Signes et traitement de l'hépatite C chez les femmes

Share Tweet Pin it

L'hépatite C est une maladie de type viral qui affecte les femmes beaucoup plus souvent que les hommes. Ceci est directement lié aux caractéristiques de l'infection.

Malheureusement, les symptômes de l'hépatite C ne sont plus ressentis depuis longtemps, mais la maladie ne la rend pas moins dangereuse. Parfois, les signes d'hépatite n'apparaissent qu'au stade de la cirrhose fatale du foie.

Le cours de l'hépatite C se présente sous deux formes: aiguë et chronique.

La forme aiguë de l'hépatite se caractérise par une période d'incubation assez imprévisible, mais la maladie est également aiguë et présente des symptômes prononcés. La forme fulminante de la maladie - la plus dangereuse, n’est pas à exclure en raison de l’apparition imminente d’une insuffisance hépatique et de la destruction massive des hépatocytes. L'hépatite chronique est le vecteur du virus de l'hépatite depuis longtemps et le VHC peut être constamment à l'état latent.

Le virus n'est pas du même type, il existe différents génotypes, selon lesquels l'hépatite est systématisée en 6 sous-espèces. Les génotypes sont classés par ordre numérique, chaque type ayant plusieurs sous-types, appelés lettres de l'alphabet latin, par exemple:

  • 1 génotype du virus a 3 sous-types a, b, c. Le plus difficile à traiter du génotype 1b;
  • Le génotype 2 du virus comporte 4 sous-types: a, b, c et d;
  • dans la 3ème - 6: a, b, c, d, e et f (ce qui est dangereux l'apparition d'hépatose graisseuse - dégénérescence du foie avec des dépôts de tissus adipeux dans le corps);
  • dans le 4ème - 10 de a à j;
  • 5ème et 6ème ont un sous-type.

Il existe une division géographique des génotypes du virus. Pour la Russie, 1b, 2a et 3 sont considérés comme caractéristiques, 4 et 5 génotypes sont souvent présents en Afrique, et le cinquième, principalement dans le sud de l’Afrique, concerne les pays asiatiques soumis au sixième génotype et au Moyen-Orient, en majorité 4 le génotype.

Le génotype du virus détermine le choix des médicaments, leur posologie ainsi que la durée de la période de traitement. Pour le 1er génotype, certains médicaments sont prescrits, qui doivent être pris entre 6 mois et un an. Les 2ème et 3ème génotypes sont traités par un traitement de 24 semaines à l'aide d'interféron et de ribavirine.

Tous les types, malheureusement, peuvent muter et produire une résistance aux médicaments. En conséquence, les scientifiques ne peuvent toujours pas créer de vaccin contre l'hépatite C.

Comment pouvez-vous contracter l'hépatite C?

Infecté par l'hépatite C de plusieurs manières:

  • par le sang, lorsque le donneur est un malade;
  • par contact sexuel, lorsqu'un des partenaires est une personne atteinte du virus de l'hépatite C;
  • de mère en enfant dans l’utérus ou en cours d’accouchement.

Il existe trois groupes de risque parmi la population féminine:

  • le risque élevé d’infection est lié à la drogue et aux modes de vie asociaux des femmes, ainsi qu’à celles qui sont en contact permanent avec du sang infecté ou qui subissent des interventions esthétiques dans des endroits où les instruments ne sont pas correctement stérilisés;
  • les femmes qui ont besoin d'une hémodialyse régulière et qui ont subi une transfusion de sang, ou les femmes qui en sont atteintes après une greffe d'organe jusqu'à un moment donné, sont sujettes à un risque modéré;
  • Les femmes qui ont des relations sexuelles avec plusieurs partenaires ont un degré de risque faible mais non exclusif. À ce jour, avec des soins médicaux adéquats, le virus de l'hépatite est rarement transmis par une mère du VHC à son enfant. L’infection pendant la grossesse n’entraîne pas d’anomalie ni de blessure pour le fœtus. Des soins médicaux topiques opportuns sont fournis pour garantir à un enfant en parfaite santé une femme née avec le virus de l’hépatite C, même sans virus de l’hépatite B.

Symptômes de l'hépatite

Les symptômes de l'hépatite C chez les femmes (ainsi que chez les hommes) diffèrent par stades, ils ont des manifestations caractéristiques de chacun dans les formes aiguës et chroniques.

Symptômes de l'hépatite aiguë chez les femmes

Souvent, les premiers signes d’hépatite C aiguë chez les femmes se développent six semaines après l’infection et se manifestent initialement sous la forme d’un rhume. Les symptômes suivants deviennent apparents plus tard:

  • malaise constant et fatigue;
  • jaunisse (la peau et la sclérotique des yeux jaunissent, la peau devient sèche, les démangeaisons, l'urine est noircie et les matières fécales prennent une couleur anormalement claire);
  • augmentation de la température corporelle (jusqu'à 39 ° С);
  • des nausées;
  • douleurs articulaires.

Le symptôme le plus récent de maladie aiguë apparaît une douleur dans l'hypochondre droit lorsque les cellules du foie meurent.

Symptômes de l'hépatite chronique chez les femmes

Comme mentionné précédemment, la période d'incubation du porteur du virus de l'hépatite chronique peut durer jusqu'à 20 ans et, pendant tout ce temps, il ne se produira aucun signe particulier de maladie chronique. Aux premières manifestations de l'hépatite chronique, on peut constater une fatigue constante et une somnolence, voire l'incapacité d'effectuer un travail simple et familier. Rejoindre plus tard:

  1. se sentir fatigué même le matin après un long sommeil;
  2. la dépression, des pensées suicidaires peuvent survenir. Dans la pratique médicale, il existe des cas où une personne a même tenté de se suicider en raison de la maladie;
  3. échec de l'horloge biologique (pendant la journée, il a tendance à dormir et la nuit, vous voulez être réveillé);
  4. nausée persistante;
  5. troubles digestifs;
  6. selles molles, après avoir alterné avec la constipation;
  7. douleur dans les articulations et les os, ce qui conduit les médecins à une illusion «arthritique»;
  8. température élevée constante à 37,5 ° C;
  9. langue jaune;
  10. pendant la période de maladie, les cas de rhume sont fréquents.

Les symptômes de l'hépatite virale aiguë et chronique d'une femme qui consomme régulièrement des boissons alcoolisées ou qui ont des antécédents de maladies parallèles graves sont ceux qui en souffrent le plus. La maladie n’est pas moins difficile pour les femmes âgées et les petites filles. Dans ces mêmes catégories, l'hépatite devient également rapidement chronique et, souvent, si elle n'est pas détectée à temps, se termine par une cirrhose du foie. Remarquablement, ces catégories ont souvent des contre-indications pour un traitement agressif mais efficace.

Diagnostics

Il est très difficile de diagnostiquer l’hépatite C virale aiguë en temps voulu, car les symptômes au stade initial sont si flous qu’il est très difficile de déterminer leur implication dans n’importe quelle forme de la maladie. Une inspection visuelle, une palpation et une simple enquête ne suffisent pas pour poser un diagnostic aussi sérieux. Vous aurez également besoin de:

  • échographie;
  • IRM ou tomodensitométrie;
  • test sanguin général et biochimique, tests de la fonction hépatique;
  • coprogramme (analyse des matières fécales);
  • analyse d'urine;
  • un test sanguin pour la présence du VHC et des anticorps anti-virus;
  • électrocardiogramme.

Lorsque l'hépatite est encore confirmée par des tests, le médecin peut ordonner une biopsie du foie, ce qui aidera à déterminer dans quelle mesure les cellules du foie sont affectées.

Traitement de l'hépatite C chez les femmes

Le traitement de l'hépatite virale aiguë C, dans un premier temps, sera effectué dans un hôpital, puis, lorsque les résultats du traitement deviendront perceptibles, le médecin pourra vous autoriser à poursuivre le traitement en ambulatoire.

Régime thérapeutique initialement prescrit, il s’agit en règle générale du tableau 5. Il exclut complètement les plats gras, frits, en conserve, épicés, épicés et aigres, tandis que la préférence est donnée aux goûts neutres des aliments cuits et mijotés. Le traitement n'accepte pas l'alcool, la nicotine et surtout les drogues.

Le traitement commence par:

  • compte-gouttes de glucose;
  • goutte à goutte de Reosorbilact;
  • et l'utilisation supplémentaire d'entérosorbants, tels que Enterosgel ou Atoksila;
  • ainsi que des médicaments à base d'acides aminés, par exemple Glutargin;
  • les agents contenant de l'aprotinine, qui sont Kontrykal et Gordoks;
  • laxatifs de lactulose (Duphalac);
  • médicaments pour améliorer la digestion (Omez).

Le stade de l'hépatite C chronique est traité selon le génotype spécifique du virus. Les principaux médicaments de traitement dans ce cas sont:

L'interféron avec la ribavirine ne sont utilisés que par paires, sinon, la prise d'antiviraux seul n'apportera aucun résultat. Le cours est choisi à la discrétion du médecin traitant et est accompagné de tests sanguins biochimiques, de tests hépatiques, d'une échographie du foie et d'une surveillance constante des tests de dépistage du VHC. Également des études en cours sur la glande thyroïde, parce que le traitement peut donner un "côté" dans sa direction.

Le traitement, malheureusement, ne vise pas encore à guérir complètement une maladie chronique, mais plutôt à supprimer le virus et à en empêcher la reproduction. Mais le virus est tellement réprimé qu'il peut même ne pas être détecté lors de tests sanguins spécifiques.

Prévention de l'hépatite C: comment une femme peut-elle se protéger du virus?

Pour éviter d'avoir à traiter avec le traitement de l'hépatite C, les cas d'infection peuvent toujours être prévenus. Cet ensemble de règles préventives n’est pas compliqué et s’applique à toutes les femmes, sans exception, car la maladie ne sélectionne pas les victimes de l'infection pour une raison quelconque. Il n’existe malheureusement pas d’autres remèdes sous forme de vaccination.

  1. Rendez-vous toujours dans des salons de beauté et des centres médicaux agréés, où vous pourrez assurer une désinfection complète des instruments réutilisables et avoir confiance en l’utilisation de dispositifs jetables.
  2. Évitez le contact avec d’autres articles d’hygiène personnelle, comme même la serviette de quelqu'un d'autre utilisée pendant les jours critiques constitue une menace. Pour la même raison, vous ne devez pas utiliser les sous-vêtements, les rasoirs, les brosses à dents, les épilateurs, les coupe-bordures et tout autre contact cutané traumatisant et intime avec le corps de quelqu'un d'autre.
  3. Afin de ne pas contracter le virus de l'hépatite C lors de rapports sexuels, utilisez des préservatifs et évitez les connexions non protégées accidentelles.
  4. Lors de la planification d'une grossesse, il est impératif de rechercher notamment la présence d'un virus et d'anticorps antihépatite dans le sang.
  5. Si vous ressentez des symptômes étrangement similaires, contactez immédiatement un médecin.

Comment se comporter quand il y a un patient atteint d'hépatite C dans la famille?

Afin d'éviter la transmission du virus de l'hépatite au sein de la famille, vous devez toujours rester vigilant et prendre les précautions suivantes:

  • Donner au patient un ensemble distinct d’articles d’hygiène (serviette, brosse à dents, fil, outils de rasage et de manucure) et de vaisselle;
  • Gardez et gardez les articles ci-dessus séparés des autres choses des autres membres de la famille;
  • Lorsqu'un malade se coupe, traitez immédiatement la plaie, scellez-la avec un pansement pour que le sang ne coule pas à la surface et que l'infection ne se produise pas;
  • Endroits où une goutte de sang du patient s'est produite, rincer abondamment avec de la chlorantaine ou avec de l’eau de javel;
  • Les tissus doivent être lavés à une température supérieure à 60 ° C selon un cycle supérieur à une demi-heure ou à une ébullition de 5 minutes.

Les premiers signes de l'hépatite C chez les femmes

Les signes d'hépatite C chez les femmes ne sont pas faciles à identifier. Selon les médecins, la belle moitié de l'humanité doit le plus souvent lutter contre une telle maladie. La maladie a une nature virale. Et les femmes ne sont pas totalement protégées de sa pénétration dans le corps, car il existe une forte probabilité d’infection par césarienne. Mais la principale chose à garder à l’esprit est que la maladie est dangereuse. L'inattention portée à la santé et un traitement inapproprié entraînent souvent la mort.

Pourquoi cette maladie est-elle appelée "un tueur doux"?

Pour qu'une personne soit infectée, un virus anthroponotique doit être dans son sang. La particularité du virus est qu'il ne peut exister que dans le corps humain.

Le plus souvent, les femmes souffrent de la maladie et principalement des maladies chroniques. Une grande attention est accordée aux patients chez qui la maladie est présente de manière chronique, ainsi qu'à ceux qui sont porteurs du virus.

"Tueur affectueux" - un surnom qui affiche toute l'essence de l'hépatite C.

Les symptômes de l'hépatite C chez les femmes sont presque impossibles à détecter au tout début de l'apparition de la maladie. Pendant longtemps, la maladie ne s'est pas fait sentir. Tout dépend de la nature du virus. Il peut facilement être déguisé, de sorte que les premières manifestations sont souvent prises pour les symptômes de tout autre mal.

Comme il n’ya pas de symptômes évidents de l’hépatite C chez les femmes au stade initial, la maladie se transforme souvent en une forme d’hépatite chronique. Si une personne a des informations sur la manière dont elle se manifeste, en particulier dès le début, elle pourra aider non seulement elle-même, mais également ses proches. En observant attentivement les sensations, vous pouvez prévenir de graves problèmes de santé.

Lorsque le virus est déjà présent dans le corps, le foie s'effondrera progressivement et la personne ne le soupçonnera même pas. Après tout, les symptômes qui l’accompagnent peuvent faire état de maladies complètement différentes.

Quelles sont les manifestations de la maladie au début?

Identifier les premiers signes est extrêmement important, bien que la maladie se manifeste initialement presque asymptomatique. À ce stade également, la jaunisse est rarement observée.

Lorsque les premiers symptômes apparaissent, la patiente peut penser qu’elle a la grippe. Par conséquent, un traitement approprié est entrepris. Si nous parlons des caractéristiques principales, il faut dire que:

  • une condition paresseuse et apathique se pose, une faiblesse apparaît dans le corps;
  • l'activité mentale diminue progressivement;
  • dans l'hypochondre droit marqué des sensations de tirage plutôt désagréables;
  • le désir de manger et de boire est perdu;
  • toute alimentation est accompagnée de gêne.

Si la maladie est détectée à temps, il sera possible d'éviter d'aggraver la situation. Parfois, on observe un développement assez rapide, qui aboutit souvent à la mort.

Sans prêter attention au problème de santé survenu, on peut souvent contracter une cirrhose ou même un cancer du foie. Elles découvrent parfois une maladie par hasard, lorsqu'il est nécessaire de faire un don de sang pour analyse ou lorsqu'une femme a manifesté le désir de devenir donneur. Eh bien, si le stade initial, alors faire face à la maladie ne sera pas si difficile.

Types de maladie et symptômes

La maladie ne peut pas se manifester pendant une longue période. Mais il arrive que les signes apparaissent dans les deux premiers mois. Par conséquent, il y a l'hépatite C:

Il y a aussi une forme fulminante quand il y a une mort massive d'hépatocytes (cellules du foie).

Forme aiguë. Sa particularité est qu'il ne faut pas beaucoup de temps à partir du moment où le virus est entré dans le corps, avant que la maladie ne se déclare. La moyenne est de 50 jours, la période d'incubation maximale est de 160 jours. L'apparition de la maladie est aiguë et ne dépend pas de la saison.

Le développement rapide est accompagné par:

  • jaunissement de la peau et sclérotique des yeux. Lorsque les hépatocytes sont endommagés, la bile pénètre dans le sang.
  • une légère augmentation de la température. Bien qu'il existe des cas où la température est très élevée.
  • malaise et faiblesse.
  • douleur et lourdeur dans le foie.
  • perte de poids et manque d'appétit.
  • inconfort douloureux dans les articulations.

En ce qui concerne les maladies chroniques, la période d’incubation peut être très longue.

La patiente peut ne pas savoir pendant 20 ans que son corps est affecté. Aucun symptôme caractéristique ne permettrait de détecter la présence d'une hépatite chronique au tout début. Mais deviner sur les problèmes du foie peut être fondé sur certains motifs.

L'examen visant à détecter une maladie chronique est recommandé pour:

  1. Faiblesse et fatigue inexplicables. Une petite charge, physique ou mentale, peut causer une fatigue extrême. Même après une nuit de repos, le patient se sent dépassé.
  2. Changements dans le rythme biologique du sommeil et de l'éveil. Pendant la journée, la patiente souffre de somnolence et la nuit, elle ne peut pas dormir.
  3. Sensations douloureuses dans les articulations, considérées par erreur comme des manifestations de l'arthrite. Mais un symptôme similaire est caractéristique d'une affection chronique.
  4. Changements d'humeur Souvent, en raison d'une dépression en présence d'une hépatite dans le corps, une personne tente de se suicider.
  5. Élévations de température faibles et sans cause.
  6. Abdomen enflé, perte d'appétit.
  7. Selles avec facultés affaiblies. Généralement, la diarrhée vous inquiète, mais la constipation n'est pas rare.
  8. L'éducation dans la langue de la floraison jaune.
  9. Affaiblissement de l'immunité.

Devrait se méfier du développement seulement chronique. S'il n'est pas détecté à l'avance et que son traitement n'est pas pris, le tableau général sera complété par une cirrhose et un cancer. Les maladies chroniques touchent la majorité des personnes infectées (80 à 85%).

Il existe des cas où le corps humain fait face de manière indépendante à un virus dangereux. En raison de la forte immunité élimine la possibilité de développement ultérieur de la maladie.

Comment reconnaître les premiers signes de l'hépatite C chez les femmes?

L'hépatite C est une maladie virale chronique dans laquelle les cellules du foie (hépatocytes) sont endommagées en violation de leur fonction. Dans la littérature, cette hépatite est aussi appelée «tueur affectueux», en raison du fait que la maladie est longtemps asymptomatique et qu'elle se manifeste au stade de la cirrhose du foie. L'hépatite C est plus fréquente chez les femmes que chez les hommes, ce qui peut être dû à l'infection du virus lors d'une césarienne.

Causes et mécanisme de développement


L'agent causal de la maladie est le virus de l'hépatite C, l'hépatotrope (infectant les cellules du foie), qui appartient aux virus à ARN de la famille des flavivirus (Flaviviridae). La particularité de ce virus est qu’il peut rester longtemps dans le noyau cellulaire à l’état latent, sans se manifester. Cependant, dans certaines conditions (immunité réduite), sa réplication commence (reproduction dans les cellules) par la destruction des hépatocytes.

Les cellules du foie sont détruites par le système immunitaire du corps qui, en raison de la réplication virale, les perçoit comme étrangères. À l'avenir, cela conduira à la formation d'une cirrhose du foie - remplacement des hépatocytes par le tissu conjonctif, avec le développement d'une insuffisance hépatique chronique.

Moyens de contracter l'hépatite virale C

La source d'infection est un malade ou un porteur de virus. Ce virus peut être infecté de deux manières: par la voie parentérale et par la voie sexuelle, par lequel le virus pénètre dans la peau endommagée ou les muqueuses des organes génitaux. Ces chemins de transmission sont implémentés dans les conditions suivantes:

  • lésions de la peau avec un outil contenant des virus dans les salons de coiffure ou de beauté;
  • entrée du virus dans le corps lors d'une intervention chirurgicale, si les instruments ont été mal stérilisés;
  • pendant la transfusion de sang infecté et de ses composants;
  • infection chez le dentiste en cas de traitement médiocre des instruments;
  • utilisation répétée de seringues jetables (typique des toxicomanes par injection);
  • Tatouages ​​- cette procédure s'accompagne de micro-lésions de la peau; si les instruments ne sont pas suffisamment décontaminés, une infection par l'hépatite C est possible.
  • changement fréquent de partenaires sexuels sans utilisation de méthodes de protection (préservatifs).

L'hépatite C est-elle transmise de manière domestique? Non L'infection domestique est exclue.

Types d'hépatite C

En fonction du temps de développement des premières manifestations, on distingue ces formes d’hépatite C:

  • hépatite C aiguë - la période qui s'écoule entre l'entrée du virus dans l'organisme et l'apparition des premiers signes ne dure pas longtemps et est caractérisée par l'apparition aiguë et précoce des symptômes;
  • Hépatite virale chronique C (90% des cas) - après une ingestion prolongée du virus (jusqu'à 20 ans), elle est à l'état latent et ne montre rien.

Très rarement, la forme fulminante de la maladie se développe dans l'hépatite C, caractérisée par le développement précoce d'une insuffisance hépatique aiguë due à la mort massive d'hépatocytes.

Symptômes de l'hépatite C chez les femmes atteintes de maladies aiguës

L'hépatite virale aiguë chez les femmes se développe rapidement (en moyenne 6 semaines après l'infection) et se manifeste par les symptômes suivants:

  • jaunisse - à la suite d'une lésion des hépatocytes, la bile pénètre dans le sang et souille la peau et la sclérotique de couleur jaune (principal symptôme des problèmes de foie); avec l'hépatite C, l'ictère n'est pas prononcé;
  • une légère augmentation de la température corporelle (37,2-37,5 ºC), mais parfois la température peut atteindre des valeurs très élevées;
  • faiblesse générale et malaise;
  • douleur et sensation de lourdeur dans l'hypochondre droit (zone de projection du foie);
  • perte d'appétit et perte de poids;
  • douleurs articulaires.

Les signes d'hépatite C chez les femmes atteintes de maladies chroniques

Dans ce cas, la période d’incubation de la maladie (de l’entrée du virus dans l’organisme jusqu’à l'apparition des premiers symptômes) est assez longue, allant de 5 à 20 ans. Au stade initial, il n’ya pas de symptômes caractéristiques de lésions hépatiques. Les premiers signes de la maladie, auxquels il convient de prêter attention lors de l'examen le plus tôt possible et du début du traitement, sont les suivants:

  • syndrome de fatigue chronique - faiblesse non motivée, fatigue même lorsque vous faites un peu de travail physique ou mental, sentiment de faiblesse le matin après le sommeil;
  • violation du rythme biologique du sommeil et de l'état de veille - symptôme caractéristique qui se manifeste par une insomnie nocturne et une somnolence durant le jour;
  • douleurs dans les articulations - l'arthrite (inflammation des articulations) commence souvent à guérir par erreur alors qu'elle est un symptôme du développement de l'hépatite virale C;
  • changement d'humeur - se manifestant par une dépression, il existe des cas de tentative de suicide dans le contexte de l'hépatite C;
  • condition subfébrile longue - augmentation de la température corporelle jusqu'à 37,2-37,5 º С sans raison établie;
  • des ballonnements;
  • diminution de l'appétit;
  • selles instables - la plupart du temps, on a tendance à les desserrer, bien qu'il y ait aussi des constipations;
  • fleur jaune sur la langue;
  • immunité réduite.

Diagnostic de la maladie

Compte tenu de la rareté et de la non-spécificité des symptômes, le diagnostic en laboratoire de cette maladie, qui permet de vérifier avec précision le diagnostic, devient prioritaire. Pour ce faire, utilisez:

  • un test sanguin clinique - avec l'hépatite C, une augmentation du taux de sédimentation des érythrocytes (ESR) est caractéristique;
  • test sanguin biochimique - on détecte une augmentation de l'activité des enzymes hépatiques des transaminases qui sont libérées dans le sang à partir de cellules hépatiques endommagées;
  • examen sérologique du sang pour détecter la présence d'anticorps anti-virus de l'hépatite C - lorsque le virus pénètre dans l'organisme, des immunoglobulines spécifiques G et M apparaissent dans le sang;
  • un test sanguin pour les marqueurs de l'hépatite virale C - les marqueurs sont des antigènes viraux qui, une fois répliqués dans le foie, pénètrent dans le sang, ils incluent des particules d'ARN viral (ARN-VHC).

Pour déterminer le degré d'endommagement des hépatocytes et le stade de la cirrhose du foie (remplacement des cellules du foie par du tissu conjonctif), une biopsie est effectuée. Pour cela, un morceau de tissu hépatique est prélevé avec une aiguille sous anesthésie locale et examiné au microscope.

Au stade de la cirrhose du foie, l'hépatite virale C chez la femme se manifeste par des symptômes d'insuffisance hépatique chronique avec ascite (accumulation de liquide libre dans la cavité abdominale), saignements des varices de l'œsophage et des troubles du système nerveux central allant jusqu'au coma.

Pour la détection précoce de l'hépatite virale C chez les femmes enceintes et les donneurs de sang, un dépistage des marqueurs de toutes les hépatites virales (hépatite B, C, G) et du VIH-SIDA est effectué.

Symptômes et traitement de l'hépatite C chez les femmes

L'hépatite C est une affection provoquée par le virus du VHC. L'infection provoque une fonction cellulaire hépatique anormale (hépatocytes). Sans diagnostic et traitement rapides, le tissu hépatique est remplacé par du tissu adipeux ou conjonctif. Les conséquences dangereuses de la maladie sont le cancer, la cirrhose du corps. L'évolution de la maladie chez les femmes est compliquée pendant la grossesse et se caractérise par de nombreuses fausses couches. En outre, un enfant peut être infecté par un virus de la mère.

IMPORTANT À SAVOIR! Un changement de couleur des matières fécales, une diarrhée ou une diarrhée indique la présence dans le corps. Lire plus >>

L'agent causal de la pathologie est le virus à ARN génomique de la famille des flavivirus. Sa particularité est qu'il peut rester longtemps à l'état latent. Avec une diminution de l'immunité, la réplication se produit (reproduction dans les cellules) avec la défaite des hépatocytes. Le virus de l'hépatite C est résistant à la chaleur jusqu'à + 50 ° C. Il est détruit par les rayons ultraviolets. Dans l'environnement extérieur, à des températures négatives, le virus conserve ses propriétés pendant des années, avec des températures positives pouvant aller jusqu'à 4 jours.

L'infection de la femme se produit par voie parentérale (sans la participation du tractus gastro-intestinal), sexuellement. Le virus pénètre à travers les membranes muqueuses des organes reproducteurs ou de la peau endommagée. Les principales options d'infection sont:

  • utilisation du sang du donneur;
  • rapports sexuels non protégés;
  • l'utilisation d'articles d'hygiène étrangers (machines-outils, ciseaux, brosses à dents);
  • utilisation répétée de seringues jetables (typique des toxicomanes par injection);
  • tout dommage à l'intégrité de la peau est un outil insuffisamment traité.

Dans 20% des cas, il n’est pas possible de déterminer le mode d’infection. Il existe 2 types d'hépatite C:

Dans le premier cas, la période d'incubation dure de 2 semaines à six mois. Dans le second cas, des signes de détresse de l’organisme peuvent apparaître six mois après le contact ou ne pas gêner jusqu’à 20 ans. Développe extrêmement rarement la forme fulminante de la maladie. Les premiers signes de l'hépatite C chez les femmes ne sont pas spécifiques, ils peuvent être confondus avec des symptômes d'infections virales respiratoires aiguës, de fatigue. Marqué par:

  • perte d'appétit;
  • l'apathie;
  • une légère augmentation de la température corporelle;
  • troubles du sommeil, selles;
  • douleurs articulaires;
  • labilité émotionnelle;
  • diminution de la capacité de travail.

Progressivement, d'autres signes de la maladie apparaissent. Leur adhésion devient un motif pour contacter un spécialiste:

  • jaunissement de la peau, de la langue et de la sclérotique;
  • des ballonnements;
  • décoloration de l'urine (assombrissement) et des matières fécales (clarification);
  • inconfort et sensation de lourdeur dans l'hypochondre droit.

Décoloration de la peau

Dans 90% des cas, l'évolution de l'hépatite C au stade initial se manifeste par des symptômes légers et une transition vers la forme chronique. La pathologie détruit lentement l'organe et en modifie le fonctionnement.

Pour la détection de l'hépatite C dans les stades précoces des donneurs de sang et des femmes enceintes, il est prévu de contracter l'infection par l'hépatite B, C, G et le VIH. Lorsqu'un patient se plaint, un spécialiste procède à un examen du patient, une palpation du foie, la prise d'antécédents, prescrire des tests de laboratoire. Le prélèvement sanguin est effectué à partir d'une veine, l'estomac vide. 3 jours avant la procédure, il est recommandé d'exclure de l'alimentation les alcools, graisses, aliments frits et les cornichons. Le complexe d'analyses comprend:

  • une étude clinique du sang - s'il y a une maladie dans le corps, il se produit une augmentation du taux de sédimentation des érythrocytes;
  • tests anti-VHC et VHC-ARN - détectent les antigènes du virus;
  • test sanguin biochimique - montre une augmentation de l'activité des enzymes hépatiques ALT et AST, la bilirubine.

Une biopsie est réalisée pour clarifier l'étendue des dommages au foie. Un diagnostic par ultrasons peut être prescrit. Les complications de l'hépatite C chez les femmes sont:

  • hypertension portale;
  • stéatohépatite;
  • fibrose d'organe;
  • cancer (carcinome hépatocellulaire);
  • encéphalopathie hépatique;
  • ascite (augmentation du volume abdominal);
  • cirrhose du foie;
  • varices (principalement dans les organes internes);
  • saignement latent;
  • l'ajout de l'hépatite B.

Quand une personne alcoolique est infectée par l'alcool, les symptômes de la maladie augmentent et les changements dans le foie se produisent très rapidement. L'hépatite C pendant la grossesse peut être compliquée par l'apparition de signes cliniques de cholestase, de prééclampsie, d'hypoxie fœtale, de fausse couche. Le risque d'infection intra-utérine avec l'hépatite C ne dépasse pas 25%. Une femme subit généralement une césarienne.

Après avoir clarifié le diagnostic, un traitement est prescrit. Elle est effectuée d’abord à l’hôpital, puis en consultation externe. Des préparations d'interféron et de ribavirine sont utilisées pour traiter la maladie. La durée du traitement dure en moyenne 8 à 12 semaines. Des hépatoprotecteurs sont prescrits pour la régénération du tissu hépatique: Silimar, Karsil, Phosphogliv, Ursonan, Essentiale. Des immunomodulateurs sont utilisés pour renforcer les défenses de l'organisme: Timogen, Zadaksin. L'état pathologique nécessite la correction du régime alimentaire. Attribué au régime numéro 5. Il est également recommandé pour la cholécystite et la cirrhose du foie. Limité aux graisses, aux épices, au salé, aux aliments frits, aux aliments en conserve et aux cornichons. Un traitement réussi ne protège pas contre la réinfection.

L'hépatite C est une maladie dont le principal danger réside dans des symptômes non spécifiques et une longue période d'incubation. Les principaux signes sont une décoloration de la peau et de la sclérotique. La douleur dans l'hypochondre droit se manifeste le plus souvent lorsque la maladie devient chronique. Les conséquences négatives du processus pathologique - le cancer et la cirrhose du foie deviennent la principale cause de décès.

Et un peu sur les secrets.

Si vous avez déjà essayé de guérir la PANCRÉATITE, si oui, vous avez probablement rencontré les difficultés suivantes:

  • le traitement médicamenteux prescrit par les médecins ne fonctionne tout simplement pas;
  • les médicaments de thérapie de remplacement qui pénètrent dans le corps de l’aide extérieure ne sont utiles qu’au moment de l’admission;
  • EFFETS INDÉSIRABLES SUR LA PRISE DE COMPRIMÉS;

Et maintenant, répondez à la question: cela vous convient-il? C'est vrai - il est temps d'arrêter ça! Êtes-vous d'accord? Ne perdez-vous pas de l'argent sur des traitements inutiles et ne perdez pas de temps? C'est pourquoi nous avons décidé de publier THIS LINK sur le blog de l'une de nos lectrices, où elle décrit en détail comment elle a guéri la pancréatite sans pilule, car il a été scientifiquement prouvé que les pilules ne peuvent pas le guérir. Voici un moyen éprouvé.

Les premiers signes de l'hépatite C chez les femmes

L'hépatite C est souvent qualifiée de «tueur en douceur» en raison de l'effacement de ses symptômes et de ses conséquences graves, souvent mortelles. Le sexe faible souffre de cette maladie plus souvent que les hommes. Les signes d'hépatite C chez les femmes sont souvent déguisés en symptômes d'autres maladies caractérisées par une faiblesse, une léthargie, une fatigue et une migraine.

Manifestation de la pathologie

En raison de son évolution modérée, il est très difficile d’identifier la maladie aux premiers stades. L'hépatite C peut détruire le foie d'un patient pendant de nombreuses années sans se manifester ou lui donner une chance de commencer un traitement. En règle générale, les patients découvrent l'infection par le virus complètement par accident.

Étant donné que les symptômes d'infection chez les femmes sont presque absents, il est nécessaire de surveiller en permanence leur état de santé. Cela doit être particulièrement prudent lors du contact avec divers instruments médicaux et lors de visites dans des salons de beauté.

Seule une attitude sensible à l’égard de votre corps et la connaissance des principaux symptômes de la maladie permettront d’éviter des complications dangereuses et d’éviter de graves problèmes de santé.

L'hépatite C peut être guérie au tout début de la maladie. À l'avenir, le processus devient irréversible et peut être fatal.

Stade initial de la maladie

Les premiers symptômes de l'hépatite C chez les femmes peuvent être confondus avec le rhume ou les ARVI. Le plus souvent, la maladie dans la période initiale se manifeste par une faiblesse grave, une léthargie, une gorge rouge, une fatigue rapide et des maux de tête.

Au bout de 14 jours seulement, les premiers signes d’atteinte hépatique apparaissent:

  • nausée, perte d'appétit;
  • démangeaisons de la peau sans éruptions cutanées allergiques visibles;
  • lourdeur et douleur dans la région du foie.

Il est important de noter ces manifestations à temps, de les diagnostiquer correctement et de commencer le traitement. Sinon, l'hépatite C devient rapidement aiguë, puis chronique, ce qui rend le traitement plus difficile et réduit les chances de guérison.

Même le stade initial de la maladie est traité durement et longtemps. Dans le même temps, le rétablissement complet ne se produit que dans 25% des cas.

Cours aigu de la maladie

Cette phase reste le plus souvent méconnue. L'état de santé des patients ne provoque pas d'anxiété, la capacité de travail est maintenue, la couleur de la peau ne change pas. Par conséquent, les femmes n'ont aucune raison d'aller chez le médecin.

Les premiers symptômes de la maladie se font sentir 1,5 à 2 mois après l’infection. L'apparition d'une infection virale est toujours aiguë et se manifeste par les symptômes suivants:

  1. une forte augmentation de la température à 38–39 ° C;
  2. douleurs dans les muscles et les articulations, douleurs dans tout le corps;
  3. nausée, amertume de rot, perte d'appétit, anorexie;
  4. faiblesse, léthargie, apathie, indisposition constante;
  5. l'urine prend la couleur du thé, les matières fécales deviennent claires;
  6. l'élargissement et la tendresse du foie;
  7. jaunissement de la peau et du blanc des yeux.

Souvent, le stade aigu de l'hépatite C se présente sous une forme anictérique latente, ce qui est extrêmement défavorable pour l'évolution ultérieure de la maladie. Dans ce cas, le diagnostic d'infection virale n'est possible qu'au stade de la maladie chronique. Un traitement tardif ne conduit pas toujours au rétablissement complet.

Dans de rares cas, une forme fulminante de la phase aiguë de la maladie peut se développer, caractérisée par un changement de comportement du patient - la femme devient léthargique, somnolente, un tremblement de membre apparaît et des convulsions. Avec une intoxication ultérieure du corps, le coma hépatique et la mort sont possibles.

Pathologie chronique

La période d’incubation de l’hépatite C paresseuse dure très longtemps. Le patient ne peut pas soupçonner pendant des années la présence d'une affection chronique qui détruit progressivement le foie.

Les premières manifestations d’une forme stable de pathologie ne suscitent pas beaucoup d’inquiétude. Ils peuvent être similaires aux symptômes d'autres affections, par exemple, accompagnent la période de ménopause.

Il n'y a pas de signes prononcés qui aideraient à diagnostiquer le développement de l'hépatite C chronique virale au stade initial.

Mais au fil du temps, le bien-être de la femme se détériore et les symptômes négatifs augmentent progressivement. La suspicion de transition vers une forme stable de la maladie apparaît avec les signes suivants:

  1. léthargie et faiblesse constante. Même une petite charge physique ou mentale peut fatiguer le patient. Le sommeil de nuit et de jour n'apporte aucun soulagement, le patient se sent toujours dépassé;
  2. rythme biologique de sommeil brisé - éveil. Une femme a sommeil toute la journée et ne peut pas dormir la nuit;
  3. souvent et sans raison, la température augmente de 37,2 à 37,5 ° C;
  4. il y a une violation périodique de la chaise - diarrhée ou constipation;
  5. il y a une douleur dans les articulations, que le patient prend pour une manifestation d'arthrite, mais ce symptôme est typique de l'hépatite C chronique;
  6. le patient souffre de sautes d'humeur constantes, la dépression augmente, des pensées de mort apparaissent;
  7. réduction de la résistance générale du corps;
  8. le patient se plaint de manque d'appétit, de flatulences, de perte de poids.

Tous ces signes peuvent être tellement implicites que la patiente ne les remarque pas, ce qui explique leur indisposition au froid, aux changements climatiques ou au cycle menstruel.

Cependant, s'il y a même 2 ou 3 symptômes, il est urgent de consulter un médecin pour diagnostiquer l'hépatite C chronique.

Signes de laboratoire de la maladie

Afin de vérifier enfin l'exactitude du diagnostic, il est nécessaire de procéder à une analyse générale et biochimique du sang. Après infection par un virus, on observe les changements suivants dans sa composition:

  • augmentation de la bilirubine, ESR;
  • des immunoglobulines spécifiques G et M, des antigènes du virus apparaissent.

Il est conseillé, au moins une fois par an, de subir des examens médicaux réguliers avec des analyses de sang obligatoires en laboratoire. Cela permettra d'identifier le fait de l'infection et de commencer un traitement qualifié.

Grossesse et Hépatite C

La phase d'incubation chez les femmes enceintes dure en moyenne 2 mois, mais il peut y avoir d'autres intervalles de temps, allant de 6 à 8 mois. La décoloration de la peau et du blanc des yeux n’est observée que chez 15 à 20% des femmes infectées. Tous les symptômes de maladies aiguës et chroniques chez cette catégorie de patients sont nettement exacerbés.

Dans tous les autres cas, la maladie est asymptomatique et secrète, se présentant sous forme de toxicose ou de rhume. Si l'évolution de l'infection devient dangereuse pour le fœtus, le médecin peut suggérer la poursuite de la grossesse à l'hôpital.

Dans de très rares cas, une pathologie aiguë chez la femme enceinte peut entraîner un rétablissement absolu. Mais beaucoup plus souvent, cette forme entre imperceptiblement dans une phase paresseuse. Dans le même temps, la femme n’est même pas au courant de sa maladie et continue de porter l’enfant.

L'hépatite C chronique virale peut durer de 15 à 20 ans et se terminer par une cirrhose du foie ou un carcinome. Par conséquent, vous devez être très prudent avec les femmes enceintes qui sont dans la phase chronique de la maladie.

Le virus de l'hépatite C est très dangereux et rusé. Il peut se développer secrètement dans le corps humain pendant de nombreuses années, sans rien révéler de sa présence, puis se présenter de manière inattendue à une complication terrible. Par conséquent, il est nécessaire de subir des examens médicaux complets aussi souvent que possible. Souvent, non seulement la santé, mais aussi la vie d'une femme dépendent d'un diagnostic opportun.

Comment l'hépatite C survient-elle chez les femmes?

✓ Article vérifié par un médecin

L’hépatite C est l’une des maladies les plus dangereuses pour les cellules du foie: les symptômes du virus peuvent ne pas se manifester avant longtemps et la période d’incubation est d’environ deux mois, mais elle peut même s’élever à six mois dans certains cas. Dans ce cas, le danger de la maladie est que les symptômes ne peuvent apparaître qu'au stade de la cirrhose. Les statistiques montrent que l'hépatite C affecte le plus souvent les femmes, ce qui est souvent associé à la procédure de césarienne, principale voie d'infection.

Comment l'hépatite C survient-elle chez les femmes?

Voies d'infection

La source principale de la maladie reste le porteur du virus. Dans ce cas, une femme peut contracter une infection de deux manières principales: relations sexuelles non protégées et parentérale. Ainsi, le virus pénètre dans la circulation sanguine à travers la membrane muqueuse des organes génitaux féminins.

Stades de l'hépatite C

Ces modes d'infection sont mis en œuvre en présence de conditions connexes:

  1. Si la peau est endommagée lors de l'entretien dans un salon de beauté.
  2. Avec un niveau insuffisant de stérilisation des instruments médicaux (pendant la chirurgie).
  3. Quand est la transfusion sanguine.
  4. Si le dentiste n'a pas suivi les règles de désinfection des instruments, le patient peut facilement être infecté par le virus d'un patient précédent.
  5. Utilisation réutilisable de seringues à usage unique (ce groupe de personnes est composé de toxicomanes qui ont besoin de drogues injectables).
  6. La procédure d'application de tatouages ​​sur le corps reste dangereuse car la peau est endommagée et s'accompagne d'un contact avec du sang. Par conséquent, si l'instrument n'est pas suffisamment désinfecté, on peut facilement être infecté par l'hépatite C.
  7. Vie sexuelle régulière, qui inclut un grand nombre de partenaires sans l'utilisation de la contraception de barrière sous forme de préservatifs.

Le pourcentage d'infection par l'hépatite C

Faites attention! L'une des principales questions est de savoir s'il est possible de contracter l'hépatite exclusivement par le biais du ménage. La réponse dans ce cas est sans équivoque - non. L'infection se produit par contact direct avec du sang.

Voie de transmission de l'hépatite C

Variétés de pathologie virale

Les types de virus sont déterminés par le résultat de la manifestation de symptômes primaires:

  • aigu - la durée de la période d'incubation est plutôt courte, après quoi une évolution aiguë de la maladie survient avec l'apparition rapide des symptômes;
  • La pathologie chronique est le type de pathologie le plus répandu chez les femmes, car elle est observée dans près de 90% des cas cliniques. Après infection sous une forme latente, le virus peut se développer pendant environ vingt ans, sans qu'aucun symptôme primaire ne soit observé.

Fait! Le développement fulminant du virus n’est pas exclu et se caractérise par une insuffisance hépatique aiguë due à une infection massive des hépatocytes. Cependant, ces tableaux cliniques chez les femmes sont extrêmement rares.

Forme aiguë: symptômes

Au cours de la pathologie aiguë, les symptômes primaires se développent rapidement. Déjà après six semaines, le patient peut avoir des symptômes prononcés:

  1. L'un des principaux signes d'infection virale est le jaunissement de la peau (mieux connu sous le nom de jaunisse). La peau acquiert une teinte jaune prononcée en raison de la pénétration de la bile dans le sang. Cela est dû à la mort des hépatocytes.
  2. Il y a un léger changement de température, parfois une température corporelle très élevée peut être observée.
  3. Le patient se sent très faible, souvent accompagné d'indisposition.
  4. Il y a une perte de poids importante et un manque d'appétit normal.
  5. Douleur dans les articulations.

Signes d'hépatite C

C'est dangereux! Si les symptômes ci-dessus apparaissent, vous devez immédiatement demander un diagnostic afin d'éviter toute complication possible.

Forme chronique: symptômes

Lorsque le patient ne présente aucun symptôme primaire, nous devrions alors parler d'une période d'incubation prolongée (plusieurs années), qui n'est caractéristique que pour l'hépatite chronique. Avec les lésions initiales des cellules du foie, la femme ne ressent aucun changement évident. Cependant, un certain nombre de symptômes peuvent survenir aux premiers stades.

Quels sont les symptômes de l'hépatite C chez les femmes?

L’hépatite C est l’une des maladies les plus dangereuses à laquelle sont souvent exposés les représentants de la belle moitié de l’humanité. Elle affecte le foie et perturbe sa fonction directe: la désintoxication des toxines dans le corps. Dans la forme chronique, les symptômes de l'hépatite chez les femmes peuvent être confondus avec la fatigue, la dépression ou une autre maladie. La présence d'un virus dans le corps ne se trouve parfois qu'au stade final - la cirrhose. La forme aiguë se caractérise par des signes plus vifs, ce qui contribue au traitement rapide à un stade précoce. Le pourcentage de patients avec la forme chronique est beaucoup plus grand que les patients avec la forme aiguë. La maladie se caractérise par des symptômes bénins aux stades initiaux et une issue fatale rapide en cas de traitement tardif, ainsi les médecins l’ont appelée «tueur affectueux».

Qu'est-ce que l'hépatite C et comment l'obtenir?

Hépatite C - une maladie causée par un virus qui infecte le tissu hépatique, parasite exclusivement dans le corps humain. Les scientifiques ont identifié huit génotypes du virus, qui sont divisés en plus de cent sous-types. Le virus étant sujet à une mutation continue, le développement d'un vaccin est problématique. Dans certains cas, la maladie n’est pas détectée du tout, mais n’est activée que si l’immunité est réduite.

Peut s'écouler sous l'une des formes suivantes:

Les symptômes de l'hépatite C chez les femmes peuvent apparaître dès après 2 semaines ou ne pas être détectés du tout avant 20 ans. Les médecins distinguent séparément la forme sous laquelle la maladie se manifeste à la vitesse de l'éclair - elle est considérée comme le cas le plus dangereux et le plus difficile. La principale manifestation du stade fulminant est une immobilisation massive des cellules du foie, ce qui entraîne une issue fatale.

Vous pouvez être infecté par une infection dangereuse uniquement dans les cas suivants:

  • par le sang (transfusion, opération, césarienne, utilisation répétée de seringues jetables, désinfection médiocre des outils de tatouage, dans le cabinet du dentiste, blessures, écorchures, coupures mineures);
  • par des rapports sexuels (changement fréquent de partenaires sexuels sans équipement de protection - préservatifs);
  • d'une mère infectée à un bébé à naître pendant la grossesse et par le canal utérin.

La belle moitié de l'humanité a un plus grand risque d'infection, il est possible de s'infecter dans un salon de beauté certifié régulier lors d'une manucure ou d'une pédicure en utilisant des outils mal désinfectés.

Les premiers signes de l'hépatite C chez les femmes

Les premiers signes caractéristiques ne sont pas immédiatement apparents. La période d'incubation de chaque patient est individuelle et peut varier de 2 à 30 semaines. En moyenne, les premiers symptômes apparaissent dans environ deux mois.

Les premiers symptômes d'une personne infectée s'apparentant souvent à un rhume ou à une grippe, ils ne sont donc pas toujours pris en compte. Au début, les symptômes suivants apparaissent:

  • faiblesse, augmentant avec chaque jour qui passe;
  • fatigue
  • il n'y a pas de désir de manger;
  • réflexe nauséeux;
  • douleur dans les articulations;
  • changement de la température corporelle.

La manifestation externe n'est généralement pas présente. La manière dont l'hépatite C se manifeste dépend de l'état du système immunitaire. Dans tous les cas, la personne sera un vecteur et une source potentielle d'infection pour d'autres personnes. Le plus souvent, les malades ne se tournent pas vers le médecin avec des nausées et des faiblesses, mais prennent des médicaments conventionnels, en essayant de reprendre leurs activités quotidiennes le plus rapidement possible. La négligence des soins médicaux conduit au développement de la maladie, ainsi qu'à la complication de l'état du corps.

Symptômes de la maladie aiguë

Le cours aigu de la maladie est caractérisé par une intoxication du corps, une violation du foie, due à l'apparition de symptômes externes:

  • jaunissement de la peau et des muqueuses;
  • augmentation du volume de l'abdomen (ascite);
  • l'apparition d'étoiles vasculaires;
  • urines foncées et matières fécales éclaircies;
  • sensation de douleur sous les côtes du côté droit;
  • rate élargie;
  • rougeur des paumes;
  • troubles de la mémoire;
  • insuffisance hépatique;
  • dommages au cerveau.

Parfois, le stade aigu peut être asymptomatique, puis les gens découvrent l'infection par hasard au cours d'une prise de sang générale.

Symptômes dans les maladies chroniques

Le stade chronique de la maladie est asymptomatique pendant un certain temps. Une fatigue extrême, une somnolence intolérable et l'incapacité d'effectuer le travail le plus simple sont les premiers signes d'hépatite chronique chez les femmes. Le développement ultérieur est accompagné de:

  • état dépressif avec une transition possible vers le suicide;
  • insuffisance de sommeil;
  • sentiment constant de réflexe nauséeux;
  • violation de la digestion des aliments, inconfort lors de la distension abdominale;
  • selles molles et faibles;
  • sensation de douleur dans les articulations;
  • variation constante de la température jusqu'à 37,5 С;
  • la présence de plaque dans la langue jaune;
  • diminution générale de l'immunité.

Les signes d'infection sont plus fréquents dans la belle moitié de l'humanité, qui consomme de l'alcool en permanence ou souffre de pathologies graves. Les femmes et les filles plus âgées souffrent davantage, car la maladie entre dans la phase chronique plus rapidement et les traitements agressifs ne sont pas toujours autorisés.

Diagnostics

Il est totalement impossible de diagnostiquer une infection virale par inspection visuelle ou par une enquête régulière en raison de la présence de symptômes caractéristiques d'autres maladies. Les études de laboratoire offrent l’occasion de déterminer avec précision l’infection virale, le diagnostic. Tout d'abord, les études suivantes sont menées:

  • un test sanguin pour une ESR élevée (vitesse de sédimentation des érythrocytes), une activité accrue des enzymes hépatiques (transaminases), la présence d’anticorps dirigés contre le virus et le VHC;
  • examen des matières fécales;
  • analyse d'urine;
  • IRM (thérapie par résonance magnétique);
  • Échographie (ultrasons);
  • ECG (électrocardiogramme).

Une fois l'infection diagnostiquée, il est nécessaire de déterminer le degré d'endommagement des hépatocytes (tissus), le stade de la cirrhose (remplacement des cellules par du tissu conjonctif). Pour ce faire, effectuez une biopsie avec l'extraction d'un morceau de tissu hépatique, suivie d'un examen au microscope.

Dans la cirrhose, l'infection virale chez la femme se manifeste par les symptômes suivants:

  • insuffisance hépatique avec accumulation de liquide dans la cavité abdominale;
  • saignements dans les veines de l'œsophage;
  • perturbation du système nerveux central (système nerveux central) jusqu'au coma.

Chez les femmes enceintes, ainsi que chez les donneurs de sang, des recherches sont menées sur les marqueurs d’un virus particulier pour la détection précoce des infections.

Traitement

Le traitement des infections virales aiguës doit être effectué sous la surveillance d'un médecin dans un hôpital. Avec l'amélioration de l'état du patient, il est possible de continuer le traitement à domicile.

La pharmacothérapie comprend:

  • goutte à goutte de glucose par voie intraveineuse;
  • Goutte à goutte de Reosorbilakt;
  • les entérosorbants;
  • préparations d'acides aminés;
  • les agents contenant de l'aprotinine;
  • les laxatifs;
  • médicaments pour améliorer la digestion.

Le traitement du stade chronique est choisi en fonction du génotype, mais les principaux médicaments de thérapie sont:

Seule l'utilisation combinée d'interféron et de ribavirine contribue à une dynamique positive et à un rétablissement rapide. L'utilisation de ces fonds ne permettra pas à elle seule d'obtenir l'effet souhaité. L'ordre et la durée d'admission sont prescrits par un médecin. Dans le même temps, il est nécessaire d'effectuer régulièrement des tests sanguins, des tests hépatiques, des ultrasons et des tests de dépistage du VHC. Il est nécessaire de surveiller en permanence la glande thyroïde, en raison de la présence d'effets secondaires liés à l'utilisation de médicaments.

Les maladies chroniques ne sont pas complètement guéries, mais les médicaments aident à supprimer les principaux symptômes et à arrêter la reproduction. Après le traitement médicamenteux, des traces d'infection peuvent ne pas être détectées lors des tests sanguins.

L'absence de traitement entraîne des conséquences négatives pour la perturbation du foie avec le développement de la cirrhose ou du cancer.

Plus tôt vous commencez à prendre des médicaments, plus le risque de guérison complète augmente, ce qui se produit chez plus de 60% des personnes infectées. L'efficacité du traitement dépend de:

  • poids corporel (l'embonpoint ralentit le processus de guérison);
  • l'âge (les jeunes ont plus de facilité à faire face au virus, mais la maladie est plus difficile à supporter pour les enfants);
  • l'état général du système immunitaire (plus il y a de charge virale dans l'organisme, plus il est difficile de vaincre la maladie);
  • le sexe (il est plus facile pour les femmes de supprimer la maladie que pour les hommes);
  • le degré de dommages au foie au moment de la détection de la maladie;
  • mode de vie (fumer et boire de l’alcool entraînent une forme plus grave de la maladie).

Il existe des cas où le virus est supprimé par le corps indépendamment avec un système immunitaire fort, puis le développement ultérieur de l'infection est complètement exclu.

Prévention et alimentation

Le traitement médicamenteux est nécessairement accompagné d'un régime strict. La plupart des plats sont préparés à partir de la liste de produits autorisée par le tableau N5. Pour une durée indéterminée, les plats gras, frits, en conserve, épicés, épicés et acides sont exclus du régime. Il est permis de manger des produits bouillis et compotés. Les boissons contenant de l'alcool, la nicotine et surtout les drogues sont totalement inacceptables.

Il n’existe pas actuellement de vaccins. Seules des mesures préventives permettront d’éviter l’infection.

Il est nécessaire de suivre des règles tout à fait simples et applicables à toutes les femmes, car toute personne peut contracter une infection virale:

  • lorsque vous visitez des salons de beauté et des centres médicaux, vous devez avoir toute confiance en la qualité de la désinfection et de la propreté des outils, sinon il vaut mieux ne pas vous rendre dans de tels établissements;
  • il est totalement inacceptable d'utiliser d'autres articles d'hygiène personnelle: une serviette, du linge, un rasoir, une brosse à dents, un épilateur, un taille-haie;
  • afin d’éviter les infections sexuellement transmissibles, ne négligez pas l’utilisation d’équipements de protection (préservatifs) et faites preuve de plus de discrimination lors de rapports sexuels occasionnels;
  • avant de planifier une grossesse, il est impératif de tester la présence d'une infection virale et d'anticorps du virus de l'hépatite C dans le sang;
  • Si vous trouvez les premiers signes similaires, consultez immédiatement un médecin généraliste.

Dans le cas où il y a un patient dans la famille, il faut également observer des précautions spéciales:

  • le patient doit disposer d'un ensemble d'articles et d'ustensiles d'hygiène personnelle utilisés exclusivement par le patient;
  • stocker ces objets séparément des effets personnels des membres de la famille;
  • pour les petites coupures d'un malade, un traitement immédiat de la plaie et la cessation du saignement sont nécessaires;
  • en cas de projection accidentelle de sang sur des objets, désinfectez-les soigneusement avec de l’eau de javel; Les vêtements et les draps du patient sont lavés à une température supérieure à 60 degrés avec un cycle de lavage d’au moins trente minutes ou bouillis plus de 5 minutes.

Articles Connexes Hépatite