La stéatose du foie - de quoi s'agit-il et quels médicaments sont utilisés pour le traitement?

Share Tweet Pin it

Le foie est la plus grande glande du corps et remplit de nombreuses fonctions vitales. La moindre défaillance d'organe est donc extrêmement négative pour la santé humaine. Aujourd'hui, nous allons parler de la stéatose du foie et des médicaments les mieux utilisés pour traiter cette pathologie.

Qu'est-ce que la stéatose?

La stéatose est une infiltration graisseuse du foie, un type d'hépatose graisseuse qui se développe à la suite d'un trouble métabolique et s'accompagne de modifications dystrophiques des hépatocytes (cellules du foie). Dans le registre de la stéatose hépatique, la CIM10 se trouve dans la section K70-K77.

L'accumulation de graisse dans le parenchyme hépatique peut être causée par diverses raisons, allant des effets toxiques aux comorbidités sévères. Normalement, le foie d’une personne ne doit pas contenir plus de 5 à 7% de graisse. Avec la stéatose, ce rapport peut atteindre 10 à 50%, c'est-à-dire que dans les cas graves, la moitié des cellules du foie se régénèrent dans le tissu adipeux.

L'infiltration graisseuse du foie se développe souvent chez la femme après 45 ans, ce qui est associé à une prise de poids et à des changements hormonaux dans le corps pendant la ménopause. La stéatose hépatique alcoolique est principalement diagnostiquée chez les hommes d'âge moyen et à l'âge de la retraite. En médecine, il existe deux formes d'infiltration graisseuse:

  1. Stéatose hépatique focale - les dépôts graisseux sont concentrés dans une zone spécifique de l'organe.
  2. Stéatose diffuse - les plaques graisseuses sont réparties uniformément sur toute la surface du foie.

Comment se développe le foie gras? Initialement, l'excès de graisse (principalement sous forme de triglycérides) est localisé dans les hépatocytes, poussant le noyau de la cellule vers le bord. Lorsque trop de graisse s'accumule, les cellules du foie se décomposent et la graisse s'accumule dans l'espace intercellulaire sous forme de kystes qui modifient la structure de l'organe et perturbent ses fonctions.

La stéatose hépatique est généralement caractérisée par une évolution chronique et non progressive. Mais si le processus pathologique est compliqué par des phénomènes inflammatoires, il peut en résulter des conséquences aussi graves que la fibrose hépatique, la stéatohépatite ou la cirrhose.

Causes de la stéatose

Les principales causes d'infiltration du foie gras sont:

  • abus d'alcool régulier;
  • violation du métabolisme des glucides et des lipides dans le foie causée par des pathologies endocriniennes ou héréditaires.

En outre, les facteurs provoquants suivants peuvent déclencher le mécanisme de l'obésité du foie:

  • Régime alimentaire déséquilibré et malsain, avitaminose. Trop manger, ou le respect de régimes stricts et le jeûne prolongé, peuvent perturber les processus métaboliques dans le foie. Le manque de protéines dans les aliments, la prédominance dans le régime alimentaire des glucides «rapides», des sucreries, des aliments frits épicés et gras, des aliments avec des conservateurs, des colorants chimiques et d’autres composants nocifs - contribuent à la formation de graisse dans le parenchyme hépatique.
  • L'influence des facteurs toxiques. Abus d'alcool, tabagisme, utilisation non systématique et prolongée de certains médicaments, intoxication alimentaire grave, contact régulier avec des substances toxiques (sels de métaux lourds, acides, peinture, solvants, etc.).
  • Maladies concomitantes (troubles métaboliques, obésité, diabète, problèmes de glande thyroïde).
  • Maladies chroniques du tractus gastro-intestinal associées à une absorption et à une absorption altérées des aliments (cholécystite, pancréatite, colite ulcéreuse, gastrite, ulcère de l'estomac).
  • Les perturbations hormonales (syndrome d'Itsenko-Cushing), dans lesquelles il y a une production excessive d'hormones par les glandes surrénales.

Dans certains cas, le développement de la stéatose est à l'origine de l'hypoxie (insuffisance d'oxygène dans les tissus) qui se développe chez les personnes atteintes de maladies du système respiratoire et d'insuffisance cardiaque.

Les formulaires

La stéatose peut se manifester sous différentes formes:

  1. La stéatose grasse du foie entraîne une augmentation de la taille du corps, tandis que les cellules du foie (hépatocytes) sont progressivement détruites, des kystes adipeux se forment dans les tissus, les cellules normales sont progressivement remplacées par du tissu conjonctif et le corps ne peut plus pleinement remplir ses fonctions. Cela conduit à une intoxication du corps et à une altération des processus digestifs et métaboliques.
  2. Stéatose diffuse - ce diagnostic est posé lorsque la graisse corporelle capture plus de 10% du tissu hépatique. Dans ce cas, toute la surface du corps est uniformément affectée par des plaques graisseuses. Et si dans les premiers stades de la maladie l'accumulation de graisse ne nuit pas au parenchyme, alors que la maladie progresse, les tissus commencent progressivement à mourir et ce processus irréversible capture les lobes principaux du foie.
  3. La stéatose alcoolique du foie se développe en raison de la consommation régulière de boissons alcoolisées. L’intoxication constante du foie par les produits de dégradation de l’alcool déclenche un processus pathologique, provoque une modification de la structure de l’organe et une altération du métabolisme des lipides. Plus une personne consomme de l'alcool, plus la destruction du foie et la dégénérescence de ses cellules en tissu adipeux sont rapides. Dans l'alcoolisme, le processus pathologique progresse rapidement et entraîne des conséquences graves (cirrhose ou cancer du foie). Cependant, si une personne cesse de boire et commence à être traitée, les cellules du foie finiront par récupérer, car il s'agit du seul organe à disposer de puissantes capacités de régénération et à se guérir.
  4. La stéatose hépatique chronique non alcoolique se forme principalement en présence de maladies concomitantes (diabète, troubles endocriniens et hormonaux, pathologies du tractus gastro-intestinal) ou d'autres facteurs associés à des effets toxiques (médicaments, intoxication, contact avec des produits chimiques). Le traitement de l’hépatose graisseuse doit commencer dès les premiers symptômes, sinon la maladie évoluera dans l’avenir, ce qui pourrait entraîner le développement de fibroses, de cirrhoses et d’autres complications.

Le degré d'infiltration graisseuse du foie

  1. Stéatose du foie 1 degré. Ce processus s'accompagne de l'apparition de petites taches graisseuses dans les tissus du foie. La structure du corps n'est pas perturbée, les symptômes de la maladie sont absents.
  2. La stéatose de grade 2 est caractérisée par l'apparition de changements irréversibles dans les cellules du foie. Les accumulations de graisses détruisent progressivement les hépatocytes, les graisses pénètrent dans l'espace extracellulaire et forment de multiples kystes. A ce stade, les symptômes caractéristiques de l'hépatose graisseuse associés à un dysfonctionnement du foie.
  3. Au stade 3 de la stéatose, une désintégration des cellules hépatiques se produit, l'état du patient s'aggrave, le risque de développer une fibrose ou une cirrhose augmente.
Les symptômes

Au stade initial, la maladie est asymptomatique. Les patients ont donc besoin d'une assistance médicale tardive, lorsque le foie se modifie au fur et à mesure que la stéatose progresse et provoque une détérioration de la maladie. Aux derniers stades de la maladie se manifeste avec les symptômes suivants:

  • faiblesse générale, fatigue, fatigue élevée;
  • douleur sourde constante dans l'hypochondre droit, qui augmente après avoir bu de l'alcool ou des aliments lourds, gras et épicés;
  • manque d'appétit, goût amer dans la bouche, éructations;
  • troubles dyspeptiques (nausée, sensation de lourdeur, grondement ou ballonnement, flatulence, constipation ou diarrhée);
  • plaque sur la langue, saignement des gencives, mauvaise haleine;
  • une augmentation de la taille du foie.

Au troisième stade de la stéatose, l'irritabilité, la somnolence diurne, les troubles du sommeil la nuit, le syndrome douloureux accru, les états dépressifs, les vomissements, le prurit, la peau jaune et la sclérotique oculaire se joignent à ces manifestations.

Des troubles du rythme cardiaque, de la mémoire et des problèmes respiratoires peuvent survenir. Ces symptômes indiquent une augmentation de l’intoxication du corps, car le foie ne s’acquitte pas de sa tâche et ne peut pas effectuer pleinement la fonction de nettoyage. Les toxines et autres substances nocives s'accumulent progressivement dans le corps, ce qui affecte négativement les fonctions nerveuses, cardiovasculaires et cérébrales.

Lorsque les premiers symptômes alarmants apparaissent, il est nécessaire de consulter un spécialiste et de subir un examen médical, à la suite duquel le médecin choisira un schéma thérapeutique et vous indiquera comment traiter le traitement de la stéatose du foie.

Diagnostics

Il n’est pas facile de poser un diagnostic correct en cas de stéatose du foie. Ceci est une tâche difficile même pour les spécialistes expérimentés et qualifiés, car l'infiltration graisseuse ne présente généralement pas de processus inflammatoire et les analyses de sang et d'urine effectuées en laboratoire ne montrent pas d'augmentation significative des enzymes hépatiques, de la bilirubine ou du cholestérol. Par conséquent, clarifier le diagnostic d'options plus informatives à l'aide de méthodes de diagnostic instrumentales. Ce sont des procédures telles que:

  • Échographie du foie. Une méthode informative et indolore, qui détermine la taille de l'organe, la structure et l'échogénicité des tissus, révèle des kystes adipeux et d'autres lésions du parenchyme.
  • Scanner ou IRM du foie. Les méthodes de diagnostic les plus modernes permettant au médecin de voir l’organe malade dans plusieurs projections, d’identifier les moindres changements dans sa structure et de déterminer l’étendue de la lésion.

Dans les cas graves, le médecin peut recommander au patient une laparoscopie ou une biopsie du foie. Dans le premier cas, un examen endoscopique de l'organe est effectué, dans le second cas, une cavité abdominale est percée et une partie du foie est prélevée pour un examen plus approfondi. La biopsie du foie est une méthode très douloureuse, elle est donc prescrite dans les cas extrêmes en cas de suspicion de processus tumoral.

Traitement de la stéatose du foie

Les stades initiaux de la stéatose répondent bien au traitement. Un traitement bien choisi permet de rétablir presque complètement les fonctions de l'organe même lorsque la maladie passe dans la deuxième étape. En respectant scrupuleusement les recommandations du médecin, en adaptant le mode de vie et la nutrition, il est possible de normaliser le travail du foie et d’accélérer le processus de régénération des hépatocytes. Au troisième stade de la maladie, un traitement de soutien est mis en place, ce qui vous permet de ralentir le processus de dégradation du tissu hépatique et de prévenir le développement de la cirrhose et d’autres conséquences graves.

Le traitement médicamenteux de la stéatose repose sur l’utilisation de médicaments qui améliorent le métabolisme des graisses dans les cellules du foie. À cette fin, des préparations contenant de l'acide folique et lipoïque, de la choline, des vitamines B, C et E. sont prescrites.Statines et préparations du groupe des fibrates et des indions de thiazoline (Pioglitazone, Rosiglitazone), Lipon, Thiogamma), la metformine.

Les phospholipides essentiels, les hépatoprotecteurs, les préparations à base de composants végétaux et d’acides aminés sont nécessaires au maintien des fonctions du foie dans le schéma thérapeutique. Nous énumérons les médicaments les plus souvent utilisés dans le traitement complexe:

La liste des médicaments ayant des effets hépatoprotecteurs est longue. Seul un spécialiste peut choisir la meilleure option de traitement, en tenant compte des caractéristiques individuelles du patient, de la gravité des symptômes, du stade de la maladie, de la présence de pathologies concomitantes et de contre-indications. La durée du traitement est assez longue et doit suivre scrupuleusement les instructions du médecin, la posologie prescrite et les règles de prise du médicament.

En plus de la thérapie médicale, le médecin peut prescrire une série de procédures de physiothérapie: thérapie à l'ozone, séjour dans la chambre de pression, thérapie par ultrasons, visite d'un sauna à basse température.

Cette stratégie de traitement donne de bons résultats et déclenche des processus réversibles de récupération et de régénération des cellules hépatiques. Mais l'efficacité du traitement médicamenteux diminue fortement si la maladie passe au troisième stade, lorsque le tissu conjonctif se forme à l'emplacement du parenchyme touché. Dans ce cas, l’objectif du traitement est d’empêcher toute dégradation supplémentaire des cellules, entraînant le développement de la cirrhose. Toutefois, si la cirrhose complique encore l'hépatite graisseuse, le pronostic est décevant, car la majorité des patients décèdent dans les 5 à 10 ans.

Traitement des remèdes populaires

Le traitement de la toxicomanie peut être complété par des remèdes populaires. L'utilisation d'un son cuit à la vapeur avec de l'eau bouillante constitue un bon effet thérapeutique dans le traitement de la stéatose. Le traitement au son aide le foie à se débarrasser des dépôts graisseux. Vous devez commencer par de petites doses (1 c. À thé. Ll) et augmenter progressivement le volume du son jusqu'à 2 c. l par jour

Des bouillons de plantes médicinales (soie de maïs, racines de pissenlit, feuilles de calendula, elecampane, plantain, chélidoine) contribueront à améliorer la circulation sanguine dans le foie et à accélérer le métabolisme des lipides. Les frais de légumes peuvent être achetés à la pharmacie. Ils sont produits dans des sacs filtrants pratiques qui sont simplement brassés comme du thé. Décoction thérapeutique est recommandé de boire 2-3 fois par jour avant les repas. Cela aidera à établir les processus métaboliques dans le foie et à améliorer la digestion en raison des propriétés cholérétiques et antioxydantes des herbes médicinales.

Excellent effet thérapeutique donne l'utilisation de farine ou d'huile de chardon-Marie. Ce composant fait partie de nombreux médicaments pour le traitement du foie. Repas brassé avec de l'eau bouillante, insistez quelques minutes et buvez-le sous forme de chaleur, par petites gorgées. L'huile de chardon-Marie est utilisée conformément aux instructions indiquées sur l'emballage. Un bon résultat aide à obtenir une décoction de menthe, d’animal, de prêle ou d’élecampane.

Une amélioration est constatée après un mois de consommation régulière de décoctions à base de plantes. Mais pour obtenir un résultat positif stable du traitement, les remèdes à base de plantes doivent être consommés pendant une longue période, pas moins d'un an.

Régime alimentaire et nutrition adéquate avec stéatose

La stéatose hépatique est souvent due à des troubles métaboliques et à l’obésité associée. Par conséquent, la tâche principale consiste à choisir un régime hypocalorique basé sur la limitation de la consommation de graisses et de glucides et sur une augmentation de la quantité de protéines dans le régime alimentaire. L’objectif principal d’une alimentation avec stéatose est le suivant:

  • normalisation des processus métaboliques (en particulier métabolisme des lipides dans le foie);
  • stimuler la production d'acides biliaires, accélérer la dégradation des graisses;
  • amélioration des processus digestifs;
  • restauration de la fonction hépatique due à la régénération des hépatocytes.

Dans le régime alimentaire d'un patient chez qui on a diagnostiqué une stéatose, la quantité de graisse animale devrait être minimisée. En outre, vous devez abandonner les glucides "rapides", riches en sucres. En cas de consommation excessive de glucides, le foie n'a pas le temps de les utiliser, ce qui contribue à accélérer la formation de dépôts graisseux.

Liste des produits interdits:

  • viandes et poissons gras;
  • saucisses, viande fumée, saindoux;
  • graisses animales, margarine, sauces grasses;
  • produits laitiers riches en matières grasses (crème, crème sure, fromage);
  • plats gras, épicés et épicés;
  • soda sucré;
  • cornichons, cornichons;
  • pâtisseries cuites au four, confiseries;
  • chocolat, bonbons;
  • café, cacao;
  • crème glacée;
  • confiture, miel;
  • noix.

Les aliments frits doivent être exclus du régime, privilégiant les méthodes de traitement thermique telles que la cuisson, la cuisson au four, la cuisson au four ou à la vapeur.

Produits autorisés:

Photo: viande maigre

  • viande maigre
  • fruits de mer, poisson faible en gras;
  • soupes de légumes et de céréales;
  • fruits et légumes frais;
  • les verts;
  • céréales (sarrasin, flocons d'avoine, mil);
  • plats d'accompagnement de légumes;
  • salades de légumes frais à l'huile végétale:
  • boissons lactées faibles en gras (kéfir, yaourt, yaourt);
  • tisanes et thés verts.

En cas de dommages au foie, l'alcool doit être complètement exclu. Les repas doivent être fractionnés (5 à 6 fois par jour), les aliments doivent être pris chauds, en petites portions. Le respect d'un régime alimentaire faible en gras et une hépatite grasse devrait être un mode de vie. Vous devez surveiller en permanence le poids du corps sans permettre son augmentation. Il est recommandé de réduire au minimum la quantité de sel dans le régime alimentaire. Pour ce faire, les plats préparés doivent être déjà légèrement salés sur la table et ne pas ajouter de sel pendant la cuisson.

Il est important de ne pas permettre la déshydratation et de respecter l'équilibre de l'eau. Le jour où vous devez boire au moins 1,5 à 2 litres de liquide. Ce volume comprend de l’eau potable et de l’eau minérale, des jus de fruits, des compotes, des boissons aux fruits, du thé et d’autres boissons.

Si vous suivez toutes les recommandations, renoncez aux mauvaises habitudes, augmentez l'activité physique, ajustez votre style de vie, faites de l'exercice (jogging, natation), faites de l'exercice aérobique - vous pouvez faire face au problème, empêcher la progression de la maladie, améliorer la santé globale et améliorer la santé.

Stéatose

La stéatose, ou stéatose hépatique, est une affection pathologique dans laquelle la graisse s'accumule dans les hépatocytes sous forme de gouttes. La graisse peut être formée à un point tel que l'hépatocyte est déchiré et la graisse s'accumule dans l'espace intercellulaire sous la forme de kystes adipeux violant la structure du foie.

C'est une maladie courante qui peut survenir même dans l'enfance, mais les gens y sont plus sensibles après 45 ans, les femmes sont plus susceptibles que les hommes de souffrir de stéatose sans alcool et les hommes souffrant de stéatose due à l'alcoolisme. La stéatose du foie peut être une pathologie indépendante ou un symptôme de certaines autres maladies primaires (par exemple, le diabète sucré de type II).

Causes de la stéatose

La stéatose du foie a deux causes principales. Il s’agit d’une consommation excessive d’alcool et d’une violation du métabolisme des lipides et des glucides. Actuellement, la stéatose hépatique non alcoolique est prédominante. Le développement de la stéatose sans alcool est associé à une consommation excessive de graisses dans le corps, très souvent les personnes obèses en souffrent.

Il existe des preuves de l'influence de facteurs génétiques sur le développement de la stéatose hépatique - son risque augmente s'il y a des cas de stéatose, de diabète sucré et d'obésité dans la famille.

La stéatose peut se développer sous l’influence de certains médicaments à long terme (stéatose hépatique), tels que, par exemple, les antibiotiques tétracyclines, les corticostéroïdes et les médicaments cytotoxiques.

Symptômes de la stéatose

Stéatose - une maladie qui se développe depuis longtemps, elle est caractérisée par une forme lente et chronique du cours. Les symptômes de la stéatose peuvent être totalement absents. Dans ce cas, ils sont détectés par hasard lorsque vous effectuez un examen médical pour une autre raison. Les symptômes les plus courants de la stéatose comprennent l'apparition de faiblesses, des nausées, une hypertrophie du foie, une sensation de lourdeur et une pression dans l'hypochondre droit. Des douleurs spontanées peuvent apparaître dans l'hypochondre droit. Un autre symptôme de la stéatose est la susceptibilité au rhume et à d’autres infections, due à une immunité réduite. La stéatose peut entraîner des violations de l'écoulement biliaire. Dans ce cas, les symptômes de la stéatose sont accompagnés des symptômes de la cholestase (stagnation de la bile): jaunissement de la peau, démangeaisons cutanées, douleur intense dans l'hypochondre droit, nausées et vomissements avec mélange de bile.

Développement, stades et complications de la stéatose

La stéatose du foie se développe lorsqu'un excès de graisse pénètre dans les cellules du foie. Initialement, des hépatocytes uniques (hépatites graisseuses disséminées) sont impliqués dans le processus, puis des groupes de cellules hépatiques (obésité zonale), puis la stéatose englobe tout le tissu hépatique (obésité diffuse). La graisse s'accumule dans l'hépatocyte, puis la chute de graisse augmente tellement qu'elle casse l'hépatocyte, entraînant la formation d'un kyste adipeux. Un kyste adipeux affecte le tissu hépatique environnant, provoquant une réponse cellulaire mésenchymateuse qui conduit à la compaction du tissu autour du kyste et à sa transformation en tissu fibreux. C'est le début de la cirrhose du foie, une maladie qui peut être fatale.

Les stades suivants de la stéatose sont distingués:

  • Obésité simple. La graisse s'accumule à l'intérieur de l'hépatocyte, les hépatocytes sont entiers;
  • L'obésité associée à la nécrobiose des hépatocytes. Des kystes graisseux se forment dans le tissu hépatique, il se produit une réaction cellulaire mésenchymateuse;
  • Stade pré-cirrhotique. Autour des kystes graisseux, se sont formées des zones de prolifération du tissu conjonctif, perturbant la structure du foie.

Diagnostic de la stéatose

Le diagnostic de la stéatose peut être une tâche difficile, car les tests de laboratoire ne montrent souvent pas les modifications caractéristiques des processus inflammatoires du foie. Un diagnostic préliminaire peut être établi sur la base des symptômes de la stéatose, en tenant compte des données de l'anamnèse (obésité, diabète, alcoolisme).

Pour confirmer le diagnostic, une tomodensitométrie ou une imagerie par résonance magnétique est réalisée. Le diagnostic ne peut être finalement confirmé qu'après une biopsie de visée sous le contrôle de la tomodensitométrie. La détection de gouttelettes de graisse, ainsi que de zones de tissu fibreux, sert de signe diagnostique de stéatose du foie.

Traitement de la stéatose

Le traitement de la stéatose consiste à éliminer la cause de la dystrophie graisseuse du foie et à normaliser le métabolisme.

Lorsque l'exacerbation du traitement de la stéatose est effectuée à l'hôpital. Repos au lit nommé, traitement médicamenteux et thérapie de régime. Après la disparition des événements aigus, le patient est renvoyé chez lui et le traitement de la stéatose est effectué en ambulatoire.

Étant donné que la maladie est associée à une consommation excessive de graisses, le régime alimentaire joue un rôle crucial dans le traitement de la stéatose. La teneur en matières grasses est nettement limitée, la préférence est donnée aux aliments à base de lait et de légumes, une attention particulière est accordée à une quantité suffisante de protéines facilement digestibles. Manger recommandé fractionné, en petites portions. Le patient doit se conformer à un régime d'épargne, avec un stress physique et émotionnel-mental limité. En dehors de la phase d'exacerbation, des classes d'activité physique peu lourdes sont recommandées, contribuant à la normalisation du métabolisme.

Le traitement médicamenteux de la stéatose est la nomination d'un long cycle de médicaments lipotropes (contribuant à la dégradation des graisses): vitamine B12, acide lipoïque, méthionine, Essentiale, stéroïdes anabolisants, etc.

L'effet physiothérapeutique est également utilisé: traitement à l'ozone, rester dans la chambre de pression, échographie.

En général, le traitement de la stéatose est généralement efficace et le développement inverse du processus s’observe assez rapidement après le début d’un traitement efficace. La stéatose hépatique de stade 3 constitue une exception. Un tissu conjonctif s'est formé dans le parenchyme hépatique. Cette étape de la stéatose est irréversible. Cependant, des traitements vigoureux et l'élimination du facteur dommageable, ainsi que le strict respect des prescriptions médicales, peuvent arrêter la dégénérescence hépatique et le développement de la cirrhose.

Traitement de l'hépatose graisseuse (stéatose) du foie

Un stress constant, une alimentation malsaine et un style de vie sédentaire ont dans l’ensemble des effets négatifs sur le corps, entraînant un gain de poids et une hépatite graisseuse (stéatose) du foie - une perturbation grave de l’un des organes humains les plus importants. Nous parlerons de cette maladie dans cet article.

Classification de l'hépatose et le degré de développement de la maladie

Dans le monde actuel, le manque de temps est le plus criant. Hélas, c'est un fait. Pas assez de deux heures pour le sport, ne peut pas se réserver une demi-heure pour préparer des plats délicieux équilibrés. Dans le même temps, nous associons souvent le repos à l’alcool, nous remplaçons les promenades par des films et les dîners faits maison par des fast-foods.

Tout ce qui précède a souvent des conséquences négatives sur la santé. L'un d'eux est l'hépatose du foie - une maladie qui se manifeste par une accumulation excessive de graisse dans les cellules de cet organe - la dégénérescence graisseuse des hépatocytes. Sans attention particulière dans le foie, un processus inflammatoire se développe, dont la progression peut conduire à une maladie en phase finale, la cirrhose.

Il existe deux types d'hépatose (stéatose, dégénérescence graisseuse du foie, foie gras) - alcoolique et non alcoolique. La cause des lésions hépatiques dans le premier cas est la consommation d'alcool, dans le second le principal facteur de risque est considéré comme l'obésité, l'augmentation du taux de cholestérol et de la glycémie. Selon une étude épidémiologique DIREG_I_01903, 27% de la population adulte du pays souffre de stéatose hépatique non alcoolique (NAFLD) en Russie.

Une personne peut ne pas remarquer les premiers stades de la maladie - ils sont absolument asymptomatiques. Puis, lorsque, à la suite du processus pathologique, la taille de l’organe augmente, un inconfort dans l’hypochondre droit peut apparaître, parfois une amertume dans la bouche.

Étiologie

L'hépatose graisseuse est dangereuse car, jusqu'à un certain temps, elle ne se manifeste pas complètement. Les symptômes de cette maladie du foie sont impossibles à remarquer et très souvent, le patient s’adresse à un médecin pour une raison totalement différente: par exemple, il ressent une lourdeur ou une douleur du côté droit. Ce n'est pas toujours le cas et, malheureusement, il est plutôt difficile de dépister la maladie à un stade précoce et de commencer le traitement.

Qui est à risque et sujet à une hépatite grasse plus que d'autres?

Premièrement, l'hépatose se développe rarement chez les très jeunes. L'âge des premiers malades varie entre 30 et 40 ans. Parmi les patients, il y a plus de femmes que d'hommes - 60% contre 40%. Le deuxième facteur de risque est l'alcool: 65% des cas ont été maltraités régulièrement. En troisième lieu - le diabète du deuxième type, ainsi que l'obésité excessive. Plus rarement, l'hépatose est due à une exposition régulière du corps à des antibiotiques mal choisis (souvent indépendants), à une exposition à des métaux lourds. Parfois, il peut se développer à la suite d'interventions sur les organes du tractus gastro-intestinal ou de maladies de la glande thyroïde. De plus, les facteurs peuvent être combinés.

Le facteur nutritionnel déterminant de la stéatose est un déséquilibre entre la teneur en calories de la nourriture et la teneur en protéines animales, en nutriments et en vitamines qu'elle contient. La malnutrition est la cause de nombreuses pathologies et la maladie du foie ne fait pas exception à la règle.

Le foie est le principal "laboratoire" du corps humain. Plus de 20 millions de réactions chimiques différentes ont lieu ici. Et tout cela en une minute!

Symptômes d'hépatose graisseuse

Les maladies du foie se développent toujours très lentement. Ainsi, l'hépatose graisseuse peut durer des années sans le moindre symptôme. Cependant, il y a plusieurs points qui méritent l'attention.

Si une personne ressent régulièrement des nausées, une lourdeur, une douleur dans la région de l'hypochondre droit et un manque d'appétit, cela peut être un signe d'hépatose à un stade précoce.

Aux derniers stades de la maladie, on ressent de fréquentes douleurs sourdes dans l'hypochondre droit, des nausées, une faiblesse générale et une fatigue rapide, ainsi qu'une humeur dépressive.

Diagnostic de la maladie

Malgré tout ce qui précède ne sont pas les faits les plus agréables, il convient de noter l’essentiel: l’hépatose adipeuse est traitée. Le succès du traitement dépend d'un diagnostic précoce, ce qui n'est impossible que dans un cas - si le patient n'a pas consulté de médecin. La bonne solution est de contacter la clinique. Le thérapeute dirigera le patient vers un gastroentérologue ou un hépatologue, qui mèneront à leur tour une série d’études confirmant ou infirmant le diagnostic préliminaire:

  • Test sanguin général. Chez les patients atteints d'hépatose, en présence d'inflammation, les enzymes ALT et AST peuvent être augmentées dans le foie, ce qui est une conséquence de la cytolyse - la dégradation des hépatocytes.
  • Échographie ou tomodensitométrie. Il est considéré comme l'une des méthodes les plus informatives pour déterminer à la fois la maladie dans son ensemble et ses stades: lors d'un diagnostic par ultrasons, le médecin sera en mesure d'évaluer l'augmentation du foie, la densité des tissus, la taille des canaux biliaires.
  • Biopsie du foie à l'aiguille. Cette étude aide le médecin à évaluer le degré d'inflammation et de fibrose de l'organe.
  • L'élastographie est une méthode relativement nouvelle et non invasive pour l'examen du foie. Contrairement à l'échographie, dans laquelle les premiers stades de la fibrose, de la cirrhose et de l'hépatite se ressemblent souvent, ou à une biopsie, qui est une procédure plutôt douloureuse pour un patient, l'élastographie est une alternative commode. Cette méthode est assez informative, car elle permet au médecin d’analyser le parenchyme hépatique à l’aide d’un capteur spécial de l’échographe et d’en examiner la densité, en notant les modifications focales dans les tissus.

Comment traiter l'hépatose?

Le traitement de l'hépatose commence en premier lieu par un changement de mode de vie. Sans cela, aucune thérapie n'aura de sens. Si la cause de l'hépatose était la consommation d'alcool ou de drogues, il faudrait en exclure. Dans ce dernier cas, la décision sur la possibilité d’arrêter le médicament doit être prise par un médecin. Si la stéatose est apparue à la suite d'un gain de poids, vous devrez appliquer un régime et ajouter de l'exercice, ce qui contribuera à améliorer le métabolisme. En outre, le médecin sélectionnera les médicaments nécessaires au patient à chaque étape du traitement.

Nourriture avec hépatose

Un régime alimentaire adapté à tous les patients, sans exception, n'existe pas. Par conséquent, les modifications de la nutrition doivent être effectuées sous surveillance médicale stricte. Les principales recommandations sont les suivantes: réduire le contenu calorique total des aliments et la consommation d'aliments saturés en acides gras. Ceux-ci incluent: viande grasse et poisson, tout aliment en conserve, certains types de légumes (radis, haricots, oignons, ail, tomates), viandes fumées, plats épicés et épicés, cuisson au four. Il convient de les remplacer par des produits riches en acides gras monoinsaturés ou polyinsaturés - lait, huile d’olive, huile de poisson.

Les légumes et les œufs à la coque, les fromages faibles en gras, les céréales, le fromage cottage faible en gras et le thé non sucré devraient faire partie de l'alimentation quotidienne. Il est important de normaliser le débit d'eau dans le corps - pour cela, vous devez boire au moins deux litres d'eau par jour.

Vous devez également faire attention au fait qu'avec l'obésité, qui est souvent la cause de l'hépatose, les repas devraient être plus fréquents et la quantité de nourriture réduite: si une personne en bonne santé en a assez 3-4 fois par jour, les portions devraient être réduites pendant le traitement du foie, mais prenez de la nourriture 5–6 fois par jour.

Changement de mode de vie

Comme mentionné ci-dessus, tout d'abord, tous les facteurs négatifs affectant le développement de l'hépatose, qu'ils soient alcooliques ou non alcoolisés, doivent être exclus. Le niveau de stéatose du foie aidera à réduire l'exercice. En raison de l'ajout d'effort physique, le corps augmente la sensibilité à l'insuline et, au contraire, la taille du tissu adipeux des organes internes diminue.

Cependant, n'oubliez pas la mesure: une perte de poids trop rapide entraîne une complication de la maladie. Assez pour ajouter trois ou quatre entraînements aérobiques simples par semaine, ce qui permet à une personne de perdre environ 500 à 1 000 g de poids par semaine. Cela contribuera à réduire l'indice de masse corporelle du patient de 8 à 10%, ce qui améliorera à son tour le tableau histologique de la NAFLD.

Homéopathie

Le conflit entre les méthodes de traitement scientifiques et populaires est un phénomène fréquent en médecine, mais dans ce cas ce n’est pas le cas. L’efficacité des médicaments homéopathiques pour le traitement de l’hépatose n’a pas été prouvée, alors que certains produits de médecine traditionnelle ont réussi les essais cliniques.

Traitement de la toxicomanie

Les préparations médicinales pour le traitement de l'hépatose du foie devraient permettre d'éviter le développement et de diminuer la gravité du stress oxydatif, de l'inflammation et de la fibrose du foie.

Le traitement médicamenteux comprend des antioxydants et des médicaments stabilisant la membrane.

En indo-germanique, le mot "lèvre" signifiait simultanément "foie" et "vie", c'est-à-dire que le foie était directement identifié à la vie. Il est facile de remarquer la même similitude entre les mots anglais «liver-live / life» et les mots allemands «Leber-Leben».

Préparations pour restaurer les fonctions du foie

Médicaments conçus pour restaurer les fonctions du foie, appelés hépatoprotecteurs. Ils sont utilisés dans le cadre d'une thérapie complexe lors du traitement de la stéatose hépatique.

Les hépatoprotecteurs les plus courants et les plus efficaces comprennent les phospholipides essentiels, des substances qui sont des composants de la membrane cellulaire et aident à arrêter la dégradation des membranes des hépatocytes. L'acceptation des phospholipides par les hépatoprotecteurs aide les cellules hépatiques à récupérer plus rapidement.

Cependant, il ne suffit pas de renforcer les cellules hépatiques et d'arrêter leur destruction. Pour que le traitement de la stéatose soit efficace, en présence d'inflammation et, par conséquent, d'une cytolyse, le processus inflammatoire doit également être éliminé, car sans son élimination, il est impossible de restaurer les cellules du foie.

L'une des substances capables de soulager l'inflammation du foie est l'acide glycyrrhizique, qui a des effets anti-inflammatoires, antioxydants et antifibrotiques. En association avec les phospholipides, la biodisponibilité et l'efficacité de l'acide glycyrrhizique augmentent, ce qui permet d'obtenir l'effet thérapeutique le plus prononcé. C'est pourquoi les médecins recommandent le plus souvent de renforcer le foie, à savoir des médicaments tels que les phospholipides et l'acide glycyrrhizique. Selon les recherches de la société «Sinoveit Comcon», les préparations à base d'acide glycyrrhizique et de phospholipides occupent la première place en termes de prescriptions de thérapeutes pour le traitement des maladies du foie dans les plus grandes villes de Russie (données valables à partir de novembre 2014).

Il convient de noter que cette composition depuis 2010 est inscrite chaque année par le gouvernement de la Fédération de Russie sur la liste des médicaments essentiels et essentiels.

Steatohepatosis c'est quoi?

La stéatohépatose est une pathologie à la suite de laquelle les hépatocytes sont remplacés par des cellules adipeuses. Cette maladie est divisée en deux catégories (selon les causes): alcoolique et non alcoolique.

Pourquoi la stéatohépatose survient-elle?

Le développement de cette pathologie a deux raisons principales: les troubles métaboliques et la consommation fréquente d'alcool. Dans la plupart des cas, il est indiqué la première option. Cela est dû avant tout à la malnutrition. Par conséquent, le type de maladie sans alcool est le plus souvent fixé chez les personnes souffrant d'obésité.

Également sur les modifications diffuses dans le foie une énorme influence a un facteur génétique. Si la famille a des pathologies similaires chez les parents, les enfants risquent également de développer une stéatohépatose.

Les autres causes de l'obésité hépatique incluent:

  • diabète sucré;
  • l'hypothyroïdie;
  • long jeûne;
  • perte de poids rapide;
  • l'hyperlipidémie;
  • l'abus de nourriture avec beaucoup de cholestérol et de glucides rapidement digestibles;
  • usage de drogue;
  • syndrome de malabsorption;
  • pancréatite chronique;
  • traitement chirurgical du tractus gastro-intestinal;
  • syndrome de croissance bactérienne excessive;
  • Maladie de Wilson-Konovalov et ainsi de suite.

Les symptômes de la stéatohépatose non alcoolique sont plus souvent observés chez les femmes (environ 70%).

Comme pour la lésion alcoolique, le risque d'apparition de la maladie augmente plusieurs fois si les hommes consomment plus de 80 grammes d'alcool par jour et les femmes plus de 50 grammes.

Symptômes et diagnostic

En cas de suspicion de stéatohépatose, le médecin devrait tout d’abord exclure les maladies auto-immunes et virales, l’hémochromatose et le syndrome de Wilson-Konovalov. Après cela, il établit le fait de boire de l'alcool, des drogues, la présence de pathologies du système endocrinien et un dysfonctionnement du tractus gastro-intestinal.

Si des symptômes de maladie du foie existent, le patient doit subir une numération sanguine complète et une biochimie pour établir un profil lipidique, une coagulation du sang, une croissance bactérienne excessive de AST, ALT, phosphatase alcaline, glutamyltransférase, bilirubine.

De plus, pour déterminer la stéatohépatose, une échographie de l'organe est effectuée. Cette procédure vous permet d'identifier l'organe de l'obésité. On peut également lui attribuer tomographie, élastométrie (pour déterminer la densité des tissus).

De plus, pour la détermination de l'obésité hépatique, des systèmes de test spéciaux sont utilisés, dont les indicateurs biochimiques permettent d'identifier la pathologie et le degré de son développement. Si on soupçonne de l’alcool, ASH TEST est prescrit; pour le type non alcoolisé, NASH TEST. Mais le moyen le plus informatif et le plus précis de diagnostiquer est une biopsie. C'est la méthode la plus fiable pour déterminer la présence de cellules adipeuses, de signes d'inflammation et de fibrose d'organes.

L'hépatose sans alcool ne survient pas soudainement. Il se développe longtemps et a le plus souvent une forme chronique. Dans la plupart des cas, les symptômes ne sont pas prononcés et les modifications diffuses sont déterminées de manière aléatoire à la suite de tout examen.

Dans d'autres cas, les manifestations de la pathologie peuvent être:

  • des nausées;
  • la faiblesse;
  • lourdeur et pression dans la région du foie;
  • manque d'appétit;
  • douleur dans la région de l'hypochondre droit;
  • immunité réduite;
  • des démangeaisons;
  • jaunissement de la peau.

Traitement et prévention

Le type de maladie non alcoolique provoque un excès de graisse qui s'accumule dans les cellules du foie et brise leur structure. Le résultat est un kyste gras.

En raison de cette formation de tissu, les organes sont remplacés par un matériau fibreux. La conséquence de ce processus devient très souvent une cirrhose.

La stéatohépatose se développe en trois étapes:

  1. Obésité hépatocytaire. A ce stade, la structure des cellules hépatiques n'est pas encore détruite, l'organe fonctionne normalement.
  2. Nécrobiose des hépatocytes. Pendant cette période, des dommages aux cellules et la mort surviennent. Un kyste est formé, un processus cellulaire mésenchymateux a lieu.
  3. Stade pré-cirrhotique. A ce stade, le tissu conjonctif est remplacé par le mésenchyme. Le corps cesse de remplir pleinement ses fonctions, les premiers symptômes de la maladie apparaissent.

Le traitement de la stéatohépatose est complexe. La pathologie la plus efficace est traitable au stade initial, avant que des changements dans les tissus de l'organe ne se produisent. Dans ce cas, vous pouvez rapidement éliminer les dépôts graisseux dans les cellules du foie.

En cas de diagnostic tardif, le traitement peut durer plus de douze mois (selon l'état du corps). Après la récupération au cours de l'année, le patient doit être examiné régulièrement. Au dernier stade, il est très difficile d'arrêter la maladie, le traitement donne rarement des résultats positifs.

Le plus souvent, dans ce cas, une greffe d'organe est effectuée.

Après le diagnostic de stéatohépatose, un traitement est prescrit, qui vise à:

  • restauration de la structure cellulaire du foie;
  • élimination des raisons pour lesquelles l'infiltration a eu lieu;
  • renouvellement du corps;
  • prévention de la cirrhose;
  • désintoxication du corps;
  • traitement des pathologies du tractus gastro-intestinal.

Avec un diagnostic opportun de stéatose non alcoolique peut être traitée sur une base ambulatoire. Mais pendant l'exacerbation, le patient est placé à l'hôpital. Dans ce cas, le repos au lit, la physiothérapie et les médicaments sont prescrits: lipotrope, anabolisant, vitamine B12, méthionine, acide lipoïque, antibiotiques. Aussi attribué à un régime visant à réduire l'apport en graisses.

En ce qui concerne la physiothérapie, il est recommandé au patient de visiter la chambre de pression, la thérapie à l'ozone, le traitement par ultrasons.

Le régime alimentaire implique une utilisation limitée d'aliments riches en matières grasses et une augmentation des produits laitiers. Un tel régime réduit la charge sur le corps et contribue à l'élimination des substances toxiques.

Le régime alimentaire dans cette pathologie vise à normaliser la santé du foie, restaurer le cumul de glycogène, stimuler la sécrétion de bile. En cas de stéatohépatose, les aliments doivent être consommés au moins quatre fois par jour en petites portions.

De l'alimentation devrait être retiré:

  • boissons alcoolisées et gazeuses;
  • haricots, pois, soja;
  • moutarde, poivre;
  • les champignons;
  • le raifort;
  • cacao, café;
  • crème glacée;
  • les noix;
  • jus de tomate;
  • la mayonnaise;
  • viande grasse;
  • crème pâtissière, pâtisseries;
  • l'huile;
  • viande fumée, plats frits et en conserve.

Le menu devrait être présent:

  • poisson cuit à la vapeur ou bouilli;
  • produits laitiers;
  • les légumes, les fruits;
  • confiture, miel;
  • pain de pain;
  • la confiture.

Le régime vous permet de ne manger que des plats bouillis ou cuits au four. Par jour est autorisé à ne pas manger plus de 70 grammes de graisse. En outre, le régime élimine le sel du régime.

Le traitement de la stéatohépatose est effectué non seulement avec des préparations médicales, mais également avec des remèdes populaires.

Il aide à guérir le foie, la rose sauvage, le millepertuis et d'autres plantes. Bien nettoyer les cellules du foie de la graisse de son. On verse de l'eau bouillante et laisse jusqu'à ce que l'eau soit complètement refroidie. Après cela, le liquide est drainé et le produit restant est consommé deux cuillères à soupe trois fois par jour.

Traite parfaitement le corps du bouillon Dogrose. Les baies doivent être écrasées, ajouter de l'eau et insister pendant deux heures. Filtrer et consommer 150 grammes une demi-heure avant les repas.

Un autre des remèdes populaires célèbres pour la guérison du foie est la soie de maïs. Pour le traitement, verser deux cuillères de ce produit dans un demi-litre d'eau et les mettre au feu. Il est nécessaire de surveiller attentivement que le bouillon ne bout pas. Le mélange résultant est retiré de la plaque et laissé pendant un certain temps, puis filtré et consommé cinquante grammes toutes les trois heures.

Mais avant d'utiliser des remèdes populaires, il est nécessaire de consulter un médecin.

Préférence devrait être donné un menu fait maison, des plats bouillis et cuits au four. Le contact avec des substances toxiques, un mode de vie actif, ne consomme pas de drogue et fait l'objet d'un examen médical régulier.

Qu'est-ce que la stéatohépatose et comment la traiter?

Dans le monde d'aujourd'hui, les gens sont de plus en plus confrontés à une maladie du foie. Tout se passe à cause d'une mauvaise alimentation, de la consommation d'alcool et d'un mode de vie sédentaire. L'une des maladies les plus courantes est la stéatohépatose du foie. La stéatohépatose ce que c'est, comment la traiter, quels symptômes et quels signes accompagner, quelles pilules faut-il utiliser pour la stéatohépatose? Quelle est la différence entre la stéatohépatose alcoolique et non alcoolique?

Quelle est cette maladie?

Alors, quelle est cette maladie, si vous prononcez le mot (stéatohépatose) en partie, l'hépatose est une maladie ou un changement du foie associé à sa structure. Et la stéatose, ou aussi appelée stéatohépatite, est (graisse) ou son accumulation dans le foie, ce qui conduit ensuite à des modifications diffuses de l’organe, puis à une perturbation du fonctionnement et à la destruction des cellules de cet organe. Tout cela conduit finalement à une cirrhose ou à une insuffisance hépatique.

Il existe un seul document réglementaire, la Classification internationale des maladies (CIM-10), dans laquelle chaque maladie a un code unique. Le code des maladies du foie dans MCB 10 de K-70-K-77. Selon la classification internationale des maladies du foie, la stéatohépatose porte le code K76.0.

Il existe deux types de stéatohépatose:

  1. Alcoolisé - comme tout le monde le sait, le foie est le principal filtre du corps. Avec son aide, toutes les substances nocives entrant dans le corps sont filtrées. L'alcool traverse certaines étapes du tube digestif et libère des substances toxiques qui s'accumulent dans le foie. Il y a une allergie, puis les cellules saines sont remplacées par des cellules adipeuses, ce qui entraîne l'apparition d'une stéatohépatite alcoolique du foie.
  2. Sans alcool - la principale différence par rapport à la précédente est que la stéatohépatose ne se développe pas à cause de la consommation d'alcool. Les hépatites grasses et les hépatites chroniques sont responsables de cette maladie. Ils réduisent progressivement le fonctionnement normal du foie, et les aliments gras, salés, fumés et les médicaments antibactériens accélèrent le développement de la maladie. Cette maladie est plus fréquente chez les femmes présentant un excès de poids, ainsi qu'une forte teneur en sucre et en cholestérol dans le sang. La nature de la stéatohépatose non alcoolique n’est pas étudiée avec précision. On suppose que cela est dû à l’accumulation d’acides gras libres, qui se transforment en substances toxiques, ce qui entraîne à son tour l’accumulation d’inclusions graisseuses. La stéatohépatose non alcoolique est généralement favorable, elle ne provoque pas de cirrhose et les patients insuffisants hépatiques ne se développent pas.

Causes de la maladie

Les causes de la stéatose sans alcool sont nombreuses:

  1. Mauvaise alimentation: une consommation excessive d'aliments cuits au four, gras, fumés, épicés, salés et sucrés entraîne une prise de poids excessive, puis de graves conséquences.
  2. Mode de vie sédentaire: si une personne mange correctement, mais ignore complètement de faire du sport, même de marcher, cela conduit à une réserve de calories qui par la suite frappera votre foie.
  3. Lenteurs du métabolisme lent et des maladies: obésité, diabète, pancréatite et autres problèmes entraînant une prise de poids.
    Perte de poids inappropriée ou longue abstinence alimentaire: une perte importante de kilos en trop provoque un stress corporel chez le corps, ce qui perturbe le fonctionnement de nombreux organes internes.
  4. Usage prolongé de drogues: de nombreuses drogues, surtout lorsqu'elles sont prises pendant une longue période, émettent des substances toxiques ayant des effets néfastes sur l'organe filtrant.
  5. Les scientifiques ont montré que l’alcool se trouvait dans le sexe fort et le non-alcool dans le sexe faible.

Manifestation de la maladie

Malheureusement, aux stades initiaux, la stéatose diffuse ne présente aucun symptôme prononcé ou se manifeste dans nos symptômes habituels:

  • la faiblesse;
  • des vertiges;
  • lourdeur dans le côté droit;
  • changement dans les selles (diarrhée plus souvent que constipation);
  • moins de nausées, de vomissements;
  • manque d'appétit;
  • perte de poids;
  • éruptions allergiques sur le corps;
  • teinte jaune pas toujours visible du visage.

Tous ces symptômes sont caractéristiques non seulement de cette maladie, mais également de nombreuses autres. Afin de vérifier cela, vous devez vous rendre immédiatement à l'hôpital.

Diagnostics

Afin de ne pas être en retard, vous devez subir un examen médical chaque année et surveiller votre corps.

Si vous êtes suivi à l'hôpital, il est peu probable que vous découvriez une stéatohépatose non alcoolique ou alcoolique du dernier stade. Si nécessaire, le thérapeute avec lequel vous observez vous prescrira tous les tests et procédures nécessaires. Ceci est généralement:

  • Échographie du foie ou de tous les organes digestifs;
  • ordinateur et imagerie par résonance magnétique, ce qui permettra de voir l'organe plus en détail (déterminer le stade de la maladie);
  • biopsie - cette méthode de diagnostic aidera à examiner les cellules du foie.

La forme non alcoolique de la maladie n'apparaît pas rapidement. Cette stéatohépatose se développe très lentement et se transforme ensuite en forme chronique.

Traitements

Le traitement doit inclure un ensemble de procédures visant à:

  • l'élimination des sources de foie gras;
  • la lutte contre l'alcoolisme, si nécessaire pour le patient;
  • renouvellement cellulaire;
  • rétablissement du fonctionnement normal;
  • élimination ou au moins ralentissement des processus de destruction dans le corps;
  • normalisation de tous les organes du tube digestif;
  • récupération du corps.

A tout ce qui précède, on ajoute des suppléments diététiques et une activité physique modérée, ainsi que des médicaments (stéroïdes anabolisants, vitamines B12, agents antibactériens, etc.) et, si nécessaire, des activités de physiothérapie (chambres de pression, ozonothérapie et ultrasons).

La maladie est traitable dans les deux premières étapes. Au dernier stade, la maladie ne peut être traitée que si le patient se voit greffer un foie en bonne santé et s’enracine en toute sécurité. Plus le traitement commence tôt, plus la personne récupère rapidement.

Bonne nutrition avec dégénérescence graisseuse

Si la maladie est due à une consommation excessive d'alcool, il est donc nécessaire d'exclure complètement les boissons alcoolisées. Si toutefois, en raison d'un régime alimentaire inapproprié, vous devriez oublier la malbouffe.

Le régime alimentaire pour stéatose diffuse implique de limiter la consommation d'aliments riches en matières grasses et d'augmenter le lait et les produits laitiers. Cela réduira la charge sur le foie et aidera à éliminer les substances toxiques du corps. La tâche principale est de normaliser ses fonctions.

Il est nécessaire de manger fractionné en petites portions 4-5 fois par jour.

Produits à ne pas oublier:

  • boissons alcoolisées et gazeuses;
  • les légumineuses;
  • les champignons;
  • épicé (ail, raifort, poivre);
  • café
  • légumes aigres et jus (tomates, pommes);
  • bonbons (crème glacée, gâteaux, gaufres, biscuits, bonbons);
  • graisses animales, beurre;
  • mayonnaise, ketchup et autres sauces;
  • poisson et viande frits, fumés, salés.

Les aliments qui doivent être consommés quotidiennement:

  • viande maigre et poisson cuit à la vapeur;
  • produits laitiers;
  • des légumes et des fruits;
  • chérie;
  • pain ou grain complet.

Pendant un tel régime, les aliments doivent être cuits à la vapeur ou cuits au four. La consommation de sel vaut également la peine d'être réduite au minimum.

Médecine alternative

Le traitement des remèdes populaires est très populaire, mais vous ne devez toujours pas vous impliquer dans ces méthodes. Avant d'utiliser les fonds devrait consulter un spécialiste. Ne pas se soigner soi-même, car cela peut entraîner des effets indésirables.

Plusieurs recettes pour vous aider à vous réhabiliter après une maladie:

  1. Une décoction de cynorrhodon aide à nettoyer le foie de la graisse. Deux cuillères à soupe de rose sauvage sont versées dans deux tasses d'eau bouillie et infusées pendant 8 à 12 heures. Le produit résultant doit être bu toute la journée. La durée du traitement est de 3 jours.
  2. Une décoction de fleurs et de feuilles d’Hypericum se prête bien à une maladie du foie.
  3. Trois gros citrons sont broyés dans un hachoir à viande ou un mélangeur puis versés dans un demi-litre d'eau bouillie et infusés pendant 8 à 10 heures. Boire décoction tendue tout au long de la journée. Plus de 3 jours pour boire le bouillon ne vaut pas la peine, car le citron aura des effets néfastes sur la muqueuse gastrique.

Afin de prévenir le développement de la stéatohépatose non alcoolique, vous devez surveiller votre poids, ce que vous mangez et buvez, adopter un mode de vie sain, faire du sport, ne pas abuser des boissons alcoolisées ni des médicaments, ne pas oublier les visites chez le médecin. Veillez non seulement à votre santé, mais également à celle de vos proches.


Articles Connexes Hépatite