Comment guérir à jamais de l'hépatite C: principales méthodes de traitement, méthodes d'infection et symptômes

Share Tweet Pin it

On sait qu'environ 3% des habitants de la planète sont porteurs du virus de l'hépatite C, qui est très dangereux. C’est pourquoi, chaque année, la question de savoir comment guérir l’hépatite C à jamais devient urgente, et est-ce réel?!

Voies d'infection

La plupart des gens pensent que seuls les toxicomanes sont atteints d'hépatite C. Mais c'est une grosse erreur, car ce virus peut pénétrer dans le corps humain de nombreuses façons.

Il convient de noter que le virus ne peut être infecté que par du sang, c’est-à-dire qu’il ne peut se produire autrement.

Les principales méthodes d'infection par le sang incluent:

  • Transfusion sanguine Malgré le fait qu'aujourd'hui tout le sang du donneur est minutieusement contrôlé, il existe également de tels points de transfusion où, en raison d'une erreur médicale, une personne n'a pas été testée pour la présence d'un virus dans son sang. Cela n'arrive pas souvent, mais il s'agit d'un pour cent des cas d'infection. Dans certains pays, où les médicaments sont à la traîne et où il existe peu de dons de sang, les donneurs ne sont parfois pas contrôlés. Cette attitude n’est pas due à la négligence, mais au besoin urgent de sang.
  • Utilisez une aiguille par plusieurs personnes. Le plus souvent, cela se produit chez les toxicomanes qui piquent avec une seringue, en l'utilisant plusieurs fois. Cela se produit très souvent et par conséquent, la plupart des porteurs d'hépatite sont des toxicomanes. Mais parfois, c'est différent. Négligence des médecins - l’un des problèmes les plus graves auxquels le monde est confronté. Il y a des cas où une infirmière ou un médecin, pour une raison quelconque, ne change pas l'aiguille et injecte plusieurs personnes avec la même seringue, transférant ainsi toutes les infections possibles.
  • Personnel de la clinique et de l'hôpital. En raison de la spécificité de leur travail, presque tous les professionnels de la santé peuvent contracter l'hépatite C à tout moment et ils peuvent ne pas en être conscients avant que les symptômes ne commencent à apparaître. Et pendant tout ce temps, ils deviennent d'excellents porteurs d'infection. Le plus souvent, tous les sujets infectés sont soumis à des chirurgiens, des dentistes, des infirmières, des infirmières.
  • Rapports sexuels Il s'agit d'un nombre aveugle d'actes sexuels au cours desquels aucun moyen de protection n'est utilisé. Cela se produit le plus souvent avec les mêmes toxicomanes, des alcooliques, qui ne se souviennent pas où et avec qui ils ont eu des rapports sexuels, des personnes qui purgent une peine en prison ou dans des colonies, ainsi que des personnes ayant une orientation sexuelle non traditionnelle.
  • De mère en bébé. Ce type d’infection est très rare, à l’exception des cas où, au troisième trimestre, une femme a subi un stade aigu de l’hépatite C. Par ailleurs, il convient de noter que le virus ne se transmet pas par le lait.
  • Mauvaise hygiène personnelle. Quelques pour cent des infections surviennent lorsque les règles élémentaires d'hygiène personnelle ne sont pas suivies.
  • Autres modes d'infection. Cela inclut un certain nombre de possibilités au cours desquelles vous pouvez être infecté par le virus de l'hépatite C.

Étant donné que la plupart des gens croient que l'hépatite C est une maladie réservée aux toxicomanes, de nombreux cas font défaut lorsqu'une infection directe se produit. Vous devez faire extrêmement attention lorsque vous vous rendez à la clinique (pour des tests, des injections, des compte-gouttes, etc.) et assurez-vous que le personnel médical utilise des accessoires stériles et des gants en caoutchouc. Et il est également nécessaire de respecter vous-même toutes les règles d'hygiène afin de vous protéger contre l'infection à l'hépatite C.

Groupes à risque

Certains groupes de personnes sont le plus souvent sensibles à l'hépatite C:

  • Les personnes qui utilisent des drogues, à savoir l'injection.
  • Personnes ayant reçu du sang avant 1987
  • Les personnes qui subissent constamment une hémodialyse.
  • Personnes ayant transplanté des organes de donneurs avant 1992, ainsi que des transfusions sanguines.
  • Les gens qui ont des problèmes de foie, mais ils ne sont pas installés pour des raisons inconnues.
  • Enfants nés de mères infectées.
  • Les personnes qui font souvent des tatouages, ainsi que d'utiliser les services de salons de beauté illégaux.
  • Professionnels de la santé.
  • Les gens qui sont sexuellement promiscuous.

C'est pourquoi une grande attention est accordée à la promotion de modes de vie sains et au sexe protégé.

Cependant, il convient de noter que même si une personne appartient à un groupe à risque, cela ne signifie pas pour autant qu'elle tombera définitivement malade, car d'autres facteurs doivent également être présents.

Signes et symptômes de l'hépatite C

Signes et symptômes de l'hépatite C

Afin de reconnaître la maladie à temps et de faire appel à des spécialistes pour l'assister dans le traitement, il est nécessaire de connaître les symptômes qui se manifestent.

Il convient de noter que cela prend environ un mois à partir du moment de l’infection jusqu’à l'apparition des premiers signes. Dans les cas où l’immunité d’une personne est renforcée, ce processus peut durer environ quatre ou cinq mois.

En règle générale, l'hépatite C est l'une de ces maladies qui ne se manifestent pas dans les premiers stades et beaucoup de personnes le découvrent par hasard lorsqu'elles passent des tests dans un établissement médical.

Mais néanmoins, il existe plusieurs symptômes, avec l'apparition desquels vous devez réfléchir et consulter un médecin pour un examen:

  1. Faible appétit
  2. Fatigue constante
  3. Faiblesse
  4. Douleur articulaire
  5. Jaunisse qui apparaît lorsque dommages au foie
  6. L'apparition de varicosités

Mais tous les symptômes ci-dessus peuvent se manifester au cours d'autres maladies. C'est pourquoi, si vous vous sentez radicalement transformé et qu'il se détériore, vous n'avez pas besoin de prendre de risques. Parce que plus tôt le traitement a été commencé, plus les chances de guérison et de guérison de la maladie sont grandes.

Diagnostic de la maladie

Lorsque les premiers symptômes de l'hépatite C aiguë ou chronique apparaissent, le médecin procédera à un examen complet au cours duquel les procédures suivantes seront effectuées:

  • Un test sanguin biochimique sera effectué, dans lequel une attention particulière sera accordée aux composants tels que l'alanine aminotransférase, la bilirubine et l'alanine aminotrapeptidase.
  • Du sang sera prélevé pour détecter la présence d'anticorps dirigés contre le virus.
  • Un test sanguin sera effectué afin de déterminer l'ARN du virus.
  • Une échographie de tous les organes abdominaux sera effectuée.
  • Une biopsie du foie sera effectuée pour détecter les anomalies.

Si les études menées donnent des résultats positifs, cela peut signifier:

  • Qu'une personne a l'hépatite C chronique
  • Dans le passé, cette infection avait été transmise et le corps l'avait surmontée indépendamment.
  • Que le résultat de l'analyse est faux.

La forme d'hépatite C la plus dangereuse est la maladie chronique, qui se manifeste le plus souvent par une cirrhose du foie, qui, malheureusement, n'est pas traitée.

Traitement de l'hépatite C

Traitement de l'hépatite C

Beaucoup de gens s'intéressent à la question, est-il possible de guérir ce virus de façon permanente? Il n'y a pas de réponse sans équivoque à cette question, car tous les médecins sont en désaccord. Et si certaines personnes disent en toute confiance qu'il est tout à fait réaliste de le faire, l'important est de choisir le bon traitement et d'élaborer un schéma individuel. D'autres disent que si vous ne la soignez pas, seul le stade de rémission peut être atteint et sous l'influence de facteurs environnementaux, la maladie peut s'aggraver à nouveau.

Aujourd'hui, la situation de l'hépatite C est la même que celle du virus de l'immunodéficience humaine.

Il semble qu'il existe un schéma thérapeutique définitif, mais il n'y a pratiquement aucun cas de rétablissement complet. Comme vous le savez, aucun vaccin n'a encore été créé pour guérir complètement le virus.

C’est pourquoi toutes les actions des médecins visent à:

  • Réduisez la quantité de virus dans le corps, notamment dans le foie. Cela doit être fait pour que l'hépatite ne se transforme pas en une cirrhose qui, comme nous le savons, n'est pas traitée et est fatale après un certain temps.
  • Réduire ou éliminer l'inflammation qui se produit dans le foie.
  • Comme mentionné ci-dessus, un schéma thérapeutique spécifique contre l'hépatite C a été mis au point.

Le principal composant du traitement de l'hépatite C est l'utilisation de l'interféron alpha, une protéine spéciale qui augmente la résistance de l'organisme et active les cellules responsables de la production d'immunité. Bien entendu, l'interféron n'est pas capable de tuer les cellules infectées, mais il peut parfaitement aider à empêcher d'autres personnes de s'infecter, améliorant ainsi leur résistance.

Avec l'introduction d'interféron dans le corps humain, les symptômes suivants peuvent apparaître, qui ressemblent beaucoup à la grippe:

  • Augmentation de la température corporelle
  • Des frissons
  • Douleurs musculaires
  • Faiblesse et sensation de malaise

Ces symptômes peuvent être présents pendant environ 12 heures. Passé ce délai, la personne commence à se sentir normale. Le plus souvent, ces symptômes sont plus prononcés au cours des premiers jours de traitement.

Il convient de noter que, dans le traitement de l'interféron, vous devez passer des tests tous les mois afin d'évaluer l'efficacité de cette méthode.

Dans certains cas, lorsque l’hépatite C est détectée au stade le plus précoce, l’interféron aide remarquablement à prévenir la propagation du virus. Grâce à cette thérapie, il existe plusieurs cas de guérison complète de l'hépatite chez une personne. Les scientifiques disent que seule une dose supplémentaire de protéine protectrice a aidé l'immunité humaine.

Certes, malgré certains cas d'utilisation réussie de l'interféron lors du traitement de la maladie, le plus souvent, cela aide simplement à ne pas transmettre le virus et protège le foie. Par conséquent, il n’est pas nécessaire de placer de grands espoirs sur l’interféron.

Ribavirine et interféron

Le traitement à l'interféron n'est pas la seule méthode utilisée pour neutraliser un virus.

Le plus souvent, lorsque l'interféron n'a pas l'effet escompté, il est utilisé en association avec la ribavirine.

La ribavirine est l'un des médicaments viraux connus actifs contre les virus à ARN.

Ce médicament agit sur l'ARN lui-même. C'est-à-dire qu'il est introduit dans le virus en tant qu '«imposteur» et ralentit sa reproduction. Certes, en tant que médicament indépendant, il n’est pas très efficace dans le traitement de l’hépatite C, mais associé à l’interféron, il peut avoir un effet positif et améliorer l’évolution de la maladie.

Un rôle important dans le traitement de la ribavirine est son dosage. Il convient de noter que, pour obtenir le meilleur effet positif possible, plusieurs recommandations doivent être observées:

  • Le traitement commence par la dose optimale, prescrite par le médecin, mais en aucun cas ni milligramme de plus, ni milligramme de moins.
  • La posologie optimale est maintenue pendant toute la durée du traitement, et pas seulement au début.
  • S'il devenait nécessaire de réduire la dose du médicament, cela devrait être fait progressivement.
  • En réduisant la dose de plus de la moitié, les chances de guérison diminuent.

Il est nécessaire de prendre le médicament pendant toute la durée du traitement, car seule une telle approche peut garantir la réalisation d'un effet positif, à savoir le stade de rémission ou le stade de récupération complète.

Autres traitements

La tâche principale lors du traitement de l'hépatite est de ne pas rater le passage de la maladie au stade chronique, au cours duquel le foie est le plus souvent atteint et où se développe une cirrhose.

Aujourd'hui, de nombreux médicaments peuvent aider au traitement d'un virus aussi dangereux que l'hépatite C.

Parfois, d'autres médicaments antiviraux sont utilisés en association avec la thérapie à l'interféron et à la ribavirine, dont la tâche principale est d'améliorer les fonctions du foie, à savoir les cellules capables de résister au virus.

Ces médicaments comprennent généralement les hépatoprotecteurs, à savoir Essentiale, l’acide lipoïque et d’autres.

Vous trouverez plus d'informations sur le traitement de l'hépatite C dans la vidéo.

En outre, les immunomodulateurs sont largement utilisés pour stimuler activement les éléments de la réponse immunitaire capables d’exercer une résistance active au virus.

Séparément, il faut dire à propos de ces préparatifs qui sont largement annoncés dans les médias. Ils seraient capables de guérir complètement l'hépatite. En fait, il s’agit là d’une simple astuce car ces médicaments coûtent souvent beaucoup d’argent et sont de simples suppléments qui, au mieux, ne causent pas de dommages à l’organisme.

Qui est le plus difficile à guérir de l'hépatite C?

Le traitement de l'hépatite C peut être stérile pour certains groupes de personnes, même de la manière la plus moderne.

Ces groupes comprennent:

  • Tous les hommes.
  • Les personnes âgées de plus de quarante ans, car c’est à ce moment-là que la résistance du corps diminue à mesure qu’il commence à vieillir.
  • Les personnes qui ont une charge virale considérablement accrue.
  • Personnes dont la transaminase est en activité normale.
  • Les personnes qui ont aussi le virus de l'hépatite B.

Le traitement de l'hépatite C dure généralement au moins un an. Dans les cas où un résultat positif du traitement n'est pas atteint, après une pause, il sera repris.

Malheureusement, il n’existe pas de données précises permettant de déterminer si l’hépatite C peut être guérie pour toujours, car, malgré le fait que la maladie ait été découverte depuis longtemps, elle n’a pas fait l’objet d’une étude approfondie.

Méthodes classiques et nouvelles de traitement de l'hépatite C

L'hépatite C a été découverte il n'y a pas si longtemps - la maladie est connue du public depuis 1989. L'hépatite étant de nature virale, le principal danger réside dans les dommages au foie et les conséquences de l'infection, de la cirrhose et de l'oncologie de cet organe. Avec un traitement opportun et compétent, la plupart des victimes se rétablissent, ce que garantissent les médicaments antiviraux pour le traitement de l'hépatite.

Compte tenu du danger de la maladie causée par l'hépatite C, il existe toujours une place pour un nouveau traitement: l'industrie pharmaceutique continue à développer et à produire des médicaments qui combattent efficacement la pathologie. De plus, il existe de nouvelles méthodes de traitement visant à éliminer le virus et les conséquences de son impact.

Dangers de la maladie: pourquoi il est nécessaire de traiter la pathologie

Si l'on considère l'ensemble de la population de la planète, alors selon l'OMS, ce virus serait présent chez 150 à 185 millions de personnes touchées. Chaque année, environ 350 000 personnes meurent des complications provoquées par la maladie. Dans le même temps, les statistiques officielles ne sont pas établies en Russie, mais on peut présumer que 2,5% des Russes sont imputables aux porteurs du virus, qui compte entre 5 et 7 millions de personnes dans le pays.

L'hépatite C entraîne le remplacement des cellules hépatiques saines par du tissu conjonctif, ce qui perturbe le fonctionnement de l'organe et provoque sa mort graduelle. Si la maladie est traitée rapidement, à l'aide de techniques modernes éprouvées et de techniques modernes avancées, les chances de guérison totale varient entre 50 et 90% et évitent à la victime le risque de cirrhose.

Le but de la thérapie pathologique est:

  • Élimination du processus inflammatoire ou sa réduction dans le corps.
  • Prévenir le développement de la maladie au stade de la cirrhose ou du cancer.
  • Éliminer ou réduire la quantité de virus.

Dans certains cas, en présence d'une forte réponse immunitaire, il est possible que l'organisme puisse se soigner du virus. Après cela, dans le sang, des anticorps spécifiques sont observés, la réactivation de l'hépatite ne se produit pas, le niveau d'immunité importe peu. Mais il est impossible de s’appuyer sur un tel succès. Il est beaucoup plus sûr de consulter un spécialiste expérimenté en maladies infectieuses, d’effectuer des diagnostics, notamment des tests et des échographies, puis d’appliquer des méthodes de traitement modernes qui permettront de résoudre efficacement le problème.

Il convient de rappeler que de nombreux transporteurs ne savent pas qu’ils sont infectés et contagieux, car les signes de la maladie ne sont pas toujours évidents.

Méthodes thérapeutiques classiques

Avant d'évaluer les médicaments modernes et leurs effets sur l'organisme, envisagez l'option standard - l'utilisation de l'interféron avec la ribavirine. Ces médicaments pour l'hépatite ont un effet positif dans 25 à 40% des cas, alors qu'ils devraient être utilisés dans un complexe. Les dérivés les plus récents, basés sur l'interféron et la ribavirine, portent divers noms, puisque la production est réalisée par différentes sociétés.

  • Préparations de la forme d'interféron alpha, qui comprennent Roferon, Laferon, Inteal, Intron-A.
  • Produits d'interféron gamma, notamment Pegaltevir, Ingaron, Algeron.
  • Médicaments à base de ribavérine - Ribamidil, Rebetol, Ribapeg.

Dans certains cas, le traitement avec les deux médicaments est contre-indiqué, une monothérapie peut alors être prescrite, ce qui réduit immédiatement l'efficacité du traitement à 12%. Malgré le fait que la thérapie médicamenteuse à base de ribavirine et d'interféron ait été testée avec le temps, son utilisation a provoqué de nombreuses réactions et de nombreuses contre-indications. Ces traitements de l'hépatite B nécessitent une ordonnance supplémentaire d'hépatoprotecteurs, dont le rôle est de soutenir le foie. Habituellement, ils doivent être pris pendant au moins un an et, en l’absence de l’effet positif escompté, la durée de la période peut être prolongée.

Si vous traitez l'hépatite avec de nouveaux médicaments, les chances de vous en débarrasser sont beaucoup plus grandes et les médicaments eux-mêmes sont beaucoup mieux tolérés par les patients.

Outre les difficultés de traitement, il existe certaines contre-indications à l’utilisation de la méthode combinée - La ribavirine et l’interféron ne sont pas prescrits aux enfants de moins de trois ans, aux femmes qui portent un enfant et aux greffes d’organes. Ces médicaments sont contre-indiqués pour les personnes présentant une intolérance individuelle, une maladie de la thyroïde, une insuffisance cardiaque, une ischémie, un diabète ou une pathologie pulmonaire. Vous devez également considérer la possibilité d'effets secondaires, la liste comprend:

  • l'anémie;
  • altération de la fonction thyroïdienne;
  • perte de cheveux;
  • des perturbations dans la fonctionnalité du système nerveux;
  • dépression, irritabilité et insomnie;
  • signes d'ARVI;
  • la fièvre, les frissons, la faiblesse et les maux de tête sont possibles, mais de tels symptômes apparaissent souvent au début du traitement.

Le premier à remplacer la méthode envisagée est une thérapie utilisant l’interféron pégylé. Leur effet était plus prononcé, car ils restaient dans le sang pendant environ une semaine. En conséquence, le médicament a été pris une fois en sept jours. Cependant, le médicament devait encore compléter la ribavirine, bien que le pourcentage de patients retrouvés avoisine les 70 et que la durée du traitement soit d'au moins un an.

Médecine moderne

Bien que les médicaments russes et étrangers continuent de développer les médicaments les plus efficaces, la ribavirine et l’interféron restent les médicaments les plus populaires. Par conséquent, le médicament récemment publié, Profetal, a été créé sur la base d'interféron avec l'alpha-foetoprotéine. Cependant, la durée du traitement médicamenteux est d'au moins un an. Envisagez d’autres nouvelles fonctionnalités proposées pour éliminer le virus:

  • Dans les cas où la combinaison de médicaments interféron et ribavirine ne donne pas l'effet escompté, utilisez du sofosbuvir et du daclatasvir. Le premier médicament après les tests a confirmé l'efficacité à 99%, alors qu'il était utilisé pour 1,2,4,5,6 génotypes de l'hépatite C. Comme le montre la pratique, le médicament permet d’éliminer la maladie, même dans les cas où la maladie a atteint le dernier stade. Le nouveau traitement est bon car, comparé à la technique utilisée précédemment, il n’ya pas beaucoup d’effets secondaires. Lors du test de nouvelles manifestations négatives de l'acier, fatigue, nausée et vertiges.
  • Le lédipasvir est un autre nouveau médicament recommandé pour le daclatasphir et le sofosbuvir. Son procès s'est achevé fin 2013. Avec l'utilisation cumulative de médicaments atteint un effet direct, permettant d'éliminer le virus dans 98%.
  • Il convient de prêter attention au siméprévir, qui fait partie d'une nouvelle génération de moyens antiviraux d'exposition directe. Le traitement complet implique son utilisation avec la ribavirine, l'interféron, dans le cas de la formation d'une maladie de génotype 1B. Ce remède diffère des médicaments similaires en termes d’efficacité et de sécurité. Une posologie pratique et la possibilité de développer des schémas thérapeutiques individuels peuvent également être attribuées à des qualités positives. En Russie, l'utilisation du médicament a été approuvée au début de 2014.
  • En présence de 1 génotype, le médicament telaprévir (Incivo) est utilisé conjointement avec le bocéprévir. Dans le même temps, une thérapie efficace suppose la présence dans le schéma du troisième médicament, la ribavirine ou le peginterféron. Le taux de réussite du rétablissement varie de 70 à 80% - chez les patients primitifs, une réponse virologique persistante est d’environ 79%, une réponse zéro à 41%, une réponse partielle à environ 61% et pour les victimes en rechute jusqu’à 86%. Le «triple» traitement de l'hépatite avec l'utilisation de ces médicaments dans certains cas a permis de réduire la durée d'exposition de 48 à 24 semaines. Parallèlement, ce schéma a également entraîné une augmentation des effets secondaires - apparition d'éruptions cutanées et d'anémie, ce qui a obligé de nombreuses victimes à interrompre le traitement ou à augmenter considérablement les coûts, en raison de l'achat de médicaments supplémentaires pour soulager les symptômes.

En 2013-2014, les pharmaciens américains ont développé des médicaments innovants, Sovaldi et Harvoni. Ils ont un principe de fonctionnement similaire, mais ils ne doivent pas être considérés comme des analogues, d’autant plus que certains schémas d’utilisation et d’indications sont déterminés pour chacun. Harvoni peut être utilisé comme méthode monothérapeutique et son efficacité n'a été prouvée que dans le cas du génotype 1 de l'hépatite C. Sovaldi est considéré comme l'un des meilleurs médicaments d'origine étrangère. Selon les créateurs, l'outil peut guérir la maladie en 12 semaines. Le médicament est basé sur une combinaison de médicaments Ledipasvir, Sofosbuvir. Le problème, c'est le coût du médicament - à son prix, les comprimés ne sont pas disponibles pour tous les patients. De plus, n'oubliez pas les contre-indications:

  • Hypersensibilité au médicament ou à ses composants individuels.
  • Porter bébé et allaiter.
  • Les enfants de moins de 18 ans, étant donné que les réactions de l'organisme au médicament n'ont pas été étudiées dans ce groupe d'âge.

Il existe un certain nombre d'effets secondaires, notamment l'insomnie, l'apparition de migraines et de maux de tête, des états dépressifs, l'irritabilité. Des crises d'épilepsie, des haut-le-cœur, des problèmes de selles et une sécheresse de la bouche peuvent survenir pendant l'admission. En même temps, il n’existe pas d’antidote au médicament, l’élimination des phénomènes négatifs est donc exclusivement symptomatique.

En Russie et dans les pays de la CEI, les médicaments pour le traitement de l'hépatite virale sont principalement représentés par le sofosbuvir, le daclatasphir et le lédipasvir. Parallèlement, de nombreux produits de contrefaçon sont apparus sur le marché pharmaceutique. Les médecins recommandent d'acheter des médicaments directement à des sociétés prêtes à fournir une licence et la documentation correspondante.

Médicaments 2016

Pensez à quelques autres outils qui représentent le dernier traitement de l'hépatite virale. L'un d'eux est le médicament Zepatir, créé à base d'Elbasvir et de Grazoprevir. Son utilisation a été approuvée le 28 janvier 2016, alors que le médicament peut être utilisé aussi bien en monothérapie qu'en association avec la ribavirine. Appliquez le médicament aux génotypes de 1 et 4 pathologies, en le prescrivant exclusivement aux patients adultes.

L'innocuité, de même que l'efficacité du médicament, a été confirmée par des études cliniques auxquelles ont participé 1373 victimes. Les participants à l'étude ont pris Zepatir 1 comprimé par jour pendant 12 ou 16 semaines. La réponse virologique soutenue globale variait de 94 à 97% chez les victimes avec 1 génotype. Chez les patients avec 4 génotypes, la RVS était de 97 à 100%. Mais ce remède contre l’hépatite C n’est pas sans effets secondaires, il comprend des nausées, des maux de tête et une fatigue accrue. Si nous parlons de l'association Zepatyr + Ribavirin, la principale manifestation négative est l'anémie et les migraines.

Un avertissement spécial est indiqué dans les instructions officielles: chez 1% des patients, au cours de l’étude de la 8e semaine de traitement, le niveau naturel des enzymes hépatiques a été dépassé. Par conséquent, avant de commencer le traitement, un test sanguin est nécessaire pour déterminer les indices hépatiques. Des mesures de contrôle seront nécessaires au cours du traitement. Le médicament en question est interdit aux victimes présentant des lésions organiques graves ou graves.

Hepcinat LP, qui est apparu sur le marché au cours des premiers mois de 2016, est un autre nouveau traitement contre l'hépatite C. Selon les médecins, le médicament détruit rapidement le virus. Chaque comprimé contient 90 mg de Ledipasvir en association avec 400 mg de Sofosbuvir. L'outil doit être utilisé dans le traitement de l'hépatite C chronique avec 1 génotype. Considérons maintenant la durée du traitement:

  • Pour les patients primitifs avec ou sans cirrhose, le cours est de 12 semaines.
  • Pour les victimes ayant déjà traité une pathologie sans la présence d'une cirrhose, le cours dure 12 semaines.
  • Si la cirrhose est présente chez les victimes avec un traitement antérieur, la durée du traitement avec le médicament est de 24 semaines.

Certaines préoccupations peuvent être causées par les instructions de la clause concernant les contre-indications - selon cette dernière, de telles études n’ont pas été menées. En ce qui concerne les effets secondaires, avec l'utilisation de médicaments, des maux de tête peuvent apparaître, il y a une fatigue générale. Cependant, cet effet est observé chez les patients qui ont pris le médicament pendant 8-24 semaines.

Un autre avantage est que le médicament peut être attribué à des fonds budgétaires. En 2016, un traitement de 90 jours a coûté environ 1 500 USD. Ce montant semble important, mais si on le compare à d’autres analogues, l’avantage peut être donné à Heptsinat LP.

Caractéristiques de la thérapie avec des médicaments modernes

Si nous considérons le traitement moderne de l'hépatite C en utilisant les derniers développements, il convient de prendre en compte le coût très élevé du traitement. Selon les estimations les plus prudentes, un cours de trois mois coûterait au moins 50 000 euros, ce qui représente un coût très élevé pour de nombreuses victimes. Parallèlement, les nouveaux médicaments ne sont généralement pas accompagnés de privilèges d’achat.

Cependant, un autre facteur doit être pris en compte: les médicaments pour l'hépatite C sont constamment améliorés, de plus en plus de nouveaux produits apparaissent sur le marché pharmaceutique, le choix se diversifie. En conséquence, les coûts diminuent, même en ce qui concerne le développement de 2016. Dans la sélection des médicaments est d'une grande importance et le génotype du virus.

Avec l'hépatite C, il n'y a pas de traitement unique - la sélection des médicaments est individuelle, de même que leur posologie. Le traitement combiné par la majorité des patients est à peine toléré, car le niveau des effets secondaires liés à la perte de cheveux et à la dépression ainsi qu'aux problèmes de respiration, de thyroïde et de la vue est élevé.

Il est important de se rappeler que le traitement de l'hépatite C doit être effectué sous la supervision de professionnels qualifiés. L'établissement d'un diagnostic correct nécessite un examen approfondi et la réalisation de nombreux tests. Dans ce cas, les symptômes brillants dans le cas de l'hépatite C peuvent être absents, souvent le problème est diagnostiqué par hasard.

Traitements populaires simples contre le virus de l'hépatite C

Le traitement de l'hépatite C avec des remèdes populaires est conseillé d'ajouter à la pharmacothérapie, car la médecine moderne ne possède pas de médicaments efficaces contre cette pathologie. L'utilisation de méthodes de traitement non conventionnelles est très efficace. Mais pour cela, une personne malade doit changer son mode de vie dans une direction positive.

Lors de l'utilisation de méthodes non conventionnelles

La médecine traditionnelle offre une grande variété de substances et de composés pour se débarrasser de la maladie. Tout le monde peut choisir une méthode appropriée et abordable pour un traitement individuel. Recommander à utiliser:

L'hépatite peut-elle être guérie avec ces méthodes? La réponse est non. Les méthodes non traditionnelles ne font que soutenir l'activité du corps, affaiblir le virus, remplir la fonction de désintoxication.

Par conséquent, les méthodes de traitement traditionnelles sont utilisées dans de tels cas:

  • si la pathologie est bénigne;
  • lorsque le patient n'a pas d'argent pour acheter des médicaments antiviraux;
  • quand il est nécessaire d'éviter les effets secondaires importants qui causent l'interféron et la ribavirine.

En cas d'hépatite chronique, les thérapies non conventionnelles sont dirigées vers:

  1. Améliorer la séparation de la bile et la sécrétion d'enzymes.
  2. Pour combattre l'inflammation et les réactions allergiques.
  3. Pour soulager les spasmes.

L'hépatite C est complètement impossible à guérir. Pour que les procédures soient efficaces, il est nécessaire de commencer à combattre l’infection immédiatement après sa découverte. Parallèlement à la prise de médicaments, le patient doit essayer de mettre fin à toutes ses addictions néfastes afin d'éviter autant que possible les moments stressants. Vous devriez suivre un mode de vie et un régime sains.

L'exercice modéré, le repos correct, le sommeil correct sont des composants essentiels dans le traitement de l'hépatite chronique avec des remèdes populaires. Lorsqu'un entraînement physique est possible, le système musculaire aidera le foie à éliminer l'ammoniac du corps (produit du métabolisme). C'est une substance toxique forte. Effectuer toutes les procédures régulièrement et en combinaison aidera à maintenir le travail du corps en mode normal.

Plantes médicinales

Le travail de la glande principale du corps dans l'hépatite C aidera à soutenir les remèdes à base de plantes:

  1. Décoction de graines de chardon. 3 cuillères à soupe l les graines de plantes broyées versent de l'eau bouillante (0,5 l). Conserver dans un bain-marie jusqu'à ce qu'il ne reste que la moitié de la composition. La décoction obtenue doit être filtrée. Pour utiliser cet outil devrait être de 30 à 60 jours 1 cuillère à soupe. l après avoir mangé 3 fois par jour. Le médicament aide à restaurer les cellules de la glande.
  2. Teinture de chardon. Dans les 14 jours dans 1 litre de vodka insister 100 g de graines d'une plante. Buvez la composition 4 fois par jour pendant une demi-heure avant les repas pendant 2 mois. Cela nécessite 0,5 c. fonds ajoutés à 1/2 tasse d'eau.
  3. Poudre de racine de pissenlit. Lavez soigneusement les rhizomes de la plante et séchez-la (elle devrait bien se casser). Broyer la racine pour faire de la farine. Prenez la poudre 1 c. avant de manger. Ce médicament est un agent laxatif et cholérétique doux.
  4. Racine de réglisse. Les médicaments qui en découlent stimulent la production de bile. Cela inhibe l'activité du virus de l'hépatite, ce qui favorise la réduction de l'inflammation dans le foie.
  5. Une décoction de graines d'avoine non pelées. Cet outil aidera à se débarrasser de la fatigue chronique et de la faiblesse. La préparation des grains d'avoine possède des propriétés d'adsorption qui aident à nettoyer les cellules du foie et des intestins. La composition de l'avoine contient également des acides aminés et des vitamines qui aident à maintenir l'immunité.
  6. Hellébore du Caucase. Cette plante est toxique, mais elle a un effet significatif sur l’amélioration de l’état du foie. Capable de retrouver toutes ses fonctions et de restaurer son métabolisme, car il tue tous les organismes nuisibles (microbes, champignons, virus) vivant dans le sang et la lymphe. Il est recommandé de commencer le traitement par l'hellébore caucasienne après la fin du traitement principal. La perfusion doit être bue avant le coucher pendant 1 an. Seul un parcours aussi long aidera à guérir le corps de toute infection dans le corps.
  7. Stigmates du maïs. Ils traitent l'hépatite chronique et aiguë, la cirrhose, la cholécystite, les maladies inflammatoires de la vésicule biliaire. La stigmatisation est utilisée sous forme de perfusion ou de décoction avant le début du rétablissement. Pour la fabrication de la perfusion nécessite 1 cuillère à soupe. l les matières premières préparées versent 1 tasse d’eau bouillante. Insister pour 2 heures. Boire 30 minutes avant les repas pour 2 à 3 c. l de 3 à 5 fois par jour. Prenez habituellement 3 fois par jour pour 1/3 tasse. Pour faire une décoction, vous devez prendre 1 c. stigmatisation du maïs et cuire environ 30 minutes dans 0,5 litre d'eau au bain-marie. Puis laissez cuire pendant 1 heure. Prendre 0,5 tasse quatre fois par jour.
  8. Radis noir. Presser 0,5 litre de jus de radis frais émincé et mélanger avec 1 tasse de miel liquide. Boire trois fois par jour pendant 2 c. l avant le coucher.
  9. Décoction de camomille. Il est utilisé comme un lavement lorsque la couleur jaune apparaît sur la peau du visage.
  10. Une infusion de marguerite vivace. Plantez insister dans l'eau froide bouillie à l'avance. Consommez 1/2 tasse en 3 doses par jour.
  11. Infusion de feuilles ou de graines de lovage. 4 g de matières premières nécessaires pour remplir 1,5 litre d'eau froide. On laisse la composition infuser pendant environ 3 heures. Bien tendre. Boire 1 c. l 4 fois par jour.

Produits à base de plantes pour l'hépatite

La formation à base de plantes est un moyen efficace dans la lutte contre la maladie. Recettes, frais et description de la façon de traiter la pathologie:

  1. La collection comprend les stigmates de maïs, la racine de pissenlit, l'herbe d'Hypericum perforatum, la Cmin sablonneuse (immortelle), le calendula médicinal, les feuilles de bouleau, l'ortie (sans augmentation de la coagulabilité du sang), les baies d'églantine séchées, la racine de réglisse. 1 er l hachez toutes les herbes de toutes les manières possibles et mélangez. Prendre 1 cuillère à soupe. l mélanger et verser 1 tasse d'eau bouillie. Laisser reposer environ 2 heures. Filtrer l'infusion, compléter avec de l'eau bouillie. Il faut faire un verre plein. Moyens à utiliser sous forme de chaleur 3 fois par jour pendant 20 minutes avant les repas.
  2. Phytothérapie pour l'hépatite C à base de fruits de fenouil et de rose sauvage, de feuilles de bouleau, d'inflorescences de calendula, d'herbes de chélidoine, de millepertuis et de fleurs séchées, de racines de pissenlit, de stigmates de maïs. Un mélange de ces ingrédients en quantités égales doit être versé 0,5 litre d'eau bouillante. Insister pour 7 heures. La composition obtenue doit boire 3 fois par jour quelques minutes avant les repas. Recommander à prendre le matin, brasser des herbes dans de l'eau de miel. Il est nécessaire de mener 3 séances de traitement avec des intervalles pour des pauses de 1,5 mois.
  3. La collection d'herbes se compose de racines de bardane et d'elecampane, auxquelles s'ajoutent de la prêle des champs, de l'achillée millefeuille, de la renouée, de la tanaisie, de la sauge, de la cuillère de cottage et des feuilles de bardane. La composition comprend également des fleurs d'hypericum et de camomille. Assurez-vous d'inclure dans la composition des hanches marron. Chaque composant doit être pris en 10 g, haché et mélangé. 2 cuillères à soupe l composition verser 0,5 litre d’eau bouillante. La phyto-collecte nécessite d'insister environ 2 à 3 heures dans un récipient avec le couvercle fermé. Utiliser le médicament en 1/3 ou 1/2 tasse 3 fois par jour.

Thérapie de jus

L'hépatite virale C n'est pas assez grave pour traiter avec l'utilisation de différents jus naturels:

  1. Citron Jus requis de 1 mélange de fruits avec 1 c. soda Le mélange résultant doit être consommé 5 minutes après la préparation. Les séances thérapeutiques sont organisées pendant 3 jours, à des intervalles de 3 à 4 jours, jusqu'à ce que le patient se sente mieux. Le jus de citron est utilisé dans une recette différente. Pour ce faire, vous aurez besoin de jus de la moitié d'un fruit, 1 verre d'eau minérale et 1 cuillère à soupe. l chérie
  2. Carotte Favorise un nettoyage en douceur de la glande et sa restauration au niveau de la cellule. La boisson doit être fraîchement préparée à partir de matières premières de haute qualité. C'est complètement inoffensif. Il est permis de boire autant que tu veux. Une excellente option consiste à utiliser du jus de carotte frais le matin. C'est aussi une bonne idée de boire plusieurs fois par jour. Il est conseillé de mélanger le jus de betterave (1/4 tasse) et la carotte (1 tasse).
  3. Jus de chou. La maladie peut être traitée si vous prenez 1 verre de boisson aux fruits frais 2 ou 3 fois par jour. Avant de boire des boissons à base de chou ou de betterave, ils doivent rester debout pendant environ 4 à 8 heures.
  4. Nectar de myrtille. Dans le plus grand nombre d'enzymes utiles contiennent des feuilles qui bloquent l'effet du virus.

En plus de ces recettes, l’hépatite C peut être guérie en utilisant des procédures à base d’eau contrastées et une thérapie physique. Lors du recours à des méthodes non conventionnelles, il est toujours utile de discuter de leur utilisation avec votre médecin.

Méthodes d'infection par l'hépatite C et méthodes de traitement

L'hépatite C est une infection du foie qui se développe à la suite d'une infection par le virus VHC. On appelle souvent cette pathologie un tueur sensible, ce qui s’explique par son évolution asymptomatique. Certains patients vivent entre 20 et 35 ans, ignorant la présence de l'hépatite C, mais en sont également les porteurs. Évoluant progressivement, le virus déclenche un processus inflammatoire chronique dans le foie, conduisant à la destruction d'organes. Ainsi, la pathologie est dangereuse en raison de son arrière-plan peut développer un cancer ou une cirrhose du foie, entraînant la mort.

Par conséquent, il reste très important d'identifier en temps voulu la maladie et de désigner un traitement complexe.

Voies d'infection

L'hépatite C est caractérisée par un mécanisme de transmission hématogène. Ainsi, il est possible d’être infecté si le sang du patient pénètre dans la zone des plaies ouvertes, des muqueuses ou des coupures. En même temps, après avoir traversé les vaisseaux sanguins, le virus de l'hépatite s'installe dans les cellules du foie, où il se multiplie rapidement. Le séchage (instruments médicaux, cosmétiques) ou le chauffage du sang infecté n'entraînent pas la mort du virus. En conséquence, l’infection peut survenir dans des circonstances telles que:

  • transfusion de sang et de ses composants;
  • greffe d'organe donneur;
  • procédures de cosmétologie (manucure, pédicure);
  • négligence des règles d'hygiène (machines générales, ciseaux, brosses à dents);
  • la promiscuité;
  • accouchement naturel;
  • l'utilisation d'aiguilles et de seringues non stériles pour les injections (le plus souvent chez les toxicomanes);
  • procédures de perçage, tatouage.

Sur le plan sexuel, le virus de l'hépatite C n'est transmis que dans 5% des cas, mais la promiscuité augmente considérablement le risque d'infection.

Il est possible qu’une infection (jusqu’à 5%) de l’enfant pendant l’allaitement au moyen de microtraumatismes et de crevasses au mamelon, ainsi que de femmes lors de l’accouchement.

Un grand groupe (jusqu'à 20%) comprend les cas dans lesquels il est impossible d'identifier la voie de transmission.

La définition de la maladie se produit souvent par hasard - lors de l'examen, lors de l'examen du sang d'un donneur.

Personnes touchées par la maladie

Afin d’établir correctement le diagnostic et de déterminer la cause de la pathologie, il est nécessaire de recueillir soigneusement l’anamnèse et de clarifier l’attitude du patient vis-à-vis de l’un des groupes:

  1. Personnel médical et unités épidémiologiques sanitaires.
  2. Les toxicomanes qui utilisent des drogues sous forme d'injection.
  3. Patients sous hémodialyse.
  4. Destinataires d'organes ou de sang (personnes transplantées ou transfusées).
  5. Avoir un tatouage ou un piercing.
  6. Relations sexuelles indulgentes.
  7. Infecté par le VIH.
  8. Femmes en travail (conditions d'accouchement non stériles) et nouveau-nés (si la mère est infectée).

Les premiers signes et principaux symptômes de la pathologie

Immédiatement après l’infection, les manifestations de l’hépatite peuvent être absentes ou présenter un caractère général d’intoxication, ce qui rend le diagnostic difficile. Les premiers symptômes de pathologie apparaissent à la fin de la période d'incubation (sa durée est de 2 semaines à 6 mois) et se caractérisent par une similitude avec d'autres maladies infectieuses. Les signes du processus pathologique comprennent des états tels que:

  • fièvre basse;
  • performance réduite et fatigue;
  • faiblesse, muscles endoloris;
  • perte d'appétit;
  • maux de tête;
  • se sentir nauséeux;
  • diminution de l'activité mentale.

Un processus long et difficile se caractérise par le développement de complications. À ce stade, un patient présentant une hépatite toxique du foie peut identifier les symptômes spécifiques suivants:

  1. Jaunisse.
  2. Ongles cassants pathologiques et perte de cheveux.
  3. L'anémie
  4. Assombrissement de l'urine et décoloration fécale.
  5. Nausées et vomissements.
  6. Éclatement de la douleur dans l'hypochondre droit.
  7. Déprimé.
  8. Démangeaisons de la peau.
  9. Douleur articulaire
  10. Hépatosplénomégalie (foie et rate hypertrophiés).

Une évolution sévère de la maladie et une destruction rapide du foie sont observées chez les individus suivants:

  • Utilisation incontrôlée d'alcool.
  • Avec des antécédents de maladie chronique du foie et d'hépatite virale d'autres types.
  • Infecté par le VIH.
  • Personnes âgées et enfance.

La plupart des patients atteints d'hépatite C ne présentent aucun symptôme spécifique, à la suite duquel la maladie est détectée aux derniers stades de développement (carcinome hépatocellulaire, cirrhose du foie), qui ne se prêtent pas au traitement.

Des complications

La détection et le traitement tardifs de la maladie considérée, ainsi que son évolution rapide et maligne, ont conduit à l'apparition de complications potentiellement mortelles, qui sont représentées par les états pathologiques suivants:

  1. Fibrose du parenchyme hépatique.
  2. Stéatohépatite (les hépatocytes sont transformés en cellules adipeuses).
  3. Cirrhose du foie.
  4. Tumeur maligne (carcinome hépatocellulaire). Dans ce cas, une chimiothérapie est nécessaire.
  5. Hypertension portale.
  6. Ascite (accumulation de liquide dans la cavité abdominale).
  7. Varices des organes internes.
  8. Saignement interne.
  9. Encéphalopathie hépatique.
  10. Infection secondaire par l'hépatite B (VHB).

La consommation d'alcool améliore les symptômes et accélère la destruction du parenchyme hépatique jusqu'à cent fois.

Traitement de la toxicomanie

La base de la lutte contre l'hépatite C est la méthode d'éradication (oppression et destruction du virus). Pour ce faire, cela n’est possible que lorsqu’on utilise une combinaison de traitement antiviral fourni par interféron. Cependant, l'effet obtenu des moyens utilisés est dû au bien-être général du patient, à la réalisation de procédures d'hygiène et au respect du régime alimentaire.

Le traitement de l'hépatite C est effectué avec des médicaments antiviraux, ils comprennent:

  1. "Ribavirin" se présente sous la forme de noms commerciaux tels que "Ribamidil", "Rebetol". Il est nécessaire d'appliquer des moyens quotidiens dans les 6 mois.
  2. "Remantadin" (utilisé à la place de "Ribavirin" lorsqu'il est impossible de l'acquérir).
  3. «Lamivudin» («Zeffix») est recommandé pour les personnes intolérantes à la «ribavirine».

Cependant, une thérapie complexe est impossible sans l'utilisation de l'interféron alpha et des agents qui en contiennent, représentés par:

  • Formes recombinantes d'interféron alpha sous forme d'injections («Reaferon-EU,« Roferon-A »,« Intron-A »,« Realdiron ») ou de suppositoires du rectum (« Viferon »). Le traitement avec ces médicaments dure au moins 12 mois.
  • Action prolongée d'interféron ("PegIntron", "Pegasys"). Les injections sont effectuées chaque semaine, la durée du traitement varie de 6 mois à un an.

Peut-être que la nomination d'autres groupes de médicaments a présenté

  1. Inducteurs d'interféron (Cycloferon, Neovir).
  2. Hépatoprotecteurs (Essentiale, Ursosan, Karsil). De tels agents ont un effet cholérétique et protègent le foie des effets toxiques.
  3. Immunomodulateurs (Immunofan, Betaleukin, Glutoxim). Ces médicaments peuvent renforcer et maintenir le système immunitaire dans la lutte contre le virus.
  4. Inhibiteurs de la polymérase (une enzyme impliquée dans la synthèse de l'ADN et de l'ARN lors de la réplication virale) et de la protéase (protéines clivantes). Ils agissent directement sur l'agent pathogène, empêchant les transformations chimiques, ce qui explique leur efficacité maximale. Les moyens de ce groupe peuvent éliminer définitivement l’hépatite C. Des médicaments tels que le «sofosbuvir» et le «Ledifos» sont utilisés. La durée du traitement est de 3 mois.

Une des caractéristiques du traitement de l’hépatite C chez la femme enceinte est une contre-indication absolue à l’utilisation de l’interféron et de la ribavirine. Cela est dû à d'éventuelles mutations et malformations du fœtus. L'aide dans cette situation consiste en un régime alimentaire épargné par les hépatoprotecteurs de plantes.

Traitement supplémentaire à domicile

L'hépatite C est une pathologie grave qui nécessite un traitement à long terme, associé aux effets secondaires qui en résultent. La thérapie des remèdes populaires contribue à améliorer le bien-être général, à renforcer le corps, à restaurer et à détoxifier les cellules du foie. Il existe de nombreuses recettes maison pour l'hépatite C, dont les principales sont:

  1. Bouillons de baies de rose sauvage, feuilles d’Hypericum et de chélidoine, épis de maïs, fruits de fenouil, racine de pissenlit, herbes séchées et fleurs de calendula. Les ingrédients sont remplis d’eau bouillante et infusés pendant 7 à 8 heures. Après un effort, un tel remède doit être pris 3 fois par jour avant les repas pour un mois et demi.
  2. Jus de carotte Un verre de jus de fruits frais le matin aide à la restauration active et à la purification des hépatocytes grâce à la présence de vitamine A. L'acide ascorbique (vitamine C) contenu dans la boisson a un effet fortifiant et immunitaire.
  3. Au miel Ce produit a une propriété anti-inflammatoire inhérente, ce qui est important dans la lutte contre l'hépatite C chronique. Il est nécessaire d'utiliser du miel 3 fois par jour avant les repas, après avoir préalablement dissous 1 c. verser dans un verre d'eau bouillie tiède. La durée du traitement est de 3 mois.
  4. Citron avec soda Il est nécessaire de mélanger le jus d'un citron avec une cuillère de soda. Prêt signifie que vous devez boire 60 minutes avant les repas pendant 3 jours avec une pause d'une semaine.
  5. Infusion de carotte, persil et graines de céleri (dans le rapport 1: 3: 5). Litre d'eau bouillante verser 3 c. cuillère collecte à sec, insister pendant une demi-heure et après filtrage, prendre 100 ml 5-6 fois par jour.
  6. Mumiye a une origine minérale et un effet positif sur les cellules du foie. Pour prendre le médicament, vous devez mélanger 2 litres d'eau bouillie avec trois grammes de substance. Prêt signifie qu'ils boivent 3 fois par jour avant les repas.
  7. L'avoine Les céréales non traitées exigent de l'eau bouillie pendant la journée, après quoi l'agent est consommé quotidiennement 3 fois. Cette action vise à vaincre la fatigue et la faiblesse, à réduire la charge des cellules hépatiques endommagées, à restaurer la digestion et la détoxification.

Il est important de rappeler que les recettes de médecine traditionnelle ne permettent pas de guérir l’hépatite C. Elles soulagent l’état du patient et servent de tonique général. Par conséquent, un traitement alternatif ne peut être appliqué qu’en association avec des médicaments et après consultation du médecin.

Régime alimentaire

Une partie importante du traitement de la maladie consiste à maintenir un mode de vie et un régime alimentaires sains. La mise en œuvre de recommandations médicales contribue à augmenter l'efficacité du traitement, à réduire la charge sur le parenchyme hépatique et à minimiser le risque de complications (cirrhose, cancer).

Les patients infectés par l'hépatite C doivent suivre le régime n ° 5, recommandé pour les pathologies du foie et les voies biliaires. Ses principes fondamentaux sont représentés par les points suivants:

  1. Buvez au moins 1,5 à 2 litres d'eau par jour.
  2. Éliminer l'utilisation de boissons alcoolisées.
  3. Suivez les règles d'un régime équilibré, le régime doit être varié.
  4. Ne pas mourir de faim.
  5. Mangez souvent (5 à 6 fois par jour), mais en petites portions (de manière fractionnée).
  6. Limitez la consommation de produits contenant du sucre.
  7. Manger des fruits et légumes frais devrait être quotidien et suffisant.
  8. Évitez d'utiliser des produits contenant des gras trans (conserves, pâtisseries, fast food) et des graisses saturées (crème glacée, viande rouge, lait entier, aliments frits).
  9. Augmenter la teneur en fibres dans l'alimentation quotidienne.
  10. Surveillez une quantité suffisante de graisse végétale.
  11. Abandonnez l'oseille, les viandes grasses (poisson, viande), le cacao, le chocolat, les pâtisseries, les viandes fumées, les bouillons de viande et les décoctions, ainsi que les épices.

Renforcement de l'immunité

Pour augmenter l’activité du système de défense dans la lutte contre le virus de l’hépatite C, il est nécessaire de maintenir un mode de vie sain, de respecter les règles d’hygiène personnelle et de faire du sport. Une activité physique modérée soulage la fatigue, l'insomnie et la dépression. Pour une répartition correcte de la charge et une sélection individuelle d'exercices, il est nécessaire de consulter un médecin. Il est préférable de choisir la marche, le yoga et la natation.

En cas d'évolution sévère de la maladie et de développement de complications, des agents immunomodulateurs sont prescrits («Amixin», «Galavit»).

Le traitement de l'infection est coûteux et prend du temps. Il est donc préférable de prendre soin de votre propre sécurité et de procéder à la prévention au préalable. Vous devez refuser de visiter des établissements douteux (salons de coiffure et de beauté) et respecter les règles d'hygiène personnelle, qui réduisent considérablement le risque d'infection par l'hépatite virale C.

Médicaments de nouvelle génération pour le traitement de l'hépatite C

Médicaments de nouvelle génération pour le traitement de l'hépatite C

Voici le début d'une nouvelle ère dans le traitement de l'hépatite virale! Il y a tout juste un an, le traitement de l'hépatite C était un énorme problème. Mais le moment est venu de soigner efficacement et en toute sécurité l'hépatite C virale en seulement 3 mois, en ne prenant que 2 comprimés par jour et sans effets secondaires! Nous avons attendu ce type de traitement pendant très longtemps, mais il est maintenant disponible.

L'hépatite virale C n'est généralement pas difficile à diagnostiquer, mais des difficultés sont souvent rencontrées. La présence uniquement d'anticorps dirigés contre le virus NE confirme PAS la présence de l'hépatite C. La confirmation finale est la détermination de l'ARN du virus de la PCR. Ce n'est que dans cette situation que nous pouvons parler d'hépatite virale C et discuter des options de traitement possibles. Je vais tout de suite faire une réservation pour que dans différentes situations, l'hépatite C puisse être traitée de différentes manières. Le point de blocage clé est la présence de cirrhose, c'est-à-dire la situation "négligée". Il est difficile de traiter la combinaison de l'hépatite virale C avec des maladies telles que le diabète, l'asthme bronchique et d'autres maladies chroniques. Par conséquent, chez ces personnes, l'efficacité du traitement peut être légèrement inférieure, ce qui nécessite une correction du schéma thérapeutique.

L'hépatite virale C est une maladie relativement nouvelle. Son histoire n'a pas plus de 30 ans. Pendant ce temps, les idées sur lui changeaient: le virus lui-même était à l'étude, de nouveaux médicaments étaient étudiés et l'efficacité du traitement augmentait progressivement. Les premiers traitements proposés pour les interférons courts ont eu une faible efficacité: environ 40% seulement des patients ont guéri et un grand nombre d'effets secondaires graves.

Viennent ensuite la ribavirine et les interférons pégylés, ce qui augmente l'efficacité du traitement jusqu'à 60%. L'étape suivante a été l'introduction de la trithérapie, comprenant deux médicaments antiviraux associés à l'interféron. L'efficacité a encore augmenté et s'est élevée à environ 70-75%.

Les options de traitement émergentes récemment sans interféron ont déjà une efficacité d'environ 90 à 95%. Dans le même temps, la durée du traitement a été réduite de 12-18-24 mois à 3-6 mois. Encore une fois, en l'absence de conditions aggravantes. Parmi les médicaments récemment parus, plusieurs méritent l’attention.

Schémas de deux médicaments antiviraux d'action directe sur le virus:

  • Sofosbuvir + Daclatasvir
  • Sofosbuvir + siméprévir

Le schéma des quatre médicaments antiviraux d'action directe sur le virus

  • Thérapie 3D (dasabuvir + ombitasvir + paritaprévir + ritonavir)

À ce jour, nous avons obtenu les résultats d'un traitement réussi de l'hépatite virale C avec des antiviraux à action directe. Le sofosbuvir, le lédipasvir, le daclatasvir et la ribavirine ont donné de bons résultats en termes d’efficacité, de sécurité et de réponse virologique soutenue. Cependant, leur coût élevé limite les options de traitement pour un grand nombre de patients dans de nombreux pays. Le coût des génériques représente environ 1% du coût des médicaments originaux. Le traitement de 12 semaines est estimé à 94 000 dollars aux États-Unis et à 50 000 euros en Europe, tandis qu’un traitement générique coûte environ 1 000 dollars avec la perspective d’une baisse à 200 dollars dans l’avenir.

Séparément, il faut dire à propos de la qualité des médicaments et des fabricants. Les médicaments originaux, c’est-à-dire ceux produits par le développeur du médicament lui-même, sont assez coûteux. En Russie, en raison de la faible solvabilité de la population, les fabricants ont accepté de baisser le prix, au niveau de la marque psychologique d'un million? pour un médicament pendant 3 mois. Il s’agit du même médicament original, qui est simplement meilleur marché au détriment de la décision du fabricant concernant notre pays.

Récemment, des analogues, ou soi-disant génériques, de médicaments antiviraux sont apparus. Ils ne sont pas produits par des développeurs de médicaments, mais par la même technologie et ont la même formule, mais par d'autres sociétés. Ils sont principalement fabriqués en Inde, en Chine et en Égypte. Le coût de ces médicaments est beaucoup moins élevé et s’élève à environ 1 000 dollars pour deux médicaments pour un traitement de trois mois. Cela est dû au fait que les personnes souffrant d'hépatite C dans ces pays ont encore moins de moyens financiers et qu'il y a beaucoup de patients. En outre, ces entreprises ne développent pas de médicaments, mais les produisent selon la formule finale. Bien sûr, ce n’est pas l’équivalent du médicament original, ces médicaments contiennent plus d’impuretés, fournissent une concentration légèrement inférieure du principe actif dans le sang, mais continuent d’être efficaces. Officiellement en Russie, nous ne pouvons pas utiliser ces médicaments car ils n'ont pas été enregistrés. Mais comme le montre la pratique, beaucoup les amènent seuls ou demandent à quelqu'un de leurs amis et de leurs connaissances.

Les données de recherche présentées par Andrieux-Meyer I et James Freeman ont montré les résultats du traitement des génériques de l’hépatite C virale. Les chercheurs ont confirmé la qualité des médicaments génériques par chromatographie en phase liquide à haute performance, résonance magnétique nucléaire et spectroscopie de masse. Les génériques ont été utilisés selon un schéma thérapeutique standard avec une charge virale estimée à 4 et 12 semaines. Le résultat intermédiaire à la semaine 4 pour le génotype 1 était de 93% (sofosbuvir + ledipasvir) et de 97% (sofosbuvir + daclatasvir). Le résultat moyen pour tous les génotypes du virus était de 94% pour 1/100 du coût du traitement avec les médicaments originaux. Après avoir étudié le virus de l’hépatite C, il a été conclu que les génériques à faible coût de médicaments antiviraux à action directe sont équivalents aux médicaments originaux.

Dans certains cas, les médicaments «anciens» sont ajoutés au traitement antiviral pour augmenter l'efficacité du traitement, il peut s'agir de ribavirine ou d'interférons. Habituellement, un tel besoin survient à nouveau en cas de cirrhose du foie ou d’échec du traitement. En fonction du type de virus présent dans le sang de l'hépatite C, l'option de traitement préférée est choisie. De plus, selon que le traitement a été effectué plus tôt ou non, et en fonction de la présence ou non de cirrhose du foie, le traitement peut être modifié par un médecin.

Le traitement du virus de l'hépatite C implique la prise de médicaments PERMANENT sans interruption et des tests de contrôle RÉGULIERS. Il est IMPOSSIBLE de modifier indépendamment le schéma de traitement et de ne pas effectuer les tests prescrits à temps. De cette façon, vous renforcez le virus et formez une résistance au traitement!

Malheureusement, aujourd'hui, avec la disponibilité de nouveaux types de traitement, un seul problème persiste, ce qui rend difficile l'élimination totale de l'hépatite C, financièrement...

À cet égard, le traitement poursuit un deuxième objectif: réduire, si possible, les dommages au foie. Pour ce faire, vous devez renoncer à l'alcool, aux aliments gras présents dans le régime, au régime numéro 5. Cela réduira légèrement l’intoxication hépatique, car la principale "mauvaise chose" est le virus. Pour aider à restaurer le foie, l'acide ursodésoxycholique (udcc) est le plus souvent utilisé. En d’autres termes, s’il n’ya aucune possibilité de commencer un traitement antiviral à ce moment-là, il vaut mieux au moins réduire les dommages au foie et contribuer à sa guérison que de ne rien faire. En outre, un médicament associé à udhk (par exemple, Ursosan) est utilisé en tant que thérapie de traitement de l'hépatite virale C et est prescrit avec des médicaments antiviraux.

En conséquence, il est judicieux d’effectuer un traitement avant le début du traitement antiviral pour le traitement de l’hépatite C et le traitement de service pendant le traitement antiviral, puis de normaliser l’état du foie. Selon les résultats de la recherche, le médicament udhk est un remède efficace pour la récupération du foie et la prévention du cancer du foie dans l'hépatite virale C. L'acceptation de tout médicament pendant le traitement doit être approuvée par le médecin, car certains médicaments peuvent réduire l'efficacité du traitement.


Articles Connexes Hépatite