Comprimés pour le foie. Liste des hépatoprotecteurs efficaces pour le traitement du foie. Réalité et Mythes

Share Tweet Pin it

Le plus grand organe du corps humain, le foie remplit un certain nombre de fonctions vitales, notamment en assurant l'activité irréprochable d'autres organes et systèmes. Cela dépend de l'état du foie, de la manière dont nous nous sentons. Il n'y a donc rien d'étonnant à ce désir universel de soutenir le corps et de l'aider dans les travaux durs. À cette fin, les consommateurs recourent aux méthodes et aux mesures les plus variées: des méthodes de «nettoyage» du foie très discutables et catégoriquement rejetées par la médecine officielle à l'aide de comprimés douteux aux médicaments du groupe hépatoprotecteurs officiellement approuvés et largement utilisés.

Il faut reconnaître que le foie est en fait sujet à un certain nombre de maladies. Il est très vulnérable aux infections, souffre de l'accumulation de toxines dans le sang, est endommagé par certains médicaments puissants et par l'alcool. Par conséquent, il n’est pas surprenant que les hépatoprotecteurs, médicaments conçus pour protéger les cellules du foie, soient si populaires. Cependant, il convient de noter immédiatement que les médicaments de ce groupe pharmacologique ne sont pas reconnus dans tous les pays du monde. De plus, le groupe des hépatoprotecteurs dans l'ouest n'existe pas en tant que tel. Mais dans les pays de la CEI, de nombreux "défenseurs du foie" figurent au sommet des ventes.

Alors, quelles sont les propriétés des hépatoprotecteurs? Quels sont ces médicaments que de nombreux médecins ne reconnaissent pas? Comment fonctionnent-ils et fonctionnent-ils du tout? Pour ces questions et bien d’autres sur les hépatoprotecteurs en comprimés et en ampoules, nous allons essayer de trouver des questions dans notre article. Et nous commençons par une description des conditions pathologiques dans lesquelles les médicaments sont prescrits pour le traitement du foie.

Foie en danger

"Quelque chose dans mon foie est méchant..." Cette remarque alarmante sonne assez souvent. Presque chaque adulte, de temps en temps, surtout après un dîner copieux ou un grand festin, souffre de lourdeur dans l'hypochondre droit et de nausées. Ce sont ces signes qui peuvent indiquer le développement de l’une des maladies hépatiques chroniques les plus courantes, l’hépatose graisseuse ou la stéatose. Alors, quelle est la stéatose du foie? C'est une maladie non inflammatoire dans laquelle les cellules hépatiques et les hépatocytes se modifient, dégénérant en tissu adipeux.

En règle générale, la stéatose se développe en raison d'une alimentation excessive, d'un excès de poids, d'une mauvaise alimentation avec une charge excessive d'aliments gras. Une autre cause fréquente d'hépatose graisseuse - l'abus d'alcool et le risque de développer la maladie n'est pas toujours proportionnel aux doses d'alcool Il arrive que même la consommation périodique d'une petite quantité d'alcool entraîne une stéatose du foie. En outre, la maladie peut se développer après avoir pris des médicaments qui affectent négativement le foie.

L'hépatose cholestatique est beaucoup moins fréquente, dans laquelle la formation et l'écoulement de la bile sont perturbées, ce qui entraîne l'accumulation de pigment biliaire dans les hépatocytes. Cela peut être causé par les effets négatifs des toxines ou par la charge sur le foie, par exemple pendant la grossesse. Dans la cholestase, on observe des démangeaisons cutanées prononcées, un assombrissement de la couleur de l'urine et une décoloration des matières fécales, ainsi que des paramètres biochimiques sanguins.

En parlant de maladies courantes du foie, il est impossible de ne pas mentionner l'inflammation du foie, l'hépatite. Il peut se développer à la suite d'une intoxication par l'alcool, des drogues ou des poisons et dans le contexte d'une infection virale. Les plus courantes sont l'hépatite B (environ 350 millions de personnes par an), l'hépatite A (plus de 100 millions) et l'hépatite C (140 millions de patients par an). L’hépatite C est le traitement le plus agressif. Dans de nombreux cas, la cirrhose et le cancer du foie compliquent son traitement. On connaît également les virus de l'hépatite D et E. Il est prouvé que l'infection par les virus de l'hépatite B et C est la principale cause de cancer du foie.

Principes de traitement des maladies du foie

La tactique de traitement des pathologies du foie repose sur deux approches principales:

  1. La soi-disant thérapie étiotrope, qui vise la cause de la maladie. Un bon exemple de ce type de traitement est la lutte contre le virus de l’hépatite virale. Cependant, il convient de noter que toutes les hépatites virales n'ont pas besoin d'un traitement par élimination. Donc, avec l'hépatite A, ce n'est pas nécessaire - le virus meurt tout seul. Mais avec l'hépatite, qui se transmet par le sang et sexuellement, un traitement antiviral est vraiment nécessaire.
  2. Thérapie pathogénétique, impliquant l’influence sur les différentes étapes du processus de la maladie.

Pour protéger le foie peut prescrire des médicaments de divers groupes pharmacologiques, y compris:

  • vitamines, acides aminés et autres moyens d’améliorer le métabolisme;
  • les médicaments qui augmentent la capacité de détoxification du foie (par exemple, les adsorbants);
  • signifie stimuler la formation et l'excrétion de la bile (cholérétique);
  • médicaments antiviraux;
  • signifie stimuler la réponse immunitaire (immunomodulateurs). Ils jouent un rôle important dans le traitement complexe de l’hépatite C;
  • analgésiques et anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS);
  • des antioxydants qui lient les radicaux libres et empêchent ainsi les dommages à l'organe;
  • hépatoprotecteurs, qui diffèrent par leur structure, leur origine et leur mécanisme d’action.

Classification des hépatoprotecteurs

La classification universelle des hépatoprotecteurs n’existe pas aujourd’hui. Parmi les spécialistes, même nationaux, il existe des désaccords assez graves quant aux médicaments à attribuer. Néanmoins, ils peuvent être divisés en au moins cinq groupes pharmacologiques:

  1. Préparations à base de plantes contenant des flavonoïdes de chardon-Marie. Ceux-ci incluent Gepabene, Karsil, Silibor et d'autres.
  2. D'autres plantes médicinales, notamment Hofitol, Liv-52.
  3. Hépatoprotecteurs d’origine animale, en particulier Cerepar.
  4. Fonds contenant des phospholipides essentiels. Le médicament le plus célèbre de ce groupe est Essentiale.
  5. Médicaments appartenant à différents groupes pharmacologiques.

Il convient de noter que, même si la classification et le concept même d’hépatoprotecteurs dans le monde n’existent pas, les scientifiques ont néanmoins trouvé un dénominateur commun dans la question de savoir quel devrait être le médicament idéal, le meilleur qui puisse restaurer le travail du foie. Conditions de base pour cela:

  • haute biodisponibilité;
  • la capacité de se lier aux toxines, aux radicaux libres;
  • effet anti-inflammatoire;
  • stimulation de l'auto-guérison du foie;
  • profil de haute sécurité.

Malheureusement, malgré la liste assez impressionnante d’hépatoprotecteurs modernes, qui regorgent d’étagères de pharmacies russes, aucune d’entre elles ne remplit les critères susmentionnés.

Dans le monde de la médecine moderne, on pense que les médicaments capables de «déclencher» le processus de régénération du foie n'existent tout simplement pas. Oui, et pourquoi courir, si le foie lui-même est parfaitement restauré, il suffit de créer les conditions appropriées, en réduisant au minimum la charge en aliments gras et en toxines.

A propos de la régénération du foie

Cette section s’adresse davantage à ceux qui aiment «nettoyer» le foie, «bouché» avec des scories et d’autres déchets, à l’aide de comprimés. Beaucoup de nos compatriotes croient sincèrement qu'au fil des années de travail au service de notre corps, le foie "s'use" et nécessite un redémarrage - un nettoyage. À cette fin, on utilise des hépatoprotecteurs qui ont également un effet cholérétique, des procédures thermiques et des médicaments traditionnels, tels que l'huile végétale avec du jus de citron. Après les procédures, certains citoyens particulièrement zélés trouvent le calcul dans les matières fécales d’une espèce étrange qu’ils considèrent sincèrement comme «des pierres, des scories et des déchets comprimés» qui ont laissé l’organe qui souffre depuis longtemps sous l’action de médicaments hépatoprotecteurs efficaces et d’autres mesures actives. En fait, ces pierres sont formées à la suite de la transformation de l'huile et du jus de citron, qui agissent comme des «nettoyants» locaux. «Et le foie? - le lecteur demandera, - n'avez-vous vraiment pas besoin de le restaurer? "Bien sûr que non!

Le foie est le seul organe doté d'une capacité de régénération vraiment remarquable. On sait que seulement 25% de la masse initiale du foie peut retrouver sa taille normale.

La restauration du corps est due à la réplication, c'est-à-dire à la reproduction des cellules du foie, des hépatocytes, ainsi que de l'épithélium biliaire et de quelques autres cellules. De cette manière, le foie régénère ses propres tissus endommagés, empêchant ainsi ses dommages. Mais revenons aux médicaments qui, en fait, devraient stimuler la régénération du foie et aider celui-ci à "s'auto-réparer", et essayons d'élaborer sur les plus célèbres d'entre eux.

Flavonoïdes de chardon-Marie

Et commençons par les remèdes à base de plantes populaires contenant des flavonoïdes de chardon-Marie, dont Carsil, Carsil Forte, Legalon, Silimar, Silymarine et Silibinine.

Le chardon-Marie est une plante largement répandue en Méditerranée et au Moyen-Orient. Les propriétés médicinales des fruits de chardon-Marie contenant des composés flavonoïdes, en particulier la silymarine, auraient un effet hépatoprotecteur.

Mécanisme d'action

Les silymarines contenues dans les fruits du chardon-Marie interagissent avec les radicaux libres formés dans le foie et arrêtent leur effet destructeur. De plus, dans les cellules hépatiques endommagées, ils stimulent la synthèse de diverses protéines et phospholipides, composants de la membrane cellulaire qui assurent le fonctionnement des cellules (ici des hépatocytes). La silymarine accélère également la régénération des cellules hépatiques et empêche la pénétration de certaines substances toxiques dans celles-ci.

On pense que les préparations de silymarine aident à améliorer l'état des maladies du foie, à normaliser les paramètres de laboratoire et même à augmenter le taux de survie des patients atteints de cirrhose.

Quand est-il prescrit?

Les indications d'utilisation de Karsil et d'autres hépatoprotecteurs à base de silymarine sont des lésions hépatiques toxiques (dues à l'exposition à l'alcool, à divers poisons et à des médicaments), à l'hépatite chronique, à la stéatose hépatique, à la cirrhose.

Les avantages

Les avantages des médicaments à base d'extraits de chardon-marie sont notamment leur innocuité: ils ne présentent pratiquement aucune contre-indication et les effets indésirables liés à leur utilisation sont enregistrés très rarement.

Efficacité en termes de médecine factuelle

Un examen de ces études sur l'efficacité des médicaments à base de chardon-Marie pour le traitement de l'hépatite alcoolique, des hépatites B et C a montré qu'ils n'avaient pas d'effet significatif sur l'évolution de ces maladies, sur l'état du foie et, en particulier, sur la mortalité.

Bien que certaines études aient démontré l'effet positif possible de la silymarine en cas d'atteinte du foie par des toxines industrielles, la médecine occidentale est extrêmement restreinte dans son utilisation.

Autres préparations à base de plantes

Les possibilités de la phytothérapie dans la protection du foie avec l'extrait de chardon-Marie ne sont bien sûr pas épuisées et il existe sur le marché intérieur un certain nombre de préparations à base de plantes très demandées, à base d'autres extraits naturels.

Ceux-ci comprennent:

  1. Préparations à base d'extrait d'artichaut - Hofitol, Cholebil, Extrait d'artichaut
  2. Préparations à base de plantes combinées - Gepabene, Sibektan, Gepafor, Dipana, Liv-52.

Apprenons à mieux les connaître.

Artichaut Hépatoprotecteurs

Propriétés médicinales du champ d'artichaut en raison du contenu dans ses feuilles d'un composé chimique appelé tsinarine. Les plus fortes concentrations de tsinarine se trouvent dans le feuillage frais, non traité, beaucoup plus petit - dans les matières végétales sèches.

Mécanisme d'action

On peut supposer que l'extrait d'artichaut présente un effet cholérétique en stimulant la production et la sécrétion de bile par le foie. De plus, l'effet hypolipémiant est attribué aux médicaments à base d'artichaut - ils aident à réduire le niveau de "mauvais" cholestérol dans le sang.

Quand est-il prescrit?

Selon les instructions d'utilisation des médicaments hépatoprotecteurs Hofitol et d'autres moyens à base d'artichaut, ils sont utilisés dans des conditions associées à une altération de la formation du choléra, en particulier une lourdeur dans la région épigastrique, des flatulences, des nausées, des éructations.

En pratique, l'éventail des prescriptions de ces médicaments est beaucoup plus large. Ainsi, Hofitol est souvent utilisé en obstétrique pour réduire la sévérité de la toxicose pendant la grossesse, ainsi que pour maintenir le foie en cas d'hépatite, d'hépatose graisseuse du foie, d'athérosclérose, de cirrhose du foie, d'intoxication chronique, d'obésité et de défaillance rénale chronique. En outre, Hofitol a prescrit une maladie aussi controversée que la dyskinésie biliaire, qui n'existe pas dans la plupart des pays développés.

Les avantages

Bien sûr, comme dans le cas de nombreux autres hépatoprotecteurs de plantes, les produits à base d’extrait d’artichaut sont hautement sécurisés. Ils sont prescrits aux enfants, femmes enceintes et allaitantes, ce qui, bien sûr, est une preuve exhaustive de leur excellente endurance.

NB! Depuis Hofitol et d'autres hépatoprotecteurs contenant de l'extrait d'artichaut, stimulent la formation de bile, ils sont strictement contre-indiqués dans la cholélithiose. Par conséquent, avant de prendre ces fonds, vous devez vous assurer qu'il n'y a pas de concrétions dans les voies biliaires! En outre, l'extrait d'artichaut n'est pas recommandé pour une utilisation dans les maladies aiguës des reins, du foie, des voies biliaires et du système urinaire.

Efficacité en termes de médecine factuelle

Bien que les instructions relatives aux préparations d'artichauts contiennent de nombreuses indications couvrant le plus large éventail de maladies du système hépatobiliaire et même d'hyperlipidémie (augmentation du taux de cholestérol dans le sang), les études cliniques n'ont pas confirmé la quasi-totalité des effets allégués de ces hépatoprotecteurs. À ce jour, il n’existe pas un seul certificat médical complet démontrant l’effet positif des préparations contenant de l’extrait d’artichaut sur les taux de cholestérol sanguin et la formation de choléra. En médecine occidentale, l'artichaut ne s'applique pas du tout.

Combinaison de plantes médicinales pour les maladies du foie

Cette catégorie comprend une gamme assez hétérogène de médicaments qui, selon les instructions, ont également un effet hépatoprotecteur.

Gepabene est l’un des leaders des médicaments cholérétiques et hépatoprotecteurs. Il contient deux composants actifs:

  • extrait de chardon-Marie;
  • extrait de fumée yeux.

Comme nous l'avons dit, le premier principe actif présente un effet hépatoproteur dans les états d'intoxication aiguë et chronique. Le deuxième composant, extrait de fumée, contient de la fumarine, un alcaloïde, qui a un effet cholérétique et réduit les spasmes des voies biliaires, ce qui facilite la circulation de la bile du foie dans l'intestin.

Les indications pour prescrire Gepabene sont des lésions hépatiques chroniques d'origines diverses et une dyskinésie du tractus excréteur. Le médicament ne doit pas être utilisé dans les maladies aiguës du foie et du système biliaire (cholécystite aiguë, hépatite aiguë), ainsi que chez les enfants de moins de 18 ans en raison du manque de tests pour cette catégorie de patients.

Sibektan est une préparation complexe à base de plantes du développement national. Il se compose d'extraits de tanaisie, de chardon-Marie, de millepertuis et de bouleau. Il protège les cellules du foie, les membranes des cellules hépatocytes, présente un effet antioxydant et cholérétique. Une cholélithiase est une contre-indication à l'utilisation de ces pilules. Les indications sont diverses lésions chroniques du foie et des voies biliaires.

La composition d'un autre médicament russe, Gepaphor, ainsi que l'extrait de chardon-Marie comprend des bifidobactéries et des lactobacilles, conçues pour restaurer la flore intestinale et ainsi normaliser le travail de l'intestin.

Dipana, Liv-52 - moyens de production de sociétés pharmaceutiques indiennes, contenant une variété d'ingrédients à base de plantes utilisés en médecine ayurvédique. Selon le mode d'emploi, les deux médicaments ont un effet hépatoprotecteur, rétablissent la fonction du foie, stimulent la régénération de ses cellules, présentent un effet cholérétique, protègent l'organe de l'action des toxines.

Efficacité en termes de médecine factuelle

Une certaine base de preuves a été accumulée concernant certains médicaments hépatoprotecteurs à base de plantes, en particulier Gepabene et Liv-52. Le premier était principalement étudié en russe, le second, y compris occidental. Des preuves des effets bénéfiques de ces hépatoprotecteurs sur la fonction hépatique ont été obtenues, mais de nombreux experts occidentaux ne les considèrent pas comme exhaustives. Cette opinion est confirmée par les données de certains travaux qui démontrent le manque d'efficacité de Liv-52 dans l'hépatite alcoolique.

NB! Une étude scandaleuse portant sur des patients atteints d'hépatite alcoolique était liée à Liv-52. Il en ressort que le taux de survie dans le groupe de patients ayant reçu Liv-52 était 12% plus bas que dans le groupe de patients ayant pris des comprimés factices (74% contre 86%). Sur les 23 décès du groupe Liv-52, 22 étaient associés à une insuffisance hépatique aiguë. Les résultats de ces travaux sont devenus une raison de poids pour le retrait immédiat de fonds du marché américain.

Ainsi, l'efficacité des hépatoprotecteurs de plantes combinées en termes de médecine factuelle reste très discutable. Et pourtant, dans la pratique nationale, les médicaments de ce groupe sont largement utilisés et sont très populaires.

Hépatoprotecteurs d'origine animale

En Russie, il n'y a que deux hépatoprotecteurs d'origine animale enregistrés, Sirepar et Hepatosan.

Syrepar contient un hydrolysat d'extrait hépatique enrichi en vitamine B12. Selon le fabricant, le médicament aide à restaurer le tissu hépatique et présente un effet de désintoxication. Il est administré uniquement par voie intraveineuse ou intramusculaire, la forme orale n'existe pas. Dans ce cas, Sirepar est catégoriquement contre-indiqué dans les maladies hépatiques aiguës et n’est utilisé qu’au stade de la rémission pour le traitement de l’hépatite chronique et d’autres pathologies.

La composition du deuxième hépatoprotecteur, Hepatosan, comprend des cellules séchées du foie de porc donneur. On suppose qu'ils sont biologiquement compatibles avec les macromolécules du corps humain. Selon le fabricant, l'hépatosan a un effet hépatoprotecteur et détoxifiant, présente également des propriétés adsorbantes et stabilise les membranes cellulaires. La cirrhose, l'hépatite, l'insuffisance hépatique, les lésions hépatiques liées à la drogue et à l'alcool, etc.

Efficacité en termes de médecine factuelle

Rien n'indique que les produits d'origine animale aient au moins un effet bénéfique sur la fonction hépatique. Mais le danger potentiel qu'ils portent définitivement. Tout d'abord, ces outils ne doivent pas être utilisés dans la période aiguë de la maladie, car cela peut conduire à l'activation du processus pathologique.

NB! Il est important de prendre en compte l’allergénicité des hépatoprotecteurs d’origine animale. Pour exclure les réactions d'hypersensibilité, un test allergénique doit être effectué avant le traitement et assurez-vous que le médicament ne provoque pas d'allergies.

En outre, certains experts estiment que l'utilisation d'hydrolysats de foie de bovin augmente le risque d'infection par le prion, associé à la maladie mortelle de Creutzfeldt-Jakob.

Riche et célèbre: les phospholipides essentiels

Les phospholipides sont un composant important de chaque membrane cellulaire, assurant son intégrité et son fonctionnement. Le corps en a besoin augmente considérablement avec l'augmentation de la charge et des dommages causés à certains organes, en particulier le foie. En même temps, un défaut se forme dans la paroi des hépatocytes, des cellules du foie, qui peut être reconstitué par des préparations contenant des phospholipides essentiels.

Un certain nombre d’hépatoprotecteurs contenant ce principe actif sont enregistrés sur le marché moderne:

  • Essentiale forte H;
  • Couper le pro;
  • Essliver;
  • Phosphonica;
  • Phosphogliv;
  • Brenziale forte;
  • Livolife Forte;
  • Anthrall;
  • Liventsiale et autres.

Tous sont d'origine naturelle: les phospholipides essentiels sont obtenus à partir du soja en transformant leur huile.

Mécanisme d'action

Les propriétés des phospholipides essentiels sont dues à leur similitude avec les phospholipides du corps humain. Ils sont facilement incorporés dans la membrane cellulaire, fournissant un effet thérapeutique complet. Les hépatoprotecteurs de ce groupe stimulent la restauration des cellules du foie et les protègent de l'action des toxines, notamment de l'alcool, des produits chimiques, des médicaments agressifs, etc. Selon certains rapports, les phospholipides essentiels aident également à réduire le taux de «mauvais» cholestérol et, par conséquent, à réduire le risque d'athérosclérose. De plus, leur utilisation prévient la formation de calculs biliaires de cholestérol.

Quand est-il prescrit?

Les hépatoprotecteurs contenant des phospholipides essentiels sont utilisés dans diverses maladies du foie, à la fois en phase aiguë et au stade de la rémission. Parmi les indications pour leur utilisation figurent l'hépatite aiguë et chronique, la dégénérescence graisseuse du foie, quelle que soit son origine, les lésions alcooliques, la cirrhose, l'intoxication, y compris la drogue, les troubles du foie dans d'autres pathologies.

Il convient de noter que l'efficacité du traitement par les phospholipides essentiels dépend en grande partie de la durée du traitement: selon le mode d'emploi, ces hépatoprotecteurs sont prescrits à forte dose (600 mg jusqu'à trois fois par jour) pendant au moins trois mois. Si nécessaire, le traitement est répété et prolongé jusqu'à plusieurs années d'utilisation continue.

NB! Les cliniciens pensent que la thérapie parentérale avec les phospholipides essentiels donne les meilleurs résultats. Ainsi, Essentiale Forte N et ses génériques sont administrés par voie intraveineuse, en diluant préalablement le médicament avec le sang du patient dans un rapport de 1: 1.

Efficacité en termes de médecine factuelle

Au fil des années, les phospholipides essentiels et leur efficacité ont été étudiés dans de nombreuses études cliniques. Néanmoins, les conclusions des spécialistes concernant l'opportunité de leur nomination restent ambiguës.

D'une part, de nombreux travaux témoignent de l'effet positif des phospholipides essentiels sur le foie, confirmant leur mécanisme d'action, leur efficacité thérapeutique et leur absence de toxicité. Certaines études ont démontré que les phospholipides essentiels accélèrent l’amélioration ou la normalisation des symptômes de la maladie et contribuent à la restauration des paramètres biochimiques sanguins.

En revanche, ni Essentiale ni aucun autre médicament contenant des phospholipides essentiels ne sont inclus dans la pharmacopée des pays développés du monde. Aux États-Unis et dans certains pays européens, ils peuvent être achetés comme complément alimentaire et rien de plus.

Dans les protocoles internationaux officiels de prise en charge des patients atteints d'une maladie du foie, les phospholipides essentiels, respectivement, ne sont pas non plus inclus. La position des collègues occidentaux est soutenue par certains médecins locaux. Ainsi, le comité officiel de l'Académie des sciences de Russie a inclus Essentiale dans la liste des médicaments à l'efficacité non prouvée.

Malheureusement, la situation actuelle concernant les moyens de cette série reste controversée: les études démontrant leur efficacité ne répondent généralement pas aux exigences de la médecine factuelle et ne sont pas perçues par les experts comme une preuve de l’efficacité du médicament.

Et dans le même temps, Essentiale et ses homologues plus économiques restent les hépatoprotecteurs les plus désignés, très populaires parmi les médecins et les consommateurs, et occupent une position de leader dans les médicaments les plus vendus.

Hépatoprotecteurs de différents groupes pharmacologiques

Tous les autres médicaments sont difficiles à systématiser sur une base commune, ils sont donc considérés séparément.

Heptral

Heptral, un médicament de la société italienne Abbot, ainsi que ses génériques (Heptor, Ademetionin) contiennent un acide aminé, un dérivé de la méthionine, l'adémétion.

Mécanisme d'action

Vraisemblablement, le médicament a un effet complexe sur le corps.

  1. Il empêche la stagnation de la bile en stimulant les phospholipides dans les cellules du foie et en améliorant ainsi leur fonction.
  2. Lie les radicaux libres, empêchant ainsi les dommages oxydatifs au foie et aux toxines.
  3. Stimule la régénération du foie.
  4. Il a un effet antidépresseur, notamment lors de dépressions prolongées résistant à l'action de l'amitriptyline.

Chez les patients atteints de cholestase (violation de l'excrétion de la bile, accompagnée de la libération d'acides biliaires dans le sang et de démangeaisons douloureuses), l'adémététine réduit la gravité des démangeaisons et aide à normaliser les indicateurs hépatiques, notamment la concentration directe en bilirubine, l'activité de la phosphatase alcaline, etc. Dans le même temps, conformément au mode d'emploi, l'effet hépatoprotecteur de Heptral persiste trois mois après la fin du traitement.

Quand est-il prescrit?

Heptral ou ses analogues sont utilisés pour les dommages au foie de diverses origines, notamment toxique, alcoolique, virale, médicinale, insuffisance hépatique. Une indication importante du médicament est la cholestase intrahépatique.

En raison de ses propriétés antidépressives, Heptral est utilisé pour traiter le syndrome d’abstinence dans l’alcoolisme et la toxicomanie, en particulier chez les patients présentant des lésions hépatiques.

NB! La biodisponibilité de la forme orale d’hépatoprotecteurs contenant de l’adémétionine est faible. Par conséquent, la plupart des cliniciens préfèrent les injections intraveineuses d'Heptral, qui ont un effet plus prononcé.

Efficacité en termes de médecine factuelle

La situation concernant la base de preuves de Heptral est quelque peu similaire à celle des phospholipides essentiels. Et dans ce cas, plusieurs études ont démontré les effets positifs du médicament sur le foie. De même, ni Heptral ni aucun autre médicament contenant de l'adémétionine n'est enregistré aux États-Unis et dans la plupart des pays européens (à l'exception de l'Italie, où il est produit). Mais il est vendu avec succès dans les pharmacies en Malaisie, en Inde, en Bulgarie, en Argentine, en Géorgie, en Ukraine, au Mexique et en République tchèque. Et oui, en Australie et en Nouvelle-Zélande, il est enregistré en tant que médicament vétérinaire.

Ainsi, le monde occidental n’a pas accepté Heptral et ne l’a pas introduit dans les normes de traitement des maladies du foie, en raison de l’absence d’études cliniques fiables confirmant son efficacité. Et ceci dans le contexte de la grande popularité de ce médicament en Russie et dans d'autres pays de la CEI, où l'adémétéline est utilisée à la fois pour le traitement des patients ambulatoires et dans les hôpitaux.

Hepa-Mertz

Hepa-Mertz est une préparation originale contenant le composé complexe L-ornithine-L-aspartate. Dans l'organisme, il se transforme rapidement en deux substances actives indépendantes: l'ornithine et l'aspartate. Les hépatoprotecteurs de ce groupe sont produits sous forme de granulés pour la préparation de solutions buvables, ainsi que d’ampoules pour les injections intramusculaires et intraveineuses. En plus de Gepa-Mertz, ses analogues Ornicetil, Larnamin et Ornilutex sont enregistrés dans la Fédération de Russie.

Mécanisme d'action

Le médicament agit en raison de la capacité des acides aminés formés lors de sa dissolution, de réduire la concentration d'ammoniac dans le plasma sanguin, de normaliser la composition acido-basique du corps, exerçant ainsi un effet de détoxification. En outre, Gepa-Mertz aide à réduire la douleur et le syndrome dyspeptique en cas d'empoisonnement, ainsi qu'à normaliser beaucoup de choses (par exemple, en cas d'infiltration graisseuse du foie).

Quand est-il prescrit?

Les hépatoprotecteurs contenant cet ingrédient actif sont prescrits pour les pathologies hépatiques aiguës et chroniques dans lesquelles les taux sanguins d'ammoniac augmentent. Parmi les indications de Gepa-Mertz figure également une dégénérescence graisseuse du foie d'origines diverses.

Efficacité en termes de médecine factuelle

La situation concernant les preuves dans l'affaire Gepa-Mertz et ses analogues est aussi vague que chez nos héros précédents. D'une part, plusieurs études ont démontré son efficacité dans la cirrhose du foie, accompagnée d'une augmentation de la concentration d'ammoniac dans le sang. D'autre part, les résultats de l'utilisation de cet hépatoprotecteur dans le traitement de l'hépatite, des lésions hépatiques d'origine alcoolique et d'autres pathologies demeurent hautement douteux. Encore une fois, en médecine occidentale, l'hépatoprotecteur, qui contient du L-ornithine-L-aspartate, n'existe pas.

Remèdes homéopathiques et compléments alimentaires

Le mécanisme d'action des agents à «effet hépatoprotecteur» appartenant à cette catégorie reste extrêmement vague. Les médicaments homéopathiques ont un effet tellement inexplicable du point de vue de la médecine qu'il est souvent impossible pour les homéopathes de s'expliquer

En ce qui concerne les compléments alimentaires, la situation pourrait théoriquement être plus transparente, mais leur composition n'est pas soumise à un contrôle pharmacologique. Ce qu’ils contiennent, à quelles doses - le secret derrière sept sceaux.

En termes de médecine factuelle, l'homéopathie est une grosse bulle de savon. De nombreuses études à grande échelle témoignent de l’échec complet des médicaments homéopathiques. Sur les compléments alimentaires et ne pas avoir à dire, car même leur composition est peu fiable.

Les consommateurs qui préfèrent supporter le foie avec l'aide d'hépatoprotecteurs homéopathiques (Hepel, Galstena et autres) ou de suppléments alimentaires doivent comprendre qu'ils jouent à la roulette. S'ils ont de la chance, par exemple ceux qui subissent l'effet placebo, ils peuvent se sentir soulagés. Pas de chance - pas de sensation. Mais il ne faut pas perdre de vue la possibilité que l'effet soit négatif, car les réactions allergiques ou les effets secondaires (en particulier dans le cas de compléments alimentaires de composition douteuse) n'ont pas été annulés.

UDCA - corbeau blanc parmi les hépatoprotecteurs

Et puis, enfin, le tour vient de parler de la drogue, qui occupe une place particulière dans la série des hépatoprotecteurs. Nous faisons immédiatement une réservation afin de ne pas tourmenter le lecteur, une particularité du point de vue positif.

L'acide ursodésoxycholique est un acide biliaire produit en petites quantités dans le corps humain. Pour la première fois, le médicament a été obtenu à partir de la bile d'ours, mais il est aujourd'hui obtenu par synthèse.

Dans les pharmacies nationales, cet hépatoprotecteur est représenté par une pléiade de noms commerciaux, notamment:

  • Ursofalk, le médicament original le plus cher
  • Urososan
  • Ursodez
  • Livodexa
  • Urdoksa
  • Ursoliv
  • Grinterol
  • Choludekasan
  • Ursodex et d'autres.

Mécanisme d'action

L'acide ursodésoxycholique (UDCA) présente un effet complexe immunomodulateur, hépatoprotecteur, cholérétique. En outre, il réduit le cholestérol dans le sang et prévient la stagnation de la bile.

Les propriétés de l'hépatoprotecteur sont dues à sa capacité à stabiliser les membranes des cellules du foie et à protéger les hépatocytes eux-mêmes. Il inhibe l'absorption du cholestérol dans l'intestin, ce qui entraîne une diminution de son contenu dans la bile et augmente également la solubilité du cholestérol. Cette qualité permet aux préparations d'UDCA non seulement de protéger le foie, mais aussi de dissoudre les calculs de cholestérol existants dans la vésicule biliaire et les voies biliaires et d'empêcher la formation de nouveaux.

Quand est nommé?

Les hépatoprotecteurs contenant de l'acide ursodésoxycholique sont utilisés dans la cholélithiase (uniquement dans le cas de calculs confirmés de cholestérol, observés dans 80 à 90% des cas), ainsi que dans l'hépatite aiguë et chronique, lésions hépatiques toxiques, quel que soit le type de substance toxique ayant provoqué la maladie, l'alcool dyskinésie hépatique des voies biliaires. De plus, l'acide ursodésoxycholique est utilisé en association dans le traitement de la fibrose kystique.

Les médicaments hépatoprotecteurs UDCA sont également utilisés pour la cholestase, y compris pour les femmes enceintes - leur profil de sécurité permet de prescrire aux catégories de consommateurs les plus vulnérables, y compris les jeunes enfants.

Efficacité en termes de médecine factuelle

Les hépatoprotecteurs contenant de l'UDCA sont presque les seuls représentants de ce groupe pharmacologique à ne pas être en désaccord avec la médecine factuelle. De nombreuses études démontrent que ce médicament agit efficacement contre les lésions du foie de diverses origines, la cholestase intrahépatique, la cirrhose alcoolique (amélioration du pronostic de la maladie), le stéatose et d'autres pathologies du foie.

Et la reconnaissance mondiale de ces hépatoprotecteurs basés sur l'UDCA n'est pas moins évidente. Les fonds de ce groupe sont enregistrés et largement utilisés dans les pays développés du monde, notamment en Suisse, en Italie, en France, au Japon, en Allemagne et dans d’autres. Certes, il convient de noter qu'il est inclus dans le groupe des cholérétiques qui contribuent à la dissolution des calculs biliaires, et non des hépatoprotecteurs. Mais au final, cet aspect n’a aucun effet sur le résultat.

Ainsi, si vous cherchez la réponse à la question qui se pose souvent chez les consommateurs - quel hépatoprotecteur est le plus puissant, le plus efficace et généralement le plus efficace - la réponse sera sans équivoque: celle dont l'efficacité est prouvée et qui ne fait pas de doute, même avec l'attitude la plus sceptique. Et cette exigence ne respecte qu'un seul ingrédient actif, l'acide ursodésoxycholique.

«Mais qu'en est-il des autres hépatoprotecteurs? - le lecteur hésitera - après tout, le médecin a dit (cela a été écrit dans l'article, ont-ils dit à la télévision) que leur efficacité était également prouvée? »Oui, effectivement, de telles situations se produisent. Et voici pourquoi.

Recherche clinique: tout ce qui brille n'est pas or

En alimentant notre conversation sur les hépatoprotecteurs modernes, nous allons pointer le doigt dans une question qui déroute de nombreux consommateurs (et, malheureusement, même des médecins), et leur donne de fausses idées sur l'efficacité de ces médicaments.

Le fait est que les résultats de diverses études sur les médicaments ne sont pas toujours fiables. Pour exclure la possibilité d'obtenir de fausses données, le travail doit être effectué conformément aux exigences spécifiques formulées dans les principes de base de la médecine fondée sur des preuves. Ainsi, les plus fiables sont les études dans lesquelles les participants sont divisés en plusieurs groupes prenant le médicament à l'étude et les nuls ou d'autres moyens de comparaison (étude randomisée). Aucun patient ne devrait savoir qu'il reçoit un médicament ou un placebo (étude à l'aveugle), mais il est préférable que même un médecin ne le sache pas (étude à double insu). Une condition importante de la crédibilité est l'inclusion d'un grand nombre de participants au travail - dans les travaux à grande échelle, nous parlons de milliers de volontaires. Et ce n’est pas toutes les exigences de la recherche moderne.

De telles expériences nécessitent du temps et d’énormes coûts matériels. En outre, aucune entreprise pharmaceutique ne les mènera s'il existe des doutes sérieux quant aux résultats, car l'objectif du travail est de confirmer l'efficacité, d'enregistrer le produit sur le nombre maximal de marchés, d'augmenter les ventes et de générer un profit maximal.

Afin de sortir de la situation et de présenter au moins quelques «preuves de l'efficacité» des sociétés qui produisent des médicaments avec une efficacité douteuse, elles ont recours à des astuces: elles lancent une recherche avec des résultats pratiquement positifs. Au mieux, ces expériences sont réalisées sur plusieurs dizaines de patients et les exigences de la médecine factuelle sont modifiées à leur manière. Les données obtenues, répondant aux intérêts du fabricant, sont utilisées pour promouvoir le médicament - elles sont utilisées dans des publicités, décorent des brochures et déroutent les consommateurs.

Hélas, une situation similaire dans les pays de la CEI est la règle plutôt que l'exception. Et donc, dans le choix des médicaments en vente libre, la loi d'un marché cruel devrait agir: tout n'est pas or qui brille. Surtout lorsqu'il s'agit d'hépatoprotecteurs.

L'article ci-dessus et les commentaires écrits par les lecteurs sont à titre informatif seulement et ne nécessitent pas d'auto-traitement. Parlez à un spécialiste de vos propres symptômes et maladies. Lorsque vous traitez avec un médicament, vous devez toujours utiliser les instructions fournies dans l'emballage, ainsi que les conseils de votre médecin, comme principal guide

Afin de ne pas manquer de nouvelles publications sur le site, il est possible de les recevoir par courrier électronique. Abonnez-vous

Vous voulez vous débarrasser de votre nez, de votre gorge, de vos poumons et du rhume? Alors assurez-vous de jeter un coup d'oeil ici.

Il convient de prêter attention à d'autres articles intéressants:

Médicaments pour le foie - médicaments peu coûteux et efficaces

Bonjour chers lecteurs. Le mode de vie, les conditions de travail, l’état de l’environnement, tout cela est loin d’être idéal, ce qui ne peut que modifier l’état de santé. Malheureusement, peu de gens y pensent à un jeune âge. Et avec le temps, les dommages causés à divers organes internes, leur accumulation, entraînent des défaillances du corps. Le foie souffre beaucoup. La question de son traitement est assez aiguë aujourd'hui pour beaucoup de gens. Cet article examine différentes pilules pour le foie - une liste d’hépatoprotecteurs qui restaurent le foie, leurs aspects positifs et leurs inconvénients.

Causes de la pathologie hépatique

Le foie est un organe polyfonctionnel.

Elle est responsable de fonctions importantes telles que:

✔ Filtration des toxines.

✔ Conversion de vitamines et de minéraux sous une forme accessible au corps.

✔ Participation à la digestion, division des structures lipidiques.

✔ Régulation du fond hormonal et du métabolisme.

✔ Hématopoïèse, contrôle de la composition du sang et de la coagulation.

✔ Créer des moyens de protection immunitaire.

Les dysfonctionnements dans le travail de ce corps affectent immédiatement l'état de l'organisme entier. Le foie est déjà soumis à une pression énorme et divers facteurs entravent constamment son fonctionnement normal.

  1. En surpoids.
  1. Dépendance à l'alcool, aux drogues, au tabagisme.
  1. Nourriture irrationnelle.
  1. Pollution de l'environnement.
  1. L'utilisation de médicaments.
  1. Anomalies congénitales.
  1. Diabète, foyers d’infections, pancréatite, lésions de la vésicule biliaire.
  1. L'hypodynamie.

Comment aider le foie

Divers groupes de médicaments pharmacologiques ont pour objectif de lutter contre les conséquences d'un tel impact négatif et de protéger les structures hépatiques.

Leur utilisation dépend du type de pathologie:

✔ Cholagogue - active la vésicule biliaire, améliore la dégradation des aliments gras.

✔ Hépatoprotecteurs - protège le foie de la destruction, contribue à sa régénération.

✔ Antiviral - nécessaire en présence de dommages aux organes viraux.

✔ Anti-parasitaire - détruit les vers et les protozoaires parasites.

Comprimés pour le foie - une liste de médicaments

Les hépatoprotecteurs, restaurateurs du foie, sont les plus demandés. Le foie a une capacité étonnante - dans des conditions optimales, il peut s'autoréparer en peu de temps.

Cela est possible même après l'élimination mécanique d'une partie importante de celle-ci. Les hépatoprotecteurs aident à s’acquitter de cette tâche avec la plus grande efficacité. Ils en retirent une partie de la charge, nettoient, activent l’apparition de nouvelles cellules.

Mais tout cela n'est possible que dans le strict respect du régime (il est nécessaire de normaliser le poids et de fournir au corps les "matériaux de construction" nécessaires), d'éliminer les mauvaises habitudes et de soigner les maladies concomitantes des organes digestifs.

Les agents hépatoprotecteurs sont divisés en plusieurs groupes de médicaments. La division se produit en fonction des composants actifs contenus dans ceux-ci.

  1. À base de matières premières végétales. Ceux-ci comprennent des médicaments, des compléments alimentaires, des tisanes. Ils sont largement utilisés dans diverses situations: pour l'hépatite, les lésions de la vésicule biliaire, l'apparition de calculs, les intoxications d'étiologies différentes, ainsi que dans le but d'obtenir des effets prophylactiques. Leur composition peut comprendre des plantes médicinales telles que chardon-Marie, chicorée, artichaut, bardane, élépampane, achillée millefeuille, dymyanka, potiron, etc. Exemples de médicaments: hépabène, silimar, darsil, hofitol, citrouille.
  1. À base d'extraits de foie d'animaux. Ils contiennent des activateurs de régénération naturelle. Fait de porc et de foie de boeuf. Des produits en poudre et des capsules sont disponibles. Les médicaments sont vendus conformément aux prescriptions, car ils comportent de nombreuses contre-indications. Exemples: hepatosan, prohepar.
  1. Phospholipide. Jouez le rôle de "matériaux de construction" du foie, grâce auxquels les cellules endommagées sont restaurées. Avoir une origine végétale. Les pharmacies vendent des sachets, des comprimés et des gélules. Exemples: Essentiale, Phosphoncial (Brentsiale, Lipostable, Phosphoglive, Essliver Forte), Hepagard.
  1. Acide aminé. Ils participent à la synthèse des phospholipides et des substances actives, participent aux mécanismes de nettoyage du foie. Nommé en cas d'empoisonnement, d'hépatite chronique, d'alcoolisme, de pathologies dégénératives. En vente sur ordonnance. Exemples: ornitox, Heptral (Heptor).
  1. Homéopathique Purifier le foie, contribuer à la restauration de son travail. Exemples: galstena, hepel.
  1. Contenant des acides biliaires. Stimuler la production d'enzymes digestives, avoir un effet immunostimulant et cholérétique, réduire le sucre. Nommé par un médecin. Exemples: Ursosan (Ursofalk, Ursochol, Destolite), Urdox, Livodex.

Il convient de noter que dans de nombreux pays, les agents hépatoprotecteurs ne sont pas reconnus en tant que médicaments, mais sont listés en tant que compléments alimentaires. Leur efficacité n'a pas été confirmée lors des essais cliniques. Bien qu'il n'y ait pas de confiance particulière dans de telles études.

C'est une procédure coûteuse payée par les sociétés pharmaceutiques avec des résultats pré-planifiés. Certaines études de médecine domestique sont radicalement différentes de celles de l’Ouest.

Quand utiliser les hépatoprotecteurs

Les préparations, y compris les compléments alimentaires, doivent être prescrites par un spécialiste. Les indications d'utilisation sont les suivantes:

- alcoolisme, risque de développer une cirrhose;

- dystrophie graisseuse (stéatose) - le parenchyme est remplacé par du tissu adipeux, la pathologie est caractéristique de l'obésité et du diabète; si cela est une conséquence de l'alcoolisme, aucun hépatoprotecteur n'est prescrit;

- traitement secondaire des lésions virales - effectué après un traitement antiviral en cas d'échec;

- intoxication, cirrhose primaire de nature cholestatique - vous devez suivre un régime;

- prévention des intoxications dues aux particularités de l'activité professionnelle, résidant dans des zones peu écologiques.

Médicaments pour le foie - les préparations à base de plantes sont peu coûteuses et efficaces

Il existe de nombreux médicaments à base de plantes pour le foie peu coûteux qui aident à restaurer le foie et la vésicule biliaire.

  1. Sur la base du chardon (chardon). Il est considéré comme le meilleur parmi les agents hépatoprotecteurs. Le mélange de composants actifs de la plante, appelé silymarine, a un puissant effet nettoyant et antioxydant. Les points négatifs incluent la nécessité d'une très longue consommation (au moins trois mois) pour obtenir un effet thérapeutique et indiquer dans les instructions une posologie insuffisante pour éliminer une intoxication grave (70 mg ne convient que pour un effet préventif sur le foie). Médicaments recommandés:

✔ Kars (darsil, levasil, silibor).

✔ Silimar.

✔ Hépabène.

✔ Silarin.

  1. À base d'artichaut. Le principe actif est la tsinarine (un analogue de la silymarine dans le tatarnik). En plus de protéger le foie, il aide à soulager les douleurs articulaires, abaisse le cholestérol, a un effet diurétique, stimule la galle. Il n'est pas recommandé d'utiliser ces médicaments en présence d'une obstruction des voies biliaires, d'une maladie des calculs biliaires, d'une inflammation. Le médicament est l'hofitol. Et de suppléments diététiques peuvent conseiller de prendre extrait de Cinnarix ou extrait d’artichaut.
  1. Suppléments combinés. Ces composés ont un effet cholérétique, protecteur, régénérateur et stimulent la synthèse des protéines. Leur efficacité est partiellement confirmée par des études de médecins nationaux. Mais il n’ya pas assez de données pour reconnaître ces drogues. Exemples: liv 52, milona, ​​oatsol, hepatotransit.
  1. Huile de graines de citrouille. Contient des acides gras, des vitamines tocophérols, des phospholipides hépatoprotecteurs. Le pétrole fait partie de tekveol et de peponen.

Drogues d'origine animale

Fonds nommés exclusivement par un médecin. Ils aident à restaurer la structure du foie, empêchent le remplacement du parenchyme par le tissu conjonctif, sont des diurétiques, qui aident à nettoyer le corps. Peut provoquer des allergies, ne sont pas utilisés dans l'exacerbation de l'hépatite.

✔ prokhepar.

✔ Hépatosan.

✔ Syrepar.

Acides aminés

Ces médicaments activent la production de substances biologiquement actives, en raison de leur fonction protectrice et régénératrice.

Ils éliminent les graisses des hépatocytes, agissent comme antidépresseurs et antioxydants, sont efficaces contre la cirrhose, l'intoxication et les problèmes de bile. Le médecin peut prescrire l'accueil d'Heptora ou d'Heptral.

Préparations phospholipidiques

Ces fonds peuvent être affectés lors de l'identification du patient:

- hépatite d’origine diverse;

Les phospholipides dits essentiels, s’intégrant dans les parois des cellules endommagées, restaurent leur structure originale. Cela permet aux hépatocytes mis à jour de fonctionner pleinement.

Ils deviennent plus puissants et peuvent résister à toutes sortes d’influences négatives. C'est dans la fourniture de telles substances est l'action de ce groupe de drogues.

Mais c'est en théorie. Comme de nombreuses études l'ont montré, ces composés ne pénètrent tout simplement pas dans le foie sous la forme souhaitée. Même avant cela, leur masse principale est décomposée au cours du processus de digestion.

De plus, ces fonds peuvent provoquer une congestion du galles et contribuer au développement de l'inflammation. Et tout cela avec une dépense suffisante des médicaments à l’étude.

Des exemples de médicaments sont présentés ci-dessous.

  1. Essentiale Forte N. Un remède naturel, bien toléré par les patients. Il peut être utilisé pour la prophylaxie et dans le traitement complexe d'un certain nombre de maladies non hépatiques (avec psoriasis, radiations, etc.). Utilisé pendant la grossesse. Peut provoquer des manifestations allergiques, diarrhée.
  1. Phosphogliv (phosphonocyle). Le médicament combiné a des effets anti-inflammatoires et hépatoprotecteurs. Les capsules sont prises avec de la nourriture, elles ne doivent pas être fissurées. Peut causer une augmentation de pression, des allergies, un gonflement.

Acides biliaires

Lorsqu'il est administré, ce groupe de médicaments est responsable de la réduction du cholestérol, de la régulation des sucres, de l'amélioration de la production de sucs digestifs et de la bile et de l'activation de réactions immunitaires.

Les remèdes sont également efficaces dans les formes graves de dommages au foie et à la bile. Ils sont même prescrits aux adolescents et aux femmes enceintes. Mais ils ont beaucoup de contre-indications. Noms de médicaments: ursochol, ursofalk, acide ursodésoxycholique.

Remèdes homéopathiques

Considéré comme très efficace. Éliminer les symptômes, contribuer à une amélioration significative de l'état général.

Mais vous devez prendre des médicaments pendant longtemps. Ils ne sont pas reconnus comme médecine officielle.

✔ Hepel.

✔ Galstena.

✔ Chardon Marie.

Comment choisir un agent hépatoprotecteur

Si des signes d'atteinte hépatique apparaissent, consultez immédiatement un médecin. Tous les rendez-vous sont pris par un médecin. Même l'accueil de médicaments non médicinaux (compléments alimentaires, composés homéopathiques), y compris à des fins préventives, doit être discuté avec un spécialiste - gastro-entérologue, naturopathe, homéopathe.

Il convient de rappeler que dans certaines conditions et pathologies, il n’est pas possible de prendre des hépatoprotecteurs. En outre, les produits d'origine animale et les mélanges de plantes à plusieurs composants, par exemple les herbes chinoises, présentent un certain danger.

Premièrement, ils n'ont pas été testés cliniquement. Deuxièmement, leurs composants actifs peuvent augmenter la concentration de toxines dangereuses pour le foie et ne pas les éliminer.

Préparations pour les enfants

Déjà dans l'enfance, il peut y avoir de graves problèmes de foie. De nombreux agents hépatoprotecteurs ne conviennent pas aux enfants.

Sur la base de l'image globale, un traitement peut être prescrit à un spécialiste:

✔ Galstenoy;

✔ Darcil;

✔ Hepel;

✔ Essentiale.

✔ Hépabène.

✔ Urosan.

Des médicaments pour restaurer le foie lors d'une intoxication à l'alcool

Les conséquences d'une intoxication grave avec des boissons alcoolisées sont éliminées à l'aide de médicaments. L'efficacité du cours n'est possible que si le patient abandonne complètement l'alcool. Tous les outils ci-dessus ne peuvent pas être utilisés, l'aide d'un médecin est donc nécessaire.

Le risque d'aggraver une situation est élevé si l'on veut s'auto-traiter et prendre au hasard des compléments alimentaires. Médicaments éprouvés à base de matières végétales - avec chardon-Marie, vierge, racine de bardane, etc.

Pour l'obésité

En cas d'excès de poids, les médicaments doivent être accompagnés de vitamines pharmaceutiques et d'aliments diététiques. Différents groupes de médicaments peuvent être prescrits - à la fois d'origine végétale et animale, ainsi que de phospholipides, acides biliaires. Dans ce cas, les compléments alimentaires et les remèdes homéopathiques sont largement utilisés.

Hépatoprotecteurs pour éliminer les effets de la prise de médicaments

En cas d'intoxication médicamenteuse, comme dans le cas de sa probabilité, des hépatoprotecteurs sont prescrits. Puisqu'ils peuvent causer une surcharge hépatique supplémentaire, seuls les médicaments présentant le moins de contre-indications et une action nettoyante puissante sont sélectionnés.

Cirrhose du foie et hépatoprotecteurs

Un schéma thérapeutique bien conçu aidera à protéger les hépatocytes contre les effets destructeurs des toxines, suspendra le processus de remplacement du tissu parenchymal par un tissu fibreux et restaurera la fonctionnalité de l'organe.

Mais pour cela, il est nécessaire non seulement de recourir à des hépatoprotecteurs, mais également de modifier le régime alimentaire, de prendre des complexes vitaminiques. Il est important de suivre les instructions du médecin, d'éviter de provoquer des facteurs et de surveiller l'état du patient.

Prendre des médicaments pour l'hépatite

Le traitement de l'hépatite dépend de son type. Nous avons besoin ici d’une approche intégrée et d’une prise en compte des caractéristiques de la réponse du corps aux mesures thérapeutiques.

Plus souvent, les hépatoprotecteurs sont utilisés comme médicaments auxiliaires et comme effet médical secondaire.


Article Précédent

Parentérale

Article Suivant

Forum sur l'hépatite

Articles Connexes Hépatite