiblesse, nausée, manque d'appétit complet.
  • Le patient se plaint de douleurs abdominales au niveau de la glande, une augmentation de taille est détectée lors de la palpation.
  • Hépatite chronique dans l'histoire.
  • Maladies de la vésicule biliaire, du pancréas.
  • Urine brune sur le fond des matières fécales décolorées.
  • Blessures à l'abdomen.
  • Contrôle dynamique de l'état de la glande pendant la chimiothérapie, pharmacothérapie à long terme.
  • Femmes - lors de la nomination de contraceptifs oraux.

L'échographie hépatique est réalisée:

  1. clarifier le diagnostic des études précédemment obtenues et des suspicions de pathologie dans ce corps;
  2. lors d'un examen médical de routine;
  3. pour des raisons urgentes.

Contre-indications

Cette étude n'a aucune contre-indication médicale. Une contre-indication conditionnelle et temporaire peut constituer une préparation insuffisante pour une procédure de diagnostic. Sans préparation préalable du corps, l’étude risque d’être peu informative.

Les tissus d'un foie en bonne santé sont denses, uniformes, foncés, de couleur brun-rouge. Les principaux paramètres qui sont déterminés lors d'une échographie du foie:

  • Les contours et la structure des tissus. Ces indicateurs modifient les processus inflammatoires, les pathologies oncologiques, la dégénérescence adipeuse ou la défaite des helminthes. Normalement, le foie est lisse (sans renflement ni dépression), les bords sont tranchants (avec des modifications pathologiques arrondies), le coin gauche est de 45 degrés, le coin inférieur droit de 75 °. La structure d’une glande saine est homogène (homogène).
  • La taille Normalement, l'orgue est complètement fermé par les côtes du côté droit. Si la glande fait saillie, elle indique son augmentation pathologique.
  • Grit Le foie est un organe dont les tissus ont une structure fine. L'augmentation des "grains" est une pathologie.
  • Couleur Un foie en bonne santé a la couleur de sang frais et séché. L'hépatite provoque un changement de couleur du tissu en gris.
  • L'échogénicité (la capacité des tissus à absorber ou à réfléchir une onde) est un indicateur qui indique la présence d'eau dans un organe. Plus le degré d'absorption des ondes à haute fréquence est élevé, plus le "wateriness" est important.

Pathologies possibles

Lors de l'envoi d'une demande d'échographie à un patient, dans certains cas (par exemple, des tests médiocres), un diagnostic préliminaire est établi, lequel doit être confirmé ou réfuté.

Changements diffus dans le parenchyme hépatique

Souvent, lorsqu’il reçoit des résultats échographiques, le patient voit "des modifications diffuses du parenchyme hépatique". Cet enregistrement n'est pas un diagnostic de la maladie. Il indique l'hétérogénéité des tissus du corps, qui "donnent" un reflet différent des ondes:

  • Une diminution de l'échogénicité suggère un tissu «clairsemé». La rétention d'eau peut être associée à une intoxication médicamenteuse ou à une hépatite aiguë.
  • Maladies à échogénicité accrue: dégénérescence alcoolique (graisse), oncopathologie (cirrhose), amylose, hépatite chronique.

Pathologie focale

Les pathologies focales sont clairement visibles sur l'écran du moniteur dans l'étude du foie. Ceux-ci comprennent:

  • Kystes congénitaux. Une éducation arrondie qui donne un point noir bien défini sur l’écran.
  • Kystes à échinocoques. Taches sombres, non uniformes avec des lacunes et des inclusions plus sombres. Ces inclusions sont la preuve de la nature parasitaire du néoplasme.
  • Kystes traumatiques. Les premiers jours sont visibles sous forme de formation arrondie avec un rebord dense caractéristique. De plus, lors de la résorption d'un caillot sanguin, ils passent dans des foyers d'échogénicité réduite.
  • Polykystique est une pathologie congénitale grave, qui est associée à une maladie rénale polykystique, l'écho est augmenté.

Tumeurs

Les néoplasmes sur le foie donnent une variété de "photos" sur l'écran. Ceux-ci peuvent être:

  • Angiomes, lipomes - la taille et les contours sont différents, l’échogénicité est augmentée, la structure des tissus est compactée.
  • Hépatoblastome - montre des contours clairs, une augmentation de l'échogénicité.
  • Métastases, tumeurs malignes - en raison de l’augmentation du flux sanguin, des formations hypoéchogènes, des contours flous, la forme et la taille sont différentes. La germination de la tumeur dans les vaisseaux sanguins sur le fond des ganglions lymphatiques élargis est caractéristique.
  • Les excroissances bénignes "donnent" une modification de la forme d'un organe, une modification (courbure et compression) des gros vaisseaux et des voies biliaires, sans germination.

Préparation à l'étude

La préparation à l'échographie des organes abdominaux a pour but de soulager le patient de la formation de gaz dans l'intestin, de "calmer" l'estomac et de le soulager autant que possible. Commencez à vous entraîner une semaine avant l’étude.

  1. Ajustez le régime alimentaire quotidien de manière à exclure les aliments à l'origine de la formation de gaz. Ce sont: le chou, les légumineuses, le pain à la levure, les boissons gazeuses, les légumes crus.
  2. Exclure les aliments qui obligent le foie à travailler plus fort. Ce sont: les produits laitiers gras, les produits à base de viande; frit, fumé, chocolat; thé fort, café.
  3. Boire par jour ne peut pas contenir plus de 1, 5-2 litres d’eau.

Il est nécessaire de manger par petites portions (jusqu’à 400 ml de volume total) au plus tôt après 3 heures. Aliments non gras autorisés, cuits à la vapeur, au four, à l'étuvée, bouillis. Le régime alimentaire comprend des soupes, des céréales, du poisson maigre, du poulet, de la dinde et des œufs en quantité limitée (1 par jour).

Le soir, avant le jour de l'échographie hépatique, le dîner doit être terminé 3-4 heures avant le coucher. Le matin, il est interdit de manger ou de boire - l'étude est conduite à jeun. La période minimale d'abstinence de manger, de boire et de fumer est de 8 heures.

Les nouveau-nés devraient éviter de les nourrir avant la procédure. La période de «jeûne» doit durer au moins 3 heures. À 3 ans, les bébés ne sont pas nourris 4 heures avant l'étude et ne sont pas autorisés à boire pendant une heure. Les enfants plus âgés prolongeront la période de jeûne de 6 à 8 heures.

Formation à la drogue

Une préparation médicale pour une échographie du foie est effectuée selon les besoins. Elle consiste en l'administration prophylactique ou thérapeutique de médicaments qui améliorent le processus de digestion, ne permettent pas aux processus de fermentation de se développer ou réduisent la quantité de gaz dans l'intestin.

Si le patient a des problèmes de digestion, tels que ballonnements, diminution de la motilité intestinale, mauvaise digestion des aliments, les médicaments et procédures suivants sont indiqués:

  1. Polysorb, charbon actif ou blanc, Enterosgel avec ballonnements.
  2. Suppositoires à la glycérine ou lavement nettoyant pour la constipation.
  3. Mezim, Pancreatin, Festal - avec une mauvaise digestion.

Il est interdit de prendre des antispasmodiques. Autres médicaments nécessaires uniquement en consultation avec le médecin.

Pendant la procédure, le patient est allongé sur le dos, les jambes légèrement pliées au niveau des genoux. L'abdomen dans le foie est enduit d'un gel spécial qui a pour but de réduire la lame d'air entre le capteur et la peau du patient. Le médecin fait passer le capteur sur l'estomac du patient et regarde l'écran du moniteur. La procédure dure 15-30 minutes. Les résultats sont donnés en quelques minutes par conception.

Déchiffrement des données

La taille moyenne du foie chez l'adulte est normale:

  • longueur de 13 à 18 cm;
  • hauteur 18,5–22,5 cm;
  • épaisseur (direction avant-arrière) 9–12 cm;
  • coupe oblique verticale jusqu'à 15 cm.
  • longueur 11-15 cm;
  • Épaisseur antéro-postérieure: 11–13 cm;
  • coupe verticale oblique jusqu'à 15 cm.

Part gauche (petite):

  • hauteur jusqu'à 10 cm;
  • épaisseur jusqu'à 6 cm.

La taille normale du foie chez les enfants dépend de l'âge, de la constitution et des paramètres de développement individuels. L'échographie du foie d'un enfant peut être effectuée à partir du moment de sa naissance.

Échographie du foie pour débutants (conférence sur le diagnostic)

Pour une échographie du foie utilisant un capteur convexe de 3,5 à 7 MHz. L'étude est menée sur un estomac vide.

Cliquez sur les images pour les agrandir.

Figure Si l'image n'est pas nette (1), ajoutez le gel. L'image idéale montre les parois des vaisseaux sanguins et le diaphragme - une ligne courbe brillante (2). Regardez le bord du foie et 3 cm à l'extérieur, sinon vous pouvez sauter la tumeur (3).

En échographie du foie, nous nous intéressons à la taille, à l'écho et à la structure de l'écho. Comment évaluer la taille du foie, voir les dimensions du foie et de la vésicule biliaire à l'échographie (cours sur le diagnostic).

Echogénicité du foie à l'échographie

L'échogénicité est la capacité des tissus à réfléchir les ultrasons. L'échographie a les nuances de gris les plus claires dans les structures plus denses.

Figure Echogénicité progressive des organes parenchymateux: les pyramides des reins (PP) sont les moins denses en échos; dans la rangée, l'écorce du rein (KP) ⇒ du foie (P) ⇒ du pancréas (PJ) ⇒ de la rate (C), la densité de l'écho augmente; les sinus des reins (SP) et la graisse sont les plus ekhoplotnye. Parfois, l'écorce des reins et du foie, du pancréas et du foie isoéchoïque.

Figure Le pancréas est hyperéchogène par rapport au foie et le foie est hypoéchogène par rapport au pancréas (1). L'écorce des reins et du foie est isoéchogène et les reins des sinus et la graisse sont hyperéchogènes (2). La rate est hyperéchogène par rapport au foie et le foie est hypoéchogène par rapport à la rate (3).

Échostructure du foie à l'échographie

Echostructure - ce sont les éléments que l’on peut distinguer sur l’échogramme. Le schéma vasculaire du foie est représenté par les veines porte et hépatiques. L'artère hépatique commune et le canal biliaire commun peuvent être vus dans la porte du foie. Dans le parenchyme, seules les artères hépatiques et les voies biliaires pathologiquement dilatées sont visibles.

Figure À la porte du foie, les canaux biliaires, la veine porte et l'artère hépatique sont étroitement liés, formant une triade hépatique. Dans le parenchyme hépatique, ces structures continuent le cours de l’articulation. Dans les veines hépatiques, le sang du foie s'écoule dans la veine cave inférieure.

Riunok. À l'échographie, le foie normal d'un enfant de 4 ans (1) et d'un nouveau-né (2, 3). Les petits trous dans le parenchyme sont des vaisseaux. Les branches de la veine porte avec une paroi hyperéchogène brillante, et les veines hépatiques sans.

Veines de porte sur l'échographie

  • Le flux sanguin dans les veines porte est dirigé vers le foie - hépatopétal.
  • À la porte du foie, la veine porte principale est divisée en branches droite et gauche, orientées horizontalement.
  • La veine porte, la voie biliaire et l'artère hépatique sont entourées d'une capsule de glisson, de sorte que la paroi des veines porte a une densité d'écho accrue.

Figure Dans la veine porte, le flux sanguin est dirigé vers le capteur à ultrasons - avec la couleur rouge TsDK et le spectre situé au-dessus de l'isoline (1). Le tronc de la veine porte, le canal cholédoque et l'artère hépatique commune sont visibles dans la porte du foie - «la tête de Mickey Mouse» (2, 3).

Veines hépatiques à l'échographie

  • Le flux sanguin dans les veines hépatiques est dirigé À PARTIR du foie - hépatofuge.
  • Les veines hépatiques sont orientées presque verticalement et convergent vers la veine cave inférieure.
  • Les veines hépatiques séparent les segments du foie.

Figure Dans les veines hépatiques, le flux sanguin provient du capteur à ultrasons. Lorsque le CDC est bleu, la forme complexe du spectre reflète le changement de pression dans l'oreillette droite pendant toutes les phases du cycle cardiaque (1). Dans les sections situées au sommet du foie, les veines hépatiques droite, moyenne et gauche s’écoulent dans la veine cave inférieure (2). Les parois des veines hépatiques sont hyperéchogènes, uniquement dans la position inférieure à 90 ° par rapport au faisceau ultrasonore (3).

Sur les vaisseaux du foie par ultrasons. Eh bien, vous le comprenez.

Modifications diffuses du foie par ultrasons

Types d'échostructure hépatique: normale, centrolobulaire, fibreuse et grasse.

Le foie est gonflé dans les cas d'hépatite virale aiguë, d'insuffisance ventriculaire droite aiguë, de syndrome de choc toxique, de leucémie, de lymphome, etc. Sur l'échographie, l'échostructure est centrolobulaire: sur le fond du parenchyme de faible densité d'écho, le diaphragme est très brillant, le schéma vasculaire est renforcé. Les murs des petites veines porte brillent - "ciel étoilé". Le foie centrolobulaire est présent chez 2% des personnes en bonne santé, plus souvent chez les jeunes.

Figure Fille en bonne santé de 5 ans. Avant la grossesse, la mère avait l'hépatite C. La fille avait un test négatif pour l'hépatite C. À l'échographie, le parenchyme du foie est d'ekhoplotnosti réduit, le schéma vasculaire est renforcé - un symptôme du "ciel étoilé". Conclusion: foie centrolobulaire (variante de la norme).

Figure Un garçon de 13 ans est tombé gravement malade: élévation de la température à 38,5 ° C, douleur, vomissements fréquents pendant la journée; au moment de l'inspection, la nausée persiste, douleur dans l'épigastre sous la pression du capteur. À l'échographie, le foie de faible échogénicité, le schéma vasculaire est amélioré - les parois des veines porte "brillent". Conclusion: modifications réactives du foie dans le contexte d'une infection intestinale.

La graisse remplace le tissu hépatique normal dans les cas d'obésité, de diabète, d'hépatite chronique, etc. Sur échographie, changements diffus du type d'hépatite graisseuse: le foie est hypertrophié, le parenchyme est de plus grande écoprotection, le diaphragme n'est souvent pas visible; mauvais schéma vasculaire - les parois des petites veines porte sont presque invisibles.

Figure En échographie, la taille du foie est augmentée, dans le contexte d'une échogénicité fortement accrue, le schéma vasculaire est presque absent (1). Une échhodensité hépatique anormale est particulièrement nette en comparaison avec le pancréas (2) et la rate (3). Conclusion: modifications hépatiques diffuses selon le type d'hépatose graisseuse.

Ligaments ronds et veineux du foie en échographie

Le sang du placenta par la veine ombilicale pénètre dans le corps du fœtus. Une petite partie pénètre dans la veine porte, et la base à travers le canal veineux dans la veine cave inférieure. Chez un enfant, vous pouvez voir la veine ombilicale immédiatement après la naissance, puis l'effondrement inutile. Dans la partie antérieure du sillon longitudinal gauche du foie se trouve la veine ombilicale ou le ligament rond oblitéré, et dans la partie postérieure le canal veineux ou le ligament veineux oblitéré. Les ligaments étant entourés de graisse, les ultrasons sont hyperéchogènes.

Figure En échographie dans la partie antérieure-inférieure du foie, on voit un ligament rond. Dans une coupe transversale (1, 2), le triangle hyperéchogène divise les secteurs latéral et paramédical du lobe gauche (voir Segments de foie en échographie). Lorsque le ligament rond est à 90 ° du faisceau ultrasonore, il y a une ombre acoustique derrière celui-ci (1). Modifiez légèrement l'angle, l'ombre ne disparaîtra pas pour un vrai calcifiant. Dans la section longitudinale (3), la veine ombilicale oblitérée, également appelée ligament rond, pénètre dans le segment ombilical de la veine porte gauche.

Figure En échographie, le ligament veineux est observé dans la partie postérieure-inférieure du foie. En coupe longitudinale, le canal veineux oblitéré s’étend de la veine cave inférieure au portail hépatique, où se trouvent l’artère hépatique commune, la veine porte et le canal biliaire principal. Postérieur au ligament veineux, au lobe caudé et antérieurement au lobe gauche du foie. En coupe transversale, la ligne hyperéchogène de la veine cave inférieure au segment ombilical de la veine porte sépare la partie caudale du lobe gauche du foie. Le segment ombilical de la veine porte gauche est le seul endroit du système du portail avec un virage serré en avant.

Avec l'hypertension portale, la veine ombilicale est recanalisée et le canal veineux ne l'est pas. Il est extrêmement rare de le voir chez les nouveau-nés qui ont un cathéter ombilical.

Foie caudé part à l'échographie

Le lobe hépatique est un segment fonctionnellement autonome. Le sang provient à la fois des veines porte droite et gauche, et il y a également un drainage veineux direct dans la veine cave inférieure. Dans les maladies du foie, la part caudée est moins touchée que les autres zones et augmente de manière compensatoire. Voir plus ici.

Figure Une échographie montre une branche de la veine porte droite qui arrive au lobe caudé (2, 3).

Figure Chez un patient obèse, l'échographie du foie est agrandie, le parenchyme est de plus en plus échogène, le schéma vasculaire est médiocre - les parois des petites veines porte ne sont pas visibles; la fraction de queue est augmentée, la structure de l'écho est proche de la normale. Conclusion: la taille du foie est augmentée. Modifications diffuses du type d'hépatose graisseuse; hypertrophie compensatoire du lobe caudé.

Figure Lorsque le faisceau ultrasonore traverse les structures denses de la porte du foie, en raison de l'atténuation du signal, nous voyons la zone hypoéchogène à la place du lobe caudé (1). Déplacez le capteur et regardez sous un angle différent, la pseudotumeur disparaît. Aux ultrasons près de la tête du pancréas est déterminée par la formation de foie isoéchogène (2, 3). Lorsque vous changez la position du capteur, vous pouvez voir qu’il s’agit d’un long processus du lobe caudé. Dans cette version de la structure, une tumeur ou une lymphadénite est souvent diagnostiquée par erreur.

Pour les chirurgiens, il est important de bien comprendre où se situe le foyer pathologique. Pour déterminer le segment du foie à l'échographie est facile, si vous distinguez des repères anatomiques:

  • dans la partie supérieure - la veine cave inférieure, les veines droite, moyenne et gauche;
  • dans la partie centrale, la veine cave inférieure, les veines porte horizontales et le ligament veineux;
  • dans la partie inférieure - la veine cave inférieure, le ligament rond et veineux du foie.

Prenez soin de votre diagnosticien!

Scan duplex (échographie) des vaisseaux hépatiques: caractéristiques de l'étude

Le foie est le deuxième organe (après la peau) de la taille du corps humain qui remplit des fonctions vitales. Parmi eux, la synthèse des protéines, la liaison et l'excrétion des toxines, assurant la synthèse des facteurs de coagulation du sang et de l'immunité, et dans la période embryonnaire - la synthèse des globules rouges. La survenue de lésions sur cet organe est le plus souvent associée à une hépatite virale. La pathologie des vaisseaux sanguins qui alimentent le foie peut constituer une raison importante de la perturbation du fonctionnement normal. Pour le diagnostic précoce et sûr de ce groupe de maladies, la méthode de numérisation en duplex est utilisée.

Contenu:

Quelle est l'étude

Le balayage duplex (de «duplex» - double) est une méthode de diagnostic des troubles structurels et des paramètres hémodynamiques du flux sanguin des organes internes. Dans le même temps, utilisez des ultrasons.

L'oreille humaine perçoit des ondes sonores d'une fréquence de 16 à 20 000 Hz. En médecine, on utilise des ultrasons pour le diagnostic, dont la fréquence va de 2 à 29 millions de Hz. L'utilisation de technologies offrant des performances physiques aussi élevées en raison de la résistance des tissus du corps humain. Plus la densité est grande, plus les ondes passent faibles. Les appareils de diagnostic à ultrasons fonctionnent sur le principe de la direction et de l'enregistrement, repoussés des structures internes des signaux, en utilisant un capteur spécial. Le résultat est ce qu'on appelle "l'écho", donc un autre nom pour la méthode est échographie.

C'est important! Des oscillations de 2 millions de signaux par seconde se dissipent dans l'air, raison pour laquelle une personne ne les entend pas

En fonction de la tâche, deux modes de fonctionnement sont utilisés:

  • B (Luminosité) - affichage sur l’écran du moniteur d’une image en deux dimensions des structures internes sous forme de dégradés de gris en fonction de la densité acoustique.
  • D (Doppler) - visualisation des particules en mouvement (balayage en duplex des vaisseaux sanguins rouges) pour déterminer la vitesse et la direction du flux sanguin. L'acquisition d'image est basée sur l'effet Doppler. La base du phénomène physique est le changement de la fréquence des ondes sonores lors de l'approche ou du retrait d'un objet de l'appareil d'enregistrement. Le résultat de l'étude s'appelle un cartogramme et est représenté par un flux continu de rouge ou de bleu.

De plus, pour le Doppler, deux manières d'appliquer des signaux sont utilisées: pulsé et continuellement ondulé. Le choix de la méthode est basé sur la nécessité d’une observation ou d’une évaluation à long terme de la vitesse du flux sanguin à chaque point individuel.

L'utilisation des ondes sonores à haute fréquence dans la pratique médicale est due au contenu de l'information (la résolution des appareils modernes est inférieure au millimètre) et à la sécurité de la méthode (peut être utilisé pour les femmes enceintes et les nouveau-nés).

Indications et contre-indications à l'utilisation de la méthode

L'irrigation sanguine du foie est très différente de celle des autres organes. La porte du corps comprend:

  • veine hépatique (transporte du sang avec de grandes quantités de dioxyde de carbone).
  • artère hépatique (fournit de l'oxygène et des nutriments).
  • veine porte (recueille le sang de tous les organes de la cavité abdominale pour éliminer les toxines).

Les modifications pathologiques dans ces vaisseaux s'accompagnent de symptômes cliniques de lésions du foie. Par conséquent, la méthode est utilisée pour diagnostiquer des troubles, à la fois dans l'organe lui-même et dans le système d'approvisionnement en sang. La recherche est montrée à ces maladies:

  • La cirrhose du foie est une pathologie caractérisée par le remplacement du tissu hépatique normal par un connectif, en violation de l'architectonique (structure au niveau cellulaire). Le plus souvent, cette maladie est la conséquence d'une hépatite chronique virale, auto-immune ou alcoolique.
  • Thrombose de la veine porte (portail) - blocage de la lumière du vaisseau avec un caillot de sang. La condition se développe en raison d'un déséquilibre dans le système de coagulation du sang.
  • L’anévrisme des vaisseaux hépatiques est un élargissement pathologique de la lumière avec un amincissement du mur qui menace de se rompre et d’hémorragies massives.
  • Les fistules artérioveineuses sont des anomalies caractérisées par le mouvement du sang d'une artère dans une veine, en contournant le lit capillaire.
  • Maladie de Badda-Chiari - occlusion (chevauchement complet de la lumière) des veines hépatiques, due à une prédisposition génétique et se développant après une blessure, une grossesse ou un accouchement. Cette affection est caractérisée par une triade clinique: douleur, ascite (accumulation de liquide dans l'abdomen), augmentation de la taille du foie. En outre, il existe un syndrome de Badd-Chiari, qui se produit une deuxième fois lorsqu'un navire est comprimé par une tumeur, une cirrhose et d'autres maladies du foie et des organes de la cavité abdominale.
  • L'hypertension portale est une augmentation pathologique de la pression dans la veine porte. La méthode vous permet de déterminer avec précision la pression. La direction du flux sanguin, ainsi que le degré de développement des collatérales (voies de «contournement») pour la prévention précoce du développement de saignements gastro-intestinaux des vaisseaux de l'œsophage et du rectum

En outre, la méthode est utilisée pour évaluer l'état après une transplantation d'organe, identifier le rejet et les complications vasculaires, ainsi que pour contrôler l'efficacité du traitement conservateur.

Il n'y a pas de contre-indications absolues à l'étude. Le balayage est limité à la présence d’une brûlure, d’une plaie ou de maladies cutanées infectieuses aiguës sur le site de l’étude.

Comment se préparer à l'étude

Le foie et ses vaisseaux sont situés dans la cavité abdominale, dont la visualisation pour le diagnostic par ultrasons est limitée par la présence de gaz dans l'intestin. Afin de prévenir une augmentation de la formation de gaz et d'obtenir une image claire, les médecins recommandent:

  • 2-3 jours avant l’étude, éliminez les aliments riches en fibres: légumineuses, pommes de terre, chou. En outre, vous ne pouvez pas manger de produits de pâtisserie et de farine, boire de l'eau gazeuse.
  • La veille de l'étude, les personnes sujettes aux flatulences prennent des chélateurs (par exemple, Polysorb).
  • La procédure est effectuée à jeun, il est donc impossible de manger en 5-6 heures.

C'est important! Les patients diabétiques qui suivent un régime devraient consulter un endocrinologue au sujet de l’exclusion des aliments avant l’étude.

Comment est le balayage duplex des vaisseaux du foie

L'étude est le plus souvent réalisée le matin au bureau du diagnostic par ultrasons. Le patient enlève ses vêtements et est allongé sur un canapé, avec un petit rouleau sous les omoplates.

Avant que la procédure ne commence, le médecin applique une petite quantité de gel sur le capteur de l'appareil à ultrasons, ce qui garantit un contact étroit avec la peau du patient. L'étude est menée dans la partie supérieure de l'abdomen, principalement dans l'hypochondre droit.

Déplaçant doucement le capteur et les modes de commutation, le médecin examine alternativement la structure du tissu hépatique et le débit sanguin. L’étude de l’hémodynamique concerne d’abord les vaisseaux de gros calibre, puis les artères et les veines lobaires, segmentaires.

Pendant l'étude, le patient peut entendre un bruit spécifique provenant de l'appareil. C'est l'interprétation du son du mouvement du sang par l'appareil à ultrasons. La procédure n'est accompagnée d'aucun inconfort pour le patient, à l'exception d'un capteur de pression léger dans la zone d'étude.

La durée de la manipulation est de 10 à 40 minutes en fonction de la situation clinique. Après la procédure, le patient peut immédiatement prendre les résultats de la recherche.

Avantages de la méthode et complications possibles

Une caractéristique clinique des pathologies vasculaires est un tableau clinique saisissant (par exemple, douleur cardiaque et essoufflement lors d'une maladie coronarienne, ascite avec hypertension portale) et la difficulté d'identifier la maladie.

L'étude des vaisseaux hépatiques est réalisée à l'aide d'un scanner duplex et d'une angiographie. Les caractéristiques comparatives des méthodes sont données dans le tableau.

Mesure du foie par ultrasons

Vidéo Conférence de Vladimir Izranov "Dimensions du foie à l'échographie"

La taille du lobe droit du foie à l'échographie

La taille du lobe droit du foie à l'échographie est mesurée par la ligne mi-claviculaire

(A) - longueur (taille verticale ou cranio-caudale) du lobe droit du foie chez les hypersthéniques jusqu'à 120 mm et chez les asthéniques jusqu'à 140 mm;

(B) - épaisseur (taille antéropostérieure) du lobe droit - la norme atteint 110-125 mm;

(C) - taille verticale oblique (CWR) - du bord du foie au point le plus éloigné du crâne du diaphragme - la norme atteint 150 mm, avec une hépatomégalie CWR supérieure à 160 mm;

l'angle du bord inférieur du lobe droit du foie doit être inférieur à 75 °.

La taille du lobe gauche du foie à l'échographie

La taille du lobe gauche du foie à l'échographie est mesurée par la ligne médiane

(A) - longueur (taille verticale ou cranio-caudale) du lobe gauche du foie - normale jusqu'à 60 mm;

(B) - épaisseur (taille antéropostérieure) du lobe gauche du foie - normale jusqu'à 100 mm;

l'angle du bord inférieur du lobe gauche du foie devrait être

(C) - épaisseur (taille antéropostérieure) du lobe caudé du foie.

Est important. La fraction de queue peut augmenter, en particulier avec une cirrhose du foie.

Le lobe caudé du foie (lobe caudé) est un segment fonctionnellement autonome. Ses veines porte droite et gauche fournissent du sang et il existe également un drainage veineux direct des veines porte du lobe caudé dans la veine cave inférieure. Il protège la partie de la queue. Dans les maladies du foie, il affecte moins que d'autres domaines. Le rapport du lobe caudé au lobe droit du foie (CD / PD) est un marqueur spécifique de la cirrhose du foie.

HD / PD inférieur à 0,6 - la norme (n’exclut pas la présence de cirrhose);

HD / PD 0.6-0.65 - valeurs limites;

HD / PD supérieur à 0,65 - la probabilité de cirrhose est de 96%;

HD / PD supérieur à 0,73 - la probabilité de cirrhose est de 99%.

La taille des vaisseaux du foie à l'échographie

La veine cave inférieure (VCI) - normale à 20-25 mm, murs clairs et forme presque ovale;

Le diamètre des veines hépatiques est mesuré en reculant de 2 cm de la VCI - la norme est comprise entre 6 et 10 mm;

Le diamètre du tronc de la veine porte ("tête de Mickey Mouse") - la norme est de 13-14 mm;

Les veines mésentériques supérieures et spléniques sont normales jusqu'à 10 mm.

La taille de la vésicule biliaire pour l'échographie

La longueur de la vésicule biliaire - la norme de 60-80 mm;

Le diamètre transversal de la vésicule biliaire - 30-40 mm;

Sur un fond de courbes, la longueur totale est mesurée approximativement;

Le volume de la vésicule biliaire = (longueur + largeur + hauteur) x 0,523

La taille de la vésicule biliaire chez les enfants

Tableau Dimensions de la vésicule biliaire (McGahan J.P., Phillips H.E., Cox K.L.)

Prenez soin de votre diagnosticien!

Échographie du foie pour débutants (conférence sur le diagnostic)

Segments de foie à l'échographie (conférence sur le diagnostic)

Doppler des vaisseaux hépatiques (conférence sur le diagnosticien)

Pathologie du foie à l'échographie (conférence sur le diagnosticien)

Tags: conférences échographie du foie

Vidéo Conférence sur l'échographie du foie de Oksana Baltarovich

Vidéo Conférence sur l'échographie du foie de Vladimir Isranov

Comment mettre en place une machine à ultrasons pour l'examen du foie

Ajustez le gain - pour le foie, l’ajustement linéaire «doux» des canaux TGC convient (de haut en bas et de gauche à droite) Il est important d’obtenir une image claire des parois du vaisseau. Si les ultrasons pénètrent à une profondeur suffisante, le diaphragme est visible - il s'agit d'une ligne courbe brillante. Les bords du foie doivent être visibles et à 2-3 cm à l'extérieur.

Est important. Avec l'échographie du foie, nous nous intéressons à la taille, à la forme, à l'écho et à la structure de l'écho.

Échogénicité hépatique

L'échogénicité est la capacité d'un tissu à réfléchir les ultrasons ou à créer des échos. Tous les organes abdominaux ont une échogénicité différente. Il est très pratique de les comparer sur un gradient - plus la structure est échogène, plus elle est brillante. L'écho est comparé sur une tranche.

L'échelle d'échogénicité des organes abdominaux:

Foie ≥ cortex rein> rein médullaire → → le foie est plus léger que le rein; Du foie

Est important. L'iso-échogénicité de la substance corticale du rein et du parenchyme hépatique est la norme, en particulier chez les jeunes.

Est important. La substance cérébrale du rein est la moins échogène (obscurité) et les sinus rénaux et la graisse sont les plus échogènes (lumière).

Échostructure du foie

Echostructure - ce sont les éléments que l’on peut distinguer sur l’échogramme. Il existe cinq systèmes tubulaires dans le foie: les canaux biliaires, les veines porte, les artères hépatiques, les veines hépatiques et les vaisseaux lymphatiques.

Le schéma vasculaire du foie est représenté par deux types de vaisseaux: les veines porte et les veines hépatiques. L'artère hépatique et le canal biliaire peuvent être vus dans la porte du foie. Dans le parenchyme, on ne voit que les artères hépatiques et les voies biliaires pathologiquement dilatées.

Veines de porte sur l'échographie

À la porte du foie, la veine porte principale est divisée en branches droite et gauche. Ils sont orientés horizontalement. Les veines porte font partie de la triade hépatique - le canal biliaire, la veine porte, l'artère hépatique. La triade hépatique est entourée d'une capsule de glisson, de nerfs, de vaisseaux lymphatiques et de tissu conjonctif, de sorte que les veines porte ont des parois hyperéchogènes lumineuses. Le flux sanguin dans les veines porte est dirigé vers le foie - hépatopétal (avec DDC - couleur rouge, avec ID - au-dessus de l'isoline).

Veines hépatiques à l'échographie

Les veines hépatiques sont orientées presque verticalement et convergent vers la veine cave inférieure, à la manière des rayons d'un parapluie. Les veines hépatiques sont isolées et leurs parois ne sont pas brillantes aux ultrasons. Les veines hépatiques divisent le foie en segments, car ils sont situés entre les segments. Le flux sanguin dans les veines hépatiques est dirigé DEPUIS le foie - hépatofugal (avec DDC - bleu).

Exception à la règle

Types d'échostructure du foie

Types d'échostructure du foie: centrolobulaire, normal, fibreux et gras.

Repères anatomiques pour l'échographie hépatique

Ligaments ronds et veineux du foie

Le sang du placenta pénètre dans la veine ombilicale (v. Umbilcalis). La veine ombilicale pénètre dans le corps du fœtus par le nombril et se situe dans la rainure longitudinale gauche du foie. À la porte du foie, la veine ombilicale est divisée en deux branches. L'un d'entre eux se jette dans la veine porte et l'autre traverse la surface inférieure du foie jusqu'à son bord postérieur, où il se jette dans la veine cave inférieure - c'est le canal veineux (canal veineux). À travers le canal veineux, la plus grande partie du sang de la veine ombilicale est déchargée dans la veine cave inférieure et est envoyée au cœur. Immédiatement après la naissance, on peut voir l'enfant rempli de la veine ombilicale. Ensuite, la veine ombilicale inutile s’effondre et se transforme en un mince cordon fibreux - un ligament rond du foie (ligamentum teres). Le ligament rond est situé dans la partie antérieure et le canal veineux oblitéré sous la forme du ligament veineux est situé dans la partie postérieure de la gorge longitudinale gauche du foie. Les ligaments étant entourés de graisse, les ultrasons sont hyperéchogènes.

Est important. Sur la section derrière le ligament rond, l’ombre n’est PAS une calcification. Le faisceau d'ultrasons tombe strictement perpendiculairement - à un angle de 90 °, si vous modifiez légèrement l'angle de balayage, l'ombre disparaît. En calcification réelle, l'ombre ne dépend pas de l'angle de balayage.

Avec l'hypertension portale, la veine ombilicale est recanalisée et le canal veineux ne l'est pas. Il est extrêmement rare de le voir chez les nouveau-nés qui ont un cathéter ombilical.

Lobe hépatique

Le lobe caudé du foie (lobe caudé) est fourni par les veines porte droite et gauche. Les veines porte du lobe caudé sont directement connectées à la veine cave inférieure. Il protège la partie de la queue. Dans les maladies du foie, il affecte moins que d'autres domaines.

Prenez soin de votre diagnosticien!

La taille du foie à l'échographie (d'après la conférence de Vladimir Izranov)

Segments de foie à l'échographie (d'après une conférence de Oksana Baltarovich et Vladimir Izranov)

Doppler des vaisseaux hépatiques (d'après la lecture d'Oksana Baltarovich)

Pathologie du foie à l'échographie (d'après la conférence d'Oksana Baltarovich)

Tags: lecture échographie du foie

L'échographie est un moyen très efficace d'étudier les pathologies du foie. Une telle étude fournit une mine d'informations sur les processus se déroulant dans le corps. L'échographie hépatique peut aider les médecins à diagnostiquer diverses maladies telles que la fibrose, l'hépatomégalie, le cancer, la jaunisse, etc. En outre, par une échographie du foie peut indirectement juger des maladies du pancréas et d'autres organes du tractus gastro-intestinal.

Le décodage des résultats de l'examen doit être effectué par un spécialiste, mais il est logique que les patients disposent de connaissances de base.

Brève anatomie normale du foie

Une interprétation correcte du protocole d'étude est impossible sans connaissance de l'anatomie. Le foie est le plus grand organe de la cavité abdominale chez l'homme. Son poids chez l'adulte atteint 1,5 kg. C'est l'organe le plus important nécessaire à la purification du sang des substances toxiques, il participe aux réactions biochimiques les plus importantes de la synthèse des protéines et des graisses. La production de bile, nécessaire à la digestion, dépend également de cette glande.

Le foie, situé dans la partie supérieure de l'abdomen, occupe l'hypochondre droit et l'épigastre droit. Il présente une surface diaphragmatique et viscérale inférieure qui se connecte à d'autres organes de la cavité abdominale. Le parenchyme hépatique est recouvert d'une capsule.

Le foie est constitué de 4 lobes, à savoir:

queue carrée droite gauche.

Les 2 premiers sont de grande taille, tandis que le carré et le caudé sont petits.

Le sang pénètre dans le foie à partir des sources suivantes:

23 Le flux sanguin donne à la veine porte, 13 Le flux sanguin - sa propre artère hépatique.

L'échographie de décodage est réalisée en tenant compte des données sur le flux sanguin et les segments du foie.

Image échographique normale

Un foie en bonne santé a des contours distincts et droits avec une capsule mince. Sa structure doit être homogène, à grain fin, échogène égale ou légèrement supérieure à l'échogénicité d'un parenchyme rénal sain. Le schéma vasculaire doit être sauvegardé. Les voies biliaires intrahépatiques ne doivent pas être dilatées.

Paramètres normaux du lobe gauche: antéro-postérieur (épaisseur) 6–8 cm, cranio-caudal (hauteur) jusqu'à 10 cm.

Paramètres normaux du lobe droit: antérieur - postérieur (épaisseur) 10,0 - 12,0 cm, cranio - caudal (hauteur) 8,5-12,5 cm, taille verticale oblique - jusqu'à 15 cm.

Paramètres normaux du lobe caudé: longueur 6–7 cm, épaisseur 1,5–2,0 cm.

Le diamètre de la veine porte 8-12 mm.

Segments hépatiques

Les ramifications de la veine porte et de l'artère hépatique, ainsi que les voies biliaires, sont divisés simultanément dans le foie, ce qui constitue la base de la division segmentaire du foie. Le schéma conventionnel de la structure segmentaire du foie selon Claude Quino. Il est utilisé lors des opérations sur le foie.

En échographie à l'aide de points de référence tels que les ligaments, les veines et les dépressions du foie, il est possible de clarifier la localisation de l'éducation dans le foie afin de planifier d'autres tactiques de traitement.

Sous ce schéma, le segment I correspond au lobe caudé. Les six segments restants suivent un par un le contour du foie dans le sens anti-horaire, si vous regardez le foie de bas en haut, c'est-à-dire sur sa surface viscérale. Le deuxième segment est situé dans la partie latérale postérieure du lobe gauche et le troisième segment est situé dans le lobe antérieur. La part carrée est le segment IV. Les segments V, VI, VII, VIII sont situés dans le lobe hépatique droit. Le segment en V est situé sur le côté de l'évidement de la vésicule biliaire. Le segment VI est situé dans la partie latérale et inférieure du dos du foie. Le segment VII correspond aux parties postérieure et supérieure du foie. Le huitième segment est situé sur la surface diaphragmatique du lobe droit du foie.

Indications et préparation pour une échographie du foie

Les indications pour une échographie du foie peuvent être les suivantes:

douleur dans l'abdomen supérieur droit; foie élargi; jaunisse; suspicion de formations dans le foie; cancer du foie suspecté; traumatisme abdominal; échinococcose suspectée; surveiller l'efficacité du traitement et la dynamique des maladies du foie.

Habituellement, un test hépatique est effectué en même temps que l'échographie d'autres organes de l'abdomen. Les patients doivent savoir comment se préparer à une échographie du foie. L'exactitude du diagnostic et, par conséquent, l'exactitude de la prescription du traitement dépendent de la préparation à une échographie du foie.

Avant la recherche il faut:

Suivez le mode et les règles de la nutrition. Cela est dû au fait qu'en présence de contenus dans l'estomac et les intestins, avec un météorisme prononcé, le foie peut être partiellement bloqué et qu'il devient donc impossible d'évaluer efficacement sa structure.

Au plus tard 3 jours avant la procédure, suivez un régime: les aliments qui causent la formation de gaz doivent être exclus du régime. Ce sont des légumineuses, des produits à base d'acide lactique, du pain noir, des boissons gazeuses, de la choucroute et de l'alcool. Les fruits et légumes crus doivent également être exclus.

Vous devriez manger des bouillies, de la viande maigre et du poisson, de la chapelure séchée à la vapeur ou à l'étouffée. Les boissons doivent boire du thé faible et de l'eau. Manger avec cela devrait être fractionné de 4 à 5 fois par jour.

Si, malgré le changement de régime, la flatulence persiste, il est nécessaire d'utiliser des préparations enzymatiques, des préparations à base de siméthicone, ainsi que du charbon actif ou d'autres sorbants pendant ces 3 jours avant l'examen. Pour la constipation chronique, les laxatifs doivent être pris pendant ces trois jours.

En cas de dysfonctionnement ou de maladies chroniques de l'estomac ou des intestins, il est recommandé que le médecin traitant prescrive un traitement plusieurs jours avant la procédure. Certains médicaments provoquent une augmentation du foie. Si le patient prend des médicaments, vous devriez consulter votre médecin et, si possible, différer son heure.

S'il n'y a pas de contre-indication à une maladie et si l'état du patient le permet, il est recommandé de faire un lavement nettoyant le jour précédant l'examen.

La transcription et les résultats de la recherche dépendent en grande partie du fait que le patient mange correctement avant la procédure. L'étude doit être effectuée à jeun, de préférence le matin. 8-12 heures avant il est interdit de manger et de boire. Si l'échographie est effectuée pendant la journée, évitez de manger et de boire cinq à six heures avant l'intervention.

Les diabétiques sous insuline peuvent boire une tasse de thé sans sucre deux heures avant le test et manger de la chapelure à base de pain blanc.

Avant la procédure est inacceptable:

coloscopie fumer manger manger des bonbons prendre antispasmodiques au plus tard 6 heures avant l'étude.

Examen simultané du foie et d'autres organes

Échographie de la vésicule biliaire et du foie

Pour préparer l’étude de la vésicule biliaire, il est nécessaire de suivre toutes les règles de préparation à l’échographie du foie. L'alimentation n'est pas très différente non plus. Avant l'échographie de la vésicule biliaire, buvez du thé et de l'eau. De plus, au cours des 24 heures précédentes, il n’est pas pratique de procéder à un examen radiologique du tractus gastro-intestinal avec du baryum, car l’agent de contraste dans le duodénum crée des difficultés pour visualiser les voies biliaires. L'échographie de la vésicule biliaire et du foie est assez informative.

Échographie du foie et du pancréas

Les recommandations pour la préparation à l'étude du pancréas sont les mêmes que pour l'examen du foie. L'absence de contenu dans l'estomac est une condition nécessaire et primordiale; elle doit donc être réalisée à jeun. Si le patient subissait un examen radiographique au baryum, un examen échographique du pancréas peut être effectué au moins 24 heures plus tard. Cette condition est due au fait que le baryum restant sur les parois de l'estomac et des intestins gênera la visualisation du pancréas.

Échographie des reins et du foie

La préparation pour l'étude des reins ne diffère pas de la préparation pour l'examen échographique du foie. Il est souhaitable que la vessie soit remplie, car lors de la détection d'une pathologie rénale à l'échographie, il est nécessaire d'examiner les uretères et la vessie. En outre, vous ne pouvez pas manger d'aliments qui provoquent une augmentation de la flatulence. L'examen échographique des reins fournit suffisamment d'informations pour diagnostiquer de nombreuses maladies, notamment le pancréas.

Méthodes de recherche et pathologie détectable

L'échographie du foie est généralement effectuée à la position du patient sur son dos. Un gel spécial est appliqué sur la partie supérieure de l'abdomen, après quoi le médecin applique le capteur à ultrasons aux points nécessaires de la paroi abdominale antérieure. Le médecin demande au patient de prendre une profonde respiration et de retenir son souffle, ce qui est nécessaire pour un meilleur examen du foie, car la plus grande partie de celui-ci est cachée derrière les côtes qui gênent l'imagerie.

Parfois, le médecin peut installer le capteur dans l'espace intercostal, ce qui permet de mieux examiner l'organe. Pendant ce temps, le médecin prend les mesures nécessaires, étudie la structure, la structure, l'irrigation sanguine du foie, puis fournit au patient une description avec une conclusion échographique sur papier.

À l’échographie, vous pouvez suspecter ou identifier les pathologies suivantes du foie:

anomalies de structure ou d'emplacement; hépatomégalie, c'est-à-dire augmentation de la taille; infiltration graisseuse; manifestations d'hépatite aiguë et chronique; lésion hépatique; la cirrhose; tumeurs bénignes et malignes du foie; polykystique; le cancer; lésion parasitaire.

Cependant, il n’est pas toujours possible de déterminer avec exactitude si l’organe est en parfaite santé avec la méthode de recherche par ultrasons. Après tout, le médecin étudie la structure de l'organe, mais ne peut pas déterminer dans quelle mesure le foie gère ses fonctions. Pour cela, il existe d'autres méthodes de recherche.

De plus, avec l’échographie hépatique, il n’est pas toujours possible d’établir clairement la nature des modifications focales, qu’elles soient malignes ou bénignes, car beaucoup d’entre elles peuvent avoir une image échographique différente. Le moyen le plus précis de déterminer ceci est la ponction diagnostique.

Quelles sont les caractéristiques du foie chez un enfant?

Une étude échographique du foie est réalisée sur les enfants aux mêmes fins qu'un adulte.

Pour se préparer à l'examen, l'enfant a besoin aussi bien que d'adultes, à l'exception des nourrissons, dont le régime alimentaire ne change pas.

Au cours de l’étude, il est préférable que l’enfant soit avec l’un des parents, car toute procédure médicale lui cause anxiété et peur. Nous devons lui expliquer que l'échographie est complètement indolore.

Lors de l'échographie hépatique, le médecin examine attentivement la structure du foie de l'enfant. La taille normale du foie chez les enfants est différente de celle des adultes et évolue avec l'âge. Par conséquent, lors de l'évaluation des résultats de l'échographie, le médecin compare les données avec les normes d'âge.

La valeur de l'échographie pour la détection du cancer du foie, des foyers

La détection précoce du cancer est une tâche importante pour le médecin. Le foie dans le cancer est souvent cirrhotique, son homogénéité est perdue, il y a de gros changements. Dans ce contexte, il peut être difficile d'identifier le cancer.

Le cancer du foie est caractérisé par la présence de foyers uniques ou multiples. La structure anormale et les contours de l'organe sont visualisés.

Les foyers dans le cancer sont affichés différemment. Au début de la maladie, si la tumeur ne dépasse pas 5 cm, il est presque impossible de distinguer le cancer du foie des autres lésions focales dans le mode B sérologique habituel. Une faible néoplasie a une hypoéchogénicité réduite, assez rarement, une iso-échogène avec un mince rebord hypoéchogène.

Il est particulièrement difficile de diagnostiquer le cancer du foie diffus, représenté par de multiples foyers échogènes aux limites floues. Dans ce cas, l'échographie Doppler montre une augmentation significative de l'apport sanguin dans l'artère hépatique commune et une violation de la structure des vaisseaux hépatiques.

Une tumeur maligne (cancer) se développe très rapidement et augmente d'environ 2 fois en 120 jours. Le cancer entraîne inévitablement une augmentation de la taille du foie lui-même.

Le «standard de référence» pour le diagnostic du cancer est une biopsie à l'aiguille fine de la lésion détectée sous le contrôle d'une image par ultrasons. Vous pouvez également utiliser une échographie avec rehaussement de contraste.

Ainsi, le diagnostic de cancer du foie doit être réalisé en association avec d’autres études.

Ponction du foie sous contrôle échographique

Hématomes

De telles anomalies surviennent généralement après des blessures ou des interventions chirurgicales. Les hématomes du foie peuvent être situés sous la capsule, ils peuvent également être situés à l'intérieur de son parenchyme.

Après une lésion de gros vaisseaux, les hématomes ressemblent à des formations de forme oblongue et irrégulière avec un contenu liquide comportant de petites inclusions échogènes.

Une échographie du foie a révélé un hématome sous-capsulaire du foie

Si le saignement persiste, l'hématome sur l'écran de la machine augmente également. Au fil du temps, un tel hématome apparaît comme une paroi, le contenu interne se coagule, les ultrasons deviennent échogènes, hétérogènes. À l'avenir, à cet endroit, la formation d'un sérome, une structure ressemblant à un kyste ou une calcification, est possible.

Si les gros vaisseaux du foie ne sont pas endommagés, l'image échographique de l'hématome a une apparence légèrement différente. Le parenchyme hépatique dans ce cas est imbibé de sang, ce qui entraîne l'apparition de zones d'échogénicité accrue. Avec une évolution favorable vers la fin de la deuxième semaine, la taille des hématomes a tendance à diminuer, les contours deviennent moins clairs et inégaux et les contenus internes ne sont pas uniformes. Un mois plus tard, l'hématome peut disparaître. Avec un arrangement sous-capsulaire, l'hématome a l'apparence d'une bande anéchoïque allongée.

Échographie pour fibrose

La fibrose hépatique peut être primaire ou être une conséquence d'hépatite ou de maladie vasculaire chronique déjà transférée. Il se manifeste par la prolifération du tissu conjonctif qui remplace le tissu hépatique. Il y a plusieurs stades de fibrose. Dans la dernière étape 4, la fibrose entre dans la cirrhose du foie, conduisant au cancer.

Pour le diagnostic de la fibrose en utilisant un examen complet du patient. L'échographie détecte la présence d'une fibrose, mais ne fournit pas de données pour établir son stade. Les signes d'échographie typiques de la fibrose sont:

granularité homogène, parfois grossière de la structure du foie; augmentation de l'échogénicité du parenchyme; surface ondulée ou bosselée; vivacité des vaisseaux du foie; signes d'hypertension portale.

Ces signes vous permettent d’établir la présence d’une fibrose lors du déchiffrement des lectures des appareils. Pour déterminer son degré, une technique spéciale à ultrasons est utilisée, qui permet de mesurer la rigidité du tissu hépatique - l’élastographie, réalisée sur l’appareil Fibroscan. Ce système diffère d'un scanner à ultrasons classique par la présence d'un capteur avec vibrateur. Ce capteur transmet les ondes de vibration dans le tissu hépatique et enregistre simultanément leur comportement (vitesse de propagation), en fonction duquel il indique la rigidité des tissus de l'organe.

simplicité d'utilisation, non invasif (pas de pénétration dans le corps du patient) sans douleur.

Cependant, il existe des inconvénients: l'étude est inefficace chez les patients souffrant d'ascite. De plus, une grande quantité de tissu adipeux et des espaces intercostaux étroits rendent difficile l'obtention de données précises sur le corps. Fibroscan a une spécificité assez élevée dans l'établissement de la fibrose.

Ainsi, l’échographie est un moyen vraiment efficace et sans douleur de diagnostiquer les anomalies du foie, ce qui facilite l’étude de maladies telles que la fibrose hépatique, la jaunisse, les tumeurs bénignes et malignes (cancers), etc. Les résultats, qui donne cette étude est difficile à surestimer. Échographie du foie - est un assistant médecin fidèle dans le diagnostic de nombreuses maladies. En même temps, il est possible de juger indirectement les processus du pancréas, ainsi que de la vésicule biliaire, par l’état du foie. Pour déchiffrer les résultats des diagnostics, une glande vitale du corps, telle que le foie, devrait être réalisée par des spécialistes expérimentés.


Articles Connexes Hépatite